Hit the Road Jack

Comments

Transcription

Hit the Road Jack
4ème – Séquence 4
Jazz, Arts du XX° siècle
Chant
Hit the Road Jack
Ray Charles
Refrain Hit the Road Jack, and don’t you come back
No more, no more, no more, no more,
Hit the Road Jack, and don’t you come back
no more.
Hit the Road Jack, and don’t you come back
No more, no more, no more, no more,
Hit the Road Jack, and don’t you come back
no more.
Couplet 1
Woo ! Woman oh, woman don’t treat me so mean,
You’re the meanest old woman that I’ve ever seen
I guess if you said so,
Couplet 2 I’d have to pack my things and go, That’s right !
Now baby listen baby don’t ya treat me this away.
For I’ll be back on my feet some day.
Don’t care if you do cause it’s understood,
You ain’t go no money you just ain’t no good.
Well I guess if you say so
I’d have to pack my things and go,That’s right !
4ème – Séquence 4
Jazz, Arts du XX° siècle
Feuille 1
.…………………………………………………...
de Louis Armstrong (1901 - 1971)
Cette pièce est interprétée ……………………………………………………………………… :
Celui-ci est composé de ……………………………………………………………………….
…………………………………………………………………………………………………………
………………………
Section …………………
………………………
………………………
………………………
Section …………………
………………………
………………………
………………………
Cette pièce se rattache au début du Jazz, ……………………………………………………….........
………..................... (du nom de la ville de la Nouvelle Orléans, dans la région du Mississippi qui a vu naître le Jazz)
Ce style de jazz se caractérise …………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
Dans ce morceau de jazz, les instruments de la section
mélodique deviennent …………………………………………….
Lors de ces solos, ils font une……………………...……………....
…………………………………………………………………..…
……………………………………………………………………..
……………………………………………………………………..
Repères Géographiques
Vocabulaire de Référence
New Orleans
Orchestre de Jazz
Section Mélodique
/ Section Rythmique
 Improvisation



………………
retrouvez cette feuille sur
http://www.educamus.fr
Saint Louis Blues
4ème – Séquence 4
Jazz, Arts du XX° siècle
Feuille 2
de Louis Armstrong (1901 - 1971)
Cette pièce enregistrée en 1929 par L. Armstrong avec son orchestre de jazz, rentre dans la
période du New-Orleans : courant musical du jazz qui s'est principalement développé dans les
années 1910 et 1920 à La Nouvelle-Orléans et qui posera les principales bases du jazz : section
mélodique/section rythmique, improvisation, idée de standard...
I – Structure
Le New-Orleans est un style de jazz destiné à ses origines à la danse.
Partie
Instr. Principal
Accompagnement
Cuivres - Anches
& Section rythmique
THEME DU CHANT
Voix
Cuivres – Anches
& Section rythmique
Trombone
Trompette
Cuivres – Anches
& Section rythmique
Riff : ……………………………………………………………………………………………
II – Jazz & peinture des années 30
Le New-Orleans va influencer l’art pictural par ses rythmes et son dynamisme.
Les peintres et graphistes du continent américain vont s’en inspirer pour
représenter un nouvel art de vivre, mais en n’oubliant jamais que ce
style de musique est joué, dansé par les noirs américains.
On retrouve dans ces 2 tableaux …………….
……………………………………………………………………
……………………………………………………………………
……………………………………………………..
Miguel COVARRUBIAS,
The Lindy Hop (1936)
Reginald MARSH,
Night at the Savoy Ballroom (1930)
Repères Historiques
Vocabulaire de Référence
Structure
Improvisation mélodique
Improvisation harmonique
 Riff


………………
retrouvez cette feuille sur
http://www.educamus.fr
4ème – Séquence 4
Jazz, Arts du XX° siècle
Feuille 3
Satin Doll
de Duke Ellington (1899 - 1974)
Le Jazz est devenu à partir des années 40, un style musical à part entière, avec le développement des clubs de
jazz et directement des orchestres de jazz. Ceux-ci sont devenus plus grands avec une base rythmique toujours
présente (piano / contrebasse / batterie) et l’augmentation du nombre d’instruments, au nombre de 2 à 4 par instruments
(clarinettes / trompettes / trombones / saxophones).
Ce jazz des années 1940 est ………………………………………
…………………………………………………………………….
Ces orchestres s’appelleront ……………………………………..
_____________
- L’………………………………………………………………………………………………
- s’enchaîne avec le ……………… joué 2 fois par ………………………………………………
- c’est ensuite ………………………………………………………………………………….
- enfin nous retrouvons le ………………
- se terminant par une ………………jouée au piano et s’inspirant du thème principal
_____________
La structure adoptée par D. Ellington dans ce morceau
………………/ ……………… / ……..............…………/………………
Cette structure deviendra progressivement la forme type pour tous les morceaux de jazz.
_____________
Stuart Davis (1892-1964) peint des rendus réalistes
des salles de jazz afin d'aller au cœur de l'expérience
urbaine moderne
« [Cinéma et radio] nous permettent de découvrir des centaines de scènes diverses,
des sons et des idées dans une juxtaposition qui n'a jamais été possible.
Indépendamment de leur importance ils forcent un nouveau sens de la réalité et
ceci doit bien sûr être reflété dans l'art. »
Davis a employé cette méthode nouvelle d'envisager la
réalité en 1938. Le Paysage de Swing, une peinture murale représentant un front de mer, créé
pour un projet de logement à New York. …………………………………………………………….
…………………………………………………………………………………………………………
Repères Historiques
………………
Vocabulaire de Référence



retrouvez cette feuille sur
http://www.educamus.fr
Swing
Big Band
Structure d’un morceau de Jazz
4ème – Séquence 4
Jazz, Arts du XX° siècle
Feuille 4
Bloomdido
de Charlie Parker (1920 – 1955)
Le Be-Bop est un style de jazz qui s’est développé dans les années 1940 et 1950.
Ce courant révolutionnaire est né de musiciens afro-américains qui, voulaient quitter
la discipline des big bands. On a alors des formations de jazz plus petites, laissant
plus de liberté dans l'interprétation et plus d’improvisations.
Le Be-Bop se distingue des premières formes du jazz, par
- ………………………………………………………………………………
- ………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………… (les accords changent par mesure).
L. Armstrong disait de cette musique: "Ce sont des accords bizarres qui ne veulent rien dire. On ne retient pas les
mélodies et on ne peut pas danser dessus".
________________________
La période Be-Bop est une mise en avant ……………………………………………………………
une ……………………………………………… ( …………………………………………)
et une ……………………………………………… ( ……………………………………………)
Chaque instrument est mis en avant.
Après une courte introduction, le ……………… est joué par la section mélodique.
Suit une grande partie d’ ……………………………… successives ………………………………..
Le ……………………………… venant conclure le morceau.
Le Be-Bop va user de la structure type du jazz :
……………… -……...………....… - ……………
________________________
Jackson Pollock (1912-1956)
était un leader
incontestable du mouvement expressionniste abstrait.
Ses travaux illustrent le délicat équilibre entre
l'accident et le contrôle qui caractérise à la fois son art
et le jazz d'improvisation.
Autumn Rhythm (Number 30), 1950
Repères Historiques
………………
Vocabulaire de Référence



retrouvez cette feuille sur
http://www.educamus.fr
Be-Bop
Quintet(te)
Structure