Un contingent de Valcartier part pour l`Afghanistan Un contingent de

Comments

Transcription

Un contingent de Valcartier part pour l`Afghanistan Un contingent de
Me HUBERT ST-ONGE avocat
(ex-militaire)
• Divorce
• Séparation
• Garde d’enfants et
pensions alimentaires
• Droit criminel
1RE CONSULTATION
Dr Mathieu Bergeron
Dr Charles Veilleux
Chirurgiens dentistes
CANEX
844-2056
GRATUITE
Le journal bimensuel du SQFT FOI (EST)
Région de Québec
1316, rue Circé
Val-Bélair
Adsum, Garnison Valcartier, CP 1000, succ. Forces, Courcelette (QC) G0A 4Z0. N convention : 40012192
o
Tél.: 847-9821
LE MERCREDI 8 NOVEMBRE 2006
Un contingent de Valcartier
part pour l’Afghanistan
Le ministre de la Défense nationale, Gordon O’Connor, serre la main d’un
militaire sur le point de s’envoler vers Kandahar, en Afghanistan. Article et
photos en p. 3
Photo : cpl B. Turcotte, Imagerie Grn Va
Jour du souvenir
Opération .08 C’était l’Halloween!
«En ce jour de souvenir et de commémoration, les actes héroïques accomplis
par les militaires canadiens du passé ne
peuvent que nous inspirer alors que
nous affrontons les défis d’aujourd’hui.»
Petites mines espiègles à découvrir en p. 15
Nous servons
Durant cette période, la Police militaire de votre région effectuera
des vérifications de véhicules afin
d’appréhender les conducteurs
conduisant en état d’ébriété. Ne
faites pas partie de nos statistiques
Extrait du message du général Rick Hillier, chef
d’état-major de la Défense, pour le jour du
Souvenir
Photos : Caméra de combat, FC
Section spéciale Jour du souvenir
de la p. 19 à la p. 22
«LIQUIDATION DES MODÈLES 2006!»
Le témoignage touchant
d’un artilleur sur son
expérience en Afghanistan
À lire en p. 7
ACCENT À HAYON 2007
Rabais jusqu’à 4000$
ou 0% de financement à l’achat
484, Côte Joyeuse, St-Raymond
418.337.2234
Sans Frais 1 877-337-2234
www.luxotohyundai.com
ÉLANTRA • ACCENT • SANTA FE
TUCSON • AZERA
Le concessionnaire
Hyundai
qui vous en donne plus
En location
Ouvert le samedi
jusqu’à 15h
159$/mois*
* Location 60 mois. Comptant 1705$. 20 000 km/année ou 0,10$/km excédentaire.
Transport, préparation, tapis et plein d’essence inclus. 0$ dépôt de sécurité.
TRANSFÉRÉ ?
À VENDRE
LE MOMENT EST PROPICE
POUR LA MISE EN VENTE
DE VOTRE PROPRIÉTÉ...
Profitez sans tarder d’une
opinion de valeur
marchande GRATUITE
Service de référence
PARTICIPANT AU SERVICE DE RELOGEMENT
DES FORCES CANADIENNES
$
$
00
00
99
49
VAL-BÉLAIR Excellent investissement. Belle propriété comptant 1 x
5 1/2 rapportant 700$/mois et 1X4
1/2 rapportant 575$/mois.
20
VAL-BÉLAIR Impeccable, aucun
tapis, belles divisions, 2 chambres
à l'étage avec walk-in, foyer au
salon, garantie APCHQ, boisé protégé. Magnifique environnement
de prestige.
$
00
40
STE-FOY Magnifique condo
offrant: sécurité et confort, situé au
5e étage, vue sur les Laurentides,
2 chambres, 1 bureau, beaucoup
de rangement, plafond de 9 pieds,
bonne fenestration. Possibilité de
financement très avantageux.
$
55
29
24
STE-CATHERINE Superbe cottage
aménagé sur 3 étages, 6 chambres à coucher dont 3 à l'étage,
grand garage, 2 remises, secteur
villégiature, possibilité de garder
des animaux, situé sur un promontoire. Vue imprenable.
$
00
00
90
25
$
00
50
19
14
SHANNON Impeccable, construction 2003, garantie APCHQ, 4 chambres dont 1 à terminer au sous-sol,
comptoir céramique, poêle au salon,
beaucoup d'inclus, grand garage
détaché isolé, belle terrasse avec
piscine hors-terre. Aucun voisin
arrière, taxes minimes, vue sur la
montagne.
SILLERY Belle propriété, secteur
recherché, grandes pièces bien
éclairées, 3 chambres, 2 salles de
bain, sortie extérieure au sous-sol.
Aucun voisin arrière, confort et
quiétude garanties.
T
ER
SF
AN
TR
STE-FOY
Intimité assurée,
2 chambres, possibilité de 3,
cheminée installée pour combustion lente ou gaz, magnifique cour
avec piscine HT, arbres fruitiers,
3 cabanons, parc à proximité, prise
possession début décembre.
U
ND
VE
ST-RAYMOND La sainte paix, site
exceptionnel. Pour amant de la
nature, 2 chambres, possibilité de 3,
2 poêles combustion lente, grand
garage détaché chauffé, 1 bâtiment
pour petits animaux, 1 remise, terrain
de plus de 76,000 pi2 borné par la rivière. Excellent rapport qualité/prix.
MARTIN COMEAU
AGENT IMMOBILIER AFFILIÉ
FORTIN DELAGE INC. COURTIER
Courtier immobilier agréé
Franchisé indépendant et autonome
MAISON MODÈLE
653-5353
Visites virtuelles
www.martincomeau.com
GARAGE • 4 CHAMBRES À COUCHER
INCLUS: FOYER • BOIS FRANC • GRANIT • AIR CLIMATISÉ
TERRAIN PAYSAGER • SOUS-SOL AMÉNAGÉ
2 SALLES DE BAIN • PERMIS • NOTAIRE
ET
ET ENCORE
ENCORE PLUS!
PLUS!
11 22 44 55 ,, A
AV
V EE N
NU
U EE D
DU
U G
GO
O LL FF -- D
D EE -- B
B ÉÉ LL A
A II R
R
(418)
(418)
843-7771
••
(418)
(418)
554-4735
NOUVEAU À SHANNON
Page 2 / Adsum / 8 novembre 2006
CENTRE D’AFFAIRES ET COMMERCIAL
17 espaces locatifs de 250 à 4000pi 2
Idéal pour gens d’affaires – professionnels – soins de santé
alimentation - restauration
Vaste stationnement
Accès facile
Excellente visibilité
OUVERTURE Printemps 2007
931-1446
Centre Shannon Center , Boul. Jacques-Cartier, Shannon (face au EKO)
Nos militaires en AFGHANISTAN
Un groupe de 74 militaires quitte
Valcartier pour l’Afghanistan
Par Yan Bélanger
Journal Adsum
Un contingent de 74 militaires de la
Garnison Valcartier s’est envolé le
30 octobre à destination de Kandahar,
en Afghanistan, pour prêter mainforte aux soldats canadiens déjà
déployés là-bas. Pour la majorité d’entre deux, la mission sera plus longue
qu’à l’habitude, le retour n’étant prévu
que dans neuf mois.
L’Airbus des Forces canadiennes dans lequel
prenaient place nos militaires a quitté le
tarmac de l’aéroport international JeanLesage de Québec vers les 21 heures.
Précédant le départ, un groupe important
de journalistes est venu à la rencontre des
militaires qui s’entassaient dans la zone
d’embarquement international. C’est à cet
endroit qu’une cérémonie en leur honneur
se tenait en présence notamment du ministre de la Défense nationale, Gordon
O’Connor, du lieutenant-général Andrew
Leslie, chef d’état-major de l’Armée de terre,
et de plusieurs autres dignitaires. Les
familles n’étaient pas présentes à l’aéroport. Les «au revoir», chargés d’émotions,
se sont faits à la maison et au bâtiment 314,
bien à l’abri des caméras parfois indiscrètes.
Le soldat François Gauthier, du 3e Bataillon, Royal
22e Régiment, profite des derniers moments avec
ses proches avant le grand départ. - Photo : cpl B.
Turcotte, Imagerie Grn Va
Lors de son allocution, le ministre
O’Connor a affirmé que l’envoi de nouveaux soldats en Afghanistan était un «ajustement» décidé par les Forces canadiennes
après qu’elles eurent constaté que les équipes
de reconstruction étaient insuffisamment
protégées contre les assauts des talibans.
«Notre armée est maintenant respectée à
travers le monde. Je dirais que vous êtes
la meilleure armée que nous avons au
monde. Vous êtes les soldats les mieux
entraînés et je sais que vous allez réussir,
a-t-il lancé en guise d’encouragement. Votre
mission est noble», a ajouté le ministre
tout juste avant que les militaires ne s’engouffrent à bord de l’avion pour un périple
de 22 heures.
«Je suis vraiment fier de vous parce que
vous êtes des soldats énormément compétents qui viennent du plus grand, du plus
efficace régiment que j’ai dans les FC. Mes
compliments!», a, pour sa part, lancé le
lieutenant-général Leslie.
UNE MISSION DE NEUF MOIS
Le caporal-chef Pierre-Luc Latreille, 25 ans, fantassin au 3 R22eR, ne part pas en terrain inconnu. Il
était de la mission en 2004. Il est conscient cependant que son prochain séjour sera bien différent et
probablement plus intéressant que le premier qu’il
a passé dans la capitale afghane, Kaboul. «C’est
une belle opportunité pour un guerrier d’acquérir
une excellente expérience. C’est certain qu’il y a un
peu d’anxiété, mais une bonne anxiété qui te
pousse à te dépasser. Il y a des craintes, aussi, mais
de ces craintes qui stimulent l’esprit», a t-il confié.
- Photo : cpl M.-A. Gaudreault, Imagerie Grn Va
Parmi les militaires qui ont quitté, un premier groupe de 50 personnes environ, la
plupart du 3e Bataillon, Royal 22e Régiment,
aura comme responsabilité pour les neuf
prochains mois, de protéger l’Équipe de
reconstruction provinciale (ERP) et d’assurer la sécurité de l’aéroport de Kandahar
et du camp canadien Nathan Smith. Les
autres travailleront les quatre prochains
mois à l’entraînement et au mentorat de
l’Armée afghane. Ces derniers viennent de
Les troupes entassées dans la zone d’embarquement international de l’aéroport Jean-Lesage quelques
minutes avant leur départ pour l’Afghanistan. - Photo : cpl B. Turcotte, Imagerie Grn Va
différentes unités de la brigade. Peu équipés
et toujours sous-entraînés, les militaires
afghans essaient tant bien que mal de gérer
la sécurité à l’intérieur de leur pays.
Si quelques-uns de ceux qui s’apprêtaient
à partir cachaient difficilement une certaine nervosité, tous démontraient cependant une grande fierté et une détermination courageuse à bien accomplir la mission
qu’on venait de leur confier. Les plus jeunes,
qui en sont à leur première mission outremer, étaient visiblement excités; les vétérans,
affichaient, quant à eux, plus de réserve
face à ce qui les attend au cours des
prochains mois.
Le lieutenant Philippe Masse, 26 ans,
commandant de peloton, pense que la mission sera longue mais pleine de défis. Même
son de cloche chez son confrère, le soldat Jonathan Montminy-Leclerc, 20 ans,
qui y voit une belle expérience. Tous deux
partent confiants en leurs capacités et convaincus d’avoir reçu le meilleur entraînement qui soit.
D’AUTRES SE PRÉPARENT À PARTIR
Deux autres pelotons, provenant de la
compagnie C du 1er Bataillon, Royal 22e
Régiment, rejoindront d’ici la fin du mois
les militaires qui viennent de partir, portant à plus de 200 le nombre de militaires
de Valcartier dans ce pays du Moyen-Orient.
À l’été 2007, ils seront plus de 2000.
L’adjudant Guy Arvisais, 38 ans, en est à sa quatrième mission au sein des Forces canadiennes.
C’est la première fois qu’il va en Afghanistan. Ses
cinq commandants de section y étaient cependant
en 2004. «J’ai un bon groupe, expérimenté, déterminé et persévérant. On est prêt, c’est pourquoi on
s’est enrôlé. C’est certain que la pilule est plus difficile à prendre pour les familles. Mais être militaire, c’est une vocation.» Le départ était plus
déchirant pour sa famille, confie-t-il, en pensant à
sa fille Eugénie, 11 ans, son fils Antoine, 7 ans, et
son épouse, Chantale. «J’ai pris le temps de bien
expliquer aux enfants mon travail et que papa
allait aider à l’étranger pour que des enfants
comme eux puissent un jour avoir trois repas par
jour et puissent s’instruire.» - Photo : cpl M.-A.
Gaudreault, Imagerie Grn Va
Interdiction de fréquenter les sentiers du secteur Donnacona
VOTRE SÉCURITÉ EN DÉPEND
récréatives. Bien que ce périmètre soit
clairement délimité par des clôtures et des
affiches indiquant l’interdiciton du droit
de cirucluer, des tiers ont fréquenté et utilisé à leurs risques et dépens ces sentiers,
causant aussi des dommages à cette propriété du ministère de la Défense nationale.
RDDC Valcartie restaurera prochainement la délimitation de ce territoire en
installant une nouvelle clôture et des blocs
de béton et compte sur la collaboration des
citoyens pour respecter ces limites.
BISTR
AMBIANCE CHALEUREUSE
Table d’hôte à partir de 22$
* Salon privé *
Espaces disponibles pouvant accueillir de 15 à 125 personnes
* 4 à 7 * avec promotions
Musiciens les vendredis et samedis soirs
1250, Avenue Du Golf De Bélair, Québec
www.expressdunord.com
8 novembre 2006 / Adsum / Page 3
Pour votre party des Fêtes...
POUR RÉSERVATION
de 8,32 km2 situé entre la Ville de Québec
(arrondissement Laurentien) et les municipalités de Shannon et de Sainte-Catherinede-la-Jacques-Cartier.
Ce secteur a été utilisé dans le passé pour
des essais de munitions rendant sa fréquentation non sécuritaire pour des activités
*847-1112*
R & D pour la défense Canada - Valcartier
(RDDC Valcartier) réitère à tous ses voisins
civils, individus et organismes, la stricte
interdiction de fréquenter ou d’utiliser le
secteur Donnacona. Par secteur Donnacona,
on entend une bande de terrain d’environ 1,5 km par 5,6 km sur une superficie
Nos militaires en AFGHANISTAN
Les padrés aussi se déploient
Par le major Pierre Bergeron
Aumônier principal - 5 GBMC
Page 4 / Adsum / 8 novembre 2006
La semaine même où la brigade annonçait
l’envoi de troupes additionnelles en
Afghanistan, j’ai appris que mon supérieur
avait soumis mon nom pour aller remplacer un de mes collègues en Afghanistan.
Je suis donc arrivé à la maison un jeudi
soir avec cette nouvelle pour mon épouse.
Au cours de la soirée, j’essaie de lui faire
part de la nouvelle avec le plus de tact possible. «Aujourd’hui, mon superviseur
m’a informé que mon nom avait été soumis
pour remplacer un collègue en Afghanistan.»
Après quelques secondes de silence, la première question fut : «Pourquoi toi?». Et
la deuxième qui suivit immédiatement
après : «Quand dois-tu partir?». «Juste
avant Noël aux alentours du 20 décembre»,
fut ma réponse.
Je dois dire que déjà la perspective d’un
départ n’était pas facile à envisager pour
mon épouse, mais celle de passer Noël sans
moi aggravait son malaise. Nous en avons
discuté et à la fin de la soirée, mon épouse
m’a dit : «C’est pas moi qui va te mettre des
bâtons dans les roues. J’aime pas ça, mais
je comprends que ça fasse partie de tes
responsabilités et que si tu n’y vas pas, c’est
quelqu’un d’autre qui devra y aller. Je me
sentirais égoïste de vouloir te retenir.» Eh
oui, même les aumôniers sont appelés à se
déployer.
L’annonce qu’un conjoint sera déployé
est souvent déstabilisante, pas tragique
mais sûrement insécurisante. C’est une
nouvelle qui peut rapidement faire surgir une foule d’émotions et pour certains,
des appréhensions allant jusqu’à l’angoisse.
Personne n’aime voir partir l’être aimé.
Ayant vécus deux déploiements dans le
passé, ma femme et moi sommes très conscients des implications et des exigences
qu’occasionnent ces séparations.
J’apprécie grandement le fait que mon
épouse comprenne bien les demandes de
la profession des armes. Plus nous avançons
en âge, moins nous aimons être séparés
l’un de l’autre. Par contre, nous réalisons
qu’aussi longtemps que je porterai l’uniforme, je dois, comme tous les autres, être
prêt à remplir mes obligations envers les
Forces canadiennes. Je dirais même qu’en
tant que couple, nous devons faire face
ensemble aux obligations et responsabilités rattachées à cette vocation.
Par ailleurs, en plus d’avoir le soutien de
la famille et des amis, il vaut la peine de
souligner qu’il y a divers organismes qui
sont au service de nos familles militaires
pour les accompagner lors des déploiements.
Il est certain que personne ne peut remplacer la présence rassurante et aimante
d’un conjoint ou d’une conjointe; cependant, sachez qu’il y a des ressources à votre
disposition pour vous accompagner dans
les différents défis que vous aurez à surmonter.
En plus des aumôniers disponibles 24
heures sur 24 qui peuvent vous apporter
du soutien moral et spirituel, il y a l’unité
du conjoint, le Groupe de soutien au
déploiement (GSD) et le Centre de la famille
Valcartier pour ne nommer que ceux-là.
Je vous encourage donc, dans cette «année»
de déploiement, à vous renseigner sur les
services qui pourraient vous être utiles
pour vous aider à mieux vivre ce défi.
Pour ceux et celles dont c’est le premier
déploiement, essayez de le voir comme une
expérience qui vous fera grandir autant au
plan personnel que relationnel et familial.
Ce n’est pas ce qui nous arrive qui nous fait
grandir ou régresser, mais la manière dont
on choisit de l’interpréter. En choisissant
la profession des armes ou en devenant un
conjoint ou conjointe de militaire, vous
avez opté pour une vie qui vous exposait à
vivre des situations qui ne sont pas communes à tous les mortels. Par contre, vous
aurez l’occasion de développer des capacités et une vision de la vie qui vous enrichiront sur bien des aspects. La majorité des
couples qui vivent des séparations pour de
longues périodes s’apprécient davantage
l’un et l’autre et chacun, autant les parents
que les enfants, en ressortent enrichis sur
les plans relationnel et émotionnel et au
point de vue de la croissance personnelle.
Je vous encourage donc à faire comme
moi et à relever ce défi en vous tournant
vers Dieu et en vous confiant à lui qui, si
nous lui confions nos craintes, nos soucis
et ceux que l’on aime, saura rassurer nos
cœurs et nous donner tout ce dont nous
avons besoin pour accomplir cette mission
avec courage et dignité. Bonne mission!
LE MOT DU
GÉNÉRAL
COMMANDANT
SQFT / FOI (E)
Brigadier-général
Christian Barabé
Un nouveau programme
d’entraînement verra le
jour pour la FO 3-07!
I
l ne fait aucun doute que nos troupes,
qui se préparent prochainement à se
déployer, doivent bénéficier des meilleurs
entraînements pour relever avec brio les
défis de nos nouveaux théâtres opérationnels
(TO). C’est pourquoi je parraine l’initiative
communément appelée le «PERM», ou
programme d’entraînement à la résilience
militaire, qui est actuellement dans sa phase
finale d’élaboration.
Sous la responsabilité du 5 e Groupebrigade mécanisé du Canada, le PERM
sera dispensé en premier lieu à tous les
membres de la FO 3-07 dans le but de mieux
les outiller à faire face aux nombreux défis
émotionnels et psychologiques qu’ils vivront
au cours de la mission en Afghanistan. Le
PERM s’inscrit dans la lignée des outils
disponibles pour mieux aguerrir nos
soldats. Le programme inclura également
un volet destiné aux partenaires de vie des
militaires afin de les sensibiliser et leur
permettre d’épauler les militaires vivant
des situations difficiles.
La résilience, qu’est-ce que c’est? Un bien
grand mot dont la signification peut être
vulgarisée comme étant la capacité des
individus à résister à un choc, peu importe
sa forme, ou encore la capacité de se relever
plus rapidement après une épreuve difficile. Nous observons différents niveaux de
résilience chez l’être humain comme il
existe différentes façons de réagir au stress.
Plusieurs programmes existent au sein des
FC pour aider les militaires à mieux gérer
les différents stress associés à leur métier.
Cependant, le PERM se veut un entraînement spécifique qui donnera des outils
supplémentaires à nos militaires pour
affronter des situations nouvelles et souvent inhabituelles qui surviennent dans les
nouveaux TO.
Ce programme, qui comprendra trois
phases, l’avant, le pendant et l’après mission, est basé sur une approche biologique,
psychosociale et spirituelle. Pour ce faire,
toute une équipe de spécialistes a mis la
main à la pâte pour développer le contenu
du PERM. Des spécialistes en santé mentale, des travailleurs sociaux, des aumôniers,
des entraîneurs physiques, des diététistes,
des spécialistes en gestion du stress, des
membres du Centre de la famille et du
Groupe de soutien au déploiement ainsi
que des militaires ayant une expérience
approfondie des TO ont étroitement collaboré dans un but commun de développer des outils qui augmenteront la résilience
de nos militaires qui vivront des situations
difficiles.
En terminant, je vous rappelle qu’une
personne résiliente est quelqu’un qui a
d’abord un corps en santé, autant en ce qui
concerne sa capacité physique que sa capacité à gérer et à influencer son système
nerveux autonome qui, lui, joue un grand
rôle dans la gestion du stress. La résilience
est favorisée par un certain état d’esprit,
une certaine façon de percevoir les choses,
de les comprendre, de les interpréter et de
leur donner un sens. La chaîne de commandement, appuyée de spécialistes du service de santé, est pleinement consciente des
objectifs visés par ce nouveau programme
d’entraînement. Le PERM est un entraînement qui me tient à cœur et fera l’objet
d’autres communications dans le futur.
Au cours de l’avance, une section de la FO 4-06 fait face à une
résistance féroce devant un ennemi coriace et bien entraîné
qui l’empêche d’avancer et de gagner du terrain pendant
quelques minutes et parfois quelques heures.
Une section de la FO-4-06 se donne le temps d’examiner les alentours avant de procéder à une
fouille minutieuse du bunker.
Pendant une légère accalmie, les blessés ennemis sont amenés
pour être soignés ou interrogés par la police militaire.
Une section de la compagnie C essaie de déloger ou de neutraliser un
tireur d’élite bien camouflé dans les montagnes et qui nuit énormément à
la progression de leurs confrères d’arme.
Au cours de combats intenses entre la compagnie C et les belligérants, la section médicale
fait un excellent travail pour évacuer un soldat blessé dans un endroit sécuritaire avant de
lui prodiguer des soins de qualité.
Photos : Cpl S. Leblanc, 1 R22eR
8 novembre 2006 / Adsum / Page 5
Pendant la prise du bunker ennemi, une section vient d’arriver en
renfort, pour prendre la relève des blessés.
Nos militaires en AFGHANISTAN
35e année, No 11, mercredi 8 novembre 2006
Le journal Adsum est une publication non officielle
publiée un mercredi sur deux avec la permission
du Commandant du 5e Groupe de soutien de
secteur. Les opinions et les points de vue exprimés
dans ce journal ne sont pas nécessairement ceux
du MDN, des FC et de l’ASPFC / Personnel des
FNP.
Le journal Adsum informe la communauté
militaire de la garnison et de la grande région de
Québec depuis 1972. Notre publication constitue
l’un des principaux outils de communication
interne de l’Armée au Québec. C’est un moyen
privilégié pour le Secteur du Québec de la Force
terrestre (SQFT) de communiquer avec son personnel et les familles. Les succès, les intérêts et
les préoccupations de la grande équipe du SQFT,
voilà la matière avec laquelle est bâti l’Adsum.
Tirage : 5500 copies
Éditeur
Col Gerry Champagne, cmdt 5 GSS
Rédactrice en chef
Caroline Charest,
poste 5672
[email protected]
Journaliste
Yan Bélanger,
poste 6656
[email protected]
Conseiller militaire
Capt Jocelyn Laroche,
poste 7641
[email protected]
Conseillère en publicité
Ginette Demers,
poste 6081
[email protected]
Responsable petites annonces et comptabilité
Nancy Goguin
poste 5598
[email protected]
Infographe
Josée Lessard
poste 6656
[email protected]
Imprimerie
Les Presses du Fleuve
Toute correspondance doit être adressée à la
rédactrice en chef. Les demandes de publication
doivent être acheminées par courrier électronique
à [email protected] Soumettre les textes en
format Word et les photos en jpg. La rédactrice en
chef se réserve le droit de rejeter ou de modifier
tout matériel rédactionnel ou publicitaire. Les
auteurs des textes ne seront pas nécessairement
avisés des modifications apportées à leurs textes.
Les articles publiés dans ce journal sont la
propriété de l’Adsum et ne pourront être publiés,
utilisés ou reproduits sans l’autorisation de la
rédactrice en chef ou de l’auteur.
Le journal Adsum est une entité des Programmes
de soutien du personnel (PSP) et est financé en
grande partie par les fonds non publics. Les
revenus générés par les annonces publicitaires
contribuent en majeure partie au financement du
journal. Nous vous remercions d’encourager nos
annonceurs.
Abonnement: 25,00 $ par année
(22 éditions), taxes en sus
ISSN 0705-0992
ADRESSE :
JOURNAL ADSUM
GARNISON VALCARTIER, BÂT. 200
C.P. 1000, SUCC. FORCES
COURCELETTE (QUÉBEC)
G0A 4Z0
La troupe UAV se démarque en Afghanistan
Par le lieutenant Vincent Bouchard
Assistant du capitaine-adjudant, 5 RALC
Le 14 octobre 2006, la troupe UAV a
reçu le RCAF Golden Hawk Trophee. Ce
prestigieux trophée souligne la contribution et les réalisations dans le
domaine de l’aviation militaire.
Le TUAV (Tactical Uninhabited Aerial Vehicle)
est un drone téléguidé qui sert à la reconnaissance tactique du terrain. Cet appareil sert à
la fonction «détecter» en donnant d’importants renseignements sur le terrain, les positions ennemies, la surveillance de route et
l’acquisition de cibles.
En 2002, lors de l’opération ATHÉNA, les
membres du 5e Régiment d’artillerie légère
du Canada (5 RALC) ont déployé le TUAV en
tant qu’élément de la Force terrestre. Lors de
cette mission, le TUAV était commandé et
opéré par le personnel de l’artillerie, renforcé de membres des Forces aériennes. En 2005,
le commandement des unités TUAV est passé
sous la responsabilité de la Force aérienne.
La troupe UAV est attachée au 408e Escadron
tactique d’hélicoptères (408 ETAH) d’Edmonton
depuis ce temps. La contribution de l’artillerie
demeure importante, puisqu’elle représente
la moitié du personnel employé à faire fonctionner cette capacité sur la roto 1 de l’opération ARCHER.
Le capitaine Claveau a assisté à la remise
du prix au nom des membres de sa troupe en
compagnie du major Casey du 408 ETAH. Le
ME
MARIO SANS
BOILARD
MOURIR
AVOIR
2X120
FAIT DE TESTAMENT
À votre décès, si vous n’avez pas fait de
testament, notarié, olographe ou devant
témoins, vos héritiers seront désignés selon
les règles prévues au Code civil du Québec.
Cette désignation ne sera pas forcément en
accord avec vos désirs. Elle peut même se
révéler carrément injuste envers certains de
vos proches. Par exemple, votre conjoint de
fait ne peut hériter de vous autrement que
par testament. Ainsi, les vingt ans que vous
avez passés avec lui ne compterons pas aux
yeux de la Loi après votre décès, si vous
avez négligé d’en faire un.
Ne laissez donc pas la Loi décider pour vous :
le testament, c’est une forme de police
d’assurance répartition.
Pour obtenir plus d’information
Ste-Catherine 875-1671
Valcartier 842-4448
Par internet
[email protected]
TÉLÉPHONE :
(418) 844-5000, POSTE 5598
Page 6 / Adsum / 8 novembre 2006
TÉLÉCOPIEUR :
(418) 844-6934
COURRIER ÉLECTRONIQUE :
[email protected]
PROCHAINE PARUTION :
MERCREDI 22 NOVEMBRE
DATE DE TOMBÉE :
VENDREDI 10 NOVEMBRE
ario Boilard
Notaire
Fondé par le 12e Régiment blindé du Canada
Le major Casey du 408 ETAH et le capitaine Claveau du 5 RALC lors de la remise du Golden Hawk Trophee.
trophée a été remis au personnel du 408 ETAH
en reconnaissance du formidable effort qu’il
a fourni en vue de générer le premier programme de vol d’un véhicule inhabité en
appui aux Forces opérationnelles canadiennes en Afghanistan. Malgré un calendrier
d’entraînement extrêmement serré et des tensions associées à un nouveau programme et
au manque de matériel adéquat d’entraînement, le personnel combiné des Forces
aériennes et terrestres, qui a composé l’équipe
de TUAV, a atteint un niveau remarquable de
performance opérationnelle.
Le succès de l’équipe TUAV rejaillit sur les
Forces canadiennes et est le reflet du dévouement et des performances des membres
impliqués. Lors de cette mission, les membres de la troupe ont fait preuve d’une adaptabilité extraordinaire en réalisant le vol du
drone dans les conditions climatiques difficiles de l’Afghanistan. L’appareil a été utilisé
au maximum de ses capacités en effectuant
plusieurs sorties par jour. Les membres du
5 RALC qui ont participé au déploiement de
la troupe TUAV ont encore une fois fait honneur au régiment en contribuant de façon
appréciable à la mission.
Nos militaires en AFGHANISTAN
Nous servons
TÉMOIGNAGE D’UN
ARTILLEUR DE RETOUR
DE L’AFGHANISTAN
Par l’artilleur Serge Lévesque
Membre de la troupe UAV, Roto 1, Op ARCHER
L’entraînement a commencé en août 2005, à
Suffield en Alberta, avec une campagne de
vol de quatre semaines. Cet entraînement de
qualification nous a permis de mettre sérieusement en pratique la formation théorique sur
le Sperwer nouvellement reçu par la compagnie SAGEM. Cela nous a aussi permis
d’acquérir de l’expérience. Nous avons aussi
participé, entre autres, à une rencontre avec
une intervenante afghane qui nous a renseignés sur les mœurs de son pays ainsi
que sur les lignes de conduite à adopter làbas.
Vision nocturne du SPERWER.
FRANCOPHONES ET ANGLOPHONES
FONT ÉQUIPE
En mars, nous avions reçu une bonne partie
de notre équipement, ce qui nous a permis
de débuter notre campagne de vol. En plus
des vols quotidiens et des tâches connexes,
nous devions monter et organiser notre site
de lancement. Nous avons donc tous mis les
bouchées doubles pour satisfaire aux exigences et démontrer que nous étions utiles
et opérationnels.
C’est tous ensemble que nous y sommes
parvenus. Un travail colossal, mais une équipe
d’hommes et de femmes extraordinaires,
composée d’une moitié de soldats francophones de l’armée de terre provenant du
Québec, et d’une autre moitié de soldats anglophones de l’armée de l’air provenant de l’Ouest
du Canada.
L’équipe des véhicules aériens tactiques
sans pilote (TUAV) a démontré que la cohabitation de ces deux mondes a été non seulement possible, mais qu’elle a été très profitable pour l’accomplissement de la mission.
Bien sûr, il y a aussi eu certains petits problèmes cocasses par rapport à la communication étant donné que tous ne maîtrisaient
pas parfaitement les deux langues officielles,
mais rien de sérieux. En fait, je ne garde que
de bons souvenirs de mon expérience de travail avec les soldats anglophones de l’Armée
de l’air.
LA POUSSIÈRE, COMME DE LA BRUME
Pour moi, le conflit armé en Afghanistan, ce
n’est pas que des images comme à la télévision; ça sent la sueur, le sang, les vidanges,
les excréments, l’urine, le carburant. La poussière est comme de la brume. Elle flotte en
permanence dans les airs et tu la respires
continuellement. Elle s’infiltre partout et
tu en es sale presque en permanence. Mais
cette poussière, qui t’empoisonne la vie,
devient rapidement un détail insignifiant à
mesure que tu avances dans la mission et que
les frustrations s’accumulent...
Il y a aussi les mouches noires par milliers
qui t’envahissent et mangent avec toi jour
après jour. Aussi, les maringouins et autres
mouches qui te piquent. Tu dois prendre des
médicaments, à cause d’eux, pour te protéger
de la malaria. Les souris dans ta tente que tu
dois chasser. Parce qu’ici, dans la chaîne alimentaire, ce qui mange les souris et qui va
inévitablement rentrer dans ta tente pour les
manger si tu ne fais rien, ce sont les serpents...
La chaleur est accablante! Jusqu’à 48°C à
l’ombre le jour et le soleil qui est de plomb!
Lorsqu’il y a du vent, il est brûlant comme
quand on ouvre la porte du fourneau et qu’on
doit tourner le visage tellement ça coupe le
souffle. Mais tu as beau tourner le visage, ça
continue de brûler. Ça t’enveloppe.
Le bombardier-chef Latulippe, l’artilleur Lévesque
et le sergent Moreau lors du travail à la Gate.
Il y a les morts, les blessés, le terrible bruit
des bombes qui tombent sur le camp, parfois tout près de toi, le son infernal des hélicoptères de combat et des chasseurs qui
tournoient dans le ciel. Il y a aussi le flot
incroyable d’avions de ravitaillement qui
atterrissent et décollent dans un bruit d’enfer. C’est comme un spectacle aérien permanent jour et nuit.
LOIN DE LA VIE QUI CONTINUE
AU PAYS SANS TOI
Le conflit auquel tu participes au nom de la
paix ne fait pas que détruire et tuer autour
de toi. Il peut blesser ton corps ou te tuer
peut-être, mais assurément, il te consume et
te brise. Il dissipe les liens humains que tu
as patiemment tissés dans ta vie par ta trop
longue absence. Ce conflit, celui auquel tu
participes pour ta patrie et ton peuple, t’éloigne
de la vie qui continue là-bas sans toi. Les sacrifices que tu dois faire durant les mois précédant la mission et ceux que tu fais une fois
en enfer sont considérables. Et la reconnaissance est minime. Ce conflit, celui auquel
nous participons en Afghanistan, te fait comprendre le vrai sens du mot patriotisme.
Nous avons poursuivi la mission avec ses
réussites et ses échecs. Malgré tout, grâce
aux efforts de chacun, nous avons dépassé
les objectifs initiaux de la campagne de vol.
En août, d’autres soldats sont venus nous
remplacer pour poursuivre l’œuvre de paix
avec un nouveau souffle et une nouvelle
énergie.
Quel plaisir de revoir mes camarades de la
roto 2! Je les connais bien pour avoir été formé
et entraîné avec eux. Ils sont vaillants et
courageux. C’est sans hésiter que je remet-
trais ma vie entre les mains de chacun d’entre eux et je me sentirai toujours honoré au
plus haut point d’être humblement un des
leurs.
LE RETOUR
Le voyage de retour s’est bien passé et nous
avons eu quatre superbes journées de décompression à Chypre. Ha! La mer Méditerranée...
Que de beaux souvenirs après avoir passé six
mois là-bas! Quel contraste entre la misère
et l’abondance!
Le vrai retour, ce n’est pas seulement les
20 heures d’avion, les transferts, le décalage
horaire et les attentes dans les aéroports qui
te donnent du temps pour penser à tout ce
que tu as fait et tout ce que tu as manqué
durant ton absence. C’est un long moment
qui te fait passer d’un monde surréaliste à la
douce réalité de la vie quotidienne.
Personnellement, je me sentais euphorique
à l’approche de l’Aéroport de Québec et
lorsqu’enfin j’ai pu tenir dans mes bras les
membres de ma famille après presque sept
mois de séparation, j’ai compris ce qu’il en
coûtait sur le plan humain de servir à
l’étranger...
L’artilleur Lévesque et sa conjointe Marie-Claude
lors du retour.
Nous savons à quel point il est important
de prendre position pour le bien dans le
monde. C’est pourquoi ce fut un privilège
et un très grand honneur de servir sous le
drapeau du Canada pour vous, pour le monde
libre et pour le courageux peuple afghan.
J’espère que nos efforts n’auront pas été
vains et que nos sacrifices auront contribué
à la reconstruction d’un monde meilleur plus
juste et respectant les droits de chacun. J’espère
que la tourmente, la violence et l’horreur resteront toujours loin de ma patrie, loin des
miens, loin de ceux que j’aime. Nous avons
été là-bas, faire ce que l’on attendait de nous
pour poursuivre l’œuvre de paix.
MERCI DE VOTRE APPUI ET DE VOTRE
CONFIANCE. NOUS SOMMES SOLDATS!
8 novembre 2006 / Adsum / Page 7
Après six mois de préparation, nous nous
sommes embarqués pour l’Afghanistan et la
mission OP ARCHER, le 1er février 2006. Une
fois sur place, nous avons pris quelques jours
pour nous installer et nous adapter... Au début
les conditions étaient un peu difficiles, car
les dortoirs canadiens (ISO) n’étaient qu’au
début de leur construction. On nous a donc
attitré une grande tente blanche que nous
avons partagée avec plus d’une centaine
d’autres soldats durant les deux premiers
mois. Par la suite et pour le reste de la mission, nous avons pu utiliser des tentes plus
confortables appartenant aux Forces américaines.
Durant notre premier mois à Kandahar,
nous avons effectué des tâches reliées à la
sécurité du camp étant donné que nous n’avions
pas reçu tout notre équipement. Nous voulions
aussi démontrer notre capacité à opérer sur
le terrain. La fouille des camions à l’entrée
principale a été une tâche exigeante et stressante, surtout à cause des dangers auxquels
nous étions exposés. Mais rien n’égalait l’odeur
des détritus qu’il fallait manipuler pour
effectuer les fouilles à l’intérieur des cabines.
J’avais vu un soldat britannique se vider
l’estomac à côté du camion qu’il fouillait. Il
ne s’est pas passé plus d’une journée pour
que ce soit mon tour...
Que ce soit pour servir les canons, les radars, les mortiers
et les UAV, les artilleurs démontrent leur flexibilité.
Action et réalisme pendant l’exercice MAPLE GUARDIAN
Par le lieutenant Michel Tousignant
Commandant peloton 7, 1 R22eR
Il y a un peu plus de trois semaines, certains
membres du groupement tactique 1er Bataillon,
Royal 22e Régiment apprenaient qu’ils seraient
déployés en Afghanistan. Afin de se préparer
adéquatement, ils ont été envoyés au Centre
canadien d’entraînement à la manœuvre (CCEM)
qui se situe à Wainwright, en Alberta. Ils y ont
effectué un exercice de validation avec la Force
opérationnelle 4-06, l’exercice MAPLE
GUARDIAN. L’entraînement s’est caractérisé
par son réalisme et son intensité.
Comme nous le rapporte le lieutenant Frédéric
Levesque: «Un entraînement réaliste doit être
CLINIQUE
CHIROPRATIQUE
VALCARTIER
CHIROPRATIQUE
Dr Vincent Robert, chiropraticien
• Chiropratique familiale, sportive,
préventive
• Radiographie sur place
• Technique d'ajustement douce
• Tarif spécial pour les militaires
• OSTÉOPATHIE
donné à nos soldats avant qu’ils soient déployés
en Afghanistan. Ce que le CCEM nous a offert,
c’est effectivement un environnement tactique
similaire à ce qu’ils verront une fois déployés
en théâtre. Il y avait un système de simulation
intégré à tous les niveaux, des acteurs qui
représentaient la population locale et des
bélligérants qui agissaient de façon indépendante.»
SYSTÈME DE SIMULATION AU LASER
Effectivement, les troupes ont dû travailler
avec un système de simulation au laser qui
reproduisait les effets des armes sur les véhicules
et les êtres humains. Ce système est communément appelé WES («Weapons Effects Simulator»
pour simulateur d’effet des armes). Selon
plusieurs, cet élément ajoutait une dimension
intéressante à l’entraînement.
Ce système, installé sur les armes, les vestes
tactiques et le dessus des véhicules, était composé d’émetteurs et de capteurs lasers, d’un
GPS et d’une radio, le tout relié à un petit ordinateur. Ainsi, le centre de contrôle pouvait voir,
sur un écran, la position et la condition réelle
de chacun des soldats.
De plus, afin d’augmenter le réalisme de l’entraînement, des acteurs jouaient le rôle de la
population locale. Certains d’entre eux étaient
d’origine afghane. Il est facile d’imaginer toute
la dynamique au coeur de ces opérations avec
la présence des médias (jeunes universitaires
de l’université de Winnipeg), des interprètes,
de la police locale, du maire ainsi que du chef
sprirituel du village. De plus, tout l’aspect des
factions en présence compliquait la gestion
des actions pendant les opérations.
L’ENTRAÎNEMENT DE LA CIE C
L’entraînement de la compagnie C, qui se
déploiera sous peu en Afghanistan, s’est divisé
en trois phases. Les membres de la compagnie sont restés près d’un mois au CCEM. Ils
En entrant dans le village
de Partido, la section du
sergent Arsenault a reçu
un accueil plutôt froid de
la part de l’ennemi qui
leur a vite fait comprendre qu’ils n’étaient pas les
bienvenus à cet endroit.
ont d’abord suivi un entraînement sous le contrôle de la FO 4-06 où ils se sont concentrés
sur la protection de la force et l’évacuation
médicale. La protection de la force, c’est la
mise en place de mesures pour assurer la protection des soldats et de leur équipement.
Ils ont poursuivit l’entraînement avec la
deuxième phase, qui était sous le contrôle total
du CCEM. Selon le capitaine Daniel Richel :
«À partir du moment où les membres de la
compagnie C ont été confortables avec l’utilisation des procédures de bataille dans divers
environnements et situations, ils ont pu entamer
la seconde partie de l’entraînement, sous la
ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE 2006
supervision des observateurs contrôleurs du
CCEM. Au menu, il y avait des scénarios à l’intérieur desquels les soldats devaient effectuer
des patrouilles, des escortes de convois, des
actions directes, des opérations de cordons et
fouilles et des opérations diverses en zone
urbaine.» Afin de couronner cette deuxième
phase de l’excercice, ils ont même des raids
au niveau d’équipe de combat sur deux villages distincts.
La dernière phase de l’entraînement avait
pour objectif de recréer les conditions que les
membres de la compagnie C rencontreront en
mission. Ils ont donc livré des attaques au tir
réel au niveau d’équipe de combat et ce, tant
de jour que de nuit. Une équipe de combat est
formée principalement de la reconnaissance
blindée et démontée, des artilleurs, des ingénieurs
de combat, de l’appui aérien et des tireurs
d’élite. On y compte près de 250 individus.
Fondation du Centre de la famille Valcartier
ACUPUNCTURE
Eric Francoeur AC.
• Approche douce, aiguilles
stériles jetables
• Traitement sans aiguille
pour enfant
• Allergie, dépression, insomnie, etc.
• Tout type de douleurs
MASSOTHÉRAPIE
Sylvie Samson Massothérapeute (FQM)
Kathleen Tatlock Massothérapeute (FQM)
• Pour un soulagement musculaire,
une détente, un bien être
• Massages suédois, shiatsu,
sportif, californien, femme enceinte
• Certificat cadeau disponible
Page 8 / Adsum / 8 novembre 2006
RÉCLAMATION GRATUITE
AUPRÈS DE VOS ASSURANCES
SUNLIFE, CROIX BLEUE,
FONCTIONNAIRES, RETRAITÉS...
AVIS DE CONVOC ATION
Par l’Honorable Roméo Dallaire, président
Les membres de la communauté militaire sont cordialement
invités à assister à l’assemblée générale annuelle de la
Fondation du Centre de la famille Valcartier (CFV), qui aura
lieu le samedi 25 novembre prochain de 10 h à 12 h, au
centre communautaire, édifice 93, Courcelette.
Lors de cette assemblée, en plus de la présentation des
états financiers et du rapport d’activités, il y aura élection
des administrateurs et administratrices.
Pour toute information, veuillez communiquer avec
Marie-Claude Michaud au 844-6060.
Un militaire canadien reste en état d’alerte,
au cas où des problèmes surviendraient afin de
bien protéger ses frères d’armes.
- Photos : Cpl S. Leblanc, 1 R22eR
Enfin, les derniers jours de l’exercice ont été
consacrés à de l’entraînement de compagnie,
au tir d’armes portatives telles la C7 (fusil d’assaut), au M203 (lance-grenade), au tir de
grenade à fragmentation, au tir avec 84 mm
et M72 (deux armes anti-blindés de courte
portée) et au mortier 60 mm.
En conclusion, l’exercice MAPLE GUARDIAN
a permis à tous les échelons de la chaîne de
commandement d’approfondir les diverses
techniques, tactiques et procédures qu’ils
auront à utiliser lors de leur mission en
Afghanistan. Malgré le programme lourdement chargé, l’opinion générale est unanime
pour dire que les membres de la FO 4-06 sont
prêts à un déploiement et que cette opportunité d’entraînement aura permis de développer les dernières compétences requises et de
renforcer la cohésion au sein de leur équipe.
Nos militaires en AFGHANISTAN
Besoin de lentilles
de contact ?
Optez pour la meilleure
technologie qui assure
confort et qualité de vision!
Quatre militaires recevront
les premières décorations
de la vaillance militaire
Par Yan Bélanger
Journal Adsum
Quatre militaires recevront prochainement les premières décorations
à être décernées pour la vaillance
militaire.
Les décorations de la vaillance militaire sont parmi les plus hautes distinctions honorifiques nationales. Elles soulignent les actes de vaillance, d’abnégation
ou de dévouement de membres des Forces
canadiennes face à l’ennemi. Elles comprennent la Croix de Victoria, l’Étoile de
la vaillance militaire et la Médaille de
la vaillance militaire.
Il s’agit du tout premier octroi de ces décorations depuis leur création qui remonte
à 1993. Précisons cependant que la Croix
de Victoria originale, qui était britannique, a été décernée à 94 braves Canadiens
entre 1856 et la fin de la Seconde Guerre
mondiale. La nouvelle Croix de Victoria
est identique à l’originale; seule la devise
a été changée de «For Valour» à
«ProValore».
LES RÉCIPIENDAIRES
• Le sergent Patrick Tower, de Victoria
en Colombie-Britannique, recevra
l’Étoile de la vaillance militaire.
Les trois militaires suivants recevront la
médaille de la vaillance militaire.
• Le sergent Michael Denine, d’Edmonton
en Alberta.
• Le caporal-chef Collin Fitzgerald, de
Morrisburg en Ontario.
• Le soldat Jason Lamont, de Greenwood
en Nouvelle-Écosse.
Le chef d’état-major de la Défense
nationale, le général Rick Hillier, a parlé
de cette annonce comme d’un moment
historique et de fierté pour le Canada et,
plus particulièrement, pour les Forces
canadiennes. «Son Excellence la gouverneure générale et commandante en
chef du Canada, Michaëlle Jean, a annoncé, plus tôt, que quatre soldats canadiens ont reçu les décorations de la vaillance militaire pour l’héroïsme et la
bravoure dont ils ont faire preuve au cours
des derniers mois en Afghanistan. Il suffit de lire les citations de ces soldats pour
comprendre le vrai sens de l’héroïsme
[...].»
Peu après le début de la participation
canadienne en Afghanistan, il a été établi
que les conditions de base étaient réunies pour justifier l’octroi de ces décorations. Les récipiendaires seront invités à
recevoir leur décoration de la gouverneure
générale au cours d’une cérémonie qui
aura lieu à une date ultérieure.
Le 3 août 2006 dans la
région de Pashmul en
Afghanistan, le sergent
Tower a réuni le médecin
de peloton et un autre
soldat et les a guidés sur
une distance de 150
mètres en terrain découvert, sous le feu nourri
de l’ennemi afin de venir
en aide à de nombreux
soldats blessés à la suite
Sergent Tower
d’une frappe ennemie
contre une position amie isolée. En apprenant que le
commandant de peloton par intérim avait péri, le sergent Tower a immédiatement assumé le commandement, réussissant avec succès à sortir le peloton de sa
position sous une pluie continue de tirs d’armes légères
et de grenades propulsées par fusée.
Le 17 mai 2006, sous les
tirs
incessants
de
grenades propulsées par
fusée, de mitrailleuses et
d’armes légères, le
canon et la mitrailleuse
principale du véhicule
blindé léger du sergent
Denine sont tombés en
panne. Sous les tirs
intenses, il a reconnu
l’urgence de supprimer
Sergent Denine
le feu ennemi et est donc
sorti de l’habitacle par la trappe du guetteur aérien
pour utiliser la mitrailleuse orientable. Complètement
exposé aux tirs ennemis, il a opéré un tir de suppression rapide et dense, forçant l’ennemi à se retirer.
Vos yeux méritent
un optométriste...
Consultez-le!
Les professionnels de l’optométrie
Examen visuel
Lunettes
Verres de contact
Centre Canex
190, rue Dubé
Valcartier
844-2520
Ombudsman’s Special Recognition Award
La Mention d’honneur spéciale de l’Ombudsman
Le 24 mai 2006, lors
d’une embuscade ennemie au cours de laquelle
les attaquants lançaient
des tirs intenses et précis, le caporal-chef
Fitzgerald s’est exposé
au feu ennemi à
plusieurs reprises en
s’engouffrant après plusieurs tentatives dans un
véhicule de peloton en
Caporal-chef Fitzgerald
feu qui barrait la route
afin de le déplacer et de permettre ainsi aux autres
véhicules coincés dans la zone ennemie de s’échapper.
Le 13 juillet 2006, un élément du peloton de
reconnaissance a été pris
sous une pluie de tirs
intenses
provenant
d’une enceinte située
dans la province de
Helmand, en Afghanistan, et s’est retrouvé
isolé du peloton. Sous le
feu nourri de l’ennemi,
un soldat qui tentait de
Soldat Lamont
retourner sur la ligne de
tir a été atteint et ne pouvait continuer. Sans égard pour
sa propre sécurité, le soldat Lamont s’est précipité en
terrain découvert, sous les tirs concentrés de l’ennemi
et sans le secours d’un tir de suppression par les forces
amies, pour administrer les premiers soins au soldat
blessé.
Agneau retourné
« style aviateur»
La mission du Corps canadien des commissionnaires est de créer des
possibilités attrayantes d’emploi pour les anciens membres des
Forces canadiennes et de la Gendarmerie Royale
VOUS ENVISAGEZ UNE DEUXIÈME CARRIÈRE ET DE NOUVEAUX
DÉFIS.
APPELEZ - NOUS DÈS AUJOURD’HUI.
681-0609
[email protected]
10, rue de la Vallée,
Ste-Catherine-de-la-Jacques-Cartier 875-0942
8 novembre 2006 / Adsum / Page 9
La plus importante compagnie de sécurité privée au Canada
La Capitale Québec Champlain**
Courtier Immobilier agréé
Denis Morin
** Franchisé autonome et indépendant du
1Réseau immobilier La Capitale inc., franchiseur
agent immobilier affilié
et son équipe
Vendeur #1 de tout le réseau
La Capitale en 2005
628-2000
www.immeublesavendre.qc.ca
LAC ST-CHARLES
VAL-BÉLAIR
L’ANCIENNE-LORETTE
STONEHAM
Maison mobile rénovée offrant 1 chambre avec une possibilité d'une autre et
planchers flottant & céramique. Terrain
paysager de +/- 5 799 pi2 et situé près
de tous les services. Faites votre offre,
faut vendre!
Très grand bungalow, 3 chambres, armoires
de chêne blanchi, planchers flottant &
céramique, sous-sol entièrement aménagé.
Beau terrain paysager,piscine HT,aucun voisin
arrière. Près pistes cyclables, à voir! Inclus:
luminaires,stores,rideaux,lave-vaisselle,table
cuisson, four, cabanon, pisc. HT & acc., thermo-pompe.
Magnifique bungalow rénovations plus de 33
000$. 4 chambres, planchers bois &
céramique, sous-sol complètement aménagé.
Terrain paysager, spa, grand cabanon. Peut se
libérer rapidement, venez le visiter! Inclus:
stores, rideaux, lave-vaisselle, table de cuisson, four, poêle au propane, spa et gazebo .
Beau condo 4 1/2 sur 2 étages, planchers flottants & tapis. Il offre une vue
magnifique sur les pentes plus 2 stationnements. Faites votre offre!
L’ANCIENNE-LORETTE
NEUFCHATEL
TEWKESBURY
VAL-BÉLAIR
"LIBRE IMMÉDIATEMENT". Magnifique
jumelé à étages offrant 3 chambres,
planchers de bois en chêne & céramique
et sous-sol complètement aménagé.
Terrain de 6,998 pi2 paysager avec vue
sur la ville. Faites vite, il saura vous
charmer!
Charmant bungalow bien éclairé avec 4
cotés brique offrant 6 chambres, 2 salles
de bains complètes, planchers flottants
& céramique, foyer en pierre au salon et
sous-sol 100% aménager. Grand terrain
sur rue sans issue. Faites vite, vendeur
motivé!
Pour les amants de la nature, belle propriété,
garage intégré, 4 chambres,verrière + balcon
6x20, beaucoup de rangement, planchers flottants & céramique. Immense terrain paysager,
piscine HT. Elle saura vous charmer! Inclus:
luminaires, plaque de cuisson, four encastré,
aspirateur central, poêle à l'huile, rideaux,
stores et piscine.
Bungalow offrant 3 chambres et soussol entièrement aménagé. Terrain
paysager et situé près de tous les services. Il saura vous plaire!
STONEHAM
VAL-BÉLAIR
ST-ÉMILE
SHANNON
Situé près pentes de ski, vue sur les montagnes, belle propriété, 1x4 1/2 loué 650$
chauffé au sous-sol,1x 6 1/2 loué 930$ chauffé sur 2 étages. Les 2 logements sont loués
présentement. Pour les amants de la nature.
Inclus: stores, meubles, logement du sous-sol,
aspirateur central,échangeur d'air et cabanon.
Situé dans un secteur de choix, très beau
condo de 3 1/2, 845 pi.c., offrant de rès
grandes pièces de vie. Beaucoup de
rangement et près de tous les services, il
saura vous charmer.
Belle propriété en rangée offrant 2 chambres
à l'étage et sous-sol complètement aménagé. Terrain paysager et situé près de tous
les services. Faites vite, elle ne restera pas
longtemps!
Pour les amants de la nature, magnifique
propriété offrant 2 chambres à l'étage,
foyer au salon et une superbe salle de
bain. Bordée par la rivière JacquesCartier, elle sera vous charmer!
Stéphane Leroux
Agent immoblier affilié
La Capitale Sélect*
Courtier immobilier agréé
627-3333
Visitez nos propriétés sur www.propriovirtuel.com
ÉVALUATION GRATUITE DE LA VALEUR MARCHANDE DE VOTRE PROPRIÉTÉ
LAC ST-CHARLES
59
$
000
Chalet 4 saisons, 2 chambres, salle de bain,
terrain 7500 pi.2. Pour bricoleur, vendu sans
garanties légales.
LORETTEVILLE
137
Page 10 / Adsum / 8 novembre 2006
VAL-BÉLAIR
224
$
500
Superbe propriété dans quartier tranquille, belle
cour arrière, planchers de pin à l'étage, 3 chambres , possibilité de 5, entièrement clôturé, beaucoup d'améliorations.
Superbe résidence avec terrrain intime, aucun
voisin arrière, grand patio, piscine de bois 21 pi,
arbres matures, cabanon 10x10, entrée ind. au
ss pour locataires, revenu 335$/mois. Les
armoires de cuisine seront refaites à neuf.
NEUFCHATEL
CHARLESBOURG
ST-APOLLINAIRE
289
15 minutes des ponts, près du Lac Côté, magnifique plain-pied avec abri d'auto (24x24).
Grand terrain de + ou – 40 000 piÇ dans secteur
tranquille. Impeccable résidence de 11 ans, 3
chambres, garde-robe de cèdre et entrée
indépendante au ss. À voir absolument.
$
900
$
000
Excellente construction, cour au sud, foyer,
planchers de bois. Terrain 9408.01 piÇ.
Rangement sous le garage. Bi-génération. Grand
4? au sous-sol. Près des services. Elle n'attend
que vous!
237
$
500
Superbe bi-génération, 4 côtés brique, 5 chambres,
11 pièces, piscine creusée chauffée au gaz, entrée
inter-blocs, thermopompe, secteur très recherché.
Possibilité prise possession rapide. Faites vite!.
Beaucoup rénovations (fenêtres, toit, salle de bain,
toile piscine, filtre +ch.pisc).
STE-CATHERINE
113
$
500
Jolie maison de campagne, bordée par la
rivière, site enchanteur. Ne la manquez
pas! Faut vendre! Prise de possession
rapide possible.
VAL-BÉLAIR
136
$
900
Rare! Grand jumelé 5 chambres, quartier paisible,recherché.Près des écoles,aréna,parc,piste
cyclable. Mur mitoyen en béton, salle familiale et
2 chambres du sous-sol insonorisées, beaucoup
de rangement. Piscine HT 18pi. Prise possession
flexible. Éval.2007 à 109,000$.
VALCARTIER
99
$
900
Magnifique terrain de 2,44 hectares, la vente
inclus le lac privé, plage privée, terrain boisé.
Près du village des sports et d'un secteur résidentiel.
JE VOUS OFFRE 2 GARANTIES GRATUITES
RECHERCHE
PROPRIÉTÉS
SECTEURS
VAL-BÉLAIR
ST-ÉMILE
SHANNON
LORETTEVILLE
POUR ACHETEURS SÉRIEUX
La campagne Centraide se poursuit
La campagne Centraide pour le MDN
- Région de Québec, lancée officiellement le 21 septembre, en est à sa
7e semaine d’activités. Déjà 145 052$
ont été amassés, ce qui rapproche la
campagne de son objectif qui a été
fixé pour cette année à 208 888$. Les
gens peuvent donner jusqu’au
8 décembre de diverses manières,
notamment au moyen d’une délégation de solde pour les militaires.
Voyons à quoi peuvent servir vos dons.
Sur la Garnison Valcartier, il arrive
souvent que les gens se limitent à parler
de Centraide quand ils veulent nommer
plutôt la Campagne de charité en milieu
de travail du gouvernement du Canada
(CCMTGC). À la suite d’une entente locale
datant de 1987, la division de la Défense
nationale peut aussi, par l’entremise de
Centraide-Québec, donner à des organismes locaux ou encore à Partenaire-Santé
qui représente une quinzaine d’organisations comme la Croix-Rouge et la Société
canadienne du cancer. La Campagne de
charité en milieu de travail chapeaute
également d’autres organismes de cha-rité
accrédités par l’Agence des douanes et du
revenu du Canada qui ne sont pas représentés par Centraide ou par Partenaire-Santé.
Rappelons toutefois, pour ceux et celles
qui méconnaissent Centraide-Québec, que
l’organisme soutient dans la région plus
de 170 autres organismes communautaires
qui aident les gens aux prises avec la pauvreté, la faim, le décrochage scolaire,
l’itinérance, la violence, la toxicomanie,
la santé mentale et l’exclusion.
Voici un aperçu des «miracles» (voir à
droite «Où vont vos dons?») que peuvent
réaliser ces organismes avec les 26 dons
que vous faites dans une année lorsque
vous choisissez de donner par délégation
de solde!
DANS LE CADRE DU PROGRAMME D’ÉQUITÉ
EN MATIÈRE D’EMPLOI
Une conférence pour tirer profit
des différences interculturelles
Par Guylaine Fortin et Yan Bélanger
Respectivement du journal Servir et
du journal Adsum
REVENIR À LA BASE
En plus de sensibiliser l’auditoire aux
dynamiques interculturelles, la conférence
permettait d’acquérir des connaissances de
base sur la communication. M. Chmait a entre
autres rappelé que les mots jouent un rôle
ALLOCUTION DU GÉNÉRAL COMMANDANT
DU SQFT/FOI (EST)
Pour introduire la conférence, le brigadiergénéral Christian Barabé s’est adressé à l’assistance le temps d’une courte allocution. Il
a rappelé que depuis 2002, les Forces canadiennes doivent respecter la Loi canadienne sur
l’équité en matière d’emploi qui vise à faire
de la fonction publique, une organisation qui
est le reflet de la population canadienne. «Cette
conférence est une façon humoristique d’aborder le défi que représente l’équité en matière
d’emploi, a-t-il indiqué. Des initiatives comme
celle d’aujourd’hui nous permettent de faire
la démonstration que l’Armée n’est plus la
brute qu’elle a déjà été par le passé dans ce
domaine.»
La Loi prévoit notamment de permettre aux
groupes sous-représentés dans la population,
c’est-à-dire les femmes, les autochtones, les
minorités visibles et les handicapés, d’avoir
de meilleures chances d’emploi. À cet effet, le
bgén Barabé entend s’asseoir prochainement
avec les responsables du Programme d’équité
en matière d’emploi afin de fixer des objectifs et élaborer des stratégies et des orientations à l’échelle de la province en matière de
recrutement par exemple, pour faire des
FC, une organisation encore plus représentative. Il a cité en exemple l’installation de petits
bureaux de recrutement par le 34e Groupebrigade du Canada, au sein même des diverses communautés culturelles de Montréal.
Il a conclu en rappelant que toute cette sensibilisation à la question de l’équité en matière
d’emploi n’est pas indissociable des responsabilités opérationnelles qu’aura le Secteur du
Québec au cours des prochains mois. Le but
est éviter les faux pas entre collègues de travail durant cette période très exigeante pour
tous.
OÙ VONT VOS DONS?
Lorsque vous donnez 2$ par paye
- Centraide aide une cafétéria communautaire à
servir 32 repas à des personnes démunies. Cette
aide alimentaire, couplée à d’autres activités,
permet de rejoindre des personnes souvent
isolées.
- Partenaire-Santé permet à deux couples de parents d’enfants atteints de la fibrose kystique de
recevoir une séance de formation, donnée par
un physiothérapeute, pour apprendre à évacuer
le mucus accumulé quotidiennement sur les
poumons.
Lorsque vous donnez 4$ par paye
- Centraide permet à 10 jeunes mères monoparentales âgées de 15 à 20 ans, vivant dans des
conditions difficiles, de participer en compagnie
de leurs enfants à une activité de cueillette de
pommes. Elles ont par la suite l’occasion d’assister à un atelier de cuisine collective.
- Partenaire-Santé donne la chance à six ou sept
personnes atteintes du cancer de participer à
une rencontre de groupe qui les aide à traverser
les moments difficiles de la maladie. Ces personnes ont également accès à un service d’écoute
téléphonique et à des rencontres individuelles.
Lorsque vous donnez 5$ par paye
- Centraide permet à une famille démunie
Lorsque vous donnez 10$ par paye
- Centraide habilite une cafétéria communautaire à offrir 260 repas chauds et nutritifs à des
familles défavorisées, des aînés ou des personnes isolées.
- Partenaire-Santé permet à huit personnes
atteintes d’une maladie pulmonaire (par exemple la bronchite chronique ou l’emphysème) de
bénéficier d’une consultation de 45 minutes avec
un professionnel de la santé spécialisé en maladie pulmonaire.
Lorsque vous donnez 15$ par paye
- Centraide permet à un travailleur de rue d’effectuer 25 heures d’intervention auprès des
jeunes d’un quartier pour contrer la violence et
prévenir la délinquance juvénile.
- Partenaire-Santé peut rembourser cinq allersretours à un chauffeur bénévole qui accompagne un patient à un centre d’oncologie.
Lorsque vous donnez 40$ par paye
- Centraide aide 50 jeunes analphabètes à
développer des habiletés de lecture, d’écriture et
de communication durant un mois.
- Partenaire-Santé peut permettre à un jeune
chercheur montréalais de poursuivre ses travaux
si 19 autres personnes font elles aussi un don de
40$ par paye.
Les gens qui désirent cibler leur don auprès
d’organismes locaux comme le Centre de la
famille Valcartier, la Fondation du Général
Roméo Dallaire, la Fondation du Général Vanier
et la Police militaire pour les enfants aveugles
peuvent également le faire. Il vous suffit d’en
faire la demande auprès de votre solliciteur.
L’Université du Québec
invite les
CONJOINT(E)S
Employés civils du MDN
À poursuivre des études universitaires
à temps complet ou partiel avec
le Plan Universitaire des Forces Canadiennes
PP UU FF CC
N’importe où...
à domicile, hors-Québec, hors-pays, en mission à l’étranger, sur les navires, etc.
n’importe quand!
Inscriptions en tout temps, études à votre rythme selon votre disponibilité.
PROGRAMMES OFFERTS:
Baccalauréats:
• Administration
• Communication
• ès Arts (multidisciplinaire)
• Sciences appliquées
• Sciences
Majeure en éducation
des adultes
Certificats:
• Administration
• Planification financière
• Gestion des ressources humaines
• Comptabilité
• Relations du travail
• Gestion des services de santé
• Informatique
• Sciences et Technologie
• Sciences de l’environnement
Communiquez avec Pierre Lafleur
(418) 657-2194
1 800 796-7122 (au Canada)
[email protected]
www.tteluq.uqam.ca/709
• Psychologie
• Sciences sociales
• et plusieurs autres!
Programmes courts:
• Attestations dans plusieurs
domaines
Programmes de
deuxième cycle
de l’UQAM
8 novembre 2006 / Adsum / Page 11
Le 26 octobre, le personnel militaire et
civil de la Garnison Valcartier était convié à une conférence humoristique sur
l’art de communiquer avec les diverses
cultures du monde. Organisé par les coordonnatrices des programmes en
ressources humaines de la Force terrestre, l’événement s’inscrivait dans le
cadre du programme d’équité en matière
d’emploi.
M. Farès Chmait, formateur et conférencier,
a entretenu l’auditoire sur les échanges interculturels. Des comédiens professionnels,
Marcella Pizarro et Adrien Lacroix, ainsi qu’un
musicien, Eric De Gagné, ont pour leur part
illustré ses propos à l’aide de sketchs comiques.
Ainsi, les spectateurs ont vu défiler devant
leurs yeux une ribambelle de joyeux personnages, allant du gestionnaire rwandais enthousiaste à la postulante maghrébine trop
réservée.
Après avoir expliqué ce qu’était la culture
et le choc culturel, M. Chmait a rappelé la
nécessité d’être «émotionnellement intelligent», de faire preuve de tolérance et d’ouverture pour arriver à mieux travailler ensemble. «Nous devons respecter les différences et
apprendre à les apprécier pour nous rapprocher, a-t-il dit. Nous avons besoin de l’autre
pour nous définir comme individu. Si notre
estime de nous-même est forte, nous nous
sentirons confiant avec les personnes qui
présentent des différences. Si c’est le contraire
qui se produit, nous les rejetterons et nous
nous isolerons.»
mineur lors de l’interprétation des
messages, loin derrière la gestuelle
corporelle et la voix.
Les images mentales que nous nous
faisons teintent
notre perception
de la réalité, agissent comme des filtres et influencent
nos échanges avec
les autres.
Interactive à certains moments, la
conférence a permis à l’assistance
de poser des questions et de valider
sa compréhension
des éléments théoriques présentés. Nul doute
que ceux qui y ont assisté seront repartis convaincus par cette citation de Goethe : «parler
est une nécessité, écouter est un art».
(un adulte et trois enfants) ainsi qu’à une personne seule de se procurer des denrées ou des
jouets pour célébrer Noël décemment.
- Partenaire-Santé peut distribuer la documentation nécessaire à la tenue de deux ateliers destinés aux enfants de personnes atteintes de
sclérose en plaques.
Photo : cpl M.A. Gaudreault, Imagerie Grn Va
ACTIVITÉ-ÉCHANGE ENTRE LES MILIEUX
MÉDICAUX CIVIL ET MILITAIRE
Des techniciens médicaux s’apprêtent à évacuer
sur civière un blessé victime d’un kamikaze fou
venant de se faire exploser. Cette simulation a eu
lieu le 16 octobre au Centre de simulation médicale de la Garnison Valcartier devant des
représentants et partenaires du réseau de la
santé du Québec.
Ces derniers ont été invités par le 4e Groupe des
services de santé des Forces canadiennes et par
l’Association des technologies de la santé
du Québec à prendre part à une activité de
rayonnement.
L’assistance a eu droit à une démonstration du
savoir-faire de nos militaires de la branche médicale et à un exposé sur les activités en recherche
et développement en santé réalisées par le min-
istère de la Défense nationale. En plus d’avoir
favorisé les échanges entre les différents
représentants militaires et civils, l’activité a permis d’informer le public sur les déploiements
imminents pour l’Afghanistan qui affecteront les
militaires de notre région.
Il s’agissait aussi d’un moment privilégié pour
solliciter la collaboration des participants afin
d’appuyer l’entraînement médical de nos militaires, et éventuellement leur aide pour soigner
les blessés qui pourraient être rapatriés au pays.
Rappelons que plusieurs hôpitaux du territoire
accueillent déjà du personnel soignant militaire
afin de leur permettre de maintenir leurs compétences cliniques. Y.B.
Photo : sgt D.Bernier, Imagerie Grn Va
CAFÉ DU CCMDT DU 5 GSS
Par le capitaine Jocelyn Laroche
Officier des affaires publiques, 5 GSS
Jeudi dernier, les membres du 5 Groupe de soutien de secteur ont assisté au Café de leur
colonel commandant, le colonel Gerry
Champagne. L’activité a débuté par la visite surprise du général commandant du Secteur du
Québec de la Force terrestre et de la FOI (Est). Le
brigadier-général Christian Barabé a souligné la
fierté qu’il éprouve à l’égard du travail accompli
par le 5 GSS. De plus, il a remis aux fondateurs
du Programme de retour au travail (PRT) la mention élogieuse du chef d’état-major de l’Armée
de terre. Les récipiendaires, le major C.
Descoteaux, le capitaine J. Verville et Mme C.
Bérubé, ont reçu avec beaucoup de fierté ce
prestigieux éloge.
e
Lors de son allocution, le colonel commandant
du 5 GSS a indiqué que son organisation était
prête à relever les défis à venir. Il a réitéré l’effort
soutenu des trois forces de sa formation - la
Régulière, la Réserve et la Civile. Il a parlé aussi
des changements à venir citant comme exemple
que dans un avenir rapproché, le personnel du 5
GSS devra effectuer les NIAC au même titre que
toutes les autres formations de combat. «Ne
sommes-nous pas des soldats en premier et spécialistes de soutien après.» Naturellement pour
clore le café, le CCmdt a ouvert la tribune pour
les 0,25$. Plusieurs questions pertinentes ont été
posées à la toute fin.
L’Adsum à la recherche
de sa «une» de Noël!
Le journal aimerait publier la photo d’une famille de
notre communauté militaire en train de décorer un
sapin de Noël dans son édition de décembre. Si vous
êtes intéressé, dites-nous en quelques mots, par courriel, pourquoi l’Adsum devrait retenir votre candidature. Une seule famille sera sélectionnée par l’équipe
du journal à partir des réponses reçues.
Faites-nous parvenir votre courriel au plus tard le 1er
décembre 2006 à :
[email protected]
Mets chinois
DÉCOUVREZ NOTRE NOUVEAU
Du mardi au vendredi
de 11h à 14h
Visitez le: www.valbelair.net
Aussi
BUFFET CHINOIS
Page 12 / Adsum / 8 novembre 2006
Jeudi et Vendredi midi à 8,95$
et
Vendredi soir de 18hà 20h à 13,95$
Pour groupe de 20 personnes et plus,
nous pouvons vous organiser
un buffet personnalisé!
Réservez tôt
pour la période des Fêtes!
1440, boul. PIE XI Nord, Quartier Val-Bélair
842-5511
COURS EN SÛRETÉ PRIVÉE
90%
DE NOS ÉTUDIANTS DIPLÔMÉS ONT TROUVÉ UN
EMPLOI DANS LE DOMAINE.
La prochaine formation débute le
15 janvier 2007.
SERVICES PROFESSIONNELS
DE FORMATION EN SÉCURITÉ ET
ENQUÊTES (SPFSE) inc.
3405, boul. Hamel Ouest,
bureau 310
Agent de sécurité
Inscrivez-vous dès maintenant
872-0072
Subvention possible
www.spfse.com
Notre formation est reconnue au niveau provincial.
Tous nos formateurs sont accrédités et sont des professionnels d’expérience.
POUR PLUS D’INFORMATIONS, CONTACTEZ VOTRE
CONSEILLER CTCM À L’ACADÉMIE 534 AU 844-7705
Possibilité de service de reconnaissance des acquis par le Collège d’Alma
pour l’obtention d’une attestation d’études collégiales (A.E.C.)
187175
MENU DU JOUR
Deux militaires de Valcartier figurent parmi les gagnants
du concours de photographie du MDN
Par Yan Bélanger
Journal Adsum
Les noms des gagnants de l’édition 2006
du Concours de photographie du ministère de la Défense nationale sont enfin
connus. Deux militaires de Valcartier
ont mérité des prix dans plusieurs catégories.
Photographe amateur, le caporal Jean-René
D’Amours, du 1er Bataillon, Royal 22e Régiment,
s’est particulièrement illustré en récoltant
trois prix dont une première place pour sa
photo «En attendant papa» dans la catégorie
Vie de famille. Sa photo «Presque irréel»
dans la catégorie Sports lui a valu, quant à
elle, une troisième place. Enfin, le caporal
D’Amours a également obtenu une mention
hono-rable dans la catégorie Environnement
pour sa photo «Regarder... admirer... respirer».
Puis un autre D’Amours, cette fois l’aumônier
du 2e Bataillon, le capitaine Guy D’Amours,
a obtenu une troisième place dans la catégorie Vie militaire - Amateur pour sa photo
intitulée «Appelé à servir».
Leurs photos ont été retenues parmi plus
de 950 oeuvres soumises. Les juges ont reconnu les œuvres d’environ 50 photographes
professionnels et amateurs de partout au
pays qui appartiennent à la grande famille
L’ordination du padré Gilles Sanscartier vue par la caméra du padré Guy
D’Amours en pleine panne d’électricité. Cette ambiance, à la fois feutrée et
mystique, représente pour lui tout le côté spirituel du travail d’un padré et
son appel à servir. Le capitaine Guy D’Amours s’adonne à la photo par pur
plaisir depuis huit ans.
du ministère de la Défense nationale. Organisé par le Centre d’imagerie interarmées des Forces canadiennes et l’Agence de soutien
du personnel des FC, le concours se veut une occasion pour les membres de la communauté d’exposer des photos de moments uniques
de la vie militaire qui ne peuvent être exprimés par des mots et
qui reflètent leur perspective.
Les gagnants qui
se sont classés dans
l’une des trois pre- Cette photo prise par le caporal Jean-René D’Amours, intitulée «En attendant
mières places de papa», a été choisie parmi toutes celles reçues dans la catégorie Vie de famille
- Amateur pour la première position. Selon l’auteur, elle représente bien,
chaque catégorie ont
avec les récents départs pour l’Afghanistan, le genre de scène que doivent
reçu des prix en vivre certaines familles militaires.
argent ou de l’équipement photogra-phique donnés par Hewlett- Canon et Valcom, commanditaires officiels
Packard, Nikon, Amplis Foto, Dynamix, du concours.
L’ÉQUIPE RAPHAËL DUMAIS
La Capitale Sélect*
Courtier immobilier agréé
627-3333
www.raphaeldumais.com
Raphaël Dumais Christian Dumais Gratielle Dumais
Agent immobilier affilié Agent immobilier affilié Agent immobilier affilié
J’offre 2 garanties gratuites
ACESSOIRES
PLOMBERIE
ÉLECTRICITÉ
CHAUFFAGE
GARANTIE
VERSEMENTS
HYPOTHÉCAIRES
Le sergent Blanchette supervise le caporal Audet lors du tir réel à bord d’un Griffon.
Exercice de tir réel
au 430 ETAH
Par le capitaine Michel Poulin
430e Escadron tactique d’hélicoptères
LAC ST-CHARLES
0$
0
49
10
11
18
Près avenue Royal, vieux Beauport, cottage avec
4 chambres, grandes pièces, 2 salles de bain complètes, sous-sol non aménageable. Idéal pour
première maison.
Maison mobile bien entretenue, 2 chambres, foyer au
salon, décorée au goût du jour, paysager, près de tous les
services, prise de possession très flexible.
VAL-BÉLAIR
STE-BRIGITTE-DE-LAVAL
CHARLESBOURG
$
00
69
49
99
14
12
11
Jolie maison à étage avec beaucoup d'améliorations
effectuées récemment, 4 chambres à l'étage, grande
cour clôturée, paysager, près de tous les services. Rue
paisible, cul-de-sac. Ne manquez pas votre chance.
Prise possession 1er juillet 2007.
Secteur de choix, bungalow avec tourelle, belle fenestration, grandes pièces, bois franc, armoires mélamine
grain de bois, 3 chambres, grand terrain 32 000 pi2
entouré d'un boisé, sortie extérieure au sous-sol, possibilité d'acheter le terrain adjacent.
VAL-BÉLAIR
0
90
Très joli cottage 28x28, grandes pièces, bien décoré, très
belles armoires cuisine stratifiées, 5 chambres, 3 salles de
bain, walk-in chambre principale, sous-sol terminé+foyer
propane sous-sol, beaucoup rangement, terrain+10000 pi2,
rond-point, très paisible, secteur de choix, près Henri IV +
services. Une visite s'impose!
Grand condo luxueux et haut de gamme, ± 1 250 pi2,
2 chambres, salle de bain avec bain podium & douche
indépendante, salle de lavage, rangement, gorge
française, échangeur d'air, patio 6x12, vue sur la ville.
Certifié novoclimat. Taxes incluses.
DUBERGER
PO
ONT-ROUGE
$
$
$
9
Très jolie maison à étage+abri d'auto fermé, aire ouverte,
plafond 9'+ poutres, foyer salon, armoires thermoplastique,
beaucoup d'améliorations effectuées, grande chambre donnant sur grand balcon, très beau produit qualité/prix,secteur
calme, près services
$
00
$
00
22
NEUFCHATEL
0$
0
99
9
14
0
90
Les condos du Domaine. Magnifique 4 1/2, 1200 pi2
aéré, décoré au goût du jour, grand hall d'entrée,
moulures, piscine extérieure, entrée indépendante,
construction 2004, près de tous les services, prise de
possession très flexible. Faut voir!
5
10
0
00
Coquette petite maison, beaucoup d'amélioration
effectuées, 2 chambres, combustion lente dans salon,
bien décorée, garage, le tout errigé sur un terrain de
23 000pi2, tranquillité assurée. À voir sans faute.
8 novembre 2006 / Adsum / Page 13
Du 10 au 19 octobre dernier, l’escadron
430 tenait un exercice de tir réel de C6 et
de leurres pyrotechniques à partir du
Griffon. Plus de 33 000 balles de C6 et 460
leurres ont été tirés de jour comme de nuit
par les membres du personnel naviguant
participant à cet exercice. De plus, la
majorité des membres de l’escadron ont
mis la main à la pâte étant donné la grande
variété de tâches inhabituelles à effectuer.
Les Faucons ont travaillé au ravitaillement
en carburant des appareils en marche,
à la coordination et à la distribution
des munitions et des leurres, en plus des
tâches normales entourant les activités de
l’escadron.
Le scénario de l’exercice consistait en
deux étapes pour chaque section (formation de deux hélicoptères). La première
était de fournir un tir d’appui à un convoi
tombé sous le feu ennemi afin qu’il s’en
désengage. Cette étape a permis au personnel naviguant de se familiariser avec
les procédures de combat rapproché qui
consiste à fournir rapidement un feu d’appui aux troupes au sol. La deuxième étape
était d’effectuer une reconnaissance de
route au devant de ce convoi afin de déceler des dangers potentiels et de les indiquer au commandant du convoi. Lors de
cette reconnaissance, les équipages ont
aussi pratiqué les tactiques et techniques
d’évitement de la menace sol-air.
Cet entraînement a été profitable à bien
des égards et a gardé tout le monde bien
occupé; spécialement l’organisateur de
l’exercice, le capitaine Charles Mangliar,
et son adjoint, le lieutenant Sébastien
Lapierre-Guay. Finalement, des rôles nonconventionnels de l’aviation tactique ont
pu être explorés et ont démontré que les
Griffon ont des capacités plus grandes que
ce qui leur est bien souvent accordé.
BEAUPORT
0$
0
99
La 55 Amb C
reçoit la visite
du colonel Pucci
Par le capitaine Y. Sévigny
Capitaine-adjudant, 55e Ambulance de campagne
Le 17 octobre dernier, la 55e Ambulance
de campagne (55 Amb de C), domiciliée au Complexe militaire Saint-Malo, a
reçu la visite du commandant du 4e Groupe
des services de santé (4 Gp Svc S), le
colonel Richard Pucci.
Ce groupe est l’équivalent du Secteur
Québec de la Force terrestre pour le monde
médical. Il assure le commandement et
la gestion des unités médicales de tout
l’est du Canada.
SOIRÉE
«RETROUVAILLES»
Droit de cité
Le 12e Régiment blindé du Canada de Trois-Rivières, son commandant, le lieutenant-colonel François
Chevrette, en tête, défile dans les rues de la ville, exercant ainsi son Droit de cité, afin de souligner le
centième anniversaire du MM Général Jean-Victor-Allard.
C’était soirée «Retrouvailles» au Manège
Général Jean-Victor Allard sur la rue SaintFrançois-Xavier, vendredi soir dernier. Près de
200 personnes, principalement des anciens
membres du régiment, étaient venus échanger
lors de cette activité parrainée par le Chapitre
de Trois-Rivières de l’association de
12e Régiment blindé du Canada. Sur la photo,
M. Alain Caron remet au lieutenant-colonel
François Chevrette, actuel commandant de
l’unité, un sabre pour le musée du régiment.
- Photo : capt M. Girard, 12 RBC (M)
Les techniciens médicaux appuyeront les opérations par une présence accrue au sein des cliniques
médicales en garnison. C’est ce qu’a affirmé le
colonel Pucci lors de sa visite à Valcartier.
Venu de Montréal, où son quartier
général est situé, le colonel Pucci a profité de l’occasion pour visiter nos installations et rencontrer les membres de
l’unité. Il a également fait le point avec
la troupe au sujet de l’employabilité des
techniciens médicaux réservistes. Ceuxci seront appelés à appuyer davantage les
opérations locales en fournissant plus de
personnel au sein des cliniques médicales
en garnison. Ainsi, ils pourront remplacer leurs collègues de la Force régulière
déployés en mission. Cette visite a permis à notre personnel de mieux comprendre son rôle et les défis à relever dans le
contexte de haute intensité opérationnelle
qui prévaut actuellement.
LES BÉBÉS DE L’ANNÉE
DE RETOUR!
Nouveau lieutenant-colonel honoraire
au 12 RBC de Trois-Rivières
Au premier plan, M. Pierre Ayotte, le Lieutenant-colonel honoraire entrant, signe les parchemins.
Derrière lui, M. Guy Leblanc, le Lieutenant-colonel honoraire sortant, le général Paul Addy, Colonel
honoraire du régiment, et le lieutenant-colonel François Chevrette, commandant de l’unité.
- Photo : capt M. Girard, 12 RBC(M)
C’est maintenant une tradition : dans sa première édition de la nouvelle année, le journal Adsum présentera
les photos des bébés qui sont nés au sein de notre communauté au cours de l’année 2006.
Un petit ange est venu agrandir votre famille cette
année ou est sur le point d’arriver? Vous avez jusqu’au
8 janvier pour envoyer sa photo au journal.
Photo papier : faire parvenir à journal Adsum, Garnison
Valcartier, bât. 200, C.P. 1000, succ. Forces, Courcelette
(Québec) G0A 4Z0.
Photo numérique : faire parvenir à :
[email protected]
Prière d’indiquer le nom des parents, le prénom de
l’enfant, sa date de naissance et votre numéro de
téléphone.
LA MARQUE JEEP CÉLÈBRE SES 65 ANS
Page 14 / Adsum / 8 novembre 2006
Jeep Compass 2007
Jeep Wrangler 2007
rder
sans ta
Passeez un essai !
fair
Voyez la gamme
complète chez
Jeep Liberty 2007
Jeep Commander 2007
(418) 337-6777
Accès total: (418) 990-0124
Jeep Patriot 2007
625 Côte Joyeuse, St-Raymond
Jeep Grand Cherokee 2007
w w w . s t - r a y m o n d c h r y s l e r . q c . c a
Les p’tits monstres de l’Halloween
Myriam Aubin-Bergeron
5 ans
Samantha Aubin-Bergeron
3 ans
Le groupe du milieu familial
chez Mélanie Beaulieu
Amy Bilodeau
4 ans
Samuel Bilodeau
7 ans
Anthony Bonneau
5 ans
Myriam Bonneau
7 ans
Dimitri Chicoine
4 mois et demi
Maxime David
8 ans
Jean-Benoît Desrosiers
11 ans
Jessica Durand
7 ans
Mathieu Durand
8 ans
Loïc Gauthier-Heintz
3 ans et demi
Québec
Jesse Guertin
10 ans
Michael Héroux
10 ans
Alicia Lavoie
3 ans
Heidi Lavoie
4 mois et demi
Carolane Lévesque
12 ans
Jean-Sébastien Lévesque
10 ans
Josiane Lévesque
5 ans
Leia Lortie
5 ans
Alex Reid
15 ans
Alexandra Roberto
6 ans
Cédric et Magalie Simard
3 ans et demi et 16 mois
8 novembre 2006 / Adsum / Page 15
Le Mess des caporauxchefs de la Garnison
Valcartier revampé!
Par le caporal-chef Boissonneault
PCAM
Au cours des dernières semaines, les coups
de marteau ont résonné dans le bâtiment
301 de la garnison. Il était temps de refaire
le décor qui datait de 20 ans. Au total,
23 000$ ont été investis dans la salle de
billard et du côté du bar. Les réparations
ont consisté à ajouter un nouveau plafond
suspendu, à poser de nouveaux luminaires,
à installer cinq banquettes de style restaurant, à enlever la piste de danse, à poser
des toiles solaires en remplacement des
vieux stores et à rafraîchir les murs avec
des couleurs au goût du jour. D’autres projets d’amélioration sont sur la table, il ne
reste qu’à recevoir l’approbation des membres. Vous êtes tous invités à venir constater les changements.
Plusieurs activités seront au programme
pour les membres au cours des prochaines
semaines. À tous les mardis midis, le dîner
du chef est offert pour seulement 3$. Après
la parade du jour du Souvenir, un repas
sera servi gratuitement aux membres ainsi
qu’une carte de points pour les manèges
aux Galeries de la Capitale.
Le 23 novembre, l’assemblée annuelle
aura lieu.
Le Mess des caporaux-chefs est situé
entre l’aréna Clément-Boulanger et le terrain de parade. C’est le seul bâtiment orange
où le stationnement est toujours rempli à
pleine capacité.
Les dîners des Fêtes arrivent à grand
pas, réservez tôt car les places sont
limitées. Contactez le régisseur au poste
5155.
Au plaisir de vous rencontrer au mess.
LES SOIRÉES
DU KAEBLE
Le 28 octobre se tenait l’Oktoberfest annuel du
club Kaeble. Musique bavaroise, mets typiquement allemands, ambiance de fête du début à
la fin. Encore une fois, un grand succès!
VOTRE SUDOKU
Page 16 / Adsum / 8 novembre 2006
Jouer au SUDOKU, c’est simple. Une seule
règle : chaque ligne, colonne et carré de
3 x 3 doit contenir tous les chiffres de 1 à 9.
Voir solution en page 23.
CHRONIQUE LECTURE
WHAT MANNER OF MEN ARE THOSE WHO
WEAR THE MAROON BERET?
«Quel genre d’hommes sont ceux qui portent le béret marron?»
Le Feld-maréchal vicomte Montgomery d’Alamein répond à sa
propre question par une description lapidaire d’un guerrier
superbement bien entraîné, d’une intégrité irréprochable et inégalée dans quelque unité de combat que ce soit. What Manner
of Man [...] raconte la dissolution du Régiment aéroporté du
Canada et la chute d’un soldat qui a cherché à incarner l’idéal
professé par Montgomery.
Ce que j’ai pensé de ce livre
Un commentaire de Serge Royer,
lecteur volontaire pour l’Adsum.
J’ai dévoré ce livre en deux jours seulement. Il est passionnant et difficile à mettre de côté. Il raconte l’histoire de Darnell
Bass, fantassin au RCR. L’auteur raconte d’une façon simple son cheminement
dans les Forces canadiennes avec le point
culminant de sa carrière, le 3e Commando
à Petawawa. Ceux qui ont connu les commandos apprécieront davantage ce volume, mais une connaissance de base de
l’armée fait en sorte que le lecteur
s’identifie facilement au soldat. J’ai bien
aimé les anecdotes qui y sont mentionnées mais attention, ce n’est pas un auteur
comme les autres car oui, il a eu la sensation d’une épée lui transperçant le coeur
lorsque le régiment a été démantelé, mais
il a su habilement l’apporter sous un angle
différent. Je recommande sérieusement
ce livre à tous ceux qui sont intéressés par
l’histoire du régiment aéroporté ainsi que
par l’histoire du soldat concerné, Darnell
Bass. Il donne une conclusion très intéressante qui amène le lecteur militaire à
réfléchir...
Malgré le fait qu’il ne soit disponible
qu’en anglais, il est écrit d’une façon
tellement simple qu’une connaissance
élémentaire de l’anglais est suffisante à
sa compréhension.
TITRE : What Manner Of Man
AUTEURS : James Ogle et Darnell Bass
ÉDITEUR : General Store Publishing House
PAGES : 330
PRIX : 29,95$
MIDI DÉTENTE AU PROFIT DE CENTRAIDE 2006
Par Sylvie Roy
Gestionnaire de la Promotion de la santé
Afin de recueillir des fonds pour la campagne Centraide 2006, l’équipe de la Promotion de la santé
organisait, le 18 octobre dernier, un midi-détente. Lors de cette activité, il était possible de recevoir
de courtes séances de massage sur chaise, de réflexologie intégrale ou de massage sportif.
Au total, une trentaine de personnes ont pu profiter des services offerts par les massothérapeutes et
environ 160 personnes ont été sensibilisées aux bienfaits de la massothérapie.
Cette activité, grandement appréciée, a permis de récolter un total de 175,55 $. Merci grandement de
votre générosité!
Le 92e anniversaire des
Fêtes régimentaires
Par sous-lieutenant Vincent Lussier
O Admin, compagnie Commandement, 2 R22eR
Le samedi 21 octobre, les membres du
Royal 22e Régiment (R22eR) ont assisté à
la célébration du 92e anniversaire de leur
unité.
À la demande des autorités régimentaires, les festivités ont débuté avec un
tournoi de hockey opposant les membres
du 1er Bataillon, R22eR, du 3e Bataillon,
R22eR et du CI SQFT/2e Bataillon, R22eR.
La mise au jeu officielle a été faite par
le Colonel du régiment, le général Maurice
Baril. C’est l’équipe du CI SQFT/2 R22eR
qui a remporté le match au compte de
5-2 contre l’équipe du 1 R22eR. La célébration s’est poursuivie avec une heure heureuse
régimentaire qui s’est tenue dans l’enceinte
du 3 R22eR.
Le lendemain après-midi, une parade a
eu lieu à la Place Georges V. Les membres
du bataillon ont défilé en présence des drapeaux et des anciens combattants. Le gén
Baril a par la suite passé en revue la troupe
ainsi que les anciens combattants.
À 18 heures et demie, les membres du
22e Régiment se sont rencontrés au Manège
militaire des Voltigeurs pour un repas
offrant cinq services. Plusieurs invités nous
ont fait honneur de leur présence. Parmi
ceux-ci, le Colonel du régiment, des commandants d’unité, des anciens combattants, des officiers, des sous-officiers, des
retraités et des militaires du rang toujours
actifs au régiment.
La soirée a débuté avec le lancement
officiel du livre «Journal de guerre (19151918)» de Thomas-Louis Tremblay, qui
consiste en plus de trois ans d’écrits relatant des faits et exploits des membres du
régiment durant la Première Guerre mondiale.
Dans le cadre de cette magnifique soirée,
quatre prix ont été tirés dont un cinéma
maison d’une valeur de plus de 3000 $,
offert par Canex, ainsi que trois prix de
présence.
Au cours de la soirée, les nouveaux membres du régiment ont eu le privilège de discuter avec les anciens membres. Parmi eux
se trouvaient des vétérans de la Deuxième
Guerre mondiale et de la Corée. Il s’en
est suivi évidemment un partage d’histoires
drôles, aventureuses, tristes et même surprenantes. Pour sa part, le lieutenant Hudon
affirme avoir vécu une expérience
enrichissante : «J’ai eu l’honneur de rencontrer plusieurs héros de guerre. J’en
savoure le moment présent. Je suis ravi
d’avoir profité de cette occasion et je suis
d’autant plus fier de servir le R22eR. »
Notaire
Me Marlène
Plamondon
Cours de spécialiste en renseignement tactique
Par le sapeur Denis Carrière
Médiation familiale
• Partage du temps de vie parents/enfants
• Partage de la contribution alimentaire
• Partage des biens
• Rédaction de la convention des ententes
séparation - divorce à l’amiable
GRATUITÉ DE 6 SÉANCES
pour couple avec enfant(s)
• Testament
• Procuration
• Union de fait
• Succession
• Mandat d’inaptitude
• Contrat de mariage
CANEX
844-1414
Le R22eR, dont les membres sont surnommés les «vandoos» par leurs camarades
anglophones, a été créé en 1914 en tant
que 22e Bataillon afin de permettre à la
population canadienne-française de contribuer à l’effort de guerre. Depuis sa création, le régiment a reçu de nombreux honneurs de batailles et décorations. Soulignons
aussi que trois des membres dans l’histoire régimentaire ont reçu la Croix de
Victoria.
La fête a été sans contredit un franc succès en réunissant plus de 600 personnes,
incluant les conjoints et conjointes des
membres du régiment.
Nathalie Labrecque
COACH de Santé
Massothérapeute
Kinésithérapeute
Orthothérapeute
Naturothérapeute
(418) 261-3662
Profitez de cette offre
d’introduction pour
soulager vos :
-Maux de dos, hernie discal
-Tensions musculaires
-Problème de posture
-Maux de tête, migraine
-Nerfs sciatique
-Tendinite, bursite, capsulite etc.
-Tensions et enflures de grossesse.
10$ de rabais
sur votre premier traitement
(418) 261-3662
En toute simplicité, votre santé...
Membre CIMA
Enseignante chez MKO
Henri IV nord, sortie Ste-Geneviève
8 novembre 2006 / Adsum / Page 17
Le cours de spécialiste en renseignement
tactique (CSRT) permet d’obtenir la qualification requise pour exercer des fonctions de renseignement au sein de l’élément terre. Elle permettra également
d’exercer cette qualification dans un contexte d’opération tactique. Le cours est
composé de spécialistes en renseignement
de la Force opérationnelle interarmée du
secteur de l’Est (FOI [Est]).
Le cours a débuté le premier jour avec
un devoir à remettre sur les signes conventionnels de l’OTAN! Pour briser la glace
entre les stagiaires, l’adjoint du cours a
demandé à chacun de se présenter briève-
ment. Cette idée a été un obstacle un peu
difficile à surpasser pour certains et moins
pour d’autres...
Déjà, on voit que le cours sera très intéressant. Ce nouveau cours pilote est une combinaison des cours de renseignement tactique élémentaire et avancé. Nous sommes
une classe de 12 stagiaires bien expérimentés qui proviennent de tous les métiers
de l’élément terre tels que l’infanterie, le
génie, l’artillerie, le blindé et le soutien
logistique. L’instruction et les instructeurs
sont de grande qualité. Cette formation
sera très utile pour les membres qui auront
à travailler au sein de la cellule du renseignement des unités ou en vue d’un futur
déploiement avec la FO 3-07.
Médiatrice
familiale
accréditée
Le Colonel du régiment, le général Maurice Baril a
toujours un fervent plaisir à passer en revue ses
grands amis des anciens combattants.
Des filles pas toujours gentilles : comment lutter contre l’intimidation
Le mot «intimidation» évoque-t-il pour
vous l’image d’un gros gaillard fort qui
malmène un garçon malingre dans la cour
de récréation? Malgré le stéréotype que
seuls les garçons font de l’intimidation
dans la cour d’école et les autobus, la participation des filles est tout aussi commune et visible - et elle laisse des séquelles
émotives et sociales au même titre que
chez les garçons.
«En tant qu’administrateur d’une école
intermédiaire dans un milieu urbain, je
dois souvent traiter des dossiers de harcèlement qui contiennent des menaces et
des remarques désobligeantes», affirme
Dallas Jackson, professeur de leadership
en éducation à l’Université Argosy et
directeur adjoint du programme à l’école
intermédiaire Morgan Fitzgerald en Floride.
«Dans plus de 50% des cas, l’intimidation
vient d’une fille qui en harcèle une autre.»
Les motivations habituelles liées à l’intimidation sont amplifiées par l’agression
relationnelle, qui a souvent pour effet d’isoler la victime, tout en rehaussant le statut
social de la personne qui fait de l’intimidation. Les agresseurs peuvent être motivés
par la jalousie, par un besoin d’attention,
par la rage et par la peur (ou le besoin) de
compétition. L’une des raisons pour
lesquelles les filles choisissent ce type d’intimidation plutôt que de perpétrer des
actes plus directs de harcèlement, est que
l’auteure peut éviter de se faire prendre
ou d’être tenue responsable. Les filles qui
font de l’intimidation de ce genre sont souvent des filles populaires et charismatiques
qui reçoivent déjà de l’attention positive
des adultes.
Les gestes d’agression relationnelle sont
très communs chez les filles dans les écoles
américaines. Parmi ceux-ci, on retrouve
la perpétuation de rumeurs, la divulgation
de secrets, la collusion, la trahison, le
dédain, l’exclusion des groupes et des acti-
Chez les filles, l’intimidation se traduit souvent
par l’agression relationnelle - de la propagation
de rumeurs à l’exclusion sociale. - Photo : ARA
vités, les insultes verbales et le langage
corporel hostile, tel le roulement des yeux
et les rictus.
Comment faire pour aider à enrayer l’intimidation dans les écoles? M. Jackson
relève des mesures prises par des écoles,
soit l’utilisation de caméras en circuit fermé
et l’intervention fréquente des conseillers
en orientation et des ressources des écoles.
«Les adolescentes ont souvent un désir de
vengeance entre elles, et il faut attaquer
ce problème en équipe», explique
M. Jackson. Certaines écoles adoptent une
politique de tolérance zéro sur l’intimidation et exigent que tous les étudiants signent un contrat «anti-intimidation» auquel
on se reporte lors des procédures de médiation et des mesures disciplinaires.
L’étape la plus importante à prendre au
tout début, est de rapporter l’intimidation
et le harcèlement aux parents et aux responsables de l’école. Selon M. Jackson, à l’école où il travaille, on a adopté une politique «premier arrivé, premier écouté».
«On avertit les élèves que s’ils participent
à un épisode d’intimidation ou de harcèlement ou qu’ils y réagissent, et qu’ils sont
convoqués au bureau du directeur, la poli-
ENTREPRENEUR
GÉNÉRAL
873-7000
(418) 802-7166
(418)
• CLÉ EN MAIN
• AVEC SERVICES
• FRAIS NOTARIÉS
INCLUS
• FINANCEMENT
DISPONIBLE
tique favorise la personne qui rapporte
l’incident. Cette mesure a fait augmenter
les cas où les élèves rapportent les incidents et réduit les cas d’intimidation au
quotidien.»
Les parents peuvent adopter une approche
proactive pour aider leurs filles en observant chez elles des symptômes émotionnels et le langage corporel. Lorsque les
adolescentes semblent renfrognées, évasives et moroses, beaucoup de parents
attribuent ces comportements aux changements hormonaux et à une rébellion adolescente typique. Or, ces symptômes pourraient tout aussi bien révéler que la jeune
fille est victime d’agression relationnelle.
L’absentéisme, l’anxiété, la dépression et
les problèmes de santé mentale à long
terme sont tous des conséquences de l’agression relationnelle.
Page 18 / Adsum / 8 novembre 2006
VENDU
NOUVEAU DÉVELOPPEMENT
STE-CATHERINE-DE-LA-JACQUES-CARTIER
À D E U X PA S D E L A P O LY VA L E N T E
- Parles-en à un adulte immédiatement.
- Ne cherche pas à être l’amie de personnes
qui exigent des choses ou des faveurs en
échange de leur amitié.
- Ne participe pas à l’échange de potins, incluant la transmission de message d’une tierce
partie.
- Évalue ta situation en connaissant ton cercle
d’amis et en sachant à qui tu peux faire confiance.
- Cultive une relation ouverte et honnête avec
tes parents et ta famille; ils pourront t’appuyer si tu venais à vivre des moments difficiles.
Source: ARA
La Fête des bébés
Par Tanya Langlois
Intervenante enfance 0-5 ans, Centre de la famille
Valcartier
Le 12 octobre avait lieu au Centre de la
famille Valcartier la traditionnelle Fête
des bébés pour souligner la naissance des
poupons qui ont vu le jour dans les six
derniers mois. Ce fut l’occasion pour les
parents de venir présenter fièrement leur
nouveau-né et de s’informer sur différents
sujets. J’aimerais remercier Mme Maryse
Thomas, nutritionniste au Centre de santé
et services sociaux Québec Nord, qui a
offert aux parents une conférence sur la
nutrition des enfants, ainsi que Mme
Thérèse Côté qui nous a gracieusement
offert une conférence sur les bienfaits
du yoga prénatal et post-natal. Toutes ces
informations ont été très appréciées par
les parents. Nous remercions les parents
qui ont participé à la rencontre, ainsi que
les bénévoles qui ont contribué à la fête.
Pour tous les futurs et nouveaux parents
qui aimeraient s’inscrire ou s’informer sur
le programme Bienvenue bébé, n’hésitez
pas à me contacter au 844-6060.
PLEINS FEUX SUR LES NOUVEAUX PARENTS
VENDU
CONSEILS À L’INTENTION DES
FILLES VICTIMES D’INTIMIDATION
Le Centre de la famille Valcartier offre ses
meilleurs vœux aux parents qui ont vu leur
famille s’agrandir récemment : toutes nos
félicitations et que la naissance de votre
enfant vous apporte joie, bonheur et amour.
Bienvenue dans notre communauté à...
Abigaëlle Drolet, née le 14 février 2006,
fille d’Audrey Rousseau et de Dominic
Drolet
Justine Fortin, née le 28 février 2006, fille
de Marie-Hélène Bilodeau et d’Éric Fortin
Jessica Bélanger, née le 10 mars, fille de
Nancy Lamarre et de Fabien Bélanger
Maëlle Simon, née le 18 mars 2006, fille
de Véronique Paradis et de Michel Simon
William St-Laurent, né le 25 mars 2006,
fils de Stéphanie Guy et de Louis St-Laurent
Maverick Caissy, né le 31 mars 2006, fils
de Angela Woods et de Jason Caissy
Joëlle Drolet, née le 22 avril 2006, fille de
Karine St-Laurent et de Serge Drolet
Florence Goneau, née le 27 avril 2006,
fille de Joanie Bujold et de Stéphane Goneau
Sarah-Maude Bergeron, née le 8 mai
2006, fille de Julie Ferland et de Martin
Bergeron
Dimitri Chicoine, né le 5 juin 2006, fils
de Mélanie Chicoine et de Daniel Chicoine
Léa Roy, née le 29 juin 2006, fille de Mélanie
Tremblay et de Francis Roy
Victoria Beaudin, née le 24 juillet 2006,
fille de Mélissa Pilote et de Pascal Beaudin
Hugovic Labbé, né le 28 juillet 2006,
fils de Karine Larivière et de Pascal Labbé
Olivia Gaudette, née le 15 août 2006, fille
de Catherine Godreau et de Jimmy Gaudette
Janie Morillon, née le 16 août 2006,
fille de Karine Richard et de Rémi Morillon
Éloïke Boutin, né le 18 août 2006, fils de
Geneviève Girard et de Jean-François
Boutin
Majorick Pelletier, née le 18 août 2006,
fille de Véronique Savard et de Steve Pelletier.
Sienna-Meredith Kucherhan, née le 1er
septembre 2006, fille de Chari Kucherhan
et de Daniel Kucherhan
Léa-Marie Verret, née le 12 septembre
2006, fille de Caroline Tardif et Rémi Verret
Béatrice Collette, née le 15 septembre
2006, fille d’Anne Vaillancourt et de Philippe
Collette
Laïna Marcoux, née le 17 septembre 2006,
fille d’Élyse Tardif et de Stéphane Marcoux
Alec Chevalier, né le 20 septembre 2006,
fils de Marlène Charrois et de Carl Chevalier
JOUR DU SOUVENIR
La Semaine des anciens combattants célèbre les 50 ans d’opérations de maintien de paix de l’ONU
Par Yan Bélanger
Journal Adsum, avec la collaboration d’Alex Maillé,
agent de communications, 5 GBMC
La Semaine 2006 des anciens combattants, qui s’est ouverte dimanche et qui
doit culminer avec le jour du Souvenir
le 11 novembre, célèbre cette année le
50e anniversaire de la création de la première force de maintien de la paix des
Nations unies (ONU).
Durant la première moitié du 20 e siècle,
quelque 1,5 million de Canadiens ont été
appelés à défendre la paix et la liberté dans
le monde lors de la Première Guerre mondiale, la Seconde et la guerre de Corée; plus
de 110 000 d’entre eux y ont laissé leur vie.
Après ces terribles conflits, le Canada et
d’autres pays ont estimé qu’il valait mieux,
lorsque c’était possible, essayer d’éviter les
guerres que de les affronter. Et notre pays a
joué un rôle de premier plan dans le mouvement pour le maintien de la paix.
La Semaine des anciens combattants veut
reconnaître, plus particulièrement cette
année, les contributions continues des hommes
et des femmes des Forces canadiennes qui
ont servi partout dans le monde pour défendre
la cause de la paix et de la liberté au cours
des 50 dernières années. L’année 2006 marque en effet une étape clé dans la volonté de
faire régner la paix à l’échelle internationale.
Elle célèbre le 50e anniversaire des opérations de maintien de la paix déployées par
l’ONU. Cette approche novatrice visait essentiellement à empêcher le débordement des
conflits et à envoyer des forces neutres
surveiller les cessez-le-feu et faire régner la
paix dans les régions du monde en proie à
l’agitation.
L’engagement du Canada dans les missions de maintien de la paix remonte au tout
début, commençant par la crise du canal de
Suez. La crise au Moyen-Orient en 1956 dans
laquelle s’opposaient l’Égypte d’un côté et
Israël, le Royaume-Uni et la France de l’autre,
menaçait de plonger le monde dans la guerre.
C’est alors que le Canada a suggéré aux pays
membres de l’ONU de former une force multinationale qui se rendrait en Égypte afin de
faire appliquer un cessez-le-feu et de surveiller le retrait des forces étrangères. Ce rôle
joué par le Canada dans la création de forces
de maintien de la paix de l’Organisation des
Nations unies (ONU) lui a d’ailleurs a valu
le Prix Nobel de la paix au délégué canadien à l’ONU qui l’a proposée, le ministre des
Affaires étrangères d’alors - qui allait par
la suite devenir premier ministre -, Lester B.
Pearson. Le premier commandant de la force
de l’ONU en Égypte était également canadien.
Les répercussions ont été considérables
sur la manière dont la communauté internationale répondrait dorénavant aux conflits aux différents coins du globe et allait
permettre de définir par la même occasion
le rôle militaire du Canada sur le plan international au cours des cinq décennies qui
suivirent.
Depuis, les missions de maintien de la paix
des Nations unies n’ont cessé de se multiplier. Des membres des Forces canadiennes
ont servi dans des dizaines de pays différents
au fil des ans dans le cadre d’opérations de
paix, y compris, notamment à Chypre, au
Congo, en Syrie, au Liban, au Rwanda, en
Somalie, en ex-Yougoslavie, en Iran et en
Iraq, en Éthiopie et en Érythrée, ainsi qu’au
Koweït.
LA PAIX... MAIS AU PRIX DE VIES
Environ 150 membres des Forces canadiennes ont perdu la vie au cours d’opérations
de soutien de la paix à l’étranger avec les
vendre
ou acheter
Photo : Caméra de combat, Fc
Nations unies, et un bien plus grand nombre en sont revenus blessés, tant physiquement que psychologiquement. De ce nombre, huit ont servi avec différentes unités du
5e Groupe-brigade mécanisé du Canada selon
les informations trouvées sur le site Web de
l’Association canadienne des vétérans des
Forces de la paix pour les Nations unies.
Le rôle du Canada dans les missions de
maintien de la paix de l’ONU a diminué
ces dernières années, tandis que nos engagements relativement à d’autres opérations
multinationales non dirigées par les Nations
unies, comme au Sinaï et la mission de l’OTAN
en Afghanistan, ont pris de l’ampleur.
Sources : Anciens combattants Canada
IN MEMORIAM
Au cours des 50 dernières années, huit militaires de notre
brigade ont perdu la vie lors de missions de paix menées par
les Nations unies. Rappelons à notre mémoire :
- Le capitaine C.E. Laviolette, du 12 RBC, décédé le 7 avril
1973
- L’adjudant-maître G. Landry, du 3 R22eR, décédé le 9 août
1974
- Le soldat J.E.R. Archambault, du 2 R22eR, décédé le
30 novembre 1981
- Le caporal D. Gunther, 2 R22eR, décédé le 18 juin 1993
- Le caporal-chef S.L.P. Langevin, 12 RBC, décédé le
28 novembre 1993
- Le caporal J.F.Y. Rousseau, 12 RBC, décédé le 25 septembre
1995
- Le soldat J.L.M.B. Doucet, 3 R22eR, décédé le 12 juillet 1997
- Le sergent V. Joubert, 1 R22eR, décédé le 13 décembre 1999
Source : 5 GMBC
Contactezmoi !
Pour
Seuls
au sommet
AGENT IMMOBILIER AGRÉÉ
VAL-BÉLAIR
LAC ST-CHARLES
Très joli bungalow, beaucoup de rénovations,
fenêtres et fournaise électrique, aire ouverte, très
belle décoration, 4 chambres, très grand patio.
Terrain intime, bien aménagé.
Grande propriété avec
garage, beaucoup de rénovations, très propre,3
chambres. Grand terrain,
aucun voisin à l’arrière,
piscine HT 21 pieds .
ST-RAYMOND
Belle propriété de 4 chambres,
façade brique, aire ouverte,
très chaleureuse, très grandes
pièces, foyer au salon, superbe
cuisine.Garage attaché 16x28,
aucun voisin arrière. Proximité
piste de motoneige, coin de
tranquilité pour les amants de
la nature.
ST-GABRIEL
Superbe propriété gagnante
du Prix Nobilis. Intérieur
champêtre très chaleureux,
aire ouverte, foyer au bois,
très grande salle de bains,
walk-in. Près de la Rivière
Neilson, très très grand terrain, aucun voisin arrière,
secteur paisible.
RECHERCHE PROPRIÉTÉS
VAL-BÉLAIR • NEUFCHATEL • LORETTEVILLE
SHANNON • ST-GABRIEL-DE-VALCARTIER
PARTICIPANT AU SERVICE DE RELOGEMENT DES FORCES CANADIENNES
8 novembre 2006 / Adsum / Page 19
ANCIENNE-LORETTE
Très belle propriété dans un
excellent secteur, aire ouverte,
3 paliers, superbe grande cuisine, grandes pièces, foyer au
salon,3 chambres avec possibilité d'une 4e.Très beau terrain
intime avec arbres matures.
Thermopompe. Intérieur très
intéressant.
JOUR DU SOUVENIR
Ça se passait...
CHARLES FORBES
Un héros de guerre
longtemps oublié
Par Yan Bélanger
Journal Adsum
LE 16 JUILLET 1944 À SAN PANCRAZIO, EN ITALIE
Des soldats canadiens entrent dans un village dont les hommes ont été massacrés par des soldats allemands la semaine précédente. - Archives nationales du Canada
Page 20 / Adsum / 8 novembre 2006
PENDANT LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE À VALCARTIER
La première armée canadienne revient de la «drill» au camp Valcartier. - Archives nationales du Canada
LE 10 NOVEMBRE 2002
Un ancien combattant canadien de la Deuxième Guerre mondiale est consolé par son épouse devant la
tombe de son frère au cimetière militaire canadien de Groesbeek, aux Pays-Bas. - Caméra de combat
À 85 ans, le lieutenant-colonel Charles
Forbes, que plusieurs surnomment
affectueusement Charly, n’a jamais
fait autant parler de lui. Natif de
Matane, il a servi en tant que lieutenant d’infanterie avec le Régiment
de Maisonneuve durant quelquesunes des campagnes les plus féroces
de la Deuxième Guerre mondiale et
a combattu pour la libération de la
Hollande.
Pour sa bravoure, sa solidarité envers ses
compatriotes, sa loyauté et son leadership
au combat durant cette période, M. Forbes
a reçu en décembre 1945, comme huit
autres Canadiens, la Croix de Chevalier
militaire de l’Ordre de Wilhem, la plus
grande décoration des Pays-Bas, la seule
aussi à être affiliée à la Croix de Victoria
britannique. À l’approche du jour du
Souvenir, votre journal l’a rencontré dans
sa coquette demeure située dans la localité de Saint-Ferréol-les-Neiges au pied du
mont Sainte-Anne.
Les jours au front, il ne les a jamais comptés. «Dix-huit mois!, lance-t-il. Un soldat
à la guerre avait une philosophie toute
simple. Il disait : si dans trois jours tu vis
encore, tu es bon pour trois mois. Mais
après cette période, compte tes heures»,
indique le vétéran avec beaucoup d’humour.
Orateur renommé, Charles Forbes est
encore très actif dans la communauté en
contribuant à perpétuer l’histoire militaire. Si plusieurs s’intéressent à ses exploits
et faits d’arme depuis quelque temps, c’est
qu’on a mis 60 ans avant de reconnaître
ce héros «oublié» de la Deuxième Guerre
mondiale et de la Guerre de Corée qui se
cachait derrière l’homme.
En effet, ce n’est que le 4 novembre 2005
qu’il a reçu ici sur sa terre natale la reconnaissance qu’il avait largement méritée
selon plusieurs. Lors d’une cérémonie qui
s’est tenue au Cercle de la Garnison de
Québec, entouré d’anciens combattants
et de dignitaires militaires et civils, Charly
a remis sa décoration qui est maintenant
exposée en permanence dans l’établissement avec les Brillant, Kaeble et Triquet
au salon des Croix de Victoria, marquant
ainsi le couronnement d’une vie.
M. Forbes confie que le départ récent
des militaires de Valcartier pour l’Afghanistan
ne l’a pas laissé indifférent : «Cela a créé
beaucoup d’émotions chez moi et m’a
rappelé beaucoup de souvenirs. Je me
revois partir pour l’Angleterre en 1942, la
Normandie en 1944 puis la Corée en 1950.
Je revis des émotions que tous les soldats
doivent vivre sans doute. Il reste toujours
de l’inquiétude et de l’anxiété. En dépit de
nos expériences, de nos malheurs, en dépit
de nos exercices et de notre sens militaire,
c’est l’inconnu qui nous attend. L’inquiétude
demeure jusqu’au moment de débarquer
sur le champ de bataille et de prendre contact enfin avec la situation.»
Selon le vétéran, la peur éprouvée par
un soldat est un pressentiment naturel que
celui-ci devrait écouter. «Elle est là pour
avertir le corps et l’esprit de se protéger.
C’est votre 6e sens. Écoutez-le!», enchaînet-il.
À part un problème de surdité hérité du
champ de bataille, notre octogénaire garde
la forme. L’été, il prend plaisir à entretenir
ses «800 pieds carrés de plate-bande de
fleurs» derrière la maison et à nourrir les
Le lieutenant-colonel Charles Forbes, vétéran
de la Deuxième Guerre mondiale et de la Guerre
de Corée, montre des photos de lui lorsqu’il était
en service actif. En Corée, il servait avec le
2e Bataillon, Royal 22e Régiment.
- Photo : Y. Bélanger, journal Adsum
oiseaux. L’année durant, il se met à la peinture et s’amuse à jouer quelques notes
de violon. «Ça me rappelle lorsque j’interprétais des pièces dans les tranchées en
Corée pour maintenir le moral de mes
troupes.»
Les dernières 25 années, il les a passées
avec Nicole Pomerleau, 63 ans, qu’il a pris
pour épouse en troisième noce. «Vous
savez, je n’étais pas un gars facile, lancet-il en souriant. Qui marie un militaire
prend pays! Une femme est autant soldat
que son homme, mentionne-t-il pour illustrer le sacrifice qu’elles font parfois. J’ai
beaucoup d’admiration pour les conjointes
de militaires. Leur appui est important.»,
indique le père de trois enfants qui a survécu
à l’un d’eux.
Religieusement, il se rendra le 11 novembre prochain à la Croix du Sacrifice à
Québec pour s’y recueillir avec de «vieux
amis». «Cette journée me touche profondément. Les premières personnes à qui je
pense, ce sont mes hommes. J’ai perdu
trois sergents à la guerre. Pendant que
nous portons nos médailles, recevons les
hommages et remercions le ciel d’être
encore vivant aujourd’hui, il y a de nos
gars qui ne sont pas là pour partager ces
moments avec nous. Tu t’ennuies d’eux et
tu les cherches.»
Malgré les pertes, les atrocités et l'horreur, Charly conserve cependant quelques
moments heureux de la guerre. «Ce
moment, je ne l'ai pas vécu sur le champ
de bataille. Je me souviens lorsque le bateauhôpital qui me ramenait au pays en 1944
a traversé l'Île de Sable peu avant notre
arrivée au port d'Halifax. On était plongé
dans un épais brouillard. Entassés sur le
pont avec les blessés, on a entendu le navire
siffler et quelqu'un dire qu'on approchait
terre. Tout le monde était là pour voir enfin
notre pays. Canada!, crie-t-il une larme
à l'oeil. C'était impossible! On avait tellement peur de jamais le revoir comme nos
chums qui étaient tombés.»
Le lieutenant-colonel Forbes a été décoré
tout récemment de la Légion d’honneur
par l’ambassadeur de France. Il est aussi
le parrain de la filiale Québec 265 de la
Légion royale canadienne.
JOUR DU SOUVENIR
Le Monument aux Valeureux, un
hommage aux Canadiens en guerre
Par Ruthanne Urquhart
Bulletin du personnel des FC
Le nouveau Monument aux Valeureux du
Canada, dédié à 14 Canadiens qui ont contribué à façonner notre pays, a été inauguré le 5 novembre à Ottawa.
Les valeureux sont ces Canadiens qui, par leur
loyauté inébranlable et leurs gestes courageux,
ont fait progresser le Canada comme pays et
comme nation. Les voici :
Louis de Buade , comte de Frontenac
(1622-1698) . Frontenac et ses forces ont
résisté avec succès, en 1690, au long siège imposé
à la ville de Québec par des forces venues de
Nouvelle-Angleterre par bateau. Sommé de
capituler, Frontenac a répliqué : «Allez dire à
votre maître que je répondrai par la bouche de
mes canons».
Pierre Le Moyne d’Iberville et d’Ardillières
(1661-1706). Ce soldat et aventurier a été le
premier Canadien de naissance à recevoir de
la Couronne française, pour sa vaillance, la
Croix de Saint-Louis en reconnaissance d’une
carrière distinguée passée à combattre les forces
britanniques de la baie James jusqu’aux Antilles.
Thayendanegea (dit Joseph Brant) (17421807). Thayendanegea, chef de guerre et homme
d’État mohawk, s’est battu aux côtés des troupes
britanniques et loyalistes pendant sa vie et a
joué un rôle important dans la fondation de la
réserve des Six Nations, dans le sud-ouest de
l’Ontario.
John Butler (1728-1796). Au début de la
Révolution américaine, Butler a réuni un corps
de loyalistes, nommé Butler’s Rangers, qui a
défendu la frontière en compagnie d’alliés
amérindiens.
Général Sir Isaac Brock (1769-1812). Isaac
Brock a fait en 1812 le sacrifice de sa vie, à la
tête de ses troupes, qui contraient une tentative d’invasion américaine à Queenston Heights
(près des chutes Niagara, en Ontario). Sa compétence et son énergie ont sauvé le Haut-Canada.
Charles-Michel d’Irumberry de Salaberry
(1778-1829). Sous la direction de Salaberry,
1700 miliciens canadiens l’ont emporté sur
3000 soldats américains en 1813, enrayant ainsi
une attaque à grande échelle contre Montréal
et sauvant le Bas-Canada.
Laura Secord (1775-1868). Pendant la guerre
de 1812, Laura Secord a informé un commandant britannique de l’imminence d’un raid
américain, ce qui a mené à la préparation, par
les troupes britanniques, en juin 1813, d’une
embuscade où ont été pris 462 soldats américains. Ce fait a eu un effet favorable sur le cours
de la guerre dans la région des chutes Niagara.
Georgina Pope (1862-1938). Georgina Pope
a dirigé le premier groupe d’infirmières, ainsi
que d’autres groupes par la suite, sur le terrain
pendant la Guerre des Boers. Par la suite, elle
a repris du service pendant la Première Guerre
mondiale. Elle a été la première Canadienne
décorée de la Croix-Rouge royale.
Général Sir Arthur Currie (1875-1933).
Pendant toute la Première Guerre mondiale,
le général Currie a mené les Canadiens à la vic-
toire, une bataille après l’autre. Selon les archives
des forces armées canadiennes, sa tactique, qui
figure parmi les meilleures des armées alliées,
n’a jamais été surpassée.
Caporal Joseph Kaeble (1892-1918). Le caporal Kaeble a subi une blessure mortelle en juin
1918 alors qu’il repoussait une avancée allemande près d’Arras, dans le nord de la France.
Ses derniers mots, lancés à ses compagnons
blessés, ont été : «Tenez bon les gars; ne les laissez pas passer, il nous faut les arrêter!».
Lieutenant Hampton Gray (1917-1945).
S’étant envolé du NSM Formidable dans le
Pacifique au cours de la Deuxième Guerre mondiale, le lieutenant Gray a largué sa dernière
bombe et coulé le destroyer Amakusa en août
1945, avant que son avion ne tombe à la mer.
Capitaine John Wallace Thomas (1888-1965).
Le capitaine Wallace a été l’unique membre de
la Marine marchande à recevoir l’Ordre de
l’Empire britannique (commandeur) pour son
habileté à commander l’Empress of Japan
(rebaptisé Empress of Scotland en 1942) après
une attaque de la Luftwaffe au large de l’Irlande,
en 1940.
Major Paul Triquet (1910-1980). Unique officier survivant de sa compagnie, le major Triquet
a dirigé les 50 hommes dont il disposait encore
dans la capture de la Casa Berardi, en décembre 1943. Bien qu’il ait compté 35 victimes
parmi ses 50 hommes, ceux-ci ont tenu bon
face aux contre-attaques répétées de l’ennemi jusqu’à l’arrivée de renforts.
Sous-lieutenant d’aviation Andrew Mynarski
(1916-1944). Ayant reçu de son pilote l’ordre
d’abandonner leur bombardier Lancaster endommagé, en juin 1944, le sous-lieutenant d’aviation Mynarski, son uniforme en flammes, s’en
est échappé à regret après avoir tenté sans succès de libérer le mitrailleur arrière. Gravement
blessé, le sous-lieutenant d’aviation Mynarski
est mort de ses blessures mais le mitrailleur
arrière, éjecté de l’appareil au moment de l’écrasement, a survécu pour relater ce fait.
Le Monument aux Valeureux, qui a été érigé
près du Monument commémoratif de guerre
du Canada, à peu de distance de l’escalier des
Sapeurs, se compose de cinq statues et de neuf
bustes, tous de bronze, et d’un mur de bronze.
Les statues et les bustes se trouvent sur les
promenades situées au haut de l’escalier. Le
mur, près de l’escalier supérieur, porte l’inscription Nulla dies umquam memori vos eximet aevo
(Jamais aucun jour ne vous effacera de la
mémoire du temps).
L’escalier des Sapeurs, qui relie au canal
Rideau la promenade adjacente au Monument
commémoratif de guerre du Canada, rend hommage aux sapeurs du Corps of Royal Engineers
qui ont bâti le canal, les ponts d’origine qui le
traversent dans le centre d’Ottawa et une bonne
part de l’infrastructure originale de la capitale.
Vous trouverez de plus amples renseignements
sur le Monument aux Valeureux sur le site
www.valiants.ca. Vous pourrez aussi parcourir
l’histoire de chacun des Canadiens remarquables
qu’il honore.
Ça se passait...
EN AVRIL 1917 À NEUVILLE-ST-VAAST
Chevaux de bât transportant des munitions vers les canons de la 20e batterie de campagne de l’Armée
canadienne. Dans le secteur canadien du front, les chemins et les voies ferrées assemblées étaient
réparés et prolongés par les unités de génie et de pionniers. Ces voies de communication permettaient
le transport de plus de 720 tonnes de munitions, de victuailles et de matériel divers. Le poids des munitions pour la seule opération de Vimy totalisait 38 250 tonnes. - Archives nationales du Canada
LE 9 AOÛT 1918
Voitures blindées canadiennes entrant en action. L’utilisation de ces véhicules illustre le caractère plus
mobile qu’a pris la guerre à cette période. Le succès des troupes alliées dans les premiers jours de la
bataille d’Amiens a amené le maréchal allemand Ludendorff à y voir le point de non-retour pour ses
armées. - Archives nationales du Canada
UN MOMENT D’HISTOIRE AVEC LE MUSÉE DU R22ER
«Acceptez le défi, sinon
Les coquelicots se faneront
Au champ d’honneur.»
John McCrae
EN AVRIL 1917 SUR LE PLATEAU DE VIMY, EN FRANCE
Un emplacement de mitrailleuse sur la crête du Plateau de Vimy et les hommes qui en ont chassé les
Allemands durant la bataille du Plateau de Vimy. - Archives nationales du Canada
8 novembre 2006 / Adsum / Page 21
Ce qu’on connaît moins, c’est que l’idée
de porter le coquelicot comme symbole
du souvenir revient à l’Américaine Moina
Michael. Quelques jours avant même la
fin de la Première Guerre mondiale, elle
relut le fameux poème de McCrae. L’idée
lui vint alors d’utiliser le coquelicot comme
symbole du souvenir de ceux qui étaient
tombés au champ d’honneur.
Au fil des ans, l’apparence du coquelicot changea plusieurs fois. Fabriqués
avec de la soie à l’origine, ils sont maintenant faits de plastique et sont plus petits
que les premiers modèles. La photo
présente un modèle très rare: il s’agit
d’un coquelicot de soie datant de 1919.
Il a été donné au Musée du Royal 22 e
Régiment par Monsieur Paul-Émile
Pouliot.
JOUR DU SOUVENIR
Ça se passait...
Nos héros
militaires
immortalisés
Par Yan Bélanger
Journal Adsum
LE 15 JUILLET 1944 À CAEN, EN FRANCE
Aumôniers aidant à évacuer des soldats blessés
- Archives nationales du Canada
LE 18 SEPTEMBRE 2006 À KANDAHAR
Un militaire canadien protège son visage de la
poussière soulevée par le décollage d’un Black
Hawk. Pendant l’Opération MÉDUSE, des hélicoptères Black Hawk survolaient constamment le district de Panjwaii où les soldats canadiens avaient
pour mission de déloger les insurgés talibans.
- Caméra de combat
Sauf quelques exceptions, toutes les rues
de la Garnison Valcartier ont été nommées
en l’honneur de membres des régiments
canadiens-français. Ces militaires, pour la
plupart, ont été tués au combat ou sont
morts de blessures en combattant pour
la patrie. Rappelons-nous certains d’entre
eux.
On a qu’à porter notre
attention sur les panneaux qu’on trouve à
chaque coin de rues
pour vite rappeler à
notre mémoire ces personnages qui ont marqué, de diverses façons,
l’histoire militaire canadienne.
Major-général
Étrangement, ce n’est
Georges Vanier
que vers la fin des années
1980 que les noms de rues de la Garnison Valcartier
ont été officialisés selon les informations qu’a
pu obtenir votre journal. Cependant, des archives
et des plans des années
cinquante démontrent
bel et bien que beaucoup
d’entre eux étaient utilisés depuis cette période.
La dénomination des
ouvrages, des immeubles et des lieux géographiques de la garnison, comme les noms
de rues, relève d’une poliLieutenant
tique du ministère de la
Jean Brillant
Défense nationale. Lors
de l’emploi de noms de personnes, la déno-mination soumise doit être approuvée par le Directeur
- Histoire et Patrimoine du MDN. Il n’est permis
d’utiliser que le nom de membres vivants ou
décédés de la famille royale, d’anciens gouverneurs
généraux du Canada vivants ou décédés, et de
«personnages de marque» décédés. L’expression
«personnages de marque» entend quiconque
a rendu des services
exceptionnels ou d’une
rare qualité aux Forces
canadiennes ou à
l’État, et qui peut servir
d’exemple ou d’inspiration aux futurs militaires. Ceux qui ont été
décorés pour bravoure
ou service méritoire sont
Caporal
jugés dignes de cet honJoseph Kaeble
neur, mais d’autres personnes peuvent également faire l’objet d’une
recommandation.
Voici, sans tous les énumérer, ces militaires
que la Garnison Valcartier a immortalisé pour
désigner ses rues.
Rue BEAUVAIS
Rue BÉCOTTE
Rue BÉRUBÉ
Rue BIELER
Lance-sergent J.P. Beauvais
Fusiliers du Mont-Royal
Caporal A. Becotte
Three Rivers Regiment
Sous-officier breveté CL 11 P. Bérubé
Royal 22e Régiment
Major G.D.S. Bieler
Régiment de Maisonneuve
• Décoré de la Croix de guerre avec Étoile d’argent.
• Tué au combat le 19 août 1942, à Dieppe.
• Tué au combat le 23 mai 1944, en Italie.
• Tué au combat le 2 décembre 1944, en Italie.
• Décoré de l’Ordre du Service distingué et de la Croix de guerre
avec palme.
• Membre du Très Excellent Ordre de l’Empire britannique.
• Fut exécuté par les Allemands le 5 septembre 1944, à Flossenberg,
Allemagne.
• Décoré de la Croix de Victoria à titre posthume et de la Croix militaire.
• Le lieutenant Brillant s’est particulièrement illustré lors de la bataille
d’Amiens.
• Meurt de blessures à un poste d’évacuation le 10 août 1918, en France.
• Décoré de la Médaille Édouard.
• Meurt de blessures à son arrivée au poste d’évacuation no 3, le 1er mars
1945, en Allemagne.
• Le premier, tué au combat le 24 mai 1944 en Italie et le second, meurt de
blessures le 1er août 1943, en Sicile.
Rue JEAN-BRILLANT
Lieutenant Jean Brillant
22e Bataillon, Corps expéditionnaire
canadien
Rue BROCHU
Major A.J. Brochu
Fusiliers Mont-Royal
Rue CANNON
Capitaine L. Cannon
et lieutenant A.E. Cannon
Royal 22e Régiment
Lieutenant A.E. Cardin
• Tué au combat le 20 septembre 1944, en Italie.
Royal 22e Régiment
Lieutenant-colonel Henri Chassé (père), • Deux générations de Chassé ont servi le Royal 22e Régiment. Ces trois
Henri Chassé (fils) Royal 22e Régiment
membres d’une même famille,
le père et colonel Pierre Chassé et lieutenant-colonel ses deux fils, ont
notamment commandé le 1er Bataillon du Royal 22e Régiment.
Major honoraire J.R.A. Dalcourt
• Décoré de la Médaille de l’Étoile de bronze (É.-U.).
Aumônerie canadienne, attaché
• Tué au combat le 28 février 1945, en Allemagne.
au Régiment de la Chaudière
Lieutenant L.G. Dauphin
• Tué au combat le 27 février 1945, en Allemagne.
Régiment de Maisonneuve
Capitaine J.R. Decary
• Meurt de blessures à l’hôpital le 23 juillet 1944, en France.
Fusiliers du Mont-Royal
Sergent E. Derasp
• Tué au combat le 27 juillet 1943, en Sicile.
Royal 22e Régiment
Lieutenant A.L.R. Desrochers
• Tué au combat le 4 janvier 1945, en Italie.
Royal 22e Régiment
Major J.L.Y. Dubé
• Décoré de la Croix de guerre avec Étoile d’argent et de la Médaille
Royal 22e Régiment
Edouard.
• Fut blessé le 1er septembre 1944, en Italie.
• Tué accidentellement d’une balle le 16 juillet 1951, en Corée.
Major J.A.A. Dugas
• Décoré de la Décoration canadienne pour efficacité, de la Croix de guerre
Régiment de Maisonneuve
avec palme et créé Chevalier de la Légion d’honneur.
• Tué au combat le 14 août 1944, en France
Rue CARDIN
Rue CHASSÉ
Rue PADRÉ J.A.
DALCOURT
Rue DAUPHIN
Rue DECARY
Rue DERASP
Rue DESROSIERS
Rue DUBÉ
Rue DUGAS
Rue GARCEAU
• Meurt de blessures le 24 mai 1944, en Italie.
Rue GIGUÈRE
Major J.C.O. Garceau
Royal 22e Régiment
Capitaine J.L.A. Giguère
Régiment de la Chaudière
Rue HERMAN
Lieutenant A.G. Herman
Royal 22e Régiment
Rue JOSEPH-KAEBLE Caporal Joseph Kaeble 22e Bataillon,
Corps expéditionnaire canadien
• Fut blessé le 14 août 1944, en France, et rapporté mort à son arrivée à une
Ambulance de campagne.
• Tué au combat le 10 août 1952, en Corée.
Rue LAFLÈCHE
Major-général L.R. Laflèche
(Liste générale)
Rue PIUZE
Sergent Y. Piuze
Royal 22e Régiment
Rue ROCHON
Major suppléant R.L. Rochon
Régiment de la Chaudière
Soldat L.V. Roy
Régiment de la Chaudière
Major P.R. Savoye
Fusiliers du Mont-Royal
Major-général Thomas-Louis Tremblay
22e Bataillon, Corps expéditionnaire
canadien
Rue ROY
Rue SAVOY
Rue GÉNÉRAL T.L.
TREMBLAY
Rue TRUDEL
Rue VANIER
Rue VENNE
Rue WHITE
Lieutenant P.A. Trudel
Fusiliers du Mont-Royal
Major Georges Philéas Vanier
22e Bataillon, Corps expéditionnaire
canadien
Troupier L.J. Venne
Three Rivers Regiment
Major G.A. White
Fusiliers du Mont-Royal
• Décoré de la Croix de Victoria et de la Médaille militaire.
• Meurt de blessures par balles dans une Ambulance de campagne le 9 juin
1918, en France.
• Décoré de l’Ordre du Service distingué et de la Légion d’honneur avec
Croix de chevalier.
• Il a été ministre des Services nationaux de guerre.
• Décoré de la Médaille militaire.
• Tué au combat le 15 septembre 1944, en Italie. Lors de l’assaut de la ligne
Adolph Hitler le 8 mai 1944, le caporal sergent) Yvon Piuze, commandant
du 14e Peloton du 2e Bataillon, Royal 22e Régiment, fait preuve de
courage et de leadership, au mépris de sa propre sécurité, et force les
Allemands à abandonner une maison solidement fortifiée en y lançant
deux bombes.
• Décoré de la Croix militaire.
• Tué au combat le 24 avril 1945, en Allemagne.
• Tué au combat le 6 juin 1944, en France.
• Tué au combat le 19 août 1942, à Dieppe.
• Fait Compagnon de Très Honorable Ordre du Bain et de l’Ordre Très
Distingué de St-Michel et de St-Georges.
• Le major-général Thomas-Louis Tremblay fut promu colonel à 29 ans et
brigadier-général à 32 ans.
• Tué au combat le 19 août 1942, à Dieppe.
• Décoré de l'Ordre du service distingué et de la Croix militaire.
• Nommé au poste de gouverneur général en 1959.
• Meurt en 1967.
• Tué au combat le 6 octobre 1943, en Italie.
• Tué au combat le 23 octobre 1944, en Hollande.
Sources : Archives, Défense nationale
Pour votre véhicule en échange,
modèles 1995 ou moins, nous
vous assurons un rabais de
1 0 0 0 $ m i n i m u m . Détails sur place.
Page 22 / Adsum / 8 novembre 2006
VUE
SEULEMENT
261
S AT U R N S A A B D E Q U É B E C
3
2006
Moteur 2,4 L de 170 HP
Lecteur CD avec entrée
audio auxiliaire,
Panneaux en polymère
Groupe électrique
Roues 16’’ en alliage
Climatiseur et beaucoup plus!
Moteur 4 cylindres,
transmission 5 vitesses
Climatiseur, radio AM/FM,
lecteur CD, vitres teintées
Panneaux en polymère
Groupe électrique
PAR MOIS
LOCATION 48 MOIS
500$ à l’achat ou la location
d’un véhicule neuf
ION
2007
$*
RABAIS MILITAIRE
À PARTIR
GRATUIT
4 pneus d’hiver
17 080$
0% FINANCEMENT • 60 MOIS
S AT U R N D E S T E - F OY
765, rue Marais, Québec (Québec) 681-5777 • www.saturnquebec.ca • Courriel : [email protected] 3330, rue Watt, Sainte-Foy (Québec) 653-1312 • www.saturnstefoy.ca • Courriel : [email protected]
Essence
incluse.
PROGRAMME
ÉTUDIANT
*Basé sur une location de 48 mois, 20 000 km par année inclus. Frais de 15 ¢ le kilomètre excédentaire. Frais d’administration en sus. Comptant ou échange équivalent pour le VUE 4300$. Pour le ION 3, rabais GM inclus, transport en sus. Taxes et RDPRM en sus. Sous réserve de l’approbation du service du crédit. Photo à titre indicatif.
BLOC
NOTE
13 novembre
TRANSFORMER SA VIE PAR LA MÉDITATION
Calendrier Centraide
17 novembre
SOIRÉE DE JEUX EN RÉSEAU (LAN PARTY)
Quand : Le vendredi 17 novembre de
17 h à 6 h le lendemain matin
Où : bâtiment 310 de la Garnison
Valcartier
Coût : 10 $
Jeux : Battlefield, F.E.A.R. et Special
Force.
Une activité organisée par le 12e Régiment blindé du Canada.
11 novembre
PIÈCE DE THÉÂTRE
Dans le cadre des activités associées au
jour du Souvenir, la Citadelle de Québec
invite le grand public à assister, le samedi 11 novembre, à l’intérieur même des
murs de la forteresse, à l’une des deux
représentations d’une pièce de théâtre portant sur la participation des Canadiens
français à la Première Guerre mondiale.
Le 15 septembre 1916, Charles Bourque,
20 ans, soldat au 22e Bataillon (canadienfrançais) vit un moment unique et historique qui transformera sa vie pour toujours. Sous les ordres du jeune
lieutenant-colonel Thomas-Louis Tremblay,
il participe à une bataille décisive devant
mener à la grande victoire. Comment se
déroulera l’assaut? Charles est-il prêt à
affronter l’ennemi? Venez découvrir la terrible réalité de la vie dans les tranchées,
mais aussi la volonté, l’espoir et les craintes
qui animent ces p’tits gars déterminés à
donner leur vie pour la liberté. La première
représentation sera présentée en milieu
d’avant-midi et l’autre en début d’aprèsmidi selon l’assistance sur le site.
Renseignements : Rachelle Mongrain au
694-2815.
12 novembre
Dans le cadre des activités pastorales
de la garnison, vous êtes invités à prendre
part cet automne aux enseignements
bouddhistes donnés par Gen Kelsang
Chögyan, nonne bouddhiste Kadampa.
Le prochain cours, dont le thème est «La
compassion : le pouvoir d’aider», aura lieu
le lundi 13 novembre de 19 h 15 à 20 h 45
dans la salle du conseil municipal de
Shannon, située au 75, rue Gosford. Chaque
séance débute par une méditation guidée
et est suivie d’un enseignement sur l’application de la pensée bouddhiste à notre
mode de vie occupé. Tous sont les bienvenus. Chaque cours est structuré
de manière indépendante. Information :
523-3444. Coût : 10 $ la séance.
18 novembre
NOUVELLE ÉCOLE D’ARTS MARTIAUX SUR LA
GARNISON
Une nouvelle école d’arts martiaux verra
le jour sur la Garnison Valcartier en janvier prochain, chapeautée par les Loisirs
communautaires. Dans le but de présenter les activités de l’école et de promouvoir les inscriptions aux différents cours
qui débuteront après les Fêtes, vous êtes
tous invités à une séance de démonstration de judo, d’aikibudo et de kobudo, le
samedi 18 novembre de 10 h à 12 h au centre communautaire (bâtisse 93).
Renseignements auprès d’Anne-Marie
Caron au 844-5000, poste 3923.
25-26 novembre
SALON EXPO CADEAUX DE NOËL
La Corporation des artistes et artisans de
la Jacques-Cartier présentera son Salon
de Noël le samedi 25 novembre, de 11 h à
21 h, et le dimanche 26 novembre, de 11
h à 16 h, au Centre Anne-Hébert (22, rue
Louis-Jolliet à Sainte-Catherine-de-laJacques-Cartier). Information : Pierrette
F. Cantin au 875-3701.
26 novembre
MARCHÉ AUX PUCES
Le Cercle de Fermières de Neufchatel tiendra un marché aux puces le dimanche
26 novembre, de 9 h à 16 h, au Centre C.A.
Savard (2155, boul. Bastien). Location de
tables à 15$. Information : Josée au 8429335 ou Louise au 843-4255.
Jusqu’au 10 décembre
BAZAR DE NOËL
Un bazar de Noël est présenté par «Anglican
Church Women of Christ Church Valcartier»
au Centre communautaire de Valcartier
(1743, boul. Valcartier, Village Valcartier),
de 10 h à 15 h. Casse-croûte, tricots, pâtisseries maison, livres, marché aux puces,
tirages, artisanat et prix de présence. Pour
information et réservation de table, téléphoner à Mary au 844-3527.
PANIERS DE NOËL
Vous avez jusqu’au 10 décembre pour
déposer des denrées non-périssables dans
votre unité ou encore, pour les apporter à
la chapelle Sainte-Jeanne-d’Arc. Les
aumôniers confectionneront des paniers
pour les donner aux familles militaires et
civiles de notre communauté qui sont dans
le besoin. Vous connaissez une famille
dans cette situation? Faites le 5473 pour
en informer les responsables. L’an dernier,
67 familles ont pu passer de plus belles
Fêtes grâce à la générosité des donateurs.
Un lecteur, le caporal à la retraite Ricard
Denis, nous a demandé de publier ce
poème écrit par sa nièce, Julie Byers,
âgée de 12 ans et résidant à Sudbury en
Ontario.
Jusqu’au 18 décembre
EXPOSITION
They would not let the enemy get hold
For our freedom they fought day and night
Suffering from hunger, cold and despair
Yet they would not give up the fight
Les peintres du groupe Les Fins pinceaux
vous présentent leurs toiles «Scènes d’hiver» à la Bibliothèque municipale de
Shannon.
Women and children saw that the daily chores were done
The few men that fate chose to leave behind
Experienced or not in the fields
They had a job as important as the front line
LES HEURES D’OPÉRATION
S’ALLONGENT AU CFV
After years of turmoil
The end was near
The dead and wounded were beyond expectation
Loved ones waited anxiously in fear
À partir du 29 novembre, les heures d’opération du Centre de la famille Valcartier s’allongeront. Le CFV sera dorénavant ouvert
les mercredis soirs jusqu’à 20 h 30 et ce,
afin de mieux servir sa clientèle. Ces heures
d’ouverture modifiées ne s’appliquent pas
cependant au point de services situé à
Sainte-Foy. Pour rejoindre le CFV, faites
le 844-6060 ou sans frais, le 1 877 8446060.
BIENVENUE BÉBÉ
Le programme «Bienvenue bébé» du Centre
de la famille Valcartier s’adresse aux futurs
et nouveaux parents de la communauté
militaire, et ce, peu importe leur lieu de
résidence. Ce programme a pour but de
vous soutenir dans cette belle aventure
que sera l’arrivée d’un enfant. L’arrivée
prochaine de bébé vous réjouit et vous
inquiète à la fois? Vous voulez en savoir
davantage sur le développement et l’éducation de l’enfant? Des mamans bénévoles
et dynamiques sont disponibles à mettre
à profit leur temps et leur expérience pour
les nouveaux parents. De plus, en nous
faisant part de la naissance prochaine
de votre enfant, vous pourrez bénéficier
des avantages suivants : échantillons pour
bébé et maman; visites prénatales et postnatales d’une maman bénévole; accès à de
nombreux documents d’information;
annonce de la naissance dans l’Adsum;
photo de votre bébé affichée au Centre de
la famille Valcartier. Dès que vous connaissez la date prévue pour la naissance
de l’enfant, communiquez avec Tanya
Langlois au 844-6060.
SILVER AND GOLD
They left their silver and gold
And all that they had worked for
Just to fight the world war
Victory was theirs in the end
After an incredible length of time
The survivors were reunited with loved ones
And for those who died the bells chime
They left their silver and golf
And all that they had worked for
Just to fight the word war
Julie Byers
ARGENT ET OR
Ils ont abandonné leur or et argent
Et tout ce pourquoi ils avaient travaillé
Pour aller combattre à la guerre
Ils ne laissèrent pas l’ennemi avancer
Pour notre liberté, ils combattirent jour et nuit
Souffrant de faim, de froid et de désespoir
Pourtant ils ne quittèrent pas la bataille
Les femmes et les enfants s’occupaient des corvées quotidiennes
Les quelques hommes que le destin avait laissés derrière
Qu’ils aient ou non de l’expérience dans les champs
Faisaient un travail aussi important que sur la ligne de front
Après des années de bataille
La fin approcha
Il n’y eut plus d’espoir pour les morts et les blessés
Les êtres aimés attendirent anxieusement leur retour
Ils purent enfin crier victoire
Après un temps interminable
Les survivants retrouvèrent leurs bien-aimés
Et pour les morts les cloches retentirent
Ils ont abandonné leur or et argent
Et tout ce pourquoi ils ont travaillé
Pour aller combattre à la guerre
Julie Byers, traduction libre de Ricard
Denis, caporal à la retraite
REMAX 1ER CHOIX (2003) inc.
Courtier immobilier agréé
Prochaine parution du Bloc-note :
22 novembre
Franchisé indépendant et autonome
REMAX-QUÉBEC INC.
Soumettez vos communiqués au plus tard
le 10 novembre par la poste (voir notre adresse
dans l’encadré en p. 6), par télécopieur
au 844-6934 ou par courriel à
[email protected]
STÉPHAN
CLOUTIER
Agent immobilier affilié
683-9300
Cell. 655-6666
SOLUTION SUDOKU
de la p. 16
PONT-ROUGE
IDE
AP
NR
SSIO
SSE
PO
CHARLESBOURG
IT
ÉDU
IX R
PR
CHRISTMAS BAZAAR
The Anglican Women of Christ Church,
Valcartier are sponsoring their 13th Annual
Bazaar from 10:00 to 15:00 in the Valcartier
Village Community Centre. Many crafts
(knits, crochet, woven articles, quilting,
sewing, etc) are available as well as home
cooking books (English and French), lunch,
soaps, candles, etc. and a raffle. For table
rentals or further information, don’t hesitate to call Mary at 844-3527.
Une entreprise spécialisée dans le transport
scolaire & public. Laissez-vous conduire par
le propriétaire.
513, rue Lepire
Lac St-Charles
Qc. G3G 1S8
Jason Laforest
843-1151
Agent immobilier affilié
courtier immobilier agréé
VAL-BÉLAIR, Prise de possession rapide! Superbe,
situé dans secteur jeune et accueillant, 3 chambres,
ambiance chaleureuse, terrain intime bordé d’une
haie. Nid douillet pour votre famille.
VAL-BÉLAIR
À
IR
VO
Moderne à paliers, 4 côtés brique, 3 chambres, portefrançaise dans la salle à manger donnant sur patio
avec pergola. Terrain intime, coin de rue.
VAL-BÉLAIR
VAL-BÉLAIR
VAL-BÉLAIR
!
ITE
SV
ITE
FA
U
EA $
UV
NO 9 000
3
1
Coquet et invitant! Joli bungalow offrant 4 cc, espaces
bien utilisés. Beau terrain paysager avec soin.
Beaucoup de rénovations faites au fil des ans. FAITES
VITE! Elle ne fait que passer.
Elle est parfaite, construction 2002,
haut de gamme, bain sur pied
avec douche en verre + Céramique, 3 chambres au rez de
chaussée, cinéma maison/bar, salle
d’entraînement, espace comm.
avc entrée indépendante, garage,
piscine avec patio, terrain
10 000 pi2. Superbe !
À NE PAS MANQUER! Cottage avec grand garage sur
terrain intime, piscine, superbe cuisine, aucun tapis.
PEUT SE LIBÉRER RAPIDEMENT! Charmant bungalow
entièrement rénové, 3 chambres, beaucoup de rangement, garage chauffé et plus encore!
8 novembre 2006 / Adsum / Page 23
PRIX REVISÉ
NT
GE
UR
Bur.: 849-7766
849-9953
Fax : 849-3807
Cell.: 655-4478
Magnifique cottage 28x32, 4
chambres à l’étage, bois latté et
céramique, sortie indépendante au
sous-sol, terrain 12 300 pi2. Sans
voisin arrière, idéal pour amateur
de plein air (sentier de VTT et
motoneige). La tranquilité à
quelques minutes de Québec !
DSUM
RNAL A
e
c
e
i
i
h
v
p
a
r
r
g
e
fo
S
U JOU
VEAU A
NOU
e
m
s
i
h
p
gra
*
d’in
Découvrez la
ROBUSTESSE
sous un jour nouveau !
RNES...
UX INTE
RNA
PHIQUEETS, AFFICHES, JOU
A
R
G
N
O
R
TI
LIV
,
PLIANTS
CONCEUP
RES, DÉ
BROCH
ICHIERS
N DESÊTF-À-IMPRIMER
O
I
T
A
R
PRÉPA’À L’ÉTAPE DU PR
LEUR
JUSQU
ER CO1U7”
S
A
L
N
O
SI
1”x
IMPRES FORMAT DE 1
JUSQU’À
UN
rieur
té
x à líex
s travau
o
v
r
e
fi
oi con
Pourqu même service
?
de vous
quand le ible tout près
on
est disp
tifs Charest
mpoéltiin
e
fs cCoa
ri
r
ta
2
s
o
n actez
us sCuor n
0 p. 567
o
t
0
-v
0
z
5
e
4
4
c
e
8
v
Inform
a
t
uniquan
672
en comm harest au
poste 5 MDN.
,
0
0
C
0
e
5
n
li
du
smes
Caro
x organi
18) 844
(4
* Offert
ement au
exclusiv
BON SERVICE avec CONFIANCE et COMPÉTENCE
RÉPARATIONS MÉCANIQUES
PRIX IMBATTABLE
Forfait «SOYEZ PRÊT»
JEEP WRANGLER 2007
LOCATION 2 ptes
24 mois / 315$
36 mois / 301$
48 mois / 295$
LOCATION 4 ptes
24 mois / 393$
36 mois / 373$
48 mois / 350$
0 $ COMPTANT
Page 24 / Adsum / 8 novembre 2006
Transport, préparation & taxe
115.
95$
Traitement de pare-brise
AQUAPEL. Pour une meilleure
visibilité sous la pluie
s en sus
* Photos à titre indicatif.
687-2604
www.beauprecapitalechrysler.com
225, rue Marais, Vanier (Québec) G1M 3C8
4 pneus posés balancés
(incluant roues de mags jusqu’à 15 pcs.)
Changement d’huile
à moteur et filtre (max. de 4 litres)
Inspection automne-hiver en 35 points
(incluant vérification visuelle des freins.)
RABAIS MILITAIRE
4$ de réduction au taux
horaire en tout temps
Merci de nous faire confiance !
544, rue Racine, Loretteville
842-9750
Cartes acceptées
RABAIS DE 300$ AUX MILITAIRES
viens voir !
-Visa -Master Card -American Express -En Route
-Paiement direct -Capital -Corporate
Aussi
-Chèque Télécrédit -Crédit Plan
TRUCS & ASTUCES
La discussion par le cercle
P
arler pour s’entendre
PAR ALBERT TRANQUILLE
Médiateur, Centre de résolution des conflits
informatiques
- Nous essayons d’apprendre l’un
de l’autre en explorant des thèmes
dont le sujet est connu.
- Nous n’interrompons pas les autres
ni ne monopolisons la conversation.
Tous ont le droit de prendre la parole
en s’appropriant l’objet qui en donne
le droit.
L’objet qui donne à chacun son tour
le droit de parler dans le cercle est
habituellement un objet qui se passe
d’un participant à l’autre. Il peut être
sacré ou pas.
Pour ce qui est des thèmes à aborder, ils diffèrent d’une fois à l’autre.
Normalement, ils se présentent au
groupe sous la forme de questions
énoncées par le facilitateur qui, au
préalable, a rencontré une ou des personnes participant au cercle. Par
exemple :
Pourquoi les relations du groupe semblent-elles inamicales?
Comment je vois l’environnement de
travail?
Qu’est-ce qui est important pour moi
au travail?
Qu’avons-nous besoin pour mieux
travailler ensemble et retrouver une
saine atmosphère de travail?
Comment mettre en pratique des
options pour mettre un terme à cette
situation?
Le nombre de thèmes abordés lors
d’un cercle de discussion est d’au plus
au nombre de cinq pour la première
séance. Des séances supplémentaires
peuvent être convenues entre les participants.
Vous pouvez visiter le CRC
Valcartier et région à l’Académie
(bât. 534) au bureau 141 ou encore
nous téléphoner au poste 5416.
Une chronique de l'équipe de la Gestion
de l'information
Insérer un lien hypertexte
En insérant un lien hypertexte dans un document
de votre choix, vous pouvez faire référence à une
information contenue à l’extérieur de ce document,
et ce, sans avoir à dupliquer l’information comme
telle.
Procédez comme suit :
Dans le document de votre choix à l’endroit désiré,
cliquez sur le menu Insertion et sélectionnez Lien
hypertexte...
Inscrivez le texte à afficher comme lien dans le champ
prévu à cet effet.
Appuyez sur le
bouton Fichier...
Choisissez le
fichier que vous
désirez, appuyez
sur le bouton
OK et appuyez
encore sur le
bouton OK de la
fenêtre Insérer
un lien hypertexte.
Le lien est inséré
et lorsqu’on
appuie sur le
lien, le fichier
désiré apparaît.
Pour obtenir des
informations
supplémentaires, veuillez consulter la page de Gestion
de l’information sur votre Intranet (Armée en Direct)
sous la rubrique Trucs et astuces de la semaine. Ou
bien contactez les membres de l’équipe de la gestion
de l’information :
Capt A. Boulianne, RCCC 621-4509
France Poliquin RCCC 621-2420
259841
Il existe plusieurs façons d’engager
et de soutenir la discussion avec
quelqu’un. Aujourd’hui, nous aimerions vous faire connaître une
approche de discussion moins connue dans le monde des affaires. Nous
vous la présentons sous son habit
professionnel : le cercle de discussion.
Le cercle de discussion est utile en
plusieurs occasions. Il peut être l’endroit privilégié pour parler de cœur
à cœur avec un groupe de collègues
de travail. Il peut servir à s’enquérir
des personnes affectées par une situation au travail. Il peut aussi servir
à dire ce qui se passe dans une
situation de conflit en abordant les
faits, les émotions et les attitudes.
La forme qu’offre le cercle de discussion peut aider un groupe à
améliorer son mo-dèle de communication et sa cohésion. En parlant
ensemble des vraies choses, avec la
tête et le cœur, les personnes sont à
même de bâtir une fondation commune où on s’entendra sur la raison
d’être de l’unité et sur les responsabilités face à la mission de l’organisation.
Le cercle de discussion s’avère également l’endroit par excellence pour
entendre des points de vue différents,
pour réconcilier ces différences en
autant que possible et pour laisser
une place à ce qui ne l’est pas.
La forme qu’emprunte le cercle de
discussion est, vous l’aurez compris,
le cercle. Les chaises sont placées de
manière à ce que chacun puisse voir
l’ensemble des autres participants.
Il est conséquemment plus aisé d’écouter la personne qui parle et d’être
bien présent face au groupe.
Le cercle de discussion n’est pas
nouveau si ce n’est à l’exception du
milieu de travail. Il a servi d’assises
de discussions à travers les époques
pour de nombreuses cultures. Le cercle sert de processus et il appartient
au groupe d’y offrir le contenu par
des apports provenant principalement du cœur. Tous les cercles
de discussion se ressemblent quant
aux processus, mais ils diffèrent tous
par le contenu qui y est partagé. Peu
importe son cadre ou l’arrangement
physique qu’on a mis en place, ce qui
le rend différent d’une discussion
ordinaire est la volonté des participants de passer de l’opinion arrêtée
à une attitude réceptive où l’écoute
prend tout son ampleur.
Pour qu’un cercle de discussion se
tienne, il faut une intention (questions irrésolues, conflit de groupe,
etc.), et être prêt à accepter certaines
règles de fonctionnement. Le facilitateur du cercle de discussion est un
praticien du Centre de résolution de
conflits.
Les lignes directrices suivantes
facilitent le dialogue dans sa forme
la plus simple :
- Nous parlons de ce qui est important pour nous par rapport au thème
abordé.
- Nous écoutons vraiment le locuteur en essayant de ne pas penser à
une réplique (ce n’est pas un débat).
- Nous disons ce qui nous semble
vrai sans tenter de donner tort à autrui.
ise
Aucune fraenrch
à pay
À partir de
63
pare-brise
sur réparation de
.52$
Réparer, cer,
rempla
n’importe où!
posés
balancés
POUR VITRES, PARE-BRISE
SUPER SERVICE MOBILE :
NOUS PASSONS PRENDRE VOTRE VÉHICULE ET
NOUS VOUS LE RAPPORTONS
À PARTIR DE
???$ *
Atelier de
PNEUS HOUDE 1935, boul. Hamel, Québec
527-5770
Ouvert
le samedi
9545, boul. de l’Ormière
842-2332
8 novembre 2006 / Adsum / Page 25
* Installation en sus
PETITE
FISSURE
DEVIENDRA
GRANDE
LES
SPORTS
CÉRÉMONIE ANNUELLE DU MÉRITE SPORTIF DES FC
Le sergent Carol Bilodeau désigné officiel de l’année
LIGUES INTER-UNITÉS
CLASSEMENT
Par Yan Bélanger, journal Adsum
D’après un communiqué de l’Agence de soutien du personnel des FC
de la garnison ainsi que comme officiel et
marqueur pour la ligue de balle lente. Le serLes accomplissements sportifs exceptionnels de membres des Forces canadi- gent Bilodeau a, par ailleurs, été choisi pour
ennes (FC) ont été soulignés lors de la 18e Cérémonie annuelle du mérite sportif arbitrer au Championnat canadien féminin
tenue à Ottawa le samedi 21 octobre. Avec une délégation de 16 membres, la de balle rapide midget AA, qui a eu lieu à
Garnison Valcartier était bien représentée lors de la soirée hommage. Le ser- Montréal, en août, et au Championnat masgent Carol Bilodeau, du 5e Bataillon des
culin de balle rapide de l’est du Canada, tenu
services du Canada, est revenu avec les
à Donnacona, en septembre. La prestation
honneurs dans la catégorie Officiel
qu’il a offerte durant le Championnat féminin
de l’année.
lui a notamment valu une bonne recommanLe sergent Bilodeau était en nomination dans dation pour obtenir sa certification d’arbisa catégorie pour le Commandement de la tre de Niveau 4. En juin, il a été sélectionForce terrestre aux côtés d’autres officiels né pour arbi-trer les parties de balle lente
comme lui qui représentaient les autres élé- des Jeux mondiaux des policiers et des pomments et services des FC (Commandement piers à Québec. Le sergent Bilodeau détient
maritime, Commandement aérien, le Chef aussi le titre civil de Représentant des arbi- Personnel militaire et le VCEMD). Il en est tres de softball de la région du Québec.
à sa 19e année comme officiel au hockey et
Plus de 300 invités étaient réunis au Centre
7e au softball.
des congrès d’Ottawa pour rendre hommage
Son prix ne pouvait mieux tomber après au talent athlétique, à l’esprit et au dévouel’excellente saison qu’il a connu : «Malgré le ment des athlètes, des entraîneurs et des offiPROGRAMMATION
fait que je me doutais bien de recevoir le prix, ciels mis en nomination pour les prix du
c’est toujours surprenant d’entendre son nom mérite sportif des FC de 2005.
de NOVEMBRE
sortir entre tous. L’année qui vient de pasLa cérémonie de remise des prix comptait
MARDIS
ser a exigé beaucoup de travail et d’appren- des inscriptions au Temple de la renommée
Soirée billard
tissage. J’étais bien content de repartir avec
et au Tableau d’honneur des sports des FC
MERCREDIS
le titre à la fin de la soirée. Vous savez, le trapour 2005 ainsi que la présentation des prix
Soirée Mississipi
vail d’un officiel n’est pas toujours facile,
d’Athlète masculin et féminin, d’Entraîneur
JEUDIS
mais avec de l’expérience et de la persévérance,
et d’Entraîneuse, d’Officiel et d’Équipe de
on s’en tire généralement assez bien», a-t-il
Soirée des dames
l’année.
(2 pour 1 sur la bière)
indiqué à son retour d’Ottawa.
La Garnison Valcartier comptait égaleVENDREDIS
La grande participation du sergent Bilodeau
ment
une
au hockey sur
Cool Down
deuxième
(4$/pinte de bière en fût)
glace, à la
nomination,
balle rapide et
SUPERS SAMEDIS
cette fois, dans
à la balle lente
Événements spéciaux
la catégorie
dans
des
Spectacles
Équipe de
ligues civiles
l’année. Les
4 NOVEMBRE
et militaires
Lions
du
GROUPE LES FADING SHADES
démontre
hockey junior,
bien
son
champions
11 NOVEMBRE
engagement
des FC pour
DJ MACKI
vis-à-vis la
l’Armée de
communauté
18 NOVEMBRE
terre, rivalisportive. En
GROUPE NOTE PROJET
saient en effet
2005, il a
pour le titre.
occupé ses
25 NOVEMBRE
C’est cepentemps libres
GROUPE (THE AUTUMN FALL)
dant l’équipe
(MICKAEL ET SES MUSICIENS)
en agissant
féminine de
comme offiballe lente de
ciel,
marRéservez maintenant pour
la 19e Escadre
queur et chro- Le major-général Doug Langton, chef de la direction de l’Agence
Comox qui est
n
o
m
é
t
r
e
u
r
votre party des fêtes!
de soutien du personnel des Forces canadiennes, en compagnie repartie avec
dans la ligue du sergent Carol Bilodeau, honoré comme officiel de l’année
les honneurs.
de hockey pour 2005 lors de la cérémonie annuelle du mérite sportif des FC.
inter-unités - Photo : cpl E. Mora Pineda, CFSU(O) Photo Services
Centre communautaire de Shannon rue Gosford
Page 26 / Adsum / 8 novembre 2006
923-0948
(EN DATE DU 3 NOVEMBRE 06)
HOCKEY GLACE - DIV. A
ÉQUIPE
PJ
V
D
N
12 RBC
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
5 BNS
5
3
1
1
0
19
11
66
12
2.40
3 R22ER
4
2
2
0
0
20
16
34
8
2.00
3 R22ER
4
2
2
1
0
13
16
50
7
1.75
VERERANS
3
1
2
0
0
11
20
26
5
1.67
DÉF BP
BC
PEN PTS QUOT
HOCKEY GLACE - DIV. B
ÉQUIPE
PJ
V
D
N
DÉF
BP
BC
QGET
6
6
0
0
0
46
13
36
18
3.00
2 R22ER
5
5
0
0
0
23
13
67
15
3.00
1 R22ER (2)
1
1
0
0
0
7
4
8
3
3.00
5 BNS C
7
3
3
1
0
21
22
42
14
2.00
5 RALC
6
3
2
0
1
33
19
42
11
1.83
3 R33ER
7
2
4
1
0
16
34
49
12
1.71
430 ETAH
7
1
6
0
0
19
46
58
9
1.29
POMPIERS
/5AMB C
6
1
4
0
1
15
25
24
7
1.17
1 R22ER (1)
1
0
1
0
0
1
9
4
1
1.00
PEN PTS QUOT
HOCKEY GLACE - DIV. C
ÉQUIPE
PJ
V
D
N
DÉF
BP
BC
12 RBC (1)
0
0
0
0
0
0
0
0
0
12 RBC (2)
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
5 RALC
5
5
0
0
0
35
7
42
15
3.00
5 BNS C (2)
6
4
0
2
0
33
18
58
16
2.67
2 R22ER
5
4
1
0
0
29
9
40
13
2.60
2.29
PEN PTS QUOT
0
5 RGC
7
4
2
1
0
31
25
58
16
RES NAV
6
3
2
1
0
24
29
58
13
2.17
5 PPM
5
2
3
0
0
28
19
34
9
1.80
5 BNS C (1)
6
1
5
0
0
17
39
96
8
QGET
6
0
4
2
0
15
37
42
8
1.33
3 R22ER
6
0
6
0
0
19
38
26
6
1.00
1.33
HOCKEY BALLE
ÉQUIPE
PJ
V
D
N
12 RBC (1)
0
0
0
0
0
0
0
0
0
12 RBC (2)
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
5 RALC
7
5
1
1
0
63
33
15
18
2.57
DÉF BP
BC
PEN PTS QUOT
0
5 RGC
9
5
3
1
0
66
40
28
20
2.22
5 BNS C
9
5
2
0
2
58
49
9
17
1.89
QGET
7
0
7
0
0
14
79
4
7
1.00
P E TITES AN N O N C ES
8 4 4 - 5 0 0 0 ,
p o s t e
DIVERS
TERRAINS
À aller voir! Excellent
peintre, homme à tout
faire, travail minutieux,
bien fait, 802-4403.
(08-11)
À SHANNON, nouveau!
Superbe développement +
de 50 terrains disponibles.
Une visite et vous serez
conquis. 22 000 p.c. et +,
boisé féérique! Taxes minimes, prix avantageux.
844-2956
ou
8494496.(13-12)
À
BEAUPRÉ,
autos,
bateaux, motorisés, chauffé, alarme reliée, bâtiment, tout en béton, antifeu www.duproprio.com
#2618 TRÈS SÉCURITAIRE
827-8559.(13-12)
DÉPECAGE DE GIBIER,
849-7753.(22-11)
Recherchons anciennes
bénévoles du groupe
d’entraide en allaitement Mamie-Lait pour
célébrer 25e anniversaire, Nicole Bégin 8452516.(22-11)
À LOUER
2 logements 5 1/2 et chalet
suisse sur le bord de la rivière, 200 m. de la base,
844-1189.(08-11)
À Val-Bélair, beau
grand 4 1/2, dans
quadruplex,
libre
immédiatement, 610$
par mois, demander
Sylvie Lebel 5806721.(08-11)
Sainte-Catherine, 4 1/2
style condo, libre 1er
novembre, cabanon, 2
stat.,
balcon,
6526864.(08-11)
VISA
MASTERCARD
CARTE DE DÉBIT
CHÈQUE
5 5 9 8
POUR TOUS
Nos promotions peuvent
vous faire économiser
Informez-vous auprès de Nancy
au 844-5000, poste 5598.
Petites
annonces
commerciales
844-5000
poste 5598
666-2518
Opportunité
d’affaires
SOYEZ PRÊTS
POUR L’HIVER!
PLOMBERIE
•4 pneus posés balancés
• À partir de 35$
• Vente de pneus
• Ouvert le samedi
de 8h à 12h
CONSTRUCTION
ENTRETIEN
RÉNOVATION
Très beau terrain de
camping
Grand lac
Pêche à la truite
Embarcations
Pour agrandissement
MEMBRE DE LA CORPORATION DES MAÎTRES
MÉCANICIENS EN TUYAUTERIE DU QUÉBEC
(418)
(514)
RBQ: 8232-7297-49
Prop. D. Daigle
$
d’immersion anglaise
située à Val-Bélair
(418)
CONSTRUCTION
DE LA
JACQUES-CARTIER
Faire parvenir C.V. au :
1104, rue Calypso
Québec (Québec)
G3K 2A7
Ou à :
[email protected]
VOUS ÊTES TRANSFÉRÉ
EN OUTAOUAIS ?
pour tous
privé ou petits groupe
• Maison neuve 2006
• Sainte-Catherine
• Novoclimat
• 3 c.c., 1 s. de bain, 1 s. d’eau au s-sol
• Plancher de bois et céramique
• Terrain, patio 12x12, gouttière,
lustre inclus
PRIX: 147 900$
Taxes et rabais taxe inclus.
875-4105
ARPENTEURS-GÉOMÈTRES
Tél.: (418) 628-5544
Sainte-Foy
Près Aéroport, maison brique
24x46, rénovée, peinte,
portes/fenêtres pvc, toiture 3
ans, asphalte, 4 c.c., foyer
salon, pl. flottant, céramique, asp. central, s. d’eau, ss. fini, ch. froide, lingerie cèdre, atelier, s. séjour, patio
et piscine neufs, cabanon, jardin, garderie & école,
près autobus, piste cyclable, à 5 min de la base, 199
500$, 418-864-7809.
653-4923
L’immobilier
comme 2e carrière
• Tenue de livres
• Immeubles locatifs
• TPS/TVQ, DAS
• Impôts
[email protected]
OCCASION D’AFFAIRES
DYNAMIQUE
• Revenu intéressant
• Pas de porte à porte
• Marché en pleine expansion
• Informations sans engagement
$
C’est enrichissant
à tous les points de vue !
RE/MAX CAPITALE
(418) 627-3120
554-4150 • www.moneyyourlife.com
OUVERTURE MILIEU
FAMILIAL PRIVÉ
❥
❥
❥
❥
❥
Dès janvier à Ancienne-Lorette
Éducatrice formée
Programme éducatif
Initiation gymnastique
18 mois à 5 ans
Contactez Véronique
871-7735
Avec les petites annonces de l’Adsum,
l’affaire est classée
CAPITALE
VAL-BÉLAIR
Courtier immobilier agréé
627-3120
CONDOS
PAR TICIPANT AU SER VICE DE RELOGEMENT
DES F ORCES CANADIENNES
Dominique Emond
Agent immobilier affilié
… Le temps presse !
Vous avez besoin d’un agent immobilier
qui sait ce que c’est !
J’ai été personnellement transférée 11
fois avec mari, chien et enfants.
Évitez les pertes de temps !
Alain Roy
FLUENTLY BILINGUAL
819 779-6451
[email protected]
Construction neuve, condo de
luxe 1,232 pieds carrés,
plancher bois franc, céramique. Venez réservez le vôtre!
Disponible décembre 2006
(mesures à partir du plan).
LAC ST-CHARLES
Contactez Dominique Emond !!!
Vallée de l’Outaouais
DE LUXE
À LOUER
Agent immobilier affilié
EX
PL
DU
Duplex avec loyer (4 1/2) à
l'étage, 500$/mois, chauffé,
non-éclairé. Près de tous les
services. Grand terrain clôturé. Beaucoup de rénovations effectuées (salon, cuisine, salle de bain, sous-sol,
planchers. Possibilité de louer
l'annexe à des fins commerciales. Présentement studio
enregistrement.
149 000$
URGENT BESOIN DE MAISONS À VENDRE
ÉVALUATION GRATUITE
DE LA VALEUR MARCHANDE DE VOTRE PROPRIÉTÉ
U
EA
UV
NO
VAILLANCOURT
ROBITAILLE
SAVOIE
BÉDARD
ET ASSOCIÉS
Mme Trudel
459-6503
235-4068
Tél.: (418) 845-5540
Prématernelle
Éducatrice bilingue
DEMANDÉE
(Temps partiel)
COURS
ANGLAIS
Services comptables
Nancy Goguin
SERVICE 24H
Rés.: 825-3828
cell : 265-3838
849-0786
Pour petites
entreprises,
gens de métier,
travailleurs
autonomes
Informez-vous au
Contactez-nous au
«Take Action»
656-9515
GARAGE
RÉAL CAREAU
N OUVEAU
Joints
Peinture
Menuiserie
Céramique
• Évaluation gratuite
• Méthode rapide
• Conversation anglaise
• Informatisé
• Bon prix
AUTO À VENDRE
ACHAT / VENTE /
ÉCHANGE,
1000
véhicules de 800 à 20
000$,
financement
1ere, 2e, 3e chance,
www.autosdelsol.com,
666-8277.(22-11)
PEINTRE
RÉSIDENTIEL
DENYS INC.
COURS PRIVÉ
ANGLAIS
Pour information :
MARTINE OUELLET
847-3998 ou 929-3998
U
EA
UV
NO
U
EA
UV
NO
NT
GE
UR
Agent Immobilier Affilié
ESTIMATION GRATUITE
de la valeur de votre propriété
urgent
de
STE-CATHERINE
LAC SERGENT
STE-CATHERINE
Superbe bungalow à paliers / offrant 3 chambres, 2 salles de bain et en
plus situé dans un très beau secteur résidentiel. Excellent rapport qualité/
prix. Faut voir sans faute! 142 000$
Faut voir. Bungalow plein-pied de 4 chambres, situé en villégiature avec
accès au Lac Sergent. Terrain d'environ 78 000 pi2, le tout pour seulement
145 000$ négociable. Prise de possession rapide. Faites votre offre...
Transfert. Peut-être disponible rapidement. Maison à 1 1/2 étage avec
garage et solarium offrant 4 chambres, 2 salles de bain. Terrain de
26 702 pi2 sans voisin arrière. Faites votre offre... 149 900$
NT
GE
UR
U
EA
UV
NO
E
MM
GA
DE
UT
HA
U
EA
UV
NO
PROPRIÉTÉS!»
courtier immobilier agréé
ST-RAYMOND
VAL-BÉLAIR
SHANNON
NEUFCHATEL
Oasis de Paix pour amant de la nature. Superbe maison conçue par un
architecte dans un décor enchanteur. Terrain de 12 arpents avec sentier
pédestre à découvrir. Disponible rapidement.
UNE VISITE S'IMPOSE! 169 900$
Superbe bungalow de 38x33x25 avec garage de 15x31 situé dans un très
beau secteur résidentiel près de tous les services. Solarium. Prix négociable pour vente rapide. Ne faites pas l'erreur de ne pas la visiter... 162 000$
Haut de gamme. Construction 2003. Style européen, 4 chambres, garage
double, façade de pierre. Planchers bois-franc, armoires de bois, fenêtres
PVC de couleur avec carreaux laiton. Grand terrain, beaucoup de cachet et
très luxueuse.
Très luxueuse, uni-familiale ou bi-génération dans secteur Montchâtel. Ne
faites pas l'erreur de ne pas la visiter. Construite en 2004, construction
supérieure. Garage excavé. Fini sur 3 étages. UN APPEL SUFFIT!
8 novembre 2006 / Adsum / Page 27
«BESOIN
VAL-BÉLAIR
À QUI LA CHANCE… Impeccable bungalow libre immédiatement. Offrant
4 chambres. Toît, fenêtres, portes et certains revêtements de plancher
refait. Terrain de 7,160 pi2. FAITES VITE ! 129 900$

Similar documents

Valcartier remporte le championnat national de hockey junior

Valcartier remporte le championnat national de hockey junior Le budget de 2007, déposé le 19 mars par le ministre Jim Flaherty, confirme l’intention du gouvernement conservateur de poursuivre son programme de renforcement des capacités militaires canadiennes...

More information