rapport activités 2014 FINAL - Centre Social du Pays Roussillonnais

Comments

Transcription

rapport activités 2014 FINAL - Centre Social du Pays Roussillonnais
RAPPORT d’ACTIVITES 2014
87 salariés
30 ETP
1.715 adhérents
82
bénévoles
actifs
CENTRE SOCIAL
du ROUSSILLONNAIS
1
SOMMAIRE
 LA LOGISTIQUE
3
 LE SECTEUR PETITE ENFANCE
6
 LE CLUB DE L’ENFANCE
11
 LE SECTEUR JEUNES
18
 LE SECTEUR ADULTES FAMILLES/INSERTION
25
 LES ACTIVITES DE LOISIRS ADULTES
38
 LE BENEVOLAT
42
 LES COMMISSIONS
43
 LE PROJET SOCIAL
44
2
LA LOGISTIQUE
 Présentation et missions :
Le Pôle Logistique est un pôle Ressources à mission transversale pour l’ensemble des secteurs
(Petite Enfance, Enfance, Jeunes, Adultes). Il permet de maintenir des liens importants avec les
autres secteurs.
Les missions du Pôle Logistique sont diverses et variées et comprennent notamment :
 L’accueil physique du public
 Le standard téléphonique
 Les travaux de secrétariat : saisie de comptes rendus, courriers, affiches, listing, publipostage, programmes…
 L’émission de télécopies et l’édition de photocopies pour les habitants, les adhérents, les
animateurs des différentes activités
 La gestion du planning des salles
 Le paramétrage de l’ensemble des activités du Centre Social
 La gestion des adhérents : inscription, facturation des activités adultes, de la halte-garderie,
des centres de loisirs et du secteur jeunes, relances, statistiques
 La co-animation du site web du Centre Social
 L’accompagnement et la sensibilisation des usagers à l’utilisation de la borne CAF
 La participation aux commissions (veille locale, tarification, communication, accompagnement de projets, commission Activités de Loisirs adultes)
 Participation aux temps forts (Assemblée Générale, participation aux manifestations organisées par le Centre Social ou les partenaires)
 La comptabilité et la paie
 L’entretien des locaux et des espaces extérieurs
 La maintenance des locaux
 La logistique des transports des adhérents
L’accueil représente une priorité au sein du Centre Social du Roussillonnais. Il permet d’identifier
les besoins de la population, de prendre en compte les difficultés sociales, économiques et
culturelles, d’intégrer les demandes et initiatives des habitants. Ce qui nécessite une grande
disponibilité, une capacité d’écoute et un sens de la confidentialité.
La fonction accueil ne se limite pas à un simple renseignement d’ordre administratif. Il s’agit d’un
lieu d’échanges, de veille, d’entraide et de solidarité.
Les moyens mis à disposition du secteur logistique :
 Les moyens humains
L’équipe logistique se compose
 D’une comptable, Alexandra PICART
 D’une assistante de direction, Elisabeth THOMAS
 De trois secrétaires d’accueil, Dominique MONTANES, Karine BONGARD et
Catherine BRANTES
 D’un agent de maintenance, Jean-Michel FARAUD
 De deux agents d’entretien, Marie-Laure CARRET et Farid FERAH.
3
 Les moyens matériels
 Un hall d’accueil ouvert à tous (usagers, adhérents, habitants)
 Des outils informatiques
 Un logiciel « adhérents » Noé et Cloé comptabilité et paie
 Des formations adaptées au secteur logistique (formations informatiques, formation sur logiciel Noé, logiciel comptable…)
 Des formations visant à assurer un accueil bilingue (français/anglais et français/espagnol)
 Des formations sur les protocoles d’entretien
 Des véhicules permettant le transport des adhérents
 Bilan de l’année 2014 / 2015 :
Durant l’année 2014/2015, nous avons enregistré* :
 997 adhésions individuelles
 82 adhésions familiales
Représentant au global 1235 adhérents (une adhésion familiale comprenant plusieurs
adhérents)
*chiffres au 10 janvier 2015
Les temps forts sur cette période :
 Participation aux commissions thématiques du projet social : communication, accompagnement de projets, tarification et participation au Comité de Suivi du projet social ainsi
qu’à la commission Activités de Loisirs Adultes (KOALA)
 Préparation de l’Assemblée Générale
 Participation aux différentes manifestations (carnaval…)
 Participation au Cinquantenaire du Centre Social
 Pérennisation de nouvelles modalités d’inscription et de règlement dans le cadre des ALSH
(prépaiement pour les vacances scolaires pour le Club de l’Enfance et le Centre Aéré Maternel, prépaiement de toutes les activités pour le secteur jeunes depuis septembre 2013)
 Mise en place d’une permanence CAF un mardi sur deux sur rendez-vous
 Participation à l’évaluation du projet social 2011/2014 et à l’élaboration du nouveau projet
social 2015/2018
 Aménagement du local archives et d’une salle de réunion
 Créations de jeux pour les centres de loisirs
 Réaménagement des plannings des agents d’entretien
 Les objectifs et perspectives
Les finalités du secteur logistique découlent directement de celles du Centre Social, à savoir :
 Créer et maintenir le lien social avec la population
 Favoriser l’émergence de projets d’habitants, projets tant individuels que collectifs
 Faciliter l’insertion de chacun dans l’environnement.
4
Les perspectives :
 Travail de réflexion sur l’aménagement optimal de l’accueil et du hall qui s’inscrit directement dans les objectifs du nouveau projet social
 Création d’un espace identifié CAF libre-service
 Prise de rendez-vous systématique pour les permanences CAF (lundi/mardi)
 Implication dans les différentes commissions du nouveau projet social
 Renouvellement de la convention de gestion et du Contrat Enfance Jeunesse (CEJ)
 Perfectionnement sur les logiciels (formation…)
 Poursuite des formations linguistiques
5
LE SECTEUR PETITE ENFANCE
L'équipe est toujours fédérée autour des différents projets de partenariat (handicap, soirées
thématiques...) en lien avec les besoins des familles.

La poursuite des rencontres inter-structures avec les multi-accueils « La Farandole » de
Salaise sur Sanne et « La Souris verte » de Péage de Roussillon à chaque période de vacances
scolaires permet un vrai travail de partage et d'échanges de pratiques.

Des temps d'adaptation sur les écoles maternelles Langevin et Wallon en mai et juin pour
les plus grands de la halte-garderie sont proposés chaque année.

La mobilisation des différents acteurs a permis l'organisation d'une soirée au sémaphore le
22 avril 2014 sous forme d'une conférence humoristique (spectacle puis théâtre forum) de
la comédienne québécoise Erika Leclerc-Marceau « Etre parents, mieux vaut en rire ! »
Une soirée pour rire mais aussi pour réfléchir ensemble à comment faire pour que le
quotidien soit plus serein avec nos enfants. Une centaine de personnes étaient présentes.

« Autour du Jeu » : Suite au travail avec la ludothèque de Saint Maurice l'Exil, le Relais
Assistants Maternels a proposé une conférence ludique « Laissez-les jouer ! » animée par
Anne-Laure Cros en direction des parents et des professionnels le mardi 1er Avril 2014.
Cette soirée a été suivie, le vendredi 4 avril à partir de 17h, d'une Fête du Jeu ouverte aux parents,
enfants et assistantes maternelles avec un atelier motricité, des ateliers jeux de société, des espaces
de jeux pour les bébés etc...
Toujours en lien avec cette réflexion sur le jeu, les assistantes maternelles ont sollicité le soutien du
Fond d'Aide à Projet. L'objectif est de rendre le Prêt de Jeux plus attractif en renouvelant les jeux
usagés et en diversifiant les propositions de jeux adaptés aux 0/6 ans. A savoir que le Prêt de jeux
permet aux assistantes maternelles d'avoir accès à du matériel de qualité souvent réservé aux
structures collectives.
Pôle Ressources Petite Enfance et Handicap Isère Pluriel
Le Pôle Ressources Petite Enfance et Handicap Isère Pluriel rassemble un réseau de professionnels
et de parents. Destiné à favoriser et faciliter l'accueil de l'enfant en situation de handicap avant
l'école dans les structures petite enfance et chez les assistantes maternelles, il soutient les familles et
accompagne les professionnels pour la réussite de cet accueil.
L'équipe est toujours très impliquée sur le territoire pour promouvoir cet accueil. Ceci a permis de
tisser des liens avec les Camsp (Centre d'Action Médico-Sociale Précoce) de Vienne et d'Annonay,
les Sessad (Service d'Education Spéciale et de Soins à Domicile) Outre Bleu et les Magnolias et l'IME
(Institut Médico Educatif) les Magnolias et la ludothèque de St Maurice l'Exil.
Le Pôle Ressources Petite Enfance et Handicap Isère Pluriel a organisé le 27 Mars 2014 à Salaise sur
Sanne sa soirée annuelle en direction des professionnels sur le thème « Lieu d'accueil, lieux de
soins... Et L'enfant dans tout ça ? » avec le Docteur Jean-Marc Botta, pédopsychiatre de
l'Association Une Souris Verte. Cette soirée a réuni 80 participants.
La Malle Handispensable est un outil qui permet de sensibiliser à la différence, de faire évoluer les
6
regards des enfants et des adultes (professionnels et parents). Elle permet, à partir de nombreux
jeux et livres, d'être plus à l'aise, d'amener un autre regard sur la différence et d'oser parler du
handicap... 6 structures en ont bénéficié en 2014.
Elle est à disposition des structures petite enfance (crèches, halte-garderie) et des relais d'assistants
maternels.
Espace Bébé
86 familles ont été accueillies en 2014, soit 97 bébés différents.
Ce lieu est toujours identifié par les familles comme lieu ressource et de conseils en puériculture.
C'est un lieu convivial de rencontre et d'échanges autour du bébé et de sa famille où le
massage « bien-être» du bébé est utilisé comme support de cette action collective.
Relais Assistants Maternels
Présent pour soutenir et accompagner les parents « employeurs » et les salariés (assistants
maternels ou employés de maison), le Relais est aussi un lieu d’écoute, de rencontre, d’échange
d’expériences et d’expérimentation de la vie en collectivité en direction des enfants à travers des
activités de découverte (musique, lecture, activité de motricité…)
En 2014, on peut noter une stabilité de la réduction d’activité des assistants maternels. Le contexte
socio-économique, l’évolution des besoins des familles, leur mode d’organisation, l’éloignement
du lieu du travail, les horaires de travail sont autant d’éléments qui demandent aux assistants
maternels une adaptabilité de plus en plus grande aux besoins des parents en termes d’amplitude
horaire et du nombre de familles accueillies.
L’année 2014 a été marquée par :
 La mise en place de bilans de fonctionnement du RAM décentralisés sur chacun des
territoires couverts par le Relais.
 La réflexion, la poursuite ou la mise en place de temps réservés à l’accueil des assistants
maternels au sein des structures d’accueil collectif situées sur le territoire.
 La mise en place ou la reconduite de plusieurs « formations » ou informations dans un but
d’accompagnement professionnel des assistants maternels : psychomotricité, analyse de la
pratique, sensibilisation à l’accueil d’un enfant en situation de handicap, sensibilisation au
jeu…
 Renforcement du travail partenarial, notamment avec le Conseil Général de l’Isère : présence des animatrices RAM lors de la réunion d’information aux candidats « assistants maternels » et d’une soirée inter-Ram avec la PMI.

Participation du RAM du Roussillonnais au nouveau Réseau Départemental des RAM initié
par la CAF de l'Isère.
7
Halte-Garderie

La fréquentation est un peu en baisse malgré des demandes toujours très importantes.
On note des décalages souvent à la baisse pour les familles entre le moment où elles s'inscrivent et
leur réel besoin. Ce qui demande un engagement de l'équipe sur des adaptations qui se concrétisent par des accueils très courts, irréguliers et avec des changements de contrats. La majorité des
familles souhaitent un accueil plutôt l'après-midi et les journées avec repas sont très demandées.
Nous essayons de répondre en priorité aux demandes d'urgence sociale ou d'accueil d'enfants en
situation de handicap. Les demandes d'accueil d'enfants en situation de handicap sont d'ailleurs en
augmentation, effet de la mise en place du Pôle Ressources Petite Enfance et Handicap qui commence à être reconnu. Il est à noter que le nombre de familles monoparentales est également important (14 en 2012, 20 en 2013 et 14 en 2014). Un autre élément de diagnostic de notre public
est le tarif famille horaire moyen en baisse : il est passé de 1,01 € en 2013 à 0,92 € en 2014.
La fourniture des couches
La deuxième phase de mise en conformité à la réglementation de la PSU a été mise en place avec la
fourniture des couches en septembre 2014 sans contrepartie financière pour les familles.
Nous avons opté pour la fourniture de couches jetables. Après quelques mois de fonctionnement,

le bilan est positif : les familles et l'équipe sont satisfaites de la qualité des couches choisies. Notre
fournisseur nous permet l’accès à des couches de fabrication française et ne nous oblige pas à avoir
un stock énorme pour avoir un prix compétitif. Les délais de livraison sont également courts.
L'Implication des parents :
L'implication est toujours très importante pour la fête de l'été de la Halte-Garderie, les sorties
d'été et le pot d'accueil d'octobre.
Il faut savoir que ces événements ne pourraient s'organiser sans l'aide des parents indispensables à
la réalisation de temps forts. Pour la fête de Noël, le plus gros temps fort de l'année qui a eu lieu le
10 décembre 2014 au Foyer Laurent Bouvier de Salaise sur Sanne, 219 personnes étaient présentes
soit près de 56 familles.


« Les Ptites Nouvelles de la Halte », gazette d'information aux parents, paraît 5 fois /an.
Elle est réalisée avec les parents et comprend un agenda et différentes rubriques « le mot
des parents », « les projets en cours », « le texte du mois en débat sur les questions de
parentalité ». Cette gazette est plébiscitée après un an et demi de parution.
Centre Aéré Maternel
Le Centre Aéré Maternel a vu remonter sa fréquentation sur l'année 2014. Nous sommes passés
de 151 inscrits en 2013 à 182 en 2014. La hausse a été significative sur les petites vacances et sur le
mois de juillet (+37%). Les mercredis matins ont connu une augmentation de fréquentation
importante de janvier à juin 2014. Par contre, la mise en place en place des rythmes scolaires a
impacté la fréquentation des mercredis matins à partir de septembre de l’ordre de -70%. Cette
réforme a eu également un impact sur les mercredis après-midis pour les enfants des petites
communes.
8
Périodes
Nombres d'enfants
Nombres d'heures
2013
2014
2013
2014
Les mercredis
92
100
5 000
4 644
Février
59
67
2 020
1 928
Printemps
78
60
1 456
1 620
Été
66
82
3 524
4 828
Toussaint
59
60
1 500
1 924
Noël
18
24
228
588
13 728
15 532
Totaux
Communes de résidence des enfants (hors été)
Roussillon 55,49
Le Péage de Roussillon 14,29
Salaise sur Sanne 2,75
St Maurice l'Exil 5,49
Sablons 3,85
Chanas 2,2
21 autres communes 15,93
Communes de résidence des enfants - juillet
Roussillon 64
Le Péage de Roussillon 10,98
Salaise sur Sanne 1,22
St Maurice l'Exil 2,44
Sablons 3,66
Chanas 1,22
21 autres communes 16,48
Les nouvelles organisations mises en place en 2013 (pré-inscription et prépaiement avec fourniture
des repas et goûter pour l'ensemble des vacances scolaires) ont été bien intégrées par les parents et
par l'équipe du Centre Aéré Maternel en lien avec l'équipe logistique. De plus, les repas et goûters
du mercredi sont fournis depuis septembre 2014.
9
Un tarif vacances identique pour les petites vacances et vacances d'été a été mis en place. Il
comprend un forfait « sorties », ce qui fait qu'il n'y a plus de supplément demandé aux parents.
L'équipe s'est mobilisée pour un accueil de qualité qui tienne compte de la mise en place de la
réforme des rythmes scolaires.
Depuis septembre, les enfants des écoles maternelles Langevin et Wallon sont récupérés à 11h30 par
l'équipe pour le repas et l'après-midi, soit une dizaine d'enfants dont les parents travaillent et
n'avaient pas de solutions pour rejoindre le centre de loisirs.
Depuis novembre 2014 : 2 animatrices sont mises à disposition de Pass-R’ailes, (gestionnaire des
Temps d'Activités Périscolaires). Elles participent à l'animation et la coordination de l'équipe des
TAP de l'école Maternelle Langevin en binôme.

Temps forts 2014 :
Les sorties d'été ouvertes aux parents ont connu un vif succès et permettent de tisser des liens de
confiance entre les parents et l'équipe.
Des temps forts avec l'association Pass-R'ailes sont en place comme la préparation et la
participation au Carnaval, événement important sur la ville de Roussillon. Ce carnaval
« Renaissance » a mobilisé de nombreuses familles impliquées dans la préparation et le jour même.
Les perspectives 2015

Le Pôle Ressources Petite Enfance et Handicap organise le 19 Mars 2015 à 19h à Salaise sur
Sanne sa 10ème soirée annuelle sur le thème «Du comportement troublé aux troubles du
développement : Quand parler d'autisme ? » avec le Docteur Stéphanie Marinier, neuropédiatre et Miguel Martinez, éducateur spécialisé au Centre de Ressources Autisme Rhône
Alpes. Cette soirée s'adresse aux professionnels de la petite enfance et aux professionnels
de santé.

L'équipe de partenaires petite enfance poursuit son travail autour de la parentalité et sa
collaboration avec la comédienne québécoise Erika Leclerc-Marceau sur le thème « Pas si
facile d'être parents ! ». Entre humour et partage…. Echanges, réflexion et théâtre-forum.
Le mardi 24 mars 2015 sous forme de 2 ateliers, l'un à 13h30 et l'autre à 20h. Les places
étant limitées à 32 parents, une autre soirée pourra être organisée le 28 avril.

Un mini-camp passerelle Centre Aéré Maternel et Club de l'Enfance se déroulera du 6 au 8
mai 2015 au gîte « Les Jacques » à Roybon.

Futur travaux : le service PMI souhaite un travail spécifique sur la mise aux normes
notamment de la cuisine de la halte-Garderie compte tenu du service des repas.
Cette mise aux normes devrait se réaliser grâce à un financement CNAF, la PMI demandant
que ces travaux se mettent en place le plus rapidement possible.
10
LE CLUB DE L’ENFANCE : 6-12 ans
Le Club de l'Enfance est un accueil de loisirs sans hébergement (ALSH)
SECTEUR ENFANCE 6-12 ans
Capacité d'accueil
Nombre d’enfants
50 enfants âgés de 6/12ans
 269 enfants différents, 202 familles dont 171 garçons et 98 filles sur
l’année
Soit de 24 458 h camps compris, 6% en plus par rapport à 2013, où on
avait eu une baisse de 9%


Mercredis : 144 enfants différents, 130 familles dont 93 garçons et 51 filles
Hiver : 113 enfants différents, 85 familles, 78 garçons et 35 filles


Camp Pélussin : 11 enfants différents, 8 familles, 7 garçons, 4 filles
Printemps : 82 enfants différents, 61 familles dont 55 garçons et 27 filles


Eté : 109 enfants différents, 78 familles dont 66 garçons et 43 filles
Camps été : 25 enfants différents sur 2 camps : 18 familles dont 15 garçons
et 10 filles
 Toussaint : 69 enfants différents, 48 familles dont 51 garçons et 18 filles
 Noël : 48 enfants différents, 39 familles, dont 36 garçons et 12 filles
NB : pour cette année encore, beaucoup plus de garçons que de filles sur
l’année ainsi qu’une hausse du nombre de familles aidées par le CCAS de
Roussillon. Un rajeunissement de la tranche d’âge, beaucoup de passage
du CAM. Les 6èmes sont passés régulièrement au secteur jeune.
39.28% de ROUSSILLONNAIS, 16.8% PEAGE DE ROUSSILLON, 8.04%
SALAISE SUR SANNE ,5.26% ST MAURICE L’EXIL, 3.04% SABLONS,
,2.32% AGNIN et de 2.2% CHANAS, et le reste sur 23 petites communes
et extérieur.
Centre de loisirs mercredis 2014
MOIS
MATIN
club
REPAS
ateliers total
APRES MIDI
club
ateliers
club
sportif
total
Janvier 2014
15.75
13.5
29.25
13.5
14
11.75
9.5
35.25
Février 2014
14
13.75
27.75
12
17.5
11
9.5
38.25
Mars 2014
14.5
15
29.5
9
19
12.5
9.5
41
Avril 2014
16.66
15.66
32.32
12.66
18.66
11.66
9.66
39.98
Mai 2014
12
14
26
8.6
15.66
12
8.66
36.32
Juin 2014
20.25
15.75
36
23
19
11.5
9
39.5
Septembre 2014
15.5
17
Octobre 2014
16.7
19.3
7.3
15
4
26.3
Novembre 2014
15.25
17.75
9.25
14
5.75
29
Décembre 2014
14.66
18
11
14
5.66
30.66
22
11
Petites vacances 2014
matin
repas
Après midi
Février 2014
42.6
30.7
43.6
Pâques 2014
32.25
24.875
37.12
Toussaint 2014
27
27
27
Noël (6j) 2014
16.5
11
23.25
Moyenne Juillet 2014
Moyenne des 4 semaines (dont camps)
1ERE
2EME
3EME
4EME
TOTAL
MOYENNE
MATIN
49.4
38.5
45.6
45.2
178.7
44.67
REPAS
43
32.5
36.2
39.2
150.9
37.72
APRES-MIDI
49.4
43 .75
49.2
47.8
190.15
47.53
*17 CAMP ROYBON 1ERE SEMAINE
*12 CAMP SAINT PIERRE DE BOEUF 4 EME SEMAINE
Jours de fonctionnement
Les mercredis, les petites vacances scolaires et le mois de
juillet.
Équipe
une directrice coordinatrice du secteur : 0,80 ETP :
Véronique BERENGUER
2 stagiaires BPJEP en même temps sur - une animatrice avec fonction d'adjointe permanente :
0,80 ETP : Alicia MYRIONUK
l’année
En plus des stagiaires BAFA. Formation - une animatrice 0,50 ETP : Tiffany BERNARD
remplacée par Justine MICHEL à partir de sept 2014
et accompagnements des stagiaires.
Comme pour les autres années, des - Stéphanie NAMURA, animatrice en formation BPJEPS
vacataires complètent l’équipe mais ne jusqu’en octobre 2014, stagiaire en direction sur des
s’inscrivent pas dans la durée et les vacances (remplacement congés maternité d’Alicia)
équilibres sont sans cesse menacés. Il est - Kévin MOUNIER DHARLEY, animateur en formation
nécessaire de rechercher en permanence BPJEPS jusqu’en octobre 2014
- une animatrice technique permanente (poterie) :
de nouveaux intervenants.
Huguette TARDY.
-une animatrice permanente sur atelier multi activités
« passerelle » : Sylvie PAGES.
- un volant de 2 à 6 vacataires selon les périodes et des
stagiaires BAFA sur les petites vacances qui sont recrutés
par la suite sur l’été.
Lieux d'accueil
Le Centre Social, l’ancienne bibliothèque et la salle
12
ludothèque, la poterie, la cuisine, la cour et le foyer pour
les repas les mercredis (remplacé depuis septembre 2014
par la salle Pénélope car plus de repas), la cantine de
l'école Langevin pour les repas des petites vacances ainsi
que la cour de l'école Langevin.
L'été, le Sémaphore pour les repas avec traiteur.
Le gymnase Baquet pour l'accueil des enfants.
Espaces d'accueil
- Centre de Loisirs généraliste
- Dans le cadre de l’ALSH :
-Ateliers «cuisine », «poterie», », « sportif »,
« théâtre » « informatique »jusqu’en juin 2014
- Stages sur les petites vacances et le mois de juillet : hiphop, zumba, roller, pétéca , frisbee, vélo, handball,
badminton, informatique, internet, conceptions
musicales, scientifiques, percussions corporelles ,couture ,
vidéo , cuisine , fabrication jeux bois …
- Atelier « multi activités » 4-8 ans
- Sorties
- Temps forts, actions transversales (carnaval, 50 ans du
Centre Social, fête de l’internet, Festi-jeux, fête du centre
aéré, olympiades inter secteurs…) et projets enfants
parents.
- Séjours accessoires dans le cadre de L'ALSH : Pélussin en
avril (passerelle Centre Aéré Maternel/Club), Roybon et
St Pierre de Bœuf en été (le camp passerelle à Avignon
avec les jeunes a été annulé sur le secteur faute
d’inscription).
Objectifs :
 par rapport au Projet Social :
Impliquer l’équipe
*L’équipe participe aux commissions du projet social pour une meilleure vision et compréhension
pour le suivi du projet social
*Véronique BERENGUER participe aux commissions tarification, communication et depuis le
printemps 2014 à la commission adultes loisirs en vue de mélanger des publics sur de nouvelles
actions transversales.
Participation active sur le nouveau projet social notamment sur l’axe « agir avec et auprès des
parents » qui sera un axe phare pour de nouvelles actions à mettre en œuvre sur le secteur enfance
(participation depuis septembre 2014 au Café des Parents). Recherche de partenariats et de
nouveaux projets.
*Alicia MYRIONUK participe à la commission accompagnement de projets ainsi qu’au comité
13
d’animation suivant les projets et les actions transversales. Pas de participation sur le travail du
nouveau projet en raison de ses heures de travail sur Salaise sur Sanne pour compléter son
80% mais grosse implication sur les nouvelles perspectives en rapport avec le projet social.
*Les animateurs en remplacement ou en vacation sont informés par les responsables du projet
social et sont largement invités à le consulter (via le site du Centre Social).
*l’Equipe a eu une grosse implication sur le cinquantenaire.
Impliquer les habitants à la vie du Centre Social
 Avoir une bonne connaissance de son public et une relation de confiance.
 Tenir les habitants informés, leur laisser une place, les rendre acteurs.
 Participation à l’organisation de Festi-Jeux : Présence de mamans le vendredi pour l’accueil des
écoles ainsi que le weekend, présence de l’IME avec éducatrice.
 Participation et implication dans les camps :
Comme pour les années précédentes, presque toutes les familles (une manquante seulement)
ont participé à une soirée conviviale et festive au camp sportif de Saint Pierre de Bœuf en juillet
2014. Covoiturage avec les parents pour le départ et le retour du camp.
 Participation aux 50 ans du Centre Social : des parents et des anciens enfants des ateliers du
Club sont venus aider à la préparation et à la journée du cinquantenaire.
 Participation à la journée olympiades inter-secteurs de parents sur la journée pour tenir des
stands et/ou accompagner des groupes.
 Participation à la journée dans le cadre de la semaine du goût et la semaine bleue : repas avec
des grands parents.
 Fresque dans la salle Titeuf : peinture avec mamans et bénévoles.
 Participation régulière des parents pour accompagner les enfants aux sorties.
 Sondage auprès des parents pour des questions de fond et sur le fonctionnement (questionnaire
des habitants pour le projet social).
 Par rapport au public accueilli :
Diversifier les accueils pour tous les enfants dans des espaces aménagés et sécurisés
avec des animateurs qualifiés.
 ALSH traditionnel pour les enfants qui viennent irrégulièrement avec des inscriptions pour les
vacances et plus de souplesse pour les mercredis.
 A partir de septembre 2014, ouverture les matins pour les enfants des écoles privées qui restent
sur la semaine à 4 jours.
 Ateliers à l’année dans le cadre de l’ALSH pour les enfants qui ont déjà fait des choix et qui
viennent régulièrement : poterie, touch’ à tout, cuisine, informatique, sport (encadré par
l’animateur stagiaire BPJEPS), théâtre avec un animateur du secteur jeune pour faciliter la passerelle enfance jeune. Inscriptions à l’année. Une sortie famille en fin d'année.
 Stages de 3 jours par semaine (lundi, mardi, jeudi) sur les petites vacances le matin : hip-hop,
zumba, roller, pétéca, frisbee, vélo, hand , badminton, informatique, internet, conceptions musicales, scientifiques, percussions corporelles ,couture , vidéo , cuisine , fabrication jeux bois
etc… pour permettre à d’autres enfants de faire des activités suivies avec une réelle progression
et afin de favoriser des passerelles entre le secteur enfance et le secteur jeune (échange
d’animateurs pour un plus large panel de compétences) : Inscription sur les 3 jours de stages.
NB : Depuis 3 ans, cette proposition a permis d’augmenter les présences enfants sur les matinées
des petites vacances scolaires (une dizaine d’enfants en moyenne) et fait la spécificité de notre
centre de loisirs.
 Travail en partenariat avec l’IME, accueil d’un groupe d’enfants et leur éducatrice dans le cadre
14
de l’ALSH tous les mercredis matins.
 Repas traiteur les mercredis en raison du changement relatif aux rythmes scolaires. Davantage
d’enfants déjeunent, environ une vingtaine chaque mercredis. Les enfants des écoles Langevin et
wallon sont récupérés à 11h40 par des animatrices et amenés au Centre Social soit à pied (Langevin) soit en minibus (wallon).
Deux animatrices par secteurs sont chargées de ces voyages. Depuis septembre 2014, les enfants
déjeunent en salle Pénélope. Le service et la vaisselle sont faits par Marie Laure Carret, l’un de
nos agents d’entretien. La salle est installée après le Café des Parents et un meuble a été installé
pour le rangement des couverts et de la vaisselle.
Temps forts de l’année
A l’occasion des 450 ans de la signature de l’Edit de Roussillon, le thème de cette année a
été « La vie de château »
De nombreuses animations : carnaval, Festi-jeux, les olympiades et le mois de juillet, jour de fête…
 CARNAVAL 2014
En février, avec la mobilisation des parents et des enfants.
 FETE DE L'INTERNET
Deuxième édition de la fête de l’internet (cette année pendant les vacances d’avril au Centre Social). Les enfants du groupe stage informatique ont pu y participé. Atelier à la médiathèque de
Saint Maurice l’Exil. Bon mélange de publics et implication de chacun.
 CAMPS : séjours accessoires à l’ALSH
*Camp passerelle avec le secteur petite enfance à Pélussin aux vacances de printemps : 11 enfants
du Club avec 2 animatrices et des enfants du Centre Aéré Maternel.
*Camp pleine nature à Roybon en gîte la 1ère semaine de juillet pour les plus jeunes. 17 enfants
*Camp passerelle à Avignon avec les jeunes : Camp maintenu pour les jeunes mais annulé pour
les enfants du Club faute d’inscription.
*Camp sportif (vélo, kayak, course d’orientation) à St Pierre de Bœuf sous toile la 4 ème semaine
de juillet pour les plus grands avec une soirée conviviale autour du repas et de jeux avec les
parents au camping. 12 enfants.
 FOULEE SALAISIENNE
3ème participation des centres de loisirs à la foulée Salaisienne au mois de mai. De nombreuses
médailles pour des sportifs en pleine forme !!!!!
 FESTI-JEUX
Les 16 ,17 et 18 mai 2014 : mobilisation des autres secteurs.
Accueil du groupe handicap Rhodia.
Première année de travail avec la nouvelle commission culturelle. Chacun prend ses marques.
Bonne participations des écoles publiques et de l’école privée St Jacques.
Cette manifestation reste toujours le cheval de bataille du secteur enfance avec des objectifs
ancrés dans le projet social.
15
 Établir des liens entre le secteur enfance et/ou le Centre Social avec les habitants.
 Développer un travail de partenariat (commission culturelle de Roussillon, écoles, IME,
associations...)
 Développer un travail de transversalité avec les différents secteurs du Centre Social en
donnant une place et un rôle à chacun, en mixant les publics et les cultures.
17 CLASSES DONT 7 MATERNELLES ET 10 PRIMAIRES SOIT 450 ENFANTS
Accueillis cette année le vendredi pour l’accueil des écoles et de nombreuses familles sur le
week-end.
 LES OLYMPIADES
Pour la troisième année, mise en place d’olympiades avec la participation du secteur jeune le 23
juillet 2014.
En raison du camp familles à Avignon, les adultes n’ont pas participé cette année aux Olympiades.
 TRAVAIL PARTENARIAL AVEC LES MEDIATHEQUES DE SALAISE SUR SANNE ET ST
MAURICE L'EXIL : lecture publique
Dans le cadre du projet PEACE mené par TEC, rencontres avec les médiathèques : lecture publique. Aux vacances de la Toussaint 2013, exposition à Salaise sur Sanne de livres Zig Zag. Participation du Club par une maquette et un livre à exposer.
La deuxième rencontre a eu lieu au mois de Février 2014 au Centre Social avec une intervenante qui a présenté et fait fabriquer des livres Pop-Up.

PROJET SCULPTURE AVEC UN INTERVENANT : PATRICK SAPIN
Dans le cadre du projet PEACE, des enfants du Club de l’Enfance ainsi que des enfants de L’IME
ont pu participer à un stage sculpture d’objets détournés avec un intervenant que nous avions
connu lors d’un spectacle présenté par TEC. Les œuvres ont été exposées pendant plusieurs semaines à la CCPR en juin 2014 avec les œuvres fabriquées dans les classes des collèges.
 LE CINQUANTENAIRE DU CENTRE SOCIAL
 RENCONTRE AVEC L’ESPACE JEUX A SALAISE SUR LES PETITES VACANCES
Depuis septembre 2014, les enfants du Club de l’Enfance vont sur l’espace jeux à Salaise sur
Sanne qui nous accueille sur chaque période de petites vacances. Rencontre avec d’autres
centres, découverte d’un lieu et de nouvelles personnes.
 MISE EN PLACE DES REPAS TRAITEUR POUR LES MERCREDIS A PARTIR DE SEPTEMBRE
2014 : REPAS EN SALLE PENELOPE
 OUVERTURE LES MERCREDIS MATINS POUR LES ECOLES PRIVEES A PARTIR DE SEPTEMBRE 2014
 LA FETE DES ASSOCIATIONS DEBUT SEPTEMBRE
 JOUR DE FETE AVEC LA COMMISSION CULTURELLE DE ROUSSILLON MI SEPTEMBRE
16
SECTEUR ENFANCE – perspectives
Les axes de travail prioritaires en
-Revoir le projet pédagogique en fonction des nouvelles
2015
modalités d’accueil (à partir de septembre 2015 en fonction des
nouveaux temps scolaires pour les écoles privées)
- Recueil de la demande pour aide aux devoirs des primaires
(fiche action du nouveau projet social)
-Le Café des Parents (Véronique Bérenguer)
-Participation aux sorties familiales (Alicia Myrionuk)
-Continuer à utiliser le logiciel Noé pour faciliter les inscriptions
et décharger un peu le secrétariat. Mise à disposition
systématique les mardis après-midis (15 jours avant le début des
petites vacances) et les mardis de juin pour l’été (Véronique
Bérenguer)
-Participation au parcours artistique pour la 2ème année (un
musicien pour 2015 du 29 avril au 20 mai)
projet en partenariat avec L'IME et TEC
-Projet autour des peuples nomades (enfance, adultes
bibliothèque en janvier)
-Stages avec une infographiste en février et avril : illustrations
livres d’enfants
-Rencontres sportives inter-centres (Roussillon, Péage de
Roussillon, Salaise sur Sanne, Sablons en avril 2015)
- Participation aux commissions du projet social
- CEJ : le nouveau CEJ
- La passerelle Centre Aéré Maternel-CLUB
- La passerelle CLUB -JEUNES
- Le partenariat avec le Sessad et l’Ime
- Les actions transversales
- les prêts de jeux aux associations et aux écoles
- L'ouverture à d'autres partenariats
17
LE SECTEUR JEUNES
Objectifs globaux
Favoriser la mixité du public
Favoriser les apprentissages collectifs socialisants
 Impliquer et accompagner les familles
 Favoriser l'apprentissage de la responsabilité individuelle, l’entraînement à la vie collective et
démocratique, l’épanouissement personnel de chaque adolescent.


Objectifs opérationnels
Impliquer le public dans l'élaboration des programmes d'activités

Impulser des dynamiques de jeunes et de leurs familles dans les projets des différents
secteurs du Centre Social

Favoriser et accompagner les projets de jeunes

Favoriser l'intégration de publics en situation de handicap

Moyens
Une équipe constituée de 4 animateurs permanents, des occasionnels diplômés et une
coordinatrice
 Un accueil diversifié avec des horaires adaptés pour répondre aux demandes des jeunes
(ateliers hebdomadaires d'initiations artistiques, culturelles et sportives)
 Conseil Municipal Jeunes
 Journal des Jeunes : Atelier périscolaire sur les collèges de l’Édit, de Jeanne d’Arc, de Salaise
sur Sanne et St Maurice
 Espace Ados'Cité : Accueil libre et multi- activités
 Des stages durant les vacances scolaires
 Des séjours pendant les vacances scolaires
 Des passerelles inter-secteurs (Club de l'Enfance, secteur adultes familles)
 Des partenariats avec Pass-R'Ailes, Prévenir, les 4 collèges du roussillonnais, le Smael et le
SESSAD

Public concerné :
171 jeunes différents de 11 à 17 ans dont 94 garçons et 77 filles
+ 88 jeunes actions collèges dont 64 filles (soit 259 jeunes)
Le projet pédagogique est disponible sur demande auprès de l'équipe du secteur jeune.
TEMPS FORTS 2014
PARTICIPATION AUX EVENEMENTS DE LA VILLE DE ROUSSILLON ET A L’ECHELLE DE
L’AGGLOMERATION
Pour participer à la vie de la commune, rendre visible la dynamique jeunesse et être identifié par la
population.
 Janvier 2014 : 2 sorties Rhodia Ski
18
 Janvier à mars 2014 : Carnaval 2014
Réalisation Carmentran, figurines ronds-points. Monsieur Carnaval est réalisé au Centre
Social sous l’impulsion de deux référents dont un animateur du secteur jeune qui, cette
année, a pu mobiliser 4 jeunes pour la réalisation des figurines ronds-points et du
Carmentran.
 1er mars 2014 : Battle hip-hop (Rembers Crew)
Les évènements culture urbaine ont une bonne visibilité au-delà de la ville de Roussillon.
Ils attirent un public nombreux et intergénérationnel au Sémaphore. Les Rembers Crews
sont à l’origine un groupe de jeunes qui fréquentaient le Centre Social et qui ont bénéficié
d’un accompagnement du secteur jeune pour se structurer en formant une association.
Nous avons un partenariat avec cette association pour la mise en œuvre des actions hiphop, vectrices de mixité (culturelle, sociale, genre) et de liens intergénérationnels.
 Avril 2014 : Forum des jobs d’été
Le secteur jeune a organisé ce jour une crêpe partie à Ados’Cité. Il était possible pour les
jeunes de venir rencontrer les animateurs.
 Mai 2014 : Festival du jeu (ville de Roussillon)
Le secteur jeune a activement participé à la fête du jeu en passerelle avec le secteur enfance.
Rencontre des classes de CM2 le vendredi et animation de stands le week-end.
 Janvier à mai 2014 : Projet fresque du Centre Social (50 ans)
Un projet de fresque éphémère sur les murs du Centre Social à l’occasion du cinquantenaire
a permis à un groupe de jeunes de participer à cette action intergénérationnelle en
passerelle avec les secteurs loisirs adultes et famille/insertion du Centre Social (projet
accompagné d’un artiste plasticien (TEC)).
 14 juin 2014 : Fête du Cinquantenaire
La présence des jeunes était bien marquée sur cette journée. Des jeunes qui ont bénéficié
de l’accompagnement de projet « Paris » ont participé à une action d’autofinancement en
faveur du secteur famille. Ils ont assuré un service de restauration rapide.
 21 juin 2014 : Fête de la St Jean (ville de Roussillon)
 20 septembre 2014 : Jour de Fête (ville de Roussillon)
 27 septembre 2014 : Fête des Associations (CMJ, ville de Roussillon)
 27/28/29 octobre 2014 : Formation Sécurité Incendie et Risques du territoire
PSC1 (CCPR/SMJ Salaise sur Sanne)
Cette action présente un bilan positif et un intérêt marqué de la part des jeunes et des
familles. Nous souhaiterions proposer la formation PSC1 à Roussillon au cours des vacances
de printemps 2015 pour un public dès 12 ans.
 19 novembre 2014 : Exposition Sentiers de la Guerre (CCPR/collèges du Roussillonnais)
19
AIDE AUX DEVOIRS
*ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE COLLEGIENS/LYCEENS AU CENTRE SOCIAL
L'accompagnement scolaire se décline sous trois formes au Centre Social :
 L'entraide scolaire collective au Centre Social chaque lundi et jeudi sur 2013/2014. Une
séance a été ajoutée les mardis à Ados’Cité depuis la rentrée 2014/2015.Jeunes collégiens
et lycéens y participent, principalement issus de la cité scolaire de l'Edit.
 L'accompagnement scolaire à domicile : 2 jeunes ont bénéficié d'un suivi individuel hebdomadaire à leur domicile cette année.
 Le français renforcé chaque jeudi : une nouvelle action lancée en 2010 en direction des
jeunes issus de l'immigration qui ont des difficultés de compréhension et d'expression de la
langue française (en lien avec la section FLE de l'Edit).
Toutes nos actions d'accompagnement scolaire bénéficient du soutien du dispositif CLAS de la
CAF. Elles sont encadrées par une équipe active de bénévoles.
Nous avons constaté en 2013/2014 une forte augmentation du nombre de demande
d'inscriptions sur nos séances, ce qui nous a contraint à établir une liste d'attente (manque de place
et de bénévoles) et à augmenter notre offre en septembre 2014.
Les lundis, mardis et jeudis de 17h00 à 18h30
Rentrée 2014/2015
58 jeunes (essentiellement de Roussillon) fréquentent de manière assidue l'aide aux devoirs.
Un projet parentalité en lien avec le secteur adulte est en cours d’élaboration avec le collège de
l'Edit.
ACTIVITÉS
Le bilan des activités se décline de la manière suivante :
1er TRIMESTRE 2014
Vacances d’hiver :
131 jeunes différents au total dont 48 filles
10 journées vacances d’hiver :
- 16 activités de loisirs proposées
- Stage photo, stage hip-hop
- 1 sortie ski avec Pass-R’Ailes
Temps forts :
- Sortie raquettes
- Journée de l’image Nelson Mandela
- Match basket Asvel/Antibes
- Match de foot à Lyon
20
Alsh/Périscolaire/Hip-hop/Ados’Cité :
117 jeunes différents dont 28 filles hors vacances scolaires
Et 68 jeunes JDJ (Journal des Jeunes actions collèges)
- 10 activités Alsh (foot indoor, laser game, patinoire, bowling, cinéma, ateliers cuisine)
- 2 sorties avec Rhodia Ski
- 2 sorties avec Pass-R’Ailes
2ème TRIMESTRE 2014
Vacances de printemps :
125 jeunes au total dont 30 filles
8 journées vacances
- 12 activités de loisirs proposées
- 1 séjour à Paris
- Ateliers fête du Libre, travail transversal avec la bibliothèque du Centre Social (plateau télé,
chasse au trésor de Roussillon, atelier web culture…)
- Sortie photo Urban Exploreur, accrobranche, cinéma
- Sortie avec Pass-R’Ailes filles (hamman, cuisine)
Alsh/Périscolaire/Hip-hop/Ados’Cité :
116 jeunes au total dont 30 filles
+ 68 jeunes JDJ
- 17 activités proposées (laser game, piscine, festicrêpes, light graff, sherpa, inscription
programme été, hydrospeed, graff, rafting, karting, accrobranche, équitation…)
- 3 sorties avec Pass-R’Ailes
- Forum job d’été
- Festi jeux
- Match basket Asvel
Vacances d’été 2014
97 jeunes différents dont 31 filles - 19 journées vacances
- 22 animations de loisirs proposées (lac de proximité, sortie Walibi, sortie Touropark,
karting, paint ball, journée à la mer…)
- 3 séjours (dont un en passerelle) pour 27 jeunes
18 journées avec programme d’animations de proximité
4ème TRIMESTRE 2014
Vacances de Toussaint :
10 journées vacances
- 10 activités de loisirs proposées (cinéma, karting, musée de la miniature, aquarium,
patinoire, karting, laser game, hammam…)
- Stage sécurité (CCPR/ Salaise sur Sanne)
- 2 sorties avec Pass-R’Ailes
Vacances de Noël :
4 journées vacances (dont le 20 décembre 2014)
- Jeux vidéo grandeur nature qui se sont déroulés dans les locaux du Centre Social et dans
lesquels les jeunes sont acteurs. Cette action est une déclinaison d’objectifs opérationnels
de prévention des conduites isolantes auprès des jeunes.
21
Nos axes de travail
L'équipe du secteur jeune travaille à partir d'un projet d’accueil qui s'inspire du projet social de
notre association.
Nos deux objectifs principaux sont :
– l'organisation d'un programme d'animation adapté (implication du public/prise en
considération des envies des jeunes)
– L'ouverture de l'accueil au plus grand nombre (accessibilité/mixité)
Nous travaillons essentiellement à partir de noyaux de fréquentation intégrant des jeunes de toute
l'agglomération.
La diversité de nos supports et de nos modes d'intervention favorise la mixité des publics. Nous
organisons la mise en place d'activités attractives qui nous permettent de capter les populations les
plus éloignées de nos offres d'activités.
Accueils libres, sports, sorties diverses, danses et séjours sont les activités qui fédèrent un public
large.
Toutes animations confondues, le secteur jeune a globalement augmenté ses effectifs et heures
d'animations réalisées auprès du public.
De janvier à décembre 2014, le secteur jeunes a réalisé + de 20 000 heures d'animation (hors aide
aux devoirs)
Notre activité foot en salle génère beaucoup de fréquentation de public de proximité. C'est un
créneau qui nous permet de travailler, entre autres, auprès des jeunes sur le respect de règles de
savoir-vivre en collectivité. Il s'agit pour beaucoup de jeunes qui ne pratiquent pas d'autres activités
extérieures, d'un espace de pratique sportive, de socialisation et d'expression. Le nombre de jeunes
qui fréquentent les activités foot en salle de proximité est très conséquent (jusqu'à 81 jeunes
durant les vacances d'avril sur les séances proposées chaque jour au gymnase Baquet),
essentiellement des garçons.
Les filles fréquentent facilement les activités sportives en dehors du foot en salle !
Ce constat nous a conduit à élaborer un projet autour de la pratique sportive collective pour les
jeunes filles et garçons en s'appuyant sur l'existant associatif de proximité, le ''Projet Garfilles'' : sa
mise en œuvre est prévue d'octobre 2014 à août 2015.
L'activité du secteur ne se limite pas à un accueil de loisirs classique mais se décline à travers
différentes formes d'intervention. Pour maintenir le lien avec les jeunes, nous devons concilier nos
objectifs éducatifs avec les attentes des adolescents au risque de se couper de leur présence dans nos
locaux et de les retrouver sans lien avec l'institution.
Pour permettre cela, la stratégie de l'équipe repose sur :
- L'attractivité de la programmation : parce que l'adolescent d'aujourd'hui a accès à bon nombre
d'informations et d'offres d'activités variées. Cette diversité d’offres rehausse les niveaux d'exigence.
Notre offre d'animation doit intégrer ces évolutions et relayer de nouveaux supports (outils
multimédia, sports mécaniques, activités sportives, mobilité en ville...)
- L'adaptation de l'animateur à l'individu dans le groupe : Au-delà d’une action de loisirs attendue
par les jeunes et leur famille, un travail d'attention et d'accompagnement vis à vis des
problématiques et sollicitations auxquelles sont exposés les jeunes (dépendance virtuelle, drogues,
alcool...) ainsi qu'une écoute et orientation des familles sont nécessaires.
22
Actions « Girly »
Nous avons organisé des espaces dédiés (sans la présence des garçons) qui encouragent la
participation des jeunes filles à des activités de loisirs socioculturelles, facilitant leur intégration
dans des espaces mixtes. Ces espaces ne sont pas cloisonnés mais ont pour but d'encourager ces
jeunes filles et leurs familles à rentrer en contact et à travailler avec les membres de l'équipe
d'animation dans une relation de confiance.
- Séjour filles été 2014 en partenariat avec Pass-R’Ailes
- Projet Garfilles
- Activités Girly : cuisine, soins naturels, sensibilisation équilibre alimentaire, sorties
shopping, sorties hammam + mères/filles
- Travail en lien avec Prévenir (éducateurs/trices) et l’APMV
- Formation de l’animatrice permanente du secteur jeune (éducation à la sexualité)
- Axe transversal Centre Social /secteur familles
- Mise en place d’un Break des parents, Café des Parents à destination des familles
Forte fréquentation du local Ados’Cité
L'espace Ados’Cité est largement fréquenté par un public de proximité âgé de 12 à 16 ans.
La structuration de l'accueil et l'offre d'activités nous permettent d'en faire un lieu d'écoute et de
détente adapté aux besoins et aux temps libres des jeunes. L'équipe est mobilisée au sein du local
afin que les jeunes l'investissent comme un lieu de vie collective.
Nous y favorisons le relationnel qui vise la fidélisation, l'apprentissage de la responsabilité
individuelle, l’entraînement à la vie collective et démocratique, l’épanouissement personnel de
chaque adolescent. Nous avons complété l'aménagement des espaces avec les jeunes en fonction
de leurs besoins et envies et nous nous attachons à encourager les dynamiques de projets.
La communication et les relations sont très bien établies entre les jeunes et l'équipe d'animateurs
du secteur jeune. Cela nous permet de conforter la place des jeunes, d'aménager des espaces
structurants, d'échanges rassurants, où chacun a sa place.
Ados'Cité est un lieu d'échanges, d'écoute, lieu ressources pour la plupart des jeunes.
C'est également pour les équipes éducatives un lieu d'observation du comportement individuel des
jeunes face à des règles et au sein du collectif (ex : dans une salle multi-média face aux écrans et
jeux vidéo, face à l'alimentation sur les temps de goûters collectifs...)
Il est naturel d'être en lien étroit avec l'équipe prévention qui nous permet un relais éducatif dans
le cadre de repérage de situations difficiles.
Nous travaillons avec les éducateurs de Prévenir à deux niveaux de collaboration :
– Un niveau informel, régulier, en termes d'échange d'information, de repérage et de discussion
autour de situations problématiques. Les éducateurs passent aussi sur nos activités qu'ils identifient
comme des espaces de mise en relation avec les jeunes.
– Un niveau institutionnel, plus formel, lorsqu'il s'agit de mettre en place des temps d'activités
communs.
Nous notons que l'accueil fonctionne bien. Il est aujourd'hui reconnu par les jeunes et les familles.
Nous encourageons aussi la fréquentation de groupes moins captifs au travers des activités de
proximité (repérage des lieux de fréquentation de jeunes sur la ville de Roussillon, captation des
publics en marge en allant au-devant du public jeune et des familles, organisation spontanée
d'activités au jour le jour durant la période estivale.
23
Le nombre d'heures réalisées sur le site durant cette période est conséquent et en hausse
(globalement + 1 000 heures réalisées par rapport à 2013 de janvier à août avec les activités
périscolaires)
On note une forte fréquentation de l'espace Ados'Cité (accessible pour 7 euros l'année)
L'émergence du projet Paris et l'action de proximité sur l'été sont deux temps forts pour l'équipe
d'un point de vue pédagogique.
Ces actions suscitent l'intérêt marqué et grandissant des jeunes pour les projets.
« Les ESPACES CITOYENS CREPES » sont à développer encore en termes de paroles de jeunes.
Ces espaces sont organisés afin de favoriser la parole et faire émerger des projets de jeunes, avoir
l’occasion d'échanger, de faire le bilan avec les jeunes et de projeter les prochaines actions.
En plus des deux séances au sein de la bibliothèque du Centre Social, nous organisons depuis la
rentrée dans les locaux d'Ados’Cité une séance d'accompagnement scolaire les mardis de 17h à
18h30.
Le constat de fonctionnement permet une évaluation positive et une mesure de la portée de cet
équipement municipal auprès des jeunes.
– L'utilisation dans le cadre des TAP permettra encore d'élargir la visibilité au niveau des plus
jeunes enfants et de leurs familles.
– Des équipes renforcées en nombre d'animateurs sur le lieu visent à fédérer un large public et
assurer le fonctionnement démocratique.
ANIMATION CONSEIL MUNICIPAL JEUNES
Conseil Municipal Jeunes Honoraire (CMJH)
10 jeunes élus ont mené un projet après leur voyage à Bruxelles.
Ils ont élaboré un livret information «De la démocratie locale à la démocratie européenne» (ville
de Roussillon/ MSA/CMJ/ CMJH)
8 jeunes ont travaillé sur le projet. Ils ont souhaité créer un support numérique accompagné d'un
livret expliquant le fonctionnement de la démocratie locale, nationale et européenne à destination
des écoles élémentaires.
La présentation et la remise officielle ont eu lieu le 9 décembre 2014 dans les locaux d'Ados’ Cité.
Conseil Municipal Jeunes (CMJ)
16 jeunes élus
- 21 juin 2014 : Représentation du CMJ (mairie)
Monsieur le Maire a invité le Centre de Préparation Militaire de Vienne dans la cour d'honneur du
château de l'Edit pour la cérémonie de remise de diplômes de la session 2013/2014. Le Conseil
municipal jeunes a accompagné Mme Mas, élue à la jeunesse à la ville de Roussillon.
-14 juillet 2014 : Présence du CMJ aux cérémonies du 14 juillet
-11 novembre 2014 : Présence du CMJ aux cérémonies du 11 novembre
Manifestation organisée en lien avec le CMJ et l'élue à la jeunesse de Roussillon
-Fête des associations du 27 septembre 2014 : Les 12 jeunes élus présents se sont montrés motivés
et sont allés au-devant du public et des associations tout au long de la journée.
Cette manifestation a rassemblé 34 associations du territoire. Le bilan de cette journée est positif et
permet d'envisager des reconductions.
Cette manifestation présente un intérêt supérieur pour les jeunes et la collectivité.
24
LE SECTEUR ADULTES FAMILLES, INSERTION
L'épicerie sociale : Pause Panier
Bilan en chiffres de l'année 2014 :
Nombre de foyers bénéficiaires de l'épicerie sociale Pause Panier au 1er décembre 2014 : 28 foyers
(idem en 2013) soit 87 personnes dont 36 adultes et 51 enfants.
Commune d'origine des foyers bénéficiaires :
Roussillon : 17 foyers, Le Péage de Roussillon : 1 foyer, Saint-Maurice l'Exil : 3 foyers, Salaise sur
Sanne : 5 foyers, Saint Clair du Rhône : 1 foyer, Saint Alban du Rhône : 1 foyer
Ressource principale des foyers bénéficiaires :
R.S.A. Socle : 13 foyers, R.S.A. Activité : 6 foyers, Salaire : 3 foyers, Allocations chômage : 2 foyers,
Indemnités journalières : 2 foyers, Retraite + rente accident de travail : 1 foyer, Pension d'invalidité : 1 foyer.
Composition des ménages :
Familles monoparentales : 14 – Nombre moyen d'enfants : 2
Couples avec enfants : 8 – Nombre moyen d'enfants : 3
Hommes seuls : 2
Femmes seules : 3
Couple sans enfant : 1
Age des enfants :
- Moins de 3 ans : 2 ; de 3 à 16 ans : 29 ; plus de 16 ans : 20
La fréquentation moyenne d'un temps d'ouverture est de 13 personnes (16 en 2013)
4 foyers sont entrés à Pause Panier en 2014.
7 foyers sont sortis de Pause Panier en 2014 pour les raisons suivantes : objectifs non atteints et
faible participation (1), ambiance du groupe (2), le fonctionnement ne correspond pas aux attentes de la personne (1), la situation de la personne a changé et elle peut aller vers d'autres actions
et priorité donnée à l'accompagnement à la recherche d'un emploi (1), revenus supérieurs au barème (1), entrée dans la vie active (1).
Évolution du nombre de foyers entrants et sortants de Pause Panier :
ANNEE
ENTREE
SORTIE
2009
9
6
2010
6
6
2011
5
7
2012
7
17
2013
7
11
2014
4
7
25
Les temps forts de l'année 2014 :
● La sortie neige à Autrans avec l'A.P.M.V. (Association de Promotion du Milieu Voyageur) en
février :
5 familles de Pause Panier y ont participé.
Cette journée a été marquée par des fous rires, des moments de détente (balade, discussions...)
Suite à cette sortie, une maman a demandé de pouvoir renouveler cette expérience mais en partant
2 ou 3 jours. Nous avons partagé cette proposition avec les autres familles de Pause Panier. Seule la
maman à l'initiative du projet est intéressée. Le Centre Social l'accompagnera dans la réalisation de
ce projet devenu familial (individuel).
● Le stage « sculpture sur argile » sur le thème de la famille pendant les vacances de Toussaint
2014
Le projet est né du constat qu'un nombre croissant de familles mono-parentales fréquentent l'épicerie sociale. Sur les temps d'accueil sont souvent abordées des questions relatives à l'éducation des
enfants. Les adultes présents échangent leurs expériences, partagent des informations pour s'entraider. L'histoire de famille explique souvent une partie de la situation actuelle, du comportement,
des réactions des uns et des autres.
Le projet a été proposé aux personnes qui bénéficient de l'épicerie sociale et aux personnes accueillies sur le lieu d'accueil 16Bis. Ce sont, pour la plupart, des personnes fragilisées par leur histoire
(violences conjugales, séparations, isolement familial...)
M. DER MARKARIAN a eu une enfance marquée par la fuite du génocide arménien par ses parents. Ses peintures sur terres vernissées et ses huiles sur papier font apparaître des visages qui expriment des émotions (tristesse...) qui évoluent au fil de son vécu.
La présentation de l'histoire de M. DER MARKARIAN a sensibilisé le public insertion.
Quatre personnes ont visité l'exposition des peintures de M. DER MARKARIAN au Château de
Roussillon en mai 2014. Un groupe de bénéficiaires a préparé une partie du buffet pour l'inauguration de cette exposition.
Le stage, animé par le sculpteur Armand TATEOSSIAN, s'est déroulé sur 3 jours : les mardi 28,
jeudi 30 et vendredi 31 octobre 2014 au Centre Social du Roussillonnais. Les personnes intéressées
se sont rendues dans l'atelier de M. TATEOSSIAN à Pélussin une matinée pour comprendre son
travail et manipuler l'argile.
Nombre de participants au stage :
 mardi 28 octobre : 23 personnes dont 9 adultes seuls (sans enfant à charge), 4 mamans
dont l'enfant ne pouvait pas être présent, 1 maman et sa fille, 1 maman et son fils, 1 couple
et ses 3 enfants
 jeudi 30 octobre : 24 personnes dont 3 adultes seuls (sans enfant à charge), 2 mamans
dont l'enfant ne pouvait pas être présent, 1 maman et sa fille, 1 maman et son fils, 1 couple
et ses 3 enfants
 vendredi 31 octobre : 13 personnes dont 3 adultes seuls (sans enfant à charge), 3 mamans
dont l'enfant ne pouvait pas être présent, 1 maman et son fils, 1 couple et ses 3 enfants.
La plupart des personnes qui sont venues le premier jour du stage sont revenues les 2 autres jours.
Seules 5 personnes ont fait une seule séance (1 journée ou ½ journée).
26
Lors de la réalisation des personnages, l'accent a été mis sur l'expression des liens familiaux plutôt
que sur la recherche de traits proches de la réalité. Dans la réalisation des portraits, chacun a pu
reproduire les traits qui personnalisent la personne représentée.
Les adultes et les familles ont réalisé individuellement avec l'aide, les conseils et le soutien des
membres du groupe, un ou plusieurs buste(s), un ou plusieurs personnage(s) et ont placé leurs
réalisations de façon à faire apparaître les liens entre les personnes représentées. Ces 3 jours ont été
des moments riches en émotions : une dame veuve a représenté son défunt mari à ses côtés puis
seul jouant au foot, un homme s'est représenté au côté de sa sœur, seule membre de sa famille...
Pour les parents qui ont fait le stage avec leur(s) enfant(s), ce furent des moments très riches car
les enfants aident les parents et vice-versa. Au moment de la mise en relation des bustes et des
personnages réalisés par chaque membre de la famille, sont apparus les liens affectifs... Le fait d'être
venu les 3 jours complets a permis de travailler et d'affiner le cadre, la mise en relation des différents personnages (le couple et les 3 enfants ont réalisé un village dans lequel chacun a positionné
son personnage avec des accessoires).
Le dernier jour du stage, Armand TATEOSSIAN a proposé aux personnes de travailler sur un autre
thème très utilisé par M. DER MARKARIAN qui est le poisson.
Les participants se sont inspirés des peintures de M. DER MARKARIAN pour réaliser des poissons
toujours avec du plaisir, la saveur de (se) prouver que l'on est capable de réaliser quelque chose.
Le stage s’est terminé avec une note plutôt positive. L'action se poursuivra avec un ou plusieurs
temps de rencontre avec les participants au stage et Armand TATEOSSIAN pour la présentation des
réalisations dans des caissons en bois.
Le stage et ses préliminaires ont permis d'aborder des questions relatives à la famille et à l'histoire
familiale avec un outil artistique qui favorise la détente, qui valorise les savoir-faire et les compétences de chacun.
Cette expérience a été très positive. Elle a permis aux participants de prendre conscience de leurs
capacités, de leurs valeurs et des relations intra-familiales.
● Les ateliers coiffure et esthétique organisés par le lieu d'accueil en partenariat avec le lycée professionnel Jeanne d'Arc : une dizaine de personnes ont pu bénéficier d'une ou plusieurs séance(s)
de coiffure (coupe, brushing, coloration, mèches...) et/ou de soins esthétiques proposées par les
élèves du lycée Jeanne d'Arc. Les photos prises en fin de séances sont très révélatrices des effets
positifs qu'elles ont sur les personnes. Une femme s'est fait coiffer pour la première fois (elle n'était
jamais allée chez un coiffeur).
● Couture « solidaire » : 3 bénéficiaires de Pause Panier se sont retrouvés des mardi matins au
Centre Social pour faire de la couture (ourlets, confection de rideaux, ajustement d'un vêtement...)
● Collecte alimentaire 2014 : de nombreux bénévoles ont apporté leur soutien aux bénéficiaires de
l'épicerie sociale en venant collecter pour le Centre Social les 28 et 29 novembre 2014.
4 tonnes 649 kg ont été récoltées par le Centre Social du Roussillonnais (en 2013, nous avions
récolté 5 tonnes 363 kg soit 714 kg de plus qu'en 2014).
● Le repas de Noël du mardi 23 décembre 2014 : les familles et les adultes qui étaient seuls le jour
de Noël sont venus partager un repas au Centre Social du Roussillonnais le mardi 23 décembre à
midi. Chacun a apporté une préparation de son choix.
27
● La valorisation des initiatives et des actions en autonomie :
- Cette année, des bénéficiaires se sont organisés pour faire les courses afin d’alimenter la boutique
ou pour les repas mensuels, sans la présence d'une conseillère (liste de courses, choix des produits
et des quantités, transport). La conseillère a assuré uniquement le transport des produits achetés
jusqu'au Centre Social.
- En octobre, une bénéficiaire a proposé d'utiliser sa carte PASS Carrefour pour acheter des produits
en promotion (- 50 %, - 70 %) en grande quantité et les remettre en vente en boutique pour que
tous les bénéficiaires puissent en profiter. Cette initiative a été très appréciée par les autres bénéficiaires. Elle a répondu à leurs attentes.
- Il y a un peu plus d'un an, une maman bénéficiaire de l'épicerie sociale a exprimé son rêve de
partager un séjour à EuroDisney avec ses enfants. D'autres mamans se sont jointes à elle pour demander au Centre Social de les accompagner dans la réalisation de ce projet. Une conseillère en
Economie Sociale et Familiale organise des temps de rencontre réguliers avec le groupe de parents
volontaires (10 familles) pour les aider à mettre en place des actions d'autofinancement (vente de
couscous, de gâteaux...) La conseillère aide les familles à se projeter sur le plan financier mais aussi
sur le plan familial (des papas vont accompagner sur le séjour leur(s) enfant(s) et leur exconjointe).
Ce projet permet aux familles de prendre conscience du coût des sorties, de la nécessaire organisation en amont et pendant le séjour.
● La cuisine : un outil pour rompre l'isolement, valoriser les savoir-faire de chacun (savoirs culinaires, décorations de table, de plats...), favoriser une alimentation saine, équilibrée à moindre
coût
En 2014, des bénéficiaires de Pause Panier ont été sollicités pour préparer des brioches pour 2
commissions logement organisées par le Conseil Général de l'Isère.
Une personne volontaire demande l'aide d'autres personnes et s'organise pour préparer les brioches
commandées.
Ce type d'action favorise les échanges de techniques, de recettes et valorise les savoir-faire de chacun.
Les repas mensuels ont été renouvelés. Toutefois, la préparation d'un repas pour 50 personnes nécessite une plus grande organisation, plus de temps de présence et induit de la pression. Les bénéficiaires de Pause Panier adorent cuisiner, discuter en cuisinant, partager, se détendre en faisant une
activité qui leur plait. Toutefois, lorsque l’on est soumis à des impératifs horaires (repas prêt à midi), il est parfois difficile de se détendre. C'est fatigant et, au moment du rangement, peu de personne restent car celles qui ont cuisiné le matin sont fatiguées et, pour les autres bénéficiaires, se
positionner sur le rangement et le nettoyage de la cuisine ne semble pas très valorisant.
Les perspectives pour l'année 2015 :
En 2015, le Centre Social poursuivra le travail de réflexion sur les orientations possibles de l’épicerie
actuelle pour s’adapter aux nouveaux besoins de la population.
En 2014, les conseillères ESF ont fait un état des lieux du fonctionnement de l’épicerie sociale depuis sa création. Elles ont rencontré les assistants sociaux de secteur et les autres partenaires sociaux
dans un premier temps et les bénéficiaires actuels dans un second temps.
28
Ces temps de rencontre, d’échanges ont permis de prendre en compte les constats, les besoins et les
attentes de chacun.
En septembre 2014, les conseillères E.S.F. et les travailleurs sociaux de secteur se sont réunis en
comité technique afin de partager les éléments ressortis des différents temps de rencontres cités cidessus.
Les conseillères ont rencontré d’autres épiceries et s’informent sur les différentes formules de distribution alimentaire (groupement d’achat, A.M.A.P.)
Le 17 novembre 2014, le Centre Social a rencontré les responsables des 3 associations caritatives du
territoire (Secours Catholique, Secours Populaire, Restos du Cœur).
Le bilan de cet état des lieux (constats, questionnements…) a été présenté au Conseil
d’Administration du Centre Social le 4 novembre 2014.
En parallèle, le Centre Social a écrit un nouveau projet social dans lequel le nouveau projet de
Pause Panier s’inscrira.
Le Centre Social va rencontrer le 3 mars 2015 les travailleurs sociaux qui accompagnent le public
accueilli à l’épicerie sociale afin d’échanger sur les orientations possibles de l’épicerie actuelle ou
d'une action d'insertion sociale familiale compte-tenu de l’ensemble des éléments ressortis des
différentes rencontres entre partenaires, des rencontres avec les bénéficiaires actuels et du nouveau
projet social du Centre Social.
Compte-tenu des constats précédents, il semblerait intéressant de mettre l’accent sur :




l’accompagnement du public dans la gestion de son budget,
la parentalité,
la valorisation des savoir-faire des personnes.
l'aménagement d'un espace d’accueil ouvert à tous dans lequel les notions de respect, de
solidarité, de bien-être et de confiance en soi soient travaillées.
Le Lieu d'Accueil : le «16 Bis»

Présentation du lieu d'accueil
Le «16 Bis» est un lieu d'accueil créé en 1997 pour adultes en situation d'isolement, lieu qui doit
leur permettre de s'inscrire dans une dynamique sociale. C'est un lieu d'accueil, d'écoute et de
convivialité en accès libre qui doit favoriser l'émergence de projets individuels et/ou collectifs et
qui fonctionne sur 3 demi-journées par semaine ainsi que sur des temps d'accompagnements.
Cet outil d'insertion repose sur trois objectifs :
- La création ou le maintien du lien social par un espace de convivialité basé sur la parole et
l'écoute en favorisant les échanges,
- L'émergence et l'accompagnement dans la réalisation de projets,
- Un accompagnement plus ciblé en fonction des besoins et des problématiques individuelles.
De janvier à fin novembre 2014, 94 personnes ont fréquenté la structure (97 en 2013).
En moyenne, 8 personnes ont été accueillies sur le lundi matin (7 en 2013), 18 personnes sur le
lundi après-midi (16 en 2013) et 18 personnes sur le vendredi après-midi (16 en 2013). Le public
accueilli au 16 Bis est majoritairement féminin (70%). Sur l'année 2014, 17 personnes sont venues
pour la première fois au lieu d'accueil. Sur ces nouvelles personnes, nous avons vu arriver 2 familles
29
et 3 personnes sont venues par le biais de Pause Panier. Une personne en situation de handicap a dû
être réorientée, le 16 Bis n'étant pas adapté.
Les chiffres de la fréquentation du 16 Bis mettent en évidence la problématique de l’isolement sur
le territoire. Les adhérents qui viennent sur le lieu d'accueil trouvent un lieu de parole, de rencontres et participent régulièrement aux actions menées par le Centre Social afin de rompre l'isolement, de créer un lien social parfois rompu.
L'accueil est assuré par une équipe d'accueillants composée de trois bénévoles du Centre Social
(Jeannette Massot, Dominique Molhérac, Jacqueline Brosson), d’un bénévole des Restos du Cœur
(André Charbin), de deux bénévoles du Secours Catholique (Irène Franco et Pierrette Moktari) et
d'une conseillère ESF du Centre Social qui coordonne l’action (Emilie Rappillard/Stéphanie Poulat).

Les axes de travail
En 2010, le groupe a travaillé sur le nouveau projet du 16 Bis.
Trois axes de travail ont été définis : l'accès à la culture, un travail autour du bien-être, de l'estime
de soi et de la communication du 16 Bis dans le but de faire connaître cette action.
L'axe communication :
Les agendas 2015
Suite à une proposition faite durant le comité de pilotage de 2013, des sponsors ont été sollicités
pour faire apparaître leur logo dans les agendas 2015. La mise en page générale a été décidée par les
adhérents du lieu d'accueil lors de réunions projets et l'impression réalisée par une imprimerie. Les
800 agendas ont été distribués auprès des partenaires et des communes de la CCPR dans l'objectif
de faire connaître le 16 Bis.
L'axe culture :
L'atelier d'improvisations théâtrales
Myriam MASSOT, comédienne, a animé 18 ateliers théâtre de 2h00 entre janvier et juillet 2014.
Cette année 8 personnes en moyenne sont venues sur les temps d'atelier théâtre. Il s'agit principalement des mêmes participants que l'an dernier.
Myriam MASSOT animait l'atelier depuis 3 ans et a décidé d'arrêter. Amarine BRUNET, comédienne, a commencé les ateliers en janvier 2015.
La troupe «Les sans queues ni têtes» a présenté un spectacle intitulé « Ensemble » le jeudi 3 juillet
2014 à 18h00 à l'Espace Laurent Bouvier à Salaise sur Sanne. Environ 85 personnes sont venues
assister à la représentation. Comédiens et spectateurs ont été ravis du déroulement de la représentation.
Les sorties culturelles
Quatre sorties culturelles ont pu être organisées en partenariat avec l'association culturelle TEC :
- «Pss Pss» : 13 adhérents
- «Voyage sur place» : 12 adhérents
- «La curiosité des anges» : 10 adhérents
- «El Cid» : 9 adhérents
Les autres sorties culturelles
30
- «Les vamps de St Uze la Barbotine» : 5 adhérents. Sortie réalisée en autonomie par les adhérents.
- «Sahara» : 6 adhérents
- «Le tour du monde en 8 ans» : 9 adhérents
L'axe bien-être, estime de soi :
La sophrologie
Entre septembre 2013 et juin 2014, des cours de sophrologie ont pu être proposés aux personnes
connues du secteur insertion. Sur la période, 5 adhérents ont été assidus à ces cours.
Pour septembre 2014, il a été convenu de proposer au public de l'insertion de s'inscrire aux cours
du Centre Social dans le but de favoriser la mixité sociale et l'engagement des personnes mais aucun adhérent ne s'est inscrit.
Groupe randonnées et balades
A la demande de certains adhérents du 16 Bis, un groupe de randonnées coordonné par une bénévole du lieu d'accueil s'est mis en place. Trois randonnées ont été programmées en 2014.
Dès septembre 2014, et toujours à la demande des adhérents, deux balades ont été faites et ont
concernées 12 personnes. Les prochaines sorties seront à prévoir dès le printemps 2015. Ces balades
sont très appréciées par les adhérents car elles permettent de se retrouver dans un contexte différent, de connaître de nouveaux endroits et de faire du sport.
Aquagym
Plusieurs adhérents du Centre Social ont souhaité prendre des cours d'aquagym sur l'année
2014/2015 et nous les avons accompagnés dans ce projet. 8 personnes dont 2 du 16 Bis sont inscrites au cours d'aquagym 1 fois par semaine. Les personnes y vont en autonomie.
Les ateliers esthétiques
Les adhérents du 16 Bis ont participé à 3 ateliers esthétiques (19 personnes) sur l'année scolaire
2013/2014 proposés par les élèves de CAP esthétique-cosmétique, suite au partenariat mis en place
avec le lycée Jeanne d'Arc. Depuis septembre 2014, 2 ateliers ont eu lieu (6 personnes).
Les ateliers coiffure
Un partenariat s'est mis en place avec les élèves de CAP coiffure du lycée Jeanne d'Arc. Les séances
se sont déroulées tous les vendredis matin de septembre jusqu'aux vacances de Toussaint pour un
tarif de 1€ minimum. Sur les 6 ateliers coiffure, 61 personnes se sont inscrites.

Les temps d'échanges et de partage
Les « Accueillades » 2014
Comme chaque année depuis 2008, certains lieux d'accueil de l'Isère organisent une journée de
rencontre « Les Accueillades » avec pour objectif de créer du lien social entre les personnes des
31
différentes structures. Les Accueillades 2014 ont été préparées par Roussillon et ont eu lieu le jeudi
26 juin au Centre Social de St Romain de Surieu sous forme de jeux (jeux physiques, d'adresse et
intellectuels). 7 lieux d'accueil se sont engagés dans ce projet. 56 adhérents étaient présents ainsi
que de nombreux bénévoles et professionnels.
Paroles des adhérents : « Très bonne journée », « Très bonne ambiance, journée très conviviale ».
Le séjour été
Un groupe de 8 participants a organisé un séjour à Avignon du 19 au 26 juillet 2014 durant le festival d'Avignon. Émilie RAPPILLARD les a accompagnés sur la durée du séjour. Le groupe a organisé les activités, a pu largement profiter des spectacles du festival et a logé dans un camping.
Les sorties
Un groupe d'adhérents accompagné d'une Conseillère en Economie Sociale et Familiale est allé
voir passer le Tour de France à Auberives sur Varèze. Ils ont été accueillis par une adhérente du
Centre Social et ont partagé un pique-nique.
Les adhérents sont allés aux séances de cinéma plein air durant l'été. Ils ont fait une sortie en juillet
avec une CESF (8 personnes) et une en août en autonomie (12 personnes).
Le réveillon de fin d'année
Les adhérents souhaitaient pour cette année 2014 avoir une soirée pour eux avec un minimum de
préparation pour davantage en profiter et être moins fatigué.
Les objectifs de la soirée étaient les suivants : rompre l'isolement, ne pas être seul pendant les fêtes,
partager (ouvert à tous) et passer un moment convivial.
La soirée a eu lieu le mardi 30 décembre à partir de 19h pour le repas et la soirée karaoké. Les adhérents ont préparé l'apéritif et la décoration. Le menu était préparé par un traiteur en partie grâce à
la subvention de la Fondation De France « réveillon de la solidarité «

Perspectives 2015
- Développer les sorties en autonomie
- Rechercher de nouveaux bénévoles
- Développer les sorties culturelles gratuites ayant lieu sur la CCPR
- Continuer l'activité théâtre : les adhérents souhaitent poursuivre les ateliers théâtre
- Poursuivre les sorties en partenariat avec TEC
- Développer les activités ponctuelles durant les temps d'accueil du 16 Bis (jeux, cartes...)
- Repenser l'organisation de l'espace du lieu d'accueil en lien avec l'espace solidarité imaginé dans
les actions du nouveau projet social du centre.
- Intégrer de nouvelles personnes
32
Les Ateliers de socialisation, d’apprentissage et de maîtrise des savoirs de base en Français
Une belle présentation des ateliers a été faite à l'assemblée générale 2014 avec des témoignages
d'adhérents et un kamishibai.
Les objectifs sont identiques aux années précédentes:




Apprendre à lire et écrire le français pour être autonome dans sa vie quotidienne et professionnelle et en tant que parents
Découvrir la culture française, la mentalité, les lois pour s’intégrer (droits et devoirs)
Rencontrer d’autres personnes, se faire des amis pour se sentir bien en France (lien social)
Découvrir la culture des autres pays (ouverture d’esprit, tolérance)
Les ateliers sont proposés en journée et en soirée pour ceux qui travaillent avec des ateliers d'alphabétisation, d’illettrisme et 3 niveaux de Français Langue Étrangère.
Le public :
Tous les groupes sont mixtes et on recense cette année 24 nationalités différentes.
L'activité se déroulant de septembre à juin, 99 personnes sont inscrites en janvier 2015 aux ateliers
et on note une dizaine de personnes ne s’étant pas inscrites.
Une convention a été signée avec L'association Service Social Familial d'Aide aux Migrants, le
Centre d'Accueil des Demandeurs d'Asile et l'Accueil Temporaire des Demandeurs d'Asile.
Une procédure d'accueil des nouveaux arrivants a été mise en place en raison du flux permanent
d'arrivée sur l’année. Chaque personne qui souhaite apprendre le Français a un rendez-vous individuel avec un animateur qui teste son niveau, lui explique le fonctionnement des ateliers et du
Centre Social et lui indique la procédure d'inscription.
Les temps forts de l’année 2014 :






Goûter de Noël
Fête des langues : temps très convivial avec de nombreux participants (adhérents et leurs
familles). Cela soude les groupes et met en valeur les cultures respectives (chants, décorations, gâteaux…) et cela crée des liens avec les français
Visite de la mairie de Roussillon
Visite du collège de l'Édit
Participation collective à la création de la bougie pour les 50 ans du Centre Social.
Sortie de fin d’année à St Pierre de Bœuf
Perspectives 2015
 Pour l’atelier alphabétisation qui avait créé le kamishibai, écrire une histoire avec les participants
 Renforcer les liens atelier Alpha du soir et cours d'Espagnol qui se retrouvent aux mêmes
horaires de soirée
 Proposer des temps d'ateliers avec le support informatique
Problématique illettrisme
33
Suite à la mise en place d'espace de sensibilisation autour de cette problématique, l'année 2014 a
été consacrée à la réflexion pour la création d'une association du type Rebonlire de Vienne sur
notre territoire : mobilisation de bénévoles, rencontre de l’association viennoise, participation à la
journée départementale à Grenoble le 4 décembre, mise en place des premiers accompagnements
individuels et recherche de formation pour les bénévoles.
En parallèle un groupe de parents des collèges du secteur s'est réuni régulièrement en 2014 pour
mettre en place des actions afin que chaque parent, quelle que soit son histoire et donc sa maîtrise
de la langue française, puisse accompagner ses enfants dans leur parcours scolaire : c'est le Break des
parents qui a pour objectif cette année un rapprochement d'actions collège de l’Edit - parents
d'élèves et Centre Social.
Cette action est financée par la Caf de l'Isère : Action Éducative Familiale
Les actions collectives familles en lien avec la parentalité
Les sorties familiales
Les objectifs du Centre Social étaient :
 Accompagner des familles dans la mise en place d'un projet collectif
 Permettre à des familles d'accéder à des moments de loisirs partagés
 Proposer des espaces qui favorisent le lien social, la rencontre, les échanges
 Accompagner des parents ou des grands-parents dans leur rôle
 Intégrer les sorties familiales dans un travail autour de l'équilibre alimentaire (pique-nique
préparé, repas au Centre Social, idées de pique-nique etc…)
Ces objectifs correspondent à ceux des habitants :
 Découvrir de nouveaux lieux
 Faire des sorties à moindre coût
 Faire de nouvelles rencontres
 Se changer les idées
 Passer une bonne journée en groupe
En 2014, 3 sorties familiales ont été annulées faute de participants en nombre suffisant et 4 sorties ont été réalisées :
 Plan d'eau de St Barthélémy de Vals le samedi 6 juillet (16 adhérents)
 Plan d'eau de Meyrieu les Etangs le jeudi 31 juillet (23 adhérents)
 Musée Gadagne et parc de la Tête d'Or à Lyon le samedi 18 octobre (19 adhérents)
 Ferme aux crocodiles et musée du bonbon le samedi 8 novembre (48 adhérents)
 Nombre total de personnes concernées : 73
 Nombre total de familles concernées avec enfants : 22
 Nombre total d’enfants ou de jeunes concernés : 33
 Nombre total de personnes isolées : 18
34
Les séjours collectifs
8 personnes sont parties en séjour camping au festival d'Avignon en juillet 2014 (cf bilan 16 Bis)
Le projet de week-end à Eurodisney initié en 2013 avec 10 familles s'est poursuivi notamment par
de nombreuses actions d'autofinancement : plats cuisinés à emporter, préparation d'un repas pour
les bénévoles de la bibliothèque, buffet des 50 ans du Centre Social, repas du forum du 13 septembre, stand à Soir de fête etc...
Le groupe s'est aussi retrouvé tous les mois, soit 11 fois en 2014, pour organiser les manifestations,
faire des simulations pour le week-end et apprendre à s'organiser collectivement.
L'accompagnement individuel aux vacances
Pour l'été 2014, 7 familles ont bénéficié d'un accompagnement individuel pour un séjour vacances : 5 avec le dispositif Vacaf, une avec l'Ancv (Bourse Solidarité Vacances) et une en lien avec
sa curatrice.
La nouveauté 2014 : la mise en place du café des parents
Le Café des parents et des grands-parents a fonctionné du 17 septembre au 17 décembre 2014, tous
les mercredis de 8h45 à 10h30 hors vacances scolaires. Il est animé par 2 professionnels des 4 secteurs, différents à chaque fois, et 19 personnes ont participé.
Objectifs de l’action :
 permettre la rencontre entre parents
 Permettre l'échange lié à la parentalité
 Valoriser les savoir-être et savoir-faire de chaque participant
 être un lieu ressource parentalité
 Proposer un temps fort annuel pour les familles
Les actions familiales inter-secteurs
Au cours de l'année différentes activités transversales sont proposées à l'ensemble des familles du
territoire : festival du Jeu en mai, carnaval en février, fête de l'internet etc…
Ces moments sont privilégiés pour que tous les membres d'une famille partagent des espaces de
convivialité et que les adhérents de tous les secteurs se connaissent mieux et autrement.
Un espace d’accueil de proximité et de solidarité
Individuellement, les travailleurs sociaux du Centre Social accueillent, écoutent, conseillent, informent et orientent les adhérents du Centre, mais aussi les habitants du territoire sur différentes
thématiques du quotidien.
35
Accueil sans
rendez-vous
Accueil avec
rendez-vous
58
30
9
7
13
4
6
13
8
9
6
18
3
5
4
10
18
15
2
7
3
4
4
4
11
0
0
1
Accueil sans
rendez-vous
Accueil avec
rendez-vous
Total rendez-vous
104
15
45
164
53
10
46
109
Total
51
44
6
63
164
35
26
7
41
109
Administration - accès aux droits – Caf – Impôts – Edf Téléphone
Famille – Parentalité – Séparation – Orientation scolaire
Retraite – APA – PA -PH
Santé – CMU – Médecins rdv
Budget – Petit revenu – Aides alimentaires
Emploi – Pôle Emploi - Recherche
Ecoute sociale
Activités Centre Social
Asile – Déboutés - Etrangers
Vacances et sorties familiales
Logement – Recherche – Maintien - Droits
Bénévolat
Violences - Urgences
Autres – Vie quotidienne
Public Insertion
Public Centre Social
Autres
Couple avec enfant (s)
Famille monoparentale
Couple sans enfant
Personnes isolées
Régulièrement tout au long de l'année, des adhérents rencontrent les CESF pour des besoins en
matériels qui facilitent leur vie quotidienne (micro-onde, vélo d'appartement, machine à coudre,
boîte à outils etc…)
Des appels à la solidarité sont faits sous forme d'affiche et cela fonctionne très bien.
Nous avons pu mettre en lien des parents d'enfants de primaire qui souhaitaient avoir un soutien
pour les devoirs de leurs enfants et notamment l'acquisition de la lecture et des bénévoles motivés
pour cet accompagnement.
En 2014, 8 enfants ont bénéficié de cette aide.
Le besoin s'amplifiant, une réflexion plus globale s'engage avec le secteur enfance (fiche action du
projet social).
Les actions de quartier
Le Centre Social a accompagné, dans le cadre de l'action DSL sur la commune de Péage de Roussillon, la mise en place des jardins partagés : Les jardins de l’amitié.
36
Sur l'année 2014, 14 jardiniers ont cultivé l'espace aménagé par les services techniques.
L'association créée en octobre 2013 a tenu sa première assemblée générale le 19 septembre 2014.
L'année 2014 marque l'arrivée de 2 quartiers dits prioritaires de notre territoire d'intervention dans
le cadre de la politique de la ville.
Cette nouveauté ne manquera pas d'impacter le secteur Adulte famille Insertion qui a en charge
l'accueil des publics particulièrement précarisés.
37
LES ACTIVITES DE LOISIRS ADULTES
1- Préambule :
Le préambule qui va suivre est repris d’année en année… Pourquoi ?
La mise en œuvre de ce qu’il décrit n’est pas donnée à priori et suppose le cheminement personnel
et/ou professionnel de chacune et de chacun, un parcours jalonné de réflexions, de débats, de
prises de conscience ainsi qu’une implication, un engagement construits et affirmés pas à pas.
Ce préambule a encore ici toute sa place parce que nous ne pouvons pas réduire l’action de ce
secteur à la gestion d’activités… et qu'il est essentiel aujourd'hui de poursuivre la réflexion pour
construire, pour donner du sens et de la cohérence, pour impulser un mouvement.
« Les activités de Loisirs Adultes constituent des outils propres à favoriser la création de lien social.
Espaces privilégiés pour soutenir l’épanouissement de l’individu par l’apprentissage et la valorisation
de savoir-faire, ces activités ont également pour vocation d’encourager la prise en compte et
l’appropriation du projet de l’Association.
De plain-pied positionnées dans une logique d’Education Populaire, les Activités de Loisirs Adultes
se doivent d’intervenir comme point d’appui dans la dynamique associative en développant, pour
chacune, chacun, des méthodes propres à encourager la prise d'initiatives individuelles et
collectives, à ouvrir des chemins vers des prises de responsabilités et vers une émancipation plus
large. »
2- Rappel des objectifs du secteur :
Favoriser l'épanouissement personnel
Favoriser la participation à un projet commun
 Favoriser la prise de responsabilité citoyenne


3- Les objectifs pour la saison 2014 – 2015 :
- Le maintien et le renforcement de l'existant
- La définition du projet du secteur «Adultes Loisirs»
4- Les évènements marquants de la saison :
4.1- La journée du 13 septembre 2014 :
Depuis plusieurs années déjà, la semaine « découvertes » initiée au mois de septembre pour
favoriser, comme son nom l’indique, la découverte des activités et un accompagnement plus
individualisé des habitants ne s’avérait plus pertinente.
Les adhérents familiarisés avec le fonctionnement du Centre Social n’éprouvaient plus le besoin
d’être accueillis de manière spécifique et souhaitaient la reprise de leur activité dès les premiers
jours de septembre.
Les habitants et/ou futurs adhérents quant à eux ne trouvaient pas d’espace suffisamment ouvert
pour tester l’activité, celui-ci étant investi par les adhérents déjà positionnés dans l’activité.
A l’initiative du Noyau de Cerise, groupe d’animateurs désireux de faire évoluer le secteur vers un
meilleur décloisonnement, la journée du 13 septembre 2014 a été mise en place sous la forme d’un
forum.
Des stands animés par des adhérents, des administrateurs, animateurs bénévoles, salariés illustraient
l’activité tout en favorisant les rencontres et les échanges.
Un repas convivial pris en commun a permis de développer davantage de reconnaissance et de
38
confiance mutuelles, de proximité entre les différents intervenants et de participer au financement
du projet « Walt Disney », les plats ayant été confectionnés et servis par le groupe porteur de ce
projet.
Au-delà de la dynamique d’équipe qui s’est mise en place ce jour-là, un flux à la fois important et
régulier de visiteurs a rythmé la journée.
Il s’agit donc d’une expérience riche et pertinente qui méritera d’être reconduite.
4.2- La Commission Activités de Loisirs Adultes, « KOALA » :
La Commission « KOALA » a produit un travail d’évaluation conséquent en vue de l’écriture du
Projet Social.
Malgré l’avancée de ce travail dont la vocation était d'aboutir à la définition des orientations du
Secteur Adultes Loisirs, il a été décidé de reprendre la réflexion et de l’approfondir en lui conférant
un caractère plus politique –réflexion qui se rapproche de celle menée sur l’Axe 1 du projet socialLa participation de l’Association à la définition de ce projet s’est imposée comme une évidence
pour restaurer un lien encore trop distendu sur ce secteur, entre le domaine politique et le
domaine technique, pour commencer à mettre en œuvre de nouvelles formes de coopérations et
pour rééquilibrer ainsi les compétences entre bénévoles, administrateurs et professionnels.
Il semblait alors impératif de repositionner la réflexion sur les axes suivants :
- Comment faire du Secteur Adultes Loisirs un terreau pour la vie associative ?
- De l’habitant à l’adhérent : quel projet ? Comment s’y prendre ?
- Un Secteur Adultes Loisirs :
- Pour qui ?
- Pourquoi ?
La Commission Activités de Loisirs Adultes s’est donc étoffée de la présence des administrateurs,
les salariés étant aujourd’hui en minorité dans ce groupe de travail.
Une première étape consiste aujourd’hui à évaluer les ressources humaines, une nouvelle porte
d’entrée pour un regard distancié sur ce secteur à la fois fort et fragilisé par le poids de son histoire.
4.3- Les temps forts :
La Fête des Langues portées par les animateurs des activités linguistiques a, encore cette année,
rassemblé près de 150 personnes.
15 nationalités étaient représentées et, comme chaque fois, les mots « FRATERNITE et
SOLIDARITE » ont présidé cette rencontre.
L’Exposition des Ateliers Créatifs proposée en même temps que le cinquantenaire du Centre Social
a encore séduit par la qualité des réalisations.
Toutes les activités avaient procédé à la mise en valeur des créations des adhérents.
Ce temps fort favorise, tout comme la Fête des Langues, le décloisonnement des activités en
favorisant les rencontres et le partage.
4.4- L’initiative du 14 mars 2015 :
Une journée à la fois conviviale et ludique pour favoriser la rencontre des acteurs investis dans le
Secteur Adultes loisirs a été mise en place à l’initiative du Noyau de Cerise.
Rassembler les bénévoles, les administrateurs, les animateurs d’activités mais aussi des membres des
équipes « Pilotage », « Logistique »… ne se posait pas comme une évidence, à priori.
Animé par Cédric Bertino (secteur Jeunes), Bernadette Ratelade et Brigitte Blancart (coordinatrices
de ce secteur), ce moment vécu en commun a permis de se découvrir, de se reconnaître, de réunir
les conditions d’une confiance mutuelle mais surtout d’élaborer les fondements d’une dynamique
39
d’équipe.
5- Les changements intervenus au cours de la saison :
5.1- Touch’àTout
Touch’ à Tout constitue un espace d’animation à part entière… Il s’agit d’un lieu vivant, habité par
un état d’esprit convivial, bienveillant et solidaire.
La plupart des activités développent cette dynamique mais ce qui caractérise Touch’ à Tout, c’est
d’avoir su tirer parti d’un lieu, de pratiques, de savoir-faire, d’envies et surtout de toutes les
différences pour proposer un espace disponible, appropriable par tous.
Des bouleversements liés aux règles de mises aux normes ont affecté les membres de l’activité : la
suppression du four rendu obsolète et nocif voire dangereux, l’aménagement d’une salle en
remplacement du « coin poterie » présent dans la maison depuis près de 40 ans…
L’activité est cependant toujours dynamique et porte l’esprit du Centre Social.
5.2- Des activités nouvelles :
Un atelier «Œnologie » animé par des bénévoles
Des stages « création d’Automates »
Un atelier d’Arabe à l’essai mais reconductible à la rentrée 2015
Un cours d’Anglais Intermédiaire : la demande conséquente a nécessité la création de ce cours
supplémentaire
5.3- Des activités en difficulté
Les Percussions Corporelles ont été supprimées en raison du manque de participants.
La Zumba a commencé la saison mais a dû s’interrompre en décembre, la demande ayant décliné
de manière très significative.
6- Les perspectives pour la saison prochaine :
 Définir les orientations du Secteur Adultes Loisirs et sa place dans le projet social 2015 –
2019
7- Des chiffres :
A propos des chiffres :
Ces chiffres correspondent aux nombres d'adhérents dans chaque activité (il ne s'agit pas du
nombre d'adhérents différents).
40
Pôles/
Années
2011-2012
2012-2013
2013-2014
2014-2015
Activités
Adhérents
Activités
Adhérents
Activités
Adhérents
Activités
Adhérents
Physique
9
201
10
187
11
230
11
195
Linguistique
6
79
7
88
8
102
10
114
Créatif
11
93
13
108
13
102
13
102
Ludique
8
194
10
200
13
246
11
259
Informatique
9
100
11
118
10
99
12
115
Total
667
701
779
785
A NOTER :
- Pôle physique :
Les tarifs différenciés entre les ressortissants des communes financeurs et les autres
communes ont eu une incidence sur le nombre d’adhérents aux cours de gymnastique, de
nombreuses petites communes proposant des ateliers similaires à moindre coût pour leurs
administrés.
La suppression de la Zumba : cette activité ne s’inscrivait pas dans le cadre d’une demande
d’habitants. Plus en lien avec un phénomène de mode, cette activité n’a pas réussi à se
maintenir.
De nombreuses nouvelles pratiques sportives apparaissent : comment le Centre Social doitil s’adapter, rester dans l’actualité sans rentrer dans la logique d’un club de sport ?
- Pôle linguistique :
Ces activités sont très prisées et la demande ne cesse d’augmenter.
Une réflexion sera à mener pour éviter une dérive entraînant le Centre Social à proposer de
trop nombreux niveaux de langues et à sortir du cadre de la sensibilisation, de l’initiation.
Encore une fois, comment s’adapter, être présents sans glisser vers l’offre d’une école de
langues ?
- Pôle Créatif :
C’est un pôle qui se maintient… les activités constituent, chaque fois, des espaces
d’animation propres à assurer un rendez-vous hebdomadaire important pour les adhérents,
l’apprentissage demeurant un support à la création de lien social.
- Pôle informatique :
Toujours très demandé, ce pôle a pour mission de s’adapter aux demandes d’un public
exigeant et motivé. Animé par 13 bénévoles particulièrement motivé, le pôle informatique
tente de suivre le rythme des innovations de ce secteur.
En avril 2015, le mois du numérique devrait être un moment de découverte important
avec une grande mobilisation du centre social. (https://moisdunumerique.wordpress.com/)
- Pôle Ludique : Connaissance de la Région est en pleine croissance ! 10 sorties pour 540
inscrits en 2014
- Bibliothèque : Avec plus de 7 000 ouvrages et près de 250 lecteurs, notre bibliothèque
continue de jouer son rôle de lieu social de convivialité. Lieu d’accueil reconnu, nous
pouvons recevoir différentes actions comme Discu’thé, l’initiation à l’informatique pour
des personne à mobilité réduite, …
41
LE BENEVOLAT
BENEVOLAT 2014
Nbre
Nbre d'heures
Loisirs créatifs
4
240
Loisirs ludiques
12
800
Sport
1
60
Langues
1
60
Informatiques
12
1 138
Bibliothèque
13
1 395
Accompagnement scolaire
11
990
16 bis
8
600
Permanences chéquier
2
88
Aide à la lecture
1
132
Petite enfance
4
110
69
5 613
soit 3,82 ETP
CONSEIL d'ADMINISTRATION
Nbre
Nbre d'heures
Admnistrateurs bénévoles
13
Réunion de bureau
12
288
Réunion de CA
8
312
Représentations diverses
112
1 041
1 641
soit 1 ETP
42
LES COMMISSIONS
La commission Communication
La Commission Communication, créée en juin 2009, a pris son rythme de croisière en se
réunissant une fois par mois.
Chargée, dans le cadre du Projet Social, d'élaborer des propositions d'actions et des réalisations en
matière de communication interne et externe, elle arrive aujourd’hui à la fin d’un cycle en ayant
atteint les objectifs qui lui avaient été confiés avec en point d’orgue la refonte du livret d’accueil et
la plaquette de présentation de l’association.
Aujourd’hui, le besoin se fait sentir de renouveler cette commission autour de nouveaux objectifs
et en réfléchissant à l’usage des nouveaux outils de communication.
La Commission Accompagnement de Projets
Issue d'un des axes du projet social, la Commission Accompagnement de Projets est composée
d'adhérents, de salariés, et d'administrateurs.
Elle existe pour aider les habitants du territoire dans l'accompagnement de projets dont ils auraient
pu faire émerger la demande.
Les projets soumis lors de ces rencontres sont individuels ou collectifs et doivent être créateurs de
lien social.
Le lancement de la Commission Accompagnement de projets en juin 2012 a été l'occasion de
reposer ses objectifs, d'en intégrer le Fonds d'Aide aux Projets des Habitants (F.A.P.H.) existant et
de faire un point sur les projets en cours.
Cette commission est alimentée par les cartes d'adhésion du Centre Social. Une aide financière peut
donc être accordée en faveur du projet après validation au Bureau.
Les projets étudiés en 2014 furent :
 Voyage découverte de Paris (secteur jeunes)
 Voyage Disney (un groupe d'usagers de Pause Panier)
 Renouvellement des malles jeux (Relais assistantes Maternelles)
 Projet sculpture : Armand Tatéossian (adhérents du 16bis)
 Projet piscine (adhérents du 16bis et habitants)…
La commission Tarification
Cette commission se réunit deux fois par an pour faire le point sur les aspects tarifaires.
Cette année elle a plus particulièrement réfléchi aux participations demandées aux familles pour les
ALSH (les repas, les extérieurs...), ainsi qu’à la grille tarifaire des loisirs adultes qui devait mieux
tenir compte de l’origine géographique des usagers.
Chaque année ses réflexions servent de base aux décisions du Conseil d’Administration.
43
La commission « Cinquantenaire »
Pendant 18 mois cette commission a travaillé à préparer au mieux l’anniversaire du centre social :
50 ans au service des habitants du canton !
4 moments forts ont marqué cet évènement :
 Le 4 décembre 2013 : le jour anniversaire autour d’un vin chaud
 Janvier 2014 : Présentation de l’exposition (10 panneaux retraçant 50 ans de vie
associative)
 Mars 2014 : « L’Education Populaire, Monsieur, ils n’en ont pas voulue », spectacle débat
autour de l’engagement associatif
 Juin 2014 : le temps festif avec les adhérents et les habitants
LE PROJET SOCIAL
Tous les quatre ans, le projet du Centre Social doit être présenté à la CAF pour validation. Cette
obligation pour tous les centres sociaux entraîne des engagements financiers liant la CAF et les
partenaires du Centre Social.
Ce projet (validé en février 2015) a été le fruit de 8 mois de travail des bénévoles et des salariés,
permettant l’évaluation de l’ancien projet et l’élaboration du nouveau.
Celui-ci a été construit autour de 4 axes :
 « Repenser le Centre Social »
 Favoriser le « vivre ensemble »
 Lutter contre la précarité
 Agir avec et auprès des parents.
Ce projet est consultable au Centre Social et sur notre portail internet :
https://centresocialduroussillonnais.fr
Plusieurs temps furent nécessaires :
 Evaluation du projet 2011-2014 : de mars à juin
 Enquête auprès des habitants : de mai à juillet
 Forum auprès des élus : septembre 2014
 Elaboration du projet : octobre 2014 à janvier 2015 (près de 30 rencontres salariés/bénévoles…)
 Validation par la CAF de l’Isère (6 février 2015)
44
Synthèse du projet social
Le projet social, adopté par le Conseil d’Administration du 13 janvier 2015 et agréé par la CAF de
l’Isère le 6 février 2015, s’articule autour de 4 axes principaux :




« Repenser le Centre Social »
Favoriser le « vivre ensemble »
Lutter contre la précarité
Agir avec et auprès des parents
Chaque axe a été réfléchi en tenant compte de la réalité socio-économique du territoire, de notre
ancrage dans le pays roussillonnais et du fait qu’un des secteurs d’intervention est situé au cœur de
la Politique de la ville.
De plus trois priorités s’imposaient :
 Lutter contre l’isolement
 Accompagner les familles dans leur rôle éducatif
 Encourager la mixité sociale, culturelle et intergénérationnelle
AXE 1 : « REPENSER LE CENTRE SOCIAL »
Cet axe est prioritaire car il est apparu au groupe de travail que les éléments d’analyse sur les
difficultés de fonctionnement, de communication devaient amener une réflexion urgente sur ces
questions de gouvernance et de communication interne et externe.
L'expression des habitants demeure la raison d'être du Centre Social. Il faut construire à partir de
leur demande, l'individu demeurant au cœur de l'action.
Notre réflexion nous amène à nous réapproprier ces buts que nous formulons de la façon
suivante :
 Favoriser l'épanouissement de la personne avec 3 portes d'entrée :
- la responsabilité qui mène à la structuration (organisation, anticipation, adaptation),
- l'autonomie qui confère la sécurité (matérielle, affective, morale),
- la dignité, source de plaisir (prendre sa place, partager, valoriser)
 Développer la citoyenneté en s'appuyant sur la prise d'initiative (individuelle, collective, as-
sociative) et qui conduit à la prise de conscience de ses droits et ses devoirs.
 Renforcer la prise en compte de l'intérêt général en reposant les fondements de la loi 1901,
de l'Education Populaire et de la laïcité.
A savoir que les différents degrés d’implications des habitants sont bien repérés dans l’action du
centre social tant sur le plan de la consultation avec la mise en place de différentes commissions par
thèmes que sur le plan de la décision avec la tenue de conseils d’administration où sont proposés et
validés des projets et actions.
Dans le Conseil d’Administration de l’association du centre social du Roussillonnais les habitants
sont membres de droits avec voix délibératives et sont majoritaires.
45
Axe
Objectifs généraux
Objectifs opérationnels
Repenser le Cenre Social
Redéfinir la fonction Accueil
Permettre à chacune, chacun de
trouver sa place
Encourager la mise en dynamique de
projets
Mettre en place une organisation
lisible et stable
Créer un environnement accueillant
Développer des espaces de convivialité
Privilégier un savoir-faire centré sur l’écoute active, la disponibilité, la
confidentialité et l’assertivité
Définir les rôles et les places de chacune des catégories d’acteurs
Créer de nouvelles coopérations
Favoriser le débat et la participation des habitants
Former et accompagner les acteurs
Créer des parcours d’engagement
Définir des indicateurs de valorisation
Clarifier les rouages du Centre Social et leur articulation
Connaître et définir le territoire
Renforcer et développer les partenariats
Dans le projet social, la fiche action n° 1 intitulée «Partager pour accueillir » apporte une lisibilité
sur cet axe et sur des objectifs opérationnels
AXE 2 : FAVORISER LE « VIVRE ENSEMBLE »
Un des points qui est fortement ressorti de l’analyse du contexte ainsi que des enquêtes est celui de
la diversité des usagers du Centre Social, des adhérents, mais aussi à l’externe de la population qui
est établie sur l’agglomération et sur la CCPR.
En effet, cette population est diverse tant dans les tranches d’âge représentées que par la
provenance, habitants venus dans le territoire pour travailler sur la grande région, habitants établis
depuis très longtemps, habitants émigrés depuis plus ou moins longtemps.
Diversité aussi au niveau des revenus avec, on l’a vu dans le contexte du territoire, mais on le vit
aussi à l’intérieur du Centre Social, une augmentation du nombre de personnes avec des revenus
faibles, voire très faibles.
Le taux de chômage important sur l’agglomération et le manque de qualification des demandeurs
d’emplois entraînent inévitablement des stratégies de repli sur soi ou sur son cercle familial.
On a vu aussi les écarts de niveau de formation, les situations des familles monoparentales,
l’importance du nombre de personnes âgées etc… toutes ces situations amènent le développement
de complexes rendant difficile le mélange avec les autres.
Cet axe sera développé en 4 objectifs généraux :
 Encourager les rencontres et la mixité sociale, culturelle et intergénérationnelle
 Lutter contre l’isolement
 Impulser et consolider la confiance en soi pour favoriser l’intégration sociale
 Développer la mobilité du Centre Social pour plus de proximité avec les habitants.
46
Favoriser le « vivre ensemble »
Axe
Objectifs généraux
Objectifs opérationnels
Encourager les rencontres et la mixité
sociale, culturelle et
intergénérationnelle
Lutter contre l’isolement
Impulser et consolider la confiance en
soi pour favoriser l’intégration sociale
Développer la mobilité du Centre
Social
Créer et développer des espaces de mixité sociale, culturelle et
intergénérationnelle
Développer des actions et projets favorisant cette mixité
Valoriser et accompagner des projets d’habitants
Repérer les situations d’isolement des personnes
Renforcer le partenariat associatif et institutionnel du Centre Social
Développer notre action en faveur de l’expression et de la communication
Valoriser les compétences de chacun
Favoriser l’accès à des pratiques artistiques et culturelles
Aider les personnes à être bien dans leur corps
Favoriser la connaissance et l’apprentissage tout au long de la vie
Proposer des espaces de rencontres entre habitants
Développer et pérenniser les actions itinérantes du Centre Social
Dans le projet social, la fiche action n° 5 intitulée «Création et animation d'un réseau de veille »
apporte une lisibilité sur cet axe et sur des objectifs opérationnels
AXE 3 : LUTTER CONTRE LA PRECARITE
Cet axe a été choisi comme prioritaire car tous les indicateurs, externes et internes, nous montrent
que cette précarisation tend à augmenter de manière très importante dans le territoire.
Ces indicateurs sont autant les indicateurs de l’INSEE (taux de chômage, niveau de revenus, niveau
de diplôme, etc..) que les indicateurs internes.
Nous constatons également l’apparition d’un public de retraités pauvres, d’une population de
jeunes qui renoncent aux activités car elles sont trop onéreuses.
Nous avons également pu remarquer que ces difficultés économiques se traduisent aussi au niveau
du mode de garde des enfants et de demande d’accompagnement scolaire.
Le nombre de personnes sans domicile fixe qui vient solliciter le Centre Social est lui aussi en
augmentation ainsi que le nombre de demandeurs d’asile. Leurs demandes se situent autant au
niveau du logement que de l’aide alimentaire.
Cet axe sera traité à travers deux grands objectifs généraux :
 Permettre aux habitants en situation de précarité d’être acteur
 Prendre en compte l’isolement social des populations les plus précaires dans le
fonctionnement du Centre Social.
Lutter contre la
précarité
Axe
Objectifs généraux
Objectifs opérationnels
Permettre aux habitants en situation
de précarité d’être acteur
Favoriser les démarches autonomes et la confiance en soi des personnes en
situation de précarité
Dynamiser et permettre la mise en lien des habitants
Prendre en compte l’isolement des
populations les plus précaires dans le
fonctionnement du Centre Social
Evaluer et répondre aux besoins des habitants qui se précarisent
Proposer une offre adaptée aux personnes âgées précarisées
Savoir gérer les publics en grande précarité
Dans le projet social, la fiche action n° 8 intitulée «Espace Solidarité » apporte une lisibilité sur cet
axe et des objectifs opérationnels
47
AXE 4 : AGIR AVEC ET AUPRES DES PARENTS
Plusieurs facteurs apparaissant dans l’étude du contexte ont amené la réflexion du Centre Social à
choisir ce sujet comme un des axes prioritaires pour les années à venir.
Le premier élément d’analyse qui nous est apparu est l’augmentation des familles monoparentales
dans le territoire avec toutes les difficultés que cela peut amener au niveau des positionnements
familiaux (papa, maman) et l’isolement familial qui en découle souvent.
Dans le même ordre d’idée, la forte proportion de familles séparées et recomposées peut entraîner
les mêmes questionnements sur les positionnements et amener des difficultés pour accompagner
les enfants.
Il est relevé aussi dans le contexte une forte proportion de nouvelles familles qui s’installent dans la
région. Ces différents éléments conduisent à des relations plus distendues avec des grands-parents
pour cause d’éloignement ou de recomposition de foyers. Cet éloignement des familles entraîne
souvent une difficulté supplémentaire pour avoir un soutien familial dans la prise en charge des
enfants.
Il apparaît aussi que le nombre de personnes sur le territoire ayant des niveaux de formation faible
peut être mis en relation avec les difficultés des parents à suivre la scolarité de leurs enfants, à les
accompagner et à mettre en place un cadre de vie.
Cela s’accompagne par une désaffection des parents dans les réunions depuis la maternelle jusqu’au
lycée.
Il est noté aussi de grosses difficultés face à l’éducation des enfants, difficultés exprimées par les
parents lors de différentes rencontres, parents absents, parents démunis, parents en grande
difficulté eux-mêmes (de langage, face au numérique etc…)
Les différences d’appréhension de l’éducation des enfants par les diverses communautés sur le
territoire provoquent aussi des difficultés de compréhension, d’acceptation et d’accompagnement.
Trois grands objectifs sont déclinés ci-après pour cette priorité :
 Valoriser le potentiel et les compétences éducatives des parents
 Améliorer le réseau social des parents
 Favoriser une cohérence éducative sur le territoire.
Agir avec et auprès des
parents
Axe
Objectifs généraux
Valoriser le potentiel et les
compétences éducatives des parents
Améliorer le réseau social des parents
Favoriser une cohérence éducative sur
le territoire
Objectifs opérationnels
Mettre en place des actions parents, enfants et grands-parents
Aider les parents à avoir un rôle dans l’accompagnement de la scolarité de
leurs enfants
Accompagner les parents à avoir un cadre éducatif
Créer une dynamique de groupe favorisant l’échange du vécu
Favoriser le mixage des populations
Mettre en place des actions communes avec les partenaires éducatifs du
territoire
Amener les familles à rencontrer les acteurs éducatifs
Dans le projet social, la fiche action n° 13 intitulée «Café des parents itinérant» apporte une
lisibilité sur cet axe et sur des objectifs opérationnels
48
En conclusion :
Ce nouveau projet social, présenté autour de 4 axes et de 13 fiches actions, doit être pour les quatre
prochaines années, l’outil de référence pour la cohésion de l’équipe des salariés et bénévoles de
notre association.
Les enjeux sociaux pour notre territoire d’intervention (introduction dans la politique de la ville),
les valeurs que nous défendons (la laïcité, la tolérance…), les incertitudes économiques sont pour
tous les acteurs du centre social source de motivation pour atteindre nos objectifs.
49