COMPTE-RENDU de la REUNION DU COMITE DE

Transcription

COMPTE-RENDU de la REUNION DU COMITE DE
COMPTE-RENDU de la REUNION du JURY
APPEL à PROJETS « Révélez vos Valeurs et laissez votre Empreinte »
Samedi 28 mars 2015
-30 mars 2015-
Personnes présentes :
-
Thierry Benoist - Conseiller Communautaire délégué à la politique de l’Enfance, de la
Jeunesse et des Activités périscolaires - Maire de Thoré-La-Rochette.
Julie Fretray - Conseillère Municipale de Thoré-la-Rochette, membre de la Commission
Petite enfance, Enfance, Jeunesse.
Nicole Guellier - Troisième Maire adjointe d’Azé, membre de la Commission Petite
enfance, Enfance, Jeunesse.
Colette Moalic – Quatrième Maire adjointe de Lunay, membre de la Commission Petite
enfance, Enfance, Jeunesse.
Gabrielle Saffre - Conseillère Municipale de Saint Ouen, membre de la Commission Petite
enfance, Enfance, Jeunesse.
Béatrice Lesourd - Seconde Maire adjointe de Coulommiers-La-Tour.
Elisabeth Roiron - Directrice de la D.E.J (Direction de l’Education et de la Jeunesse de la
Communauté du Pays de Vendôme).
Ronald Charrier - Responsable du service [email protected] ([email protected] et Information des
Jeunes de la D.E.J - C.P.V).
Carine Vilcot - Animatrice Accompagnement de projets de jeunes - [email protected]
Personnes absentes :
-
Sam Ba - Huitième Maire adjoint de Vendôme chargé de l’éducation et des sports.
Nicole Sifantus - Première Maire adjointe de Danzé.
Jean-Pierre Jourdain - Maire de Faye.
Marie-Isabelle Martins - Conseillère Municipale de Marcilly-en-Beauce.
Benoît Rousselet et Agathe de Brito - Premier et Deuxième Maires adjoints de
Saint-Firmin-des-Prés.
Séverine Lemarié - Troisième Maire adjointe de La Ville-aux-Clercs.
Karine Chéreau - Conseillère Municipale de Rahart.
1
En préambule Ronald Charrier remercie les élus de leur présence à cette réunion et de leur
disponibilité pour les précédentes rencontres avec les jeunes.
Il rappelle ensuite les missions et les actions du service [email protected] ([email protected] et Information des
Jeunes) :
-Information des jeunes sur tous les sujets qui les concernent dans le cadre du réseau IJ en
partenariat avec le réseau local (CIO, Mission Locale, Pôle Emploi…) et création d’outils (jeux,
expositions…).
-Permanence tous les lundis de la MDA (Maison Des Adolescents dépendant de l’hôpital de Blois
qui met à disposition une psychologue et un éducateur).
-Interventions dans les lycées pour la prévention des conduites à risques.
-Présence d’un Informateur Jeunesse toutes les semaines à la pause du midi dans les foyers des
lycées vendômois.
-Animations Multimédia et Point Cyb. Formation de collègues, interventions…
-Actualité du [email protected] avec la création de la plateforme de Babysitting, l’aide à la recherche de Jobs
d’été, la refonte du site internet et les changements d’horaire.
Il finit en évoquant l’accompagnement de projets de jeunes qui est l’objet de cette réunion et le
« Jury initiatives » qui est un autre mode de décision appliqué toute l’année aux projets de jeunes
en dehors de l’Appel à projets qui vise une thématique spécifique et d’intérêt général.
A noter : l’enveloppe budgétaire du [email protected] concernant les projets de jeunes pour 2015 est de 2500
€ en tout. Cette somme ne concerne pas que les projets de l’Appel à projets mais aussi tous ceux
qui émergeront dans l’année 2015.
Tour de table.
A l’occasion du tour de table, Carine Vilcot souligne la présence de Mme Nicole Guellier depuis les
débuts de l’Appel à projets (2008) et son soutien au dispositif. Elle en profite pour donner des
nouvelles d’un important projet débattu en 2014 : la rénovation du Skate park de Vendôme situé
Prés-aux-Chats. En effet, une rencontre est prévue prochainement entre le jeune président de
l’association « Esprit Skate Park » et le Service des sports pour envisager la réfection d’une partie
de la dalle.
Etude des dossiers dans l’ordre de leur arrivée au PIJ
(celui du groupe n°4 est arrivé avec un jour de retard).
Julie Fretray, Béatrice Lesourd, Nicole Guellier, Gabrielle Saffre et Colette Moalic, les élues qui ont
rencontré les jeunes porteurs de projets entre le 25 et le 27 mars, font part de leur expérience et
de leur ressenti en introduction des délibérations du jury sur chaque dossier.
Jean-Pierre Jourdain (élu de Faye) et Luisa Guillaume (élue suppléante de Lunay) étaient
également présents lors de certaines rencontres de jeunes – Ils sont absents à la réunion du jury
mais Mesdames Guillaume et Moalic se sont vues la veille pour échanger des informations.
Carine Vilcot communique l’avis de Sam Ba et Nicole Sifantus, élus excusés, avant chaque
nouvelle étude de dossiers par le jury.
2
Projet n° 1 :
« L’Escale nocturne ».
► Principe et objectifs du projet : Organiser une « soirée électro » dans le Vendômois pour
promouvoir les artistes locaux et faire connaître ce style musical peu diffusé. Faire connaître
également la récente association « L’Escale sonore » qui sera l’organisatrice du concert.
► Projet inscrit dans le cadre du temps libre - Association « L’Escale sonore ».
► Groupe de 5 jeunes entre 21 et 35 ans - 2 Porteurs de projet de 21 et 29 ans.
► Partenariat : Association « Les Bourgeons du Printemps » de Vendôme.
► Autofinancement : Vente des entrées au concert et buvette (Cf. budget).
►Aide sollicitée :
-
Aide matérielle : Prêt d’une salle jauge 200 personnes (forfait WE, valeur 450 € ).
Aide financière : 700 €
Avis du Jury :
Un projet très bien ficelé qui ne s’arrête pas à un concert ponctuel puisque son cadre associatif
promet d’autres initiatives. Le groupe semble expérimenté dans le domaine et bien organisé.
L’échange de bons procédés avec l’association « Les Bourgeons du Printemps » qui organise son
évènement le 12 avril est une démarche très louable. De façon générale ce groupe semble savoir
bien travailler en réseau et trouver des aides.
La question de la vente d’alcool autre que de la bière a gêné le jury. Le groupe s’en est expliqué
lors de la rencontre : il s’agira de vente de vin et non d’alcool fort. Le groupe restera vigilant aux
risques liés à la vente d’alcool et veillera à la sécurité de l’évènement.
Le jury accorde l’aide financière de 700 € qui a été demandée. Sachant que le Crédit Mutuel
apportera une aide pour la communication, le jury suggère à l’association d’utiliser une partie de ce
montant pour investir dans du matériel nécessaire à son évolution. Cette démarche sera vérifiée
lors du bilan financier.
La mise à disposition à titre gracieux d’une salle communautaire est accordée dans la mesure des
disponibilités et sous réserve d’une validation en Conseil Municipal en fonction de la commune
concernée si la salle est communale. Il faudra rapidement prendre contact avec les mairies
concernées pour visiter les salles et étudier les créneaux possibles. A noter une certaine
préférence pour la salle de Coulommiers-la-Tour en raison de son isolement des habitations
(nuisances sonores).
Projet n° 2 :
« Section Handibasket pour tous ! ».
►Principe et objectifs du projet : Créer une section d’entraînement au Basket en fauteuil
roulant au sein du Club « ALSO Basket » de Saint-Ouen afin de promouvoir ce sport dans le
Vendômois et d’en faciliter l’accès.
►Projet inscrit dans le cadre du temps libre.
►Groupe de 3 jeunes entre 21 et 29 ans - 1 Porteur de projet de 29 ans.
3
►Partenariat : CDH 41 (Comité Départemental Handisport), Club Handisport de Blois, Foyer
Jean Muriel APF (Association des Paralysés de France) de La Montellière à Lunay, Association
Also Basket de Saint Ouen.
► Autofinancement : Contact pris notamment avec la fondation TELMAH.
►Aide sollicitée :
-
Aide matérielle : Prêt d’un gymnase accessible et adapté sur Vendôme ou Saint-Ouen
pendant un an (valeur 42 € pour 2h = 1680 € pour 40 semaines).
Aide financière : 80 € (campagne de communication).
Avis du Jury :
Projet très enthousiasmant qui recueille tout le soutien du jury. Un relais sera fait par ses membres
concernant l’information primordiale de l’ouverture de cette section (notamment en Conseils
Municipaux). En effet, ce dont le groupe a le plus besoin c’est d’aides dans sa campagne de
communication. Un accompagnement est en cours pour les questions liées à l’organisation
administrative et matérielle de ce projet de création d’une section locale d’entraînement
Handibasket (Cf. compte-rendu de la réunion du 26-02). Rendez-vous est pris avec le [email protected] pour
préparer concrètement cette campagne d’information destinée à recueillir des adhérents à cette
future section pour en justifier la création. En effet, actuellement seuls les trois porteurs du projet y
sont engagés ce qui n’est pas un nombre de personnes suffisant pour une telle initiative.
Un compte Facebook et un tract devront être prochainement créés comme support de
communication. Par la suite, le jury encourage le groupe à utiliser ces outils pour communiquer
dans la presse locale, à la radio, dans les mairies environnantes, dans les lycées (passer par le
service [email protected], par les professeurs de sport…), dans le réseau lié au handicap… Le jury conseille
au groupe de communiquer également sur le fait que ce sport peut être pratiqué par tous, valides
compris. Ainsi, l’objectif affiché de changer le regard sur le handicap est d’autant renforcé. Il est
également suggéré d’organiser des actions pour faire connaître ce sport du même type que celle
réalisée en juin 2014 et cela avant le mois de juin, période à laquelle s’effectue la réservation des
créneaux de gymnases pour la rentrée 2015-2016.
Le jury accorde l’aide d’une valeur de 80€ demandée pour mener la campagne de communication.
La mise à disposition à titre gracieux d’un gymnase adapté est accordée dans la mesure des
disponibilités et dans la mesure où un public suffisant de bénéficiaires de la section est rassemblé
(6 personnes minimum).
Projet n° 3 :
« Concert ADT ».
►Principe et objectifs du projet : Organiser un concert du groupe de rap « ADT » pour le faire
mieux connaître dans le Vendômois, au profit de la lutte contre le cancer.
Organiser un « Open mic » (scène ouverte) suite à ce concert pour faire connaître les autres
groupes de rap locaux.
► Projet inscrit dans un cadre du temps libre.
► Groupe de 8 jeunes entre 17 et 31 ans - 2 Porteurs de projet de 22 et 31 ans.
► Partenariat : Association Foyer d’Animation Culturelle du Foyer APF (Association des
Paralysés de France) Jean Muriel pour la gestion de la buvette, Association « L’Escale sonore »
4
pour la sonorisation, USV Boxe pour la sécurité, une association de Lutte contre le cancer pour
percevoir les dons (entrées du concert).
► Autofinancement : Pas d’autofinancement (question de statut) mais concert au profit de la lutte
contre le cancer.
► Aide sollicitée :
-
Aide matérielle : Prêt d’une salle jauge 200 personnes au Minotaure (Forum) ou une salle
CPV jauge 200 à 300 personnes (forfait WE, valeur 450 € ).
Aide financière : 930 €.
Avis du Jury :
Le jury félicite le groupe pour son projet généreux, pour son ouverture sur le plan partenarial mais
aussi pour la qualité musicale d’ADT. Néanmoins, le jury espère que le leader et le manager ne
seront pas les seuls à s’exprimer et qu’une bonne dynamique du groupe sera créée autour de ce
projet.
La question du prix d’entrée est apparue confuse dans le dossier. Lors de la rencontre, les jeunes
se sont expliqués sur le sujet et il a été décidé de communiquer sur une entrée à 2€ ou plus pour
laisser libre court aux dons à l’association de lutte contre le cancer. A ce propos, les jeunes ont
exprimé le souhait de se tourner vers une association luttant contre la leucémie des enfants mais
le jury demande un contact précis de celle-ci qui sera amenée à participer à l’organisation du
concert pour venir percevoir les dons.
Le jury accorde une aide financière de 900 € qui représente le montant maximum arrêté cette
année pour l’appel à projets.
La mise à disposition à titre gracieux d’une salle communautaire est accordée dans la mesure des
disponibilités. Suite au rendez-vous avec le directeur du Minotaure, seuls des créneaux en
semaines ont été repérés ce qui n’est pas adéquat pour organiser un évènement en soirée. Le
groupe choisira une salle de la CPV (ou communale) et il faudra rapidement prendre contact avec
les mairies concernées pour visiter les salles et étudier les créneaux possibles. A noter une
certaine préférence pour la salle de Lunay qui est la plus vaste et adaptée à ce type de concert et
est voisine du Foyer de la Montellière, partenaire éventuel par le biais du FAC. Etant donné
l’éloignement géographique de cette salle, l’idée d’organiser des navettes pour transporter les
jeunes bénéficiaires du Pass’Activ Jeunes sera étudiée. Il faudra également organiser du
covoiturage.
Projet n° 4 : « A la découverte de la France ».
►Principe et objectifs du projet : Partir découvrir « d’autres paysages » avec la classe et en
faire une exposition photographique pour le public du Vendômois.
► Projet inscrit dans le cadre scolaire pour une classe de 23 élèves en 1ère GMNF (Gestion des
Milieux Naturels et de la Faune) au LEGTA d’Areines.
►Groupe de 8 jeunes entre 16 et 17 ans - 2 Porteurs de projet de 17 ans.
►Partenariat : Lycée agricole de Vendôme (LEGTA Areines), Lycée Sup’Agro de Florac en
Losère (pas un partenariat à part entière car hébergement et repas payants là où le groupe
espérait mettre en place du donnant-donnant).
5
► Autofinancement : Vente de viennoiseries aux Portes ouvertes du LEGTA, participation aux
vendanges, aide financière du lycée, participation des familles (Cf. Budget fournis lors de la
rencontre du 25 mars).
►Aide sollicitée :
-
Aide matérielle : Aide au développement des photos et à la réalisation de l’exposition d’une
valeur de 150 €.
Aide financière : 150 € pour l’expo et autre aide éventuelle en plus pour partir en séjour
(pas de montant précis sur le dossier ou le budget).
Avis du Jury :
Le jury est impressionné par les démarches effectuées par un groupe si jeune pour organiser un
tel séjour et l’en félicite. Néanmoins, même s’il ne fait aucun doute que ce projet est entièrement
porté par des jeunes, sans l’influence d’un professeur par exemple, sa nature reste ambigüe. Il
s’agit d’un projet porté par des élèves pour leur classe et qui se déroulera en période scolaire. Or,
la Communauté du Pays de Vendôme ne finance pas les séjours scolaires du Second Degré.
De plus, les membres du jury ont eu à étudier un dossier arrivé avec un jour de retard et très
incomplet tant sur les informations concernant le séjour envisagé que sur le budget prévisionnel.
Ce manque a été pleinement comblé lors de la rencontre entre la porteuse de projet et trois
membres du jury le 25 mars et cette intervention a changé favorablement le point de vue du jury
qui au départ était plutôt négatif.
Ainsi le jury est très sensible aux valeurs écologiques exposées et à la volonté des élèves de faire
connaître leur filière si particulière. Il se prononce donc très favorablement pour l’empreinte que
représenterait la création de l’exposition photos suite au séjour. C’est pourquoi il décide d’allouer à
ce projet d’exposition une somme supérieure à celle demandée dans le dossier. Mais, en dehors
de l’accompagnement à la recherche de subventions que pourra effectuer le service [email protected] aux
côtés du groupe, seul ce projet d’exposition pourra être aidé par la CPV.
Le jury accorde donc une aide financière de 400 € maximum, en fonction des besoins de
l’exposition, afin de réaliser le travail de qualité que méritent un tel projet et une telle motivation.
Par ailleurs, en plus de l’exposition dans l’enceinte du lycée, le jury propose au groupe d’exposer
également au sein du PIJ, par exemple, afin de valoriser son projet dans un cadre public.
En conclusion de ce compte-rendu, il est important de souligner les liens qui apparaissent
implicitement entre certains projets et le rôle que peut avoir le dispositif Appel à projets pour que
les jeunes se rencontrent et s’enrichissent mutuellement, pour qu’ils trouvent aussi éventuellement
des solutions ensemble.
Une autre chose importante a été remarquée par Julie Fretray en fin de réunion : elle s’est
passionnée pour cette première expérience de jury et a apprécié le déroulement de l’Appel à
projets. Le principe de rencontrer les jeunes pour la présentation de leurs projets lui a paru très
pertinent et enrichissant pour les deux parties.
Il s’agit en effet d’un moment privilégié pour les élus communautaires, mais aussi d’une
expérience importante pour les jeunes. Grâce à ces rencontres, chacun peut aller au-delà de ses
idées reçues, les élus sur le public jeunes et les jeunes sur les personnes élues.
6