Pour - Le Courrier d`Algérie

Comments

Transcription

Pour - Le Courrier d`Algérie
LE CADAVRE EN DÉCOMPOSITION D’UN ENFANT RETROUVÉ À MILA
L
Vives angoisses à propos du petit Anes
e corps sans vie d’un enfant a été retrouvé, dimanch,e à la cité El Kouf de Mila, quartier où le petit Anès Berdjem avait disparu il y a trois semaines. Les éléments
de la Police scientifique et ceux de la Gendarmerie nationale se trouvaient sur place, en début d’après-midi, pour enquêter et identifier le corps, découvert en état
de décomposition. Les services de sécurité se gardent, pour le moment, d’établir un lien entre la disparition d’Anès et la découverte du corps, même si ce dernier
a été retrouvé non loin du domicile des grands-parents, où le petit garçon séjournait. «Ce n’est qu’après l’identification formelle de la dépouille que l’on saura s’il s’agit
de l’enfant disparu le 15 septembre dernier», a déclaré, en requérant l’anonymat, une source proche du dossier à l’APS.
HÉCATOMBE SUR
LES ROUTES, HIER
L’INFORMATION AU QUOTIDIEN
Quotidien national d’information - Prix Algérie 10 DA - France 1 euro
Lundi 5 octobre 2015 - www.lecourrier-dalgerie.com - N°3532 - 12e année
Six morts
LES PROJETS DE DENSIFICATION DU RÉSEAU
et
une
FERROVIAIRE RÉSISTENT À L’AUSTÉRITÉ AMBIANTE cinquantaine
2 300 km de rails
en cours
de réalisation
Malgré la chute des prix du pétrole et la baisse de la rente pétrolière, les projets
consacrés à la densification et la modernisation du réseau ferré national ne seront
pas annulés.
LIRE EN PAGE 4
de blessés
P4
l RÉUNION DES 5+5 DE TANGER
(MAROC)
Lamamra
ne participera pas
à la rencontre
P2
l LUTTE CONTRE LA CYBERCRIMINALITÉ
La conservation
des données
électroniques
primordiale
P3
l FLN
Le nouveau Bureau
installé
P3
l ÉNERGIES RENOUVELABLES
Le programme
algérien
ambitieux, selon
Ségolène Royal
P2
Phs : DR
l APRÈS SA QUALIFICATION EN FINALE
DE LA LIGUE DES CHAMPIONS
L’USMA et Hamdi
ne jurent que
par le trophée
P 11
2
ACTUALITÉ
Lundi 5 octobre 2015
RÉUNION DES 5+5 DE TANGER (MAROC)
L’hostilité récurrente du
Maroc, à l’égard de notre
pays, appelle des mesures
de fermeté. Ainsi, le
Royaume de M6 ne se
contente pas d’inonder
notre pays en drogue de
toute sorte et, depuis peu,
en quantité
impressionnante de fausse
monnaie, il fait aussi dans
la diversion et la
provocation outrancière.
a dernière en date, le
Maroc qui organisera
d’Afrique, des clubs
champions de handball où
devaient prendre part deux
clubs algériens, Skikda et
Baraki, n’a pas trouvé mieux
que d’inscrire dans le tournoi
un club venant des territoires occupés de la RASD.
Ce qui a amené les deux
clubs algériens a se retirer
légitiment de la compétition.
Une manœuvre mesquine de
Rabat sachant qu’aucun pays
au monde ne reconnaît l’occupation coloniale d’une partie du Sahara occidental. Qui
plus, est le Maroc continue a
préserver dans son intransigeance et fermer la porte à
toute solution au Sahara
occidental en refusant de
recevoir le représentant spécial du secrétaire général de
l’ONU Ban Ki-moon, qui
tente en vain de relancer la
négociation entre les deux
parties. Fort de l’appui
diplomatique de la France et
du laisser faire des ÉtatsUnis, le Maroc fait miroiter
une solution bancale et à
laquelle lui-même ne croît
pas. Poussant encore loin la
provocation, Rabat se prépare a organiser en grande
pompe le 40e Emme anni-
L
Ph : DR
Lamamra ne participera pas
à la rencontre
Ramtane Lamamra, ministre des Affaires étrangères
versaire
de la sinistre
«marche verte» cheval de
Troie de l’occupation militaire du Sahara occidental à la
suite des infâmes accords de
Madrid qui livre un territoire
et un peuple à une nouvelle
colonisation. La mauvaise
volonté de Rabat et son refus
de se conformer à la légalité
internationale, mais aussi
son hostilité déclarée à
l’Algérie, pousse notre pays à
la fermeté. Ainsi et selon une
source diplomatique à Alger ,
le
ministre des Affaires
étrangères,
Ramtane
Lamamra, ne sera pas présent à la rencontre prévue
cette semaine à Tanger entre
les pays du Maghreb et les
cinq pays euro-méditerranéens (Portugal, Espagne,
France, Italie et Malte).
L’Algérie qui ne pratique pas
la politique de la chaise vide ,
sera représentée par l’ambassadeur d’Algérie à Rabat et
un diplomate du ministère
des Affaires étrangères.
L’absence du chef de la
diplomatie algérienne répond
à plusieurs actes hostiles de
Rabat et aux provocations
marocaines qui se sont multipliées ces dernières mois
poussant le MAE algérien à
dénoncer en son temps une
«mauvaise stratégie de la tension et de l’escalade» et «une
fuite en avant» qui «ne servent
ni les intérêts bien compris
de voisinage ni les intérêts
d'aucun des deux pays». La
page de l’incident du consulat d’Algérie à Casablanca,
où un policier marocain en
civil avait arraché le drapeau
algérien, en 2013, n’a pas été
tournée, contrairement à ce
qu’aurait
souhaité
le
Makhzen.
Le ministre des Affaires
étrangères avait, à juste titre,
mis en avant la gravité d’un
tel geste et «l’ampleur du
dommage causé» à la relation
entre les deux pays «par la
profanation de l’emblème
national algérien un certain
1er-Novembre 1954, c’est-àdire le jour qui a vu s’accélérer la marche des peuples
maghrébins vers leur libération solidaire de la domination coloniale». Par ailleurs,
Ramtane Lamamra n’a eu de
cesse d’inviter les autorités
marocaines à éloigner le dossier du Sahara Occidental de
«la nécessaire relance de
l’Union du Maghreb arabe»,
en leur rappelant, par
ailleurs, que «les relations
algéro-marocaines ne sont
pas réductibles à la seule
question de la fermeture de la
frontière terrestre». L’absence
du ministre algérien des
Affaires étrangères à la ren-
contre des 5+5 qui s’ouvre,
ce lundi, à Tanger, dans le
nord-est du Maroc, confirme, en tout cas, la persistance
des frictions entre Alger et
Rabat, malgré les tentatives
désespérées du roi du Maroc
de se rapprocher de son voisin de l’Est à travers ses discours lénifiants censés servir
à couvrir les coups de Jarnac
du Makhzen. Cet ensemble
d’éléments parmi les plus
exhaustifs, car la liste des
griefs d’Alger à l’encontre
des agissements de Rabat est
bien longue sans parler des
entraves dressées par le
Maroc dans la lutte contre le
terrorisme dans le Sahel et
aux tentatives de sabotage
des dialogues inter-malien et
inter-libyen parrainés par
l’Algérie, ne contribuent
guère à améliorer les relations entre les deux pays. Le
boycott
de
Ramtane
Lamamra de la réunion de
Tanger est un signal fort du
refus de l’Algérie de cautionner le jeu trouble et dangereux du Maroc dans la région
et de son exaspération quant
à ses tentatives de déstabilisation, qui ont été dévoilées au
grand jour, lors des douloureux
événements
de
Ghardaïa. Mais qui s’exercent aussi à travers les tonnes
de drogue déversées sur notre
pays et maintenant les quantités impressionnantes de
faux billets dinars pour déstabiliser l’économie nationale.
Le chef de la diplomatie algérienne donne aussi un signal
aux pays européens des 5+5
et, notamment Paris, dont le
double langage ne dupe personne et dont l’appui inconditionnel au Maroc va à l’encontre de la relation prétendument équilibrée voulue par
la France au Maghreb.
M. Bendib
ÉNERGIES RENOUVELABLES
Le programme algérien ambitieux,
selon Ségolène Royal
a France compte beaucoup sur l’engagement de l’Algérie pour réussir la
Conférence de Paris sur le changement
climatique (COP-21) qui se tiendra du
30 novembre au 11 décembre de l’année
encours. La contribution de l’Algérie à
cet évènement, peut même créer un effet
d’entraînement. Se sont là, les propos
tenus par la ministre française de l’écologie, du développement durable et de
l’énergie, Ségolène Royal. Lors d’une
conférence de presse tenue samedi à
Alger, à l’issu de sa visite de deux jours
effectuée en Algérie, Ségolène Royal a
réaffirmé que la France avait besoin
d'un pays comme l'Algérie pour assurer
sa réussite. Elle a jugé ambitieux, le programme d’investissement de l’Algérie
pour la promotion des énergies renouvelable à l’horizon 2020-2030. Elle a
reconnu qu’il est «très difficile» pour les
pays producteurs d’énergies fossiles
d’engager le processus de transit énergétique. à ce titre, l’Algérie a élaboré un
vaste programme dans lequel elle s’engage de convertir un million de véhicules au GPL, la production de 27 % de
L
la production nationale d’électricité
grâce aux diverses énergies renouvelables (solaire, éolien, géothermique…),
la réduction à 1 % de la proportion de
gaz de torchés etc. Pour réussir ce chalenge, l’Algérie a appelé, dans sa contribution pour la Cop-21 rendue publique
le 04 septembre écoulé, les pays industrialisés, les plus pollueurs de la planète,
à aider financièrement et à travers le
transfert technologique les pays victimes
du réchauffement climatique. Ségolène
Royal a estimé énorme le potentiel de
l’Algérie dans le domaine de l’énergie
solaire. Elle n’a pas écarté l’idée de faire
fonctionner, un jour, les usines de désalinisation de l’eau avec de l’énergie
solaire. Par ailleurs, Ségolène Royal a
abordé le partenariat entre l’Algérie et la
France dans le domaine de l’environnement et sur lequel elle a estimé que «c'est
très important que les deux pays renforcent leur partenariat, notamment dans
les domaines de l'énergie renouvelable,
l'économie circulaire (la transformation,
les déchets en matière première) et les
sujets liés à la biodiversité». Elle s'est
félicitée de l'engagement de l'Algérie à
augmenter la part des énergies renouvelables dans la production de l'électricité
à hauteur de 27% à l'horizon 2030 qualifiant cet objectif d’ »ambitieux». L’hôte
de l’Algérie a fait part dans ce sens de
la volonté de la partie française de promouvoir le partenariat bilatéral dans la
gestion de l’eau et l'assainissement. à
noter que les représentants de 195 pays
sont attendus à la COP 21 pour négocier, sous l'égide des Nations Unies, un
accord mondial visant à freiner le
réchauffement climatique. L'Algérie
plaidera, lors de cette conférence, pour
un accord «juste et équilibré» qui tiendra
compte de la responsabilité historique
des pays industriels dans le réchauffement climatique, selon le ministère des
Ressources
en
eau
et
de
l'Environnement. «Mon déplacement en
Algérie était fructueux, car j'ai échangé
avec les responsables algériens sur la
question de la Méditerranée», a-t-elle
encore dit.
Hacène Nait Amara
ALGÉRIE-UE
Le MAE algérien
s'entretient avec
Johannes Hahn
à New York
e ministre d'Etat, ministre
des Affaires étrangères et de
la Coopération internationale,
Ramtane Lamamra, s'est entretenu, à New York, avec le
Commissaire à l'élargissement et
à la politique européenne de voisinage, Johannes Hahn, a indiqué dimanche un communiqué
du ministère des Affaires étrangères.
Durant cet entretien qui s'est
déroulé en marge de la 70e session ordinaire de l'Assemblée
générale de l'ONU, les deux parties ont souligné "l'évolution
satisfaisante des relations de
coopération et de partenariat
entre l'Algérie et l'UE dans les
différents domaines de même
qu'ils ont réitéré leur volonté de
la consolider, la renforcer et la
développer sur la base d'une
vision globale et équilibrée des
dispositions de l'Accord d'association", selon le communiqué.
"Les deux parties ont convenu du lancement du processus
d'évaluation conjointe de la mise
en oeuvre de l'Accord d'association à partir de l'établissement
d'un bilan à la fois rigoureux et
serein pour corriger les déséquilibres constatés et tracer les
perspectives de son renforcement", précise la même source.
Le ministre d'État a, par
ailleurs, saisi cette occasion pour
saluer l'initiative des nouveaux
dirigeants de l'UE de conduire
en 2015 un processus inclusif de
révision de la politique européenne de voisinage en concertation avec les pays partenaires,
relève-t-on.
La situation prévalant au
Sahel, les perspectives de signature d'un accord de paix en
Libye ainsi que les évolutions en
Syrie et au Moyen-Orient, ont
été passées en revue au cours de
cet entretien qui a également
"permis aux deux responsables
de se pencher sur la question
migratoire qui domine l'actualité
internationale", conclut le communiqué.
L
4E SESSION
DU PARLEMENT
ARABE À TUNIS
L'Algérie au
rendez-vous
Algérie participe à la 4ème
session ordinaire du parlement arabe prévue du 5 au 6
octobre à Tunis, Tunisie, a indiqué dimanche un communiqué
de l'Assemblée populaire nationale (APN).
L'APN est représentée à cette
rencontre par les députés Fouzia
Bensahnoune et Noureddine
Essed. Essed participe en sa
qualité de 4eme vice-président
du parlement arabe à la réunion
du bureau de l'instance législative arabe programmée le 5
octobre tandis que Mme
Bensahnoune prend part les 4 et
5 octobre aux travaux de la commission des affaires sociales, de
la culture, de la femme et de la
jeunesse, chargée d'élaborer le
document sur la jeunesse, précise la même source.
L'
ACTUALITÉ
Lundi 5 octobre 2015
3
FLN
Le secrétaire général du
Front de libération
nationale (FLN), Amar
Saâdani, a lancé hier,
de manière solennelle,
son initiative politique
de la création d’un front
national de soutien au
programme du
président de la
République, Abdelaziz
Bouteflika. L’annonce a
été faite lors de
l’ouverture des travaux
de la première session
du comité central (CC)
de l’ex-parti unique,
tenue à l’hôtel El-Aurassi
d’Alger.
ette initiative est ouverte sans exclusive aux
partis politiques, aux
associations de la société civile,
aux syndicats, aux patronats,
aux journalistes, aux cadres et
personnalités nationales. Le
patron du FLN a invité toutes
les parties s’inscrivant dans
une vision portée sur le dialogue et la concertation des
valeurs clés, selon lui, pour le
règlement des différences
d’opinions et de positions, qui
caractérisent l’échiquier politique national. Cette initiative
ne
fait
que
confirmer,
aujourd’hui, combien Saâdani
se bat pour maintenir la position de son parti à la première
marche du podium. En effet,
en juin dernier, l’homme fort
du FLN a refusé de s’engager
dans l’alliance politique proposée par son alter ego du RND,
Ahmed Ouyahia, une proposition qui vise plus au moins les
mêmes objectifs que la sienne.
Mais, contrairement au RND,
Saâdani veut ratisser large, en
voulant mobiliser toutes les
forces politiques dans une
association qui soutiendra
«sans réserves» le programme
du chef de l’État. Pour sa première apparition publique
depuis l’entame de la rentrée
partisane, le secrétaire général
du parti majoritaire a mis l’accent sur son projet politique,
quand bien même l’ordre du
jour de cette rencontre bat le
plein. Selon les termes de Saâdani, qui a tenu à esquisser les
contours de son initiative, il
s’agit d’un cadre de dialogue,
où les partenaires se pencheront sur les questions qui visent
l’intérêt du pays, afin de renforcer l’unité nationale, la préservation de la paix et de la stabilité nationale, ainsi que la
poursuite du processus de la
Réconciliation nationale et la
consolidation de la justice
sociale, a-t-il souligné. Dans
une session ayant vu la participation de 480 membres du
comité central, sur les 505 existants, parmi eux une pléiade de
ministres du gouvernement se
présentant sous leur casquette
de militants du parti, le chef du
FLN a rendu un hommage à
Abdelaziz Bouteflika, lequel
était intronisé président lors du
10e congrès tenu fin mai der-
C
Phs : DR
Le nouveau Bureau installé
Amar Saâdani, SG du FLN
nier. D’ailleurs, Saâdani n’a
pas caché «sa fierté» de voir sa
formation politique consolidée
par nombre de membres de
l’Exécutif national, à sa tête
Abdelmalek Sellal, Premier
ministre. Qu’en-est-il de ce
projet? Il s’agit d’une initiative
politique pour le progrès, la
cohésion et la stabilité, pouvait-on lire sur une mouture
explicite rendue publique lors
de cette rencontre. Une première lecture fera clairement
apparaître que les velléités de
Saâdani entendent faire de son
parti une locomotive, non pas
uniquement par rapport à son
rival direct le RND, mais,
désormais, pouvant atteindre
les autres appareils politiques,
moins influents soient-ils, les
associations et les personnalités
les plus en vue sur la scène
nationale. Pour le patron du
plus vieux parti national,
devant les défis qui attendent le
pays, il est plus que jamais
impératif de se mobiliser
autour des grandes questions
qui lient les composantes
structurelles nationales, quels
que soient leurs points de vue,
pour peu, a-t-il laissé entendre,
qu’elles s’inscrivent dans la
droite ligne du projet du chef
de l’État, en matière des
réformes politiques.
Se référant au discours du
président de la République
d’avril dernier, portant sur ces
réformes visant à mettre de
l’équilibre dans les institutions,
et la dotation du Parlement de
plus de prérogatives, Saâdani a
évoqué le projet de révision de
la Constitution, un point inscrit au menu de cette session.
En effet, il sera question d’engager un débat profond tout
autour, afin de rappeler les propositions du parti quand à
l’adoption d’une Loi suprême à
la mesure de ses aspirations.
Lors de l’ouverture des travaux
de cette session, quatre commissions ont été mises sur pied,
afin de discuter de quatre questions.
Il s’agira des règlements
intérieurs du parti et du CC,
d’un avant-projet sur les prochaines joutes sénatoriales, de
la Constitution et, enfin, sur la
résolution politique devant
conclure cette rencontre. Dans
son discours, le chef du FLN
s’est exprimé succinctement
sur la situation économique, en
rappelant que son parti soutient le plan du gouvernement,
qui vise la diversification de
l’économie et la relance industrielle. S’agissant de l’adoption
du nouveau bureau politique
(BP) issu du dernier congrès,
Saâdani a présenté ses proches
collaborateurs composant la
nouvelle direction politique,
tard durant la journée d’hier.
Le chef du FLN a mis, donc,
fin à un suspense ayant duré
depuis la fin du congrès. Aucun
ministre du gouvernement Sellal ne figure sur cette liste, du
fait qu’ils sont pris par leurs
tâches au niveau de l’Exécutif.
Farid Guellil
LUTTE CONTRE LA CYBERCRIMINALITÉ
La conservation des données
électroniques primordiale
e World Trade Center Algérie organise durant deux jours, à l’hôtel ElAurassi, la 4e édition du Symposium
international sur la cybercriminalité en
Algérie, sous le thème «Souveraineté des
données : problématiques et enjeux nationaux».
Cette édition aborde des thématiques
nouvelles, allant dans le sens du développement des nouvelles technologies et d’Internet, des impératifs de mise à niveau et l’importance de la sécurité informatique. Les
experts nationaux et internationaux qui ont
répondu présents ont pour objectif de sensibiliser les institutions de l'État et les
entreprises sur l'importance de sécuriser
leurs systèmes d'information. L'Algérie,
même si elle cumule un certain retard dans
le domaine des TIC, est autant concernée
que les autres pays par les dangers du Net.
Selon des spécialistes, ce fléau ne cesse de
prendre des proportions alarmantes en
Algérie. Solange Ghernaouti, professeure à
l’université de Lausanne et experte internationale en cybersécurité et cyberdéfense,
a pris la parole pour expliquer les dangers
de ce phénomène mondial qui nuit à la
société toute entière. Elle a présenté son
exposé détaillé sur la criminalité par Internet qui touche la société, les individus, les
organisations, les États, par manipulations
d'opinion, espionnage, terrorisme, harcèlement, escroqueries et fraudes financières.
Par ailleurs, un officier supérieur de la
Gendarmerie nationale a expliqué les
enjeux du e-commerce en Algérie. D’autre
part, le colonel Alain Sevilla de la Gendarmerie française, directeur du Centre européen de recherches et d'analyse des cybermenaces de l'université de Strasbourg, a
détaillé son exposé sur la protection de
l’entreprise par des actions d'intelligence
économique, simples et efficaces, et complémentarité entre la cybersécurité logique
et physique. Enfin, Stéphanie Casasoprana,
expert de la cybersécurité du groupe
Thales, a fait son exposé sur le système
L
d'information et cybersécurité. Selon des
spécialistes, la cybercriminalité est l’ensemble des actions commises dans l’espace
virtuel dans le but d’escroquer ou de commettre un délit quelconque. Avec la démocratisation d’Internet et de l’accès à l’informatique, ces pratiques ont pris une envergure démesurée de par le monde. Selon
une étude, menée par un spécialiste de la
sécurité informatique, plus d’un milliard
vingt-trois millions de données ont été
volées, durant l’année 2014, dans le
monde. La moitié des infractions commises
dans l’espace virtuel concernent des vols
d’identité. En Algérie, comme dans bien
des domaines, la situation de la cybercriminalité est paradoxale.
Les dangers de la cybercriminalité en
Algérie sont pris en charge par les autorités, gendarmes et policiers avec les moyens
dont ils disposent. Cependant, depuis
2006, une série de mesures connexes a été
prise par l’Algérie pour se préparer à combattre toutes formes de cybercriminalité, à
toutes les échelles de la société. Parmi elles,
des formations octroyées par des institutions spécialisées qui ont déjà fait leur
preuve dans le domaine. Le FBI a, ainsi,
dispensé une formation au profit des
magistrats algériens, en 2010, sur l’utilisation des preuves électroniques lors d’enquêtes sur la cybercriminalité. Des dizaines
d’affaires de cybercriminalité sont traitées,
chaque année, avec des résultats assez
encourageants. À Oran, par exemple, en
2015, une grosse affaire d’escroquerie mettant en scène un hacker a été démantelée
et son auteur arrêté. La victime n’était
autre qu’un grand opérateur de téléphonie
mobile. L’un de ses employés avait, alors,
injecté des virus dans les postes de ses collègues, afin de pirater leurs mots de passe
et accéder à leurs postes. Les policiers
avaient localisé la provenance des virus, et
ont identifié l’auteur, via quelques indices
laissés par lui dans l’espace virtuel. En août
2015, un avant-projet de loi portant règles
particulières, relatives à la prévention et à la
lutte contre les infractions liées aux technologies de l’information et de la communication, est venu durcir le ton envers les
cybercriminels et donner plus de moyens
aux services de sécurité. Il permet notamment de recourir à la surveillance des communications électroniques à des fins préventives. En effet, l’une des dispositions de
la loi stipule que les opérateurs en communication électronique ont notamment
l’obligation de conserver les données relatives au trafic, facilitant, ainsi, la détection
des infractions et l’identification de leurs
auteurs. Selon le texte de loi, les fournisseurs de services doivent s’engager à
conserver les données pour l’identification
des utilisateurs et des destinataires de la
communication. Par conséquent, il existe
trois types d’infractions liées à la cybercriminalité. Il s’agit des atteintes aux données
personnelles (vol d’identités ou de documents), les infractions liées aux cartes bancaires (vol de numéro, escroquerie) et les
délits classiques en relation avec l’espace
virtuel, à savoir la violation de la propriété
intellectuelle.
Lazreg Aounallah
4
ACTUALITÉ
Lundi 5 octobre 2015
LES PROJETS DE DENSIFICATION DU RÉSEAU FERROVIAIRE RÉSISTENT
À L’AUSTÉRITÉ AMBIANTE
Malgré la chute des
prix du pétrole et la
baisse de la rente
pétrolière, les projets
consacrés à la
densification et la
modernisation du
réseau ferré national
ne seront pas
annulés.
ne enveloppe de 30
milliards de dollars a
été consacrée pour la
réalisation des différents projets, dont 97% sont déjà
engagés sur le terrain. C’est
en tout cas ce qu’a affirmé,
hier, Azzedine Fridi, directeur général de l’Agence
nationale d’études et de suivi
de la réalisation des investissements
ferroviaires
(Anesrif), lors de son passage
sur les ondes de la Radio
nationale chaîne 3. Le responsable a indiqué qu’un
vaste programme est en train
d’être réalisé dans le domaine
des chemins de fer. Ce programme,
explique-t-il,
concerne tout le territoire
national, y compris la rocade
nord des frontières algérotunisiennes aux frontières
algéro-marocaines en passant
U
Ph : DR
2 300 km de rails en cours de réalisation
par les différentes villes et
reliant
différents
ports
importants du pays. L’invité
de la Chaîne 3, a, en outre,
fait état de l’avancement des
travaux de la ligne de chemin
de fer des Hauts-Plateaux
appelée à relier sur 750 km,
les villes de M’sila et de Sidi
Bel-Abbès, dont il a annonce
la réception vers le mois de
juin 2016. «La ligne entre
Tébessa et M’sila est en
cours d’exploitation et celle
de M’sila reliant Bel-Abbès
en cours de réalisation».
Fridi précise aussi que des
voies ferrées relieront, tous
les 200 km, cette dernière
pour laquelle environ 4 milliards de dollars ont été engagés à la voie ferrée Annaba Oran.
Pour ce qui concerne les
zones sahariennes, l’intervenant de la Chaîne 3 fait état
d’un appel d’offres pour la
construction d’une ligne ferroviaire joignant In Salah à
Tamanrasset, ainsi que des
travaux de voies reliant
Touggourt et Laghouat à
Hassi-Messaoud et Laghouat
à Djelfa. «Il y a certes des
contraintes pour réaliser des
chemins de fer sur des terrains sablonneux, mais il y a
des solutions, rien n’est
impossible. C’est seulement
le coût de réalisation qui sera
important», souligne le DG
de l’Anesrif qui précise en
tout que ce sont quelques 2
300 km qui sont en cours de
réalisation à travers les
diverses régions du pays.
Dans le même contexte, il
a fait savoir que pour la réalisation de ces projets une
enveloppe de 30 milliards de
dollars avait été dégagée et
97% du programme est engagé sur le terrain. «43% de
cette somme ont été consom-
més permettant la création
de nouvelles lignes et aussi la
modernisation du réseau
existant». Évoquant la baisse
de la rente pétrolière, l’invité
de la Chaîne 3 rassure que
celle-ci n’a pas affecté les
projets déjà tracés dans le
domaine ferroviaire. «Aucun
projet n’a été arrêté faute de
financement et tout ce qui est
inscrit et individualisé et son
enveloppe existe», dira-t-il à
cet effet.
Concernant les retards
observés dans l’avancement
de la ligne Alger- Tizi-Ouzou,
soit près de deux années, l’intervenant les impute aux problèmes posés par les expropriations des propriétaires de
terrains situés sur le parcours
de la voie. Selon lui, ce projet
sera livré en juin 2016.
Azzedine Fridi annonce, par
ailleurs, que la gare centrale
d’Alger va être construite à
Kourifa, près d’El-Harrach.
De la faiblesse du trafic de
marchandises opéré par le
train, (environ 5%), il assure
enfin que la densification du
réseau ferré, sa connexion
aux zones industrielles,
la diminution du temps de
parcours, en raison du relèvement de la vitesse à 220 km/h
sur certaines lignes, contribueraient sans nul doute à
augmenter notablement ce
pourcentage.
Ania Nait Chalal
HÉCATOMBE SUR LES ROUTES, HIER
6 morts et une cinquantaine de blessés
BATNA
Un mort et 3 blessés
graves dans un
cortège nuptial à
Chemora
Une jeune femme de 27 ans a péri et
trois personnes ont été gravement blessées, samedi soir, lorsque le véhicule, à
bord duquel elles se trouvaient, s’est
renversé près de la localité de Chemora
(Batna), a indiqué, hier, la Protection
civile. Selon des témoignages recueillis
sur place, le conducteur a perdu le
contrôle du véhicule en question, qui
circulait dans un cortège nuptial, en raison d’une vitesse excessive, a ajouté la
même source.
TIARET
4 morts et 3 blessés
dans une collision
entre 3 voitures
Quatre personnes ont trouvé la mort
et trois autres ont été blessées dans une
collision entre trois voitures, survenue à
Si-Houes, dans la commune de Sebaïne,
a indiqué la Protection civile de la wilaya
de Tiaret. L’accident s’est produit,
samedi, en début de soirée sur la RN40, reliant Mahdia à Si-Houes, préciset-on de même source. La collision s’est
produite lorsque le conducteur d’un
véhicule, voulant dépasser un autre roulant devant lui, est allé frapper de plein
fouet une troisième voiture venant en
sens inverse. Trois passagers, âgés entre
19 et 63 ans, ont été tués sur le coup. Un
quatrième, grièvement atteint, a rendu
l’âme à l’hôpital de Mahdia, où il a été
évacué avec les autres blessés, précise-ton de même source.
LAGHOUAT
13 blessés suite à un
choc minibuscamion près d’Aflou
Treize personnes ont été blessées
suite à une collision entre un minibus et
un camion, dimanche, au lieudit
Gourou, sur la RN-23, près d’Aflou
(Laghouat), selon la Protection civile.
L’accident s’est produit suite à une collision entre un minibus de transport de
voyageurs et un camion semi-remorque,
chargé de ciment, entraînant le renversement du minibus et des blessures à 13
de ses passagers, âgés entre 23 et 53 ans,
a-t-on précisé. Ces blessés, à différents
degrés de gravité, ont été évacués à l’établissement public hospitalier d’Aflou.
ALGER
21 blessés dans un
accident de bus
à Zéralda
Vingt-et-une personnes ont été blessées dans le dérapage d'un bus de transport de voyageurs, hier matin, à Zéralda
(Ouest d'Alger). Cet accident a causé 21
blessés légers, dont 9 femmes, a indiqué
le chargé de communication de la
Protection civile, Belkacem Saïdj, ajoutant que les blessés ont été transférés
vers l'hôpital de Zéralda. L'accident s'est
produit entre la localité d'El-Qaria et
Zéralda-ville à 6h 53, lorsque le chauffeur a perdu le contrôle du bus pour
percuter la clôture d'une cité résidentielle, a expliqué la même source.
SÉTIF
Un poids-lourd
perd ses freins :
1 mort et 8 blessés
Un poids-lourd de 15 tonnes circulant sur la route nationale (RN) 9 (SétifBéjaia), et dont les freins ont lâché, a
heurté un piéton, dimanche vers 12h 30,
et percuté une quinzaine de véhicules à
Amoucha (20 km de Sétif), provoquant
la mort d’un citoyen et occasionnant des
blessures à 8 autres, selon la Protection
civile. La défaillance du système de freinage du camion, chargé de gravier, est
survenue à plusieurs kilomètres de la
localité d’Amoucha, conduisant le
poids-lourd à débouler à tombeau
ouvert dans l’agglomération, où il a
mortellement heurté un citoyen de 63
ans qui sortait d’un restaurant, en plein
centre-ville, et percuté quatorze (14)
véhicules légers, dont plusieurs ont été
charriés sur plusieurs centaines de
mètres, jusqu’à ce que le camion se fût
immobilisé, a-t-on précisé. Le fait que le
camion soit passé en faisant hurler ses
avertisseurs devant l’unité de la
Protection civile a évité un bilan autrement plus lourd, dès lors que les éléments de la Protection civile, ayant compris que le camion n’avait plus de freins,
ont suivi le poids-lourd en détresse en
faisant actionner les sirènes des véhicules de secours.
LE CLA FAIT
SON BILAN :
«Le verre à moitié
vide»
our le Conseil des lycées
d’Alger,
«rien ne va dans le
secteur de l’Éducation nationale».
Notant que plusieurs problèmes ne
sont toujours pas réglés, l’on souligne que le Syndicat est dans l’attente de l’application concrète de
sa plate-forme de revendications.
Réuni, le 2 octobre dernier, le
conseil national du CLA, par le
biais d’un communiqué rendu
public, affirme avoir constaté,
selon des rapports de différentes
wilayas du pays, concernant les
conditions de travail et la situation
sociale
des
travailleurs
de
l’Éducation, qu’un mois après la
rentrée scolaire plusieurs établissements n’ont toujours pas commencé les cours, et connaissent un
manque flagrant dans l’encadrement. Ceci a engendré, peut-on lire
dans le document, une anarchie à
l’intérieur des établissements, mais
aussi l’amplification de la violence.
On signale, outre cela, la nonréception des infrastructures scolaires qui, malheureusement, maintient la surcharge des classes et
accentue l’échec scolaire. Selon le
même rapport, il s’agirait également de plus de 300 000 élèves
exclus, malgré les efforts des
conseils de classes de récupérer le
maximum d’élèves. Le CLA
dénonce, d’autre part, «des dépassements» constatés dans les
concours de recrutement, et la
non-prise en charge des recours
déposés par les candidats. Le non
renouvellement de contrats d’un
certain nombre d’enseignants
contractuels, et leur remplacement
par de nouveaux contractuels. Le
non-paiement des salaires des
contractuels, depuis plus d’une
année, dans la majorité des wilayas.
La justice non rendue au profit des
enseignants suspendus, depuis
2013, pour des erreurs commises
par l’administration au niveau de
l’académie de Skikda, Alger Ouest,
Et-Taref. Devant cet état de fait, le
conseil national du CLA confirme
son engagement à continuer à lutter pour l’intégration des contractuels et des enseignants suspendus,
et annonce, à ce titre, l’organisation d’actions d’envergure avec
eux, à la fin du mois d’octobre. Il
indique, en outre, qu’il continuera
son travail de sensibilisation de la
société civile pour une vraie réforme du système éducatif, et la
défense d’une école publique et de
qualité pour tous. Le CLA estime,
par ailleurs, dans le cadre de la
nouvelle loi de finances que ses
mesures vont affecter, doublement,
le pouvoir d’achat des travailleurs,
à travers l’augmentation des prix
de produits de première nécessité,
et aussi par la baisse des salaires à
travers l’augmentation des prélèvements de la Sécurité sociale et de
l’IRG que la prochaine tripartite,
annoncée le 14 octobre, validera.
Le CLA indique dans ce sens qu’il
se concertera avec l’ensemble des
travailleurs pour faire barrage à ces
mesures qualifiées «d’anti sociales»,
et imposer une tripartite représentative des intérêts de tous les travailleurs. S’agissant, enfin, de la
plateforme de revendications du
Conseil des lycées d’Alger, déjà
négociée avec la tutelle et cosignée
dans un PV commun, le Syndicat
espère trouver les exécutions attendues dans la prochaine rencontre
bilatérale avec le ministère de
l’Éducation nationale.
A. N. C.
P
ACTUALITÉ
Lundi 5 octobre 2015
5
LUTTE CONTRE LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES
L’Algérie réitère son engagement pour la
mise en place de stratégies appropriées
ette
Conférence
(d'Alger) confirme
l’engagement politique du gouvernement algérien de se solidariser avec l’ensemble des États et des Organisations internationales autour
d’actions visant à mettre en
œuvre des stratégies appropriées de lutte contre les changements climatiques, dans le
cadre de la Convention-cadre
des Nations unies", a indiqué le
directeur général de l’Agence
spatiale algérienne (Asal),
Azzedine Oussedik. S’exprimant à l’ouverture de cette
conférence, Oussedik a ajouté
que l’Algérie soutient des
actions visant à réduire les
effets négatifs sur l'environnement, les ressources naturelles,
la santé et le territoire.
La Conférence internationale d’Alger qui se déroule sous le
thème "Les Changements climatiques: une réalité à prendre
en compte dans les trajectoires
de développement: modélisa-
«C
tion, outil spatial et adaptation", intervient à quelques
semaines de l’organisation de la
Conférence des Parties à la
Convention-cadre des Nations
unies sur les changements climatiques (COP-21), prévue à
Paris le mois de décembre
2015.
En ce sens, Oussedik a précisé que l’Algérie a procédé, à
l’issue de la Conférence des
Parties de la Convention-cadre
des Nations unies, tenue en
2014, à la révision de son cadre
institutionnel et réglementaire
en matière d’efficacité énergétique et de la promotion des
énergies nouvelles et renouvelables. Il a également relevé
l’institution d’un Comité national climat (CNC), placé sous
l’autorité du ministère chargé
de l’Environnement, et composé de représentants des départements ministériels concernés
et du Conseil national économique et social (Cnes). "Ce
comité vise à renforcer le dispositif institutionnel et à assurer la
coordination, le suivi et l’évaluation des politiques et des
programmes nationaux, relatifs
aux changements climatiques,
et à proposer les mesures destinées à assurer la mise en œuvre
des engagements souscrits par
l’Algérie dans le cadre de la
Convention-cadre des Nations
unies sur les changements climatiques (CCNUCC)", a-t-il
indiqué. Pour ce qui est des
objectifs de la Conférence d’Alger, il a précisé qu’il s’agit de
faire le point sur la question des
changements climatiques et
leurs impacts potentiels sur
divers secteurs d'activité et
milieux naturels en Afrique du
Nord, et dans la région sahélosaharienne, l'identification des
voies et moyens pour approfon-
dir la connaissance scientifique
de la région, ainsi que le partage des expériences et des
bonnes pratiques en matière de
stratégies d'adaptation sectorielles, nationales et régionales
pour l'identification des axes
potentiels de coopération régionale dans le domaine.
Dans le même sillage, Oussedik a réitéré la “disponibilitéé
de l’Asal à mettre à la disposition des pays africains les données satellitaires issues des systèmes spatiaux algériens et à
monter des projets conjoints de
coopération autour de ces problématiques. Par ailleurs, un
hommage à titre posthume a
été rendu par les participants à
cette conférence à trois chercheurs et météorologues algériens décédés en 2014. Il s’agit
des défunts Mostefa KaraKamel, Mohamed Senouci et
Djamel Boucherf.
Une grande importance à l'accord qui
sanctionnera la COP-21
Algérie accorde une "grande
importance" à l'accord qui sanctionnera la Conférence des Parties de la convention-cadre des Nations
unies sur les changements climatiques
(COP-21), prévue en décembre à Paris, a
indiqué dimanche, à Alger, un représentant du ministère des Affaires étrangères.
S'exprimant à l'occasion d'une Conférence internationale sur les changements
climatiques et le rôle des technologies
spatiales, le représentant du MAE, Djihad-Eddine Belkas, a déclaré que l'Algérie
attachait une "grande importance à ce que
l'accord devant déterminer le régime climatique mondial post-2020 au terme de
la C0P-21, soit universel et équilibré". Il
s'agit, a-t-il expliqué, d'un "accord basé
sur les règles et les principes généraux,
notamment ceux liés à l'équité et au principe de la responsabilité commune, mais
différencié des Parties, selon leurs responsabilités historiques et leurs moyens et
capacités respectives". Le représentant du
MAE a, en outre, indiqué que cet accord
doit accorder aussi une "importance
égale" à l'atténuation des émissions des
gaz à effets de serre et à l'adaptation aux
changements climatiques, soulignant que
"la préoccupation de l'Algérie, à l'instar
des pays africains, est d'aboutir à un régi-
L'
a lutte contre les changements climatiques
passe par une approche
commune, "basée sur
l'équité et la justice", a
plaidé, dimanche à Alger,
l'expert
international,
Yadh Labbene. "Il faut
une approche commune,
basée sur la justice et
l'équité" pour réussir la
lutte contre les changements climatiques, a affirmé le spécialiste tunisien,
qui intervenait, lors d'une
Conférence internationale
sur les changements climatiques et le rôle des technologies spatiales. Le
conférencier a appelé les
pays en voie de développement à s'impliquer davantage dans la quête d'une
solution au phénomène
des changements climatiques. "Nous devons être
une partie de la solution,
même si nous ne sommes
pas partie du problème",
a-t-il affirmé, appelant,
dans ce contexte, à une
"forte implication" des
sociétés
dans
cette
"bataille". "Si les pays en
voie de développement ne
s'impliqueraient pas, la
solution pourrait être trouvée sans que leurs intérêts
ne soient défendus", a
averti l'expert tunisien. Il a
soutenu, pour ce qui est
du rôle à jouer par chaque
État, que les pays émergents, comme la Chine, le
Brésil et l'Inde, "doivent
prendre des engagements
chiffrés", dans le cadre de
la lutte contre les changements climatiques. Évoquant les enjeux liés à un
nouveau régime climatique post-2012, Labbene
a souligné que "notre
mode de vie particulièrement énergétivore, notamment l'utilisation abusive
des combustibles fossiles,
a entraîné un déséquilibre
de notre système climatique". Il a ajouté que "les
changements climatiques
attendus auront, selon la
communauté scientifique,
des impacts importants sur
l'ensemble des activités
socio-économique et les
écosystèmes". Pour Labbene, les changements climatiques "sont le principal
défi du XXIe siècle", affirmant que l'adoption d'un
accord pour un nouveau
régime climatique post2021 permettra de faire
face à ces changements climatiques et d’atténuer
leurs impacts dangereux".
La Conférence internationale sur les changements
climatiques est organisée
par l’Agence spatiale algérienne avec l'appui du
Bureau des affaires spatiales des Nations unies.
L
Ph : DR
L’engagement du
gouvernement algérien
avec l’ensemble des
États et Organisations
internationales, dans le
cadre de la mise en
place de stratégies de
lutte contre les
changements
climatiques, a été
réaffirmé, hier à Alger,
à l’occasion de la
tenue d’une Conférence
internationale sur les
changements
climatiques.
Plaidoyer
pour une
approche
commune
basée sur
l'équité et la
justice
me climatique qui préserve les intérêts des
pays du continent, et répond à leurs préoccupations". Il a ajouté que l'accord en
question "ne doit pas représenter un fardeau au développement socioéconomique, mais doit garantir aux pays africains le soutien adéquat en termes de
financement, de transfert de technologie
et de renforcement des capacités pour une
lutte efficace contre les effets néfastes des
changements climatiques".
"À cet effet, l'Algérie ne cesse de rappeler le rôle déterminant et la responsabilité
qui incombe aux pays développés pour le
respect des engagements souscrits en
matière de pourvoi des moyens de mise en
œuvre, ce qui permettrait de rétablir la
confiance dans le système multilatéral".
Le représentant du MAE a, outre cela,
relevé que l'Algérie, "qui a subi de plein
fouet les impacts adverses des changements climatiques, a lancé un programme
d'envergure visant à promouvoir l'utilisation des énergies renouvelables et l'efficacité énergétique". Rappelant aussi l'engagement et la participation de l'Algérie à
l'effort mondial visant la réduction des gaz
à effet de serre, Belkas a fait observer
qu'elle (l’Algérie) accordait une "importance particulière" à la coordination et à la
coopération régionale, notamment en
Afrique du Nord et au Sahel. De son côté,
le représentant du Bureau des affaires spatiales (BAS) des Nations unies, Luc Saint
Pierre, a fait savoir qu'aucune agence spatiale "n’est en mesure de dresser, à elleseule, les bases de besoin et de suivi du
climat terrestre". À cet effet, il a estimé
qu'une coordination internationale était
"impérative" pour améliorer le système
d'observation du climat mondial, précisant que le BAS travaillait dans ce sens.
Les travaux de la Conférence internationale sur les changements climatiques et le
rôle des technologies spatiales qui s’étaleront sur trois jours (4-6 octobre), enregistrent la participation d'experts de la région
Afrique du Nord et sahélo-saharienne, des
Agences spatiales, des représentants d'Organisations régionales, des institutions
académiques et de recherche et de la
société civile. Organisée par l'Agence spatiale algérienne (Asal), en partenariat avec
le Bureau des affaires spatiales des
Nations unies (BAS), la Conférence
planche sur le thème "Les Changements
climatiques: une réalité à prendre en
compte dans les trajectoires de développement: modélisation, outil spatial et adaptation". Elle se déroulera en séance plénière et en ateliers et sera couronnée par des
recommandations.
Lundi 5 octobre 2015
7
RÉGIONAL
TLEMCEN
Arrestation d'un baron de la drogue
es services de la police judiciaire de la sûreté de daïra d’Ouled Mimoun, dans la wilaya de Tlemcen, ont procédé samedi dernier à l'arrestation d'un baron de
drogue recherché par Interpol . L'opération a été réalisée après exploitation de toutes les informations concernant son retour au quartier de Sidi Zaouaoui, dans
sa ville natale, afin de célébrer la fête de l'Aïd el Adha. Malheureusement pour lui, il fut appréhendé par les services de police qui ont bouclé les alentours de sa
demeure le surprenant à proximité d'un véhicule qui a été soumis à la fouille, surtout que ce dernier à été derrière l'acheminement de grandes quantité de drogue vers
l'Europe.
L
TÉLEX D’AÏN TÉMOUCHENT…
CHLEF
APICULTURE
L’activité en déclin
Élan de solidarité
avec le comédien
Mohamed Hazim
okhtar Koibiche, le chef de Sûreté
de la wilaya d’Aïn Témouchent,
accompagné d’une délégation formée de
ses proches collaborateurs, s’est rendu à
l’EH Docteur Benzerdjeb pour rendre
visite, vendredi dernier, à Mohamed
Hazim le célèbre acteur et comédien de la
série «Bila Houdoud» Le comédien a été
admis à l’EH pour recevoir des soins
après la dégradation de son état de santé,
apprend-on. Il a été très ému au vu de cet
élan de solidarité et de compassion manifesté par la sûreté et de beaucoup de téléspectateurs venus le voir. Il est à rappeler
que Hazim Mohamed s'est notamment
distingué, dans les années 90, aux côtés
de Mustapha et Hamid dans de nombreux sketchs signés par Nasser Labied.
B. B.
M
L’APW EN DEUIL
L'ex-président
décédé à l'âge
de 75 ans
ex-membre du comité central du
FLN, en l'occurrence Lakhdar
Tekhmarine, est décédé à la suite d’une
brève vons-nous appris samedi 3
octobre 2015. Le défunt, connu pour sa
gentillesse et sa droiture, a dirigé l'APW
d'Ain Temouchent durant la période
2002-2007. Agé de 75 ans et père de
famille, Tekhmarine était un homme de
médiation, de dialogue non pas uniquement au sein du parti FLN mais aussi
avec beaucoup de gens de son entourage.
Son enterrement a eu lieu samedi au
cimetière de la ville d'El Malah où il réside. Beaucoup de responsables du parti
FLN et d'autres formations politiques ont
assisté aux obsèques.
B. B.
Ph : DR
L'
La production de miel a considérablement chuté cette année dans la wilaya de Chlef. Selon
le président de l’association des apiculteurs de Chlef Abdelaziz Ait-Hamouda que nous
avons rencontré en marge d’une exposition des produits du terroir tenue à Chlef « le secteur
de l’apiculteur vit des moments difficiles du fait que la production de miel cette année sera
très mauvaise, alors qu’elle a atteint en 2014 une récolte de plus de 90.000 quintaux de
miel et on prévoit pour cette année une récolte au maximum de l’ordre de 2 kg par ruche
alors qu’elle devait avoisiner ou dépasser les 20 kg par ruche dans des conditions
normales».
Suite en page 8
BOUMERDÈS
Relogement de 500 familles à Si Mustapha
uelque 500 familles de la commune de Si Mustapha, à l’Est
de Boumerdès, ont été relogées, samedi, dans de nouveaux logements publics locatifs (LPL), a-t-on
constaté.
Ces familles ont été relogées à la cité
des 1 588 logements du centre-ville, réalisée au titre du Programme de résorption de l’habitat précaire (RHP) destiné
aux habitants de la capitale. Un lot de
500 unités de ce programme a été affecté à ces familles de Si Mustapha. Cette
cite a été réalisée au titre du Programme
Q
RHP de la wilaya d’Alger, englobant
35 000 logements, dont 26 400 unités
prévues à Alger, 7 091 à Blida et 1 588
à Boumerdes, a déclaré à l’APS le directeur de wilaya du logement, Senouci
Tarek. Sur ces familles bénéficiaires, 68
habitaient dans des chalets et 170 dans
des constructions précaires, alors que le
reste était reparti dans différentes cités
de la commune de Si Mustapha. Immédiatement après l’évacuation des
familles, les sites libérés ont été démolis
et les décombres transférés avec les
moyens de la commune.
Les établissements éducatifs, dont un
lycée, un CEM et deux primaires,
accompagnant ce projet, "sont en cours
de réalisation", alors qu’ils étaient programmés à la réception, pour la rentrée
2015-2016, selon les assurances du wali
d’Alger, Abdelkader Zoukh, dans une
déclaration à la presse, durant sa visite
d’inspection du chantier, le 26 mars
2015. M.Zoukh avait indiqué, dans
cette même déclaration à la presse, que
la décision du Gouvernement de
s’orienter vers les wilayas de Blida et de
Boumerdes pour la réalisation de loge-
ments sociaux au profit des habitants
d’Alger était "une exception" car la capitale, a-t-il poursuivi, a vécu, durant une
certaine période, un "manque dans le
foncier destiné aux équipements
publics, dont les programmes de logement".
Il a observé que "les opérations de
relogement ont permis la libération
d’importantes assiettes foncières, occupées de façon anarchique, et qui ont été
destinées à l’implantation de programmes de logements affectés à la
wilaya d’Alger"
8
RÉGIONS
Lundi 5 octobre 2015
CHLEF
ILLIZI
Suite de la page 7
AGRICULTURE
Diverses
opérations
pour booster
l’activité
lusieurs opérations de
développement sont en
cours de réalisation dans
le but de promouvoir l’activité agricole dans la wilaya
d’Illizi, a indiqué, hier, la
direction locale des services
agricoles (DSA). Parmi
ces opérations, figure le
fonçage de 30 puits agricoles dans la zone de Takebalt, au chef-lieu de wilaya,
avec une enveloppe de plus
d’un (1) million DA,
dégagée dans le cadre du
fonds de développement
rural et de la mise en
valeur par la concession,
avec un taux d’avancement
des travaux estimé à 30 %,
a indiqué le directeur du
secteur, Ahmed Brahimi.
Trois autres forages sont
également en réalisation,
deux à Djanet et un dans
la commune de Bordj
Omar-Idriss, pour un coût
de 12 millions DA, et ont
atteint un taux d’avancement de 70%, selon la
même source. Il est aussi
projeté la réception prochaine de 15 puits d’irrigation au niveau de l’oasis
Tamadjert, sur le territore
de la commune d’Illizi,
ainsi que 47 bassins d’irrigation de 50 m3 chacun,
dont les travaux sont en
voie d’achèvement, en
plus de la réhabilitation de
5 puits d’irrigation dans la
zone frontalière de Tinelkoum. Le secteur a, par
ailleurs, réceptionné cent
(100) km de réseau d’électrification rurale à travers
différents périmètres agricoles, pour lesquels a été
consacré un financement
de 25 millions DA, ce qui
devra participer à l’impulsion de l’activité agricole
et la concrétisation des
objectifs escomptés par le
secteur, a-t-on souligné. Il
a aussi bénéficié d’opérations de restauration de 20
puis d’irrigation dans l’oasis d’Ihrir (commune de
Bordj El-Haouès), et
d’équipement de trois (3)
puits pastoraux à Deb-Deb
et Djanet.
P
Ph : DR
…Les principales variétés de
miel existantes sont le miel de
l’oranger, du thym, de l’eucalyptus, de la carotte sauvage, du
jujubier et de la lavande maritime, sachant que le miel d’orange est le plus répandu au niveau
de la région de par l’existence
d’un vaste verger agrumicole
qui s’étend sur une superficie
de 5 400 hectares. 450 quintaux
de ce type de miel ont été récoltés l’année passée. A titre de
rappel la wilaya de Chlef compte 120 apiculteurs professionnels ayant plus d’une trentaine
d’années d’expérience, possédant plus d’une centaine de
ruches chacun, 600 apiculteurs
amateurs disposant une moyenne d’une vingtaine de ruches et
enfin 500 apiculteurs ayant
investi la profession à travers les
différentes formules d’aide et
de soutien à la création de
microsentreprises dans le cadre
des accords qui lient la BDL
(Banque de développement
local) à l’Agence nationale de
soutien à l’emploi des jeunes
ANSEJ. Selon notre interlocuteur « ce seront ces derniers
(1100 apiculteurs) qui en pâtiront le plus de cette mauvaise
année et risquent de « disparaître » à jamais, sauf si l’État
leur vient en aide financièrement ». Il faut dire que les
conséquences dues à la baisse
drastique de la production de
miel sont difficiles à supporter
par les apiculteurs. «Nous
attendons beaucoup de l’Etat
pour nous venir en aide en ces
moments difficiles, alors que les
pouvoirs publics ont consenti
de gros investissements ces dernières années, d’autant plus
qu’il y va de l’intérêt de tous
dira le président de l’association
et d’ajouter « outre la chute de
la production de miel, la disparition des abeilles et le déclin de
la filière apicole pèsent sur
l’écosystème, voire sur nos
moyens de subsistance. Les
abeilles pollinisent un tiers de
ce que nous mangeons et jouent
un rôle essentiel dans la préservation des écosystèmes de notre
environnement. Environ 84%
des cultures destinées à la
consommation humaine dépendent des abeilles ou d'autres
insectes pour leur pollinisation
en vue d’accroitre leurs rendements et leur qualité. La pollinisation par les abeilles permet
non seulement d’obtenir plus
de fruits, de baies ou de graines,
mais également d’améliorer la
qualité des produits. Les pollinisateurs, tels que les abeilles,
interviennent dans 35% de la
production végétale mondiale,
accroissant celle de 87 des principales cultures vivrières à
l’échelle du globe, ainsi que de
nombreuses plantes médicinales ». Quant aux causes de
cette chute de production M.
Ait Hamouda l’attribue à plusieurs facteurs. En premier lieu,
dira-t-il, l’utilisation à outrance
de pesticides dans l’agriculture.
A ce sujet il est intéressant de
savoir qu’en 2012 une équipe
de recherche française multi
partenariale a pour la première
fois mis en évidence le rôle d’un
insecticide dans le déclin des
abeilles, non pas par toxicité
directe mais en perturbant leur
orientation et leur capacité à
retrouver la ruche. Les chercheurs ont collé des micropuces
sur plus de 650 abeilles. Ils ont
ainsi pu constater l’importance
du non-retour à leur ruche des
butineuses préalablement nourries en laboratoire avec une
solution sucrée contenant de
très faibles doses d’un insecticide, le thiaméthoxam. Le
deuxième facteur qui a contribué à la chute de la production
du miel est lié aux conditions
météorologiques prévalant au
cours de cette année, particulièrement depuis le mois de
mars où il n’a pas plu. Enfin, un
troisième
danger
menace
constamment les ruches, à
savoir les pathogènes, à l’image
du Varroa destructor. Cet acarien reste le principal ennemi
des ruches. Il est présent toute
l'année. Sans décimer la colonie, le varroa affaiblit les
défenses des abeilles et les rend
plus sensibles aux virus et bactéries.
D’ou la nécessité d’un traitement préventif qui revient assez
cher pour les apiculteurs, faut-il
le souligner. A propos de
l’abeille ; « Albert Einstein disait
que lorsque l’abeille disparaîtra,
il ne restera plus que 4 ans à
vivre pour l’homme. S’il avait
raison, cela pourrait bien être
un autre signe d’alerte ou la fin
d’une ère… »
Bencherki Otsmane
AÏN-TÉMOUCHENT
CONCESSION DES TERRES AGRICOLES
Les fellahs soulagés
a nouvelle loi portant orientation foncière
vise en premier la concession, aux exploitants agricoles, des terres du domaine privé
de l’Etat pour une durée de 40 ans.
Cette procédure, qui a mis fin à l’usufruit des
terres, a libéré les initiatives des fellahs et leur a
permis de concrétiser leurs projets sans tarder.
Benayed Mohamed est un agriculteur de l’exploitation agricole collective n°3 Si-Abdelhadid,
sise à Aïn-Tolba, dans la wilaya d’Aïn-Témouchent. Tout récemment on l’a rencontré à l’occasion de la journée de vulgarisation tenue à l’exécole agricole d’Aïn-Témouchent. Ce dernier,
grâce à la loi foncière de 2012, s’est distingué du
lot et a procédé à la valorisation de ses terres en
employant les techniques nouvelles de développement agricole. Deux grands créneaux le font
distinguer et lui permettent de réaliser des rendements record à l’échelle nationale. Le premier est
la céréaliculture avec une irrigation d’appoint
L
pratiquée en mars avril. Et le second c’est la plasticulture à l’irriguée. S’agissant de la céréaliculture, il développe en conséquence le blé dur. D’année en année sa côte monte crescendo. Cette saison, dit-il, il a obtenu des rendements, en blé
dur, dépassant 75q/ha. Quant aux cultures
maraichères, il pratique la tomate et la pomme de
terre ainsi que les autres légumes tel que le haricot vert, le piment, la courgette. Selon lui une
serre de 500 m2 lui rapporte 100 q de tomates,
soit 20kg par m2. Cependant Benayed Mohamed
éprouve des difficultés liées à l’inexistence de
l’énergie électrique. Il utilise, présentement, du
carburant (mazout) pour faire fonctionner ses
motopompes. Selon lui, il ne peut faire des
extensions de superficies à l’irriguée à cause de la
contrainte sus évoquée. Sur un autre registre
Benayed préfère écouler sa marchandise au marché de gros d’Oran, où il trouve tout ce qui lui
convient malgré le coût du transport.
Boualem Belhadri
EL-BAYADH
ENERGIE
La première centrale solaire en novembre prochain
ne centrale solaire pour la production d’électricité, première du
genre dans la wilaya d’El-Bayadh,
sera réceptionnée en novembre prochain,
a indiqué la direction de l’Energie. Les
travaux de cette centrale de 24 mégawatts, implantée sur le territoire de la
commune de Labiodh Sidi-Cheikh et
inscrite dans le cadre du programme
national des énergies renouvelables, ont
atteint un taux d’avancement de près de
86% , a indiqué le directeur de l’énergie,
Boufateh Boubaya. Ce projet, qui couvre
une superficie de 39,2 hectares, est ins-
U
crit dans le cadre de la coopération algéro-allemande, pour un coût de 4,31 milliards DA et devra générer 190 emplois
durant la phase de réalisation, dont 25
ouverts à des travailleurs étrangers, selon
le même responsable. Cette centrale
apportera un plus dans la wilaya, en ce
qui concerne la distribution de l’énergie
électrique et l’appui à l’investissement
industriel et agricole dans la région, a
estimé le wali d’El-Bayadh, lors d’une
récente visite d’inspection des chantiers
de cette installation énergétique. Abdellah Benmansour a mis l’accent, devant
les cadres techniques nationaux travaillant sur ce site, sur la nécessité d’acquérir ce savoir-faire technologique en
côtoyant les compétences étrangères, afin
de maîtriser cette nouvelle technologie.
Le wali a également invité les responsables locaux à exploiter au mieux cette
station pour la promotion de l’investissement agricole et diminuer ainsi les
charges sur les projets de raccordement à
l’électricité rurale et agricole, tout en
adoptant une vision économique à même
de contribuer à l’impulsion de la mise en
valeur agricole à travers l’exploitation de
projets d’énergie renouvelable dans l’extension des surfaces irriguées.Il a aussi
mis en avant l’importance de ce projet
énergétique dans le fait de réaliser une
avancée significative dans l’investissement industriel, notamment avec le
réception prochaine dans la commune de
Labiodh Sidi-Cheikh d’une nouvelle
zone d’activités ainsi que le lancement du
projet d’une cimenterie relevant du groupe algérien du ciment (Gica) avec une
capacité de production d’un (1) millions
de tonnes/an, dans le cadre de l’investissement public.
RÉGIONS
Lundi 5 octobre 2015
BÉJAÏA
MILA
« BÉTA THALASSÉMIQUES »
Journée portes ouvertes
sur la maladie
e but de cette journée
portes ouvertes est justement d’expliquer aux
parents ce qu’est cette maladie. Une maladie génétique
touchant l’enfant dès sa naissance. Il agit d’une anomalie
quantitative, HB élément
fondamental du globule
rouge. C’est une anémie
chronique, d’où la nécessite
d’une transfusion sanguine
régulière. Ce genre de
malades nécessite une aide
dans le cadre du mouvement
associatif. Les types de Béta
Thalassémiques sont d’ordre
mineur, intermédiaire et
majeur. Des dons de sang
tiré des bénévoles, volontaires, gratuits, anonymes,
sans risque. Le slogan de
ladite association est « Aidons
L
Fin octobre, délai
de rigueur pour la
réception de la
voie d’évitement
de la ville
a fin du mois d’octobre en cours
constitue un délai ‘‘de rigueur’’
pour la réception de la voie d’évitement
de la ville de Mila, actuellement en
cours de réhabilitation, a indiqué,
samedi, le wali, Abderrahmane Madani
Fouatih.
L’important retard enregistré par les
travaux doit impérativement être
rattrapé ; ce tronçon de 4,5 km
devant être achevé avant l’hiver et les
intempéries saisonnières qui risquent
de provoquer d’autres dégâts pendant
les travaux, a souligné le wali lors d’une
séance de travail consacrée à ce projet.
Le taux d’avancement des travaux
de mise à niveau de cette route a atteint
les 70 %, a fait savoir le directeur des
travaux publics (DTP), Abdallah Sellaï, soulignant que l’achèvement du
projet ne nécessite que ‘‘trois semaines
de plus’’. Une fois réceptionné, cet évitement contribuera à fluidifier la circulation au chef-lieu de cette wilaya marquée par d’importants encombrements
depuis la fermeture de cette route il y à
deux ans, a-t-il ajouté.
Les travailleurs de l’entreprise de
réalisation, réquisitionnés sur décision
du ministère des Travaux publics pour
renforcer les équipes en charge du projet de contournement de Djebel Ouahch, dans la wilaya de Constantine, est
à l’origine de ce retard qui devrait
cependant être résorbé, a indiqué pour
sa part un représentant de l’entreprise.
M. Madani Fouatih a par ailleurs appelé les responsables locaux du secteur
des travaux publics à préparer un dossier sur le phénomène des glissements
de terrain dans la wilaya de Mila, en
donnant une estimation des montants
financiers à mobiliser pour sa prise en
charge.
Le principe de l’organisation d’une
journée d’étude consacrée à ce phénomène de glissements, animée par des
experts spécialisés dans ce domaine, a
été arrêté lors de cette réunion.
L
Ph : Le Courrier d’Algérie
L’association des Béta
Thalassémique
Espoir/Assirem de
Béjaïa, qui est à but
non lucratif mais à
caractère lucratif,
agréée par l’État en mai
2015, a organisé
samedi passé au niveau
du centre culturel MalekBouguermouh
d’Amizour une journée
portes ouvertes sur
ladite maladie qui est
apparemment
héréditaire touchant le
sang et dont le malade
a une petite quantité de
globules rouges.
9
à améliorer la vie de ces
malades atteints de Béta
Thalassémiques ». « Nous
souhaitons la bienvenue à
nos chers invités, qu’ils
soient des médecins, nos
familles, les associations qui
sont ici et surtout, les
malades qui sont atteints de
la Béta Thalassémiques et
leurs familles…Pour cette
journée qui devait être organisée à l’occasion de l’Aïd ElAdha, on l’a dédie aussi pour
notre ami « Kharoubi Badredine, surnommé « Pédro »,
qui est toujours à l’hôpital
suite à un accident de la
route qu’il avait eu il y’a de
cela plus de deux mois et
pour qui on souhaite un
prompt rétablissement et un
retour rapide parmi nous…..
», lit-on dans une déclaration.
À la fin, il y’avait des remises
de cadeaux pour les enfants à
l’occasion de fête de l’Aïd.
Pour la présidente de l’asso-
ciation de Béta Thalassémiques « Espoir » de Béjaïa
Melle Agnana Tholleli, qui
est infirmière publique et
enseignante dans une école
de formation paramédicale «
On a proposé, les membres
de l’association et moi, d’organiser cette journée coïncidant avec la première journée
de l’Aïd El Kebir, c'est-à-dire
le samedi de la semaine passée et la rentrée scolaire, mais
on s’est dit que les parents
seront occupés. À cet effet,
on a tracé un programme
enrichi avec des activités
diverses pour les enfants,
comme un concours de dessin, de musique, des pièces
théâtrales à titre éducatif, un
défilé de mode pour les filles.
On a déjà organisé une journée de ce genre soit la maladie des Béta Thalassémiques,
un séminaire scientifique qui
a eu lieu le 12 Juin 2015 au
niveau du théâtre régional de
Béjaïa, animée par des conférenciers tels que le docteur
Benmouhoub du CHU de
Hussein-Dey à Alger, le docteur Khierdine du CHU de
Béjaïa, Bouffassa qui est professeur d’enseignement en
paramédicale (PEPM) et
moi-même. J’avoue aussi que
c’était une journée bien réussie. Notre association est à
caractère scientifique, médicale, culturelle et sociale. Par
rapport au séminaire, c’était
une initiative d’une autre
association. Mais pour cette
journée, il y’a l’association «
Thiwizi » qui nous a également aidés, et c’est en collaboration avec notre association « Assirem ». L’objectif de
cette journée à Amizour c’est
d’améliorer la prise en charge
de nos malades, alors que les
sous-objectifs sont d’ordre
social, culturel, touristique…
etc. ».
M.R.
GHARDAÏA
FONCIER AGRICOLE
Accroissement «considérable»
de la superficie de la wilaya
e dossier du foncier agricole a
enregistré des avancées "importantes" dans la wilaya de Ghardaïa, à la faveur de la dynamique insufflée par les différents programmes mis
en œuvre par les pouvoirs publics pour
promouvoir le secteur de l’agriculture,
selon les statistiques de la direction des
services agricoles (DSA). Ainsi , la
superficie agricole utile (SAU) en irrigué est passée de 12.230 ha en 2000 à
26.519 ha en 2008, pour atteindre en
2015 une superficie arable de 39.350 ha
répartie à travers 14.110 exploitations et
une population agricole estimée à
27.600 âmes, soit 27% de la population
active de la wilaya de Ghardaïa. Considérée comme l’ossature principale de
l’économie locale, l’agriculture a réalisé
des avancées "considérables" dans cette
wilaya, qui est devenue une "référence"
en matière d’autosuffisance alimentaire
et pour la qualité gustative de ses pro-
L
duits agricoles. "En dépit d’un climat
sec et de la rareté de la pluie, la région a
connu un engouement d’investisseurs
agricoles encouragés par les facilitations
pour l’acquisition de terres et la mobilisation des ressources hydriques souterraines lancée par les pouvoirs publics. Il
s’agit de la réalisation, à travers la wilaya
de 375 forages pour un débit de 15.698
litres/seconde, de 5.907 puits pour un
débit de 6.090 l/s, de 2.093 bassins de
stockage d’une capacité globale de
213.400 m3, de 495 km linéaires de
réseau électrique et 500 km de pistes
agricoles" a expliqué le directeur des
services agricoles de la wilaya de Ghardaïa. De nouvelles perspectives s'ouvrent pour le secteur de l'agriculture
dans cette wilaya avec l'entrée en service
de quatre stations de lagunage de Berriane, Guerrara, Ghardaïa et El-Menea
dont l’eau épurée sera principalement
destinée à l'irrigation de nouveaux péri-
mètres agricoles d’une superficie cumulée de plus de 1 000 ha, l’achèvement de
la réalisation de dix forages ainsi qu’un
réseau électrique programmé de 850 km
et de 660 km de pistes agricoles, a précisé M. Ali Bendjoudi. Plusieurs projets
sont programmés en vue d’accroître le
foncier agricole de la région et d’améliorer la production agricole à travers la
création de nouveaux périmètres agricoles d’une superficie totale estimée à
30.000 hectares, a révélé ce responsable.
Les services de l’agriculture ambitionnent d’augmenter, à l'horizon 2019, la
surface agricole utile (SAU) pour passer
de 39.350 hectares actuellement à plus
de 60.000 hectares, orientées vers les
cultures oasiennes particulièrement la
phœniciculture, les cultures maraîchères
stratégiques, telles que la pomme de
terre, les agrumes et l’oléiculture ainsi
que les cultures céréalières. L’intensification de la production fourragère (la
luzerne, le sorgho, le maïs) aliment,
essentiel pour le cheptel bovin laitier
estimé actuellement à 3.200 têtes, est
prévu afin d’accompagner le développement de la filière lait dans la wilaya qui
produit 23.350.000 litres/an dont une
grande partie dans la région de Guerrara surnommé "bassin laitier" ainsi que la
production des
viandes rouge et
blanche. Ces efforts et investissements
des pouvoirs publics dans le secteur de
l’agriculture visent à créer les conditions
"propices" pour relever les défis par la
concrétisation de l’autosuffisance alimentaire et la réalisation de la sécurité
alimentaire. L’attention accordée au
secteur agricole vise aussi à optimiser la
production en adoptant les méthodes de
culture durables qui n’épuisent pas les
sols et la nature, accroître le rendement
et le revenu des agriculteurs, ainsi qu’assurer des emplois, a ajouté la même
source.
SP RTIF
Lundi 5 octobre 2015
11
LDC AFRICAINE
Meftah et Andrea suspendus pour la finale -aller
es deux joueurs de l’USM Alger, Rabie Meftah et Carolis Andréa, qui ont écopé chacun de son deuxième carton samedi face Al-Hilal du Soudan (0-0) au stade
Omar-Hamadi, manqueront le match aller de la finale de la Ligue des champions d’Afrique prévue à la fin du mois en cours à Alger. Les deux joueurs ont été
avertis au cours du match retour face aux Soudanais ponctué par la qualification de leur équipe vainqueur lors de la première manche à Khartoum sur le score
de deux buts à un. Ces deux défections s’ajoutent à celle de Youcef Belaïli, suspendu pour deux ans par la Confédération africaine de football, et probablement de Kaddour Beldjilali, blessé. Malgré cela, l’entraîneur de l’USMA, Miloud Hamdi, a indiqué à l’APS à l’issue de la rencontre qu’il faisait entièrement confiance aux joueurs
appelés à remplacer leurs coéquipiers absents».
L
APRÈS SA QUALIFICATION EN FINALE DE LA LIGUE DES CHAMPIONS
L’USMA et Hamdi ne jurent
que par le trophée
USMA est aussi le cinquième
club algérien à valider son
billet pour la prestigieuse compétition continentale. C’est le MCA qui
avait ouvert le bal en 1976 en remportant cette épreuve dans son ancienne
formule. La JS Kabylie va lui emboiter
le pas en fin des années 1980, puis le
MCO et la saison dernière l’ESS.Il faut
dire que dans la foulée de l’exploit
usmistre, c’est son jeune entraîneur
Miloud Hamdi qui en sort victorieux,
L’
Ph : APS
La famille de l’USMA a vécu des
moments historiques samedi soir,
après la qualification de leur
équipe pour la première fois en
finale de la Ligue des champions
d’Afrique, une qualification que
les Usmistes doivent à leur
victoire sur le terrain d’Al-Hilal du
Soudan (2-1), lors du match
aller, car les Algérois se sont
contentés d’un nul vierge lors de
la deuxième manche disputée au
stade Omar-Hamadi devant une
assistance record.
lui qui était avant qu’il ne débarque à
l’USMA en juin dernier un inconnu au
bataillon.
Commentant justement cet exploit, il
dira à l’issue de la rencontre : «Je suis
très fier de cette qualification historique.
Dieu merci nous n’avons pas déçu le
nombreux public venu nous soutenir
pour l’occasion. Certes, nous avons réalisé une très bonne affaire en remportant
le match aller, mais je savais que les dès
n’étaient pas encore jetées. Les débats
lors de cette deuxième manche m’ont
donné raison, car l’adversaire a été très
coriace et tenait tant à gagner. C’est
vous dire que la qualification s’est jouée
COUPE DE LA CAF
Ils ont dit…. Ils ont dit….
Ph : DR
Miloud Hamdi :
Je suis
très fier de
cette qualification
historique.
D i e u
m e r c i
n o u s
n’avons
pas déçu le nombreux public
venu nous soutenir pour l’occasion. C’est un moment historique que nous devons
savourer avec toute la famille
usmiste, puis reprendre vite
le travail car une important
finale nous attend et que
nous devons gagner. A ce
propos justement, je n’ai pas
de préférence quant à l’adversaire que je souhaiterais
affronter entre TP Mazembe
(RD Congo) et les Soudanais
d’El-Merreikh (le match
retour se joue dimanche au
Congo. El-Merreikh l’avait
remporté à l’aller 2-1, ndlr).
Si nous tenons à gagner ce
trophée pour la première fois
de l’histoire du club, nous
sommes censés ne craindre
aucune équipe. Concernant
le lieu de domiciliation du
match aller de la finale, franchement je ne sais pas encore
s’il aura lieu au stade OmarHamadi ou au 5-juillet. Cela
dit, je profite de l’occasion
pour dédier cette victoire à
tous les Usmistes, à ma
famille et mes amis à SaintEtienne et surtout à mon président qui m’a fait confiance
en me confiant cette ô combien lourde responsabilité de
diriger une équipe comme
l’USMA, moi qui suis venu
ici en inconnu».
Nabil El Kouki:
Je pense que la carte de la
qualification en finale s’était
joué au match aller. Notre
défaite ce jour-là sur notre
terrain nous a porté un grand
préjudice.
Certes, nous avons gardé
espoir de renverser la vapeur
ici à Alger, mais c’était vraiment très difficile de le réaliser face à une équipe qui a
défendu bec et ongle son
acquis de la première
manche. Nous avons beaucoup tenté mais en vain car
l’USMA était très organisée
derrière et n’a laissé aucune
brèche pour nos attaquants.
Je tiens enfin à souhaiter
bonne chance pour l’USMA
en finale.
Boudebouda :
Nous sommes fiers nous
les joueurs d’avoir réussi à
entrer dans l’histoire de l’USMA après cette qualiciation
historique en finale.
Certes, nous n’avons pas
montré un bon visage dans ce
sur les deux matches».Et comme l’appétit vient en mangeant, l’homme commence d’ores et déjà à penser à la finale
qui se déroulera à la fin du mois face au
vainqueur entre TP Mazembe du RD
Congo et El-Merreikh du Soudan.
«C’est un moment historique que
nous devons savourer avec toute la
famille usmiste, puis reprendre vite le
travail car une importante finale nous
attend et que nous devons gagner».Pour
le coach des Rouge et Noir, il n’y a vraiment pas de préférence concernant le
futur adversaire en finale.
«À ce stade de la compétition, toutes
les équipes se valent, poursuit-t-il, si
nous tenons à gagner ce trophée pour la
première fois de l’histoire du club, nous
sommes censés ne craindre aucune
équipe».Concernant le lieu de domiciliation du match aller de la finale, il précise
: «franchement je ne sais pas encore s’il
aura lieu au stade Omar-Hamadi ou au
5-Juillet».
Et de conclure : «Je profite de l’occasion pour dédier cette victoire à tous les
Usmistes, à ma famille et mes amis à
Saint-Etienne et surtout à mon président qui m’a fait confiance en me conifant cette ô combien lourde responsabilité de diriger une équipe comme l’USMA, moi qui suis venu ici en inconnu».
Hakim S.
match retour, mais le plus
important était de valider
notre billet pour la dernière
étape de l’épreuve. Et comme
nous n’avions pas droit à l’erreur devant notre public, surtout après notre très précieux
succès à l’aller, nous étions
soumis à une grosse pression
que nous devions bien gérer.
Baïteche :
Une grosse pression pesait
sur nos épaules avant ce
match, surtout que tout le
monde dans le club misait
sur nous pour confirmer le
résultat de la première
manche au Soudan, et c’est
ce qui explique du reste le
visage quelque peu terne que
nous avons montré aujourd’hui. Mais le plus important
était de se qualifier, chose
faite en attendant de relever
le grand défi en finale.
L'Etoile Sportive
du Sahel
en finale
Etoile Sportive du Sahel s'est
qualifiée en finale de la coupe
de la Confédération africaine de
football, malgré sa défaite devant
Zamalek d'Egypte (0-3), samedi soir
au Caire en demi- finale retour. Les
Etoilés, larges vainqueurs au match
aller dimanche dernier à Sousse (50), se sont fait peur et ont été dominés par une formation egyptienne
qui a ouvert le score dès la 12e minute par Mahmoud Kahraba, qui a
doublé la marque en deuxième mitemps sur pénalty (54') avant que
Mustapha Fahri n'inscrive le troisième but à la 70'.
L'Etoile affrontera en finale le
vainqueur de l'autre demi-finale qui
oppsoera dimanche au Caire Al Ahly
(tenant du titre) à Orlando Pirates
(Afrique du Sud). Au match aller
Orlando Pirates l'avait emporté
(1-0).
L'
SPORTS
Lundi 5 octobre 2015
L2 MOBILIS (7E JOURNÉE)
Historique
pour Soustara
USM Alger a arraché
une qualification historique en finale de Ligue des
champions d’Afrique de football, samedi soir à Alger, après
son nul vierge (0-0) en demifinale retour contre les Soudanais d’Al-Hilal.
La formation de Soustara a dû
donc attendre près de 80 ans
(elle est fondée en 1937) pour
atteindre pour la première fois
de son histoire le dernier stade
de la plus prestigieuse compétition africaine interclubs,
après les échecs en demifinales lors des éditions de
1997 et 2003. Auteurs d’un
parcours de premier ordre en
phase de poules (5 victoires
contre une défaite), les
Usmistes, qui ont sauvé leur
peau de la relégation lors de
l’ultime journée du dernier
exercice footballistique, ont
confirmé leur excellente santé
cette saison et peuvent déjà
être récompensés le 6
novembre prochain, à l’occasion de la finale retour. Sans
livrer un grand match dans un
stade Omar-Hamadi plein
comme un œuf depuis le début
de l’après-midi, l’USMA a su
gérer l’avance acquise à l’aller
quand elle s’était imposée à
Omdurman même en inscrivant deux précieux buts (2-1),
synonyme d’une demie qualif»
presque assurée.
Les hommes de Miloud
Hamdi auraient pu cependant
prétendre à un meilleur score,
si ce n’était les ratages de l’attaquant
Mohamed-Amine
Aoudia au cours d’une première période terne (16e et
27e). En face, les Soudanais
étaient amorphes et n’ont rien
fait pour effacer le revers de
l’aller, à l’exception de ce tir
rageur de Boya dans les cinq
dernières minutes du temps
réglementaire qui a trouvé une
belle détente du gardien international algérien MohamedAmine Zemmamouche. Dans
les tribunes, les supporters,
exténués par des heures d’attente sous un soleil de plomb
et une chaleur suffocante,
attendaient impatiemment le
coup de sifflet libérateur de
l’arbitre sud-africain, Victoir
Miguel de Freitas Gomes, qui
est arrivé à 23h24. Le reste
n’est que pur bonheur pour les
joueurs, staff technique, dirigeants et supporters des
Rouge et Noir qui ont laissé
éclater leur joie en attendant
de connaître dimanche leur
adversaire en finale qui sera
soit les Congolais du TP
Mazembe, soit les Soudanais
d’Al-Merrikh que l’USMA
avait affrontés en phase de
poules (victoire 1-0 à l’aller et
défaite sur le même score au
retour). À l’aller, Al-Merrikh
s’était imposé sur le score de
2-1 à Omdurman. Le match
retour se jouera à Lubumbashi. Si le TP Mazembe réussit
à se qualifier, ce sera la deuxième année de suite que la finale
de la Ligue des champions
sera une affaire algéro-congolaise, après la double confrontation entre l’ES Sétif et VitaClub la saison dernière qui
avait souri aux Algériens. La
finale aller se jouera le 30
octobre à Alger, tandis que la
manche retour aura lieu le 6
novembre prochain à l’extérieur.
Le CABBA nouveau dauphin,
première victoire du Paradou
L’
Le CA Bordj Bou Arreridj s'est
emparé de la deuxième place
du championnat de Ligue 2
Mobilis de football grâce à sa
victoire devant le leader l'USM
Bel Abbès (3-1), qui a essuyé à
l'occasion sa première défaite
de la saison, tandis qu'en bas
de classement, Paradou AC
enregistre son premier succès en
sept matchs au détriment du
CRB Ain Fekroun (1-0), lors de
la septième journée disputée
vendredi et samedi.
e CABBA a engrangé les trois
points de la victoire dans le
choc de la journée contre
l'USMBA (3-1). Surpris par un but de
Djediat (24'), les "Criquets" ont renversé la situation grâce à Zerguine (28 sp),
Attafene (37) et Hadiouche (90+4).
C'est la troisième victoire consécutive
et la quatrième de la saison pour les
hommes de Khezzar, lesquels se hissent
L
RÉSULTATS COMPLETS
USMM Hadjout - ASO Chlef :
2-0
CABB Arréridj - USM Bel Abbès :
3-1
MC El Eulma - US Chaouia :
1-1
Amel Boussaâda - JSM Skikda :
1-2
Paradou AC - CRB Aïn Fekroun : 1-0
MC Saïda - AS Khroub 1-0 : OM
Arzew - JSM Béjaïa : 1-0
O. Médéa - CA Batna : 2-0
«Si le me vire,
il vire le meilleur
manager de son
histoire»
ne quatrième défaite en Premier League et il y a le feu à la
maison : Chelsea est 16e et José
Mourinho plus que jamais contesté.
Après le match face à Southampton
(1-3), The Special One s'est défendu
devant les micros. A la José.
José Mourinho est un homme plein
de qualités. Et l'une d'entre elle
consiste à ne jamais baisser la tête.
Dans l'adversité, le Portugais ne
dévie jamais de sa ligne. Samedi,
après la défaite face à Southampton
(1-3), la sixième en douze matches
toutes compétitions confondues, The
Special a fait front. Plus que jamais.
Le manager des Blues s'est lancé
dans un exceptionnel monologue de
sept minutes qui, à la fin de sa carrière, méritera une place de choix dans
l'histoire de ses interventions devant
la presse.
Après avoir accusé le corps arbitral
de "ne pas oser siffler" en faveur de
Chelsea, faisant référence à un penalty que ses hommes n'ont pas obtenu
au coeur de la rencontre face à Southampton, il s'est lancé dans une
interminable tirade, mourinhesque
au possible. Les Blues sont champions en titre. Et pointent à cette
heure à la 16e place du Championnat
U
à la deuxième place à une longueur de
l'USMBA qui conserve, malgré cet
échec, sa place de leader. L'autre bonne
opération de la journée est à mettre à
l'actif de l'O.Médéa et de la JSM Skikda, vainqueurs contre respectivement le
CA Batna (2-0) de l'A Boussaâda (2-
CLASSEMENT
1. USM Bel Abbès
2. CABB Arréridj
3. CA Batna
--. ASO Chlef
--. O. Médéa
--. JSM Skikda
7. A Boussaâda
--. AS Khroub
--. OM Arzew
--. MC Saida
11. USMM Hadjout
--. US Chaouia
13. JSM Béjaïa
14. Paradou AC
15. MC El Eulma
16. CRB Ain Fekroun
Pts
14
13
11
11
11
11
9
9
9
9
8
8
7
6
6
5
J
7
7
7
7
7
7
7
7
7
7
7
7
7
7
7
7
1). L'OM de Mohamed Slimani a
dominé le CAB qui restait sur un nul
sur sa pelouse, grâce à deux buts de
Souaker et Belguerfi.
Avec cette victoire, les coéquipiers
de Ousserir remontent à la troisième
place en compagnie de leurs adversaires du jour, de la JSMS qui est allée
battre l'ABS 2-1 et de l'ASO Chlef.
L'ASO Chlef, l'autre prétendant à l'accession en Ligue 1 est revenue bredouille de son déplacement à Hadjout
(2-0) vendredi en ouverture de cette
journée. Dans le bas de classement,
Paradou AC a attendu la septième journée et pour remporter sa première victoire de la saison contre le CRB Ain
Fekroun au stade de Dar Beida dans le
match de mal classés. Un but de
Benayad (8e) a permis aux hommes de
Cherif El Ouazani de quitter la dernière place, désormais occupée par le
CRB Ain Fakroun. Le MC El Eulma
peine toujours, malgré la venue de l'expérimenté Nouredine Saadi, après le
nouveau nul concédé sur sa pelouse
face à l'US Chaouia (1-1) et reste dans
la zone rouge.
JSMB
Les Vert et Rouge tournent en rond
ue se passe-il dans
cette équipe de la
JSMB ? Sinon jusqu’à présent, beaucoup
n’ont pas compris pourquoi
le club n’arrive pas à décoller d’une manière efficace.
En effet, et malgré que le
club avait enregistré sa première victoire de la saison le
lundi passé pour le compte
de la sixième journée où les
Vert et Rouge avaient battu
l’USMM Hadjout (2/1), il
n’en demeure pas moins que
le club a bien trébuché encore et cette fois face au nouveau promu aux dents
longues, l’OM Arzew en
l’occurrence, au stade Habib
Bouakeul d’Oran. Ce club a
réussi à prendre les trois
points grâce à une réalisation sur déviation de la trajectoire de la balle du joueur
Belhadj Benziane Yassine à
la 67’. Les Bejaouis ont donc
résisté pendant plus d’une
heure de jeu, avant d’encaisser le premier but et le seul
de la rencontre qui leur a
permis aussi de perdre leur
deuxième rencontre de la
saison sur les sept jouées.
C’est aussi la deuxième en
déplacement, après celle
subie lors de la première
journée face à l’autre nouveau promu, la JSM Skikda
Q
en l’occurrence. Actuellement les gars de la Soummam sont 13e avec sept
points, récoltés sur sept rencontres, soit deux défaites
(JSMS et OMA), une seule
victoire
(USMMH)
et
quatre
matches
nuls
(CRBAF et ABS à Béjaïa, le
PAC et le MCS en déplacement). Le club a inscrit seulement cinq buts dont trois
de son buteur Bensaha Bilal
(PAC, ABS et MCS) et
encaissé sept buts dont deux
face aux Skikdis, un face au
Paquistes, un face aux Boussaâdis, un face aux Saidis,
un face aux Hadjoutis et
enfin un pour les gars d’Arzew. Les choses ne s’arrangent guère pour ce club qui
est toujours drivé par le
BUNDESLIGA
Pour les Blues,
la galère continue
Et de trois pour
Mönchengladbach
coach Amine Ghimouz, et
dont la direction ne juge pas
utile de le limoger ou d’opérer un changement à la barre
technique. En effet, les
actionnaires ne voient pas
les choses de cet angle, eux
qui ont toujours fait confiance au double détenteur de la
Coupe d’Algérie et du
championnat avec les U21
en 2011/2012. Mais jusqu’à
quand le club continuera à
végéter dans les profondeurs
du classement, alors que
l’objectif premier du club est
de retrouver l’élite pour
cette deuxième saison qu’il
passera en ligue 2, après
avoir raté cet objectif la saison passée et où le club était
obligé même de jouer sa survie lors des dernières ren-
contres de la saison. «Nous
avons joué face à une équipe
qui tenait beaucoup à la victoire. Nous, on s’est déplacé
à Oran pour jouer ce match
et revenir avec le meilleur
résultat possible.
Malheureusement,
on
revient sans rien, c'est-à-dire
bredouilles. Que voulezvous ? des fois, on fait de
grandes prestations, mais à
la fin, on encaisse des buts
qui nous coupent les jambes.
Cela dit, ce n’est pas la fin
du monde et on ne doit pas
en rester là à se lamenter sur
ce revers, surtout que le
championnat est encore long
et qu’on ne doit pas lâcher
prise.
Il suffit juste d’y croire en
nos capacités et en préparant nos matches un par un
et les gérer en tant que tels. à
domicile, on doit faire le
plein et en déplacement, il
faudra coûte que coûte
récolter des points. C’est
seulement avec cet état d’esprit que nous pourrons
atteindre notre objectif.». Ce
sont là les déclarations de
l’ex-joueur de l’ASK, du
MOB et du CSC, pour ne
citer que ceux-là, le milieu
de terrain offensif Karim
Nait Yahia.
M. R.
d'Angleterre. Evidemment, ça ne fait
pas plaisir à José. "C'est ma pire
période à Chelsea et ça me fait mal",
a-t-il reconnu. Dans un autre élan de
sincérité, il a aussi lancé, sans sourciller : "J'ai beaucoup d'amour
propre, un gros ego et je me considère comme le meilleur. (…) Je ne me
défilerai pas. Si le club veut me virer,
qu'il le fasse car je ne fuirai pas mes
responsabilités et ne laisserai pas
mon équipe."
"UN MOMENT CRUCIAL DANS
L'HISTOIRE DE CHELSEA"
"Etre champion sera compliqué.
Mais je suis plus que convaincu que
l'on terminera dans le Top 4. Au
terme d'une aussi mauvaise saison, ça
ne serait pas si mal." Mourinho est
lucide sur ce point : le titre, c'est fini.
Et son équipe est incroyablement fragile en ce moment, "punie par trop
d'erreurs individuelles". Elle s'écroule
au moindre coup de vent contraire,
estime-t-il.
"C'est un moment crucial dans l'histoire de Chelsea parce que si le club
me vire, il vire le meilleur manager de
son histoire et le message sera 'ces
mauvais résultats sont la faute de
l'entraîneur'. C'est le message que
l'on fait passer aux joueurs depuis
des décennies. (…) Il y a d'autres
personnes au club qui doivent assumer leurs responsabilités et se serrer
les coudes." Sur ce point, difficile de
lui donner tort. Malheureusement
pour Mourinho, ce sont les faits qui
ne lui donnent pas raison.
Rien ne va plus à
Chelsea. Les Bleus
de José Mourinho se
sont inclinés à Stamford Bridge face à
Southampton (1-3),
samedi lors de la 8e
journée du championnat d'Angleterre.
C'est déjà la 4e
défaite en huit rencontres de Premier
League pour Chelsea, englué à la 16e
place du classement.
atch
après
match,
les
Blues s'enfoncent en Premier League.
Face à une équipe calée
en milieu de tableau
comme Southampton, la
victoire semblait pourtant
à la portée de Chelsea.
Mais les hommes de José
Mourinho sont atteints
cette saison par un virus
coriace qui les rend particulièrement fragiles, à la
maison comme à l'extérieur, quel que soit l'adversaire. En cette fin
d'après-midi, la maladie a
de nouveau fait son
œuvre. Après avoir ouvert
la marque de manière précoce par Willian (10e), les
Londoniens ont littéralement coulé et encaissé
trois buts. Après huit journées, ces derniers comptent déjà quatre défaites et
pointent à dix longueurs
du leader provisoire,
Manchester City.
M
13
PREMIER LEAGUE
JOSÉ MOURINHO :
Phs : DR
12
LE FILM DU MATCH
Il n'y avait cependant
pas meilleure entame possible dans cette rencontre
face aux Saints. Dominateurs, les joueurs de Chelsea ont réussi à inscrire un
but après seulement 10
minutes de jeu par l'intermédiaire de Willian.
Excentré sur la gauche, le
Brésilien a expédié un
coup franc direct dans la
lucarne d'un Stekelenburg
trop court pour sortir le
ballon du cadre. Le quatrième cette saison pour
l'international auriverde
après Tel Aviv, Newcastle
et Porto. La 19e défense
de Premier League... De
quoi lancer un match
lorsque l'on est en difficulté. Mais le mal dont
souffre les Blues est profond. Contrairement à ce
que l'on aurait pu penser,
l'ouverture du score a
plongé les joueurs de
Mourinho dans une ter-
rible torpeur. État duquel
ils ont brutalement été
sortis par Steven Davis,
auteur d'une magnifique
volée aux abords de la
surface après une impeccable remise de la poitrine
de Pellè (1-1, 43e). Incapables de réagir, les Blues
n'ont cessé de subir les
assauts répétés de Sadio
Mané et de Dusan Tadic,
intenables en seconde
période. C'est d'ailleurs le
Sénégalais qui a permis à
son équipe de prendre
l'avantage d'une frappe en
force (61e) sous le corps
de Begovic après une
intervention manquée de
Terry. Et c'est encore le
milieu offensif des Saints
qui s'est montré décisif en
décalant proprement Pellè
dans la surface à l'issue
d'un contre mené à toute
allure par Southampton.
Seul, l'Italien s'en est allé
conclure l'action d'un tir
croisé imparable (72e).
José Mourinho avait
pourtant essayé de changer des choses avant la
rencontre. Le retour de
John Terry en charnière
centrale, la titularisation
de Ramires à la place de
Matic ou celle de Falcao,
préféré à Rémy pour remplacer Diego Costa, suspendu, étaient autant de
choix forts qui avaient
pour but de redonner un
coup de fouet à l'équipe.
Mais, comme un symbole, ces trois éléments ont
raté leur match. Et le
retour de Matic à la
pause, sorti à peine 30
minutes plus tard, n'y
aura rien changé. Avec 17
buts encaissés, Chelsea
possède la 19e défense du
championnat. Le club
londonien a déjà concédé
deux buts de plus que lors
de l'ensemble de la saison
2004-2005. Bref, après
huit journées, la saison
ressemble déjà à un long
chemin de croix pour
Mourinho et les siens.
önchengladbach, avec Ibrahima Traoré passeur-buteur, s'est
offert Wolfsburg (2-0) pour confirmer
sa renaissance, samedi, à la veille du
tant attendu choc des invaincus entre
le Bayern et Dortmund à Munich,
lors de la 8e journée du Championnat
d'Allemagne. Le club rhénan profite
de cette 3e victoire de rang pour s'éloigner de la zone rouge (13e/9 pts),
alors qu'il était lanterne rouge avec un
zéro pointé jusqu'à la démission de
Lucien Favre après la 5e journée. L'intérim d'André Schubert sur le banc,
venu sans aucune expérience parmi
l'élite, pourrait durer plus longtemps
que prévu...
Avec seulement un point pris en
trois matches, "les Loups" de Dieter
Hecking, vice-champion et tenant de
la Coupe, dégringolent à la 7e place,
en attendant les rencontres dominicales. Gladbach et Wolfsburg, deux
victimes de Manchester (City et United) mercredi sur la scène européenne, ont livré un match intense, qui
s'est finalement décidé en trois
minutes dans le dernier quart d'heure.
Véritable peste pour la défense,
Traoré a résisté à Klose pour centrer
sur Nordveit dont la demi-volée a fait
mouche (76). Lancé en contre, l'ailier
de poche guinéen a grillé la politesse
à son défenseur pour planter du
gauche le portier Benaglio (79).
A Berlin, le Hertha a pleinement
profité de la production de son duo
offensif, Kalou (17) et Ibisevic (77,
79), pour se payer Hambourg (3-0).
Le club de la capitale se retrouve à
la 4e place avec le même nombre de
points (14) que Ingolstadt, dont l'attaque a inscrit pour la première fois
deux buts cette saison au dépens de
l'Eintracht Francfort (2-0). Hoffenheim n'a pas profité du doublé de Volland, impliqué directement sur les
cinq derniers buts du club, face à
Stuttgart (2-2). L'hôte souabe se
retrouve lanterne après la première
victoire de Hanovre sur le Werder
Brême (1-0).
M
Cinq buts pour Agüero
et Manchester City détruit Newcastle
anchester City
a repris provisoirement la
tête du championnat en
battant le relégable Newcastle samedi. battu, ou
plutôt pulvérisé, puisque
les Sky Blues se sont
imposés 6-1 à domicile,
avec un quintuplé pour
Sergio Agüero, auteur de
cinq buts en 20 minutes
à cheval sur les deux mitemps. Robert Lewandowski, auteur d'un
quintuplé
en
neuf
minutes face à Wolfsburg
(1-5) le 22 septembre
dernier, a visiblement
inspiré Sergio Agüero. S'il n'a pas fait
aussi fort et délogé le buteur polonais des livres d'histoire, l'Argentin
de Manchester City a fait plier à lui
seul Newcastle (6-1) lors de la 8e
journée de Premier League samedi.
Avec cinq buts en vingt minutes
(42e, 49e, 50e, 60e, 62e), il a largement
battu le record du quintuplé le plus
rapide du championnat anglais détenu par Jermain Defoe (36 minutes,
en 2009). Agüero et ses coéquipiers
mettent surtout fin à une série de
deux revers consécutifs en Premier
M
League et ce large succès leur permettent de repasser en tête du classement avec deux points d'avance
sur Manchester United, qui se
déplace à Arsenal dimanche. Newcastle occupe désormais la place de
lanterne rouge (20e). Le 5e joueur à
réussir un quintuplé en Premier
League Les Magpies de Thauvin,
une nouvelle fois remplaçant, ont
explosé au retour des vestiaires après
une première période solide à l'image de l'ouverture du score de Mitrovic (17e, 0-1) et des centres très tran-
chants de Sissoko. Tous les
efforts des Toons ont été
anéantis
en
dix-sept
minutes à la reprise alors
qu'Agüero avait déjà égalisé
de la tête avant la mi-temps
(42e, 1-1). D'un tir dévié par
Gouffran (49e, 2-1), un lob
subtil (50e, 3-1), une frappe
à la Thierry Henry (58e, 51) et un but de renard (62e,
6-1), "El Kun" a inscrit
autant de buts (5) que lors
de ses neuf derniers
matches
de
Premier
League.
Le copain de Lionel
Messi devient le cinquième
joueur de l'histoire à réussir
un quintuplé en Premier League
(soit depuis 1992) après Alan Shearer, Andy Cole, Dimitar Berbatov et
Defoe.
Les supporters des Citizens n'ont
d'ailleurs pas compris pourquoi son
coach ne lui a pas laissé une chance
supplémentaire d'ajouter un 6e but,
du jamais vu sur une pelouse anglaise, en le sortant trois minutes après
sa cinquième réalisation du jour
(65e). Cet après-midi de rêve permet
quand même à Agüero de rejoindre
Carlos Tevez au classement des
buteurs argentins les plus prolifiques
outre-Manche avec 84 réalisations.
Mangala souvent mis en difficulté
Après le succès poussif de ses
joueurs face à Mönchengladbach (12) en Ligue des champions cette
semaine, Manuel Pellegrini a dû être
davantage rassuré par cette prestation très aboutie.
De Bruyne, auteur d'une première période médiocre, s'est remis la
tête à l'endroit à la mi-temps et il a
été dans tous les bons coups ensuite
à l'image de sa volée en pleine lucarne (54e, 1-4). Mangala, le seul Français aligné chez les Citizens (Sagna
sur le banc, Clichy et Nasri blessés),
a été souvent mis en difficulté par les
courses dans son dos de Mitrovic
lors de ce retour sur les terrains
après une blessure à l'aine. C'est un
peu inquiétant au moment de
rejoindre les Bleus à Clairefontaine
cette semaine.
De son côté, Agüero rejoint lui
aussi son équipe nationale. Les
Argentins débutent leurs éliminatoires avec la réception de l'Equateur
ce jeudi et le sélectionneur Tata Martino pourra s'appuyer sur un buteur
en pleine confiance en l'absence sur
blessure de sa superstar, Lionel
Messi.
SPORTS
Lundi 5 octobre 2015
LIGA
LIGUE 1
t de deux pour le FC
Barcelone. Le Barça a
déjà deux défaites au
compteur dans cette Liga
2015-2016. Deux revers
ramenés de ses deux derniers
déplacements en championnat. Après sept petites journées, c'est déjà beaucoup
pour le champion d'Espagne
et d'Europe en titre.
Ce samedi, les Catalans,
diminués par les absences
(Messi, Iniesta, Vermaelen),
ont subi la loi d'un FC Séville
(2-1) pourtant pas au mieux
depuis le début de la saison.
E
Ph : DR
Le Barça ne sait plus voyager
Le FC Barcelone s'est
incliné sur la pelouse
du FC Séville (2-1)
samedi lors de la 7e
journée. C'est la
deuxième défaite de
suite en déplacement
pour le club catalan.
Le Barça occupe la
troisième place
provisoire, à un point
du leader, Villarreal,
qui se rend
dimanche à Levante.
Seizièmes de Liga avant cette
journée, les Andalous remontent à la 10e place pendant
que le FC Barcelone laisse
l'opportunité à Villarreal de
prendre quatre points d'avance et au Real Madrid de
repasser devant. Pour son
deuxième match sans le génie
de Lionel Messi, le FC Barcelone a encore montré ses
limites. Mardi, les Blaugrana
ont été en difficulté face au
Bayer Leverkusen avant de
renverser la situation avec
deux buts en deux minutes
(2-1). Cette fois-ci, ils sont
tombés sur une belle équipe
du FC Séville, qui a mis de
l'intensité et du rythme pour
jouer les yeux dans les yeux
avec ce Barça. Les yeux dans
les yeux et même un peu plus
au retour des vestiaires.
Après la pause, Séville, qui
avait déjà poussé le Barça
dans ses retranchements en
Supercoupe d'Europe en août
(5-4 a.p.), a assommé les
coéquipiers de Neymar, grâce
notamment à l'activité de Steven N'Zonzi ou encore aux
percussions de Kevin Gameiro et Michael Krohn-Dehli.
Sur un excellent travail de
Gameiro, c'est d'ailleurs
Krohn-Dehli qui a débloqué
la situation (1-0, 52e). Le
Danois a ensuite offert le
deuxième but à Vicente Iborra (2-0e, 58e). A l'image d'un
Jérémy Mathieu pas irréprochable sur les deux buts, la
défense catalane a une nouvelle fois démontré sa fébrilité. Dans un match très
agréable et ouvert, le FC Barcelone n'a pas non plus été
catastrophique. Bien sûr, les
Catalans n'ont pas été aussi
présents au pressing que d'habitude, ni aussi tranchants.
Mais ils ont aussi manqué de
réalisme en première période,
une mi-temps où Neymar a
trouvé le poteau (23e) et Luis
Suarez la barre (37e). Ils sont
également tombés sur un
excellent Sergio Rico, qui a
frustré Neymar avec trois
superbes arrêts (entre la 63e
et 65e). Le portier andalou n'a
finalement craqué que sur un
penalty du Brésilien (2-1, 74e)
avant d'être sauvé une nouvelle fois par son poteau sur un
tir de Sandro à la 79e. Battu
par la Juventus mercredi et
après son début de saison
poussif, Séville relève la tête
de belle manière. Le Barça va
lui se poser quelques questions. Et devra vite trouver les
solutions pour rectifier le tir
et gommer ses manques
actuels.
SERIE A
Enfin la saison des surprises
a défaillance de nombreux cadors
rend ce début de championnat
très étrange, et si cette tendance
se confirme ces prochaines semaines, on
pourrait avoir une surprise en mai prochain. Enfin. Juventus, Juventus, Milan,
Juventus, Juventus, Inter, Inter, Inter,
Inter, Milan, Juventus, Juventus, Juventus, Juventus. Non ce n’est pas une de
ces suites logiques que l’on trouve parfois
dans les magazines de mots croisés, il
s’agit du palmarès de la Serie A depuis la
saison 2002-03 concernant les titres remportés sur le terrain. Si l’on s’en tient à
celui officiel, cela ne change pas grandchose puisqu’un reste vacant et un autre
a été réattribué à l’Inter. Seules équipes
capables
de
stopper
cette
hégémonie/monotonie ? La Lazio et la
Roma à l’aube du nouveau millénaire.
Depuis plus rien, et ça commence à faire
long. Des événements historiques Alignement des astres ? Événement surnaturel ? Quelque chose de mystique s'est
passé le week-end dernier puisque Milan,
Inter et Juventus ont perdu lors de la
même journée, ce qui n'était pas arrivé
depuis vingt ans. En outre, la Fiorentina
s'est emparée de la tête du championnat
pour la première fois depuis 1999. Le
malheur des uns fait le bonheur de
l'autre. 16 ans d’abstinence c'est long
pour un club pourtant régulièrement
dans le haut de tableau. La dernière fois,
les Toscans avaient résisté jusqu'au
début de la phase retour avant que les
hommes de Trapattoni ne craquent suite
à la blessure de Batistuta et au départ
d'Edmundo...pour le carnaval de Rio.
L'alternance, le football italien connait
pas ou peu, outre le trio des noires
rayées, seule la Roma s'est mêlée à la
course au titre collectionnant les places
de dauphins. A l'étranger, le Borussia,
l'Atlético, Chelsea sont venus rompre la
dictature des ogres que sont le Bayern, le
duo Barca/Real et Manchester United.
Les "grands du nord" ont tous vécu des
périodes difficiles lors de la dernière
L
décennie, mais à chaque fois il y en avait
au moins une suffisamment en forme
pour sauver l'honneur.
Fiorentina, Torino et Sassuolo, l'autre
trio Le statut de leader de la Fiorentina
n’est pas un concours de circonstances
puisqu'il est arrivé au terme d'une écrasante victoire 4-1 sur le terrain de l’Inter
qui avait jusqu’alors fait l’en plein avec
cinq victoires en autant de rencontres.
En une soirée, la Viola a mis en exergue
toutes les limites des nerazzurri souvent
poussifs malgré la série de succès. Paulo
Sousa est en train de justifier tout le bien
que l'on pense de lui. Et pourtant, il a
débarqué dans un contexte difficile, à
cause de son passé d’ancien joueur de la
Juve, mais aussi des contestations des
tifosi envers la direction. Sévère quand
on sait que le club reste sur trois 4èmes
places. Le technicien portugais lui sait
apprécier le travail de ses nouveaux
patrons à sa juste valeur et a d’abord
choisi de conserver la qualité de jeu de
son prédécesseur Montella, tout en y
ajoutant une belle dose de pragmatisme.
Alliage totalement réussi, en attendant
confirmation. Le Torino a opté pour la
continuité avec Giuseppe Ventura qui
entame sa quatrième saison sur le banc
des granata. Là aussi, les supporters vont
devoir revoir leurs jugements. Si le président Umberto Cairo a cette réputation
de pingre c’est parce qu’il ne veut pas
vivre au-dessus de ses moyens. Ainsi, les
caisses sont régulièrement renflouées par
la vente des meilleurs éléments et au
meilleur moment, c’est-à-dire quand les
retenir serait contre-productif. Immobile
au Borussia, Cerci à l’Atlético, Darmian
à Man U. Une enveloppe de 50 millions
très intelligemment réinvestie sur des
joueurs internationaux espoirs à la marge
de progression importante. Et puis des
Italiens, beaucoup, comme du côté de
Sassuolo, Petit Poucet de la Serie A il y a
deux ans, seule équipe invaincue aujourd’hui. Pour une fois, son président déroge à son attitude de profil bas et se met à
15
parler de scudetto dans la presse. Si une
personne aussi mesurée que Giorgio
Squinzi commence à y penser, c’est qu’il
est en train de se tramer quelque chose
de gros. Envie de nouvelles émotions !
Malheureusement, peu dépendra de ces
outsiders, et beaucoup des favoris. Mais
hormis l’Inter, qui reste toutefois sur une
belle raclée, il n’y en a pas une pour rattraper l’autre depuis août. Et on ne va
pas les plaindre. Ces équipes ont tout
pour réussir : sponsors, bassin de supporters, une grosse partie du gâteau des
droits tv, elles partent à chaque fois avec
quelques longueurs d’avance sur la ligne
départ. Certaines achètent à tour de bras
malgré des bilans financiers désastreux et
un fil directeur souvent flou. C’est le cas
du Milan, de l’Inter ou encore de la
Roma. La Juventus et le Napoli vivent
une période de mutation, la première
pour ses nombreux changements de
joueur, la seconde pour son nouvel
entraineur. Il va falloir du temps pour
assimiler le tout et 2015/2016 pourrait
être une saison de transition. La Fiorentina a la gueule de l'emploi pour déjouer
les pronostics, mais pour croire en son
rêve, il faudra tout miser sur le championnat et abandonner cette élégante
habitude de jouer toutes les compétitions
à fond. Le Torino n’a pas ce problème
puisque libre de tout engagement européen. Attention toutefois à la Lazio, discrète 5ème et qui en terme de budget et
d'ambitions peut être rangée dans la
même case que les deux clubs précédemment cités. D'ailleurs, les souvenirs des
festivités d'un titre à Rome commencent
à devenir flou et ça me démange de
revivre un tel événement. Que dire alors
d'un scudetto remporté par la Fiorentina,
le Torino ou le Napoli, ce serait la
rédemption de tout un peuple. J'espère
que les juventini, interisti et milanisti ne
m'en voudront pas, mais j'en ai marre de
vivre les exploits de la plupart des
équipes à travers les livres d'histoire.
L'abstinence n'a que trop duré.
Lyon dans
le sillage
de Lacazette
«
'est la délivrance, un poids
qui sort", a confié l'attaquant Alexandre Lacazette samedi après la victoire de Lyon sur
Reims (1-0), samedi au stade de
Gerland, où il a inscrit son premier but dans le jeu cette saison,
lors de la 9e journée de Ligue 1.
Sous des trombes d'eau, Lacazette, meilleur buteur et meilleur
joueur la saison passée, a inscrit,
après un penalty transformé à
Marseille (1-1), son deuxième
but de la saison, d'un tir du droit
légèrement dévié par le défenseur
Franck Signorino (45).
Cinq minutes plus tôt, l'attaquant de l'OL, comme à Gand
(Belgique) en Ligue des Champions il y a deux semaines et
demi, avait manqué un penalty
qu'il avait obtenu après une faute
de main de Jaba Kankava (40).
Son tir puissant a heurté la barre
transversale, mais il a conservé
les encouragements du public de
Gerland. Les supporteurs lyonnais se sont montrés enthousiastes après son but, comme s'ils
s'étaient libérés du même poids
que leur joueur, élément moteur
de la formation lyonnaise au
cours de la rencontre. "Je tire ce
penalty avec beaucoup d'envie et
le ballon part sur la barre. Forcément, je ne peux pas la retoucher
derrière. Je commence à cogiter,
à me dire que +Ce n'est pas possible, qu'est ce qui se passe,+.
Heureusement, j'ai une occasion
derrière et je la concrétise" s'est
réjouit Lacazette.
C
TRÈS PRÉSENT DANS LE
JEU
Alors qu'un but lui a été refusé
pour hors-jeu après avoir dévié
un tir de Steed Malbranque (66),
il a été impliqué dans toutes les
actions importantes de l'OL, en
première période notamment.
Dès la 3e minute, Signorino sauvait son équipe devant Lacazette
bien placé et ce dernier était
stoppé in-extremis par le gardien
Johny Placide à la réception d'un
centre tendu délivré de l'aile
droite par Christophe Jallet, toujours en grande forme (15). Placide détournait aussi encore deux
belles tentatives du buteur lyonnais (31, 77). Au terme d'un
match qu'ils ont plutôt dominé,
les Lyonnais se placent au 4e rang
du classement, avant les matches
de samedi soir et dimanche. Ils
devancent Reims (5e) à la différence de buts. Les hommes de
Hubert Fournier ont multiplié
les occasions grâce à une animation offensive très intéressante,
mais ont tremblé jusqu'à la fin
pour décrocher cette deuxième
victoire consécutive à domicile.
"Nous avons livré une grosse première période et nous avons eu
plus de difficultés après la pause.
Nous savions que ce serait compliqué après l'accumulation des
matches (7 en 22 jours, NDLR),
notamment les vingt dernières
minutes", a commenté Fournier.
"Nous avons alors été fébriles et
avons senti un petit blocage psychologique sur la fin. Cela a permis à l'équipe de Reims de croire
jusqu'au bout à l'égalisation, et
cela s'est joué à pas grand-chose.
Il faut prendre un peu plus de
confiance", a-t-il analysé.
Mais même après la pause, les
Lyonnais ont encore eu de
bonnes occasions, sans réussite.
16
MONDE
Lundi 5 octobre 2015
GRÈCE
AUTRICHE
Tsipras veut avancer vite dans
l'exécution des réformes du plan d'aide
«
ous devons rapidement achever la
première évaluation
(du programme de réformes
par les créanciers), afin que
l'indispensable discussion sur
la restructuration de la dette
puisse commencer", a déclaré
M. Tsipras à des parlementaires du parti de gauche
Syriza lors de leur investiture.
"Notre but principal est de
N
Ph : DR
Le Premier ministre
grec, Alexis Tsipras, a
indiqué samedi qu'il
souhaitait progresser
rapidement dans
l'exécution des
réformes liées au plan
d'aide internationale
afin que la Grèce
puisse s'affranchir de
la tutelle des
créanciers et retourner
sur les marchés
financiers.
nous affranchir le plus tôt
possible de la supervision
(des créanciers) et de revenir
sur les marchés financiers
internationaux", a-t-il ajouté.
Le troisième plan d'aide
internationale prévoit le
déblocaque de trois milliards
d'euros, en principe fin
novembre, en fonction de
l'avancée de la mise en place
des réformes contenues dans
le programme. Les créanciers
mèneront l'audit fin octobre.
D'ici à fin octobre, M.
Tsipras devra faire adopter
un rectificatif au budget 2015
comprenant de nouvelles
coupes dans les retraites, une
réforme de l'impôt sur le
revenu et un durcissement de
la fiscalité pesant sur les agriculteurs. Le débat parlementaire débute lundi et s'achèvera mercredi par un vote de
confiance.
Le Premier ministre a
admis que des "décisions difficiles s'annonçaient". Alexis
Tsipras a également indiqué
que sa visite aux Etats-Unis,
au cours de laquelle il a
"internationalisé" le problème de la dette, a été "extrêmement fructueuse". "Le
problème de la dette est
international et son règlement à un niveau international peut ouvrir la voie à la
prospérité et au développement pour tout le monde", at-il fait valoir. Le gouvernement doit également finaliser
un plan de recapitalisation
des banques grecques d'ici à
décembre, avant le début l'an
prochain de la mise en place
d'un nouveau mécanisme
européen de sauvetage des
banques.
FRANCE
Seize morts et 3 disparus
dans des inondations sur la Côte d'Azur
eize personnes sont mortes et
trois sont portées disparues, après
des inondations dues à de violents
orages samedi soir sur la Côte d'Azur.
Les flots ont emporté des véhicules
jusque dans la mer à Cannes et l'eau a
déferlé sur la célèbre Promenade des
Anglais à Nice. Le président François
Hollande a exprimé, dimanche matin,
"la solidarité de la Nation". Il s'est rendu
sur place avec le ministre de l'Intérieur
Bernard Cazeneuve. Le déluge de pluie
a été "très violent et concentré", a souligné le préfet des Alpes-Maritimes,
Adolphe Colrat, alors que le soleil
brillait à nouveau dimanche sur la Côte
d'Azur. Les pluies ont notamment
entraîné la crue du petit fleuve côtier de
la Brague, submergeant des rues de
Cannes, Antibes, Mandelieu-la-Napoule, Villeneuve-Loubet et Nice. En deux
jours, la zone littorale a reçu l'équivalent
en pluie d'un mois d'octobre moyen, soit
10% des précipitations annuelles. Ces
excès ont paralysé en partie le trafic ferroviaire, autoroutier, et routier secondaire et coincé des centaines de touristes.
S
NOYÉES AU REZ-DE-CHAUSSÉE
Trois personnes sont décédées
noyées dans une maison de retraite
envahie par les eaux et deux ont trouvé
la mort à Mandelieu-La Napoule, a
indiqué la préfecture. Trois autres victimes ont été découvertes dans leur voiture à Vallauris-Golfe-Juan. Le véhicule
a été pris par les eaux en empruntant un
petit tunnel. A Mandelieu-la-Napoule,
quatre corps ont été retrouvés et d'
autres personnes étaient toujours
recherchées. "Cela s'est passé dans des
immeubles où les gens ont voulu mettre
leur voiture à l'abri et ont été emportés
par une lame d'eau", a précisé à l'AFP le
préfet des Alpes maritimes Adolphe
Colrat. A Cannes, où deux personnes
ont trouvé la mort, le centre-ville portait
relativement peu de traces des inondations de la veille au soir, a constaté un
journaliste de l'AFP. Quelques "naufra-
gés" faisaient le tour des hôtels à la
recherche d'hypothétiques chambres,
mais tout Cannes est complet, le salon
international des programmes de télévision débutant lundi. La préfecture n'a
pas donné de détail au sujet des deux
autres morts. A Nice, des arbres se sont
couchés sur la Promenade des Anglais et
une évacuation a eu lieu dans un quartier du nord-est de la ville. Les trombes
d'eau ont également inondé des campings près d'Antibes. Deux hélicoptères
des pompiers ont enchaîné les rotations
pour mettre en sécurité leurs occupants,
dont certains étaient "réfugiés sur les
toits de leur caravane". Mais une personne a été retrouvée empalée dans un
camping dimanche au petit matin.
SAISON TOURISTIQUE
Dans une région où la saison touristique bat encore son plein, plus de 500
personnes, dont de nombreux Britanniques et Danois, se sont retrouvés coincés, hébergés dans les terminaux de l'aéroport de Nice. Des centaines de "naufragés du rail" ont passé la nuit dans
leurs trains immobilisés en gare. Le
bilan reste cependant inférieur à celui
des pluies torrentielles de juin 2010 dans
le département du Var, qui avaient fait
25 morts, 31 560 sinistrés et près d'un
milliard d'euros de dégâts. Mais de gros
dégâts matériels sont aussi à craindre
alors que quelque 35 000 foyers étaient
encore privés d'électricité, dont 14 000 à
Cannes.
AFGHANISTAN
9 morts dans un raid sur un hôpital
de MSF, Washington promet une
enquête exhaustive
es Etats-Unis promettent une enquête exhaustive sur le bombardement de
l'hôpital de Médecins sans Frontières (MSF) dans la ville afghane de Kunduz, qui a fait 19 morts et pourrait être dû à un raid américain. Le secrétaire
américain à la Défense Ashton Carter a annoncé samedi qu'une enquête exhaustive
était en cours sur ce bombardement, qualifié par l'ONU d'inexcusable et de potentiellement criminel.Cette frappe aérienne pourrait relever du crime de guerre si elle
était jugée délibérée par la justice, a déclaré le Haut-Commissaire des Nations unies
aux droits de l'Homme Zeid Ra'ad Al Hussein, qui a appelé à une enquête approfondie et transparente. L'Alliance atlantique, qui dispose toujours de 13.000
hommes - dont 10.000 Américains - en Afghanistan, n'a pas officiellement reconnu
que le bombardement de l'hôpital de MSF était bien lié à un raid américain et se
limite à parler de possibles dommages collatéraux d'une opération aérienne, un qualificatif rejeté par MSF. Dans un communiqué, Meinie Nicolai, la présidente de
l'organisation humanitaire, exige la transparence la plus totale des forces de la Coalition. Nous n'acceptons pas que ces horribles pertes en vies humaines soient classées comme de simples +dommages collatéraux+. Selon un responsable américain,
l'enquête va porter sur le rôle joué par un avion américain AC-130, un appareil dérivé de l'avion de transport C-130 équipé de plusieurs canons pour mener des opérations d'appui au sol. Le général John Campbell, le chef de la mission de l'Otan en
Afghanistan et commandant des troupes américaines sur place, envoie un général à
Kunduz pour mener ces investigations, a déclaré un responsable américain à l'AFP.
Selon le dernier bilan communiqué par l'ONG, la frappe a coûté la vie à 19 personnes, 12 employés, et sept patients, parmi lesquels trois enfants. Au moins 37 personnes ont été blessées.
L
Manifestation
à Vienne :
«Bienvenue
aux réfugiés !»
8 jours des élections municipales
à Vienne, plusieurs dizaines de
milliers de personnes sont descendues
dans la rue, en solidarité avec les réfugiés. Plusieurs dizaines de milliers de
personnes ont pris part, samedi aprèsmidi à Vienne, à une manifestation
destinée à témoigner de leur solidarité
avec les migrants, l'Autriche étant un
important pays de transit et d'accueil
de réfugiés en Europe centrale. Bariolée et bon enfant, la foule – 60 000 personnes selon les organisateurs, "plus de
20 000" selon la police – s'est rassemblée devant la gare de l'Ouest, par
laquelle des milliers de migrants transitent quotidiennement pour se rendre
en Allemagne. Formé à l'initiative de
plusieurs dizaines d'associations et
d'ONG d'aide aux migrants, sous le
mot d'ordre "Bienvenue aux réfugiés
!", le cortège a ensuite descendu la
principale artère commerçante de la
capitale autrichienne, la Mariahilferstrasse, avant de faire halte devant le
Parlement. "Tous les réfugiés sont les
bienvenus, peu importe que ce soit la
guerre, les persécutions ou d'autres
causes qui les ont poussés à s'enfuir", a
déclaré un porte-parole du Collectif
pour une politique humaine de l'asile,
fédérant les mouvements organisateurs. "Il est important de faire preuve
de solidarité pour l'accueil des réfugiés
et de montrer qu'en Autriche nous
avons une culture libérale et
accueillante à leur égard", a déclaré à
l'Agence France-Presse George, un
manifestant. La Mariahilferstrasse
avait pour l'occasion été ornée de plus
de 2 000 portraits de migrants, afin de
"donner des visages aux chiffres".
Aucun incident n'a été signalé. Les festivités devaient se poursuivre dans la
soirée sur la place des Héros, au coeur
de Vienne, avec une série de "concerts
de solidarité" gratuits mettant notamment à l'affiche la diva barbue autrichienne Conchita Wurst et le chanteur
Zucchero. Le président de la République autrichienne, Heinz Fischer,
devait s'exprimer à cette occasion. Des
milliers de volontaires, de secouristes
et de policiers travaillent en Autriche
depuis le début de la crise migratoire à
faciliter le transit et l'accueil des réfugiés, le gouvernement de grande coalition gauche-droite ayant adopté une
politique accommodante en ce domaine. Si l'Allemagne reste la destination
de choix de la grande majorité des
migrants entrant en Autriche – 175
000 pour le seul mois de septembre –,
ce pays de 8,5 millions d'habitants n'en
compte pas moins un important
nombre de demandeurs d'asile rapporté à sa population, avec 53 000 dossiers en cours.
À
MONDE
SYRIE
IRAK
La Russie va «intensifier»
ses raids
24 morts dans un
attentat suicide
à Bagdad
La Russie a affirmé
sa détermination à
intensifier ses
frappes en Syrie,
qui sèment selon
elle «la panique»
au sein du groupe
État islamique (EI).
e nouveaux bombardements ont visé
dans la nuit de samedi à dimanche la ville de
Raqa, la «capitale» de l’organisation
djihadiste
qui
contrôle près de la moitié du
territoire syrien, selon l’Observatoire syrien des droits de
l’homme (OSDH). Le doute
persiste chez les Occidentaux, pour qui Moscou
cherche surtout à défendre le
régime de Bachar el-Assad.
Mais il était impossible en
l’état de déterminer si ces
raids avaient été menés par
des avions russes, du régime
ou de la coalition menée par
les États-Unis, a précisé
Rami Abdel Rahmane, le
directeur de cette ONG.
Par ailleurs, des «avions,
vraisemblablement russes,
ont mené plusieurs raids
contre deux villages dans le
nord de la province de
Homs» (centre), faisant un
mort et plusieurs blessés,
selon l’OSDH. Cette zone est
en grande partie contrôlée
par des groupes rebelles,
notamment le Front AlNosra, branche syrienne
d’Al-Qaïda. Devenue l’un
des acteurs majeurs du
conflit depuis le début de son
intervention mercredi, la
Russie a annoncé samedi
qu’elle allait «intensifier» les
frappes menées par ses avions
positionnés sur une base dans
l’ouest de la Syrie.
Un haut responsable de
l’état-major russe, le général
Andreï Kartapolov, a précisé
que les avions russes avaient
effectué «plus de 60 frappes
visant plus de 50 sites d’infrastructures» de l’EI depuis
Ph : DR
D
mercredi. Ces opérations ont
semé la «panique» chez les
djihadistes et «environ 600»
d’entre eux ont abandonné
leurs positions, a assuré le
général.
«FRAPPER LES BONNES
CIBLES»
De tels chiffres n’ont pas
été confirmés de sources
indépendantes ou par les
capitales occidentales, qui ne
cessent de mettre en doute
les intentions de Moscou.
Les renseignements britanniques ont ainsi évalué que
seule une faible proportion
des frappes russes avait visé
l’EI, la majorité d’entre elles
ayant «tué des civils» et touché l’opposition modérée.
À la suite de plusieurs dirigeants occidentaux, le Premier
ministre
français
Manuel Valls a appelé
dimanche Moscou à «ne pas
se tromper de cible» en frappant d’autres organisations
que l’EI.
«Il faut frapper les bonnes
cibles, et en l’occurrence
Daesh (autre nom pour l’EI).
Si Daesh est cet ennemi qui
s’attaque à nos sociétés, et
c’est vrai évidemment pour la
France, ça peut être vrai aussi
pour la Russie, donc c’est
bien Daesh qu’il faut frapper
(...), et nous invitons chacun
à ne pas se tromper de cible»,
a-t-il déclaré au cours d’un
voyage au Japon. Mais le
porte-parole du président
russe Vladimir Poutine a
déploré dimanche que les
Occidentaux n’aient jusqu’à
présent pas réussi à expliquer
à Moscou ce qu’ils considéraient comme «opposition
modérée». Au cours de sa
rencontre vendredi avec les
dirigeants français et allemand à Paris, M. Poutine a
«fait part de son grand intérêt
pour cette question et
demandé quelle était la différence entre l’opposition
modérée et celle qui ne l’est
pas. Jusqu’à présent, personne n’a réellement réussi à
expliquer ce qu’était l’opposition modérée», a déclaré
Dimitri Peskov à la télévision
russe.
LE FRONT AL-NOSRA,
PRINCIPALE CIBLE
DES RUSSES
Le général Kartapolov a
répété samedi que la Russie
ne visait que des «terroristes»
en Syrie. Mais, à l’instar du
pouvoir syrien, le Kremlin
qualifie de «terroriste» tout
groupe combattant le régime
d’Assad. Le président américain Barack Obama a regretté
que les Russes ne fassent «pas
la différence» entre les
groupes visés. «De leur point
de vue, ce sont tous des terroristes. C’est une catastrophe
assurée.» Selon des sources
syriennes et l’OSDH, la Russie vise surtout le Front AlNosra et ses alliés rebelles
islamistes, soit les groupes
ayant infligé au régime ses
revers les plus significatifs
cette année. L’EI a pour sa
part concentré l’essentiel de
ses opérations contre des
groupes rebelles rivaux, à
l’exception de la ville de Palmyre (centre) prise au gouvernement en mai. Bachar elAssad pourrait s’exprimer sur
l’intervention de la Russie,
qu’il n’a jusqu’à présent pas
commentée, à l’occasion
d’un entretien à une télévision iranienne dont la diffusion est prévue dimanche
après-midi. Au pouvoir
depuis 15 ans et survivant des
révoltes qui ont éliminé plusieurs chefs d’État arabes, le
dirigeant syrien, qui vient de
fêter ses 50 ans, se sent
conforté par cette intervention dans sa stratégie consistant à se présenter comme le
seul rempart face à l’EI.
NIGERIA
Série d’explosions à Maiduguri,
berceau de Boko Haram
lusieurs explosions ont frappé
dimanche les faubourgs de Maiduguri, la capitale de l’Etat de
Borno dans le nord-est du Nigeria, cible
régulière du groupe islamiste Boko
Haram, ont indiqué à l’AFP des résidents
sans pouvoir apporter de bilan.
Les explosions ont touché dans la
matinée de dimanche les quartiers de
Kayamla et Dalori, le long de la route de
Bama, dans le sud-est de Maiduguri où
quatre attentats-suicides attribués à Boko
Haram ont tué au moins dix personnes
jeudi. Un officier de l’armée nigériane a
confirmé les explosions sous le couvert
de l’anonymat et assuré que les militaires
contrôlaient la situation. «Oui, nous
avons eu des problèmes dans les faubourgs de Maiduguri, mais les terroristes
P
17
Lundi 5 octobre 2015
n’auront pas le dessus», a-t-il affirmé à
l’AFP. «Les explosions se sont produites
vers 07H00 (06H00 GMT), je ne sais
pas si les terroristes se préparent à envahir la ville, mais le bruit des explosions
était vraiment énorme», a affirmé Kursi
Yusuf, un employé de l’université de
Maiduguri, proche du site des explosions. Khadija Mustapha, une habitante
de Dalori, à une dizaine de km au sud-est
de Maiduguri, a expliqué qu’elle avait
quitté sa maison de peur d’être prise dans
les explosions : «Je suis partie dans un
autre quartier avec mes trois filles, parce
que j’ignore ce qui se prépare», a-t-elle
indiqué en assurant que plusieurs de ses
voisins avaient fait de même. Selon
Bashir Amodu, un habitant de Gomari,
sur la route de Damaturu, dans l’ouest de
Maiduguri, les insurgés de Boko Haram
pourraient vouloir envahir Maiduguri,
berceau du mouvement né en 2009.
«Ils ont déjà détruit plusieurs petits villages des environs et voudront sans doute
poursuivre leur offensive», a-t-il estimé.
Après plusieurs revers militaires, le groupe Boko Haram a multiplié ces derniers
mois ses opérations contre des villages
sans défense et ses attentats suicide dans
les centres urbains du nord-est du Nigeria. Boko Haram, dont l’insurrection a
fait au moins 17.000 morts et plus de 2,5
millions de déplacés depuis 2009, est
tenu pour responsable de la mort de plus
de 1.260 personnes depuis la prise de
fonctions du nouveau président Muhammadu Buhari le 29 mai, selon un
décompte établi par l’AFP.
u moins 24 personnes ont été
tuées samedi dans un quartier
chiite de Bagdad dans un attentat
revendiqué par le groupe jihadiste Etat
islamique (EI). «Trois kamikazes ont
essayé de passer le barrage de la place
Adan» dans le quartier de Kazimiya, a
déclaré dans un communiqué le porteparole du Commandement des opérations de Bagdad, Saad Maan. L’attaque a eu lieu vers 17H30 locales
(14H30 GMT) sur cette place qui est
l’un des principaux points d’accès au
mausolée chiite de Kazimiya, un site
attirant de nombreux visiteurs le samedi. M. Maan a ajouté que les forces de
sécurité avaient ouvert le feu sur les
assaillants et avaient tué un des kamikazes mais que les deux autres avaient
pu se faire exploser. Un colonel de la
police irakienne a indiqué pour sa part
qu’une des explosions avait été causée
par une voiture piégée. Il a fait état
d’un bilan d’au moins 24 morts et 61
blessés, des chiffres confirmés par un
responsable du ministère de l’Intérieur
et une source à l’hôpital de Kazimiya.
L’attaque a été revendiquée par l’EI,
un groupe ultraradical qui s’est emparé
de larges pans de l’Irak depuis 2014,
selon SITE, site américain spécialisé
dans la surveillance sur internet des
groupes islamistes. Deux kamikazes
identifiés comme Abou Hudhayfa et
Abou Aisha ont fait détonner leurs
ceintures d’explosifs dans un rassemblement chiite à Kazimiya, a indiqué
l’organisation jihadiste sur Twitter,
d’après SITE. Le groupe extrémiste
sunnite s’en prend régulièrement aux
chiites qu’il considère comme des apostats.
Selon des chiffres fournis jeudi par
la mission de l’ONU en Irak, «717 Irakiens ont été tués et 1.216 blessés dans
des actes de terrorisme, de violence et
de conflit armé en septembre 2015»,
dont 257 morts pour la seule province
de Bagdad. Ces chiffres ne comptabilisent que les cas qui ont pu être vérifiés
et sont donc probablement en deçà de
la réalité, d’après l’ONU.
A
CISJORDANIE
Le gouvernement
palestinien dénonce
l’escalade
israélienne
e gouvernement palestinien a
dénoncé dimanche l’escalade sioniste à Al Qods occupée et en Cisjordanie face à la montée des tensions
ayant conduit à l’exceptionnelle fermeture de la Vieille ville d’Al Qods occupée aux Palestiniens.
Le gouvernement palestinien
dénonce la politique d’escalade des
autorités d’occupation israéliennes
contre notre peuple à Al Qods occupée
et en Cisjordanie occupée, a-t-il dit
dans un communiqué, où il en appelle
à la protection de la communauté
internationale. Le gouvernement
palestinien cite comme derniers
exemples en date de cette escalade la
mort de deux Palestiniens abattus
samedi et dimanche après deux
attaques au couteau qui ont fait deux
morts côté sioniste, des raids de l’armée israélienne en Cisjordanie ainsi
que des attaques de colons israéliens
contre la population palestinienne. Al
Qods occupée et la Cisjordanie sont en
proie depuis quelques semaines à de
vives tensions qui se sont encore aggravées avec le meurtre de deux colons
israéliens jeudi soir en Cisjordanie et
les deux attaques au couteau de samedi
et dimanche à Al Qods occupée.
L
18
CULTURE
Lundi 5 octobre 2015
ORAN
«HASSAN EL-KHAWAF» À MÉDÉA
Une colonisation sous toutes ses formes
et une seule victime
Ph : DR
À
l’édification de l’État algérien moderne,
outre la période qui suit l’indépendance
vécue par les peuples colonisés en
décriant la nouvelle idéologie de la colonisation contemporaine et ses stigmates
sur le monde aujourd’hui, sachant bien
que la colonisation moderne a pu revêtir
des formes très diverses : politique, juridique, organisationnelle, économique,
technologique, culturelle, idéologique,
etc. De ce point de vue exprimé implicitement et explicitement sur scène, il n’y a
aujourd’hui plus guère de pays qui puissent se dire indépendants. La colonisation, enfin, est devenue fortement un
terme qui se rapporte en toute rigueur au
peuplement, et non à la conquête classique. Depuis qu’il s’est converti à l’universalisme et la mondialisation, l’Occident a toujours regardé ses valeurs spécifiques comme des valeurs «universelles
indiscutables», qu’il se trouvait dès lors
légitimé à imposer au monde entier. Cette
pièce a sans doute mis l’accent sur deux
notions contradictoires «La colonisation»
et le «nationalisme» dont le spectateur voit
sur scène prendre forme les vices et les
qualités de la nature humaine.
Mohamed Z.
SEMAINE CULTURELLE D’OMAN À CONSTANTINE 2015
Une étape importante de la coopération
culturelle interarabe
e ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi,
a affirmé samedi soir
lors de l’inauguration, à la
salle de spectacles Ahmed-Bey
de Constantine, de la semaine
culturelle
du
Sultanat
d’Oman, que cette manifestation marque une étape importante de la coopération culturelle interarabe. M. Mihoubi,
dans une brève allocution prononcée devant les autorités de
la wilaya et l’ambassadeur du
Sultanat d’Oman à Alger,
Nacer Ben Seif El Hosseini, a
mis en relief "l’histoire séculaire de ce pays et de son
peuple". "Le visiteur d’Oman,
appelé
autrefois
Majan,
découvre une oasis riche de
son histoire, de son identité et
de sa civilisation", a souligné le
ministre de la Culture avant
de rappeler que le sultanat
renferme
plusieurs
sites
archéologiques classés au
patrimoine mondial. M.
Mihoubi qui a sillonné les différents stands de l’exposition
organisée pour la circonstance
(arts plastiques, photographie)
n’a pas caché son admiration
devant l’authenticité du patrimoine omanais félicitant ce
pays qui célèbre la sélection,
cette année, de l’une de ces
métropoles, Nazwa, connue
pour ses mosquées et ses citadelles, pour être capitale de la
culture islamique. De son
côté, Mohamed Yahyai, chef
de la délégation omanaise, a
remercié l’Algérie pour son
"hospitalité coutumière" et
souligné la nécessité d’utiliser
la culture pour diffuser des
valeurs de paix et de tolérance.
Il a également mis en exergue
le rôle de plusieurs penseurs,
poètes et hommes de lettres
algériens qui ont contribué, et
L
a musique coréenne était
à l'honneur vendredi soir
à Oran à l'occasion d'un spectacle animé par deux troupes
folkloriques de la République
de Corée, sur la scène du
Théâtre régional Abdelkader
Alloula (TRO). Un public
nombreux a assisté à cette
manifestation artistique intervenant dans le cadre de la participation de la Corée du Sud,
en qualité de pays invité
d'honneur, à la 6ème édition
du Salon international de la
pêche et de l'aquaculture
(SIPA 2015) qui se tient à
Oran.L'assistance a vivement
salué la prestation des artistes
hôtes de la capitale de l'Ouest
après avoir pris plaisir à
découvrir un pan du patrimoine musical propre au pays du
Matin Calme. Plusieurs partitions musicales ont été exécutées dans ce contexte, en solo
et en duo, avec divers instruments comme le Daegun
(flûte) et le Kayagune (harpe
couchée). "Ces instruments
qui symbolisent les percussions majeures de la Corée,
ont traversé, au fil des siècles,
toutes les couches sociales de
la Corée", a indiqué à l'APS
un membre de la troupe
"Olsou". Il s'agit, a-t-il expliqué, d'une musique ancestrale, typiquement coréenne,
symbolisant les saisons et la
joie des paysans en perspective d'une belle moisson, d'une
lune généreuse. Ce spectacle
artistique s'est tenu en présence de l'ambassadeur de la
République de Corée en Algérie et d'un représentant du
ministère de l'Agriculture, du
Développement rural et de la
Pêche, organisateur de l'événement avec la contribution
du ministère de la Culture.La
République de Corée participera encore, également en
qualité de pays invité d'honneur, à la 8ème édition du
Festival international de la
bande
dessinée
d'Alger
(FIBDA), prévue du 6 au 10
octobre. L'Algérie et la République de Corée fêtent, cette
année, le 25e anniversaire de
l'établissement de leurs relations diplomatiques, rappellet-on.
L
La pièce théâtrale intitulée «Hassen
El-Khawaf» a été présentée vendredi
sur la scène de la maison de la
culture Hassen El-Hasseni avec une
présence toute particulière des
amateurs du 4e art.
travers 70 minutes du temps,
suscitant l'admiration du public
qui a pris plaisir à suivre ce spectacle à forte dose d'humour et de message. Produite par l'association culturelle
"Thala" qui signifie «Source» venue de la
commune d’Aïn Zaouia à Tizi Ouzou.La
pièce a été écrite par Nabila Kacemi et
mise en scène par Amar Sellami, synographie de Abdekarim Arabe, tandis que les
rôles sont interprétés par le duo exceptionnel Hassen Allem (Hassen El-khawaf) et Samia Bouhssila (Ferroudja), sur
fond de musique signée par Mourad
Hamadi. La pièce relate le quotidien d’un
couple «Hassen le poltron», un homme
pauvre, passif, avare, peureux et son
épouse Ferroudja, une femme courageuse, nationaliste qui ne ménage aucun
effort pour que vive l’Algérie indépendante. Et ce, tout au long de la période coloniale, dans la lutte contre la colonisation
française et son combat admirable pour
La musique
coréenne
à l'honneur
contribuent encore, à l’enrichissement de la scène culturelle arabe, parmi lesquels M.
Yahyai a cité Abdelhamid
Benbadis, Moufdi Zakaria et
Wassini Laredj. Outre les
expositions, le programme de
la semaine culturelle du Sultanat d’Oman, qui se poursuivra
jusqu’à mercredi prochain
dans le cadre de "Constantine
capitale 2015 de la culture
arabe", comportera notamment des soirées poétiques
avec Hissa El Badi et Khaled
Ali El Maamari. Plus tôt dans
l’après-midi, le ministre de la
Culture a inauguré, au palais
du Bey, une exposition intitulée "le design dans le monde
arabe". Une manifestation qui
réunit 24 designers dont des
tunisiens et des marocains
ainsi que 20 artisans locaux
versés dans la dinanderie.
Au premier jour de sa visite, le ministre de la Culture
avait inauguré la 2ème édition
de l’exposition nationale du
livre sur l’esplanade Ahmed
Bey, organisée à l’initiative du
département Livre et Littérature de la manifestation
"Constantine capitale de la
culture arabe " et qui voit la
participation de plus de 60
maisons d’édition. Il s’était
ensuite rendu à la grande salle
de spectacles Ahmed-Bey où il
a assisté, aux côtés des autorités de la wilaya de Constantine, à la soirée de clôture des
semaines
culturelles
des
wilayas de Mascara et de Biskra, organisées, également,
dans le cadre de la manifestation "Constantine, capitale
2015 de la culture arabe".
Notons que M. Mihoubi avait
assisté en fin de soirée à la clô-
ture d’un atelier de formation
sur le "patrimoine culturel
immatériel en Afrique’’, initié
par le commissariat de la
manifestation "Constantine
2015, capitale de la culture
arabe". Le ministre a annoncé
à cette occasion de la création,
en coordination entre l’Algérie
et l’Unesco, d’un Centre
international de sauvegarde du
patrimoine culturel immatériel
africain dont le siège sera à
Alger. Durant cette rencontre,
Cécile Duvelle, chef de section
du patrimoine culturel immatériel auprès de l’Organisation
des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture
(Unesco), avait salué le rôle et
les efforts de l’Algérie pour
promouvoir la culture et préserver le patrimoine africain.
AMIZOUR (BÉJAÏA)
De nouvelles sections au Centre culturel
Malek-Bouguermouh
a ligue communale des activités culturelles de jeunes d’Amizour, présidée par Mass Benamara Zahir qui
est aussi élu communal au sein de l’APC de
la municipalité, qui organise d’ailleurs
chaque saison le festival du théâtre amateur, prix Malek Bouguermouh et qui a déjà
passé neuf éditions, ne compte pas s’arrêter
là. En effet, selon le président cité en haut,
B.Z en l’occurrence, ce dernier nous dira
qu’au nom de la ligue, cette dernière a lancé
un appel à tous les citoyens et citoyennes de
la commune d’Amizour, qu’ils soient résidants au chef-lieu de la municipalité ou
dans les régions rurales, pour qu’ils sachent
que la ligue communale des activités culturelles des jeunes d’Amizour a lancé des activités pour des jeunes scolarisés et ceux qui
sont chômeurs. On a donc lancé une école
L
de musique, avec des enfants âgés entre 8
et 15 ans, qui seront avec l’encadreur Mouloud Khelloufi, ancien artiste et ancien
encadreur du centre culturel. Pour la saison
2015-2016, on a lancé des activités au profit des jeunes filles déscolarisées et celles qui
n’ont pas de niveau scolaire ou les écoles
même des établissements de formation professionnelle exigent un certain niveau de
scolarité. Alors que de notre coté, nous
avons ramené d’anciens encadreurs du
centre culturel Malek Bouguermouh pour
encadrer des cours en couture générale, la
broderie, la peinture sur soie (Ceci en ce
qui concerne les filles), sans oublier qu’on a
lancé un appel à tous les artistes et les
hommes de théâtre pour que la ligue ait une
troupe théâtrale digne de du de la ligue.
Donc, les amateurs et les acteurs peuvent se
rapprocher du centre culturel, bureau de la
ligue pour déposer des dossiers, et la commission de jury nous sélectionnera dix
acteurs qui seront encadrés par la ligue
communale des activités de jeunes d’Amizour», nous dira Mass Benamara Zahir dans
son bureau, sans omettre de nous signaler
que les préparatifs de la 10e édition du festival du théâtre amateur débuteront ces
jours-ci, voire dans quelques semaines, les
plus brefs délais. «On ne va pas rester les
bras croisés, on va lancer les recommandations de la population, les propositions des
membres du Jury, ainsi qu’on va procéder à
l’installation du comité d’organisation
incessamment, afin que la 10e édition du
festival du théâtre amateur sera meilleure
que la 9ème passée.».
M. R.
CULTURE
Lundi 5 octobre 2015
19
SELON MATT DAMON
SÉRIE TÉLÉ
Le sixième Jason Bourne est incertain
La fox travaille
sur un remake de
l'Arme Fatale
att Damon fait
actuellement la promotion de Seul sur
Mars, de Ridley Scott. Dans
ce film de science-fiction, il
interprète un cosmonaute
abandonné sur la planète
rouge. L'occasion pour l'acteur de communiquer sur ses
projets de carrière.
Ainsi, lors d'une interview
au magazine The Hollywood
Reporter, l'acteur l'américain
M
Ph : DR
En promotion de Seul sur
Mars, l'acteur américain a
annoncé qu'il n'avait pas
encore signé pour le
prochain volet de la saga.
Est-ce une façon pour lui
d'annoncer qu'il compte
cesser d'incarner son
personnage fétiche?
de 44 ans a évoqué Jason
Bourne, son personnage
fétiche. Il l'a, en effet, incarné
trois fois depuis 2002. Il a
annoncé qu'il n'avait pas
encore signé de contrat pour
le sixième volet. Sans se fermer les portes, il a expliqué
qu'il préférerait avancer sans
se précipiter: «Je fais toujours
un film à la fois. Même sur le
premier [Jason Bourne], ils
voulaient que je signe pour
trois, [mais] je ne savais pas
encore si j'allais aimer faire
des films d'action. Je ne voulais pas me retrouver dans
une situation où j'allais être
enrôlé et ne plus pouvoir
m'en échapper».
Cela fait maintenant neuf
ans qu'il interprète Jason
Bourne, un personnage que
l'acteur «adore», mais dont il
a l'air de s'être lassé, vu le
manque d'enthousiasme dont
il fait preuve lorsqu'il évoque
la suite. Peut-être l'acteur
souhaite-t-il mettre une fin à
sa participation dans la saga?
Quoi qu'il en soit, le cinquième volet tant attendu par les
fans et réalisé par Paul
Greengrassun arrivera sur
nos écrans le 10 août prochain. Matt Damon donnera
la réplique à Vincent Cassel
qui succède à Clive Owen,
Karl Urban et Edgar Ramirez, dans le rôle du méchant
prêt à tout pour nuire à Jason
Bourne.
BENICIO DEL TORO :
"Sur Sicario, j'ai tout de suite compris à quel
point mon personnage serait radical"
Une question un peu bizarre
pour commencer : quand vous
approchez un rôle, vous vous
efforcez de jouer le personnage
ou de jouer le film ?
(Il se marre.) Elle n’est pas bizarre du
tout, ta question ! Non, je joue le film.
Bien sûr il faut etre dans le moment,
dans l’emotion juste de la scène. Mais il
ne faut jamais perdre de vue le ton général du film, le sens de l’histoire qu’on est
en train de raconter. Attention, je ne me
preoccupe pas de ce qu’ils font au son ni
du travail du chef operateur, n'exageérons rien, ça, ce n'est pas mon problème, surtout quand c’est Roger Deakins,
l'homme aux mains d'or – ou a l'œil d'or,
plutot – qui s'y colle. Moi, je joue la
sceène, le roôle, le type, mais je garde le
film en ligne de mire : l'histoire, la fin, le
voyage pour y parvenir. Parfois, c'est
tres facile, parfois moins. Denis (Ville-
neuve) comprend ça aussi bien que moi.
C'est ce qui fait qu'on a pu s'entendre et
collaborer aussi efficacement. C'est
comme au base-ball : on dit qu'il est
impossible de voir la balle, parce qu'elle
va trop vite. Et en meême temps, il faut
avoir les yeux rivés sur elle. Tu ne peux
pas t'occuper que de la destination ou de
la finalite. Pour y parvenir, tu dois aussi
être fixé sur la balle. Elle n'est pas bizarre, ta question. Des gens pourraient
eécrire un bouquin la-dessus.
PUB
On s'y met quand vous voulez !
Toi, tu l’écris. Je le lirai.
Ce dont vous parlez est d’autant
plus crucial dans un film comme
Sicario. Il y a des films qui
jouent sur les ruptures de ton.
Pas celui-ci. Il s’agit d’abord de
trouver le ton, puis de s'y tenir,
coûte que coute.
Je suis d’accord. Il faut que le reéalisateur ait cça constamment à l’esprit.
C'est lui le commandant en chef, lui qui
fixe ce cap, les acteurs ne peuvent pas le
faire tout seuls. Le commandant en chef
doit savoir créer ce feeling sur le plateau,
s'y tenir et l'emmener avec lui en salle de
montage. Sur certains projets, il m'arrive
d’eêtre moins au clair moi-meême, ou
que le réalisateur soit moins precis sur
ce qu'il cherche à obtenir, et ça peut
créer de la confusion, voire du conflit.
Mais sur Sicario, on savait. Je savais. Et
c’etait l’une des raisons qui me poussaient a le faire. Des le debut, je comprenais ou le film devait aller et a quel point
mon personnage serait radical. Ensuite,
c’etait a Denis d'en être le garant au
montage, que ce soit pour moi, pour
Emily (Blunt), et meme pour Josh (Brolin), avec son espece d’attitude
detachee.
Cette consistance de ton a-t-elle
beaucoup a voir avec le script de
Taylor Sheridan (acteur dans
Sons of Anarchy, en passe de
devenir l'un des scenaristes les
plus recherches de Hollywood) ?
Les ideées-cle etaient la des le deébut, même si le script a pas mal bouge.
Denis et moi pensions en particulier que
mon personnage exprimait un peu trop
sa profondeur, qu'il s’expliquait trop.
Pas besoin... Ce scenariste est tellement
fort en dialogue qu'il en mettait partout.
Mais ça, ce n’est jamais un probleème.
Enlever, c’est facile. Le problème, c'est
plutôt quand le realisateur doit rajouter
du dialogue parce que les idèes ne passeraient pas sans...
e comédie policière culte des
années 80 s'invite sur le petit écran
et les fans s'attendent au pire.
Alors que Limitless et Minority
Report version feuilleton transcendent
moins les foules que les films qui les
ont inspirés, La Fox s'attaque à un
monument de la pop-culture : l'Arme
Fatale, qu'elle veut décliner pour le
petit écran. On ne sait rien du casting
ni des intrigues qui y seront développées, mais Deadline a rapporté que
c'était un certain Matt Miller, qui
planchait sur le scénario. Problème
pour les fans du plus célèbre des
buddy-movies : ce monsieur est à l'origine de la série mal-aimée Forever. De
plus, il voudrait apporter à l'Arme
Fatale une tonalité beaucoup plus
sérieuse et dramatique. Pour une saga
qui a conquis Hollywood grâce à ses
vannes et à la complicité légendaire de
ses deux protagonistes c'est un pari risqué ! Les médias américains expriment leur étonnement, notamment
Collider pour qui enlever l'humour de
la saga revient à la condamner à ne
devenir "qu'une ennuyeuse enquête
policière". "La structure de base de
l'Arme Fatale n'est pas très différente
des centaines d'autres films policiers
similaires qui sont arrivés et repartis
ces dernières décennies depuis les
deux premiers excellents volets de la
franchise. Bien sûr, ça pourrait apporter à la saga une nouvelle dimension,
mais en considérant le fait que c'est
Miller qui écrit la série, il y a très peu
de chances qu'elle garde le ton sarcastique et les scènes d'action truculentes
que les fans de la franchise adorent..."On ne sait jamais ce qui se
trame dans les coulisses de la télévision
et il faudra attendre de plus amples
informations avant d'émettre un jugement sur la série. Une chose est sûre,
le mulet de Mel Gibson va cruellement nous manquer !
L
STAR WARS VIII
Anakin
Skywalker serait
de retour
e site très bien informé Making
Star Wars révèle que l'acteur Hayden Christensen devrait revenir jouer
dans le film réalisé par Rian Johnson.
Dark Vador refera-t-il parler de lui,
même après sa mort? On sait depuis le
deuxième bande-annonce du Réveil de
la Force, que le casque bosselé de Dark
Vador va refaire une apparition dans le
septième volet de la saga. Selon le site
très informé MakingStarWars.net, l'acteur Hayden Christensen pourrait bien
faire son retour dans Star Wars VIII:
Rogue One. Celui qui incarnait Anakin
Skywalker dans la prélogie (L'Attaque
des Clones et La Revanche des Sith),
serait sur le point de se lancer dans un
entraînement physique très intensif aux
États-Unis. De source sûre, il se murmure «qu'une équipe du Royaume-Uni
se rendra bientôt aux Etats-Unis afin
de commencer l'entraînement de Hayden Christensen pour une apparition
dans Star Wars: Episode VIII.» Une
autre rumeur concernant Rogue One
corrobore l'idée d'un come-back de
Christensen: «Un plastron totalement
opérationnel de Dark Vador ainsi que
le casque sont arrivés à l'atelier des
créatures». MakingStarWars précise
que ce pourrait être juste pour décorer
l'atelier et non pour être utilisé dans le
film. Le film Star Wars VIII sortira le
26 mai 2017.
L
20
JEUX
Lundi 5 octobre 2015
PAGE ANIMÉE PAR LAZREG AOUNALLAH
Mots croisés n°795
Mots fléchés n°795
HORIZONTALEMENT
1 - Resserrée - 2 - Roches - Révolutions - 3 - Acide
- Noté dans l’hypothèse - Deux ôtés de trois - 4 - Il
mène une vie austère - 5 - Mèche rebelle - Arsenic
- Poème médiéval - 6 - Fret - Suites de notes - 7 Titane - Juge - 8 - Faisait rougir nos aïeux - Perd
son temps - 9 - Restaurant de quartier - Fin de
participe - Indique le lieu - 10 - Envoyée ad patres
- Terre d’asile pour naufragés - 11 - Foules - Brave
- 12 - Joue avec le feu - Bouts de bois.
VERTICALEMENT
1 - Animosité - 2 - Retourné - Louise-bonne - De
suite - 3 - Palais de l’ancienne Turquie - Intenter 4 - Vachement - En série - Perte de liquide - 5 Éclat de rire - Rompu - À bout de forces - 6 Allonges - Crible - 7 - Moitié de huit - Champ - Ses
fils sont riches - 8 - Mot puéril - Râpé - Baie nippone - 9 - Explosif - Mesure - Patrie de Zénon - 10
- Pierres de touche - Charges sur un baudet.
Mots masqués n°795
Solutions du précédent
numéro
Cette grille masque tous les mots de la liste. Rayez ces mots dans tous les sens, de haut en bas, de bas en haut, de gauche
à droite et de droite à gauche, horizontalement, verticalement ou diagonalement. Les lettres restantes vous donneront la
solution qui correspond à la définition suivante :
Hôte qui offre à dîner (10 lettres)
N.B : Une même lettre
peut servir plusieurs
fois
AMANT - AMENDE AMPERE - BARRE BONNE - BOURG CORNAC - CRITERE CROUTE - DENSE DEVANT - DEVOIR EMEUTE - EPEIRE EVENT - FATRAS FOUTRE - FRIMAS GARANT - GENTIL GRAVE - HARGNE HATIVE - HOUPPE INERTE - INTRUS - LAID
- LIERRE - LUMIERE MARAIS - MORASSE MOROSE - NAVET NIAIS - NOUGAT - ORIENT - ORMAIE - OVALE PANTIN - PASSIF - PARTIE - RAID - RENTE REVER - SOIF - SOIN SURSIS - TARTE TENTE - TRAITE ULTIME - URNE UTOPIE - VALISE VIERGE - VITAL.
MOTS CROISÉS N° 794
1. Camouflets - 2. Réaction - 3.
Or - Reluque - 4. Uélé - Eaux - 5.
See - Usnées - 6. Mât - Gt - 7.
Irun - Réels - 8. Lérots - Uns - 9.
Eue - Cr - 10. Ar - Réer - Nô - 11.
Névé - Talon - 12. Tasse - Nues.
VERTICALEMENT :
1. Croustillant - 2. Aérée - Rê Réa - 3. Ma - Lémure - VS - 4.
Ocre - Anoures - 5. Ute - Ut - Tee
- 6. Filés - Rs - Et - 7. Louange Cran - 8. Enquêteur - Lu - 9. Uxe
- Ln - Noé - 10. Sue - Sessions.
MOTS FLÉCHES N°794
HORIZONTALEMENT :
Espadrille - Supérieur - Mène Sel - Ni - Ase - Ue - At - Pi - Tir Ironies - Amer - VS - Fi - Ester Ion - Ont - Peigne - Tête - Ente Issues - EES.
VERTICALEMENT :
Assentiments - Puni - Restes Râpe - Port - Tu - Dé - Ain - Épée
- Erres - Ivre - II - Êtes - Ie - Ales
- Is - Igné - Lueur - Fonte - Merle
- Aînées.
MOTS MASQUÉS N° 794
JUMPING
TURF
21
Lundi 5 octobre 2015
Les courses
en
en direct
HIPPODROME « EMIR ABDELKADER » ZEMMOURI
LUNDI 5 OCTOBRE 2015 - PRIX : UNE DE PIRJOU- TROT ATTELÉ QUARTÉ - QUINTÉ DOTATION : 310 000 DA - DISTANCE : 2 100 M - DÉPART : 16H00
Un Héros des Vents bien engagé
Une épreuve a caractère très bien
conçue dans ses conditions avec un
lot certes tout juste moyen, mais certainement pas dénué d’interêt que
nous propose ce lundi l’hippodrome
Emir Abdelkader de Zemmouri avec
ce prix Une de Pirjou réservé pour les
trotteurs français n’ayant pas totalisé
la somme de 60.000 DA en gains et
places depuis avril passé. Nous commenons d’abord par la nouvelle
recrue de l’écurie A.Ammari sous l’entraînement Saïd Sahraoui Allegro
d’Enfer qui fait de belles choses à
l’entraînement à l’image de Héros des
Vents qui malgré la rentrée il faut dire
qu’il court dans un lot amoindri,
Américain Jones qui a couru une seule
course donne l’impression d’être intéressant, Pommeau de Bully, Lucky des
Champs qui va bien apprécier ce
parcours et à un degré moindre
Rhumerie.
LES PARTANTS AU CRIBLE
1.LUCKY DES CHAMPS : Après
deux courses dans le ventre, je trouve
qu’il va bien courir sur ce parcours.
2.HEROS DES VENTS : Il est
dans une bon état physique, il est
prêt à affronter ce lot.
3.RHUMERIE : Plus de quatre
mois qu’elle n’a pas foulé les pistes,
en plus sa forme n’est pas sûr Tâche
difficile.
4.ALEGRO D’ENFER : Course
d’entrée, difficile à situer.
5.AMÉRICAN JONES : Lors de
PROPRIÉTAIRES
N°
CHEVAUX
DRIVERS
DIST
ENTRAÎNEURS
B.BAZINE
01
LUCKY DES CHAMPS
A.BENHABRIA
2100
A.BENHABRIA
R.REBBANI
02
UN HEROS DES VENTS(O)
C.SAFSAF
2100
A.DEHIBA
AEK.MERIMI
03
RHUMERIE (O)
R.FILIRI
2100
MS.CHAABANE
AB.AMMARI
04
ALLEGRO D’ENFER(O)
N.TARZOUT
2100
S.SAHRAOUI
MME.SMIDA
05
AMERICAN JONES
T.BELHABCHIA
2100
A.CHELLAL
B.BAZINE
06
TEXAS PASS(O)
R.FEKHARDJI
2100
R.FEKHARDJI
MME.SMIDA
07
AZAR DES RACQUES
A.CHELLAL
2125
A.CHELLAL
AEK.NOUGHA
08
VESUVIA
N.TIAR
2125
N.TIAR
L.LAMARI
09
UOL WINNER(O)
R.TARZOUT
2125
PROPRIÉTAIRE
A.BENDJEKIDEL
10
TERREO(O)
AM.BENDJEKIDEL
2125
F.BENDJEKIDEL
W.KADRI
11
VAGUE D’OR
S.FOUZER
2125
S.FOUZER
AEK.MERIMI
12
POMMEAU DE BUMMY(O)
A.SAHRAOUI
2125
MS.CHAABANE
A.TIAR
13
VIOLINELEGRAND
SA.FOUZER
2150
PROPRIÉTAIRE
sa première course d’entrée, il a terminé 11e sur 19 partants, ce n’est pas
aussi mauvais, méfiance , il peut faire
un bon outsider.
ingrate.
ne peut l’écarter définitivement, le
lot est trop faible.
6.TEXAS PASS : Pas évident,
barré.
11.VAGUE D’OR : Trop de distancements, difficile de lui faire confiance.
12.POMMEAU DE BULLY : Bien
que sa forme n’est pas certaine, on
7.AZAR DES RACQUES : Il ne
faut surtout pas le juger sur sa dernière tentative, à suivre.
DANS LE CREUX DE L’OREILLE
8.VESUVIA : Trop décevante, difficile à retenir.
9.UOL WINNER : Pour celui-là
aussi, peut être dans une longue.
10.TERREO : Il n’arrive toujours
pas à sortir la tête de l’eau. Tâche
13.VIOLINE LEGRAND : Trop
de recul, mais en cas … de défaillance des favoris, il peut finir pour une
cinquième place.
MON PRONOSTIC
2- HEROS DES VENTS 5- AMERICAN JONES
7- AZAR DES RACQUES
12- POMMEAU DE BULLY 3-RHUMERIE
LES CHANCES :
4- ALLEGRO D’ENFER 1- LUCKY DES CHAMPS
COURRIER EXPRESS
DU TIC AU TAC
Lundi 5 octobre 2015
23
FAUT Y CROIRE !
MTSS : Plus de 31 000 plaintes
de travailleurs déposées à l'Inspection
du travail, les 8 premiers mois de 2015
«Nous voulons un État civil, un pouvoir civil et des institutions
civiles»
Amar Saâdani, SG du FLN
- De retour des Lieux saints, Saâdani opte pour
le modèle de la Trinité !
«Le terrorisme est une surenchère ; il faut toujours aller plus loin,
frapper plus fort »
Marc Trévidic, juge français , ex. patron du Pôle judiciaire
antiterroriste
- Ce qui ne fut pas le cas, à tes yeux, lors de la
décennie noire en Algérie et une certaine affaire
des moines de Tibhirine…
Plus de 31 000 plaintes ont été déposées par les
travailleurs au niveau de l'Inspection de travail
durant les 8 premiers mois de 2015. Au total 31 200
requêtes individuelles ont été déposées par les travailleurs et traitées par les bureaux de conciliation de
l'Inspection du travail durant les 8 premiers mois de
l'année 2015". Il est à relever que plus de 20% de
ces requêtes ont été réglées au niveau des bureaux
de conciliation, alors que la partie restante a fait l'objet de procès-verbaux de non conciliation (PVI) délivrés aux travailleurs et aux employeurs concernés
qui peuvent faire valoir leurs droits auprès de la justice (tribunal social). Ces requêtes portent sur plusieurs motifs, particulièrement, le non respect des
conditions de travail et les clauses des contrats de travail. Le nombre de requêtes déposées l'année
en cours a connu une baisse par rapport à 2014 qui avait enregistré plus de 50 000 plaintes. Par
ailleurs, les services de l'Inspection de travail ont reçu durant les 8 premiers mois de l'année en
cours, 167 335 personnes du monde du travail dans le cadre des actions de conseil et d'orientation relatives à la législation du travail, dont 98 251 travailleurs, 18 029 représentants des travailleurs et 51 055 représentants des employeurs.
ORAN : le Salon des énergies
renouvelables du 26 au 28 octobre 2015
La 6e édition du Salon des énergies renouvelables, des énergies propres et du développement
durable (ERA) se tiendra du 26 au 28 octobre au
Centre des conventions d'Oran, avec la participation d'une soixantaine d'entreprises et d'institutions. Placé sous le thème ''l'industrie du renouvelable, en tant que facteur de diversification de l'économie nationale", ce Salon international intervient
dans le contexte de la Conférence internationale
sur le réchauffement climatique (COP 21) prévue
à Paris du 30 novembre au 11 décembre 2015. Il
sera ouvert sur les activités liées au développement
durable, comme le traitement des déchets, la valorisation énergétique, le recyclage, l'économie de l'eau et la préservation des ressources. En
plus d'une trentaine d'entreprises nationales publiques et privées, des sociétés et institutions
venues de France, de Grande Bretagne, de Chine, d'Inde, de Pologne prendront part à cet
évènement économique. Les participants représentent divers domaines dont l'énergie, la biotechnologie, les services, les télécoms, le BTPH , l'électronique et la recherche scientifique.
Un espace sera dédié durant l'ERA 2015 aux jeunes promoteurs pour les aider à concrétiser
leurs projets.
France: au moins 16 morts dans des intempéries le long de la Côte d'Azur
Au moins seize morts et quatre disparus: le lourd bilan des intempéries sur la Côte d'Azur
n’a cessé de s'accroître dimanche. Parkings inondés, voitures enchevêtrées, rues couvertes de
boue: c'est aussi un spectacle de désolation qu'ont découvert, effondrés, les habitants entre
Mandelieu-la-Napoule. Au fur et à mesure que passaient les heures, le bilan humain de la
catastrophe a régulièrement été revu à la hausse: "On l'a toujours souligné, le bilan est malheureusement provisoire", a déclaré à l'AFP le préfet des Alpes-Maritimes Adolphe Colrat en
milieu de matinée, évoquant un épisode d'intempéries "très violent et concentré" -la zone la
plus touchée s'étendant sur le littoral entre Mandelieu et Villeneuve-Loubet, sur une trentaine
de kilomètres. Vers 12h00, la préfecture avait encore revu à la hausse le bilan annoncé
quelques instants plus tôt par le président de la République François Hollande, arrivé sur
place dans la matinée avec le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve: 16 morts, 4 disparus.
Il restait encore en deçà de celui de juin 2010 dans le Var où des pluies torrentielles avaient
fait 25 morts, 31 560 sinistrés et près d'un milliard d'euros de dégâts.
Espagne: près de 200 migrants secourus
au large de l'Espagne
« Je profite de l’occasion pour dédier cette victoire à tous les
Usmistes, à ma famille et mes amis à Saint Etienne et surtout à
mon président qui m’a fait confiance en me confiant cette ô
combien lourde responsabilité de diriger une équipe comme
l’USMA, moi qui suis venu ici en inconnu»
Miloud Hamdi, entraîneur de l’USMA
- Des inconnus qui viennent défrayer la
chronique, on en veut et on en redemande ! Bravo !
Près de 200 migrants ont été secourus dans la
nuit, de samedi à dimanche, alors qu'ils tentaient
de traverser dans des embarcations de fortune la
Méditerranée vers l'Espagne, ont annoncé les services espagnols de Sauvetage en mer. Au total 181
personnes réparties sur sept embarcations ont été
secourues par le Sauvetage maritime", a indiqué
un porte-parole. Les secours ont pu assister, samedi soir, cinq embarcations à bord desquelles se
trouvaient des mineurs, au large du port d'Almeria
(sud de l'Espagne), a précisé un porte-parole de la
Croix rouge espagnole. Au même moment, 85
migrants subsahariens voyageant sur deux embarcations ont été secourus à une centaine de
kilomètres à l'ouest de l'Espagne. Parmi les passagers, quatre personnes ont été hospitalisées, dont deux femmes enceintes. En 2014, les autorités espagnoles ont pris en charge 3
500 migrants naviguant à bord d'embarcations de fortune, une hausse de 55% par rapport
à 2013. Selon l'Organisation internationale des migrations (OIM), 2 819 migrants ont
rejoint l'Espagne par la mer entre janvier et le 2 octobre 2015. En Italie, ils étaient 131 431
et 399 326 en Grèce. La majorité des tentatives d'entrée en Espagne se font en
Méditerranée, à partir des côtes marocaines.
Avis à nos
lecteurs
Le Courrier d’Algérie informe ses aimables lecteurs du basculement des lignes téléphoniques du journal à compter du jeudi 7 mai 2015.
Commerciale : 023 - 70 - 94 - 27 (tél./fax) / Rédaction : 023 70 - 94 - 22 (tél./fax) 023 - 70 - 94 - 26 /
Standard : 023 - 70 - 94 - 30 / 023 - 70 - 94 -31 023 - 70 - 94 -32
MÉTÉO À ALGER
HORAIRES DES PRIÈRES
Lundi 5 octobre 2015
37°C / 22°C
Lundi 21 dou el hidja 1436
Dohr : 12h37
Assar : 15h55
Maghreb : 18h30
Îcha : 19h47
Dans la journée : nuageux
Vent : 14 km/h
Humidité : 38 %
Dans la nuit : dégagé
Vent : 8 km/h
Humidité : 52 %
L’INFORMATION AU QUOTIDIEN
VIVE TENSION APRÈS UNE CAMPAGNE D'AGRESSIONS EN PALESTINE
Appel à l’Intifada !
LES PALESTINIENS SOUS
PRESSION, VERS UNE
NOUVELLE INTIFADA
Le ministre israélien du Renseignement, Israël Kartz, a menacé de «durcir
les mesures de sécurité contre les Palestiniens, ajoutant: « il est possible que
nous soyons contraints de mener une
nouvelle opération Rempart».
Le mouvement palestinien «Dji-
SAISON ESTIVALE 2015
U
121 décès
par noyade
enregistrés
n total de 121 décès par noyade
a été enregistré durant la saison estivale de 2015 (du 1er juin au
30 septembre), indique dimanche un
bilan de la direction générale de la
Protection civile. «121 cas de noyade
ont été enregistrés entre le 1er juin et
le 30 septembre de l’année en cours,
soit 73 noyés au niveau des plages interdites et 48 cas de décès au niveau
des plages surveillées», précise la Protection civile. Pour rappel, durant la
saison estivale de 2014, le nombre de
noyés était de 140, ce qui représente
une baisse de 11,5% par rapport à la
même période de l’année 2015. En
ce qui concerne les victimes heurtées
par les engins nautiques, les services
de la Protection civile ont enregistré
2 décès et 19 blessés au niveau des
wilayas de Tizi Ouzou et Jijel, ajoute
la même source.
Ph : DR
had Islamique» a affirmé que Mohannad Chafik Halabi (assassiné par les
forces de l'occupation) était l'un de ses
membres, et avait agi en réponse aux
crimes terroristes d'Israël. De son côté,
le Hamas a salué un «acte héroïque» de
la résistance. Le membre du bureau
politique du Hamas, Mahmoud Zahar,
a appelé les Palestiniens à «prendre les
armes pour défendre» l'esplanade des
Mosquées. Il a affirmé que «l'Intifada a
eu lieu (en 1987 et 2000) car toutes les
données étaient réunies. Elle le sont encore davantage aujourd'hui». «C'est mon
devoir national et mon devoir religieux
de défendre al-Aqsa», la mosquée qui
se trouve sur l'esplanade des Mosquées
surplombant la Vieille ville, a expliqué
l'une de ses habitants, Oum Mohammed. C'est la première fois depuis des
années que la Vieille ville est ainsi fermée aux Palestiniens.
ENTRÉES DE LA VIEILLE
VILLE BOUCLÉES
Depuis plusieurs semaines, une très
vive tension règne dans la Vieille ville
d'El Qods occupée autour de l'esplanade des Mosquées. Habituellement
grouillante, la Vieille ville avait dimanche pour une grande part des airs
à la fois de ville fantôme et de camp
retranché, avec ses magasins fermés,
ses ruelles parcourues seulement par
les touristes et ses portes gardées par
des centaines de policiers, ont rapporté
des médias. Cependant, non loin de
la porte des Lions, les policiers israéliens ont dispersé à coups de grenades
assourdissantes et de projectiles caoutchoutés un groupe de quelques dizaines
de manifestants qui avaient réussi à
entrer et protestaient contre les restrictions imposées par les autorités israéliennes. Plus tôt dans la journée, deux
Palestiniens ont été tués par les forces
de l'occupation à El Qods occupée. Un
jeune palestinien a été tué dans le quartier de Bab El Amoud dans la région
de Mesrara à El Qods occupée, après
avoir reçu au moins dix balles tirées par
des soldats israéliens, selon l'agence de
presse palestinienne. La veille, Mohannad Chafik Halabi (19 ans), un autre
jeune originaire d'un village proche de
Ramallah, en Cisjordanie occupée a été
tué par des tirs israéliens à El Wed à El
Qods occupée. Les tensions, déjà fortes
en Cisjordanie occupée, ont été ravivées
après la mort des deux colons abattus
par des tirs alors qu'ils roulaient à bord
de leur voiture à proximité d'une colonie israélienne proche de Naplouse.
Depuis, l'armée multiplie arrestations et perquisitions, tandis que des
colons s'en sont pris en Cisjordanie à
des Palestiniens, brûlant des dizaines
d'arbres leur appartenant et une voiture, y laissant la signature «vengeance».
LUTTE CONTRE LA CONTREBANDE
Saisie de 36 tonnes de denrées
alimentaires à Bordj Badji Mokhtar
U
n camion chargé
de 36 tonnes de
denrées alimentaires et trois véhicules
tout-terrain ont été saisis samedi à Bordj Badji
Mokhtar par des détachements de l'Armée nationale populaire (ANP),
indique dimanche un
communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN).
«Dans le cadre de la
sécurisation des frontières
et de la lutte contre la cri-
minalité organisée, des
détachements de l'ANP,
relevant du secteur opérationnel de Bordj Badji
Mokhtar (6ème Région
militaire), ont saisi, le 3
octobre 2015, un camion
chargé de 36 tonnes de
denrées alimentaires, trois
(3) véhicules tout-terrain,
4520 litres de carburant,
trois téléphones portables
et une somme d'argent
s'élevant à 150.500 DA»,
précise la même source.
D'autre part et au niveau
FINALE DE LA LDC
Ce sera USMAle TP Mazembe
L
Les forces d'occupation israéliennes ont multiplié leurs attaques
contre les Palestiniens durant les
deux derniers jours et ont pris
dimanche la mesure exceptionnelle de fermer la Vieille ville d'El
Qods aux Palestiniens, appelés
par Hamas à prendre les armes et
déclencher un nouvelle Intifada.
La nouvelle vague des violences menée par Israël à El Qods et en Cisjordanie occupées intervient quelques jours
après la levée récemment du drapeau
palestinien, pour la première fois, au
siège de l'ONU à New York, lors du 70e
anniversaire de sa création. Le gouvernement palestinien a dénoncé la politique d'escalade des autorités d'occupation israéliennes contre les Palestiniens
à El Qods et en Cisjordanie occupées,
et a appelé à une protection internationale. «Cette nouvelle escalade intervient
dans le cadre du plan israélien visant à
faire échouer les efforts internationaux
de la politique palestinienne et à saper
le projet à deux Etats, qui entraîne la
région dans une spirale de violence», a
mis en garde le porte-parole du gouvernement Ihab Bessissou.
Mardi
22 dou el hidja
Sobh : 05h21
Chourouk : 06h47
de la 2ème Région militaire, des éléments de la
Gendarmerie nationale,
relevant du secteur opérationnel de Tiaret, «ont
arrêté un narcotrafiquant
avec en sa possession
18000 comprimés psychotropes et une quantité
de munitions», ajoute le
communiqué. De même
et à Tlemcen, 900 litres
de carburant destinés à la
contrebande ont été saisis,
conclut la même source.
e TP Mazembe (RD Congo)
sera l'adversaire de l'USM Alger en finale de la Ligue des champions d'Afrique de football, après
sa victoire sur le club soudanais
d'El-Merrikh par 3 à 0 (mi-temps:
0-0) en demi-finale (retour) de la
compétition disputée dimanche à
Lubumbashi (RD Congo). Les
buts du TP Mazembe ont été inscrits en seconde période par Samatta (53 et 69) et Assali (71). Lors
du match aller disputé samedi dernier à Omdurman (ville jumelle de
Khartoum), les Soudanais s'étaient
imposés par (2-1). La formation de
la RD Congo, affrontera en finale
l'USM Alger qualifiée samedi soir
à Alger, aux dépens de l'autre club
soudanais d'Al-Hilal (0-0), après
avoir remporté le match aller à
Omdurman (2-1). La 1re manche
se déroulera le 30 octobre à Alger,
alors que la seconde aura lieu une
semaine plus tard à Lubumbashi.
TIPASA
4 bus de transport
universitaire
brûlés à Fouka
Un incendie déclaré, tôt dans la
matinée de dimanche, au parking
des bus de transport universitaire
du centre-ville de Fouka, wilaya
de Tipasa, a endommagé totalement quatre (4) bus, sans causer
de pertes en vies humaines, ont indiqué les services de la Protection
civile de la wilaya. Selon la même
source, l'unité de la Protection civile de Douaouda est intervenue,
aux environs de cinq (5) heures du
matin, pour l'extinction d'un incendie qui s'est déclaré au parking
des bus de transport universitaire
de la ville de Fouka, relevant de
l'entreprise «Tahkout de transport
universitaire», contractuelle avec la
direction des œuvres universitaires
d'Alger- ouest, causant des dommages à quatre (4) bus de marque
Sonacome. L'intervention des
agents de la protection civile a permis la maîtrise totale de l'incendie,
dont les «causes demeurent inconnues», avec la protection de neuf
(9) autres bus, a observé la même
source, signalant qu'aucun autre
dégât matériel, ni pertes en vie humaines n'ont été enregistrés. Une
enquête judiciaire a été ouverte,
par les services de la sûreté de daïra
de Fouka, pour déterminer les circonstances de cet incendie, a t-on
encore précisé. Selon la direction
de la sûreté de Tipasa, les investigations préliminaires effectuées ne
sont pas encore parvenues à déterminer la nature exacte (criminelle
ou pas) de cet incendie.

Similar documents