Reportage publicitaire - Centre de référence du Grand Montréal

Comments

Transcription

Reportage publicitaire - Centre de référence du Grand Montréal
Reportage publicitaire
INFORMER POUR AIDER DEPUIS 50 ANS
Lise Thibault
Gérald Tremblay
Lieutenant-gouverneur du Québec
Maire de Montréal
Quand une porte se ferme…
une fenêtre s’ouvre !
« En 50 ans de vie, le Centre de Référence du Grand Montréal
a apporté bien des lumières dans la vie des citoyens à la
recherche de solution à leur situation de vie, à leurs
problèmes, à leur questionnement, à leurs dépendances ou
à leur méconnaissance des ressources disponibles. Saluons
le mérite de ces femmes et ces hommes dévoués à ce
service... »
Michèle Thibodeau-DeGuire
Présidente et directrice générale
Centraide du Grand Montréal
Un travail formidable
« Je tiens à souligner le travail formidable accompli depuis
50 ans. Grâce à sa connaissance étendue du milieu communautaire, le Centre est devenu aujourd’hui un organisme
indispensable. Au moment où les problèmes sociaux se
complexifient, il est essentiel d’orienter adéquatement
les gens dans le besoin vers les nombreuses ressources
offertes. Centraide du Grand Montréal est fier d’avoir soutenu
son développement depuis toutes ces années. »
Message du maire
« À l’occasion du 50e anniversaire du Centre de Référence du
Grand Montréal, je suis heureux d’offrir mes meilleurs vœux
à toutes celles et tous ceux qui ont permis à cet organisme de
venir en aide à des milliers de personnes.
La Ville de Montréal est heureuse d’avoir contribué à
l’acquisition d’un bâtiment qui vous permettra de bénéficier
de meilleures conditions pour remplir votre mission si importante pour nombre de nos concitoyennes et concitoyens.
Encore Bravo ! Bon anniversaire ! »
Dans un monDe où l’approche
humaniste cèDe le pas à l’inDifférence
bureaucratique, offrir une véritable
information personnalisée représente
une valeur incontestable.
INFORMER POUR AIDER DEPUIS 50 ANS
UN
SERVICE
ESSENtIEL
Depuis 50 ans, le Centre de Référence du Grand Montréal a
répondu à près de 3 000 000 de demandes. Durant la première
année complète d’activité (1957-58), le Centre a reçu 1258
demandes. De nos jours, c’est annuellement près de 100 000
demandes par téléphone, par courriel, par télécopieur et par la
poste que le Centre traite. Un sondage de notoriété a confirmé
que 26 % de la population connaissait le Centre de Référence, fait
remarquable pour un organisme communautaire qui dispose de
peu de moyens pour faire connaître ses services, bien qu’il soit un
rouage essentiel de l’action sociale au sein de la collectivité.
Me Jean-Jacques Rainville
Dunton Rainville, avocats
Président du conseil du Centre de
Référence du Grand Montréal
Des informations pertinentes
Dans ce monde où nous sommes constamment bombardés
d’information de tous ordres, l’accès à un service téléphonique
gratuit d’information et de référence devient un outil important de promotion de la santé et du bien-être des individus.
Le personnel du Centre offre aux personnes qui appellent
des informations pertinentes et indique la façon d’obtenir
l’aide recherchée. Il permet également aux gens d’expliquer
leur situation problématique sans être jugés, et leur donne
l’encouragement nécessaire pour poursuivre les démarches
suggérées. Le personnel et les bénévoles du Centre orientent
vers l’organisme approprié toute personne qui cherche une
réponse à ses besoins.
Vital
« Je crois en l’importance du Centre pour notre collectivité.
Son rôle s’avère vital auprès de la population et du réseau des
affaires sociales. S’il n’existait pas, le gouvernement devrait
le créer. Le Centre a à son emploi des gens exceptionnels,
des personnes dévouées et ma tâche, en tant que président,
est de voir à ce qu’elles aient les bons outils pour continuer
leur mission. Depuis plus de 25 ans, mon cabinet collabore à
cette œuvre essentielle. »
Témoin privilégié
Pour orienter adéquatement, il faut bien connaître les ressources
du milieu. Depuis 50 ans, le Centre collige toutes les informations
sur les différents groupes et services communautaires. De par
son rôle social et son ouverture sur la société, le Centre est un
témoin privilégié de l’évolution des besoins de la population et
des ressources mises en place par l’État ou la collectivité pour
y répondre.
Des personnes vulnérables
Dans l’ensemble, les statistiques du Centre reflètent les
préoccupations et les besoins d’une population aux prises avec
des problèmes d’isolement et de précarité d’emploi. L’année
dernière seulement, le tiers des demandes provenaient de
personnes vulnérables ne sachant où s’adresser. Ces gens sont
à la recherche active d’une solution et le Centre les a dirigés au
bon endroit.
Informer pour aider
514 527-1375
Centraide
du Grand Montréal
Santé • Bien-être • Aide financière • Travail
www.info-reference.qc.ca
[email protected]
INFORMER POUR AIDER DEPUIS 50 ANS
IL Y A
50 ANS
Le développement des Centres de référence est
depuis le début du XXe siècle un facteur marquant
dans l’humanisation des grandes villes nordaméricaines (Boston, New York, Los Angeles).
La fondation, le 15 octobre 1956, du Centre de
Référence du Conseil des Œuvres de Montréal
était ainsi directement reliée à la complexité
des structures sociales dans le domaine du
bien-être social. La création de ce nouvel
organisme était l’une des conséquences logiques de l’accroissement des problèmes sociaux
engendrés par l’industrialisation et l’urbanisation
de la population montréalaise. Montréal devenait
ainsi la troisième ville canadienne après toronto
et Vancouver à disposer de ce service.
Mme Jeannine Boyer organisa le nouveau service
et le dirigea pendant 33 ans avec le dévouement,
l’énergie et l’audace des bâtisseurs. En 1961,
l’équivalent anglophone du Centre est fondé
par le Montreal Council of Social Agencies
pour desservir sa clientèle. En 1969, les deux
organismes fusionnent afin de créer le Centre
de Référence du Grand Montréal, un organisme
autonome et bilingue.
La décennie ‘70 voit la demande exploser :
les changements nombreux et rapides dans
la société font émerger
de nouveaux besoins et
de
nouvelles
attentes
dans la population. Entre
autres, la consommation de drogue suscite
beaucoup
d’inquiétude.
Au total, le chiffre de 50 000
demandes par année est
rapidement dépassé.
L’année 1989 représente
un tournant dans l’histoire
du Centre. Mme Lorraine Bilocq Lebeau en
devient la seconde directrice générale et elle
doit rapidement relever un défi majeur : éviter la
fermeture du Centre. Le Québec voit s’amorcer
une réforme en profondeur des services de santé
et des services sociaux. Le Centre vit une crise
financière majeure et sa direction doit mener
d’importantes négociations avec les bailleurs de
fonds (Centraide, gouvernement du Québec et
Ville de Montréal) pour assurer le financement de
l’organisme. Un plan stratégique est mis au point
et appliqué à la lettre : intégration du bénévolat
dans tous les départements, informatisation
de tous les services, gestion rigoureuse à
l’intérieur de paramètres financiers précis,
Le Centre dans les années 1980.
obtention de contrats de service pour des lignes
spécialisées, développement du département
des publications, etc. Mme Lebeau a mené avec
grande maîtrise toute cette opération puisque
l’équilibre financier a finalement été atteint et
maintenu, permettant au Centre de poursuivre
sa mission communautaire.
En 2005, le Centre réalise le dernier volet de son
plan stratégique en devenant propriétaire, par
l’entremise de sa Fondation, d’un immeuble pour
loger ses services et ceux d’autres organismes
communautaires. Une manière originale de célébrer avec éclat son jubilé !
tROIS FEMMES QUI ONt
MARQUÉ LE CENtRE
À gauche, la fondatrice du Centre, Jeannine Boyer, directrice de 1956
à 1989. Au centre, Catherine M. Hooper, membre du conseil d’administration depuis 1978 et présidente de 1982 à 1994 ; elle fut aussi
membre fondateur de la Fondation du Centre, ainsi que sa présidente de 1983 à 1994. Et à droite, la directrice actuelle, Lorraine Bilocq
Lebeau, en poste depuis 1989. Cette photo date des années ‘90.
INFORMER POUR AIDER DEPUIS 50 ANS
INFORMER POUR AIDER
« Informer pour aider », telle est la mission du Centre de Référence
du Grand Montréal depuis plus de 50 ans. L’organisme offre ses
services gratuitement à la population de l’île de Montréal, de Laval,
d’une grande partie de la Rive-Sud et de la Rive-Nord. De plus les
services spécialisés du Centre desservent tout le Québec.
Le Centre travaille sans relâche afin que
toutes ses interventions témoignent du plus
grand respect de la dignité humaine, du souci
constant de protéger les personnes vulnérables
et du respect intégral des renseignements
Le Centre est devenu un pilier dans le domaine difficultés financières, problèmes de santé, personnels et de la vie privée des dizaines de
de l’info-référence et est reconnu comme une voilà quelques exemples des demandes milliers de personnes qui lui font confiance
chaque année.
source d’information particulièrement fiable reçues chaque jour au Centre.
par les différents intervenants qui traitent des
grandes problématiques sociales.
tous les appels reçus demeurent strictement
confidentiels. Pour le Centre, « Informer pour
aider » signifie établir la communication entre
la personne et le service le mieux à même
de répondre adéquatement à la demande.
Le service est offert en français et en
anglais. Plus de 15 % de la clientèle du Centre
est allophone.
Violence conjugale, problème de consommation, difficultés avec les enfants,
UN
SERVICE
SUPER
EFFICACE
L’efficacité du Centre
de Référence du Grand
Montréal repose sur les
caractéristiques suivantes :
Ici, dans les années 70.
GuicheT unique :
un accès à l’ensemble des services
sociaux, gouvernementaux et de santé.
AiDe cibLée :
le personnel et les bénévoles du Centre
sont formés pour obtenir des appelants
l’information requise, pour comprendre
leurs problèmes et pour trouver la
meilleure aide possible.
conTAcT peRsonneL :
il n’y a pas de boîte vocale, une personne
répond et prend le temps nécessaire
pour écouter et bien comprendre les
besoins exprimés.
Accès fAciLe :
le Centre peut être rejoint
par téléphone : (514) 527-1375,
par télécopieur : (514) 527-9712 et par
courriel : [email protected]
INFORMER POUR AIDER DEPUIS 50 ANS
Jeannine Boyer
(1924-2007)
LA
PIONNIèRE
N’ESt PLUS
Le 7 février 2007, le Centre de
Référence du Grand Montréal perdait sa fondatrice, Mme Jeannine
Boyer, décédée après un long combat contre la maladie.
Née en 1924, Mme Boyer a été
comédienne pendant plusieurs
années avant de réorienter sa carrière dans le domaine syndical,
puis social. C’est à la demande de
la Fédération des œuvres de charité
canadiennes-françaises qu’elle a
fondé le Centre de Référence du
Grand Montréal le 15 octobre 1956.
Jeannine Boyer a été pendant
50 ans l’inspiratrice de la mission
du Centre : Informer pour aider.
Cette formule reflétait sa grande
compassion et son sens inné de
la justice sociale. Elle a aidé des
dizaines de milliers de Montréalais
durant sa carrière de 33 ans comme
directrice générale du Centre et
elle fut un témoin privilégié des
besoins de ses concitoyens avant
et pendant la mise en place de
l’ensemble des services sociaux
et communautaires dont nous
disposons aujourd’hui.
Photo Productions du Sixième
.
Sensibiliser , informer
et promouvoir de saines habitudes de jeu
La Fondation Mise sur toi a pour mission de sensibiliser et d’informer la population du Québec afin qu’elle
puisse prendre des décisions responsables et éclairées en vue de maintenir de saines habitudes de jeu.
À cette fin, la Fondation voit principalement à la mise en place et à l’amélioration continue d’outils de
sensibilisation telle la promotion de la ligne d’aide sur tous les produits de Loto-Québec.
La Fondation Mise sur toi est ainsi heureuse de souligner le 50e anniversaire du Centre de Référence du
Grand Montréal qui permet, entre autres, aux joueurs et à leurs proches de bénéficier en tout temps d’un
service d’écoute et de soutien téléphonique sur le jeu excessif.
Tous nos vœux de succès vous accompagnent pour encore cinquante ans au service de tous ceux qui ont
besoin d’être écoutés à un moment ou un autre de leur vie.
INFORMER POUR AIDER DEPUIS 50 ANS
LE
CONSEIL
Photo Gilles Savoie
D’ADMINIStRAtION
DU
CENtRE
De gauche à droite, assis : Mona Laflamme (Le Groupe Pro Santé) , Claude Roy, secrétaire (Société d’habitation du
Québec), Richard Leblanc (Banque Nationale du Canada), Denis Couture, cga , trésorier. Debout : Guy Dubreuil,
1er vice-président (Construction Cogerex), Me Jean-Jacques Rainville, président (Dunton Rainville), Micheline Groulx, directrice
des services financiers et informatiques , Jean-Claude Boisvert (Consultant en administration de programmes sociaux),
Lorraine Bilocq Lebeau, directrice générale, Dr Thomas G. Brown (Centre de recherche Hôpital Douglas).
Absents : Catherine M. Hooper, 2e vice-présidente et ex-présidente, et Tri Vu Truong (Groupe Sodexen).
l’excellente réputation Du centre n’est plus à faire. elle s’est acquise au fil Des
ans, Des milliers De DemanDes, De multiples recherches, D’innombrables Démarches et
Des réponses toujours généreuses. comme à peu près tous les montréalais, j’ai eu un
jour besoin De vos services pour guiDer une connaissance vers les bonnes ressources.
au nom De tous ceux qui ont obtenu l’assistance recherchée et l’espoir en prime,
je vous remercie très sincèrement et vous souhaite longue vie. »
Marcelle Lamarche, ex-directrice de Moisson Montréal
LE
CONSEIL
D’ADMINIStRAtION
FONDAtION
DU CENtRE
Photo Michel Cantin
DE LA
De gauche à droite, à l’avant-plan : Micheline Groulx, directrice des services financiers et informatiques , Lorraine Bilocq
Lebeau, directrice générale, Hélène Gauthier-Roy (Groupe Provencher Roy). À l’arrière-plan : Me Jean-Jacques Rainville
(Dunton Rainville), Me Scott Hughes (Monette, Barakett, Lévesque, Bourque & Pedneault), André Meloche, président
(Productions du Sixième), Pierre Y. Langlois c.a., Michel Plante c.a., trésorier. Absents : Yves Millette (Association canadienne
des compagnies d’assurances de personnes) et Alex Harper (Publications Anchor-Harper).
INFORMER POUR AIDER DEPUIS 50 ANS
L’ÉQUIPE
DU CENtRE DE
RÉFÉRENCE
DU GRAND MONtRÉAL
Micheline Groulx
directrice des
Services financiers
et informatiques
Mireille perrault
chef de bureau,
Accueil, achats et ventes
Monique cantin
directrice des
Communications
Janine sylvain Turgeon
coordonnatrice,
Info-Référence
christiane Trottier
Photos Valérie Blum, sauf celle de Mme turgeon, photo de Gilles Savoie
coordonnatrice,
Édition et Services
documentaires
hélène hamel
coordonnatrice,
Drogue : aide et référence
Jeu : aide et référence
Une partie de l’équipe du Centre de Référence.
INFORMER POUR AIDER DEPUIS 50 ANS
À LA
DIRECtION GÉNÉRALE
DEPUIS
Lorraine Bilocq Lebeau dirige le Centre depuis
1989. La Presse, qui la nommait « Personnalité
de la semaine » en 1996, disait à son sujet « qu’il
n’est pas de succès qui se mérite s’il n’est
construit sur l’excellence ».
18 ANS
Engagée au Centre de Référence du Grand
Montréal en 1971, elle y a bâti toute une
carrière : d’employée à la documentation
jusqu’à la direction générale. La liste de ses
accomplissements est longue : elle est l’âme du
Centre, le capitaine qui s’enquiert que chaque
appelant obtienne l’aide appropriée pour ses
enfants ou ses parents malades, que les droits
de chaque personne qui appelle soient défendus.
C’est à travers son humanité et son engagement
sans bornes à défendre les droits sociaux des
femmes et des concitoyens que le Centre est venu
en aide à des centaines de milliers de personnes
chaque année.
Elle s’est de plus impliquée dans une douzaine
d’organismes du domaine social et de la santé.
Mme Lebeau a reçu le « Prix Leadership 2002 », des
mains du lieutenant-gouverneur du Québec, Mme
Lise thibault, décerné par la Société canadienne
des directeurs d’associations du Québec en avril
2002. Mme Lebeau a également reçu une mention
d’honneur du « Mérite québécois de la Sécurité
civile » décernée par le ministre de la Sécurité
publique, M. Normand Jutras, en mai 2002. On
doit à cette administratrice chevronnée l’équilibre
financier et le maintien d’une gestion rigoureuse
qui permettent au Centre de se concentrer sur les
services à la communauté.
Aujourd’hui, ce qui la désole après tant d’années,
c’est la présence d’autant de pauvreté dans
une société si riche. « Il y a maintenant, ditelle, des banques alimentaires partout à Montréal, même dans des quartiers bien nantis ».
Elle est également préoccupée par le changement
sociétal d’importance qui s’amorce avec le
vieillissement de la population et la pénurie
croissante de main-d’œuvre.
Lorraine Bilocq Lebeau, directrice générale
gouvernement du Québec a établi CommunicationQuébec (aujourd’hui Services Québec) « nous
avons ajusté notre offre de services, dit-elle, pour
nous compléter au lieu de nous concurrencer. »
Dans le rapport annuel de l’organisme, elle
mentionne toujours où se manifeste un manque
criant de ressources. Ces dernières années, elle
a identifié cinq grands types de besoins :
•
•
•
•
•
L’usage de plus en plus généralisé de l’Internet
a créé une croissance des demandes reçues
au Centre par courriel. De même quand le
l’hébergement pour les personnes
en détresse;
le logement;
l’assistance financière pour les
personnes démunies;
les services psychosociaux particulièrement
pour les personnes violentes;
le transport et l’accompagnement
pour les personnes à mobilité réduite.
Reportage sur le Centre
dans les années ‘70.
10
INFORMER POUR AIDER DEPUIS 50 ANS
BÉNÉVOLE DANS L’ÂME
soyons là pour leur indiquer la voie
à suivre. »
« Oeuvrer au Centre de
Référence me permet d’aider
des centaines de personnes, des
adolescents, des personnes âgées,
des mères monoparentales, des
gens qui veulent faire valoir leurs
droits, des consommateurs, etc.,
c’est très gratifiant. Je sens vraiment que je leur viens en aide. »
Les bénévoles font partie
prenante de l’organisation du
Centre. tous les services bénéficient de leur présence. Ils sont une
quinzaine à avoir donné plus de
1700 heures de leur temps en
2005-2006, sans compter les nombreux professionnels qui ont rendu
service au Centre à titre gracieux.
Gabrielle Benoît est une
bénévole dans l’âme. À l’aube de
ses 80 ans, elle se dévoue encore
à une cause à laquelle elle croit
Les bénévoles reçoivent
fermement et qui correspond à
une formation préalable à leur
ses valeurs. Membre des Sœurs
collaboration et ils œuvrent de
de Sainte-Anne, elle s’est d’abord
pair avec un employé du Centre.
Photo Productions du Sixième
Gabrielle Benoît
consacrée à l’enseignement pen« Les bénévoles sont essentiels
dant 30 ans, dont deux ans en Haïti, puis en 1977, besoins sont immenses, nous communiquons au Centre, confirme Mme Lorraine Bilocq Lebeau,
elle est devenue employée du Centre. Elle a décidé avec toutes les classes de la société, parfois la directrice générale. Ils sont pour nous, de par
de prendre sa retraite à 65 ans et de devenir pour des choses simples. Les gens ignorent trop leur expérience diversifiée, une grande source
bénévole 2 jours par semaine. « Vous savez, les souvent où s’adresser et c’est important que nous d’inspiration. »
50
ans
Félicitations
au
Centre de Référence du Grand Montréal
pour son
e
50 anniversaire

Transformer. Exceller.
Alimenter. Concurrencer.
Rentabiliser.
www.deloitte.ca
La Compagnie Meloche inc.
3125, boul. Saint-Charles, KIRKLAND (Québec) H9H 3B9
Téléphone: (514) 695-3395 • Télécopieur: (514) 695-2316
Construction et entretien de routes
Agrégats • Asphalte • Béton • Produits de béton centrifugé
Félicitations
au
Centre de Référence
du Grand Montréal
a
e
sair
50
e
er
pour son
n niv
Impression commercial,
magazines, catalogues, éditions,
affiches, dépliants, brochures, etc.
PRODUCTIONS DU SIXIÈME inc.
Communication multimédia
pour l’entreprise
420, rue Notre-Dame Ouest
Bureau 601
Montréal (Québec) H2Y 1V3
Téléphone: (514) 288-2866
Télécopieur: (514) 285-5596
www.sixieme.com
[email protected]
Visitez notre site Internet pour connaître l’ensemble de nos services
www.lebonfon.com
2523, Blvd. Chomedey
Chomedey, Laval
H7T 2R2
Tél.: 514-907-4793
Télec.: 450-686-8660
11
INFORMER POUR AIDER DEPUIS 50 ANS
DES
PUBLICAtIONS
UNIQUES
L’information colligée par le Centre de Référence du Grand Montréal depuis
50 ans est constamment mise à jour. Le Centre publie cinq (5) Répertoires
spécialisés de grande qualité qui constituent des outils de travail uniques et
incomparables pour les intervenants qui les utilisent.
RépeRToiRe Des seRvices
coMMunAuTAiRes Du GRAnD MonTRéAL
Ce volume bilingue reconnu comme « la bible du
service social » en est à sa 20e édition. Il compte
quelque 3000 entrées et témoigne d’une vision à
jour des services sociocommunautaires du Grand
Montréal avec le site Internet et le courriel des
différents organismes inscrits. Plusieurs index facilitent la recherche, dont l’index de repérage
géographique et l’index des organismes ayant des
langues de service autres que les langues officielles.
RépeRToiRe Des RessouRces
ALiMenTAiRes pouR peRsonnes à fAibLe
Revenu Du GRAnD MonTRéAL
Les ressources de dépannage alimentaires sont
répertoriées dans ce guide selon le territoire desservi: aide aux achats et groupes d’achats, cuisines
collectives, dépannage, magasins-partage, etc.
La 5 e édition a été publiée à l’hiver 2007.
RépeRToiRe De GRoupes D’enTRAiDe
DAns Le GRAnD MonTRéAL
Ce guide donne les références de trois types de groupes,
ceux d’entraide proprement dite mais également les
groupes de soutien et les groupes de thérapie. La 7e
édition est en préparation.
RépeRToiRe Des RessouRces
coMMunAuTAiRes pouR peRsonnes
iTinéRAnTes DAns Le GRAnD MonTRéAL
Cet outil précieux contient la description détaillée
des principales ressources en mesure d’aider les
personnes itinérantes, selon leurs besoins particuliers.
La 8e édition est disponible depuis 2006.
RésiDences pRivées pouR peRsonnes
âGées AuTonoMes DAns Le GRAnD
MonTRéAL
Ce guide décrit un grand nombre de résidences privées
du territoire et a été conçu pour les personnes âgées
autonomes afin de faciliter leur choix d’une résidence.
La 27e édition de ce répertoire est en préparation.
1
INFORMER POUR AIDER DEPUIS 50 ANS
Toxicomanie et jeu excessif
Des
seRvices pouR TouT
L’expertise du Centre de Référence du
Grand Montréal s’est avérée très utile pour
la mise sur pied de lignes spécialisées
devant répondre à des clientèles précises
pour des problèmes trop réels dans notre
société : la toxicomanie et le jeu excessif.
Dans une société où la DemanDe D’aiDe
Dépasse largement l’offre De service, Donner
accès rapiDement à la bonne information
Devient vite un actif irremplaçable.
Drogue :
aide et
référence
Depuis le 27 avril 1992, Drogue : aide et référence
offre information, référence ainsi qu’écoute
et soutien aux personnes concernées par la
toxicomanie à travers tout le Québec. Accessible
24 heures par jour et sept jours par semaine,
le service téléphonique spécialisé est bilingue,
gratuit, anonyme et confidentiel.
Jacques Jobin, Éditronic
Depuis plusieurs années déjà, le Centre constatait
l’ampleur de la problématique et n’a donc pu que
souscrire en 1992 à la décision du ministère de la
Santé et des Services sociaux de faciliter l’accès
aux services pour les milliers de personnes
touchées de près ou de loin par l’abus d’alcool
et d’autres produits psychotropes. Cette ligne
téléphonique demeure donc pour le Centre une
occasion de pousser plus avant son expertise tout
en demeurant fidèle à sa mission. En quinze ans,
Drogue : aide et référence est venu en aide à plus
de 400 000 personnes.
Le site internet de Drogue :
aide et référence peut être consulté
en français et en anglais
à l’adresse :
www.drogue-aidereference.qc.ca.
par téléphone : (1) -
ou le 1 00 -.
INFORMER POUR AIDER DEPUIS 50 ANS
Le
québec
En 1999, l’Association des Intervenants en toxicomanie du Québec décernait le prix UbaldVilleneuve à Drogue : aide et référence. Ce prix soulignait l’initiative du Centre de Référence,
l’aspect novateur du service téléphonique, son implication dans la communauté et dans le
réseau des services aux personnes toxicomanes. Ce prix témoigne de façon éloquente de la
qualité du travail des intervenants et des bénévoles qui œuvrent au Centre.
Jeu :
aide et
référence
À l’automne 1993, le gouvernement du Québec
créait le premier casino et mettait en place
diverses mesures de protection des joueurs,
dont le service téléphonique spécialisé Jeu :
aide et référence. Né du besoin de sensibiliser
la population au risque que le jeu ne reste
pas toujours un jeu, le service est rapidement devenu la référence en termes de
recherche d’aide concernant la problématique
du jeu excessif.
Jeu : aide et référence est un service téléphonique sur le jeu excessif qui offre écoute et
soutien, information, ainsi que référence vers
les ressources en lien avec cette problématique.
Le service est accessible 24 heures par jour
et 7 jours par semaine, gratuitement et ce, à
travers tout le Québec depuis le 15 novembre
1993. Les intervenants répondent à plusieurs
types de besoins, allant d’une réflexion
éclairée sur les habitudes de jeu, jusqu’aux
coordonnées d’une ressource spécialisée dans
le traitement du jeu pathologique, en passant
par le soutien empathique lors de moments
de grande détresse ainsi que la mise en lien
avec une ressource spécialisée en situation
de crise ou d’urgence suicidaire. Le caractère
anonyme et confidentiel des communications
permet à chacun des appelants d’exprimer
l’inexprimable sans craindre d’être identifié.
par téléphone : (1) -010
1 00 1-010 ou le 1 sos-JeuX
www.jeu-aidereference.qc.ca
1
1
INFORMER POUR AIDER DEPUIS 50 ANS
11
LA FONDAtION,
UNE AIDE PRÉCIEUSE
La Fondation du Centre de Référence du
Grand Montréal a acquis et transformé en
2005 un édifice désaffecté en un centre pour
organismes communautaires dans un quartier
en pleine revalorisation. « Nous avons fait nos
devoirs, explique André Meloche, son président,
pour constater que ce pouvait être une solution
à long terme pour assurer la pérennité du
Centre. En faisant les démarches pour financer
l’acquisition, j’ai réalisé combien le travail du
Centre était apprécié, tout le monde voulait
nous aider. J’ai été impressionné ! »
La Fondation a recueilli 120 000 $ pour ce
projet et le gouvernement du Québec et la Ville
de Montréal ont versé 400 000 $. Le Centre
a emménagé dans ses nouveaux locaux le
30 avril 2005. M. Meloche a rendu hommage à
son prédécesseur et aujourd’hui vice-président
du Centre, M. Guy Dubreuil, architecte, qui
a assuré bénévolement la surveillance des
travaux de rénovation. Différents professionnels ont aussi collaboré bénévolement à la
réalisation de ce grand projet.
Depuis sa création en 1983, le Centre
fait également appel à sa Fondation pour
l’acquisition d’équipements. La Fondation assure notamment le renouvellement du parc
informatique du Centre.
LE «
»,
UN JOUR
PEUt-êtRE ?
Après le 911, le 411 et le 611, Toronto,
Calgary, Edmonton et deux autres
villes de l’Ontario utilisent maintenant le numéro à trois chiffres
« 211 » pour contacter leur centre
de référence local. Ce type d’accès
existe aussi dans plus de la moitié
des villes des États-Unis.
À Montréal, le Centre de Référence
est très intéressé par ce projet de
développement majeur, mais la question du financement demeure très
problématique. Les villes de Québec
et de Vancouver sont également à
la recherche de financement pour
mener à bien ce projet.
Il y a bien sûr de l’équipement à
acquérir, mais aussi une qualité
de service à maintenir. Car là où le
« 211 » a été introduit, la demande
a littéralement explosé et il faut
le personnel nécessaire pour y
répondre. « Nous avons besoin
d’appuis pour un tel projet, indique
Lorraine Bilocq Lebeau, directrice
générale. Nous allons former un
comité consultatif sur la question. »
André Meloche
Guy Dubreuil
Productions du Sixième
Président de la Fondation du Centre de
Référence du Grand Montréal
Construction Cogerex
Vice-président du Centre de
Référence du Grand Montréal
Un dossier à suivre…
Les pRobLéMATiques sociALes vous pRéoccupenT ?
En devenant membre honoraire de la Fondation du Centre de Référence du Grand Montréal,
vous aidez près de 100 000 de vos concitoyens chaque année.
OUI, JE DEVIENS MEMBRE HONORAIRE !
MERCI DE VOTRE GÉNÉROSITÉ !
Montant d’adhésion annuelle :
Un reçu de charité sera émis sur
réception de votre contribution.
50 $ : Membres individuels et/ou Organisme sans but lucratif
100 $ : Organisme ou Entreprise
3155 Hochelaga, bureau 101
Montréal, (Québec) H1W 1G4
téléphone : 514 527 1375
télécopieur : 514 527 9712
www.info-reference.qc.ca
[email protected]
Organisme enregistré de charité :
11892 2376 RR0001
Mode de versement :
Chèque ci-joint libellé au nom de la Fondation du Centre de Référence du Grand Montréal
Facturez-moi _______ $
Nom :
Compagnie :
Adresse:
Ville :
Province:
téléphone :
télécopieur :
Courriel :
Code Postal :
MONTRÉAL
LAVAL
LONGUEUIL
JOLIETTE
LA PASSION DE SERVIR
pour le Centre de Référence du Grand Montréal, c’est
d’accompagner les citoyens depuis plus de 50 ans dans la
recherche des ressources communautaires qui répondent à
leurs besoins.
pour Dunton Rainville, c’est d’accompagner les administrations
privées ou publiques dans leur recherche constante de l’efficacité
et de l’excellence.
Dunton Rainville est fière d’appuyer le Centre de Référence du
Grand Montréal depuis plus d’un quart de siècle.
LA FORCE D' UNE PASSION
514.866.6743
www.duntonrainville.com
Jacques Jobin, Éditronic