Avril 2008 - École Secondaire Mont-Saint

Comments

Transcription

Avril 2008 - École Secondaire Mont-Saint
La Parentèle
Mot du président du CCP
Dans ce numéro, retrouvez :
Mot du président du CCP
1
Mot de la rédaction
2
DOSSIER — ART
Édition d’avril 2008
Vincent Breton
3-7
J’aurais voulu être un artiste…..
3
Art dramatique
4
Improvisation - Mixte
5
Arts plastiques
6
Souper annuel des parents
8
Le lynx du Canada
9
Les Lynx à la partie des Étoiles !
9
Les cadettes A : des orphelines
championnes !
10
Basket-ball - Cadet masculin A
11
Basket-ball - Benjamin féminin AA
11
Basket-ball - Benjamin Féminin CC
11
Au Mont, le midi, on joue dehors!
12
New Waterford Coal Bowl 2008
12
Badminton
13
Semaine de la reconnaissance
13
Un rythme de vie entraînant :
14
Voyage en Europe
15
Qu’est-ce que le Mexique?
15
Option musique
16
Il est facile de comprendre pourquoi le site
de l’école Mont-St-Sacrement a été à ses
débuts une station de ski lorsque nous
voyons plus de 5 mètres de neige autour
de nos maisons. C’est un record de
mémoire d’homme qui se transformera
peu à peu en une belle histoire à raconter à
nos petits enfants. Pour certains, l’histoire
prendra la forme de statistiques, pour
d’autres, ce sera d’impressionnantes
photos ou vidéos d’archives alors que les
artistes parmi nous prendront le temps
d’élaborer un conte, un tableau, une image
qui matérialisera la gamme d’émotions
vécues lors de ce mémorable hiver.
L’apprentissage de la langue, des
mathématiques ou des sciences est justifié
par l’évidence de la nécessité de ces
notions pour « survivre » dans le monde
d’aujourd'hui, mais qu’en est-il des
activités artistiques, telles que la sculpture,
la peinture, le dessin, le théâtre, etc. ?
Hélas, nous avons souvent tendance à
mettre en doute le côté tout aussi
nécessaire de ces apprentissages parce
qu’ils nous apparaissent moins
fondamentaux dans le quotidien de nos
vies. Or, ceux qui prennent le temps de
Bulletin de liaison du Comité consultatif des parents
s’arrêter pour réfléchir à l’apport de l’art
dans leur vie en arrivent vite à la
conclusion que l’art est un peu comme
l’air, c’est lorsqu’elle est absente pendant
un laps de temps que l’on se rend compte
de sa facette essentielle à l’existence d’une
saine vie. Vous verrez dans le dossier
thématique de ce numéro de la Parentèle
comment
se
vit
l’art
au
Mont-St-Sacrement
et
quels
enrichissements les élèves reçoivent en
côtoyant des activités artistiques de
qualité.
Le 3 mai aura lieu le souper annuel des
parents qui portera cette année sur l’option
musique. Je vous invite à vous joindre à
nous dès 17 heures pour découvrir la
facette artistique du Mont qu’est la
musique. Venez voir ces professeurs et
élèves vous présenter ce qui est à la base
du succès de chaque concert. Le souper
sera agrémenté des saveurs de la
Louisiane que vous dégusterez tout au
long de la soirée.
La Parentèle est publiée depuis plusieurs
années. Elle a subi maintes adaptations au
fil des ans, mais une question demeure
(Suite page 2)
La Parentèle
Édition d’avril 2008
Équipe de production
Coordination
Lina Bouchard
Nadyne Poirier
Révision linguistique
Catherine Jean
Isabelle Landry
Nadyne Poirier
Mise en page
Marc Pelletier
La Parentèle est le bulletin de liaison du
Comité consultatif des parents de l’École
secondaire Mont-Saint-Sacrement
(Le Mont).
La
Parentèle
poursuit
les
objectifs suivants :
• communiquer ce qui se passe au Mont
(programmes, activités, etc.);
• développer un sentiment
d’appartenance;
• susciter la participation des parents à la
vie de l’école.
Pour nous faire part de vos commentaires
ou proposer un article, écrivez à :
[email protected]
Comment nous joindre
Pour communiquer avec le Comité
consultatif des parents :
Téléphone : (418) 844-3771 poste 13
Courriel : [email protected]
Page Web du Comité consultatif des parents
www.mss.qc.ca/parents
Les membres du Comité consultatif des
parents, le personnel de l’école, les
parents ainsi que les élèves peuvent tous
contribuer à ce bulletin.
(Suite de la page 1)
pour l’équipe de la rédaction : ces
améliorations correspondent-elles aux
désirs et besoins des lecteurs? Nous
avons décidé de trouver réponses à nos
interrogations par l’entremise d’un petit
sondage. Vous trouverez à cette adresse
web : http://laparentele.no-ip.org un
sondage sur la Parentèle qui est facile et
rapide à remplir. Votre contribution sous
forme de vos réponses permettra de
mieux adapter La Parentèle aux besoins
de ses lecteurs. Dans le cas où nous ne
serions pas si loin de la vérité, vous
pouvez quand même nous le signaler en
répondant au sondage. La satisfaction du
travail bien fait et apprécié est la seule
rémunération que l’équipe de rédaction
bénévole est en mesure de recevoir.
Je vous remercie de votre coopération et
je vous encourage à remplir le sondage
aujourd’hui même, car de remettre cela à
plus tard engendrera certainement un
oubli de le faire.
La neige commence à fondre et bien
qu’elle fondra encore pendant un bon
moment, nous approchons de la fin de
l’année scolaire. Nos jeunes doivent
maintenir un effort dans la dernière étape.
Souhaitons-leur la persévérance
nécessaire avant de pouvoir bénéficier de
vacances bien méritées.
Tapez: http://laparentele.no-ip.org et 2
à 3 minutes plus tard vous serez fier
d’avoir contribué à l’élaboration d’une
meilleure Parentèle.
Mot de la rédaction
Nadyne Poirier
Membre du Comité consultatif des parents
Quand on pense à l’art, les expositions des
musées, la musique classique et autres
choses qui peuvent être un peu
hermétiques viennent tout de suite à
l’esprit de la majorité des gens.
Bien entendu, l’art, ce n’est pas que ça.
L’art, c’est une appréciation de notre
environnement, de nos états d’âme et de la
beauté en général. En remarquant la
beauté d’un visage, d’une fleur, d’un film
ou d’une musique, tout le monde apprécie
l’art. Reste à creuser pour être capable
d’en créer ou de mieux le comprendre.
C’est ici que les cours ou les activités
parascolaires entrent en jeu. Que ce soit en
arts plastiques, en art dramatique ou en
musique, chaque étudiant du Mont
approfondit sa connaissance des arts et
enrichit sa vie. Dans ce numéro de la
Parentèle, nous consacrerons quelques
pages à prendre conscience d’un élément
important souvent sous-estimé : l’art.
Dossier — ART
J’aurais voulu être un artiste…..
Vincent Breton
L’art. Que de mystère
dans ces trois lettres.
Pour la grande majorité
d’entre nous (et le nous
me d é s ig n e t r è s
explicitement), l’art
reste relativement
difficilement accessible.
Nous avons un sens
naturel du beau et du
laid, mais cette intuition est vite ébranlée
lorsque l’on s’approche de l’art avec un
grand A. Saisir la richesse artistique de
grands maitres comme Léonard De Vinci
ou Picasso n’est pas à la portée de tous,
mais est-ce normal?
L’homme cherche plutôt à ne pas montrer
ce qu’il ressent, ce qu’il vit à l’intérieur de
lui-même contrairement aux jeunes enfants
qui sont instinctivement à l’opposé. Ils
pleurent de tristesse, sautent de joie,
frappent le sol de colère… Comme chez
l’enfant, l’activité artistique libère nos
besoins les plus profonds en nous
permettant d’exprimer notre vie intérieure,
mais pas de n’importe quelle façon. Elle
nécessite le travail d’attitudes intérieures
puisque son expression passe par
des matériaux qui commandent
une suite de mouvements tant
psychiques (surprise, déception,
espoir, joie…) que physiques
(souplesse, agilité, dextérité…).
L’activité artistique réclame une
attention soutenue comme c’est
le cas lorsque nous conduisons
une machinerie complexe alors
que l’on ne peut relâcher son
attention vers autre chose. Toutefois,
contrairement aux activités reliées à la
technique, l’art ne fait appel à aucune
routine. Jamais la conduite d’un véhicule
ne peut solliciter la participation entière de
l’individu comme l’exige l’expression
artistique telle que la sculpture, la peinture
ou l’interprétation d’un personnage dans
une pièce.
Prenons un exemple simple, la
couleur. Le physicien vous
dira d’emblée que la couleur
est l’effet de vibration
électromagnétique agissant sur
les cellules nerveuses de la
rétine provoquant l’apparition
de couleurs au cerveau. Voilà
ce qu’est la couleur à moins
que l’on envisage que la couleur soit la
résultante d’un phénomène subjectif
prenant existence à l’intérieur de l’âme
humaine. Ainsi, lorsque l’on parle de
couleur froide ou chaude on est loin de
parler de couleur à 10 ou 30
degrés. Qu’est-ce qui distingue
les couleurs froides (bleu-indigoviolet) des couleurs chaudes
(jaune-orange-rouge)?
La
longueur d’onde est certes un
facteur à la base de la couleur,
mais
également
la
« température » vient des
émotions ressenties en présence
de ces couleurs, ce que c’est
couleurs engendrent en nous, ce
qu’elles signifient. On peut remarquer
également que les couleurs
froides apparaissent sur la
matière lorsque la lumière
éclaire l’obscurité alors que les
couleurs chaudes apparaissent
quant à elles lorsque l’obscurité
assombrit la lumière. Goethe
exprimait cela en disant que les
couleurs sont les actions « la
lumière éclaire l’obscurité » et
les souffrances de la lumière
« l’obscurité agit, la lumière souffre ». Au
centre à la rencontre du chaud et du froid,
par leur côté lumineux, là où les actions et
les souffrances se font avec le plus de
douceur, apparaît le calme du vert, couleur
omniprésente dans la nature. Le même
type de rencontre par le côté obscur des
couleurs froides et chaudes fait apparaître
le pourpre, couleur que l’on observe que
rarement dans la nature.
La couleur est omniprésente, un peu
comme l’air, mais combien de fois
prenons-nous le temps de nous attarder à la
signification de ces couleurs et à l’impact
qu’elles ont sur nous? L’activité artistique
contribue à moduler dans notre être un
instinct qui veut que nous participions et
nous nous intéressions en y intervenant, à
tout ce qui vient du monde extérieur qui
nous entoure comme le font les couleurs.
Ces interventions créent l’habitude de
participer de toutes nos forces d’âmes et de
corps à la recherche de solutions
aux problèmes qui nous
semblent importants simplement
parce que c’est humainement
intéressant.
On dit souvent un esprit sain
dans un corps sain. On peut
également dire doigt agile,
pensée souple.
Le travail
manuel que nécessite
généralement l’expression
artistique permet à l’élève d’assouplir sa
pensée et de rendre active sa volonté. Par
exemple, la sculpture ou le modelage place
l’artiste devant des choix où les détails
exprimés de façon très expressive doivent
supporter l’ensemble de l’œuvre et rester
cohérents avec le tout. La sculpture et le
modelage sont similaires si ce n’est que
l’un procède par ajout alors que l’autre
c’est le contraire et l’on enlève du matériel.
On comprend assez
rapidement que la
volonté sera mise à
l’épreuve dans la
sculpture, car une
mauvaise action
aura souvent une
conséquence
importante, voire
(Suite page 4)
Dossier — ART
(Suite de la page 3)
catastrophique sur l’œuvre qui ne peut être
corrigée lorsque par exemple, le bois
éclate.
Le bois exerce sur l’artiste
pratiquement autant de travail que l’artiste
sur le bois. Il n’en demeure pas moins que
l’élève a le plaisir de voir se créer entre ses
mains une œuvre sortie directement de luimême, une création entièrement issue de
l’expression de sa volonté.
L’expression
artistique
se
ressent
au
quotidien au Mont-St-Sacrement; les
œuvres des artistes de l’école se retrouvent
sur ses murs, ses fenêtres, etc.… Les élèves
qui choisissent l’option ART ont la chance
d’avoir à leur disposition matériaux et
personnel professoral d’encadrement qui
exploitent tout le potentiel artistique du
jeune artiste à l’œuvre. Nous pouvons à
loisir nous en rendre compte lors du
vernissage des œuvres des élèves à chaque
année ou encore lors de représentations
artistiques.
On dit que la disposition artistique contient
la capacité de créer et de conserver la
vitalité. Voilà qui est bien, car avec
l’espérance de vie qui s’allonge de plus en
plus, nos jeunes artistes du
Mont-St-Sacrement resteront actifs et en
pleine vitalité même en leur âge d’or.
Art dramatique
Patrick Lapointe
Les options art dramatique présentent 4 spectacles publics durant
l’année scolaire.
le thème du cirque.
En novembre, les élèves de 5e secondaire ont présenté La Fable et
Houleuse histoire d’une école, une pièce de théâtre présentée
annuellement qui raconte la grande histoire du Mont-SaintSacrement. En décembre, les élèves de 4e
secondaire ont présenté 4 soupers meurtre
et mystère au Grand Salon de L’Auberge
du Mont. En avril et mai, ces élèves de 4e
et 5e présenteront chacun leur tour leur
pièce de théâtre comme projet de fin
d’année.
Festival du film du MSS
♦
5e secondaire : (création collective)
le 15 mai.
♦
4e secondaire : La déprime le 29
mai.
Spectacles
À plusieurs occasions durant l’année
scolaire, différents comités d’élèves se
regroupent afin de présenter, à
l’auditorium, un grand spectacle dans le
cadre d’une journée d’activités. Le Band
MSS, l’équipe d’animation spectacle, le
comité Déco-spectacle et l’équipe
technique joignent leurs efforts afin de
monter les différentes représentations. À
l’Halloween, plus d’une cinquantaine
d’élèves ont participé au concours Le Gong Show. Concours qui a
couronné, entre autres, la célèbre troupe de danse les Arc-en-ciel.
En décembre, nos comités ont présenté le Beubye 2007
(rétrospective humoristique de la dernière année scolaire). Lors du
festival de mai prochain, nos élèves présenteront un spectacle sous
En janvier dernier, lors de trois midis à l’auditorium, 18 équipes
d’élèves ont présenté leur court-métrage dans le cadre du festival
du film du MSS. Lors du dernier midi, les
juges ont couronné le meilleur film en 4e
et 5e , le meilleur travail technique en 4e et
5e ainsi que le prix du public. Le grand
gagnant toutes catégories revient au film
Pog Master de Vincent Ruel-Côté. Les
élèves des options informatique et art
dramatique organisaient cette compétition.
Frozen fear et son spectacle bénéfice
Vendredi le 8 février dernier avait lieu à
l’auditorium du Mont un concert rock
présenté par le groupe Frozen Fear. Ce
spectacle, une initiative des musiciens du
groupe (Olivier Chabot, Alexandre
Chabot, Alexandre Clément et Maxim
Thivierge-Michaud) avait pour but
d’amasser des fonds pour la Fondation
Conrad-Bélanger. Tous les profits de la
soirée (2,500$) seront donc versés à la
Fondation. Le spectacle, d’une qualité
exceptionnelle pour des élèves du
secondaire, a été des plus apprécié par les
quelques 230 personnes présentes. Notons
que la 1ère partie était assurée par Sabrina Young-Grenier
(accompagnée d’ Olivier Chabot) qui nous a offert ses
compositions d’une rare qualité musicale.
(Suite page 5)
Dossier — ART
(Suite de la page 4)
La semaine des tits comiques
Il existe au Mont-Saint-Sacrement un festival d’humour appelé la
semaine des tits comiques. Elle s’est tenue cette année du 1er au 8
avril. Chaque midi, un spectacle a été présenté à l’auditorium du
MSS. Au programme cette année : 3 galas de monologues des
élèves des options art dramatique, un grand spectacle d’humour et
de variétés (la grosse joke), de l’improvisation et pour terminer, un
spécial Dieu merci! avec quelques professeurs.
Improvisation
À la parution de ce journal, les deux équipes cadettes et l’équipe
juvénile du MSS auront disputé la coupe du championnat régional
d’improvisation les 11 et 12 avril. L’équipe cadette BLEUE et
l’équipe juvénile du MSS ont terminé en première place du
classement général.
À l’intra scolaire, la 8e édition de la Coupe des Naves a débuté le
10 avril. Chaque midi, à l’auditorium du Mont, deux équipes
représentant une classe de 1ère secondaire se sont affrontées. À
chaque année, la Coupe des Naves est l’occasion de découvrir de
nouveaux talents parmi de nos jeunes élèves.
Improvisation - Mixte
Mélanie Bouchard-Rochette
L’improvisation est une discipline d’équipe, de plaisir, de folie,
d’écoute, de confiance et d’apprentissage. C’est ma quatrième
année d’improvisation, et j’en apprends encore à chaque pratique.
David Bouchard-Rochette
Pour entraîner une équipe d’improv isation au
Mont-Saint-Sacrement, une école, il faut le dire, assez isolée, il
faut aimer ça. J’affirme adorer l’improvisation parce qu’elle m’a
mis en contact avec les arts de la
Cette année j’ai appris que le
scène qui feront pour moi l’objet
plaisir qu’on a sur le banc et dans
d’une carrière certes, mais ce
le jeu est essentiel. Si on a du
n’est pas tout… Mes 8 années
plaisir et qu’on le transmet au
passées dans l’exploration de
public, à nos coéquipiers et à nos
cette discipline auront été une
adversaires, nous sommes toujours
école de la vie. C’est cela qui
gagnants.
rend l’expérience de l’improvisateur d’autant plus enrichissante.
Je veux profiter de ce court texte
En eff et, l’ aven ture d e
pour remercier les gars de mon
l’improvisateur est parsemée des
équipe qui ont su faire de ma
choses de la vie en société :la
dernière année d’improvisation au
confiance, la défaite, la victoire,
secondaire une année drôle,
l’imprévu, la peur, le stress, la
intense et mémorable.
critique, la prise de parole,
Merci à Maxim de m’avoir
l’écoute, les meilleurs, les moins
présenté « Brad », à Jason d’avoir
bons… la liste pourrait être
NDR—Jason
Breton
était
absent
lors
de
la
prise
de
photo
été le super-héros de l’équipe, à
longue.
En étant dans une
Alexandre Gauvin qui a que trop
équipe d’improvisation, on ne devient pas juste improvisateur, on
évolué et à Jonathan qui est trop drôle et qui sort tranquillement de
grandit en tant qu’être social. Je garde en tête quand j’enfile mon
son complexe de l’improvisateur! Merci aussi à Jean-Philippe de
masque d’entraîneur : « à la fin de l’année, mes joueurs auront
toujours essayer, à Alexandre Dufour de toujours m’impressionner
grandit et c’est de ça que je serai fier », la victoire devient alors
avec de nouveaux personnages et à Victor qui est un
secondaire.
« improuvisateur » hors du commun!
L’improvisation est un art; l’improvisateur, le médium et l’artiste à
la fois.
Dossier — ART
Arts plastiques
Les enseignants en Arts Plastiques
Dates importantes à retenir
19 avril : visite des futurs élèves au MSS
24 avril : sortie à Montréal des 4e et 5e secondaire.
15 mai : sortie des 3e secondaire à Québec.
Invitation pour tous
21 mai
♦
♦
♦
♦
♦
Vernissage à 19 h et exposition jusqu’au 1er juin.
Bibliothèque Chrystine-Brouillet, rue Racine à
Loretteville.
Dévoilement de la collection 2007-08
Deux bourses de la Fondation Conrad Bélanger seront
remises à des élèves de 1er et 2e cycle.
Des rafraîchissements et hors d’oeuvres seront servis.
Journées Arts Plastiques au Mont
Les 18 et 19 mars avaient lieu les journées arts plastiques au Mont
Saint-Sacrement.
Le 18 mars, 105 élèves de 2e secondaire ont eu la possibilité de
travailler la poupée héros/monster dans la cafétéria, transformée en
atelier pour l'occasion. Tout l'avant-midi, ils ont échangé des idées
et des techniques de couture avec leurs enseignants et leurs pairs.
L'après-midi, ils ont été invités au Grand Salon à une présentation
privée du film Le code De Vinci. Une journée agrémentée de
pauses pop corn, jus et beignets. Une journée à ne penser qu'aux
arts!
Le 19 mars, ce sont 110 élèves de 3e secondaire qui ont vécu cette
expérience. Pour eux ce fut une demi-journée de sculpture sur
bois. Dans les ateliers d'arts plastiques, ils ont travaillé le masque
en balsa. L'autre demi-journée s'est déroulée dans l'auditorium où
ils ont assisté à la présentation du film surréaliste Mirror Mask. Ce
film faisait le lien avec le projet de masque en balsa
qu'ils réalisaient et leur prochain projet d'abstraction mixte
media. Des liens avec le programme d'art de 4e secondaire ont
complété la réflexion. Les pauses furent aussi agréables que celles
de 2e secondaire. Selon les commentaires recueillis auprès des
élèves, c'est une expérience à répéter.
Dossier — ART
Anouk Larochelle
Gabriel Brousseau
Clara Bastien-Rivest
Sarah Talbot
Félix-Olivier St-Onge
Claudia Houde-Lessard
Gabriel Théberge
Musiques et Saveurs du Sud (MSS)
Souper annuel des parents - Option musique et Louisiane à l’honneur!
Au Mont-Saint-Sacrement, le samedi 3 mai 2008 dès 17 h
−
−
−
Futurs parents de la cuvée d’élèves 2008-2009 (ne soyez pas gênés!)
Nouveaux parents d’élèves 2007-2008 (une année qui se termine déjà, il faut fêter!)
Parents habitués ou non, professeurs, membres du personnel ou de la direction
qui n’attendaient que cette invitation printanière…
Vous êtes cordialement invités à venir fraterniser avec nous aux Musiques et Saveurs du Sud!
Dès 17 h… La Louisiane vous envoûte, vous serez accueillis au cocktail de bienvenue du Comité consultatif des
parents dans le Hall du 50e!
À 18 h 45… Quand la musique ouvre le bal, un mini concert vous sera offert à l’auditorium du Mont à 18 h 45
précises pour vous mettre en appétit!
Vers 19 h 30… La Louisiane se met à table… pour un aperçu gastronomique en 4 services du mariage des
cultures alliant rusticité des mets et exotisme des couleurs!
Toute la soirée…La musique sera bien présente pour vous divertir…, en profitant tout au long de ce festin
d’une animation toute musicale des élèves et des professeurs du Mont qui saura mettre en valeur l’humeur
chaleureuse et la gaieté contagieuse des membres de la communauté musicale de l’école!
Pour ce rendez-vous annuel, le chef de l’Auberge vous propose :
Entrée chaude :
Entrée froide :
Plat de résistance :
Les Crevettes sauce Créole
Salade d'épinards de la Louisiane
Filet mignon de porc de la Louisiane
Riz et sauté de champignons aux épices cajun
Assiette de desserts : Gâteau au fromage et sauce pralinée de la Nouvelle-Orléans
(sirop de maïs et pacanes)
Et Pouding au pain sauce Whiskey (ou sauce Amaretto)
Thé, café
Le coût est de 35 $ par couvert. Apportez votre vin. Nombreux prix de présence!
Réservez sans tarder au secrétariat (844-3771) ou par courriel à [email protected]
Les cartons d’invitation vous seront envoyés une fois votre paiement reçu au Mont.
Veuillez libeller votre chèque au nom du CCP (Comité consultatif des parents du MSS).
Au plaisir de vous accueillir nombreux!
Le comité consultatif des parents du Mont-Saint-Sacrement
Le lynx du Canada
Stéphane Beaupré
En cette belle matinée de janvier où le froid est au rendez-vous, je
regarde cette immense bâtisse où beaucoup de jeunes gens
s’affairent à monter dans un grand véhicule jaune pour je ne sais
quelle raison…
Soudain, j’aperçois quelque chose qui me
semble familier…
À mon grand
étonnement, je crois voir… Ce n’est pas
possible… Bien oui, c’est moi sur les
vêtements de ces jeunes gens! Serais-je
leur idole?
Il est déjà loin ce jour de mai où j’ai pu
sortir du ventre de ma mère; après 65 jours
de confort, il était grand temps que mes
trois frères et moi sortions de ce
petit «logement » devenu trop étroit pour
nous. Je suis né à l’abri d’un vieil arbre
déraciné qui nous protège du vent et de la
pluie. Nous ressemblons à de grands chats mais avec une toute
petite queue. Douze jours après ma naissance, mes yeux se sont
enfin ouverts et j’ai pu observer le soleil. Trois mois plus tard, je
mangeais déjà comme mon père et ma mère!
Notre menu principal est presque constitué en entier de lièvres
d’Amérique. Nous mangeons occasionnellement des perdrix, des
souris et autres mammifères que nous chassons surtout grâce à
notre vue et notre ouïe.
Notre alimentation étant presque constituée exclusivement de
lièvres, lorsque cette population diminue (environ aux dix ans),
notre reproduction et la survie de nos petits sont largement
hypothéqués et beaucoup d’entre eux meurent avant l’hiver. Les
femelles parviennent à leur maturité
sexuelle vers un an.
À l’âge adulte, je pèse maintenant près de
12 kilos et il n’y a que très peu de
différence entre les mâles et les femelles.
L’hiver, mes larges pattes se recouvrent de
poils raides ce qui m’aide grandement
à «flotter » sur la neige pour capturer mes
proies. Mes oreilles ont de petites touffes
de poils noirs au bout ce qui, entre autres,
me différencie de mon proche cousin le
lynx roux.
Bien peu de gens peuvent m’observer et la
raison en est bien simple : mes principales activités se déroulent la
nuit. J’aime bien être discret…Comme je cours rapidement mais
sur une courte distance, je dois souvent user de stratégie et
d’attente pour parvenir à me mettre quelque chose sous la dent.
Si tout va bien, je devrais vivre jusqu’à l’âge de 10 ans, à moins
que le loup ou l’homme ne me capturent avant. Mais avec ce que
j’ai vu aujourd’hui, je sais qu’il y a encore beaucoup de gens qui se
souviendront de moi lorsque le soleil de ma vie disparaîtra de
l’horizon…
Les Lynx à la partie des Étoiles !
René Lavergne, responsable des sports
À chaque année le Sport-Étudiant organise une soirée pour honorer
les joueurs-étoiles de basket-ball scolaire (féminin le 16 avril au
Cégep de Limoilou et masculin le 23 avril au PEPS de l’UL).
Durant cette soirée, les joueurs-étoiles en juvénile féminin AA et
masculin AA disputent une partie. Quatre élèves du MSS joueront
cette année. Il s’agit en masculin d’Alexandre Beaulieu et en
féminin de Claudine Bergeron, Karine Daigle et Andrée-Anne
Paradis.
Seront aussi honorés tous les joueurs des autres divisions :
♦
Benjamin mineur féminin BB : Sophie Rochon
♦
Benjamin AA féminin : Stéphanie Fortin
♦
Benjamin féminin CC : Maggie Proulx
♦
Cadet féminin AA : Roxanne Beaulieu
♦
Cadet féminin A : Charlotte Brown et Audrey Lalancette
♦
Cadet masculin AA : Olivier Mainville
♦
Cadet masculin A : Félix Poisson
Durant cette soirée, les équipes gagnantes de la saison régulière
recevront une bannière emblématique du Sport-Étudiant pour
souligner cet exploit. Il s’agit du cadet masculin A, le cadet féminin
A et le juvénile féminin AA. Il y aura un concours de lancer de 3
points et les représentants du MSS seront Alexandre Beaulieu et
Karine Daigle.
Un transport scolaire sera organisé pour aller assister aux
rencontres étoiles.
Bonne chance à nos joueurs et félicitations aux gagnants, le MSS
est fier de vous!
Les cadettes A : des orphelines championnes!
Érick Poisson, enseignant au MSS et entraîneur
Quand je suis arrivé au MSS en 1991, j’ai tout de suite coaché du
basket féminin puisque j’avais déjà coaché à ma précédente école à
Beauport. Après 16 ans à entraîner le basket, je me suis attaqué au
football; donc j’ai pris une retraite du basket pour coacher au
football. Cette année, René Lavergne, le responsable des sports au
MSS, m’a parlé d’une bonne petite équipe pour laquelle il n’avait
pas encore trouvé de coach. Il m’a proposé un retour avec une
assistante, Marianne Couture, que j’avais évidemment coachée. Les
orphelines étaient ainsi adoptées et je n’ai jamais regretté
l’adoption!
Les filles qui composeraient mon équipe seraient des joueuses non
sélectionnées dans l’équipe AA ainsi que des nouvelles qui
n’avaient jamais joué dans l’interscolaire. Après un court camp
d’entraînement, j’ai sélectionné 13 filles, soit 1 de plus que la
normale. Il fallait faire le maximum afin que les nouvelles
progressent très rapidement pour avoir une équipe compétitive, car
c’est ça le sport interscolaire.
Le tournoi présaison de Beauport laissait entrevoir une année
difficile, puis la saison a commencé et on a réussi à gagner des
matchs par des pointages ultraserrés. Puis, le déclic s’est effectué.
On a commencé à déclasser nos rivales. Rien ne pouvait plus nous
arrêter!
Nous avons terminé en tête de notre ligue, puis remporté le
championnat régional. Les orphelines avaient le don de rendre les
matchs intéressants!
Charlotte Brown, absente au championnat régional, a reçu le prix
de la joueuse la plus utile à son équipe, tandis qu’Audrey
Lalancette a été élue la joueuse du tournoi de l’Ancienne-Lorette.
Bravo à mes orphelines pour une saison spectaculaire et merci aux
parents et amis pour leurs encouragements tout au long de cette
saison.
Basket-ball Juvénile féminin AA
Marc-Antoine Moisan
Entraîneur Juvénile féminin AA
Une fois de plus, j'ai de la difficulté à trouver des points négatifs au
bilan de la saison 2007/2008. Avec une fiche de 14 victoires et 0
défaite, il serait déraisonnable de ma part d'exiger davantage des
joueuses qu'une saison parfaite au terme du calendrier régulier. De
plus, nous avons remporté le championnat régional, qui avait lieu
au MSS le 30 mars dernier, ce qui nous permet d'accéder au
championnat provincial pour la deuxième année consécutive les 11,
12 et 13 avril, à Chicoutimi.
Une fois de plus, j'aimerais remercier les parents qui ont tous, sans
exception, soutenu l'équipe durant la saison dans les nombreux
tournois et lors des parties à l'extérieur. L'apport du 6e joueur est
souvent sous-estimé, mais je confirme qu'il influence la
performance de l'équipe dans des moments cruciaux. J'aimerais
mentionner la participation de Claudine Bergeron, Karine Daigle et
André-Anne Paradis au match des étoiles du 15 avril, avec les
joueuses étoiles Juvénile AAA de la province.
J'aimerais évidemment féliciter l'équipe dans son ensemble pour la
performance de la saison, particulièrement les trois nouvelles
joueuses, Marie-Julie Clément, Émilie Beaulieu et Anne-Julie
Dion-Gonthier, qui ont définitivement connu la progression la plus
importante pendant la saison. Je souligne également le bon travail
de Jane Stairs et Stéphanie Ayotte, qui n'ont pas encore terminé
leur carrière de basket-ball scolaire mais qui ont démontré la
maturité et le caractère de joueuses de 5e secondaire pendant la
saison. Kim Larochelle et Florence Gobeil, avec sa poussée de
croissance fulgurante lors de l'été 2007, ont aidé à rendre cette
é q u i p e c o mp l è t e , e n a p p o r t a n t d e l a v a l e u r
ajoutée à la profondeur de cette formation.
Tout comme l'an passé, j'ai beaucoup appris en tant qu'entraîneur,
tant au niveau technique que social. Je tiens donc à remercier de
nouveau l'équipe pour leur apport dans ma vie, pour leur
considération et leur appréciation. Peu importe le résultat des
provinciaux, sachez que je suis fier de vous en tant que joueuses de
basket-ball, mais aussi en tant qu'individus!
Ne pas oublier
Sondage sur la parentèle : http://laparentele.no-ip.org
Basket-ball Cadet Masculin A
Pierre-Olivier Cloutier, entraîneur
Une autre équipe du MSS a aspiré au titre régional, le dimanche
6 avril. Il s’agit de l’équipe féminine de 2e secondaire benjamin
CC. Après une saison presque parfaite, terminant au deuxième rang
de la ligue, les représentantes du MSS ont affronté l’école
Guillaume-Couture. Elles ont perdu ce match au compte de 46 à
41. Ensuite, elles croisaient le fer avec les représentantes de l’école
Beaurivage, championnes de la saison régulière.
Nos filles ont remporté le match de la médaille de bronze au
compte de 57 à 48. Bravo à nos athlètes!
Basket-ball Benjamin féminin AA
René Lavergne, responsable des sports au MSS et entraîneur
Les benjamines AA se sont démarquées depuis janvier en
remportant un 3e et un 4e tournoi. Lors de la fin de semaine de la
grosse tempête, l’équipe s’est rendue à Laval, au tournoi des
Nomades. Après 2 victoires faciles, les filles jouaient en finale
contre la formation trifluvienne de Durocher, équipe classée
première dans sa région. Les Lynx ont offert une excellente
performance et ainsi remporté la bannière par 4 points. Très belle
performance, puisqu’il manquait 2 piliers de l’équipe. Maïda
Rodon s’est démarquée en comptant plusieurs points à chaque
partie. Naomie Caron, du haut de ses 6 pieds, en a épaté plusieurs
avec une trentaine de blocs durant la fin de semaine. Les Lynx ont
ensuite participé au tournoi 36 heures de l’École Pointe-Lévy. Dans
une finale très physique contre le Séminaire de Chicoutimi,
Stéphanie Fortin a inscrit 25 points et plusieurs vols de ballon.
Basket-ball Benjamin féminin CC
Pierre-Olivier Cloutier, entraîneur
Une autre équipe du MSS aspire au titre régional, le dimanche 6
avril. Il s’agit de l’équipe féminine de 2e secondaire benjamin CC.
Après une saison presque parfaite, terminant au deuxième rang de
la ligue, les représentantes du MSS comptent bien mettre la main
sur leur deuxième bannière cette année. Après avoir raflé le titre
des institutions privées, c’est au titre régional qu’elles s’attaqueront
alors que les meilleures équipes de la saison régulière seront
présentes. Ce championnat se déroulera à l’École secondaire
Beaurivage. Les premières adversaires des Lynx seront les
Corsaires de l’école Guillaume-Couture. Nos Lynx n’ont pas subi
la défaite contre cette équipe cette saison. Bon succès à nos
athlètes!
Les tournois avaient comme objectif de préparer l’équipe aux
championnats régionaux. Le MSS affrontait en demi-finale la
formation du SSF, classée première dans la province. Après un
mauvais départ dans le premier quart, les filles se sont ressaisies,
mais n’ont pu effacer le déficit de 15 points. Nous avons donc
affronté la formation de l’Académie Sainte-Marie pour disputer la
troisième place. Nous avions perdu nos 3 affrontements contre
cette école en saison régulière, mais les filles ont bien appliqué
« l’anti-press » et ainsi pu gagner la partie par 13 points et mettre la
main sur la médaille de bronze.
En résumé, les benjamines ont eu une très belle saison : 4 bannières
et une médaille de bronze aux régionaux. BRAVO!
Au Mont, le midi, on joue dehors!
Benoît Gauthier
Le programme de sport intra du Mont
comporte évidemment un volet en
gymnase, mais il ne faut surtout pas
oublier son volet extérieur.
jour), nous pourrons ajouter quelques
ligues sur notre nouvelle surface gazonnée
ce qui permettra à plus d’élèves d’être en
action sur l’heure du dîner.
Le concept est simple. Les élèves sont
invités à inscrire une équipe dans une ligue
d’un sport extérieur que l’on pratique
généralement sur « La P’tite Mondiale »,
notre célèbre patinoire. Le hockey, le
ballon sur glace et le soccer sont quelques
exemples des disciplines qui sont offertes
aux élèves. Lorsque la neige nous quittera
(parce qu’il faudra bien que ça arrive un
Bref, les sports extérieurs du midi sont un
excellent moyen pour nos jeunes de
« s’aérer l’esprit » avant de reprendre les
cours en après-midi. C’est un programme
d’activités sportives qui accueille tous les
élèves sans aucune restriction d’âge, de
sexe ni de talent. Donc tous ceux et celles
qui ont simplement envie d’animer leur
midi au Mont sont les bienvenus.
New Waterford Coal Bowl 2008
Antoine Richard
En février dernier, mes coéquipiers et moi sommes allés en
Nouvelle-Écosse (Cap-Breton) dans le cadre du tournoi annuel du
Coal Bowl, à New Waterford.
Depuis quelques années déjà, nous connaissions ce tournoi
puisqu’il y a quatre ans, le Mont-Saint-Sacrement participait à ce
tournoi national, où des équipes de plusieurs provinces sont
invitées. Lorsque nous avons su que cette année le comité
organisateur du tournoi nous invitait à y participer, nous étions très
enthousiastes. L’équipe juvénile AA du Séminaire des Pères
Maristes était également invitée et allait voyager avec nous.
C’est donc le premier février en soirée que nous avons pris le train
en direction de Truro avec fébrilité. Petit bémol, une tempête a
retardé notre voyage de plus de sept heures. Après vingt et une
heures de train, nous sommes arrivés à Truro samedi vers 9 h du
soir, tous un peu épuisés. Le lendemain matin, vers 6 h, un autobus
du BEC (Breton Education Center) nous emmenait à New
Waterford. À 10 h, nous arrivions à la magnifique école du BEC,
où nous avons été accueillis immédiatement.
Déjà des cadeaux nous étaient offerts : une trousse de cosmétiques
ainsi qu’une carte passe-partout qui nous permettrait d’assister à
tous les matchs et de prendre tous les repas gratuitement. On nous
dirigea ensuite vers notre dortoir qui était en fait une classe avec
des lits superposés. C’est à ce moment que nous avons compris
que le Coal Bowl était beaucoup plus qu’un simple tournoi. Une
classe de 6e année du BEC avait fait plusieurs coloriages aux
couleurs du Lynx et entre autres, des camisoles coloriées
identifiées à notre nom et notre numéro étaient suspendus au dessus
de nos lits. Nous étions tous très impressionnés de voir tout cela.
Ensuite, nous n’avons même pas pris le temps de vider nos bagages
pour nous diriger vers le gymnase. Une fois entrée au gymnase,
toute l’équipe avait le sourire aux lèvres : nous vivions déjà un rêve
après quelques minutes seulement à New Waterford. Les autres
journées ont été toutes aussi époustouflantes. Du lundi au
vendredi, nous avons disputé quatre parties que nos proches
pouvaient regarder en direct sur internet. Le gymnase pouvait
contenir plus de 2000 personnes et à chacune de nos parties, il y
avait plus de 1000 personnes. Les gens du village se mobilisaient
pour venir assister à tous les matchs. Mes coéquipiers et moi
lancions des gilets et des casquettes du Lynx avant chaque match.
Nous avons même signé des autographes et pris des photos avec
certains spectateurs. De plus, avant chacun des matchs, chaque
joueur des deux équipes était présenté et nous allions ensuite
donner la main à nos adversaires en leur donnant des « pins » du
Québec. Nous avons aussi reçu des « pins » de nos adversaires.
Notre fiche fut de trois revers et une victoire.
Toutefois, ce ne sont pas des souvenirs de terrain que je garderai le
plus en mémoire, mais bien la communauté de New Waterford.
Tout au long du tournoi, nous avons été en contact avec des gens
magnifiques. Pour eux, le Coal Bowl est beaucoup plus qu’un
tournoi, c’est le signe que la ville vit encore, malgré la fermeture de
plusieurs mines de charbon de la région. Nous avons visité une de
ces mines fermée ainsi que la forteresse de Louisbourg et nous
avons appris beaucoup sur l’histoire du Cap-Breton. Tout les
résidents de New Waterford connaissent le Coal Bowl et s’y
impliquent. Cette année, le tournoi a reçu l’aide de plus de 400
bénévoles.
Les gens de cette communauté nous ont appris que le Coal Bowl
est beaucoup plus qu’un simple tournoi de basket. Un homme
nommé Blaze et sa femme, qui enseigne à BEC, ont même invité
toute l’équipe à souper chez eux. Les gens de New Waterford
étaient vraiment chaleureux et reconnaissants de notre présence,
alors que nous venions seulement pour jouer au basket-ball. Je
garderai en mémoire toute ma vie (et je suis certain que mes
coéquipiers aussi) le souvenir de ces gens et de leur fierté. VIVE
LE COAL BOWL!!
Badminton
Geneviève Rochon et Frédéric Côté, entraîneurs
Quelle saison de rêve pour l’équipe de
badminton du MSS! Tout d’abord, le cadet
masculin s’est imposé au championnat
régional par équipe au PEPS de
l’Université Laval. Simon Jean-Pineault,
Étienne Dusablon, Benoit Grandguillot,
Olivier Grenier-Lafond et Sébastien D.
Lemieux ont remporté la bannière pour une
deuxième année consécutive.
Les Lynx ont poursuivi leur parcours en
terminant premiers au classement dans les
catégories cadet et juvénile. Ils ont ainsi
remporté la bannière A et la bannière AA
chez le cadet masculin et la bannière AA
chez le juvénile masculin.
Les athlètes ont ensuite dû travailler fort
pour se classer à l’ASIP afin d’accéder aux
championnats régionaux. Douze joueurs
ont atteint l’objectif – un record pour le
MSS – remportant ainsi la bannière chez
les garçons.
Le championnat régional individuel est
sans aucun doute la plus grande réussite de
l’équipe. Le MSS a remporté la bannière
régionale dans les catégories cadet et
juvénile, totalisant ainsi 7 bannières cette
année. Félicitations à Jeck Borne (bronze),
Élise Grandguillot et Maggie Proulx
(argent), Olivier Grenier-Lafond et Chloé
Proulx (argent), Jean-Philippe Bernier
(argent), Stéphane Martel et Marjorie Le
Sieur (or), Alexandre Sarian et Olivier
Guérette (bronze) pour leurs médailles.
Une mention spéciale est accordée à
Stéphane Martel et Marjorie Le Sieur, qui
accèdent au championnat provincial en
double mixte juvénile. Ils seront fiers
représentants de la région de Québec
Chaudière-Appalaches. Bonne chance à
vous deux!
Finalement, nous aimerions profiter de
l’occasion pour remercier les parents, qui
nous ont soutenus et encouragés toute
l’année. Merci également aux juvéniles qui
nous quittent cette année pour le Cégep.
C’est une grande aventure qui se termine.
Vous avez redonné vie au badminton au
MSS. Vous allez nous manquer.
Semaine de la reconnaissance
Julie Viau, Comité Consultatif des Parents
Ah la tradition!
Encore cette année le comité de parents a souligné la
Semaine de la Reconnaissance du 4 au 8 février 2008. Des
collations telles que pommes, muffins, café enrobé de
chocolat, croissants, amandines et chocolatines ont été
offertes au personnel de notre école. À la fin de la semaine
le tirage d’un beau panier de fruits a eu lieu dont le grand
gagnant fut M. Érick Poisson, professeur de français.
Bonne fin d’année scolaire.
De gauche à droite : rangée arrière : Stéphane Beaupré, Vincent Breton, Julie Viau, Yves Michaud et Luc O'Bomsawin. Rangée avant : Marcel Thibault, Lina Bouchard,
Francine Asselin et René Drolet. Étaient absents : France Thivierge, Michel Proulx, Nadyne Poirier, Normand Sévigny, Stéphane Perron et Renaud Dubuc
Un rythme de vie entraînant : NEW YORK
Cassandre Poissenot
N
ew York 2008
Les petits comme les grands ont été émerveillés par
l'extravagante ville qu'est New York. Lumineuse et
vivifiante, ils ont pénétré dans son cœur et ont appris
à vivre avec son rythme plus que palpitant. Séparés en trois
groupes, les participants de 3e à 5e secondaire ont visité et exploré
ruelles et artères, quartiers et carrefours. De jour comme de nuit,
les élèves et les accompagnateurs ont su s'enivrer du soleil
éclairant les vitraux des églises ainsi que des lumières colorées de
Time Square éclairant la nuit de mille feux.
Fatigués après avoir fait 12 heures d'autobus, les voyageurs ont
monté les 86 étages de l'Empire State Building en ascenseur. Leur
vision panoramique de New York de nuit était magnifique et
inoubliable. Après l'ascension, c'est la descente du portefeuille qui
a commencé puisqu'ils ont eu quelques heures d'allouées au
magasinage. Ils étaient tous plus excités les uns que les autres:
enfin, ils étaient à New York! C'est en regardant en l'air qu'ils ont
commencé leur périple dans The Big Apple.
Le lendemain matin, les touristes se sont faits réveiller par le
téléphone retentissant: «Wake Up!». Ils ont entamé leur journée
par une visite dans une magnifique église pour ensuite se rendre à
l'emplacement de l'assassinat de John Lennon, un des célèbres
musiciens du groupe The Beatles. Puis, pour combler la fibre
artistique de tous, ils se sont dirigés vers le
The Metropolitan Museum of Art en traversant un parc pour
remplir leurs poumons d'air frais. Bien que les musées ne fassent
pas plaisir à tout le monde, chacun y trouva son contentement, son
illumination. Des expositions passant de l'Égypte aux collections
de masques, de peintres européens à l'époque médiévale, de la
mode à l'art abstrait expressionniste et de l'art moderne aux
peintres impressionnistes y régnaient telles de grandes reines sur
leur royaume. Pour poursuivre dans les royaumes, l'après-midi
s'est conclu à China Town, là où il s'est le plus dépensé d'argent.
Leur deuxième journée s'est achevée à Time Square, en laissant la
lumière pénétrer leurs yeux grands ouverts et les bruits multiples
du vrombissement de la vie emplir leurs oreilles attentives et
réceptives.
Le troisième et dernier jour passé à visiter
New York a été agrémenté d'une visite
émotionnelle à Ground Zero, d'une petite
traversée fascinante pour voir la Statue de la
Liberté et de l'incroyable découverte du
monde de Madame Tussaud. Après avoir
fortement argumenté avec Steven Spielberg
et discuté de show-business avec Marilyn
Monroe, Time Square a de nouveau été le
clou de la soirée.
Le dernier jour en terre états-unienne a été
exténuant physiquement comme
moralement. Tout le monde était atteint
d'une grande fatigue due à l'excitation, à la
marche et au manque de sommeil. Pour tous,
le voyage du retour fut plus long que celui
de l'aller. Durant ces quelques heures,
l'équipe a éprouvé quelques problèmes aux
douanes canadiennes et du côté de la chaîne
téléphonique. Ne pouvant blâmer personne
(et avec raison), tout le monde dut faire
preuve de patience et de compréhension.
New York 2008 fut un merveilleux voyage
réussi malgré les quelques pépins éprouvés à
la toute fin. Ce qu'il ne faut surtout pas
perdre de vue c'est que c'est à partir des
pépins que se crée la pomme.
Voyage en Europe
Michel Pépin
L'Europe avec son cachet particulier est encore en demande. Pour
la 9e fois cette année, des jeunes du MSS quitteront Montréal pour
Prague et Vienne fin juin et ce, pour 10 jours. À ce groupe de 25
élèves se sont ajoutés 8 adultes qui ne veulent pas manquer cette
occasion.
Pourquoi toujours les deux mêmes villes? À ceux qui posent la
question, on répond d'abord et avant tout par souci de sécurité.
Autres raisons: éviter les pièges à touristes, fréquenter les lieux
historiques les plus célèbres et offrir aux jeunes un bon choix de
restaurants. Prague, c'est l'ancien petit Paris de l'Est. Vienne, c'est
l'opulence de l'Ancien Empire austro-hongrois et le royaume de
Sissi, c'est l'emprise d'Adolf Hitler sur l'Autriche. Il y a aussi
Mozart, l'architecture, les desserts et le chocolat.
L'encadrement des jeunes? Toujours sous la supervision de Richard
Plourde, Marie-Claude Allard et Michel Pépin.
N'oubliez pas notre prochaine source de financement : une vente de
hot-dogs au Provigo du boulevard L’Ormière lors de la fin de
semaine de la Fête des Mères. On vous y attend.
Qu’est-ce que le Mexique?
Élève de 4e secondaire
Le Mexique est une réalité différente de la
nôtre. Voyager dans ce pays, connaître les
gens et leur histoire, plonger dans leur
culture sont des éléments qui nous font
grandir.
Ce pays est beaucoup moins influencé par
l’américanisation que le nôtre. Le
traditionalisme marque profondément leur
culture. Les Mexicains sont fiers de leur
pays et de leur origine. On le voit de façon
évidente avec la musique, la danse et les
films traditionnels qui sont très présents
dans la vie quotidienne des jeunes. Et en ce
qui concerne la nourriture, la tortilla
domine l’assiette du Mexicain avant la
malbouffe.
Les Mexicains sont des gens très
chaleureux. Nous pouvons dire que c’est un
peuple très sociable. Ils ont réussi à nous
intégrer dans leur école dès la première
journée. Les barrières superficielles aux
relations amicales telles que la beauté et la
popularité semblent moins présentes chez
les jeunes de notre âge. Dès le premier
contact, ils nous donnent le goût de les
connaître davantage.
Je me souviendrai toujours de mon voyage
au pays des palmiers. Il m’aura permis de
découvrir des personnes formidables qui
vivent dans un pays qui mérite d’être
connu.
Hasta pronto Mexico
Option musique
L’équipe des enseignants en musique
André, André, François et Victoria
Comme vous avez pu le constater dans la dernière édition de La Parentèle, de nombreuses
activités musicales étaient au programme pour l’année en cours. Outre les concerts, il y
avait bien sûr les compétitions. Voici donc les résultats de certaines de ces compétitions :
MARS—MusicFest Québec (Montréal)
♦
Harmonies Débutante, Junior et Senior : médaille d’or.
♦
Harmonie Intermédiaire : médaille de bronze. Jugement quelque peu sévère pour cette
dernière.
♦
Pour ce qui est de l’Harmonie Débutante, à noter que c’était la 1ère mention de cet
ordre depuis la création de cet ensemble et pour ce qui est du Junior, la 1ère en 3 ans.
Activités à venir :
AVRIL ( du 24 au 27 ):
♦ Heritage Festival à New York (Harmonie et Stage band Senior ainsi que le Jazz Vocal II)
MAI :
♦ 9 et 10 mai : Concerts de l’option au Mont-Saint-Sacrement
♦ 9 mai - Harmonies Junior et Intermédiaire
♦ 10 mai - Harmonies Débutante et Senior
♦
♦
du 15 au 17: MusicFest Canada à Ottawa (Harmonie Intermédiaire)
24 mai : Rassemblement d’harmonies scolaires « Viens Jouer Avec Nous » à la salle Albert-Rousseau
pour les Harmonies Débutante et Junior (concert de 16 h 30). Comme plus de 1000 élèves participent à
ce concert, nous vous conseillons de vous procurer vos billets dans les meilleurs délais si vous désirez y
assister (réseau billetech au coût de $22.00, tous frais inclus :
http://www.billetech.com/html/evinfo.htmI?CNTX=17445&l=FR&C=)
Félicitations à tous les élèves de l’option musique qui, grâce à leur discipline, leur implication au sein d’un ensemble et le travail assidu à
leur instrument, ont vu leurs efforts récompensés. Bonne chance pour les compétitions et prestations à venir!
Merci aux parents qui permettent par leur contribution financière de faire vivre à nos élèves ces activités de groupe stimulantes et
enrichissantes à tous points de vue. Un merci tout particulier à nos parents accompagnateurs!
Musicalement vôtres.