LE LIMA LAMA - Académie Française d`American Kenpo AKKI

Comments

Transcription

LE LIMA LAMA - Académie Française d`American Kenpo AKKI
AMERICAN KENPO ET HAWAIIAN KENPO
MAGAZINE
N°9 DECEMBRE 2009
SPIRIT
DOSSIER SPECIAL
Le LIMA LAMA
MAITRE DU KENPO
Le maître Angel GARCIA
PRINCIPES DU KENPO
Le concept des cadrans
en American kenpo
REPORTAGE
Le kenpo et le Jeet Kune Do
ZOOM SUR…
Les armoiries du
Kajukenbo
ANALYSE TECHNIQUE
Les techniques de Trapping
en American kenpo
PRATIQUANT
DU MOIS
Ludovic BAILLET
Angel GARCIA
SOLDADO
kenpospirit[email protected]
www.kenpoweb.com
sommaire
3 EDITORIAL
Par Belmond Moukoudi
4 DOSSIER SPECIAL
Le Lima Lama
9 LE MAITRE DU MOIS Le maître Angel GARCIA
12 PRINCIPE DU MOIS Le concept des cadrans et de la ligne
centrale en American Kenpo
15 REPORTAGE Le kenpo et le Jeet Kune Do
21 ZOOM SUR…
Les armoiries du Kajukenbo
23 LE PRATIQUANT DU MOIS
Ludovic BAILLET
29 ANALYSE TECHNIQUE DU MOIS Les techniques de
Trapping en American kenpo
32 KENPO NEWS
Séminaires/Stages d’American kenpo et kenpo
Hawaiien passés et à venir
Mais aussi…
les bonnes adresses
3
Edito
Bonjour ,
"L'esprit" du kenpo, est un élément foncièrement mis en avant dans ce magazine: cet
"esprit", est l'un des aspects les plus caractéristiques de cet Art qui sort des sentiers
battus.
Les pratiquants de cette branche du Kenpo, mettent en avant la notion d'appartenance à
une même grande famille: la famille dans sa conception Hawaiienne: Ohana.
Cette notion très développée en Kajukenbo, existe également dans une moindre
mesure, au sein des kenpo américains.
C'est pourquoi, au risque de se répéter, il est essentiel que l'ensemble des instructeurs
de ces Arts, se sentent libres d'écrire dans les colonnes de ce magazine, qui appartient à
la communauté francophone de ces systèmes de combat.
Saluons d'ailleurs ici l'initiative des représentants du kajukenbo français, messieurs
Luis et Joe Diaz, qui ont déjà acceptés d'apporter activement leur collaboration à la
rubrique "le pratiquant du mois".
Il y a quelques mois, l'instructeur Francois Calcus de Belgique, nous avait proposé un
article sur les formes de l'american kenpo.
Ce mois-ci, nous aurons donc le plaisir de faire la connaissance de Ludovic Baillet
pratiquant du kajukenbo, qui viendra nous parler de sa passion pour le kajukenbo.
Nous irons aussi à la découverte du Lima Lama, un système peu connu, mais cousin du
kenpo Hawaiien.
Nous jetterons un petit coup d'oeil aux armoiries du kajukenbo, et irons à la rencontre
d'un des plus grands maîtres actuels du kajukenbo, Angel Garcia Soldado d'Espagne.
Le système de combat du célèbre Bruce Lee, sera également évoqué ici, dans les
rapports qu’il entretient avec le kenpo.
Nous analyserons également les concepts des cadrans et de la ligne centrale dans ce
numéro.
Puis, nous irons à la découverte d'un arsenal technique ignoré des néophytes: les
techniques de trapping au sein du kenpo.
Pour finir, en ce mois de décembre marqué par les fêtes de fin d'année, nous vous
souhaitons à vous et aux vôtres, de très bonnes fêtes de fin d'année, et rendez-vous dès
janvier 2010 pour de nouvelles fraîches
Bonne lecture à tous.
Rédacteur en chef et concepteur
Belmond Moukoudi
[email protected]
www.kenpoweb.com
kenpo Spirit Magazine
N°9 DECEMBRE 2009
3
DOSSIER SPECIAL
LE LIMA LAMA
Le Lima Lama ou Limalama, est un système de combat américain, d'origine
Hawaiienne et polynésienne (ci-dessus, les armoiries du Lima Lama).
Il fut crée par le grand-maître Tino Tuilosega, à partir de ses nombreuses et
diverses connaissances en arts martiaux.
Cet Art, est classé dans la grande famille des Kenpo de la branche
Hawaiieenne, du fait des nombreuses similitudes et influences techniques
qu'il a subi.
Le terme "Lima Lama", signifie : "La main de la sagesse".
Les origines du système
Comme c'est bien souvent le cas, le Lima Lama est né de la volonté d'un
homme: le maître Tino Tuilosega- de structurer l'ensemble de ses
connaissances en arts martiaux, au sein d'un système de combat
spécifique. Il fonde son Art au milieu des années 50.
kenpo Spirit Magazine
N°9 DECEMBRE 2009
4
Il s'agit d'un système de combat
moderne, qui puise ses racines au
sein d'une tradition martiale
ancienne.
Les techniques traditionnelles de
cet Art se retrouvent dans la culture
guerrière des îles polynésiènnes et
Samoa.
Ces arts de combat renvoient à des
techniques redoutables, allant du
combat à mains nues au combat
avec armes blanches
traditionnelles.
D'autre part, de nombreux éléments
techniques puisent leurs sources
dans d'autres systèmes martiaux
tels que: le kenpo hawaiien, et le
kung fu chinois.
Histoire martiale du maitre
Tuilosega et influence:
Le maître Tuilosega fondateur du
Lima Lama (photo cicontre), après
l'apprentissage dans sa jeunesse
des arts de combats ancestraux, va
plus tard s'initier à d'autres
systèmes de combat tels
que:
La boxe anglaise, le kenpo, et le
kung fu.
La boxe anglaise: le maître
Tuilosega, va pendant des années
participer à des championnats
amateurs de boxe anglaise, durant
lesquels, il remportera de
nombreuses victoires.
Il sortira également vistorieux de
nombreux combats de rue.
Pratiquant de kung fu Wu Chu chinois, il
obtiendra le titre de maitre dans le style
des cinq animaux de Shaolin.
Au début des années soixante, il
obtiendra une ceinture noire du maître
Ed Parker, le fondateur de l'american
kenpo.
Il fit durant cette période, de nombreux
échanges techniques avec des experts
de kenpo.
De l'ensemble de cette connaissance et
de ses expériences en combat de rue,
naîtra, le Lima Lama.
kenpo spirit magazine
N°9 DECEMBRE 2009
5
Caractéristiques techniques
Le Lima Lama peut de part ses
caractéristiques techniques, être
classé dans la grande famille des
Kenpo Hawaiiens.
Il se caractérise comme ceux-ci par
un attachement particulier aux
techniques de frappes simples,
enchainées à grande vitesse, sur
les zones vitales de l'adversaire.
Les situations d'agression y sont
particulièrement étudiées
(provenant surement de
l'expérience du combat de rue de
son fondateur).
Les enchainements sont bien
souvent liés entre-eux.
Même si on peut lui reconnaître une
identité propre, on y trouve
cependant de grandes similitudes
avec le kenpo hawaiien donc il est
cousin tels: vitesse d'exécution,
économie de mouvement, fluidité,
explosivité. Malgré ses nombreux
liens modernes avec certains
système de combat issu d’Hawaii,
et en particulier le Kenpo, il est
essentiel de préciser que cet Art tire
néanmoins sa spécificité dans son
intégration de techniques de
combat issus des traditions
martiales des îles Polynésiennes.
Il est considéré comme une
synthèse de 13 systèmes de
combat issus des Arts Hawaiiens et
de l’île de Samoa.
On trouve dans cet aspect, de
nombreuses techniques destinées à
briser les membres de l’adversaire,
mais aussi des mouvements
fouettés des mains, et des
techniques fluides de projection.
De nombreuses formes techniques,
codifient ces enchaînements de
techniques particulièrement
dangereuses, combinant des
mouvements de rupture des
membres (issus de l’Art du LUA) et
d’attaque des zones
vitales chez l’adversaire.
On y trouve aussi un travail
important du bâton et du couteau de
combat influencé sûrement par les
techniques de combat des arts
martiaux philippins.
Enfin, le combat contre plusieurs
adversaires est mis en avant. De ce
fait, les méthodes de combat au sol
ne sont pas privilégiés: ils ne
consistent qu’à permettre au
pratiquant de se replacer
rapidement en position verticale
pour pouvoir le cas échéant faire
face à plusieurs adversaires.
kenpo spirit magazine
N°9 DECEMBRE 2009
6
Parmi les éléments anciens
constituant l’arsenal technique du
Lima Lama, on peut trouver les
parties suivantes:
L’étude des traditions guérrières
antiques, dont la danse
traditionnelle (Afikau),
L’étude des méthodes de
déséquilibrage de l’adversaire
(amofoe),
L’étude de la coordination, de
l’équilibre, les reflexes, (Fa'aelise),
Un travail du combat souple proche
de la boxe (Faufusu o Ku'iku'lga),
Une étude des points de pression
nerveux et articulaires (Lua'aga o
Le'ilga),
Un travail proche de la lute libre
(Fa'ako'elau).
Tous ces différents éléments et bien
d’autres sont étudiés en Lima
Lama.
Cet Art est développé dans certains
pays du monde, mais l’essentiel
des pratiquants se trouvent au
Mexique, et dans des pays
hispaniques comme l’Espagne
Ci-dessous, On peut voir les
maîtres Ed Parker de l’American
kenpo et Tino Tuilosega du Lima
Lama (alors ceinture marron
kenpo) en compagnie de Richard
Nunez.
Le Lima Lama est donc en fait une
combinaison d’éléments techniques
issus d’Arts de combats anciens et
de systèmes de combats plus
contemporains tels que la boxe, le
kung fu wu shu chinois et le kenpo.
Le maître Tino Tuilosega, a cotoyé
dans les années soixante/soixante
dix, la plupart des grands maîtres
du kenpo Hawaiien.
Il fit notamment de nombreux
échanges techniques avec les
élèves du grand-maître Ed Parker.
kenpo spirit magazine
N°9 DECEMBRE 2009
7
Maître du mois
Le maître Angel GARCIA SOLDADO
«Le rénovateur du Kajukenbo»
Le Grand-maître Angel Garcia Soldado, est un pratiquant de Kajukenbo de très
longue date, et sûrement le plus connu en Europe. Il est le représentant de la
branche dure (la K.S.D.I du grand-maître Emperado) du Kajukenbo pour
l’Europe et pour l’Amérique du Sud.
Il est né le 26 aôut 1956 en Espagne.
Il commença la pratique du Kajukenbo, en 1973 sous la direction de
l’instructeur Ed Sheppard, disciple de deuxième (2ème) génération du maître
Adriano Emperado (le fondateur du Kajukenbo).
(A signaler qu’à l’ouverture du dojo au sein du camp militaire de Toredon de
Ardoz -près de Madrid en Espagne- en 1972, les cours étaient initialement
réservés aux soldats américains).
Il sera accepté comme élève par Ed Sheppard. Il est alors le premier espagnol
à pratiquer l’Art du Kajukenbo.
Les entraînements à l’époque se déroulaient sur 3 à 5 heures par jour. Et sur
les différentes personnes ayant suivis ses cours, seuls cinq (5) recevront le
grade de ceinture noire, dont Angel Garcia qui deviendra alors la première
ceinture noire espagnole en Kajukenbo.
kenpo spirit magazine
N°9 DECEMBRE 2009
8
Au départ de Ed Sheppard de
l’Espagne, Angel Garcia reste seul et
commence alors à diriger des cours
dans la première école de Kajukenbo
en Espagne.
Il est alors la seule ceinture noire de
Kajukenbo en Espagne.
Quelques années plus tard, son
professeur décèdera dans un accident
de voiture aux Etats-Unis.
Puis, au début des années quatre
vingt, les productions Panther vont
produire une série de vidéos sur l’art
du Kajukenbo avec l’aide du
professeur Gary Forbach.
Angel Garcia va bien sûr acquérir ces
vidéos et va contacter ensuite le
professeur Gary Forbach, et rentre à
nouveau dans la grande famille du
Kajukenbo.
En 1986, le maître Angel
Garcia sera nommé par le
grand-maître Adriano
Emperado, représentant
européen de sa branche: la
K.S.D.I (la Kajukenbo Self
Defense Institute).
Il est aujourd’hui l’un des
experts les plus actifs de ce
système.
Il effectue des recherches
constantes dans les autres
disciplines.
Son Art, s’est enrichi d’apports
divers provenant aussi bien de
la boxe anglaise que le Wing
chun kung fu.
D’autre part, il est réputé pour
avoir de très solides
connaissances en Jiu-jitsu.
(Ci-dessous, l’écusson de
l’école du maître Espagnol
Angel Garcia Soldado).
Durant de nombreuses années, le
maître Angel Garcia se rendra très
régulièrement aux Etats-Unis pour
travailler son Art sous la direction du
grand-maître du système Adriano
Emperado, mais aussi des maîtres
Gary forbach et Joe Halbuna.
kenpo spirit magazine
N°9 DECEMBRE 2009
9
Le maître Angel Garcia a joué et
joue encore aujourd’hui, un rôle
très important dans le
développement du Kajukenbo dans
le monde.
Il a effectué un travail considérable
en Espagne où on trouve
aujourd’hui de très nombreuses
écoles de Kajukenbo.
On trouve ainsi une trentaine
d’écoles de Kajukenbo en Espagne
aujourd’hui.
D’autre part, il a également de
nombreux élèves dans certains
pays d’Europe tels que la Belgique,
la Suisse, Monaco ou encore la
France.
On trouve également certains de
ses élèves au Mexique, à Porto
Rico.
Il continue ainsi tout le travail
d’expansion du Kajukenbo dans le
monde, travail commencé par le
grand-maître Adriano Emperado.
Ceux qui ont vu cet expert
bouger peuvent percevoir toute la
maîtrise qui se dégage de son
travail.
On ne peut qu’être admiratif
de son niveau technique hors
norme.
Son long travail a été récompensé
récemment car il est devenu le
successeur officiel du grand-maître
Emperado, à la tête du K.S.D.I.
Photos ci-dessous: Le maître
Angel Garcia et assis, le grand
maître Adriano Emperado, le
fondateur du Kajukenbo.
Enfin, il a écrit deux livres
sur le Kajukenbo, et a réalisé et
participé à la réalisation d’un
certain nombre de dvds sur le
Kajukenbo.
Le grand-maître Angel Garcia, est
devenu un maître incontournable
dans le monde du Kajukenbo et
des Kenpo Hawaiiens.
kenpo spirit magazine
N°9 DECEMBRE 2009
10
Le PRINCIPE du mois
LE CONCEPT DES CADRANS ET DE LA LIGNE
CENTRALE EN AMERICAN KENPO
Dans les actions de défense, l'American kenpo,se fonde sur la théorie des
cadrans.
Cette théorie en rapport étroit avec le principe de la ligne centrale du
pratiquant et sa protection, consiste à établir au sein d'un rectangle vertical
placé devant le corps du pratiquant, des sections appelés cadrans, que le
pratiquant va défendre des attaques d'un agresseur.
On aura ainsi quatre (4) cadrans séparés verticalement par la ligne centrale
verticalement.
Ce principe existe également dans d'autres systèmes proches tels que le
Wing Chun kung fu, et le Jeet kune Do (J.K.D).
En Wing chun, on utilisera souvent le terme de ponts pour désigner ces
cadrans.
L'Américan kenpo, prévoit des actions de blocages et de déviations
simplifiés, pour protéger ces cadrans.
kenpo spirit magazine
N°9 DECEMBRE 2009
11
A ces blocages, sont rattachés des
enchaînements spécifiques de
contre sur l'agresseur.
L'orientation du buste de trois/quart
de face, permet bien souvent déjà
de mettre sa ligne centrale à l'abri.
A noter que sur cette ligne se
trouvent les zones les plus vitales
du corps humain, de face. Il est
donc élémentaire de protéger
celles-ci prioritairement.
Dans certaines branches du
systèmes- c'est notamment le cas
de l'A.K.K.I -l'American Kenpo
Karaté International-, on trouve des
sets (système de drills- forme
technique à deux), destinés à
développer chez le pratiquant, des
réactions spontanées de défense,
avec l'utilisation simultanée des
deux membres en défense et en
interception de l'attaque adverse.
Les bras du pratiquants se
positionnent généralement devant
cette ligne, créant une ligne
d'exclusion, pour les actions
adverses, et réduisant le spectre
des mouvements de blocages.
Cette économie extrème de
mouvements, augmente en
conséquence la rapidité de ces
blocages, mais aussi les contre qui
s'en suivent.
Bien souvent, le pratiquant
expérimenté de l'American kenpo,
effectuera la couverture et les
contres-attaques du même bras.
Cependant, il dispose aussi en
complément des combinaisons de
mouvements utilisant les deux
membres, et permettant de
totalement manipuler l'agresseur
sans la moindre possibilité de
contre pour lui.
Les actions deviennent plus
explosives, directes et les
mouvements de contre qui s'y
rattachent, mettent l'agresseur
dans l'impossibilité de contreattaquer.
Ce set couvre les quatre cadrans,
en développant des actions de
défense simples et variés dans
chaque zone.
kenpo spirit magazine
N°9 DECEMBRE 2009
12
La notion de cadran, s'applique
aussi dans les actions de contre
appliqués autour du membre
adverse, vecteur de son attaque.
Ainsi, selon le type d'attaque
appliqué par l'adversaire, on aura
autour de son membre, des zones
plus ou moins exposées à
atteindre.
Sur une attaque en coup de poing
direct au visage par exemple:
On aura autour du membre vecteur
un ensemble de zones à atteindre
qui varieront selon que l'on soit à
l'intérieur ou à l'extérieur de
l'attaque.
Ainsi, à l'intérieur de l'attaque, on
aura:
Un cadran au-dessus,
(correspondant à la zone autour du
visage adverse), un cadran en
dessous correspondant à la zone
sous le bras (côtes flottantes, etc.).
Le pratiquant apprend ainsi à
structurer la protection de son corps
en définissant clairement les
segments corporels à protéger,
mais par voie de conséquence, il
structure ses actions d'attaque en
"découpant" méthodiquement les
zones à atteindre sur corps de
l'adversaire.
La théorie des cadrans et le
principe de la ligne centrale, sont
des outils essentiels au pratiquant
de l'american kenpo.
Celui-ci, grâce à ces outils, apprend
à développer des contres intuitifs,
et efficaces.
Ce concept joue un rôle majeur en
American kenpo, et est en
interaction constante avec les
autres principes du système.
Il est lié de manière intrinsèque au
principe de la ligne centrale, et
vient le compléter et lui donner
toute sa cohérence.
Cette segmentation des zones
autour du membre adverse, vaut
également pour les attaques
adverses en coup de pied.
On y trouvera les mêmes
découpages.
kenpo spirit magazine
N°9 DECEMBRE 2009
13
Reportage
LE KENPO ET LE JEET KUNE DO
Le kenpo et le Jeet Kune Do
(J.K.D), sont deux systèmes de
combat purement américains, dans
le sens où, ils sont nés sur le
continent américain.
Ces deux systèmes de combat
contemporains, se caractérisent par
leur modernité aussi bien sur les
approches théoriques que pratiques
du combat.
Dans la phase de développement
des Arts de combat aux Etats-Unis,
il n'était pas rare que l'on ait des
échanges plus ou moins verbaux
entre les experts de kenpo
Hawaiien et Bruce Lee.
Ces différents échanges, ont eu
sûrement des influences directes ou
indirectes sur la structuration de ces
disciplines.
D'autre part, le grand-maître de
l'American kenpo- Ed Parker, et le
fondateur du Jeet Kune Do- Bruce
Lee, furent très proches et, cette
relation est sûrement à l'origine
d'influences réciproques sur les
deux Arts.
Relations entre Ed Parker et
Bruce Lee
Le maître Ed Parker (à gauche), fit
la connaissance du célèbre Bruce
Lee (à droite), au début des
années soixante, par l'intermédiaire
de James Lee, un ami commun aux
deux hommes.
Le maître Parker fut alors
impressionnépar la maîtrise de
Bruce Lee, alors très jeune expert
du système Wing Chun kung fu.
Alors qu'Ed Parker était déjà dans
l'idée d'élaborer un nouveau
système de combat, Bruce Lee
pratiquait lui avec ferveur l'Art du
wing chun kung fu.
kenpo spirit magazine
N°9 DECEMBRE 2009
14
Les différents échanges entre ces
deux hommes, vont sûrement
influencer leur évolution martiale à
tous les deux, aboutissant à
l'élaboration de deux Arts de
combat neufs.
A noter aussi que c'est de cette
relation qu'est né son intégration du
milieu cinématographique de
Hollywood, et sa participation à la
fameuse série kato.
Les relations privilégiées
qu'entretenait le maître Parker avec
le milieu du cinéma américain, lui
permirent d'y introduire Bruce Lee.
Ci-dessous, Bruce Lee jeune en
compagnie de son enseignant d’alors:
du grand-maître Yip Man (du Wing
chun kiung fu). En dessous, les
armoiries du Jeeet kune do qu’il créera
plus tard
Enfin, de nombreux élèves de Ed
Parker donc le fameux Dan
Inosanto, deviendront des élèves de
Bruce Lee: il est vrai que les
changements successifs dans le
Kenpo d'Ed Parker toujours en
évolution, déconcertèrent certains
pratiquants, qui fascinés par la
dextérité technique de Bruce Lee,
décidèrent d'aller se former à son
Art.
(élement ironique:
quelques années plus
tard, Bruce Lee procéda
progressivement à une
restructuration complète de son
système).
kenpo spirit magazine
N°9 DECEMBRE 2009
15
Similitudes et différences entre
kenpo et le Jeet Kune Do:
Il convient au préalable de faire
quelques mises au point historiques
essentiels à la compréhension des
relations entre ces deux Arts.
Au début des années soixante,
certains systèmes de kenpo
comme le Kajukenbo, sont déjà
complètement structurés.
Le maître Adriano Emperado, est
apparemment bien en avance sur
ses pairs quant à son idée
révolutionnaire (pour l'époque) de
développer un Art de combat
contenant les techniques de
combat les plus efficaces de
plusieurs systèmes.
Rien de similaire ne se faisait à
cette époque.
Son Art, couvrait toutes les
distances de combat: pieds, poings,
corps à corps, saisies, sol.
Tous les autres systèmes
composites, n'apparurent que bien
plus tard.
D'autre part, le maître Emperado
(photo en haut à droite)
alors cinquième degré en Hawaiian
Kenpo, est alors le sénior du maître
Parker.
Les maîtres du kenpo Hawaiien qui
seront réellement en étroite relation
avec Bruce Lee furent Ed Parker, et
Ralph Castro, (qui s'entraîna un
certain temps avec Ed Parker-son
sénior, avant de créer à son tour
son Art).
Examinerons ici plus précisément
la relation la plus connu: celle entre
Ed Parker et Bruce Lee.
Les maîtres Parker et Lee,
décidèrent dans les années
soixante, d'élaborer de nouveaux
systèmes de combat, plus
pragmatiques et plus efficaces que
les systèmes initiaux qu'ils avaient
pratiqués.
Il convient au préalable de noter,
que les deux experts n'avaient
initialement pas un grade très
avancé dans leurs systèmes
respectifs.
kenpo spirit magazine
N°9 DECEMBRE 2009
16
Ils avaient un niveau initial
équivalent à la ceinture noire.
Bruce Lee n'a à cette époque qu'un
niveau de base dans l'Art du wing
chun kung fu, et Ed Parker est
ceinture noire en kenpo Hawaiien.
Cependant, il est essentiel de
préciser que ce niveau n'avait rien
d'équivalent aux niveaux actuels.
D'autre part, leur connaissance du
combat de rue était un atout
réellement précieux.
Cependant, le fait de pratiquer dans
un environnement riche en
nouveaux éléments techniques, et
les échanges et affrontements
furent déterminants dans leur
évolution.
Si les deux Arts ont toujours eu
pour ambition de fournir à leurs
pratiquants des procédés
techniques leurs permettant de faire
face à différentes situations de
combat, les procédés et modes de
travail divergent dans leur
approche.
Mais les systèmes se rejoignent
malgré tout dans leur finalité.
L'American kenpo, comme le Jeet
Kune Do, constituent une approche
révolutionnaire des Arts martiaux.
Le Jeet kune Do, a une approche
conceptuelle du combat, et en
terme de combat, il se base
essentiellement sur des notions
de distances de combat.
(ci-dessous le maître Ed Parker
et en dessous, Bruce Lee,
respectivement fondateur de
l’American kenpo et du Jeet
Kune Do).
kenpo spirit magazine
N°9 DECEMBRE 2009
17
Ci-dessous, le jeune Bruce Lee
lors de sa rencontre avec Ed
Parker.
Pour chacune de celles-ci, il veut
fournir à ces pratiquants, des outils
performants dans lesquels ils
pourront puiser pour se constituer
un arsenal efficace.
Cette approche se base cependant
sur la capacité du pratiquant à
s'explorer, pour trouver sa propre
approche des situations, puis à
explorer les pistes fournies et les
adapter à sa conception
personnelle.
Malgré cette apparente
accessibilité, cet Art demeure
hermétique pour un non initié.
Certains pratiquants tendent
d'ailleurs à le confondre avec le Jun
Fan gung fu, qui n'est qu'une étape
du processus de maturation de l'Art
de Bruce Lee.
Ces différents éléments, rendent
son abord complexe à la masse
des pratiquants pour qui les arts
martiaux demeurent bien souvent
un simple loisir.
Or, Il s'agit d'un système de combat
qui dès la base, nécessite plus
d'investissement qu'une simple
pratique de loisir.
L'American kenpo tout en se
voulant scientifique, a une toute
autre approche:
kenpo spirit magazine
N°9 DECEMBRE 2009
18
Il tend plutôt à fournir des outils aux
pratiquants en les poussant à
l'assimilation préalable de ceux-ci.
Après cette maîtrise, chaque
pratiquant applique intuitivement
les techniques selon son ressenti
personnel.
La première approche demeure
difficile pour un amateur, car elle
exige beaucoup de travail, et une
bonne connaissance de soi comme
préalable.
La seconde approche, classique en
Arts martiaux, permet au pratiquant
de se laisser guider au sein des
structures du système.
Techniquement, le jeet kune do
n'est pas un Art clairement codifié,
mais plutôt une ensemble de
"directives" qui aident le pratiquant
à améliorer son Art.
Il est important de repréciser que le
Jeet Kune Do est processus
d'évolution, et que Bruce Lee
n'avait pas achevé son travail
d'élaboration.
Ses successeurs, ont essayé
d'interpréter son enseignement, et
tentent de délimiter les contours
techniques de cet Art.
D'où, les divergences techniques
entre les différents disciples de
Bruce Lee.
Certains se focalisent ainsi sur le
Jun Fan Gung Fu, codifié, entre des
techniques issues de la boxe
anglaise et le wing chun kung fu, et
de l’escrime occidentale,
ainsi que des techniques issues du
kung fu; alors que d'autres se
basent sur l'analyse des concepts
révolutionnaires du Jeet Kune Do,
et les appliquent à divers systèmes
de combat.
Les systèmes de kenpo quant à
eux, apparaissent plus codifiés, et
plus clairs dans leur contenu
technique avec des directions
d'étude précises.
Si ces derniers systèmes sont
codifiés, le Jeet Kune Do, est resté
dans sa phase de structuration
inachevé, et ce malgré toute sa
valeur et. Sa conception
révolutionnaire des Arts martiaux.
La maîtrise du JKD, n'est pas
aisée, et le nombre d'experts
réellement capables d'en saisir
l'essence, est bien réduit: par
contre, les experts des systèmes
de kenpo Hawaiiens et américains,
est incalculable.
En matière d'arts martiaux,
l'innovation n'a de valeur réelle que
si elle est totalement achevée.
kenpo spirit magazine
N°9 DECEMBRE 2009
19
Zoom sur…
LES ARMOIRIES DU KAJUKENBO
Les armoiries du kajukenbo, ont été dessinées par le professeur Al
Dacascos, avec l'assistance du docteur Sun, docteur en science et
philosophie chinoise.
Plus tard, elles furent approuvées par le professeur Emperado en mai 1965.
En 1968 l'association du Kajukenbo pour l'Amérique dirigée par le maître
Charles Gaylord, adopta ces armoiries.
Il s'agit de l'embleme le plus connu en Kajukenbo: il est souvent utilisé sur
l'écusson ou appliqué à l'arrière du kimono des pratiquants.
En fait, pratiquement toutes les écoles de Kajukenbo utilisent ces armoiries,
ou le trèfle à trois feuilles, et bien souvent les deux.
Les éléments contenus dans cet emblème sont: l'octogone: (en or):
Cet octogone avec huit (8) côtés, représente en fait, les huits (8) pinans (les
formes) originaux du Kajukenbo, ainsi que les huit directions d'attaque et de
défense.
kenpo spirit magazine
N°9 DECEMBRE 2009
20
Les cinq (5) couleurs représentent
les cinq fondateurs de l'Art, ainsi
que les cinq (5) systèmes à l'origine
de l'Art du kajukenbo.
Enfin, ils représentent les cinq
systèmes de base des Arts de
combat chinois: le Hung, Li, Mot,
Choy et Fut.
Le symbole du yin/yang représente
ici, le dur et le souple. Il est
également une traduction de
l'harmonie entre les opposés.
Les fonds noirs et blanc dans le yin
et dans le yang, représentent la
dureté existante au fond de la
douceur, et la souplesse qui peut
exister au sein de la dureté
apparente.
De même, si dans la noirceur on
peut percevoir une certaine lumière,
il est possible dans la clarté, d‘être
dans l'obscurité.
Le cercle rouge autour du yin et du
yang, représente l'énergie qui,
circule constament entre la dureté
et la souplesse, en un flot continu.
Les caractères chinois sur la
gauche, signifient (en langue
anglaise), la voie du poing, ou
kenpo (en japonais), chuan fa (en
chinois).
Les caractères sur la droite,
signifient, la maîtrise (kung fu) en
chinois.
(Ci-dessus, le maître Al
Dacascos, l’un des créateurs de
l’emblème du Kajukenbo)
Les branches (?) vertes,
représentent une jeune école,
organisation, ou alors un jeune
pratiquant évoluant en maitrise.
Celle de droite représente
également le tigre, et celle de
gauche, le dragon.
Leur jonction, représente l'union
des deux.
Leur pointe, représente les
nombreux systèmes martiaux qui
existent. Le rouge, le noir et le
blanc, sont les couleurs du
kajukenbo. Le vert et l'or, furent les
couleurs originales de l'école. Le
vert représente la jeunesse et la
force, l'or représente la richesse et
la sagesse qui ne viennent qu'avec
le temps.
kenpo spirit magazine
N°9 DECEMBRE 2009
21
Le pratiquant du mois
LUDOVIC BAILLET
«SUR LA VOIE DU KAJUKENBO»
BIO EXPRESS
Je m’appelle Ludovic Baillet j’ai 30ans je suis marié et père d’une petite fille.
Je suis mécanicien à Air France. Je pratique le Kajukenbo depuis 5 ans je
suis Ceinture bleue.
As-tu une expérience passée des art-martiaux ?
Oui, j’ai démarré les arts martiaux par le Full contact à 13 ans j’ai pratiqué
pendant 3 ans, ensuite j’ai essayé le Jiu jitsu en 1996, puis j’ai fait 6 ans de
Karaté Shukokai, un dérivé du Shito ryu et parallèlement du Shotokan.
J’étais à fond dans le Karaté mais j’étais très curieux de tous les autres arts.
Puis en 2005, j’ai rencontré le Kajukenbo.
kenpo spirit magazine
N°9 DECEMBRE 2009
22
Pourquoi le KajuKenbo et que
t’apporte-t-il par rapport aux
autres systèmes ?
En tout premier lieu son réalisme et
sa richesse technique. J’avais
adoré l’Arme parfaite avec Jeff
Speakman. A l’époque je ne
connaissais pas les arts originaires
d’Hawaii et quand j’ai commencé le
Kajukenbo j’ai tout de suite été
séduit, ça me rappelait le style de
Jeff Speakman. Je suis un réel
passionné d’arts martiaux, je me
suis toujours intéressé à tous les
styles mais c’est vrai que l’on
connaît mal les styles de là bas.
Avant que je ne débute cet art,
certaines idées restaient un peu flou il y
avait des tas de choses qui ne me
satisfaisaient pas comme par
exemple le passage entre chaque
distance de combat.
Dans tout ce que j’avais pratiqué et que
je connaissais les distances étaient trop
sectorisées,
chaque
style
étant
spécialisé dans une distance donnée.
Avec le Kajukenbo le passage des
distances est plus cohérent et fluide.
Je pense qu’avant, j’avais une
vision des arts martiaux plutôt
orientée vers les arts asiatiques,
japonais et chinois avec une
gestuelle précise et bien définie
presque trop rigide.
De plus je déplorais l’interdiction du
contact qui caractérise ces styles.
En pratiquant le Kajukenbo j’ai
découvert autre chose, je crois que
j’ai découvert une liberté
d’expression et une application
réaliste avec du contact.
kenpo spirit magazine
N°9 DECEMBRE 2009
23
Avec qui avez-vous commencé le kajukenbo ? Quel est votre
instructeur actuel ?
J’ai l’ai découvert par une rencontre avec Luis Diaz dans un magasin d’arts
martiaux je venais acheter un kimono de Karaté. Nous avons sympathisé,
je lui avais demandé ce qu’il pratiquait puis je suis allé le voir un soir et je
suis resté. J’y ai rencontré Luis et Joe deux pour le prix d’un ! Je n’ai plus
mis le Kimono de Karaté ou très peu c’est dommage c’était un Tokaido.
Je suis toujours avec eux depuis cinq ans, je suis ceinture bleue je vais
passer très bientôt la verte. J’ai du pain sur la planche !
Pourquoi est-ce que tu apprécies particulièrement cet art ?
Ce qui me plait le plus c’est la rapidité, la précision, la fluidité, la richesse
technique. Il y a toujours à apprendre car c’est un art en perpétuelle
évolution. J’ai l’impression d’acquérir du pragmatisme et une saine gestion
des situations. J’ai aussi découvert la pratique des armes. Avant, je n’étais
pas intéressé par les armes, j’ai découvert le Kali. J’aime bien cette arme,
elle est simple efficace et l’étude est infinie. J’aime aussi la vision logique
de défense sur couteau. Ce qui est appréciable en Kajukenbo c’est que
chaque professeur et pratiquant ont leur propre forme de corps, elle est
différente selon l’individu car elle est adaptée à la morphologie de chacun.
Le Kajukenbo est essentiellement axé sur la self et moins sur la
compétition, même si beaucoup d’écoles en font dans des open styles,
mais ce n’est pas primordial dans le style. Personnellement je trouve que la
compétition déforme les arts martiaux.
Pratiquez-vous exclusivement le kajukenbo ?
Oui je trouve dans le Kajukenbo tout ce que je cherchais dans les arts
martiaux, je n’ai pas besoin de pratiquer autre chose. J’ai toujours aimé les
techniques de percussions et là je suis servi car l’éventail des techniques
de frappes en Kajukenbo est vaste. De plus, je peux aussi m’enrichir avec
le travail des clés qui pour moi est complémentaire et aussi pratiquer le
combat.
Y-a-t’il d’autres systèmes qui vous attirent ?
Oui, les écoles de self en général, le Kenpo américain, le Penchak silat, les
sports pieds poings comme le Muay thai et le free fight. J’aime aussi le
Sambo je trouve que c’est un style qui a très bien su mélanger la boxe et le
grappling.
kenpo spirit magazine
N°9 DECEMBRE 2009
24
kenpo spirit magazine
N°9 DECEMBRE 2009
25
Quels sont les experts qui
t’impressionnent le plus ?
Pour le Kajukenbo j’aurais
tendance à parler de mes
professeurs en tout premier lieu de
Luis qui fait bouger l’adversaire
avec ses frappes comme il le veut
afin de le replacer et de le mettre
dans un angle qui lui convienne.
Chez Angel son charisme, sa
puissance et son exactitude il est
toujours simple et disponible, il est
sans faille c’est un grand Maître.
Angel est une encyclopédie des
arts hawaiiens, il sait tout sur tout. Il
a une grande économie des
mouvements.
J’aime aussi sa vision vicieuse du
combat street fighting. J’apprécie
aussi son humour, tout en étant
sérieux. Il a une vraie qualité
d’enseignement.
Pour les autres styles j’ai toujours
aimé Jeff Speakman. J’aime
beucoup Kenji Tokitsu à cause de
ses connaissances sur la bio
mécanique son école est très
intéressante.
Chez Joe ce qui est le plus
impressionnant c’est son
explosivité et sa précision
chirurgicale, c’est vraiment
impressionnant. Pour son gabarit il
a une puissance réellement
incroyable on voit vraiment du Ki.
Joe est la mémoire technique du
Kajukenbo il a assimilé tous les
programmes créés dans le
Kajukenbo depuis Emperado il est
toujours en remise en question, il
n’est jamais content.
J’ai une grande admiration pour
Henry Plée c’est une figure vivante
des arts martiaux, j’aime beaucoup
le lire.
Que t’apporte-t-il dans ta vie
professionnelle et de tous
les jours ?
Au risque de paraître bateau, le
calme, la gestion du stress. C’est
une passion qui me permet de
m’équilibrer dans la vie
quotidienne. Je participe au travail
de la fédération, j’essaye d’aider
Luis et Joe du mieux que je peux.
kenpo spirit magazine
N°9 DECEMBRE 2009
26
Quels sont les objectifs que tu
veux atteindre ?
La Ceinture Noire dans un premier
temps bien que ce n’est pas une fin
en soit, c’est le début.
Je veux transmettre et faire
partager ma passion et les finesses
de cet art, j’essaye de m’investir et
d’aider les nouveaux pratiquants,
ce qui me permet d’apprendre petit
à petit.
Je vous remercie de m’avoir
interviewé j’aime beaucoup votre
magazine, c’est formidable que
vous parliez du Kajukenbo.
A bientôt dans le plaisir de vous
lire, amitiés et tous mes
encouragements.
Ludovic Baillet
Ci-dessous, Ludovic et sa fille
Le mot de la fin ?
Je recommande cet art à ceux qui
recherchent une self défense dure,
explosive et percutante, c’est un
style qui reste un art martial sans
être une simple méthode.
Le Kajukenbo est une discipline en
développement c’est motivant de
travailler dans un tel projet on
n’hésite pas à se remettre en
question.
Nous avons fait notre première
école des cadres ce mois- ci. On a
travaillé nos carences individuelles.
Luis et Joe ne nous ont pas
épargné sur le travail qui nous reste
encore à accomplir pour notre
évolution.
kenpo spirit magazine
N°9 DECEMBRE 2009
27
L'analyse technique du mois
LES TECHNIQUES DE TRAPPING
EN AMERICAN KENPO
Le trapping est un ensemble de
mouvements techniques appliqués
dans la distance de corps à corps,
et permettant au pratiquant de
protéger et atteindre dans le
même temps les zones vitales de
l'adversaire, en un laps de temps
très court.
Ces mouvements techniques se
composent de contrôles des mains
selon des procédés très
diversifiés: saisies, poussées,
redirection.
Popularisé par le Wing Chun kung
fu et par le Jeet Kune Do. Ces
techniques ne se limitent
cependant pas uniquement à ces
deux Arts.
On trouve ce travail dans d'autres
systèmes de combat, de manière
plus ou moins étendu, et sous
d'autres vocables.
Pour ne citer qu'un exemple, les
systèmes de combat philippins,
ont également ce travail, désigné
sous le vocable de "Hubot".
Les différents systèmes de kenpo
d'origine Hawaiiènne, toujours en
évolution, ont intégrés à différente
échelle, ce travail.
On trouve notamment certains
aspects de ce travail dans le Wun
Hop Kuen do (branche du
Kajukenbo créée par le maître Al
Dacascos), mais aussi dans
certaines évolutions modernes du
Kajukenbo.
kenpo spirit magazine
N°9 DECEMBRE 2009
28
Ainsi, dans le travail développé par
le maître Espagnol Angel Garcia,
on trouve des influences du Wing
Chun kung fu.
A préciser que les techniques de
trapping se retrfouvent sous
certains aspects dans les
mouvements spécifiques des bras
appelés "Checking" en kenpo.
Enfin, l‘American kenpo, du grandmaître Ed Parker, renferme un
régistre de ces techniques, mais
celles-ci y sont parfois éparses.
Dans la structure classique de l'Ed
Parker American kenpo:
Ces aspects sont généralement
abords dans le travail des
techniques dites de combat souple.
Il se concentre essentiellement sur
quelques actions très simples issus
du vaste arsenal des trapping.
Cependant, il convient de relativiser
cette analyse:
L'american kenpo, est en fait un
système inclusif dans le sens où,
ces différentes actions de trapping
peuvent se retrouver dans un
certain nombre de techniques de
défense personnelle.
C'est ensuite au pratiquant
expérimenté d'extraire ces
éléments et se composer un
arsenal spécifique en la matière.
Comme c'est souvent le cas, les
éléments en la matière ne sont pas
clairement structurés.
Malgré tout, le kenpo n'est pas un
art spécialisé dans les actions de
trapping.
Celui-ci n'est bien souvent qu'un
élément intégré au sein d'un
ensemble hétéroclite.
Pour pallier ces manques, de
nombreux experts en American
kenpo, ont codifiés des
enchainements spécifiques à ces
situations de trapping.
On trouvera ainsi, les mouvements
de saisie effectuées sur les
poignets de l'adversaire, mais aussi
les contrôles de la paume de la
main sur les coudes dans les
différents enchainements.
Comme on peut le voir, le travail
abordé est en fait très limité.
kenpo spirit magazine
N°9 DECEMBRE 2009
29
C'est notamment le cas du maître
Frank Trejo, qui a développé un
programme spécifique en la matière
et est aujourd'hui considéré comme
spécialiste de ce travail en kenpo.
De même, certains maîtres tels que
le maître Mick Pick, mais aussi les
Chuck Sullivan et surtout Vic
Leroux, ont développé des
programmes spécifiques au sein de
leur organisation - l'Internationnal
Karaté Connection,- ces
enchaînements, sont issus du Jeet
Kune Do (J.K.D) de Bruce Lee.
Enfin, l'A.K.K.I (American kenpo
Karaté International), a développé
de très nombreux enchaînements
de défense personnelle se fondant
sur les actions de trapping, avec
des variations dans les actions de
contrôle des membres adverses.
D'autre part, un set (forme à deux)
spécifique, y apprend aux
pratiquants les actions de trapping
essentiels, permettant de
développer les reflexes spécifiques
en la matière. Les actions de
trapping, y sont particuliérement
abordés, et tout leur intéret ici
réside dans leur combinaison avec
les enchaînements classiques de
défense personnelle.
D'autre part, elles apprennent au
pratiquant à prendre directement
l'initiative dans un affrontement, et
ne pas attendre l'action adverse
pour réagir à celle-ci.
Ces actions, viennent enrichir et
compléter ce registre, pour le
rendre plus efficace dans certaines
situations bien spécifiques d'un
affrontement. Comme on peut le
voir, le kenpo n'est aucunement
dépourvu de ces techniques:
celles-ci sont incontournables dans
tout système de combat qui veut
être efficace dans les différents
registres du d'un affrontement.
Les experts et maîtres du kenpo
n'ont une fois de plus pas occulté
cet aspect important du combat.
kenpo spirit magazine
N°9 DECEMBRE 2009
30
KENPO NEWS
COMPTE RENDU DU STAGE INTERNATIONAL
D’AMERICAN KENPO (BRANCHE A.K.K.I) A
DUBLIN (IRLANDE)
17 ET 18 OCTOBRE 2009:
Un stage d’American kenpo de la branche A.K.K.I a eu lieu le week-end du
17 et 18 octobre 2009 à Dublin (Irlande).
Ce stage était organisé par l’école Steadfast kenpo karaté, et ces
instructeurs Ger Hickey (5ème degré), Tony O’Reilly (3ème degré), Mark
Manning (2ème degré), et Paul Donnelly (2ème degré).
De nombreux membres de l’Académie française d'American kenpo
(A.K.K.I), ont participé à ce formidable stage et en sont revenus ravis.
Les pratiquants eurent l’occasion d’aborder entre autres, le travail des
doubles bâtons courts, du couteau de combat, la forme 3 de l’A.K.K.I, les
concepts spécifiques à l’A.K.K.I (American kenpo karaté international) tels:
la compression orbitale dans les techniques, le perfectionnement des drills
du système, et l’analyse de sets spécifiques tel que Universal Set.
Les different de membres de l’académie très enthousiastes, sont retournés
à l’entrainement avec une plus grande motivation, dans l’attente du
prochain stage. (Ci-dessous, quelques photos souvenirs)
kenpo spirit magazine
N°9 DECEMBRE 2009
31
kenpo spirit magazine
N°9 DECEMBRE 2009
32
COMPTE RENDU SEMINAIRE D’AMERICAN
KENPO (BRANCHE A.K.T.S) avec Pr. Edward Downey
Prés de 70 pratiquants d'American Kenpo des clubs de Moncheaux, RoostWarendin et de Belgique, ont assistés aux séminaires les 23, 24 et 25
octobre et ont pu apprécié la qualité de l'enseignement, la pédagogie, la
sagesse et les prouesses techniques du Pr Edward Downey (7e dan) & Pr
John Burgess (6e dan).
Chaque année, le club d’American Kenpo Karaté de Moncheaux a le plaisir
de recevoir le directeur technique européen de l’American Kenpo système
Ed Parker (EKKA-AKTS), le Professeur Edward Downey, 7e dan. Celui-ci,
accompagné du Professeur John Burgess (6e dan) se déplacent
spécialement d’Irlande afin de donner aux étudiants français leurs précieux
Conseils et leur vision d’expert.
Prés de 70 pratiquants d'American Kenpo des clubs de Moncheaux, RoostWarendin et de Belgique, ont assistés aux séminaires les 23, 24 et 25
octobre et ont pu apprécié la qualité de l'enseignement, la pédagogie, la
sagesse et les prouesses techniques de ces deux professeurs d'exception.
Rapidité, puissance, précision et explosivité étaient au rendez-vous.
Certains n’ont pas regretté d’avoir posé des congés afin de profiter
pleinement du week-end : « C’est du très haut niveau », certifie un
participant. « Pour la plupart des élèves, le fait de rencontrer des artistes
martiaux de cette envergure fut la réalisation d’un rêve. » confirme
l’entraîneur du club, M. Maxime Boucherb (2e dan EKKA-AKTS).
kenpo spirit magazine
N°9 DECEMBRE 2009
33
Les deux experts ont traité plusieurs techniques phares du programme de
self-défense d’American Kenpo, et délivré dans leurs sages explications la
logique et le bon sens des mouvements, de laquelle découle l’efficacité
remarquable de ce style.
Enfin, M. Downey (photo ci-dessous) fut impressionné par l’évolution du
club de Moncheaux, autant par le nombre d’adhérents qui a triplé en deux
ans, que par le niveau technique assuré par les élèves. « Je suis ravi de
voir autant de monde sur le tapis, et très heureux d’avoir fait ce séminaire
dans la convivialité et la bonne humeur. Je suis impressionné par l’évolution
de cette association et j’encourage chacun à poursuivre ses efforts. » dit-il
pour clôturer le week-end. (sources: Mr Maxime Boucherb A.K.T.S France).
kenpo Spirit Magazine
N°9 DECEMBRE 2009
34
SEMINAIRES AMERICAN KENPO A VENIR
BKKU International Summer Camp 2010
Possibilité de réserver dès aujourd’hui à l’adresse mail suivante:
[email protected]
Venez pratiquer le kenpo dans une ambiance amicale et dans un
environnement agréable.
Du vendredi 2 juillet au dimanche 4 juillet 2010
Weybridge, Surrey, United Kingdom.
Confirmation des prix à venir
Le prix comprend, les modalités pour la nuit, le petit déjeuner.
Pour plus de précision, voir (http://www.bkku.com).
kenpo spirit magazine
N°9 DECEMBRE 2009
35
A VENIR: STAGE INTERNATIONNAL DE
KAJUKENBO
avec le Maître Angel Garcia
Samedi 12 Décembre 2009 à partir de 16:45
Dimanche 13 Décembre 2009 à partir de 10:00
Renseignements:
Messieurs
Luis et Joe Diaz
http://www.kajukenbo.fr/
kenpo Spirit Magazine
N°9 DECEMBRE 2009
36
Facebook et kenpo
Le réseau social est couvert par les
écoles de kenpo d’origine
Hawaiienne et américaine se
développant dans l’hexagone.
KAJUKENBO France SUR
FACEBOOK
Le Kajukenbo France a également
bien sur une page sur Facebook.
AMERICAN KENPO
(branche A.K.K.I)
SUR FACEBOOK
Facebook est devenu un passage
incontournable pour les passionnés
de tout bord:
Pour les gens intéressés par
l’American kenpo, de nombreuses
pages s’ouvrent,
AMERICAN KENPO
SYSTÈME 5.0 (A.K.K.S PARIS)
Celle de l’A.K.K.I(AmericanKenpo
Karaté International) France,
administrée par Mr Frety Edmond.
L’école parisienne d’American
kenpo (groupe A.K.K.S), a
également une page facebook
récemment ouverte.
kenpo Spirit Magazine
N°9 DECEMBRE 2009
37
Kenpo Forum
Internet est devenu un outil incontournable dans notre monde
moderne.
Les pratiquants d'arts martiaux y trouvent dorénavant des sites
spécialisés dans leur discipline.
Les différents groupes de kenpo Hawaiiens et Américains, ont
aujourd'hui à leur disposition une information plus étendue qu'il y a
dix ans (et les anciens pourront le confirmer).
Nous allons essayer d'apporter notre pierre à cet édifice, en proposant
dorénavant, un forum spécialement dédié à ces disciplines.
Dorénavant, que vous soyez simplement passionnés de kenpo
Hawaiien ou d'American kenpo, ou que vous soyez un néophyte ou
curieux de ces nouvelles disciplines (sur l'hexagone), vous avez la
possibilité de dialoguer, échanger vos points de vue ou enfin poser des
questions sur ce NOUVEAU FORUM.
Rendez-vous donc sur www.kenpoweb.com, rubrique FORUM.
Et pour bien faire les choses, vous y trouverez également, les anciens
numéros de ce magazine.
Bienvenue à tous.
kenpo spirit magazine
N°9 DECEMBRE 2009
38
LES BONNES ADRESSES DE KENPO SPIRIT
MAGAZINE
AMERICAN KENPO
(branche A.K.K.I) SUR PARIS
http://www.americankenpofrance
.com/academie/index.php
(Formation débutants,
confirmés, cours particuliers)
Formation d’enseignants en
American kenpo:
Nouveau!
Coaching sportif
(Prise en main, du travail de la
condition physique générale à la
self-défense, relaxation).
Contact
(Bases, formes, techniques de
self-défense, théorie de
l’American kenpo).
Mr Belmond MOUKOUDI
06 83 08 44 07
E.Mail: [email protected]
kenpo Spirit Magazine
N°9 DECEMBRE 2009
39
AMERICAN KENPO
(branche A.K.K.S)- SYSTEME 5.0
Dojo à Epinal:
Dojo à Paris: MB ACADEMY
http://www.mbacademy.fr/index.
Hp
Instructeur:
Mr Stive Mogeot:
contact: [email protected]
Instructeur:
Mr Jean-Louis Mbongo
Adresse internet:
http://www.jeffspeakman.fr/index.
htm
Contact:
http://www.mbacademy.fr/contact
kenpo Spirit Magazine
N°9 DECEMBRE 2009
40
AMERICAN KENPO à NICE
France KENPO KARATE ASSOCIATION
Contact: Mr Eric Martin
http://www.fkka.net/
Siège social: Hôtel de ville BP 18 –
06670 Saint Martn du Var. FRANCE
[email protected]
AMERICAN KENPO (branche A.K.T.S)
Nord de la France
contact: Mr Maxime Boucherb
http://akkmoncheaux.skyrock.com/
http://americankenpo.fr
AMERICAN KENPO EN BELGIQUE
François CALCUS
3ème dan Kenpo Karaté FFKAMA
Belgique.
Représentant de la lignée ParkerPlanas en Belgique.
www.kenpokarate.be
http://home.scarlet.be/kenpo/
Contact: Mr François Calcus
TEL.: 0497/90.18.02
[email protected]
kenpo Spirit Magazine
N°9 DECEMBRE 2009
41
KAJUKENBO France
Les coordonnées des
représentants français du
kajukenbo d’Emperado
Contact:
Messieurs
Luis et Joe Diaz
http://www.kajukenbo.fr/
KAJUKENBO à LYON
http://www.kajukenbo-lyon.com/
KAJUKENBO EN BELGIQUE
Contact:
Mr OWIECZKA Nathan
http://site.voila.fr/kajukenbobelgi
que2/index.html
kenpo Spirit Magazine
N°9 DECEMBRE 2009
42
FAITES LE PLEIN D’AMERICAN KENPO, ET DE
KENPO HAWAIIEN: LIVRES, VIDEOS ET DVD
Livres du grand-maître Ed Parker sur l’American
kenpo
Pour acquérir des livres sur le Grand maître Ed Parker, et sur l’American
kenpo, vous pouvez vous rendre à l’adresse ci-dessous (Sur Amazon.com):
http://www.amazon.com/s/ref=nb_ss_b?url=searchalias%3Dstripbooks&field-keywords=kenpo+ed+parker&x=11&y=14
kenpo Spirit Magazine
N°9 DECEMBRE 2009
43
DVD SUR L’AMERICAN KENPO
Une très bonne adresse:
http://www.ltatum.com/
DVD sur le KAJUKENBO
Disponibles sur le site français du
Kajukenbo:
http://www.kajukenbo.fr/
kenpo Spirit Magazine
N°9 DECEMBRE 2009
44
Ci-dessous, les deux derniers DVD parus sur l’Art du kajukenbo par les
directeurs techniques du kajukenbo France: Luis et Joe Diaz.
Ils sont disponibles sur le site du kajukenbo France (www.kajukenbo.fr).
Quelques extraits sont disponibles sur les sites de partages vidéo: Daily
motion notamment.
kenpo Spirit Magazine
N°9 DECEMBRE 2009
45
Livres sur le CHINESE KARA-HO KENPO
Les ouvrages écrits par le grand-maître du système et sa fille sont
disponibles sur Amazon.com
Lien internet pour acquérir ces ouvrages:
http://www.amazon.com/Chinese-Kara-Ho-Kempo-FundamentalTechniques/dp/0865682003
kenpo Spirit Magazine
N°9 DECEMBRE 2009
46
ILS SONT DANS LE NUMERO 9 DE KENPO SPIRIT
MAGAZINE
EN COUVERTURE
Le maître ANGEL GARCIA
SOLDADO
Ludovic BAILLET
(pratiquant du mois)
Contact:
http://www.kajukenbo.fr/
http://www.kajukenbo.fr/
kenpo Spirit Magazine
N°9 DECEMBRE 2009
47
Ont Collaboré au numéro 9 de Kenpo Spirit magazine
LUIS DIAZ et JOE DIAZ
Directeurs techniques du Kajukenbo France
Ludovic BAILLET
http://www.kajukenbo.fr/
kenpo Spirit Magazine
N°9 DECEMBRE 2009
48
LE MOIS PROCHAIN DANS KENPO SPIRIT
MAGAZINE
DOSSIER SPECIAL
LE NICK CERIO KENPO
LE MAITRE DU MOIS
Le maître CHUCK SULLIVAN
CONCEPT DU MOIS
LE CONCEPT « CONTOURING » EN AMERICAN KENPO
REPORTAGE
LES FORMES TECHNIQUES DU KAJUKENBO
LE PRATIQUANT DU MOIS
ZOOM SUR …
L’ECOLE DE KENPO DE PASADENA
kenpo Spirit Magazine
N°9 DECEMBRE 2009
49

Similar documents

Kenpo Spirit N22 - Académie Française d`American Kenpo AKKI

Kenpo Spirit N22 - Académie Française d`American Kenpo AKKI Adriano Emperado, et est dorénavant à la tête de son organisation, la K.S.D.I. Sous son impulsion, et à partir de ses très nombreuses recherches et expérimentations dans d‟autres disciplines, il pr...

More information

le nick cerio kenpo - Académie Française d`American Kenpo AKKI

le nick cerio kenpo - Académie Française d`American Kenpo AKKI L'année semble néamoins bien partie puisque nous aurons le Kajukenbo au célèbre festival des arts martiaux de Bercy cette année: sûrement la preuve d'une reconnaissance progressive -après le profes...

More information