Rythmes scolaires - Ville de Roissy-en

Comments

Transcription

Rythmes scolaires - Ville de Roissy-en
Journal d’informations locales & municipales de Roissy-en-France
www.roissyenfrance.fr
n° 89 juin 2014
La vie à
Rythmes scolaires
parés pour la rentrée
Maison de l’enfance : démolition et fouilles p. 3 • Début des travaux de la RD 902A p. 4 • L’Allée du Verger fait peau neuve p. 5
sommaire
> L’info du mois - Fouilles archéologiques à la Maison de l’Enfancep 3
2
le mot du maire
> Actualité - Début des travaux pour le RD902A
p4
L’allée du Verger fait peau neuve
p5
Hôtellerie : des perspectives de croissance p7
> Dossier - Les rythmes scolaires
> Village - Le cèdre du Liban de Roissy
p 8-9
p 10
Madame, Monsieur, Chers Roisséens,
Après les élections municipales de mars dernier, les dernières
semaines ont été consacrées au « rodage » de la nouvelle équipe
municipale.
Accompagnés par les conseillers municipaux et adjoints les plus
chevronnés, vos nouveaux élus sont désormais à pied d’œuvre et
s’acquittent de leurs missions avec enthousiasme et compétence.
Je le dis très souvent, et l’ai réaffirmé durant notre campagne, la
charge de travail des élus roisséens est lourde, avec des dossiers
qui dépassent fréquemment le cadre communal. Être adjoint au
Maire de Roissy ou conseiller municipal n’est pas une promenade
de santé.
Imbriqué dans un environnement économique et social
complexe, notre village doit être représenté dans une multitude de
structures intercommunales, de commissions de travail. C’est le
rôle de vos élus, en plus de leur mission de gestion quotidienne
des affaires communales, en lien avec l’administration et les
services communaux. Voilà pourquoi nous avons mis en place une
organisation dans laquelle les conseillers municipaux ont aussi un
rôle actif et, je le souligne, totalement bénévole.
Les années récentes ne nous auront pas épargnés en matière
de mobilisation voire de combat. Jamais notre village et notre territoire n’auront été l’objet, en si peu de temps, d’autant d’aléas
et d’incertitudes : tentative de fermeture de notre gendarmerie,
tentative d’abandon du projet de métro automatique, redistribution des compétences des différentes collectivités, regroupements
arbitraires à tous les échelons…
Et maintenant un autre dossier nous mobilise : celui du redécoupage des cantons. Il faut en effet savoir que le Gouvernement, dans
le cadre de sa réforme territoriale, est en train de chambouler totalement la carte des territoires. Roissy-en-France, avec Le Thillay et
Bouqueval se retrouverait ainsi rattaché au canton de Villiers-le-Bel
au mépris de la notion de bassin de vie qui lie nos communes
entre elles, au mépris également de la logique intercommunale
puisque nous serions rattachés à un canton comprenant essentiellement des communes de la Communauté d’Agglomération Val
de France. Ce n’est pas acceptable et portons l’affaire au Conseil
d’État. Comme si ce n’était pas suffisant, notre Communauté subie
des pressions très fortes de l’État, du Grand Paris, mais aussi politiciennes, pour être soit absorbée, soit rattachée à une plus grande
Communauté d’Agglomération. Ceci n’est pas plus acceptable
pour notre Commune et notre Communauté qui auront pourtant
donné l’exemple du rapprochement sans arrière-pensée, pour plus
de solidarité.
Aujourd’hui, nous sommes dans les tiraillements, l’éparpillement,
l’élargissement qui créent un flou concernant le futur des structures
où chacun à des repères. Cette cacophonie contraint les Maires de
la Communauté à siéger dans des instances superposées pour se
faire entendre.
Le Président Renaud a plus que jamais besoin d’un soutien très
solidaire de tous les Maires. Ceux-ci, dont je suis, ont besoin de
retrouver une sérénité ne pouvant se rétablir que dans la clarté des
décisions gouvernementales. Surtout, au moment où toutes les
collectivités devront se priver de 11 milliards de dotations de l’État,
sur trois ans, pour participer à l’effort national.
La situation est donc très préoccupante, et fait qu’il est très
désagréable de subir en plus une politique menée à coup de
ciseaux.
André TOULOUSE
LA VIE À ROISSY
Bulletin d’informations municipal - bimestriel
Directeur de la publication : André Toulouse
Service communication de Roissy-en-France : Olivia Uzan, Patrick Roziel, Laura Taubin
Comité de rédaction : A. Toulouse, C. Baudouin, E. Fayeulle, M. Omont, E. Chesnier, O. Uzan
Conception, réalisation : RDVA  -  01 34 12 99 00
(Rédaction : S. Brianchon, L. Drouin - Maquette : C. Bellair, C. Cambour, E. Cosaert)
Photos : Mairie de Roissy - RDVA - Impression : Groupe des imprimeries Morault : 01 53 35 95 15 Dépôt légal à parution
Site internet de la Mairie : www.roissyenfrance.fr
Retrouvez le documentaire
« Roissy, la piste aux affaires » sur Public Sénat
Début avril dernier, la chaîne (canal 13) de la TNT - « Public Sénat » a diffusé
puis rediffusé l’émission « Attention, grands travaux » qui présentait un documentaire de 28 minutes réalisé par la journaliste Ève Minault, intitulé « Roissy,
la piste aux affaires ». Quarante ans après l’arrivée de l’aéroport international
sur tout un territoire, le film revient sur l’histoire de cet équipement ambitieux
qui est aujourd’hui doté de 4 pistes et de 9 terminaux qui en font alors le premier aéroport européen pour les mouvements d’avions et second en nombre
de passagers derrière l’aéroport de Londres Heathrow. L’occasion aussi de faire
un zoom sur l’impact de ce gigantesque pôle aéroportuaire, véritable poumon
économique de toute une région à cheval sur trois départements. Vous pourrez
également retrouver les interviews de nombreux acteurs de ce dossier avec en
premier lieu, André Toulouse, maire de Roissy-en-France ou encore l’architecte
de l’aéroport, Paul Andreu.
Pour voir ou revoir ce documentaire : http://replay.publicsenat.fr/emissions/attention-grands-travaux/roissy,-la-piste-aux-affaires/paul-andreu, jean-pierreblazy, alain-peri, jean-jezequel, xavier-dub/139035
Patrick Renaud, reconduit à la tête de l’intercommunalité
Premier adjoint au maire de Roissy-en-France, Patrick Renaud vient d’être réélu à
la tête de la Communauté d’agglomération Roissy Porte de France. C’est le mardi 15 avril dernier, dans le cadre solennel de la salle du conseil communautaire
que les conseillers intercommunaux des 19 communes membres ont porté à la
présidence l’élu roisséen, par ailleurs président de l’association des collectivités
du Grand Roissy et de Roissy Développement. Patrick Renaud sera désormais
entouré de 11 vice-présidents et 8 autres élus rejoindront le Bureau de l’agglomération dont le Maire André Toulouse.
Un nouveau président pour l’Office de Tourisme
C’est au cours de la dernière assemblée générale de
l’association réunie en mai dernier, que Patrick Petit a
été élu président de l’Office de Tourisme « Roissy Clé de
France ». Habitant de Roissy-en-France, ancien de chez
UTA et Air France, il est maintenant chef d’entreprise
et connaît parfaitement les attentes des passagers et
des touristes en escale. Il devra entre autre assurer le
lien entre les élus de la commune et les professionnels
du territoire. Patrick Petit succède ainsi à Denis Côme,
élu dernièrement adjoint au maire de la commune et
donc appelé à d’autres responsabilités.
Carte du développement de l’Est du Val-d’Oise :
donnez votre avis
L’enquête publique concernant la révision du Schéma de Cohérence Territoriale
du SIEVO, se déroulera du 26 juin 2014 au 25 juillet 2014 inclus.
Vous pouvez prendre connaissance de ce dossier qui concerne l’aménagement
global du territoire de l’Est du Val d’Oise en mairie. Un membre de la commission d’enquête tiendra également une permanence en mairie le jeudi 17 juillet
de 9 h à 12 h. Vous pouvez également prendre connaissance du dossier sur le
site Internet du SIVA : www.sievo95.fr où une boîte à lettre est mise à disposition du public pour recueillir toutes observations.
L’info du mois
3
Maison de l’Enfance :
Après la démolition, les fouilles archéologiques puis les travaux
Inscrit au budget l’an dernier, le projet de la future Maison de l’Enfance entre dans sa phase active, après le
nettoyage du terrain et la mise en œuvre de fouilles archéologiques. L’ouverture du nouvel équipement est
désormais prévue pour la fin de l’année 2015.
L e futur emplacement de la Maison de l’Enfance fait l’objet actuellement d’un chantier de fouilles
archéologiques préventives sous la direction de Jean-Yves Dufour (photo), responsable de l’opération pour
l’INRAP. Sous nos pieds, plus de 2000 ans d’histoire car notre village a connu pas moins d’une quarantaine
d’opérations archéologiques depuis ces vingt dernières années. Au centre et à droite, la mise au jour d’une cave
qui aurait pu servir à stocker des produits de consommation de la vie quotidienne au cœur de cette ancienne
ferme médiévale datant du Moyen Âge. Ce chantier nous réserve certainement encore de belles découvertes.
L
a Maison de l’Enfance regroupera à terme,
tous les services liés à la Petite enfance et à
la jeunesse ; crèche familiale, halte-jeux pour
les tout-petits, l’Escale et le Relais Info Jeunes
pour les plus grands. Nouveauté majeure, une ludothèque verra le jour en s‘étendant sur 200 m2.
Une grande salle d’activités commune aux trois
structures complètera l’ensemble.
Côté budget, la municipalité a fait le choix d’investir de manière conséquente dans cet équipement
Une exposition
temporaire « Made
in Roissy » à ARCHEA
À partir du 12 juin
prochain (et jusqu’au
21 septembre), le
musée ARCHEA de
Louvres, proposera
une exposition
exceptionnelle
intitulée « Archéoville :
des Gaulois à de
Gaulle ». Cette
dernière présentera
« pêle-mêle », le
développement de
l’aéroport international et ses
aménagements extérieurs ou encore les premières
fermes gauloises jusqu’au château des seigneurs
de Roissy, en passant par la découverte du monde
paysan du Moyen âge et de l’époque moderne.
Pour les petits et grands, vous découvrirez alors
plus de 2000 ans d’histoire du village de Roissyen-France ! Une exposition à ne manquer sous
aucun prétexte.
public qui permettra de regrouper l’ensemble des
services dédiés à la petite enfance et à la jeunesse
en un même espace. 4 100 000 euros ont ainsi été
alloués au projet, budget incluant le coût des travaux (environ 3 350 000 euros), la maîtrise d’œuvre
(environ 420 000 euros) ainsi que des études liées
à la sécurité du chantier, des ouvrages et du bâtiment, et aux fouilles archéologiques.
L’ancienne bâtisse a été démolie
En 2012, saisissant une réelle opportunité, la commune de Roissy-en-France a pu faire l’acquisition
de la bâtisse en ruine et son terrain, sis 14 rue
Jean Moulin. Il s’agissait du dernier terrain disponible pour la réalisation d’un équipement public
en centre village. En avril dernier, la vieille masure
a entièrement été déplombée et désiamentée par
une entreprise spécialisée avant d’être démolie le
16 avril en quelques coups de pelleteuse.
Les chiffres
4 100 000 0 : coût global du projet, réparti
comme suit :
3 350 000 0 : coût des travaux
• 420 000  0 : maîtrise d’œuvre
• 330 000  0 : études liées à la sécurité
•
du chantier, du bâtiment et des fouilles
archéologiques.
Place aux fouilles archéologiques
Un diagnostic opéré par l’Institut national de recherches archéologiques préventives (INRAP) a
confirmé la présence d’une ferme médiévale de
la fin du Moyen Âge, prolongement probable du
noyau d’habitation qui avait été découvert au début
des années 2000, lors de la construction du quartier des Tournelles. C’est dans ce cadre qu’une
campagne de fouilles archéologiques a débuté le
lundi 12 mai dernier. D’une durée d’environ trois
mois, cette campagne nécessitera le déblai de
2 000 à 2 500  m3 de terres qui seront remuées pour
permettre de fouiller l’ensemble du terrain y compris sous l’ancienne maison démolie.
Avant/après la démolition : le contraste est saisissant !
Mi-avril, l’ancienne bâtisse située en lieu et place de la future Maison de l’Enfance a été démolie par
l’entreprise mandatée par la ville.
10 mars 2014
16 avril 2014
4
Doublement de la RD 902A : les travaux ont commencé
RD902A
Route
de Gou
ssainv
ille
sy
ois
eR
d
v.
De
ce
n
Fra
n-
-e
RD902A
vec une mise en service prévue en 2016, le doublement de la déviation Sud sur une distance de 2 kilomètres permettra de désengorger cet axe stratégique
A
actuellement saturé aux heures de pointe. Après une importante phase de remblais, de mouvements de sol et la création d’une plate-forme aménagée, le chantier se
poursuivra début 2015.
Cela fait plus de dix ans que la municipalité alertait les pouvoirs publics sur la saturation du réseau routier
autour de l’aéroport. Cette fois, c’est parti : les travaux de doublement de la déviation Sud sont lancés. Ils seront
intégralement financés par le Conseil général du Val-d’Oise. Plus d’un an de chantier sera nécessaire pour
redimensionner cette route à hauteur d’un trafic en progression continue, du fait notamment de l’expansion des
zones d’activités du secteur.
L
e projet de mise en deux fois deux voies de
la RD 902A sur le territoire communal entre
l’échangeur de la Talmouse (avec la RD 317)
et l’échangeur avec l’autoroute A1 a été pris en
considération par l’assemblée départementale, le
19 septembre 2003 c’est-à-dire il y a plus de dix
ans maintenant. Cet axe étant une voie départementale, il revenait donc au Conseil général du Vald’Oise, premier partenaire des communes, d’inscrire cette opération d’aménagement du territoire,
Le réaménagement de
cette route est essentiel
pour Roissy et pour l’ensemble
du pôle aéroportuaire. Il doit
permettre un meilleur accès
aux zones d’activités que nous
avons développées et faciliter la
circulation autour
de la plate-forme.
Cela faisait plus
de dix ans que
nous tirions
la sonnette
d’alarme »
André Toulouse,
maire de Roissy-en-France
au chapitre de ses priorités. Un dossier complexe
au regard des enquêtes publiques relatives à la
déclaration d’utilité publique du projet sans oublier (pour ne citer qu’elle) la mise en compatibilité du Plan Local d’Urbanisme de la commune de
Roissy-en-France.
2 km de route, 22 000 véhicules
par jour et 12 millions d’euros
La volonté du département fut la même que la municipalité : réaliser cette opération indispensable
visant à améliorer les conditions de circulation de
cette route déjà saturée (plus de 22 000 véhicules
par jour) et desservant un territoire à forts enjeux
de développement économique aux abords de
la zone aéroportuaire Roissy-Charles-de-Gaulle.
Le Conseil général du Val-d’Oise a consacré un
budget prévisionnel de 12 millions d’euros afin de
dédoubler cet axe routier sur deux kilomètres : la
phase de remblais débutée l’an dernier est désormais terminée : il faut maintenant patienter afin
que la terre se tasse. Prochainement, les entreprises seront consultées via une procédure d’appels d’offres et le chantier pourra reprendre son
rythme de croisière fin 2014/début 2015.
Un projet d’avenir au cœur
du poumon économique roisséen
La route départementale 902A dessert des sites
économiques importants juxtaposant la commune
Avec l’aéroport
international CDG,
le secteur de Roissy constitue
une porte d’entrée majeure du
Val-d’Oise. Les conditions de
circulation au sein de ce pôle sont
essentielles car elles favorisent
le développement
économique dans
une zone aussi
attractive. »
Arnaud Bazin,
président du
Conseil général
du Val-d’Oise
de Roissy-en-France. À titre d’exemples : Fedex et
son plus grand hub européen dès 2001, plusieurs
zones d’activités (Grands-Champs, Demi-Lune,
Moulin, ZAC Sud…) sans oublier le centre commercial Aéroville et le futur centre d’affaires et de
congrès « International Trade Center ». La mise en
service de cette nouvelle configuration routière est
prévue en 2016.
Actualités
L’Allée du Verger va faire peau neuve
D
urant l’été, l’un des axes les plus fréquentés de Roissy-en-France, où se
trouve l’ensemble de la zone hôtelière,
sera entièrement réhabilité. Un investissement
nécessaire afin de moderniser et d’embellir durablement l’espace public. Explications.
Attention déviation !
Les travaux de voirie débuteront le lundi 7 juillet prochain et s’achèveront avant la fin du mois
d’août. Ils permettront, durant cette période
estivale qui connaît généralement une nette accalmie du point de vue de la circulation routière,
de mener dans des délais contraints un chantier
d’envergure de plus d’un kilomètre de long !
Durant la durée des travaux, la circulation sera
bien évidemment maintenue mais fera l’objet
d’un aménagement. En effet, l’allée du Verger
pourra être uniquement empruntée en sens
unique montant depuis le rond-point du Verger (à l’intersection du chemin de la Dîme) en
direction de l’aéroport. Par ailleurs, le chantier
intégrera la modification de ce même giratoire :
il sera redimensionné et modifié dans le but
de sécuriser ce site, malheureusement connu
pour être accidentogène. Aussi, huit emplacements de stationnement réservés aux autocars seront matérialisés et installés le long de
l’allée du Verger afin de faciliter leurs arrêts et
déplacements.
5
• Une fête des mères sans les roses
Dimanche 25 mai, c’était la fête des mères et traditionnellement à cette occasion, toutes les mamans Roisséennes se voyaient offrir une rose par la municipalité.
Une petite attention qui s’est malheureusement fanée au
fil des années. Même si la rose est la reine des fleurs,
beaucoup d’entre-elles n’étaient pas retirées par les
mères de famille concernées : sur 400 fleurs offertes,
près de la moitié restait dans les cartons. Dommage !
Cette année, la municipalité a donc décidé de mettre fin
à cette tradition. Les mamans ont simplement reçu une
carte à leur domicile. En revanche, le muguet distribué
au domicile des personnes âgées chaque 1er mai par les
membres du Centre Communal d’Action sociale est toujours aussi apprécié. Les petits brins de porte-bonheur
font toujours sourire nos anciens.
• Bonne nouvelle, la librairie
va rouvrir ses portes
Après plus d’un an de fermeture, l’Espace Presse va rouvrir ses portes. Marie-Claude Genty, Roisséenne depuis
17 ans, s’est en effet portée acquéreur du commerce,
réalisant au passage son rêve d’ouvrir une librairie. En
plus de la vente de livres, l’espace Presse maintient son
activité presse et magazine, papeterie et cadeaux. Une
offre qui pourrait s’étoffer au fil des mois. De son côté, la
ville continuera de soutenir l’activité de ce commerce de
proximité qui fournira les différents ouvrages scolaires
aux familles pour la prochaine rentrée.
• Zone bleue : pensez au disque
Un rappel vaut mieux qu’une contravention : si vous stationnez sur la place du pays de France, au 58 bis avenue Charles de Gaulle ou encore au parking de la Mairie
annexe, pensez à utiliser votre disque de stationnement
obligatoire en Zone Bleue. Tout le monde connaît le principe : limiter la durée de stationnement des voitures pour
faciliter l’accès aux services et commerces du centre
village. La zone bleue, qui préserve le principe de gratuité du stationnement, offre l’avantage de repousser
les véhicules ventouses qui monopolisent les places de
parking utiles aux clients des commerces et aux usagers
des services publics. Les premiers effets s’avèrent positifs avec des places plus souvent disponibles. Soyez
prévoyant, car la police intercommunale et la gendarmerie sont d’ores et déjà chargées de faire respecter la
réglementation.
L e plan ci-dessus matérialise le dispositif mis en place pour faciliter la circulation pendant les travaux.
Très simplement, l’allée du Verger sera mise en sens unique (tracé rouge) dans le sens montant, grâce à
un chantier qui s’effectuera en demi chaussées. Le tracé vert est un tracé de contournement pour les
véhicules en transit qui circulent en double sens.
Les travaux de l’église
sont terminés
Clap de fin pour les travaux de restauration
de l’église Saint-Eloi, classée depuis 1942 à
l’inventaire des monuments historiques.
Cette dernière tranche de restauration a permis de consolider les fondations de l’édifice
qui montraient d’importants signes de fragilisation suite aux vibrations importantes
engendrées par les nombreux passages de
poids lourds, dans les années 60/70, lors du
gigantesque chantier de l’aéroport. Par ailleurs, des grilles de protection des vitraux en
cuivre et réalisées sur mesure ont été posées
le mois dernier.
• Chèques-vacances : un petit plus
pour le pouvoir d’achat
La salle du conseil municipal donnait un petit avant-goût
des grands congés d’été les 14, 21 et 31 mai à l’occasion des sessions de distribution des chèques-vacances
aux Roisséens. Ce cadeau offert à tous est très apprécié. 40 euros par adulte (à partir de 16 ans au 1er janvier
2014) et 20 euros par enfant : ces chèques-vacances représentent un substantiel coup de pouce pour mieux profiter des vacances et améliorer le pouvoir d’achat. Élus
et agents du CCAS étaient mobilisés pour accueillir les
familles et leur remettre leurs carnets. Ces chèques-vacances sont accordés aux Roisséens établis depuis au
moins trois ans sur la commune. Ils peuvent être retirés
en mairie annexe aux horaires d’ouverture.
> Pour en bénéficier, munissez-vous d’une pièce d’identité et des justificatifs ci-après : les 3 dernières taxes
d’habitation + 1 justificatif de domicile de 2014 ou
pour toute personne ayant fait l’acquisition de sa résidence principale dans le village et sur présentation de
l’acte de propriété + 1 justificatif de domicile de 2014.
6
Le siège de Volkswagen Group France inauguré
L
e groupe allemand Volkswagen a intégré le
17 mars dernier un bâtiment flambant neuf
situé dans la zone d’activités du Parc Mail.
Ainsi, plus de 500 collaborateurs seront désormais
présents sur le site, témoignant de l’incroyable vitalité du plus grand pôle économique nord parisien.
Le 9 avril dernier, Volkswagen Group France et
Volkswagen Bank France ont inauguré leur nouveau bâtiment en présence de Jacques Rivoal, président du Directoire, Dirk Pans et Marcel Fickers,
directeurs généraux, sans oublier André Toulouse,
le maire de Roissy, Patrick Renaud, président de
Communauté d’agglomération et un parterre de
clients, journalistes, et fournisseurs.
L e 17 mars dernier, le bâtiment certifié Haute Qualité Environnementale de 10 000 m2 abritant l’activité de la
société Volkswagen Goup France et Volkswagen Bank France a été inauguré par le président de Volkswagen
Group France, Jacques Rivoal. «Nous avons cherché un endroit qui nous rapprochait des centres de décisions
parisiens. Roissy-Parc Mail nous a semblé le lieu idéal car il conciliait la proximité des centres économiques et
des voies de communication, avec notamment l’aéroport de Roissy, tout en étant proche de notre base
historique de Villers-Coterêt» a déclaré Jacques Rivoal.
Visite des bureaux par André Toulouse et Patrick
Renaud, président de la Communauté d’Agglomération.
L’arrivée de Volskswagen France est l’une des
implantations les plus importantes sur le territoire de
Roissy depuis l’arrivée de Fedex. Le bâtiment regroupe
ce qui se fait de mieux en matière d’ergonomie, de
mobilier et d’organisation des espaces de travail.
D’une superficie de 10 000 m2, le bâtiment s’avère
exemplaire en termes de développement durable
et d’ergonomie. Il accueille 550 salariés des cinq
marques du groupe (Volkswagen, Skoda, Audi,
Seat et Volkswagen Utilitaires) intervenant principalement dans les domaines de la vente, du marketing et du financement. L’implantation sur Roissy
leur permettra de bénéficier de l’ensemble des
modes de transport disponibles : TGV, RER, avion
et liaisons routières avec une connexion rapide sur
Paris ou le groupe compte de nombreux partenaires et fournisseurs.
André Toulouse n’a pas manqué de saluer cette
nouvelle implantation sur le territoire roisséen :
« Avec l’arrivée du géant de l’automobile et la
construction d’un bâtiment certifié Haute Qualité Environnementale pour l’accueillir, « Parc Mail
Roissy » augmente sa surface déjà commercialisée
et aménagée. La municipalité de Roissy-en-France
ne peut que se réjouir de voir s’installer des entreprises à taille humaine et qui, par leur activité
personnelle, apportent une réelle valeur ajoutée au
secteur. Je pense notamment à l’effet d’entraînement qu’elles peuvent avoir sur l’économie locale.
Ce sont les entreprises qui créent les emplois. De
ce fait, Roissy-en-France entend depuis toujours
développer un climat propice à leur installation et à
leur développement. »
A vous les commandes avec Smart Flight
Première entreprise à s’être installée dans la nouvelle Zone d’activités Parc Mail, SIM Aviation
Group poursuit sa montée en altitude. L’entreprise spécialisée dans la formation des pilotes de
ligne sur simulateur a consolidé ses activités sur Roissy et a délivré 25 000 heures de formation en
2013 après avoir investi dans de nouveaux simulateurs tels que B757/767 , B737NG, A330/340.
L’entreprise en forte croissance vient également de lancer en partenariat commercial avec la
société SMartFlights, un produit innovant qui fonctionne. Les simulateurs professionnels sont
désormais accessibles au grand public : si vous rêvez de prendre les commandes d’un Airbus
A320, ou d’un Boeing, vous bénéficiez d’une formation pré-vol d’une heure trente avant de passer
aux commandes d’un simulateur pendant une heure aux côtés d’un pilote de ligne. Sensations
garanties. «le partenariat SIM/SMART FLIGHT est le premier à proposer cette expérience unique,
dans des conditions aussi professionnelles», explique Ivan Bailly, directeur général de l’entreprise.
Smart Flight cible une clientèle de passionnés d’aviation, mais également des voyageurs victimes
de la phobie de l’avion qui peuvent choisir un stage sur une journée… très efficace pour ne plus
stresser avant d’embarquer.
Prendre la place du commandant de bord, c’est abordable : une session de 30 minutes est
proposée à partir de 180 euros. Une super idée pour se faire plaisir, ou offrir un cadeau inoubliable.
> Toutes les informations, photos, vidéos, tarifs sur www.smart-flight.fr
Actualités
7
Hôtellerie : des perspectives de croissance malgré la crise
Avec 5 500 chambres, la zone hôtelière de Roissy-en-France est devenue le deuxième pôle hôtelier d’Ile-de-France
et bénéficie de l’impact direct du développement de l’aéroport. Une récente étude démontre que l’hôtellerie
aéroportuaire a encore de belles perspectives de croissance, justifiant pleinement les nombreux projets en phase
de démarrage, dont International Trade Center (ITC).
Après des années de fort développement auprès d’une clientèle traditionnelle de voyageurs d’affaires, de passagers en transit et d’équipages, les hôtels d’aéroports sont
à un tournant et commencent à subir les effets d’une concurrence accrue, doublée d’une réduction des nuitées de la part des compagnies aériennes. Les perspectives de
développement s’orientent désormais vers les séminaires et congrès. À cet égard, le grand projet d’International Trade Center de Roissy place l’ensemble du parc hôtelier
dans une perspective optimiste.
Q
uel avenir pour l’hôtellerie aéroportuaire ?
Le cabinet d’études Christie + Co et STR
Global vient de livrer une très intéressante
étude sur les multiples perspectives hôtelières dans
les principales zones aéroportuaires européennes :
Amsterdam, Francfort, Madrid, Londres Heathrow
et Roissy. L’aéroport international CDG a accueilli
l’an dernier plus de 62 millions de passagers. Selon
l’analyse de Christie, le premier aéroport parisien
propose encore la meilleure offre hôtelière parmi les
cinq plates-formes étudiées et cela, grâce à un bon
équilibre entre les gammes de confort allant de 1 à 5
étoiles, sans oublier l’offre. Ainsi, 87 % du marché est
occupé par des établissements affiliés à une enseigne
internationale avec en tête, le groupe Accor, qui représente près de 50 % du nombre de chambres.
Une rentabilité en baisse en Europe
Avec un nombre d’établissements hôteliers en hausse, on pourrait s’imaginer que la
rentabilité de ses derniers se porte bien. Tandis que le nombre de passagers transitant par
l’aéroport Paris CDG a augmenté de 4 % entre
2007-2013, le revenu par chambre disponible
des hôtels à proximité à quant à lui, chuté de
14 %. Mais ce n’est pas un cas unique : Madrid
a diminué de 41 %, Londres Heathrow de 25 %
et Amsterdam, de 22 %. Seul, le marché hôtelier
autour de l’aéroport de Francfort a connu une
amélioration de 12 %.
L’offre croissante du marché local
hôtelier de Roissy
Andreas Scriven, directeur international et responsable du département Conseil chez Christie + Co
l’explique : «  le marché hôtelier aux alentours de
l’aéroport Paris-CDG a considérablement augmenté au cours des cinq à dix dernières années ».
Le professionnel prédit même une probable augmentation de l’offre compte tenu de la mauvaise
Cette étude a attiré mon attention à double titre : d’abord au regard de la différence de
prix entre les hôtels d’aéroport et les hôtels situés en ville ; l’écart constaté du revenu par
chambre disponible de 126 € entre les hôtels de centre-ville et ceux d’aéroports est le plus
important des cinq grands pôles aéroportuaires Européens de cette étude. Il démontre la
faiblesse de nôtre prix moyen. À Madrid, cet écart n’est que de 11 €. Les compagnies aériennes qui
ont la ferme volonté de baisser leurs coûts d’exploitation ont à ce titre fortement réduit leurs besoins
d’hébergements de clients en transit. Nous pouvons noter également, une diminution conséquente du
nombre de jour de salons commerciaux du parc des expositions de Villepinte.
Nous sommes inquiets, la rentabilité des hôtels de la plateforme de Roissy est fortement érodée avec
une baisse de 14 % du revenu par chambre disponible constatée entre 2007/ 2013.
Les grands projets d’avenir de notre territoire à l’image du centre de congrès ITC et du futur golf, qui
devraient voir le jour dans quatre ans vont, nous l’espérons, à l’aube de 2020, générer de nouvelles
activités de congrès. Un nouveau marché pour nous hôteliers de Roissy. »
desserte routière et ferroviaire vers le centre de la
capitale, du nombre croissant de passagers et de
la saturation du marché hôtelier parisien. Les voyageurs préféreront rester aux alentours de l’aéroport
profitant ainsi des nombreux services publics (via la
commune de Roissy-en-France) et commerciaux,
à l’image d’Aéroville.
L’intérêt des grands projets d’avenir
Tout récemment, c’est le Residhome Roissy Park
(4*) qui a ouvert ses portes avec 278 appartements, venant ainsi compléter l’offre hôtelière.
Fer de lance des projets de tout un territoire, voire
de toute une région (une première en Europe !),
le centre de congrès et d’affaires « International
Trade Center » (ITC) sortira de terre d’ici 2020
avec notamment sept hôtels et résidences hôtelières soit 1 142 chambres et 701 appartements.
De quoi, pérenniser durablement l’offre hôtelière à
Roissy-en-France.
Michel Hourcade est le président de la nouvelle
association des hôteliers du Grand Roissy. Il est
également directeur général de l’hôtel Best Western
situé à l’entrée de l’Allée du Verger, depuis 1997.
8
Un nouveau rythme pour l’école dès la rentrée
La réforme des rythmes scolaires entrera en application à Roissy au terme d’une année de concertation
étroite avec les parents, les enseignants et les élus concernés qui ont validé la nouvelle organisation lors
d’une dernière réunion plénière, le 3 juin dernier. Le point sur les principaux changements et spécificités.
Du lundi au vendredi : des plages
horaires sans changement pour ne pas
perturber l’organisation des familles
C’est le principe de base de la réforme : alléger la
durée quotidienne jugée trop contraignante pour
les enfants. Ainsi, les écoliers roisséens finiront la
classe une demi-heure plus tôt à 16 heures, ces
deux heures de classes en moins étant reportées
le mercredi matin, de 8 h 30 à 10 h 30.
Même si la classe se termine à 16 h, les écoliers pourront échelonner leur retour à la maison
jusqu’à 16 h 30. Durant cette demi-heure de battement, ils seront encadrés par des animateurs ou
des enseignants.
Les autres services périscolaires sont maintenus :
dès 7 h 30 le matin, et jusqu’à 18 h 30 le soir.
Maintien des études surveillées
Les études qui concernent actuellement une quarantaine d’enfants d’élémentaire sont maintenues,
de 16 h 30 à 17 h 30. Les enfants y sont encadrés
par les enseignants qui les accompagnent dans
l’exécution de leurs devoirs.
Après 17 h 30, les enfants pourront, si nécessaire, rejoindre l’accueil post scolaire jusqu’à
18 h 30 où ils seront accueillis par des animateurs de la Ville.
Maintien des activités
sur l’heure du déjeuner
Actuellement, les enfants qui déjeunent à la
cantine bénéficient d’activités diverses qui sont
maintenues.
… et le mercredi, tous à l’école
Le mercredi devient une matinée scolaire comme
une autre. Un accueil est prévu de 7 h 30 à 8 h 30.
Ensuite, deux heures de classes jusqu’à 10 h 30.
De 10 h 30 à 12 h, c’est la grande nouveauté liée
à la réforme : les Nouvelles Activités Périscolaires
LUNDI
7 h 30
8 h 30
MARDI
Préscolaire
Préscolaire
ÉCOLE
ÉCOLE
MERCREDI
Préscolaire
ÉCOLE
10 h 30
13 h 45
Restauration
scolaire
Restauration 12 h
scolaire
Préscolaire
VENDREDI
Préscolaire
ÉCOLE
ÉCOLE
Restauration
scolaire
Restauration
scolaire
ÉCOLE
ÉCOLE
DÉPART
Nouveau temps
d’activité
11 h 45
JEUDI
DÉPART
RESTAURANT
SCOLAIRE
ÉCOLE
16 h
16 h 30
Départ échelonné
Pause goûter
Départ échelonné
Pause goûter
Études
Études
17 h 30
18 h 30
ÉCOLE
Post
scolaire
Post
scolaire
Post
scolaire
ACCUEIL
DE
LOISIRS
Départ échelonné
Pause goûter
Départ échelonné
Pause goûter
Études
Études
Post
scolaire
Post
scolaire
Post
scolaire
(voir encadré). Précision importante : la participation à ces activités n’est pas obligatoire. Les
enfants pourront ainsi quitter l’école à 10 h 30.
Post
scolaire
Post
scolaire
Autre précision : ces activités sont entièrement
gratuites.
Nouvelles activités périscolaires : dernière étape de la réforme
Une heure trente par semaine sera consacrée aux fameuses Nouvelles Activités Périscolaires (NAP), le
mercredi matin. Il s’agit du volet de la réforme qui a posé bien des problèmes à certaines villes puisqu’il
est nécessaire de mettre en place des activités complémentaires destinées à combler les plages horaires
laissées vacantes par la nouvelle organisation du temps scolaire. Pas simple. À Roissy, le choix fait en
concertation a permis de regrouper ces NAP sur un créneau horaire unique le mercredi matin. Plus simple
à organiser que de petites vacations éparpillées tout au long de la semaine.
Reste maintenant à définir précisément le contenu de ces activités qui pourront avoir lieu dans l’ensemble
des structures de la Ville : centre des loisirs, équipements sportifs, centre culturel. Pour élaborer ce planning d’activités, un nouveau questionnaire vient d’être diffusé aux familles pour permettre une organisation
optimale de ces nouvelles périodes péri-scolaires tant au niveau de l’organisation des groupes que de
l’estimation des moyens humains et logistiques. Ce questionnaire devra parvenir au service scolaire avant
le 28 juin, de telle sorte que les deux mois d’été permettent de définir avec précision le futur planning
d’activités qui sera présenté à la rentrée. Au total, les activités pourront concerner jusqu’à 20 groupes.
3 questions à Michèle Calix, Adjointe au Maire chargée de l’éducation
La réforme des rythmes
scolaires s’est plutôt bien
passée à Roissy, alors qu’elle
pose encore problème dans de
nombreuses villes. Pourquoi ?
Nous avons pu nous appuyer
sur l’Observatoire de la Réussite
Scolaire et de la Sociabilisation
pour organiser une concertation
qui a réuni parents, enseignants et acteurs locaux et
l’organisation présentée a fait l’unanimité. D’autre part,
tous les moyens existants de la commune seront mobilisés
pour la mise en place des Nouvelles Activités Périscolaires
(NAP) : animateurs, éducateurs sportifs, ATSEM, enseignants
qui le souhaitent et même des bénévoles venus du monde
associatif. Il ne sera pas nécessaire d’embaucher des
personnels supplémentaires, ce qui a grandement facilité la
démarche.
essentielles dans la définition des activités. Les activités
seront considérées comme des moyens au service d’un axe
éducatif et non comme une finalité.
Avez-vous des objectifs précis pour le contenu de ces
nouvelles activités ?
Nous envisageons en effet un fil conducteur qui pourrait être
celui de la citoyenneté. C’est tout à fait cohérent par rapport
aux travaux menés par l’Observatoire de la Réussite Scolaire
et de la Sociabilisation. D’autre part, ces nouvelles activités
ne devront pas faire concurrence aux activités extrascolaires
déjà pratiquées par les enfants telles que le sport, les
activités artistiques. Les notions de complémentarité et de
cohérence avec la politique éducative municipale seront
Quels sont été les autres objectifs principaux de la
démarche ?
Nous avons été particulièrement sensibles à l’impact
financier de cette réforme auprès des familles. Il avait été
envisagé de demander une participation pour les nouvelles
activités, mais l’Observatoire nous a alerté sur les difficultés
rencontrées par les familles. Voilà pourquoi nous proposons
la gratuité totale des activités. Un autre avantage sera la
possibilité pour les élèves présents le mercredi matin aux
NAP d’accéder à la cantine le mercredi midi.
Dossier
L’alternance, une voie
pour la réussite
Dans le contexte de crise qui pénalise particulièrement l’accès
à l’emploi des jeunes, la formation en alternance demeure une
option solide pour apprendre un bon métier et disposer très
tôt d’une expérience professionnelle. La Ville de Roissy est
fortement engagée dans la promotion de l’apprentissage et
propose d’accueillir des jeunes en recherche d’une formation.
O
ubliez les idées reçues : l’apprentissage est aujourd’hui, et a toujours
été, une voie de formation d’excellence. Elle permet en effet aux jeunes d’être
formés et d’obtenir un diplôme en ayant un
pied à l’école et un pied dans l’entreprise,
en situation réelle de travail. Un avantage
qui pèse désormais, car il enrichit immédiatement le CV des apprentis d’une première
expérience professionnelle… beaucoup
mieux qu’un stage !
Autre idée reçue : l’apprentissage est plutôt
destiné aux élèves en difficultés. Faux. L’apprentissage – ou plutôt la formation en alternance – concerne tous les niveaux, du CAP
jusqu’à certains diplômes d’ingénieur. Plus
de 700 formations différentes sont accessibles en alternance école/entreprise dans
pratiquement tous les secteurs d’activités :
industrie, tertiaire, services aux personnes,
artisanat, métiers d’arts, métiers de bouche,
hôtellerie… Un jeune peut entrer en apprentissage dès 16 ans, après la troisième, mais
peut également intégrer une filière de formation en alternance après le bac.
Avantage non négligeable : le jeune en
apprentissage dispose d’un contrat avec le
centre de formation et avec un employeur,
pour une durée allant de 1 à 3 ans. L’apprenti
percevra une rémunération calculée sur la
base de l’âge et du niveau d’étude. Cette
rémunération va de 25 à 78 % du SMIC
et permet au jeune de disposer d’une plus
grande autonomie financière.
Bref, une somme d’avantages qui justifient que l’alternance et l’apprentissage ne
soient plus assimilés à l’échec, mais, bien au
contraire, une voie sûre vers la réussite, vers
l’emploi, et souvent l’envie de créer sa propre
entreprise.
Le bon plan
Tous les apprentis roisséens ont le droit
de percevoir la bourse communale de
rentrée scolaire. La municipalité rembourse également 50 % des titres de
transport aux apprentis qui ne perçoivent
pas ce remboursement par leur employeur. Enfin, sous certaines conditions,
les apprentis ont la possibilité d’obtenir
une bourse départementale.
Pour plus de renseignements, contacter le service éducation de la Mairie au
01 34 38 52 12.
Les contacts utiles
• Service jeunesse au 01 34 38 52 23
• Centre d’Information et de Documentation de Gonesse au 01 34 45 15 70
• Mission locale de Goussainville au
01 34 38 81 50
• Chambre des Métiers et de l’Artisanat
du Val d’Oise - http://www.cma95.fr
• Institut des Métiers de l’Artisant à
Villiers-le-Bel - http://www.ima95.fr
APPRENTISSAGE : LA MAIRIE DE ROISSY, BON ÉLÈVE !
La ville s’est engagée depuis de nombreuses années dans une politique volontariste en faveur de
la formation en alternance école/entreprise, en proposant à des jeunes la possibilité d’intégrer les
services municipaux. Une mairie peut en effet jouer le même rôle qu’une entreprise en embauchant des apprentis.
Au cours de l’année scolaire 2013-2014 qui se
termine, quatre postes ont ainsi été pourvus.
Au service communication : une étudiante en licence Professionnelle Activités et Techniques de
Communication (ATC) option chargée de communication en collectivité territoriale.
Au sein des services Techniques : un étudiant en
CAP électricité.
Au service Jeunesse et à l’accueil de loisirs maternel : deux étudiants en brevet d’aptitude professionnelle d’assistant animateur technicien de
la Jeunesse et des Sports.
Pour l’année 2014-2015, plusieurs postes
sont d’ores et déjà proposés.
• Aux services techniques : un apprenti en CAP
Menuiserie (poste déjà pourvu).
•
Au service communication : un apprenti Licence Pro ATC, option chargée de communication en collectivité territoriale.
• Au service jeunesse : un poste de Brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport (BPJEPS) ou de brevet d’aptitude professionnelle d’assistant animateur
technicien de la Jeunesse (BAPAAT).
• Au restaurant scolaire : un poste (sauf CAP
Cuisine).
• Au centre culturel : un poste en formation
Technique Son et Lumière.
• Au service des sports : un poste en BPJEPS.
• À l’accueil de loisirs primaire : un poste en
BAPAAT.
• À l’école maternelle : un poste en CAP Petite
Enfance.
• À la halte Jeux : deux postes en CAP Petite
Enfance.
Sachez par ailleurs que la liste des postes n’est
jamais figée. Si vous avez un projet professionnel clair et que le métier visé est compatible
avec un apprentissage au sein des services municipaux, la demande sera étudiée. En revanche,
les divers contrats qui s’adressent à un public
d’adultes ainsi que les contrats de professionnalisation (qui ne peuvent être passés dans le
secteur public) ne peuvent être pris en compte.
Ces postes sont bien évidemment destinés en
priorité aux jeunes Roisséens.
Pour toute information : Direction des
Ressources Humaines de la Mairie.
Tél. : 01 34 29 43 00.
Patrick Roziel, apprenti devenu pro
Après une année passée en tant qu’apprenti au
sein du service communication (licence Pro ATC), le
jeune homme, après d’autres expériences y occupe
désormais, pour un remplacement, les fonctions de
chargé de communication, à l’instar de nombreux
jeunes ayant effectué leur apprentissage en mairie.
Très souvent, les jeunes ayant réussi leur volet professionnel dans le cadre de l’alternance restent dans
l’entreprise formatrice avec un CDD, voire, ce n’est
pas rare, un CDI.
9
10
Vie du village
Patrimoine
Le cèdre du Liban, une des plus belles histoires de Roissy
Un des arbres les plus remarquables de notre commune vient de recevoir un prix « Coup de cœur » de la part
du jury du Concours régional de l’Arbre de l’année 2014 grâce à la candidature défendue par le Roisséen Henri
Houmaire, véritable mémoire vivante du village. Reportage.
S
itué en lieu et place de l’ancien parc du château de Roissy, entre autoroute et voie ferrée, le cèdre du Liban (Cedrus libani) garde
fièrement à 250 ans, du haut de sa vingtaine de
mètres et de ses sept mètres de circonférence, la
sortie de l’aéroport international Charles-de-Gaulle
en direction de Paris. Il représente une histoire
locale riche tombée dans l’oubli que l’historien
Henri Houmaire tâche de raconter inlassablement
au cours des journées du patrimoine, ou encore,
à travers ses nombreux ouvrages. Véritable ode à
l’amour pour le village qu’il aime.
Prix « Coup de cœur » du jury
En octobre 2013, notre Roisséen présente au
Concours régional de l’Arbre de l’année 2014 ce
cèdre, car il connaissait « l’histoire exceptionnelle
de cet arbre ». Bien que le choix ait été difficile,
l’historien local ne décroche pas la première place
face à la cinquantaine de concurrents franciliens
en lice, mais le jury a tenu néanmoins tenu à décerner deux prix « Coup de cœur », dont un à ce
cèdre. Pour l’anecdote, le jury comptait dans ses
rangs, Alain Baraton, jardinier en chef du Domaine
du Trianon et du Parc de Versailles : un hasard qui
a fait la différence car l’emblème versaillais a une
histoire commune avec Roissy-en-France.
De Paris à Versailles,
le modèle jardinier de Roissy
Victor-Maurice de Riquet, comte de Caraman hérite en 1760 de la seigneurie de Roissy. Dès lors,
il s’emploie à redessiner le parc du château en le
transformant en un magnifique jardin à l’anglaise. Il
exporte sa réalisation au cœur de son hôtel particulier à Paris situé rue Saint-Dominique. Cela se sut
à la Cour de Versailles et la Reine Marie-Antoinette,
À vos agendas
Rendez-vous le jeudi 19 juin
prochain lors de la journée
nationale de l’apiculture !
L’occasion pour la seconde
année consécutive de récolter
le miel du Verger et de vous rendre
salle Marcel Hervais où de nombreux ateliers
mettront les abeilles à l’honneur (expositions, quiz, démonstrations, etc.).
Ouvert à tous et entrée gratuite.
Plus d’informations sur la manifestation
au dos du magazine
séduite par la beauté de cette création, appela le
comte de Caraman à Versailles afin qu’il dessine
puis dirige les travaux du jardin du Petit Trianon. Le
comte travaillait en coopération avec le botaniste
Bernard de Jussieu responsable des jardins du Roi
et de l’implantation des cèdres de Roissy et du jardin du Petit Trianon. Les plans du comte sont toujours visibles au musée de Versailles. Ils ont été reproduits en partie dans la « Chronologie historique
1700-1800 ». Livre qui se trouve à la médiathèque.
Sauvés par Georges Pompidou
Les cèdres de l’ancien parc du château de Roissy
ont connu au fil des siècles, joies et misères. Joies,
lorsqu’il se dit (mais ce n’est pas prouvé) qu’en
1960, Georges Pompidou, alors Premier ministre
du Général de Gaulle, aurait survolé cette zone
pour repérer le tracé de l’autoroute et aurait exigé
que les cèdres soient protégés. Enfin misères : le
23 novembre 1962, un vol d’une compagnie hongroise assuré par un avion russe (Iliouchine), effectuant une liaison Budapest-Paris s’écrase sur un
cèdre lors de son approche du Bourget. Cet accident avait fait 21 morts (8 membres d’équipage
et 13 passagers). Deux autres cèdres de ce passé
historique existent toujours sur la commune, un
près du R.E.R. et l’autre dans la résidence qui porte
son nom, avenue Charles de Gaulle.
La journée de la forêt
et le safari photo-dessin
La matinée du 19 mars
dernier s’est déroulée
sous de bons auspices,
malgré un ciel un peu
gris, les enfants des
Accueils Loisirs Primaire et Maternel ont
répondu présents à la
Journée Internationale
des forêts. Enfants,
animateurs, élus
et responsable des
espaces verts se sont
dirigés vers le cèdre
du Liban. Assis sagement, les enfants ont
écouté l’histoire, l’origine et les légendes
du cèdre racontées par M. Houmaire. Des
histoires d’arbres, belles et poétiques qui
ont captivé l’attention des enfants.
Vint ensuite la plantation de l’arbre symbolisant la journée. M. le Maire a jeté la 1re
pelletée, suivi des enfants s’en donnant à
cœur joie. Ainsi, le Prunus serrulata, une
espèce japonaise a pris racine dans le parc
de L’Orangerie. Le Service Jeunesse et des
habitants ont participé au safari et déposé
leurs photos qui ont donné lieu à une belle
exposition en mairie jusqu’au 23 avril
dernier.
Trois arbres (poirier, amandier et abricotier)
prendront racine à ALM, ALP et au service
Jeunesse.
Vie locale
Le coup de
de l’Office de Tourisme
L’association des hôteliers du Grand Roissy est née !
C’est officiel depuis quelques semaines, l’Association des Hôteliers du Grand Roissy (AHGR) est désormais opérationnelle depuis que ses statuts ont
été déposés en préfecture du Val-d’Oise. À sa tête,
Michel Hourcade, président et Yann Gillet,
vice-président, posent à l’entrée de l’Allée du
Verger qui compte par moins d’une vingtaine
d’hôtels. L’ensemble des professionnels du
secteur hôtelier peut désormais compter sur une
nouvelle association qui les représentera auprès
des nombreux acteurs de la vie aéroportuaire
roisséenne.
Lndeezre vous
citoyen
un fin connaisseur de l’hôtellerie roisséenne : Michel
Hourcade, directeur général du Best Western Paris-CDG depuis 1997. Cette nouvelle association
réunit aujourd’hui près d’une vingtaine d’hôteliers
adhérents et tend à devenir l’interlocuteur privilégié
des nombreux partenaires présents au sein du secteur aéroportuaire roisséen et de sa région. Il s’agit
aussi de conforter les relations avec l’ensemble des
élus locaux : ville, Communauté d’agglomération,
départements voisins,… et d’être représenté dans
le cadre des grands projets en cours ou à venir
susceptibles d’engager durablement le développement de tout un territoire.
Avec plus de 5 500 chambres recensées dans la
zone hôtelière, l’association souhaite étendre sa
zone d’influence : cela passe d’abord par le travail
en commissions autour de thématiques précises
(sécurité, transports, recrutement…) et permettre
à terme, de donner une nouvelle dimension à ce
territoire particulier en mettant l’accent par exemple
sur la montée en puissance du tourisme d’affaires
sur le Grand Roissy.
Cette initiative fédératrice sera incontestablement
force de propositions et fait désormais partie du
paysage des acteurs économiques du bassin actif de la zone aéroportuaire de Roissy et de ses
environs.
Belles et fascinantes
abeilles…
Les abeilles du monde entier ont pris place dans les
allées du Parc de l’Orangerie au travers de l’exposition d’une sélection de 80 images d’Éric Tourneret, à l’initiative de l’Office de Tourisme. Ce photographe globe-trotter, passionné par la civilisation
des abeilles, a rapporté d’exceptionnelles images de
ruches et d’apiculteurs des quatre coins du monde.
Dans son allocution, le Maire, André Toulouse, n’a
pas manqué d’ériger la société des abeilles en
modèle pour l’homme : solidaire, organisée, travailleuse, respectueuse des écosystèmes et capable de
s’adapter aux environnements les plus divers.
> Il vous reste un an pour parcourir l’exposition en
prenant le temps de lire les légendes, très informatives. Le livre d’Eric Tourneret « Le Peuple des
abeilles » est également disponible à l’Office de
Tourisme.
Le carnaval des tout-petits à Roissy
Comme chaque année, dans
l’objectif de préparer nos jeunes
roisséens à leur future rentrée
scolaire, la halte-jeux organise
différentes activités passerelles,
avec l’école maternelle.
L’innovation 2014, était un défilé commun
pour Carnaval, le vendredi 11 avril au matin,
auquel étaient associées la crèche familiale et
les assistantes maternelles indépendantes de
la ville, qui fréquentent le R.A.M. (Relais Assistantes Maternelles). Ainsi, en majorité, la petite
enfance de Roissy-en-France, était réunie pour
une belle manifestation, dans la joie et la bonne
humeur, sous un soleil radieux.
Les rues du village se souviennent peut-être
encore de ce passage de « bambins », accompagné de musique et de confettis.
Le cortège ludique s’est achevé dans la cour
de l’école par un goûter africain, constitué de
fruits exotiques et de sablés à la noix coco que « C’était une bonne expérience,
les enfants avaient eux-mêmes confectionnés à renouveler » conclut Emmala semaine précédente : l’Afrique étant le thème nuelle, enseignante à l’école
maternelle Saint Exupéry.
de travail de la halte-jeux, cette année.
NUMÉROS UTILES
PHARMACIES DE GARDE
Police Intercommunale
0800 888 123 depuis un fixe
01 34 31 31 21 depuis un portable
Dimanche 22 juin
Pharmacie Pelletier
8 rue d’Arnouville
95500 Gonesse
01 39 85 10 19
Dimanche 6 juillet
Pharmacie de la Gare
10 av P Semard
95400 Arnouville
01 39 85 04 23
Dimanche 20 juillet
Pharmacie Fontaine
29 av République
95400 Arnouville
01 39 93 35 39
Dimanche 29 juin
Pharmacie Vidal
12 galerie Miltenberg
95400 Arnouville
01 39 85 04 71
Dimanche 13 juillet
Pharmacie Zerouali
5 square des Sports
95500 Gonesse / 01 39 85 17 92
Dimanche 27 juillet
Pharmacie des Charmettes
74 avenue Pierre Semard
95400 Villiers-le-Bel
01 39 92 40 30
Gendarmerie
01 30 11 61 80 ou le 17
Pompiers
18
11
ÉTAT CIVIL
Lundi 14 juillet
Pharmacie des Olympiades
1 avenue Jacques Anquetil
95190 Goussainville
01 30 18 03 52
Mariages
HADJI MIRZAEI Kourosh et HOUSEZ Marie-Magdeleine
le 26 avril 2014
KOLOSOWSKI Florent et CRASSANT Aurélie le 31 mai 2014
Naissances
IÂZZA Haron né le 17 avril 2014 à Gonesse
LAUTERBACH Chloé, Leena née le 30 avril 2014 à Gonesse
PAPIN Inès, Adelina née le 8 mai 2014 à Gonesse
LE CARROUR Arthur, Émile né le 17 mai 2014 à Gonesse
LE FELT Benjamin Temanutea né le 18 mai 2014 à Gonesse
CODEVELLE Jane, Marie, Thérèse Née le 18 mai 2014 à Gonesse
Décès :
HUGGHE ép XODO Agnès le 28 avril 2014 à Bobigny
Jeudi 19 juin
de 9h à 16h
Salle Marcel Hervais
55 rue Houdart
Roissy-en-France
Journée animée par :
Journée non-stop,
gratuite,
Didier Kawala
ouverte à tous
Apiculteur référent
Démonstration
dʼextraction de miel :
Exposition et quizz
∗
∗
∗
∗
Extraction
Dégustation
Mise en pots
Distribution
Ateliers et animations
∗ Découvrez lʼexposition
« Lʼabeille et la vie de la ruche »
∗ Bougies à la cire dʼabeille
∗ Dégustation de 4 miels
∗ Livrets ludiques et pédagogiques
∗ Menu au miel à la cantine
∗ Coloriages
∗ Masques dʼabeille
∗ Testez vos connaissances en
apiculture en répondant au
Quizz national
∗ Et tentez de gagner : livre,
peluche abeille, bonbons au
miel, produits de beauté, etc …
Diffusion dʼun diaporama
sur
« La vie de la ruche et le
métier dʼapiculteur »
Roissy
s
r
i
lois
dé Ca
ta hi
ch er
ab
le
n° 41 – juin 2014
L'Orangerie
Vie associative
Animations
Sports
Clap de fin pour la Saison Culturelle 2013/2014
Pratiquement tous les spectacles joués à guichet fermés : la saison culturelle 2013-2014 a été couronnée d’un très
large succès fruit d’un dosage équilibré entre qualité, accessibilité, mélanges des genres et de belles invitations
à la découverte avec des têtes d’affiches et des talents plus subtils. Place maintenant aux derniers rendez-vous
proposés par les talents Roisséens : musiciens et plasticiens pour les derniers jours de cette saison.
Inscrivez-vous
aux cours artistiques 2014/2015
Les inscriptions débuteront le mardi 10 juin au
samedi 6 septembre 2014 inclus à L’Orangerie ou au Forum des Associations. La liste des
pièces à joindre au dossier est précisée sur la
fiche d’inscription pour chaque activité. Pour
être traités, les dossiers complétés intégralement devront être remis au secrétariat au plus
tard avant le 1er cours, à partir du mercredi
10 septembre 2014. Les élèves disposeront
d’une période d’essai de deux cours au maximum par discipline. Les inscriptions des cours
artistiques seront valables pour toute l’année
scolaire 2014/2015.
Plus de renseignements, contactez le
01 34 29 48 59.
Vos derniers rendez-vous
à ne pas manquer
• Le spectacle de fin d’année de l’École Municipale de Musique s’intitulant cette année
« Plaisirs d’amour et d’humour » aura lieu le
vendredi 27 juin à 20h. Tous les instruments
et la pratique collective ont trouvé leurs places
à travers de nombreux tableaux animés et mis
en musique bien sûr !
•
Le samedi 21 juin prochain,
c’est la Fête de la Musique
et bien évidemment la fête
de toutes les musiques ! Le
parc de la mairie accueillera notamment les élèves de
l’École Municipale de Musique.
• Enfin, il vous reste jusqu’au vendredi 20 juin
pour découvrir les oeuvres des élèves exposées dans le hall et sur la mezzanine du centre
culturel. Cette année, les professeurs des
différents ateliers ont placé leur saison sous
le signe du dessin au crayon, des notions
d’ombre et de lumière, avec la participation de
modèles vivants.
SAISON 2014-2015 : C’EST DANS LA BOÎTE
Elle vous est distribuée en même temps que cette édition du magazine :
voici la traditionnelle plaquette de présentation de la prochaine Saison
Culturelle. Le fil rouge de cette programmation est une belle invitation à
faire des rêves. Cette prochaine saison est le fruit du travail collectif de
toute l’équipe de l’Orangerie, autour de Franck-Olivier Revillet pour la
programmation et du service communication pour la réalisation intégrale
de la plaquette.
C’est surtout une invitation à vite réserver. En effet, la présentation des
saisons culturelles dès la fin du mois de juin de chaque année a été
voulue pour permettre aux Roisséens d’être les premiers informés des spectacles au programme.
Ça marche : l’année dernière, il a fallu faire la queue pour obtenir des billets sur les grandes têtes
d’affiche de la saison écoulée. Les places pour les différentes pièces de théâtre à l’affiche s’étaient
ainsi arrachées en quelques jours seulement, de même que les grands concerts et spectacles tels
que Casse Noisette ou Le soldat Rose. Mais désormais, les Roisséens sont prioritaires par rapport
aux spectateurs de toute la région qui découvraient ces rendez-vous au même moment, à la rentrée.
Les immanquables 2014-2015 : Gérald de Palmas, Julien Doré, Grand corps malade, Salut les Copains, Chevallier et Laspalès, Le Lac des Cygnes, Alice au pays des merveilles par le cirque national
de Chine. Ouvrez votre plaquette… et faites vos rêves.
Ouverture de la saison le 3 octobre avec la pièce de théâtre « La liste de mes envies »… l’histoire
d’un homme qui voit sa vie basculer après avoir gagné à la loterie. Une pièce qui triomphe sur scène,
comme au cinéma. À ne pas manquer.
Attention, petit rappel des
changements/nouveautés
pour les modalités pratiques
de la billetterie
• Abonnements
-
Les prises d’abonnement débutent le lundi
23 juin à 9 h à l’Orangerie : uniquement pour
les Roisséens.
- Chaque personne peut se présenter pour un
maximum de 10 abonnements individuels
comprenant famille et/ou procuration. Aucun
traitement supplémentaire ne peut avoir lieu.
-
Les formulaires d’abonnements ne sont ni
reçus, ni traités par courrier. Votre venue au
Centre Culturel est nécessaire.
• Réservation des billets
-
Toutes personnes (Roisséens, CARPF, extérieurs) se présentant à la billetterie doivent
se munir d‘un justificatif de domicile nominatif de moins de trois mois (quittance de loyer,
quittance EDF, quittance GDF, quittance d’eau,
carte CARPF, facture de téléphone). Dans le cas
contraire, aucun billet ne peut être délivré.
- Afin de traiter vos demandes dans un délai le
plus court possible et pour éviter les attentes,
merci de vous munir de toutes les pièces nécessaires (formulaire abonnement, justificatif,
moyens de paiements). Tout dossier incomplet
ne peut être traité.
• En cas d’absence
le soir du spectacle…
- Pour toute personne ne pouvant être présente
le soir d’un spectacle, nous vous demandons
de bien vouloir prévenir le secrétariat avant
18 h 30 afin d’en faire bénéficier les personnes
en liste d’attente.
L'Orangerie
Vie associative
Animations
Sports
Jeudi 19 juin
Apidays
De 9h à 16h, salle Marcel Hervais
Jusqu’au vendredi 20 juin
Exposition de fin d’année des
Ateliers Beaux-Arts et Arts
Plastiques
Du lundi au vendredi de 10h à 12h et de 14h
à 17h, à L’Orangerie
Comité de jumelage :
l ’ union fraternelle franco-allemande
Plus de trente ans déjà que notre village est jumelé avec la ville d’HammSieg, située Outre-Rhin. Plusieurs décennies déjà où des femmes et des
hommes donnent un sens fraternel et amical aux relations linguistiques et
culturelles entre les habitants des deux communes. Portrait.
Samedi 21 juin
Fête de la Musique
De 18h à minuit, Parc de la Mairie
Vendredi 27 juin
Plaisir d’Amour et d’Humour
Spectacle de fin d’année de l’École
Municipale de Musique
À 20h, à L’Orangerie
Dimanche 6 juillet
Brocante
De 7h à 18h, dans les rues du village
Dimanche 13 juillet
> Repas républicain
À 19h, parc de la Mairie
> Diffusion de la finale de la coupe
du monde
À 21h parc de la Mairie
> Spectacle «Feux et artifices»
À 23h, parc de la Mairie
Samedi 6 septembre
Forum des Associations
Salle Marcel Hervais
Mercredi 17 au dimanche 21
septembre
Fête de la Famille
Salle Marcel Hervais
Roissy à l’heure du
• Vendredi 20 juin à 21 h 00
Qualification
Suisse – France
• Mercredi 25 juin à 22 h 00
Qualification
Équateur – France
• Lundi 30 juin ou mardi 1er juillet
à 18 h 00
Huitième de finale
• Vendredi 4 ou samedi 5 juillet
à 18 h 00 ou 21h00
Quart de finale
• Mardi 8 ou mercredi 9 juillet
à 22 h 00
Demi-finale
• Samedi 12 juillet
à 22 h 00
Petite finale
• Dimanche
13 juillet
à 21 h 00
Finale
L’illustration radieuse de l’amitié franco-allemande entre Roissy-en-France et Hamm-Sieg, ici sur « l’escalier du
jumelage », lors de la venue de la délégation roisséenne les 7, 8 et 9 juin derniers.
D
epuis 1979, la ville de Roissy-en-France
est jumelée avec la ville allemande
d’Hamm-Sieg. Avec près de 3 300 habitants au dernier recensement, la localité se situe
au nord de Francfort dans le land de la Rhénanie-Palatinat. « Nous pouvons compter sur des
relations solides et qui perdurent. Notre véritable chance est de pouvoir compter sur notre
maire André Toulouse, l’artisan de cet axe roisséen franco-allemand depuis l’origine » explique
Tatjana Kremer-Pouillard, présidente du Comité
de jumelage depuis 2010 et réélue pour un troisième mandat, en mars dernier.
Une histoire en « familles »
Le Comité de jumelage n’est pas l’histoire d’individualités mais bel et bien celle d’une grande
aventure familiale. En effet, de 33 familles en
2010, l’association en compte aujourd’hui 48 :
elles permettent notamment d’accueillir leurs
hôtes allemands lorsqu’ils viennent à Roissy tous
les deux ans. « L’humain fait l’humeur » s’amuse
Tatjana. Les souvenirs sont nombreux et devenus au fil du temps, indélébiles : chacun se fait
une joie de retrouver ses amis d’Hamm-Sieg
et de les retrouver dans leur magnifique village
quelque temps plus tard lors du week-end de la
Pentecôte. Ce sont à chaque fois, des moments
de partage, d’affection et d’amitié.
Hamm-Sieg à la Pentecôte
Les 8, 9 et 10 juin derniers, nos Roisséens sont
partis en Allemagne à l’occasion du traditionnel
week-end de la Pentecôte. Ils étaient une centaine au départ afin de participer à deux jours de
festivités préparés par leurs amis d’Hamm-Sieg.
Des liens forts les unissent c’est incontestable :
chacun s’attache à les préserver car tous le
savent, c’est la clé de la longévité de leurs relations. Point d’orgue du déplacement, la soirée
en extérieur en plein cœur du village et qui a réuni
plus de 200 participants. Nos Roisséens sont revenus en France avec des souvenirs plein la tête.
Le jumelage bien dans son village
L’association participe également chaque année
au marché de Noël, au Téléthon ainsi qu’au Forum
des associations en septembre. Autre temps fort
plus récent, la participation au dernier Salon artistique du grapheur Kai Niederhausen, fils du maire
d’Hamm-Sieg, qui a remarquablement réalisé
une fresque extérieure offerte à la ville de
Roissy-en-France… sans oublier la participation
de trois autres artistes allemands, invités d’honneur de ce rendez-vous culturel ! Enfin, nos amis
allemands étaient là l’an dernier et ont participé
à l’édition des Visitables puis avec le concours
de la Boule Roisséenne, ont pu découvrir la pétanque au cours d’une agréable journée, dans la
joie et la bonne humeur ! Le Comité de jumelage
a récemment tenu son Assemblée générale ordinaire, salle Marcel Hervais : l’ensemble du bureau
a été renouvelé ainsi que le Comité directeur.
Contact : Tatjana Kremer-Pouillard
Tél. : 06 72 98 67 88
L’association " Shaolin " : un état d’esprit
et des valeurs au service d’un art martial
Le « Phi Bao Club » n’est plus. La nouvelle association « Shaolin » conduite par Cédric Thomas prend ses quartiers à Roissy-en-France. L’objectif : faire connaître et apprendre un art martial emprunt de valeurs, d’humilité
et de respect. En somme, une vraie philosophie de vie pour les pratiquants de cette discipline qui mérite d’être
connue et reconnue. Portrait.
N
ouveau souffle pour l’association avec
l’installation récente de la nouvelle
équipe. « La transition se met en place
et nous demande beaucoup d’implication tant
du côté de la gestion administrative que de la
pratique pédagogique de nos cours » explique
Cédric Thomas. La nouvelle organisation sera
actée prochainement à l’occasion de l’assemblée générale ordinaire qui permettra de restructurer la « colonne vertébrale » de l’entité
locale. C’est sans compter sur la motivation
de la vingtaine d’adhérents de l’association qui
suit assidûment les cours proposés plusieurs
fois par semaine.
Apprendre à se défendre
et à défendre autrui
Les têtes brûlées ne sont pas les bienvenues
chez « Shaolin » : c’est même tout le contraire.
L’école de Roissy fait partie d’une « union »
ois
m
u
d
n
o
i
t
c
e
l
é
La s
Livres adulte
L’invention de nos vies, Karine TUIL, Grasset
(Roman)
Sam Tahar est un avocat redouté, il est riche, connu
et reconnu. Mais sa réussite repose sur une imposture car Sam a pillé la vie de son meilleur ami, un
écrivain raté en couple avec une mannequin. Un
trio d’il y a vingt ans. À l’occasion de retrouvailles,
l’avocat est rattrapé par son passé : il s’appelle en fait Samir,
enfant des cités.
La lettre à Helga, Bergsveinn BIRGISSON,
Zulma (Roman)
La confession tardive d’un éleveur de brebis
à à la retraite, qui s’adresse à son amour de
jeunesse, Helga. À travers ce récit, c’est l’histoire d’une vie traditionnelle paysanne disparue, rude et
solitaire.
Nos étoiles ont filé, Anne-Marie REVOL, Stock
(Témoignage)
Recueil de lettres rédigées par l’auteure après le tra-
qui regroupe toutes les autres entités affiliées au grand Maître Noël Herry, situé dans la
ville-préfecture de Cergy. Avec beaucoup d’entraînement, l’association dispense dans son
enseignement des méthodes et des techniques
millénaires, issues de la confession bouddhiste.
Pour chacun des disciples, il n’existe aucune
compétition ni aucune rivalité : c’est l’esprit
même de cet art martial qui est régi par dix
principes fondamentaux : faire preuve de bienveillance à l’égard d’autrui en conjuguant humilité et respect des autres.
Travail des énergies extérieures
et intérieures
Quatre fois par semaine, l’école « Shaolin » de
Roissy investit le dojo situé au sein du
complexe sportif des Tournelles.
Les séances ne se ressemblent
jamais. À titre d’exemple, le
vendredi est consacré au
travail de l’énergie et du
fonctionnement interne avec un
contrôle du corps et des organes (souffle, respiration, relaxation…) très répandu dans
le monde asiatique tandis que
le cours du samedi est axé sur
les révisions. Enfin, Cédric
Thomas détient le niveau
d’enseignement grâce au
diplôme interne de l’Union
gique décès de ses deux petites filles en août 2008.
Loin du pathétique et de la complaisance, ces
textes adressées aux disparues hésitent entre rires
et larmes, et brossent le portrait d’un couple fort et
uni. Grand prix des lectrices de Elle 2011 (document).
Livres jeunesse
1, 2, 3… sommeil !, Guido van GENECHTEN,
Milan Jeunesse (Dès la naissance)
Album qui illustre les habitudes de sommeil des animaux
et celle de Tommy, un petit garçon qui va se coucher dans
un lit, entouré de ses amis.
Pénélope à la mer, Anne GUTMAN et Georg
HALLENSLEBEN, Gallimard Jeunesse
(À partir de 3 ans)
L’enfant aide Pénélope à ouvrir le parasol, déplier sa serviette, mettre son chapeau à l’aide
des tirettes. Sa participation à l’histoire l’amène à une première perception du monde.
Mes cop’s vol. 1 Des copines à l’appel,
Christophe CAZENOVE et Philippe
FENECH, Bamboo (Bande dessinée)
Jessica a beaucoup de copines : des râleuses,
des chochottes, des allumées, des copines d’enfance, de
édric Thomas, ici en photo, est à l’origine de la création
C
de l’association «Shaolin» qui propose l’enseignement
et l’apprentissage des arts martiaux à Roissy-en-France.
« Shaolin », une belle consécration pour celui
qui pratique avec passion et désintérêt cet art
martial depuis plus de quinze ans.
Renseignements : Cédric Thomas
06 28 56 15 29
Cours les mardi, jeudi vendredi de 19 h
à 21 h et le samedi de 10 h à 12 h.
sortie, de drague, celles auxquelles elle confie ses secrets ou
celles auxquelles elle ne confierait pas son chat.
CD
Blizzard, FAUVE (Chanson francophone)
Après tous ces mois d’attente et de buzz grandissant, Fauve entre enfin dans l’arène discographique en livrant son premier EP. Six titres pour
tenter de cerner ce phénomène ovni totalement inclassable. Concerts complets, réseaux sociaux saturés de commentaires, médias nationaux excités comme jamais, un tel
engouement est plutôt rare… Est-ce du rock ? De la pop ?
Du slam ? Du rap ? De la chanson ? Du spoken word ? Tout
ça à la fois ? Ce sont d’abord les mots - choc, crus et vrais
- qui attrapent violemment l’ouïe par le revers de la veste.
DVD
Les Chevaux de Dieu, Nabil AYOUCH
(Drame)
Yachine a 10 ans lorsque le Maroc émerge à
peine des années de plomb. Sa mère, Yemma,
dirige comme elle peut toute la famille. Un
père dépressif, un frère à l’armée, un autre presque autiste
et un troisième, Hamid, petit caïd du quartier et protecteur
de Yachine. Quand Hamid est emprisonné, Yachine enchaîne
les petits boulots.
Retour en images
11 avril
Carnaval des Maternelles
5 avril
Rencontre
départementale des
Chorales adultes
20 avril
Chasse aux œufs
19 avril
Soirée multimédia
17 mai
Scène ouverte – École Municipale de Danse
24 mai
Fête des Sports – Oxygène
Conception - Réalisation : Agence RDVA - 01 34 12 99 00
8 mai
Commémoration de la Victoire 1945

Similar documents

La vie des enfants

La vie des enfants L'année 2014 touche à sa fin et ces neuf mois, depuis les élections municipales, ont été consacrés à la mise en place du nouveau Conseil Municipal pour la gestion de votre commune jusqu'en 2020. La...

More information