Mise en page 1 - Club 41 Français

Transcription

Mise en page 1 - Club 41 Français
PANORAMA
#193
automne
2013
LE MAGAZINE
DU CLUB 41
COMITÉ NATIONAL
SAINT AVOLD
TROPHÉE GOLF
SAINT RAPHAËL
REMISE DE
CHARTE
LE PUY EN VELAY
REJOINDRE LE
CLUB41... OU PAS
#193
automne
2013
S O M M A I R E
National / International
4
Amitié Assistance
6
CNR Caen
8
Quatalagor
7
CN Saint-Avold
10
Trophée Golf
Saint Raphaël
13
Nouvelle Com’
15
Remise de charte
Le Puy-en-Velay
La Boutique du 41
11
14
Challenge
MARCHESI
16
Focus:
24
La vie des Clubs et des
Régions
Rejoindre le
Club 41... ou pas
Rubriques découvertes
20
30
EDITO
Voici déjà le deuxième numéro de cette nouvelle mouture de votre Panorama. L’heure
est donc venue, pour moi, de faire un premier bilan, en tenant compte des nombreux
retours de votre part, tant par mail que de vive voix, pour ceux que j’ai eu le plaisir de
rencontrer ces dernières semaines.
Un premier sentiment général : cette nouvelle version a l’air de plaire au plus grand
nombre. C’était l’objectif principal, je vais donc m’appliquer à ne pas y déroger. Plusieurs d’entre vous, parfois parmi les plus anciens, m’ont confié avoir lu le dernier
Panorama de la première à la dernière page. Rien ne pouvait m’apporter plus de satisfaction par rapport au travail accompli. Certes, il y a le phénomène de curiosité lié
à la nouveauté, mais là aussi le défi à venir réside dans la nécessité de garder ces
pages aussi attractives que possible.
Contenter le plus grand nombre, c’est aussi ne pas oublier les autres. J’ai prêté certainement encore plus d’attention aux critiques négatives reçues, pour leur grande
majorité très constructives (pas toutes, hélas) et j’ai essayé de les prendre en compte
dés ce numéro.
La participation des Clubs et des Régions au Panorama reste un point crucial à résoudre. J’ai dû tenir un discours inapproprié, tant dans mon précédent édito que lors
du Comité Technique de Saint-Avold. Toujours est-il
que je me suis senti bien seul lorsque j’ai fait le point
sur les articles m’étant parvenus… Mais la solitude du
Rédacteur n’a rien de nouveau, elle fait partie du boulot. Limiter l’espace consacré à la vie des Clubs et des
Régions ne veut pas dire que le Panorama ne s’y intéresse plus. Mon idée était de mettre en avant les articles offrant un centre d’intérêt le plus vaste possible.
Mais pour cela, il ne faut pas hésiter à me les envoyer,
car si je ne les reçois pas, je ne peux pas les publier…
Dans ce numéro, outre une actualité riche en évènements, vous trouverez un dossier spécial consacré au
passage de la Table au 41. Certains vont commencer
à penser que, cette année, on ne parlera que des extablers et qu’on néglige les autres, les 40% d’entre
nous qui ont rejoint le Club sans passer par la Table
Ronde. Qu’ils se rassurent, le thème du prochain numéro est déjà lancé et il leur sera entièrement consacré.
Outre le super travail de Pierre Martin (sans qui je ne
serai pas grand-chose), je vous invite à porter une attention toute particulière à l’intervention d’Arnaud Rinuccini, Vice-Président National de la TRF. Une vision
des choses qui intéressera bon nombre d’entre
vous…
Service abonnement: Robert Escande
Mas Saint-Jean 66200 Theza
Tarif: 7,70 €
Régie de publicité:
S’adresser au Rédacteur National
1 page: …………… 750€ / N°
1/2 page……………450€ / N°
1/4 page……………250€ / N°
1/8 page……………150€ / N°
2° de COUV………1000 € / N°
3° de COUV……… 900 € / N°
4° de COUV………1200 € / N°
03
Paul BRITO
Rédacteur National
2013/2014
Revue nationale
trimestrielle
du Club 41 fançais
ISSN 0765-1309
Directeur de publication:
Philippe Duprez
Rédacteur National:
Paul Brito
Imprimé à 6300
éxemplaires
par CORLET Imprimeur SA
14110 CONDE
SUR NOIREAU
Routage: GIS
14110 CONDE
SUR NOIREAU
LE MOT DU
PRÉSIDENT
NATIONAL
ENSEMBLE, SOYONS
LES ACTEURS DU
CLUB 41
J
e préside notre Fédération en ayant constamment à l’esprit une vision
de ce qu’elle devrait être
demain et je souhaite
qu’elle soit partagée par
le plus grand nombre.
Pas facile de tenter l’expérience
avec une nouvelle équipe, je n’ai
pas choisi la facilité, mais les
hommes appelés auprès de moi
Chaque jour qui passe renforce l’objectif que je me suis assigné : celui
de rassembler un maximum de 41
autour d’un projet pour engager
notre Club vers de nouveaux horizons. Ce projet s’appelle :
sont disponibles, efficaces et loyaux,
leur mission est en passe de réussir,
voyez plutôt :
Deux ans passés à votre écoute, et
maintenant… C’est parti, et je peux
dire que c’est bien parti…
Nos devoirs de vacances vous ont
été rendus à la rentrée et vos réactions nous laissent penser que vous
appréciez notre travail. À ce titre, je
souhaiterais, en votre nom, remercier celui avec lequel j’ai beaucoup
partagé, Philippe DIEUPART, qui a
su donner un écrin à AMBITIONS
41.
• Le Guide sorti dans les délais, malgré les difficultés à recevoir vos
mises à jour !
• Refonte de la charte graphique et
nouveau logo
• Le Carnet de route du Président de
Région et le Livret du bureau de Région remis à Clermont-Ferrand.
• Le Carnet de route du Président du
Club et le Guide pratique à l’usage
du Bureau de Club, remis lors de
vos comités de Région respectifs,
où nous expliquons le projet Ambitions 41 et nos attentes des clubs en
L’ I N T E R N AT I O N A L
Depuis la rentrée, votre IRO National a assisté avec notre Président
National à l’AG de Roumanie, qui
s’est déroulée à Brasov, les 20, 21
et 22 septembre, suivie par l’AG de
Belgique à Liège les 4, 5 et 6 octobre.
L’accueil des Roumains a été chaleureux et amical. Le sujet de
conversation a très souvent tourné
autour de la discrimination contre les
non Ex Tablers. Les 41 Roumains
s’interrogent sur une solution pour
régler ce problème. Le Président National élu, non Ex Tabler est, peutêtre, une raison de plus à cette
préoccupation.
Des conversations ont eu lieu avec
différents membres des délégations,
pas très nombreuses, notamment le
Past Président National d’Allemagne
qui a confié que les débats au 41 International sont, trop souvent, stériles. Sa vision de l’International,
s’est portée sur les Euromeetings
entre Ex Tablers comme étant plutôt
productifs. Interrogé sur certains
clubs « Old Tablers » allemands, en
difficulté de survie à cause de la disparition des Tables Rondes de proxi-
mité, il a été catégorique : « il faudra
en créer ou sinon disparaître ».
Le Vice Président International se
déclara apolitique. Pour mieux comprendre pourquoi le 41 International
continuait à refuser les Non Ex Tablers, votre IRO National lui à posé
plusieurs questions
concernant l’intolérance élitiste, et de
ce fait la création
d’une inégalité… Il
semblait avoir bien
compris que tout
cela n’était pas
juste. Sa conclusion
était, néanmoins,
qu’il fallait respecter
la vote des pays
membres. Il n’y a
apparemment aucune volonté de réconciliation sur ces
points.
Au début de l’AG, une invitation
sur l’AG du Danemark et l’AG Internationale a été distribuée à tous
ceux qui étaient présents. N’y a-t-il
pas du progrès après tout ?
04
leur donnant des idées
• La refonte du PANORAMA en magazine.
• L’évolution du site internet que
vous avez pu découvrir.
• La mise en place de l’équipe
CAP41, nous attendons cette année
plus de 15 mises en formation de
Clubs
• L’image de la nouvelle boutique,
ses nouvelles offres et l’informatisation de sa gestion.
• Le nouveau coffret d’intronisation
beaucoup plus jeune et mieux
adapté.
• L’adoption du Budget par le Comité
National afin que le prix réel des
prestations soient facturé aux 41 qui
viendront nous rejoindre lors des
« C’est dans l’action
qu’on rassemble les
gens, bien plus que
dans les discours »
Comités Nationaux. Les charges
fixes revenant à la Trésorerie Nationale.
• La prise en charge financière par
la Trésorerie Nationale des postes
techniques des Régions, venant en
formation, du samedi au dimanche
pour leur « Donner envie » de rejoindre un jour le National.
• La croisière affiche COMPLET.
• Le challenge Louis Marchesi est
officiellement lancé dans ce numéro,
avec la publication dans ces co-
En Belgique, les délégations des
pays membres étaient assez nombreuses et se montraient très amicales, souhaitant vivement notre
retour au sein du 41 International. Il
a fallu expliquer que, sans révision
des statuts, ce n’était pas chose
possible.
Liège a offert la possibilité d’expliquer les objectifs de Planet41 et de
son contenu.
C’était
également l’opportunité
de rencontrer nos amis
italiens qui présenteront
à l’HYM prochain un
projet : insister sur la
suppression des termes
« Ex Tabler » et « Non
Ex Tabler » en faveur de
« 41 », normal, étant
donné l’appellation «41
International» et, logique, étant donné que
ses membres sont des
pays et non pas les
membres des délégations, élus pour représenter leur pays.
Le Club 41 GB & Ireland va instaurer le vote électronique l’année
prochaine, l’objectif étant de motiver
les Clubs à voter. Actuellement, la
présence «physique» en moyenne
lonnes du règlement. Aider la Table
Ronde s’inscrit dans une pure logique.
• Nicolas Feuillâtes, notre nouveau
partenaire que beaucoup nous
envie, valorise notre image. Aucune
obligation d’achat, mais jouer le jeu
pendant les fêtes de fin d’années en
cliquant sur la bouteille sur notre site
internet.
Notre objectif fondamental, celui qui
dicte tout le reste, c’est de bâtir une
dynamique capable de donner une
meilleure image à notre Club et de
favoriser ainsi le recrutement tant à
la Table Ronde que dans la société
civile et surtout par nos attitudes et
comportements, éviter un nombre
trop important de démissions.
L A PA G E D E S V P N
GUY LE HUIDOUX
VICE PRESIDENT NATIONAL
CLUB 41 FRANÇAIS
Le changement…dans la
continuité !
« Parmi les moyens de lutte contre le
temps, il y a la CONTINUITE. Ce fichu
temps s’attendait à un changement de
cap, lof pour lof, mais ce changement
eut été nécessairement réduit à rien,
car l’année du porteur de collier est à
peine commencée que le moment est
venu de la voracité du suivant. Mais
si, au lieu de ce changement radical,
Simplicité et Plaisir…
« La beauté, tout comme le bonheur,
est chose fréquente… Pas un jour ne
s’écoule sans que nous vivions un instant de Paradis ». Cette phrase de
Jorge Luis Borges, poète argentin,
m’est revenue à l’esprit alors que je
parcourais le compte-rendu du dernier
Comité de la Région Alsace-VosgesTerritoire de Belfort et particulièrement
cette intervention de Paul Sagesser,
Président du jeune Club de Saint
Louis-Bourglibre affirmant , avec justesse, que le rôle essentiel d’un Président de Club (mais aussi de tout
porteur de collier) est de faire en sorte
que les Membres aient PLAISIR à
venir au Club. Et si, mes Amis, cette
ALAIN MILCENDEAU
VICE PRESIDENT NATIONAL
CLUB 41 FRANÇAIS
Mes Amis,
Qui peut dire que le rôle d’un Vice
Président National du Club 41 Français est de tout repos ? Outre les
voyages pour visiter les Régions, il
faut également répondre aux sollicitations diverses de certains clubs et formuler des réponses satisfaisantes aux
multiples demandes souvent pertinentes et utiles. Mon discours doit se
révéler vrai, accompagnant bien évi-
votre club des hommes qui n’ont pas
eu la chance d’être tableur et qui peuvent participer activement à nos activités.
Mais vous le savez, le cœur du 41
reste ancré avec les fondateurs, les
purs et durs, les assidus aux statutaires, aux principes fondamentaux
qui se vivent dans les clubs.
L’officialisation de l’association Quatalagor me séduit par l’idée de rapprochement officiel et permettra sans
aucun doute de consolider les rapports que nous avons avec les Tableurs, les Ladies et les Agoras. Ainsi
nous pouvons promouvoir les uns et
les autres sans avoir les soucis de
J’ai la conviction que c’est en donnant l’exemple et les signes forts
que vous avez pu constater, que
nous réussirons la mobilisation générale et la prise de conscience collective que nous devons tous être
acteurs du projet AMBITIONS 41. Je
vous invite à lire et relire les premières pages de votre guide.
Cette démarche sera un succès,
grâce à votre implication et à votre
engagement. Pour ma part, je
compte sur vous, et serai à vos
côtés, dans vos Régions.
Philippe DUPREZ
Président National
2013/2012
aux AG est entre 10% à 15 %, avec
un quorum de 5%.
Une motion va être proposée à la
prochaine HYM afin de mettre à 75%
requis le nombre de votes pour accepter qu’un pays réintègre l’International, sans modification des
conditions en vigueur.
Qu’il faille 5 ans pour accepter un
changement de statuts, comme cela
a été, suggéré n’est qu’une supposition . La démission d’autres pays de
l’International pourrait précipiter le
cours des choses.
En tout cas, notre « Isolement »
actuel n’est pas inquiétant. Planet41
est un bon atout pour convaincre le
public 41 qu’il existe d’autres alternatives pour vivre l’International, alternatives qui visent tous les
membres du monde qu’ils soient non
Ex Tablers, Ex Tablers ou Old Tablers. Les différents membres des
pays que j’ai pu rencontrer aux AG
savent que ce Site existe. Nous travaillons pour développer son offre.
C’est à nous tous à assurer son succès en s’y inscrivant, en incitant nos
relations à l’étranger à s’y inscrire
également.
Peter NELSON
IRO National
2013/2012
Guy Le Huidoux et Philippe Duprez en pleine séance de travail lors du Comité National de Saint Avold
évidence, nous en faisions une priole porteur de collier propose la pourrité? Si nous avions pour objectif que
suite du temps de l’autre, le sablier
le moment passé et donné à notre
n’est plus la mesure du temps de la
Club soit, avant tout, un moment de
fin, mais la borne d’une étape d’un
plaisir ?
même développement… ».
Mes chers Amis, j’ai souhaité m’adresser à vous en reprenant, pour partie,
un éditorial d’Alain Jousseaume de la
Bretesche (Panorama N°150, Juin
2003), c’est un moyen pour moi de
rendre hommage à son action, de
vous dire à tous et en particulier à Philippe, l’état d’esprit qui est le mien
alors que je vais, lors de notre Comité
de Pau, solliciter de notre Comité National, d’être désigné comme Premier
Vice-président. C’est aussi une façon
de mettre en valeur le travail de notre
Ami Berzy qui a scanné et mis en
ligne nos Panorama depuis Juillet
1972 en les rendant ainsi accessibles
à tous. Le changement dans la continuité, ce n’est pas l’immobilisme bien
sûr mais la poursuite souhaitée d’un
travail initié avec Serge Popoff, engagé avec Philippe Duprez et que je
souhaite, avec l’aide de vous tous,
«transformer », terme rugbystique de
mise, espérons le, en 2015, année de
coupe du Monde de l’Ovalie.
Simplicité et proximité…
Ce plaisir doit être porté par une volonté de simplicité et de proximité.
Simplicité dans nos relations, nos
échanges,… nos rencontres, en tout
temps et en tout lieu. Proximité pour
être plus accessible aux autres, …
«41 de base», voilà bien une vilaine
expression qui laisse à entendre qu’il
y aurait des 41 qui ne sont pas… de
base ? Non, nous sommes tous, et
simplement, des 41, fiers des valeurs
que porte notre Club et notre Club
porte ces valeurs parce que chacun
de nous se doit d’en être l’incarnation… Resserrer les lignes, voilà encore une expression rugbystique que
je vous proposerai bientôt, pour créer
les conditions de cette proximité qui
doit nous nourrir y compris à l’international pour grandir ensemble dans
l’amitié et son juste préalable : la tolérance.
Avec toute mon Amitié.
Guy
Alain Milcendeau aux coté de Dominique Gombert, Présidente Nationale
de l’Agora France
sexisme, d’âge ou de programme.
demment les projets du Président National en fonction, mais commencer à
Depuis septembre, j’ai participé à difprévoir une ébauche de programme
férentes manifestations dans les Répour les années futures en respectant
gions qui me sont attribuées et je
les convictions que je vous ai exporetrouve toujours le même enthousées à Clermont-Ferrand.
siasme des amis 41.
Comme vous le savez, je suis élu pour
Sur mon bureau, des dossiers imporaccompagner la population des quatants sont étudiés et je vous en parlerante et un, qu’ils soient actifs, honorai dans vos régions lors de mes
raires et futurs membres. Je vous
visites. Personne ne peut avoir la préparlerais également des “futurs détention de changer la face du monde,
missionnaires“ qui sont une catégorie
mais chaque amélioration apporte une
de 41 qui m’inquiète, à la vue du
satisfaction non négligeable et solinombre de démissions qui furent endaire.
registrées l’année passée. Nous devons rester vigilants auprès de nos
En attendant de vous retrouver proamis qu’ils soient âgés ou en perte de
chainement lors de l’une de mes vimotivation pour notre Club. Il n’y a ausites dans votre Région, je vous
cune raison de quitter une organisasouhaite une vie heureuse dans vos
tion qui apporte cet élan d’amitié que
clubs et vos familles.
nous aimons, même si la raison pour
certains est de laisser la place aux
jeunes… Cela dénote une incompréAvec toute mon Amitié.
hension sur le but de notre associaAlain
tion, ainsi le problème d’intégration
des jeunes se pose mal. En marge du
Trophée MARCHESI, exposé plus loin
dans ce numéro, dont le but est d’aider la Table Ronde en parrainant des
nouveaux membres, n’oubliez pas de
penser à vous, en recrutant dans
05
QUATALAGOR
AMITIE ASSISTANCE
« AMITIE ASSISTANCE » ?
C’EST L’AFFAIRE
DE
TOUS !
Chers amis,
Les vacances s’éloignent, une «nouvelle année»
commence…
Avant tout, je voudrais vous rappeler que l’Association Amitié Assistance a pour objet d’aider des
personnes qui, à un moment de leur vie, éprouvent des difficultés financières, morales ou psychologiques dont les causes peuvent être
multiples : décès d’un proche, maladie, perte
d’emploi, divorce ; la liste est malheureusement
longue. Ainsi, Amitié Assistance joue le rôle d’une
sorte de caisse de solidarité alimentée par les cotisations et les dons qu’elle reçoit de la part des
membres du Quatalagor.
Ensuite, je tiens à vous remercier pour votre implication au cours de l’année qui vient de s’écouler. Vous remercier et… vous féliciter pour les
nombreuses actions de vos clubs qui ont permis
une augmentation des dons de notre Club 41
de 48 % par rapport à l’année précédente !
(17.535 € contre 11.846, pour un total de 36.037
€ contre 20.059 !). L’augmentation substantielle
de ces dons révèle une implication de plus en plus
forte de l’ensemble du Quatalagor dans Amitié Assistance : à nouveau merci à tous les donateurs
pour leur action, mais aussi pour l’exemple qu’ils
nous incitent à suivre.
Nous avons tenu en mai notre AG, cette année en
même temps que celles des Clubs LC et TR : Micheline VUILLAUME, de Dole, Déléguée du Club
Agora, a été élue au poste de Secrétaire, IsabelleSophie Taupin, du club LC de Blois, au poste de
Trésorière, le délégué de la TRF, Stéphane MOREAU-ALETRU, du club de Royan étant en
charge des « Relations Extérieures ».
Le rôle des membres délégués des 4 Clubs qui
ont en charge les dossiers est de prendre les décisions quant aux aides à allouer. Ils sont aidés
dans leur démarche par les membres de droit qui
jouent un rôle de conseil.
Les aides d’Amitié Assistance peuvent être de
deux types :
L’aide d’urgence, ponctuelle, peut être versée en
quelques jours au membre concerné. Son montant est décidé par les quatre membres du Bureau
sans que la somme ne dépasse le plafond de 3
000 €.
L’aide régulière, versée mensuellement : son
montant est décidé en Conseil d’Administration
suite à l’analyse du dossier avec les justificatifs
demandés. Le membre aidé doit veiller à fournir
régulièrement et sur simple demande (tous les 6
mois en moyenne) un dossier réactualisé sous
peine de voir son aide s’arrêter.
Il est à noter qu’un des engagements d’Amitié As-
06
sistance est la confidentialité : Notre association
met un point d’honneur à ne présenter aux
membres de droit que des dossiers «anonymés»
afin de préserver la discrétion autour des
membres qui sont dans le besoin.
Cette année, AA a alloué pour 71.100 € d’aides:
• 18 900 € d'aides d'urgence répartis en 7 dossiers dont 5 sont traités avec une « attestation
d’aide temporaire », autrement dit une reconnaissance de dettes, ce qui signifie que les membres
aidés se sont engagés par écrit à rembourser leur
aide selon un échéancier déterminé d’un commun
accord. Détail des AU : 3 Club 41, 2 TRF, 1 LCF
et 1 AGORA. Pour mémoire, AA a traité 13 dossiers d’aide d’urgence l’année passée ; les demandes ont donc diminué de moitié (3 demandes
refusées).
• 52 200 € d'aides régulières répartis en 11 dossiers dont 10 ont été clôturés dans le cours de
l’année pour diverses raisons : généralement à la
demande des membres aidés, mais aussi parce
que l'aide courait depuis longtemps et qu'AA a
jugé qu’il était temps qu'elle s'arrête. Détail des
AR : 3 41, 4 TR, 1 LCF et 3 pour AGORA. Pour
mémoire, AA a traité 23 dossiers d’aide régulière
l’année passée ; les demandes ont donc diminué
de moitié cette année (4 demandes refusées).
Au-delà de l’aspect financier, les orientations
prises, notamment au plan des supports de communication et de la mise en avant du rôle du référent, impliquent plus encore la responsabilité de
chacun et nous donnent davantage d’éléments
pour affiner notre analyse des différents dossiers
qui nous sont soumis.
Amitié Assistance s’est dotée d’un nouveau logo
et d’un nouveau fanion. Plus de 1500 pin’s ont été
vendus depuis l’AG de Vannes et nous avons du
relancer une commande de 1000 insignes !
Ces nouveaux supports de communication nous
ont permis de donner à Amitié Assistance une
nouvelle visibilité et une présence accrue, notamment lors de déplacements nationaux, remises
de Charte ou visites aux clubs qui ont effectué des
actions à notre profit.
Le week end du 10 -13 octobre 2013, se déroulait l'Assemblée Internationale de l'Agora à Hyères dans le Var.
Dès le mercredi soir, des dizaines d'Agoras venues du monde entier et bravant les grèves des contrôleurs du ciel, se retrouvaient sur la côte varoise.
Jeudi matin, plusieurs d'entre elles partaient sur Nice, pour une visite orchestrée par les Agoras du club de cette même ville. Vendredi matin, après une
visite du Domaine du Galoupet, organisée par son Président Clive Tucker,
certaines (les Présidentes et Vice-Présidentes Nationales 12-13) repartaient
sur Hyères pour leur 1ère réunion de travail, les autres se dirigeaient vers
Saint-Tropez pour découvrir la ville mythique des fameux gendarmes mais
aussi de Brigitte Bardot.
Nous avons décidé de renforcer le rôle des référents, c'est-à-dire les membres intermédiaires
entre AA et les membres en difficulté car ils jouent
un rôle primordial notamment en terme de responsabilité morale : je rappellerai ici qu’AA reçoit encore trop souvent des demandes d’aide
fantaisistes ou parfois indécentes par méconnaissance des règles d’attribution. Informer chaque
membre de club qui, demain, peut devenir référent nous a paru important. Le référent est désormais destinataire de courriers l’informant du suivi
de la personne en difficulté.
Vendredi soir, la Welcome Party (soirée d'accueil) sur le thème de la Provence
et au son des tambourinaires locaux, ouvrit officiellement l'AGI avec 170 participants.
Pour votre information, lors de notre dernière réunion du Conseil d’Administration, le 21 septembre à Tours, neufs dossiers étaient en cours,
dont quatre pour le Club 41.
La 17ième conférence du club Agora International se déroula, quant à elle, le
samedi matin au Domaine du Galoupet, sous un beau soleil et dans un cadre
somptueux. L'assemblée fut dirigée de main de maitre par Veerle de Jonge,
la Présidente sortante venue de Belgique. Autour d'elle, des femmes de 15
pays (des 17 où éxiste un Agora) :
Alors mes amis, aidez-nous à grandir encore
grâce à vos actions et à vos dons ! Parlez d’Amitié
Assistance dans vos clubs et n’hésitez pas à me
contacter ou à consulter votre guide ou notre site:
« AMITIE ASSISTANCE, c’est l’affaire de tous ! »
USA, Afrique du Sud, Maroc, Madagascar, Malte, Italie, Roumanie,
Suisse, Belgique, Hollande, Angleterre, Allemagne, Norvège, Islande...
et la France!
Au nom du Conseil d’Administration, merci.
Bien amicalement à tous,
La France dont le Quatalagor était excellemment représentée par Dominique
Gombert, PN Agora, Philippe Duprez, PN Club 41, Samuel Alibrandi, PN
TR et Nathalie Scholler, IPP LC.
Jean-Luc THIROLLE,
Président d’Amitié Assistance
Beaune 153 - XI° Région
www.amitié-assistance.org & Guide p. 850
Le soir, le diner de Gala rassembla dans le même lieu 219 convives. C'est
dans une ambiance "torride" que Veerle de Jonge, passa son collier à Sandy
Van Niekerk, d’Afrique du Sud.
Pour clôturer ce merveilleux week-end, nous avons organisé une petite ballade-pique nique sur l'Ile de Porquerolles. La nature, les paysages et le fameux Rosé firent le reste.
A gauche:
Jean-Luc THIROLLE
En bas, de gauche à droite:
Stéphane MOREAU-ALETRU, Table Ronde
Isabelle-Sophie TAUPIN,
Ladies Circle
Micheline VUILLAUME,
Agora
Jean-Luc THIROLLE,
Club41
C'est donc heureuses que les 8 Agoras de Hyères transmirent le flambeau
aux sud-africaines pour l'organisation de l'AGI 2014. Il est à noter que cette
année nous avons explosé le taux de participations à une AGI : 93-97 l'an
dernier à Lübeck, Allemagne à 170-219 cette année à Hyères.... ENJOY !
Comme notre devise de l'AGI 2013.
Isabelle SEGUINOT
Conference Convenor 2013
Clin d’oeil..
Lorsqu’une Rédactrice Nationale du Ladies Circle rencontre un mousquetaire de CAP 41, quoi de plus naturel
que de voir naître une belle histoire d’amour !
En septembre dernier, lors d’un mariage trés “Quatagor”,
Crystel Scribe et Jérôme Lemieux se sont dit oui, pour le
meilleur et pour... non, vraiment que pour le meilleur !
Longue vie à nos jeunes mariés!
07
CAEN, capitale du Calvados
CAEN, ville aux cent clochers
CAEN-2014
Toute la Journée, circuit touristique individuel : Abbayes, Chateau Ducale ... et Shopping dans le quartier Vaugueux
Samedi 18 Janvier
Au plus près des étoiles de l’amitié
Soirée Normande
A 19h30 à l’hôtel Mercure Port de Plaisance
CNR-2014
J’irai revoir ma Normandie ...
N
E
I
D
N
I
N
A
E
C
O
N
O
I
LA REUN
B R ETA
G NE
E
CH
N
A
FR
TE
N
CO
Sur les traces de GUILLAUME de Falaise à Bayeux
EE
END
Jour J
(D-Day), où débarquèrent sur les plages
de Omaha Beache, Pointe du Hoc, Arromanche, ...
5 000 bateaux, 12 000 avions et 156 000 hommes.
GN
R
E-
ON
LAN
GU E-AL
CHA
EDO PE
MPA
C- S
GNE
-ARD ROUS
’AIS SILL
NE ON
Les plages du DEBARQUEMENT
RH
Départ 9h00 de Caen, Déjeuner à Bayeux, retour 17h30
DE CALAIS-PICARDIE
D PA D
AL NORD-PAS
SA VAL NORM
ANDIE
CE DE LO
-V
IRE
-CE
OS
NTR
GE
E-N
SOUV
TE
ELLE
RR
CAL
IT
EDO
OI
NIE
RE
DE
BE
LF
OR
T
-V
O
USIN
RG
IMO
U
TE-L
BO HAREN FRANCE
OU-C ILE DE
POIT
MIDI-PYRENEES
Excursion en autocar
AQUITAINE-GUADELOUPE
QUE E
I
N
I
T
-MAR E ORS
E
N
I
A
N R-C
LORR
G
R ’AZU
E
V TE D
U
A
-CO
E
NC
E
OV
R
P
Au plus près des étoiles de l’Amitié
Soirée des Régions
Dès 19h30 au
Munissez vous du verre de l’amitié pour partager
ensemble l’apéritif, ensuite composez votre repas
au fil des rencontres que vous ferez à chaque stand
IInscrivez-vous
n s c r i vez-vo u s dès m
maintenant
a i nte n a nt ppar
ar
b u l leti n d
isp o n i ble ssur
u r ssite
i te nat
io n a l : :
bulletin
disponible
national
www.club41francais.fr
www
w.club41francais.fr
Contact : Michel TTANT,
ANT, Rouen 156 Rotomagus
par e-mail : [email protected] - tel : 06 71 87 80 63
EVEN EM
COMITÉ NATIONAL
SAINT AVOLD
REMISE DE CHARTE
LE PUY EN VELAY
La ville du Puy était pavoisée pour l’occasion dans le
cadre des fêtes médiévales du ROI DE L’OISEAU qui attirent durant tout le week-end des milliers de touristes.
Dans la ville, des enceintes médiévales sont élevées un
peu partout, constituées de tavernes, fauconneries, montreur d’ours, jeux pour les petits et les plus grands et enfin
tirs d’arquebuses ... Pour pleinement participer à la fête,
une contrainte : être habillé dans l’esprit de l’époque avec
au minimum une grande cape noire et un bonnet orné
d’une plume !
C’est la rentrée !
Rentrée des classes au grand complet, Bureau
National et les 17 régions de France en ce premier week-end de septembre, direction tout à
l’Est, à la frontière Allemande, à la rencontre
du Club de Saint-Avold.
L’équipe de Gonzague CHAMBON, créateur en son
temps de la Table Ronde du Puy (15/11/86), et présidentfondateur du CLUB 41 n° 328, a organisé une très belle
remise de charte. Fort de 19 membres, c’est le 8ème club
de notre région qui comprend au total 157 membres. Il
nous accueillait à partir du vendredi soir jusqu’au dimanche midi. Le vendredi soir repas dans une taverne
médiévale et longue nuit remplie d’amitiés mais sans
chouchen, n’est-ce pas Guy !!
Le Comité national se doit d’aller à la rencontre
des 41 de toutes les régions, eux-mêmes devant en profiter pour nous accompagner et découvrir comment est administrée et gérée leur
fédération. Ce premier comité est très important car il fixe la politique de l’année par le vote
du budget proposé par le Président National.
Il invite les Présidents de région à s’inscrire et
se faire élire aux commissions qui sont proposées. Parmi celles-ci la commission des finances, seule statutaire, est toujours très
prisée.
Le lendemain on rentrait dans le dur : retrouvailles au restaurant LE POIVRIER siège statutaire du nouveau club
et dont le patron est membre du club. Visite amicale à
l’apéritif du Député-Maire Laurent WAUQUIEZ, ancien
ministre, nous étions une trentaine de participants au déjeuner. Ambiance très conviviale …
Deux jours de travail très intense en compagnie des Rédacteurs de région venus nous rejoindre le samedi pour entendre le nouveau
Rédacteur National Paul BRITO leur exposer
sa vision du nouveau PANORAMA. Gageons
que nous avons par leur présence à nos côtés
« susciter des envies ».
Vous pourrez retrouver sur notre site internet
l’intégralité des comptes rendus de ce Comité,
dans (Boite à outils ; puis en bas, notre espace
de téléchargement ; cliquez sur AG et Comités
nationaux) après son approbation au Comité
de Pau. Vous vous apercevrez qu’une grande
place fut consacrée au travail de présentation
des outils de communication du projet AMBITIONS 41 par Philippe DIEUPART, à l’approbation par le Comité d’un projet de structure
juridique pour chapeauter le QUATALAGOR,
ainsi qu’au débat sur le vote du budget et la
synthèse du travail en région sur le Challenge
Louis MARCHESI. Le Bureau national a également répondu à toutes les interrogations et
questions émanant de vos Présidents de région sur notamment le contrat d’assurance, la
déontologie sur les marchés 41, le suivi budgétaire des CNR et AG…
Le côté festif du samedi soir fut une réussite
malgré un changement de lieu à la dernière minute. Ce changement était la conséquence de
la faible participation des 41 locaux et c’est
plus que dommage pour la démocratie de
notre fédération.
Merci à Bernard, Franck, Thierry, Jean-Paul,
Pierre, Hervé… et aux autres membres de
saint AVOLD 131 d’avoir honoré leur parole de
41, faite un soir, il y a deux ans sur une plage
de la Martinique lors du 20ième anniversaire de
Fort-de-France.
Philippe DUPREZ
10
Par un beau week-end de septembre (20-21-22), la REGION 16 AUVERGNE vivait la naissance d’un nouveau
club 41 au Puy-en-Velay.
La remise de charte se déroulait dans la salle d’assemblée du Conseil Général de Haute-Loire, en haut de la
ville vers la cathédrale, départ de nombreux pèlerinage
pour St-Jacques de Compostelle. Le cadre était magnifique et majestueux avec un mur de verre donnant sur le
rocher de la Vierge.
Sur l’estrade, les hautes autorités du club 41 étaient représentées par Serge POPOFF, PP national, Guy Le
HUIDOUX, VP national, Guy POUJET, secrétaire national. Pierre CHEVALIER, PP CLERMONT-CHAMALIERES n° 227, était le maître des cérémonies. Avec
Olivier DUCLOS, président du club parrain CLERMONTCHAMALIERES n° 227, votre serviteur présidait la cérémonie et prononçait le discours inaugural. Gonzague
présentait les membres de son club. De nombreux fanions étaient échangés. Les régions numéros : AQUITAINE-GUADELOUPE-GUYANNE (6) représentée par
Guy POUJET, 7 MIDI-PYRENNES (7) représentée par
son président Christian MOURGUES, RHONES-ALPES
(10) représentée par Damien LAMBRECHT VP en
charge du District Rhône (venu en moto !!!), étaient présentes.
Plus de photos en pages centrales
Le ressenti des organisateurs
Monsieur le Député-Maire Laurent WAUQUIEZ (déguisé
en damoiseau) nous faisait l’honneur de nous rendre visite et nous faisait un très beau discours mêlant valeurs
humaines avec un zeste de politique. Ensuite grande
séance photo avec le Député-Maire sur la terrasse du
Conseil Général, avec nos grandes capes noires, nous
étions tous des « rois de l’oiseau ».
Lors de l’AG de Lorraine en Martinique pour le 20
anniversaire du club de Fort de France, en
mai 2011, il y avait une forte présence des membres du club de Saint Avold .
ième
Des liens d’amitié très forts se sont noués avec Philippe Duprez qui proposa alors de faire son
premier CN à Saint Avold lorsqu’il serait Président National. Cette proposition fût acceptée à l’unanimité des membres : « Nous sommes enthousiastes ! » tel était le credo...
La cérémonie était suivie d’un diner de gala dans l’enceinte même du Conseil Général. Sous les fenêtres, l’ambiance médiévale battait son plein et apportait une
grande touche de fantaisie à cette belle cérémonie de remise de charte.
Bernard le président alors en exercice, malgré quelques turbulences qui secouèrent le club local
accepta de prendre en charge l’organisation de ce comité. Le nouveau président ainsi que son
bureau intègrent le comité d’organisation. Les objectifs étaient clairs :
- faire vivre un grand moment d’amitié, de convivialité et de partage aux participants
- faire découvrir notre région par les visites de Saint Avold et Metz
- dégustation des produits du terroir
- créer un lien unique entre le club local et le 41 national lors de la soirée de gala.
Le Comité National Technique de Saint Avold qui a valorisé notre club a été l’aboutissement de
nos participations à la vie du 41 Français et de nos prises de responsabilités au sein de l’organisation de la Région Lorraine Martinique ainsi qu’une présence de nos membres aux principales
manifestations de la Martinique et de la Réunion.
Vive l’amitié par l’action !
Propos recueillis par Pierre WOURMS
Plus de photos en pages centrales
Le lendemain, un dernier déjeuner nous réunissait dans
la ville avant le départ du grand défilé RENAISSANCE
partant de la cathédrale et traversant toute la ville et composé de groupes symbolisant la diversité de cette
époque.
Pierre DISCHAMP
Président 2013/14 de la REGION 16 AUVERGNE
11
EVEN EMENTS
TROPHÉE GOLF SAINT RAPHAËL
Un nouveau trophée remis au
vainqueur!
Vous ne le saviez peut-être pas mais Saint Raphaël a
accueilli cette année la 16ème édition du Trophée Golf
National du Club 41 Français. Bien sûr mes amis que
vous étiez informés car, les copains de la Région 09 et
du Club 41 Saint Raphaël-Fréjus 126 ont largement
communiqué pour vous inciter à participer à ce rendezvous annuel et incontournable.
Remis en jeu chaque année, ce nouveau trophée
est l’oeuvre de Marie Hoarua, artiste Montluçonnaise. Voici son “Petit Cursus artistique”:
Née dans l’ile de la Réunion, j’y passe toute mon
enfance, m’imprégnant des saveurs, senteurs et
couleurs vives de mon ile bien-aimée. J’en garderai comme totem le célèbre et magnifique oiseau qu’est le Paille-en-queue.
Bravo à toute l'équipe du Président Franck Denys et
aux épouses pour leur immense générosité et le
temps consacré pour nous confectionner une inoubliable compétition et un beau programme accompagnant en terre varoise, sans oublier les soirées très
(très) festives...
Les compétitions se sont déroulées sur deux magnifiques parcours, celui de Valescure et celui de l'Esterel, préparés avec soin, manucurés à souhait, le soleil
présent pendant les deux jours, offrant des conditions
idéales pour la pratique de la petite balle blanche.
Le golf de Valescure et son parcours de type britannique, étroit avec des petits greens au milieu de pins
parasols demandait précision et grande concentration.
L'Esterel, dessiné au milieu d'une forêt de pins parasols
par le grand Robert Trent Jones, est un parcours très
intéressant mais nécessitant application, attention et vigilance sur les 18 trous.
Le Trophée National de golf représente l'une des
plus belles manifestations du Club 41, parce qu'elle
se vit entre amis, parce qu'elle se vit en famille, parce
que c'est l'occasion également de revoir ses amis
venus de toute la France, d'entendre des rires,
d'échanger et de s'amuser. Très amusant également
d’entendre les conversations au club house (avec une
petite bière à la main, chut!), refaire son parcours, fulminer sur son drive, pester sur son putter, et compter
les nombreux birdies ou eagles... ratés... heu non réussis... !
Dans les années 1970, à 18 ans, je découvre la
métropole et après quelques années à Lyon pour
mes études, je m’installe à Montluçon où je vis
maintenant depuis plus de 40 ans.
Marie Hoarau (compagne d’un membre du
Club 41 de Montluçon 262, Jacques Méritet), créatrice du nouveau Trophée Golf
En 1990, je m’intéresse à l’art floral et suit intensivement pendant environ 5 ans des cours à
Étampes dans la mouvance de Monique Gauthier (école française de décoration florale).
Mais c’est à partir de 1997 que je vais trouver
RENDEZ-VOUS
L’ANNÉE PROCHAINE À
BORDEAUX
Mais au golf les noms d'oiseaux ne sont pas des insultes. Bien au contraire, birdie, eagle ou encore albatros sont plutôt synonymes de respect. Ces termes
golfiques sont connus de tout joueur… à défaut d’apparaître sur sa propre carte de score !
Ah ! Elle nous en fait voir cette petite balle de golf, pourtant elle ne paye pas de mine avec ses 45,93 gr et son
diamètre de 42,67 mm, et il en faut des heures et des
heures au practice pour pouvoir la maîtriser, l'apprivoiser, l'amadouer, l'adoucir, et peut-être la... dompter.
Mais en tout cas, le Club 41 c'est ça, s'intéresser aux
autres, partager l'amitié, la passion d'un sport, vivre une
sincère complicité et des moments de joie.
Rendez-vous chers amis l'année prochaine, pour la
17ème édition du Trophée National de golf, en terre
bordelaise ! Et d'ici là, affutez vos clubs, peaufinez
votre swing et faites briller vos balles...
12
Amitiés,
Serge POPOFF
Past Président National
11
mon expression artistique la plus juste et la plus
épanouie dans la création sur Porcelaine.
A l’occasion de la visite du musée vivant au magasin d’usine de porcelaine Deshoullière à Foecy
(18), j’y rencontre les décorateurs qui travaillent
entre autres pour Christian Lacroix, Inès De La
Fressange, Kenzo… A ma demande, je suis autorisée à prendre des cours dans cet endroit mythique. Cette formation durera plusieurs années.
Je poursuivrai ma formation à Clermont-Ferrand
(63) pour le travail de l’or, du platine, du lustre et
du relief…ainsi qu’à Vichy (03) pour le travail à la
plume.
Aujourd’hui je dispose d’un atelier au sein de «
Shakers lieu d’effervescence », résidence d’artistes où je travaille, donne des cours et anime
pour les enfants des Ateliers d’été.
Particulièrement inspirée par le Style Art-Déco, je
suis à ce jour portée à créer essentiellement
dans une veine moderne et abstraite plus que figurative.
La Boutique fait peau neuve
L'arrivée de Philippe Collin à la boutique
nationale du Club 41 est l'occasion
d'apporter une touche de modernité,
tant dans la gestion que dans les collections proposées.
Coopté
lors de l'Assemblée Générale de
Clermont-Ferrand,
le
nouveau boutiquer n'est
pas un novice car il a
travaillé avec son prédécesseur durant une
année pour apprendre
les ficelles du métier et
comprendre comment
fonctionne ce service
apprécié des 41. Durant
cette période d'apprentissage, Philippe a pu
constater l'ampleur de la
tâche, la variété des demandes des Régions,
des Clubs et des
Membres qui veulent tous des articles exceptionnels dans des délais très courts et de préférence modernes, attractifs et jamais vus.
Une pression que son prédécesseur a su
gérer pendant des années mais qu'il a dû être
bien content de pouvoir enfin confier à Philippe.
Depuis qu'il est
aux manettes Philippe Collin a proposé au Président
National un certain
nombre
d'aménagements
dans le fonctionnement de la boutique et sa gestion
au
quotidien,
améliorations qui
ont été approuvées par la collégialité du Club 41
et dont on comParka Rouge
mence à voir les
Logo 41 ton sur ton
premiers effets à
la Boutique Nationale, mais aussi dans les
boutiques des Régions.
Mais comme bien souvent, les modifications
les plus profondes et les plus utiles, celles qui
simplifient la vie des utilisateurs, ne sont pas
les plus visibles. Ainsi en est-il de la mise en
place d'une gestion des stocks informatisée
qui va permettre au boutiquier de savoir exactement ce qu'il a (encore) dans ses cartons,
ce qui plaît le plus et ce qui part le moins.
D'une pression sur une touche, les dé-
14
comptes s'affichent sur son écran et il peut
alors lancer des réapprovisionnements et éviter que les articles demandés par les
membres viennent à manquer et que les livraisons s'éternisent.
Pour parvenir à cette gestion fine, chaque article est identifié par une étiquette portant un
code barre et rentré dans le système ; chaque
vente est également
enregistrée par lecture
optique … ce qui devrait améliorer nettement l'achat sur le
stand monté à l'occasion de manifestations.
En effet, alors que bien
souvent le boutiquer
était obligé de consulter son tarif pour indiquer le prix d'un article,
il n'aura désormais
plus qu'à le passer
sous la douchette laser
ou consulter l’étiquette.
Un catalogue renouvelé
A nouveau boutiquier nouveaux articles, c'est
bien normal. Si Philippe Collin continue évidemment à proposer les produits que nous
avions l'habitude de voir sur le stand de la
Boutique, et qui sont pour beaucoup incontournables comme les épinglettes, les écussons et autres autocollants pour plaques
d'immatriculation, il a aussi apporté sa touche
personnelle à l'offre produit. Les nouveautés
sont trop nombreuses pour être ici toutes citées, surtout qu'elles vous seront bientôt accessibles sur la Boutique en ligne du club
(encore une nouveauté !).
Nous pouvons néanmoins nous faire plaisir
en mentionnant celles que nous avons le plus
appréciées. Et particulièrement le sablier des
3 minutes qui, outre le fait que l'objet soit
d'une
beauté
contemporaine,
rappellera dans
les Clubs que les
courtes interventions orales des
membres sont l'un
des fondements
du partage prôné
par le Club 41. A
noter aussi l'arrivée des plusieurs
montres (hommes
discrètement siglées du logo de l'association.
On retiendra également 2 modèles de vêtements coupe-vents, disponibles en rouge et
en bleu, qui arborent le macaron du club en
ton sur ton. Rendez-vous sur la boutique en
ligne où vous pourrez commander vos articles, et très bientôt les payer en ligne pour
les recevoir directement chez vous. (nb: une
fraction de la somme sera bien entendu reversée aux boutiquiers de région).
Un gros effort de personnalisation
La Boutique développe aussi son offre de textiles personnalisés, marqués pour les Régions ou les Clubs avec les noms, et
fonctions le cas échéant, des membres. Philippe a retenu 2 techniques de marquages,
l'une traditionnelle en broderie et l'autre plus
moderne en Flex. Chacune ayant ses avantages et ses inconvénients en termes de finesse des dessins, variété des caractères,
tenue dans le temps, diversité et intensité des
couleurs … A chacun de choisir ce qui lui plaît
le plus et de contacter le Boutiquier pour avoir
son polo, sa chemise, son sweat-shirt en
exemplaire unique et à son nom.
Philippe Collin, à l'instigation notamment du
Président National, a également déniché un
nouveau cadeau de bienvenue pour les intronisés sous la forme d'un magnifique coffret en
bois. L'objet qui ressemble fort à une belle
boite à cigares, sur laquelle sera imprimé le
logo du Club 41, contiendra non seulement
l'annuaire des membres mais également une
cravate brodée. Nul doute que
ce cadeau marquera ceux qui
le recevront et qu'il restera,
parce qu'il est beau, bien visible à leur yeux. Les Boutiquiers de Région peuvent dès
à présent passer commande,
selon le prévisionnel d'intronisation annoncé par les difféLe coffret rents clubs. Boutiquiers qui
d’intronisation ont reçu également une sorte
d'oriflamme à planter à coté
de leur stand pour en signaler l'ouverture lors
des manifestations dans leur région.
Règlement du Challenge
Louis MARCHESI
Le règlement et les modalités permettant l'attribution de ce Challenge pourront être modifiés, en début de chaque année, par le
Comité National du Club 41 Français, afin de maintenir son rayonnement.
1
Le Challenge Louis MARCHESI a pour objectif d'inciter les Membres du Club 41 Français à rechercher
et co-parrainer de jeunes hommes afin qu'ils puissent
être intronisés à la Table Ronde Française.
2
Concernant le recrutement de nouveaux Membres et
afin d'éviter tout risque d'ingérence, les modalités et
principes d'intronisation resteront ceux définis par la
TRF, les Tables locales conservant ainsi leurs prérogatives, et tout particulièrement leurs droits de véto et de
refus d'admission.
Un Nouveau Challenge !
Chaque année, le Club 41 Français récompense, par des challenges,
des Clubs ayant fait preuve de dynamisme. Le «Maurice FIDELAIRE»
est décerné pour l'organisation d'une manifestationd'envergure, le
«Jacques BELE» pour la meilleure participation à l'Assemblée Nationale, et le Challenge International honore le Club ou la Région qui aura
organisé une manifestation internationale d'une envergure exceptionnelle.
« Ambitions 41 » initié par Philippe Duprez, Président National
2013/2014, promeut l'Esprit Table Ronde auprès de l'ensemble du
Quatalagor et doit nous permettre de montrer nos valeurs à travers nos
quatre Clubs, couvrant toutes les tranches de population adulte des
deux sexes, tous issus de la Table Ronde.
Dès lors, à partir d'une idée de Jean-Claude Graindorge, il nous est
apparu opportun, voire essentiel, d'aider à la promotion de la Table
Ronde Française, creuset de nos différents Clubs. Soutenir la TRF
pour que son effectif évolue positivement devient une mission naturelle
et solidaire pour le Club 41 Français, dont aujourd'hui 60% des
Membres sont d'ex-Tablers, gage essentiel du maintien de l'Esprit
Table Ronde dans nos Clubs. Aussi, il nous est apparu souhaitable de
récompenser, chaque année désormais, le Club local 41 Français
ayant le plus œuvré au recrutement de nouveaux Tablers, contribuant
ainsi au développement de la Table Ronde Française.
Précisons que la TRF, par la voix de son Comité National, partage et
approuve cette initiative du Club 41 Français et nous aidera, notamment au travers de la cellule Conquête, à la désignation des lauréats.
3
Le Challenge se déroulera sur la période allant du
1er Juin au 30 Mai de chaque année, dite année
Table Ronde. Exceptionnellement, elle commencera,
avec effet rétroactif, au 1er Septembre 2013 et s'achèvera
au 30 Mai 2014 pour l'année de lancement, les premières
récompenses étant attribuées à Dôle par Samuel Alibrandi, Président 2013/2014 de la TRF, Philippe Duprez,
Président 2013/2014 du Club 41 Français et Jean-Claude
Graindorge, du Club 41 de Saint-Brieuc Armor, initiateur
de ce Challenge.
4
Le Challenge Louis MARCHESI sera attribué aux
Clubs Locaux 41 Français qui auront le plus œuvré
en faveur de la TRF, principalement par le recrutement de nouveaux Membres mais aussi par la participation à des manifestations et/ou actions des Tables locales.
Il appartiendra, le cas échéant, aux Clubs 41 récompensés
de désigner le ou les Membres ayant été les plus actifs à
l'obtention de cette distinction.
5
Le nom des trois Clubs gagnants, et éventuellement
la liste des Membres ayant le plus contribué à cette
distinction, sera publié avec photos dans les éditions
d'ADT et de Panorama. Les résultats figureront dans notre
guide au même titre que les Challenges Fidelaire, Bele et
International.
Puisqu'aucun de nos quatre Clubs, constituant le Quatalagor, n'existerait sans l'idée géniale de cet Anglais de Norwich en 1926, nous
avons souhaité dénommer ce nouveau challenge «Louis MARCHESI».
6
Ce challenge sera symboliquement remis par le Président National de
la Table Ronde Française lors de chaque Assemblée Générale Nationale du Club 41 Français.
- Co-parrainage d'un nouveau Tabler (seulement une fois
l'Intronisation effectuée). La Table Ronde accueillant le
nouveau membre précisera le nom du club 41 concerné
dans la fiche d'Intronisation.
Le Comité National 2013/2014
16
Attribution des points
1 point : Parrainage de nouveaux membres
- Suivi du nouveau membre : attribution d'un point s'il fait
toujours partie de l'effectif de la TRF l'année suivant son
Intronisation.
- 1 point supplémentaire si ce nouveau Tabler intègre un
club dit « en difficulté », la liste de ces Tables étant fixée
chaque année par la TRF et diffusée au Club 41 Français.
2 points : Soutien aux actions TRF
PROFITEZ DE NOTRE PARTENARIAT AVEC NICOLAS FEUILLATE
Les fêtes de fin d’année arrivent, regroupez vous et passer commande!
Le Brut Réserve proposé par notre partenaire vieillit en cave 30 mois
alors que la législation impose un vieillissement minimum de 15 mois.
Brochure et renseignements sur notre site web:
www.club41francais.fr
(cliquez sur la bouteille)
- Elaboration d'un projet commun, ou participation d'au
moins 3 membres du club 41 local aux manifestations Table
Ronde (ex : Voiles de l'Espoir, organisation de Comités Nationaux, euromeetings...) et aux actions locales ou régionales des clubs TRF. Majoration d'un point si article de
presse / reportage TV.
Tarif
tarif privilège pour les 41
- Mise en place des « ambassadeurs tournants » avec une
Table locale, selon le carnet de route du Président de club
local 2013/2014 page 8. Ces 3 points seront attribués
chaque année.
5 points : Création d'un club TRF
Tel : 03.26.59.63.74
Fax : 03.26.59.55.67
E-mail : [email protected]
Pour nous suivre sur Facebook
http://www.facebook.com/Feuillatte.fr
3 points : Vie inter-clubs
- Contribution notoire du club à la création d'une nouvelle
Table Ronde dans sa ville. 5 points auxquels s'ajoutent les
points des membres co-parrainés.
7
Co-parrainage:
L'objectif de ce challenge étant d'être pérennisé, nous
ne saurions trop insister sur les fonctions de parrainage et co-parrainage qui permettront de maintenir durablement les nouveaux Tablers ainsi intronisés. Si le parrain
est, par définition, Membre de la TRF, le co-parrain 41 devra
s'engager à accompagner durablement son filleul, l'entourant de ses conseils et l'incitant à découvrir
toutes les dimensions de son nouveau Club.
8
Décomptes des Points :
Il appartiendra, chaque année, au Club 41 Français
et à la Table Ronde Française de désigner chacun un
de leurs Membres pour veiller au juste décompte des points
attribués. Le mode de désignation est laissé à l'initiative de
chaque
Club.
Pour l'année 2013/2014, il est convenu que les interlocuteurs seront: Pour la TRF, Thomas Guérin, Responsable de
la Cellule Conquête. Pour le Club 41, Alain Milcendeau
Vice-Président National.
9
Dotation :
La dotation affectée au Challenge Louis MARCHESI
sera déterminée chaque année dans le cadre du budget du Club 41 Français. Pour l'année 2013/2014, et dans
le cadre du programme Ambitions 41,le Comité National a
décidé de doter ce Challenge de la somme totale de 5000€.
Trois Clubs locaux seront ainsi récompensés, ce seront,
bien entendu, les Clubs ayant totalisé le plus grand nombre
de points :
2000€ seront attribués au Vainqueur
1600€ pour le deuxième
1400€ pour le troisième
Ce budget est une somme à valoir aux Clubs ainsi distingués pour participer à l'Assemblée Nationale de Dôle du
Vendredi soir jusqu'au brunch du Dimanche midi.
14.10 HT la bouteille soit 16 .86 euros la bouteille TTC
Franco de port par 36 bouteilles - Paiement à la commande
Contact
Audrey GUINAND
Service Clients
Centre Vinicole Champagne Nicolas Feuillatte
REMISE DE CHARTE
LE PUY EN VELAY
COMITÉ NATIONAL
SAINT AVOLD
BREVES
Le "Club 41
Français"
à Madagascar
Depuis plusieurs années, Yves Peurey,
membre du Club 41 français " Le Mans Hunaudières" et Président de l'association
"Objectif Malagasy red Island" s'investit
pour venir en aide aux enfants Malgaches.
Le point de chute est Bélo sur mer et les villages de cette commune. En collaboration
avec l’ANGAP devenu "Madagascar National
Park" et sa directrice régionale Odile Venty, la
première réalisation a consisté à apporter des
améliorations à l'EPP (École publique primaire) de Bélo sur mer. Le second projet
concernait la construction d' une EPP au village de Manahy suivie de la même réalisation
au village de Antanimanimbo.
En haut, de gauche à droite:
Le chef du village Marohitfisy, Yves Peurey,
Odile Venty et le Maire de Bélo sur Mer
En bas:
Yves Peurey entouré des Chefs de Village
Chaque projet prévoit la construction d'un bâtiment de deux classes et d'un logement de
fonction.
Les projets de création de ces écoles primaires publiques sont étudiés avec la collaboration des autorités locales, suite à leur
souhait. Ensuite le Ministère de l'éducation
nationale, par l’intermédiaire du "CISCO"
donne son agrément et s'engage à nommer
un enseignant. MNP, représentée par Odile
Du nouveau à
La Vice Présidente Nationale d’AGORA France
Florence LHERITIER;
La Boutiquière Nationale d’AGORA France
Christiane FIUMANA;
DOLE
Les deux clubs 41 de DOLE (Dole 85
et Dole val d’Amour) organisent avec
le club AGORA Dole 26 l’AGN 2014,
avec Joël FIUMANA comme Président. Il a souhaité avoir à ses côtés
une Présidente du comité d’Organisation AGORA. L’idée a été soumise aux
instances Nationales.
Venty sa directrice, collabore pour tous les
problèmes d'intendances.
Des engagements sont pris quant à la responsabilité de chacun : financement par OMI, entretien des locaux par les villageois, suivi des
travaux par MNP, nomination d' un enseignant
par le CISCO.
Des appels d'offres sont lancés auprès des
entreprises locales afin de préserver l'équilibre
économique. L'équipement des salles de
classes en mobilier est également compris
dans les projets. Actuellement, débute la
construction d'un bâtiment de deux classes au
village de Marohitfisy.
Le 15 juin dernier a eu lieu la pose de la première pierre. L'occasion de réunir avec tous
les notables du village, les personnages officiels concernés par ce projet : M. Takoute,
maire de Bélo sur Mer, Odile Venty, directrice
de MNP pour la Région du Ménabé et Yves
Peurey Président d' OMI.
Ils auront tous pu assister à la levée des couleurs des drapeaux Malagasy et Français, aux
Hymnes nationaux chantés par la population,
et au sacrifice d' un zébu que se sont partagé
les notables et tous les villageois réunis, , lors
du banquet qui suivit. Musique, chants et
danses ont clos cette joyeuse manifestation.
Le Président du comité organisateur de l’AGN
à Dole du club 41 Joël FIUMANA;
Le Secrétaire général du Comité organisateur
de l’AGN 2014 Gille GRUET ainsi que plusieurs membres du bureau.
Tous souhaitent fortement que ce collier accompagne les AGORA lors des
prochaines AGN.
Le comité organisateur à Dole concrétise la parfaite harmonie qu’il y a entre
le club 41 et le club AGORA lors d’une
AGN.
Après l’accord de la présidente Nationale du club AGORA France Dominique GOMBERT, il fut décidé que ce
premier titre revenait à Sylvie ORTELLI du Club de DOLE 26.
Le Collier de Présidente du Comité d’Organisation AGORA de l’AG lui a été remis le 10 octobre en présence de :
20
Hirson,
LA VIE DES CLUBS
La Présidente de la 5ème région du club
AGORA Solange JOUANS;
Le Président de la 11ème région du club 41
Noël REGAZZONI;
La folie doloise
vous guette…
venez nombreux….on vous
attend
Molsheim,
Euromeeting 2013
Comme chaque année à la rentrée, les clubs de
CREWE AND NANTWICH n° 1098 (Angleterre), PETERHEAD AND DISTRICT n° 822 (Ecosse), BURG
FRANKENSTEIN n° 97 (Allemagne) et MOLSHEIM n°
250 se sont réunis dans le cadre d’un Euromeeting au
cour d’un week-end festif. Après Molsheim, club organisateur l’année passée, vint le tour du club allemand
de Burg Frankenstein pour la rencontre de 2013, qui a
eu lieu du 20 au 22 septembre à Bensheim, près de
Darmstadt, en Hesse.
Tous les clubs, à l’exception de nos amis belges, qui
n’ont pas pu se libérer pour cette date, ont répondu présent. Peter et ses amis nous ont préparé une très belle
fête où simplicité et convivialité ont fait bon ménage
avec amitié et joie des retrouvailles.
Démarrage des festivités vendredi soir par un BBQ
chez Fabian, puis marche le lendemain dans le beau
vignoble de Bensheim qui domine la ville. Les chemins
pentus du vignoble ont nécessités plusieurs arrêts aux
stands tenus par nos amis allemands: les cuvées locales ont été goûtées et discutées et re-goûtées !
L’après-midi, après la visite d’un musée, nous nous
sommes dirigés vers le clou du WE : la soirée festive
agrémentée par les sketchs des clubs. Rarement nous
avons connu moments plus drôles et plus hilarants,
chaque pays s’étant efforcé, par des mimes et des
mises en scènes recherchées, d’amuser l’assemblée.
Notre Euromeeting s’est achevé le dimanche matin par
un brunch sur la terrasse ensoleillée de notre ami Johannes : beaucoup d’émotion et bien des souvenirs qui
nous accompagneront encore quelque temps.
Rendez-vous a donc été pris pour 2014 à Peterhead
où nos amis écossais seront à l’œuvre pour la partie
organisationnelle. Nous espérons, outre le retour dans
notre cercle amical du club belge de Chaudfontaine n°
45, pouvoir également accueillir un sixième club qui
vient de se déclarer partant pour nous rejoindre : le club
autrichien de WIENERWALD à Vienne.
Cet Euromeeting 2013 a tenu toutes ses promesses :
une très belle fête bien dans l’esprit d’ouverture, de
sympathie et de camaraderie du Club 41.
une statutaire pas
comme les
autres...
Notre Président «Vénéré»
s’était promis de donner une
certaine solennité à notre remise d’un chèque de 1.000€
à l’Association «Handichien» représentée par Céline Bonnet.
En effet, à la présence de la
Presse, invitée à ce seul
effet, ne s’y ajouteront pas
moins de 10 rutilants colliers!
Une très intéressante conférence donnée par Céline,
évidemment aidée en cela par son chien «
Drago » mit en évidence les résultats de son
époustouflant dressage lui permettant de répondre à 55 ordres ! C’est ainsi, démonstrations effectuées sur le « terrain », que Drago
sait ramasser et rendre soit une pièce de 5c
(mais mouillée), soit une carte visa (sans en
connaître le code). Il aboie sur commande
pour demander des secours, et même pour
remercier le Club 41 d’Hirson du chèque ! Il
peut allumer l’électricité, prendre un objet
dans le frigo, faire ses besoins sur ordre (pas
seulement pipi) etc. etc. Un chiot Labrador
coûte 700€. Son éducation prend 2 ans et revient à13.600€ !
Nombre de questions réponses se succèderont prouvant à la fois, si besoin en était,
l’étonnement et l’intérêt apporté par une as-
Hirson...
Encore!
Début septembre une équipe de 41 d’Hirson
184 s’est mise au vert dans le sud des
Landes, à Josse, chez Alain Sangla (Jean
Pierre Devin , Jean Claude Delemme, Patrick Lauwers, et les transfuges Didier Cosson et Dominique Vasselet), accompagnés
de leurs épouses.
Le planning des visites à la japonaise était
très chargé, mais cela ne nous a pas empêché de faire une pointe vers Arcachon pour
y rencontrer une équipe 41 locale. C’est Gérard Dupont qui accueille tout le monde chez
lui autour de la piscine. Le partage est
simple, les bourriches d’huitres du Bassin
contre les gigots d’Ibardin (Espagne). Après
une promenade en bateau autour du Bassin,
nous retrouvons nos amis et leurs épouses
(Christian Bidart, Michel Nadeau, Gérard
Cordier et Gérard Dupont……).
La table rassemblait allègrement 25 personnes qui ont fait un sort aux agapes et l’assemblée s’est vite transformée en franche
rigolade, qui une histoire, qui une blague,
21
sistance absolument conquise.
Pour rendre cette soirée encore plus attractive, notre R.S s’est trouvée « Commune »
puisque partagée avec le club 41 d’Avesnes
Val Joly 306 ! En outre, la présence de 5
Membres de notre Club Contact Belge de
Couvin 10 la rendait de surcroît « Internationale » !
Mais cela ne s’arrêtait pas là, car après la
Tombola de Pierre-Marie (notre Président
2013 – 2014) il y avait enfin notre Passation
de Pouvoir qui, protocolairement, devait évidemment, être notre véritable moment fort de
ce soir...
Qui dit mieux ?
Claude Maudier
l’ambiance allait croissant grâce à l’arrosage
intensif au Bordeaux par les soins du maître
de maison.
Ensuite, le sport traditionnel des parties
d’été: c'est une partie de pétanque, le Nord
contre le Sud, qui a départagé les protagonistes. D’autres épuisés faisaient la sieste à
l’ombre de la futaie, la route du retour serait
longue…
Enfin nous avons procédé à l’échange des
fanions, 4 Clubs étaient représentés : Arcachon 86, Hirson 184, Soissons 8, Les
Sables d’Olonne 75. Quatre Club se retrouvaient ainsi et c’est là que l’on a apprécié le
fait d’appartenir au club 41 Français, de pouvoir lier des liens avec des gens de tous horizons .
Je ne peux donc m’empêcher de citer la devise de nos amis 41 Belges :
« Puissent les chaines de l’amitié ne jamais se rouiller ».
Merci à tous
Alain Sangla
BREVES
LA VIE DES CLUBS
Angoulême
Rallye des remparts
édition 2013
Après une année d’absence, le désormais traditionnel Rallye touristique organisé
par le Club 41 d’Angoulême « les remparts » s’est déroulé cette année le weekend des 20/22 septembre, sous la direction de Georges Thuilier, Président du
club, en parallèle avec les épreuves du Circuit des remparts, compétitions réservées aux véhicules anciens de collection.
Pour cette sixième édition, le principe est resté le même, une manifestation « plaisir » où les participants sont hébergés par des membres du Club 41 des Remparts
ou d’autres et où l’on partage un rallye touristique et des soirées festives.
Une nouvelle fois, une vingtaine d’équipages avait fait le déplacement de toute la
région mais aussi de la France entière, ce qui en fait, à sa manière une petite manifestation nationale. Rien à voir avec le Rallye des Sous-Papes (qui se déroulera
également dans la région, à Royan, en mai 2014), beaucoup plus sérieux. De
toute façon, pour pouvoir conserver cette convivialité et l’hébergement chez l’habitant, il ne faut pas aller au-delà de 20 équipages.
Deux nouveautés pour cette édition 2013, d’une part, le parcours emprunté par
le cortège de joyeux amateurs de vieilles mécaniques a suivi sur quelques kilomètres le parcours du rallye officiel des remparts et ce fût pour les participants
l’occasion à la fois de
circuler
au
milieu
d’autres très belles
autos, et de constater
combien l’engouement
du public, rassemblé le
long du parcours, pour
les voitures vintage,
était fort.
D’autre part, cette
année a vu la création
d’un trophée créé par
Bernard
Defontaine,
membre du Club 41
d’Angoulême
«Les
Remparts» , remporté
par l’équipage vainqueur de l’épreuve et naturellement remis en jeu chaque année. Il s’agit d’une
composition élaborée à partir d’un disque de frein Mercedes, d’un tronçon d’arbre
à came d’Alfa-Romeo, d’un piston de Porsche et d’un ressort de Triumph (le socle
étant un morceau de disque Mercedes également), le tout pour… à peine 20 kg.
Les résultats ont été proclamés comme il se doit lors d’une réception protocolaire
avec échange de fanions et avant un bon repas.
Le palmarès 2013 :
1er: Alain Thévenin du Club de Limoges « canal historique », son épouse et
Roland Gandois également du Club de Limoges 98 (IRO de la 5ème Région),
sur une Traction Citroën
2ième: Bruno Marchais, du Club 41 de Royan et son épouse, sur Bentley
3ième: Dominique Raynaud du Club 41 de Guéret (Secrétaire de la 5ème Région) et son épouse, sur Fiat x1/9,
Avis aux amateurs, le prochain est déjà prévu pour le troisième week-end de septembre 2014 !
22
Martial RONGIERAS
FOCUS
REJOINDRE LE
CLUB41... OU PAS
?
P
Une enquête au coeur de nos clubs pour mieux comprendre les motivations ou les craintes des uns
et des autres.
Une première partie où Pierre Martin enquête au sein de notre Club complétée par Arnaud Rinuccini,
Vice-Président National de la Table Ronde,qui nous livre ressentis et témoignages.
O
Enquête de Pierre Martin avec la
participation d’Arnaud Rinuccini
A
nciens Tablers mais pas
forcément, ils ont décidé de rejoindre le Club
41 ou pas. Ils nous disent
pourquoi dans une revue rapide d'arguments, d'explications
et
d'attentes
qui
expliquent en partie pourquoi
il y a des nouveaux 41.
Et pourquoi ils ne sont pas
assez nombreux.
Grégoire était Tabler dans l'ouest de la
France. Présenté tardivement à plus de 30
ans par un voisin architecte, il est rentré à
la Table locale "un peu par hasard et
désœuvrement", selon son expression.
Plutôt bien installé dans la vie professionnelle au sein de son entreprise qui tournait,
il n'avait pas d'affinité particulière pour la
Franck
24
pratique d'un sport ou d'un hobby. La Table
a été pendant les 6 ou 7 ans où il y est resté
une occasion de se faire des amis, de sortir
et faire la fête. Arrivé aux 40 ans fatidiques,
il a été approché par le 41 de la ville mais il
a estimé : "je n'avais pas l'âge d'aller m'enterrer". Pourtant, et renseignements pris, le
club compte presque une moitié d'actifs
dans ses rangs et l'autre moitié est composée de jeunes retraités. A discuter avec
Grégoire on comprend que ce n'est pas
d'intégrer une association qui l'a bloqué
mais plutôt l'image renvoyée par les
membres. Il n'a pas voulu intégrer un club
“Profiter d'un
changement de
vie”
qui avait, à ses yeux, "plus envie de calme
que de sorties". Il y a donc peut être un différentiel, ressenti, fort entre des Tablers qui
seraient enclins à bouger, danser, s'amuser
dans le mouvement et des 41 plus posés et
adeptes des soirées calmes.
Si l'explication est plausible, elle n'est pas
la seule qui fasse qu'un Tabler ne rentre pas
au 41, et d'avoir beaucoup ou longtemps
donné peut être aussi une raison. C'est en
tout cas l'une de celles avancées par
Franck qui est entré à la TR de Saint Cloud
très jeune. Et qui est y resté jusqu'à ce qu'il
fonde lui aussi sa propre Table à LevalloisPerret, à l'approche de la quarantaine. On
peut comprendre qu'après 20 ans passés
au sein d'une organisation Franck ait eu
envie de "passer à autre chose", organiser
sa vie en dehors d'une structure et des ses
obligations.
S'il se souvient des bons moments et considère tout ce que la Table lui a apporté "c'est une école de
tolérance
et
d'écoute
des
autres" - il n'a pas
voulu reproduire ou
s'enfermer dans ce
qu'il avait connu durant 2 décennies.
"40 ans ou un peu
plus c'est aussi
l'âge de se positionPatrick
ner professionnellement, celui où l'on créé une famille".
Franck a donc, et comme beaucoup, choisi
de se focaliser sur son métier, sa femme et
ses enfants. De resserrer les liens avec ses
amis et développer des activités plus personnelles. Des choix tout à fait légitimes
mais qui ne sont effectivement pas très
compatibles avec un engagement, nécessairement fort, dans une structure. Etre 41
demande du temps, une denrée rare quand
on veut réussir sa vie professionnelle et personnelle.
peut être à l'occasion du grand changement que constitue la cessation de
son activité professionnelle.
C'est par exemple le cas de Patrick,
entré récemment au 41 de Bordeaux
110. Ancien Tabler sur Paris où il resté
3 ans, il a plus tard dans sa vie eu l'occasion d'aller sur Toulouse où il a retrouvé son parrain à la Table qui l'a
introduit au club Ambasador. Ce même
parrain est aujourd'hui membre du
Club de Toulouse et a activement participé à l'organisation de l'AG qui a eu
lieu dans la ville rose.
Pour des raisons personnelles, il s'est
installé avec son épouse à Bordeaux
où il a rejoint le Club 110 voila une
année, présenté par notre Secrétaire
National Guy Poujet. L'exemple de Patrick montre que l'on peut être Tabler,
s'arrêter pendant quelques années et
Ne pas être 41 fait vivre en dehors du Club
et donne des nouvelles habitudes qu'il est
difficile de changer en cours de route, sauf
“Le temps, toujours le temps …”
Lionel
N’AYONS PAS PEUR DES CHIFFRES
J’avais préparé un texte pour accompagner
les témoignages de ce focus mais la lecture
de l’article d’Arnaud (ndlr: voir les pages 28 et 29),
m’a amené à le remanier totalement.
En effet cette analyse, lucide et complète, a
d’autant plus de valeur qu’elle émane d’un
Tabler, qui plus est appelé à présider la TR
sous peu .
Je compléterai donc simplement la réflexion
sur la différence d’âge par une
vision positive et quelques
chiffres.
Cette arrivée est une réalité :
1 membre sur 6 (1114 pour être précis) est
dans sa quarantaine et on trouve ces quarantenaires dans 248 de nos 308 clubs.
Ces chiffres, pas si catastrophiques que
cela, ne doivent pourtant pas réduire notre
volonté d’aider la TR dans sa réflexion sur
ses MAC et celle d’accroître notre attractivité
pour ces derniers.
Le programme AMBITIONS, que je vous invite à relire dans les premières pages de votre Guide
41, la cellule CAP41 et le
Challenge MARCHESI se
veulent être des réponses
aux attentes des 41 et des
Tablers.
Les Tablers qui ont créé le
Club 41 Français, voilà plus
de 50 ans, n’ont pas instauré
de limite d’âge alors qu’ils
Ce sera peut être long, mais
connaissaient mieux que quinous avons la chance que ce
conque cette règle fondamenprogramme ait été conçu sur
tale de la Table. Au sein d’un
trois ans et que l’année proClub 41, on peut certes trouchaine Guy le Huidoux le
ver différentes classes d’âge
poursuivra et l’amplifiera
mais le dynamisme et l’engaavec son expérience de Tagement de certains «anciens»
Philippe DUPREZ bler et cette symbolique qu’il
forcent le respect.Ceci étant
dit, l’attractivité ne peut être
Président National nous offre : pour la première
que renforcée par une proxi2013/2014 fois depuis 53 ans, un Président national 41 aura été
mité d’âge entre les derniers
entrés et ceux qui réfléchissent de faire le aussi Président National de la Table Ronde.
grand pas de la TR au 41.
Notre moyenne d’âge s’établit à plus de 59
ans : mais comment pourrait-il en être autrement lorsqu’on accueille depuis 1961, que
des membres de plus de 40 ans et sans limite d’âge? La stabilité de cette moyenne
depuis plusieurs années, parallèlement à la
progression de nos effectifs, traduit plutôt
une arrivée régulière de « jeunes » venant
compenser le vieillissement naturel des
membres présents.
25
En attendant nos sorts sont liés ; sachons
prendre la chance qui nous est offerte.
Je compte sur vous.
Philippe
Duprez
REJOINDRE LE CLUB41... OU PAS
FOCUS
reprendre au Club 41. Il faut noter que dans
l'intervalle, Patrick a participé à une autre
structure, ce qui tendrait à démontrer
qu'être membre d'une association fait partie
sinon de son mode de vie, au moins des
choses qu'il apprécie.
Ce que Patrick recherche, et qu'il a trouvé
au sein de son club, ce sont des occasion
de rencontrer des gens avec lesquels il peut
échanger, développer ses idées et se
confronter à de nouvelles. Comparativement à la Table (… de Paris, et qui était
donc peut-être un peu particulière) il aime
que l'ambiance soit à la fois apaisée et sans
enjeux de pouvoir mais aussi panachée
dans les âges. "Il y a un bon équilibre entre
les jeunes actifs d'un peu plus de 40 ans et
les 'retraités' qui en ont au moins 60" estime
Patrick qui précise "Chacun a fait sa vie et
n'a plus rien à prouver, il n'y a pas de lutte
pour imposer 'sa' sortie ou 'son' activité".
Son épouse, qui n'a pas connu l'époque
Table Ronde, porte un regard intéressant
sur le Club où elle s'amuse de la capacité
de certains à se prendre très au sérieux et
de certaines réunions qui sont des occasions de pratiquer l'auto-congratulation.
Rien ne vaut un regard extérieur pour repérer nos petits travers … Si le formalisme est
garant de la cohésion, la remarque souriante de cette épouse est peut-être à
“Il y a une vie à
coté du 41”
prendre en compte, repoussante qu'elle
pourrait être pour certains prétendants.
Lorsqu'il parle autour de lui du Club 41 à
ses amis et connaissance, dont la plupart a
déjà entendu le nom, il présente le Club
comme un espace convivial d'échanges et
de rencontres, sans obligation de service.
Mais bien souvent, les propositions de rejoindre notre association sont déclinées au
motif récurrent que ces personnes ont déjà
d'autres activités, généralement culturelles
et sportives, et "qu'elles n'ont pas le temps
de s'impliquer dans d'autres, nouvelles".
26
annoncé dès le départ, et chacun reste libre
d'adhérer ou pas", et d'ajouter non sans humour "et que ce soit strictement masculin
garantit 5 minutes de tranquillité de temps
en temps …". Une remarque qu'il complète
que son épouse, informée, ne voit aucun
problème à une future adhésion. D'une
façon un peu surprenante, parce qu'il y attache de l'importance au sujet mais aussi
parce que son (futur) parrain a du insister
sur le sujet, Lionel a bien retenu l'existence
d'Amitié Assistance dont le principe et les
“Le 41, on y
trouve ce qu'on
y apporte”
Michel
C'est aussi le principal argument avancé
par Lionel, jeune instituteur de campagne
qui a l'âge de certains MAC que l'on
connait. "Intéressé par les principes, Tolérance et Amitié, du Club 41" il argumente de
son implication dans son travail, beaucoup
de réunions le soir, dans une association locale et au conseil municipal pour reporter
sa première visite au 41 du coin. Ses enfants, "encore jeunes puisqu'il n'ont que 14
et 11 ans, et leur manque d'autonomie" sont
également présentés comme un empêchement à participer aux statutaires et autres
manifestations.
Lionel a retenu des explications de son
(futur) parrain que le Club 41 est "apolitique
et sans philosophie particulière, l'occasion
de rencontrer des gens différents avec lesquels on peut parler de sujets divers", mais
aussi que les membres "s'octroient des
bonnes bouffes et réunions festives, dans
une ambiance détendue. Et donc attractive". Toutes choses qu'il ne s'attend pas à
retrouver dans ses activités locales actuelles.
Que le Club soit masculin et qu'il existe un
droit de veto ne lui pose aucun problème,
même s'il considère les pratiques d'un œil
sinon circonspect tout au moins prudent :
"Ca a un coté secte et un peu fermé. Mais
le principe de la cooptation est clairement
objectifs lui paraissent louables et intéressants.
Et quels que soient les désirs et raisons de
chacun de rejoindre ou pas le Club, l'une
des plus impérieuse reste la vie … et ses
aléas.
Ainsi Michel, ancien Tabler de Versailles qui
n'est pas resté très longtemps au 41 local
pour cause de changements professionnels. Nouvellement arrivé dans le Sud
Ouest, il a pris contact avec le club de
Bayonne qui "m'a beaucoup aidé à m'insérer dans la vie professionnelle et locale" et
dont il dit encore "j'ai été reçu avec beaucoup de gentillesse, à bras ouverts".
Comme Patrick, Michel qui a une expérience de Tabler a noté et apprécié "qu'il n'y
ait pas de jeu de rôle ni d'enjeu comme cela
a pu se produire à la Table" et se félicite "de
l'esprit de franche camaraderie qui règne au
41". Après avoir assuré la présidence locale
2007-2008, Michel et son épouse se sont
engagés dans une démarche d'adoption
pour laquelle il a quitté son club afin de disposer du temps de s'occuper de l'essentiel
des formalités. L'enfant qui est de santé fragile lui prend beaucoup de temps et mobilise son attention. Quand les choses iront
mieux Michel entend bien revenir au 41,
non sans préciser "qu'ils ont bien besoin de
quelqu'un de jeune et compétent". Que l'on
se rassure, à la Table de Versailles Michel
avait déjà cet humour pince sans rire.
L'interview pour cet article a été l'occasion de préciser son intérêt pour le tout
proche Comité National de Pau auquel
il devrait participer.
Si toutes les personnes approchées,
qu'elles aient adhéré au Club 41 ou
pas, mettent le plus souvent leur
manque de disponibilité et le temps
qu'il faut consacrer à cette activité, Patrick de Bordeaux 110 a eu aussi l'occasion d'entendre une question à
laquelle il est difficile de répondre de
façon claire et indiscutable "Mais
qu'est-ce que ça va me rapporter d'adhérer à votre club ?". Une approche
ROIste, bien dans l'air du temps et des
contraintes subies en entreprise, que
connaissent les jeunes et les moins
jeunes.
La réponse à leur faire est peut-être
justement de leur dire que le Club 41
est LE moment de la semaine où ils
peuvent oublier la pression financière
ou productiviste. Chez nous, comme il
n'y a pas d'objectif de Retour Sur Investissement, ceux qui s'impliquent ne
serait-ce qu'en participant sont sûrs de
faire la culbute, amicale.
PIerre MARTIN
Chroniqueur National
2013/2014
[ndlr] Si les personnes qui ont franchi
le pas ne voient pas d'inconvénients à
être nommées, ceux qui n'ont pas souhaité poursuivre après la Table ou intégrer la structure ont parfois préféré
rester anonymes. Le plus souvent par
discrétion vis-à-vis de celui qui aurait
pu être leur parrain, et que quelque
part ils ont un peu déçu.
Dans le prochain Panorama, le Focus sera
consacré à ceux qui ont rejoint le Club 41 sans
avoir été Tabler.
Comment sont-ils approchés en vue d’un recrutement ? Comment les accueille-t-on ? Comment les intègre-t-on? quelles difficultés
rencontrent-ils ? ...
Vous êtes concernés, vous souhaitez partager
votre expérience, une seule adresse:
[email protected]
Et vous, les Mousquetaires, pourquoi
avoir rejoint le 41?
Voici un petit extrait des interviews des
membres de la Cellule CAP41, réalisées
par Arnaud Rinuccini dans l’ADT n°213,
l’hiver dernier.
Christophe Benard : Il est
utile de revenir à la base de la
Table Ronde créée pour que
de jeunes hommes de - de 40
ans puissent avoir tout simplement des discussions
adaptées à leur génération.
Si un Cap a été fixé, si un âge limite a été
fixé pourquoi vouloir absolument rester
après l’âge limite? Il est surement utile après
40 ans de rester pour s’assurer que ce que
nous avons à transmettre est bien transmis
mais c’est tout.
De mon côté je me suis très vite aperçu que
la transmission était là et il était hors de
question qu’un “ancien” perturbe la vie de la
Table. Un jeune Président de Club ne pouvait que s’épanouir sans un “boulet” qui aurait pu le gêner dans sa gestion de sa Table.
Pour moi la route vers le 41 était ainsi toute
tracée, qui plus est en créant un 41 d’anciens Tablers et de non ex Tablers.
Paul Brito : Je me suis souvenu de la phrase fondatrice
de la Table Ronde : «Ce qui
est nécessaire, c’est un club
où les jeunes hommes se réuniraient et pourraient échanger leurs propres idées sans
se les voir imposer par leurs aînés. Les
jeunes veulent travailler et penser entre eux.
Ce qu’il faut c’est un club exclusivement réservé aux jeunes», Louis Marchesi, 1925.
Je me suis également souvenu de l’engagement que j’avais pris lorsque la Table Ronde
m’a accueilli, celui de la quitter l’année de
mes 41 ans.
Franck Gilanton : L’âge!
(rires) Plus sérieusement, je
m’étais promis de ne pas rester MAC très longtemps. J’ai
tenu neuf mois. Cela n’avait
rien à voir avec les gars de
ma Table, c’est juste que j’ai
dû me rendre à l’évidence très vite que je
n’avais plus rien à y faire. C’est la vie et c’est
normal.
27
Être accueilli au 41, m’a permis de redevenir
un membre actif de mon club. Ça m’a permis aussi de faire tomber pas mal de mes
préjugés. Je prends un exemple qui a la vie
dure. Combien de fois a-t-on entendu à la
Table des Tablers dire qu’ils ne rentreront au
41 que lorsque les vieux partiront. Et bien figure toi que les 41 les plus anciens disent
qu’ils partiront quand les jeunes rentreront,
bref tu vois... Tout le monde s’attend (rires)...
dois je rajouter que je faisais partie de ces
gars-là..
Jérôme Lemieux: « L’amitié c’est faire de
grandes choses ensemble »,
cette phrase de St Exupéry
définît parfaitement mon engagement dans notre association. Après des années
passées à la TRF ou j’ai pu
participer à l’organisation de
grands évènements (Dons du Sang, AGM
Blois, VDE 2011 et 2013), j’ai retrouvé au
sein du club 41 Blois Salamandre les
mêmes valeurs. En effet, la même ambiance règne dans ce club composé
d’hommes actifs, engagés autour de valeurs
simples.
La preuve : nous sommes sur le point d’organiser début juillet 2013 la troisième édition
des Ballons de l’Espoir, manifestation regroupant une vingtaine de montgolfières sur
un week-end et permettant de faire voler un
public d’enfants malades. Cette année nous
avons un partenariat avec des associations
d’enfants autistes.
Jérôme Roussel: Je crois qu’avoir pendant
l’intronisation de nouveaux
Tablers, comme Président de
Région ou membre du bureau de Région, entendu ou
prononcer les mots “la Table
Ronde est un club de jeunes
hommes
responsables...
âgés de 18 à 40 ans” ou avoir décrit notre
insigne en indiquant que “la dernière bande,
inachevée, symbolise le renouvellement
perpétuel...” qu’il m’a été difficile de ne pas
m’appliquer, les 40 ans venus, les valeurs
que je transmettais alors. La règle existe,
elle est connue de ce ceux qui la portent
comme de ceux qui la reçoivent.
REJOINDRE LE CLUB41... OU PAS
FOCUS
J
Chers Amis du Club 41,
e suis très heureux de pouvoir
m'adresser à vous ! C'est la suite logique du dialogue entamé il y a
moins d'un an dans les pages du
magazine de la Table Ronde, dont le thème,
déjà, était le passage de la Table Ronde au
Club 41. Philippe Duprez y avait présenté le
programme Ambitions 41, les jeunes 41 de
Cap 41 avaient répondu à nos questions. Et
dans l'illustration de couverture, deux insignes étroitement entremêlées en yin et
yang soulignaient la proximité évidente
entre nos clubs : la Table Ronde porte en
elle les germes du Club 41, et le 41 garde
en lui l'idée de la Table Ronde...
Il y avait l'idée de mutation du Tabler vers le
41 bien sûr. Mais il y a plus encore.
On peut tout aussi bien lire dans ce symbole
l'opposition comme l'interdépendance
entre nos clubs.
L'opposition car le 41 n'est pas la « Table
après la Table » mais un club ayant ses projets, son histoire, ses actions qui lui sont propres.
Opposition aussi car les
Tablers n'ont pas nécessairement envie de passer au 41 pour toutes
sortes de raisons, la première d'entre elles étant,
ça ne surprendra personne, la question d'un
fossé générationnel entre
nos clubs : Quinze à vingt
ans d'écart avec l'âge
moyen du 41 qu'il est parfois si difficile de combler ! Poser la question du passage de la Table au 41, c'est
poser la question de l'attractivité du 41.
C'est précisément le «donner envie d'avoir
envie de nous rejoindre» d'Ambitions 41.
Et c'est là qu'est cette relation d'interdépendance entre nous. En voilà d'abord la version actuelle bien trop fréquente, sous le
mode « serpent qui se mord la queue » :
Le 41 a besoin des Tablers de 40 ans pour
renouveler son effectif ; Oui mais le Tabler
de 40 ans, bien qu'intéressé, ne se sent pas
de rejoindre le 41 car il est encore 15 ans
plus jeune que la moyenne d'âge du club
local 41 de sa ville ;
Ce désormais ancien Tabler préfère donc
rester Mac à la Table ; Ceci retarde donc de
quelques années son entrée éventuelle au
28
41 ce qui entretient l'écart d'âge entre les
clubs.
Ce faisant il fait aussi monter la moyenne
d'âge de sa Table... Et malgré lui freine ainsi
l'attractivité de la Table Ronde pour les plus
jeunes de 25 ans ayant... 15 ans de moins
que lui.
Joli tableau.
Si on rajoute à cela que les 41 les plus âgés
disent parfois attendre l'arrivée de jeunes
pour partir...alors que les Tablers attendent
justement leur départ pour arriver...
Alors bien sûr, vous le voyez dans les témoignages recueillis auprès des Tablers, de
temps à autre les Tablers forment un groupe
et entrent au 41 à plusieurs en une fois. Tant
mieux ! Ceci atteste au moins que le passage se fait, par à-coups. Mais reconnaissons qu'il n'a lieu alors qu'à la façon d'un
moteur qui hoquette au lieu de tourner
rond...
L'autre version, idéale : Le Tabler de 40 ans
intéressé par le 41 y entre
dans l'année qui suit sa
sortie de la Table. Son entrée rajeunit nettement le
41. Elle crée une passerelle entre les clubs,
puisque les Tablers savent pouvoir retrouver au
41 un gars qu'ils ont
connu dans leur Table.
Les suivants entrent alors
au 41 sans réticence les
uns après les autres, rajeunissant de la sorte à la
fois le 41, et leur propre Table qu'ils laissent
aux plus jeunes.
Oh bien sûr cette version existe par ci par
là, heureusement ! J'ai
en tête par exemple la
situation
apparemment idéale des clubs
Dolois, mais l'on se
prend à rêver de sa
généralisation...
Pour ce qui concerne
nos relations TRF/41,
mon projet de présidence tient donc dans
cette phrase : Rendre
le 41 attractif pour
rajeunir la Table
Ronde.
En somme, faire le pari d'avoir dans un premier temps moins de personnes inscrites à
l'annuaire de la TRF en incitant le passage
des anciens de la Table vers le 41, afin de
favoriser l'entrée de nouveaux membres
jeunes, à qui appartient vraiment la Table
Ronde. Et plus il y aura de jeunes...plus il y
aura de jeunes.
Arnaud Rinuccini est
l’actuel Vice-Président de
la Table Ronde Française.
Il était, l’année dernière,
son Rédacteur National
et a réalisé un numéro de
l’ADT consacré au passage de la Table Ronde
au 41. A cette occasion, il
avait largement ouvert
ses pages à notre Club,
notamment aux membres
de la Cellule CAP 41.
Le logo CAP 41 s’est largement inspiré de celui
réalisé par Arnaud à
l’époque.
A lire ce qui précède, on pourrait penser que
la balle est exclusivement dans le camp de
la TRF, que tout est question de persuasion
des Macs de bien vouloir laisser la place.
Certes, sauf que les Tablers de 40 ans et les
Macs n'auront l'envie de rejoindre le 41 que
s'ils sont certains d'une part d'y trouver un
cadre où ils se sentiront bien d'emblée, et
d'autre part que s'ils sont certains que leur
présence à la Table n'est plus nécessaire à
sa bonne marche. Autrement formulé : si
des jeunes rentrent régulièrement, il devient
plus logique et facile d'aller voir ailleurs.
Pour ces deux conditions, chaque Club 41
local a un rôle-clé à jouer.
Tout d'abord, en contribuant activement
au parrainage de nouveaux Tablers, que
ce soit dans sa ville ou partout ailleurs, voire
en aidant à la création d'une nouvelle Table.
En nouant avec les Tables des relations
d'amitié régulières sur le principe des « ambassadeurs tournants ».
Mais aussi en s'impliquant dans les projets des Tables locales ou régionale : Réseaux, logistique, capacité de sponsoring :
les clubs 41 ont bien souvent des moyens
que les Tablers n'ont pas, et ils peuvent soutenir les projets montés par les Tables.
Mieux encore : pourquoi ne pas monter un
projet commun ? Le projet de l'Elan de la
Table Ronde Française en Ile de France est
bien parti pour en être une bonne illustration.
Tout ceci est directement inclus dans le programme du Challenge
Louis Marchesi qui vous est destiné. Je ne vous cacherai pas
mon soutien absolu à cette initiative qui promeut le soutien actif
des Clubs 41 envers les Tables Rondes. Que les Clubs 41 se disputent le Challenge de toutes les manières possibles, et les Tablers ne pourront pas dire que le 41 ne fait rien pour eux !
Je compte aussi sur les jeunes 41 pour rester quelques années
en contact étroit avec leur Table d'origine. Ces « Cap 41 » seront
la passerelle dont nos clubs ont besoin pour que ceux qui veulent
rejoindre le 41 le fassent sans cette appréhension perceptible
dans les témoignages que vous avez lus.
De part et d'autre, présidents et vice-présidents nationaux partagent désormais une image claire de ce qu'il nous faut entreprendre, et j'ai la certitude que nous sommes en train de réunir
les conditions d'une action concertée entre Club 41 et Table
Ronde, pour le bien de tous ! A très bientôt,
Bien amicalement,
ET TOI, TU IRAIS AU 41 APRES LA TABLE ?
Lors de la réalisation du numéro de l’ADT consacré au passage de la Table Ronde au Club 41, l’an passé, une enquête
a été réalisée afin de connaître les freins et les motivations
pour franchir le cap chez les tablers. Quelques réponses
les plus significatives:
NON malgré un projet d’anciens Tablers pour en créer un dans
la ville. NON donc car je préfère rester MAC et tant que je suis
animé par l’Esprit Table je ne le conçois pas .
OUI à condition que la proportion des 45 ans, âge charnière,
soit suffisante. Chez nous l’émulation se fait surtout depuis que
2-3 MAC de 40-45 ont basculé. Il est vrai qu’avant la réponse
aurait été non car pour avoir assisté à une Intro 41, la peur qui
vient à l’esprit c’est une sorte de prise de conscience « ça y est
je suis vieux ». De façon plus générale, un OUI si l’esprit Table
avec de la simplicité est présent car ce serait alors une suite logique au statut de MAC
OUI car au 41 s’y trouvent des connaissances, OUI parce que
c’est une continuité mais avec l’envie de lutter contre le fossé
de l’âge et ne pas verser dans un club 61. Pour ce, il faut parvenir à ne pas trop garder nos MAC. Il faut rajeunir les Tables
NON du fait d’un écart de génération véritable barrière et obstacle. Le principe d’un club sans limite d’âge conduit à cette dérive ou l’on se retrouverait avec des hommes qui n’ont
pratiquement aucun point commun avec nous.
OUI à la condition de la création d’un deuxième plus représenté
dans la tranche des 45 et donc créé par des MAC ou de tout
récents Membres anciens. Car je ne me retrouve pas dans le
1er 41 d’autant que le père d’un Tabler y est et cela constitue
plus un club 61.
OUI même si la moyenne d'âge du 41 qui m'accueillerait sera
primordiale quitte à en créer un si besoin pour que la marche
de l'âge soit moins "haute"
Arnaud RINUCCINI
VPN TRF 2013-2014
Voilà 4 ans que ce projet d'organisation d'une course à pied au profit des
Voiles de l'Espoir est né à la TR 279
de Paris Rive Gauche, avec le soutien
actif du Club 41 de Ballainvilliers (entre
autres!) et des Ladies de Versailles et
Paris. Il a réuni en juin dernier près de
240 coureurs au départ du 10 km tracé
dans les allées du parc de Sceaux,
pour un bénéfice reversé de près de
2000€. La prochaine édition est désormais dans les mains du 41, avec un
nombre croissant de Tables différentes
en soutien de cette action permettant
visibilité publique et rapprochement
des clubs du Quatalagor.
PEUT-ETRE, Il y a peut-être une période de deuil de la Table à
faire. Je ne me poserais peut-être la question d'y aller seulement si on y va à 2 ou 3 ex-Tablers de la même classe.
NON je n'irai pas dans un club qui n'a pas de limite d'âge.
NON, C'est dommage puisque le 41 est une continuité de la
table mais les "vieux" Tablers sont encore trop "jeunes" pour
aller au 41. Cela se termine par le fait que le tabler reste MAC
et donc du coup le fossé se creuse de plus en plus et les effectifs des clubs 41 s'épuisent.
29
MES FILMS INDISPENSABLES EN
BLU-RAY
l'approche du 10ème anniversaire de ce
format Haute Définition apparu au milieu
des années 2000, il est peut être temps
de penser à renouveler votre vidéothèque pour une de meilleure qualité
d'image et de son. Surtout que les éditeurs proposent maintenant des catalogues copieux, et que l'approche des
fêtes de fin d'année sera l'occasion de
baisses des prix.
Apparus au milieu des années 2000, le format
Blu-ray était destiné à remplacer les vieillissant
DVD en apportant aux spectateurs une meilleure
résolution d'image (grosso modo 2,5 fois supérieure) mais aussi un système de menu plus élaboré, généralement plus de bonus et un son
retravaillé.
Pour différentes raisons comme la présence initiale d'un format concurrent abandonné depuis, un
parc de téléviseurs classiques et de lecteurs DVD
bien installé et donc une certaine réticences des
consommateurs à adopter une nouvelle norme et
sans oublier le piratage, les éditeurs ont été relativement lents à passer leurs catalogues en Haute
Définition.
Mais en une petite dizaine d'année les particuliers
ont remplacé leur téléviseurs à tube par des modèles à écran plat, bien souvent en HD et les prix
des lecteurs et disque Blu-ray sont suffisamment
bas pour que l'acquisition ne soit plus insurmontable. Surtout que la grande foire commerciale de
Noël apportera son lot de promotions, et sera
donc une bonne occasion de franchir le pas et renouveler sa vidéothèque. Reste à choisir quels
films se procurer en premier… Une affaire de
goûts, voici les miens.
LA Confidential
Les histoires de 3 flics dans
le Los Angeles des années
50 dont les destins vont s'entrecroiser sur fond de corruption, de trafic de drogue, de
prostitution et de tension interraciales. Kin Bassinger
splendide en pute de luxe au
cœur tendre, Russel Crowe
épatant en brute amoureuse,
Guy Pearce fascinant en ambitieux plein de principes, Kevin Spacey très bien en flic pourri qui essaye de se racheter …
Tiré d'un roman de James Ellroy (voir le Panorama précédent) et accompagné d'une musique
d'époque particulièrement bien choisie. Des
images léchées qui tirent partie de la Haute Définition, des bonus intéressants.
Moins de 15 euros
Gladiator
Les aventures d'un général
romain trahi par le nouvel
empereur qui se retrouve
gladiateur et arrive à gagner
et ses combats et la foule
amassée dans les arènes.
Scénario un peu léger mais
des très belles prises de
30
VOIR
Par Pierre Martin
vue magnifiées par la Haute Définition. Les
scènes de combat et les panoramiques bucoliques rendent parfaitement sur un grand écran
avec une belle image. Beau rôle pour Russel
Crowe.
Moins de 12 euros
Alien
Désormais disponible en
Haute Définition, la série
spatiale qui était déjà très
bien en DVD avec ses décors alambiqués (notamment conçus par le suisse
Giger) et ses monstres
acides devient carrément
fantastiques en Blu-ray.
Tous les détails sont rendus: de la goutte de sueur
qui coule sur le torse de la magnifique Sigourney
Weaver jusqu'au multiples têtes des aliens dont
on peut compter les dents acérées.
Moins de 30 euros le coffret de 6 disques Blu-ray
Matrix
La trilogie des frères Wachovski avec le très bon
Keanu Reeves et la sensuelle Carrie-Ann Moss,
nous plonge dans le monde
des Machines, et de leurs
avatars les virus. Sur un scénario très très original, et des
décors parfois stupéfiants les
effets de post-production numérique utilisés font de ces 3 films des spectacles
totalement nouveaux dont certaines techniques
de prises de vue n'avaient alors été mises en
œuvre que dans la publicité et jamais dans des
longs métrages. La Haute Définition apporte un
vrai plus dans le rendu de certaines scènes un
peu faibles en DVD, et bénéficie à tout le spectacle. Comme bien souvent, le deuxième épisode
est le plus léger mais l'ensemble forme un tout
passionnant.
Moins de 25 euros pour la boite contenant les 3
disques.
Le 5ème élément
On aime Besson ou pas, moi je n'aime pas …
sauf le 5ème élément que j'ai beaucoup apprécié
lors de sa sortie en salle : d'abord Bruce Willis un
peu à contre emploi, la belle Mila Jovovich, des
décors surprenants et une histoire un peu alambiquée mais sympathique et pas mal d'humour
(facile). Acheté d'abord en DVD, j'ai craqué pour
le blu-ray lors de sa sortie, et sans aucun regret.
L'image affiche un excellent piqué, les couleur
sont présentes sans saturation (ce qui n'était pas
toujours le cas sur l'ancienne version) et les détails parfaitement visibles. Sans parler de la bande
son qui bénéficie des améliorations de la technologie. Un sacré spectacle pour s'en mettre plein
les yeux.
A partir de 15 euros,
également disponible en coffret contenant Subway, Nikita, Léon à 25 euros
Les blu-ray, c'est aussi de la
3D
Avatar 3D
A voir plus pour l'utilisation parfaite de la 3D (il faut
l'équipement ad hoc …) que pour le scénario qui
est très 'américain', c’est-à-dire plein de bons sentiments et qui se termine en happy end. Réalisé
pour partie en prise de vue réelles et pour partie
en images de synthèse, ce film permet d'apprécier
ce que les technologies apportent aux spectacles,
les vues en relief sont souvent stupéfiantes et
donnent vraiment l'impression que l'on vole avec
les acteurs (réels ou dessinés). De quoi ravir les
enfants, même jeunes, que rien dans ce film ne
pourra choquer. Egalement disponible en 2D,
mais sans grand intérêt.
Moins de 25 euros
Le sous-titre de l'ouvrage est explicite : "Comment manipuler l'opinion en démocratie". Vaste
question qui intéresse bien évidemment beaucoup de monde en ce bas monde et que Bourdieu
a résumé à sa façon "La sociologie est un sport de combat". Notamment si le combat en question est celui du marketing et que l'objectif est de faire penser des choses et ressentir des besoins à des personnes (nombreuses …) en les faisant passer par 'la fabrique du consentement'.
L'auteur, Edward Bernays, est l'un des premiers marketeurs qui s'est penché sur les moyens
de susciter de la consommation de masse, domaine où il a avec ses successeurs particulièrement bien réussi.. Ce qui est fascinant dans le discours de Bernays en faveur de la propagande
(le sinistre Goebbels s'est inspiré de ces travaux) est le cynisme qu'il développe dans ses argumentaires. Quelque part, pour lui la démocratie doit être menée par une minorité intelligente
à même de guider les foules. Ses travaux ne sont pas restés purement théoriques et on lui doit
quelques campagnes de Relations Publiques menées avec succès : faire accepter aux américains l'entrée dans la Seconde Guerre Mondiale, pousser les femmes à fumer (Lucky Strike)
en leur vendant le concept de la libération féminine et de l'autonomie, ou encore rendre 'plus'
populaire des hommes politiques en les associant avec des stars de l'époque.
A lire absolument pour mieux comprendre certaines campagnes de publicité, et découvrir
qu'une partie de nos besoins n'est en fait que le résultat d'une éducation bien pensée, et appliquée sans scrupule ni notre consentement. Ecrit en 1928.
Par Pierre Martin
Titre: Propaganda
Auteur : Edward
Bernays
Editeur : Zones
prix : 12,35 €
Swan Peak
Toy Story, Monstres & Cie, Shrek et
L'Age de Glace
L'avantage des dessins animés est qu'ils permettent
d'exploiter à fond les possibilités offerte par la 3D et
proposent donc des scènes
en relief que la simple réalité ne permet pas. Toy
Story (les aventure d'Andy,
de son cowboy Woody et
du robot Buzz l'Eclair) est
décliné en 3 épisodes, dont seul le dernier a été
initialement conçu en 3D même si une version de
l'épisode numéro 2 est aujourd'hui disponible
dans ce format. Monstres & Cie (Sulli, Bob et la
petite Bouh), également disponible en 3D, est
l'histoire de 2 'monstres' et d'une fillette dans un
univers totalement imaginaire et très drôle. Une
suite existe sous le titre de Monstres Academie,
pas vu. Shrek, la saga de
l'ogre des marais et des
amis l'âne et le chat, sont
évidemment incontournables dans le genre
Dessin Animé pour enfants, mais que les
adultes s'amuseront à regarder. Surtout, attendre
les génériques de fin qui
sont l'occasion de voir
des scénettes hilarantes. A regarder également
dans la série L'Age de Glace qui narre les aventures tout à fait imaginaire de Sid le paresseux,
Manny le mammouth et Diego le tigre à dents de
sabre. Sans oublier, évidemment, le petit écureuil
Scrat qui n'arrive jamais (et pour notre plus grand
plaisir) a attraper cette foutue noisette.
Toy Story, le coffret de 3 Blu-ray, à moins de 30
euros
Monstres & Cie, à moins de 25 euros en 3D
Schrek, la totale en 2D à partir de 33 euros, également individuellement dispo en 3D.
L'Age de Glace, les 4 blu-ray en coffret à partir
de 25 euros, le dernier épisode à acheter séparément pour l'avoir en 3D.
LIRE
Propaganda
Auteur : James Lee
Burke
Titre : Swan Peak
Collection / Editeur :
Thriller / Rivages
prix : 21,38 €
Dave Robicheaux est un ancien flic de la police de New Orléans que son alcoolisme chronique
et la violence ordinaire de la ville ont contraint à devenir inspecteur dans une petite paroisse,
Iberia, de Louisiane. Cette fois-ci l'action loin de son décor habituel, dans le Montana, où évidemment les parties de pêche sont remplacées par une enquête et des rencontres pittoresques.
L'auteur, James Lee Burke, a une façon bien à lui de décrire un sud américain empreint de
culture cajun, de blancs que leur bêtise ou leur convoitise rendent hargneux, de noirs que la
pauvreté et l'habitude pas si ancienne de la servitude laissent soumis. Autour de ses personnages il place un décor fait de pacaniers et autres arbres exotiques, indolent et toujours dans
l'attente d'une forte pluie qui fait trembler les chênes et craindre aux hommes un prochain ouragan.
De situer l'action de ce nouveau roman dans l'ouest sauvage n'enlève rien à la poésie de son
texte, ni à l'attachement que l'on peut ressentir pour ses héros. Les livres de Burke n'atteignent
pas de sommets en matière d'intrigues policières mais Robicheaux, sa femme et son vieux
complice, Robicheaux et ses cauchemars du Viet Nam, Robicheaux et cette nature si douce
sont prenant. Même dans le Montana, et même avec des maffieux.
Vous plaisantez Monsieur Tanner
Ce livre sous forme de galerie de portraits s'adresse à 2 catégories de lecteurs, ceux qui ont déjà fait retaper leur maison par des
artisans, et ce qui prévoient de le faire.
Les premiers redécouvriront des personnages qu'ils ont déjà vu,
sinon au travail au moins en train de leur expliquer pourquoi le
chantier n'avance pas. Les seconds ne pourront pas dire qu'ils
n'ont pas été prévenus des incidents, retards et autres “jm'enfoutismes” ou incompétences (les 2 n'étant pas mutuellement exclusifs) auxquels ils seront confrontés en cas de travaux dans leur
habitation. Hilarant et copieux, les situations décrites rappellent
toujours, et sans qu'il n'y ait besoin de beaucoup transposer, des
personnages rencontrés. Difficile
de déterminer lequel fait le plus rire,
ou grincer des dents, entre l'électricien russe bigot, les 2 couvreurs et
leurs chiens féroces, le plombier
scrupuleux ou le chef d'entreprise
pédant.
Excellent remède contre la déprime
pré-hivernale, et lire sans modération.
Auteur : Jean-Paul Dubois
Titre : Vous plaisantez Monsieur Tanner
Editeur : Editions de l'Olivier
prix :15,87 €
Ecoute la pluie
Dans le métro, une femme part rejoindre son amant. Un vieil
homme lui sourit et se jette sous la rame.
Elle ne va pas à son rendez-vous galant et erre toute la nuit
dans Paris. Au matin elle rentre chez elle et raconte à voix
basse le récit de sa nuit blanche.
Entre difficulté de dire les choses que l'on ressent à un autre,
et des question sur le sens de la vie et les choses que l'on
faite, vécue, comprise ou pas. A l'écoute des temps passés
parce que demain se construit dessus.
Beau récit empreint d'une sensibilité toute féminine que l'on
termine avec une seule envie : mordre sa vie à pleines dents.
Titre: Ecoute la pluie
Auteur: Michèle Lesbre
Editeur : Sabine Wespieser Editeur
prix : 13,30€
31
DECOUVRIR
S
ALBA
Par Philippe Dieupart
L
Le Club 41
d’ALBA
i quelqu'un vous disait "est-ce que
vous connaissez le tuber magnatum
pico?", seriez-vous prêts à répondre
rapidement ? Par contre, à la question "est-ce que vous aimez la truffe
blanche?" la réponse serait immédiate.
e CLUB 41 D’ALBA, une jeune histoire dans un ancien territoire… Le
vin et la gastronomie sont à l’origine
de la naissance du Club 41 d’Alba.
Il s'agit du même produit, de l'espèce d'appartenance la plus précieuse au monde du
point de vue gastronomique comme de celui
économique. En effet, à cause de son prix
très élevé, elle est considérée comme plus
précieuse que les diamants. La truffe
blanche d'Alba est la plus célèbre; Alba,
ville du Piémont en province de Cuneo,
détient le record de la Foire de la Truffe
blanche la plus ancienne qui a lieu entre octobre et novembre.
C’est lors d’une soirée organisée par le Club
de Turin, dédiée au vin, que fût invité un
jeune viticulteur de Treiso, petit village des
alentours d’Alba, Corrado Meinardi ; un personnage singulier qui fût séduit par les valeurs et l’esprit du Club 41. Après quelques
rencontres informelles,
la possibilité de créer
un nouveau Club 41 à
Alba fût envisagée,
Turin étant le seul Club
existant dans la région
du Piémont.
Une foire riche en évènements pour les citoyens et les touristes. Elle se termine traditionnellement le 13 novembre avec la Vente
aux enchères Mondiale de la Truffe
Blanche d'Alba, qui a lieu dans la Salle des
Masques au Château de Grinzane. Grâce à
une liaison par satellite, les autres villes du
monde entier (dans les éditions passées,
Paris, Hong Kong, Moscou, Las Vegas,
Londres, Munich, Tokyo, New York…) participent en direct à la vente aux enchères. La
manifestation est un vrai sommet international, qui a vu au cours des années la participation de personnalités importantes, comme
Joe di Maggio, Alfred Hitchcock, le Roi Farouk, Ugo Tognazzi, Alain Delon, et beaucoup d'autres. “Mon poids en Nutella et en
truffes” est la demande saugrenue formulée
par le pantagruélique Gérard Depardieu à la
Ville d’Alba pour participer à la Foire de la
Truffe en 2005.
La Remise de Charte
eut lieu le 10 mars
2007 à l’Université du
Goût, dans le proche
village de Pollenzo. Ce
cadre gastronomique
et historique, très
connu dans le monde, a largement contribué à rendre l’événement unique.
Les Clubs Italiens furent nombreux à participer, avec le Comité National, mais la présence des Amis français fût à l’origine d’une
Amitié, rendue encore plus importante l’année suivante avec le jumelage de Turin et
Grenoble.
Destinée à donner de l'essor à la notoriété
Des rencontres régulières entre les Clubs
du Piémont et la 10ème Région française,
frontalière, ont fini par faire naître en 2010
l’idée de créer une rencontre annuelle. C’est
en 2012 à Chambéry, que fût officialisé le
premier Interclub Franco-Italien sur le
thème d’un territoire historique commun, le
Piémont-Savoie. Le Club de Turin organisa
en 2013 la 2ème rencontre, et c’est le Club
41 d’Evian qui recevra l’édition 2014.
Pourtant, il ne faut pas croire que les truffes
soient destinées uniquement à l'élite, une
grande partie des bénéfices de cette vente
est affectée à des œuvres de bienfaisance:
bourses d'études, organisations philanthropiques nationales et internationales. Avant le
13 novembre, le jour de la célèbre vente aux
enchères, la ville d’Alba organise plusieurs
événements, à commencer par le Marché
Mondial de la Truffe, où le visiteur peut trouver des truffes certifiées. En effet, les truffes
en vente sont analysées et certifiées par les
experts du Centre National d'Études de la
Truffe, ouvert au public.
L'Exposition œno-gastronomique « AlbaQualità » complète ce marché. On y trouve plus
de 100 stands où les touristes peuvent non
seulement acheter, mais aussi goûter les
autres saveurs qui proviennent du territoire:
Pâtisseries artisanales, fromages et charcuteries. Les étoiles seront toutefois les vins
réputés de cette terre magnifique, des vins
qui ont donné une renommée internationale
au territoire des Langhe. Une raison de plus
pour visiter cette charmante région du Piémont.
Langhe, une terre de châteaux
Si vous êtes touriste ou amateur d’œnologie
et de gastronomie, ne vous privez surtout pas
d’un voyage dans l’univers des Langhe.
Nous partons d’Alba, la ville aux cent tours,
pour rejoindre Pollenzo dont le château, une
résidence bâtie par Charles Albert afin d’y
cultiver sa passion pour l’agriculture et le
rêve d’une petite Versailles savoyarde, fut le
siège de la première académie du goût en Italie. De Pollenzo au château de Serralunga
d’Alba, hymne à la verticalité sur une terre
aux horizons doux : dressé vers le ciel, il offre
une vue magnifique sur un paysage baigné
dans la douceur des collines. On trouvera
d’autres constructions verticales, la tour de
Barbaresco, de forme carrée et celle de Murazzano, construite au XIIIe siècle et qui
constituait le donjon d’une architecture fortifiée.
Les Langhe sont surtout une terre de châteaux. Parmi les plus importants, le château
Grinzane de Cavour qui domine les vignobles
de Camillo Benso qui, le premier, le transforma en centre de production des grands
vins des Langhe. Actuellement le Château
abrite l´Œnothèque Régionale piémontaise
A
lba, ville d’environ 31000 habitants,
est considéré comme la capitale de
la zone de collines des Langhe avec
une économie forte, proche de Turin,
qui défend vaillamment sa position de capitale
italienne de l’industrie. Une capacité à se renouveler et à transformer les crises en occasions d’essor qui permettent aujourd’hui au
Piémont de se positionner comme centre primordial de l’innovation et des nouvelles technologies tant en Italie qu’en Europe.
Chaque année depuis sa création, le Club
41 d’Alba organise après la foire internationale, un repas de la Truffe Blanche exclusivement réservé aux membres Quatalagor
de tous pays. Cette année, ce sera le samedi 30 novembre.
Contact sur Planet41.org
Le groupe agro-alimentaire Ferrero est basé à
Alba ainsi que la société de revêtements
Mondo, fournisseur des Jeux olympiques et
des Championnats du monde d'athlétisme.
Info utiles
www.italia.it/fr
www.comune.alba.cn.it
www.fieradeltartufo.org
32
Cavour ainsi qu´un Musée ethnographique.
Tout près, en traversant les collines que Cesare Pavese appelait la mer des Sargasses
de sa jeunesse, on rencontre le château de
Barolo, protégé par un amphithéâtre de collines. Objet de transformations continues, le
château abrite depuis 2009 le Museo del vino
(Musée du vin). Au château de Govone, une
des plus belles résidences du Piémont, on
ressent l’atmosphère royale du salon d’honneur et du grand escalier qui relie le château
au parc.
La ville de Roddi, avec sa tour décorée qui
surplombe un magnifique jardin, mérite elle
aussi le détour. Lié quant à lui à deux grands
personnages de la littérature italienne, Vittorio Alfieri et Beppe Fenoglio, le château de
Magliano Alfieri est une imposante construction baroque. Mango, partie intégrante de la
communauté collinaire des « Sei in langa »
(Neive, Camo, Castiglione Tinella, Neviglie,
Treiso et Barbaresco) comprise entre la
Langa du Muscat et celle du Barbaresco, possède un château qui affiche une double culture. Bâti initialement comme un fort
menaçant, riche en passages secrets, c’est
aujourd’hui une résidence de campagne admirée et aménagée avec beaucoup de style.
Cette foire est aussi le théâtre de nombreuses animations culturelles telles que le
Palio d'Alba, course d'ânes dans les rues de
la ville parodiant le Palio d'Asti, une course
de chevaux ayant lieu dans la ville voisine.
Quand les noisettes rencontrèrent le chocolat...
Le Club 41 d’Alba, implanté dans une ville
riche de plus de 2000 ans d’histoire, avec
ses produits régionaux, les grands vins et la
truffe blanche, est toujours très actif dans
l’esprit de notre Charte, et cultive un idéal
de disponibilité vers les autres.
IRO du Club d’Alba
Fabio Buzzatti
[email protected]
de la truffe blanche d'Alba en Italie et à
l'étranger, il s'agit d'une Vente aux enchères
record : Pendant l'édition 2010, 13 truffes ont
été vendues aux enchères pour un total de
307 000€. En 2009, c’est à Hong-Kong que
c’est adjugée la truffe la plus précieuse qui
pesait 750 grammes et qui a été vendue 100
000 €.
Le Groupe Ferrero est né de deux événements majeurs en moins de cinq ans : sa création en 1946 et le lancement du précurseur du
Nutella en 1949.
L'utilisation de noisettes dans une recette au
chocolat est liée aux circonstances économiques de l'après Seconde Guerre mondiale,
époque où les fèves de cacao sont rares et
chères. Pietro Ferrero, un petit pâtissier
d'Alba, ville du Piémont, a l'idée de remplacer
en partie les fèves de cacao par les noisettes
abondantes dans les collines des alentours. Il
mélange une poignée de noisettes, avec de la
poudre de cacao, du lait, du sucre et de la matière grasse pour obtenir une sorte de pain dur
au chocolat à couper au couteau, c'est le
Giandujot qui connaît vite un grand succès. En
1949, continuant ses recherches, il améliore
sa recette jusqu'à obtenir une sorte de pâte
chocolatée et noisetée crémeuse, qu'il vend
sous la dénomination de « Supercrema Ferrero ».
Le Nutella serait né du Giandujot, en effet l'été
1946 ayant été caniculaire, les pains de glace
alors seuls réfrigérants des banques froides
des pâtissiers ne parvenaient pas à conserver
le fameux chocolat assez dur et Monsieur Fer-
33
rero décida alors de le vendre tel quel dans
des petits récipients ! L'engouement fut immédiat, et celui-ci a eu l'idée de rajouter du beurre
de cacao pour que la texture ne durcisse plus:
le Nutella était né !
Aujourd’hui l’un des produits le plus vendu au
monde, il contribue à apporter à Alba une aura
internationale. Après cinquante ans d'expérience, le Groupe Ferrero est devenu aujourd'hui le 3e groupe producteur de confiserie en
Europe et le 4e groupe mondial du secteur de
la chocolaterie-confiserie. Il est implanté dans
34 pays et a réalisé un chiffre d'affaires de 6,4
milliards en 2009.
Il consomme annuellement 70 000 tonnes de
cacao, dont les fèves proviennent du Ghana,
de la Côte d'Ivoire et sont torréfiées à Alba ; Il
utilise aussi 56 000 tonnes de noisettes, premier consommateur mondial, principalement
en provenance de la Turquie et du Chili, même
si les collines du Langhe sont parsemées de
plantations de noisetiers.
DEGUSTER
C
Par Philippe Dieupart
C’est dans le Piémont que l’on rencontrera les meilleurs rouges d’Italie,
comme le Barbaresco ou le Barolo qui
sont des vins tanniques aux arômes de
cacao et d’épices Les Langhe sont la
zone viticole la plus importante du Piémont. Elles
sont situées sur les bords du fleuve Tanaro.
En 1994, l’introduction de l’appellation D.O.C. Langhe offrit à un petit groupe de vins la chance de se
faire une place sur le marché.
Barolo: un vin de roi
“Tre nasi son quel che ci vuole per bere il Barolo”
(Trois nez, c’est ce qu’il faut pour boire le Barolo),
écrivait Pavese dans “Il compagno” . Il s’agit d’un
vin d’une dimension mythique et la zone d’origine
des raisins aptes à produire le Barolo DOCG,
comme délimitée par le cahier des charges de production, inclut 11 Communes: Barolo, Castiglione
Falletto, Serralunga d’Alba et une partie des communes de Cherasco, Diano d’Alba, Grinzane Cavour, La Morra, Monforte d’Alba, Novello, Roddi et
Verduno.
Situé au sud-Ouest de la ville d’Alba, Barolo couvre
aujourd’hui 1200 hectares avec 130 producteurs
différents.
Les noms de meilleurs crus, qui correspondent aux
parcelles les mieux situées, sont souvent mentionnés sur l’étiquette, ce qui est une habitude relativement récente dans la région.
De l’avis général, voici les plus réputés : Brunate,
Cannubi, Bussia, La Rossa, La Serra, Cerequio,
Rocche dell’Annunziata. Un processus de classification des terroirs est en cours, qui prendra au
moins une dizaine d’années.
Le morcellement des parcelles, mais aussi la faible
taille moyenne des appellations ne sont pas sans
rappeler la configuration d’une région comme la
Bourgogne.
L’essor qualitatif et commercial qu’ont connu depuis une vingtaine d’années les vins de Barolo (et
du cru voisin, Barbaresco) est phénoménal. Le cépage-roi est ici le Nebbiolo, dont le nom signifie
34
brouillard (en référence à l’épaisse couche nuageuse qui recouvre souvent les collines de la région).
Les cépages
Seuls les meilleurs coteaux sont plantés de Nebbiolo, les autres expositions convenant mieux aux
autres cépages locaux, Barbera, Dolcetto, Moscato, ou même les inévitables cépages internationaux (Chardonnay, Merlot, Cabernet).
Le Nebbiolo est un cépage capricieux, difficile, lent
à mûrir, sensible aux maladies. A son meilleur, il
donne des vins profonds, tanniques, très complexes, d’un grand potentiel de vieillissement. Des
vins des années 40 ou 50 sont encore en pleine et
glorieuse apogée. Les vins d’appellation Barolo et
Barbaresco sont issus exclusivement de ce cépage. Autres appellations possibles pour les vins
issus de Nebbiolo hors de ces zones délimitées :
Nebbiolo d’Alba et Nebbiolo Langhe.
Le Dolcetto est un cépage à l’acidité importante,
qui donne généralement des vins vifs, très fruités,
au goût de violette de fruits acidulés, rappelant un
peu les Beaujolais et destinés à une consommation
précoce. Habituellement, c’est le vin de soif des
Piémontais.
Le Barbera donne des vins plus tanniques, épicés
et fermes, aux arômes de fruits noirs. Vendangé à
bonne maturité, il peut donner des vins pleins et séveux, de très bon niveau et capables d’une garde
de 10 ans.
Viticulture et vinification
Les dates de vendanges sont souvent très disparates, en raison des importants décalages de maturité entre ces différents cépages. Ainsi, la récolte
débute avec le Dolcetto autour du 10-15 septembre, puis le Barbera et le Moscato qui sont vendangés fin septembre. Enfin, en octobre, vient le
tour du Nebbiolo.
Les rendements autorisés à Barolo sont de 56
hl/ha (soit 8000 kg de raisin à l’hectare), mais les
producteurs soucieux de produire le meilleur raisin
possible sont bien au-dessous de cette
limite.
Les tenants du style traditionnel (cuvaisons longues, pas d’égrappage, élevages de plus de 3 ans en vieux
foudres) ont aujourd’hui presque disparus. Un style qualifié moderne l’a peu à
peu emporté, qu’on a voulu hâtivement
opposer à celui des traditionalistes.
Dans la réalité, les vignerons qui avaient
les moins bons vignobles ont lancé le
mouvement car ils voulaient découvrir
un moyen différent de vinifier. Une mise
au goût du jour s’imposait : qui peut encore élever pendant 4 ou 5 ans des vins
destinés à 15 à 20 ans de garde avant
de commencer à se libérer de leurs tanins ? Le Barolo n’a connu son formidable essor que grâce à la révision de
ces méthodes. Aujourd’hui tout le
monde égrappe. L’usage s’est répandu
de chauffer les moûts, avant d’effectuer
des fermentations à basse température,
pour extraire plus de couleur et de parfums. Ensuite, les jus et les peaux sont
séparés très rapidement. Les vins ont
gagné en précocité, en amabilité, en séduction
dans
leur
jeunesse.
La plupart des Barolo sont mis en bouteilles dans l’Albeisa, bouteille traditionnelle d’Alba. Toutefois, la bouteille
bordelaise gagne du terrain.
LES VINS
DU LANGHE
Historique
Contrairement aux idées reçues, le vignoble italien
aurait été implanté par le peuple Etrusque, les
Grecs n’ont fait qu’améliorer et modifier l’encépagement, ils ont appelé ce pays “Oenotria” : le pays
du vin.
A l’apogée de l’empire romain, le vin tenait une
place importante dans la vie quotidienne et déjà
certaines régions se démarquaient par l’excellence
de leur produit. Les Romains ont également implanté de nombreux vignobles en Europe, laissant
ainsi un témoignage indélébile de leur invasion.
Aujourd’hui l’Italie est le plus important producteur
de vin au monde en termes de quantité, mais ne rivalise pas avec la France en termes de qualité.
La mise en place d’une première législation sur l’organisation des appellations en 1963, à l’instar des
A.O.C. françaises, a davantage favorisé le développement quantitatif que qualitatif; l’Italie produisait de nombreux vins de pays et le Chianti était
devenu la boisson nationale, seuls quelques
grands crus exceptionnels arrivaient à sortir la tête
de cet océan de vin.
Dans les années 90, la consommation a radicalement chuté, ce qui a bouleversé le paysage viticole, une nouvelle organisation des appellations a
été mise en place (loi Goria) et le vignoble est
maintenant dans une démarche qualitative.
Système d’Appellations
Une première loi (en 1963) donna naissance aux
D.O.C. (Denominazione di Origine Controllata) et
D.O.C.G. (Denominazione di Origine Controllata e
Garantita), qui pourrait être l’équivalent de nos
A.O.C. Mais au lieu de fixer un cahier des charges
simple et précis sur l’identification des zones de
production, des contraintes de conduites, d’encépagement et de vinification, le système d’accès au
D.O.C. était complexe et donna lieu à différentes
interprétations. L’ensemble a rapidement favorisé
une production de masse, si bien que les grands
crus portaient la mention vin de table car leur méthode de production atypique les sortaient du cadre
réglementaire de la D.O.C.. Face à une situation
qui finissait par dégrader fortement l’image du vignoble italien, une nouvelle loi (la loi Goria) fut mise
en place en 1992 et une nouvelle appellation naquit: I.G.T. (Indicazioni Geografica Tipica) qui s’intercale entre les vins de table et les D.O.C. Mais
elle n’eut pas l’effet escompté. Aujourd’hui, on peut
résumer le système d’appellation de chaque région
qui produit du vin, selon les mentions suivantes :
· Vino de tavola : équivalent du vin de table français, pas d’indication de provenance.
· Vino de tavola con indicazione geografica : vin de
table avec une indication de la région d’origine.
· Vino tipico : l’équivalent du vin de pays en France.
· D.O.C. (Denominazione di Origine Controllata) :
équivalent des A.O.C.
· D.O.C.G. (Denominazione di Origine Controllata
e Garantita) : cahier des charges de production et
de conditionnement plus strict que la D.O.C.
· I.G.T. (Indicazioni Geografica Tipica) : équivalent
des V.Q.P.R.D. français.
L’abus d’alcool est dangereux
pour la santé. A consomer
avec modération
PANORAMA
2013
automne
#193
LE MAGAZINE
DU CLUB 41

Similar documents