3 - Sept jours à Brest

Comments

Transcription

3 - Sept jours à Brest
RECONVERSION. ILS ONT CHANGÉ DE MÉTIER ET NE LE REGRETTENT PAS P2-P3
MONNAIE LOCALE. UN AN APRÈS SON LANCEMENT, HEOL S’ATTAQUE AU NUMÉRIQUE P6
TRANSPORTS URBAINS. ON A TESTÉ LE VÉLIB’ ÉLECTRIQUE BRESTOIS P8
STADE BRESTOIS. RASPENTINO : DU MONDE AMATEUR À LA COUR DES GRANDS P10
MERCREDI 6 FÉVRIER 2013 - Nº 53 - WWW.SEPTJOURSABREST.FR - HEBDOMADAIRE GRATUIT - NE PAS JETER SUR LA VOIE PUBLIQUE
.
BR452045
SAINT-LOUIS
PERMIS DÉPOSÉ AVANT L’ÉTÉ
02 98 21 44 12
02 98 85 08 43
29 800 Landerneau
www.artisansdelelorn.fr
Terrains disponibles, nous consulter
2 BREST DOSSIER
MERCREDI 6 FÉVRIER 2013 - SEPT JOURS À BREST
CRISE, LASSITUDE, ENVIE DE NEUF... CES B
RECONVERSIONS
À un moment donné, ils
ont dit stop ! Leurs jobs
ne leur plaisaient plus ou
n’offraient plus de
perspectives. Alors
Philippe, Florian, Gaëlle
et Muriel ont changé du
tout au tout. Avec ou
sans formation, les
parcours divergent à
chaque fois. Mais ces
quatre Brestois se
rejoignent sur un point :
ils ne regrettent pas leur
reconversion !
sur le web
Retrouvez d’autres portraits de
Brestois ayant décidé de changer
de métier sur
www.septjoursabrest.fr.
Retrouver aussi sur notre site
internet les coordonnées des
organismes cités dans ce dossier.
1
Philippe Delmée, du tableau à la vigne.
« J’ai été prof de math-physique à Brest
pendant 15 ans. C’est un métier qui me
plaisait ». Et pourtant, Philippe Delmée
a définitivement plaqué l’Education
nationale à la rentrée 2011 pour exercer
la profession de... vigneron ! « Les élèves n’ont pas changé. C’est le système.
Je n’étais plus à ma place. Je ne supportais plus de travailler entre quatre murs.
Et le vin, j’y ai toujours pensé ». Philippe
prend cette drôle de décision en 2006.
Pendant cinq ans et demi, il va partager
son temps entre Brest, où il continue à
travailler à mi-temps au lycée Vauban,
et l’Anjou où il se forme au métier et
développe ses propres vignes. Pas évident. « J’ai vécu pendant trois ans et
demi dans une caravane. Je ne pouvais
pas avoir mieux », donne-t-il comme
exemple. Et aujourd’hui ? Quand le prof
de math fait les comptes, aucun doute,
« financièrement, je suis perdant ». Pour
le reste... « J’ai adapté mon exploitation
à l’idée que je m’en faisais. Le boulot est
dur, exigeant... Mais j’ai gagné en choix
et en liberté. Je n’ai aucun regret ! ».
Florian Allain, du bois à la politique.
« Je serai menuisier ! ». À 16 ans, Florian
n’a aucun doute : travailler le bois, c’est
sa passion. Il rejoint donc les compagnons du devoir, passe son CAP, entame
le traditionnel tour de France des artisans... « Ça a duré un an et demi. La crise est arrivée. Il n’y avait plus de bou-
lot ». Florian rentre à Brest, enchaîne
« les petits boulots » et se pique au jeu
de la politique. Il milite, prend quelques
responsabilités... et, en février 2011,
tape dans l’oeil d’une élue finistérienne
qui décide de l’embaucher comme assistant parlementaire. « Ce n’est pas quelque chose que je voulais. C’est une belle
récompense à mon engagement ! », estime-t-il. Alors c’est sûr, il a « beaucoup
plus d’heures de travail », mais gagne
aussi mieux sa vie et reconnaît
qu’aujourd’hui « ce serait difficile de
retourner à la menuiserie ». Florian garde pourtant ses outils au chaud car dans
le monde politique, rien n’est jamais
acquis.
Gaëlle, de la caisse au pinceau. Secrétaire comptable, assistante commerciale
dans l’immobilier, période de chômage,
hôtesse de caisse dans la grande distribution... Gaëlle a pas mal bourlingué avant
de trouver sa voie. « J’ai eu le déclic en
2008. Je ne voulais pas être caissière toute ma vie ». Alors, elle regarde sur internet « les métiers qui vont embaucher ».
Et s’arrête sur le secteur du bâtiment.
« J’aimais bien faire des petits travaux
de déco à la maison. La peinture particulièrement ». Elle se renseigne et obtient
une formation de six mois avec le Fongecif. « Mon patron de l’époque était d’accord. Je pouvais encore prendre une
année de congé sans soldes après la formation. Sécurisant », raconte-t-elle. Elle
n’en aura pas besoin. Gaëlle reçoit son
diplôme le 15 février 2010. Deux jours
plus tard, elle signe son premier CDD de
peintre en bâtiment à Saint-Renan. Elle
est toujours dans cette société, en CDI,
désormais, bien contente d’avoir quitté
« un milieu de fille » pour découvrir un
monde « sans routine » où elle côtoie
« des gens différents ».
Muriel, d’ingénieur agro à élagueuse.
«Ce qui compte, dans le travail, c’est le
plaisir qu’on y prend !». Sur ce point,
Muriel Szpak dit être comblée depuis
qu’elle a lancé il y a cinq ans Arboréal,
son entreprise d’élagage et d’entretien
d’espace vert. Elle partage désormais
ses journées entre sept heures de terrain, « où j’assiste les élagueurs, tronçonne le bois, l’évacue », et quatre heures
de bureau, « où je m’occupe de la comptabilité, des devis, des factures... ». Et
dire que Muriel Szpak est entrée dans la
vie active comme ingénieur agroalimentaire consultante pour un laboratoire.
« Au bout de dix ans, j’avais envie de faire autre chose », explique-t-elle. Elle
devient d’abord agent immobilier, comme ça, en autodidacte. « Je m’y plaisais
beaucoup, mais le secteur était en pleine crise. J’ai tenu deux ans ». L’aventure
Arboréal commence tout de suite après
et toujours sans formations particulière.
« J’ai deux salariés qualifiés et j’ai eu
une formation d’ingénieur solide qui m’a
donné le sens de la débrouille ».
3
MERCREDI 6 FÉVRIER 2013 - SEPT JOURS À BREST
AZIMUT, C’EST AUSSI
POUR LES ADULTES
S BRESTOIS ONT CHANGÉ DE MÉTIER
Pour la deuxième année
consécutive, le salon de
l’orientation Azimut, qui se
tiendra du 7 au 9 février au
parc de Penfeld, s’ouvre aux
adultes. Un espace
« Orientation tout au long
de la vie » (OLTV) sera
ouvert le samedi, de 9 h à
17 h. Réunissant notamment
le CIO, le Fongecif, Cap
Emploi, le Pôle Emploi, le
service orientation de l’UBO,
l’espace OLTV sera
l’occasion de faire le point
sur les droits à la formation,
les bilans de compétences,
la validation des acquis de
l’expérience, la reprise
d’études... L’entrée est libre
et gratuite.
S RÉUSSIES
2
1.696
4
1. D’abord ingénieur agroalimentaire puis
agent immobilière, Muriel Szpak est
aujourd’hui à la tête d’une entreprise
d’élagage.
2. Gaëlle Salaün a quitté son métier de
caissière pour devenir peintre en bâtiment.
3. Florian Allain, le menuisier devenu
assistant parlementaire.
4. Philippe Delmée, dans ses vignes, ne
regrette pas son métier de prof’.
POURQUOI PAS UN BILAN
DE COMPÉTENCES ?
Changer de boulot d’accord, mais pour
quoi faire ? Un bilan de compétence
peut vous aider à y voir plus clair. Selon
votre ancienneté dans votre actuel
métier, le coût peut être pris en charge
par le Fongecif. Il vous orientera alors
vers un organisme accrédité pour réaliser ces bilans. Ce bilan dure 24 h réparties sur 3 à 4 mois. Il peut être fait sur
ou en dehors du temps de travail.
LA RECONVERSION, PAS
TOUJOURS UN CHOIX
Un accident du travail, un mal de dos
ou même une allergie à certains produits... Et vous voilà dans l’incapacité
d’exercer le métier que vous aimez.
Le cas est plus fréquent qu’on ne le
croit. Cap Emploi, à Brest, accompagne chaque année en moyenne 1.150
nouvelles personnes reconnues travailleur handicapé et contraint de se
reconvertir professionnellement.
vvendredi 15
CENTRE DE LA CULTURE ET DES CONGRÈS • PLOUGONVELIN
FÉV
à 20h30
LE TRIO JOUBRAN
“Asfâr”
AsFâr est un opus magnum où l’on retrouve le meilleur de
la tradition savante orientale : une architecture
complexe, une riche palette de timbres et de rythmes…
Libération
LLocations
tii
aux points
i t d
de vente
t h
habituels.
bt l
bi
Renseignements au
02.98.38.00.38
BR447455
3
Le nombre de demandes
de bilan de compétences
acceptées par le Fongecif
Bretagne en 2012. 1.628
demandes émanaient de
salariés en CDI (en hausse
de 5 % par rapport à 2011)
et 68 de salariés en CDD
(+42 %). « La majorité des
demandes est dans
l’optique de changer de
métier, indique André Le
Meur, responsable de
l’antenne brestoise du
Fongecif. Il y a de tous les
âges et un peu plus de
femmes que d’hommes ».
4 L'ESSENTIEL
OUI, LES
PARISIENNES
PEUVENT PORTER
DES PANTALONS
RENNES. LA GUERRE
AUX MÉGOTS EST
OUVERTE
La ville de Rennes en a marre des
mégots de cigarettes. Elle vient
de lancer une campagne pour éradiquer les filtres usagers de sa
chaussée. 110 cendriers vont être
installés sur la voie publique, des
cendriers de poche distribués aux
fumeurs et une campagne d’affichage déployée, rapporte Le Mensuel de Rennes. Pas encore
d’amende. Mais ça pourrait
venir... L’an passé, la mairie de
Paris avait annoncé sa volonté de
condamner à 35 ¤ d’amende les
mauvais fumeurs. On attend toujours...
ALYSSA. UN AN ET
DÉJÀ UNE STAR
Dur, dur d’être un bébé... pas tant
que ça pour Alyssa. À un an, cette
toute petite morbihannaise vient de
décrocher son premier titre. Elle a
été élue officiellement Bébé Cadum
2013. Qu’est-ce qu’elle a gagné ? La
célébrité avant l’heure. Pendant un
an, son image sera exposée sur tous
les produits de la marque.
PARIS TRUQUÉS.GROS SOUPÇONS SUR 380 MATCHS DE FOOT
Un réseau soupçonné d’avoir truqué 380 matchs de football a été démantelé lundi,
a annoncé l’Office européen de police Europol, ce qui constitue la plus grande
enquête de tous les temps sur des matchs présumés truqués. L’identité des affiches
en cause n’a pas été communiquée en raison des procédures judiciaires en cours.
On sait tout de même que deux rencontres de Ligue des Champions et des matchs
de qualification pour la Coupe du Monde figurent dans le lot. La plupart des matchs
en cause ont sinon été joués dans les championnats turcs, allemands et suisses. 425
arbitres, dirigeants de clubs et joueurs sont soupçonnés d’avoir pris part à ces paris
frauduleux qui auraient généré 8 millions d’euros de profits pour 16 millions
d’euros de mises. (Photo EPA)
HELLFEST. 62
NOUVEAUX NOMS À
L’AFFICHE !
Hellfest fait fort, très fort. Après
avoir dévoilé une première partie
de l’affiche (83 noms quand
même), le festival de metal de
Clisson en remet de couche. Et
une belle ! Les organisateurs
annoncent 62 groupes supplémentaires sur les six scènes qui
sortiront de terre entre le 21 et le
23 juin prochain. Évidemment, on
ne va pas vous donner la liste
complète... À noter qu’Aerosmith
ne sera pas de la partie mais que
la venue de Whitesnake devrait
satisfaire les adeptes de gros son.
Ü Toutes les infos sur
www.opendequimper.com
Ça peut sembler fou mais
une vieille ordonnance de
préfecture datant de 1800
interdisait aux femmes de
porter des pantalons dans
la capitale. C’est le
sénateur UMP Alain
Houpert qui s’est ému que
cette interdiction « soit
toujours en vigueur ». Le
ministère des Droits des
femmes a répondu que
« cette ordonnance (qui)
visait avant tout à limiter
l'accès des femmes à
certaines fonctions (...) en
les empêchant de se parer
à l'image des hommes »
n’avait plus aucune valeur
juridique et était donc
implicitement abrogée.
5
MALI. HOLLANDE ET BIDEN SUR LA MÊME LONGUEUR D’ONDE
De retour de son déplacement à Bamako, le président François Hollande a reçu à
l’Élysée le vice-président américain Joe Biden. C’est la première fois depuis son
élection qu’il reçoit un haut responsable américain. Les deux hommes ont affiché leur
accord quand à la situation au Mali. « Nous sommes tombés d'accord sur le fait que
la force africaine au Mali soit aussi rapidement que possible placée sous l'autorité de
l'ONU », a affirmé Joe Biden. Ils ont également évoqué l’Iran, pays sur lequel les deux
pays ont l’intention de mettre la pression sur le sujet du nucléaire. (Photo EPA)
TENNIS. TROIS
JOUEURS DU TOP 100 À
L’OPEN DE QUIMPER
La troisième édition de l’Open de
Quimper, un challenger d’une dotation totale de 50.000 dollars, démarre ce lundi 11 février pour terminer
le dimanche qui suit. Trois joueurs
du Top 100 seront au rendez-vous.
L’Espagnol Roberto Bautista-Agut
(nº56 à l’ATP), le Luxembourgeois
Gilles Muller (nº74) et le Belge Steve Darcis (nº96). Côté français, il
faudra suivre Adrian Mannarino,
49e mondial en 2011 avant de se
blesser, et Kenny de Schepper, finaliste à Quimper en 2011 et aux portes du Top 100 mondial
aujourd’hui. Croisons aussi les
doigts pour que le Brestois Romain
Jouan obtienne une wild-card ou
passe les tours de qualification. Il
reste de la place en tribune.
MERCREDI 6 FÉVRIER 2013 - SEPT JOURS À BREST
En yuans (60 centimes
d’euros), le prix des
canettes... d’air pur
vendues par le milliardaire
chinois Chen Guangbiao.
La Chine est victime d’une
forte pollution de l’air et le
milliardaire affirme faire
cela pour faire prendre
conscience de la situation
à ses concitoyens.
LE CORPS DE
RICHARD III ÉTAIT
SOUS UN PARKING
CLASH. LA FOUINE VISÉ PAR DES COUPS DE FEU
Le rappeur La Fouine a été visé par des coups de feu lundi alors qu’il se
déplaçait en voiture. Personne n’a été blessé mais une enquête pour tentative
d’homicide a été ouverte. Pour rappel, La Fouine est en conflit depuis quelques
mois avec le rappeur Booba. Ces derniers s’échangent régulièrement des
« mots doux » sous forme de morceaux publiés sur Internet. Rien n’indique que
les deux « affaires » soient liées mais les fans de La Fouine ont immédiatement
suggéré sur les réseaux sociaux l’implication de Booba dans ces tirs. (Photo EPA)
L'Université de Leicester a
affirmé que le corps
découvert sous un parking
de la ville en septembre
2012 était bien celui de
Richard III, dernier roi de
la Maison des Plantagenêt.
L’analyse de l’ADN
correspondrait en effet à
celui d’un descendant
direct du dernier roi
d’Angleterre à être tombé
au champs d’honneur.
Tous les lundis à 18h30
LE SPORT
QUE VOUS AIMEZ
NCE
IE
D
U
A
E
R
U
E
L
IL
ME
des TV locales
1
rie vague 2010-201
Source Médiamét
TNT gratuite - Canal 21
BR009610
6 BREST INFOS
MERCREDI 6 FÉVRIER 2013 - SEPT JOURS À BREST
[
HEOL.LA MONNAIE LOCALE
CHERCHE SON SECOND SOUFFLE
Plus de 5.000
monnaies
complémentaires
existent dans le
monde. Celle du Pays
de Brest a tout juste
un an. Idéal pour faire
le bilan ! Heol, c’est
son nom, compte 200
utilisateurs et 45
structures adhérentes,
mais a encore plein de
défis à relever.
Notamment passer le
cap du numérique d’ici
avril.
Un an d’existence, ça se fête ! Heol, la
monnaie locale brestoise, n’a pas manqué de marquer le coup le 27 janvier.
Pas de folies au programme, mais des
débats et la diffusion d’un documentaire sur les monnaies complémentaires… L’ambiance est au travail, car
l’heol balbutie toujours et a plein de
défis à relever.
L’esprit est resté le même. Sans chercher à rendre caduque l’euro, « Heol
vise à rendre plus éthiques les transactions financières et à booster l’économie locale », explique Pierre-Yves Le
Becque, chargé de mission à l’Adess
(Association pour le développement
de l’économie sociale et solidaire) qui
pilote le projet. Pour ce faire, la monnaie est non-spéculative, ne peut s’utiliser que dans le pays de Brest et perd
de la valeur si on la laisse trop longtemps sous le matelas .
15.000 ¤ CONVERTIS EN HEOL
Au bout d’un an, 15.000 ¤ ont été
convertis en heol. Ces drôles de billets
comptent 200 utilisateurs et sont
acceptés dans 45 structures adhérentes issues de l’économie sociale et solidaire. Des magasins d’alimentation
bio, des crèches, la Petite Librairie, des
restos, un architecte…
Pas si mal au regard des autres monnaies complémentaires au bout de
leur première année d’existence. Surtout que l’heol ne bénéficie pas de soutiens de collectivités, comme le Sol violette à Toulouse, où la mairie est très
impliquée, ou encore le galléco, lancé
par le conseil général d’Ile-et-Vilaine
en octobre dernier.
Malgré tout, la monnaie brestoise
montre des signes d’essoufflement.
« Sur les 200 utilisateurs, 150 ont adhéré dans le premier mois d’existence de
la monnaie », fait remarquer Mélanie
Borel, gérante du magasin d’alimentation bio Kerbio du centre-ville. Surtout, il y a aujourd’hui 3.000 heols en
circulation dans le pays de Brest
contre 10.000 en septembre.
« RELANCER LA MACHINE »
« Il va falloir relancer la machine,
ré-expliquer aux Brestois le fonctionnement de l’heol », glisse Mona Houssais, gérante du cabinet de soin bioesthétique Un temps pour soi (photo).
« Un gros défi, reconnaît Pierre-Yves
Le Becque. Beaucoup de gens se
détournent de l’heol parce qu’ils ne
savent pas comment fonctionne une
monnaie locale. Mais quand on leur
explique les fondements, la majorité
adhère à l’idée ».
L’heol gagnerait aussi à avoir plus de
structures adhérentes, à écouter Mélanie Borel : « Je paierai bien une partie
de mon salaire en heol. Le souci, c’est
que je ne saurais pas vraiment quoi en
faire. L’idéal serait de pouvoir payer
en monnaie locale le cinéma, la piscine, la bibliothèque... »
Mais des freins persistent. D’abord, le
ministère de l’Économie à Bercy. « Il
impose que les dépenses impliquant
une collectivité se fassent en euros,
répond Pierre-Yves Le Becque. Les por-
teurs de projets de monnaies complémentaires lui ont adressé des courriers
pour essayer de changer la donne ». Et
puis l’heol tient à sa ligne de conduite.
Ne devient pas structure adhérente
qui veut. « Il y a un certain nombre de
critères à remplir en lien avec les
valeurs de l’économie sociale et solidaire, précise Pierre-Yves Le Becque. La
majorité des monnaies locales fonctionnent ainsi ».
HÉOL NUMÉRIQUE EN AVRIL ?
Malgré ces contraintes, heol garde des
perspectives de développement. « On
peut réussir à doubler le nombre d’utilisateurs et de structures adhérentes », estime Noa Soudée, également
chargée de projet à l’Adess. Pour ce faire, l’Adess va embaucher d’ici avril une
personne en service civique avec pour
missions d’élargir le réseau et d’aider
les structures adhérentes à gérer leur
monnaie locale. L’autre chantier d’ici
avril sera de rendre l’heol numérique.
« On est en train d’adapter un logiciel
développé par le Sol violette à Toulouse et qui permet aux structures adhérentes d’avoir un compte en banque
en monnaie locale, poursuit Noa Soudée. C’est l’une des principales lacunes
pointées par les commerçants ».
FABRICE POULIQUEN.
Ü Plus d’infos sur
http://www.heol.infini.fr
Pour le poste de service civique, les
candidatures sont à envoyer sur
[email protected]
7
MERCREDI 6 FÉVRIER 2013 - SEPT JOURS À BREST
HALLES SAINT-LOUIS.
DÉPÔT DE PERMIS AVANT L’ÉTÉ
Projet des halles Saint-Louis, suite. La compagnie Phalsbourg s’est engagée par écrit
auprès de la collectivité à déposer un permis de construire avant l’été. Les nouvelles
halles pourraient ouvrir fin 2015-début 2016. Avec qui dedans ? Mystère.
LE PÔLE ENFANCE
FIN 2013
Symbolique. La première pierre du
futur pôle enfance association du
quartier de l’Europe a été posée la
semaine dernière. Ce nouvel équipement de proximité devrait être
inauguré fin 2013. Il s’etandra sur
une surface de 1.000 m² complétés par une aire de jeux de 800
m². Le pôle accueillera des activités « enfance » ainsi que les ateliers de l’ABAAFE (Association brestoise pour l’alphabétisation et l’apprentissage du Français pour les
étrangers). Coût total du projet :
3,8 millions d’euros en partie
financés par la mairie de Brest.
3
François Cuillandre avait posé un ultimatum à la fin de l’année à la compagnie Phalsbourg. Le promoteur du projet des nouvelles halles Saint-Louis
devait s’engager dans ce dossier qui
traîne déjà depuis plusieurs années.
Sans quoi, le président de BMO promettait « de changer de fusil d’épaule ». Il n’aura pas à le faire.
FIN 2015, DÉBUT 2016
« Nous allons déposer fin mars un dossier devant la CDAC (commission
départementale d'aménagement commercial, ndlr) et un permis de construire avant l’été », promet Jean-Sébastien Camus, directeur de la communication de la compagnie. Ces engagements sont contenus dans une convention que la collectivité a accepté de
signer. « Phalsbourg s’engage sur un
planning, c’est ce que nous demandions », indique-t-on du côté de BMO.
Quelques précisions sur ce planning
justement. Dépôt devant la CDAC, permis de construire... et après ? « Nous
pensons que le projet sera ficelé fin
2013. Les travaux devraient débuter
début 2014. ce type de chantier dure
en général entre 18 et 24 mois », précise Jean-Sébastien Camus. Sortez les
calculettes... On parle donc désormais
d’une ouverture fin 2015 ou début
2016.
QUID D’AUCHAN ?
Que va-t-on trouver dans ses nouvelles halles Saint-Louis ? Phalsbourg a
beaucoup de mal à dénicher l’enseigne locomotive nécessaire à la viabilité
du projet. On se rappelle de Planète
Saturn... « Nous étions à l’époque
dans une période d’euphorie économique, rappelle Jean-Sébastien Camus.
L’enseigne, bien implantée en Allemagne, a voulu se développer très vite en
France. La crise arrivant, ils ont dû
changer de stratégie. Ce n’est jamais
facile pour un groupe de passer les
frontières ». Et Monoprix ? « Nous avions trouvé un accord. On reprenait
même leurs anciens locaux de la rue
de Siam. Mais il y a eu un différend
entre les actionnaires ». Le nom qui circule actuellement est celui d’Auchan.
« UNE MOYENNE
SURFACE ALIMENTAIRE »
Jean-Sébastien Camus ne dément pas
que des négociations existent. « Avec
Auchan et avec d’autres. Nous allons
désormais faire jouer la concurrence », précise Jean-Sébastien Camus. Le
dossier déposé devant la CDAC ne présentera aucun nom d’enseigne. « On
précise juste qu’il s’agira d’une moyenne surface alimentaire », indique le
représentant de Phalsbourg. Le promoteur espère que cette avancée concrète du projet et le soutien affiché de la
collectivité permettront de lever les
doutes du côté des grands groupes. Et
pour les petits commerçants ? « Il faut
qu’on discute à nouveau avec la dizaine de commerçants des halles actuelles qui avaient accepté de signer un
accord. Ce sera fait très vite ».
VINCENT LASTENNET
RÉSIDENCE SÉNIORS
AU CŒUR DE
Des JEUNES
BR447415
SUR LE PARKING DU CASINO DE LESNEVEN
LES LUNDIS, MARDIS ET MERCREDIS
Informations 06 23 33 29 60
Le carrefour des Quatre Vents va
subir six mois de travaux à compter
du 4 mars. La circulation y sera
modifiée le temps du chantier. Le
lieu va être refait et devrait recevoir
des feux tricolores « intelligents »,
censés fluidifier la circulation et et
sécuriser les traversées piétonnes.
2012/2013
Pour vivre ou investir
PORTES OUVERTES
DES FEUX INTELLIGENTS
AU CARREFOUR DES
QUATRE VENTS
DU DEFIT
LESNEVEN
KERVIE
C’est le nombre de TGV
qui circulent de nouveau
entre Brest et Morlaix
depuis mardi. pas encore à
pleine vitesse. La situation
des usagers de la SNCF
reste encore compliqué
deux semaines après
l’éboulement de falaise qui
s’est produit à Morlaix.
CYCLE COURT
Rentrée le 01/02/2013
qui intègrent
les métiers de l’INDUSTRIE
en alternance SALARIÉE
POURQUOI PAS VOUS ?
BAC général ou professionnel
ÉTUDIANTS DÉCROCHEURS
Renseignez-vous : 02 98 01 80 06 / 06 09 99 36 87
Infos : www.iut-brest.fr
BR451284
8 BREST INFOS
MERCREDI 6 FÉVRIER 2013 - SEPT JOURS À BREST
VÉLOCIBUS. ON A TESTÉ LA
LOCATION DE VÉLO ÉLEC’ !
PRÊTS POUR LE
VOYAGE DU SIÈCLE ?
Dès lundi, vous verrez circuler en ville des vélos à assistance électriques aux couleurs de
Bibus. Il y en a 50 pour le moment et il est possible de les louer pour une durée de 3
mois à 1 an. L’offre est réservée aux abonnés Bibus mais on a pu tester !
Fou ? Un peu… Fin mai, Salaün
Holidays lance son « voyage du siècle », un périple en autocar de
luxe qui mènera les amateurs de
dépaysement de Brest à Vladivostok. Cette croisière routière de 47
jours traversera l’Europe, la Russie
et la Mongolie. Les équipes de
Salaün ont repéré le parcours et
programmé un maximum d’étapes. Ça change du voyage farniente organisé, c’est sûr ! Le prix n’est
pas le même non plus. Pour l’intégralité du séjour, il faudra débourser 13.599 ¤. Deux choses à
noter : vous pouvez vous contenter de faire un bout du parcours et
ce Brest - Vladivostok existe aussi
en version Vladivostok - Brest. La
même chose, ou presque, mais à
l’envers.
Ü Infos et réservations sur
www.salaun-holidays.com ou au
02 98 73 19 90.
MACRÉA. DES
FOURNITURES
SCOLAIRES POUR LE
VIETNAM
Une partie des étudiants de l’association MaCréa basée à l’IUT GEA
est sur le point de partir au Vietnam pendant 13 jours dans le cadre
de leurs études. Ils y mèneront
notamment une journée de sensibilisation à la pollution avec des étudiants vietnamiens. Ils distribueront
également des fournitures scolaires
pour enfants de 8 à 10 ans (livres,
cartes, etc.). Vous pouvez les aider
en leur donnant du matériel neuf
ou d’occasion. L’idée est de voir de
quelle manière ils pourront aider la
population locale. Sur place et
même après leur retour.
Ü Contact : 02 98 01 72 13, ou
[email protected]
On vous en parlait déjà dans notre tout
premier numéro, en novembre 2011.
Mais cette fois ça y est, la location longue durée de vélo à assistance électrique (VAE) arrive à Brest. C’est Bibus,
qui loue déjà des vélos « traditionnels »
depuis juin 2010, qui assure ce tout
nouveau service (qui garde le nom Vélocibus).
JE METS LE CONTACT…
SUR MON VÉLO !
Les inscriptions et réservations ouvrent
ce mercredi et sont réservées aux abonnés Bibus (30.000 personnes environ), à
la différence du service de location de
vélos classiques. Attention, il va falloir
être rapide car il n’y a pour l’heure que
50 VAE dans ce nouveau parc locatif !
La commande de nouveaux engins
n’est pas à l’ordre du jour mais on peut
supposer que si le succès est au rendezvous, la question se posera, comme à
Quimper, où ce service existe et s’étoffe depuis quelque temps.
Si les vélos seront remis lundi aux premiers Brestois à avoir dégainé, à Sept
jours à Brest, on a de la chance, on a pu
tester l’engin en avant-première. Son
nom : B’ebike 5, de chez Décathlon.
Comment ça marche ? Et bien… à peu
de chose près comme un vélo classique. Mais avec une batterie, une clé
pour mettre le contact et un petit panneau de commande sur le guidon.
PEU DE CHANGEMENT
SUR DU PLAT
Ce dernier est assez simple à appréhender et plutôt ergonomique. En gros il y
a trois boutons : celui pour le démarrer,
un autre pour allumer l’éclairage et le
dernier, celui qui fait tout l’intérêt de
ce genre de véhicule, le bouton de puissance. Qui permettra de fournir une
assistance plus ou moins prononcée.
Un voyant permet également de savoir
le niveau de charge de la batterie,
l’autonomie moyenne étant de 25 km
(variable selon votre utilisation de l’assistance).
On l’a testé sur un trajet simple. Départ
rue Louis-Pidoux, à Saint-Marc et arrivée sur le port de co’. De la descente,
puis du plat. Facile. L’assistance ne servira que sur le port, au premier niveau
de puissance, largement suffisant.
ÇA CHANGE LA VIE
DANS LES MONTÉES !
Pour le trajet retour, on est passé par le
centre-ville et on s’est donc tapé les
fameuses rampes qui montent vers la
gare. Là, il fallait passer au moins au
deuxième niveau de puissance. Au troisième pour être vraiment confortable.
Attention cependant, ça reste un vélo
et pas une mobylette ! Si on arrête de
pédaler une seconde, l’assistance se
désactive aussi sec.
Et si mon vélo est défectueux, que se
passe-t-il ? Comme pour les vélos classiques, c’est l’asso En route pour l’emploi
qui assure la maintenance. Il devrait
être possible de prendre rendez-vous
directement avec eux en cas de pépin.
EMMANUEL SAUSSAYE
Ü Réservation et inscription dès ce
mercredi à la Boutique Bibus ou au
02 98 80 30 30.
Les 8 et 9 Février à Saint-Renan
PORTES OUVERTES ZONE DE MESPAOL
L’UCAR organise :
BR448049
avec les artisans de Saint-Renan
d
deux journées portes ouvertes les 8 et 9 février 2013
Principalement sur la zone de Mespaol ou aux domiciles des artisans
En partenariat avec la Mairie, la CCPI et les écoles de Saint-Renan
BREST CONSO 9
MERCREDI 6 FÉVRIER 2013 - SEPT JOURS À BREST
K-LIF. UN SALON DE THÉ
LOUNGE ET ORIENTAL
Adil Benghanem vient d’ouvrir son salon de thé lounge, rue de Glasgow, à Brest.
Le principe ? Des boissons sans alcool, des milk-shake, de quoi manger... et un
nouveau lieu de fête brestois !
RECOUVRANCE.
INSTANT GOURMAND
S’INSTALLE
François Rolland et Geoffrey Caussette viennent d’ouvrir un deuxième restaurant Instant Gourmand
à Brest. Après la rue Victor-Hugo,
les deux compères s’attaquent au
quartier de Recouvrance. Leur
concept : la restauration rapide
simple et efficace. On y trouve un
large choix de sandwichs, des
paninis, des pizzas, des pâtes, du
pain et des viennoiseries. « On a
quelques recettes originales.
Mais on reste sur du classique,
reconnaît François. Les gens
aiment bien avoir des repères simples ».
Ü Instant Gourmand, 24, rue
de la Porte. Ouvert du lundi au
samedi de 7 h à 21 h et le
dimanche de 7 h à 13 h.
Sandwich à partir de 3,10 ¤. Tél.
02 98 31 07 59.
Adil Benghanem compte bien proposer une alternative aux soirées un
peu arrosées dans les bars, en
ouvrant son salon de thé lounge
K-LIF, au 64, rue de Glasgow. Car oui,
aussi étonnant que cela puisse paraître, son établissement est ouvert
sept jours sur sept, jusqu’à 1 h du
mat’. Sans pour autant proposer la
moindre boisson alcoolisée. Les abstinents à l’ivresse éthylique ont enfin
un lieu à eux. Un lieu où il ne se sentiront pas un peu mis à l’écart.
UN MILK-SHAKE À 23 H
Détail qui compte : Adil n’a que 25
ans et il a décidé de se lancer dans sa
première affaire. « Dans ma famille,
on aime bien entreprendre », affirme
le jeune patron. C’est donc ça, il nous
semblait bien avoir déjà entendu ce
nom. Adil n’est autre que le frère de
Mohamed Benghanem, qui a ouvert
en décembre l’EKB Café et qui dirige
également les deux salles Physic
Form de Brest. D’ailleurs, avant de
commencer à travailler sur le K-LIF,
Adil était prof de sport dans ces salles. « J’ai un autre frère qui est taxi à
Brest. Depuis qu’on a ouvert, samedi
26 janvier, il nous a amené quelques
clients qui lui avaient demandé où
est-ce qu’on pouvait manger un petit
truc le soir », sourit Adil.
En effet, le K-LIF propose aussi des
paninis et autres sandwichs. Du sucré
aussi : tiramisu, moelleux au chocolat, macarons... Mais c’est avant tout
un salon de thé. On y trouve donc
des boissons chaudes, mais aussi des
cocktails dans leurs version sans alcool (pina colada, Bora Bora, etc.) et
des milk-shake comme le mystérieux
« pink banana » ou le... Kinder
Bueno. « À chaque fois les gens me
demandent s’il y a vraiment du Kinder Bueno dedans, s’amuse Adil. La
réponse est oui mais je ne vais pas
donner la recette ! ».
DÉCO LOUNGE ET SOIRÉES MIX
La déco est volontairement épurée.
C’est un salon de thé « lounge », on
vous a dit. Avec tout ce que ça implique en terme d’éclairage feutré et de
discrète musique house. « J’ai pas
mal étudié ce qui se faisait à Paris sur
ce créneau là », confie le patron.
D’ailleurs, revenons à la musique,
puisqu’Adil Benghanem a bien l’intention d’organiser régulièrement des
soirées. Vendredi, il fait venir DJ
K-Yodé, le spécialiste du mix tropical
que l’ont voit régulièrement dans les
clubs et discothèques brestois. Et en
plus, il y a largement la place pour
danser !
CUISINES BARILLET.
DESTOCKAGE
JUSQU’À SAMEDI
Barillet change sa stratégie. L’enseigne arrête la vente de cuisines
pour se concentrer sur celle de
l’électroménager. Des deux magasins qu’elle possédait à Brest,
Barillet ne va garder que celui du
36 rue Jean-Macé, qui fermera le
temps de quelques travaux. Du
coup, jusqu’à samedi, Cuisines
Barillet déstocke ses cuisines et
des articles d’électroménager.
Les réductions vont jusqu’à moins
60 %.
EMMANUEL SAUSSAYE
Ü Salon de thé lounge K-LIF,
64, rue de Glasgow.
Ouvert 7 / 7, de 17 h à 1 h.
Ü Cuisines Barillet, 36 rue
Jean-Macé. Tél. 02 98 80 65 65.
Déstockage jusqu’au samedi
9 février inclus.
Un témoignage, une info,
une photo, une vidéo ?
Partagez-les sur notre page Facebook
BR011188
Sept jours à Brest
www.
.fr
10 STADE BRESTOIS
MERCREDI 6 FÉVRIER 2013 - SEPT JOURS À BREST
FLORIAN RASPENTINO.
UN MARSEILLAIS CHEZ LES BRETONS
Florian Raspentino a
débarqué à Brest au
mercato d’hiver. Prêté
par l’OM, son club de
cœur, jusqu’à la fin de
la saison, le jeune
attaquant découvre
une ville dont il
soupçonnait à peine
l’existence. Il parle de
son adaptation et de
son parcours avec
notre chroniqueuse,
Oriane Marrec.
Raspentino. 23 ans, l’accent du Sud,
toujours prêt à vanner. Son nom sonne drôlement italien. Alors oui, sa
mère est née de l’autre côté des
Alpes, mais son patronyme, il le tient
de son père qui lui « est algérien ».
Des liens avec son pays d’origine ?
« Le seul, c’est ma grand-mère paternelle, qui y va tous les étés. Je suis
très proche d’elle. Dès que je suis
dans le Sud, je vais souvent la voir,
manger avec elle. Elle me raconte
que ça a beaucoup changé là-bas.
Même si je n’y suis jamais allé,
contrairement à mon grand frère,
même si je ne connais pas grand-chose, ce sont mes racines. Par exemple,
je ne mange pas de cochon ».
Florian me demande subitement :
« Tu vas écrire ça ? Ça intéresse vraiment les gens de savoir si je mange
ou pas du cochon ? ». Ben oui, enfin
peut-être. En tout cas, on va l’écrire.
Il rigole.
LA SÉLECTION ALGÉRIENNE ?
Toujours est-il que Florian pourrait
être appelé à jouer un jour sous les
couleurs algériennes. « Si l’équipe
nationale a besoin de moi, pas de
soucis. Mais si je joue avec la sélection, ce n’est pas pour vivre en
Algérie, c’est pour faire des
matchs ».
Son lien d’affection semble bien plus
fort avec sa famille et particulièrement son frère. « On est très proche.
Il a 26 ans. On a toujours été ensemble. Quand sa petite est née il y a six
mois, il m’a demandé d’être le par-
rain. J’en suis très fier. C’est un peu
comme si c’était mon enfant. Je vais
la gâter. Être là pour elle ».
DES TRIBUNES AU TERRAIN
Florian a un parcours atypique. Il
n’est pas passé par un centre de formation. Et le foot dans sa vie, ça a
commencé comment ? « Au début,
j’étais branché judo, bicross. Et le
foot est arrivé quand j’avais sept ans.
C’est ma mère qui m’y a inscrit. À
l’école, on me faisait comprendre
qu’être footballeur, ce n’était pas un
métier. Mais quand je regardais à la
télé, ça me donnait envie ».
Problème : sa mère n’imagine pas
encore son fils sur les stades de
Ligue 1. « Quand j’ai eu 16-17 ans,
elle a commencé à s’inquiéter. Elle
me demandait souvent : « Qu’est-ce
que tu vas faire ? ». J’ai eu mon BEP
ventes. Je gagnais 350 € par mois en
tant qu’amateur en CFA. Dès l’âge de
18 ans, j’ai travaillé en intérim. Je faisais des missions de quelques jours.
Je me suis vite rendu compte que la
vie était chère et je ne gagnais pas
énormément. Qu’il fallait payer le
permis, puis après l’essence. J’étais
un peu fainéant à l’époque, heureusement ma mère était derrière
moi ».
Les choses s’améliorent doucement.
« Petit à petit, j’ai commencé à
gagner un peu plus. 800 €, mais ce
n’est pas non plus énorme. Quand je
suis parti jouer à Agde, le salaire a
augmenté. J’ai marqué 17 buts avec
cette équipe. Le premier contrat pro,
je l’ai signé avec le FC Nantes. Là, j’ai
commencé à gagner ma vie ». Belle
revanche. Et Florian reverse
aujourd’hui les fruits de son succès.
« Oui, je fais plaisir à mon entourage.
Quand on peut se le permettre, on le
fait. Je n’oublie pas. Je sais d’où je
viens. Je n’oublie pas ma mère. Ce
n’était pas facile pour elle d’élever
deux enfants… ».
Le gamin du Sud vit aujourd’hui un
rêve éveillé. Lui qui « pendant cinq
ans allait voir tous les matchs de Marseille au stade Vélodrome » a fini par
passer « de l’autre côté du grillage ».
Grosse pression ? « Un peu… Mais
sur le terrain, tu fais ce que tu as à
faire. Ce que je vis, ce n’est pas donné à tout le monde ».
LE NORD VS LE SUD
Marseille, son club de cœur. Mais jusqu’à la fin de saison, Florian est à
Brest. Connaissait-il la ville ? « Sincèrement, non. J’ai regardé sur une
carte et j’ai vu que c’était tout à gauche. C’est tout. Je ne sais pas pourquoi, mais je m’imaginais une petite
ville à l’ancienne. Mais en fait, pas
du tout ! C’est pas mal comme ville.
Vous avez le tram, c’est génial ! Ça
me fait penser un peu à Nantes ».
Jean-Pierre Ratajczak, intendant du
Stade Brestois, passe dans la salle et
s’exclame : « Parle-lui de ta vision du
climat ! ». « Bon, à Marseille, l’hiver
il fait froid aussi. Mais, ici c’est la
pluie tout le temps. Comment vous
faites ? ». On se le demande aussi…
ORIANE MARREC
11
Photo Jean-Michel Louarn
Photo EPA
Photo EPA
MERCREDI 6 FÉVRIER 2013 - SEPT JOURS À BREST
RECRUE. MAIS QUI
EST MAGAYE GUEYE ?
Recruté dans les toutes dernières
heures du mercato, Magaye Gueye
aura la lourde tâche de pallier le
départ d’Eden Ben Basat à Toulouse. Très peu connu en Ligue 1, l’attaquant franco-sénégalais de 22
ans, né à Nogent-sur-Marne, a fait
ses classes au RC Strasbourg où il a
marqué neuf buts en 24 matchs de
L2 lors de la saison 2009-2010.
Direction ensuite Everton, l’autre
club de Liverpool. Barré par une forte concurrence, Magaye Gueye y a
joué 23 matchs de championnat en
deux saisons et demie et a marqué
un but. Il tentera de gagner un peu
plus de temps de jeu à Brest, où il
est prêté jusqu’à la fin de la saison.
Le mercato hivernal n’a pas fait
mal qu’au Stade Brestois. Valenciennes a également perdu beaucoup avec les départs de Foued
Kadir (OM) et Gil (Corinthians),
deux joueurs cadres de l’équipe.
Nicolas Isimat-Marin lui aussi
aurait très bien pu partir tant il est
courtisé. On parlait de lui au PSG, à
Lille et dans plusieurs clubs anglais.
Mais samedi, le défenseur de 21
ans, international espoir, sera bien
sur la pelouse du stade du Hainaut.
Pas forcément une bonne nouvelle
pour les attaquants brestois.
VAFC-SB29. ON STOPPE L’HÉMORRAGIE ?
Trois points pris sur douze possibles, trois défaites de suite à domicile et
toujours pas de victoire à domicile... Les chiffres 2013 du Stade Brestois ne sont
pas bons du tout. Mais Valenciennes, le prochain adversaire du Stade Brestois,
fait pire ! Avec seulement un nul enregistré en 2013 et trois défaites, dont un
5-0 concédé face à l’OGC Nice, le VAFC est lui aussi en chute libre. Voilà qui
donne beaucoup d’enjeux au match de samedi au stade du Hainaut. Brest a en
tout cas une occasion rêvée de stopper son hémorragie, voire même d’entamer
une série positive avec la réception d’Ajaccio le week-end qui suit.
CAN. TRAORÉ ET
AYITÉ DE RETOUR !
SIFFLET. QUAND LE
STADE BRESTOIS
IRRITE SON PUBLIC !
Photo Patrick Tellier
Eliminés respectivement par le
Nigéria et le Burkina-Faso, Ismaël
Traoré (Côte d’Ivoire) et Jonathan
Ayité (Togo) terminent leur Coupe
d’Afrique des nations en quarts de
finale. Ils sont attendus à Brest ce
mercredi ou jeudi et devraient être
opérationnels face à Valenciennes.
14
En secondes, le temps qu’il
a fallu à l’OGC Nice, après
le coup d’envoi de la
seconde mi-temps, pour
mettre la panique dans la
défense brestoise et
inscrire le deuxième but de
la partie. Tout un symbole !
L’ADVERSAIRE.
ISIMAT-MARIN,
LUI, EST RESTÉ !
MERCATO. BEN BASAT FILE ET BREST S’EFFONDRE ?
Bis répétita. Comme la saison passée, le Stade Brestois perd son attaquant fétiche
lors du mercato hivernal. Après Nolan Roux, c’est Eden Ben Basat, dans le top 10 des
meilleurs buteurs de Ligue 1 avec neuf buts, qui part. L’attaquant israélien, a qui il
ne restait plus que six mois de contrat, s’est engagé avec Toulouse pour quatre ans
et une grosse augmentation salariale à la clé. Et maintenant ? La deuxième partie de
saison risque d’être très compliquée pour le Stade Brestois, qui a déjà vu fondre son
avance sur les équipes du bas de classement en janvier. À moins que Magaye Gueye
ne nous fasse des merveilles. L’attaquant franco-sénégalais de 22 ans, prêté par
Everton, devrait faire ses débuts samedi face à Valenciennes.
Largement dominés par Nice, les
hommes de Landry Chauvin se
sont mis à dos leur propre public
samedi soir. Les passes adverses
étaient saluées d’un « olé ». La
décision de Landry Chauvin de
sortir Kamel Chafni, peu comprise
par le public, a aussi été copieusement sifflée, tout comme l’entrée
au vestiaire des joueurs brestois à
la mi-temps et au coup de sifflet
final. Une première cette saison.
COUPE DE FRANCE.
LORIENT-BREST LE
27 FÉVRIER
Ça y est, c’est décidé ! Le huitième de finale de la Coupe de France entre Lorient et Brest se jouera mercredi 27 février à 17 h, au
Moustoir. À suivre sur France
Télévisions et Eurosport.
E
TAGNE
BRET
2011
2
011///2012
011
201
012
2
NOMIE
L COFR
ES
DE L’É
CHIF
T LITÉ
VITA
/// LARÉGIONALE EN
MANCES
DÉCEMBRE
É
2011 - 55,90
,90
90 €
PERFOR RS D’ACTIVITÉ
EU
/// LES
DEE SECT
8
BR009916
///
1300
/// 4
DEE
MISME
IRES
LE DYNAIFFRES D’AFFFA
PPAR CH
ES
S CLASSÉ
SOCIÉTÉ
TS
P RTEMEN
DÉPA
E
À LA LOUP
IFFRES
NOMIE RÉGIONALE EN CH
/// LA VITALITÉ DE L’ÉCO
TÉ
DE 7 SECTEURS D’ACTIVI
/// LES PERFORMANCES
R CHIFFRES D’AFFAIRES
SOCIÉTÉS CLASSÉES PA
00
13
DE
E
SM
MI
NA
DY
/// LE
LA LOUPE
/// 4 DÉPARTEMENTS À
BON DE COMMANDE
En vente par correspondance
en retournant ce bon
et votre chèque à :
Viamédia - Opération
Le Palmarès des Entreprises
10 Quai Armand Considère - CS92919
29229 Brest Cedex 2
Je commande …… exemplaire(s) du Palmarès des
Entreprises au prix de 9,50 €/exemplaire (port compris).
Ci-joint mon règlement, par chèque obligatoirement, d’un
montant de ………… € à l’ordre de Viamédia. J’ai bien noté
que ma commande sera expédiée, sous une quinzaine de
jours, à mon adresse ci-contre :
Nom ........................................... Prénom .......................................
Adresse ..................................................
Code postal ...........................................
Signature
Ville .......................................................
Tél. ........................................................
Date .............. /............... /..............
...
12 BREST SPORTS
MERCREDI 6 FÉVRIER 2013 - SEPT JOURS À BREST
SPORTS DE CONTACT.
L’UNION FAIT LA FORCE
Il y aura du spectacle
samedi à Marcel-Cerdan.
La salle accueille les
premiers championnats
de Bretagne amateur des
sports de contact. Le
concept ? Deux rings,
cinq heures de combats
et 100 athlètes issus de
cinq disciplines qui n’ont
pas toujours été amies :
le full-contact, le muay
thaï, le K1 rules, le
kickboxing et le
pancrace !
Pratique
Samedi 9 févrie, salle
Marcel-Cerdan
championnat de Bretagne
amateur des sports de
contact, de 13h à 18h.
Entrée : 3 ¤.
La règle a longtemps été chacun pour
sa pomme. Les adeptes du muay thaï,
du full-contact, du K1 rules, du kick
boxing et du pancrace n’avaient pas
grand-chose à se dire quand ils se
croisaient aux abords du ring.
« C’était même un peu la guerre des
clochers, sourient Frédéric et Alexis
Manach, adeptes de muay thaï (vous
reconnaîtrez facilement les jumeaux
sur la photo, NDLR). Chacun voulait
promouvoir son mode de combat ».
Dommage, parce qu’à y regarder de
plus près, il n’y a pas grand-chose qui
sépare ces cinq disciplines. L’esprit
est toujours le même : un ring, des
cordes, un adversaire à battre et du
combat pieds poings. Bref, on est
dans le sport de contact !
CINQ DISCIPLINES,
UNE FÉDÉRATION
Alors pourquoi ne pas les réunir sous
cette appellation ? « Le ministère de
la Jeunesse et des Sports nous a poussés dans ce sens, explique Bruno
Briand, président du Thaï boxing club
de Brest. L’idée était de simplifier les
choses, défendre des intérêts communs, et puis offrir aux pratiquants la
possibilité de s’essayer aux cinq disciplines pour le prix d’une licence ».
La Ligue de Bretagne de sports de
contact a ainsi vu le jour il y a trois
ans, avec comme premier président
Bruno Briand. Elle a mis un peu de
temps à décoller, « toujours à cause
de ces guerres de clocher », mais a
passé la vitesse supérieure depuis
deux saisons. En décembre, Brest a
même accueilli la première compétition officielle de sports de contact.
« La coupe de Bretagne qui a très
bien marché d’ailleurs », précise
Bruno Briand. Tellement que Brest
s’apprête à remettre le couvert,
samedi à la salle Marcel-Cerdan, avec
les premiers championnats de Bretagne amateurs des sports de contact
qui réunira une centaine de combattants.
80 COMBATS SAMEDI
Ce qui change ? Le nombre de combat ! « En réunissant les cinq disciplines, on aura 80 combats en une seule après-midi, se réjouit Bruno
Briand. C’est tout bénéfice pour le
public qui pourra déambuler entre
deux rings de la salle Marcel-Cerdan.
« Ça combattra sans répit, promet
Bruno Briand. Et jamais de la même
façon. Les cinq disciplines ont beau
être réunies sous une même fédération, chacune garde ses particularités. Entre le kickboxing et le K1-rules,
il n’y a pas grande différence. « À chaque fois, on combat aux pieds et aux
mains au-dessus comme au-dessous
de la ceinture. Les projections au sol
et les coups de coudes sont interdits.
La seule chose, c’est que le K1 rules,
inventé il y a peu au Japon, autorise
les coups de genoux contrairement
au kickboxing ».
Le full-contact, pour sa part, se pratique en pantalon et avec des chaussons de protection et les coups ne
peuvent être donnés qu’au-dessus de
la ceinture.
MUAY THAÏ ET PANCRACE
EN VEDETTE ?
Et le muay thaï ? Des cinq disciplines,
c’est la plus complète. « On l’a choisie pour ça, expliquent Frédéric et
Alexis Manach. On peut utiliser les
poings, les pieds, les coudes et les
genoux au-dessus comme en dessous
de la ceinture. On a le droit également de saisir l’adversaire et le projeter au sol ». Le Muay Thaï est le sport
de contact qui fait le plus d’adeptes
en Bretagne. C’est lui qui devrait assurer le plus de spectacles samedi.
Encore que, le pancrace est très spectaculaire dans son genre. Les Grecs le
pratiquaient déjà 700 ans avant J-C.
Jusqu’à la mort, avec les techniques
d’arrachage des yeux et de morsure
comme seuls interdits. La discipline a
bien évolué depuis, mais garde son
intérêt. « Le plus, c’est que le combat
peut se faire debout comme au sol,
explique Narek Ashkhbabyan, le seul
licencié du Thaï boxing club de Brest
à s’aligner sur cette discipline samedi
(au centre sur la photo). On est très
proche du Mixed martial arts (MMA),
le combat libre américain, très à la
mode ces temps-ci. Sauf qu’une fois
à terre, on ne peut faire que des
immobilisations, la frappe étant interdite au sol ». Quoi qu’il en soit, ça
devrait faire de beaux combats samedi !
FABRICE POULIQUEN
BREST SPORTS 13
MERCREDI 6 FÉVRIER 2013 - SEPT JOURS À BREST
BADMINTON.LES MANCHOTS
REPRENNENT LE CHAMPIONNAT
HOCKEY. BREST
RESTE LEADER
Le Montpellier-Brest de samedi soir
a été à l’image de ce championnat
de D1 : un match de fou ! Menés 5-4
à la dernière minute de jeu, les Albatros parviennent à décrocher le nul
par Jarolsav Prosvic. Direction les
prolongations et la séance de tirs au
but où Brest finit par s’incliner 6-5.
Brest ramène tout de même un
point de son déplacement et reste
leader du championnat avant de
recevoir Nice, samedi, au Rïnkla.
BASKET. ON N’ARRÊTE
PLUS L’ÉTENDARD
Troisième victoire consécutive
pour les basketteurs de l’Etendard
de Brest venus à bout de Vitré ce
week-end par 75 à 65. La Breizh
Team continue de maintenir la
pression sur le leader, Cherbourg,
qui a un petit point d’avance.
Ça ne chôme pas aux Manchots de la
rade ! Le week-end dernier, trois
badistes du club brestois participaient au championnat de France de
badminton à Saint-Brieuc.
JULIETTE WATTEBLED EN QUART
Si Jocelyn Deschamps, 18 ans, s’incline d’entrée de jeu face au nº6 Français dans le tableau simple homme,
Juliette Wattebled (à droite sur la
photo) parvient à se hisser à deux
reprises en quart de finale.
D’abord dans le simple dame où elle
a été repêchée à la dernière minute
dans le tableau final. « Elle s’incline
face à Marie Batomene que Juliette
n’a battue qu’une seule fois en minime », raconte Frédéric Wattebled,
président du club. En double, elle
retrouve cette même Marie Batomene, mais dans son équipe cette foisci. Auteur de belles performances
chez les juniors, la paire finit par s’incliner devant Delphine Lansac et
Anne Tran qui finiront championnes
de France.
PLACE AU CHAMPIONNAT
Les championnats de France à peine
digérés, les Manchots de la Rade
devront se remettre en selle samedi
pour le premier match de la poule
retour de Nationale 2. Invaincu cette
saison, Brest accueille Cholet, deuxième de la poule. Encore deux victoires
en championnat et Brest sera assuré
de jouer les barrages pour accéder à
la N1. Une première pour le club !
BR452748
Aux manettes de l’équipe depuis
deux matchs, Cathy Colleter réussit
pour l’instant un sans-faute avec les
filles du Brest Penn ar Bed. Samedi,
une semaine après avoir battu SaintMaur, les Brestoises ont écrasé Pessac, avant-dernier du championnat,
26 à 45. Brest remonte à la 4e place
à quatre points du leader Aunis. En
recevant Dreux, dimanche à 16 h, il
y a encore moyen de réduire l’écart.
Photo Bruno Torrubia
HAND. BREST PENN AR
BED ENCHAÎNE À PESSAC
MINUTE BREST
Et son réseau d'agents participants
20, rue de Paris 159 rue de Gouesnou
02 98 02 87 91
02 98 02 88 01
14 AGENDA
MERCREDI 6 FÉVRIER 2013 - SEPT JOURS À BREST
Photo Christophe Urbain
CRU. « CHACUN DOIT POUVOIR
S’APPROPRIER MES TEXTES »
Mathias Guillois est artiste peintre. Mais il est aussi le chanteur et fondateur du
groupe brestois Cru. Rencontre avec un musicien autodidacte assumé.
PREMIER NOISE
CLUB À LA CARÈNE !
Photo Mathias Guillois
Le noise rock, ça envoie du lourd et
La Carène le sait bien. Elle lance un
nouveau type de soirées dédiées à
ce genre représentatif du mouvement indé : les Noise Club. Pour la
première édition, jeudi, elle reçoit
les Strasbourgeois d’Electric Electric
(photo), dont l’album « Discipline »
a été hyper plébiscité par la presse.
Vous pourrez également découvrir
les Nantais de Papaye et (re)voir les
Brestois de No Pilot. Immanquable !
« Je n’ai pas envie de rentrer dans les
codes de la chanson française ou du
folk. Je ne les connais pas et je n’ai
pas envie de les connaître ». Mathias
Guillois (au centre sur la photo), le
chanteur et créateur du groupe Cru
est un autodidacte de la musique. Un
vrai. Et il compte bien mettre à profit
cet état de fait pour marquer sa différence. Et faire les choses simplement,
sans fioritures.
UNE PAGE BLANCHE
PLUTÔT QU’UN PSY
Avant d’être chanteur, Mathias est
d’abord un artiste peintre. Mais il a eu
envie de s’essayer à autre chose : la
musique. Comme ça, sans filets, vers
2008-2009. « À la guitare je ne
connais que les accords de base, mais
ça me suffit pour composer », affirme-t-il. Les arrangements et la technique, c’est l’affaire des guitaristes Ludo
Mesnil et JB Faou, ses acolytes dans le
groupe. « Ce sont des virtuoses de la
gratte, s’enthousiasme le chanteur.
Grâce à eux, j’arrive à être surpris par
les morceaux que j’écris ». Car oui,
son truc, à Mathias, c’est l’écriture.
« Il y en a qui vont voir des psys pour
mettre de l’ordre dans leur tête. Moi,
j’ai juste besoin d’une page blanche »,
confie-t-il. Les textes de Cru sont (forcément) un peu personnels, « mais je
ne veux pas me mettre en avant, précise Mathias. J’utilise des choses qui me
viennent de l’intérieur, mais j’essaye
d’écrire des textes à tiroirs, que chacun peut s’approprier à sa manière ».
Bref, des textes dans lesquels chacun
peut plus ou moins se reconnaître. Inutile de préciser qu’ils sont écrits en
français.
BRUT DE DÉCOFFRAGE
Et ce nom, Cru, il vient d’où ? Il y a
deux façons d’aborder les choses.
D’un point de vue pratique, c’est un
nom... qui se retient bien. Et Mathias
sait de quoi il parle : « Je viens de
l’image, donc je connais les conditions
pour que les gens n’oublient pas. Cru,
c’est court donc efficace, vu sous cet
angle-là », sourit l’artiste. Mais Cru,
c’est aussi un mot parfaitement représentatif de l’imaginaire que Mathias
cherche à développer autour du groupe. Ce côté brut de décoffrage se res-
JEAN-JAURÈS
SIAM
BR011222
GARE
sent dans les textes et le visuel (saignant) de Cru. « Un humain qui se laisse aller me fait penser à un gros morceau de viande, dans ce qu'il a de plus
direct, aussi beau et désirable que violent et écoeurant », développe
Mathias.
EP AUTOPRODUIT
Ce n’est pas pour rien qu’on trouve un
corps humain en... « plan de coupe »
sur la pochette de leur EP. Cru a en
effet sorti un CD 4 titres en décembre.
Entièrement auto-produit, cela va de
soi. Et local, avec la participation de
Vincent Roudaut (Im Takt) au piano et
à la basse et Goulven Kervizic (Goulven K) au violoncelle. « Ça a été long
et difficile de sortir cet EP, se souvient
Mathias. Mais j’aurais été trop frustré
d’abandonner en cours de route ».
Nous aussi, car le résultat vaut bien
une écoute.
EMMANUEL SAUSSAYE
Ü Cru, CD 4 titres dispo chez
Dialogues Musiques et à la Bodega
Amaya (place Keruscun). 5 ¤. Infos
sur http://zikcard.com/crumusique
Ü Jeudi, à 21 h, à La Carène.
10 / 12 ¤. Diffusion gratuite d’un
docu à 18 h (voir ci-contre).
LONGUEUR D’ONDES
JUSQU’À DIMANCHE
La programmation du 10e festival
de la radio et de l’écoute Longueur
d’Ondes est dense. Jusqu’à dimanche vous pourrez, pêle-mêle, participer à de nombreuses séances
d’écoute au Musée des Beaux-Arts
ou au Quartz, découvrir le film « La
Maison de la Radio » de Nicolas
Phillibert aux Studios, rencontrer
Guillaume Erner ou même participer à une croisière radiophonique !
Ü Prog’ et tarifs sur
www.longueur-ondes.fr
10e FESTIVAL D’IMPRO
DE LA LIBIDO
Le festival d’impro de la Libido fête
ses 10 ans ! Vous pourrez encourager gratos les débutants ce mercredi
à l’espace Léo-Ferré (20 h 30) et jeudi au FJT Kérabécam (20 h 30). Vendredi et samedi à 20 h 30, à la salle
des conf’ de la mairie, c’est Grand
tournoi avec des improvisateurs
venant de Rouen, Gap et Nice !
Ü Tarifs week-end :
6 ¤ en prévente, 7 ¤ sur place,
10 ¤ pass 2 jours.
Où trouver Sept jours à Brest ?
Retrouvez tous les points de distribution :
http://bit.ly/carteseptjoursabrest
ou flashez ce code
www.
.fr
UN REGARD SUR…
MADAMA BUTTERFLY
DÉCOUVERTE. À l’auditorium du Conservatoire (rue Émile-Zola), à 14 h, à Brest.
Une présentation ludique de « Madama Butterfly », l’opéra de Puccini. Gratuit.
Tél. 02 98 00 89 99.
RADIO FEMMES FATALES
RADIO THÉÂTRALE. En direct depuis Le
Quartz (60, rue du Château), à 20 h 30,
à Brest. L’émission « Radio Femmes
Fatales » animée par Maya Boquet plonge dans les méandres de la vie d’une
femme imprenable, pas banale. Retransmis sur Radio U. 10 ¤.
Tél. 02 98 33 70 70, ou e-mail,
[email protected]
J EU D I
SCHRUBICUBE
MIX ROCK INDÉ. Au Cube à Ressort (7,
rue de l’Harteloire), à minuit, à Brest.
Gratuit.
HÉLÈNE LABARRIÈRE QUARTET
JAZZ. Au cabaret Vauban (17, avenue
Clemenceau), à 20 h 30, à Brest. Pour
marquer la sortie de l’album « Désordre », Hélène Labarrière retrouve ses
complices François Corneloup (sax baryton), Christophe Marguet (batterie) et
Hasse Poulsen (guitare). Une coprod’
Penn ar jazz et le label Innacor records.
14 ¤ ; 11 ¤ réduit.
Tél. 02 98 46 06 88.
KAOZIOU BRUD NEVEZ
RENCONTRE-DÉBAT. À la bibliothèque
d’Étude (22, rue Traverse), à 18 h 30, à
Brest. Débat en breton animée par
Fanch Broudic avec Bernez Kloareg,
directeur de la station biologique de
Roscoff. Sujet : « La mer est notre avenir ». Gratuit.
Tél. 02 98 00 87 60.
BLOOD, SWEAT + VINYL :
DIY IN THE 21ST CENTURY
DOCUMENTAIRE. À La Carène (30, rue
Jean-Marie-Le Bris), à 18 h, à Brest. Un
documentaire de Kenneth Thomas qui
porte un regard sur ce qui constitue l’esprit punk et Do it Yourselff au XXe siècle. Gratuit sur inscription.
Tél. 02 98 46 66 74, ou e-mail,
[email protected]
VE N D RE DI
LA LUCHA LIBRE
ELECTRO ROCK 8-BIT. Au Comix (place
Maurice-Gillet), à 20 h, à Brest. Les lutteurs Bresto-Mexicains de La Lucha
Libre fêtent la sortie de leur premier EP
sous le label Pay-Day Records au Comix
! Gratuit.
ZAMOUREUSES
SPECTACLE MUSICAL. Sous le chapiteau
d’hiver (place du Moulin-Blanc), à 20 h
30, au Relecq-Kerhuon. Maïon et Wenn
avec DJ Blunt pour un spectacle musical
aussi coloré qu’endiablé ! 4 / 5 / 8 ¤.
Tél. 02 98 28 61 31.
PVC SOUNDSYSTEM
MIX ROCK SOUL. Au Cube à Ressort (7,
rue de l’Harteloire), à minuit, à Brest.
Gratuit.
EL QUATRIO
POP, FOLK, ROCK. À l’AtHome Café (8,
rue Hegel), à 21 h, à Brest. Gratuit.
SAM EDI
CHAPI CHAPO LA PETITE FABRIQUE
CINÉ-CONCERT. Au Mac Orlan (65, rue
de la Porte), à 11 h et 16 h, à Brest. Un
ciné-concert créé spécialement pour les
tout-petits qui met à l’honneur des
films d’animation polonais dans lesquels les jouets s’animent comme par
magie, accompagnés d’une musique
jouée en live par quatre musiciens qui
utilisent des jouets comme instruments. 4 / 6 ¤.
Tél. 02 98 47 55 26, ou e-mail,
[email protected]
FRUSTRATION +
FEELING OF LOVE
POST-PUNK. À La Carène (30, rue JeanMarie-Le Bris), à 21 h, à Brest. Frustration explore sans relâche l’héritage
post-punk et cold wave des 80’s. Feeling en Love assurera la première partie. Dans le cadre du Pass Découverte.
12 à 16 ¤.
Tél. 02 98 46 66 00, ou e-mail,
[email protected]
LES GRANDS-MÈRES
SONT DES ANGES
SPECTACLE JEUNESSE. Au centre culturel de l’Alizé (90, rue Commandant-Challe), à 19 h 30, à Guipavas. Johanna n'a
pas de grand-mère, elle choisit la plus
petite dame la maison du troisième âge
et l'apprivoise tendrement. Voilà comment naîtra une grande histoire
d'amour, pleine de rires et de larmes. 3
à 9 ¤.
Tél. 02 98 84 87 14, ou e-mail,
[email protected]
L’OR NOIR
LECTURE MUSICALE. Au Quartz (60, rue
du Château), à 19 h 30, à Brest. Arthur
H lit sur scène l’Anthologie poétique du
Tout-Monde du poète Édouard Glissant
; en compagnie de Nicolas Repac, guitariste et flûtiste, et de Nadine Eghels.
Dans le cadre de Longueur d’Ondes. 27
¤ ; carte Quartz : 19,50 ¤ ; carte Quartz
+ : 13,50 ¤.
Tél. 02 98 33 70 70, ou e-mail,
[email protected]
LOUKA
ROCK FRANÇAIS. À l’AtHome Café (8,
rue Hegel), à 20 h, à Brest. Le groupe
de rock français Bresto-Nancéen va
bientôt sortir son troisième album. En
attendant, vous pourrez les retrouver à
l’AtHome ! Gratuit.
DYSILENCIA + YS THEORY
ROCK METAL ELECTRO. Au ZeBar (rue
Jurien de la Gravière), à 21 h, à Brest.
Le retour sur scène de Dysilencia après
neuf mois d’éloignement, le temps de
donner vie à leur premier disque, « Boule à facettes ». Gratuit.
DJ SCANDALEUX
MIX ROCK INDÉ. Au Cube à Ressort (7,
rue de l’Harteloire), à minuit, à Brest.
Gratuit.
DIMANCHE
CHAPI CHAPO - POPOPOLSKA !
CINÉ-CONCERT. Au Mac Orlan (65, rue
de la Porte), à 11 h et 16 h, à Brest. La
seconde création des musiciens adeptes de la « toy music » avec des compos rock et electro. 4 / 6 ¤.
Tél. 02 98 47 55 26, ou e-mail,
[email protected]
LUNDI
STAMINA + KHYNN + DHARMA
MÉTAL. Au ZeBar (rue Jurien de la Gravière), à 20 h 30, à Brest. Une soirée
sous le signe du métal ! Tombola pour
gagner une place pour Le Bal des Enragés à La Carène. Gratuit.
MARDI
LES RENCONTRES
DE LA CINÉMATHÈQUE
CINÉ. Au Mac Orlan (65, rue de la Porte), à 19 h 30, à Brest. Une session placée sous le signe du cinéma fantastique
américain. Au menu : « Les poupées du
diable », de Tod Browning (1936).
3 / 6 ¤.
Tél. 02 98 43 38 95.
ET AUSSI …
MIRROR TEETH
THÉÂTRE. À la Maison du Théâtre (12,
rue Claude-Goasdoué), vendredi à 19 h
30 et samedi à 19 h 30, à Brest. Tout
semble harmonieux dans la famille
Jones. Mais ils sont terrifiés par la jeunesse issue de l'immigration. Un jour,
leur fille ramène à la maison son petitami étranger... 12 ¤ ; 10 ¤ abonnés.
Tél. 02 98 47 33 42, ou e-mail,
[email protected]
MADAMA BUTTERFLY
PAR ENTRE SABLE ET CIEL
CLASSIQUE. À l’auditorium du conservatoire (rue Émile-Zola), vendredi à 20 h
et dimanche à 17 h, à Brest. L’opéra
« Madame Butterfly » par l’ensemble
Entre sable et ciel.
Tél. 02 98 00 89 99.
Vous souhaitez annoncer dans
nos colonnes un événement,
une animation, à Brest ou
à proximité ? Rien de plus
simple : il suffit de se rendre
sur notre site internet
www.septjoursabrest.fr.
www.
ME R C R EDI
MASH UP YOUR LIFE VOL. 2
BOOTLEG. Au Tour du Monde, à 23 h, à
Brest. Une soirée placée sous le signe
du bootleg (mix de morceaux) avec le
bootlegger parisien Skyzocrew Gratuit.
.fr
15
MERCREDI 6 FÉVRIER 2013 - SEPT JOURS À BREST
16 CINÉMA
MERCREDI 6 FÉVRIER 2013 - SEPT JOURS À BREST
Gambit, arnaque
à l’anGlaise HHH
Comédie de Michael Hoffman. Avec Colin
Firth, Cameron Diaz, Alan Rickman.
Pour voler Lionel Shabandar, l’un des
hommes les plus riches d’Angleterre,
Harry Deane monte une arnaque minutieusement pensée avec son complice. Il
espère lui vendre un faux Monet. Pour la
réussite de son plan, il a besoin d’une reine
du rodéo excentrique, qui doit prétendre
que son grand-père a dérobé le tableau à
la fin de la Seconde Guerre mondiale...
Liberté, mer sam 11h, 14h, 16h, 18h,
20h, 22h; jeu lun 14h, 16h, 18h, 22h; ven
mar 14h, 16h, 18h, 20h, 22h; dim 11h, 14h,
16h, 18h, 22h. (en VOST) jeu dim lun 20h.
n ouveAutés
© twentieth Century Fox
© Warner bros
© metropolitan Filmexport
C oups de Cœur
GanGster squad HHH
Drame de Sacha Gervasi. Avec Anthony
Hopkins, Helen Mirren, Scarlett Johansson.
Le réalisateur Alfred Hitchcock, surnommé
« le maître du suspense », est arrivé au
sommet de sa carrière. A la recherche d’un
nouveau projet il s’intéresse à l’histoire d’un
tueur en série. Mais tous, producteurs et
amis, tentent de le décourager. Alma, sa
fidèle collaboratrice et épouse, accepte de le
soutenir au risque de tout perdre. Ensemble,
ils mettent tout en œuvre pour achever le
film le plus célèbre du réalisateur : Psychose.
StudioS, (en VOST) 14h, 16h, 20h, 22h.
Liberté, mer sam dim 10h55, 13h45, 15h50,
17h55, 20h, 22h05; jeu ven lun mar 13h45,
15h50, 17h55, 20h, 22h05.
Amitiés sinCères
pAs très normAles ACtivités
Thriller de Jean-Paul Lilienfeld. Avec Sophie
Marceau, Miou-Miou et Marc Barbé.
Liberté, mer sam dim 10h55, 13h45,
15h50, 17h55, 20h, 22h05; jeu ven lun mar
13h45, 15h50, 17h55, 20h, 22h05.
Comédie dramatique de Stephan
Archinard et François Prévôt-Leygonie.
Avec Gérard Lanvin, Jean-Hugues Anglade.
CeLtiC, mer jeu ven sam lun mar 13h50,
18h, 20h15, 22h15; dim 11h, 13h50, 16h,
18h10, 20h30. Liberté, mer sam dim 11h,
13h50, 15h55, 18h, 20h05, 22h10; jeu ven
lun mar 13h50, 15h55, 18h, 20h05, 22h10.
Hiver nomAde
bAllet : don QuiCHotte
Arrêtez-moi
Documentaire de Manuel von Stürler.
StudioS, 14h (sf jeu lun), 18h.
sHAdow dAnCer
Thriller de James Marsh. Avec Clive Owen,
Andrea Riseborough et Gillian Anderson.
StudioS, (en VOST) 16h, 20h, 22h (sf jeu ven).
tu HonorerAs tA mère
et tA mère
Comédie de Brigitte Roüan. Avec Nicole
Garcia, Eric Caravaca et Gaspard Ulliel.
StudioS, 16h, 20h, 22h (sf jeu ven sam).
wAdjdA
Drame de Haifaa Al Mansour. Avec Waad
Mohammed, Reem Abdullah.
StudioS, (en VOST) 14h (sf ven mar), 20h.
A l'AFFiCHe
FligHt
Drame de Robert Zemeckis. Avec Denzel
Washington, John Goodman et Don Cheadle.
CeLtiC, (en avant-première) mar 20h30.
7 psyCHopAtHes
Comédie de Martin McDonagh. Avec Colin
Farrell, Woody Harrelson et Abbie Cornish.
StudioS, (en VOST) 22h. Liberté, mer
sam dim 17h55, 20h05; jeu ven lun mar
13h35, 15h45, 17h55, 20h05.
AlCeste à biCyClette
Comédie de Philippe Le Guay. Avec Fabrice
Luchini, Lambert Wilson et Maya Sansa.
CeLtiC, 14h (sf mer sam dim), 17h45.
Liberté, mer sam dim 10h45, 13h40,
15h50, 18h, 20h10; jeu ven lun mar 13h40,
15h50, 18h, 20h10.
HitcHcock HHH
Policier de Ruben Fleischer. Avec Sean Penn, Ryan Gosling, Josh Brolin, Emma
Stone, Giovanni Ribisi, Anthony Mackie, Josh Pence et Nick Nolte, Michael
Peña. Interdit -12 ans.
Los Angeles, 1949. Originaire de Brooklyn, Mickey Cohen, caïd impitoyable,
règne sans partage sur le crime organisé, mettant la main sur l’argent de la
drogue, du trafic d’armes, de la prostitution et des paris clandestins qui se font
de la Californie jusqu’à Chicago. Et Mickey profite non seulement de la protection de ses propres gorilles, mais aussi des policiers et des hommes politiques
qu’il a soudoyés. Aucun flic, même le plus endurci, n’ose se frotter à cette bande
redoutable… sauf peut-être une équipe de policiers de Los Angeles pas comme
les autres : dirigés par les sergents John O’Mara et Jerry Wooters, ces hommes
de l’ombre vont unir leurs forces pour tenter de mettre fin aux agissements de
Mickey Cohen.
CeLtiC, mer jeu ven sam lun mar 14h, 16h30, 19h45, 22h; dim 11h, 14h, 16h30,
20h30. Liberté, mer sam dim 10h50, 14h, 16h30, 19h15, 21h45; jeu ven lun
mar 14h, 16h30, 19h15, 21h45.
Film de danse de Marius Petipa et Alexander
Gorsky.
CeLtiC, dim 16h. Liberté, dim 16h.
blAnCAnieves
Drame de Pablo Berger. Avec Maribel Verdu,
Angela Molina et Daniel Gimenez Cacho.
StudioS, (en VOST) 16h.
les CinQ légendes
Film d’animation de Peter Ramsey.
Liberté, mer sam dim 11h, 13h45.
CrAwl
Comédie dramatique de Hervé Lasgouttes.
Avec Swann Arlaud, Anne Marivin.
StudioS, 18h.
de l’Autre Côté du péripH
Comédie de David Charhon. Avec Omar Sy,
Laurent Lafitte et Sabrina Ouazani.
Liberté, mer dim 18h, 20h, 22h; jeu ven lun
mar 14h, 16h, 18h, 20h, 22h; sam 20h, 22h.
lA dernière odyssée de lA jeAnne
Documentaire.
image, jeu 20h30 (en présence de la réalisatrice).
djAngo unCHAined
Western de Quentin Tarantino. Avec
Jamie Foxx, Christoph Waltz et Leonardo
DiCaprio. Interdit -12 ans.
CeLtiC, mer jeu ven sam lun 14h, 17h15,
21h; dim 10h45, 14h, 17h15, 20h30; mar 14h,
-17h15. StudioS, (en VOST) 14h (sf jeu ven
mar),17h,20h15,22h. image,mermar20h30;
sam 17h, 20h30. (en VOST) ven dim 20h30.
Liberté, mer sam dim 10h40, 14h, 17h30,
20h45; jeu ven lun mar 14h, 17h30, 20h45.
HAppiness tHerApy
Comédie dramatique de David O. Russell.
Avec Bradley Cooper, Robert De Niro.
Liberté, mer sam 10h50, 14h, 16h30,
19h15, 21h45; jeu lun 14h, 16h30, 21h45; ven
mar 14h, 16h30, 19h15, 21h45; dim 11h, 14h,
16h30, 21h45. (en VOST) jeu dim lun 19h15.
le Hobbit : un voyAge inAttendu
Aventure de Peter Jackson. Avec Martin
Freeman, Andy Serkis et Ian McKellen.
Liberté, 21h15.
interseCtions
Thriller de David Marconi. Avec Roschdy
Zem, Marie-Josée Croze. Interdit -12 ans.
Liberté, 22h15.
linColn
Histoire de Steven Spielberg. Avec Daniel
Day-Lewis, Sally Field et David Strathairn.
CeLtiC, 14h, 17h, 20h30; sup. dim 11h.
StudioS, (en VOST) 14h (sf lun), 17h,
20h15. Liberté, 14h, 17h30, 20h30; sup.
sam dim 10h40.
mAx
Comédie de Stéphanie Murat. Avec Joey
Starr, Mathilde Seigner.
CeLtiC, mer jeu ven sam lun mar 14h, 16h,
20h, 22h; dim 11h, 14h, 16h, 20h45.
Liberté, 13h50 (sf mer sam dim), 15h40,
17h35, 19h30, 22h15.
le monde de nemo
Comédie de Maurice Barthélemy. Avec
Norman Thavaud, Stefi Celma.
CeLtiC, mer jeu ven sam lun mar 14h, 16h,
18h, 20h, 22h; dim 11h, 14h, 16h, 18h,
20h45. Liberté, mer sam 10h55, 13h50,
16h10, 18h10, 20h10, 22h10; jeu ven lun
mar 13h50, 16h10, 18h10, 20h10, 22h10;
dim 10h55, 13h50, 20h10, 22h10.
pAulette
Comédie de Jérôme Enrico. Avec Bernadette
Lafont, Dominique Lavanant.
CeLtiC, mer ven sam lun mar 16h, 18h, 20h,
22h; jeu 16h, 22h15; dim 16h, 18h, 20h45.
image, mer sam 14h15, 20h45; ven mar
20h45; dim lun 14h15. Liberté, mer sam
dim 11h, 14h, 16h, 18h, 19h50, 21h45; jeu
ven lun mar 14h, 16h, 18h, 19h50, 21h45.
rendez vous à KirunA
Drame d’Anna Novion. Avec Jean-Pierre
Darroussin, Anastasios Soulis.
StudioS, 14h, 18h.
renoir
Drame de Gilles Bourdos. Avec Michel
Bouquet, Vincent Rottiers et Christa Théret.
image, mer sam 14h; jeu 20h45; dim
17h15; lun 14h, 20h45.
sugAr mAn
Documentaire de Malik Bendjelloul.
StudioS, (en VOST) 18h, (sf jeu).
tHe mAster
Film d’animation d’Andrew Stanton et Lee
Unkrich.
CeLtiC, (en 3D) mer sam 14h; dim 11h,
14h. Liberté, (en 3D) mer dim 11h, 13h40,
15h50; sam 11h, 13h40, 15h50, 18h.
Drame de Paul Thomas Anderson. Avec
Joaquin Phoenix, Philip Seymour Hoffman.
image, (en VOST) jeu mar 14h; sam
17h15; dim 17h, 20h45; lun 20h30.
les mondes de rAlpH
Film d’animation d’Andrew Stanton.
image, (en VOST) dim 14h.
Film d’animation de Rich Moore.
Liberté, mer dim 11h10, 13h40, 15h50;
sam 11h10, 13h40, 15h50, 18h.
nederlAnds dAns tHeAter :
soirée AveC CrystAl pite
Film de danse.
CeLtiC, jeu 20h.
wAll.e
zero dArK tHirty
Thriller de Kathryn Bigelow. Avec Jessica
Chastain, Joel Edgerton et Mark Strong.
CeLtiC, 13h50, 17h15; sup. dim 10h45. (en
VOST) 21h, (sf dim); sup. dim 20h30.
Liberté, mer sam dim 10h40, 14h, 17h30,
20h30; jeu ven lun mar 14h, 17h30, 20h30.
BREST LA NUIT 17
MERCREDI 6 FÉVRIER 2013 - SEPT JOURS À BREST
Photo DR
THE BLACKSTARLINERS.
NUIT DE DUB AU VAUBAN
La prochaine Dub Connection, c’est vendredi, au Vauban. On en profite pour parler des
Blackstarliners, les « réguliers » qui seront cette fois en mode sound system.
ASTROCLUB. LE LABEL
ZONE À L’HONNEUR À
LA SUITE
Vendredi, à La Suite, c’est Astroclub ! Au menu, du son brut et tranchant au confluent de la techno et
de la new wave glaciale avec les
deux fondateurs du label Zone, créé
début 2012, The Hacker et Gesaffelstein. Le premier est une figure incontournable de la scène techno française. L’autre, de 20 ans son cadet, est
un « dandy aux rythmes écorchés ».
Photo DR
Photo Aurélien Gillet
Ü Vendredi, dès 23 h 30, à La
Suite. 20 ¤, 15 ¤ en location.
HOUSE. GO DEEP #5
À L’USINE
Cinquième soirée Go Deep à L’Usine, vendredi ! Ces soirées dédiées
à la house et deep house sont
assurées par l’asso Futur Shock.
Au menu : les DJ’s Eddy, Sergio et
Stereotronic. Allez-y, c’est gratos !
Ü Vendredi, dès 21 h, à l’Usine,
bas de Siam. Gratuit.
22 BIS. SOIRÉE LATINO
AVEC RON ANKA
Le DJ adepte de la musique latino
Ron Anka s’invite au 22 Bis ! Au
menu : salsa, soleil et promo sur
les mojitos !
Ü Vendredi, au 22 Bis. Gratuit
pour les filles avant 1 h 15.
« Le dub reste encore aujourd’hui un
style underground mais il y a un vrai
engouement. Enfin, c’est pas devenu
une mode comme le dubstep non plus.
Ça, ce serait mauvais signe… ». L’avis
de Vincent, alias Ayato (deuxième à gauche sur la photo), fondateur de The
Blackstarliners, est une bonne explication du succès des soirées Dub Connection au Vauban. Les Blackstarliners sont
justement les « réguliers » de ces soirées où se succèdent des têtes d’affiches du dub depuis quelques années
(Mad Professor en novembre).
« UNE GROSSE CLAQUE »
Revenons quelques années en arrière.
C’est vers 1996 qu’Ayato est clairement
tombé la tête la première dans le dub.
« Je ne connaissais pas du tout le genre
et j’ai vu par hasard Zion Train aux
Transmusicales à Rennes. Une grosse
claque. J’ai pas trop compris comment
marchait le truc mais j’ai trouvé la vibe
géniale », se souvient celui qui vit désormais à Crozon. De fil en aiguille, Ayato
a acquis des machines lui permettant
de pratiquer ce style très particulier et
a joué avec plusieurs formations à Brest
et ailleurs. C’est bien plus tard que sont
nés les Blackstarliners tels qu’on les
connaît aujourd’hui : Ayato aux machines, Sista Nice au chant et, la plupart
du temps, la section de cuivres Free
Band « pour donner une dimension
encore plus live ».
The Blackstarliners pratique un dub à la
Britannique, dans lequel le reggae n’est
jamais bien loin. « En même temps ce
sont les racines du style ! À l’origine, le
dub ce n’est rien d’autre qu’un remix
de reggae », défend Ayato. Ce dernier a
cependant succombé à l’évolution en
s’équipant d’un ordinateur sur scène.
« J’ai toujours dit que je ne le ferais
jamais, sourit l’artiste. Le problème
c’est que les machines, on n’en fabrique plus. J’ai quand même gardé les
miennes pour les effets analogiques en
live mais avec l’ordi on gagne en terme
de rendu sonore ce qu’on perd en terme d’instinct ».
BSL SOUND SYSTEM
Vendredi, vous ne verrez pas les Blackstarliners dans leur formation live, mais
en mode sound system. « On fera une
session, à un moment de la soirée, de
sélection de titres qu’on aime et que
des potes m’ont filé », précise Ayato.
Le live sera assuré par les Italiens de
The Natural Dub Clusters, « sûrement
les plus français des Italiens en terme
de son », selon le leader des Blackstarliners (car oui, il y a bien une « french
touch » dans le dub). Mais aussi par
Mayd Hubb et Joe Pilgrim. Autant d’artistes qu’Ayato connaît. « À force de
traîner sur les routes on se crée un bon
carnet d’adresses », sourit-il. Ben oui,
parce que les Blackstarliners, c’est
quand même pas moins de 70 dates
par an, en France et ailleurs. Pratique
pour renouveler la prog' des soirées
Dub Connection !
EMMANUEL SAUSSAYE
Ü Vendredi, de 22 h à 4 h, au
Vauban. 15 ¤ ; 12 ¤ en location.
BR011202
Tous les concerts
brestois sont sur
www.
.fr
18 JEUX
MERCREDI 6 FÉVRIER 2013 - SEPT JOURS À BREST
10
11 22 33 44 55 66 77 88 99 10
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
AA
BB
CC
DD
EE
FF
GG
HH
II
JJ
VERtiCALEmEnt – 1 – A double sens. – 2 – Elle peut finir
dans une coupe Belle-Hélène. Héros de la légende troyenne.
– 3 – Combat aux poings dans l’Antiquité. Cela crée une union
entre deux propositions. – 4 – Mettre au même niveau. – 5 –
Ne pas parler sérieusement. Un sport où chaque joueur donne
des coups. – 6 – Avec des hauts et des bas. – 7 – Mention de
doctorat. Saint-pierre est son synonyme. – 8 – Plante utilisée
pour ses propriétés vomitives. Sur la portée. – 9 – Un cadeau
des Rois mages. Il captive l’esprit. – 10 – Elle ne construit rien.
2
4
6
1
Facile
9
7
8
6
7 2
7
9 4
8 1
6 8
4
4
2
8
7
7 1 4 9 3
2
6
9
3 2 8
2 1 7
9 7
4
GARDER
AU SEC
DÉPLACÉE
b
ON
EN JOUIT
GAIEMENT
BIEN
REMPLI
a
b
1
d
LE MAL- c
HEUREUX
EN MANQUE
BESOIN
a
MENTION
EN MARGE
SPECTACLE
DE CINÉMA
BONNE
FEMME
2
C’EST UN
MACAQUE
b
d
c
d
CONSCIENCE
3
a
MOT
DE GÉNIE
UN PETIT
DE L’OPÉRA
UNITÉ DE
PUISSANCE
DES
EXPLOSIFS
d
d
c
IL TOMBE
DE HAUT
a
c
CÂBLÉ
GAFFE
3 9
2
51
9
8 6
1
POUDRE
BLANCHE
ARBRE
À RÉSINE
5
d
c
EN MAUVAIS
ÉTAT
a
d
SOUCHE DE c
L’HUMANITÉ
SIGNE
4 DE FATIGUE
d
CORDON DE c
RICHELIEU
BIEN
ARRIVÉES
VOLUBILIS
a
APEI-Jeux : Les jeux de l’écrit et du web
Découvrez le nom d’un fromage
fabriqué dans l’Orléanais, dont
la croûte fleurie est parsemée de
brins de foin. Inscrivez la lettre
correspondant à la bonne réponse
dans la case portant le numéro de
la question.
1. Lequel de ces fromages est fabriqué dans le Languedoc-Roussillon ? L. Le maroilles.
A. Le reblochon.
P. Le pélardon.
2. Quel fromage italien entre dans
la préparation du tiramisu ? I. Le mascarpone.
S. La ricotta.
E. La mozzarella. 3. De quel animal est extraite la
présure utilisée dans la fabrication
du fromage ? I. Du cochon.
T. Du veau.
L. Du lapin.
4. Quel fromage est à pâte
pressée ? P. Le brillat-savarin.
E. L’époisses.
H. Le morbier.
5. A la table de quel roi le saintnectaire fut-il présenté pour la
première fois ? I. Louis XIV.
G. Henri IV.
U. François Ier.
6. Quelle étape n’entre pas dans la
fabrication du fromage ?
N. L’emprésurage.
V. Le sucrage.
F. Le caillage.
7. Le picodon est un fromage fabriqué à partir de lait…
I. De chèvre.
D. D’ânesse.
S. De vache.
8. En quelle année fut déposée la
marque « La vache qui rit » ? E. En 1921.
C. En 1931.
L. En 1941.
9. L’aligot, préparation à base de
pommes de terre et de tomme
fraîche, est une recette… U. Normande.
O. Savoyarde.
R. Auvergnate.
10. Lequel de ces fromages n’est
pas corse ? T. Le brin d’amour.
S. Le clacbitou.
E. Le brocciu.
HoRizontALEmEnt – A – Manifestation soudaine d’un être
invisible. – B – Rendre son dernier souffle. Le bétail y est au vert.
– C – De couleurs variées. – D – Aux reflets nacrés. Service d’espionnage étranger. – E – Donne le jour à la ferme. Un homme
qui dépasse la mesure. – F – Publication spécialisée dans la
cote automobile. Titane symbolisé. – G – Filet à l’anglaise. Sont
extraites du sol. Monnaie bulgare. – H – Avant la matière. Racine
de la garance. – i – Parmi nous. Femme de légende. Conjonction.
– J – Première place. Revenu régulier.
© FOTOLIA.
Quiz
FROMAGES
4
2
2
7
5
9
3
9 7
8
6 3
5
8
RÉPÈTE
SOUVENT
d
c
COURT
MÉTRAGE
7
a
9
4 2
Difficile
ELLE
INSPIRE
LA MODE
SEIN EN
LANGAGE
CAVALIER
c
c
Définition du mot à découvrir grâce aux cases
numérotées : C’EST UN CHEVESNE.
6
EN MATIÈRE
DE
1
2
c
3
4
5
6
7
DÉFINITION DU MOT À DÉCOUVRIR GRÂCE AUX CASES NUMÉROTÉES...
C’EST UN CHEVESNE.
Actu
solution : MEUNIER
Sport
Bons plans
Sortir
BR011203
Recevez votre newsletter
personnalisée
inscrivez-vous sur www.
.fr
HOROSCOPE 19
L
P
P
A
G
I
R
S
E
S
I
A
L
I
R
E
C
T
R
A
U
E
H
R
A
9 1 2 6 3 4 8 7 5
4 8 5 2 9 7 1 6 3
E
7 3 6 8 1 5 4 2 9
N
6 2 1 5 4 3 9 8 7
T
O
E
C
N
I
A
K
R
E
T
E
N
T
O
P
U
B
I
O
E
S
A
E
U
2 6 9 4 5 8 7 3 1
E
L
E
M
N
N
B
E
N
I
E
N
M
E
3 9 7 1 8 6 2 5 4
5 4 8 7 2 9 3 1 6
Difficile
Solution :
Difficile
S
7
5
V
2
66
M
9 7
8
2
Facile
9
3
4
3 9
2
9
4 2
5
9
8 6
Difficile
8
6 3
5
1
Editeur de la publication :
Société Valo. Siège social : 19 rue Jean Macé, Brest
Rédaction et publicité : 10, quai Armand Considère, Brest
Directeur de la publication :
Philippe Henry
Rédaction :
- Vincent Lastennet, rédacteur en chef,
Tél. 02 98 33 86 13 - [email protected]
- Fabrice Pouliquen, tél. 02 98 33 38 07
[email protected]
- Emmanuel Saussaye, tél. 02 98 33 74 98
[email protected]
E-mail : [email protected]
Distribution et publicité :
Gaëtan Guillou, tél 06 67 16 55 04
Contact distribution : [email protected]
Contact publicité : [email protected]
Maquette :
Carolinas Rojas. Studio ALQ.
Imprimerie :
Le Télégramme
Dépôt légal : à parution
N°ISSN : 2257-4123
Tirage moyen : 25 000 exemplaires
Une grille se compose de 81 cases regroupées en 9 blocs de 9
cases. Le joueur doit compléter la grille avec des chiffres allant
de 1 à 9. Chaque chiffre ne peut être utilisé qu’une seule fois
dans chaque ligne, dans chaque colonne et dans chaque bloc.
Voilà bien la difficulté et tout l’intérêt de ce jeu de logique qui
n’est en aucun cas mathématique !
(19.2 - 20.3)
Travail : Rien ne va comme vous le voudriez et cela vous rend d’humeur exécrable. Vos collègues n’osent même pas
vous adresser la parole. Amour : De ce
côté, tout va bien. Rien ne vient perturber votre bonheur et vous profitez bien
du calme. Santé : Rien à signaler.
Sudoku
Travail : Vous avez accumulé trop de
retard et le stress qui vous habite ne
vous aide pas à le rattraper. Amour :
Agissez en adulte et cessez vos caprices
d’enfant gâté. Votre partenaire en a assez de vos jérémiades. Santé : Mangez
des légumes.
N
poiSSonS
(23.10 - 21.11)
E
SCorpion
Travail : Vous avancez prudemment
vers l’inconnu. Celui-ci ne vous effraie
pas le moins du monde, mais vous n’aimez pas les surprises. Amour : Votre
partenaire vous fait une proposition qui
vous bouscule beaucoup. Vous prenez
le temps d’y réfléchir. Santé : Evitez les
excitants.
L
1 7 4 3 6 2 5 9 8
Travail : Vous n’avez que faire du qu’endira-t-on, même si celui-ci ne vous caresse pas dans le sens du poil. Amour :
Vous êtes très heureux, que vous soyez
en couple ou non. Vous croquez la vie
à pleines dents. Santé : Légère fatigue.
(20.1 - 18.2)
S
Travail : Vous avez des ennuis avec l’un
de vos collègues qui cherche à vous
mener la vie dure. Amour : S’il fallait
vous comparer à un animal, ce serait
le chien, sans hésiter. Auriez-vous jeter
votre fort caractère aux oubliettes ?
Santé : Bonne forme.
VerSeau
(23.9 - 22.10)
E
(22.6 - 22.7)
BalanCe
E
CanCer
Travail : Vous êtes toujours à la demande de missions et n’hésitez pas
à quémander celles de vos collaborateurs. Amour : Vous êtes un grand
généreux et ne comptez pas vos efforts
pour venir en aide aux autres. Cependant, vous devez faire face à l’ingratitude des gens. Santé : Prenez l’air.
U
Travail : Vous avez pris vos rêves pour
des réalités. Le retour sur terre vous a
fort déçu. Dommage ! Amour : Vous
n’avez pas le temps de faire des excuses
à votre partenaire qui ferait mieux de
changer de comportement. Santé :
Tout va bien.
Travail : Continuez à travailler comme
vous le faites et vous serez récompensé
pour votre grande efficacité. Amour :
Votre partenaire redouble d’efforts
pour vous garder près de lui. Il a pris au
sérieux vos menaces. Santé : Tonus.
(21.12 - 19.1)
R
(21.5 - 21.6)
1584
gémeaux
CapriCorne
(23.8 - 22.9)
8 5 3 9 7 1 6 4 2
Travail : Ne dites pas oui sans arrêt,
on va finir par croire que vous êtes un
lâche. Défendez vos idées ! Amour :
Célibataire, vous faites une rencontre
importante, mais vous préférez peser
le pour et le contre avant de vous lancer dans une nouvelle histoire. Santé :
Faites du sport.
Vierge
Travail : Vous travaillez en solitaire et
c’est bien dommage. Regardez toutes
les mains qui se tendent pour vous
aider et attrapez-en une ! Amour : Célibataire, si le temps vous semble de plus
en plus long, c’est que vous avez grand
besoin et de douceur et de chaleur.
Santé : Dynamisme.
Mots fléchés :
MEUNIER
Quiz : PITHIVIERS
(21.4 - 20.5)
Travail : Ne soyez pas trop panier percé.
En ce moment, les finances ne sont pas
au beau fixe. Amour : Laissez votre partenaire s’exprimer. Vous êtes trop envahissant et cela commence à l’agacer.
Santé : Faites le plein de vitamines.
Solution deS jeux
(22.11 - 20.12)
7 8 9 10
T I O N
P R E
E E
G
C I A
E A N T
T I
S
L E V
Z A R I
E T
E
E N T E
taureau
Sagittaire
(23.7 - 22.8)
6
I
R
R
E
G
U
L
I
E
R
Travail : Vous avez du pain sur la
planche et vous ne savez pas par où
commencer. Pensez à déléguer avant
tout ! Amour : Votre partenaire vous
reproche de ne plus être à son écoute.
Vous faites des efforts pour être plus
attentionné. Santé : Maux de tête.
lion
2 3 4 5
P P A R
O U R I
I G A R
R I S E
E L E
A R G
E T
O
A L
N
F
E E
E T E
(21.3 - 20.4)
1
A
M
B
I
V
A
L
E
N
T
Bélier
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
MERCREDI 6 FÉVRIER 2013 - SEPT JOURS À BREST
Une publication du :
PACK 4 CARTOUCHES HP 364
Réf. 79362343
23 80
TTC
19 90
€
€ HT
23 80
TTC
Offre valable du 4 au 9 février
i 201
2013
13
51, rue Yves Collet -
BREST - 02 98 00 39 50
BR449361
19 90
€
€ HT
PACK 4 CARTOUCHES
EN XL
COMPATIBLES3689
67
HP 364 - Réf. 79
BR009519
Le meilleur des annonces
des professionnels de l’immobilier