Le Tempo - École Secondaire du Mont-Sainte-Anne

Comments

Transcription

Le Tempo - École Secondaire du Mont-Sainte-Anne
Volume 2
Numéro 4
Journal de l’école secondaire du Mont-Sainte-Anne
Le Tempo
Secondaire en Spectacle
4 et 9
Sports scolaires
13 à 16
Forces Avenir
5
PHOTO: JUSTINE VÉZINA
Mollie Tougas, Claudia Lamontagne, Sophie Afflard et Maryse Labranche lors du défilé de
mode du 3 et 4 mars dernier.
Éditorial
Par Justine Vézina
Les frais de scolarité Pour ou Contre?
Journée de l’amitié
2
Merci à notre
partenaire
Vous avez sûrement entendu parler de la hausse des frais de scolarité. Les médias ne cessent de
parler de ce sujet chaud. Plus de 200 000 étudiants se sont amassés dans les rues de Montréal, jeudi
le 22 mars dernier pour manifester contre cette augmentation à laquelle ils devront faire face. Il est
donc difficile d’être Pour. Étant une future étudiante, je suis contre l’augmentation, car notre scolarisation nous coûterait plus cher. Nous devrons travailler davantage durant nos études et cela pourrait
nuire à notre réussite. Mais, dans un sens, serions-nous contre si cela nous permettait d’avoir de
meilleurs services, car nous pouvons douter des moyens pour lesquels cette augmentation sera utilisée. Servira-t-elle a obtenir une meilleure éducation ou à payer les partys de bureau? C’est une autre
question!
Le Tempo - Journal de l’ÉSMSA - Numéro 4
Une journée jaune
Par Emmy Racine et Mathieu Huot
On aime tous se faire des sourires
pendant notre journée. C’est pour
cette raison que la journée du sourire
et de l'amitié est organisée, le 18 avril
prochain.Ce sera une journée remplie
de bonheur.
C’est quoi ?
La journée du sourire ou de l’amitié est très
simple et amusante. Pour un minimum de
participation, il faut seulement porter du
jaune et avoir le sourire fendu jusqu’aux
oreilles toute la journée. Des bracelets
jaunes plastifiés seront disponibles gratuitement. Ceux qui voudront s’en procurer
pourront le faire sur l’heure du midi. Ces
bracelets de l’amitié serviront à complimenter son ou sa meilleur(e) ami(e) en écrivant
dessus sa qualité principale qui le ou la
décrit très bien.
Un midi bien rempli
Martin Fortin, enseignant en univers social, 2e
secondaire, sourit pour vous inciter à participer à
cette belle journée.
C’est quand ?
Cette journée spéciale se déroulera le mercredi 18 avril 2012. Afin de bien terminer
votre journée remplie de bonheur, des
enseignants de sexe féminin se feront un
plaisir de vous ouvrir les portes à votre
départ de l’école.
Plusieurs activités vous seront offertes sur
l’heure du midi:
En passant, vous pouvez courir la chance
Prise de photos avec vos amis
de gagner des prix de participation au
Prise de photos « avant-après »
cours de la journée.
Concours de mots gentils
Don de bracelet de l’amitié
Karaoké
PHOTO EMMY RACINE
Nouveauté sucrée
Par Mahée Simard et Noémie Asselin
Le 5 avril dernier, les élèves ont eu la chance de participer à l’activité Cabane à
sucre organisée par le parlement étudiant.
Sur l’heure du midi, il a y eu de l’animation, de la musique, des concours et des jeux amusants.
Bref, tout pour divertir. Le meilleur est à venir : les élèves et le personnel ont tous pu manger
de la bonne tire d’érable sur la neige. La tire était bonne, même très bonne, tellement qu’elle
n’avait pas le temps de figer. Les organisateurs étaient très heureux de la grande participation de tous à cette belle activité et elle
risque d’être reportée l’année prochaine.
Les élèves pressés de se sucrer le
bec.
PHOTOS: VICKY GRONDIN
Le bar à tir d’érable.
Les jeux de bûcherons.
Hum! C’est bon!
Page 2
Le Tempo - Journal de l’ÉSMSA - Numéro 4
2e tirage Émulation
Par Véronique Boivin
Voici le nom des commanditaires et des gagnants du deuxième tirage Émulation. Merci à ces précieux donateurs et
aux dévouées organisatrices.
Commanditaires: Caisses populaires Desjardins de la Côte-de-Beaupré, Dépanneurs Esso et Ultramar, Boutiques Sports Alpins Mont
-Sainte-Anne et Stoneham, Centre de Ski Mont-Sainte-Anne, Boutique Ski Michel, Simard Cuisines et Salles de bains, Déneigement
Daniel Lachance, Pharmacie Uniprix Lavoie et Gauthier, Pauline Marois, députée provinciale de Charlevoix, PMT Roy, Assurances et
services financiers, Boucherie A. Chouinard et Fils inc., IGA, BMR, Centre de rénovation Raymond Boies inc., Jonathan Tremblay, député fédéral Montmorency-Charlevoix-Haute-Côte-Nord, Restaurant McDonald's, Restaurant La Camarine, Rossignol et Dynastar, Institut Élégance, Agence Benoît Corriveau, Mécanifab R L et École secondaire du Mont-Sainte-Anne.
Gagnants:
Ordinateurs portatifs: Florence Bouchard et Nelson Godin
Ipod Touch : Ébrielle Bilodeau et Joany Boily-Renaud
X-box 360: Annika Lapointe et Marie-Emanuelle Morin
Caméras numériques: Bengamin Naud et Audrey Pépin
Paires de billets de ski: Naomi Bolduc-Guay, Audrey Thibault, Maude Lachance, Élodie TalbotLanciault et Michaël Huot
Caméras Go-Pro: Gabriel Lapierre-Lebreu et Stéphane Veilleux
Chandails « Rossignol »: Jérémy Cloutier, Marie-Claire Paré, Catherine Laberge, Charles-William Cloutier, Christine Gauthier et
Hubert Brisson-Bergeron
Tuques: Justine Guy, Pénélope Gravel, Maëlly Nadeau-Bergeron,
Patrice Rancourt, Camille Demers, Maude Demers, Vincent Carpentier et Mathilde Duclos
Chandail des Remparts autographié par Patrick Roy: Yoann Tosato
Certificat cadeau « Institut Élégance »: Camille Labranche
Casquette des Canadiens de Montréal autographiée par David
Desharnais: Vicky Blouin
Chandails Coton ouaté: Laurent Lachance, Marie-Odile Gagnon et
Véronique Paré
Certificat cadeau « Pronature »: Justine Vézina
Félicitations à tous les gagnants et n’oublie pas que le
scooter est encore en jeu. Il est maintenant le temps de
faire de ton mieux pour te mériter des billets Émulation et
courir la chance de gagner de fabuleux prix.
Voici d’ailleurs le nom des commanditaires de ce prix emballant:
-Autopro Napa : Pièces d'autos Rémy Ferland inc. Mécanique Raynald Ferland, Garage Lajeunesse et frères inc.
Station Service du Faubourg inc., A.S. Moto inc.
-Radio Café
-Services Comptables Experts inc.
-École secondaire du Mont-Ste-Anne.
http://www.mescoloriages.com/chiffres-et-formes/
Page 3
Le Tempo - Journal de l’ÉSMSA - Numéro 4
Une expérience géniale
Par Maude Robitaille
Du premier au huit février, les élèves
du programme Langues-Études 100
ont eu la chance de vivre la première
partie de leur échange bilingue avec
les élèves de l’Ontario. Pour cette semaine-là, nous accueillions toute une
classe en immersion française dans la
belle ville de Québec.
Jour 1 et 2
Dès l’arrivée des Ontariens, le premier février vers 16h, nous sommes descendus à
la petite cafétéria pour les accueillir. Puis,
nous leur avons fait visiter l’école pour ensuite retourner discuter dans la petite cafétéria et, finalement, aller manger de la
pizza avec des mille-feuilles. Nos parents
venaient ensuite nous chercher. Le 2 février, soit jeudi, nous sommes allés au Musée Huron-Wendat pour en apprendre plus
sur les Hurons. Là-bas, nous avons fait de
la raquette, visité le musée et dégusté un
bon chocolat chaud sous une tente. Ensuite, nous nous sommes dirigés vers les
Galeries de la Capitale. Nous avions environ deux heures de temps libre.
Day 3, 4 and 5
On February third, we went to the Valcartier Vacation Village all day. It was so cool,
nice and funny. We were free the whole
time but at 3 o’clock, we needed to be on
the bus to leave. February fourth and fifth
was the weekend so; there were activities
with the host family.
shack meal and taffy on snow. The sugar
shack was also changed into a nightclub.
Finally, our twins left Quebec to return
home early in the morning. It was a really
nice week for everyone. We hope we’ll
have as much fun when we’ll go to Peterborough and Toronto in April!!
Jour 6 et 7
Le sixième jour s’est passé dans le VieuxQuébec. Nous y avons fait un rallyequestionnaire, puis toute la classe s’est
déplacée vers l’observatoire «O». Pour finir
la journée en beauté, nous avons fait découvrir à nos twins l’École de Cirque de
Québec où nous avons pu essayer le trampoline, le saut de la mort, le monocycle, la
jonglerie et plusieurs autres spécialités du
cirque.
Day seven was the longest one. We did so
many fun activities like visiting Old Quebec.
We went to a sugar shack at night. There,
we could go on a horse carriage ride and
we had the chance to taste a typical sugar
Des finales enlevantes
Par Florence Bouchard, Clarisse Caron et Noémie Simard
Vous savez certainement que plusieurs jeunes débordent de talent et
aiment le mettre en valeur. C’est pour
cette raison que Unité de Loisir et de
Sport de Québec organise Secondaire
en spectacle depuis 1994. Cette lutte
pour la victoire a lieu un peu partout
au Québec et dure tout au long de
l’année scolaire. Les finales régionales
de ce concours ont eu lieu le 10, 11 et
12 avril dernier.
spectacle soit : Interprétation, Auteurcompositeur-interprète et Danse et expression corporelle. Les représentants de
notre école ont interprété les mêmes numéros à la finale régionale du 10 avril. On
nous a confié que le spectacle était très
varié et divertissant. L’école de la Courvilloise s’est démarquée en présentant un
numéro de danse celtique et l’école LouisJobin de Saint-Raymond, avec une chanson
de la comédie musicale Les misérables.
En plus d’un concours fort intéressant, il Nous tenons à féliciter tous les artistes de
s’agit avant tout d’un spectacle fabuleux où notre école qui ont participé à la finale
les jeunes de plusieurs écoles différentes régionale le 10 avril.
se regroupent pour présenter leur talent et
apprendre de la scène, car plusieurs désirent percer dans ce domaine. Trois disciplines sont mises en valeur tout au long du
Voir autre article en page 9.
Page 4
Frédérike Béland, Joany Boily-Renaud et Frédérique Blais-Pouliot, tout sourire, juste après
avoir appris qu’elles venaient de remporter la
finale locale, le 2 février dernier.
PHOTO: JUSTINE VÉZINA
Les animateurs
de la soirée du 2
février avec leur
thématique:
Voyager au trav e r s
l e s
époques.
Le Tempo - Journal de l’ÉSMSA - Numéro 4
Projet « La table est mise »
Par Laurie Laberge
Les élèves de FPT-1 de l’ESMSA ont
récemment participé au projet « La
table est mise » qui avait pour objectif de leur apprendre à cuisiner tout
en
servant des
repas aux
enfants
de
milieux défavorisés.
Karine Asselin et Marc-Antoine Verreault à l’œuvre.
Effectivement, il n’y a pas longtemps, les
élèves de FPT-1 ont cuisiné des repas pour
les enfants défavorisés. Ce projet a été
bénéfique pour plusieurs élèves, car ils ont
dû suivre des formations sur l’hygiène et la
salubrité et sur les préceptes de base en
cuisine. En plus, deux des élèves ayant
participé au projet ont déjà affirmé vouloir
continuer leurs études dans le domaine de
la cuisine après le secondaire. Aussi, les
participants ont appris à prendre leur place
et à travailler ensemble. Ce magnifique
projet a été le lauréat de la semaine du 18
mars du programme Forces AVENIR au
secondaire 2011-2012. Ce programme sert
à récompenser les élèves de niveau secondaire pour leurs efforts et leur persévérance. Le projet « La table est mise » est
paru dans le journal Le Soleil le 23 mars
2012. Bravo à tous les participants!
Jean-Jacques Chassé, Gabriel Cloutier et Marc-Antoine Dion
Beauty
Par Justine Vézina et Daphné Simard
Sophie Goupil et Williams Gravel
Sophie Bois
Le 3 et 4 mars dernier
avait lieu l’annuel défilé
de mode, organisé par les
finissants de l’ESMSA. Ils
ont mis sur pied ce merveilleux défilé afin de financer leur bal de fin de
secondaire.
La parade était sous le thème
de la beauté naturelle. Tout
au long de la soirée, les finissants ont tenté de nous démontrer ce qu’était la vraie
beauté, selon eux. Les vêtements et accessoires présentés lors du défilé ont été prê-
Tous les participants du défilé 2011-2012.
tés par plusieurs magasins
dont : KAWT, France B. Pronuptia, Ernest, Laura Petite,
Tokkad, Suzy Shier, Pronature, Sirens, Amnésia, JennyMark, EPIC, Alys, Friperie de
la Côte, Sport Sélect, Ecko,
Bizbilles et autres. Des vêtements de tous les jours en
passant par les pyjamas, les
habits d’hiver, les habits de
chasse, les robes de bal et
des vêtements plus chic ont
été présentés. Huit enseignants de l’école ont aussi
paradé durant la soirée ainsi
que deux jeunes enfants.
Tout le monde présent lors de
cette soirée ont bien apprécié
le moment passé. «Un merveilleux défilé! Bravo à tous
les organisateurs de la soirée.
Nous espérons qu’il sera de
retour l’an prochain pour la
8ième édition», nous a confié
un groupe d’élève de l’école
qui a assisté au spectacle.
Félicitations au comité organisateur et à tous ceux qui ont
participé de près ou de loin à
ce très beau défilé et à l’année prochaine.
Raphaël Laberge et Frédérike Béland
Charles Diallo
PHOTOS JUSTINE VÉZINA
Page 5
Le Tempo - Journal de l’ÉSMSA - Numéro 4
Au feu !
Par Emma Racine, Julie-Pier Lachance et Véronique Boies
Mercredi le 29 février dernier, un incendie s’est déclenché
dans le stationnement de l’École secondaire du Mont-SainteAnne. Selon des témoignages, une voiture a pris feu vers
18h05.
La voiture aurait pris feu à cause d’un présumé changement d’huile
mal effectué. Personne n’a été blessé, heureusement. Cependant,
l’automobile a subi de nombreux dégâts. D’après un témoin, les pneus
et le devant de la voiture auraient brûlé. Plusieurs ont été courageux
en tentant d’éteindre le feu à l’aide d’un extincteur, mais en vain. Les
pompiers, les ambulanciers et les policiers ont dû venir sur place afin
de remédier à la situation. Plusieurs jeunes étaient effrayés à l’idée
d’une potentielle explosion et ont préféré rester à l’écart, à l’intérieur
de l’école. Par contre, d’autres se sont précipités le plus près possible
pour filmer et prendre des photos jusqu'à ce que les pneus éclatent et
que tous doivent reculer. Johanne Bérubé, secrétaire du premier cycle,
nous a fourni un court témoignage : «Je suis entrée à l’intérieur de
l’école cinq minutes et il n’y avait pas encore de feu. Lorsque je suis
ressortie, le feu était pris. J’étais surprise de constater la rapidité à
laquelle le feu a commencé.» Elle a rajouté : «C’était hot, énervant et
inquiétant à la fois. J’étais inquiète à l’idée que la voiture explose.»
Espérons que ce genre d’accident ne survienne plus dorénavant, car il
y aurait pu y avoir des blessés.
Le début de l’aviation
Par Maxim Ferland et Mathieu
Page 6
On voit, dans le milieu, l’automobile qui est prise en feu et plusieurs
personnes qui regardaient l’évènement.
PHOTO ÉLIZABETH VERREAULT
http://dvd.eminga-jeux.com/
Le Tempo - Journal de l’ÉSMSA - Numéro 4
Autopsie de la scolarisation québécoise
Par Vincent Comeau
Le 22 mars dernier, une véritable marée humaine s’est rassemblée à Montréal pour manifester contre la hausse
des frais de scolarité. Plus de 200 000
étudiants, parents et enseignants se
sont mobilisés, faisant de cette manifestation l’une des plus importantes
qu’a connues la métropole.
La question des frais de scolarité a littéralement dominé l’actualité durant tout le mois
de mars. Tous cherchent une solution à cet
enjeu si fondamental qui secoue la société
québécoise. Les étudiants doivent-ils payer
plus cher pour aller à l’université ? Faut-il
envisager la gratuité scolaire ?
Ces questions existentielles justifient un tel
débat de société. Mais méritent-elles autant d’attention ? Les frais de scolarité sont
-ils réellement au cœur des problèmes en
éducation au Québec ?
toutes les chances de survie face à cette
révolution mondiale qui façonne présentement toutes les sphères d’activité dans
notre société.
Il faut donc impérativement remédier à la
situation. Un élève sur trois sans diplôme,
c’est un constat inacceptable qui aura des
conséquences catastrophiques sur la société québécoise dans quelques années –
chômage, baisse des revenus de taxes,
baisse de la consommation, augmentation
des prestations d’assurance-emploi, hausse
de la délinquance et de la criminalité, incapacité de recruter de la main d’œuvre qualifiée pour répondre aux demandes du marché.
Quelles sont les solutions pour remédier à
ce problème de persévérance scolaire ? Le
Québec devrait-il s’inspirer, par exemple,
du système éducatif de la Finlande, où
seulement 0,3% des élèves ne terminent
Selon des données du Ministère de l’Éduca- pas leurs études secondaires ? Un contion, en 2010, environ 37% des élèves traste colossal avec le Québec.
québécois n’obtiennent aucun diplôme
après cinq années passées au secondaire – Pourtant, il y a une explication rationnelle
ce qui inclut les diplômes de qualification au succès quasiment utopique de l’éducaprofessionnelle. Et après sept ans, ils sont tion finlandaise. En effet, dans ce pays, le
toujours près de 30% à n’avoir aucun di- redoublement n’existe pratiquement pas,
plôme. Pourtant, les études secondaires car l’échec d’un élève, inconcevable, serait
sont pratiquement gratuites et mêmes obli- la preuve de la faillite du système éducatif.
gatoires.
C’est également une forme de stigmatisation des élèves plus lents.
Ainsi, l’enjeu en éducation, celui qui devrait
être priorisé, n’est peut-être pas vraiment Par ailleurs, dans ce pays scandinave où le
l’accessibilité aux études supérieures, taux d’immigration est d’à peine 2%, les
comme le laisse croire la manifestation élèves progressent à leur rythme, sans le
monstre du 22 mars dernier. Le véritable stress des évaluations, qui peuvent parfois
problème, n’est-ce pas plutôt la persévé- engendrer un sentiment de « nullité » chez
rance scolaire ? Face à de telles données, l’élève qui n’atteint pas la norme acadécela saute aux yeux.
mique. Durant tout son primaire, l’élève
finlandais n’est noté qu’une seule fois.
Dans le contexte actuel d’une « économie
du savoir », où il faut faire face à une con- À l’instar de la Finlande, le Québec devraitcurrence internationale accrue, étudier est il abolir le redoublement et limiter le stress
garant d’un avenir prospère. Avec la mon- lié aux évaluations pour encourager la perdialisation, les emplois exigeant peu de sévérance scolaire ?
scolarisation sont délocalisés vers des pays
où les salaires sont moins élevés qu’au Au tournant du millénaire, le Québec a
Québec. Étudier, c’est donc se donner adopté de telles mesures, avec une ré-
forme de l’éducation qui devait
rendre
l’école
plus
attrayante pour
les
élèves.
Cette réforme prévoyait notamment l’abolition du bulletin chiffré, lequel fut remplacé
par des lettres et des cotes, moins oppressantes pour l’élève.
Mais il y a quelques années, le gouvernement a fait marche arrière en réintroduisant le redoublement et le bulletin chiffré.
Comment expliquer un revirement aussi
soudain de la vision éducative au Québec ?
Doit-on parler de régression ou d’un réajustement nécessaire ?
Quoi qu’il en soit, pour favoriser la persévérance scolaire au Québec, il est évident
que l’enseignement doit être plus personnalisé puisque chaque élève est différent.
Les Finlandais, eux, l’ont parfaitement compris. Dans ce pays, on adapte l’école à
l’élève, et non l’inverse.
À titre d’exemple, dans une classe de troisième année du primaire, trois enseignants
sont à l’entière disposition des 21 élèves et
peuvent ainsi détecter la moindre difficulté.
Difficile d’imaginer un tel scénario au Québec, où les ressources humaines destinées
exclusivement aux élèves sont largement
insuffisantes. Le succès finlandais est doublement impressionnant lorsqu’on sait que
ce pays dépense autant, sinon moins, que
le Québec en éducation.
Bref, le Québec connaît présentement un
important problème de persévérance scolaire, peut-être induit par une désuétude
de notre système éducatif face aux nouvelles réalités mondiales. Par ailleurs,
quand plus du tiers des jeunes québécois
ne peuvent tout simplement pas poursuivre
d’études universitaires, l’accessibilité à
l’éducation, comme l’invoquent les manifestants contre la hausse des droits de scolarité, devient un enjeu secondaire.
Page 7
Le Tempo - Journal de l’ÉSMSA - Numéro 4
Des élèves performants à l’ESMSA
Par Laurie Laberge, Alexanne Michaud et Jessica Robitaille
Le tableau mérite sert à honorer les
élèves qui se sont démarqués tout au
long de l’étape soit en ayant une
bonne constance dans leurs efforts,
une excellente participation ou la
meilleure moyenne générale de leur
niveau.
En constance, les nominés sont MarcAntoine Tardif, Charlotte Pichette, Allyson
Jacques-Labranche, Gabriel Godin, JuliePier Lachance, Antony Tremblay, Stéphanie Goulet, Frédérique Marcoux, William
Rancourt, Andréanne Béliveau, Marjorie
Allaire, Jonathan Audet, Vincent Comeau,
Marie-Félixe Fortin, Rosalie Vézina, Emmanuel Vézina, Alexandre Bélanger, JeanMichel Gagné, Guillaume Lefrançois,
Chrystyna Sylvain, Alyson Béliveau, Gabriel
Lapierre-Lebreux, Patricia Leclerc, AnneJulie Paré, Cynthia Leclerc, Jessica DuclosMorency, Frédérique Paré, Charles-Félix
Garneau, Samuel Renaud, Marie-Claire
Paré, Brandon Barrette, Étienne Beaudry,
Maxime Frenette, Rose-Marie Lachance,
Louis-Philippe Duclos, Laurianne Huot,
Émilie St-Hilaire, Mélanie Fournier-Lahoud,
Joanie Hébert-Martineau et Tracy Lachance.
Pour la meilleure participation, les nominés
sont Carolane Filion, Isalie Blais, Samuel
Gaumond, Bryan Lavoie, Josiane Neault,
Samuel Létourneau, Heïdi Lalonde, Julien
Lavoie-Bernier, Amélie Simard, Daphnée
Pilon, Noémie Paré, Anthony St-Onge,
Iyad Kaghad, Charles Diallo, Laurie Lachance, Audrey-Ann Blouin, Jean-François
Breton, Jonathan Dupont, Michael Poulin,
Tommy Bélanger-Ampleman, Jonathan
Lachance, Guillaume Couture, Patricia
Leclerc, Carol-Ann Alarie-Duchesne, Catherine Martin, Michael Defoy, Karine Asselin,
Mélina Loiseau-Lefebvre, Catherine Demers-Bélanger, Marie-Catherine Lefebvre,
Louis-Simon Côté, Francis Dupont, Jessica
Lacasse, Maggy Fortier et Émily Roy.
Finalement, pour la meilleure moyenne
générale, les nominés sont Marc-Antoine
Tardif, Alex Cloutier, Samuel Gaumond,
Océanne Roy-Bergeron, Catherine ReedMétayer, Patricia Lévesque, Samuel Létouneau, Laurie Laberge, Raphaël Picard,
Charles Bégin, Francis Dionne, William
Rancourt, Édouard Reed-Métayer, AnneMarie Comeau, Fabrice Lessard, Catherine
Bureau, Vincent Comeau, Marie-Félixe
Fortin, Sophie Boies et Rosalie Vézina.
Gala Mérite
Par Daphné Simard
Comme chaque année, il y aura le Gala
Mérite, jeudi 7 juin à 19h30. Seulement les
élèves qui auront reçu une invitation par le
personnel de l’école pourront y assister. Il
y aura plusieurs catégories comme meilleure moyenne générale, meilleure constance, meilleure participation et bien
d’autres. Pour chaque catégorie, les nominés sont appelés à monter sur scène au
moment où on nomme leur nom.
En conclusion, félicitations à tous ceux qui
ont été nommés sur le tableau mérite pour
leurs efforts, leur constance, leur participation ou leur moyenne générale et bonne
chance pour le Gala qui sera animé cette
année par Charles Bégin et Jean-François
Lavigne!
Les animateurs de la soirée de l’an passé,
Alexandre Bilodeau et Marie-Félixe Fortin.
PHOTO VICKY GRONDIN
Top 5 à la bibliothèque
Février
Mars
1: Le cercle secret de L. J.
Smith
2: Clara et Julie 2 , En plein
coeur de Tania Boulet
3: Kid Paddle 6, Rodéo Blork de
Midam
4: Lou! 4 de Julien Neel
5: Les nombrils 1, Pour qui tu
te prends ? de Maryse Dubuc
1: C'est pas de ton âge ! Le Petit
Spirou
2: Clara et Julie 3, Sur le pas de
Julie de Tania Boulet
3: Klonk 2, Lance et Klonk de
François Gravel
4: Naruto 16 de Masashi Kishimoto
5: Les 12 travaux d'Astérix de
Goscinny
PHOTOS: INTERNET
Page 8
Le Tempo - Journal de l’ÉSMSA - Numéro 4
Secondaire en Spectacle à l’ESMSA
Pour la première année, Secondaire en Spectacle offrait un nouveau volet à son programme : Jeune Journaliste. En
effet, les élèves devaient assister à la finale locale puis réaliser un court reportage sur l’école, le spectacle et les gagnants, soit individuellement ou en équipe de deux. Le média utilisé pouvait varier: article, vidéo, etc. Trois élèves
de deuxième secondaire ont tenté leur chance. Plusieurs écoles ont participé; près d’une dizaine de productions ont
été soumises. Voici donc un des articles qui étaient en nomination. Félicitations à tous les participants et continuez
votre beau travail!!!
Une soirée haute en couleur
Par Justine Vézina et Karel Ferland
Le 3 février dernier, l’École Secondaire du Mont-Sainte-Anne
était envahie par plusieurs jeunes talents. Ce lieu de rassemblement située en plein cœur de la Côte-de-Beaupré
accueille plus de 1000 élèves chaque année. Ses programmes de Ski-études et de Hockey-études ont fait sa renommée. Depuis plusieurs années, cet établissement a su
se démarquer tant sur les plans académiques que sportifs.
En tant qu’auteure-compositeure-interprète, Frédérike Béland a offert une performance majestueuse et a ému plusieurs personnes
avec sa composition À cause de toi, malgré les problèmes techniques survenus durant sa prestation. C’était la deuxième participation à Secondaire en Spectacle de cette jeune chanteuse, également
organisatrice de la soirée. L’an dernier, elle avait été nommée coup
de cœur de la soirée. Quant à Joany Boily-Renaud et Frédérique
Blais-Pouliot, qui formaient un duo, elles ont su attirer l’attention
des juges pour remporter la seconde place disponible pour la finale
régionale de la région de Québec avec leur interprétation de On va
s’aimer encore de Vincent Vallières. Le coup de cœur de la soirée a
été remis à Fabrice Lessard pour sa fabuleuse composition au piano.
Les animateurs, Charles Bégin, Charles Plante et Christophe Asselin,
tous trois élèves de troisième secondaire, nous ont beaucoup divertis tout au long de cette soirée afin d'agrémenter les transitions
entre les 18 charmants numéros dont les 7 en compétition pour le
concours tant convoité. La soirée a été un grand succès malgré les
quelques problèmes techniques survenus en début de spectacle. Il y
en avait pour tous les
goûts et les artistes
présents ont réussi à
nous transmettre leur
amour de la musique.
Nous avons découvert
de beaux talents et
nous avons déjà hâte à Vous avez aimé la première édition de ce spectacle.? Les
Secondaire en Spec- oragnisateurs Frédérike Béland, Sandrine Mathieu et Cédric
Vermette, eux, ont adoré. C’est pour cette raison qu’ils organitacle édition 2013.
sent la version 2.0. Ce spectacle étudiant aura lieu le 25 mai
en soirée. Vous aurez plus de détails au cours du mois de mai.
Vous pouvez déjà vous y préparez!
Les animateurs Christophe Asselin, Charles Bé-
Class is over 2
gin et Charles Plante nous ont offert une belle
soirée humoristique.
Page 9
Le Tempo - Journal de l’ÉSMSA - Numéro 4
Pâques
Par Anthony St-Gelais et Vincent Lalancette
Au Québec, la tradition de Pâques est
appréciée de tous les enfants, car ils
mangent du chocolat. Parfois, les
gens de d’autres pays ont une
croyance différente, ce qui les portent
à agir de façons exagérées. Ils peuvent aller jusqu’à se mutiler, ce qui
peut être difficile à comprendre.
Les crucifiés ont rappelé la mort de Jésus.
Cette fête, appréciée par plusieurs chrétiens du Québec, est célébrée de façon
joyeuse avec des rassemblements familiaux
et quelques présents comme du chocolat et
des bonbons. Par contre, Pâques est célébrée différemment dans d’autres pays. Aux
Philippines, les gens font plusieurs sacrifices qui peuvent en dégoûter certains.
Puisqu’ils sont très croyants, ils font de
vraies crucifixions et poussent leurs gestes
à la limite. Par exemple, ils commencent
par se fabriquer des éventails en bambou.
Ensuite, ils se mutilent en se frappant sur
le dos avec ces éventails. Les croyants sont
prêts à tout pour leur religion et pour les
rituels. Bref, Pâques est une fête qui n’est
pas perçue de la même façon dans le
monde entier.
Il serait intéressant de découvrir les raisons
qui motivent ces croyants à agir ainsi. Si
vous voulez avoir plus d’informations à ce
sujet, visitez le site suivant : http://
virginiammoncrieff.blogspot.ca/2010/04/
which-way-to-crucifixion.html. Mais attention aux cœurs sensibles...
Des ‘‘fidèles catholiques’’, le visage caché et le dos ensanglanté.
PHOTO INTERNET
Journée au Naturel
Tous Azimuts-Montréal
Par Oliva Robinet-Pigeon
Par Maxime Roberge
Le mercredi 6 juin 2012 aura
lieu la journée sans maquillage à l’École Secondaire
Mont-Sainte-Anne.
Cette
journée a pour but de sensibiliser les filles et les garçons
que la femme est belle au
naturel.
Cette année, ce sera la troisième
édition de cet évènement supporté par Vrak TV, Canal Vie, Elle
Québec, Rouge FM, Musique Plus
et Musimax. Adultes et plus
jeunes sont invités à y participer
en grand nombre.
La semaine précédant le 6 juin,
les photos des visages maquillés
Page 10
des participants seront prises afin
de faire une fresque numérique.
Cette fresque sera alors exposée
lors de l’évènement. D’autres
photos aux naturelles, des participantes seront d’usage. Chaque
participante aura la chance de
gagner deux entrées pour le spa
des neiges. D’autres activités
seront également prévues à l’horaire.
Prêtez attention aux publicités
qui se dérouleront au mois de
mai et participez en grand
nombre afin que chacune d’entre
nous ait une image réaliste de
leur corps.
Le 2 avril dernier a eu lieu le
tirage d'un panier d'épicerie
d'une valeur de 250$ offert
par le IGA Extra-Boucherie
Chouinard de Ste-Anne-deBeaupré dans le cadre d'une
campagne de financement
pour le projet "Tous Azimuts
-Montréal" des élèves
d'adaptation scolaire de
notre école. La gagnante
est Madame Lyne Tanguay
de Beaupré qui apparaît
sur la photo en compagnie
de Maxime Huot et de Jessica Lacasse, du groupe de
VA-3, de Maxime Roberge et
France Bélanger, instigateurs du projet, et de M.
Denis
Dupont,
du
IGA. Toutes les sommes
amassées serviront à financer un voyage à Montréal
les 31 mai et 1er juin prochains. Merci à tous ceux
qui nous ont encouragés!
Le Tempo - Journal de l’ÉSMSA - Numéro 4
Avec quelle vedette es-tu compatible?
Par Camille Tanguay
1. Aimes-tu porter du noir?
A: Tous les jours
B: De temps en temps
C: Jamais de la vie
6.Quelle nationalité préfères- tu?
A: Indianapolis
B: Américaine
C: A et B
2. Te maquilles-tu les yeux en noir?
A: Oui, ça me fait vraiment bien.
B: Oui, mais lorsque je me déguise en
pirate.
C: Non, je suis plus belle sans.
7. Que préférez-vous?
A: Chanson pop
B: Film de pirate
C: Film de loup-garou
3. Quel genre de gars aimes-tu ?
A: Gothique
B: Romantique
C: Drôle
8.Que préférez-vous?
A: Gothique
B: Pirate
C: Loup- garou
4. Quelle couleur préfères-tu?
A: Bleu
B: Noir
C: Bleu pastel
9. Que préférez-vous?
A: If I had you (la chanson)
B: Alice au pays des merveilles (le
film)
C: Twilight (le film)
5. Quel est ton signe astrologique?
A. Gémeaux
B. Verseau
C. Autre
10.Qui préférez-vous?
A: Adam Lambert
B: Johnny Depp
C: Taylor Lautner
Si tu as en majorité
des C, tu es compatible avec
Si tu as en majorité
des A, tu es compatible avec
Adam Lambert
Le tempo,
version couleur
Dès maintenant, la version en couleur du journal étudiant Le Tempo est disponible sur internet via le site de l’école. Alors, rendez-vous au
www.montsainteanne-csdps.qc.ca pour voir
votre binette en couleur!!!
La guerre des neiges
(partie 1)
Par Samuel Pichette
Si tu as en majorité
des B, tu es compatible avec
Johnny Depp
Taylor Lautner
PHOTOS :INTERNET
Page 11
Le Tempo - Journal de l’ÉSMSA - Numéro 4
Une découverte dans la littérature
Par Sarah Ferland, Valérie Lapointe et Frédéric Pearson
Le tunnel des damnés
Résumé : C’est l’histoire de trois jeunes adultes, Pat, Dan et Morgan,
impliqués dans la consommation de drogues. À travers toutes leurs aventures farfelues d’amour et d’amitié et malgré les nombreuses difficultés
qu’ils rencontrent, ces trois jeunes hommes en devenir redécouvrent leur
amitié sincère, qui les lie aussi fortement que les maillons d’une chaîne.
Critique : Nous avons vraiment aimé ce livre, car ces jeunes démontrent
une vraie amitié que tout le monde rêve d’avoir. Les aventures qu’ils vivent avec leurs amis Kassandra, Nathalie, Mario, Buzz et Lennie se rapprochent vraiment de celles de la vraie vie. Ce livre démontre aussi les conséquences de la consommation de drogues. Ces conséquences peuvent être
Le tunnel des damnées, premier
fatales et, dans cette histoire, cela est prouvé.
roman du jeune auteur.
Richard Martineau Leclerc
PHOTOS: INTERNET
L’auteur : Richard Martineau Leclerc est originaire de la Côte-de-Beaupré.
Il a fait ses études secondaires dans plusieurs écoles et a été dans certains centres jeunesse. Il a ensuite
terminé son secondaire ici, à l’École secondaire du Mont-Sainte-Anne. Il a écrit l’histoire lorsqu’il était au
cégep en guise de travail; ce n’était pas censé devenir réellement un livre. Richard est maintenant enseignant en adaptation scolaire à l’école secondaire du Plateau à La Malbaie. Vous pourrez vous procurer son
roman à la bibliothèque de l’école, un livre publié à compte d’auteur.
Une sorcière bien aimée
Par Laurie Laberge
Journal d’une sorcière Vies de sorcières
Ce livre raconte l’histoire d’une jeune adolescente
anglaise nommée Marie Newbury qui dut quitter
son pays pour le Nouveau Monde après la condamnation à mort de sa grand-mère. Rendue en
Amérique, elle vivra à Beulah et rencontrera Sarah, John, Rebecca, Tobias, Jonah, Martha, Geai
et beaucoup d’autres. Mary traînait beaucoup près
de la forêt et, malheureusement, le révérand
Johnson l’apprit. À cette époque, c’était considéré
comme un acte de sorcellerie. Un jour, alors
que Mary et les autres
habitants étaient à
l’église, le chasseur de
sorcières accusa Mary
d’être une sorcière. Elle
dut alors se sauver pour
ne pas être tuée à son
tour.
Page 12
Vies de sorcières est le 2e tome de Journal d’une sorcière. Ce livre raconte la
suite de l’histoire de Mary Newbury, à travers un personnage fictif, après qu’elle
se soit sauvée. Une nuit, alors qu’il neigeait sans cesse, Mary vit Geai, qu’elle
croyait alors très loin puisqu’il est indigène. Il lui proposa de venir habiter avec
lui et sa tribu. Depuis la première fois qu’ils se sont rencontrés, Mary et Geai se
sont aimés. Ils décidèrent alors de se marier. Un soir, ils virent danser des dessins de dieux sur les murs de la grotte. Comme le voulaient les traditions indigènes, ils eurent alors la perPHOTOS INTERNET
mission de se marier. Le couple a eu deux enfants :
un gars, Renard Noir, et une fille, Oiseau Moucheté. À
vous de découvrir les péripéties de la petite famille
alors que la guerre éclate entre les Indiens et les Anglais. Réussiront-ils à fuir? Vies de sorcières, un roman à lire et relire.
PHOTOS: INTERNET
Le Tempo - Journal de l’ÉSMSA - Numéro 4
Une championne à l’école
Par Rose-Marie Labranche et Marie-Michelle Gariépy-Rusk
Plus tôt ce mois-ci, nous avons eu la
chance de rencontrer une championne
de course et de ski de fond : AnneMarie Comeau. Nous lui avons posé
quelques questions pour savoir comment sa carrière de sportive a débuté
et quels sont ses projets futurs.
Anne-Marie
a
commencé à faire
du ski de fond à
l’âge de 8 ans.
Elle a tout de
suite voulu continuer et s’améliorer. Au fil du
temps, la skieuse
a su se classer à
la 18ème place des
meilleurs
au
monde, grâce au Championnat du Monde
qui a eu lieu à Whistler, en ColombieBritannique. Par contre, avant de se rendre
là, elle a dû s’entraîner très fort. «Mes entraînements d’hiver durent environ 8 à 10
heures par semaine et ceux d’été environ
15 heures.» L’été, son entraînement est
consacré à la course à pied, une discipline
dans laquelle est excelle également. Et
cela est sans compter les études qu’elle fait
passer en deuxième. Anne-Marie affirme
qu’elle a beaucoup moins de sommeil que
les autres élèves puisqu’elle est très occupée. La championne a dit qu’elle voudrait
aller au cégep régulier 3 ans au lieu de 2,
afin d’alléger ses sessions pour avoir plus
de temps pour pratiquer ce qu’elle adore:
le ski de fond. Comme tout athlète, son
plus grand rêve est d’aller au Jeux Olympiques, mais, avant d’atteindre ce but, elle
aimerait continuer les sélections pour le
Championnat du monde et être classée
dans l’équipe nationale junior.
Nous souhaitons
alors à AnneMarie de poursuivre
sur
la
même voie et, qui
sait,
peut-être
qu’un jour elle
représentera
notre région aux
Jeux Olympiques
d’hiver et d’été.
Vous n’avez donc
pas fini d’en
entendre parler. PHOTOS: NOUVELLE UNION
Matchs des Étoiles de la Ligue
de Hockey Préparatoire Scolaire
Par Dave Côté
Le samedi 24 mars dernier avait lieu les parties
des étoiles de la 2e saison de la Ligue de Hockey Préparatoire Scolaire
(LHPS). Pour l’occasion,
les catégories moins de
15 ans et moins de 17
ans étaient à l’honneur
à l’aréna Ed Meagher de
l’Université Concordia.
Lors de cette partie des
étoiles, les amateurs ont
eu l’occasion d’apprécier
le talent des différents
joueurs qui se sont démarqués au courant de
la saison. Toutes les
équipes moins de 15
ans et moins de 17 ans
de la LHPS étaient représentées par minimum un joueur. Pour les
Vikings de l’École secondaire du Mont-Sainte-
Anne, l’attaquant Augustin Nalliod-Izacard et le
gardien Émile BoivinPerras ont représenté
leur équipe lors de la
partie M-15. L’entraineur de l’ESMSA, Patrice
Bluteau, était également
de la partie derrière le
banc.
finaliste, ce qui est excellent pour une première
saison dans la LHPS. Leur
bannière est d’ailleurs
affichée dans la vitrine de
la vie étudiante.
Pour de plus amples informations, rendez–vous sur
le site internet de la Ligue
de Hockey Préparatoire
Dans la rencontre, l’équipe Scolaire
via
l’adresse
dans laquelle évoluaient www.lhps.ca.
nos représentants a signé
une victoire de 7 à
6. Nalliod-Izacard a bien
fait en attaque avec 1 but
et 1 passe, tandis que
Boivin-Perras a permis 3
buts seulement dans la
partie.
Notez que les séries en
LHPS ont eu lieu lors de la
fin de semaine de Pâques
à Lévis. L’équipe a été
PHOTOS: SONIA HÉBERT, PHOTOGRAPHE
L’équipe LHPS 2011-2012 avec les entraîneurs Rémi
Drouin et Patrice Bluteau (au centre) ainsi que Jonathan Maltais, préposé à l’équipement.
Page 13
Le Tempo - Journal de l’ÉSMSA - Numéro 4
Les exploits des équipes de sports scolaires
Par Camille Gosselin et Emmanuelle Blouin
Les résultats de nos équipes sportives
ont été très bons cette année. Les
élèves faisant partie des différentes
équipes de l’école nous ont fièrement
représentés au cours des compétitions et des tournois qui ont eu lieu
dernièrement.
Basket-ball
En basket-ball, l’équipe cadette masculine
a remporté la première position ainsi
qu’une bannière du championnat de ligue
grâce à sa victoire de 36-31. La finale régionale a eu lieu le 24 mars dernier à
l’école. Pour ce qui est du basketball juvénile masculin, l’équipe a gagné 69-43 en
quart de finale, ce qui lui a permis de participer à la finale régionale qu’elle a également remporté le 18 mars dernier.
alors que les filles ont terminé en première
position à égalité avec une autre équipe.
L’équipe benjamine a participé également
aux régionaux le 1er avril. Quant à la finale
régionale de volley-ball juvénile féminin
BB, elle a eu lieu le 25 mars à l’école Brébeuf, à Limoilou.
encore terminées. Pour les intéressés, vous
pouvez rencontrer Stéphane Tanguay en
tout temps au département d’éducation
physique.
Nous pouvons donc féliciter toutes les
équipes de notre école pour leurs excellentes performances et nous leur souhaiCheerleading
tons bonne chance pour les tournois et
Lors de la compétition de cheerleading compétitions à venir.
Moskito du 18 mars qui a eu lieu au Centre
des Congrès de Québec, l’équipe juvénile L’équipe de basket-ball juvénile avec leur bans’est méritée la première place et l’équipe nière pour la saison 2011-2012.
benjamine la deuxième position. Le 31
mars ainsi que le 1er avril a eu lieu la finale
régionale de cheerleading à laquelle les
deux équipes ont participé. De plus, les
juvéniles participeront à la compétition
nationale de cheerleading à Niagara Falls
au mois de mai.
Volley-ball
Lors de cette même journée a eu lieu le Rugby
tournoi de volley-ball benjamin féminin Les inscriptions pour le rugby ne sont pas
Cheer
Par Élizabeth Verrault et Stephanie Lavoie
Depuis plusieurs années, le cheerleading est un sport pratiqué par beaucoup d’élèves de tout âge, des deux sexes. Pour
tous ceux qui pensent que le cheerleading n’est pas un
sport, ils ont tort!!
Le cheerleading est
un sport qui demande
beaucoup de cardio
pour réussir tous les
entraînements
que
l’on doit exécuter
durant une pratique.
C ’ est
un
s po r t
d’équipe qui demande
beaucoup
d’endu- Des membres des équipes benjamines et juvéniles
avec leur médaille après les régionaux.
rance. Celui-ci comporte des figures acrobatiques, de la danse et de la gymnastique.
Durant une année, l’équipe peut participer à plusieurs compétitions
contre d’autres athlètes de leur calibre. Pour que les athlètes s’améliorent, les entraîneurs, Amélie Boucher et David Roy, prévoient deux
à trois pratiques par semaine en raison d’une heure et demie et deux
heures pour chaque pratique. Les équipes de cheerleading de l’ESMSA ont beaucoup de potentiel pour gagner une médaille. Ils ont du
talent et un bon esprit d’équipe et sportif. Donc, le cheerleading est
un vrai sport qui est très exigeant et les entraineurs font tout pour
qu’ils réussissent et fournissent de grands efforts.
PHOTO: AMÉLIE BOUCHER
Enfin l’été !
Par Ludovic Fortin
Plusieurs personnes ont très hâte que la neige soit
totalement fondue, notamment pour faire des sports
d’été. L’école secondaire du Mont-Sainte-Anne s’est
préparée à accueillir cette magnifique saison.
Plusieurs activités ont été prévues par les responsables de
l’école pour la saison estivale 2012. Il y aura, entre autres, du
cross-country et de l’athlétisme qui ont été très populaires
dans les dernières années. Les joueurs de rugby seront de
retour cette année et seront dirigés par l’imposant Philippe « The Big » Turcotte. De plus, de l’escalade sera pratiquée dans la palestre du gymnase. Cette année, une nouveauté s’impose: le vélo de montagne. Il sera pratiqué au
Mont-Sainte-Anne. Le golf sera aussi de la partie avec une
saison qui s’amorcera sur
le terrain du Grand Vallon
au pied de la belle montagne.
Bref, avec tous les projets
prévus, il y a de quoi se
divertir! J’espère que les
amateurs de sports estivaux seront comblés par
les activités qui seront
offertes par l’école.
Début d’une course de cross-country
au Mont-Sainte-Anne.
PHOTO MARC-ANTOINE GARIÉPY
Page 14
Le Tempo - Journal de l’ÉSMSA - Numéro 4
Ski se passe dans les pistes
Par Maude Duchesne et Annie-Pier Paré
Les élèves de skiétudes ont terminé
leur saison le 30
mars dernier. Ils
reviennent donc à
l'école avec plusieurs potins à
nous raconter. Le
tempo a recueilli
les
témoignages
de ceux du premier cycle lors de
leur
période
d'étude. La chasse
aux
potins
fut
bonne : oublis,
retards, accidents,
nombreuses
chutes font toujours rigoler. Voici
ceux qui ont attiré
davantage
notre
attention :
Mathilde et Alexanne
étaient dans une
piste
remplie
de
bosses et elles ont
fait une collision.
Bizarrement,
elles
ont fait pipi dans leur
pantalon
tellement
elles riaient tandis
que cet accident aurait dû être frustrant.
Mégane se trouvait
dans le milieu d’une
piste, probablement
peu large, et un ruisseau lui coupait le
chemin. Elle a dû
enlever ses skis pour
pouvoir
traverser,
mais,
avec
mal-
chance, un de ses
skis en glissant est
tombé dans le ruisseau. Par la suite,
Mégane a tenté de
sauter par dessus le
ruisseau et elle est
tombée à l’eau. Elle
s’est retrouvée toute
mouillée.
glace a cassé et les
trois filles se sont
retrouvées trempées
dans un profond trou
d’eau.
Nicolas se trouve en
compagnie de ses
amis. Il embarque
dans une gondole,
mais sa botte reste
En ski de fond, une prise
entre
les
souris était en pa- portes. En tentant
nique et courait dans de la retenir avec
tous les sens. En ses mains, l’une
piquant ses bâtons d’elle
est
restée
rapidement, Gabrièle prise à la place de sa
a
accidentellement botte.
Imaginez
fendu la souris en donc comment cela
deux
morceaux. doit être doulouD’après les commen- reux !
taires, c’était répuEn terminant, nous
gnant à en vomir...
désirons
remercier
Même chez les moni- Michel Paquette pour
teurs, les oublis sont son aide ainsi que les
toujours
présents. élèves du premier
Nous en avons la cycle pour leur collapreuve, car Jérôme, boration. Soyez au
un entraîneur de rendez-vous pour les
planche à neige, ou- prochaines anecdotes
blie toujours ses clés des élèves de l’ESdu local des moni- MSA.
teurs.
Pour s’amuser, Isalie
et Mäelle, qui sont en
ski, tiraient Maude,
qui est en planche à
neige, avec leurs
bâtons.
Elles ont
passé par dessus une
« flaque de sloche »
qui semblait être
recouverte de glace
solide. Cependant, la
PHOTOS: MICHEL
PAQUETTE ET
MARC-ANDRÉ
GRENIER, PHOTOGRAPHE
Page 15
Le Tempo - Journal de l’ÉSMSA - Numéro 4
Le Pentathlon des Neiges
Voici, à partir de la gauche rangée arrière, ceux et celles
qui ont représenté l’ESMSA : entraîneur M. Jules Rancourt,
Ashley Adams, Benjamin Carignan, entraîneur M. Martin
Thibault, William Gariépy et Francis-Roberge-Perron. À
l’avant, Marie Corriveau, Mollie Tougas, Henrick Hébert,
Daniel Plourde et Cédric Herrmann.
Des élèves de l’école secondaire du
Mont-Sainte-Anne ont participé au
Pentathlon des Neiges, à Québec, le
23 février dernier sur les pleines
d’Abraham. En équipe, les jeunes devaient compléter cinq disciplines, soit
le vélo, la course à pied, le ski de fond,
le patin à glace et la raquette. L’activité
s’adressait aux élèves en «option
éducation physique» de deuxième
cycle (sec 4-5). Les élèves ont planifié
un plan d’action pour réaliser des objectifs d’entraînement et ils devaient
ensuite faire la promotion du volet
santé «adopter un mode de vie
sain et actif» auprès des autres
élèves de l’école en commentant leur
expérience à l’auditorium à l’aide d’un
La guerre des neiges
(partie 2)
Par Samuel Pichette
film qui a été tourné spécialement lors
de l’évènement. Ce film servira pour
les années futures comme outil de
promotion afin de répéter l’expérience,
et ce, en plus grand nombre.
À noter que les jeunes ont
non seulement joué un rôle majeur
comme modèle mais ils ont bien représenté l’école sur le site de la compétition en portant fièrement le logo ESMSA. Une équipe a terminé en 8ième
position dans la catégorie juvénile
mixte et l’autre équipe s’est classée
19ième dans la catégorie masculin juvénile. Il y avait 27 équipes dans chaque
catégorie et plus de 85 équipes au
total. Félicitations à tous nos partici-
Un bon film d’action
Par Marc-André Bouchard et Maxim Ferland
Allez voir Acte de bravoure, le fameux film d’action qui ressemble un peu à une immersion dans le jeu vidéo Call of Duty.
Résumé
Critique
Ce film ne contient pas
Ce que nous avons
pensé de ce film, c’est
d’acteur connu; les perque nous sentions
sonnages sont des vrais
que les acteurs metmembres du Service des
taient beaucoup de
commandos de la U.S.
conviction dans leur
NAVY. Ce film sert à horôle; on s’y croyait
norer tous les actes de
presque! Nous trouvons aussi que les
bravoure qui se sont proacteurs, qui n’avaient
duits dans le passé et
PHOTO: INTERNET
aucune expérience en
pour honorer les actes
cinéma, jouaient ausfuturs. Ce film raconte l’histoire de
si bien leur rôle que des célébrités
sept commandos qui vont faire une connues. Nous recommandons ce
mission de récupération pour sau- film à toutes les personnes qui
ver une femme, mais ce qu’ils ne apprécient les films inspirés par
savent pas, c’est que la mission des histoires vraies et qui aiment
risque d’être bien plus difficile les films d’action.
qu’elle en a l’air… À vous de voir le
film pour en savoir plus.
Le Tempo - Journal de l’École secondaire du Mont-Sainte-Anne
Rédactrice en chef : Justine Vézina
Journalistes-photographes : Alexandre Bilodeau, Vincent Comeau, Karel Ferland, Laurie Laberge, Olivia Robinet-Pigeon, Jessica Robitaille, Maude Robitaille, Camille Tanguay, Dessinateur: Samuel Pichette
En collaboration avec les élèves du groupe 209.
Supervision : Véronique Boivin, enseignante
Information / commentaires : [email protected]
Page 16

Similar documents