Le libre accès : pourquoi et comment?

Comments

Transcription

Le libre accès : pourquoi et comment?
Le libre accès :
pourquoi et
comment?
Dernière mise à jour : 03/06/2015 - Auteur : Frédérique Flamerie
Programme
1. Pourquoi le libre accès?
2. Les modèles économiques : green, gold, qui
paie? - et autres questions
› Green et gold : les 2 voies du libre accès
› Gold open access
› Green open access
› Bilan et perspectives
3. Contribuer au libre accès : HAL-UPMC
› HAL à l’UPMC
› HAL : services labo et chercheur
1. Pourquoi le libre accès?
https://www.youtube.com/watch?v=L5rVH1KGBCY
Pourquoi le libre accès?
Coût de la [email protected] pour l’UPMC
+ de 2 000 000 €/an
Pourquoi le libre accès?
Nb : sont considérés
les dpts « édition
scientifique » des
groupes
Chiffre
Nombre de revues publiées
d’affaires
Elsevier
2126 M£
(2013)
+ de 2000 dont 1600 indexées dans le Web of
Science
Springer
600 M€
(2011)
+ de 2000 dont 1469 indexées dans le Web of
Science
Wiley-Blackwell
804,7 M€ + de 1500 dont 1156 indexées dans le Web of
(2011)
Science
Informa (Taylor &
367 M£
Francis et Routledge) (2013)
+ de 1600 dont 748 indexées dans le Web of
Science
4 éditeurs en position dominante, dont la marge bénéficiaire oscille
entre 30 et 40%
Sources : Libre accès à l’information scientifique et technique, Les grands éditeurs scientifiques
développent rapidement leurs catalogues de revues en Gold « Open Access », 19/12/2012
The Imaginary Journal of Poetic Economics
Pourquoi le libre accès?
« Le transfert du droit de l’auteur par abandon total de
ses droits patrimoniaux au profit des maisons d’édition
bloque la réutilisation automatique de ses œuvres sur
d’autres supports ou dans de futures compilations et
notamment le droit pour l'auteur de pouvoir réutiliser
partiellement le matériau qu'il a soumis (utilisation des
figures par exemple), et le droit de pouvoir déposer le
texte complet sur une archive ouverte, qu'elle soit
disciplinaire, institutionnelle ou nationale. »
Avis du Comité d’éthique au CNRS sur le libre accès aux publications scientifiques (« open
access ») du 29 juin 2012, p. 4. Disponible sur : http://www.cnrs.fr/comets/IMG/pdf/007avis-oa-120629.pdf
Pourquoi le libre accès?
Jonathan A. Eisen
« And this is when I experienced the horror of closedaccess publishing. For unlike my colleagues at major
research universities that have subscriptions to all
journals, I worked at a 300-person nonprofit research
institute with a small library. So there I was - a
scientist and a taxpayer - desperate to read the
results of work that I helped pay for and work that
might give me more knowledge than possessed by
our doctors. And yet either I could not get the papers
or I had to pay to read them without knowing if they
would be helpful. »
Eisen, J. A. PLoS Biology 2.0. PLoS Biol 6, e48 (2008)
Auteur : Electronic Information for Libraries - CC
Pourquoi le libre accès?
Par « accès libre » à cette littérature, nous entendons sa mise à disposition
gratuite sur l’Internet public, permettant à tout un chacun de lire,
télécharger, copier, transmettre, imprimer, chercher ou faire un lien vers le
texte intégral de ces articles, les disséquer pour les indexer, s’en servir de
données pour un logiciel, ou s’en servir à toute autre fin légale, sans barrière
financière, légale ou technique autre que celles indissociables de l’accès et
l’utilisation d’Internet.
Texte complet en français sur Libre accès à l’information scientifique (INIST)
2. Les 2 voies du libre accès
Les Les
2 voies
libre
accès
2 voies du
du libre
accès
Gold open access =
revues en libre accès
Différents modèles
économiques : APC,
barrière flottante,
financement public,
etc.
Green open access =
archives ouvertes
Publications déposées et
archivées sur des
serveurs tiers
Différents types de
publication,•Lesàchiffres
différents
qui montrent
notre politique en action
stades de publication
‣
Un chiffre
‣
Un autre chiffre
Les 2 voies du libre accès
1991
1993
2001
PLoS
1999
Open Archives Copernicus
Initiative
Serveur de
xxx.lanl.gov qui preprints du 1997
deviendra arXiv
CERN CogPrints
2000
PubMed
Central
2003
2002 DOAJ
BOAI
2013
Loi Allemagne
Politique FNS
(Suisse)
2008
Politique FRS
2012
Loi NIH
(Belgique)
(Etats- Politique RCUK
unis) (Royaume-Uni)
Monde
France
2001
HAL
TEL
2000
Création du
CCSD (CNRS)
2013
2005
2011
ARCHIMER HAL-UPMC CCSD = unité
2014
mixte
HAL-INRIA
Episciences.org
HAL-INSERM
2013
Obligation
de dépôt
INRIA
Par : Steven De Polo - CC-BY - source : Flickr
1998
Cyberthèses 1999
(Lyon II) revues.org
Gold open access :
la voie dorée
Les faux amis et les vrais ennemis
 Modèle hybride
Dans une revue sur abonnement, l’article peut être en lecture
gratuite, moyennant le paiement d’un supplément (Lancet :
5000$)…
… le coût des abonnements est-il diminué pour autant (double
dipping)? - voir ici
… les articles sont-ils bien en libre accès? - voir là
Ex : ACS AuthorChoice, Sponsorship Option (Elsevier), Online Open (WileyBlackwell)
 Les articles en lecture gratuite
Articles des prix Nobel dans Cell
 Les revues « prédateurs »
La liste de Jeffrey Beall, bibliothécaire à l’Université de Colorado :
Potential, possible, or probable predatory scholarly openaccess publishers
Le juste prix?
Source : Van Noorden R. « Open access: The true cost of science publishing ». Nature. 27 mars 2013. Vol.
495, n°7442, p. 426-429. Disponible sur : < http://dx.doi.org/10.1038/495426a >
Le juste prix?
Source : Theo A. « Gold Open Access : Counting the Costs ». Ariadne. 3 décembre 2012. Disponible sur : <
http://www.ariadne.ac.uk/print/issue70/andrew >
Voir aussi sur le site de l’Australian Open Access Support Group :
• Paying for Publication
• Cost of hybrid
Green open access :
la voie verte
Les archives ouvertes
 Auto-archivage
 Dépôt sans retrait
→ Garantie scientifique
→ Possibilité de déposer des versions successives
 Modération de base ≠ peer review
 Respect des droits d’auteur et d’éditeur
 Tous types de publication
Dans HAL : de niveau scientifique recherche (pas de thèse d’exercice)
 A différents stades de publication
→ Preprints = version auteur avant peer review
→ Postprints = version auteur après peer review
→ Publications = PDF éditeur
→ Documents non publiés
La position des éditeurs
Preprint
Must obtain written
permission from Editor
Postprint
Must obtain written permission
from Editor
AIP Journals
OK
OK
only on author's
personal website
Elsevier
OK
OK
Non
Nature
OK
Embargo 6 mois
Non
Proceedings of the National
Academy of Sciences
OK
OK
Non
Royal Society of Chemistry,
OK
12 mois après acceptation
only on author's
personal website
Science
OK
Embargo 6 mois
Non
Taylor & Francis
OK
Embargo 12 mois
Non
Taylor & Francis Open
OK
OK
OK
?
OK
?
Wiley-Blackwell
OK
Embargo 12 mois
Non
Wiley-VCH Verlag
Non
Upon funder agreement with
publisher
Non
ACS Publications
Wiley Open Access
PDF éditeur
Non
Le postprint
Manuscrit auteur
de la version
définitive de
l’article accepté
pour publication,
avec les
modifications
apportées par le
comité de lecture,
mais sans la mise
en forme de
l’éditeur
≠ épreuves
Qui paie?
Exemple : arXiv
• + de 880 000 articles en texte intégral
• 75 000$ : bibliothèque de l’université
de Cornell
• 50 000$ : Simons Foundation
• 300 000$ : cotisations des membres
› calculées en fonction du nombre
d’articles téléchargés
› liste des établissements
contributeur
Source : Blog du CCSD
Les amis?
Diffuser ses articles par le
biais d’un réseau social
• Nécessité de s’inscrire
(=donner ses données)
et d’appartenir à un
organisme de recherche
pour accéder aux articles
• Démarche individualiste
• Société commerciale :
for profit
Déposer ses articles dans
une archive ouverte
• Les articles sont en accès
libre sans formalités
• Démarche pour l’intérêt
général
• Etablissement public :
non profit
• HAL : archivage pérenne
des articles déposés
→ Déposer aussi l’article en archive ouverte
Post sur ResearchGate : Does ResearchGate's promotion of user/author 'self-archiving' help or harm
the cause of open access publishing?
Bilan et perspectives
Par hamed masoumi - Source : Flick’r
Bilan
green et gold : la position des éditeurs
Guide « How open is it? » de PLoS, SPARC et OASPA
Disponible en français
Bilan : disparités entre disciplines
50%
% OA Retardé
45%
40%
35%
30%
25%
20%
15%
10%
5%
0%
Source : Steven Harnad, Mouvement de l’Open Access : retour sur 10 ans d’initiatives Journées Open Access Couperin janvier 2013
% OA Doré
% OA Vert
Perspectives
« Si nous voulons
que tout reste tel
que c’est, il faut
que tout
change.»
Le Guépard, Giuseppe
Tomasi di Lampedusa, trad.
Jean-Paul Manganaro
Perspectives
 Coût si open access, gold comme green,
unilatéral et non universel
Voir étude d’Alma Swan, Enjeux de l’Open Access :
le green OA, coûts et bénéfices - Journées Open Access
Couperin janvier 2013
 Transition par le green open access pour
dégager les budgets nécessaires pour payer les
services des éditeurs en gold open access…
 … si les éditeurs adoptent des pratiques
tarifaires raisonnables
3. HAL à L’UPMC
HAL : 2 idées fausses
Dans HAL,
on trouve
n’importe
quoi
Personne ne connaît HAL en
dehors de la France (et encore)
Par speredenn - Source : Flick’r
HAL
et
HAL-UPMC
HAL-UPMC = Ensemble des
dépôts dans HAL dont au
moins l’un des auteurs est
affilié à un labo UPMC,
quel que soit le portail de
dépôt utilisé (HAL-Inserm,
HAL générique, TEL, etc.)
[email protected]
Support BUPMC
• Vérification des dépôts
• Réponse à vos questions sur le libre accès
• Veille sur les publications UPMC et
« message HAL » aux auteurs
• Dépôt des articles en texte intégral
[email protected]
Administration du portail HAL-UPMC
• Création et paramétrage des collections
• Gestion des utilisateurs
• Gestion des référentiels http://aurehal.archives-ouvertes.fr/
› Structures de recherche
› « Formes auteurs »
• Modification des métadonnées de tous
les dépôts du portail
Les structures de recherche dans HAL
Institution
Laboratoire
Département
Equipe
Un dépôt dans HAL
Les services HAL : les
collections
Source : Flick’r – Sam Hames
Pourquoi une collection?
Collection dans HAL =
• corpus d’articles répondant à un
(ou des) critère(s), par ex.
code(s) UMR, ou requête multicritères ;
• auquel on peut ajouter des
articles manuellement ;
1 collection a été
• peut être gérée par un
créée pour chacun
des laboratoires
utilisateur.
actuels de l’UPMC
Une interface personnalisable
http://hal.upmc.fr/LISE
Des statistiques sur les dépôts
Réutilisation dans un site tiers
Alimentation
automatique de
la page
« Publications »
d’un site web
Outils développés par les utilisateurs
page Bibliopedia
Les services HAL : la page
chercheur
Par : Dennis Skley - BY-ND – Source : Flick’r
Pourquoi une page
chercheur dans HAL?
Page chercheur dans HAL =
• page web personnalisable,
• alimentée automatiquement par les dépôts
faits dans HAL,
• dynamique,
• connectable avec vos autres identifiants :
ORCID, ResearcherID, arXiv, IdRef, Twitter,
Facebook, Google, LinkedIn + lien vers un blog.
Exemple : http://cv.archives-ouvertes.fr/frederique-flamerie
2 étapes
Autres nouveautés de Mon espace
• Mes partages de propriété
Plusieurs utilisateurs peuvent être propriétaires d’un dépôt :
modifier les métadonnées + déposer nouvelle version
• Mes documents sur l’espace FTP
L’espace FTP permet de transférer des fichiers de grande taille
(>100Mo)
• Mes recherches
• Ma bibliothèque
Mon IdHAL
IdHAL proposé =
prénom+nom
Non modifiable
une fois créé
Voir les
documents
associés et les
sélectionner
Mon CV/Mes publications
Personnaliser la page
Mon CV/Mes publications
Exemples :
http://cv.archives-ouvertes.fr/nathalie-fabry
http://cv.archives-ouvertes.fr/abderrezak-rachedi
http://cv.archives-ouvertes.fr/daniel-thevenot
Modifier l’ordre
d’affichage
Jubil >
HALUPMC

Similar documents