EDM3555

Comments

Transcription

EDM3555
 Plan de cours
Université du Québec a Montréal
École des médias
Cours : EDM 3555-10
Rhétorique des médias interactifs
Session : Hiver 2015
Professeur : Dany Beaupré
514-987-3000 ext 5077
[email protected]
Local : R-R110 (à moins d’avis contraire) http://etudmi.uqam.ca/edm3555/
Note préliminaire
Le présent plan de cours s’inspire en partie des travaux de Louis-Claude Paquin, professeur à l’École des médias,
qui a étudié la rhétorique des médias interactifs depuis plus de 15 ans. J’ai assisté M. Paquin à la barre du cours,
comme remplaçant et soutien pédagogique, depuis les tout débuts. Je lui suis grandement reconnaissant de mettre à
notre disposition son riche corpus, témoin de sa longue expérience d’observation des médias numériques.
.d b.
Descripteur
Ce cours aborde la rhétorique d'un point de vue communicationnel. Suite à un survol historique,
la rhétorique sera utilisée comme cadre d'analyse des médias interactifs afin d'en cerner
davantage la spécificité : genèse et composantes. On y verra l'emploi de figures telles que: la
métaphore dans la constitution des interfaces, la métonymie en tant que stratégie de
représentation iconique, etc. Analyse par différenciation entre trois formats dominants: machine a
contenu, univers immersif et réalité augmentée. L'interactivité et les impacts sur la réception.
Objectifs généraux
• Développer une posture et un discours critique face aux médias interactifs, à leurs interfaces,
ainsi qu’aux scénarios et expériences proposés par ceux-ci;
• explorer des contenus multimédia originaux, particulièrement dans le domaine de
la scénographie interactive, des médias immersifs et du divertissement interactif;
• dépasser une appréhension « techniciste » ou « impressionniste » du media interactif.
Objectifs spécifiques
• Mieux connaître le média interactif dans ses diverses manifestations;
• développer une habileté à analyser et critiquer des créations interactives;
• pouvoir tirer profit de ces analyses ultérieurement dans une pratique de création et de
conception.
Formule d'enseignement
En alternance :
•
•
•
•
•
présentations magistrales;
visionnements;
exercices d’analyse en classe;
présentations orales par les étudiants et étudiantes ;
conférence(s).
Matériel pédagogique suggéré (non-obligatoire)
Livre : Paquin, Louis-Claude, Comprendre les médias interactifs, Isabelle Quentin éditeur,
Montréal 2006.
Une bibliographie sera également disponible sur le site WEB du cours.
Évaluation
TP1. Atelier de familiarisation en classe : 15%
•
•
•
•
•
Équipes de 4 à 5 personnes;
décrire la structure, déterminer le genre et identifier quelques figures;
rédiger un court compte rendu (maximum 2 pages) à remettre la semaine suivante;
critères : compréhension de la notion de figure (identification de 2 ou 3 figures), qualités
rédactionnelles;
remise le lundi 16 février 2015.
TP2. Exposé en classe ; analyse de deux créations interactives liées par la thématique, la
structure, la nature de l’expérience ou le un gameplay original: 25%.
•
•
•
•
•
•
En équipe ; minimum 2, maximum 3 personnes;
les exposés auront lieu à chaque cours à compter du 9 mars 2015 (semaine 9) ;
mise en contexte et présentation des productions;
identifier le genre et la structure de chacune;
présenter et illustrer au moins 10 figures de rhétorique et/ou archétypes;
différences et similarités avec d’autres créations du même genre. •
L'exposé qui ne doit pas dépasser 15 minutes est évalué selon les critères suivants :
• connaissance de l’objet et aisance dans la manipulation (5%);
• qualité de la présentation (structure, clarté, originalité) (10%);
• pertinence du propos (10%); • un document résumant la présentation doit être remis au professeur.
2
TP3. examen final sur les notions communiquées dans le cours et les lectures imposées s’il y a
lieu : 30%
•
•
•
l’examen a lieu en classe;
composé de QCM, vrai ou faux et 2 ou 3 questions à développement;
date de l’examen : 20 avril 2015.
TP4. - analyse rhétorique, herméneutique, archétypale ou symbolique d’une oeuvre interactive
majeure, importante ou particulièrement originale: 30%.
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
En équipe ; minimum 2, maximum 3 personnes ;
Contextualisation;
genre et structure;
présentation du contenu;
esthétique et figures visuelles;
esthétique et figures sonores;
types et figures d’interactivité;
archétypes, symboles, morphologie narrative (s’il y a lieu);
commentaire critique;
date limite le mercredi 22 avril 2015 à 23h59.
Le document, d’au moins 5 pages de texte à double interligne, peut comporter des illustrations en
annexe. Il est évalué selon les critères suivants :
•
•
•
respect des consignes (10%);
qualité de l’analyse (dépasser la simple description) (10%) ;
qualités rédactionnelles (style, orthographe, etc.) (10%).
Orthographe et retards
Une pénalité de 0,2 % par faute d’orthographe ou de syntaxe est appliquée jusqu’à concurrence de
5 % de la note finale totale. La règle s’applique à tout contenu textuel, peu importe le support
utilisé (papier ou électronique).
Retards : 1 % de la note totale est déduite par jour de retard.
3
Calendrier des activités (sujet à modifications)
Semaine 1 – 12 janvier
Présentation du plan de cours. Survol des notions.
Entente d’évaluation.
Semaine 2 – 19 janvier
Technologie et structure technicienne des médias. Présentation schématique de l’organisation
structurelle des technologies médiatiques. Conditions techniques du média interactif.
Convergence technologique.
Semaine 3 – 26 janvier
Distinctions entre technologies numériques, technologies de l’information et des communications
(TIC) et médias interactifs. Qu’est-ce que l’interactivité ? Considérations terminologiques.
Semaine 4 – 2 février
Recherche, méthode et structure rédactionnelle. Recherche dans les bases de donnée, travail en
bibliothèque.
Semaine 5 – 9 février
Considérations épistémologiques. L’approche rhétorique I : notions de structure, de genre, de
figure. Atelier de familiarisation à l’analyse en équipe de 5.
Semaine 6 – 16 février
Machines a contenu, ergonomie des interfaces, hypermédia. Cartes conceptuelles.
Possibilité de conférencier.
Semaine 7 – 23 février
Automate, spectacle et ludification.
L’approche rhétorique II
Semaine 8 – 2 mars
Semaine de relâche.
Samedi 1er mars : présentation du projet Onor, à l’UQAM sur la Place Pasteur, à l’occasion de
la nuit blanche et de la clôture du festival Montréal en lumières.
Semaine 9 – 9 mars
Un retour rhétorique sur la présentation de Onor.
La scénographie interactive I : l’investissement de l’espace.
Présentations étudiantes de productions/œuvres multimédia I.
Semaine 10 – 16 mars
La scénographie interactive II : les arts médiatiques
Présentations étudiantes de productions/œuvres multimédia II.
4
Semaine 11 – 23 mars
La réalité augmentée, univers immersifs, effet de présence.
L’approche herméneutique I : médias, archétypes et symbolique.
Présentations étudiantes de productions/œuvres multimédia III.
Semaine 12 – 30 mars
L’approche herméneutique II : multimédias, archétypes et symbolique.
Présentations étudiantes de productions/œuvres multimédia IV.
Semaine 13 – 6 avril
Congé pascal.
Peaufinage des concepts ; autres exemples et exercices d’analyse.
Présentations étudiantes de productions/œuvres multimédia V.
Semaine 14 – 13 avril
Présentations étudiantes de productions/œuvres multimédia VI.
Compléments méthodologiques. Tutorat.
Semaine 15 – 20 avril
Présentations étudiantes de productions/œuvres multimédia VII (au besoin).
Tutorat.
Examen final (90 minutes).
5
Modalités institutionnelles d’évaluation
Tableau des conversions en notation littérale*
A+ : 95 à 100 %
A : 90 à 94 %
A- : 85 à 89 %
> Excellent
B+ : 82 à 84 %
B : 78 à 81 %
B- : 75 à 77 %
> Très bien
C+ : 72 à 74 %
C : 68 à 71 %
C- : 65 à 67 %
> Bien
D+ : 62 à 64 %
D : 60 à 61 %
E : 0 à 59 %
> Passable ou Échec (E)
Ce tableau correspond au barème de conversion de l’École des médias et a été approuvé en assemblée. Par
ailleurs, la moyenne d’un groupe-cours qui se situerait entre B et B+ doit être interprétée comme étant
représentative de la norme.
PLAGIAT
Règlement no 18 sur les infractions de nature académique
Tout acte de plagiat, fraude, copiage, tricherie ou falsification de document commis par une étudiante,
un étudiant, de même que toute participation à ces actes ou tentative de les commettre, à l’occasion
d’un examen ou d’un travail faisant l’objet d’une évaluation ou dans toute autre circonstance,
constituent une infraction au sens de ce règlement.
La liste non limitative des infractions est définie comme suit :
•
la substitution de personnes ;
•
l’utilisation totale ou partielle du texte d’autrui en le faisant passer pour sien ou sans indication de
référence ;
•
la transmission d’un travail pour fins d’évaluation alors qu’il constitue essentiellement un travail qui
a déjà été transmis pour fins d’évaluation académique à l’Université ou dans une autre institution
d’enseignement, sauf avec l’accord préalable de l’enseignante, l’enseignant ;
•
l’obtention par vol, manœuvre ou corruption de questions ou de réponses d’examen ou de tout
autre document ou matériel non autorisés, ou encore d’une évaluation non méritée ;
•
la possession ou l’utilisation, avant ou pendant un examen, de tout document non autorisé ;
•
l’utilisation pendant un examen de la copie d’examen d’une autre personne ;
•
l’obtention de toute aide non autorisée, qu’elle soit collective ou individuelle ;
•
la falsification d’un document, notamment d’un document transmis par l’Université ou d’un
document de l’Université transmis ou non à une tierce personne, quelles que soient les circonstances ;
•
la falsification de données de recherche dans un travail, notamment une thèse, un mémoire, un
mémoire-création, un rapport de stage ou un rapport de recherche.
Les sanctions reliées à ces infractions sont précisées à l’article 3 du Règlement no 18
Pour plus d’information sur les infractions académiques et comment les prévenir :
www.integrite.uqam.ca
6