Télécharger le numéro - La ville de la Roche-sur-Yon

Comments

Transcription

Télécharger le numéro - La ville de la Roche-sur-Yon
ÉDITORIAL
Conforter les atouts de notre ville
pour un développement durable
n ce début d’année 2004, l’actualité nationale et locale
a pris une dimension particulièrement importante.
Notre pays tout entier a été secoué par le débat sur le port
du voile. J’ai le sentiment que le vrai sujet de société ne peut
reposer sur les seuls signes religieux à l’école, mais bien sur
le respect de la laïcité dans toutes nos structures et institutions.
Ni sectarisme, ni communautarisme, mais bien la volonté
de vivre ensemble dans le respect des règles républicaines,
démocratiques et humaines. Il ne faut pas ici, comme partout
ailleurs en France, stigmatiser telle ou telle religion, mais bien
mettre au cœur du débat le principe même de laïcité avec,
notamment, l’égalité des sexes et les droits des femmes.
Au niveau de notre ville, même si le débat national évoqué
ci-dessus doit nous mobiliser, l’actualité locale est aussi
importante. Chacune et chacun d’entre nous est sensible
au devenir du site des Haras.
Site remarquable au cœur de la ville, joyau patrimonial
et touristique, identité forte, voilà aujourd’hui tout ce
qui est menacé par la chronique d’une fermeture annoncée.
Nous allons mobiliser toutes les forces vives, collectivités
territoriales, éleveurs, associations, citoyens, pour sauver
ce site remarquable et continuer à développer la filière
cheval sur La Roche et la Vendée. Nous allons prendre,
lors du conseil municipal de février, un certain nombre
d’orientations et d’initiatives en ce sens.
Fort heureusement, l’actualité locale a aussi son lot de
bonnes nouvelles, le magazine Le Point vient d’établir
le classement national des villes « où l’on vit le mieux en France ».
Sur plus de 36 000 communes, 100 villes ont été sélectionnées
et notre ville est classée 16e, juste derrière Bordeaux et Paris.
À partir de 11 critères, 85 indicateurs ont été collectés
durant plus de 3 mois par les enquêteurs de ce magazine,
ce qui démontre tout le sérieux de ce classement.
Au delà de la légitime « fierté de ville » dont chaque Yonnais
peut se targuer, il nous faut, lucidement, conforter une qualité
de vie durable et un développement continu.
Soutien au développement économique, qualité de vie
et environnement préservé, animation urbaine et aide à la vie
associative, enfin solidarité et développement des politiques
publiques, voilà les axes majeurs de notre action municipale
pour l’année à venir.
Ces orientations, nous les mettrons en œuvre par
un programme d’actions précises, cohérentes, et concertées
afin qu’elles soient partagées par le plus grand
nombre de citoyens yonnais.
E
Jacques Auxiette,
Maire de La Roche-sur-Yon
Au delà de la
légitime « fierté
de ville » dont
chaque Yonnais
peut se targuer,
il nous faut,
lucidement,
conforter
une qualité de vie
durable et
un développement
continu.
ROCHE MAG - FÉVRIER 2004
3
L’ÉVÉNEMENT DU MOIS
Le maire offre ses vœux
Comme chaque année, le maire de La Roche-sur-Yon
Jacques Auxiette a offert ses vœux aux personnalités locales,
préfet, procureur, présidents et directeurs d’instances
consultatives ou juridiques, responsables scolaires
et associatifs, personnalités du monde économique,
culturel, sportif et social.
n préambule, les 1 600 personnes
présentes ont pu assister
à une création hip-hop de
la Compagnie de danse yonnaise
S’Poart. Sur grand écran, les
assistants étrangers et les enfants
des différentes villes jumelles se sont
succédé pour souhaiter une bonne
année 2004 à La Roche-sur-Yon. Une
ville qui est, selon les journalistes
du Point, l’un des endroits de France
où l’on vit le mieux. « À partir de
11 critères (l’emploi, la sécurité
routière, le patrimoine…), nous
sommes classés 16e sur les 100 villes les
plus importantes de l’Hexagone, juste
derrière Bordeaux et Paris »,
a constaté le maire. « Deux siècles
après sa création, le chef-lieu est
devenu la capitale dont la Vendée avait
besoin et la Vendée yonnaise contribue
à faire de la Vendée ce qu’elle est. »
Moment d’émotion, c’est ensuite
par une minute de silence en
hommage à M. et Mme Jolicœur,
deux Yonnais décédés dans le crash
de Charm el Cheikh, en Égypte,
qu’a débuté le discours du maire.
E
et des quartiers. « Beaucoup de
manifestations sont prévues en cette
année du bicentenaire qui s’inscrit
dans la continuité des animations
habituelles, avec, en plus, quelques
moments plus symboliques… »
En matière de développement local,
des dossiers très importants vont
cette année commencer à se
concrétiser (arrivée du haut débit,
pôle cheval, modernisation
du quartier de la gare…).
De nouvelles zones d’habitat et
d’activités économiques vont
Un principe
universel d’égalité
entre les sexes qui
doit être rappelé et
défendu sans
complexes.
également bientôt voir le jour.
Le maire a également souligné
la participation et la concertation
des habitants aux projets de la Ville.
« Associations, maisons de quartier,
conseils de quartier… ce sont
plusieurs centaines de Yonnaises et
de Yonnais qui s’engagent au service
du développement de leur ville et
de son territoire. » Enfin, un point
sur lequel le maire a insisté, et qui
devrait rassurer de nombreux
Yonnais, « si nous n’avons pas de
mauvaises surprises quant aux
recettes attendues, comme l’an
passé, nous n’augmenterons pas
les taux d’imposition ». En forme
de conclusion, le maire a fait le vœu
« que cette année 2004, année
singulière pour notre ville, année
aussi d’élections, soit l’occasion de
débats démocratiques, pour donner
du sens à l’action publique car
c’est de citoyens dont la Vendée,
comme la France, a besoin ». ■
Le maire, en discussion
avec le préfet. À ses côtés,
Madame le Procureur.
Le maire a abordé les principales
actions prévues pour 2004
notamment en matière
d’équipements sportifs, culturels
ROCHE MAG - FÉVRIER 2004
5
ACTUALITÉS
EUROPE
Quelle frontière pour une paix durable ?
ans le cadre de ses conférences
sur l’avenir de l’Europe, la
municipalité vous invite à venir
débattre sur le thème « Les enjeux
de l’élargissement : quelles frontières
pour l’Europe ? », jeudi 5 février, à
20 h 30, au Concorde. « Le 1er mai
2004, 10 nouveaux pays vont intégrer
l’Union européenne. Il s’agit du plus
grand élargissement jamais réalisé
dans l’histoire de l’Europe.
Quels sont les enjeux de l’entrée
D
de ces dix nouveaux pays ? Quelles
seront les conséquences politiques,
économiques et sociales de cet
élargissement ? Quelles seront à
terme les frontières de l’Europe ? »
José Manuel Lamarque, journaliste
à France Inter depuis 1986,
animera les débats en compagnie
de l’ambassadeur de Hongrie en
France, André Erdos, diplomate
reconnu et très apprécié dans
la communauté internationale.
Il a représenté la Hongrie au Conseil
de sécurité des Nations unies
durant de nombreuses années. ■
CONTACT : Maison du monde
et des citoyens, au 02 51 47 50 00
« Après l’échec de Bruxelles, ne pas céder à la résignation »
Communiqué de Louis Le Pensec, ancien ministre et président de l’Association française
du Conseil des communes et régions d’Europe.
e Conseil européen de Bruxelles
vient de montrer, une nouvelle
fois, l’impasse à laquelle
conduit la méthode
intergouvernementale pour faire
avancer la construction européenne.
À nouveau, les jeux politiques au sein
des États et la confrontation d’intérêts
nationaux antagonistes l’ont emporté
et étouffent, du moins pour le
moment, la moindre avancée vers une
union plus forte de notre continent.
Nous avons salué le travail accompli
au sein de la Convention européenne
qui, sous l’autorité de Valéry Giscard
d’Estaing, a conduit à l’adoption, dans
la transparence, d’un projet de
Constitution européenne. Ce texte
est le fruit de 18 mois de travaux
associant représentants des
Gouvernements et des Parlements
nationaux des États de l’Union,
anciens et nouveaux membres, ainsi
L
que du Parlement européen et
de la Commission européenne.
Nous avons salué cette méthode dite
conventionnelle car dotée, une fois
n’est pas coutume, de la légitimité
démocratique. Cette méthode avait
été mise en œuvre suite aux limites
dénoncées lors de la conférence
intergouvernementale qui avait
conduit au traité de Nice.
Aujourd’hui, la méthode
intergouvernementale est de retour.
Quelle déception pour les Européens !
Ceux qui, comme nous, n’acceptent
pas que l’Europe soit une simple zone
de libre-échange sans poids politique
dans le monde ; ceux qui, comme
nous, représentants des collectivités
territoriales, se réjouissaient que
l’objectif de la cohésion territoriale fût
inscrit parmi les objectifs de l’Union
au même titre que la cohésion
économique et sociale ; ceux qui
avaient obtenu dans le projet
de Constitution des principes de
l’autonomie locale et la prise en
compte des collectivités locales et
régionales dans la mise en œuvre
de la subsidiarité.
Mais notre déception ne laissera pas
la place à la résignation car, élus de
terrain, nous connaissons l’aspiration de
nos populations vers plus d’Europe. Elles
le montrent au quotidien dans le cadre
des nombreux échanges, jumelages,
partenariats, que nous avons su mettre
en œuvre à travers l’Europe.
Nous avons souvent dit que la
construction européenne doit être
l’affaire des citoyens. Plus que jamais,
les citoyens doivent s’approprier le
débat européen, nous y prendrons
toute notre part. Les collectivités
locales avec l’Association française
du Conseil des communes et régions
d’Europe sauront montrer le chemin.
MUNICIPALITÉ
Vœux aux retraités
Le maire et les retraités
de la résidence
Léon Tapon.
6
u cours du mois de janvier, le
maire a offert ses vœux pour
l’année 2004 aux personnes
âgées des cinq résidences de La
Roche-sur-Yon. « Et surtout une
bonne santé, réalité à laquelle
nous aspirons tous. » Il a tenu
également à remercier les
différents personnels hospitaliers,
municipaux et associatifs pour
leur disponibilité et leur
professionnalisme, notamment
pendant la canicule de l’été 2003. ■
A
ET AUSSI
Débat télévisé : la table ronde
du 5 février sera diffusée sur Canal 15
le 25 février, à 19 h 30, et
les 28 et 29 février, à 14 h et 21 h.
VITE DIT…
COLLECTE DES ENCOMBRANTS
>>> La municipalité organise le 1er lundi de
chaque mois un ramassage des encombrants
ménagers. Pour les personnes intéressées, des
imprimés de demande sont disponibles à l’accueil
de la mairie et dans les mairies annexes.
Détail de ce qui est pris : tout le mobilier d’une
maison et l’électroménager (meubles, tables,
chaises, lits, matelas, sommiers, tapis, moquette,
salon de jardin, réfrigérateur, machine à laver,
lave-vaisselle, télévision, bassines, chauffe-eau).
Ce qui n’est pas ramassé : papiers et cartons,
pièces automobiles, éléments d’une maison
(portes, volets, fenêtres, sanitaires…),
ferraille, végétaux, gravats, terre.
Les déchetteries de Sainte-Anne et Belle Place
restent également disponibles : ouverture du lundi
au samedi, de 9 h à 12 h et de 14 h à 18 h.
Le respect de ces mesures contribue à maintenir
la propreté de notre environnement. Il faut rappeler
que, selon l’article R 644.2 du code pénal, tout
dépôt sur la voie publique est passible d’une
contravention de la 4e classe et le responsable
encourt une amende de 750 euros.
Contact : direction Environnement,
au 02 51 47 48 31
CONTOURNEMENT SUD
>>> Une réunion publique d’information sur
le futur aménagement foncier du contournement
sud de La Roche-sur-Yon aura lieu le mardi
10 février, de 16 h 15 à 18 h, à la petite salle
des fêtes du Bourg-sous-La Roche.
Contact : Michel Touzeau, au 02 51 47 46 37
ROCHE MAG - FÉVRIER 2004
ACTUALITÉS
SANTÉ
Mieux vaut prévenir que guérir
a municipalité projette, dans la
partie disponible de l’immeuble
situé 31 bis, rue Paul-Doumer,
l’installation d’un espace
prévention santé. Une permanence
des soins de ville et un espace
prévention et animation santé
y seront créés. « La Ville, en tant
que collectivité locale, n’a pas de
compétences propres en matière
de santé », explique Micheline
Labrousse, conseillère municipale
chargée de la santé. « Elle a
toutefois toute légitimité pour agir
dans le sens de l’intérêt général. »
Avec la création de cette structure,
« la Ville veut permettre à chacun
d’être un acteur de sa santé ».
La partie permanence des soins de
ville sera gérée, dans le cadre d’une
convention, par l’Association de
garde et d’urgence médicale
yonnaise (AGUMY). Ce sera un lieu
unique d’accueil en dehors des
heures d’ouverture des cabinets
médicaux (le soir, le week-end et les
jours fériés). Les patients seront
invités par le service de régulation
des appels (installé au service
d’urgence du CHD) à se déplacer vers
cette structure, mise à disposition
par la Ville, si leur santé le justifie.
La permanence ouvrira en avril.
L’espace prévention entend mettre
en avant le principe « Mieux vaut
prévenir que guérir ». Ce lieu
d’information, d’animations
devrait être mis en place début
2005 avec les partenaires
institutionnels, associatifs et les
usagers. « Il n’y aura pas de doublon
avec les services existants »,
explique Micheline Labrousse.
« Des thèmes comme la lutte contre
l’alcoolisme, bien se nourrir, etc,
seront abordés. Objectif : que les
gens soient bien dans leur tête
et dans leur corps. » ■
L
Deuxième réunion
C
DATE
Lundi 23 février
Mardi 24 février
Mercredi 25 février
Jeudi 26 février
Lundi 1er mars
Mardi 2 mars
Mercredi 3 mars
Jeudi 4 mars
Lundi 8 mars
Mardi 9 mars
Mercredi 10 mars
Jeudi 11 mars
HEURE
20 h 30
18 h 30
18 h 30
20 h 30
20 h 30
18 h 30
20 h 30
20 h 30
20 h 30
20 h 30
20 h 30
18 h 30
QUARTIER
Pont-Morineau
Val d’Ornay
Vallée-Verte
Jean-Yole
Les Robretières
Liberté
Rivoli/Courtaisière
Forges
Pentagone
Le Bourg-s/s-La Roche
Pyramides
Saint-André
ROCHE MAG - FÉVRIER 2004
(novembre-décembre 2003), l’élu a
annoncé le montant de l’enveloppe
attribué au quartier et a pris note
des demandes de travaux. Lors de
cette seconde réunion les réalisations
prioritaires seront définies, en tenant
compte du montant global de
l’enveloppe et du chiffrage de chaque
projet. Les priorités définies par
les habitants, les travaux seront
réalisés au cours de l’année. ■
LIEU
Forum
MQ Val d’Ornay
MQ Vallée-Verte
MQ Jean-Yole
Le Rancard
MQ Liberté
Restaurant scolaire Rivoli
Café-club des Forges
Salle du Conseil
Mairie annexe du Bourg - salle des mariages
M.Q. Pyramides
M.Q. Saint-André
VITE DIT…
SOUTIEN SCOLAIRE
>>> Équip’Cours, école privée d’enseignement
général, spécialisée dans le soutien scolaire,
met en place des stages du primaire à la terminale
pendant les vacances de février et de Pâques.
Le calendrier des stages est disponible
à Équip’Cours, 21, rue Salvador-Allende.
Contact : 02 51 08 84 39
CONSEIL
DE QUARTIER
Le Conseil de quartier est une instance de démocratie
participative composée d’habitants volontaires et de
bénévoles. Il est informé, consulté et associé sur les
dossiers municipaux qui concernent le quartier.
ENVELOPPES DE QUARTIER
e rendez-vous permet aux Yonnais
de s’associer au développement
de leur quartier en termes
de circulation, de sécurité,
d’équipements… Ils décident de
leurs besoins dans le cadre d’une
enveloppe préétablie.
Deux réunions permettent
de définir, avec l’élu de votre quartier,
les réalisations pour son
développement. Lors de la première
Le 31 bis rue Paul-Doumer.
ELU
Joël Soulard
Patrick You
Yannick Henry
Gilles Bourmaud
Lisiane Guibert
Yolande Burneleau
Monique Rodde
Françoise Caritan
Jean-Yves Daviaud
Roland Guillet
Carmen Blayot
Robert Remaud
Conseil de quartier de la Vallée-Verte/Liberté
• Assemblée plénière le mardi 3 février,
à 18 h 30, à l’école du Pont-Boileau.
• Commission « Accessibilité à la culture »
le mardi 24 février, à 20 h 30, à la mairie annexe.
Contact : 02 51 36 92 15
Conseil de quartier Pyramides/Jean-Yole
• Commission « sécurité routière/circulation » le mercredi
4 février, à 20 h 30, à la mairie annexe de la Garenne.
• Commission « environnement » le mardi 24 février,
à 20 h 30, à la mairie annexe de la Garenne.
Contact : 02 51 36 92 10
Conseil de quartier Pentagone/Pont-Morineau
• Assemblée plénière le lundi 9 février, à 19 h,
à la salle du conseil de l’hôtel de ville.
Contact : 02 51 47 47 27
Conseil de quartier Forges/Val d’Ornay/
Saint-André d’Ornay
• Commission « Loisirs, culture, tranquillité publique »
le jeudi 5 février, à 18 h 30, à la mairie annexe
de Saint-André d’Ornay.
Contact : 02 51 46 03 05
Conseil de quartier Bourg-sous-La Roche
• Commission « Circulation », le mercredi 4 février,
à 18 h 15, à la mairie annexe du Bourg-sous-La Roche.
• Commission « Rural et environnement », le vendredi 6
février, à 10 h, à la mairie annexe du Bourg-sous-La Roche.
• Groupe animation, le lundi 9 février, à 18 h 30,
au foyer Teillet.
Contact : 02 51 36 92 10
7
ACTUALITÉS
INITIATIVE
Manger bio dans les restaurants scolaires
ans la continuité des actions
menées en 2002 et 2003, la Ville
de La Roche-sur-Yon organise, en
partenariat avec l’association Projets,
une semaine de sensibilisation aux
produits bio, du 1er au 6 mars.
« Pour cette année, nous voulions un
temps fort, un moment de découverte
pour les enfants mais aussi pour
les familles, afin de renforcer la
communication autour du bio tout
en maintenant notre objectif
éducatif », explique Patricia Cereijo,
adjointe à la formation. « À travers un
dialogue avec des spécialistes et des
producteurs, nous souhaitons faire
réfléchir les enfants et leurs parents
sur la diversité de l’alimentation
et les sensibiliser à la protection
de l’environnement. »
Pendant la semaine, quatre repas,
provenant de produits issus de
l’agriculture biologique, dont un
à 13 h, pour faire le lien avec le
marché. Diverses animations seront
proposées : reportage photos
sur le « bio », table de découverte
de produits bio, jeu interactif sur
les recettes internationales…
en particulier pour les enfants. ■
D
REGARDS SUR LE BIO
végétarien le jeudi, seront servis dans
tous les restaurants scolaires de la
ville. Une exposition, « Le bio, du sol à
l’assiette », sera accessible à tous à la
salle du carreau des Halles du lundi
au vendredi, de 10 h à 12 h 30 et de
14 h à 18 h 30 et le samedi de 9 h
Une conférence-débat, « un autre
regard sur l’alimentation et
l’environnement », sera organisée
le mardi 2 mars, de 18 h 30 à
20 h 30, à la salle du carreau
des Halles. Participation d’acteurs
locaux (producteurs bio…) et
du Docteur Lylian Le Goff,
conférencier spécialisé sur des
thèmes tels que la nutrition
et la santé, l’agriculture bio.
Entrée libre.
CONTACT : SPOT, au 02 51 47 46 74
SERVICE
Apprendre à payer moins
et à vivre mieux
ans le cadre du
programme national
d’amélioration de
l’efficacité énergétique
lancé fin 2000, il a été
décidé la mise en place d’un
réseau d’information de
proximité, les « Espaces info
énergie » (EIE). La Ville de La
Roche-sur-Yon a collaboré à la
constitution de l’EIE 85. Ce dernier,
porté par l’association Elise et
l’Agence de l’environnement et de la
maîtrise de l’énergie (ADEME), est
opérationnel depuis septembre 2002.
Cet espace s’inscrit dans la logique du
développement durable et conforte la
politique de la Ville dans le domaine
de l’environnement. « C’est un lieu
où le public (particuliers, entreprises
ou collectivités) peut trouver des
réponses aux questions qu’il se pose
sur l’énergie en général, les
réductions de consommation ou
par rapport à l’emploi d’énergies
renouvelables », explique son
animateur, Stéphane Jan.
Dans son fonctionnement quotidien,
une famille émet 16,4 tonnes de CO2,
dont la moitié est liée aux usages
privés (chauffage, éclairage,
électroménager…). En adoptant des
réflexes simples ou en utilisant des
équipements et produits adaptés,
on peut contribuer chaque jour à
réduire ces émissions tout en
diminuant les dépenses énergétiques.
À travers des conférences, des visites
de sites exemplaires, etc, les
conseillers des EIE sensibilisent
D
8
régulièrement le grand public et
proposent des actions concrètes.
Lors des permanences (du lundi au
vendredi, de 9 h à 12 h), le conseiller
énergie 85 renseigne le public sur
des questions aussi diverses que
les équipements de l’habitation,
le chauffage et l’eau chaude
domestique, l’isolation thermique
du logement, les véhicules
et les transports, etc. ■
Le conseiller énergie,
Stéphane Jan.
CONTACT : N° Azur 0 810 036 038 (coût
appel local inférieur à 0,04 € TTC/mn).
Espace info énergie 85, 45, rue RogerSalengro. Des plaquettes d’information
sont également disponibles à la mairie
et dans les mairies annexes.
ROCHE MAG - FÉVRIER 2004
ACTUALITÉS
NÉCROLOGIE
Hommage à Michel Dessart
Ancien directeur du Centre municipal de restauration,
Michel Dessart est décédé le 7 décembre 2003 à l’âge de 66 ans.
é le 24 novembre 1937 dans
le XIIIe arrondissement de Paris,
Michel Dessart a été de 1966 à 1969
professeur de construction bâtiment
au lycée technique Kastler/Guitton.
Il occupera les fonctions de proviseur
adjoint de l’établissement de 1970 à 1985.
Après cinq années comme Conseiller
technique à la Direction de l’éducation
au Conseil régional des Pays de la Loire,
il intègre en 1990 la mairie de La Roche-sur-Yon.
N
Décès d’Yves Durand
Sénateur honoraire, ancien
président de la Chambre
de commerce, Yves Durand
est décédé le 24 décembre
2003 à l’âge de 93 ans.
atif de Mortagne-sur-Sèvre, l’ancien
sénateur de la Vendée aurait eu
94 ans le 12 mars prochain.
N
Il a notamment été en charge de l’équipement du
restaurant universitaire et de la construction du Centre
municipal de restauration (CMR), dont il a été le directeur
de 1992 à 1997, date de son départ à la retraite. Il a
également assuré la gestion de l’enseignement supérieur
et de la formation professionnelle. Ses proches
reconnaissaient en lui un homme toujours à l’écoute
des autres et très ouvert. Preuve de sa disponibilité envers
les plus démunis, il s’est engagé dès les premiers jours
de sa retraite auprès des « Restos du Cœur ».
Il en était d’ailleurs devenu le responsable local. ■
Président pendant 18 ans
de la Chambre de
commerce, il sera aussi
le cofondateur et le
secrétaire du Comité
d’expansion économique
de la Vendée. Il fut
également le cofondateur
de la Société de
développement régional
de l’Ouest et l’un des
administrateurs de la Société
d’économie mixte pour le
développement de la Vendée, la Sodev.
Conseiller régional, il devient
sénateur de la Vendée en 1968
et retrouve son fauteuil en
1977, siégeant dans les rangs
des non-inscrits. Il est
secrétaire du Sénat, secrétaire
de la commission des
Finances et rapporteur
des budgets de la Monnaie,
de la Jeunesse et des Sports,
du Commerce, de l’Artisanat
et du Tourisme.
En 1986, âgé de 76 ans, Yves Durand
ne s’était pas représenté. ■
ENVIRONNEMENT
COMMUNIQUÉ PRÉVENTION
Crue de l’Yon : les riverains alertés
On nous dit que la circulation et la vitesse sont en bien
des endroits de la ville excessives, que, par ailleurs, la
réglementation sur le stationnement n’est pas suivie, et
que, par-dessus tout, le droit et la sécurité des piétons
et cyclistes ne sont pas respectés. Loin de nous, l’envie
de réprimer sévèrement ce qui, avant d’être une
infraction, demeure une absence réelle de savoir-vivre
et de respect pour la vie d’autrui. Plus simplement et
plus sûrement, nous souhaitons sensibiliser davantage
les yonnais. Ainsi, les services de la Ville seront ces
prochaines semaines particulièrement vigilants, pour
évaluer, expliquer et prévenir ces comportements
irrespectueux. Je souhaite que chacun de nous fasse
l’effort de se conformer aux règles élémentaires de
civilité et participe de fait au succès de cette campagne
de prévention. Faute d’une attention suffisante réservée
à cette campagne d’explication et de prévention,
les services de la Ville seraient malheureusement
contraints de sanctionner ceux qui persisteraient
à contrevenir aux règles les plus élémentaires.
Merci pour votre compréhension. ■
uite aux précipitations importantes
survenues les 12 et 13 janvier,
les riverains de l’Yon ont connu une
nouvelle crue de la rivière. Le barrage
de Moulin Papon a permis de limiter le
phénomène, toutefois des lâchers d’eau
ont du être réalisés. Afin d’informer
les riverains des ouvertures de vannes
réalisées depuis le barrage, la Ville de La
Roche-sur-Yon dispose d’un serveur vocal
d’information et d’alerte. Celui-ci est
accessible au 02 51 47 49 49 et fournit
des informations relatives aux débits des
lâchers et à la hauteur d’eau du barrage.
Ce serveur envoie automatiquement un
message d’alerte aux riverains intégrés
dans sa base de données, lors des lâchers
importants. Or, les derniers événements
ont montré la nécessité de remettre cette
S
ROCHE MAG - FÉVRIER 2004
liste à jour. C’est pourquoi il est demandé
aux habitants des bords de l’Yon de
contacter la Direction environnement
afin de communiquer leurs coordonnées
(adresse, numéro de téléphone, en
précisant si vous êtes locataire,
propriétaire ou une entreprise). ■
Les récentes
inondations
à la Vigne-aux-Roses.
CONTACT : Direction de l’environnement,
au 02 51 47 45 38
Yannick HENRY,
adjoint chargé de la sécurité publique.
9
DOSSIER
SORTIR
Les rendez-vous
des noctambules
Prendre un pot entre amis, sortir en discothèque, aller
au cinéma, au théâtre, La Roche-sur-Yon dispose de tout
un éventail de possibilités pour les Yonnais qui souhaitent
passer une agréable soirée. La ville est truffée de bonnes
adresses et de lieux animés pour se ménager quelques
moments de détente. En voici quelques-uns…
Et n'oubliez pas que l'abus d'alcool est dangereux
pour la santé.
ROCHE MAG - FÉVRIER 2004
11
DOSSIER
SORTIR
Café-ambiance…
Le Bar des Artistes.
La Roche-sur-Yon dispose
de tout un arsenal de bars
et cafés-ambiance qui
proposent des soirées
à thème, concours en
tout genre, concerts,
karaoké, etc.
« Le Club des Halles »
2, place du Marché. Un café musical
avec une ambiance blues et jazz.
« Le Grangousier »
place des Victoires à La Garenne.
Bar et billard anglais.
« Le Connemara »
3, rue Salvador-Allende. Ambiance
irlandaise. Pub dansant avec DJ. Soirée
« Tonus » chaque mercredi et jeudi.
Soirée thématique le vendredi.
Un concert par mois, le jeudi.
Havana Café.
« Le Petit Chouan »
252, rue Roger-Salengro. Soirées
karaoké et un concert le samedi
tous les deux mois.
« Bar du Théâtre »
« Café des Glycines »
56, rue de Verdun. « Café philo »
une fois par mois. « Café contes »
un samedi par mois, à partir de 10 h.
38, rue de Verdun.
« Havana Café »
15, rue Gouvion. Ambiance
sud-américaine. Cours de danses
sud-américaines, salsa, le lundi
et le mercredi soir.
« Le Donégal »
« Le Bar des Artistes »
4, place de la Résistance. Il propose
une exposition chaque mois. Le Bar
des Artistes célèbre d’ailleurs ses quatre
ans d’existence le samedi 28 février.
Selon le gérant, « une grosse fête
est prévue pour l’occasion ».
Le 138.
83, rue Boileau. Sur place, billard,
flipper et télévision. Concert gratuit
chaque veille de vacances.
« Bar Le Globe-Trotter »
2, place de la Vendée.
« Le Team Bar »
« Le 138 »
138, rue Hubert-Caillé. Un concert par
mois, soirées à thème, restauration…
En projet, la mise en place
d’un espace exposition.
26, rue Maréchal-Foch.
Billards anglais.
« Le Gaz’Bar »
7, rue De-Gaulle. (Voir portrait page 13.)
« La Bulle »
café du Manège, ouvert le lundi
de 11 h 30 à 15 h, du mardi
au samedi à partir de 10 h.
Lieu d’avant et après spectacle.
« L’Arrosoir »
2, rue Archereau. Soirée conte tous les
1e lundis du mois. Soirées à thèmes. ■
12
ROCHE MAG - FÉVRIER 2004
DOSSIER
SORTIR
PORTRAIT
Un bar de soirée - Le Gaz’Bar
Concours
de fléchettes…
se côtoyer de nombreux artistes tous
arts confondus (peinture, sculpture,
chants, musique…).
L’association programme deux
concerts par mois. Les jeunes groupes
locaux sont privilégiés sans pour
autant se fermer aux groupes plus
lointains. La programmation musicale
est très ouverte, allant du classique
jazz à la chanson française en passant
par le blues rock et le reggae. Ces
animations culturelles diversifiées
permettent de répondre aux goûts
du public et des adhérents.
Café littéraire
itué en centre-ville, à deux pas de
la place Napoléon, le Gaz’Bar est le
lieu connu des amateurs de fêtes
et de soirées conviviales. Plus qu’un
simple bar de soirée, il propose un
programme d’animations hétéroclite
(musique, expositions, concours de
fléchettes…). Tous les premiers jeudis
de chaque mois, le Gaz’Bar met à la
disposition des musiciens amateurs
et professionnels une scène et des
moyens techniques pour une soirée
d’improvisation musicale ou théâtrale,
les « Gaz’Session ».
Les soirées concours de fléchettes
existent depuis 1998, à la fréquence
d’une fois tous les deux mois. C’est un
concours pour amateurs qui se passe
dans une bonne ambiance… « et sur de
vraies cibles en bois comme en Irlande ».
Il permet aux différents joueurs de se
rencontrer et de partager la passion du
jeu d’adresse. Tous les mois, à chaque
pleine lune, les murs du Gaz
accueillent également une nouvelle
exposition. Artistes amateurs ou
professionnels sont les bienvenus.
S
scénique, salle voûtée et insonorisée,
afin que l’association y organise ses
manifestations. « Les nuits de la Pleine
Lune », créées en 1998 par Philippe
Jousseaume, le gérant du Gaz’Bar, sont
désormais organisées par l’association
« c’est l’printemps ! ». Le concept des
Animations
diversifiées…
nuits de la Pleine Lune est devenu très
populaire, il permet à tout un chacun
de se produire devant un public. Une
scène et des moyens techniques sont
mis à la disposition des participants.
C’est l’occasion de se faire connaître,
reconnaître ou tout simplement de
s’exprimer. Ces scènes ouvertes voient
Chaque 3e mercredi du mois, à 20 h 30,
le réseau des médiathèques
municipales convie tous les amateurs
de lecture pour parler livres en toute
convivialité au Gaz’Bar (entrée libre
sans réservation). Les séances alternent
entre la venue de l’auteur de l’ouvrage
ou la lecture d’extraits à voix haute
par un comédien. Elle est animée par
le jeune écrivain nantais Éric Pessan,
qui facilite les échanges entre
les participants. Tous les ouvrages
sélectionnés sont achetés par les
médiathèques en plusieurs
exemplaires et donc consultables
et empruntables plusieurs semaines
avant chaque Café. ■
CONTACT : Le Gaz’Bar, 7 rue De-Gaulle,
au 02 51 37 51 15. Ouvert du lundi
au mercredi, de 18 h à 1 h et
du jeudi au samedi, de 18 h à 3 h.
Ou soirées
concerts.
C’est l’printemps !
« C’est l’printemps ! » est une
association loi 1901 à but non lucratif
et gérée par des bénévoles. Elle permet
à des artistes locaux ou d’autres
régions de se produire sur scène
à raison d’un minimum de deux
concerts, un DJ, une soirée Pleine Lune
par mois. Le Gaz’Bar prête son espace
ROCHE MAG - FÉVRIER 2004
13
DOSSIER
SORTIR
★★
Discothèques et dancing
Pour les amateurs de danse, La Roche-sur-Yon dispose
également de plusieurs discothèques et dancing selon
les goûts et l’âge.
★★
gens… par contre la techno
les éloigne. »
Chez Papy’s :
Dominique,
dit « Papy ».
★★ « Le Pont-Ravaud »
Route d’Aubigny. Soirée orchestre
rétro le jeudi.
★★« La Boîte »
Rue Newton aux Oudairies, route
de Cholet. Soirée « Tonus » tous
les jeudis.
★★« Le Royal Club »
15, rue Gouvion.
★★« Chez Papy’s »
10, place de la Résistance, musique
variée, ambiance festive, ouvert du
mardi au dimanche, de 21 h à 3 h 30.
Le responsable, Dominique, dit « Papy »,
a été le gérant de « L’Insolite »
pendant 4 ans et demi. Il accorde une
grande importance au choix des
musiques. « La musique rassemble les
Cinémas
Pour les amateurs
de 7 art.
★★« Texas Café »,
6, rue Gay-Lussac, en zone
industrielle nord. Le Texas Café
propose, du mercredi au dimanche,
de 22 h à 5 h (entrée gratuite), trois
salles et trois ambiances différentes
(capacité : 1 200-1 300 personnes).
Un espace généraliste, une salle
années 70-80 et un nouveau lieu
(ouvert depuis le 23 janvier) dédié à
la musique techno house. « Il y a
aujourd’hui une forte demande pour
ce genre de musique », confie Franck
Yodo, le responsable du bar Texas.
« Nous faisons tout, en fonction de la
demande des jeunes, pour qu’il y ait
une bonne ambiance. » Si le samedi
le public est âgé de 18 à 45 ans, les
premiers clients du Texas restent
tout de même les 20-25 ans.
Depuis juillet 2003, le Texas propose
à ses clients un transport en car, au
début et à la fin des soirées, afin de
leur permettre de rentrer chez eux
sans risque. « De quoi rassurer les
parents inquiets », explique Franck.
Original en France, ce service
remporte un franc succès à tel point
qu’ « un second véhicule va bientôt
devenir indispensable ». Totalement
gratuit, le car passe à la demande
et sur simple appel téléphonique.
Il va chercher les jeunes à proximité
des bars de La Roche-sur-Yon ou en
différents points de la Vendée et
même parfois jusqu’à Cholet.
Au petit matin, Fred, le chauffeur,
les ramène au plus près de
chez eux. Cette initiative convient
parfaitement à ceux qui ont encore
du mal à choisir entre boire
et conduire. Près de 150
à 300 personnes profitent
de ce service chaque soir,
du mercredi au dimanche. ■
TRANSPORT EN CAR : renseignements
et réservations auprès de Niko,
au 06 67 38 73 52.
Se faire une toile
au Cinéville.
« Multiplex Cinéville »,
9 salles, son numérique,
bd François-Cevert.
e
« Le Concorde »,
8, rue Gouvion, 4 salles.
14
Aller et retour en car au Texas Café.
« Ciné-club yonnais »
13, rue de la République.
Films programmés projetés
au cinéma Le Concorde. ■
ROCHE MAG - FÉVRIER 2004
DOSSIER
SORTIR
Salles de musique
et de spectacles
« Le Manège, Scène nationale »
rue Bérégovoy (869 places). La Scène
nationale est un établissement
d’action culturelle appartenant
au réseau de la décentralisation
artistique et culturelle (Centres
dramatiques et chorégraphiques
nationaux). Elle dispose pour agir
du Théâtre municipal (440 places),
actuellement en cours de rénovation,
remplacé temporairement par la salle
du Concorde (240 places), et de la salle
du Manège (840 places), d’un studio
de danse, de la maison Gueffier.
CONTACT : information du mardi au
samedi, de 13 h à 19 h, à l’accueil du
Manège par téléphone, au 02 51 47 83 83.
Les soirs de spectacle, le hall d’accueil
est ouvert sans interruption de 13 h
à la fin de la représentation.
Le Manège.
« Le Fuzz’Yon »
« Théâtre municipal »
10, rue Pasteur (200 places).
place du Théâtre (440 places),
en rénovation.
« Forum Pont-Morineau »,
16, rue Roger-Salengro.
« École nationale de musique,
de danse, d’art dramatique »
place Napoléon. ■
À la patinoire.
Sorties sportives
PLANNING DES ANIMATIONS PATINOIRE
• Mardi 3 février : soirée karaoké avec Sonostar.
Des animations sont prévues sur la glace pendant toutes les vacances scolaires de février.
• Samedi 14 février : spécial Saint-Valentin.
• Mardi 24 février : soirée déguisée à l’occasion de mardi gras.
• Samedi 28 février : spectacle DJ’S en Live en partenariat avec Graffiti Urban Radio.
« Patinoire Arago »,
impasse des Olympiades, au 02 51 05 58 55.
Venez vous amuser à glisser, à sauter,
à tourner… Faites vos plus belles figures
au rythme de la musique et des jeux de
lumière. Ponctuellement des soirées à
thème sont organisées. Horaires : mardi
de 20 h 30 à 23 h ; vendredi de 21 h à
23 h 15 ; samedi de 21 h à 00 h 15.
« Bowling du Parc »
Les internes des centres
de formation des apprentis
profitent des structures
du bowling.
ROCHE MAG - FÉVRIER 2004
face à l’hôpital des Oudairies, route de
Cholet. Une salle de billards et des jeux
vidéo sont également accessibles sur place.
Tarif étudiant sur présentation de la carte. ■
LES TRANSPORTS EN
COMMUN POUR SORTIR
Tous les vendredis soir et samedis
soir (sauf jours fériés), la Société
des transports yonnais (STY) vous
propose les circuits jaune et
rouge de Hibus qui vous
conduisent aux principaux lieux
d’animation nocturne en ville :
Le Manège, le Concorde, les cafés
et clubs bars, le Cinéville, Texas
Café, le Bowling, la PiscinePatinoire... Ces circuits sont
en correspondance parfaite
au centre-ville (abribus F).
15
DOSSIER
SORTIR
★★
Discothèques et dancing
Pour les amateurs de danse, La Roche-sur-Yon dispose
également de plusieurs discothèques et dancing selon
les goûts et l’âge.
★★
gens… par contre la techno
les éloigne. »
Chez Papy’s :
Dominique,
dit « Papy ».
★★ « Le Pont-Ravaud »
Route d’Aubigny. Soirée orchestre
rétro le jeudi.
★★« La Boîte »
Rue Newton aux Oudairies, route
de Cholet. Soirée « Tonus » tous
les jeudis.
★★« Le Royal Club »
15, rue Gouvion.
★★« Chez Papy’s »
10, place de la Résistance, musique
variée, ambiance festive, ouvert du
mardi au dimanche, de 21 h à 3 h 30.
Le responsable, Dominique, dit « Papy »,
a été le gérant de « L’Insolite »
pendant 4 ans et demi. Il accorde une
grande importance au choix des
musiques. « La musique rassemble les
Cinémas
Pour les amateurs
de 7 art.
★★« Texas Café »,
6, rue Gay-Lussac, en zone
industrielle nord. Le Texas Café
propose, du mercredi au dimanche,
de 22 h à 5 h (entrée gratuite), trois
salles et trois ambiances différentes
(capacité : 1 200-1 300 personnes).
Un espace généraliste, une salle
années 70-80 et un nouveau lieu
(ouvert depuis le 23 janvier) dédié à
la musique techno house. « Il y a
aujourd’hui une forte demande pour
ce genre de musique », confie Franck
Yodo, le responsable du bar Texas.
« Nous faisons tout, en fonction de la
demande des jeunes, pour qu’il y ait
une bonne ambiance. » Si le samedi
le public est âgé de 18 à 45 ans, les
premiers clients du Texas restent
tout de même les 20-25 ans.
Depuis juillet 2003, le Texas propose
à ses clients un transport en car, au
début et à la fin des soirées, afin de
leur permettre de rentrer chez eux
sans risque. « De quoi rassurer les
parents inquiets », explique Franck.
Original en France, ce service
remporte un franc succès à tel point
qu’ « un second véhicule va bientôt
devenir indispensable ». Totalement
gratuit, le car passe à la demande
et sur simple appel téléphonique.
Il va chercher les jeunes à proximité
des bars de La Roche-sur-Yon ou en
différents points de la Vendée et
même parfois jusqu’à Cholet.
Au petit matin, Fred, le chauffeur,
les ramène au plus près de
chez eux. Cette initiative convient
parfaitement à ceux qui ont encore
du mal à choisir entre boire
et conduire. Près de 150
à 300 personnes profitent
de ce service chaque soir,
du mercredi au dimanche. ■
TRANSPORT EN CAR : renseignements
et réservations auprès de Niko,
au 06 67 38 73 52.
Se faire une toile
au Cinéville.
« Multiplex Cinéville »,
9 salles, son numérique,
bd François-Cevert.
e
« Le Concorde »,
8, rue Gouvion, 4 salles.
14
Aller et retour en car au Texas Café.
« Ciné-club yonnais »
13, rue de la République.
Films programmés projetés
au cinéma Le Concorde. ■
ROCHE MAG - FÉVRIER 2004
REPORTAGE
FORMATIONS SUPÉRIEURES
L’enseignement supérieur
a municipalité, en collaboration avec l’université de Nantes, le Conseil général et la Chambre de commerce et d’industrie,
s’est engagée depuis dix ans dans la mise en place du pôle d’enseignement supérieur public sur le site de la Courtaisière.
Pour la Ville, le développement local passe par une action volontaire en matière de formation initiale et continue. La municipalité
a la volonté de développer le campus et de l’adapter à la fois à la demande des étudiants et des entreprises. « Nous avons la volonté
de faire de l’antenne de La Roche-sur-Yon un campus à part entière en développant une offre originale pour la région », explique
Maryse Souchard, vice-présidente de l’université et coordinatrice du pôle universitaire yonnais.
L
Le Centre universitaire…
de la vie et LEA. L’IUT propose trois
Diplômes universitaires de technologie
(DUT) : Gestion des entreprises et
administrations, Génie biologique et
Information-communication. Enfin, la
formation continue prépare les étudiants
à un Diplôme d’accès aux études
universitaires (DAEU), un Certificat
d’aptitude aux fonctions d’encadrement
(CAFE), une formation Dirigeant-
entrepreneur du secteur des métiers
(DESM) et certificat de capacité en droit.
Quatre amphithéâtres, 44 salles de
cours, 10 laboratoires de sciences,
3 laboratoires de langues et 5 salles
informatique en libre accès accueillent
les étudiants dans de bonnes conditions
de travail. Deux amphithéâtres sont
d’ailleurs équipés pour l’enseignement
assisté par ordinateur, la projection en
… et l’IUT.
État des lieux
Les formations de l’université yonnaise
accueillent plus de 1 300 étudiants
(voir graphique répartition), formés
par 258 enseignants, enseignantschercheurs et professionnels associés.
Le pôle universitaire compte
13 formations différentes, réparties
entre le Centre universitaire
départemental, l’Institut universitaire
de technologie et la formation continue.
Le Centre universitaire départemental
comprend une licence professionnelle
Langues étrangères appliquées (LEA)
Hôtellerie-tourisme et cinq Diplômes
d’études universitaires générales
(DEUG) dans plusieurs domaines :
Histoire, Géographie, Droit, Sciences
Plus de 1 300 étudiants
yonnais en 2003
CNAM 300
Un campus à part
entière de l’université
de Nantes…
IUT 350
IUFM 70
Formation
continue
110
16
Centre
universitaire 502
trois dimensions, la projection vidéo et
les visioconférences. Le pôle
universitaire yonnais offre donc
d’excellente conditions d’études,
mais également de vie sur un campus
paysager de 15 000 m2 à proximité
du centre-ville. Côté logistique,
le campus de l’université multiplie
donc les prestations : une bibliothèque
en extension, un restaurant et une
cafétéria en phase d’agrandissement,
une accessibilité aisée par les
transports en commun et les pistes
cyclables, des accès handicapés,
des services sportifs et culturels. ■
ROCHE MAG - FÉVRIER 2004
REPORTAGE
FORMATIONS SUPÉRIEURES
public se développe
a décision d’ouverture du 4e département
« Génie des télécommunications et réseaux »
à l’IUT de La Roche-sur-Yon, seule
formation équivalente en Pays de la Loire, reste
en suspens. Le ministère de l’Education n’a
pas encore annoncé sa décision. Elle devrait
intervenir courant mars. Si elle est positive,
le 4e département ouvrira à la rentrée de
septembre. Les 4,573 millions d’euros inscrits
à l’actuel contrat de plan État-Région 2000-2006
pour la réalisation de locaux pour ce nouveau
département de l’IUT yonnais, vont donc être
réaffectés sur deux projets, la restructuration
du pôle universitaire et l’extension du restaurant.
L
La restructuration
du pôle universitaire
Afin d’accompagner l’arrivée de ce futur
4e département d’IUT dans les locaux
actuels, différents travaux vont être
réalisés :
• la restructuration du département
« Génie biologique » pour en faire
un plateau scientifique et technique.
• la restructuration des locaux actuels
du département « Gestion des
entreprises et des administrations ».
• le réaménagement du Centre
universitaire départemental pour
accueillir le département « Gestion
des entreprises et des administrations ».
Le coût du projet s’élève à 3,373 millions
d’euros.
L’extension
du restaurant universitaire
Le restaurant universitaire (qui accueille
sans distinction les étudiants du privé
et du public) doit faire face dans les
prochaines années à une augmentation
de sa fréquentation. Il ne permettrait
donc plus l’accueil des étudiants
dans des conditions pleinement
satisfaisantes. C’est pour cette raison
que la municipalité a décidé d’accroître
ses capacités. L’arrivée en 2005, sur le
secteur, de l’Institut de formation aux
ROCHE MAG - FÉVRIER 2004
Le restaurant universitaire
sera agrandi.
professions de la santé et la
construction probable d’un bâtiment
destiné à accueillir sur le campus l’IUFM
à l’horizon 2006-2007, rendent
nécessaire la réalisation de ce projet.
Son coût s’élève à 1,2 million d’euros.
L’opération devrait être assurée sous
maîtrise d’ouvrage de la Ville avec
la participation de l’État, de la Région
et du Département.
Construction d’une
résidence universitaire
Dans le cadre de la politique de
développement du logement locatif à
usage social conduite depuis plusieurs
années par la municipalité, la SAEML
Oryon va réaliser une résidence
universitaire. Les conditions de logement
sont de qualité à La Roche-sur-Yon, mais
« la ville ne dispose pas encore d’une
résidence pour l’accès des étudiants
boursiers », confie Maryse Souchard. La
municipalité, consciente du phénomène,
vient de passer avec le Centre régional
des œuvres universitaires et scolaires
(CROUS) de Nantes un accord pour
créer cette résidence en centre-ville.
Elle sera située sur le terrain de 1 606 m2
à l’angle du boulevard des États-Unis et
de la rue de la Simbrandière. Il est prévu
de créer 116 studios de 20 m2 et 4 de
30 m2 équipés pour recevoir des
handicapés. Chacun d’entre eux sera
meublé et disposera d’un bloc sanitaire
(douche, lavabo, WC), d’une kitchenette
(évier, plaques chauffantes,
réfrigérateur…), d’un placard et de
120 studios à l’angle du
boulevard des ÉtatsUnis et de la rue de
la Simbrandière…
terminaux pour télévision, téléphone
et pour liaison informatique haut débit.
La réalisation est prévue pour 2006.
La gestion sera assurée par le CROUS.
« En outre, La Roche-sur-Yon ne dispose
pas de logements pour l’accueil des
étudiants étrangers », explique Maryse
Souchard. Or, l’université prévoit
l’arrivée à la rentrée de septembre de
jeunes Chinois et au printemps 2005
de Brésiliens. « La Roche, ville moyenne,
offre un cadre idéal pour l’intégration
à la culture française. » ■
CONTACT : Centre universitaire départemental, 221, rue Hubert-Cailler, au 02 51 45 93
93 Institut universitaire de Technologie, 18, boulevard Gaston-Defferre, au 02 51 47 35
20 ; Service de formation continue, 18, boulevard Gaston-Defferre, au 02 51 47 40 10
17
RENCONTRE CULTURE
S’POART
au 14 Juillet
D
ans le cadre des festivités du
bicentenaire, la compagnie de
danse S’poart proposera une
création chorégraphique le 14 Juillet,
juste avant la partie pyrotechnique
orchestrée par Jacques Couturier
et le bal populaire. D’une durée de
40 minutes, cette représentation sera
interprétée par une cinquantaine
de jeunes de diverses associations de
danse yonnaises (Indigo, Kori,
S’poart…), dont 9 professionnels.
« C’est une occasion unique pour tout
le monde, avec des niveaux et des styles
de danse différents, de s’associer et
d’évoluer ensemble », confie Pierre
Bolo, l’un des deux directeurs
artistiques de la compagnie.
« Une première rencontre a eu lieu
en décembre 2003 pour réfléchir
sur les différents tableaux qui seront
présentés. » Thème retenu :
l’émergence et le côté universel
de la ville. Tous les jeunes danseurs
se retrouveront de nouveau au mois
d’avril pour finaliser le projet.
Culture de tolérance,
de partage et de respect
Créée en 1996, la compagnie S’poart
est issue de l’association break danse
Séance de répétition avec les jeunes danseurs.
née en 1993 dans le quartier de la
Garenne et de l’Enrilise. Ces créateurs
sont deux Yonnais, Abdel Himeda et
Fabrice Priouzeau, qui dès 1988 se
passionnent pour le hip-hop et font
des démonstrations dans les
discothèques du département.
Ils animent des cours de break dance
à la maison des jeunes du Rancard.
« La naissance de l’association a été pour
nous un moyen de créer une structure
Une compagnie
de professionnels
depuis 1996…
Des chrorégraphies
spectaculaires.
avec un cadre qui rassure et qui valorise
les jeunes en difficulté. »
En 1995, la signature d’une convention
de développement culturel entre
la Ville et l’État inclut les pratiques
de danses urbaines. Le Manège permet
à l’association de rencontrer des
professionnels. En 1996, le groupe
participe notamment aux premières
rencontres de danse urbaine
à la Villette. En 1999, dans le cadre
du carnaval de La Roche-sur-Yon,
la compagnie organise un défilé
avec les jeunes de la MJC du Rancard
et le soutien de la Scène nationale.
La même année, la première édition
des rencontres consacrée à la culture
hip-hop permettra à la scène rap locale
de s’exprimer à travers la danse, le
graffiti, le rap, le DJ’ing. Ces réunions
ont permis une ouverture artistique
et une évolution technique importante
des danseurs du groupe yonnais.
Aujourd’hui, S’poart compte toujours
les mêmes jeunes du Rancard. Dix
professionnels interviennent pour
donner des cours de danse dans les
associations yonnaises, dans le
département et à l’extérieur. En Vendée,
ils touchent plus de 400 jeunes dont
une centaine sur La Roche-sur-Yon. ■
CONTACT : association break danse
yonnaise Compagnie S’poart,
8, rue Louis-Loucheur, au 06 83 09 99 07
et 02 51 37 88 57 (le mercredi après-midi)
18
ROCHE MAG - FÉVRIER 2004
RENCONTRE CULTURE
Dominique Delavigne dans
LE « JOURNAL D’UN FOU »
Le créateur du Théâtre des Chimères joue l’œuvre
de Nicolas Gogol, « Le Journal d’un fou »,
sur la scène du Manège, les 4, 5 et 6 février, à 20 h 30.
En cage ou
en liberté ?
C
ette nouvelle, l’une des plus
célèbres de la littérature russe,
est un conte absurde dans lequel
les personnages étranges laissent
peu à peu place à leurs caractères
réels, le rire cédant le pas à l’angoisse
tout au long de ce journal.
Poprichtchine est préposé
au taillage des plumes dans un
ministère de Saint-Pétersbourg.
Celui-ci sombre peu à peu dans une
douce folie s’imaginant être le roi
d’Espagne. « Mais, ce n’est pas une
pièce qui demande à avoir les pieds
au mur », explique le metteur en scène
et acteur Dominique Delavigne.
« Ce n’est pas un psychopathe, il se
joue ses propres délires. Le personnage
glisse doucement vers la folie. Il ne fait
plus la part des choses entre la réalité
et sa réalité. Ce que j’ai aimé en
choisissant la pièce, c’est que la
situation du personnage peut arriver
à chacun d’entre nous. Parfois,
on aime mieux se mentir que
d’accepter la réalité. Ici, c’est quelqu’un
qui sait qu’il n’a pas d’instruction
et qui rêverait d’en avoir. »
ROCHE MAG - FÉVRIER 2004
est une séance intensive. « C’est comme
un coureur de fonds, on part pour 30 à
40 minutes de récitation de texte.
Pour travailler ma prononciation,
j’ai également fait des séances
avec un crayon dans la bouche. »
Les répétitions sur scène auront duré
un peu plus de deux semaines.
Des répétitions qui prennent souvent
l’allure de marathons. « On peut rester
quelquefois une journée sur un
paragraphe, le temps de trouver la
juste intonation et le bon rythme. »
Au total, pour trois dates, deux mois
de travail et de répétition à l’espace
de La Goutte de Lait auront été
nécessaires à Dominique Delavigne
et à Stéphane Drillaud, qui a assuré la
direction de l’acteur, pour maîtriser
l’œuvre de Gogol. Un spectacle à
ne manquer sous aucun prétexte… ■
Jouer « Le Journal d’un fou » est une
véritable performance d’acteur. « Avant
d’arriver seul sur scène pendant 1 h 05
ou 1 h 10, j’ai dû me mettre dans la
tête du personnage. » Deux mois de
travail, pour la mise en scène et les
répétitions, ont été nécessaires.
Dominique Delavigne s’est imposé
deux semaines pour apprendre le texte
par cœur et plusieurs jours
d’ « italiennes » pour se l’approprier.
Les « italiennes » sont des séances de
récitation à grande vitesse de toute
l’œuvre pour la connaître sur le bout
des doigts. « C’est essentiel, car
l’émotion vient avant tout des mots.
Il faut faire confiance au texte. »
Une performance
d’acteur…
« Le Journal d’un fou » c’est 850 phrases.
« C’est primordial de se mettre dans
les mots. Si j’arrive à voir des images, le
public pourra voir ces mêmes images
et avoir de l’émotion. » L’ « italienne »
La réalité
ou sa réalité…
CONTACT : Théâtre des Chimères, 26 bis,
rue Paul-Doumer, directeur artistique
Dominique Delavigne, au 06 81 84 83 41
Le Théâtre des Chimères propose
également « Les dernières lunes »,
la première création de Dominique
Delavigne, les 21 et 22 mai au Manège.
Renseignements au 02 51 47 83 83
19
ROCHEguide
N°180 - FÉVRIER
2004
VOTRE SUPPLÉMENT CULTURE ● SPORTS ● LOISIRS
Des numéros à couper
le souffle !
ET AUSSI INITIATION AUX ARTS DU CIRQUE
L’Atelier Circoballe organise, du 9 au
13 février, un stage d’initiation aux arts
du cirque (jonglage et équilibre) avec
Laurence Busson. Vous pouvez inscrire
vos enfants âgés de 8 à 13 ans.
Contact : renseignements auprès
de Laurence, au 02 51 62 06 74
e-mail : [email protected]
À N E PA S M A N Q U E R ➜ LE YIN YANG TOUR
Les Étoiles du cirque de Pékin
À l’occasion des célébrations de l’Année culturelle
chinoise en France, venez découvrir le plus
impressionnant spectacle de cirque jamais présenté
dans notre pays.
arvest Productions présente
les Étoiles du cirque de Pékin le
mercredi 18 février, à 20 h 30,
aux Oudairies. Les performances
uniques de ces artistes ont été saluées
par les spectateurs du monde entier
(130 tournées dans 58 pays). La troupe
d’acrobatie de Guangdong a été
fondée en 1951 et s’inscrit dans la
tradition d’excellence de l’acrobatie
chinoise, mais s’inspire également
des autres troupes dans ce qu’elles
développent de meilleur. Cela se traduit
par une pluie de récompenses. 178 au
total, dont 31 dans les plus prestigieux
festivals de cirque de la planète, en
France, en Grande-Bretagne, en
Belgique, en Italie, en Suède pour finir
H
ROCHE MAG - FÉVRIER 2004
par un Clown d’Or à Monte-Carlo
(l’équivalent de la cérémonie
des Oscars pour le cinéma).
Cette nouvelle production
du Cirque Phenix, connu pour
ses super-productions, présente
en plusieurs tableaux une vision
très contemporaine de la culture
chinoise, une traduction littérale
d’une farouche volonté de la part
des Chinois de s’inscrire
dans l’avenir du monde.
CONTACT : Harvest, les Baraques,
85140 la Merlatière, au 02 51 40 61 15
Tarifs : (toutes les places sont assises)
1e catégorie : 38 € ; 2e catégorie : 33 € ;
3e catégorie : 26 €.
SÉJOUR AU SOLEIL
Pendant les vacances scolaires de
février, de 14 h à 17 h, « Les Amis de
Gédéon » - l’atelier « Ma Gomme »
propose aux enfants un voyage sur l’île
de Madagascar. Du 9 au 13 février,
transforme-toi en pirate et viens réaliser
ta carte au trésor avec du dessin, du
collage, de la peinture et construire ta
pirogue en terre. Du 16 au 20 février,
viens découvrir la peinture malgache
avec toutes ses couleurs, peindre sur
du raphia tressé et créer ton cocotier.
Contact : renseignements auprès de
l’atelier Ma Gomme, au 02 51 37 83 59
DOCUMENTAIRE
Le CCAS propose aux retraités « La
Slovaquie au cœur de l’Europe ».
Rendez-vous le 15 février, à 14 h, au
centre de rencontres et de loisirs, 29, rue
Anatole-France et le 16 février, à 14 h 30,
à la résidence de Boutelier, 34, rue du
Dr.-Boutelier. Premier film sur l’un des
pays les plus méconnus, mais les plus
séduisants. Celtes, Romains, Mongols,
Ottomans ont foulé son sol, le royaume
d’Autriche-Hongrie et la Tchécoslovaquie
ont laissé leurs empreintes. Une
symphonie de l’Histoire à travers
châteaux, cathédrales, sites fortifiés,
classés par l’Unesco. Une nature
riche et préservée. Artisanat et folklore,
« villages du bout du monde »…
Contact : Entour’âge,
29 rue Anatole-France, au 02 51 47 49 50
21
CULTURE
N O U V E A U T É ➜ MUSIQUE DU MONDE
Amadou & Saramaya sort son nouvel album, « Habibou »
«
l y a des cris qu’on n’entend pas…
des bonheurs que l’on ne
soupçonne pas… mais si par la
douceur des mots une voix vous
appelle, laissez-vous transporter par
sa musique qui se fait belle... » C’est
par ces mots que le groupe vendéen
Amadou & Saramaya nous invite en
musique à faire la route avec lui aux
quatre coins du monde. Après leur
premier album sorti en 2000, vendu
à plus de 5 000 exemplaires, les cinq
artistes reviennent avec leur nouveau
I
CD intitulé « Habibou »,
un album de couleurs
et de chaleur. Le
chanteur, Amadou
Sanfo, est un enfant
de Bobo-Dioulasso
(Burkina-Faso).
Adolescent prodige,
il a été à 14 ans lauréat
du Grand Prix de
découverte de la radio
nationale burkinabé.
En 1998, il obtient une
Amadou & Saramaya : René Dupart, Thierry Ouvrard, Jean-Pierre De la Corté, Mike Dibo et Amadou.
bourse pour étudier
la musique au
conservatoire de
Bobo-Dioulasso.
Après avoir chanté
avec quelques grands
artistes de la musique
française et africaine
(Zebda, Manu
Dibango au festival
« Face et Si », Mory
Kanté au Grand
Auditorium de
Cannes, Geoffroy
Oryema…), Amadou Sanfo revient
donc sur le devant de la scène avec
cet album de 11 titres qui met
en avant son propre style, la « Wassa
Music » (mélange des rythmes
africains et occidentaux). « Avec
ce nouvel album, nous voulions
permettre à tout le monde de se
retrouver. Comme un enfant métis,
nos musiques font référence aux
cultures occidentale et africaine. »
CONTACT : concerts et management,
Alain Antonio-Boni,
au 06 11 46 21 79 ou 06 16 97 62 08 ;
[email protected]
LE GUIDE DE VOS SORTIES
CINÉMA/
DOCUMENTAIRES/
EXPOSITIONS/
CONFÉRENCES
Expo de cerfs-volants
Bar « le 138 »
Par l’association « Papango »
Exposition permanente
Contact : 02 51 37 88 94
Jeudi 5 février à 19 h
Maison Gueffier
Contact : 02 51 47 83 99
Ciné de poche
« The Servant » (1963, GrandeBretagne) de Joseph Losey.
Tony, jeune aristocrate, engage un
valet ce chambre, Barrett. Ce
dernier malgré son apparence
impeccable, suscite la méfiance
de Susan, la fiancée de Tony…
Exposition du collectif
« Fichtre »
Dimanche 8 février à 15 h 30
Contact : 02 51 47 83 92
Forum du Pont-Morineau
Jusqu’au 4 février
Contact : 02 51 37 88 05
Exposition
« Le roman, le passé »
Conférence animée par Philippe
Forest
22
Rencontres
Connaissance des Arts
Exposition
photographique
• Théâtre : « La révolution théâtrale
en Union soviétique », par
Georges Goubert, comédien
et homme de théâtre
Arbres, horizons,
Bernadette Tintaud
Mardi 24 février à 18 h 30
Contact : 02 51 47 83 92
Au fil de l’eau (maison Gueffier)
• Présence d’écrivains
Richard Morgiève
Lecture publique
Vendredi 27 février
Maison Gueffier à 19 h
Contact : 02 51 47 83 99
Nos muses : Regards sur la femme
dans les collections du musée
• Stages d’écriture
Atelier de Richard Morgiève
Jusqu’au 14 février
Au musée
Contact : 02 51 47 49 84
Samedi 28 et dimanche
29 février
Contact : 02 51 47 83 99
Salle d’exposition
médiathèque Benjamin-Rabier
Jusqu’au 28 février 2004
Contact : Jean-Michel
Le Bohec, 02 51 47 48 34
Cycle Cinéma
et Littérature Jeunesse
• « Stuart Little »
Mercredi 11 février à 15 h
Médiathèque Benjamin-Rabier
auditorium adultes
Contact : Annick Charton,
02 51 47 49 76
ROCHE MAG - FÉVRIER 2004
CULTURE
S O R T I E S ➜ CONCERTS DU MARDI
Musique italienne du XVIIe siècle
Marie Labrousse, ancienne élève de l’École nationale
de musique, de danse et d’art dramatique, interprète
les œuvres de Michelangelo Rossi
le mardi 3 février, à 18 h 30.
Marie Labrousse.
ée à Poitiers en 1975, la jeune
femme commence à étudier le
clavecin à 7 ans à l’École
nationale de musique de La Rochesur-Yon dans la classe de Claudine
Hondré puis au Conservatoire
national de région de Nantes avec
Jocelyne Cuiller. Elle entre ensuite
au Conservatoire national supérieur
de musique de Lyon dans la classe
de Françoise Lengellé où elle obtient
N
Cycle Cinéma
documentaire
• « The French » (1981) de William
Klein, 129 mn, couleur
Samedi 14 février 2004 à 15 h
Médiathèque Benjamin-Rabier
auditorium adultes
Contact : Valéry Verger,
02 51 47 47 57
Cycle Cinéma
et Littérature Jeunesse
• « La Mouette et le Chat »
Mercredi 25 février
à 15 heures
Médiathèque Benjamin-Rabier
Auditorium adultes
Contact : Annick Charton,
02 51 47 49 76
ROCHE MAG - FÉVRIER 2004
son diplôme supérieur en juin 2000.
Actuellement, elle se perfectionne
dans la pratique de la basse continue
à la Schola Cantorum de Bâle (Suisse)
auprès de Jesper Christensen.
Michelangelo Rossi, plus célèbre
à son époque pour ses talents de
violoniste que pour son jeu d’organiste
ou de claveciniste, est aujourd’hui
particulièrement connu pour son livre
« Toccate e correnti d’intavolatura
d’organo e cimbalo », l’unique œuvre
pour clavier qu’il ait publié et ce en
1634. Longtemps considéré comme
un imitateur tardif de Frescobaldi,
Rossi a pourtant édité son recueil
de « toccate » avant son confrère.
CONTACT : École nationale
de musique, de danse
et d’art dramatique au 02 51 47 49 90
Tarifs : 5 € (1,50 € pour les scolaires,
étudiants et demandeurs d’emploi)
Café littéraire :
« Passage à l’ennemi »
de Lydie Salvayre
au Gaz’Bar,
7, rue Président-de-Gaulle
mercredi 25 février à 20 h 30
Contact Régine Cuisset,
02 51 47 48 50
Animations
œnologiques
EXPOSITION
IMPACTS,
du 27 février au 29 mai
À la frontière de la photographie documentaire
et de la photographie plasticienne, l’exposition
présentée par le musée rend hommage aux acteurs
de la Nouvelle Topographie et à leurs héritiers.
Dans les années 70, la pensée écologique et
l’évidence d’une mauvaise gestion de la nature
par l’homme incitent les artistes, et principalement
des photographes, à s’intéresser au paysage
d’une manière différente. Abandonnant son
caractère pittoresque, le paysage se fait social,
urbain, subversif, banal, voire rebutant.
Et la photographie permet de regarder la Terre
comme une œuvre en cours de réalisation.
Contact : Musée de La Roche-sur-Yon,
rue Jean-Jaurès, au 02 51 47 48 35
Ouvert du mardi au samedi, de 13 h à 18 h
(et de 9 h à 12 h sur rendez-vous
pour les groupes).
Entrée libre. Des visites commentées
accessibles à tous gratuitement
sont organisées les samedis 6, 20 et
27 mars, 17 avril et 29 mai, à 15 h.
Cycle Cinéma
documentaire
THÉÂTRE
• « Reporters » (1981)
de Raymond Depardon
• « 10 mn de silence
pour John Lennon » (1980)
De Nikolaï Gogol, mise en scène
Dominique Delavigne
Samedi 28 février à 15 h 30
Médiathèque Benjamin-Rabier
auditorium adultes
Contact : Valéry Verger,
02 51 47 47 57
Stage « Le Val de Loire »
32 € par personne, ce prix
comprend la prestation, les vins
et le buffet servi en fin de séance.
Une conférence-débat,
Jeudi 26 février à 19 h
Salle du carreau des Halles
Contact : Sophie Goulpeau,
02 51 06 22 38
Mardi 2 mars, de 18 h 30 à 20 h 30,
à la salle du carreau
des Halles.
Contact : 02 51 47 46 74
Dans le cadre de la semaine bio :
« Un autre regard sur l’alimentation
et l’environnement »
Le Journal d’un fou
Les 4, 5, 6 février
Au Manège à 20 h 30
Contact : 02 51 47 83 83
« Une petite entaille »
Cie Théâtre’ Happé de Xavier Durringer
Bruit de sirène comme un long
hurlement. Décor : une place
de village. Cette pièce écrite en 1991,
plus que de raconter une histoire,
va mettre en place un univers : celui
d’un petit village ouvrier où tout
le monde se connaît, et où rien
ne se cache bien longtemps !
Dimanche 8 février
Au Manège à 17 h 30
Contact : 02 51 47 83 83
23
CULTURE
C R É AT I O N ➜ SPECTACLE ITINÉRANT
« Cabadzi, vivre l’art au milieu de tous… »
’association Le Cirque Absent,
fondée en février 2003 à
La Roche-sur-Yon et composée
d’une dizaine de jeunes artistes, créée
« Cabadzi ». Abréviation de cabaret
bizarre, cette structure nomade de
création et de diffusion de spectacles
parie sur le développement culturel
en milieu rural. Les membres de
l’association souhaitent faire profiter
les petites communes d’une salle
de spectacle. « Nous voulons
réconcilier le public avec le spectacle
vivant contemporain en le rendant
convivial et en faisant des spectateurs
des partenaires de la représentation »,
explique le directeur artistique, Olivier
Garnier : « Tout simplement parce que
sans public il n’y a pas de spectacle. »
Concrètement, Cabadzi est composé
d’un chapiteau (140 à 200 places selon
son agencement) et d’un dôme
géodésique en guise de taverne.
« Nous avons choisi un chapiteau,
car c’est un lieu convivial et moins
impressionnant qu’une scène nationale »,
confie Olivier Garnier. « Il n’y pas de
scène, le public est à côté de nous. »
Le chapiteau et le dôme s’installent,
pour une durée de 5 à 10 jours, dans
L
d’ateliers de sensibilisation (éveil
musical, chant, écriture…)
et d’échanges (débats, cafés
littéraires…). « Nous prévoyons
même de laisser le chapiteau aux
acteurs locaux qui souhaiteraient
organiser des marchés, des
expositions, des vide-greniers, etc. »
Cabadzi débutera sa tournée au cours
de la première quinzaine d’avril.
CONTACT : administrateur,
David Michaud, au 06 19 32 15 14
SPECTACLES
À L’AFFICHE DE CABADZI
Confession(s)
Théâtre gestuel pour adultes en quatre tableaux.
Un homme confesse les errements d’une vie
que la solitude a rendue monstrueuse.
les communes ou quartiers qui en font
la demande. Cabadzi propose quatre
spectacles pour enfants et adultes
et adapte son programme en fonction
des volontés des municipalités
accueillantes. D’autres formations
musicales sont associées aux
spectacles afin d’organiser à chaque
fois une soirée thématique (Tzigane,
Nouveau Cirque, Cabaret…).
Les spectacles seront accompagnés
Le Manège à Mémoire
Spectacle tout public entre mime, danse et cirque
où la vie de « petit homme » se conjugue
étrangement au mode universel.
Petit Vent et les Tziganes
Conte pour enfants et adultes sur les aventures
d’un vent au pays du voyage.
Le Roi du Silence
Conte d’éveil musical pour enfants. Histoire
d’un bouffon trop bruyant pour une reine
à la recherche d’harmonie.
LE GUIDE DE VOS SORTIES
« Le Collier d’Hélène »
de Carole Fréchette
Un spectacle fort et poignant,
sur la perte et sur le deuil,
joué en français et en arabe.
Mercredi 25 février à 20 h 30
Au Manège
Contact : 02 51 47 83 83
Le Cirque Absent
• « Le Manège à Mémoire »
Samedi 28 février à 20 h 30,
• « Petit Vent et les Tziganes
Dimanche 29 février à 16 h 30
Au Concorde.
Contact : 06 19 32 15 14
« Orgie »
La Cie Le Théâtre de la Gouttière
présentera sa dernière création,
24
« Orgie » de Pier Paolo Pasolini.
Un univers chaotique où un homme
et une femme tentent de jeter
un regard acide sur les derniers
instants de leurs vies.
Salle du Concorde
Les 12 et 13 mars à 20 h 30
Contact : 02 51 05 90 10
Réservations : 02 51 47 83 83
SORTIES
CONCERTS
MUSIQUE
Concerts du mardi
Musique italienne du XVIIe siècle
Mardi 3 février à 18 h 30
Auditorium - École nationale
de musique, de danse
et d’art dramatique
Contact : 02 51 47 49 90
Nicolas Jules
pratiquement tous les instruments
de percussion.
Jeudi 5 février à 20 h 30
Lycée Notre-Dame-du-Roc
Contact : 02 51 47 74 74
Jeudi 5 février
Au Fuzz’Yon à 20 h 30
Contact : 02 51 06 97 70
Gaz’session (impros)
Audition de violon
Musiciens, chanteurs, acteurs…
la scène vous attend
le 1er jeudi de chaque mois !
Jeudi 5 février
Au Gaz’Bar à 21 h 30
Contact : 02 51 37 51 15
Jeudi 5 février à 18 h
Auditorium
École nationale
de musique, de danse
et d’art dramatique
Contact : 02 51 47 49 90
Concert « Guem »
Soirée Star Academy
World, percussions
Guem reste un artiste complexe
s’intéressant aux rythmes du
monde entier et maîtrisant
Au Texas Café
(soirée réservable)
Vendredi 6 février
Contact : 02 51 47 30 90
Chant’Appart
ROCHE MAG - FÉVRIER 2004
LOISIRS
A S S O C I AT I O N ➜ INFORMATIQUE
Un club de passionnés
ien avant l’arrivée du
cybercentre en novembre 2003,
la maison de quartier de la
Vallée-Verte disposait d’un club
d’informatique, ST 85. Ce dernier, qui
a vu le jour il y a 18 ans, continue à
fonctionner. « Nous ne sommes pas
en concurrence », avoue le directeur
de la maison de quartier, Pierre
Delarue. « Nous n’avons, en effet, pas
les mêmes moyens et pas le même
usage que le cybercentre. » Tous les
vendredis soir, à partir de 20 h 30,
c’est une vingtaine de passionnés,
entre 16 et 70 ans, qui se retrouvent
pour échanger et discuter des
dernières nouveautés. « Il n’est pas
question de religion ou de politique »,
confie Pierre Delarue. « On parle
simplement de choses scientifiques.
Ce sont des séances conviviales au
cours desquelles l’expérience des uns
bénéficie aux autres. » Beaucoup
viennent avec leur ordinateur
personnel, alors que certains utilisent
les machines du club. « Tout le
monde est connecté en réseau. »
Créé par 5 ou 6 passionnés de l’Atari
ST, d’où le nom de l’association,
le club a fonctionné au départ
B
grâce au prêt de matériels dans
les centres de vacances ; il vit
aujourd’hui grâce aux adhérents.
« La côtisation est de l’ordre
de 30 euros par an. » Mais,
ST 85 ne reste pas replié sur lui-même
et espère prochainement faire profiter
l’ensemble de la Vallée-Verte de
ses connaissances. Ainsi, Pierre
Delarue envisage de couvrir le
quartier en « Wi-Fi ». Le Wi-Fi
est une technologie permettant
l’interconnexion d’ordinateurs sur
un réseau sans fil (grâce aux ondes
radio). Cette technologie permet
en
Soirée échanges
ST 85.
réseau au club
de créer un réseau rapide,
communautaire, abordable même
pour un particulier. Cette norme
promet une alternative efficace
et bien moins coûteuse par rapport
aux réseaux classiques en ce qui
concerne l’accès à l’Internet.
Affaire à suivre…
CONTACT : ST 85, maison de quartier
de la Vallée-Verte, au 02 51 62 57 09
COURSE DU BICENTENAIRE…
À VOS BASKETS !
Dans le cadre des festivités du bicentenaire, la ville de La Roche-surYon organise, avec le soutien technique de l’Athlétic club, la course
du bicentenaire dans la matinée du dimanche 7 mars. Destinée
à tous, du plus petit au plus grand, amateurs ou professionnels,
Yonnais et amis des villes jumelles, cette course à pied dans la ville,
de 1 à 8,5 km selon les âges, sera d’abord l’occasion d’un grand
rassemblement festif, populaire et ouvert sur le monde.
Départ rue De-Gaulle et arrivée aux Halles.
Contact : Direction des Sports,
10, place François-Mitterrand, au 02 51 47 47 36
www.ville-larochesuryon.fr
Soirée Jazz
Bal
Soirée « Koumdisoli »
Soirée Hip-Hop
Vendredi 6 février à 20 h 30
Auditorium - École nationale
de musique, de danse
et d’art dramatique
Contact : 02 51 47 49 90
La Soulère. Grand bal, apéro
et repas en musique avec
Ecllerzie, La Soulère,
Arbadétorne et Amus’trad
(ass Soli Percussion)
Expo photo Sénégal,
déco, musique, percu…
(asso Underground Production)
En ce jour de chance,
live avec rappeur + Dj
Les Nuits
de la pleine lune
(Gaz’bar et C’est l’printemps)
Déco, expo, musique, perf…
Vendredi 6
Au Gaz’Bar à 21 h
Contact : 02 51 37 51 15
Samedi 7 février à partir
de 18 h (sur réservation)
Salle des fêtes du Bourgsous-La Roche
Contact : 02 51 05 54 24
Soirée Asso’Lan
Concert « Kyo »
Jeux en réseaux, 80 joueurs
avec leur PC pour s’affronter
aux jeux vidéo
Vendredi 6 février
Aux Oudairies
Contact : 02 51 40 61 15
IUT de La Roche-sur-Yon
Les 6,7 et 8 février
Contact : 06 75 66 08 69
ROCHE MAG - FÉVRIER 2004
Samedi 7
Au Gaz’Bar à 21 h, entrée 3 €
Contact : 02 51 37 51 15
Vendredi 13 février
Au Gaz’Bar à 19 h
Contact : 02 51 37 51 15
Chant'Appart
Concerts
« Les Hurlements de Léo »
« Coup d’marron »
Chanson alternative française
et musique tantôt acoustique,
tantôt électrique.
Jeudi 12 février
Au Fuzz’Yon à 20 h30
Contact : 02 51 06 97 70
Marta Lena et Laurent Madiot
Vendredi 13 février à 20 h 30
Chez Violain Bernard et Betty
Contact : 02 51 62 40 39
Francky Vincent
Au Texas Café
(soirée réservable)
Vendredi 13 février
Contact : 02 51 47 30 90
25
LOISIRS
Q U A R T I E R S ➜ JEUNESSE
Les jeunes mettent la main à la pâte.
Dans le cadre du contrat Temps libre signé par la Ville de La Roche-sur-Yon et la Caisse
d’allocations familiales, l’association « 20 bis création » et la maison de quartier des
Forges ont réalisé la rénovation de la pièce de vie du local animation enfance Bricojeux.
’ensemble de l’équipe d’animation,
les parents et même les enfants ont
participé aux travaux. De juillet 2003
à la fin janvier 2004, près de 20 séances
d’une heure et demie chacune auront
été nécessaires. Le résultat a dépassé
les espérances. « Les parents sont
contents. Tout est coloré et ça change
tout en terme d’accueil », confie Fred,
l’un des animateurs de la maison de
quartier. « Le thème de départ était
la mer, puis ça a un peu évolué. »
Un enduit spécial a été mis sur les murs
et sur les tables avec lequel les enfants,
de 4 à 12 ans, ont pu laisser libre cours
à leur imagination. Les murs, les
radiateurs ont été peints de couleurs
vives, des tampons ont été apposés sur
les rideaux, les tableaux ont été créés de
toutes pièces. Les objets décoratifs et les
jouets eux-mêmes (cuisine, dînette, jeux
sur table…) ont été réalisés par les jeunes.
« Les enfants ont été très vite enthousiastes
et tous volontaires. Ils ont pu toucher
la matière », explique Magali Saïdi, de
L
Les enfants dans leur pièce
de vie rénovée.
l’association « 20 bis création ».
Nul doute que leur pièce de vie
leur paraîtra désormais
un peu plus colorée.
CONTACT : Bricojeux et maison de
quartier des Forges, au 02 51 05 07 40
Ouverture : le mercredi, de 9 h à 17 h 30
(accueil le matin à partir de 7 h 45
et le soir jusqu’à 18 h 30)
LE GUIDE DE VOS SORTIES
Soirée « Dj Poops »
(asso C’est l’printemps).
Ambiance électro,
un trio nantais pour un son house.
Samedi 14
Au Gaz’Bar à 21 h 30, entrée 3 €
Contact : 02 51 37 51 15
Chant'Appart
Musicos-Cinoches-Transhumance
Mardi 17 février, 15 h
à la résidence
de la Vigne-aux-Roses
Contact : 02 51 37 64 32
Jeudi 19 février, 15 h à la
résidence l'Yon d'Or
Contact : 02 51 62 19 32
Vendredi 20 février, 15 h
au Foyer logement Tapon
Contact : 02 51 37 64 32
26
« Les Étoiles
du cirque de Pékin »
Concert « Inside Conflict
+ Born from Pain »
Soirée jeux
Aux Oudairies
Mercredi 18 février
Contact : 02 51 40 61 15
Au Fuzz’Yon
Vendredi 20 février
Contact : 02 51 06 97 70
Mercredi 25
Au Gaz’Bar à 20 h 30
Contact : 02 51 37 51 15
Concours
de fléchettes
Jeudi 19
Au Gaz’Bar à 20 h 30
Contact : 02 51 37 51 15
Concert « Zmiya »
(asso C’est l’printemps)
entre métissage et rythmes urbains
Vendredi 20
Au Gaz’bar à 21 h 30, entrée 4 €
Contact : 02 51 37 51 15
Chant'Appart
Paul et Robin, Thomas Pitiot
Vendredi 20 février, 20 h 30
chez Serge et Nathalie Goizet
Contact : 02 51 37 90 81
Concert « One Drop
+ Ruff Reality »
(asso Da Octo Posse). Rootsreggae et sonorités jamaïcaines
des années 70 à nos jours.
Samedi 21
Au Gaz’Bar à 21 h
Contact : 02 51 37 51 15
(asso Arla)
Bœuf Jazz, scène ouverte
Mercredi 25 février à 20 h 30
Auditorium - École nationale
de musique, de danse
et d’art dramatique
Contact : 02 51 47 49 90
Chant'Appart
Xavier Merlet, Bia
Jeudi 26 février, 20 h 30
à la Maison Gueffier
Contact : 02 51 47 83 83
ROCHE MAG - FÉVRIER 2004
LOISIRS
E X P O S I T I O N ➜ CHATS DE RACE
Le rendez-vous des plus beaux chats de France
’Association occidentale des
Chats de race (AOCR) organise
une exposition féline, les 21
et 22 février, à la salle des fêtes
de La Roche-sur-Yon. La fine fleur
de l’élevage félin européen et
les plus beaux chats de France
seront présentés de 10 h
à 18 h 30. En plus du concours
classique pour l’obtention
de titres nationaux et
internationaux, aura lieu, le
samedi, une spéciale « Chats
bicolores » qui désignera les
meilleurs chats de cette
catégorie. Le dimanche, en
l’honneur de la Saint-Valentin,
seront choisis les plus beaux
couples de chats. Le dimanche soir
sera choisi le chat qui représentera
la ville dans toutes les expositions
organisées par l’AOCR en 2004,
et en janvier 2005, lors de la grande
finale de Perpignan, lorsque sera
choisi le chat de l’année 2004.
Sous le contrôle d’un jury
international, les matous de tout poil
feront assaut de beauté et de
gentillesse pour séduire et remporter
L
Concert
« Soul Compagny »
les coupes et les cocardes. « Le but
d’une exposition féline est de faire
découvrir au grand public la multitude
des variétés félines, tant dans
les formes que dans les couleurs,
mais c’est aussi le moment attendu
par chaque éleveur pour faire
constater l’excellence de sa
(asso C’est l’printemps).
Rythm’n’blues
instruments et des rythmes
traditionnels pour mieux porter
la musique africaine
au monde entier.
Vendredi 27
Au Gaz’Bar à 21 h 30
Contact : 02 51 37 51 15
Vendredi 27 février
Au Manège
Contact : 02 51 47 83 83
Les Glamours
Chant'Appart
Manifestations réservables
Xavier Merlet et Laurent Madiot
Au Texas Café
Vendredi 27 février
Contact : 02 51 47 30 90
Vendredi 27 février, 20 h 30 à
la Maison de quartier du Val
d'Ornay
Contact : 02 51 47 36 63
Mory Kante
Delphine Coutant, Bon temps
Rouler, Passe Muraillle
Onze virtuoses de la musique
mandingue pour servir le projet du
griot voyageur : chaleur des
Vendredi 27 février, 20 h 30
au Forum du pont Morineau
Contact : 02 51 37 88 05
production, la qualité de ses
reproducteurs. »
Parmi tous ces chats, il sera possible
d’admirer : les Persans et leur opposé,
le Sphinx ou Chat Nu. Les chats bien
français, Sacrés de Birmanie et
Chartreux. Les américains MaineCoon, les chats les plus grands
du monde. Les nordiques
Norvégiens, les Rex de
Cornouailles, les Abyssins,
les Somalis, les Exotics Shorthair
ou persans à poils courts,
et enfin, les Siamois et leurs cousins
Orientaux, chats à poils courts, qui se
nomment Balinais et Mandarins dans
la version poils longs.
Et tout au long de ces deux jours, tous,
jeunes et moins jeunes, lutteront pour
conquérir les titres de champions,
de champions internationaux ou de
champions d’Europe, et le titre envié
de « Meilleur de l’exposition ».
CONTACT : Association occidentale
des chats de race, au 05 61 01 26 52.
Tarifs : entrée gratuite pour
les moins de 7 ans.
5 € pour les adultes, 3 € de 7 à 12 ans.
Concert « Ange »
Soirée dansante
Au fuzz’Yon
Cendredi 28 février
Contact : 02 51 40 61 15
Organisée par le club
de La Roche Vendée Football.
La fête sera animée
par l’orchestre « Cocktail ».
Vente de pâtisseries
sur place.
Orchestre national
des Pays de la Loire
Taverner, Mozart, Fauré
(soirée réservable)
ROCHE MAG - FÉVRIER 2004
Samedi 28 février à 20 h 30
Au Manège
Contact : 02 51 47 83 83
Soirée « Les Dimanches
décalés du Gaz »
Salle du Bourg-sous-La Roche
à partir de 21 h
Samedi 28 février
Contact : 02 51 37 30 66
Chant’appart
Les balades jazzy et +
Paul et Robin
Nicolas Jules
Les dimanche 1er, 8, 15,
22 et 29 à 18 h
Au Gaz’Bar
Contact : 02 51 37 51 15
Samedi 28 février
Maison de quartier
des Pyramides à 20 h 30
Contact : 02 51 37 56 54
27
SPORTS
D É C O U V E R T E ➜ CLUB DE PLONGÉE
Plus de 110 licenciés en 2003
Vous rêvez d’explorer les fonds sous-marins et d’entrer dans la grande famille
des plongeurs, alors venez découvrir le Club d’archéologie et de plongée
subaquatiques (CAPS) de La Roche-sur-Yon.
réé il y a maintenant 19 ans, le
CAPS dispose de 24 encadrants,
dont 10 moniteurs fédéraux, pour
vous diriger (à partir de 12 ans) dans
votre apprentissage théorique et
pratique. « L’objectif est d’acquérir
les bases et les automatismes
nécessaires à tout plongeur, et ce dans
la bonne humeur et la bonne ambiance
», confie Jean Chabot,
le secrétaire du club. La pratique
de la plongée sous-marine nécessite le
passage de brevets fédéraux.
Pour passer du niveau 1 (brevet
élémentaire) au niveau 2, il faut
compter 9 mois et une quinzaine de
plongées. « Il faut avoir au minimum
le niveau 2 avant de pouvoir débuter la
formation archéo », explique Michel
Rolland, le président de la Commission
nationale d’archéologie. « Nous devons
avoir des gens qui soient autonomes.
L’archéologie sous-marine est un
travail difficile et physique. » Le CAPS
est le seul club de Vendée (13 au total)
à proposer un tel apprentissage.
Les entraînements en piscine (Arago)
C
Entraînement à la piscine Arago.
ont lieu le mardi, de 20 h 30 à 22 h (hors
vacances scolaires). Des sorties sont
également organisées à la carrière des
Coux afin de mettre en pratique ce qui a
été vu en piscine. La période de mai à
septembre est réservée aux plongées
en mer. Le club dispose de 2 bateaux
aux Sables-d’Olonne, qui lui permettent
de se rendre sur des navires coulés
au large de la Vendée. « C’est une
occasion pour nous de faire une
plongée dans le passé », souligne
Michel Rolland, « et de côtoyer
la faune qui peuple ces épaves. »
Le club organise au moins une sortie
par an en Bretagne, en Méditerranée,
en Espagne ou au Pays basque.
Mais, avis aux amateurs, « la mer doit être
respectée. On n’arrive pas en pays
conquis. Si on la respecte, elle saura nous
montrer des choses extraordinaires ».
CONTACT : Club d’archéologie et de
plongée subaquatiques (CAPS),
13, rue de la République.
Secrétaire : Jean Chabot,
[email protected]
Il existe un autre club de plongée à
La Roche-sur-Yon : Scaphandre
Club Yonnais, piscine municipale,
bd Arago, au 02 51 62 72 01
LE GUIDE DE VOS SORTIES
SPORTS
Réunions hippiques
Société hippique yonnaise
Début des épreuves à 9 h,
restauration et buvette sur place.
Dimanche 8 février
Hippodrome des Terres-Noires
Contact : 02 51 05 38 34
Rugby
Dimanche 8 février
Salle Pierre-Mendès-France
à 13 h 30 et à 16 h
Contact : 06 87 52 73 25
Stade Eugène-Ferré
Contact : 02 51 37 30 66
Basket-ball
Le dimanche 29 février à 15 h
Stade Eugène-Ferré
Contact : 02 51 37 30 66
La RVBC reçoit Eyres-Moncube
À la Courtaisière
Le 28 février à 20 h
Contact : 02 51 47 90 71
FCY reçoit Tulle
Football
Dimanche 8 février à 15 h
Stade Henri-Desgrange
Contact : 02 51 36 24 38
La Roche Vendée Football (CFA 2)
reçoit Carquefou
Volley-ball
La Roche Volley R2 masculin reçoit
Les Landes-Genusson.
La Roche Volley R1 masculin reçoit
le SCO Angers.
28
Le samedi 8 février à 20 h
Stade Eugène-Ferré
Contact : 02 51 37 30 66
La Roche Vendée Football (CFA 1)
reçoit Paris SG
Le dimanche 22 février à 15 h
La Roche Vendée Football reçoit
Joué-lès-Tours
ESO Football reçoit Montpellier
Le 15 février à 15 h
Stade de Saint-André d’Ornay
Contact : 02 51 37 92 19
Volley-ball
La Roche Volley R2 Féminines
reçoit Couëron
Samedi 28 février
Salle Pierre-Mendès-France
à 18 h 30
Contact : 06 87 52 73 25
Demi-finale cadets de la Coupe
des Pays de la Loire
Contre Craon (53)
et ACVB Saint-Nazaire (44)
Salle Pierre-Mendès-France
dimanche 29 février
à 10 h 30 et à 16 h
Contact : 06 87 52 73 25
Handball
RVHB N1 reçoit HBC Nantes
Le 21 février à 20 h 45
Salle Omnisports
Contact : 02 51 37 98 37
RVHB masculins reçoit
Plabenncois HB
Le 28 février à 20 h 30
Salle Omnisports
Contact : 02 51 37 98 37
ROCHE MAG - FÉVRIER 2004
TRIBUNES POLITIQUES
GROUPE PS
ET APPARENTÉS
GROUPE DES ÉLUS
COMMUNISTES
GROUPE
DES ÉLUS VERTS
Déchets : le choix
de la responsabilité
Un autre monde
est possible... !
L’AVENIR DE L’EMPLOI
PASSERA AUSSI PAR
L’ÉCONOMIE SOCIALE
Une ville engagée dans
le développement durable
La Roche sur Yon et le Pays Yonnais sont investis de longue date dans une politique
raisonnée de traitement des déchets : tri,
compostage des déchets verts, des fermentescibles des ménages et des gros producteurs. Les expérimentations, signalées par
les associations partenaires et au niveau
national comme des réussites, sont les
unes après les autres généralisées.
Ce savoir-faire, La Roche-sur-Yon a voulu le
partager. En janvier, une délégation yonnaise était à Tambacounda, pour un projet
de coopération décentralisée : la collecte et
le traitement des déchets, nécessaires au
plan sanitaire, créatrices d’emplois, se mettent en place : des charrettes pour la collecte, une usine de compostage, et bientôt
un Centre d’Enfouissement Technique, promis par le gouvernement sénégalais pour
accompagner ces initiatives.
Les efforts des yonnais bafoués
À ceux qui voudraient s’arroger l’exclusivité du label éco-citoyen, les yonnais répondent par leurs actes quotidiens. Les expérimentations, les outils de tri et de
valorisation mis en place ne sont efficaces
que parce que les habitants y adhèrent. Les
résultats sont probants : la collecte d’ordures ménagères en Pays Yonnais diminue
régulièrement, celle des recyclables augmente de façon significative.
Le plan départemental, élaboré par l’ensemble des municipalités et de leurs groupements intercommunaux, reprend ces objectifs. Il se doit aussi de répondre aux
besoins futurs d’élimination des déchets
qui ne peuvent être ni recyclés, ni compostés. « Ce besoin est urgent et devra être satisfait d’une manière ou d’une autre »
concluait en 2001 une mission du Ministère
de l’Environnement « sur l’élimination des
déchets en Vendée ».
D’une manière ou d’une autre… La « manière » aujourd’hui, à cause de la démagogie de certains extrémistes, c’est la Vendée
qui exporte ses ordures ménagères.
C’est une entreprise qui impose à Basse
Barbonte 15 000 tonnes supplémentaires
de déchets. Ce sont les Yonnais pénalisés,
malgré leurs efforts de tri.
Ce n’est pas la manière voulue par La
Roche-sur-Yon et les collectivités rassemblées au sein de Trivalis. Encourager le tri,
au lieu de jeter l’opprobre, conserver la
maîtrise publique au lieu de subir les règles
du jeu des entreprises, traiter les déchets
au lieu de les laisser s’amonceler : une attitude responsable, qui passe par la prise en
compte de l’intérêt général et des solutions à long terme.
« La fraternité a pour but de diminuer les
inégalités tout en préservant ce qui est précieux dans la différence. » Cette citation
d’Albert Jacquard doit nous permettre de
mieux appréhender les nouveaux enjeux
de notre société, et surtout la façon de les
traiter avec plus d’humanisme.
C’est en cela que les élus communistes à
La Roche-sur-Yon essaient sur l’ensemble
des dossiers qu’ils ont à traiter, de ne pas
laisser les mains libres au monde des affaires. Cela implique d’appréhender la défense des intérêts des citoyens au travers
d’une réponse alternative à la mondialisation libérale ; qui passe en premier lieu
par le développement des pays les plus
pauvres et la généralisation de l’application des normes sociales fondamentales.
Prenons par exemple le dossier de l’eau.
L’eau est essentielle à notre vie, elle est nécessaire pour l’agriculture, elle est importante pour l’industrie, elle est source
d’énergie renouvelable. Les communes,
leurs élus, sont les maîtres d’œuvre de sa
gestion sur leur territoire. Cette situation
exige une connaissance parfaite des ressources en eau et des moyens de préserver sa qualité.
Une telle politique ne passe donc pas par
la logique de marchandisation de l’eau.
Puisqu’une logique marchande aboutit à
l’inflation du prix de l’eau, à l’inégalité
d’accès et n’empêche pas l’aggravation
des pollutions. Par contre, elle participe à
l’enrichissement des sociétés privées au
détriment de l’intérêt général.
Les missions d’un service public de l’eau
doivent garantir :
• l’égalité des usagers devant le service ;
• la solidarité ;
• la sécurité ;
• la participation à l’aménagement du territoire ;
• la transparence sur les prix.
Ces missions peuvent être réalisées par
des entreprises publiques, privées, ou
d’économie mixte, dès lors qu’elles répondent à ces critères.
Oui, un autre monde est possible en impliquant les habitants pour revivifier la vie démocratique et en faisant de la « politique
autrement » ! Nous devons donc poursuivre le soutien actif à l’animation et au
développement de toute démarche visant
à mettre les gens au cœur des projets.
L’exemple pour la ville de La Roche-sur-Yon
de l’élaboration du projet du quartier de la
gare est une belle preuve de démocratie
participative.
Continuons donc à construire et à participer à des rassemblements utiles à la
transformation de notre société.
Discours d’un classicisme affligeant de la
part du président de la République en ce
début d’année sur la question de l’emploi.
Libérer les entreprises de contraintes, diminuer le nombre de chômeurs indemnisés,
faire que la solidarité se transforme en
main-d’œuvre à pas cher pour les employeurs en transformant le RMI en RMA,
voici comment nos dirigeants pensent dynamiser l’économie et soutenir l’emploi !!!
Pour la Vendée, on ne voit pas apparaître
le fameux « miracle vendéen » cher au président du Conseil général. En novembre
2003 les chiffres du chômage sont en augmentation et c’est la Vendée à elle seule
dans les Pays de la Loire qui tire les
chiffres par le bas : + 2,9 % de chômeurs.
Un dernier chiffre pour illustrer notre propos : un quart des chômeurs dans la région
ont moins de 25 ans contre 20,2 %
en France.
Triste score pour notre région et notre
département.
Ceci est la conséquence d’un choix délibéré
de nos gouvernants de prioriser une politique économique libérale, débridée, forcément instable, obligatoirement défavorable
pour la stabilité de l’emploi, dramatiquement démobilisatrice pour les salariés.
D’autres voies de l’économie sont insuffisamment explorées et soutenues par les
dirigeants. Nous citerons l’exemple de
l’économie sociale qui occupe dans notre
système une place beaucoup plus importante que l’on ne pense en général. La gestion de projets à dimension économique
et sociale est au cœur de la construction
de l’économie sociale. Les coopératives, les
mutuelles, les associations gestionnaires
de services et de production en sont l’illustration.
Malgré les affirmations du MEDEF, ce secteur fonctionne en toute transparence et ne
bénéficie d’aucun avantage particulier. Les
seules différences résident dans les modalités de gestion, l’application de la démocratie interne à l’entreprise et la distribution
des excédents, ceux-ci n’étant redistribués,
après investissements, qu’aux coopérateurs et actionnaires. Les salariés impliqués, en plus de leurs revendications sur
l’emploi et le salaire, portent aussi attention
à la nature et au sens de leur activité.
Nous sommes tous usagers, salariés ou
consommateurs, et nous entendons bien
que ces modèles de l’économie sociale où
la place du citoyen est forte, redonnent du
sens à ce que nous sommes.
Ce modèle d’organisation, vieux de près de
150 ans, pourrait bien faire figure d’organisation moderne pour l’avenir et être réellement créateur d’emplois.
Marie Sabine CAILLETEAU
Présidente du groupe socialiste
et apparentés
ROCHE MAG - FÉVRIER 2004
J. VARENNES pour le groupe
communiste
Le Groupe des élus Verts
29
TRIBUNES POLITIQUES
GROUPE LA ROCHE CLAIRE
ÉCOLOGIE SOCIALE
ET GAUCHE ALTERNATIVE
DES FAITS
ET DES CHIFFRES
AU GOUVERNEMENT LA DROITE CASSE
LE DROIT DU TRAVAIL, LA PROTECTION
SOCIALE ET LES SERVICES PUBLICS
Et à La Roche-sur-Yon les élus de droite
votent :
• La fermeture de deux écoles maternelles
publiques ;
• Le transfert de l’aide aux personnes
âgées au privé ;
• L’extinction progressive de la crèche familiale ;
• Le lancement des « Flâneries bis » ;
• Tous les gaspillages du Bicentenaire.
GASBI LE MAGNIFIQUE
• 2002 : augmentation des impôts de la
ville et 4,3 millions d’euros de bénéfice reversés au budget 2003.
• 2003/2004 : la cagnotte est engloutie dans
un Bicentenaire mégalo. Par exemple l’animation ratée du 31 décembre a coûté plus
de 85 000 € sans les énormes dépenses de
communication.
POUR UNE GESTION ÉCOCITOYENNE
DES DÉCHETS
En soutenant le plan d’élimination des déchets de Trivalis, la majorité municipale et
la droite font le choix du pire :
• Un incinérateur brûlant 48 % des déchets
et produisant chaque année au moins
60 000 tonnes de cendres polluées qu’il
faut ensuite gérer. Sans oublier les polluants répandus dans l’atmosphère (gaz à
effet de serre) ou dans la chaîne alimentaire (dioxines, métaux lourds, etc.).
• Des décharges géantes (gros C.E.T.)
concentrant les pollutions et les problèmes.
• Une gestion coûteuse : 46,80 € par habitant dès 2006.
• Un gros marché pour les firmes : le bureau de Trivalis a décidé officiellement que
l’incinérateur serait exploité par une entreprise privée.
• Dans l’immédiat 15 000 tonnes de déchets en plus pour le C.E.T. de BassesBarbontes qui entasse déjà 50 000 tonnes
de déchets par an pour le plus grand profit
de la multinationale qui le gère.
Grâce à la mobilisation citoyenne, ce plan
délirant fait sur mesure pour les firmes
est aujourd’hui suspendu. Il reste à faire
adopter des alternatives écologiques et
économes :
• Réduire de 1 % par an la quantité de
déchets produits par habitant.
• Passer à une redevance qui facture les
déchets en fonction de leur quantité.
• Généraliser le compostage et le recyclage en Vendée.
• Enfouir les déchets restants dans des petits
C.E.T. couverts gérés par le service public.
Pour en savoir (beaucoup) plus :
http://la.roche.claire.free.fr/
Groupe des élu-e-s de La Roche Claire
30
GROUPE D’OPPOSITION
D’UNION DE LA DROITE
LA ROCHE AU CŒUR
BICENTENAIRE
700 000 €, 1,4 M€ : les chiffres valsent
d’un mois à l’autre.
Fêter le Bicentenaire de la création de la
ville comme Préfecture par Napoléon avec
des manifestations autour de l’histoire de
la ville OUI. Faut-il fêter le Bicentenaire du
31 décembre 2003 au 31 décembre 2004
NON. C’est trop et trop cher dans une
conjoncture économique difficile pour
beaucoup. 700 000 € passe, 1,4 M€ c’est
trop ; d’ailleurs pourquoi la Ville n’a-t-elle
pas fixé un budget plutôt que de laisser
l’impression de dépenser sans compter
au gré des projets des uns et des autres,
qu’elle ne semble pas maîtriser.
Faut-il rappeler qu’à ces dépenses 2004,
s’ajoute depuis 1999, la création d’un
poste de chargé de mission pour la préparation du Bicentenaire de la ville (C.M. du
9-12-98). Au fait, pourquoi ce chargé de
mission n’est-il jamais venu en 5 ans présenter au conseil municipal l’état d’avancement de sa mission ?
PUB
Entre une affiche de parfum et une affiche
d’optique, les vœux de bonne année de la
municipalité ou plutôt du maire en gros
caractères et de l’équipe municipale en
petits. Qui paie cette pub du maire candidat socialiste aux régionales : VOUS.
BEREZINA
Une forte campagne de promotion pour
le démarrage du bicentenaire le 31 décembre 2003 ; une soirée à 80 000 €, diton, sans souffle pour tous ceux qui y sont
allés et sont revenus déçus. Deux boules
de feu et des braseros, des groupes musicaux, cela ne suffit pas à faire une soirée
réussie, faut-il le rappeler à l’adjoint à la
culture ?
Groupe La Roche au Cœur
Groupe d’Union de la Droite
CHARTE D’USAGE
DE LA TRIBUNE LIBRE
Afin que tous les Yonnais soient informés
des dispositions mises en place pour l’expression des groupes politiques représentés
au sein du conseil municipal, nous vous
communiquons la charte d’usage de la tribune libre pour le magazine municipal Roche
Mag adressée le 8 avril 2002 aux groupes
politiques :
« Considérant la loi du 27 février 2002 sur la
démocratie de proximité, considérant
qu’après l’article 9 L. 2121-27 du code général
des collectivités territoriales, il est inséré un
article L. 2121-27-1. : Dans les communes de
3 500 habitants et plus, lorsque la commune
diffuse, sous quelque forme que ce soit,
un bulletin d’information générale sur les
réalisations et la gestion du conseil municipal, un espace est réservé à l’expression
des conseillers n’appartenant pas à la
majorité municipale.
La ville de La Roche-sur-Yon a décidé de publier dans son magazine municipal mensuel
Roche Mag une tribune libre réservée à
l’expression des élus du conseil municipal
appartenant aux différents groupes politiques
constituant ledit conseil.
Il est rappelé qu’en sa qualité de directeur de
la publication, le maire Jacques Auxiette demeure le seul responsable juridique de l’ensemble des propos tenus dans Roche Mag.
De ce fait, il est demandé aux représentants
de ces groupes de respecter les règles qui suivent et de s’y engager par leur signature. Cet
engagement signé doit être transmis
à la direction de la communication.
Je m’engage à respecter les conditions
suivantes :
- Cette tribune libre est ouverte exclusivement
à l’expression des groupes politiques représentés au sein du conseil municipal.
- Aucune accusation nominative ne sera
publiée et en aucun cas il sera porté atteinte
au personnel et aux services qui relèvent de
la stricte compétence du maire.
- Les sujets des contributions devront traiter
d’affaires présentant un intérêt communal.
Les thèmes principaux évoqués dans les
numéros de Roche Mag seront transmis par
la direction de la communication dix jours
avant la date de remise des tribunes.
- Les contributions seront publiées à condition de parvenir à la direction de la communication au plus tard aux dates fixées par le
planning joint à la présente charte.
- Le non-respect de cette charte conduirait à la
non-publication de la contribution après avis
motivé au président du groupe signataire de
la tribune en cause. »
En tant que directeur de la publication, je
continuerai de faire en sorte que cette charte
soit respectée par tous.
Jacques AUXIETTE,
directeur de la publication
ROCHE MAG - FÉVRIER 2004