Belgique - België PP - PB 6099 CHARLEROI X BC10727

Transcription

Belgique - België PP - PB 6099 CHARLEROI X BC10727
Belgique - België
P.P. - P.B.
6099 CHARLEROI X
Editeur Responsable: Anne d’Ieteren - Ligue Handisport Francophone: Quai de Brabant, 20 · 6000 Charleroi
BC10727
DEPOSE AU BUREAU DE CHARLEROI X – N° D’AGREGATION P911414
Assurer,
c’est préparer
ensemble
un avenir plus sûr.
Chez AG Insurance, mieux que quiconque
nous sommes conscients qu’« assurer » rime
avec « solidarité ». Nous unissons les forces
de tous nos assurés et nous protégeons ainsi
leur patrimoine. An que la malchance ou un
moment d’inattention ne les laissent pas démunis
nancièrement. An qu’ils puissent envisager
l’avenir en toute quiétude.
Des valeurs inhérentes à l’assurance que nous
souhaitons aussi transmettre dans la société.
C’est pourquoi AG Insurance soutient le sport au
sens large : qu’il soit récréatif ou de haut niveau,
aussi bien dans ses aspects sociétaux que sous
l’angle purement sportif. Parce que le sport est
un moyen idéal de s’épanouir, d’avoir des contacts
sociaux et de s’intégrer dans la société.
Chez AG Insurance, nous sommes convaincus
que, bien plus qu’un contrat entre vous et nous,
l’assurance est aussi une activité essentielle dans
la société. Et cette société mérite un maximum
de soutien, dont le nôtre.
AG Insurance soutient
le Belgian Paralympic Committee
AG Insurance sa – RPM Bruxelles – TVA BE 0404.494.849 – www.aginsurance.be
Bd. E. Jacqmain 53, B-1000 Bruxelles – Tél. +32(0)2 664 81 11 – Fax +32(0)2 664 81 50
Editeur Responsable : Nathalie Chevalier
le mot de la Presidente
© Greta Evenepoel - 2008
Sommaire
A 2012, année exceptionnelle pour le Mouvement Paralympique avec les Jeux de Londres qui furent
extraordinaires, inoubliables et remarquablement organisés.
7 médailles, 16 Top 8, un résultat qui restera longtemps dans nos mémoires, une Paralympiade en tous
cas … Les athlètes de la LHF (10/40) reviennent glorieusement avec 2 médailles d’or et 5 Top 5 …
Les deux médailles d’or de Michèle GEORGE est le fruit d’une collaboration étroite entre les Ligues LHF
et LEWB, la FRBSE, l’ADEPS et le Ministre ANTOINE, mais aussi de notre ambassadrice paralympique
elle-même qui a rompu l’hégémonie des Anglais depuis 2009. Je peux vous dire qu’il s’agissait vraiment
des meilleures reprises, les plus harmonieuses. Les deux médailles d’or furent reconnues par tous et bien
méritées.
Londres 2012 a contribué à la reconnaissance indéniable du Mouvement Paralympique dans le monde
mais aussi en Belgique car notre ministre des Sports a pu remarquer que les sports paralympiques étaient
aussi enthousiasmants et télégéniques. Il n’y a jamais eu autant de spectateurs et de reportages télévisés. S’ajoutent à cela des bénévoles enthousiastes, des spectateurs qui tout au long de ces Jeux ont
encouragé tous les athlètes, certes avec un peu plus de bruit pour les Anglais. Mais chaque performance
sportive a été applaudie. Les stades étaient pleins et cela s’entendait.
Le Comité d’Organisation a réalisé des Jeux uniques et des Cérémonies d’Ouverture et de Clôture
inoubliables. Le seul point négatif à essayer de corriger pour les prochains JP est le temps que prend
le défilé des athlètes. Le problème est identique aux JO. Faire rentrer les athlètes par deux côtés du
stade est peut-être une des solutions à envisager, sinon l’élan des médias risque d’être freiné quant à
la retransmission des images.
La Belgique a vibré durant 10 jours grâce aux médias qui, pour la première fois, ont suivi de près les
exploits de nos athlètes. Qu’ils en soient remerciés. Sans eux, le pays n’aurait pas pu vivre d’aussi près
les performances de notre équipe.
Beaucoup de Belges étaient venus encourager les athlètes dont les Ministres ANTOINE, WEYCKMANS,
COURARD et TILLIEUX ainsi que beaucoup de partenaires du Mouvement Paralympique, qui ont pu
réaliser que leur investissement n’était pas vain.
La LHF rebondissant sur ces encourageants résultats va continuer à améliorer ses structures propres
ainsi que l’encadrement des sportifs. La construction de la pyramide pour découvrir et encadrer les
talents de demain va se poursuivre encore plus intensément, en un mot, encore plus professionnellement. La collaboration avec les fédérations valides devra s’intensifier et se concrétiser.
Vous pourrez lire dans « votre » revue les changements prévus. Sotchi et Rio sont proches et nous ne
pouvons nous reposer sur nos lauriers.
Les Jeux de Londres ont prouvé une fois de plus que notre devise « L’Union fait la Force » est toujours de
mise et est indispensable pour aider les athlètes à se préparer au mieux pour les prochains rendez-vous.
Je profite de l’occasion pour les remercier tous des moments fabuleux qu’ils nous ont fait vivre à Londres
et aussi tous ceux qui ont cru dans le Mouvement Paralympique et son équipe.
Sans oublier, bien entendu, tous les coachs, entraîneurs, kinés, préparateurs, psychologues et tous les
membres des différentes Commissions, le staff, qui souvent travaillent dans l’ombre et ne sont pas
toujours visibles au grand jour.
La LHF vous souhaite à tous une excellente Paralympiade.
Comme l’a souligné Sébastien Coe: «After London 2012 things will never be the same again»
Anne d’Ieteren
Les partenaires du Belgian Paralympic Committee:
Le mot de la Présidente
1
Le mot du Directeur
3
général
Le mot de la Directrice 5
technique
Le mot de la Chef
7
de mission
La parole au Ministre des9
Sports, Andre Antoine
La parole à la Ministre
11
Tilleux
Des nouvelles têtes
13
à la LHF
Les résultats de nos
14
athlètes francophones
aux Jeux Paralympiques
de Londres.
L'album souvenirs des Jeux26
Notélé, télévision
29
régionale de
la Wallonie picarde,
aux Jeux Paralympiques.
Les news de la LHF
32
Les réactions de
34
nos Paralympiens
Les volontaires des42
Jeux Paralympiques!
Les Jeux Paralympiques 44
de Rio 2016 en chiffres
Les statuts en Fédération 45
Wallonie-Bruxelles pour
qui et donne accès à quoi?
Le Paralympic
46
School Project
Le calendrier
47
Ligue Handisport
Francophone
Quai de Brabant, 20
(Maison du Hainaut)
6000 Charleroi
Tél.: 071 48 99 90
Fax: 071 41 68 77
e-mail: [email protected]
www.handisport.be
Editeur responsable:
Anne d’Ieteren – LHF
Quai de Brabant, 20
6000 Charleroi
Impression:
Imprimerie Heintz
e-mail: [email protected]
Présidente
1
Belgacom félicite nos athlètes
pour les 7 médailles gagnées
lors des Jeux Paralympiques
Belgacom
soutient le Belgian
Paralympic Committee
Et pour suivre leurs exploits futurs,
découvrez nos appareils accessibles à tous.
Rendez-vous dans nos Belgacom Centers.
le Mot du Directeur General
L’année 2012 se termine tout doucement. C’est déjà l’heure de tirer un premier
bilan. Il en sera par ailleurs question dans ces pages suite aux Jeux Paralympiques
de Londres qui furent une réelle réussite pour notre pays. Le Mouvement
Paralympique belge a gagné en visibilité et en efficacité. Le ministre des Sports,
Monsieur André ANTOINE, a pu s’en rendre compte en nous rendant visite à Londres. Il en a profité
pour annoncer une aide directe aux cercles sensiblement accrue. Nous le remercions pour ce qui sera à
n’en pas douter un précieux soutien dans vos efforts pour la pratique sportive au quotidien.
Un bilan, c’est aussi l’occasion de parler des perspectives futures. L’équipe de la LHF grandit. Elle a accueilli
il y a peu Jérémy SOLOT, au niveau de la direction technique, Géraldine HEINEN interrompant sa carrière le
temps d’une formation à Lausanne. Elle accueillera dès janvier 2013 Sabrina RYS, comme agent de promotion du sport, notamment pour aider les cercles dans l’animation sportive et soutenir ainsi la recherche de
nouveaux membres.
Qui dit arrivée dit parfois départ, qu’il soit volontaire ou non. Dans mon cas, je profite de cet espace pour
vous informer que je ne serai plus à l’avenir directeur de la LHF. Cela ne signifie pas que je tourne définitivement le dos au secteur handisport car j’espère encore pouvoir être utile à ce milieu qui m’a permis de
vivre de formidables expériences humaines et sportives. Mon engagement prendra une autre forme. Je
tiens tout simplement à vous remercier de ces moments passés ensemble. Même si de nombreuses choses
sont perfectibles, je suis heureux d’avoir pu, à mon modeste niveau, contribuer aux actions de la LHF et
suivrai avec intérêt, depuis mes nouvelles responsabilités, vos joies, voire vos exploits!
Merci à vous et à toute l’équipe de la LHF. Bonne continuation!
Hervé Cornillie
Directeur général
The best thing in business
travel since the wheely case.
Flexible and Responsive. Innovation in travel management for your people.
Our team thrives on taking care of all the details so you can focus on the more important
things in your business. Plus the savings we create makes our involvement more like an
investment. Call us for a free assessment to ensure you’re getting the most miles for your
travel euros on 03 221 20 35 or email [email protected]
Our People. Your Guarantee.
6647_FCm Belgium Ad.indd 1
www.fcmtravel.be
13/3/08 1:57:13 PM
3
E.R. Elisabeth Verhaeghe - Brantano SA - Kwadelapstraat 2 - 9320 Erembodegem.
DECOUVREZ NOTRE
COLLECTION DE SPORT !
Elle est disponible sur www.brantano.be
Le mot de
la Directrice technique
Chers lecteurs,
Je profite de cet article pour faire mon bilan personnel des Jeux. Je félicite une fois de plus
Michèle Georges qui a brillé d’or deux fois lors de ces Jeux. Elle fait la fierté de tout le peuple
belge et nous espérons qu’elle ne s’arrêtera pas là.
Je me permets également de saluer, d’une manière globale, les excellentes prestations de tous nos athlètes. Nous
n’y allions pas pour faire de la figuration et cela s’est vérifié.
Ils étaient 10 athlètes répartis dans 5 sports différents.
Nous revenons avec dix Top 8. Parmi ces dix, nous avons quatre Top 5 et deux médailles d’or. A souligner également que nous sommes dans le Top 5 dans quatre des cinq sports représentés par la LHF.
Cela prouve que l'on ne s'est pas trompés et que nous sommes sur la bonne voie pour Rio 2016.
Tous nos athlètes présents à Londres, mis à part Youssef Bihi (GOA) qui prend sa retraite internationale bien méritée,
rempilent pour 2013. De plus, nous avons quelques jeunes qui frappent à la porte et qui n’attendent qu’une chose:
faire leur preuve au niveau international.
Plan-programme 2013
De nombreux nouveaux projets vont voir le jour en 2013. Nous aimerions développer deux nouvelles disciplines
qui arrivent à Rio en 2016: le para-triathlon et le para-canoé. Nous soutenons désormais le foot-5-a-side au même
titre que d’autres sports tel que le goalball.
Nous comptons accentuer encore plus le développement de nos jeunes. Nous avons des projets mis en place en tennis de table, tennis et natation, mais nous ne comptons pas nous arrêter à ces trois sports. L’arrivée d’une nouvelle
collègue en janvier 2013 élargira notre domaine de compétence.
Enfin, nous continuons sans relâche à faire de la promotion et de la détection partout où nous sommes sollicités
et nous mettons un point d’honneur à collaborer de manière encore plus concrète avec les fédérations valides. Ces
fédérations sont le futur du handisport en Belgique et nous devons les sensibiliser à leur responsabilité face à cela.
De plus, nous avons mis en place une cellule médicale et para-médicale au top pour nos athlètes de haut niveau.
Nous continuons à collaborer avec tous les services proposés par la Communauté française et comptons investir
avec d’autres spécialistes pour que nos athlètes ne manquent de rien.
Pour ma part, je vais passer le relais début 2013 à Jérémy Solot et profiter de la pause-carrière que la LHF m’accorde
pour me former à Lausanne. Je vais réaliser un Master d’études avancées en administration et technologie du sport.
Cela va me permettre d’élargir mes connaissances dans l’industrie du sport et de renforcer mes compétences dans le
domaine que j’affectionne: le handisport.
Je compte suivre de près les évolutions de nos athlètes et serai toujours présente pour l’une ou l’autre tâche où
je pourrais aider.
Je vous souhaite avec quelques semaines d’avance mes meilleurs vœux pour 2013.
Géraldine Heinen
Directrice technique
Roger Boin
C’est avec tristesse que la Ligue Handisport Francophone a appris le décès de Monsieur Roger
BOIN, petit-fils de Monsieur Victor BOIN, figure de proue du Mouvement Olympique en Belgique,
dont il fut en 1955 président.
Roger BOIN mettait un point d’honneur à entretenir la mémoire de son grand-père, triple médaillés
olympiques, par ailleurs militaire et journaliste. Le nom BOIN est en effet associé aux Jeux Olympiques depuis 1920 (Jeux d’Anvers), date à laquelle lui revient l'honneur de prononcer les célèbres
paroles avec lesquelles s'ouvriront dorénavant tous les Jeux.
Mais le nom BOIN est également étroitement associé au Mouvement Paralympique
en Belgique. Depuis 1974, année de son décès, le « Trophée National Victor BOIN »
est remis au meilleur sportif en situation de handicap de l'année. Roger BOIN jouait
un rôle moteur dans la pérennisation de ce trophée mettant en lumière les valeurs
du Mouvement Paralympique.
La LHF le remercie de ses nombreux efforts et salue sa mémoire. A sa famille et
ses proches, le Conseil d’administration et les membres du personnel tiennent à
présenter leurs sincères condoléances.
5
Prêts pour le match?
Chez Ernst & Young, nous nous efforçons chaque jour
d’atteindre notre potentiel, de continuer à avancer et de faire
la différence.
Nous sommes donc particulièrement fiers d’être partenaire
du Belgian Paralympic Committee. Parce que faire la
différence commence par donner le meilleur de soi-même.
What’s next?
©2012 Ernst & Young llp
ey.com/be
Le mot de la chef de mission
"Can't
Get
Better
Than
This!"
(Parachute Youth)
Dès le premier jour des Jeux, cette chanson faisait partie de notre playlist quotidienne dans le bureau
de la délégation belge. Il n’y a pas de meilleur titre que celui-ci pour résumer les Jeux Paralympiques de
Londres 2012.
L’objectif avancé était de 10 places au top 5, dont 5 médailles. Nous avons conquis 16 places au top 5,
dont 7 médailles:
- 2 fois l’or pour Michèle George (épreuve individuelle et Freestyle)
- l’or pour Marieke Vervoort (100 m)
- l’argent pour Marieke Vervoort (200 m)
- le bronze pour la paire BC3 en boccia
- le bronze pour Wim Decleir (handbike – course sur route)
- le bronze pour Frederic Van Den Heede (marathon)
En tant que Chef de Mission durant ces Jeux, j’avais le privilège, par mes courses incessantes (mais les
montées d’adrénaline surpassent la fatigue!), de vivre chacune de ces médailles depuis le premier rang.
Autant de moments d’intenses frissons.
Détailler l’histoire de chaque médaille décrochée nous mènerait trop loin. C’est pourquoi j’aimerais
attirer l’attention sur l’aspect extra-sportif. Avant le départ des Jeux, j’avais souligné que l’objectif pour
Londres était de progresser ensemble, unis en tant que « Team Belge ». Aujourd’hui, 2 mois plus tard,
en repensant à ces Jeux, je suis fière de pouvoir dire que nous avons réussi notre pari. Plus encore que
par les performances sportives, j’ai été impressionnée par l’unité qui régnait au sein du groupe. Tout le
monde allait, dans la mesure du possible, supporter les performances des autres. Le marathon de
Frederic Van Den Heede représente l’un des plus beaux témoignages de cette harmonie. C’était le
dernier jour des Jeux et pratiquement tout le monde, athlète, entraîneur ou accompagnateur, était
présent pour l’encourager. Cette 7ème médaille, cerise sur le gâteau pour toute l’équipe au plan sportif,
était également le couronnement de son unité.
Comme nous sommes ambitieux, l’objectif pour Rio 2016 est évidemment de faire encore mieux et de
prouver que « it CAN get better than this ».
Mais avant de diriger nos arcs vers Rio, je propose de surfer encore un peu sur la vague des Jeux de
Londres 2012 et des belles performances que nos athlètes y ont réalisées.
Ellen Volckaert
Chef de mission
7
Infos et inscriptions - Contactez: Séverine Claes
Tel.: 04/237.91.42 · [email protected]
La parole au Ministre des Sports, Andre Antoine
Justement quelles sont les actions menées en faveur des
athlètes en situation de handicap en FWB?
Les mesures sont nombreuses en faveur du handisport!
Tout d’abord à travers les fédérations: la FEMA et la
LHF ont été soutenues à hauteur de plus de 3 millions
d’euros depuis le début de cette législature. Au niveau
des infrastructures sportives également, en Wallonie,
l’octroi des subsides est sous tendu à la conformité des
installations sportives aux normes en matière d’accessibilité PMR. En Fédération Wallonie-Bruxelles, toute
construction ou rénovation des centres ADEPS inclus les
prescrits en la matière.
Le Ministre des Sports en Wallonie et en Fédération
Wallonie-Bruxelles, André Antoine, était présent
à Londres pour soutenir nos athlètes lors des Jeux
Paralympiques. A peine avait-il posé les pieds sur le sol
britannique que Michèle George décrochait la première médaille d’or de la délégation belge. Nous avons
recueilli ses impressions après ces Jeux Paralympiques et
les 7 médailles décrochées par la délégation belge.
Monsieur le Ministre, quel bilan tirez-vous de ces
Olympiades?
Avant tout, beaucoup de fierté, tout d’abord évidemment quant au nombre de médailles décrochées par
notre délégation mais aussi par les performances de tous
les athlètes belges et plus particulièrement francophones
qui ont participé avec passion, professionnalisme et
détermination à ces Jeux Paralympiques de Londres. J’ai
été réellement enthousiasmé par l’ambiance qui régnait
sur le site olympique durant mon séjour, une ambiance
familiale avec de nombreux visiteurs, tant valides que
moins valides qui ont vibré au gré des performances
sportives des athlètes paralympiques.
Le bilan de la délégation belge vous satisfait-elle?
Bien entendu, pleinement! Tant au niveau des Jeux
Olympiques que Paralympiques. La Belgique était représentée par plus de 150 athlètes, la plus grande délégation
qu’ait jamais connue la Belgique pour des Olympiades.
Pour la Fédération, les médailles de Charline Van Snick,
Lionel Cox, Michèle George sont un formidable encouragement pour nos athlètes mais ils font aussi office
d’exemple pour tous nos sportifs, jeunes ou moins
jeunes! On s’arrête souvent au nombre de médailles
décrochées lors des Olympiades mais l’essentiel n’est pas
là, l’essentiel c’est l’élan insufflé par nos athlètes pour la
promotion de la pratique sportive, la valeur d’exemple et
c’est encore plus le cas pour nos athlètes paralympiques
qui sont moins dans la lumière que les athlètes valides.
Ces Jeux ont permis au grand public de les découvrir, de
prendre la mesure des efforts fournis pour parvenir à
un tel niveau de performances! Mais nous n’avons pas
attendu les Jeux pour en être conscients à la Fédération
Wallonie-Bruxelles, c’est un travail de longue haleine
que nous avons entamé il y a plusieurs années et renforcé depuis le début de cette législature.
Il y a également le soutien aux sportifs de haut niveau.
La ligue handisport introduit, tout comme les fédérations sportives valides, un plan programme pour
les sportifs de haut niveau en vue de les préparer aux
grandes compétitions jusqu’aux Jeux Paralympiques. 10
athlètes francophones sur 40 belges ont participé aux
Jeux Paralympiques de Londres. Deux sportifs se sont
vus accorder une subvention pour leur équipement spécifique: Joachim GERARD a pu acquérir une nouvelle
chaise pour le tennis en chaise et Christophe HINDRICQ
un nouveau vélo handbike. Et puis Mathieu LOICQ et
Marc LEDOUX bénéficient d’un contrat de sportif de
haut niveau et 20 athlètes ont un statut sportif reconnu
par la FWB. Michèle George a, quant à elle, bénéficié
d’une bourse spécifique pour la soutenir lors de sa préparation aux Jeux.
Il faut aussi souligner qu’un important travail pour la
formation des cadres a été lancé en partenariat avec les
fédérations sportives valides. Enfin un important soutien financier est accordé tant pour la promotion de la
pratique sportive qui permet l’organisation d’activités
sportives accessibles aux cercles handisport ou encore
de stages que pour soutenir des événements sportifs tels
que le TRW ou encore le Beau Vélo de Ravel, les Points
Verts de l’Adeps ou encore le Trophée des Communes
Sportives.
Vous avez également annoncé de nouvelles mesures
pour le handisport. Pouvez-vous nous en dire un mot?
Un effort supplémentaire sera effectivement fait à l’avenir. Les Fédérations seront encore mieux soutenues, à
travers l’octroi de 5 emplois APE pour chaque fédération
ou encore un budget complémentaire pour développer
9
des événements en vue de découvrir et d’inviter à la pratique sportive. Un soutien exceptionnel de 2.000 euros
avait été accordé en 2010 à chaque cercle handisport
(191 cercles), il sera renouvelé cette année. Et puis des
modifications sont prévues dans le décret sport en vue
de favoriser l’inclusion et de faciliter l’accès aux subsides
Toutes ces mesures me tiennent particulièrement à cœur
car la médiatisation des Jeux Paralympiques et les 7
médailles décrochées par la délégation belge sont une
formidable occasion de promotion de la pratique sportive pour le plus grand nombre, quel que soit le type de
handicap. Grâce à cela et aux différentes mesures mises
en place pour le handisport et que je viens d’évoquer,
je souhaite réellement favoriser la pratique sportive en
handisport.
L'escrime adaptee:
Vous connaissez?
Venez essayer, c'est gratuit.
Le Cercle d’Escrime de Namur (C.E.N.) a créé une section handi
et dispense depuis septembre 2012 des séances spécifiques adaptées.
Le Maître d’Armes, formé handi en France, propose la pratique de l’escrime pour différents
types de handicaps tels que: amputés, hémiplégiques, paraplégiques et tétraplégiques (suivant les possibilités).
Dans le futur, les séances seront ouvertes également aux mal et non-voyants.
Pour plus de renseignements, veuillez contacter le Maître Thierry POCHET au 0486/988393
[email protected] et surfez sur le site de la section handi du club (C.E.H.N.)
www.escrime-handi.be
Rendez-vous pour un essai lors d’une séance du samedi
après avoir pris contact préalablement.
10
Endroit:
Maison de la Jeunesse, Salle Béjart au 1er étage,
dans le Parc Astrid de Jambes 5100.
Tenue:
T-Shirt de rechange et bonne humeur;
le reste sera fourni sur place.
La parole a la Ministre Tillieux
Nos athlètes belges se sont particulièrement distingués aux Jeux Paralympiques organisés du 29
août au 9 septembre 2012 à Londres. La Belgique
s’est classée 36ème avec 3 médailles d’or, une
médaille d’argent et 3 médailles de bronze.
J’ai eu le plaisir et l’honneur de participer à la
cérémonie d’ouverture des Jeux, de rencontrer
l’équipe belge et d’assister à quelques compétitions: la natation, goalball, le cyclisme sur piste ou
encore le basket.
Cette préface est pour moi l’occasion de saluer
leurs performances mais aussi de féliciter toutes
les personnes qui de près ou de loin ont permis à
tous nos athlètes de porter haut nos couleurs.
Les Jeux Paralympiques contribuent à démystifier
le handicap, à déconstruire les préjugés qui ont
malheureusement la vie dure et à casser l’image
de la personne en situation de handicap inévitablement moins performante.
En qualité de Ministre de l’Action sociale et de
l’Egalité de chances ayant en charge la politique
des personnes handicapées, il me revient de veiller
à ce que soient incluses, au cœur de chaque politique, des pratiques systématique d'intégration
positive des personnes handicapées.
La prise en compte de la dimension du handicap
constitue une obligation pour toute société démocratique soucieuse du bien-être de ses citoyens.
Cela nécessite d’envisager, dans l’ensemble des
politiques, les mesures nécessaires pour permettre
à ces personnes d’exercer leurs droits élémentaires
de participation sociale, d’autodétermination et
d’accès aux services.
C’est repenser notre société, nos services et nos
infra­structures pour qu’ils soient accessibles physiquement, socialement et culturellement au
plus grand nombre, en gardant à l’esprit que
les besoins des personnes en situation de handicap sont bien souvent partagés par des tranches
entières de notre population de façon temporaire
ou définitive.
En effet, depuis des années, les personnes handicapées et les associations qui les représentent
agissent pour que le concept d'intégration soit
présent dans toutes les structures sociales.
Et chacun sait à quel point le sport constitue un vecteur important de socialisation et de santé. L’activité
sportive permet précisément à la personne en situation de handicap de participer à la vie en communauté et de prendre part à la vie associative.
aux droits des personnes handicapées, ratifiée en
juillet 2009, qui prévoit d’encourager et de promouvoir la participation, dans toute la mesure du
possible, des personnes handicapées aux activités
sportives ordinaires à tous les niveaux; en s’adressant au public des personnes handicapées qui souhaitent pratiquer un sport pour le plaisir et à celles
qui désirent participer à des compétitions, en mettant à leur disposition l’encadrement approprié.
Pour en revenir plus spécifiquement au sport, il est
un vecteur d’intégration essentiel; il faut impérativement encourager le développement de la pratique sportive chez la personne moins valide.
Il convient de soutenir les clubs afin qu’ils accueillent
et d’encadrent les sportifs en situation de handicap.
Il convient donc d’encourager la mise à leur disposition, sur la base de l’égalité avec les autres, de
moyens d’entraînement, de formation et des ressources nécessaires.
Il faut également travailler à l’information et à la
sensibilisation des personnes handicapées, de leurs
familles et de leurs proches.
Le handisport, avec ses règles adaptées, permet
aux personnes présentant un handicap physique,
mental ou sensoriel d’avoir, comme pour tout un
chacun, une activité physique source de bien-être
individuel.
Sur le plan physique, la pratique sportive permet
d’obtenir une meilleure forme; elle a aussi un
impact sur la santé et l’hygiène de vie.
Le sport améliore l’estime de soi, l’assurance acquise
grâce au sport permet de franchir des barrières physiques mais aussi psychologiques. L’activité sportive
conduit aussi celui qui la pratique au contact des
autres. Elle lui permet de sortir de l’isolement.
Je tiens à remercier tous ceux qui œuvrent à faire
en sorte que la différence ne soit pas ressentie
comme un obstacle aux relations humaines.
Il s’agit que nous puissions vivre dans une Wallonie
prospère, solidaire et en être fiers, comme nous
pouvons être fiers de ces sportifs qui osent vaincre
les tabous et clichés et décrocher les médailles!
Eliane Tillieux
Ministre de la Santé,
de l'Action sociale et
de l'Egalité des chances
Ceci s’inscrit pleinement dans les principes développés par la Convention des Nations Unies relative
11
Œuvrer à un avenir meilleur, jour
après jour
Nous aidons les gens à se sentir bien, à avoir bonne mine et à mieux profiter de
la vie avec des marques et des services qui sont bons pour eux et pour autrui.
Unilever est le plus grand fabricant de produits de consommation dans le Benelux, grâce à des marques
telles que Axe, Becel, Bertolli, Coral, Dove, Knorr, Lipton, OLA et Signal. Nous voulons apporter notre
contribution à la société par le biais de nos marques, mais également par d’autres moyens, notamment en
collaborant avec les autres.
Aussi sommes-nous fiers d’être partenaires du Comité paralympique belge. Ce partenariat nous permet de
promouvoir le sport et les exercices physiques en Belgique, et, en même temps, de soutenir les sportifs
paralympiques belges dans leurs efforts avant et pendant les Jeux olympiques.
Une petite action nous permet ainsi de faire une grande différence. En effet, il est important de bouger et
de faire du sport. Etre actif vous aide à vous sentir bien, à avoir bonne mine et à mieux profiter de la vie.
Bert Vermeir
Jeux paralympiques Pékin 2008
© Luc Dequick
12
De nouvelles tetes a la LHF!
SABRINA RYS
JEREMY SOLOT
Bonjour à tous!
Je m’appelle Sabrina Rys et c’est avec
grand plaisir que j’intégrerai bientôt
la LHF en tant qu’agent de promotion du sport.
Tout d’abord, je tiens à féliciter les athlètes qui ont participé aux Jeux Paralympiques de Londres et qui nous
ont fait vivre de très belles émotions.
Il y a un peu plus de trois ans, j’ai terminé un master en
éducation physique à l’UCL. J’ai choisi le management
et la gestion comme options dans l’idée de travailler
dans une fédération sportive et de promouvoir l’activité
physique. Par la suite, j’ai également étudié la nutrition
au CERDEN.
L’activité physique a toujours occupé une place centrale
dans ma vie. Dès les premières années de ma carrière
professionnelle, j’ai souhaité transmettre cette passion
à un maximum de personnes. J’ai commencé par occuper un poste de responsable dans un centre de fitness
avant de m’établir à mon compte en tant que personal
trainer et conseillère en nutrition.
Quand l’opportunité de travailler pour la LHF s’est
présentée à moi, j’ai tout de suite été séduite par les
valeurs mises en avant par les membres de la ligue.
Selon moi, le handisport est encore trop peu mis en
valeur. Depuis plusieurs années, la LHF travaille efficacement à lui redorer le blason. Je suis heureuse de pouvoir, moi aussi, participer à ce challenge. La promotion
du sport pour tous éveille depuis longtemps mon intérêt. C’est d’ailleurs ce sujet que j’avais choisi pour mon
travail de fin d’étude.
Voilà, vous me connaissez un peu plus maintenant. J’ai
hâte à mon tour de faire votre connaissance et d’accomplir de grandes choses avec vous.
Sabrina Rys
Bien avant ma remise de diplôme
de master en science de la motricité, mon ambition était de pouvoir
contribuer au développement du
sport dans notre société.
Et voici qu’un beau jour d’été, surfant sur internet, je tombe sur une offre d’emploi de la
Ligue Handisport Francophone. Ni une ni deux, j’envoie
ma candidature!
Quelques jours plus tard, on me propose une première
entrevue. Celle-ci s’est déroulée au sein du Belgian
Paralympique Comittee, en plein match de Kim Clijsters
lors des Jeux Olympiques.
Une deuxième rencontre a été organisée lors de l’événement de présentation des athlètes qualifiés pour les
Jeux Paralympiques. Comme vous l’imaginez, ma motivation pour obtenir le poste était exacerbée. Ce fut
une soirée exceptionnelle. J’ai rencontré la délégation
belge en partance pour Londres, et on m’annonçait
que mon profil correspondait à la fonction!
Ma vocation s’est concrétisée le lundi 1er octobre, jour
de mon entrée en fonction en tant que directeur technique de la Ligue Handisport Francophone.
Ayant moi-même été sportif de haut niveau en athlétisme durant plusieurs années, j’espère pouvoir utiliser
mon expérience pour répondre aux besoins des athlètes
de la LHF du mieux possible. Je donnerai le meilleur de
moi-même pour que tout fonctionne de manière optimale.
A l’heure où j’écris ces quelques lignes, cela fait exactement 38 jours que j’ai commencé à travailler au 20, Quai
de Brabant à Charleroi.
Je suis plus que satisfait: l’équipe m’a accueilli très sympathiquement et le poste répond parfaitement à mes
attentes: AMBITION et PASSION sont au rendez-vous.
Il reste encore tellement de choses à découvrir mais
je peux déjà constater que le dynamisme et l’envie
d’avancer sont très présents au sein de la ligue.
L’objectif grandissant de professionnalisation de la LHF est
bien présent. De gros efforts ont été faits, sont faits et se
feront encore à l’avenir pour favoriser l’évolution positive
du handisport sur la scène nationale et internationale!
Nous comptons également sur chacun d’entre vous
pour faire du handisport, un « phénomène » à part
entière dans la société d’aujourd’hui et de demain.
Je suis persuadé que tous ensemble, nous parviendrons
à gravir des montagnes et réaliser toutes nos ambitions !
Dans l’espoir de répondre à toutes vos attentes, je vous
souhaite une bonne lecture de votre magazine.
Jérémy Solot
13
Les resultats de nos athletes francophones
aux Jeux Paralympiques de Londres.
CYCLISME: RESULTATS
CONTRE-LA-MONTRE - H1
RANG NOM
1
ROHAN Mark
NPC
Split 1 à 8 km
Temps final
Différence
Vitesse moyenne
IRL
17:52.73
35:41.54
+0.00
26.896
2
LION Koby
ISR
18:11.65
35:53.30
+11.76
26.749
3
SCHATTAUER Wolfgang
AUT
18:45.21
38:02.35
+2:20.81
25.237
4
PEDEFERRI Anthony
USA
19:00.11
38:21.23
+2:39.69
25.030
5
CECILLON Rodolph
FRA
19:38.18
39:03.74
+3:22.20
24.576
6
ETZLSTORFER Christoph
AUT
19:18.51
39:03.96
+3:22.42
24.573
7
HINDRICQ Christophe
19:33.76
39:46.68
+4:05.14
24.133
8
KOVAR Martin
CZE
19:13.15
39:56.64
+4:15.10
24.033
9
FANKHAUSER Tobias
SUI
19:21.73
40:34.38
+4:52.84
23.661
10
LABBE Robert
CAN
21:42.05
44:47.70
+9:06.16
21.430
11
TURECEK Rastislav
SVK
23:37.93
49:17.15
+13:35.61
19.478
COURSE EN LIGNE - H1
RANG NOM
NPC
Temps final
Différence
1
ROHAN Mark
IRL
1:53:59
+0
2
FANKHAUSER Tobias
SUI
1:53:11
+2
3
SCHATTAUER Wolfgang
AUT
1:53:24
+15
4
HINDRICQ Christophe
1:55:06
+1:57
5
PEDEFERRI Anthony
USA
1:59:40
+6:31
6
LABBE Robert
CAN
1:59:44
+6:35
7
KOVAR Martin
CZE
2:01:20
+8:11
8
ETZLSTORFER Christoph
AUT
2:04:56
+11:47
9
LION Koby
ISR
DNF
10
TURECEK Rastislav
SVK
DNF
© Mélanie Fontaine 2012
14
EQUITATION: RESULTATS
© Mélanie Fontaine 2012
© Mélanie Fontaine 2012
Rang
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
NED
IRL
ITA
GER
DEN
NED
MEX
RSA
ITA
RSA
NZL
AUT
MEX
USA
BRA
AUS
MEX
Rang
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
TEAM TEST - GRADE IV
NPC Nom
Cheval
GBR Wells Sophie
Pinocchio
George Michele
Rainman
NED Hosmar Frank
Alphaville
IRL Dwyer James
Orlando
DEN Jorgensen Line
Di Caprio
Dekeyzer Ulricke
Cleverboy Van D'Abel
GER Weifen Lena
Don Turner
FRA Bizet Nathalie
Rubica III
Vermeulen Ciska
Whooney Tunes
CAN Elstone Eleonore
Zareno
AUS Dodd Hannah
Waikiwi
NOR Muri Marianne
Fantastico
RSA Johnson Philippa
Lord Louis
ISV Frawley Lee
Rhapsody
Total %
75,906
72,906
71,781
69,719
69,406
68,625
68,281
67,281
66,750
66,688
66,156
64,906
63,125
61,750
Ind Championship Test - GRADE II
Nom
Cheval
Baker Natasha
Cabral
Napel Britta
Aquilina 3
Trabert Angelika
Ariva-Avanti
Van de Sande Petra
Valencia Z
Byrne Eilish
Youri
Barwick Lauren
Off To Paris
Bolmer Gert
Vorman
Minneci Barbara
Barilla
ITA Veratti Silvia
Zadok
DEN Nielsen Caroline
Leon
Total %
76,857
76,048
76,000
74,476
73,429
71,857
70,143
70,095
69,905
69,048
Rang
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
NPC
GBR
GER
CAN
USA
TEAM TEST - GRADE II
Total %
Nom
Cheval
Baker Natasha
Cabral
76,095
Aquilina 3
72,571
Napel Britta
Off To Paris
72,095
Barwick Lauren
Lord Ludger
69,095
Hart Rebecca
Minneci Barbara
Barilla
68,571
Valencia Z
68,095
Van de Sande Petra
Youri
67,714
Byrne Eilish
Come On
67,619
Salvade Francesca
Ariva-Avanti
67,143
Trabert Angelika
Leon
66,190
Nielsen Caroline
Vorman
66,143
Bolmer Gert
66,000
Baitenmann Haakh Erika Casablanca
First Lady Van Prins
64,429
Moller Wendy
Zadok
62,476
Veratti Silvia
Roffelaar
62,143
Dawson Anthony
Huntingdale Incognito 61,905
Gunner Anthea
Hallers Dessino
61,333
Haller Thomas
60,381
Otheguy Gonzalez Maria Welton Adonis
Bonifatius
60,286
Dedrick Dale
Zabelle
59,905
Melaranci Elisa
Kirby Park Joy
57,048
Bowman Grace
Figueroa Romero Fernando Uwannabemine
54,905
NPC
GBR
GER
GER
NED
IRL
CAN
NED
© Mélanie Fontaine 2012
15
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
USA
MEX
ITA
BRA
RSA
AUT
USA
RSA
NZL
MEX
MEX
Hart Rebecca
Baitenmann Haakh Erika
Salvade Francesca
Melaranci Elisa
Moller Wendy
Haller Thomas
Dedrick Dale
Dawson Anthony
Gunner Anthea
Otheguy Gonzalez Maria
Figueroa Romero Fernando
Lord Ludger
Casablanca
Come On
Zabelle
First Lady Van Prins
Hallers Dessino
Bonifatius
Roffelaar
Huntingdale Incognito
Welton Adonis
Uwannabemine
68,286
68,095
67,381
66,952
66,000
65,143
64,619
64,571
63,762
61,667
58,810
© Mélanie Fontaine 2012
Ind Championship Test - GRADE IV
Rang NPC Nom
Cheval
George Michele Rainman
1
2
GBR Wells Sophie
Pinocchio
3
NED Hosmar Frank
Alphaville
Vermeulen Ciska Whooney Tunes
4
5
DEN Jorgensen Line
Di Caprio
6
IRL
Dwyer James
Orlando
7
CAN Elstone Eleonore
Zareno
Dekeyzer Ulricke Cleverboy V. D'Abel
8
9
GER Weifen Lena
Don Turner
10 FRA Bizet Nathalie
Rubica III
11 RSA Johnson Philippa
Lord Louis
12 AUS Dodd Hannah
Waikiwi
13 NOR Muri Marianne
Fantastico
14 ISV
Frawley Lee
Rhapsody
Rang
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
16
NPC
GBR
GER
GER
IRL
USA
NED
CAN
RSA
USA
BRA
MEX
DEN
ITA
MEX
RSA
NZL
NED
MEX
Total %
77,065
76,323
73,097
71,613
70,258
68,516
68,226
68,000
67,581
67,581
65,774
65,161
64,096
60,097
Freestyle Test - GRADE II
Nom
Cheval
Baker Natasha
Cabral
Napel Britta
Aquilina 3
Trabert Angelika
Ariva-Avanti
Byrne Eilish
Youri
Hart Rebecca
Lord Ludger
Minneci Barbara
Barilla
Bolmer Gert
Vorman
Barwick Lauren
Off To Paris
Moller Wendy
First Lady Van Prins
Dedrick Dale
Bonifatius
Melaranci Elisa
Zabelle
Baitenmann Haakh Erika Casablanca
Nielsen Caroline
Leon
Salvade Francesca
Come On
Otheguy Gonzalez Maria Welton Adonis
Dawson Anthony
Roffelaar
Gunner Anthea
Huntingdale Incognito
Van de Sande Petra
Valencia Z
Figueroa Romero Fernando Uwannabemine
Rang
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
Total %
82,800
77,400
76,150
75,250
73,250
73,100
71,650
71,500
69,900
69,150
67,100
65,900
64,850
64,750
63,500
63,450
62,750
61,450
60,100
NPC
GBR
NED
DEN
IRL
FRA
GER
CAN
AUS
RSA
NOR
ISV
Freestyle Test
Nom
George Michele
Wells Sophie
Hosmar Frank
Jorgensen Line
Vermeulen Ciska
Dwyer James
Bizet Nathalie
Weifen Lena
Dekeyzer Ulricke
Elstone Eleonore
Dodd Hannah
Johnson Philippa
Muri Marianne
Frawley Lee
Rang
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
- GRADE IV
Cheval
Rainman
Pinocchio
Alphaville
Di Caprio
Whooney Tunes
Orlando
Rubica III
Don Turner
Cleverboy V. D'Abel
Zareno
Waikiwi
Lord Louis
Fantastico
Rhapsody
DRESSAGE TEAM
Nation
Angleterre
Allemagne
Irlande
Pays-Bas
Belgique
Danemark
Etats-Unis
Canada
France
Italie
Singapour
Australie
Brésil
Afrique du sud
Mexique
Norvège
Total %
82,100
81,150
78,600
76,800
75,000
74,400
73,500
72,100
69,550
68,750
67,700
67,200
67,000
63,750
Total %
468,817
440,970
428,313
428,253
427,000
424,819
417,528
416,125
411,523
405,855
404,191
403,986
399,287
387,972
369,858
328,116
Goalball: Résultats
STADE: COPPER BOX
Groupe A
Groupe A
Groupe A
Groupe B
Groupe B
Groupe B
Groupe A
Groupe A
Groupe A
Groupe B
Groupe B
Groupe B
Groupe A
Groupe A
Groupe A
Groupe B
Groupe B
Groupe B
© Mélanie Fontaine 2012
Groupe B
Groupe B
Groupe B
Groupe A
Groupe A
Groupe A
Classement général
1
FINLANDE
2
BRESIL
3
TURQUIE
4
LITUANIE
5
IRAN
6
CHINE
7
Belgique
8
ALGERIE
9
SUEDE
10
CANADA
11
COREE DU SUD
12
ANGLETERRE
Jeudi 30 Août
11 - 1
LITUANIE
5- 6
FINLANDE
9- 2
TURQUIE
CHINE
COREE DU SUD
CANADA
5- 9
4- 3
2- 4
Vendredi 31 Août
10 - 0
LITUANIE
ANGLETERRE
1- 7
BRESIL
4- 5
CHINE
IRAN
ALGERIE
11 - 4
9- 2
5- 2
Samedi 1 Septembre
4- 0
TURQUIE
3- 3
SUEDE
12 - 5
BRESIL
CANADA
Belgique
ALGERIE
COREE DU SUD
CANADA
Belgique
FINLANDE
ANGLETERRE
LITUANIE
Dimanche 2 septembre
4- 3
IRAN
0- 0
Belgique
6- 8
CANADA
COREE DU SUD
CHINE
ALGERIE
ANGLETERRE
SUEDE
TURQUIE
3- 7
5- 5
4- 1
Groupe A
Groupe A
Groupe A
Mardi 4 Septembre
FINLANDE
4- 1
1- 7
ANGLETERRE
2- 2
LITUANIE
Petite finale
Grande finale
FINLANDE
TURQUIE
SUEDE
COREE DU SUD
IRAN
CHINE
Lundi 3 Septembre
COREE DU SUD
3- 5
4- 2
IRAN
3- 1
CHINE
1/2 finale 1
1/2 finale 2
IRAN
ALGERIE
Belgique
5- 4
8- 6
0- 1
Groupe B
Groupe B
Groupe B
1/4 de finale 1
1/4 de finale 2
1/4 de finale 3
1/4 de finale 4
ANGLETERRE
BRESIL
SUEDE
FINLANDE
LITUANIE
BRESIL
Belgique
ALGERIE
CANADA
SUEDE
BRESIL
TURQUIE
Mercredi 5 Septembre
3- 1
TURQUIE
4 - 12
CHINE
3- 0
BRESIL
1- 4
IRAN
ALGERIE
LITUANIE
Belgique
FINLANDE
Jeudi 6 Septembre
0- 2
TURQUIE
2- 1
BRESIL
FINLANDE
LITUANIE
Vendredi 7 Septembre
4- 1
TURQUIE
8- 1
FINLANDE
LITUANIE
BRESIL
17
Tennis de table: Résultats classe 7
POULE A
NOM
1
Popov Mykhaylo
Popov M.
UKR
2
Karabardak Paul
GBR
3
Kim Young Sung
KOR
Karabardak P.
Kim Young S.
Points
3-0
3-0
4
(11-8, 11-3, 11-6)
0-3
(11-6, 11-5, 11-4)
3-0
(8-11, 3-11, 6-11)
0-3
0-3
(6 11 5
(6-11,
5-11,
11 4
4-11)
11)
(6-11,
(6 11 3-11,
3 11 8
8-11)
11)
3
(11-6, 11-3, 11-8)
2
POULE B
NOM
1
y y William
Bayley
Bayley W.
GBR
2
Liao Keli
CHN
3
Namsaga Yuana
THA
Liao K.
Namsaga Y.
Points
3-0
3-0
(11 9 11
(11-9,
11-7,
7 11
11-8)
8)
(11-9,
(11 9 11-7,
11 7 11
11-2)
2)
4
0-3
3-1
(9-11, 7-11, 8-11)
(11-4, 11-6, 6-11, 11-7)
0-3
1-3
(9-11, 7-11, 2-11)
(4-11, 6-11, 11-6, 7-11)
3
2
POULE C
NOM
1
2
3
Nikolenko Maxym
Nikolenko M.
UKR
Deoni C.
3-0
3-0
(12-10, 11-8, 11-6)
(11-7, 11-7, 12-10)
0-3
Despineux Ben
De­oni Cris‚an
Despineux B.
4
3-1
(10-12, 8-11, 6-11)
CHI
Points
3
(12-10, 9-11, 11-3, 11-7)
0-3
1-3
(7-11, 7-11, 10-12)
(10-12, 11-9, 3-11, 7-11)
2
POULE D
NOM
1
Morales Jordi
Morales J.
ESP
2
Schwinn Thorsten
GER
3
Dourbecker K.
FRA
Schwinn T.
Dourbecker K.
3-0
3-1
(11-9, 11-8, 11-7)
(11-8, 5-11, 11-7, 11-8)
0-3
3-1
(9-11, 8-11, 7-11)
(11-4, 8-11, 11-7, 11-8)
1-3
1-3
((8-11,, 11-5,, 7-11,, 8-11))
(4-11,
(
, 11-8,, 7-11,, 8-11))
Points
4
3
2
POULE E
NOM
1
2
3
Wollmert Jochen
Youssef Sayed
Lambert Zbynek
Wollmert J.
GER
EGY
CZE
Youssef S.
Lambert Z
3-0
3-1
((11-8,, 11-9,, 11-2))
((11-13,, 11-9,, 11-7,, 11-9))
0-3
Points
3-1
(8-11, 9-11, 2-11)
(11-6, 11-7, 8-11, 13-11)
1-3
1-3
(13-11, 9-11, 7-11, 9-11)
(6-11, 7-11, 11-8, 11-13)
4
© Mélanie Fontaine 2012
3
2
POULE F
NOM
1
2
3
Messi Stéphane
Horut Daniel
Messi S.
FRA
CZE
Scazzieri Davide
ITA
Popov Mykhaylov
UKR
Horut D.
Scazzieri D.
3-0
3-0
(11-6, 11-6, 11-8)
(11-4, 11-2, 11-4)
0-3
4
3-0
(6-11, 6-11, 8-11)
3
(11-6, 11-8, 11-5)
0-3
0-3
(4-11, 2-11, 4-11)
(6-11, 8-11, 5-11)
2
© Mélanie Fontaine 2012
Popov M.
M
BYE
Wollmert Jochen
Wollmert J.
3-2 ( 7-11, 11-7, 9-11, 11-5, 12-10)
GER
Wollmert J.
J
3-2 (11-8, 6-11, 2-11, 11-6, 11-8)
Morales Jordi
ESP
Nikolenko Maxym
UKR
Médaille d'or
Wollmert J
3-1 ( 11-8, 4-11, 11-5, 11-4)
© Mélanie Fontaine 2012
Nikolenko M
3-0 (11-7, 11-4, 11-5)
Messi Stéphane
FRA
Bayley W.
3-1 (11-8, 11-3, 11-13, 11-5)
BYE
Médaille d’argent
Bayley W.
Bayley William
Bayley W.
GBR
Popov M.
Médaille de bronze
Popov M.
3-2 ( 9-11, 13-15, 11-3, 11-5,11-8)
Nik l k M
Nikolenko
M.
© Mélanie Fontaine 2012
18
Tennis de table: Résultats classe 8
POULE A
NOM
1
Csejtey Richard
Csejtey R.
SVK
SVK
Ali S.
Grudzien P.
3-0
1-3
(11-9 11-9
(11-9,
11-9, 11-8)
Ali Saeed
IRQ
(9-11, 9-11, 8-11)
3
Grudzien Piotr
POL
3-1
3
(11 9 10
(11-9,
10-12,
12 10
10-12,
12 8
8-11)
11)
0-3
2
Points
3-0
3
(11-8, 12-10, 11-5)
0-3
(9-11, 12-10, 12-10, 11-8)
3
(8-11, 10-12, 5-11)
POULE B
NOM
1
2
3
Sun Churen
Sun C.
CHN
McKibbin A.
Points
3-0
3-0
(11-9 11-5
(11-9,
11-5, 11-7)
(11 8 11
(11-8,
11-6,
6 11
11-9)
9)
4
0-3
Loicq Mathieu
McKibbin Aaron
Loicq M.
3-2
(9-11, 5-11, 7-11)
GBR
3
(11-6, 12-10, 7-11, 6-11, 11-9)
0-3
2-3
(8-11, 6-11, 9-11)
(6-11, 10-12, 11-7, 11-6, 9-11)
2
POULE C
NOM
1
2
3
k Andras
d
Csonka
Rignell Fabian
Jambor Miroslav
Csonka A.
HUN
SWE
SVK
Rignell F.
Jambor M.
Points
3-0
3-2
(11-4, 13-11, 11-7)
(11-4, 9-11, 8-11, 11-7, 11-9)
4
0-3
3-2
(4-11, 11-13, 7-11)
3
(11-9, 9-11, 14-12, 8-11, 11-8)
2-3
2-3
(4 11 11
(4-11,
11-9,
9 11
11-8,
8 7
7-11,
11 9
9-11)
11)
(9-11,
(9 11 11-9,
11 9 12-14,
12 14 11-8,
11 8 8
8-11)
11)
2
POULE D
NOM
1
Skrzynecki Marcin
2
Ledoux Marc
3
Salmin Paulo
Zhao Shuai
Skrzynecki M.
POL
BRA
Ledoux M.
Salmin P.
Points
3-1
3-0
(11-9, 10-12, 11-6, 11-9)
(11-6, 11-8, 11-5)
4
1-3
3-0
(9-11, 12-10, 6-11, 9-11)
(11-9, 11-7, 11-8)
0-3
0-3
(6-11, 8-11, 5-11)
(9-11, 7-11, 8-11)
3
2
CHN
Zhao S.
3-0 (11-7, 11-6, 11-7)
Csonka Andras
HUN
Skrzynecki Marcin
POL
Zhao S.
3-2 ( 9-11, 9-11, 12-10, 11-7, 11-6)
Wilson R,
3-1 (11-2, 8-11, 11-5, 11-7)
Wilson Ross
GBR
Ye Chaoqun
CHN
Médaille d'or
Zhao S.
3-1 (8-11, 11-5, 17-15, 11-4)
Csejtey R.
3-1
3 1 (11-9, 16-14, 6-11, 11-9)
Csejtey Richard
Sun Churen
SVK
© Mélanie Fontaine 2012
Csejtey R.
3-2 (14-12, 14-12, 7-11, 11-13, 11-5)
CHN
Médaille de argent
Andersson E.
3-2 (11-9, 4-11, 9-11, 11-5, 11-8)
Andersson Emil
Csejtey R.
SWE
Wilson R.
Médaille de bronze
Andersson E.
3-0 ( 11-8, 11-9, 12-10)
Andersson E.
© Mélanie Fontaine 2012
© Mélanie Fontaine 2012
19
Tennis de table: Résultats team
Chine
Chine
BYE
Espagne
3 -1 (3-1 / 1-3 / 3-0 / 3-2)
Espagne
Espagne
3-0 (3-1 / 3-0 / 3-1)
Corée
Espagne
3-0 (3-0
(3 0 / 3-0
3 0 / 3-0)
3 0)
Allemagne
Allemagne
3-1 (2-3 / 3-2 / 3-1 / 3-0)
Slovaquie
Allemagne
3-1 (0-3 / 3-0 / 3-2 / 3-1)
République Tchèque
Suède
3-2 (3-0 / 1-3 / 2-3 / 3-0 / 3-1)
Médaille d'or
Suède
P
l
Pologne
3-0 (3-1 / 3-1 / 3-1)
Ukraine
Pologne
3-0 (3-2 / 3-0 / 3-2)
Pologne
Pologne
3-2
3-1)
3 2 (2-3
(2 3 / 3-0
3 0 / 2-3
2 3 / 3-0
3 0/3
1)
Belgique
Belgique
3-2 (3-1 / 1-3 / 2-3 / 3-2 / 3-1)
France
Pologne
3-2 (3-1 / 2-3 / 2-3 / 3-2 / 3-1)
Thailande
Italie
3-2 (2-3 / 3-0 / 0-3 / 3-2 / 3-0)
Italie
Angleterre
3-0 (3-0 / 3-1 / 3-1)
Bye
Médaille de bronze
Angleterre
Allemagne
Angleterre
Angleterre
3-0 (3-0 / 3-0 / 3-0)
Classement général
1
2
3
4
5
5
5
5
9
9
9
9
9
9
20
Pologne
Espagne
Angleterre
Allemagne
Belgique
Suède
Chine
Italie
Ukraine
Slovaquie
France
Répu bliq ue Tchèque
Thailand
Corée
Angleterre
Tennis: Résultats
RANG 1er tour
1
103
43
65
57
19
19
21
14
12
55
38
71
79
76
27
5
3
25
118
154
31
67
16
9
17
33
40
137
46
60
6
8
245
105
39
37
18
41
11
13
34
24
23
45
51
74
4
7
73
35
20
47
44
50
10
15
61
32
22
85
88
36
2
h
HOUDET St
Stephane
KHLONGRUA Suthi
POMME Mauricio
BATYCKI Albin
TUR BLANCH Francesc
WEEKES Ben
Ben
WEEKES
McCARROLL Marc
EGBERINK Tom
SANADA Takashi
BALDWIN Steve
MENDEZ Robinson
MOSSIER Thomas
BEDARD Philippe
BOUKARTACHA Lhaj
MAZZEI Fabian
FERNANDEZ Gustavo
SCHEFFERS Maikel
KRUSZELNICKI Tadeusz
YABLONG Noah
YUSUF Wasiu
HAMDAN Mohammed
MARIPA Evans
DISSANAYAKA Gamini
CATTANEO Frederic
REID Gordon
MIKI Takuya
ALVES RODRIGUES Daniel
OQUENDO BARRIOS Eliecer
LEE Ha-Gel
PELLEGRINA Daniel
DENAYER Mike
OLSSON Stefan
PEIFER Nicolas
ADEWALE Alex
MAMIPOUR Hossein
JAROSZEWSKI Piotr
MATHONSI Sydwell
WELCH Stephen
SANTOS Carlos
GERARD Joachim
SAIDA Satoshi
JEWITT Alexander
VIKSTROM Peter
KELLERMAN Adam
CAVERZASCHI ARZOLA Daniel
RAJAKARUNA Upali
MERNGPROM Suwitchai
VINK Ronald
JEREMIASZ Michael
PEREZ Diego
RYDBERG Jon
LEDESMA Agustin
FABISIAK Kamil
FARKAS Laszlo
CHABRECEK David
AMMERLAAN Robin
LEGNER Martin
OH Sang-Ho
DEMBE Joel
PHILLIPSON Dave
AVANTHEY Yann
MHARAKURWA Nyasha
MEDEIROS GOMES Rafael
KUNIEDA Shingo
NPC
2ème tour
FRA
THA
BRA
POL
ESP
AUS
AUS
GBR
NED
JPN
USA
CHI
AUT
CAN
MAR
ITA
ARG
NED
POL
USA
NGR
IRQ
RSA
SRI
FRA
GBR
JPN
BRA
COL
KOR
SUI
BEL
SWE
FRA
NGR
IRI
POL
RSA
USA
BRA
BEL
JPN
GBR
SWE
AUS
ESP
SRI
THA
NED
FRA
CHI
USA
ARG
POL
HUN
SVK
NED
AUT
KOR
CAN
GBR
SUI
ZIM
BRA
JPN
S (1)
HOUDET S.
6-1 6-0
POMME M.
6-4 6-2
WEEKES B.
6-4 6-2
EGBERINK T. (14)
6-4 6-3
SANADA T. (12)
6-1 6-2
MOSSIER T.
3-6 6-4 6-2
BEDARD P.
7-5 6-2
FERNANDEZ G. (5)
6-0 6-0
SCHEFFERS M. (3)
6-3 6-1
YUSUF W.
6-2 6-3
MARIPA E.
6-1 6-0
CATTANEO F. (16)
6-4 6-0
REID G. (9)
6-1 6-2
ALVES RODRIGUES D.
7-6 (6) 5-7 6-4
LEE HG
6-1 6-1
OLSSON S. (6)
6-0 6-0
PEIFER N. (8)
6-0 6-1
JAROSZEWSKI P.
6-2 6-1
WELCH S.
6-2 6-7 (8) 6-1
GERARD Joachim (11)
6-3 6-2
SAIDA S. (13)
6-2 6-0
KELLERMAN A.
6-4 6-3
CAVERZASCHI ARZOLA
6-1 6-2
VINK R. (4)
6-1 6-2
JEREMIASZ M. (7)
6 06
6-0
6-0
0
RYDBERG J.
6-7 (7) 6-3 6-1
FARKAS L.
6-3 7-5
AMMERLAAN R. (10)
( )
6-2 6-1
LEGNER M. (15)
6-1 6-1
PHILLIPSON D.
6-2 6-2
MHARAKURWA N.
N
6-4 6-3
KUNIEDA S. (2)
6-0 6-0
3ème tour
1/4 finale
1/2 finale
Finale
HOUDET S. (1)
6-2 6-1
HOUDET S. (1)
6-2 6-2
EGBERINK T. (14)
6-2 6-2
HOUDET S. (1)
6-1 1-6 6-1
SANADA T. (12)
4-6 6-3 6-3
FERNANDEZ G. ((5))
3-6 6-4 6-1
FERNANDEZ G. (5)
6-0 6-0
HOUDET S. (1)
6-3 6-2
SCHEFFERS M. (3)
6-2 6-1
SCHEFFERS M. (3)
6-0 6-2
CATTANEO F. (16)
6-1 6-4
SCHEFFERS M. (3)
6-3 6-3
REID G. (9)
6-0 6-0
G. (9)
REID G
7-5 6-4
Médaille d'or
OLSSON S. (6)
6-1 6-2
KUNIEDA S. (2)
6-4 6-2
PEIFER N. (8)
6-1 6-1
GERARD Joachim (11)
6-3 2-6 7-5
GERARD Joachim (11)
7-6 (4) 6-2
VINK R. (4)
7-6 (4) 2-6 6-3
KELLERMAN A.
6-3 6-2
VINK R. (4)
6-3 6-2
VINK R. (4)
6-1 6-0
KUNIEDA S. (2)
6-2 6-2
JEREMIASZ M
M. (7)
7-6 (6) 6-1
JEREMIASZ M. (7)
4-6 6-0 6-3
AMMERLAAN R. (10)
6-2 6-1
KUNIEDA S. (2)
6-0 6-2
PHILLIPSON D.
6-3 6-2
KUNIEDA S. (2)
6-2
6 06
6-0
2
KUNIEDA S. (2)
6-0 6-0
Médaille Bronze
SCHEFFERS M. (3)
VINK R. (4)
VINK R. (4)
4-6 7-6 (5) 6-4
Médaille d'or :
Kunieda S.
Médaille d'argent : Houdet S.
Médaille de bronze : Vink R.
© Mélanie Fontaine 2012
© Mélanie Fontaine 2012
21
Tennis - double: Résultats
RANG
1er tour
2
1
HOUDET Stephane
JEREMIASZ Michael
Bye
38
28
106
68
JEWITT Alexander
PHILLIPSON Dave
AVANTHEY Yann
PELLEGRINA Daniel
115
39
22
17
BATYCKI Alb
Albiin
FABISIAK Kamil
KELLERMAN Adam
WEEKES Ben
25 FERNANDEZ Gustavo
20
11 KUNIEDA Shingo
9 SAIDA Satoshi
5 EGBERINK Tom
SCHEFFERS Maikel
Maikel
7 SCHEFFERS
Bye
31
32
255
33
ALVES RODRIGUES Daniel
MEDEIROS GOMES Rafael
LEE Ha
Ha-Gel
Gel
OH Sang-Ho
277
436
58
107
ADEWALE Alex
YUSUF Wasiu
CAVERZASCHI ARZOLA Daniel
TUR BLANCH Francesc
65
187
10
15
BALDWIN Steve
YABLONG Noah
OLSSON Stefan
VIKSTROM Peter
14
12
89
71
McCARROLL Marc
REID Gordon
BEDARD Philippe
DEMBE Joel
36
35
51
16
MARIPA Evans
MATHONSI Sydwell
DENAYER Mike
GERARD Joachim
13
117
44
62
LEGNER Martin
MOSSIER Thomas
MENDEZ Robinson
PEREZ Diego
2ème tour
FRA
1/4 de finale
Houdet S.
Jeremiasz M.
Houdet S.
Jeremiasz M.
GBR
SUI
POL
AUS
ARG
JPN
NED
Jewitt A.
Phillipson D.
6-3 6-2
1/2 finale
Médaille d'or :
Médaille d'argent :
Médaille de bronze :
finale
Olsson S./ Vikstrom P.
Houdet S. / Jeremiasz M.
6-0 6-2
Houdet S.
Jeremiasz M.
Kellerman A.
Weekes B.
6-2 6-1
6-3 6-1
Kuniada S.
Saida S.
Kuniada S.
Saida S.
6-3 6-1
6-2 6-3
Olsson S.
Vikstrom P.
Egberink T.
Scheffers M
Scheffers
M..
6-1 7-6 (6)
Egberink T.
Scheffers M.
BRA
Lee H.
Oh S.
6 4 7-6
6-4
7 6 (3)
6-3 6-2
Olsson SS.
Vikstrom P.
KOR
NGR
Caverzaschi Arzola
Tur Blanch F.
6-1 4-6 6-4
ESP
USA
Olsson S.
Vikstrom P.
6-0 6-1
6-3 6-2
Olsson S.
Vikstrom
k
P.
6-1 6-0
Médaille d'or
Olsson S.
Vikstrom P.
SWE
GBR
McCarrol M.
Reid G.
6-3 6-1
CAN
RSA
BEL
AUT
Denayer M
M.
Gérard J.
6-2 6-3
6-1 6-2
McCarrol M.
Reid G.
6 4 6-3
6-4
63
Peifer N.
Legner M.
Mossier T.
6-3 7-5
7-6 (4) 6-4
Peifer N.
CHI
Bye
6-0 6-2
Peifer N.
8 CATTANEO Frederic
6 PEIFER Nicolas
19
18
74
74
125
93
37
23
41
30
46
48
MIKI Takuya
SANADA Takashi
DISSANAYAKA Gamini
RAJAKARUNA Upali
KHLONGRUA Suthi
MERNGPROM Suwitchai
JAROSZEWSKI Piotr
KRUSZELNICKI TTadeusz
d
RYDBERG Jon
WELCH Stephen
POMME Mauricio
SANTOS Carlos
JPN
Miki T.
Sanada T.
6-0 6-1
SRI
THA
Khlongrua S.
Merngprom S.
7-6 (5) 2-6 6-2
6-3 6-2
Miki T.
Sanada T.
7-5 7-5
Ammerlaan R.
Vink
Vi k R
R.
POL
USA
Pomme M.
Santos C.
1-6 6-3 7-6 (2)
BRA
Bye
3 AMMERLAAN Robin
4 VINK Ronald
Peifer N.
FRA
Ammerlaan R.
Vink R.
1-6 6-2 6-3
Ammerlaan R.
Vink R.
6-3 6-0
Houdet S.
Jeremiasz M.
NED
Ammerlaan R.
Vink R.
© Mélanie Fontaine 2012
22
© Mélanie Fontaine 2012
Médaille Bronze
Houdet S.
Jeremiasz M.
6-0 6-0
Classement des médailles
Rang
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
35
36
37
38
39
40
41
42
43
44
45
46
47
47
47
50
Pays
Chine
Russie
Angleterre
Ukraine
Australie
Etats-Unis
Brésil
Allemagne
Pologne
Pays-Bas
Iran
Corée
Italie
Tunisie
Cuba
France
Espagne
Afrique du Sud
Irlande
Canada
Nouvelle Zélande
Nigéria
Mexique
Japon
Biélorussie
Algérie
Azerbaïdjan
Egypte
Suède
Autriche
Thaïlande
Finlande
Suisse
Hong Kong
Norvège
Belgique
Maroc
Hongrie
Serbie
Kenya
Slovaquie
République Tchèque
Turquie
Grèce
Israël
Emirats Arabes Unis
Lettonie
Namibie
Roumanie
Danemark
Or
95
36
34
32
32
31
21
18
14
10
10
9
9
9
9
8
8
8
8
7
6
6
6
5
5
4
4
4
4
4
4
4
3
3
3
3
3
2
2
2
2
1
1
1
1
1
1
1
1
1
Argent Bronze
71
65
38
28
43
43
24
28
23
30
29
38
14
8
26
22
13
9
10
19
7
7
9
9
8
11
5
5
5
3
19
18
18
16
12
9
3
5
15
9
7
4
5
2
4
11
5
6
2
3
6
9
5
3
4
7
4
4
3
6
2
2
1
1
6
4
3
6
2
3
1
3
0
3
6
6
3
0
2
2
1
3
6
4
5
4
3
8
2
5
1
1
1
0
1
0
1
0
1
4
Total
231
102
120
84
85
98
43
66
36
39
24
27
28
19
17
45
42
29
16
31
17
13
21
16
10
19
12
15
12
13
8
6
13
12
8
7
6
14
5
6
6
11
10
12
8
3
2
2
2
6
Rang
51
52
52
52
52
52
52
58
59
59
61
62
63
63
65
65
67
67
67
67
67
67
73
74
74
Pays
Angola
Bosnie-Herzégovine
Chili
Fiji
Islande
Jamaïque
Macédoine
Croatie
Bulgarie
Iraq
Colombie
Argentine
Portugal
Taipei
Malaisie
Singapour
Chypre
Ethiopie
Inde
Arabie Saoudite
Slovénie
Ouzbékistan
Venezuela
Indonésie
Sri Lanka
Or
1
1
1
1
1
1
1
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
Argent Bronze
0
1
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
2
3
2
1
2
1
2
0
1
4
1
2
1
2
1
1
1
1
1
0
1
0
1
0
1
0
1
0
1
0
0
2
0
1
0
1
Total
2
1
1
1
1
1
1
5
3
3
2
5
3
3
2
2
1
1
1
1
1
1
2
1
1
23
24
LIGUE
HANDISPORT
FRANCOPHONE
Lu
31
3
10
17
24
Lu
7
14
21
28
Decembre
Ma Me
Je
Ve
4
11
18
25
6
13
20
27
7
14
21
28
5
12
19
26
Sa
1
8
15
22
29
janvier 2013
Ma Me
1
2
8
9
15 16
22 23
29 30
Je
3
10
17
24
31
Ve
4
11
18
25
Sa
5
12
19
26
Fevrier 2013
Lu
Ma Me
Je
4
11
18
25
5
12
19
26
7
14
21
28
6
13
20
27
Ve
1
8
15
22
Sa
2
9
16
23
Di
2
9
16
23
30
Di
6
13
20
27
Di
3
10
17
24
25
© Luc Dequick 2012
© Luc Dequick 2012
© Olivier Papegnies 2012
© Olivier Papegnies 2012
© Luc Dequick 2012
© Luc Dequick 2012
26
© Olivier Papegnies 2012
© Olivier Papegnies 2012
© Luc Dequick 2012
© Olivier Papegnies 2012
© Olivier Papegnies 2012
Souvenirs des Jeux
© Luc Dequick 2012
© Luc Dequick 2012
© Luc Dequick 2012
© Luc Dequick 2012
27
NS DES
O
R
IV
L
S
U
O
N
,
ENSEMBLE
LATANTES
C
é
S
E
C
N
A
M
R
PERFO
Mais l’esprit d’entreprise de Carglass® s’accompagne également
d’un engagement social affirmé. C’est pour cette raison que
Carglass® soutient diverses œuvres de bienfaisance au niveau local,
national et international. Parce que nous voulons améliorer le
monde dans lequel nous vivons. Pour nous tous.
Respect, Créativité, Honnêteté, Solidarité
Ce sont les valeurs qui sous-tendent les actions de tous nos
collaborateurs et à l’aune desquelles Carglass® évalue toutes ses
activités. Nos actions de bienfaisance sont menées dans cet esprit.
Les fonds versés proviennent de Carglass® mais aussi des actions
mises sur pied par les collaborateurs.
En Avant Carglass®
Bouger, c’est bon pour le moral. On se sent en forme et gonflé à
bloc pour entreprendre ce qui nous fait plaisir. Carglass® veut faire
bouger ses collaborateurs. En faisant du sport avec enthousiasme.
Et avec d’autres. Valides et moins-valides. Il est donc tout naturel
que nous encouragions nos athlètes paralympiques. Car ensemble,
nous livrons des performances éclatantes.
Carglass® est partenaire structurel du Belgian Paralympic
Committee depuis 2011.
©2012 Mercurius DM - CARGLASS® et le logo sont des marques déposées de Belron SA et ses filiales.
Carglass® est spécialisée dans la réparation d’éclats dans
les pare-brise et le remplacement du vitrage automobile en
général. Jour après jour, nous déployons toute notre énergie
dans le service, le savoir-faire et la qualité.
-7/7)
00 136 36 (24/24
Appel gratuit 08
.be
ss
ne www.cargla
Réservez en lig
Carglass-Adv Gehandicaptensport_handisport.indd 1
28
30/10/12 15:03
Notele, la television regionale
de la Wallonie picarde au coeur
des Jeux Paralympiques.
Les Jeux Paralympiques, c’était du 29 août au 9 septembre.
Une semaine durant, une équipe de notélé a vécu les
compétitions au plus près: en plus d’un caméraman, trois
journalistes se sont relayés pour couvrir les performances
des athlètes wallons picards (Michèle George, Mathieu
Loicq et Christophe Hindricq) engagés en compétition.
Le directeur de la Ligue Handisport Francophone, Hervé
Cornillie et Hélène Vander Massen, coach en cyclisme, ont
aussi été placés sous les feux des projecteurs de la télévision régionale de la Wallonie picarde.
Grâce au soutien de la Ligue
Handisport Francophone et à
Sporza, la chaîne néerlandophone détentrice des droits
télé, l’équipe de notélé était au
cœur de l’événement et a rempli sa mission d’informations
en envoyant depuis Londres
un sujet quasi au quotidien. Au
total, une vingtaine de minutes
ont ainsi été diffusées dans les
journaux d’information, en
plus d’un magazine Sportrait
(24’) entièrement consacré à
ces Paralympiques.
faut montrer patte blanche et inutile de songer pénétrer
un endroit non repris sur une accréditation, le refoulement est automatique ! Parfois donc il faudra des trésors
d’imagination et de débrouillardise pour parvenir à ses
fins … Mais n’est-ce pas là un signe supplémentaire du
désir d’égalité entre les Jeux?
Au jour le jour, Frédérique Thiébaut, Thomas Wéron,
Gaël Lebrun et leur fidèle caméraman Laurent Busine
arpenteront les bords de la Tamise pour se rendre de site
en site. Comme pour les athlètes qu’ils suivent comme
leur ombre, l’ExCel (tennis de table), Greenwich Park
(équitation) et Brands Hatch (cyclisme) deviennent vite
leurs lieux de prédilection, avec d’autres incursions au
camp d’entraînement des cyclistes et au Parc Olympique
pour glaner diverses images de compétitions.
Une ambiance incroyable
C’est ce qui frappe d’emblée: comme quelques semaines
auparavant pour les Jeux Olympiques, les artères du
Parc Olympique sont noires de monde et nombre de
stades affichent complet. Au stade, au vélodrome ou à
la piscine, inutile de penser à trouver un billet, il n’y en
a plus! Pour sûr, les Britanniques, initiateurs de ces Jeux
dès 1948, ont décidé de marquer les esprits par leur
enthousiasme et leur soutien à ces milliers d’athlètes
moins valides …
Pour les journalistes qui couvrent l’événement, le dispositif est exactement identique à ceux des JO: partout, il
Car bien au-delà des pures performances sportives, le
souhait est clair: partager avec les téléspectateurs de
Wallonie picarde l’ambiance des Paralympiques et leur
faire découvrir l’envers du décor.
Tant côté expérience que résultats, l’équipe reviendra
plus qu’enthousiaste de Londres. Parce qu’elle y aura
vécu des moments intenses avec tous ces athlètes qui
forcent le respect. Parce qu’elle aura également poursuivi une volonté qui lui tient fort à cœur: la mise en
29
valeur des moins valides, des femmes et des hommes
comme les autres, au courage et à la volonté aussi
tenace que leur abnégation.
Merci à vous trois pour les magnifiques moments partagés, l’émotion délivrée au fil de nos rencontres et la
leçon de vie sans cesse renouvelée.
Les moments forts vécus par la rédaction sportive de
notélé
Un instant coup de cœur? Impossible de n’en retenir
qu’un seul, ils sont trop nombreux ! Comment ne pas
oublier ce vélodrome plein à craquer qui s’enflamme
pour chaque coureur en piste ? Comment ne pas se souvenir de cette cycliste chinoise qui a toutes les peines
du monde à marcher, doit se faire aider pour rejoindre
son vélo et s’y installer puis qui, en quelques coups de
pédale à peine, se transforme en véritable fusée et pulvérise un record du monde?
Hélène, Hervé, ces Jeux Paralympiques étaient aussi
les vôtres. Merci pour toute l’énergie que vous y avez
consacré et, comme nous à notélé, continuez longtemps encore à mettre dans la lumière ces êtres d’exception qui ne demandent… et méritent qu’un inconditionnel soutien.
Frédérique THIEBAUT,
Journaliste
Et puis, il y a cette première médaille d’or de Michèle
George … Quand sa marque de 77,065 s’affiche, je me dis
que c’est bien parti, que la barre a été placée bien haut.
A sa suite, Sophie Wells, sa principale concurrente, entre
en piste. Les cotes intermédiaires qui s’affichent sont
favorables à la Britannique. Insuffisantes cependant pour
passer devant l’amazone d’Amougies. Les autres cavaliers se succèdent. La médaille est de plus en plus proche.
Quand l’or se confirme, le bonheur est immense. Je ne
suis ni chauvine ni nationaliste mais la Brabançonne qui
illumine le visage radieux de Michèle me fait frissonner.
Félicitations et embrassade de l’artiste. Frustration de
devoir patienter pour réaliser l’interview. Attente interminable, contrôle antidopage oblige. Mais une parole
est une parole et l’Amougicienne n’y déroge pas : après
de très longues minutes, elle nous retrouve, mon caméraman et moi. Sa joie est rayonnante. Modeste aussi car
elle sait que son parcours olympique n’est pas terminé,
qu’il y a encore du travail à accomplir. Son humour n’a
pas changé d’un iota : en moins de temps qu’il ne faut
pour le dire, elle saisit mon micro et me passe sa médaille
d’or autour du cou. Sacrée Michèle!
Michèle, j’ai vite compris, en ce jour d’octobre 2010,
quand je te rencontrais pour la première fois, que tu
étais une belle personne. Le sport m’a rarement fait
autant vibrer que ce dimanche-là à Greenwich Park.
J’étais heureuse pour le moment vécu, j’étais comblée
pour toi.
Mathieu, Christophe, les années passent et j’éprouve
toujours le même plaisir d’échanger en votre compagnie, de toutes ces petites et grandes choses qui
truffent notre existence.
30
Présent à notélé depuis un peu plus d'un
an, j'ai eu la chance de vivre une expérience fantastique aux Jeux Paralympiques.
J'ai été impressionné non seulement par
le gigantisme de l'événement, de l'organisation et des sites olympiques mais aussi
et surtout par le courage des athlètes. Grâce à la présence de ma mère au sein d'un enseignement spécialisé
en tant que kinésithérapeute, j'ai été sensibilisé dès mon
enfance aux personnes handicapées. C'est donc avec
beaucoup d'émotion que j'ai suivi les performances de
ces sportifs. Qu'ils soient de notre région, de Belgique
ou de l'étranger. J'ai été bluffé par l'affluence incroyable
dans les stades et le soutien inconditionnel des supporters pour tous ces athlètes qui ont autant de mérite, si
pas plus, que les valides et qui sont considérés comme
des athlètes à part entière. Plus que les performances
sportives, c'est sans doute la plus belle victoire de ces
Jeux Paralympiques dont je me souviendrai toute ma vie.
Bravo et merci!
Thomas WERON,
Journaliste
Si au contraire de mes collègues Frédérique
et Thomas je n’ai pas eu la chance de voir
Michèle George couverte d’or, j’ai néanmoins vécu de grands moments d’émotion
lors de ces Paralympiques. Quel match,
en effet, de nos pongistes Mathieu Loicq
et Marc Ledoux face à la Pologne! Des sets interminables, des points de folie et toute la rage de vaincre de
Mathieu, un garçon qui n’abdique jamais. Que cela fait
plaisir de voir un sportif se battre avec un tel entrain,
d’aller jusqu’au bout de lui-même!
Mais ce qui restera gravé à jamais dans ma mémoire,
c’est l’énorme disponibilité de nos athlètes, leur sympa-
thie aussi. Alors que la défaite face aux Polonais, futurs
lauréats, était difficile à encaisser pour Mathieu, on se
retrouvait quelques minutes après le match pour réaliser
son interview. Et déjà, il avait retrouvé le sourire, parvenait à plaisanter, à relativiser. Car dans la vie, ces sportifs
le savent mieux que quiconque, il y a des choses bien
plus importantes …
Ce discours, je le retrouvais le lendemain dans les propos
de Christophe Hindricq. Lui aussi pouvait être légitimement déçu de terminer la course en ligne de handbike
au pied du podium. Et pourtant, il avouait au micro que
le fait d’avoir participé à ces Jeux Paralympiques constituait une victoire en soit. Jamais, lorsqu’il a eu son accident de moto, il n’a pensé pouvoir participer un jour au
plus grand événement handisport de la planète. J’ai eu
des frissons lorsqu’il a terminé cette interview en précisant que si le handicap constituait un frein au jour le
jour, il espérait être un exemple à suivre pour tous ceux
qui perdent l’usage d’un membre. Qu’une seconde vie
était possible, à force de courage … Quelle belle leçon
de vie. Oui, Christophe, tu es un réel exemple.
your
(S)Portal
to Europe
Enfin, ces Jeux m’ont permis de voir Hervé Cornillie
troquer le costard de directeur pour le jogging et le
drapeau du parfait supporter.
Tout le monde s’est mis au diapason de ces Jeux inoubliables …
Gaël LEBRUN,
Journaliste
Des raisons personnelles font que le handicap, je le vis indirectement au quotidien.
Je sais donc ce que c’est. Dès lors, je suis
particulièrement sensible au sport pour
moins valides. L’image est peut-être forcée mais pour ces Jeux Paralympiques, j’ai
été contraint de me mettre une sorte de carapace, de
prendre un peu de distance pour ne pas avoir mal au
cœur, ne pas craquer. A côté de cela, mon cœur s’est très
vite emballé devant les prouesses réalisées par tous ces
sportifs. Je n’oublierai pas de sitôt l’image de ce pongiste
qui tenait à peine debout, jouait béquille en main et se
démenait comme un diable, comme si sa vie dépendait
de chaque point.
PSA Zeebrugge
PSA Antwerp
De cette expérience unique à ce jour, je retiendrai
également l’extraordinaire simplicité de nos athlètes.
Jamais ils ne se sont fait prier pour répondre à une sollicitation, toujours ils étaient à notre disposition et à
l’écoute. Jamais non plus ils ne se sont pris pour des stars.
Beaucoup de valides feraient bien d’en prendre de la
graine! Total respect, Mesdames et Messieurs.
Laurent BUSINE,
Caméraman
L’émission Sportrait consacrée aux Jeux Paralympiques
est visible via le lien suivant:
www.notele.be/index.php?option=com_content&
task=view&id=21416&Itemid=36
PSA Antwerp
Napelsstraat 79, 2000 Antwerpen
TEL: +32 (0)3 260 61 11
FAX: +32 (0)3 260 62 00
www.psa-antwerp.be • [email protected]
PSA Zeebrugge
Caxtonweg K140-143
TEL: +32 (0)50 54 36 12
FAX: +32 (0)50 54 75 20
www.psa -zeebrugge.be • [email protected]
31
Les news de la LHF
Deux élites mises à l’honneur
Après avoir décerné le mérite sportif handisport à Ben Despineux
pour sa prestation aux Jeux Paralympiques de Londres, la province
de Liège a voulu mettre à l’honneur les élites handisport résidant
sur son territoire. C’est pourquoi Monsieur Christophe Lacroix,
député provincial en charge des sports, a invité, ce 5 octobre, José
Lorquet et Ben Despineux, à découvrir au complexe sportif de
Wanze, la sixième édition de la « Journée ludique pour personnes
moins valides » qui réunissait 650 personnes en situation de handicap de la province et des provinces limitrophes.
Ce fut, pour nos deux élites, l’occasion de rencontrer la
presse et de recevoir un trophée et un joli cadeau des
mains du député provincial.
En fin de journée, un moment d’échanges a été organisé
entre les handisportifs et les étudiants en éducation physique, en kinésithérapie et les futurs éducateurs qui ont
animé les différents sports pratiqués pendant cette belle
journée.
Athlètes olympiques et paralympiques en visite royale
Le 4 octobre, S.M. le Roi Albert II et S.M. la Reine Paola ont reçu
au Palais de Laeken les délégations olympique et paralympique
belges des Jeux de Londres 2012. Le Belgian Olympic Team était
emmené par le Président du COIB et tout nouveau membre du
CIO, le Baron Pierre-Olivier Beckers. La délégation paralympique
était accompagnée d’Anne d'Ieteren, Présidente du Belgian
Paralympic Committee. Le Président du CIO, le Comte Jacques
Rogge, a rehaussé la cérémonie de sa présence.
La Reine Paola et le Roi Albert, entourés du Prince Philippe et
de la Princesse Mathilde, ainsi que de la Princesse Astrid et du
Prince Lorenz, ont accueilli à cette réception royale Guido De
Bondt et Philip Mees, Secrétaires généraux du COIB et du BPC
et Chefs de mission pour Londres 2012, Eddy De Smedt et Ellen
Volckaert ainsi que les athlètes belges. En compagnie du Premier
ministre Elio Di Rupo et d’Isabelle Weykmans, ministre des Sports
de la Communauté germanophone, la famille royale a félicité
l'ensemble de l'équipe et, en particulier, les médaillés.
32
Natation et paratriathlon au Complexe Sportif d’Outremeuse, à Liège
Ce dimanche 4 novembre, les talents détectés cette année en natation avaient
rendez-vous à la piscine pour procéder à un entraînement commun et pour être
filmés sous l’eau. C’est la technique qui a été mise à l’honneur. En effet, le fait de
filmer les nageurs de face et de profil permet d’analyser leurs mouvements sous
l’eau et de proposer des corrections pour rendre leur style plus efficace.
Une fois gravés sur CD, les vidéos pourront servir aux entraîneurs pour continuer le
travail grâce aux suggestions données par les deux conseillers techniques de la LHF.
Parallèlement à cet entraînement, avait lieu une rencontre destinée aux handisportifs et aux responsables sportifs intéressés par le paratriathlon, discipline qui sera
présente aux Jeux de Rio pour la première fois dans l’histoire du sport paralympique.
L’objectif de la rencontre était d’échanger les informations sur la discipline naissante.
Le programme sportif de la LHF, les classifications, les statuts sportifs, les compétitions nationales et internationales, le niveau sportif et l’origine des paratriathlètes
européens furent autant de thèmes évoqués lors de cette rencontre.
En fin de réunion, les sportifs en paratriathlon désireux d’améliorer leur style en
natation ont pu profiter de la présence des conseillers techniques en natation pour
se faire filmer dans l’eau. Ils jouiront ainsi de même suggestions techniques que les
nageurs grâce aux vidéos réalisées.
Mémorial Van Damme 2012
Dans le cadre du Youth Mémorial Van Damme, il nous était demandé d’organiser
une course paralympique. L’année passée, nous avions organisé un 100 m en fauteuil roulant et, cette année, nous avons organisé un 200m T12 (pour mal voyants).
Pour sélectionner les deux athlètes francophones qui allaient courir avec les deux
autres athlètes néerlandophones, nous avons analysé les résultats d’une journée
de détection qui avait été préalablement organisée à Rixensart et nous avons pris
les deux meilleurs sportifs.
Suite à cette sélection, nous avons organisé trois séances d’entrainement en collaboration avec la Ligue Belge Francophone d’Athlétisme et Florence Gathon. La
première séance s’est déroulée au Stade Fallon (Woluwe-Saint-Lambert) et les
deux autres au Stade Roi Baudouin. Les entrainements sur ce dernier ont permis
aux athlètes et aux guides de s’habituer au virage de la piste.
Pour le jour J, les athlètes avaient reçu des équipements de la LBFA afin de garder une certaine uniformité. La
course a été très rapide car le vainqueur, Nathan Mandja a effectué un excellent chrono (26.13)! Avec ce temps,
Nathan atteint le statut de Talent et nous sommes en train de mettre sur pied un plan d’accompagnement afin
de l’aider à atteindre le haut niveau. Cette course a donc permis à Nathan de se révéler et c’est peut-être le début
d’une grande carrière.
Pour la remise des médailles, Monsieur Paul Xhrouet (Ligue Handisport Francophone et Belgian Paralympic
Committee) et Monsieur Philip Neyt (Belgacom) étaient présents en tribune d’honneur pour la remettre au vainqueur.
Nous remercions Belgacom et le Mémorial de nous avoir permis d’organiser une telle course qui a pu démontrer
au public les capacités d’un athlète mal et non voyant.
Newsleter sur la diététique
Depuis 1 mois, la CENAF (cellule d’encadrement nutritionnel des athlètes
francophones) a édité une newsletter
diététique qui est adressée aux athlètes de haut niveau et à toutes les
fédérations. Le taux de publication
est de 6 lettres par an.
La LHF compte vous partager ces
newsletters via son site internet. La
première du mois d’octobre est disponible via ce lien:
http://www.handisport.be
33
Les reactions de nos Paralympiens
Barbara Minecci (Equitation)
Quelles ont été tes premières impressions quand tu es arrivée au Village
Olympique?
Dispositifs de sécurité importants à
l’entrée mais ceci fait avec une gentillesse et politesse qui s’avèrereront
être le fil conducteur de ces Jeux
Accessibilité idéale partout pour les personnes à mobilité réduite, avec une attention particulière portée sur
l’infrastructure urbaine (hauteur de trottoir, revêtement, marquage pour les malvoyants, ascenseurs, peu
de relief dans le Village et donc peu de montée ;-), passages larges …)
Ambiance multiculturelle conviviale et respectueuse de
chacun.
Comment se sont déroulées tes différentes sessions
d’entraînement?
Greenwich Park se trouvait à 30 minutes en bus du
Village, ce qui rendait le temps passé dans le bus un peu
fatiguant; mais nous n’avons jamais été bloqués dans le
bus et nous n’avons jamais dû adapter notre timing aux
horaires du bus grâce à la multitude de navette proposées (toutes les ½ heures)
Les pistes d’entraînement étaient bien distribuées et
de très bonne qualité, nous avons également eu la possibilité de nous entraîner dans la piste où la compétition allait se dérouler, ce qui a permis aux chevaux de
se familiariser avec une piste comme ils n’en avaient
jamais vu! Les pistes étaient ouvertes depuis 6h30 du
matin, ce qui a également permis à mon entraîneur,
qui logeait plus près des installations, de monter un
peu mon cheval le matin des épreuves.
de 25 minutes), une pour les cavaliers hors compétition
et une piste de longe.
Comment s’est déroulée ta vie au sein de la délégation?
J’arrivais au Village avec la crainte de ne pas pouvoir
me débrouiller toute seule, ayant l’habitude d’avoir
Aurore ou Sophie avec moi pour m’aider si nécessaire.
Le fait de partager un appartement avec mon équipe
et chef d’équipe nous a permis de mieux nous connaître
et de renforcer encore notre esprit d’équipe. A aucun
moment je ne me suis trouvée en difficulté, il y avait
toujours une petite main pour m’aider sans que je n’aie
besoin de le demander. Cette cohabitation nous a aussi
permis de profiter des périodes de repos au Village
pour débriefer la journée passée et organiser la journée
suivante confortablement installés dans le salon plutôt que de devoir faire ça en vitesse aux écuries. Après
notre compétition, nous avons vécu encore une semaine
ensemble « en famille » et je garderai un souvenir inoubliable de cette aventure sportive mais aussi humaine
que nous avons partagée.
Petit à petit, mais surtout lorsque nous avions terminé
notre compétition, j’ai appris à connaître les autres
membres de la délégation que je n’avais pas encore
vraiment eu l’occasion de rencontrer et dont parfois je
ne savais même pas quel sport ils faisaient, j’ai découvert de nouveaux sports et j’ai pris beaucoup de plaisir
à aller les encourager pendant leur propre compétition. Les nombreuses médailles que la Belgique a remportées et les nombreux « champagnes » qui les ont
accompagnées ont contribué à resserrer les liens de
toute la délégation je pense!
Au point de vue sportif, quel est ton avis?
Mes objectifs pour ces Jeux étaient: - de permettre à l’équipe de faire le meilleur classement possible en confirmant mes scores de sélections (contrat rempli en étant la deuxième meilleure
belge pour le classement par équipe)
- de me placer dans le top 10 (contrat plus que rempli
puisque je me suis retrouvée 5e, 8e et 6ee en battant
à chaque fois mon record personnel)
Que penses-tu de l’organisation générale des Jeux?
Je pense que tout a été fait pour que les athlètes soient
dans des conditions idéales pour pouvoir se concentrer
complètement sur leur compétition sans problèmes
annexes, afin de pouvoir prester à leur meilleur niveau!
© Olivier Papegnies 2012
Les jours avant le début de la compétition Il y avait toujours une piste ouverte à tous, une piste de longe et
une piste réservée par pays suivant un horaire préétabli.
Chaque pays a également eu la possibilité de disposer
de deux fois ½ heure de la piste de concours. Il y avait
également une « piste de galop » qu’on pouvait réserver
pour aller promener les chevaux.
Pendant la compétition, deux pistes étaient réservées
aux cavaliers en épreuve (piste d’échauffement et piste
34
J’ai déjà parlé de l’accessibilité, de la sécurité, du transport.
La nourriture était de bonne qualité, diverse et variée,
ce qui m’a permis de suivre mon régime spécial sans
devoir faire d’écarts et sans devoir manger tous les
jours la même chose (ce qui est très rare quand je vais
en compétition … !) Petite mention spéciale pour l’ambiance dans ce « dining hall », … indescriptible!
Greenwich Park était un endroit magnifique, la qualité
des écuries et des pistes n’avait d’égal que la gentillesse
et la disponibilité des volontaires. Encore une fois tout
Comment se sont déroulées tes différentes sessions
d’entraînement?
Cela s’est déroulé impeccablement, tout était super
bien organisé pour que l’on soit toujours à l’aise au
niveau timing avant et pendant la compétition. Ceci
permettait de mieux gérer le stress, la pression de l’évènement. L’endroit d’entraînement était à environ 40
minutes du Village en bus (chaque sport avait son bus
pour se rendre au stade et à la salle); l’espace d’entraînement était exactement dans les mêmes conditions
de jeu que la salle de compétions. Pendant la compétition, nous avions un horaire très large pour pouvoir se
préparer, se relaxer et récupérer physiquement.
© Olivier Papegnies 2012
était fait pour que les chevaux soient dans des conditions idéales. Je voudrais également mettre l’accent sur
l’effort qui a été fait pour offrir à nos « grooms » (qui
sont en fait des amis qui travaillent et qui prennent
congé pour nous accompagner au concours la plupart
du temps !) un logement confortable (logés, nourris,
blanchis) à proximité immédiate des écuries, ce qui leur
a permis de placer quelques heures de sommeil dans
leurs TRES longues journées aux écuries.
Quel est ton avenir pour les quatre ans à venir et les
Jeux de Rio en 2016 ?
Mon cheval a 11 ans donc on pourrait imaginer qu’elle
soit encore compétitive dans 4 ans, nous allons continuer à nous entraîner avec l’aide de Sophie Baetens
et commencer à penser aux championnats d’Europe
en 2013, après une période de repos bien méritée et
nécessaire pour la jument. 2014 sera l’année des Jeux
Equestres Mondiaux en Normandie … mais le bon sens
veut qu’avec un cheval, on ne fait pas de projet à long
terme car tout peut arriver ;-)
Qu’est-ce qui t’a le plus impressionné durant les Jeux?
L’organisation anglaise et l’engouement de la population pour ces deuxième Jeux, alors qu’ils auraient pu
être lassé après les Jeux Olympiques, la gentillesse et la
politesse de tous ces « gamesmakers » … so british !!!
Ton coup de cœur durant les Jeux?
Si je ne tiens pas compte du caractère extraordinaire de
ma jument face à une situation tellement exceptionnelle
;-), je dirais le PUBLIC !!!! Tous ces gens qui ont payés pour
assister à des compétitions handisport, des tickets sold
out avant le début des Jeux, qui nous ont soutenus d’une
façon incroyable et de mon expérience à Greenwich Park,
avec tellement de respect pour les chevaux; oui sans
hésiter je dirais LE PUBLIC !
Comment s’est déroulée ta vie au sein de la délégation?
Franchement, c’était super! On était un vrai team
« soudé » où tout le monde s’encourageait, se soutenait, faisait plus amples connaissances pour pouvoir se
surpasser et représenter au mieux notre pays.
Au point de vue sportif, quel est ton avis ?
Au point de vue sportif, nous étions partis aux Jeux avec
l'objectif d’obtenir une médaille vu nos derniers résultats durant les quatre années passées, mais étant donné
que je suis parti sur place avec une grosse blessure, j’ai
dû d’abord me battre « contre moi-même » pour pouvoir me surpasser… Malheureusement, ayant cela, je n’ai
pu atteindre mon réel niveau de jeux car j’ai dû faire
face à ces douleurs pendant un match de compétition, ce
qui m’a empêché de gagner un match capital pour aller
chercher une médaille. Ceci dit, vu l’esprit de « famille »
qu’il y avait, on m’a remonté le moral pour pouvoir relativiser et penser au futur (prendre ma revanche).
Que penses-tu de l’organisation générale des Jeux?
Tout était fait pour que les Jeux restent un moment
inoubliable à savoir que tout était accessible pour les
personnes en chaises. Au niveau nourriture, il y avait
un « dinning hall » ouvert 24H/24, en ce qui concerne
la sécurité c’était très stricte et très bien surveillé
(contrôles pour rentrer/sortir du Village à tout moment
et contrôle anti acte de terroriste pour les véhicules
transportant les athlètes).
Quel est ton avenir pour les quatre ans à venir et les
Jeux de Rio en 2016?
Mon avenir pour les quatre années à venir est le même
que pour cette paralympiade, à savoir de refaire de très
bons résultats durant les différentes compétitions inter-
Marc Ledoux (Tennis de table)
Quelles ont été tes premières impressions quand tu es arrivé au Village
Olympique ?
Lorsque je suis arrivé au Village Paralympique, j’ai eu une sensation « magique »,
dans le sens où le « rêve de (re)participer devenait réalité ! Quand on est aux
Jeux, on est dans un autre monde… »
© Luc Dequick 2012
35
Il s’agissait de se lever tôt. J’ai dû faire l’impasse sur le
premier entraînement suite à une opération subie en
urgence à Turin le samedi précédent les Jeux. Mais j’accompagnais néanmoins Joachim. Eaton Mannor était
situé à l’autre extrémité du Parc, donc il s’agissait de ne
pas rater la navette.
Comment s’est déroulée ta vie au sein de la délégation?
L’ambiance était très bonne mais très professionnelle.
Tant qu’on était dans la compétition, chaque athlète
était concentré exclusivement sur sa compétition : s’entraîner, manger sainement, se coucher tôt et se concentrer sur le match du lendemain.
© Luc Dequick 2012
nationales (des médailles aux Championnats d’Europe
2013 & 2015, aux Championnats du Monde 2014) afin
de me requalifier pour Rio 2016 et reprendre une belle
revanche par rapport à ceux de 2012.
Qu’est-ce qui t’a le plus impressionné durant les Jeux?
La chaleur humaine, le respect des gens par rapport au
monde du handisport, la médiatisation de ces Jeux…
Ceux-ci ont vraiment été les « plus beaux Jeux » !
Ton coup de cœur durant les Jeux?
Au point de vue sportif, quel est ton avis?
Le tirage au sort en simple ne m’a pas été favorable en
tombant contre le 6e mondial qui a par ailleurs obtenu
l’or en double. En double, par contre, nous avons fait
un grand match tant contre les Sud-Africains au premier tour, que contre les Anglais en 1/8 de finale. Ce
dernier match s’est joué devant plus de 500 personnes
dont … 25 Belges. Mais les Belges se faisaient entendre
tout autant que les supporters britanniques. Quelle
expérience!
La considération et le respect, « l’image extérieure » du
grand public face au handisport … "Le handisport n’arrête pas de se professionnaliser à tous niveaux et ceci
n’est plus une méthode de revalidation comme avant."
Mike Denayer (Tennis)
Quelles ont été tes premières impressions quand tu es arrivé au Village
Olympique?
C’était grandiose. Les Anglais ont vraiment mis les petits plats dans les grands
depuis notre accueil à la gare.
Nous arrivions dans une toute nouvelle
ville. Très vite, nous avons trouvé nos repères, les navettes
pour Eaton Mannor, le restaurant, la salle de détente.
C’était magnifique de partager un tel endroit avec
autant d’athlètes d’origines différentes.
Nous avons rapidement sorti les drapeaux au balcon
de sorte que nous marquions notre territoire. La décoration était sobre mais un couvre-lit reprenant les symboles des Jeux Paralympiques donnait la couleur.
Comment se sont déroulées tes différentes sessions
d’entraînement?
© Luc Dequick 2012
Que penses-tu de l’organisation générale des Jeux?
De qualité exceptionnelle. C’est inoubliable.
Le restaurant ressemblait en taille à un terrain de football avec les thèmes « the best of Great-Britain », de
la nourriture indienne, asiatique sans compter, après
élimination, le Mc Donald.
La sécurité était omniprésente mais sans que cela gêne.
Pas question toutefois de sortir sans son badge.
© Luc Dequick 2012
36
Eaton Mannor a été construit exclusivement pour les
besoins des Paralympiques, le tennis ayant été disputé
pour les valides à Wimbledon. Quel stade et quel monde.
On se serait cru dans les allées de Roland Garros un jour
de finale.
Quel est ton avenir pour les quatre ans à venir et les
Jeux de Rio en 2016?
Je suis motivé plus que jamais. Je me suis fait opérer,
opération que j’ai reportée pendant 18 mois pour pouvoir aller aux Jeux. Je ne regrette rien.
Je suis plus motivé que jamais et reprendrai prochainement les entraînements de tennis. En attendant, je fais
de la musculation des membres supérieurs.
J’ai pris goût aux Jeux et suis hyper motivé d’aller à Rio.
Qu’est-ce qui t’a le plus impressionné durant les Jeux?
Les cérémonies d’ouverture et de clôture. Cela montre
bien que les Anglais étaient fiers d’être à l’origine des
Jeux Paralympiques. L’interprétation de ColdPlay de la
chanson « The Scientist » illustrée par des images des
compétitions diffusées sur un écran géant constitue un
moment inoubliable.
De même, je ne pourrai jamais oublier le moment où
nous sommes rentrés dans le stade lors de la cérémonie d’ouverture. Entrer dans ce stade immense et 80.000
personnes vous acclament. C’est tout simplement génial.
Ton coup de cœur durant les Jeux?
Comme je l’ai dit plus haut, les cérémonies d’ouverture
et de clôture, notre victoire contre l’Afrique du Sud et
de manière inattendue, notre performance contre les
Anglais et l’ambiance de ce match.
Christophe Hindricq (Cyclisme)
Quelles ont été tes premières impressions quand tu es arrivé au Village
Olympique?
Une impression étrange, me dire: voilà
j’y suis! Après tant de travail.
Comment se sont déroulées tes différentes sessions d’entraînement?
Un peu compliqué au niveau du transport car l’endroit
d’entraînement se trouvait un peu loin du Village, mais
dans l’ensemble rien de trop contraignant.
Comment s’est déroulée ta vie au sein de la délégation?
Les tous premiers jours sont un peu délicats car il y a
beaucoup d’athlètes que nous ne connaissons pas
parmi les autres disciplines mais au fil des jours, on se
rend compte qu’il y a une réelle équipe et que tout le
monde se soutient sans la barrière de communauté. Et
je dois dire qu’au final, j’ai appris à connaître tout le
monde et que la sympathie y était.
© Olivier Papegnies 2012
Au point de vue sportif, quel est ton avis?
Au vu de mon bon début de saison, j’étais très confiant
car j’étais en constant progrès et j’espérais donc vraiment obtenir une médaille, mais le sort en a décidé
autrement. Le sport n’est pas une science exacte et il
faut gérer un tas de paramètres et si l’un d’eux est mal
géré ou absent, il n’y a pas de pardon à ce niveau de
compétition. Néanmoins, je ne suis pas trop déçu car je
fais encore partie des cinq meilleurs mondiaux.
Que penses-tu de l’organisation générale des jeux?
Rien à dire à ce niveau, c’était impeccable à tout point
de vue!
Quel est ton avenir pour les quatre ans à venir et les
Jeux de Rio en 2016?
C’est difficile à dire car, quatre ans, c’est très long et
surtout à mon âge. Je vais encore me consacrer à mon
sport et voir au fil des ans si je suis toujours en état
d’espérer briller, mais bien sur j’y crois encore.
Qu’est-ce qui t’a le plus impressionné durant les Jeux?
Tout était impressionnant dans ces Jeux, les moyens
mis à disposition, aussi bien en matériel qu’en personnel, tout est fait pour que l’athlète puisse ne penser
qu’au sport. Et puis, il y a aussi tous les autres athlètes,
qui pour certains avec des handicaps très lourd, me
donnent encore des leçons de vie.
Ton coup de cœur durant les Jeux?
Il y en a quelques uns, mais celui qui me vient en premier, c’est notre équipe de boccia que je ne connaissais
pas et qui m’a impressionné a tout point de vue, athlètes et staff, bravo !!
Ben Despineux (Tennis de table)
Quelles ont été tes premières impressions quand tu es arrivé au Village
Olympique?
C’était magnifique! Dans ma tête,
je me suis imaginé être dans le film
«Astérix et Obélix». Un petit village à
part et tout le monde a le même but.
De pouvoir manger, boire et d’être accueilli comme
une vedette, était fantastique.
© Olivier Papegnies 2012
Comment se sont déroulées tes différentes sessions
d’entraînement?
37
mais si nous avions gagné ce match, nous aurions certainement eu une médaille.
Pour mes premiers Jeux Paralympiques, je suis satisfait.
En 2016, on visera une médaille …
Que penses-tu de l’organisation générale des Jeux?
En un mot: PARFAIT! Rien à dire.
Quel est ton avenir pour les quatre ans à venir et les
Jeux de Rio en 2016?
Mes objectifs sont la qualification pour RIO 2016, être
au top pour les Championnats d’Europe et du Monde
et viser les médailles à Rio.
© Olivier Papegnies 2012
Les entraînements se sont bien déroulés, les horaires
étaient acceptables. Le seul point négatif, nous étions
toujours à trois … Il manquait un bon sparring.
Comment s’est déroulée ta vie au sein de la délégation?
Avec la Chef de mission, Ellen Volckaert, il y a eu une
très bonne ambiance. Tout le staff a très bien travaillé
et tout le monde était au courant des différents résultats. A chaque médaille, toute la délégation venait
fêter et féliciter l’athlète.
Je me suis très bien senti dans la délégation et c’était
une très belle expérience.
Au point de vue sportif, quel est ton avis?
Au début des Jeux Paralympiques, mon objectif était
de gagner au minimum un match et surtout de donner
le meilleur de moi-même. Pour cela, je peux être satisfait. Par contre, je suis un peu déçu d’avoir perdu de
justesse contre le 3e mondial.
En team, nous nous sommes battus comme des lions
en battant la France (j’ai joué le double avec Mathieu).
Contre les futurs vainqueurs, la Pologne, nous avons
malheureusement perdu de justesse. Ça reste mon avis,
Qu’est-ce qui t’a le plus impressionné durant les Jeux?
La cérémonie de clôture et les spectateurs dans la salle de
l’EXCEL. Jouer devant 5 000 personnes était fantastique.
Ton coup de cœur durant les Jjeux?
La gentillesse des volontaires !
Joachim Gérard (Tennis)
Quelles ont été tes premières impressions quand tu es arrivé au Village
Olympique?
Les souvenirs de Pékin ont commencé à
remonter. Tous ces bons moments que
j’ai vécus 4 ans auparavant. Ensuite, j’ai
profité calmement de ce premier jour
au Village en prenant mes marques. Et enfin, j’ai pu rentrer mentalement dans la compétition.
Comment se sont déroulées tes différentes sessions
d’entraînement?
La première session fut déplacée de quelques heures
parce qu’ils avaient envoyé nos fauteuils de tennis au
mauvais endroits et non à l’Eton Manor. Mais ensuite,
tout s’est bien passé. Même si nous avions affaire à de
très fortes rafales de vent.
Comment s’est déroulée ta vie au sein de la délégation?
Super bien! Au début, ce n’était pas top car tout le
monde était concentré sur sa compétition. Mais au fur
et à mesure que les jours passaient, l’atmosphère s’est
détendue et l’ambiance était bonne au sein de la délégation. Et on a passé de bonne soirée en fin de paralympiade. Je pense qu’un certain bar se rappellera de nous
suite à l’ambiance que nous avions mise.
© Olivier Papegnies 2012
38
© Olivier Papegnies 2012
Anglais en premier lieu, mais il mettait toujours une
ambiance de feu. Pour nous, athlètes handisport, nous
n’avons pas l’habitude de cela et ça nous encourage à
continuer à faire des performances hors du commun.
Ton coup de cœur durant les Jeux?
Je sais que c’est peut-être un peu égoïste ce que je
vais dire mais mon coup de cœur est pour moi. Car
j’ai travaillé pendant 4 ans, et quand j’ai atteint mon
objectif, ce fut l’aboutissement de plusieurs personnes
qui m’entourent. Toutes ces personnes qui travaillent
dans mon ombre mais sans qui je n’y serais pas arrivé.
C’est pourquoi je voudrais les remercier: mes parents,
mon frère et mes sœurs, mon coach (Marc Grandjean),
mon coach physique, ma coach mental (Dominique
Monami), le club Justine Hénin, la Ligue Handisport
Francophone, le BPC, mes amis et tous mes « fans » qui
sont une source pour me dépasser.
Michèle George (Equitation)
Quelles ont été tes premières impressions quand tu es arrivée au Village
Olympique?
Super chouette. Je me sentais tout de
suite à l’aise, comme chez moi.
© Olivier Papegnies 2012
Au point de vue sportif, quel est ton avis?
Tout a été comme sur des rou(e)lettes. Mon objectif
était d’atteindre les quart de finale en simple et c’est
ce que j’ai réussi à faire donc pas grand-chose à me
reprocher même si je ne passe pas loin de la victoire
en quart de finale contre le numéro 4 mondial (qui
gagnera la médaille de bronze par la suite) ce qui me
laisse un petit gout d’inachevé.
Et en double, c’est un peu différent car Mike et moi avions
comme objectif d’aller le plus loin possible et de ne rien
regretter et c’est aussi chose faite. Nous avons passé un
tour et nous avons perdu contre plus fort que nous.
Que penses-tu de l’organisation générale des Jeux?
Tout était très bien organisé. Les stades et les sites de compétitions admirables. Les cérémonies étaient magnifiques.
Surtout celle de clôture avec un concert de Coldplay extraordinaire. La seule chose pour laquelle je suis déçu, c’est
l’allumage de la flamme à la cérémonie d’ouverture. Cela
manquait d’émotion, j’ai vécu l’allumage à Pékin, et c’est
incomparable par rapport à celui de Londres.
Comment se sont déroulées tes différentes sessions d’entraînement?
Comme il le faut. Libre dans le choix des heures.
Pour les transports, c’était un peu loin mais j’avais un
super groom qui s’occupait très bien du cheval.
Comment s’est déroulée ta vie au sein de la délégation?
On se sentait entouré d’amis. Collègues en dehors de
la compétition et adversaires pendant la compétition.
Au point de vue sportif, quel est ton avis?
J’ai décroché plus que ce que j’espérais, 2 médailles d’or.
Mes objectifs étaient: 2 médailles d’argent.
Que penses-tu de l’organisation générale des jeux?
Super top! Génial! Tout était nickel!
Quel est ton avenir pour les quatre ans à venir et les
Jeux de Rio en 2016?
2013 Championnats d’Europe avec un jeune cheval
2014 WEG  se qualifier avec l’équipe pour Rio
2016 Rio avec le cheval le plus en forme!
Quel est ton avenir pour les quatre ans à venir et les
Jeux de Rio en 2016?
Je vais d’abord clôturer cette année qui est jusqu’à présent ma meilleure année sportive de toute ma carrière.
Et ensuite je vais continuer à m’entrainer pour monter
dans le classement et être prêt pour dans 4 ans. Car à
Rio, mon objectif sera de ramener une médaille !
Qu’est-ce qui t’a le plus impressionné durant les Jeux?
L’affluence des spectateurs dans les différents stades,
c’était incroyable. Le public soutenait bien sûr les
© Luc Dequick 2012
39
Au point de vue sportif, quel est ton avis ?
Notre objectif était d’atteindre les ¼ de finale et il a été
atteint. Par contre, nous pouvons avoir quelques regrets
car nous aurions pu battre les Brésiliens (futurs finalistes)!
© Luc Dequick 2012
Que penses-tu de l’organisation générale des Jeux?
Honnêtement, c’était impressionnant! Tout était au
top, aucun défaut! De plus, c’était mes premiers Jeux
Paralympiques et donc je ne peux comparer.
© Luc Dequick 2012
Qu’est-ce qui t’a le plus impressionné durant les Jeux?
L’attitude de mon cheval et l’esprit « team » de mon
équipe.
Quel est ton avenir pour les quatre ans à venir et les
Jeux de Rio en 2016?
Notre équipe nationale vient de remonter en division
A (obligation pour se qualifier pour Rio) et nous allons
nous battre durant ces quatre années pour décrocher
une nouvelle sélection aux Jeux. Ce sera difficile car
nous avons une équipe jeune vu que nous avons perdu
nos deux joueurs d’expérience.
Ton coup de cœur durant les Jeux?
Entendre deux fois la Brabançonne 
Klison Mapreni (Goalball)
Quelles ont été tes premières impressions quand tu es arrivé au Village
Olympique?
Vraiment très impressionné! Etant le
plus jeune de la délégation, c’était donc
mes premiers Jeux Paralympiques et je
n’avais donc jamais vu pareille organisation. Même dans les grands rendez-vous du goalball, il
n’y a pas autant de monde et de sécurité.
Comment se sont déroulées tes différentes sessions
d’entraînement?
Au point de vue des entraînements de l’équipe, il n’y
pas eu de problème. La salle d’entraînement se trouvait à plus ou moins 15 minutes en bus du village. Nous
avons pu faire une séance d’entraînement sur le terrain
de la compétition (s’habituer aux infrastructures) et le
reste des séances se déroulaient dans les salles annexes.
Comment s’est déroulée ta vie au sein de la délégation?
Au début, c’était un peu difficile car je ne connaissais
pas grand monde mais au fur et à mesure des Jeux nous
avons appris à faire connaissance et tout le monde parlait ensemble. Les soirées de médailles resteront inoubliables, quelle ambiance!
40
© Luc Dequick 2012
Qu’est-ce qui t’a le plus impressionné durant les Jeux?
Le faite d’être traité comme les olympiens! Au sein
du Village, nous étions vraiment considérés comme
des athlètes de haut niveau. Et la deuxième chose,
le public!! Quel public chaleureux et tous les stades
étaient presque remplis.
Ton coup de cœur durant les Jeux?
La cérémonie de clôture … Je n’avais jamais vu autant
de gens autour de moi! Ça restera mémorable.
Mathieu Loicq (Tennis de table)
Quelles ont été tes premières
impressions quand tu es arrivé au
Village Olympique?
Super chouette! Ce n’était pas la première fois que je rentrais dans un
Village Olympique et ça m’a rappelé
de bons souvenirs comme à Athènes
en 2004 et à Pékin en 2008.
Comment se sont déroulées tes différentes sessions
d’entraînement?
Aller supporter notre équipe nationale de rugby et nos
tennismen!
Très très bien organisées par nos deux coaches (Michel
Verhaverbeke et Roland Delhoux). Nous nous sommes
entrainés trois fois pendant deux heures avant la compétition afin de s’habituer aux tables.
Youssef Bihi (Goalball)
Quelles ont été tes premières impressions quand tu es arrivé au Village
Olympique?
C’était super, on a bien été accueilli
par les Anglais et par notre fédération
elle-même.
Comment s’est déroulée ta vie au sein de la délégation?
Il y avait beaucoup d’ambiance. Pour ma part, je ne sais
pas parler néerlandais et j’ai donc rencontré quelques
petites difficultés qui ne m’ont toutefois pas empêché
d’encourager mes compatriotes.
© Olivier Papegnies 2012
Au point de vue sportif, quel est ton avis?
Mon objectif était d’avoir une médaille en équipe. Nous
avons été très proche d’éliminer les futurs champions
paralympiques mais avec la blessure de Marc, nous avons
échoué de peu. Une victoire contre la Pologne aurait
sûrement été synonyme de médaille.
En Individuel, je connais mes adversaires (certains sont
des amis) et je connais aussi leur niveau (certains sont
très forts). Mon objectif était de donner le maximum et
je pense l’avoir fait.
Que penses-tu de l’organisation générale des Jeux?
Super top! Génial! Tout était nickel!
Quel est ton avenir pour les quatre ans à venir et les
Jeux de Rio en 2016?
J’espère viser de belles places durant les grands rendezvous internationaux et ainsi me qualifier pour les Jeux
Paralympiques de Rio. En 2013 et 2015, il y aura les
Championnats d’Europe et en 2014 les Championnats
du Monde en chine.
Comment s’est déroulée ta vie au sein de la délégation?
Il y avait vraiment une bonne ambiance mais nous
n’avons pas vraiment eu le temps d’en profiter puisque
nous avons joué toute la semaine. Mais dès que nous avions du temps libre, nous avons essayé de nous divertir et
de nous reposer un maximum.
Au point de vue sportif, quel est ton avis?
Pour moi, je voulais atteindre les 1/2 finales et je suis
vraiment persuadé que nous avions le groupe pour faire
une médaille. Mais voilà, le sport n’est pas une science
exacte et nous avons perdu en quart de finale contre le
Brésil. Il y avait beaucoup de pression et de stress durant
cette rencontre et je pense que nous aurions dû améliorer notre tactique de jeu car après l’analyse vidéo du
match, je pense vraiment qu’il avait largement moyen et
la place de passer en un tour.
Que penses-tu de l’organisation générale des Jeux?
Franchement, j’ai trouvé les Jeux vraiment super et très
très bien organisés. Que ce soit au niveau de la nourriture, des transports et des endroits où nous avons joué,
tout était nickel!
Quel est ton avenir pour les quatre ans à venir et les
Jeux de Rio en 2016?
Personnellement, je préfère me concentrer sur les jeunes
et essayer de leur apprendre ce que je connais et leur
faire part de mon expérience. Je suis vraiment motivé de
les voir un jour évoluer en équipe nationale.
Qu’est-ce qui t’a le plus impressionné durant les Jeux?
Ce qui m’a le plus impressionné, c’est de voir autant de
pays et autant d’athlètes, entraineurs, guide et staffs
travailler ensemble pour le même objectif et tirer leur
nation au plus haut.
Ton coup de cœur durant les Jeux?
Mon coup de cœur est Marieke, elle a gagné une médaille
d’or et une médaille d’argent pendant ces Jeux et je me
suis vraiment bien entendu avec elle mais aussi avec tous
les membres de notre délégation.
© Olivier Papegnies 2012
Qu’est-ce qui t’a le plus impressionné durant les Jeux?
Mon équipe! C’est toujours la meilleure au monde!
Ton coup de cœur durant les Jeux?
© Luc Dequick 2012
41
Les volontaires
des Jeux Paralympiques!
Pour ceux qui ont eu la chance de participer ou d’assister aux Jeux paralympiques, une chose était flagrante:
la gentillesse et la disponibilité des volontaires.
Voici le témoignage de Michael O’neill (Mike), NPC
assistant pour la Belgique aux Jeux Paralympiques.
C’était en 2005, lorsque j’avais 17 ans que nous avons
célébré la victoire de la candidature de Londres aux
Jeux d’été de 2012. A ce moment, je n’avais aucune
idée à quel point je serais impliqué dans ces Jeux.
2012 se situait loin dans le temps et c’est finalement
à ma dernière année d’université que j’ai décidé, un
petit peu par hasard, de remplir le formulaire pour
être volontaire.
Beaucoup d’Anglais étaient sceptiques quant à la capacité
d’organiser une compétition de si grande envergure. Il y
a eu des plaintes au sujet du coût, des scandales au sujet
des sponsors et beaucoup de controverses par rapport au
système de sécurité inadéquat et au système de transport
mis en place. Tous ces sujets sensibles risquaient d’embarrasser Londres et l’Angleterre aux yeux du monde entier.
Beaucoup de monde pensait que cette organisation pouvait aboutir à un échec et que cela soit retransmis en
direct et en haute définition dans partout dans le monde.
En ce qui me concerne, je suis récemment gradué de
l’université de Manchester. La seule chose que nous
avions en commun était notre aptitude à parler différentes langues étrangères. Tous ensembles, nous couvrions les trois langues parlées en Belgique mais malgré tout, nous étions très inquiets de la manière dont
nous allions communiquer avec la délégation.
Notre première réunion avec notre Chef de Mission
Ellen Volckaert et son équipe nous a démontré que
nous aurions à travailler avec des gens dont l’anglais
était probablement meilleur que le nôtre ! Cependant
cela restait agréable d’être en mesure de les mettre à
l’aise en leur répondant régulièrement en français. Les
collègues néerlandophones n’ont malheureusement
pas été aussi bien pris en charge.
Notre rôle durant la période des Jeux était d’aider
Ellen et son équipe dans différentes fonctions. Nous
étions les quelques rares volontaires à avoir un contact
direct avec les athlètes dans le Village Paralympique.
Etant donné que nous avions plus de responsabilités,
cela a impliqué plus d’entraînement et de préparation
à la tâche. Au total, nous avons assisté à plus d’une
demi-douzaine de sessions d’entraînement de 5 heures
à Londres durant les derniers mois avant les Jeux.
Cela incluait une introduction aux sports paralympiques,
des conseils pour travailler avec des personnes à mobilité réduite, des entraînements de conduite en BMW et
également des présentations sur comment les Jeux et
le Village seraient organisés et fonctionneraient. Pour
ceux d’entre nous qui n’étions pas de Londres, c’était
assez cher, parfois un peu frustrant et souvent très
confus mais au bout du compte ça en a valu la peine.
Au final, aussi bien les Jeux Olympiques que les
Paralympiques se sont déroulés sans grands accrocs. Le
soleil a brillé, les infrastructures mises en place tenaient
la route et les athlètes ont séduit le monde entier.
Le bon fonctionnement des Jeux, le LOCOG le doit
certainement aux 70 000 volontaires et membres de
l’armée, reconnus sous le nom de « Games Makers »,
qui ont donné de leur temps gratuitement pour faire
en sorte que les Jeux deviennent une réalité. En tant
qu’assistant NPC désigné pour l’équipe paralympique
belge, je serai toujours très fier de ma petite contribution dans le bon déroulement de ces Jeux.
L’équipe désignée pour la Belgique était éclectique et
partagée entre expérience et jeunesse. Nous venions
tous de différents milieux.Laura Holden est une étudiante en langues à l’Université de Durham. Jovin Hurry,
originaire de l’Ile Maurice, est étudiant à l’université de
Stockholm. Sonia Felixson est allemande et a pris une
pause-carrière. Jeff, quant à lui, notre seul volontaire
belge, a profité de sa retraite pour venir aider.
42
Les premiers jours des Jeux ont été très mouvementés
pour toute personne impliquée. Même si nous avions
eu une formation approfondie, il y avait différents
aspects de notre rôle dont il était tout simplement
impossible d’être entraîné. Essayer d’anticiper ce qu’Ellen et son équipe avaient besoin et trouver la manière
correcte de procéder était difficile à cause du fait que
nous en savions souvent aussi peu qu’eux. Nous étions
très bons à garder cela secret mais lorsque les athlètes
commençaient à arriver dans le Village, cela devenait
clair que nous allions être mis face à de gros challenges
tout au long des trois semaines.
Malgré que les infrastructures de Londres aient été aménagées pour assurer la visite de plusieurs millions de visiteurs, les efforts pour transporter les athlètes et autres
personnes furent un mal de tête récurrent aussi bien
pour les volontaires que pour la délégation.
sourire et s’ils étaient chanceux, avec une tasse de son
légendaire « strong coffee »
En tant que conducteurs, nous apparentions ce challenge
de conduire dans Londres à un jeu vidéo dont le niveau
le plus difficile avait été sélectionné et où au moindre
faux pas nous étions directement « Game over ».
L’heure de pointe, le trafic infâme de Londres, un système GPS schizophrène et le fait que, avant notre formation, peu d’entre nous avaient déjà conduit à Londres,
a fait en sorte que tous les voyages réalisés furent à
chaque fois la grande aventure.
Aujourd’hui je peux en rire, mais lorsque Monsieur
Beckers, le Président du COIB m’a demandé poliment si
je n’aurais pas dû tourner à gauche à la jonction qu’on
venait de passer, je rigolais un peu moins. Ce matin-là,
je m’étais réveillé dans le Village à 4 heures du matin
après seulement quelques heures de sommeil pour aller
l’accueillir à la sortie de son jet privé.
Heureusement tous mes trajets n’ont pas été de ce genre.
Mais je pense que chaque membre de la délégation peut
se rappeler un moment dans une voiture avec un volontaire où les choses ne se sont pas tout-à-fait déroulées
comme il aurait fallu. Mais le principal c’est que tout le
monde soit arrivé indemne et à destination.
A la suite de tous ces petits incidents, nous avons été très
reconnaissants de la tolérance des membres de la délégation qui ont toujours restés très patients avec nous.
Nous savions que la Belgique avait pour objectif de faire
des preuves après le décevant tableau des médailles à
Pékin. Nous savions que les entraîneurs, les athlètes et
leur équipe seraient totalement concentrés sur la réalisation de leurs objectifs qui étaient l’aboutissement
de plusieurs années de travail. L’idée qu’une erreur de
notre part pouvait amener quelqu’un à ne pas réaliser
son rêve n’était jamais loin de nos esprits, mais même
avec toute cette pression l’équipe a toujours été très
chaleureuse et sympathique envers nous.
Malgré les courtes nuits, les longues journées et la
pression phénoménale, chaque membre de la délégation belge nous a introduits non pas en tant que volontaires, mais en tant que collègues. Notre opinion a été
directement prise en compte et la délégation nous a
vite fait confiance. Nous avons été dès le début invités à célébrer les médailles avec eux, ce qui était très
gratifiant. Nous avons même pu goûter au savoureux
champagne introduits clandestinement dans le village.
Même s’il est peut-être injuste de distinguer un membre
de la délégation plus qu’un autre, je tenais tout de même
à saluer Ellen. Elle a été une révélation à nos yeux. De la
même manière, je pense que tout le monde sera d’accord pour dire qu’Hervé Cornillie aura été la « shining
star » de l’équipe. Etant donné qu’Ellen était souvent
appelée à se rendre aux différents sites de compétition,
une de ses tâches a été de s’occuper des volontaires
Pendant trois semaines, Hervé a consciencieusement
géré son bureau malgré les nombreuses « crises »
successives. Tout cela dans un calme imperturbable
et avec un grand professionnalisme. Les visiteurs au
« café Hervé » ont toujours été accueillis avec un grand
Pendant 3 semaines, le monde extérieur a cessé d’exister. Nous avons vécu dans une bulle. A conduire, porter,
transporter, rire, pleurer, transpirer et occasionnellement
boire. Pendant trois semaines nous étions belges, ne saisissant les exploits british qu’à la cantine ou dans le métro
du retour à la maison. Nous étions aux côtés des athlètes
dans les moments importants, aussi bien dans la joie que
dans la déception. Tout cela en passant parfois outre
nos collègues de la sécurité qui nous empêchaient de les
approcher d’assez près pour pouvoir les féliciter. En tant
qu’employés du LOCOG, nous étions tenus par un contrat
de respecter certaines règles, mais je pense que chacun
d’entre nous peut au moins citer une histoire dans laquelle
il a dû enfreindre les règles pour le bien de l’équipe, souvent avec l’aide de nos co-conspirateurs belges.
Au sujet des athlètes eux-mêmes, il y a vraiment très peu
que je pourrais dire qui n’a pas déjà été dit. Leurs résultats parlent pour eux et leur impressionnante récolte
de médailles est représentative de l’énorme effort qui
a été fourni. Après leur rendez-vous avec l’ambassade
pour célébrer leurs médailles, il m’a été donné la terrifiante responsabilité de ramener toutes les médailles au
Village en métro. Je me vois encore en marchant dans
la rue en train de me dire que j’étais en train de porter un sac rempli de rêves réalisés. Pendant au moins
une heure, je portais probablement le sac avec le plus
de valeur de tout Londres. Je me rappelle aussi m’être
dit que si quoique ce soit arrivait à ce sac, je n’allais pas
être invité de sitôt à goûter leurs bonnes gaufres belges.
Il y a des milliers d’autres choses que j’aimerais raconter
au sujet de mon expérience des Jeux, mais il n’y a pas
assez d’espace. Peut-être que la meilleure manière de
conclure est de dire que mon expérience des Jeux m’a
changé sur certains aspects que je ne réalise que maintenant. Cela a changé ma façon de voir les personnes en
situation de handicap, ça a changé la façon avec laquelle
j’affronte les challenges dans ma propre vie et cela a
changé ma vision du succès.
Une des choses qui m’a surpris dans cette délégation,
c’était à quel point tout le monde était jeune. Voir
autant de gens au top des Jeux avec encore tellement
d’avenir devant eux me fait réaliser qu’on n’est jamais
trop jeune pour commencer à rêver de succès. Je ne
dirai jamais assez merci à tous membres de la délégation. Vous avez été les acteurs de trois des plus belles
semaines de ma vie. Cela m’a coûté beaucoup d’argent
et beaucoup de cheveux gris ont poussé, mais cela en
valait totalement la peine. J’espère qu’à vos yeux ma
présence en aura également valu la peine.
43
Les Jeux Paralympiques
de Rio 2016 en chiffres:
Les Jeux Paralympiques:
•Environ 150 Comités Nationaux Paralympiques
représentés.
•Plus de 4200 athlètes paralympiques sont attendus.
•22 sports paralympiques.
Les tickets:
•1,8 millions de billets pour les Jeux Paralympiques:
le prix moyen de 7 dollars.
•Taux de vente moyen de 74% pour toutes les compétitions paralympiques (leur objectif est de parvenir à des stades pleins et de promouvoir la plus
grande fête du sport).
•Il y aura un forfait journée (day pass) à 10 dollars.
•Un simple accès au «Rio Olympic Park » sera disponible pour 1 dollar (il donnera accès aux personnes
afin de découvrir l'atmosphère paralympique et de
profiter des activités culturelles et sociales du parc).
Les lieux:
•Il y aura 19 sites de compétition.
•8 sites sont déjà en fonction dont 6 subiront une
intervention permanente.
•2 sites seront temporaires.
•7 sites seront construits pour rester.
•Seulement 26% des sites sportifs devront être con­struits
(grâce aux « Rio 2007 Pan American Games, au 5th CISM
Military World Games et à Fifa World Cup 2014).
Le village olympique et paralympique:
•75 hectares, c’est la taille du Village olympique et
paralympique (la plage olympique, le parc du village
olympique et le centre d’entrainement du village
olympique ne sont pas compris dans les 75ha). Cette
zone est égale à la taille de 100 terrains de football.
•43 secondes est le temps moyen d'attente pour l'ascenseur des bâtiments du village olympique et paralympique.
•6 étages seulement seront seulement utilisés lors
des Jeux Paralympiques.
•Il y aura 17700 lits.
•Il y aura 9460 chambres.
•48 bâtiments avec des appartements de trois et
quatre chambres, tous avec un espace de vie commun et un balcon.
•5500 est le montant de résidents que la salle à manger principale (dinning hall) du Village olympique
et paralympique pourra accueillir à tout moment
sur ses 24000m2.
•1500 employés seront nourris, à un moment donné,
dans un réfectoire avec accès séparé, exclusivement
pour le personnel.
•25 minutes sera le temps maximum pour aller du
village olympique et paralympique jusqu'aux sites
d’entrainement et de compétition pour 73% des
athlètes.
•Tous les athlètes n’auront pas plus de 50 minutes de
déplacement.
44
Les statuts en FEdEration Wallonie-Bruxelles
pour qui et quoi?
L’article 12 du Décret du 8 décembre 2006, visant
l’organisation et le subventionnement du sport en
Communauté française, autorise les fédérations à
introduire les dossiers des sportifs qui leur paraissent
présenter les aptitudes nécessaires pour obtenir la
reconnaissance en tant que sportif de haut niveau,
espoir sportif ou partenaire d’entraînement.
Lors de l'examen des demandes de reconnaissance, les
éléments suivants sont pris en considération:
Sportif de haut niveau sous contrat
La Direction générale du sport de la Fédération
Wallonie-Bruxelles engage certains sportifs sous
contrat de travail (APE, Rosetta) ou reconnaît le contrat
ACS qui les lie à leur fédération sportive.
Ce contrat assure aux sportifs la sécurité d’une rémunération mensuelle garantie et d’une couverture sociale,
mais aussi l’accès à de nombreux services proposés par
des professionnels compétents, impliqués et disponibles.
-sur le plan de la discipline sportive en cause
•sa diffusion sur le plan international
•sa notoriété
•son niveau de pratique en Communauté française
par rapport au niveau belge, européen et mondial
Vade-mecum du sportif de haut niveau sous contrat :
http://www.adeps.be/pdf/VademecumHautNiveau%20
2012.pdf
-sur le plan particulier
•les critères de sélection éventuellement fixés par
les organisations sportives internationales, par le
Comité olympique international ou par le Comité
olympique et interfédéral belge
•la valeur significative des performances réalisées
par le sportif concerné objectivées, le cas échéant :
·par des classements belge, européen ou mondial
·par la représentativité de la compétition en fonction du nombre de participants, du nombre de
nations
·par la représentativité des participants par rapport à leur niveau de performances.
Pour 2013 nous avons introduit une demande également pour Michèle George et Joachim Gérard. Nous
attendons la réponse du Ministre.
Le statut d’espoir sportif est une porte d’entrée à l’accès
au haut niveau.
La LHF distingue parmi ces espoirs les jeunes athlètes
détectés qui ont du talent et les athlètes qui ont déjà
fait leurs preuves, mais qui n’ont pas encore réalisés
les résultats requis pour être athlètes de haut niveau.
Ce statut n’offre a proprement parlé pas beaucoup de
facilité de la part de la Fédération Wallonie-Bruxelles.
La reconnaissance au sein de la LHF par contre est une
source d’aide financière pour des petits projets au
départ et des plus gros projets par la suite, si l’athlète
continue de progresser selon nos critères.
Le sport de haut niveau et l’espoir sportif international
bénéficient quant à eux de nombreuses facilités proposées par la Fédération Wallonie-Bruxelles et complétées par la LHF.
Selon le sport, les athlètes sont dirigés vers des cellules
d’aide à la performance. Que celles-ci soient de l’ordre
médical ou para-médical, ces services permettent à
l’athlète de bénéficier d’une aide professionnelle qui
n’est pas proposée dans les clubs.
La Direction Technique de la LHF, après s’être fait
conseiller par des spécialistes dans le domaine, estime
qu’il s’agit de l’encadrement minimum et idéal pour
qu’ils puissent performer au haut niveau.
Nos athlètes qui ont bénéficié de ce statut à mi-temps
en 2012 sont Mathieu Loicq et Marc Ledoux.
Les statuts octroyés par le Ministre pour la période du
1er septembre 2012 au 31 août 2013
Espoir sportif (aspirant)
Maxime DEROY (TAT)
Guillaume JUDICQ (TAT)
Adonis MYLONAS (TAT)
Maxime JUNGLING (SWI)
Kylian LUSIAU (SWI)
Anne-Cécile HENRARD (SWI)
Raymond MATERNE (SWI)
Mathieu SOLBREUX (SWI)
Espoir sportif (international)
Benjamin MAROTTE (TAT)
Aymeric PARMENTIER (SWI)
Arnold VANDORMAEL (GOA)
Wassime AMNIR (GOA)
Rémi MAZI (ATH)
Sportif de haut niveau
Youssef BIHI (GOA)
Klison MAPRENI (GOA)
Mike DENAYER (TEN)
Joachim GERARD (TEN)
Marc EYMARD (CYC)
Jean-François DEBERG (CYC)
Christophe HINDRICQ (CYC)
Michèle GEORGE (EQU)
Barbara MINNECI (EQU)
En attente:
Arnaud DUQUESNE (TAT)
José LORQUET (EQU)
Les équipes espoirs de goalball et de foot-5-a-side ne
sont pas reprises dans la liste, mais la LHF assure un
suivi en ce qui les concerne.
45
Le Paralympic School Project:
un projet destine aux ecoles
L’équipe du Projet Scolaire Paralym­pique a le plaisir de
vous informer que son site www.paralympic.be/school­
project a été mis à jour il y a peu.
télécharger un dossier explicatif à partir de notre site
internet www.handisport.be (rubrique: projet scolaire
dans le menu de gauche).
"Pour la deuxième année consécutive, LE COMITE
PARALYMPIQUE BELGE en collaboration avec les fédérations sportives scolaires, souhaitent présenter une boîte
à outils qui permettrait aux professeurs de mener à bien
une animation avec leurs élèves de 5eet 6e primaire sur le
thème du sport paralympique.
Pour avoir une idée des projets déjà réalisés dans les
écoles, rendez-vous sur: la galerie de PSP (http://www.
paralympic.be/schoolproject/#fr#gallery).
Pour rappel, le site comprend 22 fiches d’activités possibles sur le thème du sport paralympique.
Ces fiches sont regroupées en 4 en­sembles: sensibilisation, information, pratique sportive et expression.
C’est surtout la partie information qui a été mise à jour
suite aux derniers Jeux Paralympiques de Londres. Vous
y trouverez donc de nouveaux articles, des vidéos et des
photos récentes pour mener à bien les animations dans
les classes.
Le règlement du concours a été précisé et donne aux
écoles participantes un mois et demi supplémentaire
pour réaliser leur projet en 2013.
Pour avoir une présentation plus détaillée du projet et
des exemples de ce qui peut être réalisé, vous pouvez
46
Enfin, notre adresse mail a changé : vous pouvez désormais nous contacter à [email protected]
Calendrier
Décembre 2012
9
Goalball
VI
Compétition nationale
Lieu: Palais du Midi - Rue Roger Van Der Weyden 3 - 1000 Bruxelles
Contact: Ann Parijs, 0476/24 19 94 - [email protected]
15-16
Foot-fauteuil
MO
Championnat de France
Lieu: Grafteaux (France)
Contact: Marianne Anskens - 0497/136 291 - [email protected]
16
Torball
VI
Torball dames - compétition nationale
Lieu: Avenue du Stade 23/1 - 7110 Houdeng Goegnies
Contact : Ann Parijs, 0476/24 19 94 - [email protected]
JANVIER 2013
13
Torball
VI
Compétition nationale - Hommes
Lieu: Rozenberg Secundair Onderwijs - Rozenberg 2 - 2400 Mol
Contact: Ann Parijs - 0476/241 994 - [email protected]
13
Tennis
MO
Critérium national d’hiver
Lieu: Knokke Zoute TC - Sporthal Laguna - Krommedijk 32 - 8300 Knokke-Heist
Contact: Marc Monteyne - 0474/931 241 - [email protected]
26-27
Foot-fauteuil
MO
Championnat de France
Lieu: Limoges-Couzeix (France)
Contact: Marianne Anskens - 0497/136 291 - [email protected]
27
Natation
ME
ME - Critérium national 5
Lieu: Sportcomplex Lummen - Sportweg 8 - 3560 Lummen
Contact: Josy Bostyn - 0472/237 113 - [email protected]
27
Tennis de table
MO
Critérium national
Lieu: Zaal Edelweis - Nijverheidsstraat 29 - 9100 Sint-Niklaas
Contact: Vergeylen Nico - [email protected]
27
Torball
VI
Compétition nationale - Hommes
Lieu: Sportcentrum De Bemvoort - Jeugdlaan 8 - 3900 Overpelt
Contact: Ann Parijs - 0476/241 994 - [email protected]
FÉVRIER 2013
2
Torball
VI
Compétition nationale - Hommes
Lieu: Edu-Sport - Br. Frederikstraat 3 - 2170 Merksem
Contact: Ann Parijs - 0476/241 994 - [email protected]
2
Boccia
MO
Championnat Open Vlaams - Individuel
Lieu: Sporthal Leiestadion - Georges Coornaertdreef 9 - 8792 Waregem
Contact: Johan De Laender - [email protected]
3
Natation
MO, ME
Critérium national
Lieu: Spillebad Roeselare - Hippoliet Spilleboutdreef 33 - Roeselare
Contact: Marnik Demets - 0497/133 954 - [email protected]
16
Tennis
MO
Critérium national d’hiver
Lieu: TC Enghien - Centre Nautisport - Pavé de Soignies 36 - 7850 Enghien
Contact: Luc Dubrulle, 0477/555 230 - [email protected]
24
Torball/Goalball
VI
Compétition nationale - Torball dames + Goalball A
Lieu: Sint-Andreaslyceum - Fortuinstraat 29 - 8310 Sint-Kruis Brugge
Contact: Ann Parijs - 0476/241 994 - [email protected]
24
Tennis de table
MO
Critérium national
Lieu: Sporthal Ter Smisse - Louis van de Regenmortellei - 2150 Borsbeek
Contact: Embrechts Christophe
47
MARS 2013
2
Goalball
VI
Compétition nationale - B
Lieu: Bloso-centrum Julien Saelens - Nijverheidsstraat 112 - 8310 Brugge
Contact: Ann Parijs - 0476/241 994 - [email protected]
3
Natation
ME
Critérium national
Lieu: Stedelijk Zwembad Geel - Fehrenbachstraat 26a - Geel
Contact: Annelies Vanbeylen, 0499/13 75 17 - [email protected]
10
Goalball
VI
Compétition nationale A + B
Lieu: Sint-Andreaslyceum - Fortuinstraat 29 - 8310 Sint-Kruid Brugge
Contact: Ann Parijs - 0476/241 994 - [email protected]
16
Torball
Compétition nationale
Lieu: Sporthal "De Witte Molen" - Azalealaan 29 - 9100 Sint-Niklaas
Contact: Ann Parijs - 0476/241 994 - [email protected]
17
Natation
MO
Critérium national
Lieu: Sinbad Sint-Niklaas - Parklaan 103 - 9100 Sint-Niklaas
Contact: Mario Vandoolaeghe - 0476/649 594 - [email protected]
23-24
Boccia
MO
Championnat Open Vlaams - Team&Pair
Lieu: Provinciaal vormingscentrum - Smekenstraat 61 - 2390 Malle
Contact: Patrick Rawoe - [email protected]
AVRIL 2013
7
Tennis de table
Critérium national
Lieu: Salle des sports Cap Martin, Avenue Roquebrune - 5170 Profondeville
Contact: Francis Honnay - 0475/291 446 - [email protected]
18-21
Equitation
MO
CPEDI*** Quadrille Moorsele
Lieu: Moorsele
Contact: Anne d'Ieteren - [email protected]
27
Boccia
MO
Championnat de Belgique - Individuel
Lieu: Sporthal Ogierlande - Torhoutstraat 6 - 8830 Gits
Contact: Caroline Desot - [email protected]
48
1.000.000€
À chaque tirage un Jackpot de minimum
*
... et la plus grande chance
de devenir millionnaire !
* À partager entre les gagnants
ayant les 6 numéros exacts.
TOM VANHOVE
Goalball
N-Allo – GDF SUEZ