Les élections présidentielles et la citoyenneté en Afrique : le cas du

Comments

Transcription

Les élections présidentielles et la citoyenneté en Afrique : le cas du
R fle io s su le s uti et le p ofil t pe d’u p side t de la R pu li ue d s
LES ÉLECTIONS PRÉSIDENTIELLES ET
LA CITOYENNETÉ EN AFRIQUE : CAS DU BÉNIN
RÉFLEXIONS
SUR
LE SCRUTIN ET LE PROFIL TYPE
D’UN PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE
DÈS
Sous la Coo di atio de D Nadi A ge KOKODÉ
1
Les élections présidentielles et la citoyenneté en Afrique : cas du Bénin
Cette pu li atio a t fi a
FES, B i
Les Co otie s
B.P.
T i Postal
Coto ou – B i
T l. : +
E- ail: i [email protected] e i .o g
I te et:
.fes- e i .o g
e pa la F ied i h-E e t-Stiftu g
© Les T esseu s de Co des
BP
Fidj oss
Coto ou - B i
T l. : +
T l. : +
E- ail: lest esseu sde o [email protected] ail. o
I te et:
.lest esseu sde o des. o
« Tout usage à ut o
e ial des pu li atio s, o hu es ou
aut es i p i s de la F ied i h-E e t-Stiftu g est fo elle e t
i te dit à oi s d’u e auto isatio
ite d li e p ala le e t
pa la F ied i h-E e t-Stiftu g ».
2
R fle io s su le s uti et le p ofil t pe d’u p side t de la R pu li ue d s
P fa e
I t odu tio
Ouve tu e du s
Les a es et th
Quel ues e o
posiu
9
ati ues de dis ussio
a datio s
Co lusio
Douze uestio s pou u p side t
3
Les élections présidentielles et la citoyenneté en Afrique : cas du Bénin
4
R fle io s su le s uti et le p ofil t pe d’u p side t de la R pu li ue d s
E
a s de d o atie plu aliste, le d faut de pa ti ipatio à
l’a i atio
elle de la vie politi ue pa les pa tis a ouve t la
he de l’e p ie e du a didat p ovide tiel « so ti de ulle
pa t » ui a d fi itive e t p is o ps et ui se o fi e dava tage
au B i ave e ui se vit au uotidie à uel ues ois de l’ le tio
p side tielle de
.
A l’app o he de ette h a e le to ale ui au ait pu ga a ti la
t a sitio d’u
le, le pa s pei e à t ouve au sei de sa lasse
politi ue la pe so alit ui i a e les aspi atio s atio ales du
peuple pou t e i vestie du a dat sup
e de P side t de la
R pu li ue.
Les a didats pote tiels s’affi he t ou so t sus it s p le- le, ho s
des hapelles politi ues et des g a ds pa tis ui a i e t ta t ie
ue al la vie politi ue
i oise.
Cette te da e vie t o fi e les a gu e ts de eau oup
d’a al stes et d’o se vateu s de la s e politi ue
i oise ui
a guaie t depuis l’ le tio p side tielle de
ue le B i ,
ap s avoi t le la o atoi e de la d o atie ave l’i ova te
Co f e e Natio ale de 99 , ’a pas e o e t ouv le s sa e pou
le hoi de SON PRESIDENT.
5
Les élections présidentielles et la citoyenneté en Afrique : cas du Bénin
E evisita t des uestio s fo da e tales et sp ifi ues au B i et
e
etta t e elief uel ues v it s su la uisi e le to ale e
Af i ue et au B i e pa ti ulie , les T esseu s de Co des t a e t
da s ette pla uette uel ues pistes pou fai e u hoi aiso a le
et o je tif d’u P side t au B i e
.
La Fo datio F ied i h E e t a t ouv o igi al le fait ue des
B i ois de la diaspo a se p o upe t du p o essus d o ati ue e ou s da s leu pa s. Le s posiu o ga is e f v ie
, a sa s doute t l’ l e t f d ateu de leu e gage e t
ito e pou des le tio s di les au B i e
.
C’est à e tit e ue la Fo datio s’asso ie à ette i itiative pou
p o u e u e fois e o e u e platefo e de d ats à tous les a teu s
et o t i ue ai si à l’a lio atio de la gouve a e d o ati ue
au B i .
Les douze uestio s
le o e t ve u, de
p side tielle de
œu les p o upatio
Bo
u’ils p opose t pe ett o t e tai e e t,
e e le p ofil de ha ue a didat à la
et de savoi o
e t il e te d p e d e à
s des B i ois d’i i et d’ailleu s.
e le tu e !
F itz Kopsieke
Rep se ta t R side t
6
R fle io s su le s uti et le p ofil t pe d’u p side t de la R pu li ue d s
E
le tio s p side tielles et ito e et e Af i ue, as du
B i », ’est sous e th e ue « Les T esseu s de Co des »,
«
e le de fle io s et d’a tio s ito e es, a o i les B i ois
sida t au pa s, e F a e et ailleu s da s le o de, ai si ue
d’aut es Af i ai s i a t e F a e, à se pe he su le s uti et le
p ofil-t pe d’u P side t de la R pu li ue d s
. L’a te
pa aissait i dit, le pa i a itieu a , ja ais a a t u s uti
p side tiel au B i , il ’a t uestio de d fi i u uel o ue
p ofil. Pou les o ga isateu s, il s’agissait e fait de fl hi
se ei e e t au diff e ts aspe ts des le tio s, e g
al, et au
as du B i , e pa ti ulie .
La situatio du B i , Etat pha e de la d o atie e Af i ue
de e u u pa s e pou a t plus te i des le tio s à o e date, a
i spi
ette u io d’i po ta e et de o s ie tisatio . Il
se lait
essai e au o ga isateu s de ieu o p e d e la
situatio politi ue a tuelle pou aide à so a lio atio . Des
e pe ts, des pe so es essou es de tous o ds, de si ples
ito e s sou ieu d’u a e i
eilleu pou l’Af i ue et pou le
B i o t t i it s à t a aille e se le pe da t deu jou s : la
p e i e jou e pou d att e de uestio s u iales a a t fait
l’o jet de o
u i atio s et la deu i e, pou se et ou e e
o
issio s afi d’e a i e e p ofo deu des th es d’a tualit
et fo ule des p opositio s.
7
Les élections présidentielles et la citoyenneté en Afrique : cas du Bénin
8
R fle io s su le s uti et le p ofil t pe d’u p side t de la R pu li ue d s
A
i si do
e ati du Sa edi f ie
, la salle des f tes
de la ai ie de Ros -sous-Bois se e plit petit à petit. Da s
les ega ds et da s les gestes, u e fo ida le e ie de fai e, de fai e
du ie et de ie fai e. O otait tout de
e u e ispatio
due au o
euses uestio s ui ta audaie t l’e se le des
pa ti ipa ts : ous so
es- ous asse l s pou pe d e deu
jou s e ai s a a dages ? Que so ti a-t-il de os d li atio s ? A
uoi se i a ette e o t e da s la pe spe ti e de la te ue des
p o hai es le tio s p side tielles ? Le B i to e a-t-il e o e
u e fois l’Af i ue et le o de ?
Ap s a oi fait o se e u e i ute de sile e à la
oi e de feu
Da e Wilso , i ai et jou aliste
i ois, do t les id es et a tes
o t i spi la aissa e du e le Les T esseu s de Co des, le
oo do ateu g
al du s posiu , le D Nadi A ge KOKODE a
e gag so p opos e e e ia t la Ville de Ros -sous-Bois d’a oi
ie oulu a ueilli les assises du s posiu .
Da s so dis ou s de ie e ue, le oo do ateu g
al du
s posiu , au o des T esseu s de Co des, a p se t les
p i ipales
oti atio s a a t o duit à l’o ga isatio de la
e o t e. Selo le D KOKODE, le s posiu s’i posait, d s lo s
ue la situatio du pa s, au o e t
e où il l ait le
ea
i e sai e de la Co f e e Natio ale des Fo es Vi es te ue
9
Les élections présidentielles et la citoyenneté en Afrique : cas du Bénin
du
au
f ie
, e poussait gu e à l’opti is e. La
diaspo a
i oise a d jà jou u ôle d te i a t lo s de la
p pa atio et du d oule e t de la Co f e e des Fo es Vi es
de la Natio e f ie
, o f e e ui a s ell la aissa e de
l’alte a e d o ati ue au B i , a uis d fi iti e e t o
go ia le, et elle se doit de se epositio e da s le d at pou
l’alte a e politi ue et la ela e o o i ue au B i .
Da s so p opos, le D KOKODE a fo d ette l giti it su la
essit de p e ise l’auda e, e a o da t sa s ta ous, les o ditio s esse tielles d’u e o e i pli atio de la diaspo a da s le
d eloppe e t du BÉNIN. Cette auda e est elle d’i ite les
B i ois, da s toutes leu s o posa tes so i tales et politi ues, à
u e fle io ito e e olle ti e pou do e u se s du a le à la
d a i ue positi e o s uti e à la Co f e e des Fo es Vi es de
la Natio .
Ap s u ila su le ta leau de la situatio du B i pa tag pa
l’e se le des pa ti ipa ts, le D KOKODE a p se t les o je tifs
du s posiu . Il s’agit e p i ipal de o ilise l’e se le des
B i ois pou u e eilleu e app o he des le tio s da s ot e
pa s, à t a e s des st at gies o pa tisa es e di e tio du peuple,
et des st at gies sp ifi ues au diff e ts s uti s. L’a itio
affi h e pa le s posiu est d’a al se les outils et o ga es do t
dispose t les pa s af i ai s et sp ifi ue e t le BÉNIN pou des
alte a es d o ati ues sai es, e
etta t l’a e t ota
e t
su l’ le to at, les diff e tes i stitutio s politi ues, la liste le to ale, les o
issio s le to ales, les o se ateu s, et .
10
R fle io s su le s uti et le p ofil t pe d’u p side t de la R pu li ue d s
A a t d’a o de les sultats atte dus, le D KOKODE a i sist su le
hoi d’i d pe da e du s posiu . So i d pe da e s’affi e
is-à- is des fo es pa tisa es a i a t la ie politi ue du pa s et
à t a e s so fi a e e t p o e a t e lusi e e t des o t i utio s des T esseu s de Co des et de
es, do t les p o esses
d’appo ts de plusieu s ’o t toujou s pas t ho o es.
P se ta t les sultats es o pt s du s posiu , le D KOKODE a
a o
u’à l’issue du s posiu , les pa ti ipa ts de o t :
 a oi u e eilleu e o p he sio des
a is es ui
d te i e t et i flue t su le hoi du P side t e Af i ue
et au B i e pa ti ulie ;
 o e ge su u e id e du t pe de leade ui pou a
itale e t fai e la diff e e au B i da s les a
es à e i ;
 pou oi ide tifie les a tio s lai es a e u h o og a
e
p is à ett e e pla e pa tous les a teu s e pla e, ota
e t la So i t Ci ile, afi de i i ise les f audes lo s
des le tio s e Af i ue et e i, d s les p side tielles de
au B i ;
 pou oi ide tifie les odalit s de ise e œu e de es
a tio s : essou es hu ai es, at ielles ai si ue
thodes lai e e t d fi ies.
A la suite du D KOKODE, et ap s ue la salle ait spo ta
e t
ha t l’Au e Nou elle, M. Ro ai da COSTA, l’hôte du jou , e sa
ualit de espo sa le de la ille de Ros -sous-Bois, ui a is
g a ieuse e t à dispositio la salle des f tes de la ai ie , a
e e i les pa ti ipa ts et les a assu s gale e t du soutie du
11
Les élections présidentielles et la citoyenneté en Afrique : cas du Bénin
Haut Co seil des B i ois de l’E t ieu HCBE . Le P ofesseu
Fausti AISSI, ua t à lui, da s so
ot de ie e ue ’a pas
a u de f li ite les o ga isateu s au o du Co seil des
B i ois de F a e CBF .
Les p e ie s t a au e pl
d ut .
i e
12
pa tis e t ois pa els o t alo s
R fle io s su le s uti et le p ofil t pe d’u p side t de la R pu li ue d s
PANEL : Pa lo
s des p side tielles e Af i ue sa s ta ou
Les t a au o t o
e
pa le p e ie pa el sous la od atio
du jou aliste ga o ais P i e Esso e MFOULOU-)E, a e o
e
o
u i ateu s le P Cos e )INSOU QUENUM, l’ho o a le
Be a d La i DAVO, le P Fausti AISSI, MM. F a is KPATINDÉ et
Ch istia Pa fait AHOYO.
I- ELECTIONS PRESIDENTIELLES EN AFRIQUE APRES LA CONFERENCE DES FORCES VIVES DE LA NATION : CAS DU BENIN
Da s sa o
u i atio po ta t su les « Ele tio s p side tielles
e Af i ue, ap s la Co f e e des Fo es Vi es de la Natio : as
du B i », le D Cos e )i sou QUENUM, so io-politologue,
he heu e S ie es Hu ai es, a su
e « u e outeille »,
selo ses p op es te es, i gt- i
a s d’e p ie e de ie
politi ue
i oise pa tie su la su essio des diff e ts gi es
politi ues et les diffi ult s de gestio du pou oi de ha ue gi e.
Il a la ifi les i ide ts ajeu s de ha ue gi e a a t d’a o de
la p o l ati ue de la
isio o stitutio elle, la uelle
isio
a sus it di e ses a tio s et i stall u
li at de ise de
o fia e da s le pa s. Au ega d de ses e pli atio s, l’Af i ue
souff e du hoi de ses f e ts pou so d eloppe e t. E guise
13
Les élections présidentielles et la citoyenneté en Afrique : cas du Bénin
d’illust atio , la politi ue du d eloppe e t de l’Af i ue est
fauss e depuis ue le olo isateu s’est f
au id es du
philosophe alle a d F ied i h Hegel i fa tilisa t le oi , et depuis
lo s et le hoi du olo isateu de ett e e a a t M. L opold S da
Se gho o
e od le alo s ue e de ie tait p ofo d e t
eu op e da s ses app iatio s et sa iso .
II- ORGANISATION DES ELECTIONS PRESIDENTIELLES EN AFRIQUE
CAS DU BENIN : ORGANES, MATERIELS, METHODES
L’ho o a le Be a d La i DAVO, a ie d put et a ie
i ist e
du B i , o
u i ua t sa s ta ou su « O ga isatio des le tio s p side tielles e Af i ue as du B i : O ga es, Mat iels,
M thodes » a is e elief les alit s su les odes d’e utio
des st at gies de f aude lo s des le tio s. Co t ai e e t à l’id e
eçue, il a d o t
o
e t les te tes de loi, ie u’a a t t
t s ie la o s, so t is à al pa le l gislateu luie. E
su , pa ta t de l’o igi e de la atio de la p e i e CENA, so
fo tio e e t et l’o ga isatio des le tio s jus u’à la de i e
et a e le ou eau ode le to al, l’ho o a le DAVO a d o t
o
e t la f aude est ie o ga is e pa les lus et les goue a ts. Pa ailleu s, il a fait esso ti o
e t l’a ge t et les
a atteu s à la solde des a didats se e t o
e o e s
d’e utio de la f aude. E o lusio , il a i di u u’il fallait, pa
u e ad age de la st u tu atio des o ga es o e s, essa e de
li ite le a dat des pa le e tai es e ue d’u e di i utio des
f audes le to ales au B i .
14
R fle io s su le s uti et le p ofil t pe d’u p side t de la R pu li ue d s
III- L’USAGE DES TIC COMME PARADE AUX FRAUDES ELECTORALES EN AFRIQUE
De so ôt , M Ch istia Pa fait AHOYO o sulta t e TIC, o
ui ua t su « L’usage des TIC o
e pa ade au f audes le to ales
e Af i ue » et se fo da t su l’e e ple
i ois a fait u diag osti
s ieu des o ditio s da s les uelles les f audes i te ie e t au
B i et fait des p opositio s de a t pe ett e de les li ite . Il
s’agit selo lui, e t e aut es, de la s u isatio des ases de l’ tat
i il, du asie judi iai e à t a e s l’i fo atisatio ou la u
isatio de la justi e, de la o e tio et de l’e odage du fi hie
le to al. A t a e s e
a is e, les is ues d’i s iptio s
f auduleuses et de falsifi atio de listes le to ales pou aie t t e
s ieuse e t duits, oi e a ul s. Cette u
isatio po te aussi
le pote tiel de fa ilite le t a ail des juges da s le gle e t des
litiges post- le to au . E guise d’illust atio p ati ue le o f e ie appelle, u’u g oupe d’e pe ts atio au et i te atio au a d elopp u P ogi iel : Le S st e I t g de Gestio
du P o essus Ele to al « SIGPE ». La CENA du B i ’utilise ue
odules su des
ue o tie t le SIGPE, le plus st at gi ue des
odules ’est pas e o e utilis : Le odule d o pte des voi à
pa ti des postes de votes.
Il p opose de dote les age ts le to au de t l pho es i tellige ts
S a tpho es ui leu pe ett o t d’e o e les sultats e
te ps el à l’o ga e de e t alisatio des sultats e atte da t
ue les opies o igi ales e papie e fasse t foi. E o lusio , les
le tio s p op es affi e-t-il, so t d’u oût oi d e et la fo e
de l’ tat i il pou ait e fa ilite l’a e e t, à o ditio ue la
olo t politi ue e iste.
15
Les élections présidentielles et la citoyenneté en Afrique : cas du Bénin
IV- QUELQUES VERITES SUR LA CUISINE ELECTORALE EN AFRIQUE
Jou aliste, a ie po te-pa ole du Haut-Co
issa iat des Natio s
U ies pou les R fugi s UNHCR et aujou d’hui Maît e de o f e es à l’I stitut d’Études Politi ues S ie es Po. Pa is , F a is
KPATINDÉ a pa tag a e l’auditoi e uel ues « V it s su la uisi e
le to ale e Af i ue ». Il a atti l’atte tio du pu li su la
u e e des a ifestatio s o t e les odifi atio s de Co stitutio su le o ti e t. Ces a ifestatio s so t esse tielle e t le fait
de populatio s p su es a alpha tes ui o t pou ta t o p is
ue la R pu li ue a ait pou so le la Co stitutio , u te te sa
do t les a
age e ts e tuels e doi e t pas d pe d e du o
ouloi des gou e a ts. Ce ph o
e p otestatai e se justifie,
selo lui, pa u e plus g a de a ipatio des fe
es, la p ise de
o s ie e de la jeu esse af i ai e
à % de la populatio , da s
e tai s pa s et la pla e g a dissa te des seau so iau et des
Nou elles Te h ologies de l’I fo atio et de la Co
u i atio
da s ot e ie de tous les jou s. L’i te e a t a is e e e gue la
elatio e t e la du e des a dats, le ode de s uti la lo g it
des hefs d’Etat et les oule e se e ts
e ts ou à e i e
Af i ue. S’appu a t su u e o pa aiso ta e, il a d o t
ue
l’Af i ue a glopho e a ait u e o e lo gueu d’a a e su les
pa s af i ai s d’e p essio f a çaise. Il a te i so a al se e
d li a t la a te de lo g it de uel ues hefs d’Etats af i ai s
pass s, depuis des d e ies, aît es e « uisi e le to ale ».
16
R fle io s su le s uti et le p ofil t pe d’u p side t de la R pu li ue d s
V- REGARDS-CROISES SUR LA DEMOCRATIE : LES PRESIDENTIELLES
EN AFRIQUE FRANCOPHONE PEUVENT-ELLES ETRE QUALIFIEES
DE « DEMOCRATIQUES » ?
M. Fausti AISSI, P ofesseu
ite, Vi e-P side t du Co seil des
B i ois de F a e CBF , a g atifi l’assista e d’u e agist ale
p se tatio po ta t des « Rega ds- ois s su la d o atie : les
p side tielles e Af i ue f a opho e peu e t-elles t e ualifi es de « d o ati ues » ? Le o f e ie a fait u e a al se
th o i ue de e ue de ait t e la d o atie et a fait esso ti
a e fo e et igueu o
e t da s u pa s o
e la F a e, elle
’est sou e t u’u e pa odie à la uelle se su stitue da s la
p ati ue « u e d o atie des so dages fa ile à a ipule . »
Le P AISSI appelle o
e t la F a çaf i ue a toujou s p sid
da s les appo ts a e la F a e et l’Af i ue a e les seau
FOCCART, ui o t toujou s d sta ilis le o ti e t, e s’appu a t
su les alets lo au , les gue es et les pa odies d’ le tio .
Le o f e ie appelle da s uelles o ditio s le Colo el
Moua
a Kadhafi, a t assassi su o d e du P side t Sa koz ,
sous ou e t d’u
a dat de l’ONU, et o
e t da s les
es
o ditio s le P side t Sa koz , a a he le pou oi à Lau e t
GBAGBO, ui a ait gag les le tio s, et le e et au ai s de so
a i Alassa e OUATTARRA.
Le P AISSI a ai si, e
o t a t la alit d’aut es pa s fo te e t
i to i u s pa l’h itage olo ial et les affai es de la F a çaf i ue
o
e le Togo, le Ga o et le S
gal pou e ite ue eu -là,
17
Les élections présidentielles et la citoyenneté en Afrique : cas du Bénin
do
u e po se gati e sa s appel à la uestio du a a t e
d o ati ue des le tio s p side tielles e Af i ue. Le B i
’est pas, à ses eu , u e e eptio à ette gle.
PANELS et :
Si o
u i atio s o i a t les deu de ie s pa els o t t
p se t es da s la deu i e s ie de l’ap s- idi et o t po t
su deu sujets p i o diau , les p i ipau d fis des Chefs d’Etat
af i ai s et les d fis pou le peuple
i ois d s
:
 l’ ole et la o
u aut ;
 la gestio id ale des essou es fi a i es de l’Etat ;
 la gestio id ale des dia e d o atie af i ai e : le as du
B i ;
 la gestio id ale des essou es hu ai es ;
 les fi a e e ts alte atifs o
e sou e de d eloppee t;
 pou la Nou elle R pu li ue.
VI- ECOLE ET COMMUNAUTE
Fa e au d fi d’u e ole pu li ue ui a pe du so â e et toute
effi a it , M E
a uel DAVID-GNAHOUI, Do teu e Edu atio
Co pa e et I te atio ale, a d elopp le pote tiel d’u e ole
e t e su les o
u aut s de ase à l’i e se de elle a tuelle
fo te e t i hi e pa u e ad i ist atio e t alis e et l tha gi ue pou ele e le d fi du d eloppe e t du B i . E o ua t la
18
R fle io s su le s uti et le p ofil t pe d’u p side t de la R pu li ue d s
fai lesse des statisti ues s olai es, il a d plo l’i ide e de e
a ue e t da s la p ise de d isio et i sist su la
essit
d’u leade ship lo al as su u e gage e t à d a ise l’ ole
et des aleu s ultu elles pa tag es. E o lusio , il est i p atif
d’i t g e l’ ole à la o
u aut afi ue so su s ou so
he
puisse t e i put e te es de espo sa ilit à l’e se le des
ito e s et a teu s du d eloppe e t au i eau lo al espo sailis e o s ue e.
VII- LA GESTION IDEALE DES RESSOURCES FINANCIERES DE L’ETAT
M Se ge PRINCE AGBODJAN ju iste et a al ste politi ue
i ois a
o ie t sa p se tatio su deu a es p i ipau : l’a al se des
outils e ista ts et des p opositio s de fo es d’a lio atio .
Pou
ieu a o de les diff e ts l e ts d’a al se, so
diag osti a t illust atif et po t su la p ope sio à effe tue des
d pe ses o udg tis es et o tudi es e p ofo deu e ui
i di ue, si esoi est e o e de le p ou e , ue la gestio des
essou es da s ot e pa s est i p o is e et app o i ati e. O , les
outils e iste t pou e pe ett e u e eilleu e gestio , d’où la
essit de e fo e les o t ôles effe tifs ue doi e t e e e les
o ga is es d’audit, de sui i et d’ aluatio da s la gestio et la
ise e œu e des politi ues pu li ues.
19
Les élections présidentielles et la citoyenneté en Afrique : cas du Bénin
VIII- LA GESTION IDEALE DES MEDIAS EN DEMOCRATIE AFRICAINE : LE CAS DU BENIN
Le D Dou is AISSI, jou aliste, ju iste et Do teu e s ie es de
l’i fo atio et de la o
u i atio , a d elopp la uestio de la
essit de la plu alit da s les
dias. Se fo da t su l’ olutio
de l’i di e de la li e t de la p esse, ta li pa Repo te s Sa s
F o ti e, il a soulig la d ade e et le e ul du B i da s e
do ai e et la
essit d’u e igila e a ue. E effet, de
à
, le B i a o u u e g essio da s le do ai e de la li e t
de la p esse passa t de la e à la e pla e. Illust a t e o stat pa
des
e e ts e ts, ota
e t, le d at atio al sus it pa
les e a es pesa t su u jou aliste de la hai e pu li ue
d’i fo atio suite à so i te pellatio du hef de l’Etat, il a jug
essai e de sa alise l’i d pe da e de la p esse et u e elle
auto o ie de la HAAC.
IX- GESTION IDEALE DES RESSOURCES HUMAINES
M. Ya ou ou AMADOU, E pe t- o pta le stagiai e, sp ialiste e
gestio ad i ist ati e et l’a e t su l’i po ta e des essou es hu ai es da s l’a e e t d’u d eloppe e t du a le. La
a a t isti ue p i ipale pou es essou es hu ai es est la
o p te e. Les it es de o i atio
gio alistes ou pa tisa s
so t la gle e igueu aujou d’hui au B i da s u o te te où
les o p te es elles des ad es so t peu p ises e o pte et
e i sa s sou i de e ue leu i effi a it po te p judi e o
seule e t au d eloppe e t a tuel ais aussi au ie - t e des
g
atio s à e i . Cette uestio o stitue u d fi i po ta t pou
20
R fle io s su le s uti et le p ofil t pe d’u p side t de la R pu li ue d s
les futu s di igea ts e e u’ils de o t e ti e e t d o st ui e
ette e talit
ui se le i d oulo a le. U e politi ue de
e fo e e t des s st es d’ du atio pou l’a lio atio des
essou es hu ai es et de o i atio su la ase d’u e s le tio
te h i ue est i e e t souhait e.
X- LES FINANCEMENTS ALTERNATIFS COMME SOURCE DE DEVELOPPEMENT
L’e pos de M. Ghislai KOKODE, o o t e et o sulta t e
fi a es, a fait esso ti la possi ilit pou le B i de s’assu e des
fi a e e ts i tellige ts à
e de p opulse effi a e e t so
o o ie de a i e du a le. L’Af i ue fait fa e à u
esoi
o e de fi a e e t da s u o te te où les fo ds d’aide au
d eloppe e t ie
u’i sig ifia ts, s’a e uise t et le su e dette e t dû au p ts à ou t te e se g
alise ; e t ai a t u
ale tisse e t p olo g de la oissa e o o i ue. M. Ghislai
KOKODE p opose u e piste alte ati e à t a e s le Ble di g Fu di g
et le Le e age Fu di g B&L ui o siste t e u e o solidatio de
fo ds p o e a t de sou es ultiples o
e sou e u i ue pou
st u tu e u fi a e e t glo al apa le d’i pulse u esso
o o i ue soute u. Pa ta t de as o lua ts au Ke a, au Ma o
et au Sal ado , il a d o t
o
e t les ga a ties a ai es su
des sou es de e e us pote tielles da s le as du B i , e ettes
doua i es, po ts se s, a h s u ai s, fo ds outie , et . peue t o stitue des sou es de fi a e e t. Le o f e ie a
o lu u’e
alit , out e la ise de o fia e, il a ue à os
pou oi s pu li s les o p te es utiles à la ise e œu e de
a is es de le e de fi a e e t.
21
Les élections présidentielles et la citoyenneté en Afrique : cas du Bénin
XI- POUR UNE NOUVELLE REPUBLIQUE
Me Lu Ma ti HOUNKANRIN, a o at au Ba eau de Coto ou,
i ai , ju iste e i o e e taliste et he heu e Bios u it , a
t le de ie , ais pas le oi d e, des o ateu s de la deu i e
sessio . Fa e à la uestio de la alit de la d o atie au B i ,
sa po se a t sa s ui o ue gati e. Il est do
esoi d’u
p ofo d ha ge e t des
a is es, e aiso ota
e t de la
pe sista e des p o l es a a t d le h les o f e es
atio ales af i ai es. Selo lui, la stag atio depuis le e ou eau
d o ati ue des a
es
est pe epti le et peut e t aî e de
iole tes utatio s. Pa ailleu s, la o uptio este u f ei au
d eloppe e t de la R pu li ue. Pou toutes es aiso s, il juge
i p atif de ise la Co stitutio
i oise du d e
e
.
Selo lui, e i pe ett a de
e les o ditio s d’u
ai
ha ge e t e
ati e de pat iotis e, assai isse e t de la ha te
des pa tis, adoptio d’u e loi effe ti e de d e t alisatio et
d’adoptio d’u pla de d eloppe e t atio al appli a le. Il
p opose a pa la suite, pou
ieu a o de es ha ge e ts,
uel ues a es de fle io et de fo es pou u e ou elle
pu li ue :
 I stitutio d’u e i e-p side e et d’u e p side e tou a te
a dat o e ou ela le
 I stitutio d’u pou oi e utif od
 I stitutio d’u pa le e t i a
al
 I stitutio de
gio s o
e pôle de d eloppe e t
o o i ue
22
R fle io s su le s uti et le p ofil t pe d’u p side t de la R pu li ue d s
 I stitutio de g a ds pa tis pou ieu fo e les ilita ts à
la ase
 S le tio de deu la gues lo ales d’i te o
u i atio .
Cha ue o
u i ateu s’est fait le de oi de po d e au flots de
uestio s des pa ti ipa ts, da s u e a ia e espe tueuse et
o diale. Il se lait ide t ue la jou e de t a ail du
f ie
tait t op ou te pou ta i le puits des uestio e e ts. La
jou e du di a he
f ie
p o ettait d’ t e i he e
ha ge da s les o
issio s.
23
Les élections présidentielles et la citoyenneté en Afrique : cas du Bénin
D




i a he f ie
, la deu i e jou e a do
t elle
des t a au e o
issio s, à sa oi :
Ele tio s p side tielles e Af i ue : e s u s st e fo tio el de gestio des le tio s au B i ;
Gou e a e politi ue o o i ue et so iale pou u B i
p osp e ;
Edu atio , oteu du d eloppe e t ;
La diaspo a et le d eloppe e t atio al.
Ces t a au e
datio s.
o
issio s o t a outi à uel ues e o
a -
COMMISSION : ELECTIONS PRESIDENTIELLES EN AFRIQUE : VERS
UN SYSTEME FONCTIONNEL DE GESTION DES
ELECTIONS AU BENIN
 Su l’a al se de la situatio a tuelle, la o
issio p e d
a te de l’e iste e d’u ode le to al o s ue t, e tes à
pa fai e, ui e ad e au ieu l’o ga isatio des le tio s.
Toutefois, elle
et les o se atio s sui a tes :
 la fo te politisatio du ode de d sig atio des e
es de
la CENA ;
 la gestio des listes le to ales o fi e au politi ues plutôt
u’au te h i ie s ;
24
R fle io s su le s uti et le p ofil t pe d’u p side t de la R pu li ue d s
 la gestio o s u is e des do
es issues des s uti s ;
 le tau t s fai le d’alpha tisatio des populatio s ui o stitue u e e t a e à la o p he sio des e jeu d o ati ues ;
 l’i galit d’a s au
dias du se i e pu li ai si u’au
dias p i s ;
 l’i suffisa e de la p ise e ha ge des ep se ta ts et o se ateu s des pa tis politi ues e ga a tissa t pas la fia ilit des
sultats t a s is.
Ap s es o stats, la o
issio
e o
a de :
Pou le ad e l gislatif
a- la
atio de o ditio s de eg oupe e t des pa tis politiues e ue d’e li ite le o
e;
b- l’att i utio de la o fe tio et de la gestio des listes le toales e lusi e e t au o ga es te h i ues ;
c- le e fo e e t des o e s d’a tio de l’auto it atio ale
de lutte o t e la o uptio pou u
eilleu o t ôle du
espe t des dispositio s du ode le to al ;
d- la
atio d’u i di e d’utilit pu li ue de l’a tio gou e e e tale su la ase des o je tifs st at gi ues de d fi itio
de it es d’utilit .
Pou le ad e i stitutio el
a- la supp essio du COS-LEPI et l’att i utio des p ogati es de
gestio ai e des listes le to ales au CNT ou à l’INSAE ;
25
Les élections présidentielles et la citoyenneté en Afrique : cas du Bénin
– le e fo e e t des o e s at iels fi a ie s et huai s de la ha
e des o ptes de la Cou Sup
e pou
u
eilleu o t ôle des o ptes de a pag e des
a didats ;
– l’assu a e des o ditio s at ielles d’u e pe a e e
judi ai e e vue du espe t des dispositio s du ode
le to al.
Su le ad e op atio el
a- l’adoptio d fi iti e du ote le t o i ue afi d’ ite les
t ipatouillages lo s des t a sfe ts des do
es ;
b- e atte da t la ise e pla e d fi iti e de s st e de ote
le t o i ue, le e ou s d s
à l’utilisatio des TIC
I te et, S a tpho es, seau so iau ;
c- L’ olutio de la issio des o se ateu s afi de ga a ti
leu i d pe da e : i t odui e la so i t i ile lo ale da s
le p o essus de alidatio des le tio s it es et i di es de
alidatio à d fi i .
COMMISSION : GOUVERNANCE POLITIQUE, ECONOMIQUE ET
SOCIALE AU BENIN
Su l’ tat des lieu de la uestio , la o
issio a e o u l’ he
de l’e e i e d’u e gou e a e politi ue, o o i ue et so iale
es de i es a
es. A et effet, les o
issai es o t d gag
les aspe ts sp ifi ues ui tou e t autou du espe t de la
Co stitutio du
d e
e
et ses te tes d’appli atio
su s ue ts, la Loi O ga i ue elati e au Lois de Fi a es LOLF ,
la t a spa e e au i eau des ho
es politi ues et des a ti it s
26
R fle io s su le s uti et le p ofil t pe d’u p side t de la R pu li ue d s
u’ils
e t
atio des pa tis politi ues et leu fi a e e t ,
la uestio d’u e d e t alisatio e fo e pe etta t u d eloppe e t à la ase, la lutte o t e la o uptio et l’i pu it au
B i , le e fo e e t de l’u it atio ale, la uestio de la sa t
de la populatio à t a e s des politi ues et a tio s de a t pe ett e de o ige les i di ateu s de d eloppe e t hu ai a tuels.
A la suite de ette fle io , les pa ti ipa ts à la Co
issio
o t
t ou
ue les a a t isti ues id ales pou u
o a didat à
l’ le tio p side tielle se aie t sa apa it à espe te les te tes
de la R pu li ue, à p o ou oi le e fo e e t de l’u it atio ale
et à fai e p eu e d’u pat iotis e à ett e le peuple au-dessus de
ses i t ts i di iduels.
COMMISSION : EDUCATION MOTEUR DU DEVELOPPEMENT
Su l’ tat des lieu , pa ta t d’u su ol des t ois p iodes
p i ipales de l’ ole
i oise ;
des i d pe da es à la
olutio de
,
l’ ole ou elle
et
l’app o he pa les o p te es APC la o
issio a ele le
o stat pate t ue l’e elle e de l’ ole
i oise e o ue à
l’i te atio al da s le pass s’est s ieuse e t d g ad e. Elle a
o duit pa la suite u e a e sa s o plaisa e des o posa tes
de l’a s, de la ualit et du pilotage de l’ du atio .
A s. La fai lesse de l’off e du ati e, ta t e
ualit
u’e
ua tit a fait de l’ ole pu li ue pu li ai e u pis-alle se
à eu ui ’o t au u aut e hoi et p o u u e p olif atio
d’ oles p i es. Bie ue l’a s s’a lio e, il se pose toujou s les
27
Les élections présidentielles et la citoyenneté en Afrique : cas du Bénin
uestio s de atio l e- aît e, de s ola isatio des filles, d’
gio ale et e e s les pe so es à esoi s sp ifi ues.
Qualit . La o
issio
i itiale et o ti ue des
l’effi a it ta t i te e
a t
is su l’e seig e
elle ui de aie t g
apa le de ooste le d
uit
a ea i
e p ofo deu la fo atio
e seig a ts, les p og a
es d’ tudes et
u’e te e de l’ ole. U a e t pa ti ulie
e t te h i ue et la fo atio p ofessio e les essou es hu ai es de ualit
eloppe e t o o i ue atio al.
Pilotage. Le pilotage de l’ du atio de ase est e du i effi a e pa
so ad i ist atio e t alis e et fo te e t politis e ui ha di ape
aussi so fi a e e t. La d e t alisatio de l’ du atio ’est ue
pa tielle e t ise e œu e alo s ue l’e seig e e t sup ieu et
la e he he s ie tifi ue s’e p t e t da s des fo es st u tu elles peu i spi es.
Pou ele e l’ ole
i oise, la o
issio e o
a de :
 le e fo e e t de la d e t alisatio pou
soud e les
uestio s d’a s de ualit et de pilotage ;
 la fo e p ofo de de la fo atio des e seig a ts à tous
les i eau et la ise à jou des p og a
es et des a uels ;
 la p o otio sp ifi ue de l’e seig e e t te h i ue et de la
fo atio p ofessio elle ;
 Le fi a e e t de l’ du atio a su les o
u aut s et
u e d a isatio de la oop atio i te atio ale ;
 L’i pli atio des
i ois de l’ t a ge da s l’effo t de
ha ilitatio de l’ du atio atio ale.
28
R fle io s su le s uti et le p ofil t pe d’u p side t de la R pu li ue d s
COMMISSION : DIASPORA ET DEVELOPPEMENT NATIONAL
D’e t e, la o
issio a ta li le p ofil du e
e de la diaspo a
apa le de o t i ue effi a e e t au d eloppe e t de so pa s.
La o
issio a is l’a e t su le jeu e a tif a a t a uis de
o es e p ie es et o p te es u’il pou a ett e à la
dispositio de so pa s da s les do ai es de l’ du atio , de la
sa t , de l’ o o ie, du so ial et de la ultu e. La o
issio a
e suite fait l’i e tai e des o e s ue la diaspo a pou ait ett e
à la dispositio du pa s et ui se su e t e su sta e à :
 E
ati e d’ du atio , la fo atio et la e he he u i e sitai e a e u e est u tu atio des u i e sit s et la e aloisatio du pat i oi e ultu el ;
 E
ati e ag i ole, la dotatio de a hi es et d’outils
ag i oles e e o
a da t ue ha ue d pa te e t ait u
oll ge et u l e p ofessio el ;
 E
ati e de sa t : des uipe e ts ode es pou les
e t es hospitalie s pou pe ett e au
de i s de la
diaspo a d’aide es e t es de sa t ;
 E
ati e d’i f ast u tu es, estau e le he i de fe et le
t a spo t e pu li et dote
elle e t le pa s de g a des
a t es outi es et auto outi es.
E fi , la o
issio e o
a de :
 La atio d’u e aiso de la diaspo a ;
 La ep se tatio de la diaspo a au i eau de l’Asse
Natio ale et des aut es i stitutio s de la R pu li ue ;
 Et la p o otio de l’e t ep e a iat.
29
l e
Les élections présidentielles et la citoyenneté en Afrique : cas du Bénin
DEBATS EN PLENIERE
Sous la od atio du D Nadi A ge KOKODE, les dis ussio s o t
o lu les o ptes e dus des o
issio s. Les pa ti ipa ts o t
i sist su le fait :
 u’il u ge de espe te ot e d o atie h e e t a uise ;
 u’il faut se o ilise pou l’utilisatio des TIC et s a t
pho es lo s des le tio s p side tielles de
;
 u’il u ge pou les a
es à e i d’i stau e u li at de
o fia e, e do a t les o e s au o
u es et au
o sulats afi u’ils puisse t g e et s u ise les fi hie s
d’Etat i il aissa es, a iages, d s, asie s judi iai es ,
do les fi hie s le to au ;
 u’il u ge de e u
i ist e des B i ois de l’e t ieu et
d’a oi la aiso des B i ois de l’e t ieu ;
 ue les a ti it s des T esseu s de Co des e de aie t pas se
li ite u’au B i
ais à toute l’Af i ue ;
 u’il est i dispe sa le d’ dite u
appo t d taill des
o
u i atio s, des o
issio s et des d ats des p se tes assises à t a e s u « Li e Bla » et u DVD.
30
R fle io s su le s uti et le p ofil t pe d’u p side t de la R pu li ue d s
A
p s a oi dis ut et adopt les appo ts des o
issio s, les
pa ti ipa ts o t u a i e e t e ou el leu s e e iee ts à la ille de Ros -sous-Bois ui a ie oulu a ite e
s posiu ai si u’au g a d fils du B i , M. Ro ai da COSTA,
ui a e du possi le et appui. Ils f li ite t Les T esseu s de Co des
pou ette i itiati e et leu e o
a de t de po te à la
o aissa e de tout le peuple
i ois les o lusio s et
e o
a datio s issues de es deu jou s de t a au .
Les a didats à la agist atu e sup
e au B i e
, de o t
do se sou ett e à u e liste de douze uestio s afi de ieu
d te i e leu apa it à di ige ot e pa s ui a d’ o es
sp ifi it s. Ces uestio s o e hausti es, t a e t les o tou s des
ha tie s les plus u ge ts à ett e e pla e pa le futu hef d’Etat.
Douze uestio s, pe ett o t, le o e t e u, de e e le p ofil
de ha ue a didat à la p side tielle de
et de sa oi o e t il e te d p e d e à œu os p o upatio s.
Ai si, e s posiu au a appo t la p eu e u’il est possi le ue
des fils du B i , leu s f es et a is e a t du pa s ou sida t e
F a e, e Alle ag e où ailleu s, puisse t sa ifie leu s o upatio s pe da t deu jou s, pou dis ute autou du th e :
« Ele tio s p side tielles et ito e et e Af i ue, as du
B i ».
31
Les élections présidentielles et la citoyenneté en Afrique : cas du Bénin
Si ette e o t e a t e due possi le, et u’elle a eu lieu da s
u e a ia e jug e e eptio elle e t o i iale, ’est le sig e
u’u
ai ha ge e t est aussi possi le. La t a sfo atio
positi e du B i est à po t e de ai . L’a ia e f ate elle, le
espe t utuel au ou s des assises, l’e eptio elle ualit des
d ats o duits pa les o ga isateu s, les o
u i ateu s et les
pa ti ipa ts, e so t la p eu e.
Les T esseu s de Co des o t p o is de fai e le o pte- e du de
leu s t a au lo s d’u e o f e e à Coto ou, et de o ti ue à
œu e pou s elle leu s pie es da s l’ difi e de la estau atio de
la ito e et et de la d o atie e Af i ue. Des ai s oisi es
e peu e t t esse de solides o des. L’a ie e o de est da s
os ai s, effilo h e, o g e, assa te. Il ous faut u e g a de
de t it et eau oup d’e gage e t afi de pou oi t esse la
ou elle o de, elle-là
e ue ous allo s t a s ett e à os
e fa ts. Alo s, a a ço s, etto s- ous au t a ail, afi de l gue au
g
atio s futu es u pa s d o ati ue, li e et p osp e.
E fa ts du B
i , de out !
32
R fle io s su le s uti et le p ofil t pe d’u p side t de la R pu li ue d s
L
e S posiu de Ros
sous- ois a solu d’appo te sa
o t i utio ito e e à l’ le tio du p o hai p side t de
la pu li ue. E ta t ue pa ti ipa ts au d at atio al, ous e
ous so
es pas se tis le d oit de a i atu e et e o e oi s
d te i e le p ofil du p o hai
hef d’ tat du B i . Les
o
issio s o t e leu sei fo ul douze
uestio s d’i t t
pu li au uelles elles souhaite aie t ue les a didats po de t
e pu li , e ui pe ett ait de d ele eu ui sa e t de uoi il
est uestio , eu ui o t pe s et eu ui o t û i u e po se
a epta le da s leu p ojet de so i t . De la po se à es
uestio s, le S posiu esp e ue les ito e s pou aie t alo s
op e le hoi le plus judi ieu pou l’a e e t du p og s et du
d eloppe e t au B i .
Questio
Lo s de leu s t a au , les T esseu s de Co des, o t p opos la
isio des dispositio s i stitutio elles, l gales et op atio elles su l’o ga isatio des le tio s p side tielles au B i .
 Le S posiu p opose la dissolutio du COS-LEPI et la ise e
pla e d’u e st u tu e p e e, fia le et oi s o euse as e
su u tat i il ode is . Que p opose ez- ous da s et o d e
d’id es ?
33
Les élections présidentielles et la citoyenneté en Afrique : cas du Bénin
Pa ailleu s, à tit e d’e e ple, le ode le to al à l’a ti le
p oit
u plafo d de deu
illia ds i
e t illio s de FCFA pou le
fi a e e t d’u e a pag e p side tielle.
 Pou ez- ous ous di e si ous te ez da s ette e eloppe et
uelles so t os sou es de fi a e e t ?
Questio
Lo s du S posiu de Ros , les T esseu s de Co des appelle t
u’u g oupe d’e pe ts atio au et i te atio au a d elopp u
P ogi iel : Le S st e I t g de Gestio du P o essus Ele to al
« SIGPE ». La CENA du B i ’utilise ue
odules su les
ue
o tie t le SIGPE, le plus st at gi ue des odules ’est pas e o e
utilis : Le odule d o pte des voi à pa ti des postes de
votes.
A e l’usage de es
odules les
sultats pou aie t t e
i
diate e t dispo i les pou les le tio s p side tielles de
. Ce s st e pe ett ait de sui e l’ olutio des sultats à la
i ute p s, et de e d e les sultats p o isoi es deu heu es
ap s la fe etu e des u eau .
 Que pe sez- ous de e s st e et de l’adoptio à lo g te
du ote le t o i ue au B i et e Af i ue ?
e
Questio
La gestio des essou es hu ai es et fi a i es de ot e pa s e
se le espe te au u e gle.
34
R fle io s su le s uti et le p ofil t pe d’u p side t de la R pu li ue d s
 Quelle so te de gou e a e p ô e le a didat ue ous tes
pou u e eilleu e gestio des essou es hu ai es et fi a i es de ot e pa s ?
Questio
Les T esseu s de Co des pe se t u’u e politi ue de d eloppe e t o je ti e, doit p o ou oi u e elle d e t alisatio a e
pou o ollai e, l’auto o isatio des o
u es a e la ise e
pla e de
a is es d’ aluatio de leu pe fo a e.
 Quelle se ait ot e st at gie glo ale pou le e fo e e t de
l’auto o isatio des o
u es ?
Questio
Les T esseu s de Co des o t soulig
la Co stitutio du d e
e
l’oppo tu it de la
.
isio de
 Quelles so t les dispositio s p io itai es ue ous souhaite iez
ue le peuple a e de, et uelles i o atio s pe sez- ous
appo te ?
Questio
Quel ues uestio s di e ses o t t ele es au o
elles ui sui e t :
– L’i d pe da e effe ti e de la justi e ;
– La
isio de la ha te des pa tis politi ue ;
– La lutte o t e la o uptio et l’i pu it ;
– Le e fo e e t de l’u it atio ale ;
35
e des uelles
Les élections présidentielles et la citoyenneté en Afrique : cas du Bénin
– Le o - espe t du p i ipe de la laï it de l’Etat a e
l’i
i tio de la eligio au œu du pou oi politi ue ;
– La gestio ala iteuse des essou es de l’Etat ;
– La politisatio de l’ad i ist atio pu li ue ;
– L’assai isse e t du li at des affai es, et .
 Pou ez- ous ous di e la uelle de es fo es ous pa aît
apitale, et o
e t ous pe sez l’a o de ? Quelle aut e
fo e au ait la p io it da s ot e a tio ?
Questio
L’ du atio est la l du d eloppe e t. Chez ous au B i , sa
gou e a e est fo te e t e t alis e et politis e. Les T esseu s de
Co des p opose t ue la gestio de l’ ole soit d so ais affe t e
au i eau des o
u aut s, de faço à e ue la ussite o
e
l’ he s olai e soie t di e te e t i puta les à des a teu s e
o ta t p o he et el a e les utilisateu s de l’ ole et o à u e
ad i ist atio loi tai e et i espo sa le.
 Quelle est votre position sur la question et de quelle manière
pensez-vous pouvoi ett e ette dispositio e œu e ? Quelles
autres mesures pensez- ous u’il faille p e d e pou la estauatio d’u e du atio atio ale ito e e et pu li ai e ?
Questio
Au B i ,
% de la populatio est a ti e e t i estie e
ag i ultu e INSAE
et e g
e ue , % du PIB Ba ue
Mo diale
. Tout le o de s’a o de à di e ue l’ag i ultu e est
36
R fle io s su le s uti et le p ofil t pe d’u p side t de la R pu li ue d s
le oteu du d eloppe e t ais es hiff es e se le t pas t e
de atu e à p o ou oi u uel o ue d eloppe e t.
 Quelle se ait ot e id e, à d faut d’u p og a
e pou
ed fi i l’ag i ultu e
i oise et e fai e u
ita le outil de
p o otio du d eloppe e t atio al du B i ?
Questio
Le s st e de sa t de ot e pa s e po d pas au esoi des
populatio s da s so off e te h i ue et est g
pa u e ad iist atio l tha gi ue et fo te e t o o pue.
 Quelles esu es p o isez- ous pou u a s de tous les
i ois à des soi s de sa t de ualit ? E pa ti ulie , ue
fe ez- ous pou :
– La fo atio du pe so el de sa t ,
– L’a essi ilit g og aphi ue et
di ale ;
– La atio et la gestio des hôpitau de f e e ;
– La politi ue du
di a e t ;
– Le fi a e e t du se teu de la sa t ?
Questio
Au u d eloppe e t ’est e isagea le sa s la
o pl te des p o l ati ues d’E e gie et de t a spo t.
solutio
Co
e t pe sez- ous soud e le p o l e de l’ e gie oi e de
l’i dust ialisatio da s ot e pa s à l’heu e où les ologistes
p ô e t des e gies p op es ?
37
Les élections présidentielles et la citoyenneté en Afrique : cas du Bénin
 Quelles esu es pou ez- ous ett e e pla e pou l’a
atio du seau outie oteu du d eloppe e t ?
lio-
Questio
Not e pa s utilise ajo itai e e t des seau t aditio
fi a e e t pou ses p ojets de d eloppe e t.
els de
 Quels so t les a a tages pou le B i du e ou s à des
platefo es de fi a e e t pa ti ipatif : Ble di g Fu di g et
Le e age Fu di g B&L , pa e e ple ?
 Quelle est ot e positio pa appo t au C o dfu di g ui a t
p se t lo s de la Ta le Ro de de Pa is au ois de jui
4?
Questio
La diaspo a a ait o te u ap s la o f e e atio ale des fo es
i es de la atio la
atio du HCBE et d'u
i ist e plei des
B i ois de l'E t ieu . L'u et l'aut e a aie t t
s.
Le Haut-Co
issa iat des B i ois de l’E t ieu
toujou s, et aspi e à ieu joue so ôle.
HCBE e iste
Le B i e p ofite pas assez des o p te es de sa diaspo a pou
di e ses aiso s. D’aut e pa t il e iste u e fuite i po ta te de
e eau . La diaspo a souhaite :
– a oi des i o s iptio s de ep se tatio à l'Asse l e
Natio ale Af i ue, Eu ope, États-U is, Ca ada-A
i ue lati e,
Asie ;
38
R fle io s su le s uti et le p ofil t pe d’u p side t de la R pu li ue d s
–
ett e e pla e u
pe toi e de o p te es des B i ois de
l'E t ieu et u e eilleu e gestio du etou des ou sie s
i ois e o s à l' t a ge pou tude ;
– la atio d'u e Maiso de la Diaspo a auto o e.
 Da s uelles esu es pou iez- ous œu e pou l'a outissee t de es e e di atio s ?
39
Les élections présidentielles et la citoyenneté en Afrique : cas du Bénin
Editio & I p essio
Sta Editio s : +
/+
E- ail : sta _editio [email protected] ahoo.f
ISBN :
- D pôt l gal N°
Bi lioth ue Natio ale -
e
t i est e
40