Prévision-planification : que demande le client

Comments

Transcription

Prévision-planification : que demande le client
SYSTÈMES D’INFORMATION
ENQUÊTE
Enquête réalisée
par Charlotte Cousin
Prévision-planification :
que demande le client ?
Chercher à diminuer ses stocks, augmenter sa productivité, savoir anticiper pour demeurer
compétitifs. Quels sont les nouveaux besoins des clients des éditeurs de solutions
de prévision-planification ? À l’heure d’adopter un outil capable de répondre à leurs
demandes, les challenges sont nombreux et s’inscrivent dans une vision globale,
collaborative et intégrée.
Et si le contexte y était pour beaucoup et
pesait dans la balance du processus de
prévision-planification ? Julie Dinnequin,
consultante chez Oresys juge ainsi que
« les besoins en prévision de ventes sont
plus importants aussi à cause de la situation de crise actuelle. Étant donné qu’il
existe une pression très importante sur
les coûts, on veut planifier ses moyens de
manière plus fine et juste, par exemple
dans le transport, pour négocier au plus
près avec les sous-traitants. Plus on planifie, moins cela coûte cher de produire ».
« En période de difficulté et avec l’internationalisation des marchés, les solutions de planification prouvent encore
plus leur raison d’être. Avec l’incertitude
des marchés, les entreprises ont besoin
d’avoir une vision projetée et claire du
besoin pour répondre aux exigences
de leurs clients au niveau mondial »,
approuve Ariel Weil, directeur général
de DynaSys. Selon lui, les solutions APS
(advanced planning and scheduling systems) vont alors permettre « d’anticiper
le futur, d’avoir une vision globale de
Julie Dinnequin.
56
N°116 - Juin 2014
le journal de la logistique
l’ensemble de la supply chain étendue,
de simuler et d’optimiser chaque maillon
de la chaîne d’approvisionnement en
positionnant le bon produit, au bon
endroit, dans les bonnes quantités et au
juste prix ». Aujourd’hui la solution de
« Avec l’incertitude des
marchés, les entreprises
ont besoin d’avoir une vision
projetée et claire du besoin
pour répondre aux exigences
de leurs clients au niveau
mondial. »
planification de la chaîne d’approvisionnement efficace doit aider les entreprises
à planifier, prévoir et optimiser les stocks,
pour les diminuer ainsi que le coût du
stockage tout en améliorant la rentabilité. Isabelle Saint-Martin, chef de marché
ERP mid-market chez Sage, témoigne :
« La tension concurrentielle, l’exigence
croissante des clients et des donneurs
d’ordres, le raccourcissement des délais
rendent nécessaire d’optimiser les flux
au niveau opérationnel (le recours à la
mobilité, aux technologies RFID ou à la
reconnaissance vocale en entrepôt sont
des exemples concrets d’usages en forte
progression) autant que dans les phases
amont, recourant à la prévision et la planification, pour anticiper au mieux les
pics d’activité et goulots d’étranglement.
Pour atteindre cet objectif, les solutions
spécialisées de prévision et de planification sont un complément utile à l’ERP
pour élaborer des prévisions complexes
analysant, par exemple, le comportement des produits selon leurs cycles de
vie ou le comportement d’achat des
clients ». « Souvent la nécessité de mettre
en place une solution de prévisionplanification est renforcée par la volonté
des directions générales de réduire le
besoin en fonds de roulement et par
conséquent le niveau des stocks. D’autre
part, nos clients sont souvent confrontés
à l’exigence des distributeurs de tendre
vers le flowcasting, à savoir de partir
de la prévision de vente magasins pour
diminuer les stocks par l’intermédiaire
de niveaux dynamiques d’approvisionnement », corrobore Daniel Clément, président du groupe Ordirope. Aujourd’hui,
les demandes des clients sont axées sur la
recherche de réponse aux problèmes auxquels ils sont confrontés : les surstocks,
les ruptures, la maîtrise des ressources
au niveau entrepôt et transport. Parvenir
à réaliser des prévisions fiables sur des
Ariel Weil.
ENQUÊTE
DE NOUVELLES DEMANDES
Isabelle Saint-Martin.
produits de plus en plus difficiles à cerner
(cycle vie produits de plus en plus court,
comportement erratique) est une réelle
préoccupation pour les clients et prospects sollicitant les éditeurs : « Qu’elles
soient industrielles ou de distribution, les
entreprises cherchent à mieux anticiper
leurs approvisionnements pour dimensionner leurs stocks au plus juste, réduire
leur taux de ruptures tout en améliorant
leur taux de service », poursuit Daniel
Clément. Dans un projet supply chain
(d’optimisation de réseau, S&OP, prévision, planification…), le retour sur investissement est en effet toujours calculé en
tenant compte d’une réduction importante des stocks attendue. « Il est nécessaire de disposer d’un outil de planification qui va apporter, par sa puissance de
calcul et la prise en compte d’un taux de
service, la possibilité de fixer le niveau de
stock optimal. Dans les indicateurs, l’analyse des parts de marché vérifie le positionnement compétitif », explique Gilles
Bourquard, expert produit IFS Applications chez IFS France.
Daniel Clément.
Philippe Rechaussat, leader supply chain
practice chez JDA Software observe un
marché « plus dynamique cette année
que les années précédentes », et s’interroge : « Est-ce le début de la reprise ? »,
précisant que « les grandes tendances
restent les projets S&OP qui ont le vent
en poupe de par les communications
réalisées autour du sujet, mais aussi
du fait qu’aujourd’hui les éditeurs proposent de véritables outils S&O, tandis
qu’il y a quelques années, le S&OP était
plus une logique mise en œuvre avec
des outils de bureautique ». Le contexte
« Qu’elles soient industrielles
ou de distribution,
les entreprises cherchent
à mieux anticiper leurs
approvisionnements pour
dimensionner leurs stocks
au plus juste, réduire
leur taux de ruptures tout
en améliorant leur taux
de service. »
actuel implique donc un besoin croissant
de planification ainsi qu’« une forme de
convergence vers une demande d’outils
de pilotage plus tactiques pour gagner
en agilité et en visibilité », explique Gilles
Alais, country manager France de Barloworld Supply Chain Software, qui
observe par ailleurs la nécessité accrue
Gilles Bourquard.
Philippe Rechaussat.
de maîtriser la variabilité de la demande
telle qu’elle est exprimée par le client.
Cela implique des outils d’analyse et de
suivi de l’évolution de cette demande
au moins aussi importants si n’est plus
que des outils de prévision statistique :
« Ce n’est plus tant la mesure de la précision de la prévision qui importe, mais
de détecter sa variabilité et donc de
mieux gérer l’impact de celle-ci sur les
ressources de la supply chain (production et approvisionnements) », indique
Gilles Alais. « Nos clients souhaitent une
précision accrue dans la gestion du détail
des prévisions, c’est-à-dire travailler avec
un découpage mensuel mais aussi de
pouvoir interagir sur les prévisions dans
des mailles plus fines comme la semaine
ou la journée », poursuit Gilles Bourquard. Catherine Schmitt-Weber, associée chez Oliver Wight France, observe,
quant à elle, que si toutes les entreprises
ne se munissent pas de progiciels spécifiques, ils deviennent dans certains cas
quasi-obligatoires : « On ne peut pas se
passer de l’outil si l’on a un portefeuille
Gilles Alais.
N°116 - Juin 2014
le journal de la logistique
57
SYSTÈMES D’INFORMATION
de 15 000 articles. En revanche, les entreprises ayant peu de produits finis ou une
demande à faible variabilité, n’auront pas
forcément besoin d’une solution informatique compliquée mais surtout d’un
processus de gestion de la demande. Ce
qui est important : avec ou sans outil,
avoir un plan de la demande sur les
24 ou 36 mois par famille ». Sylvie
Bourden, senior manager chez PEA
Consulting, observe que tous les acteurs
ne sont pas encore dotés d’outil de
prévision (certain s’appuyant sur Excel,
ou retirant certaines données de leur
ERP), mais que la tendance est en train
d’évoluer : « On cherche aujourd’hui à
diminuer ses coûts. Perfectionner ses
prévisions va ainsi dans le sens d’optimiser sa supply chain et de réduire ses
dépenses. L’actualité implique donc que
les recherches d’amélioration s’appuient
sur ce type d’outil ». La faible visibilité
conduit à un besoin accru d’exactitude
pour se sécuriser et limiter la marge
d’erreur qu’il est important de mesurer.
« Grâce à la puissance des outils de simulation que proposent les solutions APS,
les supply chain managers vont pouvoir
prendre les bonnes décisions en tenant
compte de l’ensemble des contraintes
aussi bien au niveau de la demande des
marchés que de l’ensemble des capacités
et des autres contraintes des réseaux
logistiques », indique Ariel Weil. Dans
les tendances actuelles, « on observe
une forte demande pour ajouter à la
prévision/planification classique des
fonctions de PIC (S&OP) qui servent à
Sylvie Bourden.
58
N°116 - Juin 2014
le journal de la logistique
ENQUÊTE
temps et difficiles à comprendre : « Beaucoup veulent avant tout comprendre
comment obtenir de bonnes prévisions
en ayant un processus simple, robuste
et facile à mettre en œuvre. Les outils ne
doivent pas devenir des “boîtes noires”et
donner des chiffres que plus personne
ne comprend », juge-t-elle. L’important
étant aussi de réaliser une étude de faisabilité en se posant la question : « La prévision va-t-elle être pertinente ? Cela vaut-il
Catherine Schmitt-Weber.
la peine de mettre en place un système
réconcilier les besoins avec les capa- de prévision ou bien les comportements
cités », commente Pierre Budin, mana- sont-ils finalement trop aléatoires pour
ging director chez Aperia. L’optimisation avoir des prévisions fiables ou encore les
des stocks : un maître mot, afin d’éviter marges d’erreur sont-elles trop imporle surstock ou le sous-stock, mais aussi tantes ? Il faut vraiment insister sur ces
d’améliorer l’utilisation de ses capacités questions-là, et ne pas y aller bille en
de production. Sa maîtrise engendrant tête », prévient Magali Revol, directrice
également une dualité, selon Charlotte associée d’Oresys et responsable de l’acHonoré, consultante chez Oresys : tivité supply chain. Sylvie Bourden insiste
« Garder des niveaux faibles tout en quant à elle sur la nécessaire conduite du
sachant anticiper pour être capable de changement à adopter : « Il est important
satisfaire au mieux et au plus vite les tout d’abord de mettre en place le processus de prévision : définir la maille sur
demandes des clients ».
laquelle on va travailler ; préciser qui fait
LE CHOIX DE L’OUTIL
quoi ? Et ce que l’on attend de l’outil ?
« L’outil ne résout jamais tous les pro- Puis de le mettre en place tout en ayant
blèmes mais il est d’une très grande aide bien évalué les impacts et le besoin de
pour faciliter le travail et passer moins conduite du changement. Tant qu’il n’y a
de temps à la compilation des données pas d’outil structurant, on peut observer
et plus de temps à l’analyse et à la mise sur les prévisions une certaine liberté des
en place d’actions à valeur ajoutée », filiales dans la modification de leurs préexplique Catherine Schmitt-Weber. visions et effectuer des changements au
Pour autant, les clients ne souhaitent dernier moment, ce qui peut conduire
pas de solutions trop sophistiquées à des écarts assez importants. Dans ces
pour répondre à leurs besoins, car elles schémas, c’est donc le processus qui est
peuvent leur sembler très gourmandes en important, les outils étant un moyen, on
Pierre Budin.
Charlotte Honoré.
ENQUÊTE
Magali Revol.
peut déjà le mettre en place sans avoir
l’outil, ce qui permet de préparer les
acteurs impliqués et de les faire “entrer
dans le moule” », explique-t-elle.
UNE VISION GLOBALE
De fait, les acteurs aujourd’hui se doivent
d’être reliés sans cesse à la chaîne globale. Et pour faciliter la communication
et la transmission d’informations, les
acteurs sont amenés à mettre en place
des processus S&OP tout en s’appuyant
sur des solutions intégrées de prévision
et de planification pour prendre les meilleures décisions possibles. « Nos clients
cherchent également à toujours mieux
intégrer les impacts des différents événements affectant les ventes (opérations,
démarques…) comme les approvisionnements (calendriers fournisseurs, capacités et savoir-faire…) », indique Nicolas
Peraldo, consultant chez TXT e-solutions.
Les outils de planification s’interfacent
ainsi avec les outils d’exécution afin
d’améliorer la planification et d’avoir
une vision partagée et connectée en
temps réel pour tous les acteurs impliqués dans la supply chain. Il s’avère donc
indispensable que la solution s’interface
aisément avec les différents systèmes de
Nicolas Peraldo.
l’entreprise qui peuvent être divers : ERP,
MES, TMS et autres outils de gestion et
d’exécution. Chez Ortems, René Desvignes, son Pdg, indique ainsi que parmi
les demandes observées chez les clients
figurent la volonté de « bénéficier d’une
planification élargie collaborative intégrée ERP, MES, PLM, SCM ». « Équiper les
processus de planification nécessite de
N°116 - Juin 2014
le journal de la logistique
59
SYSTÈMES D’INFORMATION
René Desvignes.
compléter un paysage informatique déjà
complexe par une solution transverse
permettant d’harmoniser les (bonnes)
pratiques de planification (par exemple
entre plusieurs pays/sites d’une même
société) et d’assurer une cohérence entre
les différents horizons et les différents
domaines de planification », explique
Henri Beringer, directeur général de
Quintiq France. S’il y a quelques années
la supply chain s’arrêtait sur le quai de la
plate-forme du distributeur, aujourd’hui,
elle va jusqu’au magasin, voire jusqu’au
consommateur. « Afin d’aller chercher les
quelques points d’efficacité supplémentaires qui font la différence, les entreprises ressentent un besoin grandissant
de disposer d’une vue globale et d’optimiser de façon cohérente l’ensemble de
leurs opérations, ressources et processus,
de bout en bout de leur supply chain.
Un même logiciel doit donc pouvoir
modéliser tout type de ressources et de
contraintes opérationnelles, et pourvoir
optimiser simultanément des ressources
fortement couplées », ajoute Henri
Henri Beringer.
60
N°116 - Juin 2014
le journal de la logistique
ENQUÊTE
Beringer. C’est cette gestion globale qui
va permettre d’établir l’équilibre désiré
entre niveau de service et marge, incorporant les niveaux de stock ainsi que les
ressources humaines et matérielles, à
restituer dans l’organisation. « On nous
demande donc des solutions de prévisions et d’approvisionnement qui interagissent avec l’ensemble des processus
de la supply chain. Les clients souhaitent
disposer d’une solution qui intègre la
problématique logistique globalisée, car
si la planification des approvisionnements ne prend pas en compte la planification prévisionnelle des ressources
au niveau du transport et de l’entrepôt,
elle va augmenter le temps de mise à disposition des produits et par conséquent
les stocks », poursuit Joseph Felfeli, Pdg
d’Acteos.
« Les entreprises
ressentent un besoin
grandissant de disposer
d’une vue globale
et d’optimiser de façon
cohérente l’ensemble
de leurs opérations,
ressources et processus,
de bout en bout de leur
supply chain. »
INTÉGRATION
ET COLLABORATION
Les clients sont de plus en plus à la
recherche de solutions permettant
d’avoir une vue d’ensemble tenant
compte des prévisions des ventes à
différents niveaux et marchés, et des
solutions de planification avancées en
considérant des contraintes logistiques
de plus en plus fines. L’objectif : être fort
d’une vision tactique et stratégique sur
la totalité de la supply chain pour que
tous les acteurs collaborent aux travers
de processus S&OP. « Oui, le mode colla-
Joseph Felfeli.
boratif s’inscrit dans une demande forte
de synchronisation globale entre marketing, commerciaux, approvisionnement
et production. Les activités de planification ne sont plus uniquement utilisées
pour optimiser la seule performance
industrielle et optimiser la production,
mais constituent un élément au service
de l’optimisation globale de la supply
chain », approuve René Desvignes. Pour
améliorer la qualité de la prévision, il
s’agit de se rapprocher au plus près de
la demande et donc du terrain local.
Une collaboration interne (marketing,
ventes, supply chain, finance), mais aussi
externe (fournisseurs, sites, clients), justifiée par la complexification des cycles
de vie produits et des circuits d’approvisionnement est nécessaire pour fiabiliser
ses prévisions ainsi que sa planification.
En effet, « dans un monde où les entreprises proposent des services à échelle
mondiale et où l’achat de fournitures
s’effectue partout dans le monde, la collaboration entre tous les intervenants du
processus de planification de la chaîne
Pieter Leijten.
ENQUÊTE
d’approvisionnement est la clé de la
réussite. Plates-formes sociales et applications web constituent autant d’outils
permettant de créer des processus au
sein d’une chaîne d’approvisionnement
entièrement collaborative, et ce pour
tous les intervenants – bureaux distants,
clients, entrepreneurs, fournisseurs –,
afin d’améliorer l’efficacité de la chaîne
d’approvisionnement et d’offrir plus de
précision », juge Pieter Leijten, vice-président supply chain EMEA d‘Infor. Les
solutions collaboratives augmentent leur
déploiement, leur périmètre et leur pro-
fondeur en même temps que s’étend
la supply chain. Les acteurs finaux,
jusqu’au consommateur, peuvent maintenant intervenir sur les signaux de
demandes via leur tablette ou encore
leur smartphone. « Ces nouveaux acteurs
concourent à une meilleure connaissance du “demand signal”, donc à une
plus grande satisfaction du client, à une
minimisation des stocks nécessaires pour
le servir, donc à un prix de vente optimisé à la fois pour le client et pour sa
chaîne de fournisseurs », conclut Philippe
Rechaussat. Peut-être que les outils de
demain joueront aussi sur leur style et
leur côté ergonomique, comme le suggère Pieter Leijten en observant la nécessité d’offrir une meilleure expérience aux
utilisateurs : ces derniers « requièrent
des applications similaires à celles qu’ils
ont l’habitude d’utiliser, faciles à utiliser,
esthétiquement belles et particulièrement souples. Cela permet aux employés
de mieux travailler, d’accéder plus facilement aux informations importantes et
donc d’améliorer leur environnement de
travail et leur productivité ». n
C.C.
Et le cloud dans tout ça ?
critiques des entreprises (données de vente, prix d’achat,
Aujourd’hui sur beaucoup de lèvres, le cloud est-il la nouetc.) », souligne Joseph Felfeli. Ainsi, si techniquement les
velle panacée pour les solutions de prévision-planification ?
solutions existent et que l’intérêt pour cette nouvelle posLes attentes sont grandes de la part des clients qui cherchent
sibilité technologique s’est développé ces dernières années,
une implémentation rapide et aisée de l’outil, mais aussi des
« les informatiques internes sont très réticentes, pour des
mises à jour continuelles, en temps réel et à coûts limités.
raisons de sécurité, à stocker ce type d’information sur le
Le marché s’intéresse de plus en plus à cette nouvelle apcloud », juge pour sa part Pierre Budin. Selon Catherine Schproche, dans la continuité des offres cloud proposées par
mitt-Weber, cette “tendance” reste raisonnée : « Pour les
certains ERP. Pour autant, observe-t-on un raz-de-marée
sociétés de grande taille et avec des échanges de données
dans ce domaine ? « Oui, nous constatons une forte decollaboratives importants, cela représente un vrai intérêt
mande de cloud pour gérer le nombre exponentiel de DFU/
mais les solutions traditionnelles
SKU [demand forecasting units/
suffisent amplement aux petites
stock keeping units, Ndlr], et
« Un mode hybride peut s’avérer
structures qui gèrent un vopour conserver la compétitivité
intéressant, en fonction du modèle lume de données plus limité »,
des versions du logiciel les plus
entier et des préférences IT
explique-t-elle. La demande
à jour », répond Philippe Repourrait alors tendre à s’équilichaussat. Ariel Weil juge quant
de chacun. »
brer entre des solutions héberà lui que le développement du
gées via le cloud ou bien installées chez le client. « Au-delà
cloud est plus qu’une grande tendance en Europe : « C’est
de la technologie cloud, la véritable attente, à notre sens,
la véritable réponse à des besoins croissants de sécurisation
est pour des solutions plus souples, c’est-à-dire louées, ne
des processus, de rapidité de mise en place, de “scalabilité”
requérant pas une exploitation informatique complexe, et
des solutions et de la minimisation des risques techniques
permettant simplement de répondre à un service c’est-àet humains. Les solutions cloud permettent également audire fournir de bonnes prévisions et recommandations en
jourd’hui de réduire l’ensemble des coûts informatiques.
terme de planification », estime Gilles Alais. Le mode « on
Les entreprises souhaitent reporter toute la responsabilité
premise » résiste donc encore à ce jour, pouvant être d’autre
à des fournisseurs dont c’est le métier ». Mais certaines
part configuré de manière différente d’un client à l’autre.
demeurent encore réticentes à héberger des informations
« Un mode hybride peut s’avérer intéressant, en fonction
cruciales dans des espaces web qu’elles ne jugent pas maîdu modèle entier et des préférences IT de chacun », conclut
trisés. « Les systèmes de prévision/planification intègrent en
Nicolas Peraldo. n
effet les données les plus confidentielles, stratégiques et
N°116 - Juin 2014
le journal de la logistique
61
SYSTÈMES D’INFORMATION
CAS CLIENT
La planification, pierre angulaire
de G.H.Mumm avec DynaSys
L’éditeur DynaSys (division de QAD Inc.) a mis en œuvre ses solutions de planification
(Demand Planning, Production Planning et Procurement Planning) pour la société et maison
de champagne G.H.Mumm & Cie (Martell Mumm Perrier-Jouët, groupe Pernod Ricard).
Pour bien saisir les enjeux et les besoins
de la maison G.H.Mumm, il faut comprendre le process de fabrication des huit
millions de bouteilles de champagne : un
cycle de fabrication de trois à six mois,
durant lequel chaque étape est décisive
pour la qualité du champagne. « Notre
produit vit, il continue de travailler en
vieillissant. Il faut être vigilant car stabilisation et bonification ne vont pas toujours
de pair. Il se peut qu’un vieillissement
trop long engendre une perte de qualité.
Le just in time est difficile à trouver, mais
indispensable pour le niveau d’exigence
de nos champagnes », explique David
Labrousse, responsable planification et
approvisionnements matières sèches
de G.H Mumm. D’où une gestion des
stocks au plus juste et un pilotage de
l’ensemble de la supply chain suffisamment fin et précis pour permettre d’anticiper et de prendre la bonne décision, au
bon moment. Ce qui a amené la société
au choix des solutions de planification de
DynaSys : Demand Planning, Production
Planning et Procurement Planning.
DEUX MAÎTRES-MOTS :
PILOTAGE ET OPTIMISATION
Que ce soit l’amélioration des ressources
de production, du temps de travail ou de
la gestion des stocks, tout est essentiel
pour un produit de luxe tel que le champagne. « Nous sommes dans un domaine
où la réactivité face à la demande du
client est fondamentale. Avoir du stock
nous coûte moins cher que la perte d’un
client », précise David Labrousse. Tout
d’abord au niveau du pilotage, il s’agit
de bénéficier d’une anticipation et d’informations suffisantes pour prendre la
bonne décision. Définir le rôle et la temporalité de chacun est indispensable,
tout autant que la mise en place d’une
méthodologie et des outils adaptés.
C’est à ce moment là qu’intervient
DynaSys, à la fois avec ses solutions de
Demand & Supply Chain Planning mais
aussi ses équipes projet qui connaissent
le secteur des vins de champagne. « Ce
sont des outils efficaces qui nous permettent de faire des analyses fines,
précises et fiables… Pertinentes en un
mot. Étant donné que les solutions de
DynaSys sont flexibles, nous les avons
rapidement paramétrées au plus proche
de nos besoins, sans devoir investir du
temps et des coûts de développement
spécifiques onéreux. Nous n’avons rien
inventé, nous avons juste appliqué les
bests practices », poursuit-il. Le service
planification, qui regroupe quatre personnes chez G.H.Mumm, possède une
vision horizontale de l’ensemble du process. C’est donc à lui que revient l’arbitrage, en accord avec le management.
Un planning hebdomadaire permet à la
société de prendre les décisions en fonction des besoins et des analyses réalisées
grâce aux solutions de DynaSys. « Nous
avons, chaque semaine, une vision
claire des quatre semaines à venir. Un
problème de retard de livraison sur la
matière sèche ? Ou de main-d’œuvre ?
Une urgence ? Un séisme quelque part
dans le Monde ? Cela nous est déjà
arrivé. Notre gestion est en phase avec
la réalité. Nous savons fournir les bons
indicateurs à notre direction, comme
à tous les managers des différents
départements concernés, commercial,
marketing, production, service achats,
service technique, etc. », estime David
Labrousse.
e_calamar.
RÉSULTATS ET PERSPECTIVES
62
N°116 - Juin 2014
le journal de la logistique
Les résultats observés ? Ils sont explicites.
On observe ainsi une réduction de 15 %
du stock moyen de produits finis avant
expédition ; un maintien du taux de service tout en passant le plus long leadtime de 14 à 6 semaines ; une meilleure
visibilité des approvisionnements habillage et du mix produit (commande en
CAS CLIENT
amalgame sur la plus grande quantité)
et baisse des réapprovisionnements en
urgence, trois seulement par an, au lieu
de 21 il y a trois ans ; une stabilisation du
plan de production pour une meilleure
gestion des équipes et des outils de
fabrication. La première étape est ainsi
franchie pour la maison G.H.Mumm
qui observe une meilleure maîtrise de
ses processus S&OP (Sales & Operations
Planning) ainsi que l’amélioration de
l’adéquation entre sa planification stratégique et opérationnelle. « Nous avons
des projets en cours, ou à venir, comme
la modulation du temps de travail par
exemple. L’objectif est d’équilibrer les
compteurs annuels de nos ouvriers en
évitant la sous-capacité, donc en répartissant mieux le temps de travail tout au
long de l’année. L’optimisation de notre
gestion capacitaire va nous donner la
possibilité de renforcer nos relations
avec nos sous-traitants en les impliquant
dans notre planification. Nous voulons
également réduire l’obsolescence de nos
éditions limitées. En effet, pour l’instant
nous avons seulement 1,8 % d’obsolescence sur nos références régulières,
mais 12,5 % sur nos références ponctuelles. La mise en œuvre des solutions
de demand & supply chain planning de
DynaSys n’est pas une fin en soi, c’est
une aide à la décision. Ce sont des
outils de pilotage qui nous permettent
de sécuriser l’ensemble de nos informations, mais ce sont surtout des solutions
qui nous ouvrent de nouvelles possibilités, à nous de savoir les concrétiser »,
conclut David Labrousse. n
Une question à Henri Beringer,
directeur général, Quintiq France
liorera significativement la qualité et la
transparence du processus de planification. L’utilisation d’une plate-forme
unique pour toutes les applications de
planification simplifiera le système d’information du groupe. La flexibilité de la
technologie d’optimisation Quintiq permettra de couvrir tous les besoins spécifiques de chaque pays. n
© Médiathèque Lafarge – Jean-Philippe Mesguen.
Il s’agit de l’installation de notre solution
d’optimisation du transport et de notre
solution PIC/S&OP chez Lafarge dans le
monde. En tant qu’acteur de premier
ordre dans le secteur des matériaux
de construction, Lafarge contribue à la
construction de villes à travers le monde,
avec ses solutions innovantes. La société
a choisi Quintiq pour optimiser ses trois
activités clés : ciment/granulats/béton.
Le déploiement du logiciel permettra,
à capacité égale, une réduction immédiate des coûts de production et de
transport, tout en améliorant la satisfaction de la clientèle. La collaboration en
temps réel entre les planificateurs amé-
© Lafarge media center.
Quelle est votre dernière implémentation
notable ?
N°116 - Juin 2014
le journal de la logistique
63
SYSTÈMES D’INFORMATION
CAS CLIENT
Acteos roule avec iDTGV
La dernière installation notable d’Acteos FPS a été réalisée chez iDTGV dans le cadre du
lancement de sa nouvelle offre de restauration et de sa nouvelle organisation logistique.
La filiale de droit privé appartenant à
100 % à la SNCF, iDTGV, ayant mis fin au
système de concession de sa restauration
auprès d’un prestataire unique afin de
maîtriser l’ensemble de ses process et de
la traçabilité de ses produits en interne,
cette nouvelle organisation s’est accompagnée d’une révision complète de sa
logistique restauration. L’objectif étant
de garantir du 100 % frais grâce à un
suivi temps réel de la consommation des
passagers à bord et à la mise en place
d’un réapprovisionnement en temps
réel par le biais d’un avitaillement partout en France. Grâce à Acteos FPS, les
commandes sont aujourd’hui envoyées
au prestataire 24 heures avant le départ
du train, puis sont approvisionnées en
flux tendu, sans aucun stockage inter-
médiaire. La nouvelle solution définie
répond également aux contraintes d’un
point de vente mobile, en intégrant
les commandes de réapprovisionnement en province et celles urgentes en
cas de retard de train par exemple. La
mise en place d’Acteos FPS date de mai
2013. Le modèle logistique a été mis
en œuvre dans un temps extrêmement
réduit. Les défis relevés dans la mise en
œuvre de ce nouveau modèle supply
chain ? Communiquer en temps réel
à bord du train pour réapprovisionner
la rame en fonction de l’évolution du
stock en temps réel ; tracer tous les flux
logistiques ; gérer les ruptures de stock,
fiabiliser les données de ventes ; maîtriser le plan de restauration ; gérer les
consommables ; intégrer les préventes
dans le modèle de prévisions et d’approvisionnement. Une étude réalisée
en septembre 2013, prouve que suite à
la nouvelle organisation, plus d’un passager sur trois confirme avoir perçu une
amélioration de l’offre. Les commandes
étaient en effet au préalable passées
manuellement par les utilisateurs pour
quelques trains. La gestion des approvisionnements simplifiée et automatisée a
permis de déployer la nouvelle offre restauration sur l’ensemble des trains. Sous
trois ans, iDTGV entend faire passer son
taux de satisfaction clients sur l’offre
de restauration de 41 % à 80 % et
multiplier ses ventes par deux. D’ici
2015, iDTGV souhaite ainsi diminuer de
37 % les charges consacrées au service
restauration. n
Eurocopter choisit Ortems
Eurocopter, constructeur mondial d’hélicoptères, et l’éditeur Ortems ont conclu en 2013
un accord corporate stratégique.
La gamme de Solution Agile Manufacturing d’Ortems couvre pour Eurocopter
(filiale à 100 % d’EADS) la planification
stratégique, les plans directeurs de production, la planification opérationnelle
pour les activités d’assemblage, de pro64
N°116 - Juin 2014
le journal de la logistique
duction des pièces élémentaires ainsi
que le lissage des plans d’approvisionnements, la maintenance et la réparation des appareils (MRO), équipements
et composants. L’éditeur propose ainsi
une solution collaborative adressant
les horizons long terme (PIC), moyen
terme (PDP) et court terme (ordonnancement), avec des fonctions avancées
d’optimisation au travers de moteurs de
lissage de charge et d’ordonnancement
détaillé, une interface graphique interactive offrant des fonctions étendues
de simulation et d’aide à la décision
dans un mode collaboratif. « Nous nous
réjouissons du partenariat long terme
qui s’est instauré entre nos deux com-
pagnies. Il vient conforter notre positionnement verticalisé dans les activités du
complex manufacturing comme l’aerospace defense, la construction navale, le
ferroviaire, le nucléaire, les biens d’équipement… pour lesquelles nos solutions
apportent une valeur ajoutée unique
dans la planification stratégique d’une
part, au niveau des plans directeurs de
production et du lissage synchronisé des
plans d’approvisionnements, et dans
la planification opérationnelle d’autre
part pour les différentes activités d’assemblage, de production des pièces et
pour la maintenance et la réparation des
appareils et des composants », indique
René Desvignes, Pdg d’Ortems. n
SYSTÈMES D’INFORMATION
CAS CLIENT
Somfy opte pour Aperia Forecaster
Somfy a choisi en 2009 le logiciel Aperia Forecaster pour améliorer le pilotage de sa supply
chain grâce à de meilleures prévisions de ventes et une meilleure planification locale.
Historiquement implanté à Cluses,
en Haute-Savoie, depuis les années
soixante, Somfy, avec un chiffre d’affaires de plus de 760 millions d’euros, est
un spécialiste mondial de la motorisation
et de l’automatisation des ouvertures et
des fermetures de la maison et du bâtiment. Présent dans 52 pays, la société
dispose de sept centres de production
pour satisfaire les besoins de 220 millions d’utilisateurs et de 30 000 clients
professionnels à travers le monde. Pour
l’entreprise, « les prévisions de ventes
sont un élément clé pour garantir la performance en matière de service clients et
de réduction des coûts ». La démarche
ayant abouti à la sélection d’Aperia Forecaster avait pour objectif de faire évoluer
le processus de « demand planning »
de Somfy vers un modèle qui mette la
demande des marchés à l’origine des
processus DRP et PIC. Hébergé sur un
serveur central à Cluses, Aperia Forecaster a démarré avec une filiale pilote
(Italie) avant un déploiement généralisé vers les autres filiales européennes,
puis le reste du monde. Afin de pouvoir
modéliser les flux sur le réseau de distribution (de la sortie des usines aux clients
en passant par les stocks centraux et
avancés), ce projet a été divisé en trois
parties dans Aperia Forecaster : l’élabo-
ration des prévisions de ventes par les
business units en combinant un moteur
statistique multi-marché et toute l’intelligence marché disponible (lancement
nouveaux produits, promotions, gestion des affaires, prévisions collaboratives…) ; le dimensionnement des stocks
de sécurité en business units à partir
de la qualité mesurée des prévisions et
des paramètres locaux (objectifs de taux
service et de coûts, délais d’approvisionnement…) ; l’intégration en amont du
processus PIC existant d’un calcul DRP
hebdomadaire, et d’une vision consolidée « monde » de la demande et des
stocks. n
Galderma fait peau neuve avec TXT
La société internationale spécialisée dans les solutions médicales innovantes
en dermatologie Galderma, a réduit le stock de sa supply chain globale grâce à
TXT Sales & Operation Planning. Explications.
Galderma, laboratoire pharmaceutique
spécialisé dans la dermatologie (jointventure entre Nestlé et L’Oréal), présente
dans plus de 80 pays, a déployé au
niveau mondial la solution TXT Sales &
Operations Planning (S&OP). Le but ?
Améliorer la fiabilité de ses prévisions,
rationaliser sa production et son approvisionnement dans un secteur de plus
en plus concurrentiel. Grâce à un effort
global interne pour repenser ses processus ainsi qu’aux fonctionnalités S&OP
avancées du logiciel TXT, Galderma a pu
réduire de 20 millions d’euros ses immobilisations en stock dans plusieurs de ses
entrepôts centraux.
66
N°116 - Juin 2014
le journal de la logistique
UN CONTEXTE COMPLEXE
Sandrine Angles, supply chain manager
chez Galderma, explique : « Les chaînes
d’approvisionnement dans la pharmacie
et la cosmétique sont très complexes :
traditionnellement, elles se basaient sur
une production de volumes élevés pour
éviter les ruptures de stocks ; mais ces
niveaux entraînaient des coûts importants et le risque de stocks obsolètes.
Les médicaments et les produits cosmétiques – un peu comme les produits
alimentaires – ont aussi une durée de
vie limitée. Les réglementations internationales entraînent une prolifération de
références à gérer et le besoin d’inno-
vation nécessite une supply chain plus
agile. Par ailleurs, nous avons connu une
croissance rapide, notre business model a
évolué ces dernières années et Galderma
s’est éloigné de son positionnement
initial axé sur les médicaments pour
aller vers une offre plus large intégrant
les cosmétiques ». Offre qui comprend
certains produits brevetés, mais également beaucoup plus d’articles sans
ordonnance ce qui entraîne davantage
de ventes via la grande distribution et un
réseau croissant de grossistes. L’ouverture de nouvelles zones géographiques
et l’évolution du business model a également entraîné de nouvelles probléma-
tiques au niveau des prévisions et des
opérations. « Les produits pharmaceutiques représentaient un marché assez
stable et facilement prévisible grâce aux
produits sous prescription », poursuitelle. Désormais, avec un focus porté
sur des produits promotionnels comme
les cosmétiques, la volatilité est beaucoup plus grande, et gérer les stocks est
devenu un défi. « Les best sellers varient
en fonction des zones géographiques et
de la catégorie de produit. Nous devons
éviter les ruptures, mais nous voulons
aussi limiter notre stock à un niveau
minimum ». Avec ses cinq sites de production (France, Suède, Suisse, Canada
et Brésil), ses longs délais de production
typiques du secteur et plus de 80 marchés à servir, la société nécessite d’avoir
une supply chain flexible et agile. En
2007, Galderma a initié un projet sur les
prévisions et le réapprovisionnement, qui
a évolué vers un projet S&OP plus global :
« Nous voulions réduire nos capacités de
production inutilisées et les stocks grâce à
une meilleure visibilité sur la demande et
les volumes », explique Sandrine Angles.
LE CHOIX DE TXT
© Galderma.
Auparavant, l’entreprise utilisait, pour la
planification, des centaines de feuilles de
calcul qui étaient compliquées à gérer.
Standardiser les processus de planification et la technologie était essentiel. Galderma a choisi TXT pour son expertise
S&OP et la flexibilité de sa solution pour
accompagner ses processus et l’évo-
© Galderma/N.Oundjian.
CAS CLIENT
lution de ses besoins. Le projet a commencé par le déploiement des prévisions
et du réapprovisionnement. En 2011, en
parallèle du projet ERP groupe et suite
aux résultats obtenus, il a été décidé
d’étendre l’initiative pour gérer le processus S&OP de bout en bout. Le plan de
la demande peut être analysé en prenant
en compte les contraintes de capacité
et tous les facteurs physiques ou régionaux qui pourraient impacter les ventes,
comme la publicité ou les promotions.
Les fonctionnalités de simulation permettent à l’ensemble de la supply chain
d’être prédictive plutôt que réactive, et
les métriques intégrées à la planification offrent une meilleure visibilité sur
le processus dans son ensemble. « Les
reportings et les analyses automatiques
sont désormais ancrés dans le processus
de planification. En seulement quelques
clics, on obtient une vision complète
des charges de capacité et combien
nous pouvons produire, par rapport aux
besoins de chaque marché. » Les réunions S&OP, organisées tous les mois
avec la participation de toutes les fonctions (logistique, commerciale, finance)
reprennent le plan de la demande et les
propositions de plan de distribution. La
revue des KPI’s générés dans le système
TXT (réduction des stocks, fiabilité des
prévisions, performance du service des
usines et niveau de service clients) aide
à prendre des décisions sur les priorités
en cas de conflits ou de capacités insuffisantes, et à ajuster les ressources sur
un horizon de 12 à 18 mois. « Toutes les
décisions se reflètent dans le système.
TXT nous a permis de centraliser nos
processus principaux (les prévisions, la
planification des capacités) et de calculer
les projections de stock. La visibilité et
la planification se sont déjà nettement
améliorées à travers l’ensemble de notre
supply chain », ajoute Sandrine Angles.
La solution aurait contribué à une augmentation de 10 % - 15 % de la fiabilité de la prévision, offrant une visibilité
globale sur les volumes à produire et
les lieux et dates de distribution. Peu de
temps après la mise en place du logiciel
TXT dans son usine en France, l’entreprise a réussi à réduire son stock d’un
mois, l’équivalent de 20 millions d’euros
de coûts de stocks. Globalement, en
dépit de la volatilité croissante des marchés, Galderma a réussi à maintenir un
niveau stable de stocks au niveau mondial et un niveau de service clients qui
dépasse 99,5 %. n
N°116 - Juin 2014
le journal de la logistique
67
SYSTÈMES D’INFORMATION
CAS CLIENT
IFS équipe Kesla
La société IFS a mis en place sa solution ERP IFS Applications en 2011-2012 pour la société
finlandaise Kesla.
Kesla est une entreprise spécialisé dans
la fabrication d’équipement forestier (au
chiffre d’affaires de 44 millions d’euros
en 2011). Cette conception d’équipements personnalisés avec une durée de
vie longue entraîne un nombre croissant
de pièces détachées au fil des années
ce qui constitue un défi pour Kesla. Les
questions se posaient alors : comment
assurer le chiffre d’affaires dans un
marché changeant rapidement ? Comment libérer les approvisionneurs de la
maintenance du système ? Comment
augmenter la précision des demandes
d’approvisionnement ? Comment gérer
le cycle de vie produit ? Pour y répondre,
la société a choisi de mettre en place
la solution ERP IFS Applications dont
IFS Inventory Planning Replenishment
en remplacement d’une solution non
intégrée et présentant des manques.
L’implémentation a eu lieu au travers
de cinq ateliers répartis entre présentation des principes et prototypage avec
reprise de trois années d’historiques de
données réelles. Les bénéfices observés
par Kesla suite à cette installation : tout
d’abord une maîtrise des défis liés à son
marché, une modélisation du cycle de
vie, un gain de temps pour les approvisionneurs, un calcul et une maintenance
facilités, un planning maîtrisé et enfin
une réduction du nombre d’erreurs
humaines mais aussi, moins de perte
de temps, de dysfonctionnements et de
demandes inappropriées. n
© Alain Mikli International.
Alain Mikli voit clair avec Sage
Le groupe Alain Mikli International est spécialisé dans la fabrication et la
distribution de lunettes haut de gamme. Pour toute sa gestion, il fait confiance
aux solutions ERP de Sage et vient d’évoluer vers Sage ERP X3 version 5.
« Nous avions un fort besoin de centralisation des données et de souplesse quant
à l’interfaçage des flux amont et aval
par rapport au système d’information,
explique Pierre Canesse, directeur des
systèmes d’information chez Alain Mikli
International. Nous avons choisi Sage
ERP X3 parce que ce progiciel apportait
de bonnes réponses à deux contraintes
fortes : le timing et le coût. Nous avions
en effet à peine neuf mois pour basculer
de notre ancien système vers le nouveau.
En outre, nous avions sur notre ancien
système énormément de spécifiques
dont la maintenance finit par coûter
cher. Sage ERP X3 présente plusieurs
avantages déterminants : un référentiel
unique pour la base articles et la base
clients (nous gérons 16 000 articles et
15 000 clients) et l’automatisation des
68
N°116 - Juin 2014
le journal de la logistique
flux. Nous avons gagné en rapidité et
en efficacité car l’ergonomie du produit
est assez simple et intuitive. Aujourd’hui,
concrètement, avec Sage ERP X3, quand
une commande est prise n’importe où
à travers le monde, elle arrive directement au siège : nous sommes tout de
suite informés ». « La principale mission
qui m’a été confiée par ma direction
lorsque je suis arrivé dans l’entreprise a
été de diminuer de manière drastique
les stocks. Grâce à l’outil Sage, j’ai pu
réaliser cette mission et les réduire de
30 % en 18 mois », complète Alain Olmi,
directeur supply chain. Sage ERP X3 gère
également la comptabilité de l’entreprise
et les utilisateurs des services comptables
et financiers se montrent eux aussi satisfaits. « Sage, nouvelle version, change
la vie puisque ce produit est beaucoup
plus ergonomique que le précédent.
On obtient les informations plus rapidement qu’avant. Dans mes reportings
mensuels de consolidation comptable,
j’ai accès facilement aux bases de données de stocks, aux factures fournisseurs
et aux factures clients », explique Sissi
Apedoh-Labasque, responsable comptabilité. « La mise en œuvre de Sage ERP
X3 version 5 a été effectuée en six mois.
Cette bascule nous a permis d’éliminer
des spécifiques de notre ancien système
d’information. De ce fait, les coûts de
maintenance ont nettement diminué.
Aujourd’hui, je suis confiant dans l’avenir
car les outils Sage sont en parfaite adéquation avec les besoins et les exigences
d’une société internationale de notre
taille. C’est un bon retour sur investissement », conclut Pierre Canesse. n
CAS CLIENT
Sabena Technics se dote d’Optimiza
L’entreprise Sabena Technics, spécialiste mondial de la maintenance aéronautique, a mis
en place la solution Optimiza de Barloworld SCS pour piloter ses approvisionnements et ses
stocks dans ses activités « Airframe » et « Component Services ».
du taux de service clients : les gains
ainsi réalisés sur des articles avec un
stock excédentaire ou obsolètes permettront une amélioration des taux de
service sur d’autres articles. « Optimiza
simule puis affecte par la suite des taux
de services différenciés par catégories
d’articles. La mise en place de l’outil
permet aux approvisionneurs, principaux utilisateurs de la solution, de
développer une expertise supply chain,
en complément de leur savoir-faire
qualité ou technique », indique Gilles
Alais, country manager France de Barloworld Supply Chain Software. n
© Sabena.
C’est dans le cadre d’une démarche
de lean management centrée sur la
réduction des stocks de pièces consommables et l’amélioration du niveau
de service offerts à ses clients que la
société Sabena Technics avait décidé
de s’équiper d’un progiciel pour optimiser ses processus d’approvisionnement et niveaux de stocks. Dans un
premier temps il a ainsi été installé sur
le site de Bordeaux (33) et il est ensuite
prévu de le déployer sur les autres sites
du groupe, comme Nîmes ou Dinard.
L’outil supporte l’équilibrage entre la
réduction des stocks et l’augmentation
N°116 - Juin 2014
le journal de la logistique
69
SYSTÈMES D’INFORMATION
ENQUÊTE
!
[Le contenu des fiches a été rédigé avec les informations
fournies à notre rédaction par les entreprises, Ndlr.]
APERIA
L’entreprise :
Depuis 1975, Aperia est spécialisée dans les solutions de gestion des prévisions de la demande et des approvisionnements.
Ce choix, constamment assumé, a permis à Aperia de rester
à la pointe de la technologie et d’accumuler une expérience
reconnue sur le marché et partagée par plus de 350 utilisateurs dans le monde. Aperia accompagne des groupes dans
leur développement international en Asie, Amérique du Nord,
Australie, Amérique du Sud et en Europe, dans de nombreux
secteurs d’activité (la grande consommation, l’industrie, les services, la mode).
ACTEOS
L’entreprise :
Créé en 1986, Acteos est spécialiste de l’édition de progiciels
d’optimisation des flux logistiques des entreprises. L’éditeur
s’appuie sur plus de 120 salariés pour accompagner plus de
400 clients actifs dans le monde entier. Acteos, dont le siège
social est en France, dispose également d’une filiale opérationnelle en Allemagne et d’un centre de recherche et développement au Liban. Le groupe est coté en Bourse et réalise plus de
11 millions d’euros de chiffre d’affaires.
Acteos est l’un des premiers éditeurs à avoir imaginé et implémenté concrètement dans ses produits le concept de la supply
chain intégrée. Ce concept repose sur l’activation de leviers
d’optimisation transversaux au travers des trois grands thèmes
de la supply chain que sont les approvisionnements, le transport et l’entrepôt. À ce jour, Acteos fait partie des rares éditeurs
à disposer d’une solution performante et spécialisée sur chacun
de ces trois thèmes majeurs de la supply chain.
Ses solutions de prévision-planification pour la supply chain :
Acteos FPS (Forecasting et procurement system) est une solution de prévision multi-niveaux qui offre une optimisation
globale des approvisionnements dans tous les maillons de la
supply chain. Basée sur une technologie unique développée via
un programme de recherche européen, Acteos FPS permet un
échange permanent de données entre différents nœuds (prévisions locales, commandes, transferts, stratégie, etc). Acteos FPS
réalise à la fois une optimisation locale et globale des coûts et
des délais pour des taux de services cibles. La solution offre aux
entreprises et enseignes : une réduction des stocks de minimum
20 %, des taux de service cibles paramétrables, une élimination
des ruptures, visible dès les premières semaines, une réduction
des pertes liées à la péremption et à l’obsolescence, un temps
administratif libéré pour des tâches à valeur ajoutée.
70
N°116 - Juin 2014
le journal de la logistique
Ses solutions de prévision-planification pour la supply chain :
Aperia est l’éditeur de la suite logicielle Aperia Forecaster qui
intègre des modules de prévision des ventes, gestion des promotions, optimisation budgétaire, planification des approvisionnements et plan industriel et commercial.
BARLOWORLD SUPPLY CHAIN SOFTWARE
L’entreprise :
Barloworld Supply Chain Software fait partie de la division
logistique de Barloworld PLC, une multinationale sud-africaine
employant plus de 19 200 personnes et dont le chiffre d’affaires
est de 7,3 milliards de dollars. La société possède plus de 25 ans
d’expérience avec plus de 500 installations de logiciels et plus
de 800 projets de consulting pour plus de 600 clients internationaux. Ses bureaux se trouvent en France, au Royaume-Uni,
aux USA, en Afrique du Sud, aux Emirats arabes unis, en Chine
et elle a des partenaires dans le monde entier. Elle compte
95 personnes, dont huit consultants français, et enregistre un
chiffre d’affaires de 26 millions de dollars en 2013. Le bureau
français, basé à Paris, fête ses deux ans d’existence.
Ses solutions de prévision-planification pour la supply chain :
Notre suite logicielle Integrated Supply Chain Planning prend
en compte les niveaux de planification stratégique, tactique
ENQUÊTE
et opérationnel.
Principales fonctionnalités : supply chain strategy - modélisation réseau et ressources ; stratégie de stock multi-échelons ;
cost-to-serve (calcul du coût de service de la chaîne de logistique pour un client ou un produit particulier) ; sales & operations planning (support au processus PIC selon les préceptes
de l’APICS) ; advanced collaborative demand planning (prévisions multi-niveaux et collaboratives) ; advanced replenishment
planning and supplier management (réapprovisionnement et
pilotage de la performance fournisseur) ; inventory planning
(module de base incluant prévision statistique et réapprovisionnement des stocks) ; performance monitoring (production de
tableaux de bord, indicateurs de performance) ; business process aligment (moteur de modélisation de règles métier) ; transport routing & scheduling (planification fine du transport) ;
calcul des émissions de CO2.
Technologie et ergonomie : suite entièrement réécrite avec la
dernière technologie Microsoft. Alignement des processus
métier synchronisé avec Outlook, portail collaboratif Web pour
pilotage global de la supply chain ; moteur de règles métier et
moteur de workflow paramétrables. Écrans, champs, tableaux
de bords personnalisables…
DYNASYS
L’entreprise :
DynaSys, division de QAD, édite des solutions de demand &
supply chain planning depuis plus de 29 ans. La suite collaborative et intégrée de DynaSys permet aux entreprises de mieux
planifier et d’optimiser leurs chaînes d’approvisionnements.
Les solutions DynaSys gèrent le processus sales & operations
planning, fiabilisent les prévisions des ventes et optimisent les
stocks et les ressources dans l’ensemble du réseau logistique.
Les logiciels de DynaSys permettent à ses clients et partenaires
dans les secteurs de l’agroalimentaire, la boisson, les biens de
grande consommation, la santé, la chimie, la cosmétique, le
textile, le luxe, le high-tech, l’automotive, la distribution et le
négoce d’atteindre leurs objectifs en demand & supply chain
planning et de devenir des « effective enterprises ».
Ses solutions de prévision-planification pour la supply chain :
DynaSys propose des solutions globales et intégrées, dédiées
aux grands comptes et au middle market, qui regroupent l’ensemble des processus de Demand & Supply Chain Planning,
depuis les prévisions des ventes jusqu’à la planification et l’optimisation de la distribution, de la production et des approvisionnements mais également des solutions permettant de supporter l’ensemble du processus S&OP.
IFS FRANCE
L’entreprise :
IFS est un spécialiste reconnu sur le marché des logiciels de gestion d’entreprise avec IFS Applications, des solutions destinées
aux entreprises qui aspirent à plus d’agilité. De par son expertise
industrielle, IFS accompagne ses clients dans : la planification
des ressources de l’entreprise (ERP), la gestion des actifs (EAM)
et la gestion des services (ESM). Fondée en 1983, c’est une
société d’origine suédoise cotée en bourse qui emploie plus de
2 600 collaborateurs à travers le monde. Elle soutient les activités de plus de 2 200 entreprises clientes dans plus de 60 pays,
à travers ses entités locales et son réseau de partenaires.
Ses solutions de prévision-planification pour la supply chain :
Les solutions de prévision-planification pour la supply chain
sont constituées d’un ensemble de composants qui font partie
de la suite ERP IFS Applications. L’offre IFS Applications couvre
les processus de gestion de la maintenance et des services, la
gestion de production, la gestion de projet et la gestion de
la chaîne logistique. IFS Demand Forecasting est au cœur du
traitement des prévisions, ce composant assure le calcul de la
prévision à partir de l’analyse des historiques et en appliquant
des modèles statistiques et en tenant compte des tendances et
saisonnalités. Il contribue à élaborer des plans prévisionnels qui
vont alimenter les prévisions de ventes et le plan directeur de
production. Un moteur de calcul en mémoire, une interface graphique, une souplesse de paramétrage, une gestion par exception, une variété des modèles statistiques et des mesures et une
N°116 - Juin 2014
le journal de la logistique
71
SYSTÈMES D’INFORMATION
ENQUÊTE
approche collaborative sont les principales caractéristiques qui
lui permettent un support complet du processus de prévision.
La prévision de la demande répond aux besoins des secteurs de
la distribution, de la production de biens de consommations et
des services utilisateurs de pièces détachées. IFS Master Scheduling, IFS Multisite Planning et IFS Inventory Replenishment
sont les composants couplés à IFS Demand Forecasting qui vont
se charger de la planification en fonction des horizons et des
typologies de produit. Une classification des produits selon la
valeur, le cycle de vie et la rotation facilite le rattachement au
mode de réapprovisionnement le plus pertinent.
opérationnel et stratégique, bénéficier d’une vue holistique
de la demande, de l’approvisionnement et des finances, pour
améliorer la rentabilité.
Infor Supply Chain Planning : obtenir le juste équilibre entre les
inventaires, visualiser la demande réelle et planifier depuis un
lieu centralisé, pour gérer la chaîne logistique de façon plus efficace, des prévisions aux plannings de livraison.
Infor Supply Chain Execution : maîtriser les volumes des stocks
et leur gestion, le transport, les ressources humaines, et la logistique assurée par des tiers, à partir d’une interface unique, pour
optimiser les niveaux de service client.
INFOR
JDA SOFTWARE
L’entreprise :
Infor transforme profondément la manière dont les informations sont publiées et utilisées dans les entreprises, en aidant
70 000 clients dans plus de 200 pays à améliorer leurs opérations, à se développer et à s’adapter rapidement à l’évolution
de la demande. Infor propose des applications et des suites
métiers spécifiques, conçues pour la vitesse, avec une interface
utilisateur innovante en la rendant simple, transparente et belle.
Enfin, la société offre des options de déploiement flexibles qui
permettent aux clients de choisir s’ils veulent faire évoluer leurs
activités dans des environnements informatiques de type cloud,
sur site ou en mode hybride.
L’entreprise :
JDA Software est un important acteur mondial de solutions de
gestion de la supply chain, de planification de la production
et de la distribution, de gestion des opérations en magasin et
de category management collaboratif. Ses solutions innovantes
et son expertise aident les entreprises à rationaliser leur supply
chain, optimiser les stocks, les ressources, les niveaux de service
clients et à rendre leurs activités plus profitables. Ses solutions
supportent et accompagnent plus de 4 000 entreprises comptant parmi les leaders mondiaux des marchés de l’industrie et
de la distribution.
Ses solutions de prévision-planification pour la supply chain :
Gestion de la chaîne logistique (SCM) : les logiciels de gestion
de la chaîne logistique, Infor Supply Chain Management (SCM),
aident à automatiser et à mieux contrôler les processus répétitifs, pour permettre aux clients de se concentrer sur les choix
critiques pour leur activité. Les logiciels Infor couvrent tous les
domaines de gestion des chaînes logistiques.
Infor Sales & Operations Planning : faire le lien entre planning
72
N°116 - Juin 2014
le journal de la logistique
Ses solutions de prévision-planification pour la supply chain :
JDA Sales & Operations Planning fournit aux entreprises les données dont elles ont besoin pour atteindre leurs objectifs stratégiques et optimiser leurs profits. Cette visibilité sur les données de tous les services, à des niveaux d’agrégation définis par
l’utilisateur, permet un meilleur suivi de l’entreprise et une plus
grande productivité.
JDA Demand est une plate-forme intelligente complète qui
génère les prévisions haute qualité de la demande sur l’en-
ENQUÊTE
semble de cycle de vie d’un produit.
JDA Fulfillment permet d’optimiser les commandes et les
réapprovisionnements échelonnés dans un réseau à plusieurs
niveaux.
ORDIROPE
L’entreprise :
Créé en 1989, le groupe Ordirope, éditeur et intégrateur, propose des solutions de gestion métier adaptées aux entreprises
du mid market : négociants et industriels fournisseurs de la
distribution. Il atteint aujourd’hui un chiffre d’affaires de plus
de 15 millions d’euros et équipe plus de 500 clients. Ses vingt
années d’expérience, de recherche et de développement au
service de solutions métiers, font du groupe Ordirope un expert
reconnu sur les secteurs de l’agroalimentaire, la quincaillerie,
l’outillage, le jardinage, l’équipement de la maison, l’hygiène et
la santé… Son objectif est de proposer à ses clients une solution couvrant l’ensemble des domaines fonctionnels de l’entreprise, ainsi que ceux de la relation client. Par conséquent, les
efforts en recherche et développement, ont permis au groupe
de développer la solution Minos Business Suite.
Ses solutions de prévision-planification pour la supply chain :
Planipe Expert Software est la solution de prévision et planification de stocks de la gamme Minos Business Suite. Sa force réside
dans son moteur de calcul puissant, performant et unique sur
le marché. Il permet aux entreprises de toutes tailles de réduire
leurs stocks de 15 à 30 %, d’augmenter leur taux de service, et
d’empêcher les ruptures, et ainsi développer leur chiffre d’affaires et leur marge. Solution souple et adaptable, elle s’intègre
parfaitement au système d’information déjà installé, s’interface
facilement avec tous types d’ERP, d’APS et autres développements spécifiques, et émet des propositions en fonction des
comportements produits. Planipe Expert Software gère tous
types de séries : permanentes, erratiques, lentes, saisonnières,
nouvelles, ainsi que celles en fin de vie. La solution est performante sur les secteurs de la distribution, de la distribution
spécialisée, du e-commerce, de la santé, de la parapharmacie,
des pièces détachées, de l’industrie (automobile, textile, mécanique, etc.), ou tous secteurs ayant l’obligation de stocker pour
mieux répondre à la demande client.
N°116 - Juin 2014
le journal de la logistique
73
SYSTÈMES D’INFORMATION
ENQUÊTE
ORTEMS
L’entreprise :
Ortems est un éditeur de logiciels spécialisés dans la planification industrielle et l’ordonnancement fin des unités de production.
Ses solutions de prévision-planification pour la supply chain :
La société délivre l’ensemble des services associés à l’édition de ses logiciels, formation, intégration, implémentation,
consulting (organisation, accompagnement du changement,
gestion de projet…), maintenance des versions et développements. Ces logiciels de planification avancée viennent compléter les systèmes de gestion traditionnels ERP (Enterprise
Resource Planning), MES (Manufacturing Execution System),
PLM (Product Life Management), SCM (Supply Chain Management) en leur ajoutant la performance de l’optimisation des
ressources et des contraintes à capacité finie avec la synchronisation des flux de production, des matières premières aux
produits finis. Fort de cette expertise dans la mise en œuvre
agile d’une offre de planification globale en complément des
offres ERP SAP, Oracle, Microsoft, Sage, Ortems a lancé en
2013 un programme de partenariats avec les grands acteurs
du MES et du PLM afin de proposer ses solutions Advanced
Planning & Scheduling intégrées aux futures plates-formes
de Manufacturing Operation Management. En combinant
ses solutions de planifications agiles avec les plates-formes
ERP, MES et PLM, Ortems inscrit son offre dans le concept
d’usine numérique globale, perspective de bénéfices stratégiques massifs pour les industriels en 2014. Ses clients sont
des sociétés industrielles qui veulent obtenir des gains substantiels de leur logistique industrielle : réduction des stocks
et des coûts de production simultanément à l’amélioration
significative du taux de service client et de l’excellence opérationnelle de leurs usines. Aujourd’hui, les solutions Ortems
sont utilisées par plus de 15 000 utilisateurs dans plus de
74
N°116 - Juin 2014
le journal de la logistique
60 pays dont des sociétés internationales comme AIA, Almirall, DCNS, Courvoisier, Depuy, Eckes Granini, Eurocopter,
General Mills, Givaudan,Heineken, Knauf, Merck Serono,
Nespresso, Nexans, Nutribio, Novartis, Rhodia Valeo…
QUINTIQ
L’entreprise :
Quintiq est née aux Pays-Bas en 1997 avec la volonté de
développer un logiciel unique capable de résoudre tous les
casse-têtes de planification… en repoussant les limites du possible. La société est l’éditeur de Supply Chain Planning et fait
partie du Magic Quadrant de Gartner. Elle s’est récemment
vue décerner le « 2014 Global Customer Value Leadership
Award » par Frost & Sullivan. Avec plus de 750 employés et
12 000 utilisateurs dans 80 pays, elle suit ses clients sur tous les
continents au travers de ses 16 implantations dans le monde,
avec notamment un deuxième siège social aux États-Unis et
un centre de développement en Malaisie. Quintiq a ouvert
son bureau en France en 2012, dirigé par Henri Beringer et
Reinier van Leuken.
Ses solutions de prévision-planification pour la supply chain :
Quintiq édite un seul logiciel de planification et d’optimisation de la supply chain. Celui-ci optimise la supply chain dans
ses trois domaines clés, production, logistique et ressources
humaines à tous les horizons prévisionnels : depuis l’ordonnancement jusqu’à la planification de la demande (S&OP)
et la planification stratégique. Toutes les solutions clients
sont basées sur une architecture à trois couches : le logiciel
Quintiq standard contenant les algorithmes d’optimisation,
une solution industrielle basée sur les bonnes pratiques de
chaque industrie et une couche de modélisation fine adaptée
à chaque cas client. Quintiq équipe de nombreuses multinationales dans des secteurs d’activité variés : métallurgie,
logistique maritime et portuaire, transport routier et postal,
fret ferroviaire, agroalimentaire, textile, chimie, matériaux
ENQUÊTE
de construction, médias, services de terrain et personnels
mobiles…
SAGE
(Customer Relationship Management) permettent de gérer la
force de vente, le support client, et les campagnes marketing.
Les fonctions achats permettent la gestion de la demande
d’achat jusqu’au contrôle facture, en intégrant les appels
d’offre et les flux physiques de réapprovisionnement. Enfin, la
gestion des stocks permet la mise en place de l’assurance qualité et de réaliser l’ensemble des opérations physiques. Sage
ERP X3 dispose d’un module WMS en réponse aux entreprises
industrielles ou de distribution dont les volumes à traiter et
la traçabilité attendue nécessitent des fonctions d’exécution
avancée dans l’entrepôt.
TXT
L’entreprise :
Sage propose aux petites et moyennes entreprises une gamme
de logiciels et de services de gestion d’entreprise intuitifs,
fiables et efficaces, que ce soit pour la comptabilité et la paie,
l’ERP, ou encore la gestion de la relation clients. Nos clients
bénéficient en permanence des conseils et de l’assistance de
notre réseau mondial d’experts implantés localement, qui les
aide à résoudre les problèmes liés à leur activité en leur donnant les moyens de réussir. Fondée en 1981, la société a été
introduite à la Bourse de Londres en 1989 et est entrée au
FTSE 100 en 1999. Elle compte plus de 6 millions de clients
et plus de 12 700 collaborateurs dans le monde, répartis dans
24 pays (Europe, Amérique du Nord, Afrique du Sud,
Australie, Asie et Brésil). En France, Sage fournit des solutions
de gestion à plus de 600 000 clients et emploie 2 100 salariés.
Ses solutions de prévision-planification pour la supply chain :
ERP international installé chez 4 500 clients dans 100 pays,
Sage ERP X3 est spécialement conçue pour les moyennes
entreprises, sociétés autonomes et filiales de groupes. Dotée
d’une couverture fonctionnelle et technique complète, elle
couvre l’ensemble des besoins opérationnels des entreprises
des secteurs de l’industrie, de la distribution et des services :
gestion commerciale, logistique, production, services, finance,
relation client et ressources humaines. L’architecture fonctionnelle est multi sites, multi sociétés, multi lingues et multi législations. Participant à l’optimisation de la supply chain, Sage
ERP X3 permet d’agir sur la réduction des coûts et des délais,
piloter l’ensemble des activités de l’entreprise et améliorer la
satisfaction clients. Sage ERP X3 permet de traiter l’intégralité
du cycle commercial, du devis à la facturation, en incluant la
préparation de commande et l’expédition. Les fonctions CRM
L’entreprise :
TXT est un éditeur de solutions de planification collaborative
intégrée pour la distribution, la mode et le secteur des biens
de consommation. La suite de solutions combine planification et décisionnel et couvre tous les processus métiers stratégiques dont la planification intégrée, la gestion du cycle de
vie produit (PLM), le sales & operations planning (S&OP) et la
gestion de la collaboration fournisseurs (SRM). TXT, cotée à
la Bourse de Milan, compte plus de 500 employés et plus de
350 clients à travers le monde. Pour la plupart, ce sont des
sociétés globales leaders issues de la distribution et du secteur des biens de consommation dont : Aeropostale, Arcadia,
Auchan, Columbia, Desigual, Findus, Galderma, Geox, Guess,
Levi Strauss & Co., Louis Vuitton Malletier, Steve Madden et
Tesco. La société, dont le siège social est basé à Milan, possède des bureaux en Italie, en France, en Espagne, en Allemagne, au Royaume-Uni, au Canada et en Australie, ainsi que
plusieurs partenaires à travers le monde.
Ses solutions de prévision-planification pour la supply chain :
La solution unique, TXTPlanning, gère l’ensemble des processus de prévision et de planification, à tous les niveaux.
Elle utilise l’interface utilisateur Excel pour une appropriation
plus facile, bâtie sur une structure multidimensionnelle et elle
intègre des fonctionnalités de workflow pour que chaque utilisateur puisse voir et prévoir, planifier et réagir, au bon niveau
et au bon moment. n
N°116 - Juin 2014
le journal de la logistique
75

Similar documents

éditorial l`essentiel - Supply Chain Magazine

éditorial l`essentiel - Supply Chain Magazine divers à l’échelle de la planète, nous vivons une époque tourmentée tant sur le plan économique, politique, que climatique. Sans oublier, plus proche de nous, la récession qui menace l’Europe. Dans...

More information

Télécharger le catalogue des études CXP

Télécharger le catalogue des études CXP ERP POUR LES ORGANISATIONS COMMERCIALES ERP POUR LES ORGANISATIONS INDUSTRIELLES LES PISTES POUR RÉDUIRE LES COÛTS D'ACHAT ET D'USAGE DE VOTRE ERP LES ERP EN MODE HÉBERGÉ LOCATIF : SAAS, ON DEMAND ...

More information