7 itinéraires musicaux

Comments

Transcription

7 itinéraires musicaux
AUBERVILLIERSCAULNAY-SOUS-BOISCBAGNOLETCBOBIGNYCBONDYCEPINAY-SUR-SEINECLA COURNEUVECLE BLANC-MESNILCLE BOURGET
L’ÎLE-SAINT-DENISCMONTREUILCPANTINCPIERREFITTE-SUR-SEINECSAINT-DENISCSaint-OuenCSEVRANCSTAINSCVILLETANEUSECPARIS
17octP 23 nov 2008
7 itinéraires musicaux
pour parcourir le monde
Grooves et Mélopées d’Afrique
Méditerranée des Musiques
Suites Latines
Souffles Tsiganes et des Balkans
Sur la Route de la Soie
Odyssée des Musiques Insulaires
Vibrations Urbaines
Plein tarif : 10 €
Réservations FNAC, Ticketnet, Digitick et points de vente dans les villes
Renseignements et billetterie 01 48 36 34 02 - www.villesdesmusiquesdumonde.com
Entre mémoire et avenir…
« Les temps changent » clamait
Bob Dylan tandis que Léo Ferré
chantait que « sous les pavés,
il n’y a plus la plage, il y a l’enfer et la sécurité » et que Jean
Ferrat affirmait « La femme est
l’avenir de l’Homme ». 1968 / 2008 :
il n’est pas question pour nous de céder à la mode des
commémorations, mais plutôt de constater, grâce au
recul que permet le temps, que poètes, chanteurs et
musiciens disent bien des choses sur l’air du temps. Ils
participent de cette mythique culture populaire qu’il
est parfois bien difficile de définir et d’appréhender
tant elle est travaillée – et depuis longtemps – par les
courants contradictoires du spectaculaire, de l’industrie culturelle - au sens machine à profits du terme - et
de l’émotion de tous et de chacun. Il n’empêche : il y a
une grande soif de « mémoire » dans notre société et
singulièrement dans ses territoires qui, comme ceux
où nous agissons, sont traversés par de grandes mutations et des changements qui touchent à l’essence
même des représentations et des sentiments des personnes et des groupes. En même temps, au quotidien,
s’inventent de nouvelles formes, de nouvelles expressions, de nouvelles représentations qui tentent de décrire ces réalités et d’y répondre, de contribuer à leurs
transformations. Cela peut donner à penser qu’une
nouvelle culture est en train de naître. N’en est-il pas
toujours ainsi ? La culture vivante n’est-elle pas toujours le résultat d’une confrontation entre l’ancien et
le nouveau, le produit d’un frottement plus ou moins
violent entre des sensibilités, des représentations mises en relation par des situations nouvelles qui exigent
de nouvelles formes ?
Notre pays et singulièrement notre région et la Seine-Saint-Denis, nos « villes-monde » sont riches de
créations et d’initiatives de toutes sortes, de vraies démarches d’éducation populaire qui témoignent de ce
travail de culture si important pour l’avenir. Les nouvelles politiques de l’Etat dans ces domaines sont lourdes de menaces pour ce maillage patiemment tissé au
fil des ans par des personnes et des collectifs. Dans ce
contexte, la solidarité et la coopération entre tous les
acteurs sont plus que jamais nécessaires.
Fidèle à sa jeune tradition, l’association « Villes des Musiques du Monde » et ses partenaires proposent donc,
cette année encore, un voyage dans le temps et dans
l’espace, entre tradition et modernité, entre ici et làbas, entre maintenant et demain, tout en s’enracinant
dans la réalité d’une urbanité que nous nous entêtons
à vouloir regarder avec optimisme et volonté d’agir.
André Falcucci,
président de l’association Villes des Musiques du Monde
Sommaire
Le festival au jour le jour, d’une ville à l’autre,
d’un itinéraire à l’autre
Villes des Musiques du Monde,
bien plus qu’un festival p. 40
Agenda : le festival au jour le jour Jam Session, conférences et expositions p. 41
Les Ciné-solos :
rencontres d’artistes autour d’un film p. 42
Un avant goût du festival :
Villes des Musiques du Monde fête les vendanges La programmation d’une ville à l’autre :
artistes, concerts et créations Aubervilliers Aulnay-sous-bois
Bagnolet
Bobigny
Bondy
Epinay-sur-Seine
La Courneuve
Le Blanc-Mesnil
Le Bourget
L’Île-Saint-Denis
Montreuil Pantin
Paris : soirée Coups de Pousses
Pierrefitte-sur-Seine
Saint-Denis
Saint-Ouen
Sevran
p. 4 à 5
p.6
p.7 à 38
p. 7 à 16
p. 17 à 18
p. 19 à 20
p. 21 à 22
p. 23
p. 24
p. 25
p. 26
p. 27
p. 30
p. 31
p. 32 à 33
p. 34
p. 35
p. 36
p. 37
p. 38
Les stages de danse : à quelques pas du monde Danse indienne, salsa, tango et danses d’Algérie
p. 43
Les Rencontres Mix :
entre artistes amateurs et professionnels Chantiers de création et ateliers de pratique artistique
p. 43
Les apprentis reporters du festival Ateliers presse, radio, vidéo
et un Blog – Mag pour tout suivre
p. 46
Marmots et griots : les enfants vivent leur festival p. 47
Ateliers d’arts plastiques et mini-concerts
Informations pratiques
Tarifs, renseignements, réservation Les villes, les lieux L’association Villes des Musiques du Monde,
l’équipe du festival Le club des amis du festival Les partenaires p. 48
p. 49
p. 52
p. 53
p. 55
Le festival au jour le jour, d’une ville à l’autre, d’un itinéraire à l’autre
DATE
ARTISTES
17 oct AÏT MENGUELLET chanson kabyle
contemporaine
Ciné cabaret : Film Le Salon à
Musique et TARIKAVALLI danse Inde
du Sud
18 oct Stage de danse indienne Bharata Natyam
Ciné Solo Trésors de Scopitones arabes et
berbères avec Rabah Mezouane
Apero concert indien avec TARIKAVALLI
MIROIRÔSOURCES duo hip hop-danse
orientale / TARIKAVALLI danse Inde du Sud
19 oct Steel Bands / CALYPSO ROSE Calypso
Caraïbes
23 oct SPEED CARAVAN éléctro oriental /
ORIGINES CONTROLEES chansons de
l’immigration algérienne revisitées
AOC : After avec Origines Controlées
et Speed Caravan
24 oct Soirée « TRAD MAG »: RENÉ LACAILLE
- GERARD DOLE - TRIO ESBELIN/DENECHEAU/SULPICE… concerts & bals folks
COMPIL’A SONS Musiques Populaires
d’Amérique Latine
Conférence : Les musiques de Bali à Java
25 oct Petit déjeuner du monde avec O’QUESTRADA
PAD BRAPAD MOUJIKA urban tzigan /
FRANK LONDON’S KLEZMER / BRASS
ALLSTARS fanfare klezmer / TONY ALLEN
afrobeat revisité
26 oct FABRIQUE MACADAM II création autour du
slam & O’QUESTRADA fado revisité
Atelier familial : découverte du gamelan
balinais
Du 27 Ateliers découverte du Gamelan Balinais
au 31
octobre
30 oct Ciné Solo Fangafrika avec DIDIER AWADI,
SSK et STAY CALM !
VILLE
page
AULNAY-SOUSBOIS
17
BONDY
42
23
AUBERVILLIERS
AULNAY-SOUSBOIS
AUBERVILLIERS
AUBERVILLIERS
8
PANTIN
32
PARIS
32
AUBERVILLIERS
9
BOBIGNY
MONTREUIL
AUBERVILLIERS
AUBERVILLIERS
ARTISTES
VILLE
31 oct
« Nuit sans frontières » LES AMAZONES
DE GUINÉE groove guinéen / NOUROU
électroacoustique métissée / BAKO DAGNON
voix du Mandingue et autres concerts festifs
Soirée « A l’ombre du baobab »
MAH DAMBA voix du mandingue /
AMY D tradi moderne du Mali /
DIDIER AWADI rap africain /
SSK ragga hip hop sénégalais
BATTLE de danse hip hop «De James
Brown à l’Afrobeat» avec la Cie PASS
PASS danse de Jazz Rock / Stocknotes feat.
TONY ALLEN afrobeat revisité
FABRIQUE MACADAM II création autour du
slam & O’QUESTRADA fado revisité
LES ORIGINES II avec SSK chantier de
création urbaine
Apéro rencontre avec LES FRÈRES GUISSÉ
- MAH DAMBA - ERIK
Apéro rencontre avec L’ORCHESTRE KARAGÖZ
D’AYVALIK orchestre tzigane
MOUNIRA MITCHALA musique tradi monderne tchadienne / BUIKA flamenco revisité
JAM SESSION avec FANFARAÏ, IBRAHIM
MAALOUF et amateurs
Apéro rencontre avec TONY ALLEN et les
amateurs de la création
Création TONY ALLEN et amateurs
afrobeat revisité
KHALID K voyage poétique et vocal
FENOAMBY cabaret malgache
LES FRERES GUISSE groove du Sénégal
ERIK nouvelle musique caribéenne
HUSSEIN UCURUM musique turque
ORCHESTRE KARAGÖZ D’AYVALIK
orchestre tzigane
YOUSS hip hop reggae soul
ELECTRODUNE electrodub oriental
SAINT-OUEN
1 nov
43
17
7
7
AUBERVILLIERS
DATE
2 nov
5 nov
6 nov
41
41
11
10
AUBERVILLIERS
11
MONTREUIL
43
MONTREUIL
43
PANTIN
42
7nov
8 nov
AUBERVILLIERS
LA COURNEUVE
37
12
25
36
AUBERVILLIERS
13
MONTREUIL
31
AUBERVILLIERS
14
AUBERVILLIERS
13
BOBIGNY
41
L’ILE SAINT
DENIS
30
L’ILE SAINT
DENIS
30
BAGNOLET
19
27
31
MONTREUIL
ARTISTES
VILLE
8 nov
ORCHESTRE KARAGÖZ D’AYVALIK
orchestre tzigane
MAH DAMBA voix du mandingue
KESAJ TCHAVÉ musique rom ORCHESTRE
KARAGÖZ D’AYVALIK orchestre tzigane
SALIM ALI-AMIR chanson des Comores
Conférence : Les racines africaines du
tango avec Juan Carlos Caceres
Stage de tango argentin
Apéro rencontre et dîner africain avec
Mamadou Cissoko
SALIM HATUBOU Conte des Comores
Cours de Salsa en live avec le PMO SOCIAL
CLUB
Déjeuner-concert avec NAWAL
Soirée-cabaret : Film Baco et concert
NAWAL voix des Comores
JUAN CARLOS CACERES tango
Ciné solo Cuba Feliz en présence de KARIM
DITRI
ACARIO CAMERATA musique savante et
populaire du Brésil
Stage de salsa cubaine
ODYSSEE JAMAÏQUE création sur le reggae
SALIM ALI-AMIR chanson des Comores
ROBERT SANTIAGO bal latino
FUNDOUK création voix et danse du monde
BA CISSOKO kora électrique
LA COURNEUVE
25
MONTREUIL
31
14
page
SAINT-DENIS
LE BOURGET
DATE
PIERREFITTESUR-SEINE
35
BOBIGNY
21
9 nov
10 nov
12 nov
13 nov
14 nov
15 nov
16 nov
AUBERVILLIERS
SEVRAN
BAGNOLET
BAGNOLET
PANTIN
page
DATE
38
41
43
33
19 nov
38
43
20 nov
21 nov
22 nov
BOBIGNY
38
42
38
20
42
LA COURNEUVE
25
AUBERVILLIERS
43
27
38
15
21
33
SEVRAN
BOBIGNY
SEVRAN
SEVRAN
BAGNOLET
LE BOURGET
SEVRAN
AUBERVILLIERS
BAGNOLET
PANTIN
ARTISTES
17nov BAYARBAATAR DAVAASSUREN musique
traditionelle mongole
18 nov IBRAHIM MAALOUF electro jazz oriental
Soirée « Coups de Pousses » ERIK
nouvelle musique caribéenne - NOUROU
electroacoustique métissée - PAD BRAPAD
MOUJIKA urban tzigan
Petit déjeuner du monde avec GANGBÉ
BRASS BAND
JAIPUR KAWA BRASS BAND musique du
Rajasthan
LURRIE BELL blues - SO KALMERY brakka
blues métissé
RICHARD BONA jazz métissé
RAUL PAZ pop cubaine
Repas en Musique avec ZAYEN et TORNAOD
rencontre celto / berbère
Stage de danses d’Algérie
Ciné solo Assikel /De Bali à Baly, en
présence de Steve Sehan et de Mohamed
Beloudji
NABIL BALY ORKESTRA touaregs d’Algérie
BRATSCH tzigane jazzy
23 nov Journée de cloture LE FESTIN DES FANFARES avec les circassiens de l’académie
fratellini, FANFARAÏ, GANGBE BRASS
BAND, etc..
VILLE
page
AUBERVILLIERS
15
EPINAY-SURSEINE
PARIS
24
AUBERVILLIERS
26
LE BLANCMESNIL
26
AULNAY-SOUSBOIS
18
BOBIGNY
22
22
16
BOBIGNY
AUBERVILLIERS
AUBERVILLIERS
AUBERVILLIERS
AUBERVILLIERS
PIERREFITTESUR-SEINE
SAINT DENIS
34
43
42
16
35
36
Un dernier concert pour prolonger la fête en attendant la prochaine édition !
Mardi 9 décembre ‘Z Espace Fraternité - AUBERVILLIERS à 20h30
SOCALLED (Hip Hop Klezmer)
Concert organisé en partenariat avec l’Espace Rachi, Centre d’Art et de Culture, dans le cadre du festival Jazz’N Klezmer.
Depuis sa première participation au festival en 2006, le canadien SoCalled, alias Josh Dolgin, ne passe pas un automne sans faire une
escale sur la scène de Villes des Musiques du Monde…
Ce chanteur et accordéoniste se promène dans la musique klezmer en agitateur extravagant, n’hésitant pas à y mêler du vieux rap, des
airs de comédies musicales, de la world music, des chants religieux sans âge, voire du théâtre vaudeville. C’est un véritable magicien du
klezmer hip hop.
Samedi 18 octobre
Un avant-goût du festival :
Villes des Musiques du Monde fête les vendanges
TARIKAVALLI (danse Inde du Sud)
Samedi 11 octobre à partir de 10h
Création « MiroirÔsourceS » de Mehdi Slimani en 1ère partie
(duo danse hip hop / danse orientale)
A l’occasion de la Fête des Vendanges, le petit train de Montmartre s’engage dans
un voyage musical à travers les « Villes des Musiques du Monde » du 93.
Le signal de départ sera tiré de la Mairie d’Aubervilliers à 10h, vers la basilique
Saint-Denis puis la Mairie de Saint-Ouen, avant de rejoindre le défilé de la Fête des
Vendanges, dans les rues du 18ème arrondissement.
Heureux celui qui croisera, au détour d’une rue, le petit train, orné de vignes et
plein de musiciens (Fanfaraï et 93 Super Raï Band, beat boxers, etc...) !
‘Z Espace Renaudie à 20h30
© Michel Gounot
Tarikavalli rend hommage à ses maîtres indiens récemment disparus :
U.S.Krishna Rao et son épouse, Chandrabhaga Devi, danseurs et chorégraphes d’un talent exceptionnel, pionniers de la renaissance du
Bharata Natyam, le style de danse le plus ancien d’Inde. Accordant
une place essentielle au rythme, le Bharata Natyam ou style de Pandanallur allie grâce, vigueur, et une exploitation optimale de l’espace
scénique. Alliant à la perfection puissance et précision, la danseuse Tarikavalli sera accompagnée pour ce récital
unique par ses musiciens de Bangalore que U.S. Krishna Rao avait lui-même formés en harmonie étroite avec ses
chorégraphies. Tarikavalli a donné plus de 300 récitals en Europe et en Inde, c’est une véritable virtuose qui, de
plus, est née à Aubervilliers !
g Découvrez la danse indienne Bharta Natyam de 14h30 à 18h30 à Indans’cité (voir p.43)
Rencontrez Tarikavalli lors d’un apéro à 18h30 à la Bibliothèque Saint-John Perse - Entrée libre
© Marine Lebrun
MiroirÔsourceS…Quand le miroir fait tomber le masque…
Sur fond de musique hip hop et orientale, cette chorégraphie nous plonge dans un
univers onirique. Intrigué par son reflet dans le miroir, un homme est projeté dans
les profondeurs de son propre esprit. Soudainement, ses racines enfouies refont surface. Il se retrouve alors face à face à un autre…lui-même. C’est en une fée dansante, tour
à tour enjouée et mystérieuse, intriguée et intrigante, que s’incarne cette autre partie de
lui-même. Elle sera son guide dans la quête universelle qu’est la quête de soi.
10€ - 5€
AUBERVILLIERS
Dimanche 19 octobre
Vendredi 24 octobre
CALYPSO ROSE (Calypso - Caraïbes)
SOIRÉE TRAD MAG
Z Espace Fraternité à 16h
‘Z Espace Renaudie à partir de 19h30… jusqu’à 2h
pour les 20
La réunion des Steel Bands amateurs d’IDF en 1ère partie
La réunion des Steel Bands amateurs d’Île-de-France
Alain Rouaud encadre à l’année des ateliers et fait découvrir ce qu’il est possible de faire avec un bidon de pétrole.
Il rassemble autour de lui plusieurs Steelbands amateurs d’IDF : Auber Style Band (Steelband de l’Office Municipal
d’Aubervilliers, Kaducia (Steelband de Conflans Sainte-Honorine), les Métallos (Steelband de Nanterre, les Macaq
(Steelband de Paris)…soit près de 70 panistes pour faire chanter le métal à l’instar des grands orchestres de Trinidad.
Gérard Dôle et ses amis (Musique cajun)
Passionné depuis plus de trente ans par les musiques
des Cajuns de Louisiane, Gérard Dôle viendra interpréter ses chansons en compagnie de plusieurs amis
musiciens.
Gulf Stream (Musique irlandaise)
Composé de banjo, violon, bodhran, flûte, bouzouki
le groupe de musique irlandaise Gulf Stream, qui a
marqué les esprits
dans les années 90’,
se reforme le temps
d’une soirée autour
de Jean-Pascal Assailly, journaliste à
TRAD Magazine.
Concert organisé avec le soutien de CULTURES France
RENE LACAILLE et son groupe
(Musiques de la Réunion)
Grand accordéoniste, René
Lacaille est la vivacité incarnée de la Réunion. Accompagné de son groupe, il nous
présentera le répertoire de
son nouveau disque, un
concert détonnant, au rythme du séga et du maloya,
flirtant parfois avec le blues ou la samba pour faire
swinguer le public.
© DR
Mukaddas Mijit (Danses ouïgoures)
Pour ouvrir cette soirée, la danseuse et ethnomusicologue Mukaddas Mijit présentera quelques danses
de sa région d’origine, la Province du Xinjiang (Chine),
aux traditions musicales riches et séduisantes.
© Camille Millerand
© DR
10€ - 5€
ans du magazine ! (Concerts et bals folks)
Pour fêter les 20 ans du magazine incontournable des musiques traditionnelles « TRAD Magazine », de nombreux
artistes, qui sont parfois aussi journalistes à Trad Mag, se donnent rendez-vous pour rendre cette soirée inoubliable.
Beaucoup de surprises musicales en perspective !
Voir aussi Rencontre Mix STEEL BANDS D’ILE-DE-FRANCE p.44
Calypso Rose est l’ambassadrice de la musique caribéenne, une légende
vivante du calypso et du soca. Née en 1940 dans la petite île de Tobago
des Antilles Anglaises, Rose débute sa carrière de chanteuse à l’age de
15 ans. Bien que son talent soit immédiatement reconnu, elle ne peut
concourir dans les grandes compétitions alors réservées aux hommes.
Sa persistance finit par triompher et, en 1977, elle est la première femme
à gagner la Road March (une des plus importantes compétitions). Le titre
de Calypso King est alors rebaptisé pour elle, Calypso Monarch !
Avec plus de 800 chansons et de 20 albums, Calypso Rose est une icône,
une diva de la musique populaire, calypso bien sûr, mais également gospel, soul et blues. Et pour le plaisir de tous, c’est aussi une irrésistible performeuse, qui, à 68 ans, met toujours le feu aux scènes.
Soirée organisée en collaboration avec l’association
Dialto (Bal folk)
Ce duo existe depuis plus de 20 ans et réunit Vincent
De Greef (quinton) et Jean-Michel Corgeron (accordéon diatonique).
Trio Esbelin / Denécheau / Sulpice (Bal auvergnat / musette)
Ce trio réunit trois pointures : Michel Esbelin, virtuose
de la cabrette et passionné du jeu des anciens (Costauds de la Lune) ; Daniel Denécheau à l’accordéon
diatonique (chants de marins dans « Marée de Paradis »
et Denécheau Jâze Musette) ; et enfin Olivier Sulpice
au banjo (Debout Sur Le Zinc).
5€
AUBERVILLIERS
AUBERVILLIERS
Samedi 25 octobre
Dimanche 26 octobre
FRANK LONDON’s KLEZMER BRASS ALLSTARS (fanfare klezmer)
TONY ALLEN (afrobeat revisité)
FABRIQUE MACADAM II (création autour du slam)
& O’QUESTRADA (fado revisité)
‘Z Espace Fraternité à 15h
(urban tzigan) en 1ère partie Voir biographie p.34 soirée Coups de Pousses
Z Espace Fraternité à 20h30
© DR
Soirée organisée en partenariat avec l’Espace Rachi et le festival Jazz’n’Klezmer.
10€ - 5€
10
Les 5 musiciens d’O’queStrada communiquent entre eux avec contre-bassine,
guitare rythmique, accordéon et chant. Ils parlent une langue singulière, énergique et populaire, un collage original fait de dramaturgie acoustique et de
photos sonores, un voyage musical sans cartes ni frontières.
© DR
Comme s’il n’était pas assez occupé avec les Klezmatics et Hasidic New Wave, le compositeur et trompettiste new-yorkais Frank London occupe également le terrain de la
musique klezmer – musique traditionnelle juive d’Europe de l’Est - avec son Klezmer
Brass Allstars, composé uniquement de pointures «cuivrées». Loin d’être constamment pétaradant à la mode des Balkans, ce brass band alterne les morceaux dansants, rythmés par le tuba, avec des mélodies plus lentes et limpides, agrémentées
de clarinette. Musicien protéiforme, Frank London alterne entre musiques de film,
pièces de théâtre et projets musicaux d’un éclectisme rare (collaboration avec LL
Cool J, John Zorn...) qui l’ont mené à enregistrer une centaine de disques.
La Fabrique du Macadam présentera cette année sa deuxième édition. Ce
dispositif, créé en 2007 fait converger, dans le cadre d’un «cabaret urbain», les projets de plusieurs artistes issus de Seine-Saint-Denis, avec
des amateurs. On retrouvera bien sûr Fantazio, contrebassiste échevelé, Bilou, artiste du collectif « Ekip d’Art hifi’s », Marko 93 à la vidéo
et Sarah Guem, danseuse hip hop orientale. Pour ajouter un grain de
sel à tout ça, la Fabrique du Macadam invite cette année O’questrada,
un groupe portugais avec l’esprit du fado et la pulsion du ska. Sans
oublier quelques 25 amateurs, tous issus du collectif Génération slam
constitué à partir des ateliers 93 Slam Caravane animés par Grand
Corps Malade : un groupe intergénérationnel de 12 à 83 ans…
© DR
Le Nigerian Tony Allen est un maître du groove, un batteur mythique.
Dans les années soixante, Tony Allen, alors âgé d’une vingtaine d’année, rencontre
Fela. Ensemble ils créent l’afrobeat, parfaite alchimie entre mélopées traditionnelles
africaines et rythmes noirs américains. S’en suivra pour Tony Allen plus de dix ans
de direction artistique d’Africa 70, la plus célèbre formation de Fela, jusqu’à ce que
les dissensions politiques éloignent les deux artistes, l’un étant fondamentalement
ouvert aux métissages (Tony Allen), l’autre radicalement panafricain (Fela).
Entre Tokyo, Londres, Paris et Lagos, Tony Allen laisse libre cours à son inspiration et
ouvre sa musique à des formes expérimentales, tout en conservant un groove irrésistible, des textes engagés, et
le mélange entre rythmes traditionnels et puissance électrique de l’afrobeat.
© Anna Iris Michel
PAD BRAPAD MOUJIKA
g Rencontrez O’QueStrada lors d’un petit déjeuner portugais
samedi 25 octobre à 10h00, Bibliothèque Saint John Perse – Entrée libre
Coproduction Villes des Musiques du Monde / Café Culturel / Ville de Saint-Denis ; avec le soutien du CG93.
3€
AUBERVILLIERS
AUBERVILLIERS
11
Samedi 1er novembre
Mercredi 5 novembre
Soirée « A L’OMBRE DU BAOBAB »
MAH DAMBA (voix du mandingue) feat. AMY D (tradi-moderne du Mali)
LES ORIGINES II (chantier de création urbaine)
‘Z Espace Renaudie à 20h30
SSK (ragga hip hop sénégalais)
Les « Origines » est un véritable laboratoire de spectacle en ébullition qui met à l’honneur cette année les trois chanteurs sénégalais de SSK, avec la participation d’Indans’cité, de l’OMJA, de la chorale de Canal 93, Ivo & Miguel + guests.
Sur une idée originale d’Halim Kerbouche...
Voir aussi Rencontre Mix LES ORIGINES p.45
10€ - 5€
DIDIER AWADI (rap africain)
Jeudi 6 novembre
© DR
En 1ère partie : Rencontre unique avec l’auteur sénégalaise Fatou Diome.
BUIKA (flamenco revisité)
MOUNIRA MITCHALA (musique tradi-moderne du Tchad)
Lecture de quelques extraits de son dernier roman, Inassouvies nos vies (Flammarion, août 2008) sur fond de kora…
« La diva du Mandingue » Mah Damba, fille du célèbre griot malien Djéli Baba Sissoko, a fait partie de deux grandes
formations : l’ensemble de Kassemady Diabaté et le groupe Mandé Foly, avant de se lancer dans une carrière solo. Elle
se produira sur scène avec sa formation acoustique traditionnelle : dun dun, djembé, calebasse, n’goni et guitare.
Pour certain morceaux, Mah Damba sera accompagnée par Amy D, chanteuse et danseuse malienne (ex choriste de
Salif Keita).
Voir aussi Rencontre Mix AFRICA HIP HOP avec Didier Awadi p.45 et Rencontre Mix GRIOTS URBAINS avec Mah Damba p.44
© Pierre René Worms
Sur fond de rap, reggae, ragga, afro beat ou rock, les trois chanteurs sénégalais de SSK
portent la parole d’une jeunesse qu’ils disent «sacrifiée». En 2004, leur rencontre avec des
musiciens français de passage à Dakar, Stéphanie et Yvo & Miguel du groupe Boxohm
Station, sera le détonateur pour mettre leurs mots/maux en musique. Leur premier album, sorti en 2007, les mènera en finale du prix Découverte RFI.
10€ - 5€
© Thierry Lefebure
Avec sa voix très particulière, légèrement éraillée, Buika est considérée comme l’une
des chanteuses les plus poignantes du flamenco actuel. Espagnole d’origine équatoguinéenne, elle a grandi parmi la communauté tsigane à Mayorque. Après un premier
disque soul qui attire l’attention sur sa voix exceptionnelle, elle croise le musicien Javier
Limón, producteur d’un succès mondial. Limón entraîne Buika vers la copla, une forme de
chanson au parfum de flamenco. En 2006, le disque Mi Niña Lola révèle Buika au public
français. Depuis, elle tourne régulièrement et vient de sortir un nouvel album, Niña de
Fuego, mélange étonnant de soul, jazz et funk et de flamenco.
© DR
Pionnier du mouvement rap en Afrique de l’Ouest avec son groupe
Positive Black Soul, Didier Awadi se consacre actuellement à une carrière
solo. Artiste, producteur artistique, animateur radio et télé, patron d’un
studio, d’un label et d’une boite de communication, Didier Awadi ne
s’arrête jamais. Il met son énergie au service d’une musique consciente
et révolutionnaire à travers laquelle il s’adresse au monde et « ose inventer l’avenir ».
Z Espace Fraternité à 20h30
« La panthère douce de N’Djamena », Mounira Mitchala, étonne. Fille d’un linguiste professeur à
l’université, elle décide de chanter en arabe tchadien et se fait le réceptacle des sonorités traditionnelles des quatre coins du pays pour trouver son style : «tradi-moderne» à la tchadienne. Avec
son timbre langoureux et des prestations scéniques d’une grande teneur, Mounira Mitchala est
l’une des rares artistes tchadiennes à faire irruption sur la scène internationale. En 2007, elle est
lauréate du Prix Découvertes RFI et sort quelques mois après son premier album : « Talou Lena ».
Un album qui respire le parfum de la tradition tchadienne tout en étant ancré dans la modernité.
10€ - 5€
g Rencontrez Mah Damba mercredi 5 novembre à 18h à Montreuil, Bibliothèque Robert Desnos – Entrée libre
12
AUBERVILLIERS
© DR
Z Espace Fraternité à 20h30
AUBERVILLIERS
13
Dimanche 9 novembre
Dimanche 16 novembre
ORCHESTRE KARAGÖZ D’AYVALIK (orchestre tzigane)
KESAJ TCHAVÉ (musique rom)
ROBERT SANTIAGO (bal latino)
Z Espace Fraternité à 12h
© DR
Cha-cha, boléro, mambo et son cubain, cumbia et vallenato colombien,
valse péruvienne, bomba afro équatorienne : Robert Santiago fusionne les
genres et livre sa propre version d’un répertoire marqué par le continent
sud-américain. Accordéoniste passionné, chanteur et multi-instrumentiste, Robert Santiago a plusieurs centaines de concerts à son actif. L’Amérique du Sud le fascine, depuis l’âge de 7 ans, il s’y rend au moins une fois
par an à la recherche de nouveaux sons, de nouvelles rencontres. Du Texas
à la Terre de feu, il promène son accordéon partout, ou plutôt l’un de ses
accordéons puisqu’il en possède plus de 150 !
g Découvrez ou perfectionnez votre salsa cubaine lors d’un stage samedi 15 novembre de 14h30 à 17h30 à Indans’cité (voir p.43).
Lundi 17 novembre
g Rencontrez Kesaj Tchavé lors d’un apéro mardi 4 novembre à 18h00 au Centre de Loisirs Maternel Jean Perrin. Entrée libre
© DR
Créé autour de Rustem Cembelli, maître de la derbouka turque, l’Orchestre Karagöz réunit à l’initiative du festival des musiciens tsiganes originaires de la côte égéenne. Ils
interprètent à la fois la musique classique et la musique populaire turques avec une
grande virtuosité, laissant une large place à l’improvisation et à la poésie. L’orchestre
s’inspire de la vie quotidienne et évoque l’amour, l’amitié, l’argent, la sexualité, les
problèmes familiaux avec humour et dérision.
Z Espace Renaudie à 15h
© DR
Voir aussi Rencontre Mix TAMBOURS DU 93 avec l’Orchestre Karagöz d’Ayvalik et Rustem Cembelli p.44
14
AUBERVILLIERS
10€ - 5€
BAYARBAATAR DAVAASSUREN (musique traditionnelle mongole)
g Rencontrez les musiciens de l’Orquestre Karagöz d’Ayvalik lors d’un apéro jeudi 6 novembre à 18h00, Maison de jeunes Jules Vallès. Entrée libre
10€ - 5€
© DR
Z Espace Fraternité à 16h
Kesaj Tchavé, c’est avant tout une histoire humaine : celle de jeunes
des bidonvilles Roms désireux de faire partager leur spontanéité, leur
énergie et leur enthousiasme pour la vie par la musique, le chant et la
danse. Un authentique condensé de musique tzigane à l’état brut !
L’histoire du groupe a démarré en 2000 à Kezmarok, ville bâtie au pied
des montagnes Tatras en Slovaquie, à l’initiative d’Ivan Akimov (musicien professionnel) et d’Helena Akimova (éducatrice de rue). Ce collectif est une plateforme visant à aider les jeunes Roms en difficulté grâce à la rencontre et à l’accompagnement
de musiciens professionnels. Une vingtaine d’entre eux, au talent exceptionnel, viendront nous présenter leur
travail, au cours d’un mémorable spectacle.
Soirée organisée en collaboration avec l’association
Issu d’une famille de nomades éleveurs de chameaux et de chevaux Bayarbaatar Davaasuren
est originaire du Gobi Altaï, région Ouest de la Mongolie où, selon la légende, on entendit
pour la première fois le fameux chant de gorge diphonique. Considéré comme l’un des plus
grands chanteurs de Khöömii de Mongolie, il accompagne ses compositions de la fameuse
Morin-khur, « vièle cheval », symbole de la culture mongole. Sa musique évoque la nature,
les paysages et les épopées des grands personnages de la Mongolie et nous transporte aux
confins des montagnes de l’Altaï et de l’immense désert de Gobie.
Spectacle organisé pour des groupes scolaires mais ouvert au public.
Entrée libre
AUBERVILLIERS
15
Samedi 22 novembre
Repas en musique suivi d’une LILA (nuit en musique)
ZAYEN, TORNAOD (Rencontre celto/berbère)
NABIL BALI ORCHESTRA (touaregs d’Algérie)
avec
Z Villa Mais d’Ici de 12h à minuit
A partir de 12h : repas en musique avec Zayen et Tornaod
Vendredi 17 octobre
AÏT MENGUELLET (chanson kabyle contemporaine)
Entrée libre
Z Espace Prévert à 21h
Journée organisée en collaboration
avec la Villa Mais d’Ici
et l’association Auber Breizh
Lounis Aït Menguellet est l’un des artistes les plus populaires de
la chanson contemporaine kabyle, un véritable poète qui nous
transmet, avec sa voix profonde, le fruit d’une sagesse universelle. Ses textes clament son amour de la vie et de la liberté, expriment la tristesse que lui inspire une société injuste et hypocrite. Il prône haut et fort la cause de la culture berbère tout en
refusant l’étiquette « d’artiste engagé » : c’est du cœur que lui
viennent ses mots. Homme de son temps, il porte également
avec lui toute la culture orale kabyle, avec ses contes et ses récits mythologiques. Le tout compose un univers extrêmement
riche où règne une noblesse d’âme sans égale.
TornaoD, groupe breton de Montreuil au leader franco-kabyle pulvérise les genres, captive
les esprits et les oreilles, même si on ne comprend rien au breton. Leur musique parle au
coeur, donne des frissons et… une grosse envie de danser !
© DR
Le chanteur algérien Zayen séduit par la diversité de ses rythmes et la profondeur de sa
voix. En mélangeant anglais français et kabyle dans ses textes aux airs de conte, il dessine
la rencontre des cultures.
© DR
A 17h30 : Ciné-solo
Projection du documentaire Assikel : de Bali à Baly suivi d’une discussion avec Steve Shehan et Mohamed Beldjoudi.
10€
Voir aussi Les Ciné-solos : ASSIKEL – DE BALI A BALY p.42
A partir de 20h : LILA : nuit en musique
Nabil Bali est le fils de Athmane Bali, chanteur, joueur de luth, célèbre poète des Touaregs
kel Ajjer de Djanet emporté dans son véhicule par une crue dévastatrice. A l’âge de 13
ans son père lui offre une guitare classique. Il apprend tout seul puis rejoint sa troupe
avec laquelle il joue aussi de la derbouka. Après la mort de son père, Nabil décide de
reprendre le flambeau. Son père écrivait des textes en tamacheq et en arabe, il chantait
d’une voix chaude et forte. Il jouait du « contemporain touareg », comme il aimait à le
désigner et était devenu une véritable curiosité pour les musicologues.
© DR
En 1ère partie : le 93 SUPER RAI BAND Voir aussi Rencontre Mix LE 93 SUPER RAÏ BAND avec Fanfaraï p.43
Samedi 18 octobre à 12h
Le CAP (scène de musiques actuelles) vous convie à un repas en musique à partir de 12h avec les musiciens
et intervenants du CAP, suivi d’une projection de « Trésors de Scopitones arabes et berbères » : un documentaire
musical de Michèle Collery qui nous replonge dans l’ambiance des cafés des années 60, à la découverte d’une
musique inédite du Maghreb.
En présence de Rabah Mezouane, journaliste et programmateur à l’Institut du Monde arabe.
Le festival Africolor accueillera pour son édition 2008 une résidence Nabil Bali / Hadouk Trio.
g Découvrez les danses d’Algérie lors d’un stage de 10h à 13h à Indans’cité (voir p.43)
16
AUBERVILLIERS
AULNAY-SOUS-BOIS
17
Jeudi 20 novembre
Vendredi 7 novembre
SO KALMERY (brakka blues métissé)
LURRIE BELL (blues)
KHALID K (voyage poétique & vocal)
Z Salle des Malassis à 20h30
En 1ère partie : Show
endiablé des apprentis slameurs et BeatBoxeurs de la
Fabrique du Macadam
© Camille Millerand
Voir aussi Rencontre Mix Fabrique du Macadam II p.45
© DR
Fils du grand harmoniciste Carey Bell, Lurrie Bell a évolué dans le monde du blues
dès son plus jeune âge. Dès l’âge de 7 ans, il emprunte la guitare de son père et
apprend seul, influencé par les musiciens de Chicago comme Eddy Taylor, Big Walter Horton, ou son cousin Eddy Clearwater. A 17 ans, il partageait la scène avec
Willie Dixon. Auteur, par la suite, d’une carrière discographique exemplaire, Lurrie
Bell fait aujourd’hui figure de porte-flambeau du Chicago blues contemporain.
Le Congolais So Kalmery est un musicien prodige, un voyageur insatiable, un
poète, chanteur, danseur à la recherche des racines et des valeurs de l’humanité… Originaire de République Démocratique du Congo, So Kalmery est né musicien : les amies de sa mère disent
qu’elles aimaient écouter la voix du
bébé, qui chantait déjà sur le dos de sa maman… Personnage
drôle et mystique, il joue une musique au delà des frontières, à la
croisée du blues, de la folk et de la chanson, tout en gardant toujours en ligne de mire le Brakka, musique congolaise indissociable
de sa danse et qu’il pratique depuis tout jeune en compétition.
Sur scène, So Kalmery se produit en acoustique, avec guitares et
percussions, et chante en swahili ou en anglais.
Remarquable créateur de paysages
sonores, Khalid K invite l’auditoire à
un drôle de voyage. Avec un peu de technologie et beaucoup
de brio, il utilise à merveille ses petits boîtiers-échantillonneurs
pour enregistrer tantôt une voix, tantôt un son, qui nous reviennent bouclés, hachurés, mélangés, créant des univers familiers
ou inconnus, toujours pleins d’humour et de vie.
Né en 1965 à Casablanca, Khalid K découvre la France à l’âge de
quatre ans. Riche d’une double culture, il compose très jeune
son propre univers musical. Musicien instinctif, Khalid apprend la
guitare et la musique en autodidacte. À la fin des années quatrevingt, sa rencontre avec Farid Chopel est décisive. Tournées et
cours de solfège obligés, il devient un instrumentiste accompli.
Après d’autres expériences et rencontres, il part à la recherche
de nouveaux sons.
7€ - 3,5€
18
AULNAY-SOUS-BOIS
© DR
© D. Godevais
Z Le Cap à 20h30
10€ - 5€
BAGNOLET
19
Vendredi 14 novembre
Samedi 8 novembre
JUAN CARLOS CACERES (tango)
YOUSS (hip hop reggae soul)
ELECTRODUNE (électro dub oriental)
Z Cin’Hoche à 20h30
© Pedro Lombardi
Pianiste, compositeur, poète, peintre, historien ou musicologue, Juan Carlos Cáceres,
« le lion », se définit comme un ‘’artiste polyvalent et multimédia’’. Parti d’Argentine
en 1966 pour cause de dictature militaire, il s’installe en France deux ans plus tard.
Sa bienheureuse folie consiste à cultiver le tango. Malgré quelques incursions dans
le rock, le jazz ou les musiques brésiliennes, Caceres en revient toujours au tango
dont il cherche à révéler les potentialités encore inexplorées. Ses albums comme
‘‘Solo’’ en 1992, ‘’Sudacas’’ en 1995, ‘’Intimo’’ en 1997, ‘’Tango negro’’ en 1999, témoignent de cette recherche incessante d’un enrichissement rythmique, d’un retour
aux sources noires, d’une fusion avec d’autres styles musicaux.
10€ - 5€
Dimanche 16 novembre
© DR
Chanteur, auteur et compositeur algérien, Youss a été découvert en France
par Imotep d’IAM avant de travailler avec de nombreux collaborateurs haut
de gamme : Joey Starr, Alsoprodby du Saïan Supa Crew, Tyrone Downi, le clavier de Bob Marley ou encore Tim
Saul de Portishead. Des expériences accumulées pour nourrir son nouveau projet aux influences rap toujours
présentes, rechargées d’une bonne dose de reggae et de musiques du bled, servies par un groupe 100 % live.
© DR
g Venez découvrir « Les racines africaines du Tango » » lors de la conférence du mercredi 12 novembre à 19h (voir p.41)
et apprenez à danser le tango lors d’un stage à 20h à la Médiathèque de Bagnolet (voir p.43).
Z Canal 93 à 20h30
Le pari osé, et réussi, d’une rencontre entre le monde de
la musique électronique et celui des traditions du désert a
donné naissance à Electrodune entre Marseille et l’Algérie. Le
projet est porté par le multi-instrumentiste Barbès D. qui
compose en finesse des instrumentales souples et enivrantes pour recevoir les voix et instruments (kerkabous,
derbouka, bendir) des trois solistes : Houari Douli, Hafid Douli et Jaleila. Une parfaite symbiose…
10€
FUNDOUK (création voix et danse du monde)
jeudi 13 novembre
Z Salle des Malassis à 17h
Au petit matin, certains se lèvent, d’autres n’ont pas sommeil. La journée commence et sera ponctuée par des
appels, chants de travail ou de fête, bercements, peines et joies partagées, colère et tendresse….
Ce spectacle donne à entendre des chants de tradition orale transmis au cours de plusieurs rencontres cette
année, auxquels se mêlent des instruments étranges, objets sonores, percussions corporelles…
Création dirigée par Marie Esteve et Vlaïlitch Tuffa en collaboration avec le Pôle ressources Musiques et Danses du monde
de la Seine-Saint-Denis, l’Ariam Ile-De-France et la Mairie de Bagnolet.
5€
Les instruments sont fabriqués par la Compagnie Lutherie Urbaine.
PMO SOCIAL CLUB (salsa)
Z Canal 93 à 22h
Une soirée festive organisée en collaboration avec l’association K-Za Latina
qui assurera en première partie un cours de danse.
Ambiance muy caliente! à Canal 93 qui se met à l’heure cubaine avec le PMO Social Club. Depuis quatre ans,
le Pôle Musical d’Orgemont à Epinay-sur-Seine a vu se développer un atelier consacré aux musiques afro
caribéennes, et plus particulièrement à la salsa, qui compte une quinzaine de musiciens amateurs et un riche
répertoire pour les danseurs.
10€
g Mettez vous en jambe avant le concert en profitant d’un stage de salsa en live, de 20h à 22h (voir p.43)
20
BAGNOLET
BOBIGNY
21
Jeudi 20 novembre
Vendredi 17 octobre
RICHARD BONA (chanson jazzy métissée)
Soirée ciné cabaret
avec TARIKAVALLI (danse Inde du Sud)
© Akwa Betote
Chanteur envoûtant, compositeur génial, performeur qui laisse l’auditoire pantois, Richard Bona est un artiste complet. Né en 1967 au Cameroun dans une famille de musiciens, il émigre en Allemagne à 22 ans, puis en France, et s’établit
finalement à New York où il écume les clubs de jazz.
Son instrument de prédilection est la basse, qu’il manie avec une technique
époustouflante. Pour ses différentes compositions, il a collaboré avec bon nombre d’artistes issus de la musique africaine, mais aussi avec des musiciens antillais,
de la mouvance jazz au calypso. Depuis 1999, il se consacre plus particulièrement
à une carrière de chanteur solo, avec 4 albums à son actif.
Une musique revigorante et généreuse, un musicien d’exception qui a bien plus
d’une corde à sa gratte !
10€
Vendredi 21 novembre
RAUL PAZ (pop cubaine)
Raul Paz a conquis le public avec la couleur bien personnelle qu’il a su donner
à la musique de Cuba, son pays : un style pop festif et mélancolique, respectueux de ses racines. Après une formation classique au conservatoire de la
Havane, Raul Paz quitte son île à 25 ans. D’abord le Brésil, l’Uruguay, New York,
puis Paris en plein essor de la musique cubaine. Il enregistre en 1999 son premier album « Cuba Libre », bousculant déjà les standards de la salsa. Le phénomène « Paz » est né, électrisant toutes les salles où il se produit.
22
© Youri Lenquette
Z Salle Pablo Neruda à 20h30
Z Film à 20h30 - Salle André Malraux
Z Spectacle 22h30 - Espace Marcel Chauzy
Inspiré du roman éponyme de Tarashankar Bandopadhyay, Le Salon à
Musique, film indien de Satyajit Ray (1958, 100’), raconte le déclin d’un
aristocrate de la caste des Zamindars, propriétaire terrien et mécène.
Imbu de la noblesse de ses origines, il sacrifie sa fortune et sa famille
pour sa passion pour les arts en donnant des réceptions ruineuses
dans son salon de musique. Ce film se distingue par d’excellentes séquences de danse et de musique classique hindoustanie, vocale et
instrumentale.
Tarikavalli rend hommage à ses maîtres indiens récemment disparus :
U.S.Krishna Rao et son épouse, Chandrabhaga Devi, danseurs et chorégraphes d’un talent exceptionnel, pionniers de la renaissance du Bharata Natyam, le style de danse le plus ancien d’Inde. Accordant une place
essentielle au rythme, le Bharata Natyam ou style de Pandanallur allie
grâce, vigueur, et une exploitation optimale de l’espace scénique.
Alliant à la perfection puissance et précision, la danseuse Tarikavalli sera accompagnée pour ce récital unique
par ses musiciens de Bangalore que U.S. Krishna Rao avait lui-même formés en harmonie étroite avec ses
chorégraphies.
12€
10€ - 2,3€
BOBIGNY
© Michel Gounot
Z Canal 93 à 20h30
BONDY
23
Mardi 18 novembre
Dimanche 2 novembre
IBRAHIM MAALOUF (électro jazz oriental)
BATTLE hip hop en live « de James Brown à l’afrobeat »
Z Pôle Musical d’Orgemont à 20h30
© DR
Déraciné tout jeune de sa terre d’origine, Ibrahim Maalouf garde longtemps enfouies les musiques de son enfance et de la ville qui l’a vu
naître, Beyrouth. Exilé à Paris, il étudie de la trompette dès l’âge de
7 ans, entre les cours du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris et les conseils avisés de son père, le grand
trompettiste Nassim Maalouf. Extrêmement talentueux, Ibrahim
remporte plusieurs prix internationaux de trompette classique.
Egalement trompettiste et compositeur de musique jazz-oriental,
Ibrahim réunit autour de lui des musiciens de blues, de musique
arabe, de jazz et de musique électronique. Ce virtuose cherche à
réinvestir à sa façon le territoire traditionnel, intouchable et millénaire auquel appartient l’invention de son père : la trompette à
quart de ton, dont il est aujourd’hui le seul à maîtriser la technique.
Avec la Cie PASS PASS (danse jazz rock) et le guest Tony
Z Centre Culturel Jean Houdremont à 16h
ALLEN
Afrobeat, Hip Hop et Jazz Rock, le mélange explosif fait monter sur scène des dizaines de danseurs amateurs de Seine-Saint-Denis, pour un défi chorégraphique hors norme.
Pour l’occasion, les performances seront rythmées par une bande son originale de Tony Allen
(voir biographie p.30) accompagné des musiciens de Stocknotes au riche répertoire mêlant
son funky des années 70 et arrangements originaux puissants, aux confins de l’Acid-Jazz, du
Jazz-Rock et de l’afrobeat.
Clin d’œil au « Godfather of Soul » James Brown, le battle sera ponctué par des interludes chorégraphiques de la compagnie Pass Pass, une des pionnières de la danse Jazz-Rock, fortement
inspirée de l’univers de James Brown.
Samedi 8 novembre
ORCHESTRE KARAGÖZ D’AYVALIK (orchestre tzigane) (voir biographie p.14)
Z Centre Culturel Jean Houdremont à 20h30
Samedi 15 novembre
10€ - 5€
g Retrouvez Ibrahim Maalouf mercredi 6 novembre 20h à Canal 93 (Bobigny) lors d’une Jam Session époustouflante
qui réunira plusieurs musiciens, amateurs et professionnels, comme la Fanfaraï et autres aficionados du « bœuf ». Voir p.41
24
EPINAY-SUR-SEINE
5€
10€ - 5€
ACARIO CAMERATA (entre musique savante et populaire du Brésil)
Z Auditorium de La Courneuve à 20h30
Le groupe Acario Camerata, fondé et dirigé par Caio Cezar, est issu d’une favela de Rio. Au sein de cette formation
unique en son genre, les musiciens, tous de très haut niveau, jouent de la musique savante (quatuor de Villa-Lobos,
Suite n°2 de Bach, etc.) sur des instruments populaires brésiliens : cavaquinhos (mandolines), bandolim (guitare à
quatre cordes doubles), viola caipira (guitare brésilienne à cinq cordes doubles), percussions, flûtes... Une première
venue en France, un concert unique, riche en couleurs et en émotions.
3€
Une coproduction OMJA / Villes des Musiques du Monde, avec le participation du CRR Aubervilliers -La Courneuve
LA COURNEUVE
Voir aussi Rencontre Mix Entre musique savante et musique populaire du Brésil p.44
25
Mercredi 19 novembre
Vendredi 7 novembre
JAIPUR KAWA BRASS BAND (Fanfare du Rajasthan)
En 1ère partie : Gangbé Brass Band, fanfare
et la fanfare urbaine d’Aubervilliers
Z Le Forum à 19h
© Jean-Pierre Estournet
Cabaret Malgache
du Deux Pièces Cuisine dirigée par Jean-Luc Degioani
Z Mille Club à 20h30
En malgache, Fenoamby signifie « aigle à deux têtes », « bicyclette à trois
roues » ou « mouton à 5 pattes » : un phénomène !
Auteur-compositeur et poly-instrumentiste (Kabossy, Valiha, Marovany,
Guitare et Harmonica), Marius Fontaine, leader et chanteur du groupe, est
originaire du Nord Est de Madagascar. Chanteur charismatique aux registres multiples, de la complainte au salegy (rythme 6/8, le plus populaire à
Madagascar) le plus endiablé, en passant par le regassy (reggae malgache),
le maloya et le rock zoulou, il poursuit une carrière internationale, en porte flambeau de l’Ile de Madagascar et plus
largement de l’Océan Indien.
3€ - 2€
10€
© DR
Hameed Khan Kawa, joueur de tabla chevronné a rassemblé
les meilleurs musiciens issus de diverses et célèbres fanfares
du Rajasthan, dont les jeux et les tempéraments s’harmonisent le mieux pour former le Jaipur Kawa Brass Band. Cette
formation, composée d’une dizaine de musiciens, offre une
musique surprenante et mélodique, notamment grâce à des
clarinettes au son hypnotique et aux trompettes jazzy. Vêtus
de costumes traditionnels lumineux et colorés, ces seigneurs
du désert, ancêtres des tsiganes, nous transportent dans leur
univers. Ils réussissent à créer une atmosphère envoûtante
par la rapidité de jeu des percussionnistes, qui improvisent
sur des rythmes indiens sophistiqués, parfois proches de la drum’n bass.
Samedi 15 novembre
ODYSSÉE JAMAÏQUE (création autour des racines du reggae)
Z Mille Club à 20h30
En 1ère partie : Quelques morceaux des enfants des centres de loisirs du Bourget accompagnés des musiciens du CECB
© Michel De Bock
Dans une démarche résolument contemporaine, le Gangbé Brass Band,
« son du métal », opère une fusion étonnante entre le jazz et la musique traditionnelle béninoise : rythmes vaudouns (Sato, Zinli, Ogbon,
etc…), chants en langues vernaculaires (Yoruba, Fon, Goun, Créole)
et mélodies jazz. La formation mélange percussions traditionnelles
africaines et instruments à vent (trompette, trombone, saxophone,
euphonium). La fanfare offre une prestation scénique pleine de vie,
une fougue joyeuse qu’ils savent transmettre au public.
g Rencontrez les musiciens du Gangbé Brass Band
lors d’un petit déjeuner du monde à 10h30 à Aubervilliers – Bibliothèque Paul Eluard
26
FENOAMBY (Musique malgache)
LE BLANC-MESNIL
Le spectacle Odyssée Jamaïque est un voyage initiatique initié par des membres du groupe Orange Street, un mélange habile et interactif de musiques (reprises de classiques et compositions originales), de vidéos, de danses, et
de passages théâtralisés. Les 6 musiciens issus des groupes Orange Street, K2r riddim et Little Ced and The Elements, défendent sur scène leur propre approche de la musique jamaïcaine. Le spectacle a pour point de départ
un « flash-back » grâce auquel les spectateurs suivent le parcours initiatique des musiciens en Jamaïque, à travers
les époques (du début du 20ème siècle à nos jours), les genres musicaux et les contextes historiques, politiques et
/ou sociaux qui les influencent.
3€ - 2€
LE BOURGET
27
Itinéraires & artistes
Grooves et Mélopées d’Afrique
LES AMAZONES DE GUINÉE
RICHARD BONA
MAH DAMBA
BAKO DAGNON
LES FRÈRES GUISSÉ
GANGBÉ BRASS BAND
MOUNIRA MITCHALA
AMY D
SO KALMERY
BA CISSOKO
Méditerranée des Musiques
AÏT MENGUELLET
ORIGINES CONTROLÉES
FANFARAÏ
NABIL BALI ORCHESTRA
ELECTRODUNE
FUNDOUK
ZAYEN
O’QUESTRADA
BUIKA
Odyssée des Musiques Insulaires
illustration : Sarah Letouzeh
NAWAL
RENÉ LACAILLE
SALIM ALI-AMIR
ERIK
ODYSSEE JAMAÏQUE
GULF STREAM
FENOAMBY
CALYPSO ROSE
28
Souffle Tsigane et des Balkans
BRATSCH
FRANK LONDON’S KLEZMER BRASS ALLSTARS
KESAJ TCHAVÉ
ORCHESTRE KARAGÖZ D’AYVALIK
FAFARA MAGURA
DAVAÏ
HUSSEIN UCURUM
PAD PRAPAD MOUJIKA
Suites Latines
JUAN CARLOS CACERES
RAUL PAZ
PMO SOCIAL CLUB
ACARIO CAMERATA
SETENTA
PAGODE ZABUMBA
ZABORCHESTRA
ROBERT SANTIAGO
Sur la Route de la Soie
TARIKAVALLI
BAYARBAATAR DAVAASUREN
JAIPUR KAWA BRASS BAND
MUKADDAS MIJIT
Vibrations Urbaines
TONY ALLEN
IBRAHIM MAALOUF
DIDIER AWADI
LA FABRIQUE DU MACADAM II
KHALID K
LES ORIGINES II
NOUROU
Cie PASS PASS
TORNAOD
Création MIROIRÔSOURCES
YOUSS
CAFE CREME & LES FRERES SMITH
KALIWATCHA
LES FINES POLETTES
SSK
SPEED CARAVAN
29
Jeudi 6 Novembre
Vendredi 7 novembre
CRÉATION TONY ALLEN & AMATEURS
LES FRERES GUISSÉ (Groove du Sénégal)
ERIK en 1ère partie (nouvelle musique caribéenne) ). Voir sa biographie p.34 : Soirée Coups de Pousses
partie
© DR
Z Maison Populaire / Argo’notes à 20h30
Le Nigerian Tony Allen est un maître du groove, un batteur
mythique.
Dans les années soixante, Tony Allen, alors âgé d’une vingtaine
d’année, rencontre Fela. Ensemble ils créent l’afrobeat, parfaite alchimie entre mélopées traditionnelles africaines et rythmes noirs
américains. S’en suivra pour Tony Allen plus de dix ans de direction artistique d’Africa 70, la plus célèbre formation de Fela, jusqu’à ce que les dissensions politiques éloignent les deux artistes,
l’un étant fondamentalement ouvert aux métissages (Tony Allen),
l’autre radicalement panafricain (Fela).
Entre Tokyo, Londres, Paris et Lagos, Tony Allen laisse libre cours à
son inspiration et ouvre sa musique à des formes expérimentales, tout en conservant un groove irrésistible, des
textes engagés, et le mélange entre rythmes traditionnels et puissance électrique de l’afrobeat.
Pour ce concert unique, Tony Allen dirigera un big band composé de musiciens amateurs recrutés pour l’occasion, et d’ artistes complices rencontrés sur le festival (musiciens du groupe Stocknotes …) pour vivre une aventure artistique exceptionnelle aux côtés du maître.
10€
g Rencontrez Tony Allen lors d’un apéro à 18h30, Bibliothèque Elsa Triolet – entrée libre
Voir aussi Rencontre Mix AFROBEAT CONNEXION avec Tony Allen p.45
Les Frères Guissé tirent la force, la richesse et la beauté de leur musique d’un
ancrage aux confluents de plusieurs traditions culturelles du Sénégal et plus
généralement de l’Ouest africain. Originaires de la région du Fouta, au nord
du Sénégal, Alioune, Cheikh et Djiby Guissé sont aussi le don de ce fleuve qui
charrie un riche héritage musical. Fort d’un succès qui franchit rapidement
les frontières du Sénégal, le groupe voyage dans le monde entier depuis plus
de 10 ans. Dansante ou sereine, leur musique inspirée d’Ali Farka Touré, de
Kar Kar ou de Seydina est vibrante d’émotions, toujours intense et colorée.
© Kamikazz
‘Z Centre culturel Jean Vilar à 20h30
10€
Samedi 8 novembre
MAH DAMBA (voix du mandingue)
Entrée gratuite sur réservation
Z Ecole Nationale de Musique et de Danse à 20h30
En 1ère partie : restitution de la Rencontre Mix LES GRIOTS URBAINS Voir p 44
On dit au Mali que « si le choeur féminin chante un refrain fixe, préparé à l’avance, on reconnaît une bonne djeli (griotte) à son art d’improviser ». Avec une voix puissante et une sensibilité musicale à fleur de peau, Mah Damba, fille du célèbre griot malien Djéli Baba Sissoko,
a fait partie de deux grandes formations : l’ensemble de Kassemady Diabaté et le groupe
Mandé Foly, avant de se lancer dans une carrière solo. « La diva du Mandingue », se produira
sur scène avec sa formation acoustique traditionnelle : dun dun, djembé, calebasse, n’goni et
guitare. Une prestation plus qu’envoûtante…
© Frederik Froument
Eclipse (rock kabyle) en 1
ère
g Rencontrez Les Frères Guissé, Erik et Mah Damba lors d’un Café du Monde
Mercredi 5 novembre à 18h00 à la Bibliothèque Robert Desnos – Entrée libre
30
L’ILE-SAINT-DENIS
MONTREUIL
31
Jeudi 23 octobre
Dimanche 16 novembre
ORIGINES CONTROLÉES (chansons de l’immigration algérienne revisitées)
SPEED CARAVAN (électro orientale)
BA CISSOKO (kora électrique)
Z Salle Jacques Brel à 16h
En 1ère partie : Mamoudou Cissoko à la kora accompagnera les rappeurs de MUZIK à Venir
Du groupe « Zebda » à l’album « Origines Contrôlées », en passant par « Les Motivés »,
le duo fraternel toulousain Mouss et Hakim va de succès en succès…
Dans « Origines Contrôlées » sorti en 2007, Mouss et Hakim revisitent les chansons de l’immigration algérienne, un héritage des artistes travailleurs immigrés à
Paris des années 40’ à 70’. Dans la continuité de « 100 % collègues » ou « Motivés »,
qui ont donné une savoureuse seconde vie aux chants de lutte et de résistance,
Mouss, Hakim et les musiciens qui les accompagnent se font les passeurs d’un précieux patrimoine artistique et
politique. Ils interprètent des textes traitant avec humour le monde du travail, l’administration, l’alcool ou encore
l’exil, auxquels ils insufflent une enthousiasmante énergie, tout en leur demeurant fidèles.
Sur scène Ba Cissoko tire de sa kora, accompagnée de
basses et percussions, un son urbain terriblement
contemporain.
Il est le dernier né d’une longue lignée de griots et de
maîtres de kora. Son oncle, M’Bady Kouyaté, lui a transmis depuis tout petit son savoir, lui faisant faire un voyage initiatique, de village en village. De retour à Conakry,
il fonde en 1986 son quartet.
Depuis «Electric Griot Land», son second album sorti en
2007, Ba Cissoko explore les potentialités de la kora rock
et de la pédale multi effets sur la kora, n’hésitant pas à
moderniser la tradition, pour mieux la diffuser, la transgresser, pour vraiment l’honorer. Sa musique constitue
un savant mélange entre le son du mandingue et les influences rock, reggae et blues sur des textes en malinké,
soussou et peul.
10€ - 3€
© hermosdef
Speed Caravan est guidé par le musicien d’origine algérienne, Mehdi Haddad. Joueur de
oud de renom, il a électrifié et amplifié le son de son instrument avant de créer son
groupe avec Pascal Teillet à la basse, Hermione Frank au sample et Simo aux percussions
et au chant.
Né du métissage des univers très différents de chacun de ses acolytes, cette caravane
contemporaine trace un itinéraire sans boussole et nous fait vivre un voyage hallucinant, entre compositions et reprises, proclamant haut et fort la devise fondatrice « Sexe,
drogue & rock’n’roll », en version remixée électro orientale…
10€ - 3€
© Marc AMBROGIANI
© Sylvain Gripoix
‘Z Salle Jacques Brel à 20h30
g Rencontrez le joueur de kora Mamoudou Cissoko, cousin de Ba Cissoko, lors d’un apéro mercredi 12 novembre à 18h au
Centre Social Les Courtillières. Dans le cadre de la manifestation Regards croisés sur l’Afrique de l’Ouest - Entrée libre
Voir aussi Rencontre Mix RAP FUSION & KORA ELECTRIQUE p.45
g A.O.C. : After Origines Contrôlées pour ceux qui souhaitent prolonger la fête avec les artistes,
un rendez-vous sera donné après le concert dans un bar à Paris, le French Kawa
32
PANTIN
PANTIN
33
Mardi 18 novembre
Vendredi 7 novembre
Soirée COUPS DE POUSSES 2008
ORCHESTRE KARAGÖZ D’AYVALIK (création - orchestre tzigane)
‘Z Espace Fleury Goutte d’Or – Barbara à 19h30
HUSSEIN UCURUM
Z Guinguette à 20h30
10€
Voir Biographie Orchestre Karagöz d’Ayvalik p.14
La soirée est dédiée aux « Coups de Pousses 2008», groupes émergents dont le parcours est soutenu par Le
Pôle ressources Musiques et Danses du monde de Seine-Saint-Denis (réseau Baïcila) et le festival Villes des
Musiques du Monde.
© DR
8€ - 4€
Hussein Ucurum est luthier. Il possède un magasin d’instruments de musique turque à Pierrefitte et a créé une école
de saz, très réputée dans tout le département.
Voir aussi Rencontre Mix Tambours du 93 avec l’Orchestre Karagöz d’Ayvalik et Rustem Cembelli p. 44
Samedi 22 novembre
BRATSCH (tzigane jazzy)
Z Maison du Peuple à 20h30
© Guillaume Baptiste
© DR
Le guadeloupéen Erik a grandi entre le « tambou a mas » d’Akiyo, le dancehall créole d’Admiral
T et la chanson française. Arrivé à Paris en 2004, il se fait remarquer par son timbre limpide,
capturant les standards de la musique black américaine, dans les fameuses « Jam Sessions »
de la Galerie Soul/Rn’b. C’est là qu’il rencontre Siam Lee et Manuel Mondésir avec qui il compose un captivant répertoire soul, jazz et afro-caribéenne. A suivre…
Aussi en concert le 7 novembre à Montreuil (voir p.31)
Traditionnel mandingue ou Blue-funk ? Maracatu brésilien ou Pop Uk ? Reggae ou Slam ?
Qu’importent les influences, l’obsession du sénégalais Nourou est, dans un élan «post-métissage», de projeter aussi loin que possible ses mélodies, ses rythmes, ses humeurs. Depuis
2001, les concerts se multiplient, s’attelant à faire bouger les membres, sur des chansons en
wolof, français, peul, anglais ou portugais.
Aussi en concert le 31 octobre à Saint-Ouen (voir p.37)
(musique de Turquie) en 1ère partie
Les six musiciens survoltés de Pad Brapad Moujika ont été nourris au classique, au métal ou au hiphop, perfusés à la musique des Balkans, ou au klezmer, amateurs de tango argentin ou de jazz.
Pad Brapad Moujika se faufile partout : dans des groupes de swing manouche ou de rock indépendant, dans des troupes de théâtre, de cirque ou de danse de rue, avant de créer un nouveau style :
l’Urban Tzigan. A découvrir en concert, furieusement festif et complètement déjanté.
Aussi en concert le 31 octobre à Saint-Ouen (voir p 37) et le 25 octobre à Aubervilliers (voir p10)
On ne présente plus Bratsch, groupe de musique français d’influence jazz et tzigane…
Fondé en 1972 par Dan Gharibian et Bruno Girard, le groupe de
cinq musiciens emprunte son nom à un instrument roumain :
le violon. Des origines napolitaines pour François Castiello, l’accordéoniste, arméno-italiennes pour le ténébreux chanteur Dan
Gharibian, normandes, parisiennes et creusoises pour les trois
autres en font un groupe du voyage, avide de rencontres. Ils partagent tous un même goût pour le jazz, le free jazz, les musiques
tziganes et l’Europe de l’Est. Leur musique est colorée, inspirée
des multiples influences culturelles de l’Europe centrale (arméniennes, yiddish, bulgares, roumaines, russes, grecques…).
© Emmanuel Bacquet
ERIK (nouvelle musique caribéenne) NOUROU (électroacoustique métissé)
PAD BRAPAD MOUJIKA (Urban Tzigan)
8€ - 4€
34
PARIS
PIERREFITTE-SUR-SEINE
35
Dimanche 2 novembre
Vendredi 31 octobre
FABRIQUE MACADAM II (création urbaine)
Voir biographies p11
avec O’QueStrada (fado revisité)
NUIT SANS FRONTIERES
Voir aussi Rencontre Mix FABRIQUE DU MACADAM II p.45
3€
Dimanche 23 novembre
Z Mains D’Œuvres de 20h à 5h
LE FESTIN DES FANFARES (création urbaine)
Journée de clôture du festival Villes des Musiques du Monde
‘Z académie fratellini à 12h
12€ - 10€
Journée organisée en partenariat avec l’ARIAM Ile-de-France, le réseau Baicila (Pôle Musique du Monde
93), le Centre des Musiques Traditionnelles de Ris-Orangis, Le POD 95 et l’Espace Prévert Scène du Monde
et l’académie fratellini.
La neuvième édition du festival Villes des Musiques du Monde se clôture, dimanche 23 novembre 2008 par un
grand festin en musique, animé par des circassiens et rythmé par les fanfares amateurs d’Ile-de-France.
La direction artistique du grand festin est confiée à Camel Zékri, artiste touche à tout exceptionnel : guitariste et
joueur de Oud, compositeur de musiques électroniques, et directeur artistique de plusieurs formations dont…
Le Cercle des Fanfares à Nantes.
Pour le plaisir des yeux et des oreilles, le « festin des fanfares » réunit pléthore d’artistes : les circassiens de l’académie fratellini, la Fanfare Klezmer d’Ile-de-France, la Fanfare 2PC (Deux Pièces Cuisine), l’Orchestre de Chritobald
Soto, le chœur des 2 vallées, le groupe Eko Eko, l’Orchestre de Cornemuses de centre France, la Fanfaraï et le 93
Super Raï Band, un Steel Band de 65 à 85 steeldrumers et même l’orchestre béninois Gangbe Brass Band…
Si vous rejoignez cet étrange banquet vous devrez céder à l’ivresse du mélange de la gastronomie, de la musique
et des arts du cirque…
© Pierre René Worms
‘Z La Belle Etoile à 15h
LES AMAZONES DE GUINÉE (groove guinéen)
NOUROU (électroacoustique métissé)
BAKO DAGNON (voix du Mandingue)
Pas moins de 10 formations et une centaine de musiciens seront
réparties sur deux scènes et les autres espaces que constituent les
900m² du rez-de-chaussée de Mains d’Œuvres.
Créées en 1961 par l’Etat guinéen et exclusivement composée de femmes, Les Amazones de Guinée mythique formation de gendarmes de la caserne de Conakry a délaissé dès les années 60’ les instruments à cordes traditionnels pour se mettre aux guitares électriques, aux cuivres, à la batterie et à la basse... et remporter un immense
succès partout en Afrique.
Cet orchestre, absent depuis 25 ans des scènes européennes, est enfin de retour. Comment résister à l’invitation
de ces musiciennes, symbole de l’émancipation féminine en Afrique de l’Ouest ?
Une soirée également pimentée d’afrobeat, de musiques tziganes, latines et brésiliennes distillées par quelques DJ
(Zio-John : Soul / Funk ; Orka : Reggae / Dancehall ; Yougoboss : Balkan Beat / Reggaeton) et par certains des meilleurs
groupes parisiens : Pad Brapad Moujika (Urban Tzigan), Nourou (électroacoustique métissé), Les Fines Pôlettes (fanfare
tropicale), Fanfara Magura (fanfare roumaine), Pagode Zabumba (percussions brésiliennes), Davaï (compositions russes
et tziganes revisitées), ZabOrchestra (batucada cuivrée), Setenta (Latin Funk), Kaliwatcha (funk…érotique !), Café Crème
et les Frères Smith (AfroBeat), et Bako Dagnon (voix du Mandingue).
10€
36
SAINT-DENIS
SAINT-OUEN
37
Lundi 10 et Samedi 15 novembre
SALIM ALI-AMIR (chanson des Comores)
‘Z Salle des Fêtes à 20h30
© DR
La musique de Salim Ali-Amir vous emporte et vous exporte très loin, jusqu’à sa source : Les
Comores. Véritable star de ses îles, on dit aux Comores que les jeunes connaissent mieux
ses paroles que l’hymne national…
Salim chante la paix et dénonce les injustices en conciliant harmonieusement les rythmes
musicaux traditionnels et modernes, le tout avec une sauce pimentée électrique d’où sa
popularité. Lorsque vous demanderez à vibrer au son de la musique comorienne, on vous
recommandera sans hésitation Salim Ali-Amir et le Ngaya !
6€ - 5€
Mercredi 12 Novembre
SALIM HATUBOU (Conte des Comores) Sagesses et malices de Madi l’idiot voyageur
‘Z Bibliothèque Albert-Camus à 10h - L’@telier à 14h30
Salim Hatubou entraîne le spectateur dans la brousse comorienne où l’idiot d’un village, prénommé Madi, a entendu dire que les voyages forgent la sagesse. Il décide alors de partir, en quête….
6€ - 5€ - 3€
Jeudi 13 Novembre
NAWAL (voix des Comores)
Entre traditionnel et contemporain, la musique de la comorienne Nawal tisse un
harmonieux dialogue entre les cultures indo-arabo-persane, avec les rythmes
syncopés de l’océan Indien et un zest de swing. Pendant son enfance, Nawal
a baigné dans un monde musical à la fois pop et religieux. Au fil du temps sa
musique s’est dépouillée pour aller à l’essentiel. Un trio touchant, résolument
acoustique : voix et gambusi (sorte de luth local hérité du Yémen), contrebasse
et percussions.
g Rencontrez Nawal lors d’un déjeuner concert à 12h, Salle des Fêtes. Entrée libre
38
© DR
‘Z Ciné 39 Marches à 20h30
6€ - 2,8€
SEVRAN
39
© Camille Millerand
JAM SESSION, CONFERENCE ET EXPOSITIONS
Villes des Musiques du Monde, bien plus qu’un festival
Les musiques du monde nous font rencontrer leurs pays, leurs régions, leurs peuples
et constituent un terreau fertile pour une
(re)découverte des cultures, des plus proches
aux plus lointaines.
Au-delà des concerts, Villes des Musiques du
Monde imagine des parcours originaux de
rencontres entre le public et les artistes invités, autour du cinéma, d’une pratique instrumentale, d’une exposition ou d’une recette
de cuisine…Autant de moments privilégiés,
dédiés à l’échange et à l’exploration de l’univers des artistes.
Les Rencontres Mix, en particulier, convient
des musiciens ou danseurs amateurs à partager l’expérience et le répertoire d’artistes
40
programmés : stages, ateliers ou chantiers de
création donnent lieu à des restitutions publiques exceptionnelles.
Le festival accompagne aussi toute une équipe
d’apprentis reporters dans la réalisation d’un
« carnet de route » et dans l’animation d’un
Blog - Magazine : réalisation de contenus
audiovisuels et de sujets radiophoniques (interviews d’artistes, captations de concerts,
micro-trottoir).
Quant aux plus petits, ils peuvent eux aussi
faire leurs premiers pas de festivaliers en
profitant d’ateliers d’arts plastiques, de miniconcerts ou de goûters musicaux aux saveurs
du monde.
COMPIL’À SONS
Vendredi 24 octobre à 20h30 - CANAL 93 – BOBIGNY (entrée libre)
Moment d’écoute et de partages musicaux, Compil’à Sons est un rendez-vous incontournable pour les amateurs de chicha,
musica criola, reggaetton, techno folklore, mambo de calle, baile funk... Soirée animée par DJ VinceBus, DJ Arc de Triomphe et
DJ Quechua. N’hésitez pas à venir avec vos cassettes, CD, MP3…
JAM SESSION
Mercredi 6 Novembre à 20h - Canal 93 – BOBIGNY (entrée libre)
Un rendez-vous pour les aficionados du « bœuf », pour rencontrer et jouer quelques morceaux avec des musiciens se produisant au Festival : Fanfaraï et le 93 Super Raï Band, Ibrahim Maalouf, et peut-être d’autres compères…
Ouvert à tous les musiciens, inscription sur place.
CONFÉRENCES
Les racines africaines du tango - par Juan Carlos Caceres
Mercredi 12 novembre à 19h - Médiathèque – BAGNOLET
Musiques de Bali à Java - avec Catherine Basset, Ethnomusicologue spécialiste des musiques de Bali, Java et Sunda
Vendredi 24 octobre à 20h30 - Maison Populaire - MONTREUIL
EXPOSITIONS
À la découverte du Gamelan et de la musique balinaise
Maison Populaire – Montreuil - Vernissage le vendredi 24 octobre à 19 h, jusqu’au 31 octobre
Documents ethnographiques, photos et textes de Catherine Basset vous mèneront à la découverte du gamelan, ensemble
instrumental traditionnel indonésien composé principalement de percussions : gongs, métallophones, xylophones, tambours, cymbales et flûtes.
Les Voyages de Corto Maltese en Orient
Espace Renaudie – AUBERVILLIERS – pendant toute la durée du festival
L’exposition est un voyage fascinant autour du héro des BD d’Hugo Pratt : Récits de voyages, photographies et reproductions
d’aquarelles guident le visiteur sur les traces de Corto Maltese près d’un siècle après son passage, de la Turquie à la Mongolie
en passant par Samarkand et Hong-Kong.
Exposition réalisée par l’association Pandora
Mur Mures – Les murs mourrant d’Auber rendent Auber murmurant
AUBERVILLIERS – pendant toute la durée du festival
Le festival redonne la parole aux vieux murs en sursis de la rue de la gare, aux abords de
l’Espace Fraternité. A travers les clichés de Willy Vainqueur, cet espace habituellement
délaissé nous fera vivre des scènes de musiques du monde photographiées dans les
salles de spectacle de Seine-Saint-Denis.
Une seconde exposition photographique se déploiera sur les grilles du parc Stalingrad,
en centre ville d’Aubervilliers : le photographe Camille Millerand aura carte blanche
pour nous dévoiler son regard sur le festival.
41
CINé-SOLOS : Rencontres d’artistes autour d’un film
Stages de danse : A QUELQUES PAS DU MONDE
Les « ciné-solos » sont une occasion pour le public de découvrir l’univers d’une musique, ou d’un
artiste autour d’un film qui lui est proche. Ce moment de rencontre privilégié est une porte ouverte à
l’échange et à l’improvisation musicale dans l’ambiance feutrée des salles obscures…
Parce que musique rime avec danse, le festival organise, comme chaque année, quelques stages
pour une mise en jambe avant les concerts…
Vendredi 17 octobre à 20h30
LE SALON A MUSIQUE - Soirée ciné-cabaret : projection suivi d’un spectacle de la danseuse Tarikavalli.
BONDY - Espace Marcel Chauzy
Film indien de Satyajit Ray, 1958, 100’ (voir synopsis p.23)
Samedi 18 octobre à 12h
TRESORS DE SCOPITONES ARABES OU BERBERES,
en présence de Rabah Mezouane, journaliste de
l’Institut du Monde arabe.
AULNAY-SOUS-BOIS - Le Cap
Documentaire de Michèle Collery, 1999, 52’
Un film musical qui nous replonge dans l’ambiance des cafés
des années 60, à la découverte d’une musique inédite du
Maghreb.
Jeudi 30 octobre à 20h15
FANGAFRIKA,
en présence de Didier Awadi, SSK et Stay Calm!
PANTIN – Ciné 104
Un documentaire du collectif STAY CALM! – 2006 - 52’
Bouillonnement créatif en textes, en images et en sons, le
rap africain sort enfin de l’ombre. Dans chaque métropole,
chaque banlieue ou chaque bidonville du continent noir se
trouve un groupe prêt à dénoncer, à contester, mais aussi à
faire danser. La voix des « sans voix » retentit depuis le Mali,
le Burkina-Faso, la Côte d’Ivoire, le Nigeria, n’oubliant jamais
d’insuffler des éléments de la musique locale dans un cri
urbain ponctué par les machines et les samplers.
42
Vendredi 14 novembre à 20h30
CUBA FELIZ en présence de Karim Didri
BOBIGNY - Magic Cinéma
Un film musical de Karim Dridi
(Musique : El Gallo) - 1999 – 90’
Cuba Feliz, c’est l’histoire de Gallo, chanteur des rues de La
Havane. Ses rêves le transportent à travers Cuba. Sur les routes, dans les trains, les arrières cours ou les rues trépidantes,
la musique se mêle à sa vie vagabonde : stars de la salsa,
rappeurs des bas quartiers, orchestre de vieux endiablés,
chanteurs de boléros, jazzmen, tambours mystiques ou
orchestres de fêtes de villages.
Jeudi 13 novembre à 20h30 : BACO
Soirée ciné-cabaret : projection suivie d’un débat
sur l’avenir des Comores et d’un concert de Nawal.
SEVRAN - Les 39 Marches
Samedi 22 novembre à 17h30
ASSIKEL - DE BALI A BALY, en présence de Steve
Shehan et de Mohamed Beljoudi
AUBERVILLIERS – Villa Mais d’Ici
Un documentaire de Steve Shehan - 2008
Assikel (Voyage), est l’ultime album du tandem entre le
percussionniste globe-trotter Steve Shehan et le célèbre musicien touareg d’Algérie : Baly Othmani, disparu en 2005 emporté par la crue d’un oued. En hommage à son ami, Steve
Shehan retrace son propre parcours de l’île de Bali jusqu’à sa
rencontre avec le poète, chanteur et joueur de oud Baly.
Un documentaire riche en musique et fort en émotion.
Aubervilliers
Bobigny
Danse indienne Bharata Natyam
Stage de salsa en live avec le PMO Social Club
(en lien avec le spectacle de Tarikavalli, voir p.7)
Initiation à la danse traditionnelle d’Inde du sud avec
Béatrice Corbin.
Samedi 18 octobre de 14h30 à 17h30
(voir p.21 concert du PMO Social Club)
Tout niveau, encadré par l’association K-SA Latina.
Jeudi 13 novembre à partir de 20h00 – Canal 93.
Rens : 01 49 91 10 60
Danse salsa cubaine
(en lien avec le bal latino Robert Santiago, voir p.15)
Tout niveau, avec Nathalie Lemaitre et Abd’Nor.
Samedi 15 novembre de 14h30 à 17h30
Danses d’Algérie
(en lien avec la lila en musique avec Nabil Baly Orquestra,
voir p.16)
Initiation aux danses algéroises, allaoui, chaouia, kabyle et
touarègue avec Saliha Bachiri
Samedi 22 novembre de 10h à 13h
Dans la salle de danse d’Indans’cité
Rens : 01 43 11 25 06 – 01 48 36 34 02
Stages organisés en partenariat avec le Pôle Ressources
Pratiques Amateurs Musique et Danse et Indans’cité.
Bagnolet
Stage de tango argentin
(voir p.20 concert de Juan Carlos Caceres)
Tout niveau, encadré par Yannick Juarez
Mercredi 12 novembre de 20h30 à 22h00 – Médiathèque.
Rens : 01 49 93 60 81
Ateliers découverte du Gamelan Balinais
Animés par Michel Dahan
Laissez vous tenter par une séance d’initiation de pratique
collective de la musique balinaise sur gamelan.
Du 27 au 31 octobre de 11h30 à 12h et de 14h30 à 16h
à la Maison Populaire de Montreuil -Gratuit
Réservation indispensable au 01 42 87 08 68
Rencontres Mix : entre artistes amateurs et professionnels
A l’occasion des Rencontres Mix, des dizaines de musiciens ou danseurs de Seine-Saint-Denis sont
invités à partager l’expérience et le répertoire d’artistes programmés pendant le festival. Plusieurs
jours de rencontres donnent lieu à des restitutions publiques exceptionnelles où amateurs et professionnels présentent le fruit de leur travail.
LE « 93 SUPER RAÏ BAND » (avec FANFARAÏ)
Les 11 musiciens de Fanfaraï, tous de cultures différentes,
réinterprètent les musiques du Maghreb en mêlant habilement
cuivres et percussions traditionnelles, thèmes arabo-berbères
et consonances afro-cubaines, latines et jazz. Dans le cadre du
festival, FANFARAÏ dirige artistiquement le 93 Super Raï Band,
un orchestre de musiciens amateurs qu’il forme aux cuivres et
percussions du Maghreb.
43
FANFARE V2M «
VILLES DES MUSIQUES DU MONDE »
(avec le Gangbé Brass Band)
ENTRE MUSIQUE SAVANTE ET MUSIQUE
POPULAIRE DU BRESIL (avec Acario Camerata)
Composée de musiciens amateurs (débutants), la fanfare V2M
(influences caraïbes, latino, etc) sera dirigée par Jean-Luc
Degioanni, chef d’orchestre de la Fanfare du 2Pièces au BlancMesnil, et rencontrera le Gangbé Brass Band.
Des élèves du Conservatoire à Rayonnement Régional (Aubervilliers / La Courneuve) participeront à des ateliers avec le
groupe, Acario Camerata, issu d’une favela de Rio. Ensemble,
ils inventeront un répertoire de musique savante jouée avec
des instruments de la musique populaire brésilienne.
Quatre groupes de rappeurs de Seine-Saint-Denis vont participer à des ateliers avec Didier Awadi, Eladj Nou Mour Counda
Cissoko, joueur de kora, et SSK, afin de travailler l’écriture de
textes et d’arrangements sur des musiques proposées par les
jeunes.
Rencontre organisée en partenariat avec la ville des Mureaux
STEEL BANDS D’ILE-DE-FRANCE
Alain Rouaud, intervenant de Steel Drum à la Cité de la Musique de la Villette et à l’OMJA d’Aubervilliers, réunit 4 Steel
Bands amateurs d’Ile-de-France (Auber style band, Kaducia,
les Métallos, les Macaq), soit 60 à 70 panistes, pour créer un
répertoire commun.
RAP FUSION ET KORA ELECTRIQUE
(avec Mamadou Cissoko)
AFROBEAT CONNECTION (avec Tony Allen)
Des jeunes rappeurs et des femmes du quartier des Courtillières de Pantin rencontreront Mamadou Cissoko, virtuose de la
kora et cousin de Ba Cissoko, pour préparer un répertoire qui
sera joué en première partie du concert de Ba Cissoko le 16
novembre.
d’Ayvalık et Rustem Cembelli)
MALOYA REMIX (avec Salem Tradition)
DE JAMES BROWN A L’AFROBEAT
Chaque année depuis cinq ans, les
« Tambours du 93
» sont formés aux
rythmes d’une région du monde.
La derbouka est
à l’honneur cette
année, enseignée
par le musicien
tzigane turque Rustem Cembelli. En séjour en Turquie au
mois d’août, les « Tambours du 93 » (12 jeunes d’Aubervilliers et de Villetaneuse) ont rencontré l’Orchestre Karagöz d’Ayvalık avec qui ils poursuivront l’aventure musicale
pendant le festival.
Deux ans après son
intervention auprès
des Tambours du 93,
Salem Tradition est
de retour cette année. Elle dirigera, avec
Vincent Philéas, un
ensemble de jeunes
percussionnistes du
Département et un chœur de chanteurs amateurs de Saint-Denis dans le création d’un répertoire inspiré des musiques réunionnaises, et en particulier du maloya.
Rencontre organisée dans le cadre d’un partenariat
entre les festivals Villes des Musiques du Monde et Africolor.
© DR
TAMBOURS DU 93 (avec l’Orchestre Karagöz
LES GRIOTS URBAINS
(avec Mah Damba et Amy D)
Des musiciens amateurs (chant, corde, percussions) travailleront aux rythmes des griots maliens avec Mah Damba, son
percussionniste, Adama Daou et son guitariste Gumba, ainsi
qu’avec Amy D pour préparer un featuring avec Mah Damba.
44
© DR
12 musiciens amateurs de niveau avancé (vents, basse, guitare,
batterie, percussions, claviers), recrutés au sein de groupes funk
et des écoles de musique du Département, seront en résidence
artistique avec Tony Allen durant une semaine pour créer un
répertoire de cinq morceaux.
Différents ateliers et stages permettent de préparer le Battle du festival
(voir p.25) : Tandis que
l’artiste Tony Allen et le
groupe Stocknotes s’attèleront à la création d’une
bande son originale, les
différents groupes de
danseurs sélectionnés se
concentreront sur la création d’une chorégraphie.
La Cie Pass Pass de danse
Jazz Rock interviendra
également dans le cadre
d’un atelier « Danser en
live ».
LES ORIGINES II : création instrumentale pour
danseurs et VJs
Le projet de création
artistique
les Origines (2ème
édition) met en
synergie plusieurs
structures artistiques et culturelles
d’Aubervilliers et
de Bobigny impliquant des amateurs (Indans’cité, OMJA, chorale de Canal 93).
Avec la participation de : SSK (hip hop), Ethnician, Hocine Ben
(slam), Stéphane de Stay Calm ! (VJ) + guests. Sur une idée originale d’Halim Kerbouche.
© Camille Millerand
AFRICA HIP HOP (avec Didier Awadi, Eladj Nou Mour
Counda Cissoko et SSK)
FABRIQUE DU MACADAM II : entre slam, beat box
et chants portugais
La Fabrique du Macadam, née lors de la 8ème édition du festival Villes des Musiques du Monde, fait converger dans le cadre
d’un “cabaret urbain”, les projets d’artistes issus des cultures
urbaines et d’une
vingtaine d’amateurs, apprentis
beat boxers, chorale, et slammeurs
de tous âges (voir
p.36).
© Anna Iris Michel
Rencontres Mix : entre artistes amateurs et professionnels suite
es Mix
Plus d’informations sur les Rencontr
et leur restitution sur
.com.
www.villesdesmusiquesdumonde
43 11 25 08
Renseignements et inscriptions 01
45
Marmots et Griots : les enfants vivent leur festival
Atelier RADIO : les bandes son du festival
Atelier VIDEO : le festival en images
Accompagnés
par des intervenants professionnels (Association
L’oeil à l’écoute),
3 groupes de jeunes de 12 à 25
ans de Bobigny,
du Blanc-Mesnil
et d’Aubervilliers,
seront initiés à la conduite d’un projet radiophonique :
interviews, micro-trottoir, reportages, etc.
Diffusion des émissions sur Radio Campus Paris (93.9
fm) les 22, 29 novembre et 6 décembre de 18h à 19h.
Des reportages vidéo réalisés par les jeunes de l’Office
Municipal de la Jeunesse d’Aubervilliers et les élèves
journalistes de l’école audiovisuelle EICAR de la PlaineSaint-Denis révèleront en images les principaux temps
forts du festival, les coulisses, les coups de cœur dans
les villes, les interviews d’artistes…
Atelier PRESSE : le carnet de route du festival
Une équipe de 12 journalistes en herbe rédigera pendant le festival un « carnet de route ». Encadrés par
des journalistes professionnels (Association Omar LeChéri), les jeunes apprentis reporters d’Aubervilliers, de
Pantin et du Blanc-Mesnil couvriront l’actualité du festival, apprendront à décrypter l’information, à rédiger
des articles, à faire des interviews…
Carnet de route du festival diffusé à 40 000 exemplaires dans le
magazine MONDOMIX (supplément) à paraître en janvier 2009.
46
Le festival propose également aux plus petits de goûter aux musiques du monde. L’ambition est d’éveiller le jeune public à l’art
et à la musique en s’appuyant sur l’univers artistique et culturel
des artistes invités. Ateliers d’art plastique, mini concerts ou ateliers percussion invitent enfants, parents et animateurs à prendre part activement à la vie du festival.
Pour des sorties en famille :
les spectacles et stage conseillés aux enfants
Khalid K voyage poétique et musical
Vendredi 7 novembre à Bagnolet (voir p.20)
Salim Hatubou contes des Comores
Mercredi 12 novembre à Sevran (voir p.38)
Retrouvez l’ensemble des réalisations sur
www.villesdesmusiquesdumonde.com
rubrique Blog Mag
Pour les centres de loisirs, écoles et collèges :
mini concerts et ateliers
(dès 6 ans)
Kesaj Tchavé et l’Orchestre Karagöz d’Ayvalik
musique rom et tzigane
Dimanche 9 novembre à Aubervilliers (voir p.14)
© Camille Millerand
© Camille Millerand
Depuis plusieurs éditions, des jeunes du Département se transforment en apprentis reporters pendant le festival. Encadrés par des intervenants professionnels, ils participent à des ateliers d’écriture, radio, vidéo et alimentent le Blog-Mag : une occasion originale de rencontrer des artistes et de
prendre part à l’événement.
© Camille Millerand
Les apprentis reporters du festival
Odyssée Jamaïque création sur le reggae
Samedi 15 novembre au Bourget (voir p.27)
Bayarbaatar Davaasuren chants de Mongolie
Lundi 17 Novembre à Aubervilliers (voir p.16)
Atelier familial : A la découverte du gamelan balinais,
animé par Michel Dahan
Dimanche 26 octobre de 16h à 18h30
Maison Populaire, MONTREUIL
Lassez vous tenter par la pratique du gamelan Angklung, remarquable ensemble instrumental portatif unique en France
originaire de Bali. Grâce à son étonnante accessibilité, enfants
et adultes, sans connaissance musicale préalable, peuvent
entreprendre ensemble l’élaboration d’une pièce de musique
traditionnelle.
Ateliers arts plastiques et musiques du monde (6-12 ans)
A Aubervacances loisirs (Aubervilliers), pendant les vacances
de la Toussaint, chaque enfant réalisera une œuvre inspirée
de l’univers d’un artiste (Rustem Cembelli, O’queStrada, Kesaj
Tchavé, Gangbé Brass Band) avant de rencontrer ce dernier.
Ateliers encadrés par deux plasticiennes : Alexandra de Bouhellier et Danièle Pétrel,
Initiation à la percussion orientale et aux rythmes turcs
(6-11 ans)
Des enfants de Pierrefitte (école de musique et centres de loisirs),
La Courneuve (service enfance de la mairie) et Aubervilliers
(Aubervacances loisirs) pouront profiter pendant le festival d’un
stage de découverte de la derbouka avec Rustem Cembelli.
Goûters concerts (3- 6 ans)
Des goûters concerts avec O’queStrada, Beltuner, Rustem
Cembelli, Kesaj Tchavé ou le Gangbé Brass Band seront
concoctés par les enfants et leurs familles dans les centres de
loisirs maternelles des écoles d’Aubervilliers.
Mini concerts (6-15 ans)
Les enfants de centres de loisirs, écoles et collèges de La
Courneuve, Aubervilliers, Le Bourget, Saint-Denis et Pierrefitte
auront la chance de découvrir Bayarbaatar Davaasuren, Kesaj
Tchavé, l’Orchestre Karagöz d’Ayvalik, Odyssée Jamaïque ou Khalid K lors de mini concerts organisés spécialement pour eux.
47
Tarifs, renseignements et réservations
TARIFS
Plein tarif 10 euros
Tarif préférentiel à moins de 10 euros pour certains concerts.
S’adresser aux salles de spectacles concernées ou se renseigner auprès du bureau du festival.
Les villes et lieux du festival
AUBERVILLIERS
Espace Fraternité (Magic Mirror)
AULNAY-SOUS-BOIS
Le CAP
Espace Renaudie
Espace Jacques Prévert
Cabaret situé 10-12, rue de la Gare – Rens. 01 48 36 34 02
Métro ligne 12 Porte de la Chapelle - BUS 65 arrêt Parc du Millénaire
Tarif réduit applicable aux départs des guichets des salles dans les villes, sur présentation d’un justificatif
30, rue Lopez et Jules Martin – Rens. 01 48 36 34 02
Métro ligne 7 Fort d’Aubervilliers / Quatre chemins et Bus 173 , 250 arrêt Balzac
Tarif spécifique à plus de 10 euros pour les manifestations suivantes :
77 r Cités – Rens. 01 48 36 34 02
Métro Ligne 7 : station Aubervilliers 4 Chemins
(se renseigner directement dans les villes et lieux).
Ciné-Cabaret Tarikavalli (1 film + 1 concert + 1 verre) à 12 euros, le Festin des Fanfares 12 euros.
POUR SE RENSEIGNER ET RÉSERVER
Par téléphone
01 48 36 34 02 -Du lundi au vendredi : 10h -18h
Aux guichets des salles du festival
Un tarif préférentiel est applicable sur présentation
d’une pièce justificative.
Billeterie du festival et Bureau d’accueil
4 avenue de la Division Leclerc - 93300 Aubervilliers
Métro Fort d’Aubervilliers
Par correspondance
En précisant le spectacle choisi, la date et le règlement,
par chèque libellé à l’ordre de « Villes des Musiques du Monde »
Autres points de vente
FNAC 0892 68 36 22 www.fnac.com - Réseau Ticketnet (VIRGIN, AUCHAN, LECLERC) 0892 390 100
ou www.ticketnet.fr - www.digitick.com
www.villesdesmusiquesdumonde.com
Rendez-vous sur notre site internet pour obtenir une information actualisée sur les spectacles
Villa Mais d’Ici
Conservatoire à rayonnement régional – Auditorium
13 r Léopold Réchossière - Rens 01 48 11 04 60
RER B : station : La Courneuve Aubervilliers + bus 250 arrêt Danielle Casanova-Pont Blanc
Bibliothèque Paul Eluard
30 rue Gaétan Lamy - Rens 01 48 34 87 2
RER B : station : La Plaine - Stade de France
Restaurant Le Saint-Christophe
1, rue Docteur Pesqué – Rens 01 43 52 08 69
Métro ligne 7 Fort d’Aubervilliers / Quatre chemins ou RER B Aubervilliers/
La Courneuve et Bus 150 ou 170 arrêt André Karman ou Bus 65 arrêt Mairie
Bibliothèque André Breton
1 rue Bordier - - Rens 01.48.34.46.13
Métro ligne 7 Fort d’Aubervilliers / Quatre chemins
134 av Anatole France - Rens 01 48 68 00 22
RER B : arrêt Sevran-Beaudottes puis TRAM de RER BEAUDOTTES à l’arrêt FLOQUET
BAGNOLET
Salle des Malassis
36 rue Pierre et Marie Curie
Métro Gallieni - Bus 122 ou 76 Arrêt : Curie
Cin’Hoche
6, Rue Hoche – Rens. : 01 49 93 60 70
Métro Ligne 3 station : Gallieni
Médiathèque
1 rue Marceau (place de la mairie) – Rens. 01 49 93 60 90
Métro ligne 3 : Gallieni
BOBIGNY
Canal 93
Bibliothèque Saint-John Perse
63, avenue Jean Jaurès - Rens. 01 49 91 10 50
Métro ligne 5 Bobigny Pablo Picasso et bus 301 Louise Michel - Tramway T1
Libération
Salle de danse Indans’cité
Centre commercial Bobigny, 2, rue du Chemin Vert
Rens 01 48 31 54 47
Métro Ligne 5 station Bobigny-Pablo-Picasso
6, rue Edouard Poisson – Rens 01 48 33 60 44
Métro ligne 7 Fort d’Aubervilliers / Quatre chemins ou RER B Aubervilliers/
La Courneuve et Bus 150 ou 170 arrêt André Karman ou Bus 65 arrêt Mairie
41 bis boulevard Anatole France – Rens 01 43 11 25 06
RER B La Courneuve-Aubervilliers et Bus 150 crevecoeur (passe aussi à porte de la
Villette, Métro ligne 7)
Maison des jeunes Jules Vallès
7 rue Réchossière – Rens 01.48.33.91.48
Métro ligne 7 Aubervilliers Pantin - 4 Chemins et bus 150 Mairie d’Aubervilliers
48
56, rue Auguste Renoir - Rens. 01 48 66 94 60
RER B Villepinte et bus 615, 617, Le Tennis ou Victor Hugo
Magic Cinéma
Salle Pablo Neruda
31 avenue du Président Salvador Allende
Rens. 01 40 60 94 37
Métro ligne 5 Bobigny Pablo Picasso - Tramway T1 Hôtel de Ville – Bus 134 234 251
301 Hôtel de Ville
49
Les villes et lieux du festival
Les villes et lieux du festival
BONDY
Espace Marcel Chauzy
LE BLANC-MESNIL
Le Forum
PANTIN
Salle Jacques Brel
SAINT-DENIS
académie fratellini
Salle André Malraux
L’ILE-SAINT-DENIS
Centre culturel Jean Vilar
Ciné 104
La Belle Etoile
Hotel de ville, Esplanade Claude Fuzier - Rens. 01 48 50 54 68
Métro ligne 11 Mairie des Lilas et Bus 105 Eglise de Bondy - RER : ligne E Bondy et
bus 105, 303, 346, 546, 616 A, 616 B
25 cours de la république - Rens. 01 48 50 54 68
Métro ligne 11 Mairie des Lilas et Bus 105 Eglise de Bondy - RER : ligne E Bondy et
bus 105, 303, 346, 546, 616 A, 616 B
EPINAY-SUR-SEINE
Pôle Musical d’Orgemont
1 rue Tête St Médard - Rens. 01 48 41 41 40
Métro Ligne 13 arrêt Saint-Denis-Université + Bus 361 (dir gare d’Argenteuil) arrêt
République-Debussy
LA COURNEUVE
Centre culturel Jean Houdremont
11, avenue du Général Leclerc – Rens. 01 49 92 61 61
Métro ligne 7 La Courneuve / 8 Mai 1945 - RER B Aubervilliers / la Courneuve Bus
302 Tramway T1 Six-Routes - Bus 143 rue de l’union, bus 256, 302 Langevin Wallon,
Bus 556 Genève
Auditorium du Conservatoire
41, avenue Gabriel Péri
RER B La Courneuve - Aubervilliers
LE BOURGET
Mille Club
29, rue Guyemer - Rens. 01 48 35 41 93
Métro ligne 7 La Courneuve / 8 Mai 1945 et bus 152, 607, 609 Pierre Curie - RER B
Le Bourget et bus 133 Pierre Curie - Tramway T1 La Courneuve / 8 Mai 1945 et bus
152, 607, 609 Pierre Curie
50
Place de la Libération - Rens. 01 48 14 22 00
RER B Gare de Drancy et bus 148 Libération, bus 346
3, rue Lénine - Rens. 01 48 36 34 02
RER D Saint-Denis et bus 174 Pont de Lîle Saint Denis, bus 171, 178, 261, 578, Noctambus C Mairie de l’Île Saint Denis, bus 237 Méchin -Tramway T1 Gare de St-Denis
Bibliothèque Elsa Triolet
Centre culturel Jean Vilar
MONTREUIL
Maison Populaire / L’Argo’note
9, bis rue Dombasle - Rens. 01 42 87 08 68
Métro ligne 9 Mairie de Montreuil et bus 102, 121, Noctambus G Cimetière de
Montreuil
Ecole Nationale de Musique et de Danse
13 av Résistance 13 av Résistance - Rens. 01 48 57 17 59
Métro ligne 9 Croix-de-Chavaux
Bibliothèque Robert Desnos
14 boulevard Rouget-de-Lisle
Métro Ligne 9 Mairie de Montreuil - Bus 102 /115 Mairie de Montreuil - Rouget
de Lisle
42, avenue Edouard Vaillant - Rens. 01 49 15 41 70
Métro ligne 7 Aubervilliers Pantin / 4 chemins ou RER E Pantin et bus 170, 330,
Noctambus E Gare des marchandises, Bus 249 La Pérouse
104 Avenue Jean Lolive – Rens. 01 48 46 95 08
Métro ligne 5 Eglise de Pantin – Bus 249, 179
Centre Social Les Courtilière
Avenue des Courtillières – Rens 01 49 15 37 00
PARIS
Centre Musical Fleury Goutte d’Or – Barbara
1 rue Fleury 75018 Paris – Rens. 01 53 09 30 70
Métro Ligne 2 - Ligne 4 Barbès - Rochechouart et bus 30-31-54-56-65 / RER B ou
D Gare du Nord
Le French Kawa - 6 rue Planchat 75020 Paris
Metro ligne 2 Avron ou ligne 9 Buzenval
PIERREFITTE-SUR-SEINE
La Guinguette
Quartier Landy-France - rue des Cheminots
Rens. 01 49 46 00 00
RER D Stade de France Saint-Denis – Bus 139, 173 Rue des cheminots
14 allée Saint-Just, quartier de la Plaine - Rens. 01.48.59.67.80
Métro Porte de la Chapelle puis Bus 153 arrêt Eglise de la Plaine
SAINT-OUEN
Mains d’Œuvres
1, rue Charles Garnier – Rens 01 40 11 25 25
Métro Ligne 13 Garibaldi
SEVRAN
Salle Des Fêtes
9, rue Gabriel Péri –
RER B Sevran-Beaudottes puis Bus 607 arrêt rue du Marché
Cinéma Les 39 Marches
2 av Salvador Allende – Rens 01 43 85 91 75
RER B Sevran-Beaudottes
Place Jean Jaurès - Rens. 01 72 09 33 80
Métro Ligne 13 Saint-Denis Université et bus 268 Eglise de Pierrefitte/Mairie RER D
Pierrefitte/Stains et bus 168 Mairie de Pierrefitte ou La Poste. Noctilien N44 Mairie
de Pierrefitte
Bibliothèque Albert-Camus
La Maison du Peuple
27 rue Pierre Brossolette
RER B Aulnay-sous-Bois, tramay ligne 4 Rougemont Chanteloup
12 bd Pasteur. Rens. 01 49 40 07 20
RER D dir Villiers Le Bel – arrêt Pierrefitte/Stains
Médiathèque Jacques Duclos
16 avenue Gabriel-Péri - Rens. 01 72 09 35 10
RER D Pierrefitte/Stains et bus 168 Mairie de Pierrefitte
6, rue de la gare – Rens 01 43 84 87 20
RER B Sevran Livry
L’@telier Rougemont
STAINS
Espace Paul Eluard
Place Marcel Pointet - Rens. 01 49 71 82 26
Métro ligne 13 Saint-Denis Université puis bus 255 arrêt F.Bégué ou RER B La
Courneuve/ Aubervilliers et bus 150 F. Bégué - RER D Stains / Pierrefitte et bus 150
F. Bégué. Bus jusqu’à minuit environ ou se renseigner auprès de la Ratp
51
L’association Villes des Musiques du Monde
L’association « Villes des Musiques du Monde », anime un réseau composé de structures (services
municipaux, associations des secteurs culture, jeunesse, éducation) et de personnes, engagées professionnellement et/ou volontairement dans des démarches d’éducation populaire et d’éducation
artistique et culturelle. Ce réseau, qui couvre actuellement 18 villes de la Seine-Saint-Denis et Paris,
organise une série d’événements dont le festival est le « moment fort ».
En amont et en aval, il conduit des projets de créations, de coproductions, des actions pédagogiques, de sensibilisation et des moments festifs qui visent à développer la connaissance et la pratique
des musiques, chants et danses du monde, prétextes à toutes les formes d’agir pour un public large
(participation à l’organisation et à l’animation d’événements, de pratiques d’expression – écrite, radio, vidéo, graphique…).
La direction artistique est collective. Elle vise à favoriser les rencontres et les croisements entre traditions authentiques et remises en jeu contemporaines, à réunir des artistes confirmés et en devenir, amateurs et professionnels, dans un dispositif s’appuyant sur les dynamiques locales, créant les
conditions d’une mutualisation des moyens et d’une réflexion commune entre villes, structures et
acteurs de toutes sortes.
L’équipe du festival
Le bureau est composé de : André Falcucci (président), Johanna Giacomini (trésorière), Patricia Eppe
(secrétaire), Gérard de Plans (secrétaire adjoint), Fasia Kati.
L’équipe est composée de : Kamel Dafri (directeur), Eric Schirmacher (coordinateur des projets), Rémy
Gonthier (administrateur), Maïté Servières (chargée de projets et de relations publiques), Sabrina Ouis
(chargée de projets), Guillaume Mahé (chargé de projets), Nicolas Denardi (chargé de projet), Soizick Fonteneau
(chargée de communication, presse), Alice Roger (chargée de communication), Mathilde Pannet, Jean-Philippe
Joseph, Isabelle Guignand (stagiaires), Halim Kherbouche (régisseur général), Hugues Boucry (graphiste).
52
Le club des amis du festival Villes des Musiques du Monde
En tant que spectateur, vous manifestez votre intérêt pour ce festival, espace d’échanges, de dialogues et de
découvertes, accessible au plus grand nombre.
Pour favoriser le soutien de tous ceux qui, comme vous, partagent les valeurs artistiques et sociales de l’association, Villes des Musiques du Monde a créé son « Club des amis du festival ».
En effectuant une démarche volontaire de participation, dépassant le statut de spectateur, vous permettez
au festival de bénéficier d’une marge d’autonomie non négligeable, en ces temps incertains pour les financements publics. A l’aide du bulletin (au verso), vous pourrez apporter une contribution de votre choix et ainsi
bénéficier de tarifs privilégiés et d’informations spécifiques par le biais d’une newsletter régulière.
Les dons ouvrent droit à une réduction d’impôt sur le revenu égale à 66% de leur montant, sur la base d’un reçu fiscal
délivré par l’association.
Pour plus d’informations : 01 48 36 34 02
53
Les partenaires
Remerciements
Aux équipes des lieux, au Conservatoire à Rayonnement Régional d’Aubervilliers-La Courneuve, aux Médiathèques de
Plaine Commune, à l’académie fratellini, au théâtre équestre Zingaro, à l’OMJA, au Club Indans’cité, à l’association L’œil
à l’écoute, à l’école EICAR, aux acteurs des Services culturels et jeunesses des villes, au Pôle Ressources Musiciens et
Danseurs Amateurs, au Pôle voix 93 et à Cités-Musiques, au Service culturel de la ville des Mureaux, à la ville d’Aubervilliers (villes fondatrice) et aux bénévoles.
Villes des Musiques du Monde est membre du réseau Baïcila, MAAD 93 et de Zone Franche.
Les festivals et événements partenaires
j
HIP HOP Tanz, Africolor, Jazz’N Klezmer, Suds à Arles, Musiques Métisses (Angoulême), Manifestation Regards croisés
sur l’Afrique de l’Ouest, la Fête des Vendanges de Montmartre.
Bulletin d’adhésion
à adresser à : Association VILLES DES MUSIQUES DU MONDE
4, Avenue de la Division Leclerc - 93300 AUBERVILLIERS
Nom : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Prénom : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Adresse : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
.................................................................................................................
Je souhaite m’inscrire au « club des amis du festival des Villes des Musiques du Monde », et verse la somme de cinq
euros à l’association « Villes des Musiques du Monde »
Je soutiens financièrement les actions de l’association et fais un don de :
10 €
20 €
autre montant : . . . . . . . . . . . . . . €
À l’ordre de : « association Villes des Musiques du Monde ».
54
50 €
Partenaires des actions autour du festival
Partenaires de coopération internationale
Aubervilliers : Service culturel, Service vie associative et
relations internationales, Service vie des quartiers, Service
réussite éducative, CICA Vidéo, Cités-Musiques, Conservatoire
à Rayonnement Régional d’Aubervilliers - La Courneuve,
CMA, Aubervacances Loisirs, Indans’Cité, La Villa Mais d’Ici,
Cinéma le Studio, les bibliothèques de la ville, les centres de
loisirs maternels, les seniors d’Aubervilliers
Aulnay-sous-Bois : Le Cap (Scène de Musiques Actuelles)
Espace jacques Prévert
Bagnolet : Service culturel, Médiathèque
Bobigny : Service culturel, Canal 93
Bondy : Service culturel
Epinay-sur-Seine : Service culturel, Service relations internationales, le Pôle Musical d’Orgemont, l’association Feu Vert
L’Ile Saint-Denis : Service culturel
La Courneuve : Service culturel, Service jeunesse, le
Conservatoire à Rayonnement Régional d’Aubervilliers- La
Courneuve, association Tempo
Le Blanc-Mesnil : Le Deux Pièces Cuisine, Maison pour tous
les Tilleuls, Le Forum
Le Bourget : Service culturel, le CECB
Montreuil : Maison Populaire et Pôle Ressource Musiques et
danses du monde en Seine-Saint-Denis, le service des bibliothèques, Ecole Nationale de Musique, La Pêche
Pantin : Direction du développement culturel, Service jeunesse, Ecole Nationale de Musique, Ciné 104, Muzik à Venir,
Centre Social Les Courtillières
Paris : Mairie du XVIIIème, ADCEP, Centre musical Fleury
Goutte d’Or – Barbara, association Graine de Soleil
Pierrefitte-Sur-Seine : Service culturel, Ecole de Musique
Saint-Denis : Service culturel, Café Culturel
Saint-Ouen : Mains d’Œuvres
Stains : Espace Paul Eluard
Villetaneuse : Service culturel, Service jeunesse
TURQUIE : Maison Karagöz à Ayvalik, Programme européen
Jeunesse en action
UKRAINE : Le Festival Sheshory (qui a reçu Nourou en 2008),
Institut français d’Ukraine à Kiev, Via le Monde
Partenaires médias
TÉLÉRAMA - TRAD MAGAZINE - AFRICULTURE - MONDOMIX
RADIO NOVA - FRANCE 3 Ile-de-France
Partenaire de la radio du festival : Radio Campus Paris
Avec le soutien d’Alter Musica et Afriscope
Partenaire de la radio
du festival
55
D
u 17 octobre au 23
novembre, 18 villes de
Seine-Saint-Denis et
Paris (18ème) se trans-
forment en Villes des Musiques du
Monde aux rythmes des concerts,
créations, rencontres autour d’un
repas, d’un stage ou d’un film :
autant de moments privilégiés, dédiés à l’échange et à l’exploration de
l’univers des artistes.
5 semaines de festival, 50 concerts,
38 lieux d’accueil, 19 villes associées
et plus de 300 heures d’ateliers et
de stages : « Villes des Musiques du
Monde » est un festival hors normes,
convivial, qui n’hésite pas à croiser
les genres et les itinéraires musicaux
pour faire de chaque rendez-vous
une invitation au voyage !
Grooves et Mélopées d’Afrique
LES AMAZONES DE GUINÉE
RICHARD BONA
MAH DAMBA
BAKO DAGNON
LES FRÈRES GUISSÉ
GANGBÉ BRASS BAND
MOUNIRA MITCHALA
AMY D
SO KALMERY
BA CISSOKO
Méditerranée des Musiques
AÏT MENGUELLET
ORIGINES CONTROLÉES
FANFARAÏ
NABIL BALI ORCHESTRA
ELECTRODUNE
FUNDOUK
ZAYEN
O’QUESTRADA
BUIKA
Odyssée des Musiques Insulaires
NAWAL
RENÉ LACAILLE
SALIM ALI-AMIR
ERIK
ODYSSEE JAMAÏQUE
GULF STREAM
FENOAMBY
CALYPSO ROSE
Souffle Tsigane et des Balkans
BRATSCH
FRANK LONDON’S KLEZMER BRASS ALLSTARS
KESAJ TCHAVÉ
ORCHESTRE KARAGÖZ D’AYVALIK
FAFARA MAGURA
DAVAÏ
HUSSEIN UCURUM
PAD PRAPAD MOUJIKA
Suites Latines
JUAN CARLOS CACERES
RAUL PAZ
PMO SOCIAL CLUB
ACARIO CAMERATA
SETENTA
PAGODE ZABUMBA
ZABORCHESTRA
ROBERT SANTIAGO
Sur la Route de la Soie
TARIKAVALLI
BAYARBAATAR DAVAASUREN
JAIPUR KAWA BRASS BAND
MUKADDAS MIJIT
Vibrations Urbaines
TONY ALLEN
IBRAHIM MAALOUF
DIDIER AWADI
LA FABRIQUE DU MACADAM II
KHALID K
LES ORIGINES II
NOUROU
Cie PASS PASS
TORNAOD
Création MIROIRÔSOURCES
YOUSS
CAFE CREME & LES FRERES SMITH
KALIWATCHA
LES FINES POLETTES
SSK
SPEED CARAVAN
Et aussi..
DIALTO (bal folk )
TRIO ESBELIN/DENÉCHEAU/SULPICE
(bal folk )
BELTUNER (Bal manouche, musette
progressif)
GERARD DOLE & SES AMIS
(musique cajun)
LURRIE BELL (Blues)

Similar documents

medicinal plants in mongolia - WHO Western Pacific Region

medicinal plants in mongolia - WHO Western Pacific Region Medicinal plants in Mongolia 1. Plants, Medicinal - Mongolia. I. World Health Organization Regional Office for the Western Pacific. ISBN 987 92 9061 632 0

More information