La mer - BB

Comments

Transcription

La mer - BB
Programma Operativo
Regionale 2000/2006
Assessorato
al Turismo
e ai Beni Culturali
Union Européenne
Regione Campania
Assessorato al Turismo e ai Beni Culturali
centro direzionale is. C/5 - 80143 Napoli
www.turismoregionecampania.it
Numéro vert de Italie et des téléphones portables
800 22 33 66
De l’étranger
+39 06 39967851
numéro et e-mail pour les opérateurs touristiques
+39 081 9633716
[email protected]
CE PROJET
A ÉTÉ RÉALISÈ AVEC LE
CO-FINANCEMENT
DE L’UNION EUROPÉENNE
La mer
campania > artecard
Billet intégral pour accéder aux musées
et aux sites archéologiques de la Campania
et pour tout le réseau des transports publics
terrestres et maritimes de la région
www.campaniartecard.it
Numéro vert 800 600 601
Des téléphones portables et de l’étranger
+39 06 39967650
Guide thématiques
Art et archéologie
Les lieux de la dévotion
La mer
Nature et parcs
L’école en voyage
Saveurs et arômes
Thermes et bien-être
Congrès
TO U R I S M E C L I M AT I Q U E E T B A L N É A I R E
La mer
Campania
Comment arriver
En avion: les principales villes
italiennes et européennessont
reliées à Naples par des vols
directs de l’aéroport de
Capodichino (www.gesac.it, tél
848 888777). Les vols
intercontinentaux atterrissent à
Rome Fiumicino (tél 06 65951)
d’où on peut poursuivre pour
Naples en avion, en train ou en
bus.
Baia Domizia
En train: les lignes des chemins
de fer nationaux proposent pour
toute l’Italie des liaisons avec
la gare de Naples Centrale
(www.trenitalia.com, tél. 892021)
En bus: les autocar de la SITA
relient Naples à de nombreuses
villes d’Italie et d’Allemagne
(www.sitaon-line.it,
tél. 119 7307497)
En voiture: les principales
autoroutes qui desservent Naples
sont, venant du nord et du centre,
l’A1 et, pour le sud, l’A3 et l’A16
Mondragone
En bateau: on débarque au quai
«Angevin» du port de Naples (tél
081 2283302 - 081 2445111),
étape des croisières italiennes et
internationales
La couleur-guide
Chaque volume de la collection est
identifiable grâce à sa couleur-guide
Itinéraires
Chaque guide thématique présente
des itinéeraires introduits par une
section à ne pas manquer,
curiosités, pour approfondir,
informations utiles
curiosités, pour approfondir,
informations utiles
Boîte de couleur-guide
En complément du texte une série de
box identifiés par la couleur-guide
signalent les itinéraires sugérés pour
1 jour ou 3 jours de visite, des conseils
utiles sur les achats, les lieux à visiter
avec des enfants, les activités
possibles (boutiques, en vacances
avec les enfants et événements)
Boîte thématiques
Les boîtes thématiques, présentes
dans chaque itinéraire, indiquent
les visite ou les activités les plus
importantes portant sur des
thèmes «complémentaires». Les
couleurs employées renvoient
aux guides concernés de la
collection où l’on trouvera les
lieux et thèmes traités de manière
plus approfondie (art et
archéologie, mer, nature et parcs,
pour les jeunes, saveurs et
arômes, thermes et bien-être)
Abréviations
Les abréviations Doc, Docg et
Dop désignent les produits de
qualité reconnus par la
Communauté européenne. Les
labels Doc (Dénomination
d’Origine Contrôlée) et Docg
(Dénomination d’Origine
Contrôlée et Garantie) sont
réservé aux vins, le label Dop
(Dénomination d’Origine
Protégée) aux produits régionaux
agro-alimentaires
Benevento
Licola
Pozzuoli Napoli
Bacoli
Castellammare
Procida
Miseno di Stabia
Vico Equense
Ischia
Sorrento
Massa Lubrense
Comment utiliser ce guide
La collection
Ce texte fait partie d’une collection de
huit guides thématiques qui
s’adressent aux touristes désirant
programmer un voyage en Campanie.
Caserta
Castel Volturno
Légende
acquarium
fonds marine
hôtels, chambre d’hôtes,
agri-tourisme,
bed & breakfast
ports
archéologie
restaurant, wine bar
réserve marine protégée
plages
art
établissements balnéaires
activités sportives
thermes
cafés, bars
nature et parcs
Capri
Avellino
Vietri
Salerno
Amalfi
Positano
Nerano
Paestum
Agropoli
Castellabate
Palinuro
camping
Marina di Camerota
Sapri
sommaire
La Campanie ouvre aux touristes les portes de ses
nombreuses localités, à découvrir et à apprécier
pour leurs attractions naturelles exceptionnelles:
des îles du Golfe de Naples à la pointe de
Sorrente, de la Côte Amalfitaine au Cilento, à la
Côte Domitienne, et aux terres intérieures de la
région de Bénévent, de Caserte et d’Avellino. Des
panoramas incomparables, intégrés pour la plupart
aux parcs et aux nombreuses réserves naturelles
que compte la région, du Matese au Parc des
Monts Picentini, du Vésuve au Parc National du
Cilento et du Vallo di Diano. On pourra déguster
les vins et les plats régionaux préparés selon
d’anciennes traditions, dans le cadre de
monuments et de sites archéologiques qui
évoquent les fascinantes civilisations du passé.
Outre l’extraordinaire Pompéi, ces perles sont:
Herculanum, Stabies, Boscoreale et Oplontis avec
leurs villas antiques, les Champs Phlégréens et le
Rione Terra à Pouzzoles (le plus grand parc
archéologique urbain d’Europe), Misène et la ville
sous-marine de Baïes, le site archéologique de
Conza. Mais aussi le Cilento, dont le parc naturel
abrite les splendides vestiges de l’antique Vélia.
Certains monuments sont ouverts également de
nuit et proposent d’émouvantes visites nocturnes
des temples de Paestum, des ruines de Pompéi et
du château de Caserte, aux quelles l’on peut
participer après le coucher du soleil. Mais si l’on
préfère des vacances de détente, la Campanie
propose ses nombreux thermes et ses 29 sources
thermales, qui en font la cinquième région d’Italie
dans ce domaine. De Ischia à Telese et Contursi
Terme, les possibilités sont infinies et de grande
qualité. Tout cela a été rendu possible grâce au
soutien de la Région Campanie, qui considère la
valorisation du patrimoine culturel, artistique,
paysager et naturel, fondamentale pour son
développement, et y investit d’importants capitaux
européens et régionaux.
Marco Di Lello
Assessore au Tourisme et aux Biens Culturels
de la Région Campanie
6 La mer qui baigne Naples
Le Castel dell’Ovo et le Quartier des marins
La promenade maritime la plus célèbre du monde
Les enchantements du mage Virgile
Mergellina entre pêcheurs et voiliers
Le Pausilippe, quand la nature épouse l’histoire
Le Palais Donn’Anna entre histoire et légende
Nisida et Bagnoli, le futur est ici
16 Dans les Champs Phlégréens,
entre plages volcaniques et vestiges
sous-marins
En villégiature avec les empereurs romains
Un château qui domine la mer
Le port de la Rome antique
22 Un tour des îles: Procida et Ischia
Procida, la douce
Ischia, la mondaine
Le Musée de la mer
Cava Scura: un plongeon dans le passé
30 Sur la Côte domitienne, entre hérons,
pins et langues de sable
Le long de la côte nord, de Licola à Baia Domizia
Promenade entre dunes et pinèdes
A la pêche avec les marins
36 Citrons, oliviers et criques de rêve:
la péninsule de Sorrente
Un tour de la péninsule de Sorrente
Un musée entre les agrumes et la mer
Les crevettes de nasse
42 Capri, l’«île bleue»
Capri et Anacapri
L’échelle phénicienne
48 Entre le ciel et la mer:
la Côte Amalfitaine
De Vietri sul mare à Sant’Agata sui due Golfi
Pour les amateurs de musique
Le papier d’Amalfi
Vacances de vip…
56 Le Cilento: les eaux pures
de la légende
Sur les pas d’Énée
Palinuro et Camerota entre mythe et légende
Les grottes de Camerota
5
Des côtes rocheuses à pic sur la mer, des
grottes sous-marines, de charmantes petites
criques. Des langues de terre qui s’avancent
vers la mer…
La côte de la Campanie est toute entière à
découvrir.
En barque, s’arrêtant dans chaque
renfoncement, ou en l’admirant depuis les
bateaux qui font la navette avec les îles. Ou
en s’aventurant à pied à la découverte de ses
paysages sauvages. La mer en Campanie ce
sont aussi des plages fréquentées et des
établissements balnéaires de tout confort,
qui sont tous différents car immergés dans
une nature variée et riche de vues
inattendues. Ou encore d’agréables plages
sauvages, facilement accessibles.
Un plongeon dans les eaux profondes, des
plages de sable ou de galets, les saveurs de
la cuisine méridionale, des hôtels de charme
ou des petites pensions aux couleurs
Ischia.
La forteresse
aragonaise vue
depuis la plage
des pêcheurs.
méditerranéennes: sur ces côtes, chacun
trouvera «sa» dimension.
La mer en Campanie offre des panoramas
spectaculaires, qui ont été immortalisés par
les cinéastes, les peintres, les photographes,
les poètes et les musiciens.
Les falaises de la Côte Amalfitaine et de la
Pointe de Sorrente, les plages volcaniques
d’Ischia et Procida, les roches calcaires de
Capri, les grottes sous-marines et les
longues plages de sable du Cilento et de la
Côte domitienne, les eaux du golfe de
Pouzzoles riches de vestiges archéologiques,
les vieilles tours qui surplombent la mer…
Naples également, avec les plages du
Pausilippe et de Bagnoli, a beaucoup à offrir.
Et, pour avoir une vue panoramique de la
côte, il suffit de monter à bord d’une barque,
d’une navette ou d’un Métro de la mer, et de
naviguer tranquillement sur les eaux du golfe
le plus célèbre du monde.
Caserta
Benevento
Avellino
Napoli
La mer qui baigne
Naples
Salerno
i
7
6
À NE PAS MANQUER
Quartier des pêcheurs
Promenade maritime
Acquarium de la
Station Zoologique
«Anton Dohrn»
Mergellina
Marechiaro
Site sous-marine
de la Gaiola
Naples et la mer: un couple inséparable, et pas
seulement sur les cartes postales. Quand on
pense à Naples, on imagine tout de suite son
golfe, avec le Vésuve qui le surplombe comme
pour le protéger, et le Castel dell’Ovo, érigé sur
une langue de terre qui s’avance vers la mer. On
dit Naples et on pense à la mer: la mer que l’on
voit du haut de ses collines, le parfum de la mer
qui arrive doucement lorsque l’on se promène
via Caracciolo, la mer où l’on plonge du
Pausilippe. Naples est sa mer. La cuisine de
Naples sent bon la mer: les spaghetti aux
praires, la pizza aux anchois, les «maruzze»
(escargots des mers), la fritture «di paranza»
(de poisson) ou de gambas et calamars. Dans
la chanson napolitaine, Naples c’est avant tout
la mer: Maruzzella, ’O Marenariello, Piscatore ’e
Pusillepo. Naples c’est la mer jusque dans les
noms de ses rues: via marittima, Borgo
Marinari, Marechiaro… Pour qui vient de la
mer, le port constitue la première rencontre
avec la ville. Au môle Angevin accostent les
bateaux de croisière et ceux qui relient Naples à
la Sicile, la Sardaigne, la Corse, le Maroc et la
Tunisie, et les hydroptères et catamarans qui,
en été, font la navette avec les Égades, les îles
Éoliennes, les îles Pontines. Au môle
Beverello accostent en revanche les bateaux et
les navettes qui desservent les destinations
touristiques de la région: Sorrente, Positano,
Capri, Ischia et Procida. Les excursions de
l’Ascultur Campania (tél. 081 665532), qui
permettent de découvrir en bateau les trésors
du golfe, partent également du môle Beverello.
Ente Provinciale
per il Turismo di Napoli
piazza dei Martiri 58
tél. 081 4107211
www.eptnapoli.info
Azienda Autonoma
di Cura Soggiorno
e Turismo di Napoli
piazza Plebiscito
Palais Royal
tél. 081 2525711
www.inaples.it
Information office:
piazza del Gesù Nuovo 78
tél. 081 5523328
Observatoire
touristique-culturel
de la Ville de Naples
piazza Plebiscito
Palais Royal
tél. 081 5808216
piazza Plebiscito
porticato di San Francesco
di Paola
tél. 081 2471123
City sightseeing
Il s’agite d’un bus
touristique qui fonctionne
avec un système hop-on
hop-off (on peut monter et
descendre avec le même
billet) et est muni d’un
audio-guide plurilingue.
Trois lignes: ligne A «Les
lieux de l’art», ligne B
«Les vues du golfe» et
ligne C «Saint Martin», qui
partent toutes de la place
Municipio. Le billet a une
validité de 24 heures et
peut être acheté à bord
ou dans les agences de
voyage.
tél. 081 5517279
www.city-sightseeing.it
Le Castel dell’Ovo
et le Quartier des marins
La promenade maritime
la plus célèbre du monde
Dans le célèbre quartier de Sainte Lucie, se
trouve le monument-symbole de Naples: le
Castel dell’Ovo. Perché sur l’île de Mégaride,
où s’installèrent les premiers colons grecs, le
château fut la résidence des souverains
normands. Il est aujourd’hui ouvert au public à
l’occasion d’expositions et de manifestations
culturelles, et l’on peut toute l’année monter sur
sa merveilleuse terrasse panoramique d’où le
regard embrasse tout le golfe de Naples.
Du Castel dell’Ovo on peut poursuivre à pied
par la rue Parthénope, en longeant la mer
pour profiter du «spectacle» offert par le golfe.
Dans cette partie de la promenade, pleine de
cafés et de restaurants, se trouvent les hôtels
les plus prestigieux. La rue Parthénope se
termine place de la Victoire, véritable «porte
d’entrée » du quartier de Chiaia. Là, la
promenade change de nom et devient la rue
Francesco Caracciolo, en souvenir de l’amiral
napolitain, héros et martyr de la République
parthénopéenne de 1799.
8
Au pied du château s’étend le quartier des
marins, créé dans la seconde moitié du XIXe
siècle pour abriter les maisons des pêcheurs. Il
pullule aujourd’hui de restaurants et de bars
agréables, même pour prendre seulement un café.
Le soir tout le quartier est animé par une vie
nocturne très intense. Depuis 1893, le Real Yacht
Club Canottieri Savoia a son siège en face, sur le
quai Sainte Lucie; il accueille Mascalzone Latino,
le bateau qui concourra á l’édition 2007 de la
Coupe América. De nombreux champions qui se
sont illustrés dans les disciplines nautiques sont
issus de ce club; à côté se trouve le Cercle Italien
de la Rame et de la Voile, tout aussi célèbre.
naples en 1 jour
naples en 3 jours
Chartreuse de Saint-Martin
Musée Archéologique
Métro de l’art
«Spaccanapoli»
Palais Royal et place
du Plébiscite
Quartier des marins
et promenade maritime
Chartreuse et Musée
Saint-Martin
Musée Archéologique
Métro de l’art
«Spaccanapoli» et centre
historique
Musée de Capodimonte
Palais Royal et place du
La Villa Comunale, un jardin public qui longe
la rue sur plus d’un kilomètre, accueille le
troisième dimanche du mois la Foire à la
Brocante Napolitaine, un marché en plein air où
l’on peut faire de bonnes trouvailles. S’y trouve
aussi la Station Zoologique «Anton Dohrn».
Son superbe acquarium, le plus ancien
d’Europe, abrite plus de 200 espèces marines
qui vivent dans le golfe de Naples.
Plébiscite
Castel dell’Ovo et Quartier
des marins
Promenade maritime
et Mergellina
Pausilippe
PAN (Palais des Arts
de Naples) et quartier
de Chiaia
Art et archéologie
Castel Nuovo
Castel Sant’Elmo
Centre historique
et «Naples souterraine»
Chartreuse et Musée
Saint-Martin
Nature et Parcs
Musée Archéologique
Musée de Capodimonte
Musée Duca di Martina
Palais Royal
Jardins du Palais Royal
Jardin Botanique
Parc de Capodimonte
Parc de Virgile
Villa Comunale
Villa Floridiana
9
Les enchantements
du mage Virgile
Une légende raconte
que le poète Virgile
(considéré à Naples
comme un mage) avait
caché dans un recoin
secret du Castel
dell’Ovo, une cage
avec à l’intérieur une
carafe contenant un
oeuf: de là le nom du
château, qui «devait
durer tant que l’oeuf se
serait conservé».
Une vue de la Villa
Comunale
Pour les jeunes
Saveurs et arômes
Thermes et bien-être
Plage de Bagnoli (en été)
Quartier des marins
Place Bellini
et centre historique
Place des Martyrs
et ses environs
Place Vanvitelli
et ses environs
Baba
Café
Mozarelle de bufflone Dop
Pizza Margherita Dop
Saucisson napolitain
Sfogliatelles “frolla”
et “riccia”
Spaghetti aux praires
Centres esthétiques
des grands hôtels
Mergellina entre pêcheurs
et voiliers
Le Pausilippe, quand la nature
épouse l’histoire
En parcourant la promenade maritime on arrive à
Mergellina, où la vie au rythme de la mer prend
des accents «populaires». Derrière le port de
plaisance, les pêcheurs proposent depuis
toujours leurs arrivages: poissons, mollusques
et crustacés. Mergellina est aussi un point de
départ pour les excursions vers les plus belles
localités du golfe: du port de plaisance partent
les bateaux à destination de Capri, Ischia,
Procida et, en été, ceux pour les Iles éoliennes.
Célèbre dans le monde entier pour ses beautés
naturelles, la colline du Pausilippe était déjà au
temps des romains un lieu de villégiature
privilégié par les empereurs et les riches
patriciens. Le Pausilippe propose de nombreux
établissements balnéaires privés – dotés de
piscines et autres conforts – insérés dans des
contextes naturels splendides. Les premiers sont
situés au début de la rue du Pausilippe, au niveau
du Palais Donn’Anna, mais ils se concentrent
surtout à Marechiaro. Le long de la pente de
Marechiaro se trouve l’église de Sainte-Mariedu-Phare, dont le nom évoque l’origine marine
du quartier, où se respire encore, malgré la
présence de nombreux restaurants à la mode, une
atmosphère traditionnelle.
Ceux qui disposent d’une barque peuvent s’offrir
une excursion tranquille le long de la côte du
Cap du Pausilippe, ponctuée par de nombreux
vestiges romains, jusqu’à la fascinante baie de
Trentaremi, aux hautes parois de tuf.
Le nom Paisulypon (en grec «trève de
douleur») vient de la luxueuse villa sur la mer
construite par Publius Vedius Pollion. La villa
était située entre Marechiaro et Nisida, là où
11
10
En été également, les huit lignes du Métro de la
mer (tél. 199 600700, www.metrodelmare.com)
relient Mergellina aux plus importantes localités
côtières de la Campanie. Les prix sont abordables,
notamment le billet unique pour les transports
maritimes et terrestres «Unico Terra&Mare».
Le Tortuga V, qui allie au charme d’un ancien
voilier le confort d’une embarcation moderne,
est amarré au môle Louise. En hiver on peut
passer à bord une soirée de spectacle et de
dégustations gastronomiques; et d’avril à
octobre, on peut partir à l’aventure pour des
excursions culturelles, et, bien sûr, balnéaires.
Vue
du Pausilippe
s’étend aujourd’hui le Parc archéologique
Pausilypon et le Parc sous-marin de la
Gaiola (réserve marine protégée). On y accède
par la monumentale Grotte de Seianom, une
galerie de 770 mètres de long creusée dans le
tuf dont l’entrée donne sur la descente Coroglio.
Le meilleur endroit pour l’admirer est la terrasse du
Parc de Virgile, dont les 96000 m2 de végétation
luxuriante réservent des vues exceptionnelles sur
le golfe de Naples et de Pouzzoles.
Le Palais Donn’Anna
entre histoire et
légende
Comme une créature
sortie des eaux au
temps du Déluge,
l’imposant Palais
Donn’Anna surplombe
la mer du Pausilippe.
Construit à partir de
1642 par Cosimo
Fanzago pour Anna
Carafa di Stigliano, le
palais resta inachevé.
Une légende raconte la
jalousie terrible de
Anna qui vit son
amant Gaetano di
Casapenna embrasser
fougueusement
Mercede de las Torres
lors d’une
représentation
théâtrale. Donna
Mercede disparut
ensuite
mystérieusement et
Gaetano la chercha en
vain jusqu’à sa mort,
tandis qu’Anna,
abandonnée par son
mari, le vice-roi de
Naples Filippo di
Guzman, sombra dans
la folie pour le reste de
ses jours.
Mergellina
Nisida et Bagnoli,
le futur est ici
12
Shopping
Coraux et camées
Marché d’Antignano
(Vomero)
Marché du Casale
(Pausilippe)
Marché de la Pignasecca
(Montesanto)
Marché aux poissons
de la Porte Nolana
(centre historique)
Porcelaines
de Capodimonte
Crêches et santons
de San Gregorio Armeno
En vacances
avec les enfants
Acquarium de la Station
Zoologique «Anton Dohrn»
Castel dell’Ovo
Cité de la science
(Science Center)
Musée Archéologique
(parcours pédagogique
pour les enfants)
Parc d’attractions
Edenlandia
13
La petite île de Nisida, qui avec sa baie sépare
le golfe de Naples de celui de Pouzzoles, est
protagoniste d’un des plus beaux panoramas de
la ville. On y arrive en prenant à la Pointe du
Pausilippe la descente Coroglio qui mène au
port de plaisance, où l’on peut acheter du
poisson frais et louer un bateau. Le reste de
l’île, qui comporte une prison pour mineurs et
une zone militaire, n’est pas accessible. On peut
s’arrêter aux restaurants sur la petite place face
au port, pour déguster les spécialités de la mer
en profitant de la vue superbe.
Derrière Nisida s’étend le quartier de Bagnoli.
Après le progressif démentèlement des aciéries
Italsider, le quartier a retrouvé récemment un
nouveau visage grâce aux projets de
requalification qui prévoient sa reconversion en
un centre touristique-balnéaire. A la Cité de la
Science, un musée interactif, les jeunes
peuvent découvrir en s’amusant les principaux
phénomènes scientifiques. En été, les
établissement balnéaires avec plages
aménagées, jardins, solarium et piscines, qui
se trouvent un peu plus loin sur la plage de
Bagnoli, sont pris d’assaut par les habitants
restés en ville. Fréquentés de jour par les
jeunes et les familles, ils deviennent le soir les
lieux cultes des noctambules: cocktail et
musique lounge au crépuscule, soirées à thème
et discothèques sur la plage, cinéma en plein
air et concerts de nuit. Non loin de là, dans le
quartier de Fuorigrotta, se trouve pour les plus
petits le parc d’attractions Edenlandia.
Événements
Janvier-décembre
_Foire à la Brocante
Napolitaine
Villa Comunale
(troisième week end
du mois)
Février
_Galaxie Gutenberg
(Foire au livre)
Mostra d’Oltremare
Mai
_Mai des monuments
(itinéraires historiques,
artistiques, thématiques)
dans différents quartiers
de la ville
(tous les week end du mois)
Juin
_Festival du Film de
Naples
Dans plusieurs salles
de cinéma de la ville
_Vitigno Italia. Salon
du vin de la viticulture
italienne traditionnelle
Mostra d’Oltremare
Nisida e, sullo
sfondo, Capo
Miseno, Procida
e Ischia
Juillet
_Neapolis Rock Festival
Plage de Bagnoli
Voyageurs célèbres
Je pars. Je n’oublierai ni la via Toledo
ni tous les autres quartiers de Naples; c’est
à mes yeux, sans aucune comparaison,
la plus belle ville de l’univers.
Stendhal, 1817
Juillet-août
_Eté à Naples
(cinéma, musique, théâtre,
cabaret)
dans plusieurs quartiers
de la ville
_Minuit dans les parcs
(cinéma, musique,
spectacles)
dans plusieurs parcs
de la ville
15
14
Événements
Septembre
_«Miracle» de saint
Janvier
(19 septembre)
Cathédrale
_Pizza fest
Gare Maritime
_Les voies du bien-être
Villa Comunale
Octobre
_Artecinema
(festival international
de films sur l’art
contemporain)
Dans plusieurs lieux
de la ville
_Pasta Show
Mostra d’Oltremare
Décembre
_Exposition-vente
de santons et crêches
Via San Gregorio Armeno
_Court-Circuit
(3 jours consacrés
à la communication
audiovisuelle)
Théâtre Mercadante
_Saint-Sylvestre
(Concert de musique
et feux d’artifices)
place du Plébiscite
Pausilippe,
le Palais
Donn’Anna
Caserta
Benevento
Avellino
Napoli
Campi
Flegrei
Salerno
Dans les Champs Phlégréens,
entre plages volcaniques
et vestiges sous-marins
i
17
16
À NE PAS MANQUER
Pouzzoles
Baïes
Bacoli
Misène
Dans les Champs Phlégréens, nature, histoire
et mythe s’entremêlent. L’origine grecque du
nom (phlegràios, «ardents ») rappelle l’activité
volcanique de la région qui impressionna les
premiers navigateurs arrivés ici de la mer Égée.
Des ruines antiques à ciel ouvert, des cavernes
mythiques, des cratères… si les vestiges
archéologiques témoignent d’une époque
désormais révolue, le paysage évoque encore
aujourd’hui l’apparence que devait avoir ces
lieux dans l’antiquité. L’intervention de l’homme
n’a pas privé le golfe de Pouzzoles de son
charme: que l’on admire depuis les collines la
mer et les lacs volcaniques, que l’on sillonne le
golfe en bateau, que l’on s’arrête sur une plage
ou dans un établissement thermal, c’est une
continuelle découverte de coins de paradis.
Ente Provinciale
per il Turismo di Napoli
piazza dei Martiri 58
tél. 081 4107211
www.eptnapoli.info
Azienda Autonoma
di Cura Soggiorno
e Turismo di Pozzuoli
via Campi Flegrei 3
tél. 081 5262419
www.infocampiflegrei.it
En villégiature
avec les empereurs romains
Les Champs
Phlégréens en 1 jour
Les Champs
Phlégréens en 3 jours
Pouzzoles
Baïes
Cumes
Pouzzoles
La Solfatare
Les lacs d’Averne
et Lucrin
Baïes
Bacoli
Cumes
19
18
La meilleure manière d’arriver à Pouzzoles en
profitant de la vue de la mer, c’est de suivre la
route de la côte depuis Bagnoli. Le trajet avec
sa vue panoramique est aussi une des
destinations favorites des accros du jogging.
Les petites plages sauvages alternent avec les
établissements balnéaires dotés de parasols et
de chaises longues, où les jeunes se retrouvent
parfois le soir. La promenade de Pouzzoles
est fréquentée toute l’année: le climat est
particulièrement doux et le cadre urbain,
amélioré par quelques initiatives récentes,
agréable. On peut patiner, courir et jouer au
football ou au basketball (il y a plusieurs
terrains de sport). On aperçoit en face, du côté
de la ville, les façades bariolées des maisons et
des nombreux restaurants et cafés qui animent
le quartier. Du port de Pouzzoles partent les
bateaux et navettes pour Ischia et Procida, lieux
paradisiaques de la région phlégréenne.
Non loin du port, où les nombreux restaurants
proposent une excellente cuisine locale, se
trouve le Temple de Sérapis ou Macellum,
l’antique marché public romain. Ses colonnes
de marbre ont servi pendant des siècles
d’«instrument de mesure» pour évaluer le
phénomène du bradysisme: en effet les
mollusques ont laissé leur empreinte lorsque
les colonnes se trouvaient sous l’eau.
Toujours à Pouzzoles, se trouve l’un des plus
grands amphithéâtres du monde romain:
l’amphithéâtre flavien, qui possède les
souterrains les mieux conservés. Le Rione
Terra mérite également une visite. Coeur
ancien de la ville, évacué après le bradysisme
de 1970, il fait aujourd’hui l’objet d’un vaste
projet de restauration qui a déjà permis la
découverte des vestiges de la ville romaine.
Dans les environs, il faut prévoir une excursion
à la Solfatare, l’un des rares volcans en activité
dont la visite soit autorisée. Dans le cratère à
l’aspect lunaire, les fumeroles et les boues
bouillonnantes offrent un spectacle à la fois
«terrible» et fascinant.
En quittant Pouzzoles et les deux lacs d’Averne
et Lucrin, on arrive à Baïes, dont le nom dérive,
selon la légende, du timonier d’Ulysse, Baios,
Voyageurs célèbres
Une promenade en barque jusqu’à Pouzzoles, de petites
excursions en calèche, de joyeuses parties de campagne
dans la région la plus merveilleuse du monde. Sous le ciel
le plus pur, dans les terres les plus sauvages…
Johann Wolfgang Goethe, 1787
Le site
archéologique
sous-marin.
Un château qui
domine la mer
Construit en 1495 sur
ordre du roi Alphonse
d’Aragon pour
défendre la côte, le
château de Baïes
domine le golfe,
perché sur un
promontoire de tuf à
pic sur la mer.
Agrandie au XVIe
siècle par le vice-roi
don Pedro de Toledo,
la forteresse militaire
fut utilisée par les
Espagnols, les
Autrichiens et les
Bourbons. Elle fut
transformée au XXe
siècle en un orphelinat
militaire. Elle abrite
aujourd’hui le Musée
Archéologique des
Champs Phlégréens,
où l’on peut admirer
entre autres le
Sanctuaire des
Augustales et les
précieux vestiges
provenant du Rione
Terra.
Le port de la Rome antique
Baïes,
la forteresse.
20
qui serait enterré ici. Baïes fut dans l’antiquité la
station thermale la plus à la mode de la Rome
impériale. De nombreux édifices et objets de
l’époque – villas, statues et objets quotidiens –
gisent aujourd’hui à 5-6 mètres sous la mer et
font partie de la réserve marine protégée du
«Parc Archéologique-naturel sous-marin
de Baïes». Le diving center de la région,
autorisé à accompagner les touristes dans les
eaux du Parc sous-marin, organise des
excursions en bateau pour ceux qui souhaitent
découvrir ces merveilles en les observant
depuis la surface de la mer (Alilauro
tél. 081 7611004; Associazione Aliseo
tél. 081 8545784; Calypso Diving Centre
tél. 081 8040314).
21
Archéologique qui conserve les vestiges d’un
ensemble grandiose d’édifices romains, et le
Parc monumental qui abrite les ruines d’une
villa qui a peut-être appartenue à Jules César.
L’établissement thermal «les Étuves de
Néron», avec ses terrasses fleuries, est un
endroit idéal pour ceux qui cherchent le repos.
En laissant Bacoli sur la gauche, on arrive à Misène,
importante station balnéaire très appréciée par les
enfants qui peuvent jouer en toute tranquilité sur ses
plages de sable et dans ses eaux peu profondes. Le
promontoire mythique du Cap Misène a donné son
nom à la ville qui fut, à l’époque impériale, siège de la
flotte militaire. Il sépare d’un côté la baie et de l’autre
le Lac Misène (dit aussi «Mer morte» en raison de
ses eaux peu profondes), une lagune reliée au port
par une embouchure et à la mer par un canal qui
traverse la grande plage de Miliscola, où se trouvent
de nombreux établissements balnéaires. Les chaises
longues et les parasols, les restaurants qui proposent
une excellente cuisine de poisson, la vue magnifique
sur Procida et Ischia en font, en somme, un paradis
pour les grands comme pour les petits. Si l’on
souhaite découvrir la côte et ses nombreuses criques
autour du cap, il est possible de louer un bateau dans
le port de Misène. Le monument le plus important de
l’antique Misenum est le Sanctuaire des
Augustales, un temple du IIe siècle ap. J.-C., dédié
au culte de l’empereur. Situé au-dessous du niveau
actuel du sol en raison du bradysisme, il a été en
partie prélevé et reconstitué dans le Musée
Archéologique des Champs Phlégréens.
La zone archéologique sous-marine se termine
à la Pointe de la Lanterne, où se dresse le
monument emblématique de Baïes: la
Forteresse aragonaise. Du château, siège du
Musée Archéologique des Champs
Phlégréens, l’on a une superbe vue sur le
golfe. Non loin, se trouvent le Parc
Une dizaine de kilomètres plus loin nous
arrivons à Bacoli, construite sur la cité romaine
de Bauli, dont il reste quelques vestiges. Les
plages aménagées sont nombreuses, mais la
mer n’est pas la seule attraction du lieu, célèbre
surtout pour les Cent chambres, un ensemble
grandiose de réservoirs d’eau, et la Piscine
Merveilleuse, une énorme citerne qui
fournissait en eau la flotte militaire de Misène.
A Bacoli, une fine langue de terre sépare de la
mer la lagune de Miliscola, formant avec le Lac
Fusaro un écosystème unique où l’on élève des
poissons et des moules de grande qualité. Au
centre du lac, sur une petite île raccordée à la
rive par un pont, on aperçoit le Casino royal
(oeuvre de Carlo Vanvitelli).
Art et archéologie
Nature et Parcs
Pour les jeunes
Saveurs et arômes
Thermes et bien-être
Shopping
Amphithéâtre de Pouzzoles
Antre de la Sibylle (Cumes)
Casino Royal (Lac Fusaro)
Musée Archéologique des
Champs Phlégréens (Bacoli)
Parc Archéologique de Baïes
Parc Archéologique
de Cumes
Rione Terra (Pouzzoles)
Parc Archéologiquenaturel sous-marin
de Baïes
Parc Naturel Régional
des Champs Phlégréens
Réserve Naturelle
du Cratère des Astroni
Bacoli
Promenade maritime
de Pouzzoles
Misène
Étuves de Néron
Moules de Misène
Mozzarelle de bufflone
Dop
Poisson bleu
Étuves de Néron (Baïes)
Thermes de Agnano
Thermes de Pouzzoles
Objets en céramique
et terre cuite
Vins
Vins
Campi Flegrei Doc
Événements
Mai
_Mai des monuments
(itinéraires historiques,
artistiques, thématiques)
dans différents villages
des Champs Phlégréens
(tous les week end
du mois)
Juillet
_Fête des moules
Bacoli
_Sans frontière: musique
dans des lieux oubliés
Bacoli, dans différents
sites archéologiques
Août-septembre
_Le théâtre dans la terre
du mythe
Pouzzoles
En vacances
avec les enfants
Amphithéâtre de Pouzzoles
Antre de la Sibylle
(Cumes)
La Solfatare
Caserta
Benevento
Avellino
Napoli
Procida
Ischia
Un tour des îles:
Procida et Ischia
Salerno
i
23
22
À NE PAS MANQUER
PROCIDA
Marina Grande
Marina di Corricella
Marina di Chiaiolella
ISCHIA
Ischia Porto
Lacco Ameno
Forio d’Ischia
Sant’Angelo
Plage des Maronti
Si proches et pourtant si différentes, Procida et
Ischia forment avec l’île de Vivara un petit
archipel qui est presque un prolongement des
Champs Phlégréens. De par ses dimensions
(elle est onze fois plus petite qu’Ischia), Procida
suggère immédiatement cette atmosphère
insulaire qui caractérise la vie au milieu de la
mer et donne l’impression d’un lieu qui semble
avoir oublié ses habitants et où seule la nature
se souvient d’eux, leur offrant ses vues qui
réchauffent l’âme et le coeur. Les eaux de
Procida sont comme ses paysages: sauvages,
limpides, habitées par la tradition. Ischia est en
revanche un paradis pour ceux qui aiment le
«mouvement»: dans l’«île verte» règne un
climat mondain, surtout en bord de mer. Ses
plages sont des lieux de rendez-vous et les
bords de mer à Ischia Porto sont, de jour
comme de nuit, des lieux de promenade et de
découvertes gastronomiques. Mais lorsque l’on
s’éloigne des plages très fréquentées, en bateau
ou pour explorer l’intérieur des terres, on peut
découvrir des recoins tranquilles et retrouver
surtout cette sensation de dépaysement que
procure la vie sur une île.
Ente Provinciale
per il Turismo di Napoli
piazza dei Martiri 58
tél. 081 4107211
www.eptnapoli.info
Azienda Autonoma
di Cura, Soggiorno
e Turismo di Ischia
e Procida
via Sogliuzzo 72
Ischia
tél. 081 5074211
via V. Emanuele 168
Procida
tél. 081 8101968
Procida, la douce
Voyageurs célèbres
24
Une superficie d’à peine 4 km2 et 16 km de
côtes font de Procida un lieu idéal pour ceux
qui désirent vivre la mer dans toute son
authenticité. L’île possède des plages de galets
et de sable, faciles d’accès et conserve encore
intact le charme de ses maisons si
caractéristiques de l’architecture
méditerranéenne. On peut dire que la mer est
essentielle pour Procida. Elle détermine le mode
de vie de ses habitants, pour la plupart pêcheurs
et marins, et leurs activités, avant tout la pêche
qui se déroule encore selon les méthodes
traditionnelles; elle constitue aussi la principale
ressource naturelle de l’île pour le futur. Procida
possède trois débouchés sur la mer: au nord le
port marchand de Marina Grande, proche de la
plage du Canon; à l’est le village de pêcheurs
Marina della Corricella avec ses maisons
bigarrées; au sud le port de plaisance de
Marina di Chiaiolella où accostent aujourd’hui
les embarcations touristiques. Naviguer le long
des côtes de tuf de l’île (pour louer un bateau il
suffit de se rendre au port ou de s’adresser à
une agence de voyage) est certainement la
meilleure façon de découvrir ses criques, ses
falaises et ses eaux transparentes. Il ne faut pas
oublier cependant que Procida offre aussi
d’agréables plages de sable, très appréciées par
les familles et les jeunes. Les plages de la
Chiaiolella sont les plus recherchées: elles
proposent chaises longues et parasols, ainsi
que de nombreux restaurants et cafés où
déguster les saveurs de la mer ou un limoncello
obtenu avec les fameux citrons de l’île.
Voilà, on arrivait à Procida, le bateau
s’approchait du port, l’interminable rangée
d’arcs et de demi-arcs, et de couleurs…où
dominaient les rouges, les jaunes, les rose,
c’était surprenant, émouvant. A l’extrémité
nord de cette façade à arcades un haut
mur surmontés de grands arcs, crénelé à
la byzantine, laissait voir le ciel entre ses
vides…on pensait un instant à Venise. Une
Venise réduite en petits morceaux, ou
transformée en une tranche de pastèque.
Toti Scialoja, 1957
Procida.
Marina
della Corricella
25
Ischia, la mondaine
Procida en 1 jour
Ischia en 1 jour
Art et archéologie
Marina Grande
Terra Murata
Marina di Corricella
Marina di Chiaiolella
Ischia Porto
Lacco Ameno
Forio d’Ischia
Sant’Angelo
Ischia Ponte
Procida
Terra Murata
Ischia
Forteresse aragonaise
(Ischia Ponte)
Musée Archéologique de
Pithecusae (Lacco Ameno)
Sanctuaire de la Vierge du
Secours (Forio)
Fouilles de Sainte Restitute
26
Connue comme l’«île verte» en raison de sa
luxuriante végétation, Ischia attire les touristes
du monde entier qui viennent pour ses eaux et
ses extraordinaires traditions thermales. Les
plages sont facilement accessibles et le climat
tempéré permet de profiter de la mer durant de
longs mois de l’année. C’est d’ailleurs à la mer
que l’on doit la transformation de l’île, d’un
village de pêcheurs en une destination
touristique internationale, avec une capacité
d’accueil importante et variée.
Le long de la côte entre Ischia Porto et Ischia
Ponte, se trouvent de nombreuses infrastructures
balnéaires: les établissements historiques de l’île,
construits sur des pilotis de bois qui rythment les
plages équipées de chaises longues et de
parasols. Très proches du centre d’Ischia Porto,
ils constituent un lieu de vacances idéal pour les
familles avec enfants. Les autres plages
fréquentées du coin sont la plage des Anglais,
celle des pêcheurs et celle de Cartaromana, où
Lacco Ameno.
Un parc thermal
Nature et Parcs
Procida
Oasis naturelle de Vivara
Ischia
Jardin La Mortella (Forio)
Mont Epomeo
l’on se baigne face à la forteresse aragonaise. Du
port, les transports en commun permettent de se
déplacer facilement vers les autres parties de l’île
et de gagner de nombreuses localités
touristiques. Il est impossible de les mentionner
toutes, mais certaines méritent d’être citées: la
magnifique plage des Maronti, 2 km de sable fin
près des sources thermales de Olmitello et
Nitrodi; Sant’Angelo et Grado à Pointe
Sant’Angelo Citara et Cava dell’Isola, à Forio
(toutes les deux très bien aménagées: bars,
restaurants, infrastructures pour les sports
nautiques); San Montano, qui vante une baie
enchanteresse, une vaste plage et de bonnes
liaisons avec Lacco Ameno et ses hôtels à la
mode; enfin, Casamicciola. Avec une
embarcation, il est facile de faire le tour de l’île
par la mer: les villages de la côte ont plusieurs
ports bien équipés. Et même si l’on ne dispose
pas de moyen de transport personnel, il est
possible de louer un bateau pour partir explorer
les superbes criques de l’île.
La côte près
de Sant’Angelo
27
Le Musée de la mer
Le Musée de la mer a
été aménagé dans
l’ancienne Tour de
l’Horloge à Ischia.
Photographies
d’époque, cartes
postales, outils des
maîtres charpentiers,
maquettes de voiliers
et autres anciens
instruments de
navigation nous
transportent au début
du XXe siècle, lorsque
les voyages en mer se
faisaient encore selon
les traditions transmises
de génération en
génération.
Forio d’Ischia.
Église
du Secours
Pour les jeunes
Saveurs et arômes
Thermes et bien-être
Procida
Marina di Chiaiolella
Procida
Citrons de Procida
Ischia
“Rive Droite” à Ischia
Porto
Ischia
Lapin d’Ischia
Vins
Ischia
Etablissements et parcs
thermaux, centres
esthétiques des grands
hôtels
Shopping
Procida
Limoncello
En vacances avec les
enfants
Ischia
Céramiques artistiques
Produits cosmétiques
naturels (Forio)
Vins
Procida
Marina di Chiaiolella
Terra Murata
Ischia
Forteresse aragonaise
(Ischia Ponte)
Musée rural de l’île
d’Ischia (Panza)
Musée de la mer (Ischia
Ponte)
Sant’Angelo
Cava Scura:
un plongeon
dans le passé
Pour imaginer à quoi
ressemblait l’île d’Ischia
il y a quelques millions
d’années, l’endroit le
plus adapté est le bassin
hydrologique de Cava
Scura. Il n’est pas
difficile d’accès: de la
plage des Maronti il
suffit de suivre le sentier
qui part en direction
opposée de la mer et
grimpe dans les rochers,
jusqu’à une source qui
jaillit de la montagne à
une température de
90°C. Ici se trouve le
bassin, creusé dans la
roche: grottes, cascades
bouillantes, sauna
naturel et boues en font
une véritable salle
hydrothermale à ciel
ouvert, entourée de
genêts, de châtaigners,
de chênes, de vignes et
de mousse.
29
28
Outre ses attraits balnéaires, Ischia est riche de
ressources culturelles, naturelles (le Mont
Epomeo est une destination privilégiée des
passionnés de randonnée) et surtout thermales. Il
suffit d’évoquer ses huit bassins thermauxminéraux, auxquel s’ajoutent les innombrables
sources et fumeroles présentes sur toute l’île. Un
patrimoine que Strabon considérait «une mine
d’or», exploité par les centres de bien-être
modernes immergés dans des paysages
exceptionnels, comme les célèbres parcs
hydrothermaux. Piscines d’eaux chaudes,
saunas, hydromassages, bains japonais et bains
turcs, soins esthétiques et soins médicaux,
restaurants et snack bar sont entourés de jardins
soignés à la végétation luxuriante: tout cela à
deux pas de la mer, où chaises longues et
parasols vous attendent bien rangés. Sans
oublier, les centres dédiés au bien-être, que l’on
trouve dans les hôtels les plus prestigieux comme
dans les plus modestes. Bref, ceux qui souhaitent
se consacrer aux soins du corps et de l’esprit,
n’auront, à Ischia, que l’embarras du choix.
Outre la mer, il y a tant de choses à voir. A
commencer par le monument emblématique de
l’île, la forteresse aragonaise à Ischia Ponte.
Bâtie sur un îlot de roche volcanique, relié à la
terre ferme par une route construite par
Alphonse I d’Aragon en 1438, la forteresse est
en réalité une véritable citadelle, avec ses rues,
ses églises, une prison et même un petit hôtel,
à l’abri des regards. La vue que l’on a des
terrasses à pic sur la mer est magnifique. Le
sanctuaire de Sainte Restitute à Lacco
Ameno mérite également une visite. Par la
crypte on accède aux fouilles archéologiques de
la basilique paléochrétienne, et les objets
rassemblés raccontent l’histoire de l’île des
grecs aux premiers chrétiens. Dans le Musée
Archéologique de Pithecusae, les vases et
les bijoux témoignent du vaste réseau
d’échanges commerciaux établi par les
pithecusains, qui habitaient l’île dans l’antiquité.
Pour terminer, l’église du Secours à Forio
d’Ischia, où les marins venaient rendre grâce
pour les périples auxquels ils avaient échappé.
Située sur un promontoire tourné vers l’ouest,
l’église frappe par la simplicité de sa façade
blanche qui se découpe contre le bleu de la
mer: c’est au coucher du soleil un lieu idéal
pour une promenade romantique.
Ischia.
Lacco Ameno
Événements
Pâques
_Procession du Vendredi
Saint
Procida
Lundi de Pâques
_Course de l’ange
Ischia (Forio)
15 mai
_Fête de sainte Restitute
Ischia (Lacco Ameno)
23-24 juin
_Fête de la ’ndrezzata
(danse populaire)
Ischia (Barano)
Juillet
_Fête de sainte Anne
(procession sur la mer,
26 juillet)
Ischia (baie de
Cartaromana)
Août
_Fête du citron
Procida
Septembre
_Forio Arts & Saveurs
Ischia (Forio)
Voyageurs célèbres
Enfin Ischia… la côte est enchanteresse; elle monte
doucement jusqu’à une haute colline, couverte
de verdure, de jardins et de vignes.
Guy de Maupassant, 1885
Septembre-octobre
_Festival Visconti (cinéma)
Ischia (Forio)
Novembre
_Fête du vin
Ischia (Forio)
Caserta Benevento
Litorale
domizio
Avellino
Napoli
Salerno
Sur la Côte domitienne,
entre hérons, pins
et langues de sable
i
31
30
À NE PAS MANQUER
Licola
Marina di Varcaturo
Mondragone
Baia Domizia
La côte domitienne est célèbre pour ses longs
kilomètres de plages de sable blanc. Le
paysage, «dessiné» par les fines bandes de
sable et le vert des pinèdes, se déroule le long
de l’antique via Domitienne, construite par
ordre de l’empereur Domitien au Ier siècle ap.
J.-C., dans le but de réduire les distances entre
la capitale et ses lieux de villegiature favoris,
Baïes surtout. Importante destination
touristique, toute la région propose hôtels,
resorts, pensions et camping. Très fréquentée
en été, notamment par des familles avec des
enfants et par les jeunes, c’est un lieu agréable
également hors saison touristique, lorsque les
routes sont moins encombrées. C’est une
région de grands espaces et aux nombreuses
ressources: une mer tranquille, une nature
préservée (la Réserve Naturelle régionale de
l’embouchure du Volturne et de la Côte de
Licola, et le Parc Naturel Régional
Roccamonfina-Embouchure du Garigliano),
un vin, le Falerno, apprécié déjà par Virgile,
Horace et Pline. Ceux qui cherchent la détente
peuvent se rendre à Bagni di Mondragone, dans
les thermes dont le nom évoque Sinuessa, la
colonie romaine de l’antiquité célèbre pour ses
eaux thermales (les vestiges sont encore
visibles). Cela vaut la peine de visiter
également l’une des nombreuses fromageries
de la région de Mondragone, Castelvolturno et
Cellole, pour assister à la préparation de la
mozzarelle au lait de bufflone, qui se fait
encore selon des procédés artisanaux.
Ente Provinciale
per il Turismo di Caserta
Palais Royal
tél. 0823 322233
www.casertaturismo.it
Le long de la côte nord,
de Licola à Baia Domizia
32
En venant des Champs Phlégréens, le premier
village de la côte que l’on rencontre est Licola,
une localité balnéaire connue pour ses plages
larges et tranquilles. Face à la mer, une belle
pinède accueille hôtels, maisons de vacances,
camping et structures sportives. Plus loin se
trouve Marina di Varcaturo, l’une des
destinations favorites des jeunes. Ses plages, dont
la célèbre Varca d’Oro, sont spacieuses et bien
aménagées, avec piscines à hydromassage et
offrent de nombreuses possibilités de pratiquer
des activités sportives (gymnastique, beach
volley), ou simplement, de se détendre. On peut
dormir près de la plage, dans des hôtels,
résidences et camping immergés dans la nature.
Encore quelques kilomètres et voici, sur la droite,
Lago Patria. Près du lac, se dressait dans
l’antiquité la ville de Liternum, dont on peut voir
quelques vestiges. La via domitienne se poursuit
La côte
domitienne
longeant les nombreux villages de la côte: Marina
di Lago Patria, Ischitella Lido, Villaggio
Coppola. La région, bien aménagée sur le plan
touristique, attire chaque année des milliers de
visiteurs. La côte, interrompue peu après par
l’embouchure du Volturne, se poursuit ensuite
avec d’autres plages. Deux choses à ne pas
manquer: la mozzarelle de Castelvolturno (mais
la région entière est le royaume des bufflones) et,
pour les passionnés de golf, un terrain à 9 trous.
En continuant la via domitienne on arrive à
Mondragone dont la station balnéaire était
déjà connue au temps des Romains pour ses
sources d’eau chaude. De l’antique Sinuessa,
qui a donné son nom à un établissement
thermal moderne, il subsiste quelques ruines.
Le touriste peut néanmoins compter sur des
hôtels, des restaurants, des camping et surtout
La côte domitienne
en 1 jour
La côte domitienne
en 3 jours
Licola
Réserve Naturelle Régionale
de l’embouchure du Volturne
et de la côte de Licola
Marina di Varcaturo
Licola
Réserve Naturelle Régionale
de l’embouchure du Volturne
et de la côte de Licola
Lac Patria
Marina di Varcaturo
Baia Domizia
Parc Naturel Régional de
Roccamonfina et de
l’embouchure du Garigliano
33
Promenade entre
dunes et pinèdes
La côte domitienne est
une région de grand
intérêt pour les
passionnés de
sciences naturelles. La
variété des espèces
naturelles est en effet
extraordinaire, et on y
trouve notamment le
lys marin, très
parfumé et rarissime.
La Réserve Naturelle
Régionale de
l’embouchure du
Vulturne et de la côte
de Licola abrite
également l’Oasis des
Variconi: des lacs
salés où vivent
poissons, amphibiens
et reptiles rares, et des
échassiers qui y
viennent hiberner. Les
enfants seront
fascinés.
Castel Volturno
Art et archéologie
Nature et Parcs
Pour les jeunes
Saveurs et arômes
Thermes et bien-être
Shopping
Ruines de Liternum
Réserve Naturelle Régionale
de l’embouchure du Volturne
et de la côte de Licola
Parc Naturel Régional
de Roccamonfina et de
l’embouchure du Garigliano
Baia Domizia
Marina di Varcaturo
Viande de buffle de Campanie
Châtaignes de Roccamonfina
Mozzarelle de bufflone Dop
Thermes de Mondragone
(Sinuessa)
Vins et produits régionaux
A la pêche
avec les marins
La pêche touristique est
l’une des activités
touristiques les plus
originales de la
Campanie. Les touristes
peuvent participer à de
véritables parties de
pêche, en observant
avec les pêcheurs le
plan de navigation, et
en aidant l’équipage
dans les manoeuvres,
l’installation et le
repêchage des filets. On
peut ainsi découvrir le
charme de la pêche en
haute mer dans des
lieux hors des
itinéraires touristiques.
Enfin, on partage le
déjeuner avec les
pêcheurs, qui
enseignent à leurs
invités les recettes de
délicieux plats de
poisson de la cuisine
34
sur des plages de sable aménagées avec tout le
confort nécessaire. En retrait de la côte on
aperçoit des étendues d’oliviers et de vignes.
Nous sommes dans la région du Falerno Doc,
un vin déjà très apprécié dans l’antiquité et
mondialement célèbre aujourd’hui pour son
élaboration soignée, pratiquée par les
prestigieuses entreprises vinicoles de la région.
Au centre du golfe de Gaète, peu avant
l’embouchure du Garigliano qui marque la
frontière entre la Campanie et le Latium, se
trouve Baia Domizia, la station touristique la
plus célèbre de la côte pour ses villages de
Marina di Varcaturo
Réserve Naturelle Régionale
de l’embouchure du Volturne
et de la côte de Licola
Vins
Falerno del Massico Doc
vacances immergés dans la nature à quelques
pas de la mer. Si les journées sont consacrées
au sport – aérobic, windsurf, canoé, acquagym
–, les nuits sont longues, passées dans les
nombreuses discothèques. Les villages de
vacances proposent des espaces réservés aux
enfants, où des équipes d’animateurs
organisent des jeux et des activités variées,
adaptés aux différents âges. Baia Domizia est en
fait une destination idéale pour des vacances en
famille, mais également pour les jeunes ou
pour les personnes qui cherchent simplement
un peu de détente.
En vacances
avec les enfants
35
traditionnelle. Cette
initiative est mise en
oeuvre dans de
nombreuses villes, du
nord au sud de la
région: Castelvolturno,
Bacoli, Pouzzoles,
Ischia, Procida, Naples,
Sorrente, Salerne,
Marina di Pisciotta.
Pour en savoir plus
s’adresser aux offices
de tourisme des villes
concernées.
Événements
Août
_Fête du Falerno
et de la mozzarrelle
de bufflone
Cellole
Septembre
_Concours oenologique
«Immortale Falernum»
Falciano del Massico
Octobre
_Fête de la châtaigne
Roccamonfina
Voyageurs célèbres
Quoique le regard se perde,
il est frappé par tant de
richesse. Voici un vaste
champ de céréales, au
printemps… on ne voit
qu’un mouvement carressé
par le vent comme sur les
jeunes moissons de nos
campagnes. Il n’y a pas une
tâche sombre ou blanche.
Rien d’autre que du vert.
L’heureuse Campanie
s’estompe dans le lointain.
André Maurel, 1911
Filets de pêcheurs
à l’embouchure
du Volturne
Caserta
Benevento
Avellino
Napoli
Penisola Salerno
sorrentina
Citrons, oliviers et criques
de rêve: la péninsule
de Sorrente
i
37
36
À NE PAS MANQUER
Vico Equense
Sorrente
Massa Lubrense
Baie de Ieranto
Parc Marine de la
Pointe de Sorrente
Célèbre dans le monde entier, la péninsule de
Sorrente, avec ses paysages et ses parfums, a
conquis dès le XVIIIe siècle ses hôtes illustres:
les jeunes intellectuels et artistes accouraient
alors en Italie de toute l’Europe du nord, pour
parfaire leur formation, dans le cadre du Grand
Tour. Mais depuis bien des siècles déjà, le
climat tempéré et le charme des paysages
avaient séduit les Romains qui, à l’époque
d’Auguste, y firent construire de somptueuses
villas. Aujourd’hui, comme chante Lucio Dalla
dans Caruso (chanson écrite justement à
Sorrente en souvenir du célèbre ténor), ces
lieux sont encore ceux «où la mer scintille et le
vent souffle fort». Les côtes de la péninsule
sont en plusieurs endroits arides et sauvages,
et descendent à pic dans la mer, réservant des
vues époustouflantes. Le tourisme balnéaire y
est pourtant développé et varié, attiré par les
nombreuses plages et criques, facilement
accessibles et bordées d’eaux transparentes.
Ente Provinciale
per il Turismo di Napoli
piazza dei Martiri 58
tél. 081 4107211
www.eptnapoli.info
Azienda Autonoma
di Cura Soggiorno
e Turismo
di Castellammare
di Stabia
piazza Matteotti 34
tél. 081 8711334
Azienda Autonoma
di Cura Soggiorno
e Turismo di Sorrento
e Sant’Agnello
via L. De Maio 35
tél. 081 8074033
www.sorrentotourism.com
Azienda Autonoma
di Cura Soggiorno
e Turismo
di Vico Equense
via San Ciro 16
tél. 081 8798826
www.vicoturismo.it
Un tour de la Péninsule
de Sorrente
La péninsule en 1
jour
La péninsule en 3
jours
Vico Equense
Sorrente
Massa Lubrense
Baie de Ieranto
Castellamare di Stabia
Vico Equense
Sorrente
Bains de la Reine Jeanne
Massa Lubrense
38
Castellammare di Stabia, qui doit son nom à
sa forteresse médiévale sur la mer (Castrum ad
mare), est le point de départ des excursions
dans la Péninsule Sorrentine (il ne faut pas
oublier avant de partir, de goûter les délicieux
biscuits de Castellamare). En quittant la ville –
célèbre pour les vestiges des deux villas
d’époque impériale, les thermes «Antiques» et
«Nouvelles» et les chantiers navals – la route
qui suit la côte offre une vue superbe. Plus loin
se trouve le Scrajo, un établissement thermal
et balnéaire qui conjugue soins et bien-être
dans un cadre naturel de grande beauté. On
gagne ensuite Vico Equense, centre de
villégiature animé, doté de plages aménagées;
puis Seiano, précédé par une petite plage
entourée de hauts rochers, Marina di Equa. Il
ne faut pas oublier que toute la région est
renommée pour ses produits laitiers et ses
Le petit port de
Massa Lubrense
Baie de Ieranto
Nerano
Agerola
39
délicieux fromages…
Après avoir traversé des villages animés
comme Meta, Piano di Sorrento et
Sant’Agnello, l’on gagne à Sorrente. L’arrivée
par la mer est spectaculaire et permet de saisir
immédiatement l’âpre beauté de la côte. Près du
port se trouvent plusieurs établissements
balnéaires; d’autres se succèdent le long de la
route qui mène à Massa Lubrense. Si vous avez
choisi Sorrente pour un séjour en bord de mer
(c’est possible presque toute l’année grâce au
climat tempéré), vous pouvez compter sur les
nombreuses attractions naturelles, artistiques,
gastronomiques ainsi que sur le charme des
hôtels et des pensions et le confort des
camping. Pour une immersion totale dans la
nature, l’archéologie et les légendes, le site
idéal est celui des Bains de la Reine Jeanne,
un miroir d’eau séparé de la mer par un arc
Un musée entre les
agrumes et la mer
Petit mais ravissant, le
Musée Correale di
Terranova est installé
dans une demeure du
XVIIIe siècle qui
surplombe la mer.
Dans cette villa,
entourée d’un beau
jardin d’agrumes, le
parcours de la visite
se déroule sur
plusieurs étages: des
oeuvres de
marquetterie des
artisans de Sorrente,
aux tableaux et au
mobilier, des horloges
anciennes, aux
porcelaines orientales,
aux majoliques
italiennes et
étrangères.
Citrons
de la péninsule
sorrentine
Art et archéologie
Nature et Parcs
Pour les jeunes
Antiquarium de Stabies
(Castellamare di Stabia)
Musée Correale
di Terranova (Sorrente)
Musée de la marquetterie
(Sorrente)
Villa d’Ariane (Sorrente)
Parc Naturel Régional
des Monts Lattari
Réserve Naturelle Marine
de la Pointe Campanella
Nerano
Sorrente
Vico Equense
Saveurs et arômes
Biscuits de Castellamare
di Stabia
Crevettes de nasse
(Nerano)
Produits laitiers d’Agerola
Citrons de Sorrente
Noix de Sorrente
Huile vierge extra de la
Péninsule de Sorrente Dop
Pâtes de Gragnano
40
naturel creusé dans le rocher. Les ruines sont
probablement celles de la villa de Vedius
Pollion, riche patricien romain, mais la légende
raconte que la reine Jeanne d’Anjou venait y
retrouver ses amants.
De Sorrente, la route côtière mène, après 7 km
de vergers d’agrumes, d’oliviers et de vues
panoramiques, à Massa Lubrense, l’une des
localités touristiques les plus appréciées de la
péninsule pour l’équilibre qu’elle offre entre
tranquillité et mondanité. Massa possède un
certain nombre de plages, dont certaines sont
publiques (comme les rochers du port de
plaisance ou ceux de Fontanelle) et d’autres
privées. Elle est en outre bien reliée à Nerano
et à Marina del Cantone, où se trouvent des
plages de galets aménagées. Cette partie de la
côte, jusqu’à la Pointe Campanella et au-delà,
est particulièrement fascinante: baies, criques et
grottes donnent sur un miroir d’eau peuplé
Capri vue
de la Pointe
Campanella
Pizza «au mètre» (Vico
Equense)
Provolone des moines
(Vico Equense et environs)
Spaghetti aux courgettes
(Nerano)
Tresses de mozzarelle
(Massa Lubrense
et environs)
Thermes et bien-être
Shopping
Centres esthétiques
des grands hôtels
Thermes du Scrajo
Thermes de Stabies
Produits laitiers et
fromages
Limoncello de Sorrente
Meubles et objets
marquetés
Les crevettes de nasse
La Péninsule de
Sorrente est l’une des
quatre régions d’Italie
(avec Portofino, Filicudi
et l’Argentario) où
existe encore cette
espèce particulière de
crevette rose: le
parapandalo (crevette
rose), un crustacée
savoureux qui vit en
groupe à l’entrée des
grottes. Le pêcher n’est
pas facile et la
technique employée
dans la région de
Massa Lubrense, et en
particulier à Nerano, de
tradition très ancienne,
requiert l’emploi d’une
nasse. Les nasses sont
Vins
Penisola Sorrentina Doc
d’une faune riche et d’algues multicolores.
Il convient de louer une embarcation pour
l’explorer de plus près (la Coopérative des
pêcheurs du port de Massa Lubrense loue des
canots de pêcheurs et des bateaux à moteur,
éventuellement avec chauffeur).
L’un des lieux les plus fascinants de la côte est
la baie de Ieranto, qui fait face aux
«Faraglioni» de Capri. On y arrive aussi par
des sentiers qui serpentent entre les oliviers et
le maquis méditerranéen: et cela vaut la peine
car, vue d’en haut, la baie apparaît dans toute sa
splendeur. La légende désignait du reste cet
endroit comme la demeure des sirènes…
La Pointe Campanella est une autre des
beautés naturelles et paysagères, placée depuis
1997 sous tutelle, grâce à la création du Parc
Marin qui comprend également d’autres
villages de la péninsule. On y accède par la mer
après une magnifique promenade à mi-côte.
En vacances
avec les enfants
Funiculaire du Mont Faito
Musée Minéralogique de la
Campanie (Vico Equense)
Plages de Vico Equense
41
Une petite plage
de la Péninsule
de Sorrente
des paniers ronds en
jonc et myrthe, dotés
d’une embouchure
spéciale qui facilite
l’entrée des crevettes
mais en empêche la
sortie. Elles sont
tressées à la main
pendant l’hiver: pour en
faire une il faut parfois
jusqu’à 5000 noeuds!
Événements
Pâques
_Procession du vendredi
saint
Sorrente
Janvier
_Fête des pacchianelle
(traditions populaires,
saveurs, arômes)
Vico Equense
Mai
_Fête des oranges
Sorrente
Juin
_Fête des citrons
Massa Lubrense
Juillet
_Fête de la mer
Sant’Agnello
Juillet-août
_Eté musical de Sorrente
Sorrente
Août
_Fête de la mozzarelle
Agerola
Août-septembre
_Rencontres
Internationales de cinéma
Sorrente
Septembre
_Gragnano en pâtes
Gragnano
Caserta
Benevento
Capri, l’«île bleue»
Avellino
Napoli
Capri
Salerno
i
43
42
À NE PAS MANQUER
Marina Grande
Bains de Tibère
Marina Piccola
Arc naturel
Faraglioni
Grotta Bleue
Capri est l’une des îles les plus fascinantes du
monde et l’une des principales destinations du
tourisme international. Prolongement naturel de
la péninsule sorrentine, elle enchante depuis
des siècles écrivains, poètes, musiciens, et
peintres. De nombreux cinéastes l’ont choisie
comme décor de leurs films et maintes
célébrités fréquentent les terrasses de sa
fameuse «piazzetta». L’empereur romain Tibère,
qui y passa les dernières années de sa vie, fut
l’un des premiers admirateurs de l’île. Mélange
unique de nature, d’art, de culture et de
mondanité, Capri a peu de rivales au monde.
Mais qu’est-ce qui séduit dans cette île, qu’estce qui impressionne de manière indélébile le
visiteur, sinon cette mer incroyable? Avant tout,
les couleurs de la mer et des paysages de l’île:
le bleu intense des eaux profondes et le
turquoise des criques, le blanc des rochers
ensoleillés et le gris teinté de bleu des hautes
falaises, ou encore le vert de la végétation
méditerranéenne et le jaune des genêts en
fleurs…
Ente Provinciale
per il Turismo di Napoli
piazza dei Martiri 58
tél. 081 4107211
www.eptnapoli.info
Azienda Autonoma
di Cura Soggiorno
e Turismo di Capri
piazzetta Cerio 11
tél. 081 8375308
www.capritourism.com
informations:
piazzetta Umberto I
Capri
tél. 081 8370686
Marina Grande
Capri
tél. 081 8370634
via Giuseppe Orlandi
Anacapri
tél. 081 8371524
Capri et Anacapri
Capri en 1 jour
Marina Grande et Bains
de Tibère
La Grotte Bleue
Place Umberto I
(la «piazzetta»)
Capri en 3 jours
La Chartreuse SaintJacques
La via Krupp
Marina Piccola
La Pointe Tragara
et les Faraglioni
Marina Grande et les Bains
de Tibère
La Grotte Bleue
Place Umberto I
(la «piazzetta»)
La Villa Jovis et le “saut”
de Tibère
La Chartreuse SaintJacques
La via Krupp
Marina Piccola
La Pointe Tragara
et les Faraglioni
La Villa Saint-Michel
(Anacapri)
Mont Solaro (Anacapri)
45
44
Capri est fréquentée en toute saison,
notamment les week end. Mais ceux qui auront
la chance de la visiter au printemps ou en
automne, lorsque la douceur du climat permet
encore de se baigner et que l’île n’est pas trop
peuplée, auront la sensation de vivre quelques
jours au paradis. On débarque à Marina
Grande et, avec un bus ou le funiculaire, on
arrive à Capri, la principale ville de l’île,
interdite à la circulation. Au fur et à mesure que
l’on s’éloigne de la place Umberto I, véritable
«salon en plein air» connu comme la
«piazzetta», on a l’impression de pénétrer dans
un monde enchanté. La mer s’offre partout
dans des vues extraordinaires: par exemple du
belvédère de la Pointe Tragara, point d’arrivée
de la plus célèbre des promenades de Capri,
ou depuis le petit sentier qui mène à l’Arc
naturel, creusé par l’érosion dans la roche
calcaire.
Ou encore, depuis les virages de la via Krupp
qui conduit à Marina Piccola et à ses plages
qui font face des Faraglioni, symboles
incomparables du paysage de Capri.
Depuis Anacapri, l’autre ville de l’île, on peut
rejoindre les vestiges de la villa Damecuta, qui
surplombe la mer, et surtout la terrasse audessus de la célèbre Grotte Bleue. Symbole de
Capri avec les Faraglioni, la grotte a été
«découverte» (elle était en réalité connue des
habitants de l’île depuis l’antiquité) par le poète
allemand August Kopisch en 1826, et attire
depuis les touristes du monde entier.
Accessible seulement par la mer, elle doit son
nom aux extraordinaires effets de couleur que
l’on observe à l’intérieur: un phénomère de
réfraction de la lumière crée une irisation
magique qui illumine à travers l’eau les parois
profondes de la grotte. C’est d’ailleurs de la mer
que l’on profite le mieux des merveilles de
Capri: il suffit de se rendre au port, de louer un
canot ou un petit bateau à moteur et de partir à
la découverte de ses criques, des
renfoncements et des nombreuses grottes
creusées dans la roche. Pour un aperçu des
aménagements balnéaires, l’on peut
commencer par les établissements très
populaires de Marina Grande, proches du port.
La Grotte Bleue
Voyageurs célèbres
Art et archéologie
Nature et Parcs
Pour les jeunes
Saveurs et arômes
Bains de Tibère
Maison rouge (Anacapri)
Chartreuse Saint-Jacques
Eglise Saint-Étienne
Musée archéologique
«I. Cerio»
Villa Jovis
Villa Malaparte
Villa Saint-Michel
(Anacapri)
Mont Solaro (Anacapri)
Oasis du Mont
Barberousse (Anacapri)
Parc d’Auguste
Anacapri
La «piazzetta»
Via Camerelle
Salade «caprese»
Limoncello de Capri
Ravioli de Capri
Gâteau “caprese”
Soupe de gesses
(Anacapri)
Vins
Capri Doc
Je me retrouvai soudain dans une grotte extraordinaire et
poussai un cri d’émerveillement involontaire. Devant, autour,
au-dessus de moi, je voyais des choses merveilleuses
impossibles à décrire. Imaginez une caverne complètement
bleue, comme si Dieu s’était amusé à construire une tente
avec quelques morceaux de firmament.
Alexandre Dumas, 1835
Thermes et bien-être
Shopping
Centres esthétiques
des grands hôtels
Limoncello de Capri
“Mode de Capri”
Parfums de Capri
Sandales de Capri
Vins
L’échelle phénicienne
La haute paroi calcaire
qui sépare Capri
d’Anacapri est traversée
par un chemin très
ancien qui, partant de
Marina Grande, monte
presque à la verticale
jusqu’au rocher où fut
construite la Villa
Saint-Michel. La
promenade réserve des
panoramas
inoubliables. Il est
naturellement
préférable de prendre
les 800 marches en
descendant!
Un établissement
balnéaire
46
De là part également le bateau qui mène aux
Bains de Tibère: une petite plage de galets qui
longe les ruines du palais en bord la mer, l’une
des douze «villas» que l’empereur se fit
construire sur l’île. À Marina Piccola, se trouve
l’une des plages «historiques» de l’île: la
Chanson de la mer. L’établissement fut ouvert
en 1936, sur l’initiative du cinéaste Monty
Banks qui décida d’ouvrir aux touristes la
résidence d’Emil von Behring, inventeur du
sérum antidiphtérique. C’est devenu depuis un
des centres de la vie mondaine de l’île. Mais les
établissements balnéaires de Marina Piccola
sont nombreux: ses installations en bois et ses
petites plages de galets offrent parasols et
chaises longues. On trouve d’autres plages bien
équipées du côté des Faraglioni et, à Anacapri,
à la Pointe Carena, près du phare, et près de la
Grotte Bleue. Pour ceux qui arrivent en bateau,
Marina Grande possède un port équipé. Au
moins une fois par an s’y déroulent des
concours de voile de niveau international.
Mais la mer n’est pas le seul intérêt de l’île, qui
possède plusieurs musées, sites archéologiques
et demeures historiques. Le Musée Ignazio
Cerio, à Capri, retrace l’histoire de l’île; les
ruines imposantes de Villa Jovis évoquent la
grandeur des résidences impériales; la
Chartreuse Saint-Jacques conserve des
témoignages artistiques prestigieux et réserve
des vues panoramiques de grande beauté. Il faut
visiter également à Anacapri l’église SaintMichel avec son superbe pavement en
majolique et la Villa Saint-Michel construite
par le médecin suédois Axel Munthe, qui a
raconté sa passion pour Capri dans un roman
célèbre. On peut grimper en funiculaire au Mont
Solaro, pour jouir d’une vue à 360° sur les
golfes de Naples et de Salerne.
En vacances avec les
enfants
Bains de Tibère
Funiculaire du Mont Solaro
Grotte Bleue
Via Krupp
47
Via Krupp
Événements
14 mai
_Fête de Saint-Constance
(procession au bord
de la mer
et sur la «piazzetta»)
Capri
Mai
_Semaine de la voile
des «Trois golfes»
Juin-août
_Concerts au coucher
du soleil
(musique classique)
Anacapri
Juillet
_Marathon du Golfe CapriNaples
Capri
Août
_Festival international
de folklore
Anacapri
Septembre
_Settembrata anacaprese
(fête du raisin)
Anacapri
Décembre
_Festival du film de Capri
Anacapri
_Saint-Sylvestre
sur la «piazzetta»
(feux d’artifice)
Capri
Caserta
Benevento
Avellino
Napoli
Entre le ciel et la mer:
la Côte Amalfitaine
Costiera Salerno
amalfitana
i
49
48
À NE PAS MANQUER
Amalfi
Ravello
Fjord de Furore
Positano
C’est la terre des sirènes qui enchantèrent
Ulysse, où règne une nature encore sauvage,
une mer couleur émeraude, des maisons
accrochées aux rochers et des églises aux
coupoles de majolique.
Amalfi, Ravello, Positano, Furore…chaque
recoin de la Côte Amalfitaine est un coin de
paradis; chaque vue reste gravée dans la
mémoire et au fond des coeurs des visiteurs;
chaque lieu est riche d’attraits naturels et
culturels: l’on voudrait tout voir, et l’on désire
toujours revenir.
Ente Provinciale
per il Turismo di Salerno
via Velia, 15
tel. 089 230407
Azienda Autonoma
di Cura Soggiorno
e Turismo di Amalfi
via delle Repubbliche
Marinare
tel. 089 871107
www.azienturismoamalfi.com
Azienda Autonoma
di Cura Soggiorno
e Turismo di Maiori
corso Reginna 73
tel. 089 877452
Azienda Autonoma
di Cura Soggiorno
e Turismo di Positano
via del Saracino 4
tel. 089 875067
www.aziendaturismopositano.it
Azienda Autonoma
di Cura Soggiorno
e Turismo di Ravello
via Roma 18 bis
tel. 089 857096
www.ravellotime.it
Azienda Autonoma
di Cura Soggiorno
e Turismo di Vietri
sul Mare
piazza Matteotti
tel. 089 211285
De Vietri sul mare
à Sant’Agata sui due Golfi
La Côte Amalfitaine
en 1 jour
La Côte Amalfitaine
en 3 jours
Ravello
Amalfi
Positano
Vietri sul mare
Ravello
Amalfi
Fjord de Furore
Grotte de l’émeraude
Positano
Archipel Li Galli
Sant’Agata sui due Golfi
51
50
Parcourue par la SS 163 (l’ancienne voie
carrossable inaugurée en 1840), La “divine”
Côte, réserve à chaque virage une vue
magnifique sur une côte découpée et escarpée.
En venant de Salerne, la première localité
balnéaire que l’on traverse est Vietri sul mare.
À un kilomètre du centre se trouve la plage très
fréquentée de Marina di Vietri, avec la Tour
Crestarella d’où on accède à une autre plage.
Vietri est connue non seulement pour ses
plages mais aussi pour ses céramiques très
colorées, une tradition qui remonte au XVe
siècle. Après avoir dépassé les rochers des
Deux Frères et la Pointe de Fuenti, au pied de
laquelle se trouvent les vestiges d’un port
romain, on arrive à la plage de Cetara,
ancienne forteresse des Sarrasins: son nom
dérive du latin cetariae («pêcher le thon»). Peu
après la plage de Marina di Erchie, avec la
tour du même nom, l’on découvre le Cap de
l’Ours, un énorme rocher noir, très découpé, à
pic sur la mer. On arrive ensuite, au débouché
de la vallée de Tramonti, à Maiori, un centre de
villégiature moderne qui possède la plus
grande plage de toute la Côte amalfitaine, et est
pour cette raison particulièrement apprécié des
familles. Peu après, la tranquille et charmante
Minori. La SS 163 poursuit ensuite vers
Atrani, un ancien bourg habité autrefois par les
familles nobles de la République maritime
d’Amalfi où l’on couronnait et enterrait les
doges.
Pour les amateurs
de musique
Le célèbre Festival de
Ravello et l’Amalfi
Coast Music & Arts
(qui se déroule dans
plusieurs villages de
la Côte) proposent
chaque été un
programme de
concerts et de
spectacles dans des
lieux d’une beauté
extraordinaire,
immergés dans un
paysage sans égal.
Une déviation obligatoire mène à Ravello, où
règne une atmosphère magique, loin des
mondanités. Les jardins de la Villa Rufolo ont
inspiré Richard Wagner qui y composa son
Parsifal; et l’on jouit depuis le célèbre belvédère
de la Villa Cimbrone d’une des vues les plus
romantiques de la Côte.
Revenus sur la côte, à environ un kilomètre de
Atrani, se trouve Amalfi et ses nombreuses
plages, dont les noms évoquent les beautés de la
mer: Plage bleue, Plage des sirènes, L’émeraude,
Marina Grande, Étoile des mers… La plus
ancienne des quatre Républiques maritimes
conserve intact son charme: coincée entre la
montagne et la mer, parcourue d’un dédale de
ruelles étroites, elle vante de nombreux édifices
Amalfi
Art et archéologie
Nature et Parcs
Pour les jeunes
Saveurs et arômes
Thermes et bien-être
Shopping
Cathédrale d’Amalfi
Cathédrale de Ravello
Musée du papier (Amalfi)
Musée de la céramique
(Vietri sul Mare)
Villa Cimbrone (Ravello)
Villa Rufolo (Ravello)
Parc Naturel Régional
des Monts Lattari
Parc Naturel Régional
et Oasis Decimare
Réserve Naturelle Marine
de la Pointe Campanella
Réserve Naturelle Nationale
de la Vallée des Forges
Amalfi
Maiori
Positano
Praiano
Colature d’anchois
(Cetara)
Citrons d’Amalfi
Thon rouge de Cetara
Centres esthétiques
des grands hôtels
Céramiques de Vietri
sul mare
Limoncello d’Amalfi
“Mode de Positano”
Vins
Vins
Côte d’Amalfi Doc
En vacances
avec les enfants
Musée du papier (Amalfi)
Positano
Réserve Naturelle
Nationale de la Vallée
des Forges
Plage de Maiori
Grotte
de l’Émeraude
52
médiévaux aux formes byzantines, et des trésors
artistiques comme la Cathédrale et le cloître du
Paradis, avec sa splendide structure d’arcs
entrecroisés. Le souvenir de ce glorieux passé
est encore très présent dans la tradition
amalfitaine: depuis 1954 se déroule ici, en
alternance avec Pise, Gênes et Venise, la Régate
des anciennes républiques maritimes, où les huit
rameurs et le timonier affrontent leurs
adversaires sur d’imposantes barques d’époque
ornées de figures de poupe et de proue sculptées
en bois doré.
Si l’on désire ensuite faire une promenade dans la
nature, le village d’Agerola, perché dans les
Monts Lattari, est un endroit idéal pour admirer,
depuis ses terrasses naturelles, les beautés de la
Côte amalfitaine. En été, les fêtes du village sont
l’occasion de déguster les produits régionaux, et
en particulier les produits laitiers et les fromages.
53
En quittant Amalfi, on arrive à une fourche qui
mène, après 6 kilomètres de virages
spectaculaires, dans la partie haute de Furore,
village perché sur les pentes des Monts Lattari.
Le paysage ressemble aux Dolomites. On
descend vers la mer par un long escalier
construit à l’époque de la République d’Amalfi
(l’accès au fjord par la route de la côte est plus
facile) et on arrive à Conca dei Marini,
autrefois un important centre de commerce.
On débouche immédiatement sur une place qui
mène, par un ascenseur, à la Grotte de
l’Émeraude, surnommée ainsi en raison de la
couleur de l’eau qui reflète la lumière
provenant dessous les rochers. La grotte a
également une entrée par la mer, et présente de
nombreux stalactites et stalagmites. Peu après
Furore, on arrive à Praiano et à la délicieuse
plage de Marina di Praia, à laquelle on accède
par une route creusée dans la roche, puis à
Voyageurs célèbres
Positano frappe profondément. C’est un endroit de rêve
qui semble irréel jusqu’à ce qu’on y soit mais dont
on ressent avec nostalgie la réalité profonde lorsqu’on
l’a quitté. Ses maisons s’accrochent sur des pentes
tellement raides qu’elles ressembleraient à des rochers
sans les maisons qui s’y découpent… L’eau de la petite
baie ronde, d’un bleu et d’un vert incroyables, borde
doucement une plage de petits galets.
John Steinbeck, 1975
Praiano
Le papier d’Amalfi
Considéré comme un
des papiers les plus
raffinés (il est utilisé
notamment au
Vatican), le papier
d’Amalfi témoigne
d’une longue tradition.
Les Amalfitains
découvrirent le papier
à l’époque de la
République maritime,
grâce aux échanges
avec le monde arabe
où il était fabriqué
selon des techniques
venues de Chine.
Après avoir percé les
secrets du métier, les
Amalfitains
commencèrent à le
fabriquer, profitant des
cours d’eau de la
vallée des moulins. La
fabrique de papier
Amatruda, la plus
vieille d’Europe,
perpétue encore
aujourd’hui cette
tradition. Le Musée du
papier conserve des
machines d’origine et
une bibliothèque
d’environ trois cents
volumes.
L’archipel
Li galli
54
Vettica Maggiore connue pour ses eaux
transparentes.
Encore quelques kilomètres et on arrive à
Positano, l’une des «perles» touristiques de la
Méditerranée, avec ses grappes de maisons aux
couleurs pastel qui émergent d’une végétation
dense. Ses ruelles regorgent de boutiques à la
mode qui ont fait connaître le «style Positano»
dans le monde entier sans détruire le charme de
ce qui n’était autrefois qu’un village de
pêcheurs, devenu aujourd’hui une destination
touristique internationale qui compte quelques
uns des plus beaux hôtels du monde. Parmi les
nombreuses plages, la Grande Plage on l’on
Positano
ne se rend pas seulement pour se baigner ou se
faire bronzer mais surtout pour voir et être vu.
La délicieuse plage de Fornillo doit son nom
aux fours utilisés ici pour la fabrication du pain
dès l’époque romaine. À quelques milles de la
côte on aperçoit l’archipel des Li Galli, trois îles
entourées d’une mer d’un bleu profond: le Gallo
lungo, la Rotonda et le Castelluccio, demeure
des sirènes qui enchantèrent Ulysse.
La SS 163 se termine à Sant’Agata sui due
Golfi, qui marque la «limite» entre la Côte
amalfitaine et la Côte de Sorrente. D’en haut, la
vue spectaculaire embrasse les golfes de
Naples et de Salerne.
55
Vacances de vip…
Extravagante,
fascinante, snob: nous
parlons de Positano, où
le shah de Perse, Reza
Palhevi a choisi de
passer sa lune de miel,
et le cinéaste Franco
Zeffirelli possède une
résidence depuis
plusieurs années. Ses
ruelles ont vu défiler
toutes les stars
d’Hollywood (Anthony
Quinn, Liza Minnelli,
Elizabeth Taylor, Roman
Polanski, Mel Brooks,
Matt Dillon…); les
gourous de la mode
(Jean-Paul Gaultier,
Nicola Trussardi,
Moschino…); les
grands noms de l’art et
du spectacle
(Tennessee Williams,
Leonard Bernstein,
Eduardo De Filippo,
Mick Jagger…).
Événements
Avril-juin
_Musique de chambre
Ravello
Juin ou juillet
_Régate des Quatre
Républiques maritimes
(tous les quatre ans)
Amalfi
Juin-juillet
_Amalfi Coast Music &
Arts Festival
différents villages de la
Côte Amalfitaine
Juin-septembre
_Minori en couleurs
(musique, art, spectacle,
culture)
Minori
_Concerts d’été
Raito (villa Guariglia)
Juillet
_Fête du thon
Cetara
Juillet-août
_Jazz on the Coast
Minori
Juillet-septembre
_Festival de Ravello
(musique, théâtre,
expositions)
Ravello
Juillet-octobre
_Été de Positano
(musique, art, spectacle,
culture)
Positano
Août
_Fête du poisson bleu
Atrani
_Débarquement des
Sarrasins
Positano
Septembre
_Déguste Minori
(oenograstronomie,
culture, spectacle)
Minori
Décembre
_Nouvel An byzantin
Amalfi
Caserta
Benevento
Avellino
Napoli
Le Cilento: les eaux pures
de la légende
Salerno
Cilento
i
57
56
À NE PAS MANQUER
Marina di Pollica
Ascea
Punta Licosa
Palinuro et Marina
di Camerota
La crique des Infreschi
Scario
Des plages magnifiques, presque sans fin,
accueillent le visiteur qui emprunte la route
longeant la côte au sud de Salerne, en direction
du Cilento où les eaux transparentes baignent
les berges découpées, interrompues par de
longues langues de sable qui se glissent entre
les rochers. Toute la côte est ponctuée par les
pavillons bleus de Legambiente qui indiquent la
pureté de l’eau: Agropoli, Castellabate, Punta
Licosa, Ascea, Pisciotta, Palinuro, Marina di
Camerota, Sapri… La côte est interrompue par
l’embouchure du fleuve Sélé qui, après un long
parcours, vient mêler ses eaux abondantes aux
flots marins. La région fait partie de la Réserve
Naturelle de l’embouchure du Sélé-Tanagro.
Près de l’embouchure, entre les herbes et les
fleurs des champs, on peut visiter les ruines du
sanctuaire de Héra Argiva dont la découverte
– l’une des plus importantes du XXe siècle – est
évoquée au Museo Narrante. Mais le site
archéologique le plus extraordinaire de la région
(et l’un des plus importants au monde) est celui
de Paestum, avec ses magnifiques temples
doriques. L’intérieur des terres est également à
découvrir: la Chartreuse de Padula, déclarée
Patrimoine Mondial par l’Unesco; les eaux
thermales de Contursi Terme et de Montesano
sulla Marcellana qui conjuguent santé et bienêtre; d’anciens villages pleins de charme comme
Teggiano; des espaces naturels encore intacts
comme le Parc du Cilento et du Vallo di
Diano, second parc italien pour sa superficie:
collines, vallées, forêts, fleuves, cascades et une
grande variété d’espèces animales, de l’aigle
royal à la loutre, symbole du parc. À ne pas
manquer non plus: la visite de la spectaculaire
Grotte de Pertosa/Auletta.
Ente Provinciale
per il Turismo di
Salerno
via Velia 15
tel. 089 230407
Azienda Autonoma
di Cura Soggiorno
e Turismo di Paestum
via Magna Grecia 887
tel. 0828 811016
www.infopaestum.it
Sur les pas d’Énée
le Cilento en 1 jour
Le Cilento en 3 jours
Paestum
La Pointe de Licosa
Palinuro
Paestum
La Pointe de Licosa
Le site archéologique
de Vélia
Les plages de Palinuro
et de Marina di Camerota
58
Parc National du Cilento
et du Vallo di Diano
Grottes de Castelcivita
et de Pertosa/Auletta
Chartreuse de Padula
Teggiano
Paestum
Si le nombre des touristes qui visitent de nos
jours le Cilento augmente continuellement, le
mérite en revient à cette mer limpide mais aussi
aux sites archéologiques de grande importance
comme Paestum, dont les temples doriques
incarnent parfaitement, par leur harmonie, le
concept «classique» de l’architecture grecque.
Pendant les nuits d’été, tout le site
archéologique est illuminé avec des effets
spectaculaires, et la musique accompagne le
visiteur dans un voyage à travers le temps. Non
loin se trouve Agropoli, une station balnéaire
très fréquentée qui possède un centre historique
bien conservé et la splendide plage «du Lac»
ainsi surnommée car la mer, protégée par une
baie profonde, y est presque immobile. Toute la
région est aménagée pour l’accueil des touristes
et les camping sur la plage sont nombreux.
La route s’éloigne ensuite de la mer pour la
rejoindre au niveau de Castellabate, qui doit
son nom au château construit en 1123 sur
ordre de l’abbé de Cava. Arrivé sur la côte, voici
Santa Maria di Castellabate, qui conserve
intacte la magie d’un village de marins et San
Marco di Castellabate, lieu de villégiature
doté d’un petit port, d’infrastructures
touristiques et sportives et d’une belle plage.
Plus loin, le promontoire de la Pointe Licosa,
que l’on gravit par une route non goudronnée
qui serpente entre les pins. La vue est
splendide et la mer, transparente, fait la joie des
amateurs de plongée sous-marine.
La route du littoral poursuit en direction de
La pointe de Licosa
Art et archéologie
Nature et Parcs
Pour les jeunes
Saveurs et arômes
Chartreuse de Padula
Paestum
Sanctuaire de Héra Argiva
Vélia
Grotte de Castelcivita
et de Pertosa/Auletta
Parc National du Cilento
et du Vallo di Diano
Agropoli
Marina di Cameroto
Palinuro
Scario
Anchois de Menaica
(Pisciotta)
Langouste du golfe
de Salerne
Artichaud de Paestum
Viande de buffle
de Campanie (Paestum
et environs)
Haricots de Controne
Mozzarelle de bufflone
Dop (Paestum et environs)
Huile d’olive vierge extra
Colline Salernitane Dop
Vins
Castel San Lorenzo Doc
Cilento Doc
59
Palinuro et
Camerota entre
mythe et légende
Le nom du Cap de
Palinuro dériverait du
capitaine, célébré par
Virgile dans l’Énéide.
Palinuro était aux
commandes du navire
en route vers les côtes
italiennes lorsque,
gagné par le sommeil,
il tomba à la mer et se
noya. Selon une autre
légende, Palinuro
tomba à l’eau alors
qu’il tentait de suivre
Kamaratòn, la jeune
femme dont il s’était
épris en vain:
transformée en rocher
par Vénus pour la
punir de sa cruauté, la
jeune femme serait
devenue le rocher de
Camerota. Le symbole
de Palinuro est le
grand Arc naturel, une
roche modelée par les
vents.
Thermes et bien-être
Shopping
Contursi Terme
Montesano
sulla Marcellana
Paniers en châtaigner
tressé
Objets en cuivre et fer
forgé
Vins et produits régionaux
En vacances
avec les enfants
Musée de Héra Argiva
Parc National du Cilento
et du Vallo di Diano
Promenade nocturne entre
les temples de Paestum
Plages entre Palinuro
et Marina di Camerota
61
60
Acciaroli, un bourg apprécié par Hemingway et
fréquenté de nos jours par les familles en
vacances. Les villages de Pioppi, qui possède
un intéressant Musée de la mer, et de Marina
di Casalvelino présentent tous deux de bonnes
infrastructures touristiques. Au-delà du cours
de l’Alento, voilà le site archéologique de
Vélia, l’antique cité grecque d’Elea. En revenant
vers la mer, on arrive à Pollica, célèbre pour
ses plages de sable fin et doré, et à Marina di
Ascea, une localité balnéaire moderne qui
possède une plage extraordinaire. Peu après,
Marina di Pisciotta est l’un des centres
historiques les mieux conservés de la région.
Après Caprioli, longeant les langues de sables et
les criques rocheuses, on arrive à Palinuro, la
plus importante localité balnéaire du Cilento: des
plages exquises, une côte pleine de petites
criques, des infrastructures hôtelières nombreuses
et variées, un port bien aménagé. Il est possible de
louer dans le port des bateaux pour partir visiter
les nombreuses grottes de la région, de la Grotte
Bleue à la Grotte des ossements, dans laquelle on
a retrouvé des vestiges préhistoriques. Mais c’est
toute la mer qui à Palinuro étonne par ses
couleurs intenses. Des fonds extraordinaires pour
les amateurs de plongée sous-marine, avec une
variété exceptionnelle d’espèces végétales et une
abondance de poissons: mérous, sérioles,
langoustes…
Après avoir traversé le fleuve Mingardo, qui se
jette dans la mer près de l’Arc naturel, en
longeant de longs bancs de sables, on arrive à
Marina di Camerota, une station balnéaire
célèbre et bien équipée, avec un port et beaucoup
de belles plages. Ici aussi un tour en barque
permet de visiter les nombreuses grottes,
émergées ou sous-marines, et surtout de se
baigner dans les eaux limpides de la Crique des
Infreschi, à la forme parfaitement semi-circulaire.
Les grottes
de Camerota
Des infiltrations d’eau
ont donné naissance
aux grottes terrestres,
côtières et sousmarines que l’on
trouve tout le long de
la côte du Cilento,
notamment près de
Marina di Camerota;
certaines étaient
utilisées il y a encore
peu de temps, d’autres
ont été privées depuis
des siècles de l’arrivée
de l’eau. La grotte de
Cala Bianca est
désormais un fossile
rempli d’amas de
pierres; dans les
grottes marines en
revanche, les pierres
ne se sont pas
accumulées en raison
de l’action de la mer.
Dans certaines grottes
(grotte de la Crique,
du Tertre, de la
Serrure) on a retrouvé
des traces d’habitats
préhistoriques.
La côte entre Palinuro
et Marina di Camerota
Marina di Camerota.
Cala Luna
Voyageurs célèbres
62
On accède à la crique par la mer, ou après une
marche de deux heures, rude mais agrémentée
d’une vue splendide.
D’autres petites plages sauvages, comme la Crique
de la Lune et la Crique Blanche, ne sont
accessibles qu’en bateau et constituent les recoins
les mieux préservés de la côte thyrénienne. Toute
la partie entre Palinuro et Marina di Camerota
constitue une destination idéale pour des vacances
sous le signe de la nature et de la détente. Les
structures hôtelières de la région sont très variées:
hôtels, petites pensions, villages vacances,
maisons à louer, camping, agritourismes,
bed&breakfast. Petits et grands, familles et
célibataires, amateurs de repos et de dêtente et
fêtards: cette région saura vous satisfaire, et
surtout vous séduire, même les plus exigeants!
De Marina di Camerota, la route nationale
monte vers l’intérieur de la péninsule pour
déboucher ensuite sur le golfe de Policastro,
une large baie avec d’imposants promontoires
rocheux, des grottes marines et de petites
plages abritées. La première localité que l’on
rencontre est Scario, pittoresque village avec
une promenade ornée de palmiers et de
lauriers, de belles plages et un des ports les
mieux équipés de la région. Après Policastro
Bussentino, qui donne son nom à tout le golfe,
on arrive à Sapri, un centre touristique
moderne avec un port bien aménagé. C’est ici
qu’eut lieu en 1857 l’expédition manquée contre
les Bourbons menée par Carlo Pisacane, dont
le débarquement est commémoré chaque année
par une représentation en costumes d’époque.
Palinuro.
L’Arc Naturel
Une vue de la Crique des
Infreschi
Deux vigoureux pêcheurs
nous emmenèrent
rapidement loin du village et
de la tour du baron vers les
eaux de la Pointe de
Licosa… à un peu plus
d’une lieue de Castellabate;
et, en passant devant le
petit îlot rocheux,
aujourd’hui appelé Licosa, à
la quelle se rapporte la
tradition des Sirènes, nous
regagnâmes la terre ferme.
Arthur John Strutt, 1842
63
Événements
Juillet
_Cilento à table
Acciaroli
Août
_Cilento des délices. Fête
Nationale des Produits
Biologiques
Cicereale
_Negro (festival de
musique et culture
traditionelles)
Grottes de Pertosa
_Ethnies (musique, danse,
traditions populaires du
monde entier)
Marina di Camerota
_Fête de la mozzarelle
Novi Velia
_Représentation du
débarquement de Carlo
Pisacane
Sapri
_À table avec la princesse
Constance (fête en
costumes de la
Renaissance)
Teggiano
Août-septembre
_Promenades nocturnes
entre les temples
Paestum
_Velia Teatro (théâtre
antique en scène)
Vélia
Septembre
_Festival des sons anciens
(musique populaire)
Novi Velia
_Festival Vidéo de la
Méditerranée
Paestum
Octobre
_Festival international de
mongolfières
Paestum
Novembre
_Fête du haricot
Controne
_Bourse méditerranéenne
du tourisme archéologique
Paestum
stampato in Italia
© copyright 2005 by
Regione Campania
tous droits réservés
Cette publication a été
projetée et réalisée par
Electa Napoli - ATI Publicis
pour la Regione Campania
note
la rédaction de ce
guide a été terminée le
30 octobre 2005. Un
soin particulier a été
apporté à la vérification
des informations
contenues dans le
texte. Nous déclinons
toute responsabilité
concernant d’éventuels
changements
d’horaires, d’adresse,
de sites internet, etc.
qui auraient eu lieu
après la date indiquée
ci-dessus.
photographies
Alfonso Grotta
Vittorio Guida
Oreste Lanzetta
Mario Milo
Enzo Rando
rédaction
Silvia Cassani
Angela Catello
traduction
Claire Challéat
stampa
Incisivo, Salerno
en couverture
Positano

Similar documents