Enactus à La Rochelle depuis 5 ans

Transcription

Enactus à La Rochelle depuis 5 ans
Solida R ochelle
Bulletin de liaison des Associations Rochelaises de Solidarité Internationale
n°11 - novembre 2013
SOMMAIRE
2
4
5
6
7
Expressions, impressions :
collectifs
Yapluka ! Tisser des gestes
er ? les CenAssistance à peuple en dang
trafricains...
Nutrir, c’est plus que nourrir
ue à dévelopLa Finance Solidaire contrib solidaire ici
et
per une économie sociale
et là-bas
pour les ASI
Des jeunes «service civique»
rochelaises
Zoom :
te-forme de finance partici8 SHA, une pla
pative 100% rochelaise
puis 5 ans
8 Enactus à La Rochelle dei, plus libres
uqué(e)s aujourd’hu
9 «Ed
de Solidarité
demain», telle est la devise
Laïque
des Jeunes Guinéens de La
9 L’association
Rochelle (AJGR)
s:
Actualités des association
es
10 Le collectif Actions Solidair
11 C.I.E.LO
en 17
12 L’association des Algériens
13 Artisans du Monde
13 ISLR
14 France-Parrainages
14 Avenir en Héritage
16 Les Chaussons de Satin
16 Cité Francophone
17 Voiles sur le Népal
s
17 Passerelles & Compétence
Dans ce Solidarochelle, vogagez :
en Algérie
au Burkina Faso
en Centrafrique
en Colombie
au Congo
en Guinée
en Haïti
au Mali
au Maroc
en Mauritanie
au Mexique
au Népal
au Niger
au Sénégal
au Togo
de Solidarité
18
S’engager : Les associations et des environs
20
Agenda
le
Internationale de La Rochel
Yapluka ! Tisser des
gestes collectifs (p.2)
Photo : Peinture murale dans la Communauté Acteal (Mexique)
SOLIDAROCHELLE
CDIJ - 2, rue des Gentilshommes - BP 1005
17087 LA ROCHELLE cedex 02
Tél. : 05 46 41 16 36 - Fax : 05 46 41 50 35
@mail : [email protected]
www.infojeunesse17.com
Edité par le CDIJ de La Rochelle
Directeur de la Publication : Christian Poinot
Impression : Ville de La Rochelle (400 exemplaires)
Avec la participation de : Artisans du Monde, Sébastien Beck, Yefri Benzerga, Patrick Bernard, Mohamed
Camara, Claire D, Jean-Yves Gautier-Bret, Anissa Haie, Christiane Josseaux, Bernadette Laurier, Claire M,
Jean-Marie Ménès, Florence (Cigales), Gonzalo Ortiz Jacob, Laura Ortiz-Rouzé, Jean-Christophe Pauget,
Sophie Pauget, Joëlle Pelosse, Marie-Laure Pernot, Michel Planche, Alain Robert, Marion Rousseaux,
SHA, Hélène Vaillant, Voiles sur le Népal.
Crédits Photos : Action contre la Faim, AJGR, Artisans du Monde, Association des Algériens en 17,
Avenir en Héritage, Les Chaussons de Satin, C.I.E.LO, Cité Francophone,
Collectif Actions Solidaires, Enactus, France Parrainages, Les Cigales,
ISLR, Passerelles & Compétences, Les Oubliés de Bangui, SHA, Solidarité
Laïque, Voiles sur le Népal, Yapluka.
Les articles publiés dans ce bulletin inter-associatif le sont sous la seule
responsabilité de leurs auteurs et des associations qu’ils représentent.
2
Expressions, Impressions
SolidaRochelle - n°11 - novembre 2013
Yapluka ! Tisser des Gestes collectifs
Nous
vous
proposons
de voyager
avec nous au Mexique, à la rencontre de tisseurs de rêves et
d’utopies. Des projets collectifs
économiques et une véritable vision de société qui deviennent
réels au contact de l’autre.
Notre objectif
Vivre un voyage apprenant au Mexique.
Nous sommes partis à 3 : Laura Ortiz-Rouzé, Marion Rousseaux et Gonzalo Ortiz Jacob
Partir à la rencontre de projets inspirants et
porteurs d’espoir dans la construction d’une
économie plus humaine.
voyage apprenant et sont toujours en quête
de nouveaux supports et méthodes pédagogiques.
Nous avons voulu élaborer les étapes d’un
«voyage apprenant » que nous proposerons
ensuite à d’autres jeunes français.
Notre mission
Rencontres et Réflexions pour
poser les bonnes bases du projet et décider
de ce que nous voulions ou pas.
Nous avons rencontré de nombreuses personnes sur place : dirigeants d’entreprises
coopératives, professeurs d’université, responsables institutionnels et politiques, communautés rurales qui seront des personnes
ressources et des lieux d’accueil de nos prochains voyages apprenants.
Qui sommes-nous ?
Yapluka ! veut donner l’envie de générer la
création d’entreprises collectives et
responsables, auprès des jeunes et des
femmes de France notamment. «Yapluka !»
veut également favoriser les échanges de
savoirs et de pratiques au niveau
international, en créant des ponts entre les
personnes.
Pour ce faire, les membres de Yapluka ! utilisent plusieurs outils comme le théâtre et le
Stimuler l’inspiration et la créativité pour entreprendre « éthique et collectif ».
Méthode : Déclencher / Comprendre / Se
mettre à l’épreuve. Outils d’apprentissage
actif afin d’aider au changement de cadre de
pensée.
Déclencher par le théâtre. Manière de
se connaître, de travailler ensemble,
coopérer, générer la créativité. Identifier la
dramaturgie présente dans le pays, le
groupe ou l’entreprise et la travailler à
travers le théâtre de l’image et du geste, afin
de produire une rencontre entre les gens et
une expression des idées de chacun.
Comprendre les avantages et
difficultés
liées
à
l’entrepreneuriat.
Observation et immersion dans des projets
coopératifs, organismes de l’ESS (Economie
Sociale et solidaire) et entreprises hors ESS.
Comprendre les interactions qu’ont dû
élaborer des porteurs de projets observés,
faire le lien avec les interactions vécues lors
des exercices de théâtre.
Se mettre à l’épreuve
par la
réalisation d’un projet collectif réel ou fictif
comme méthode pédagogique (mini
coopératives,
juniors
associations,
coopératives jeunesse, élaboration de
demandes de financement pour des projets
de groupe, etc.). Élaboration et animation
d’un atelier avec des outils innovants, au
sein d’un événement d’envergure locale,
nationale ou internationale.
Moment où l’équipe de «Yapluka !» a pu
elle- même se mettre à l’épreuve et vivre un
voyage apprenant.
Grâce à ce temps d’expérimentation et d’inspiration, nous sommes maintenant prêts à
partager notre pédagogie auprès du public
en Poitou-Charentes.
A très bientôt sur les terres picto-charentaises pour des ateliers itinérants de réflexion
et impulsion sur l’entrepreneuriat collectif !
Nous remercions le
CDIJ de La Rochelle et
ses partenaires pour le
soutien apporté à notre projet dans le cadre
du programme Projets
Jeunes !
A la rencontre de communautés rurales et de projets collectifs
Atelier « Tisser des Gestes
collectifs » : entreprendre
ensemble en économie
sociale et solidaire
Nous avons pu proposer et expérimenter
ensemble et pour la première fois trois jours
complets de travail d’atelier, avec un groupe
de plus de 30 étudiants de l’UNICH (Université Interculturelle du Chiapas), à Las Margaritas au Sud du Mexique. Les étudiants de
cette petite Université de deux bâtiments,
placée aux pieds de la montagne, sont en
grande partie originaires de communautés
rurales de personnes « indigènes » dites issues des peuples premiers Mayas : tzeltal,
tzotzil, tojolabal...etc
Cet atelier a été pensé et élaboré de manière
complète avec la vocation de donner une
place toute particulière au théâtre.
Au Mexique, nous pouvons dire que nous
sommes passés du concept à l’action.
Cette étape n’a fait que confirmer l’importance d’une alliance entre le théâtre et la
transmission d’une vision d’entreprendre
différemment. Les participants à l’atelier ont
découvert une manière nouvelle d’exprimer
leurs idées pouvant relever du rêve ou de la
réalité.
Acteal et Las Abejas, la tête
dans les nuages peuplés de
cauchemars et d’espoir
Acteal est une communauté qui se trouve à
1h30 de petites routes sinueuses de San Cristobal, en pleine montagne.
Elle est un des symboles les plus forts de la
lutte déterminée des peuples indigènes à
SolidaRochelle - n°11 - novembre 2013
Expressions, Impressions
- Économie sociale et solidaire avec l’impulsion de projets collectifs : coopératives,
association de producteurs...
être reconnus et à acquérir l’indépendance
qu’ils souhaitent. Le souvenir plane et pèse...
Un massacre de 45 personnes, femmes,
hommes, enfants et deux femmes enceintes, par des paramilitaires en 1997, à l’intérieur et à l’entrée d’une Église. Pourquoi ?
Pour dissuader cette communauté indigène
de rejoindre le récent mouvement Zapatiste
né en 1994, visant à l’autonomie totale des
indigènes et de leurs territoires qui a comme
conséquence la coupure de toute relation
avec l’État Mexicain.
Dans cette communauté, l’organisation
collective est la clé de la survie de sa population. Elle y est stricte et assumée par
l’ensemble des membres à tour de rôle ; et
prend le nom de Las Abejas coordonnée
par la « Mesa Directiva », l’Organe de Direction. Toute décision d’initiative doit être validée par le groupe.
C’est le cas de la coopérative « Jolob luch
maya, coopérative regroupant des femmes
appartenant à la société civile Las Abejas. Environ 80 femmes travaillent dans cette coopérative ; elles vivent dans les communautés de
Chixilton, Chojolho, Yaxjemel, Acteal, Quextik,
Tsajalukum et Tzajalch’en.
Ce sont des descendantes des indiens mayas
dont elles ont hérité des savoirs faire tel que le
tissage qui est toujours réalisé sur un métier à
tisser à ceinture qui a peu changé depuis l’ère
pré hispanique. Sur ce métier, elles confectionnent le traditionnel huipil (blouse) ainsi que
d’autres vêtements et des articles textiles, marques identitaires des populations indigènes
chiapanèques.
Chaque pièce en coton est unique, tissée et
brodée à la main. » (Extrait du Blog de Espoir
Chiapas, ONG travaillant avec Acteal : http://
espoirchiapas.blogspot.fr. Voir le catalogue
d’artisanat de la coopérative. Marion avait
participé à l’élaboration de ce catalogue en
2012).
Elawal, une communauté,
une famille, une vision :
l’agro-tourisme
Nous sommes à l’entrée de la Jungle Lacandona, dans la communauté de Jerusalén,
accueillis par la famille de Sebastian, partie
du peuple tzeltal, et qui développe un projet
d’agro-tourisme. Nous sommes reçus dans
une cabane de bois en haut d’une colline
avec une vue splendide sur les montagnes
alentour, la jungle, la rivière. Leur idée consis-
3
- Culture avec l’éducation, récupération,
valorisation et diffusion des langues originaires, artisanat, contes, mythes et en créant
des espaces culturels...
Un des axes principaux est l’auto suffisance
des habitants de cette zone tout en respectant leur environnement vivant, la jungle
Selva Lacandona et sa rivière Lacantun.
te à recevoir des voyageurs et à leur faire
connaître leur terre, leur vie, leurs coutumes
agricoles au rythme des saisons et de la nature. Le voyageur pourra découvrir la jungle
et ses mystères, peuplée de papillons géants
d’un bleu indigo rayé de violet, connaître
la culture du maïs, de l’arnica, des bananes
etc..., ou encore savourer les plats traditionnels cuisinés par la famille. Selon Sebastian,
pour visiter la forêt sauvage, il ne faut pas
ouvrir la forêt en créant un chemin pour ne
pas produire un choc et éviter ainsi l’impact
du passage. Au contraire, il veut redécouvrir
constamment de nouveaux chemins avec
les nouvelles personnes qui viennent avec
lui. Il dit qu’il faut se présenter à la nature
pour produire un dialogue et une rencontre
avec elle ; que la terre doit accepter les nouveaux venus.
Nous avons pu « goûter » à la vie en communauté, au rythme d’une famille chaleureuse,
généreuse et aimante, pleine de vie et de
ressources, revendiquant ses traditions et
modes de vie en toute simplicité et contente
de la partager avec d’autres personnes en
quête de sens... Merci !
Chajul, au cœur de la jungle
Lacandona
Nous arrivons dans les cabanes de Rafael
Lombera sur le territoire collectif de Chajul
par l’eau, par la Rivière, grâce à un monsieur
qui nous a vu perdus à l’entrée du territoire, à
la descente du « combis » (petit bus). Il nous a
proposé de nous guider jusqu’aux cabanes.
Et nous avons compris en le suivant que, surprise, nous y allions dans sa barque !
Nous avons donc eu la bonne surprise de découvrir ce nouveau lieu en arrivant par l’eau
et d’apercevoir petit à petit la terre et ce lieu
magique, en pleine jungle, sur les bords de
la rivière Lacantun. Ce territoire a été intégré
dans le « corridor » biologique méso-américain depuis 2008.
Sur ces terres, se trouvera le futur projet CIMISELVA (Centre d’Investigations Multiculturelles et Interdisciplinaires de la Jungle Selva
Lacandona).
Ce Centre aura comme mission de créer et
de transmettre des formations afin d’impulser des projets collectifs dans cette zone.
Il traitera de trois thèmes :
- Écologie, avec l’éducation à l’environnement et à sa préservation et à l’agro-écologie.
Dans cette jungle, nous pouvons retrouver
des arbres « Ceiba », arbre sacré des Mayas.
Comme première étape de ce projet, la vo-
lonté est de récupérer la tradition alimentaire et l’usage des plantes médicinales de la
« zone de la selva » par les peuples qui vivent
ici en impulsant des projets de production
et vente de ces produits par ces même habitants grâce à des formations thématiques
transmises par des experts.
La première formation aura lieu au mois de
Décembre 2013 !
Yapluka! veut appuyer ce projet en en faisant la promotion et de manière plus spécifique, concernant le domaine de l’économie
sociale et solidaire, de l’éducation et de la
pédagogie et par valorisation de la culture
grâce au théâtre.
San Miguel de Allende, Entre
les Montagnes, la Terre et
l’Art. Terre de contrastes par
excellence et terreau de
coopératives
De la coopérative d’art à la coopérative de
petits producteurs en passant par la coopérative gérant une boutique de produits biologiques, un restaurant et des ateliers d’éducation à l’agriculture urbaine, nous avons eu
de quoi nous « alimenter » lors de ce passage
à San Miguel !
Nous avons pu être dans ces différents lieux
et en apprécier l’activité et participer par
exemple à la construction d’une serre chez
Don Manuel, un petit paysan qui vit dans les
montagnes. Cette expérience a été chaleureuse et très vivante avec un groupe composé en majorité de paysans mexicains, un
américain texan, Luc qui est franco-américaine, Gonzalo qui est chilien et moi, Laura
qui suis française. Mais surtout grâce à l’ac-
4
Expressions, Impressions
cueil joyeux et enthousiaste de Don Manuel
et de sa femme chez eux.
Nous avons découvert le moringa, arbre résistant et adapté aux climats secs, la zone
ayant de grandes sécheresses. Les feuilles
du moringa sont extrêmement nutritives et
sont comestibles ; crues en salade, sèches
pour agrémenter les plats ou encore cuites.
Leur coopérative produit cet arbre en très
grande quantité pour le vendre mais aussi
pour le donner dans la campagne. Des ac-
SolidaRochelle - n°11 - novembre 2013
tions de plantations massives de moringa
sont organisées afin de fournir aux petits
paysans cet arbre précieux.
Nous avons eu un séjour diversifié et haut en
couleur dans cette petite ville de 140 000 habitants où la richesse côtoie la misère, où le
blues côtoie les chants traditionnels populaires mexicains, où les galeries d’art internationales côtoient les mariachis mexicains
dans la même rue. Petite ville où l’histoire
respire encore aujourd’hui, préservée par
des âmes sensibles et fortunées qui s’y sont
installées. Une ville où des artistes de renom
international côtoient des petits paysans et
artisans.
San Miguel de Allende a été classée patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO
en 2008. Elle est le berceau de l’indépendance du Mexique, le Général Allende, criollo
(espagnol né au Mexique) étant originaire
de cette ville.
Beaucoup de choses sont à faire et l’inspiration ne manque pas !
Si vous voulez en savoir plus sur cette
expérience, vous pouvez vous rendre sur
notre blog : www.yapluka.unblog.fr
Marion Rousseaux, Gonzalo Ortiz Jacob et
Laura Ortiz-Rouzé pour Yapluka !
Expressions, Impressions
Assistance à peuple en danger ?
les Centrafricains…
Depuis le « coup d’état » du 24 mars 2013,
la situation s’est fortement dégradée à Bangui et plus encore dans les provinces... émaillée d’exactions nombreuses, pillages des habitants, des entreprises et des administrations…
Il reste 4 coopérants DCC*, les autres sont
rentrés ; cependant il demeure possible de
travailler avec la prudence et dans le respect
des consignes de sécurité. L’ambassade de
France suit avec attention la situation des
ressortissants.
A Bangui, Estelle est arrivée en mars peu
avant le coup d’état et passées les premières frayeurs, elle donne tout son temps à un
Dans une salle informatique à l’école St Charles,
des intendantes en formation informatique qui
ont passé avec succés le brevet informatique
B2i mais aussi des étudiants de l’école
d’instituteurs , en tout 19, ont obtenu le diplôme
et on va pouvoir former des formateurs avec
les meilleurs qui formeront à leur tour leurs
collègues… malgré la rareté , on a apporté des
netbooks offerts par des bénévoles Caritas La
Rochelle .. et le Lions Club de l’Ile de Ré..merci
centre congréganiste (NDLR:
religieuses augustines) qui
forme des jeunes à la couture
de haut niveau. Elle forme les
jeunes à l’économie sociale et
familiale, apprend à épargner
à ces femmes du quartier populaire Bens-vi, fait aussi de
la médiation familiale dans ces familles où
de nombreuses mères élèvent seules des
enfants. On compte beaucoup sur elle avec
son expérience de conseillère en économie
sociale et familiale.
Un deuxième coopérant DCC* en mission solidaire (courte durée), Jean-Yves, assiste des
écoles catholiques mises à mal par l’appauvrissement des familles suite aux pillages et
violences diverses. Il a effectué une mission
de 7 semaines plus centrée sur la mise en
place de systèmes de gestion comptable, la
formation des directeurs et intendants, et la
formation initiale informatique des maîtres et
des étudiants en fin de cycle de l’école nationale d’instituteurs Jean-Paul II. Il y a une forte
demande pour consolider les écoles très fragilisées aussi par la corruption interne ; il faut
compter sur l’autorité de l’archevêché pour
rétablir la rigueur de l’institution qui est la
seule école qui fonctionne, l’école publique
Estelle au centre de Bens-vi à Bangui RCA
est en triste désarroi face aux carences de
l’état, en partie démantelée par les rebelles !
C’est la santé avec le centre antisida de Bouar,
l’éducation avec les 28 écoles diocésaines et
congréganistes et tous les secteurs qui ont
besoin de notre coopération.
OUI on peut travailler à Bangui… comme
MSF et le CICR …Estelle et Jean-Yves …www.
ladcc.org … [email protected]
Jean-Yves Gautier-Bret
* DCC = Délégation Catholique pour la Coopération
A la Rochelle, le groupe « les oubliés de Bangui » a fait 2 marches de la Paix et continue
de collecter livres, vêtements, médicaments
pour un prochain conteneur destiné aux
plus pauvres à Bangui et en RCA.
Contacter Karine : 06 74 38 29 72
[email protected]
SolidaRochelle - n°11 - novembre 2013
Expressions, Impressions
5
Nutrir, c’est plus que nourrir
Nutrir : néologisme créé par ACF.
Nutrir, ce n’est pas seulement faire en sorte qu’un individu mange
à sa faim. C’est faire en sorte qu’il
reçoive les nutriments variés essentiels à son plein développement. Et en faisant cela, on fait
bien plus que nourrir : on soutient
le développement des pays.
Le pré-requis du
développement
Parce qu’il est temps que la nutrition ne soit
plus regardée comme un bénéfice du développement, mais aussi comme son pré-requis.
Certes, lutter contre la sous-nutrition, avant
tout, c’est sauver. 1/3 des décès des enfants
de moins de 5 ans dans le monde est lié à
la malnutrition. C’est alléger une intolérable
souffrance. Mais pas seulement.
Car la sous-nutrition n’est pas qu’un drame
individuel pour ceux qui la subissent ou en
meurent. Elle est aussi un fardeau économique pour les pays qu’elle touche.
Nutrition et économie
La sous-nutrition ralentit la croissance des
pays en entravant le développement et la
réussite scolaire des enfants, en affaiblissant
la productivité des adultes, en contribuant à
la persistance de la pauvreté, en favorisant
l’apparition de nombreuses maladies qui
pèsent lourdement sur le budget des systèmes de santé... Elle réduit de ce fait la ren-
La délégation
départementale de
Charente-Maritime
propose à chacun d’en savoir
plus sur les interventions
d’Action Contre la Faim (auprès
de 6 millions et demi de
bénéficiaires dans plus de 45
pays), et de se
mobiliser (bénévole, adhérent,
donateur) :
tabilité des investissements
réalisés dans d’autres secteurs, tels que l’agriculture
ou l’éducation.
La sous-nutrition cause des
pertes économiques équivalant à 2 à 3% du PIB des
pays touchés, selon la Banque Mondiale.
À l’inverse, investir pour la
nutrition rapporte !
Un panel d’économistes
mondiaux, dont 4 prix Nobel, réunis l’an dernier à
Copenhague1 a mis en évidence que, même dans les pays très pauvres
et en se fondant sur des hypothèses prudentes, chaque dollar dépensé pour la réduction
de la sous-nutrition chronique permet un
gain d’au moins 30 dollars.
ce, dû à une sous-nutrition chronique à des
stades décisifs de sa croissance.
À l’heure de la crise économique et des
restrictions budgétaires, en France comme
dans les pays voisins, il est essentiel de faire en sorte que chaque euro donné par les
Français à l’aide au développement des pays
étrangers, via leur gouvernement, soit un
euro dépensé le plus utilement possible.
Et entre la conception et les 2 premières années de la vie d’un enfant, la sous-nutrition
provoque des séquelles irréversibles, affectant les capacités physiques et cognitives.
Investir dans la lutte contre la faim et la sousnutrition n’est pas seulement une question
de solidarité : c’est aussi une question d’efficacité.
Etat des lieux
Un enfant sur quatre de moins de 5 ans dans
le monde est atteint d’un retard de croissan-
- Lors de nos évènements de
rue, pour la Journée Mondiale
de l’Alimentation par exemple,
le 19 octobre dernier, Cours des
Dames,
- Lors de la Semaine de la Solidarité Internationale les 18 et
19 novembre, à l’Espace Bernard Giraudeau, à l’appui de
la dénonciation burlesque par
la compagnie Zygomatic du
«Grand jeu de la faim »,
La sous-nutrition peut prendre plusieurs
formes : sous-nutrition aiguë (faible rapport
poids-taille), retard de croissance, carences
en micronutriments (vitamines, fer, calcium,
iode)...
Joëlle Pelosse
_________
1 Pour répondre à la question : quelle est
la manière la plus intelligente, la plus cohérente et la plus rentable de dépenser 75 milliards de dollars pour répondre aux grands
défis du monde et réaliser le bien être de
l’humanité ? Il faut investir dans la nutrition et la lutte contre la faim.
- En répondant aux sollicitations
des bénévoles d’ACF et des supporters de l’ASR lors des ventes
des billets de tombola au stade
Marcel Deflandre, dans le cadre
de la convention de partenariat
ASR/ACF,
- En soutenant l’engagement
des jeunes dans la Course
contre la Faim en mai 2014 (en
2013 en Charente-Maritime : 14
établissements inscrits, 2 854
élèves engagés et 24 193 € collectés ; une course inter établissements au Parc Franck Delmas
à La Rochelle)
ou pour que les plus jeunes
participent au Dessin contre la
Faim (l’association fournit aux
établissements inscrits un kit
de sensibilisation, de la peinture, des pinceaux et des petites
toiles, qui une fois décorées par
les enfants seront vendues au
profit d’ACF).
En 2013, le
Bangladesh
Chaque année, dans le cadre
des sensibilisations à ces deux
projets, un pays différent est
mis en avant afin d‘exposer la
situation de manière concrète.
En 2013, les élèves découvriront une vidéo tournée sur les
programmes d’Action Contre
la Faim au Bangladesh, un pays
fortement touché par les catastrophes naturelles et où 50 %
de la mortalité infantile est dûe
à la sous-nutrition.
www.actioncontrelafaim.org
[email protected]
6
Expressions, Impressions
SolidaRochelle - n°11 - novembre 2013
La Finance Solidaire contribue à développer
une économie sociale et solidaire ici et là-bas
Associer le terme «finance» au mot «solidaire» peut sembler incongru et pourtant nombreux sont ceux qui
cherchent à donner du sens à leur argent en en faisant profiter des entreprises et associations dont l’activité est à forte utilité sociale et environnementale.
Pour la petite histoire
En 1983, le CCFD-Terre Solidaire a proposé
le premier placement financier de partage
en Europe : le Fonds Commun de Placement
«Faim & Développement». Avec ce produit,
l’épargnant s’engage à donner au CCFDTerre Solidaire chaque année une partie du
revenu financier du placement. Grâce à ce
revenu partagé, le CCFD-Terre Solidaire soutient l’action d’accompagnement apporté à
des structures locales, par sa filiale, la SIDI,
spécialisée dans le financement de proximité (www.sidi.fr).
La même année, naissait le premier club
CIGALES à Paris par un détournement ironique de la loi Monory de juillet 1978 sur les
Clubs d’investissements boursiers. Il s’agissait de permettre à ses membres d’investir
«sur des personnes» et non plus «en bourse». Les fondateurs imaginaient «un monde
où chacun retrouve la liberté de conduire
son destin et participe à l’économie de son
environnement» (Patrice Sauvage, fondateur de l’ALDEA*).
Jérôme Dulauroy, gérant de la Grosse Boîte, et Gérard Demay (à gauche) gérant de la
Cigales Mélusine, un des deux clubs qui soutient cette SCOP
Les personnes souhaitent orienter
leur épargne vers des secteurs économiques précis :
- De soutenir des initiatives solidaires, ici
et là-bas ;
Elles peuvent prendre des parts dans des sociétés financières, souvent d’envergure nationale (parfois régionale), comme Terre de
Liens (achat de terres qui sont louées à des
agriculteurs biologiques) www.terredeliens.
org, Livret La NEF (projets agrobiologiques,
d’intérêt sociaux ou culturels forts) www.
lanef.com ou encore ici à La Rochelle avec
LUMO, plateforme d’investissement responsable dans des projets d’énergies renouvelables développés en partenariat avec des
collectivités locales www.lumo-france.com. - De renforcer la transparence dans l’utilisation de l’épargne.
Les personnes souhaitent que leur
épargne traditionnelle ait du sens :
L’objectif est également de créer du lien
social et de la cohésion territoriale pour le
renforcement de services utiles à la population, et par conséquence par la création
d’emplois.
Le Label FINANSOL (www.finansol.org)
permet d’identifier des offres de produits
financiers proposés par les établissements
bancaires :
En effet, les épargnants solidaires ne recherchent pas un moyen de s’enrichir économiquement ; ils s’intéressent d’abord à des
projets considérés comme atypiques voire
marginaux par les banques et investisseurs
classiques.
Les outils de finance
solidaire permettent donc :
Les outils de finance
solidaire sont organisés
autour de 3 grandes
dynamiques :
Les personnes souhaitent avoir la
maîtrise de la destination de leur
épargne et être en lien concret avec
les bénéficiaires :
Les Clubs CIGALES sont des groupements de
5 à 20 personnes qui épargnent et investissent ensemble dans des entreprises locales
de leur choix et qui développent des liens
privilégiés avec l’entrepreneur (www.cigalespoitoucharentes.org).
- les produits d’investissement solidaire :
au moins 10% du montant investi sont utilisés pour des projets à dimension solidaire
(par ex. le Livret de Développement Durable
Codesol du Crédit coopératif qui permet à
l’ADIE, Association pour le Droit à l’Initiative
Economique, de bénéficier de votre épargne
(www.adie.org)).
- les produits de partage solidaire : au
moins 25% des intérêts générés sont transférés à un acteur d‘économie solidaire choisi
par l’épargnant (par ex. Habitat & Humanisme (www.habitat-humanisme.org)).
- l’épargne salariale solidaire : 5 à 10% de
l’épargne salariale est effectivement affectée
à des projets solidaires par exemple.
______________________
* Agence de Liaison pour le Développement de l’Économie Alternative
En Région Poitou-Charentes, IPCA, Insertion Poitou-Charentes Active, propose les
différents types de placement sur des livrets
et fonds de partage, sur des fonds solidaires
en partenariat avec le Crédit Coopératif, la
Caisse d’Epargne ou le Crédit Mutuel. IPCA
gère également le Fonds de dotation de
l’économie solidaire (www.ipca-poitoucharentes.fr).
Si quasiment toutes les banques proposent
des fonds solidaires, le CREDIT COOPERATIF a pour vocation de favoriser le développement d’une économie à forte plus-value
sociale et propose une large gamme de
produits solidaires (www.credit-cooperatif.
coop) dont ceux dédiés à la solidarité internationale. Vous pouvez choisir l’association
bénéficiaire de votre épargne, CCFD-Terre
Solidaire par exemple, pour en revenir au
début de notre article !
Sophie Pauget - Chargée de développement
Afin de mieux faire connaître la finance
solidaire, les Cigales avec les acteurs de la
finance solidaire de la région PoitouCharentes organisent le Tour de la finance
solidaire du 5 au 21 novembre à La
Rochelle et Aytré.
Plus de 10 dates sont programmées (voir
programme page 20) grâce à l’investissement de 2 jeunes,
Florence et Yefri,
engagés par les
CIGALES en service
civique depuis début
septembre
2013 (voir ci-contre).
SolidaRochelle - n°11 - novembre 2013
Expressions, Impressions
7
Des jeunes «service civique» pour les ASI* rochelaises
Pour l’épargne solidaire, les Cigales
FLORENCE
YEFRI
Je m’appelle Florence, j’ai 25 ans, je suis rochelaise et j’ai obtenu une Licence Professionnelle Droit, Gestion et Comptabilité de l’entreprise en juin dernier à la Faculté de Droit de
La Rochelle après avoir effectué deux années
de Licence de Gestion à l’IAE de La Rochelle
(Anciennement Institut de Gestion).
Je m’appelle Yefri BENZERGA et je suis étudiant à La Rochelle, vous avez souvent l’occasion de me lire dans le Solidarochelle à
travers mes articles pour l’Association des
Algériens en Charente-Maritime que je préside.
Suite à un long et riche engagement citoyen
(toujours en cours) depuis l’âge de 13 ans
dans le monde politique et associatif, j’ai
décidé de postuler à un service civique dans
l’épargne solidaire auprès des Cigales.
J’ai choisi d’effectuer une mission de service
civique par attachement à la citoyenneté
que je considère très importante dans une
société de plus en plus individualiste. Je
pense également que l’éducation civique est
une priorité afin de pouvoir vivre ensemble.
Cette mission de service civique, j’en suis
sûr, me permettra de vivre de nouvelles exJe pense sincèrement que le service civique
périences humaines riches, de recevoir et de
Yefri, Florence et Sophie (leur tutrice)
est un tremplin pour l’avenir et j’ai fait le bon
transmettre le sens des valeurs républicaichoix en m’engageant avec les Cigales dans le cadre de mon projet nes, de contribuer au renforcement du lien social, et d’apporter une
professionnel qui est de faire du conseil en création, reprise et déve- pierre à l’édifice, mais c’est aussi une opportunité de développer et
loppement d’entreprise. Ces 9 mois de mission se promettent d’être d’acquérir de nouvelles compétences.
une excellente expérience autant personnelle que professionnelle.
Quand les Claires s’en melent
«Les Claire sont vives, alertes, enjouées et particulièrement communicatives. Douées de facultés d’élocution et d’expression, elles adorent être en représentation,
parler et échanger leurs idées. Elles sont spirituelles et éprouvent un plaisir certain à amuser leur entourage. Excellentes comédiennes, adaptables, elles possèdent un
esprit critique et un sens aigu de l’observation. Elles sont curieuses et intéressées par tout, ce qui peut les conduire à une certaine instabilité. A l’affût d’horizons nouveaux, elles ont le goût des voyages. Les Claire sont agréables, charmantes et d’une grande vivacité d’esprit. Elles devraient participer à des activités de groupe afin de
développer leur sens de la solidarité. Et pour terminer, «elles sont rapides et malignes, elles savent facilement se tirer d’embarras.»
CLAIRE. M
CLAIRE. D
Pourquoi un service civique ?
Après une licence en communication, je
n’avais pas envie d’intégrer immédiatement
le monde du travail. Je voulais profiter de
ma liberté pour m’ouvrir l’esprit, découvrir
le monde et le Service civique me semblait
être une formidable opportunité.
Suite à une troisième professionnelle j’ai
choisi de me diriger dans le domaine du social dans une école assez loin de chez moi
(Oui à cette époque là 60km c’était loin).
J’ai effectué un BEP dans le «Services Aux Personnes». Suite à cela, j’ai
continué en BAC professionnel, avec l’objectif de découvrir le monde
du handicap. Ce BAC était encore une formation dans le service aux
personnes mais avec un côté «Connaissance des territoires» et surtout ruraux («Service en Milieu Rural»). Ce BAC je l’ai fait à une centaine de kilomètres de chez moi. Par ce bac j’ai pu me rendre compte
que j’avais besoin de changement et j’ai fait mes premiers pas dans
la découverte des territoires.
A la fin de l’année mon objectif professionnel était bien défini, je voulais être Educatrice Spécialisée. Cependant, du fait de mon jeune âge et
de mon manque d’expérience, je ne pus rentrer à l’IRTS de Poitiers. Je
ne souhaitais pas rester pendant un an chez moi, à ne pas savoir quoi
faire de mes journées. Je me suis souvenue que lors de l’un de mes
stages, j’avais rencontré un service civique qui m’avait donné envie
de m’intéresser à ce contrat, trop peu connu. J’ai donc souhaité vivre
quelque chose d’agréable et apporter, pourquoi pas, mon aide.
Pourquoi Avenir en Héritage ?
Au départ de l’histoire, ce fut un hasard. J’ai commencé mes recherches pour un service civique. Puis, à un moment, une association m’a
interpellée. Elle parlait de solidarité, d’entraide internationale, elle
employait des mots et expressions que je ne connaissais pas, je n’ai
pas compris grand chose. Elle m’a posé question, elle m’a attirée. J’ai
donc voulu postuler (car je suis quelqu’un qui aime découvrir).
J’avais déjà quelques connaissances du monde associatif par du bénévolat que j’avais effectué au Secours Catholique, au Comité Départemental Handisport 17 et à Artisans du Monde La Rochelle. Je me
suis donc décidée à y rester.
______________________
* Associations de Solidairité Internationale
J’ai eu l’occasion de découvrir en profondeur le fonctionnement de
l’association d’Emmaüs d’Agen en vivant pendant plusieurs semaines
avec les compagnons dans le cadre d’un volontariat d’été. Cette expérience à été particulièrement enrichissante, j’ai rencontré des personnes formidables qui m’ont fait prendre conscience de ce que pouvait
être la solidarité dans un groupe. J’y ai rencontré des Services Civiques
qui m’ont fait découvrir ce contrat particulier et engagé. C’est pourquoi j’ai eu envie de poursuivre et d’approfondir cette expérience.
J’ai alors pu rejoindre l’association Avenir En Héritage afin d’en apprendre plus sur la solidarité internationale. J’espère retirer de cette
expérience une autre vision des pays du Sud et des moyens d’agir pour
plus d’égalité et plus de considération entre les peuples. Le discours
d’Avenir en héritage est en cohérence avec mes idées sur la «solidarité»
aujourd’hui, notamment à destination des pays d’Afrique. Je ne souhaite pas faire partie de ces gens qui misérabilisent les pauvres et qui
les considèrent incapables de se débrouiller sans notre aide. Mon approche de la solidarité est plus en adéquation avec les principes d’économie solidaire et sociale. La micro-finance par exemple est un moyen
qui m’intéresse particulièrement et sur lequel j’aimerais travailler.
J’ai beaucoup à apprendre dans les domaines du développement durable, de l’agroécologie, de la micro-finance, entre autres, afin d’apporter ma contribution auprès de ceux qui peuvent en avoir besoin
mais j’espère être utile et donner l’envie à d’autres de s’engager.
Suite à ce Service civique, j’aimerais trouver un emploi en communication dans une ONG ou dans le milieu associatif.
PS : Nos photos font référence au projet au-delà des grimaces,
blog : http://audeladesgrimaces.solidairesdumonde.org
8
Zoom
SolidaRochelle - n°11 - novembre 2013
SafeHumanitarianAgency.Com, une plate-forme
de finance participative 100% rochelaise
Le site « S.H.A » propose un mode de financement participatif ludique dédié aux organisations humanitaires. Notre volonté éthique
invite ici à la plus grande transparence via de
multiples fonctionnalités prévues à cet effet.
En véritable réseau social, nous permettons
aussi aux contributeurs d’interagir facilement avec « leurs organisations favorites »
tout en valorisant leur participation. Dans
cet univers visuel ludique, nous favorisons le
«micro-don» et invitons le plus grand nombre à participer. Ainsi nous espérons, avec
vous, à notre mesure, contribuer à l’œuvre
humanitaire.
Inscrivez votre association gratuitement ou
contribuez à partir de 1 euro aux actions qui
vous tiennent à cœur, sur :
Contact :
Association Rotule Production, La Rochelle
SafeHumanitarianAgency.Com
[email protected]
SafeHumanitarianAgency.Com
L’équipe S.H.A
Zoom
Enactus à La Rochelle depuis 5 ans
Solidarochelle vous a fait découvrir le programme Jevolution il y
a quelques mois, programme développé par Enactus et Ashoka
visant à sensibiliser les jeunes entre 12 et 20 ans à l’entrepreneuriat social. Aujourd’hui, découvrez le programme Enactus destiné
aux étudiants.
Identifier les opportunités,
passer à l’action et favoriser
le progrès
Tels sont les principes d’actions d’Enactus,
ONG à but non lucratif, qui accompagne
des étudiants dans la réalisation de projets
entrepreneuriaux qui favorisent le progrès,
en mobilisant le monde de l’enseignement
supérieur et de l’entreprise.
Accompagnés par des enseignants, des professionnels et l’équipe Enactus France, les
étudiants mettent en pratique les connaissances développées dans leur cursus acadé-
Focus sur les projets
d’Enactus La Rochelle :
l’association Sup’
Citoyenneté
Sup’Citoyenneté est une association loi
1901 sociale et environnementale créée en
1999, au sein du Groupe Sup de Co La Rochelle et membre du programme Enactus
depuis 5 ans. L’association est née d’une
volonté de créer des projets humains et
solidaires dans lesquels les étudiants peuvent pleinement s’investir en collaboration
avec des entreprises.
mique pour réaliser sur le terrain des
actions entrepreneuriales qui améliorent les conditions de vie des communautés dans le besoin. En fin d’année,
une Compétition Nationale distingue
la meilleure équipe qui représente ensuite la
France à l’Enactus World Cup.
Enactus France accompagne aujourd’hui des
équipes d’étudiants dans 10 universités de
France, 6 écoles d’ingénieurs et 14 écoles de
commerce, dont Sup de Co La Rochelle, soit
1 038 étudiants qui réalisent ainsi 86 projets.
Dans le monde, 62 000 étudiants de 1 600
universités de 37 pays sont impliqués.
Son rôle à travers ses différents pôles et
membres, est de mener à bien différents
projets visant à mettre en avant la dimension sociale du monde qui nous entoure,
d’insister sur le rôle que chacun peut jouer,
et de souligner la nécessité d’une solidarité
entre personnes.
Le projet Be’Epi :
Be’Epi est une épicerie solidaire étudiante
créée à l’initiative d’étudiants de l’association Sup Citoyenneté et en collaboration
avec la Croix Rouge. Ouverte depuis Janvier
2013, Be’Epi vise les étudiants en difficulté
financière sur le campus Rochelais. Ces derniers sont sélectionnés selon des critères
sociaux établis par une assistante sociale.
Ils peuvent ainsi bénéficier de l’offre de
l’épicerie, à savoir 10 produits achetés pour
seulement 1€. Les produits sont riches et
variés, on peut y retrouver des aliments de
base, du matériel de bureau et depuis peu
des produits de cosmétique. L’épicerie est
ouverte le jeudi après-midi de 14h à 18h et
a ouvert de nouveau ses portes cette année le jeudi 3 Octobre.
A travers cette expérience, les étudiants développent leurs qualités et compétences humaines, managériales et entrepreneuriales,
leur permettant de devenir des professionnels engagés et responsables.
Comment mettre en œuvre
le programme dans un
établissement ?
Pour qu’une équipe se développe au sein
d’un établissement, il s’agit de :
• Contacter votre coordinateur de région :
Hélène Vaillant ([email protected]);
• Obtenir le soutien de l’administration ;
• Constituer une équipe Enactus de 10 étudiants minimum qui souhaitent s’impliquer
dans des projets entrepreneuriaux visant à
favoriser le progrès ;
• Identifier une personne qui pourra être le
Conseiller Pédagogique de l’équipe (professeur, assistant ou membre de l’administration de l’établissement) pour conseiller
l’équipe et être le référent Enactus dans
l’établissement ;
• Faire émerger des projets répondant à la
démarche Enactus ;
Vous souhaitez plus d’informations concernant le programme Enactus ?
Contactez Hélène Vaillant, coordinatrice
de programme de la région grand ouest :
[email protected]
www.enactus.fr
Hélène Vaillant
Zoom
SolidaRochelle - n°11 - novembre 2013
9
«Eduqué(e)s aujourd’hui, plus libres demain»,
telle est la devise de Solidarité Laïque.
Re connue
d’utilité publique, Solidarité laïque
est une ONG qui porte des projets
multi-acteurs dans plus de vingt pays
dans le monde. Ses programmes collectifs, montés en partenariat avec
les organisations locales, défendent
et promeuvent les droits fondamentaux pour permettre aux femmes et
aux hommes éduqués de prendre en
charge leur propre développement.
Solidarité Laïque 17 travaille dans ce
sens pour aider les plus défavorisés;
ainsi chaque année, elle participe à
l’opération «un cahier, un crayon» en
collaboration avec la MAE , la MAIF
et grâce à l’aide précieuse des DDEN
(délégués départementaux de l’Edu-
cation Nationale) de Charente-Maritime. Des mêtres cubes de fournitures
sont ainsi récupérés pour être distribués dans des pays qui connaissent
des difficultés de scolarisation.
Solidarité Laïque 17 collecte aussi
des livres de bibliothèque, des dictionnaires et des encyclopédies pour
créer des centres de lecture en Haïti.
L’association en a ouvert un en 2011
et deux autres verront bientôt le jour
grâce à l’envoi de 8000 ouvrages expédiés avec l’aide de la CDA.
Alain Robert - Délégué départemental
de Solidarité Laïque
Contact :
[email protected] .fr
Les enfants de l’école primaire profitent de la bibliothèque
Zoom
L’Association des Jeunes Guinéens de la Rochelle (AJGR)
L’Association des Jeunes Guinéens de la Rochelle (AJGR) a été créée en décembre 2006 à
l’initiative des étudiants guinéens vivant à La Rochelle, en vue de répondre aux besoins
des élèves, étudiants guinéens et sympathisants de La Rochelle.
Objectifs de
l’AJGR
• Rassembler la jeunesse estudiantine de
l’université de La Rochelle autour des idées
et des valeurs de la solidarité et de la fraternité.
• Créer un réseau d’information permettant
d’organiser l’accueil, le soutien, l’orientation
et l’accompagnement des étudiants étrangers.
• Faciliter le retour des jeunes guinéens par
la mise en place des projets de développement et de partenariat avec des entreprises
locales.
• Inciter les jeunes guinéens à participer à la
vie citoyenne en France.
• Transcender tous les clivages politiques,
idéologiques, ethniques et communautaristes en plaçant au dessus de tout l’intérêt
commun de façon générale et celui de sa
jeunesse en particulier.
• Travailler avec d’autres associations et d’autres
structures comme le CROUS, L’Université, Espace culture, la Mairie, l’ISLR, AEVLR…
Pourquoi organisons-nous
des évènements culturels et
sportifs en octobre ?
Chaque année l’AJGR organise un événement culturel et sportif courant octobre,
mois correspondant à la date d’anniversaire
de l’indépendance de notre pays (le 02 octobre 1958). Intégrer les nouveaux étudiants
arrivant sur La Rochelle est une façon de cé-
lébrer la fête de l’indépendance à notre manière avec d’autres associations,
structures déjà existantes et nouveaux
étudiants.
Présentation du projet
Nous partons du constat qu’il est
nécessaire d’organiser un événement
culturel dénommé « journées
interculturelles » permettant de
découvrir différentes cultures et de
partager un moment de convivialité
ensemble.
L’équipe de Guinée des étudiants de La Rochelle
chaque poule étaient qualifiés pour les demi
C’est justement tout le sens donné à la dé- finales. Les équipes sont qualifiées à l’issue
marche de l’AJGR qui prévoit d’organiser en de la demi finaleont joué la finale et l’équipe
2 jours cet événement.
gagnante a remporté le trophée prévu à cet
Cette initiative s’inscrit dans le but exclusif effet.
de promouvoir l’échange entre différentes Dégustation de plats Guinéens : faire goûcultures. L’AJGR estime qu’une telle initiative ter au public quelques nourritures et boisest un défi que chaque association doit cher- sons guinéennes.
cher à relever.
Projection vidéo : au moment de la dégus-
Activités réalisées
Dans l’objectif de réunir les jeunes rochelais,
l’AJGR a organisé un projet dénommé « Projet Interculturel » le 04 et 05 octobre 2013.
Défilé de mode : l’objectif est de présenter
les différentes modes africaines, asiatiques...
Tournoi de football : ce tournoi a regroupé
douze nations dont : la Guinée, le Sénégal, le
Mali, l’Algérie, la France, le Vietnam, l’Espagne, l’Allemagne, Le Tchad, la Cote d’Ivoire,
le Cameroun, et le Maroc.
Ces équipes étaient réparties en deux poules de six, dont le premier et le deuxième de
tation des plats, une vidéo a été présentée
au public sur la Guinée et sur les activités
qu’avait réalisées l’AJGR depuis sa création.
Cette présentation a été suivie par la prestation d’une association Rochelaise chargée
d’exposer sur les patrimoines culturels de La
Ville de La Rochelle.
Les objectifs du projet
L’objectif de cet événement culturel et sportif était de promouvoir l’échange culturel,
d’offrir un moment de convivialité et de partage.
Mohamed Camara
10
Actualité des associations
SolidaRochelle - n°11 - novembre 2013
Actualité du Collectif Actions Solidaires
Le collectif actions solidaires représente 11 associations de solidarité internationale de l’agglomération rochelaise. Les domaines d’intervention sont variés et touchent des publics
différents.
Depuis sa création
nous essayons de développer des projets collectifs. Certes, nous
avons réussi à faire en sorte que des réseaux
se rapprochent et apprennent à se connaître
mais nous sommes en perpétuelle remise en
question. Car, au-delà de la problématique
de rassembler des associations, nous sommes aussi confrontés au phénomène de société où les associations voient les rangs des
militants se réduire.
L’engagement bénévole
Il n’est plus le même qu’il y a quelques années : les rythmes de vie s’accélèrent, les
pressions sont plus fortes, et la recherche
de solutions pour s’en sortir occupent largement les esprits...
Le premier réflexe est de ne pas vouloir se
rajouter de charge supplémentaire en allant défendre une cause à laquelle, certes,
on peut croire, mais qui semble demander
beaucoup d’énergie et d’investissement !
Pourtant, c’est une fois franchi le pas d’une
première expérience collective que l’on se
rend compte combien cela peut aider à titre
personnel : certains révèlent des compétences cachées, d’autres trouvent des solutions
grâce à leur nouveau réseau, d’autres encore
s’épanouissent en se laissant gagner par le
dynamisme du groupe.
Un nouveau départ pour
la Caravane Solidaire
En prenant en compte ces paramètres, les
membres du collectif actions solidaires relancent l’organisation d’un prochain départ
de la « caravane solidaire » et s’ouvrent à toutes les bonnes volontés.
En quoi cela consiste t-il ?
Nous sommes en relation avec des associations actives au Maroc, en Mauritanie et
au Sénégal. Elles contribuent au mieux vivre de familles démunies, agissent auprès
des enfants des rues, ou au développement
d’activité et de formation...
Les projets de ces associations reposent sur
la simple envie de chaque individu d’améliorer sa vie, celle de sa famille et de ses sem-
blables.
Nous irons à leur rencontre et nous ferons
les témoins de leurs actions.
Nous aurions pu nous contenter de faire un
énième trajet qui apporterait du matériel
mais nous souhaitons partager cette expérience avec vous et faire en sorte que ce projet devienne un outil pédagogique inscrit
dans la société dans laquelle nous vivons.
La caravane solidaire est un projet qui permet de dépasser les préjugés en créant un
lien de proximité :
• par le biais d’un support vidéo
• en préparant des interviews et en travaillant
avec des médias locaux
• en établissant le contact entre jeunes de la
Rochelle et du Maroc, de Mauritanie et du
Sénégal
Quels sont les objectifs prin- Ce projet est encore en construction et ne
cipaux de la « Caravane Soli- verra son aboutissement qu’en mai 2014.
Nous avons besoin de monde
daire » ?
pour renforcer notre petite
• Créer du lien
• Comprendre les différentes cultures, équipe de volontaires !
pour « mieux vivre ensemble »
• Participer aux mouvements de solidarités
En faisant le lien entre êtres humains ayant
des cultures différentes, des conditions de
vie différentes et des solutions différentes,
la caravane solidaire nous ramènera face à
une réalité simple : nous avons TOUS cette
même motivation d’améliorer notre environnement et vivre mieux, ensemble !
Si vous souhaitez faire votre première expérience associative sans trop d’engagement, le
moment est venu ! Toutes les bonnes volontés trouveront leur place dans cette action.
Vous pouvez également nous suivre sur la
page Facebook : La caravane solidaire
Marie laure Pernot - présidente
ACTIONS SOLIDAIRES
Le contexte économique nous oblige à revoir notre façon de vivre, elle bouleverse nos
repères et provoque des prises de conscience. La manifestation positive se traduit au
travers du développement des réseaux de
solidarité, des expérimentations de système
D.
Adrias
Mais, même si les notions de citoyenneté,
développement durable et de solidarité
sont inscrites dans les programmes scolaires,
il reste encore un bout de chemin pour que
les mentalités changent et que les discours
stériles stigmatisant les différences soient
enrayés.
CCFD Terre
Solidaire
AJGR
L’association des
algériens en Charente-Maritime
Avenir en Héritage
CDIJ
Les enfants
du désert
France Parrainage
GREF
ILA
ISLR
Peuples Solidaires
Unicef
WEO
06 64 86 03 48
[email protected]
actionsolidaires17.wordpress.com
SolidaRochelle - n°11 - novembre 2013
Actualité des associations
11
Colombie : des buts marqués en position de hors-jeu !
Dans les quartiers « Villa Cielo » et « Nueva Belén » de la ville de Montería, chef-lieu du
département de Córdoba au nord de la COLOMBIE, la qualité de son ludothécaire local et
la confiance renouvelée d’organismes qui soutiennent l’association C.I.E.LO lui permettent d’étendre ses actions vers d’autres thématiques que la seule éducation par le jeu.
Dans ces 2 quartiers habités par des familles réfugiées en ville du
fait de la violence de la guerre dans leurs zones rurales d’origine,
mais également par des anciens combattants « réinsérés » (ce qui
ne facilite pas toujours les relations de bon voisinage entre acteurs
et victimes du conflit armé colombien), Luis Torres, issu d’une famille
de déplacés et qui vit à Nueva Belén, s’occupe de deux ludothèques
(1 729 bénéficiaires à elles deux). Mais il encadre également tous
les dimanches matins une école de football, grâce aux soutiens du
Fonds de dotation Goto Solidaire (Nord), de la Fondation Robert
Abdesselam (Paris) et de la Fondation Un monde par tous (Paris)
qui assurent l’investissement en matériel sportif (ballons, maillots à
l’effigie des ludothèques, shorts, chaussures…) et le déroulement du
projet pendant 3 ans.
Luis témoigne
« La principale difficulté qui entrave mon travail dans ces quartiers
concerne la violence et les assassinats sélectifs. Des familles sans logement ont aussi envahi le terrain proche d’une des ludothèques où
j’envisageais la pratique du foot et on m’a volé les câbles électriques de
l’autre… ». Ces dernières nouvelles envoyées par Luis ne l’empêchent
pas de prendre en charge 40 jeunes (dont un tiers de filles) de 6 à
17 ans, un dimanche sur deux dans chacun des deux quartiers (80
inscrits au total).
Une mère de famille a aussi été engagée pour fabriquer des jus de
fruits naturels et des sandwiches «maison» apportant un complément nutritionnel à ces enfants qui sont loin de tous recevoir 3 repas
par jour. Un match amical par mois leur permet également d’affronter des équipes d’autres quartiers, de rompre l’isolement dont les
populations déplacées sont souvent victimes et de s’ouvrir à d’autres
réalités.
Après plus de 6 mois d’activité, Luis peut observer les premiers changements même s’ils sont encore timides : « Andrés a 10 ans et ne va
pas toujours à l’école car ses parents ne peuvent pas lui offrir toutes les
fournitures scolaires, raison pour laquelle il était très renfermé et ne partageait pas beaucoup avec les autres. Depuis quelques mois, il a beaucoup changé. Non seulement il permet aux autres joueurs de l’équipe
de lui parler mais il arrive même à s’exprimer en groupe. Ses parents
sont très contents de cette évolution. Yuleimi a 11 ans. Elle était très peureuse au début car elle fait partie d’une famille d’anciens combattants
réinsérés. Rencontrer d’autres enfants lui a beaucoup servi. Elle parle et
s’amuse normalement maintenant ».
Camarades de sport
Plus généralement, des enfants peu communicatifs et très timides
qui se sentaient souvent exclus parce que des beaux-parents démontrent plus d’affection aux autres enfants de la famille ou parce
qu’une mère change très souvent de compagnon, deviennent plus
ouverts envers leurs camarades de sport, indépendamment de leur
qualité en tant que footballeur, comme c’est le cas de Manuel (11
ans), de Yesica (14 ans) et de José (13 ans). Des parents se plaignant
des mauvais comportements de leurs enfants à l’école nous font part
désormais de moins d’absentéisme, comme c’est le cas de Martín (15
ans) et d’Anuar (11 ans). Des enfants acquièrent plus de confiance en
eux lorsque leurs parents les laissent pratiquer un sport de cette façon encadrée et en sécurité mais également viennent les voir jouer,
comme c’est le cas de Keni (12 ans). D’autres trop égoïstes auparavant font maintenant preuve de plus de camaraderie et d’entraide,
comme c’est le cas de Darío (12 ans) et ceux qui ne supportaient pas
l’autorité acceptent mieux les conseils mais aussi les reproches comme Orlando (11 ans).
Patrick Bernard
Directeur et cofondateur de l’ONG C.I.E.LO
Encouragez Luis en lui écrivant ([email protected] ou [email protected]) ou soutenez ce projet par un don (N° de
compte C.I.E.LO : 0000079026 S – LCL La Rochelle-Marché).
12
Brève
SolidaRochelle - n°11 - novembre 2013
Répondre aux préjugés sur les migrations
Le CDIJ, relais Ritimo (réseau d’information et de documentation pour la solidarité et le développement durable) vous invite à découvrir ce petit guide
de survie...
«C’est l’invasion ! Les migrants profitent des aides
sociales, ils ne sont pas intégrés, on va toutes finir
voilées !»… Ils sont nombreux, en France, à accorder du crédit à ces formules-choc qu’on entend
régulièrement dans les médias, dans les discours
de nos gouvernants, sur nos lieux de vie. Les préjugés sur les migrations sont nombreux, encore
plus en temps de crise : les migrants sont alors les
coupables idéaux. Mais ce sont des idées fausses
qui ne reflètent en aucun cas la réalité des migrations.
pulations électoralistes et idéologiques qui voudraient faire des migrants la source de tous nos
problèmes. Il donne des arguments et des chiffres basés sur des statistiques officielles qui permettent d’invalider ces préjugés et de percevoir
les migrations comme une richesse économique,
sociale et culturelle, et même comme le seul avenir possible pour notre planète mondialisée.
À travers le démontage de dix idées reçues courantes sur les migrations, ce petit Guide de survie
montre qu’il est possible de résister aux mani-
Plus d’info : CDIJ de La Rochelle
Cette petite brochure offre également des pistes
pour être citoyen et solidaire des migrants au
quotidien.
Sébastien Beck
Actualité des associations
L’association des Algériens en Charente-Maritime toujours
en mouvement et plus que jamais ouverte aux autres
Tout au long de l’année 2013 notre association a suivi la politique tracée par ses fondateurs et
ses membres, et n’a pas dérogé à sa philosophie d’ouverture et de tolérance. Elle est ouvert à
toute personne algérienne ou non, du moment qu’elle adhère aux valeurs de l’association et accepte ses objectifs.
Nous avons aussi commencé de multiples collaborations et partenariats au cours de cette
année, avec les acteurs de la vie locale et les
associations de solidarité internationale.
• Deux vitrines à Rochefort la 1ère en fin 2011
sur le patrimoine vestimentaire algérien et la
deuxième en 2012 sur l’art musical et la littérature algérienne.
Actions et évènements
• Participation en collaboration avec la LDH
(Ligue des Droits de L’homme) au débat sur
le droit de vote des étrangers aux élections
locales.
En deux années d’existence l’association
des algériens en Charente-Maritime a participé ou organisé pas moins d’une trentaine
d’événements et s’est activée sans relâche
sur le terrain, On peut cité notamment :
• Un diner de l’Aîd (fête de fin du ramadan)
rassemblant les étudiants et les familles.
• 7 interventions médiatiques du président
au nom de l’association sur sud ouest, canal
Algérie tv, journal algérien echaab...
• et bien d’autres événements.
• L’ouverture d’une antenne de l’association
à Rochefort et la nomination de Madame
Belhadj comme représentante.
Yefri Benzerga pendant un déjeuner avec
le ministre chargé de la communauté
algérienne à l’étranger monsieur
SEHLI au centre de la photo à Alger
• Un café citoyens débat sur le thème du 17
octobre 1961.
• Conférence débat sur la femme algérienne
intitulé « la femme algérienne entre ici et làbas, entre hier et aujourd’hui » par le professeur Noria Boukhobza professeur chercheur
en sociologie et anthropologie à l’université
de Toulouse ; cette soirée était suivie d’un
moment musical.
• Nouveau partenariat avec l’association
des jeunes guinéens de la Rochelle qui s’est
concrétisé par l’organisation d’un tournoi
international de football regroupant tous les
étudiants internationaux de la Rochelle.
• Participation en collaboration avec la LDH
(Ligue des Droits de L’homme) au débat sur
le film « Rengaine » au cinéma de la Rochelle.
Pour une jeune association qui a deux années
d’existence, il faut dire qu’elle est présente sur
le terrain et visible aux yeux des autorités locales, des Rochelais, des Rochefortais.
équipe de foot de l’association
Un lien franco-algérien
L’association tente de tisser des liens très fort
entre la France et l’Algérie, dans les domaines touristiques, historiques, culturelles, associatifs comme en témoigne les nombreux
voyages du président en Algérie et ses différentes rencontres notamment avec le ministre chargé de la communauté algérienne
à l’étranger.
Cette présence sur le terrain se traduit surtout par une assistance presque quotidienne
pour les personnes rencontrant des difficultés soit avec le consulat d’Algérie à Bordeaux
soit au niveau local, avec une attention toute
particulière pour les étudiants venus d’Algérie, et qui ont le plus souvent beaucoup de
difficultés à trouver un logement.
En cette rentrée 2013, nous avons réussi à
héberger chez des familles et en colocation
environ une dizaine d’étudiant(e)s en difficultés.
Yefri Benzerga
SolidaRochelle - n°11 - novembre 2013
Actualité des associations
13
Ça bouge à La Rochelle : Les 10 ans de la boutique Artisans du Monde
Samedi 22 Juin 2013 a eu lieu l’anniversaire des 10 ans de notre boutique. Retour sur cette journée.
Nous sommes restés ouverts en continu et
avons occupé la place située devant la boutique afin de proposer des animations pour
les clients et les passants :
• Exposition de panneaux créés par les bénévoles relatant l’histoire de l’association et de
sa boutique.
• Dégustation de gâteaux, de café et thés
ainsi que tchaï et carcadé préparés par l’association, tous issus de la boutique.
• Mise à disposition du « double gong ». Plusieurs curieux se sont assis pour discuter
autour de la table et aussi pour essayer cet
instrument peu connu afin de prolonger la
fête de la musique
• Déambulation en centre ville du groupe de
musique la Fanfare Sociale qui a joué par la
suite devant la boutique. La musique a attiré
beaucoup de public. Les bénévoles en ont
profité pour danser autour des musiciens
avec quelques personnes du public dans
une ambiance bon enfant. Croyez-le ou
non, mais la pluie s’est arrêtée durant toute
la performance de la Fanfare…
La matinée a été calme, mais nous avons eu
quelques ventes tout de même. Des passants se sont arrêtés au stand pour prendre
un café avec un bout de gâteau tout en pa-
potant avec nous.
puis l’anniversaire.
L’après-midi a été bien plus mouvementé
grâce à l’animation du groupe de musique.
www.facebook.com/pages/Artisans-DuMonde-La-Rochelle
Les communiqués de presse ont porté leurs
fruits. Plusieurs personnes sont venues grâce à leur parution dans différents journaux
et sites-web.
Malgré le mauvais temps, ce fut une journée réussie, pour les bénévoles qui ont pris
beaucoup de plaisir à organiser et à vivre la
journée et pour le public rochelais y participant.
Notre page Facebook est passée de 300 visiteurs hebdomadaires à 1100 visiteurs, de-
Les bénévoles d’artisans du monde
Actualité des associations
ISLR : l’échange étudiant, autrement !
Car en ce temps bien morose, aujourd’hui plus que jamais, la solidarité doit s’organiser. La Rochelle a la
chance d’accueillir chaque année de nombreux étudiants étrangers venant pour les formations proposées,
mais pas seulement !
L’intérêt d’aller étudier à l’étranger est de
découvrir les spécificités du pays ainsi que
ses habitants durant un semestre ou une année entière. Alors pour ces étudiants qui ont
parfois traversé une bonne partie du monde
pour arriver jusqu’à La Rochelle, qu’a-t-elle
bien à faire découvrir ?
C’est de là que l’association ISLR se fonde.
Son principe simple invite au partage et par
conséquent à la solidarité : se faire rencontrer
des étudiants étrangers avec des étudiants
rochelais pour des moments qui appellent à
la convivialité et à la diversité. Entre sorties
sportives et soirées à thèmes entre autre,
tout est organisé pour faire de leur séjour un
souvenir inoubliable et pour les rochelais un
enrichissement culturel.
Demandez-le programme Une semaine d’intégration chaque semestre
est organisée pour accueillir les nouveaux
arrivants, et tout au long de l’année des évènements sont prévus et ouverts à tous. Vous
trouverez l’association ISLR à la Maison de
l’Etudiant de La Rochelle et sur sa page Face-
book ISLR ASSO pour vous tenir au courant
des évènements à venir !
A noter : Les étudiants internationaux peuvent demander de l’aide auprès de l’ISLR
pour la recherche de logements chez des
particuliers. L’association prévoit également
un endroit où les loger en cas d’urgence.
N’hésitez donc pas à prendre contact avec
l’association : [email protected]
Anissa Haie
14
Brève
SolidaRochelle - n°11 - novembre 2013
France-Parrainages
L’association France-Parrainages a élargi son
action à l’accompagnement d’enfants et de
parrains de «proximité». Dans l’objectif de trouver des fonds pour aider au financement des
postes par les associations locales, un concert
a été organisé à Saintes le 26 Octobre.
Par ailleurs un site de collecte
est ouvert sur internet pour
aider au financement de la toiture de l’école de Mbaraglou au
Sénégal pour y accéder, taper :
jesoutiens.france-parrainages.org/projects-refection-du-toit-de-l-ecole-primaire
Christiane Josseaux
Actualité des associations
Avenir en Héritage : Actualité
Depuis presque 5 ans, Avenir En Héritage poursuit son petit bout de chemin entre la France et l’Afrique.
Relation équilibrée Nord/Sud
Si le thème de la Solidarité a constitué le ciment de la fondation de l’association, nous
évoluons de plus en plus vers une démarche
partenariale, valorisant les savoirs et savoirfaire du Sud aussi bien que ceux du Nord.
Elle ne s’oppose pas à la solidarité mais elle
conduit à porter un autre regard sur celui
que nous appelons trop souvent «bénéficiaire» et à tendre vers une relation équilibrée
où les deux acteurs apprennent à mieux se
connaître et à mieux se comprendre. La notion de création de richesseS nous semble
aussi bien plus valorisante que l’appellation
Lutte contre la Pauvreté.
Nos actions, ponctuelles ou régulières, visent à Valoriser ceux et celles qui s’engagent
au Nord comme Sud, notamment au service d’une économie créatrice de richesseS
mais plus solidaire, ouverte à la dimension
sociale et plaçant l’homme au cœur de ses
préoccupations; Rapprocher les générations
en offrant à la jeunesse la possibilité de témoigner de sa richesse et de développer
son autonomie, Décloisonner les acteurs et
montrer que la Solidarité, le Développement
Durable, la lutte contre la pauvreté, l’Economie Sociale et Solidaire s’inscrivent dans une
même perspective : inventer une nouvelle
manière de « Vivre Ensemble » permettant
des partenariats plus dynamiques entre la
société civile, les entreprises et les acteurs
publics.
Depuis avril...
L’activité est riche depuis le dernier Solidarochelle : Jean-Christophe est parti 6 mois
au Togo dans le cadre d’un programme de
développement de l’agriculture, Alice s’est
envolée au Burkina Faso identifier de nouveaux partenaires et a participé en Août au
camp chantier de l’ONG ANGE au Togo prenant le relais de Sophie présente en Juillet.
Ce sera peut-être le Maroc en fin d’année
pour Alice.
Déjà 12 papillons
Les 12 Papillons (volontaires) présents ont
vécu de belles rencontres, pas toujours faciles mais qui font réfléchir. Dans le même
temps, Avenir En Héritage a formé pour la
troisième année consécutive deux volontaires de Sup de Co qui sont partis trois mois au
Togo, dans le cadre des missions Humacité.
Vous pouvez retrouver leurs témoignages
sur le blog des papillons: http://lespapillons.
solidairesdumonde.org/.
Nous les avons retrouvé le 14 octobre pour
le débriefing.
Et aussi...
Aurélien continue bénévolement l’animation des Focus et de l’émission A l’Ombre du
Manguier sur 95.9 et Mariana, étudiante brésilienne, nous apporte une aide importante,
prenant le relais de Qian Weiyu repartie en
Chine et de Florine actuellement en Erasmus en Lituanie. Elles sont dans la galerie
Grimaces du blog http://audeladesgrimaces.
solidairesdumonde.org/ en compagnie de
jeunes togolais et rochelais, ce projet continue en 2013.
Trois nouvelles services civiques nous ont rejoint: Claire D et Claire M depuis septembre
et Anne-Laure en Novembre avant de vivre
sa mission pendant 7 mois au Togo où elle
retrouvera Sarah et Sonia deux stagiaires de
l’IRTS de Poitiers qui accomplissent leur sta-
ge qualifiant dans le cadre d’un partenariat
facilité par Avenir En Héritage entre ANGE et
l’IRTS.
Agrandissement
Très modestement, grâce aux interventions
que nous menons, Avenir En Héritage apporte sa petite contribution à l’effort de
guerre en ayant désormais deux salariés et
souhaite en recruter un troisième dès que
nous aurons trouvé un peu plus d’espace.
100 membres nous accompagnent, notamment à La Rochelle, et leur confiance nous
motive et l’apport ponctuel mais réel du
Comité des Sages et du Conseil des Jeunes
nous encourage à poursuivre.
Jean-Christophe Pauget
SolidaRochelle - n°11 - novembre 2013
Actualité des associations
15
Avenir en Héritage : l’actualité de nos partenaires
Niger : Ecole ILIMI
Le thème du camp de cette année, « Ma vie, mon histoire : l’écrire
pour mieux la vivre » a bien rythmé le camp à travers, notamment,
l’écriture régulière des enfants dans leur « carnet de vie », et aussi la
chanson qui a été composée conjointement par les jeunes togolais
et volontaires européens sur ce thème et qui a marqué tous les esprits sur le camp qui, grands comme petits, n’ont cessé de la fredonner tout au long du camp…
Depuis, et grâce au soutien de nombreux donateurs, l’équipe d’escrime de ANGE a pu participer au dernier championnat du Togo à
Kara et ils ont fait très fort !! Une belle moisson de médailles, une jolie
expérience aussi de vie en groupe car les escrimeurs étaient accompagnés de leurs supporters et une communication quasi en direct
qui nous a permis de suivre l’évènement via Facebook !
Mali : Association PAKOU
L’année scolaire s’est bien déroulée à Diffa, avec une fête de clôture
qui a permis à l’équipe pédagogique de montrer les résultats des
élèves à la fois aux parents et aux autorités locales. C’était important
car l’année a été difficile avec le départ en septembre 2012 de deux
enseignants qui avait entrainé une baisse de la réputation de l’école,
les parents n’ayant pas confiance dans les nouveaux enseignants recrutés.
Le directeur a dû également remplacer une enseignante en congé
maternité ce qui a gravement alourdi le budget, charges non compensées du côté des rentrées avec la baisse de fréquentation due, à
la fois au départ des enseignants, mais aussi à la conjoncture politique du Niger qui rend la vie plus difficile à Diffa. Nous avons donc
consenti à aider l’école avec une aide budgétaire exceptionnelle,
aide qui vient en plus des parrainages, ce qui ne nous a pas permis
cette année de financer une formation des enseignants...
Mais l’école remonte la pente : la fête scolaire a fait une bonne démonstration de l’excellence de l’école, si bien que Gaptia, le directeur
de l’école, nous a dit avoir été bousculé pour les inscriptions !
Togo : ONG ANGE
La formation en agro-écologie organisée conjointement avec l’association malienne a eu lieu au mois de juin, et a permis de former 18
représentants des 6 comités de « PAKOU » en agro-écologie, qui à
leur tour ont formé 18 formateurs endogènes en agro-écologie. Elle
a aussi permis de fabriquer une compostière expérimentale dans
chacune des 2 zones de regroupements des comités de pakou dans
les villages et campements de pêcheurs et d’obtenir le compost destiné à la culture du maraîchage ainsi que celui destiné à la culture des
céréales, tout en promouvant une démarche de formation interne
au sein de « PAKOU» !
Burkina Faso : Comité de gestion de l’école de
Tanghin
Le camp chantier 2013, sur lequel Avenir En Héritage a accompagné
12 volontaires (8 en juillet et 4 en août), s’est très bien passé. Au programme : ateliers de dessin, de poterie, de confection de bijoux, mais
aussi des causeries, du travail au champ et, bien sûr, des matchs de
foot !
Il y a eu cette année de nombreux cas de paludisme... Mais heureusement, grâce à un partenariat entre ANGE et l’association Milawoe
(des médecins et étudiants en médecine de la Faculté des Sciences
de la Santé de l’Université de Lomé), le suivi médical des participants
(enfants, adolescents, animateurs, restaurateurs et bénévoles) du
camp a pu être assuré. En effet, un groupe de médecins, d’internes et
d’externes se sont relayés pour effectuer sur place les consultations
et les soins médicaux quotidiens, assistés chaque jour par un jeune
volontaire de façon alternative durant tout le séjour.
Après une mission au Burkina en juin pour les rencontrer, nous avons
repris en partie (l’école) le partenariat avec les habitants de Tanghin
qu’avaient mis en place depuis 2000 les bénévoles de Peuples Solidaires 17. Nous avons déposé un projet à la Région pour financer une
installation photovoltaïque sur la toiture de la bibliothèque qui vient
d’être construite à côté de l’école. Toutes deux avaient été financées
dans le cadre du partenariat avec Peuples Solidaires. Ce dossier a été
accepté pour un montant de 1800 euros, et nous avons donc déposé
d’autres dossiers de financement afin de trouver la part du budget
restante pour aller au bout de ce projet… Espérons que ces dossiers
portent leurs fruits !
16
Actualité des associations
SolidaRochelle - n°11 - novembre 2013
Des projets pour les mères de famille marocaines
Jamila, Fatima, Radija
et les autres mères
qui travaillent chaque jour dans les fermes
pour 5€, doivent laisser leurs enfants sans
surveillance toute la journée. Ces derniers
restent alors soit enfermés dans des chambres, soit seuls dans la rue. Les familles de
six à dix personnes vivent dans des appartements vétustes d’environ 6m2.
L’association Groupe Maroc Horizon (GMH) à
Taroudant travaille avec les familles afin de
garantir le meilleur futur possible pour les
enfants : droit à l’éducation, loin du travail et
de la rue. Elle soutient également les parents
psychologiquement et financièrement. Elle
les accompagne pour construire un projet
de vie basé sur un travail légal. Elle met en
place un accès gratuit aux soins et à l’éducation. Elle propose des activités pour les enfants et les femmes.
L’association «les chaussons de satin» basée
à La Rochelle soutient le travail de GMH dans
son action auprès des familles. Nous récoltons des fonds pour aider le financement du
soutien scolaire, de formations et de projets
professionnels. Nous faisons également des
activités annuelles avec les enfants et les
familles. Cette année, nous sommes allés a
Agadir profiter de la plage avec le groupe de
préscolaires, les ados et les femmes.
Bernadette Laurier
Pour plus d’information, notre page Facebook
«aidons les enfants en situation difficile du maroc»
Notre blog :
ensembleaveclesenfants.wordpress.com
Actualité des associations
Cité francophone La Rochelle
Des stages
pour les
étudiants en pharmacie
Dans le cadre de notre partenariat avec
Huma Pharma Poitiers, trois étudiantes en
pharmacie vont partir en stage pour la période du 25 octobre au 10 novembre 2013
au Togo à Lomé. Deux étudiantes sont en
3eme année d’études et la dernière en 4eme
année.
1 domaine médical :
• à l’hôpital : pharmacie-laboratoire d’analyses
• dans les postes de santé : la vie au quotidien, séance vaccination, pharmacie.
• en maternité.
2 autres actions :
• écoles, différents thèmes sur l’eau, la diarrhée.
• orphelinats éventuellement.
• visite à domicile dans les familles, paludisme, tuberculose, allaitement maternel
exclusif.
appelé pour ouvrir le terrain fermé le Dimanche . Il est 15h35 quand le PA 32 décolle pour
BAKEL. Posé à BAKEL un peu avant 17h.
Ainsi en concertation avec le médecin et les
parents, la décision est prise d’évacuer l’enfant dans le service pédiatrique de l’hôpital
de TAMBACOUNDA mieux équipé que celui
de BAKEL.
Il est 17h40 quand l’avion s’aligne au décollage. Tout est OK. Notre équipage et son précieux chargement arrivent une heure plus
tard à TAMBACOUNDA.
L’ambulance arrive en même temps et le
médecin prend en charge l’enfant. Il verra
comment son état de santé évolue pendant
la nuit et envisagera le lendemain une éventuelle évacuation vers DAKAR pour un scanner. Le lendemain 19 août, Joseph se rend de
bon matin à l’hôpital pour prendre des nouvelles de l’enfant dont l’État s’est amélioré et
qui sera donc soigné à Tambacounda .
Au retour de leur stage, elles auront à produire un rapport sur le déroulement de leur
séjour dans les différentes structures.
Sans délai, le taxi est commandé, les affaires
préparées, le substitut du commandant de
l’aéroport de Tambacounda est également
Après le Sénégal, c’est le
Togo ou le Congo
Le jeudi 19 septembre les bénévoles de Cité
Francophone et son partenaire PHI 17 ont
chargé un conteneur de 40 pieds pour LOMÉ
au TOGO.
Les bénéficiaires seront : l’Hôpital de BETHESDA, les postes de santé à AGOU – NYOGBO,
les structures scolaires et de la petite enfance à LOMÉ.
Le chargement comprenait : du matériel et
du mobilier hospitalier, du matériel et du
mobilier scolaire, des vêtements, des couvertures, des peluches pour bébés, des vêtements d’enfants et d’adultes, des berceaux
et des matelas d’enfants, de l’électroménager, des ordinateurs.
EVASAN (Evacuation
Sanitaire) depuis Bakel
Le dimanche 18 août, à 13h30, le téléphone
sonne : le docteur BALDE de BAKEL (ville à la
frontière du MALI) appelle pour évacuer vers
DAKAR un bébé de 10 mois qui avait fait une
mauvaise chute dans les escaliers. L’enfant
est inconscient. Les parents souhaitent l’accompagner, le papa étant infirmier.
En aidant les structures scolaires, nous permettons aux enseignants de français de bénéficier d’outils pour dispenser leurs cours et
ainsi nous assurons la présence de la langue
française dans ce pays.
Le troisième envoi humanitaire sur le Togo
Cité Francophone et Pharmacie Humanitaire
Internationale Charente – Maritime ont expédié leur trente-troisième conteneur vers
l’Afrique.
Le conteneur sera réceptionné par un membre de Cité Francophone – La Rochelle, afin
de suivre les démarches de sortie du conteneur du port et d’assurer la répartition des
dons.
Michel Planche
Brève
SolidaRochelle - n°11 - novembre 2013
Voiles sur le Népal
C’est la rentrée universitaire, l’association Voiles sur le Népal est en recherche de nouveaux
jeunes avec pleins d’idées pour reprendre le
flambeau de notre association de solidarité
internationale.
17
dans la région de Gorka (Himalaya, Népal). C’est pourquoi nous sommes disponibles pour créer ensemble de nouveaux projets. Toutes
propositions et bonnes volontés sont les bienvenues.
N’hésitez pas à nous contacter via facebook : Voiles sur le Népal
ou par mail : [email protected]
Avec notre plus grand Namaste
Actuellement nous finalisons un projet éducatif commencé en 2009
L’équipe de Voiles sur le Népal
Actualité des associations
Et si votre compétence devenait source de solidarité ?
L’antenne de « Passerelles & Compétences » La Rochelle
souffle le 6 décembre 2013 de 17H00 à 20H0 sa première
bougie (merci de retenir cette date, vous êtes nos invités),
fière de ses premiers pas marqués par un intérêt fort de
nouveaux bénévoles et de nouvelles associations qui nous
font confiance par des missions croissantes.
Merci à tous.
Je suis une association de
solidarité
Et si MA compétence
devenait source de solidarité?
J’ai besoin d’un accompagnement ponctuel
pour poursuivre la professionnalisation et
le développement de mon activité : Tout en
maîtrisant les frais de fonctionnement, le
bénévolat de compétences apporte l’aide
ponctuelle de bénévoles ayant des compétences professionnelles recherchées pour
résoudre des problématiques spécifiques.
Je suis bénévole
« Dans le cadre de nos actions à but social, nous
souhaitions promouvoir un événement précis
pour mieux nous faire connaitre et valoriser
• Vivre une aventure humaine, source de
plaisir et de découvertes
Je souhaite mettre ma compétence au service de la solidarité :
• Apporter une aide efficace et de qualité
professionnelle
• Enrichir mon expérience au contact de
nouveaux projets
sociatif. Je suis prête à refaire d’autres missions
pour Passerelles & Compétences »
Hélène, bénévole de compétences (communication)
Je suis passerelle
Ma mission est de rencontrer et accompagner des associations pour les aider à définir leur besoin. Je recrute un bénévole ayant
les compétences requises et assure le suivi
de la mission.
Jean-Marie Ménès
• Rester maître de mon engagement
• Bénéficier d’une mise en relation simple avec les associations de solidarité
« Pour ma première mission en
tant que bénévole, j’ai particulièrement apprécié de travailler
sur la promotion d’un événement
aussi sympathique qu’un concert
hommage à Edith Piaf. J’ai découvert la richesse du monde as-
nos actions. Nous avions besoin d’une aide bénévole pour créer une affiche et un communiqué de presse dans un délai rapide.
Tout a été très vite pour la réalisation de ce
besoin. Une fiche de mission très précise a été
mise au point entre notre association et la bénévole de Passerelles & Compétences.
Nous sommes satisfaits de cette action, de la
bénévole et recommanderons Passerelles &
Compétences. »
Maryse, présidente.
Créée en 2002, Passerelles & Compétences
met en relation des associations de solidarité et des professionnels, dans le cadre de
missions ponctuelles bénévoles.
Passerelles & Compétences est née d’un
double constat :
• Les associations de solidarité manquent
régulièrement de bénévoles et de certaines compétences spécifiques.
• Un grand nombre de professionnels ne
s’implique pas dans la vie associative faute
d’opportunités adéquates.
En développant le bénévolat de compétences, Passerelles & Compétences met le
bénévolat de solidarité à la portée des
professionnels, même occupés par un emploi à temps plein. Ainsi, nous permettons
aux associations de solidarité de bénéficier
à faible coût de compétences pointues.
Un engagement compatible avec un emploi du temps chargé :
• 80% des bénévoles exercent une activité
professionnelle rémunérée et 68% ont une
charge familiale
• La durée de la mission est évaluée par le bénévole à l’avance. Possibilité de déterminer
son implication en fonction de son activité.
18
S’engager
SolidaRochelle - n°11 - novembre 2013
Les associations
de Solidarité Internationale
de La Rochelle et des environs
Qu’elles militent pour la paix dans le monde, les
droits de l’homme ou le développement durable,
toutes les associations travaillent dans le même
sens, celui de la solidarité internationale. Courte
présentation de ces acteurs à la Rochelle….
_______
_______
____________
_______
_____________
_______
_______
____________
_______
_____________
_______
_______
____________
_______
_____________
ACTION CONTRE LA FAIM
Le combat d’Action contre la Faim vise
à éradiquer la faim de manière globale, durable et efficace dans le monde.
06 09 25 74 77 - [email protected]
www.actioncontrelafaim.org
BLEU VERSANT
Actions pédagogiques et culturelles pour des jumelages sur le thème de l’eau
www.ongbleuversant.org
[email protected] - 06.63.18.29.01
DOUROU
Aide au développement en faveur du Village de Dourou,
au Mali.
05 46 67 41 70 - [email protected]
_______
_______
____________
_______
_____________
ADRIAS (Association pour le Développement des Relations Internationales de
l’Aunis et de la Saintonge)
Accueil des étudiants étrangers et développement de projets au Mali.
06 83 85 63 11 - [email protected] - www.adrias17.org
_______
_______
____________
_______
_____________
_______
_______
____________
_______
_____________
_______
_______
____________
_______
_____________
AFFAC (Association des Fonctionnaires,
Assimilés et Collectivités locales de Charente Maritime)
Entraide par le transport de matériel à l’association marocaine DARNA à Tanger (enfants des rues).
05 46 44 41 44
[email protected] - http://affac17.e-monsite.com
_______
_______
____________
_______
_____________
AJGR (Association des Jeunes Guinéens
de La Rochelle)
Favoriser l’échange culturel entre la communauté guinéenne et la communauté rochelaise
06 14 24 45 48 - [email protected]
_______
_______
____________
_______
_____________
ARTISANS DU MONDE
Artisans Du Monde est un mouvement d’économie sociale et solidaire défendant depuis
1974, une vision engagée du commerce
équitable. Ses actions consistent à vendre, informer, sensibiliser et faire pression pour une
économie au service des droits humains.
05 46 45 08 52 - [email protected]
www.admlarochelle.com
_______
_______
____________
_______
_____________
ASSOCIATION DES ALGÉRIENS EN CHARENTE-MARITIME
Association socio-culturelle à vocation solidaire, aide les algériens dans leurs démarches
administratives ainsi que les étudiants venus
d’Algérie, à mieux connaître la culture algérienne; sa littérature,
le potentiel touristique de l’algérie, ainsi que le développement des échanges culturels économiques et sociaux entre la
France et l’Algérie.
06 95 28 23 70 - [email protected]
_______
_______
____________
_______
_____________
ATTAC 17 (Association pour la Taxation des
Transactions financières pour l’Aide aux Citoyennes et citoyens)
Education populaire tournée vers l’action : analyse des systèmes économiques et financiers,
propositions de réformes radicales, ... Animation de café repaire mensuel tous les 4ème vendredi du
mois à La Petite Marche, rue des 3 Fuseaux
05 46 00 29 94 - [email protected]
_______
_______
____________
_______
_____________
AVENIR EN HÉRITAGE
Association de solidarité internationale,
nous accompagnons nos partenaires au
Sud (Niger, Togo, Mali, Burkina Faso et
Maroc) vers l’autonomie tout en développant des actions
d’éducation au développement à La Rochelle.
09.80.73.54.02 - 06 23 00 79 76
[email protected] - www.avenirenheritage.com
_______
_______
____________
_______
_____________
AYOKA FRESCO
Soutien le centre d’hébergement de 370 jeunes et un centre de santé.
05 46 56 90 15 - [email protected]
BURKIN’ACTION 17
Association lycéenne de solidarité internationale, avec le village de Somiaga au Burkina
Faso.
Siège social : Lycée Saint Exupéry
[email protected]
CCFD TERRE SOLIDAIRE (Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement)
Agir pour le développement, pour un monde
plus juste et plus solidaire, aider les plus pauvres, les rendre acteurs de la transformation
sociale.
05 46 44 63 21 ou 05 46 67 05 76 - [email protected]
_______
_______
____________
_______
_____________
CDIJ (Centre Départemental Information
Jeunesse)
Information des jeunes dans tous les domaines qui peuvent les intéresser et notamment dans le secteur de la Solidarité Internationale (relais
Ritimo). Atelier d’aide aux projets.
05 46 41 16 36 - www.infojeunesse17.com - [email protected]
_______
_______
____________
_______
_____________
C.I.E.LO (Coopération Internationale pour
les Equilibres Locaux)
ONG française soutenant le développement
d’enfants, d’adolescents et de familles issus
des milieux défavorisés au moyen de jeux et
activités ludiques.
06 25 04 80 41 - [email protected]
_______
_______
____________
_______
_____________
CITE FRANCOPHONE
L’association a pour objet de promouvoir la
francophonie pour mieux servir sa diversité
culturelle et contribuer au rayonnement des
valeurs humanistes dans le monde.
05 46 41 31 21 - [email protected]
_______
_______
____________
_______
_____________
CITE JEUNES
Promotion de toutes les actions en direction des jeunes
particulièrement par des actions au Sénégal pour permettre aux jeunes des deux pays, au travers d’échanges
croisés, d’élargir leurs horizons et enrichir leur vision du
monde.
06 83 85 40 82 - 05 46 00 09 90
_______
_______
____________
_______
_____________
CLUB POUR L’UNESCO
Contribuer à la formation des citoyens
engagés dans la construction d’un
monde de justice, de solidarité, de paix.
06 62 47 23 20
http://clubunesco-larochelle.fr - [email protected]
_______
_______
____________
_______
_____________
CNID - AFPS
Etablir et renforcer des liens de solidarité avec
le peuple palestinien et ne plus l’exclure du
Droit International.
Maison des Associations
99, rue N Gargot - La Rochelle
[email protected]
_______
_______
____________
_______
_____________
COORDINATION FEMMES 17
Valorisation du rôle des femmes dans la société,
lutte contre toutes formes de discriminations à
l’égard des femmes et création de nouveaux
réseaux féminins d’échanges.
05 46 34 91 59 - [email protected]
_______
_______
____________
_______
_____________
DÉFI ÉNERGIES 17
Promotion des économies d’énergie et des
énergies renouvelables respectueuses de l’environnement (solaire, biomasse, éolien etc.).
05 46 01 18 67
[email protected]
www.defi-energies17.org
_______
_______
____________
_______
_____________
EDD (Etudiants pour un Développement Durable)
Association d’étudiants ingénieurs de
l’EIGSI qui, par leurs connaissances, aident les pays en difficulté afin de permettre leur développement.
[email protected]
_______
_______
____________
_______
_____________
ESF (electriciens sans frontières)
Promouvoir l’accès à l’eau et à l’électricité
dans différents pays, notamment en Afrique de l’ouest, Madagascar et certains pays
d’Asie. Nous intervenons également à la
suite de séismes.
[email protected]
www.electriciens-sans-frontieres.org
_______
_______
____________
_______
_____________
FRANCE AMERIQUE LATINE
Faire connaître la culture des peuples
d’Amérique Latine.
06 10 13 54 90
[email protected]
_______
_______
____________
_______
_____________
FRANCE BENEVOLAT
Met en relation les bénévoles et les associations.
05 46 43 83 08
[email protected]
_______
_______
____________
_______
_____________
FRANCE PARRAINAGES
Mise en place de parrainage d’enfants
dans une dizaine de pays. Aide au financement de projets de développement liés à l’enfance
(scolarité, santé,...).
06 70 40 10 47 ou 06 77 90 79 64
[email protected]
_______
_______
____________
_______
_____________
GARRIGUE
L’objectif de Garrigue est la plus value
sociale, en terme d’emplois stables,
de vie démocratique, de respect de
l’environnement et de lutte contre l’exclusion.
05 46 35 08 31 - [email protected]
_______
_______
____________
_______
_____________
GREF (Groupement des retraités éducateurs sans frontières)
Participation à la conception et la
concrétisation de projets éducatifs, la
formation des acteurs de ces projets, la
recherche de solutions aux problèmes
rencontrés, l’élaboration et la mise en œuvre de processus
d’évaluation.
[email protected]
_______
_______
____________
_______
_____________
HORIZONS AFRICAINS
Action pour le développement du Bénin par un regroupement de femmes préparant le sel traditionnellement,
pour le financement d’une barque et grâce à des animations culturelles.
06 74 23 76 70 - [email protected]
S’engager
SolidaRochelle - n°11 - novembre 2013
_______
_______
____________
_______
_____________
ISLR
Accueil et organisation d’activités à destination des étudiants internationaux de La
Rochelle.
[email protected] ou via Facebook (ISLR Asso)
_______
_______
____________
_______
_____________
MÉMORIA
Consolider et réveler l’histoire globale de la traite,
de l’esclavage et de ses abolitions à La Rochelle.
[email protected]
_______
_______
____________
_______
_____________
_______
_______
____________
_______
_____________
JEAN-LOUIS BAROIN, UN ENFANT, UN CARTABLE
Achat sur place de fournitures scolaires et livres pour les
enfants de l’île de Mar Lodj dans le Siné Saloum au Sénégal. Construction de bâtiments scolaires.
Maison de quartier de Port-Neuf - La Rochelle
http://unenfantuncartable17.over-blog.com
[email protected]
NIOO FAARR
«ON EST ENSEMBLE»
Créer des échanges et monter des projets
de Co-développement avec le Sénégal.
[email protected]
www.asso-nioo-faarr.over-blog.net
_______
_______
____________
_______
_____________
JÉVOLUTION
Jevolution encourage et aide les 12 20 ans à imaginer et concrétiser des
projets ayant un impact positif sur la société en utilisant
leurs passions.
[email protected] - blog.jevolution.org
_______
_______
____________
_______
_____________
KANGABA
Echanges culturels avec le Burkina Faso et le
Mali.
06 22 35 27 62 - [email protected]
_______
_______
____________
_______
_____________
LA LIGUE DES DROITS DE L’HOMME
Défense des droits humains, en France et
dans le monde.
[email protected]
www.larochelledroitsdelhomme.fr
_______
_______
____________
_______
_____________
LES CHAUSSONS DE SATIN
Aide aux familles et aux enfants démunis du Maroc.
05 46 44 14 04 - [email protected]
http://ensembleaveclesenfants.wordpress.com
_______
_______
____________
_______
_____________
LES CIGALES
Agir localement pour l’appui aux projets de
création ou développement de projets économiques.
05 46 41 86 52 - 06 75 25 92 31
[email protected]
www.cigalespoitoucharentes.org
_______
_______
____________
_______
_____________
PARLER FRANÇAIS
Apprendre le français aux étrangers en
résidence ou de passage à La Rochelle.
06 81 33 84 63
[email protected]
_______
_______
____________
_______
_____________
PASSERELLES ET COMPETENCES
Favoriser le lien entre les « bénévoles de
compétences » et les associations de solidarité et de développement durable.
06 75 54 19 73 - [email protected]
www.passerellesetcompetences.org
_______
_______
____________
_______
_____________
PEUPLES SOLIDAIRES
Peuples Solidaires agit contre les causes
du mal-développement. Au Nord par
une éducation à la citoyeneté internationale, et au Sud par le soutien à des citoyens et à leurs
projets de développement.
[email protected] - 05 46 09 38 68
[email protected] - 05 46 37 32 13
_______
_______
____________
_______
_____________
PHI 17 (PHARMACIE HUMANITAIRE INTERNATIONALE)
Aide aux populations (envoi de livres, vêtements, mobilier, produits pharmaceutiques et paramédicaux, fauteuils roulants).
[email protected]
_______
_______
____________
_______
_____________
PLANETE SESAME
Renforcer la cohésion sociale et l’égalité
des chances, lutter contre les discriminations, et produire une cuisine du monde
raffinée avec des produits du commerce
_______
_______
____________
_______
_____________
LES OUBLIÉS DE BANGUI
www.ladcc.org …[email protected]
_______
_______
____________
_______
_____________
LES PETITS DEBROUILLARDS
Les Petits Débrouillards proposent des outils
pédagogiques (exposition Une Seule Planète - gestion durable des ressources, jeux
pour comprendre les relations internationales, ...), l’organisation de Forums Étendus (FSM, Rio+20,...),
le projet «Développement Durable et Solidarités», ...
05 46 50 78 77 - [email protected]
www.lespetitsdebrouillardspc.org
_______
_______
____________
_______
_____________
MARIN’ESCALE
Seamen’s club La Rochelle : accueil des marins en escale dans le port de commerce de
La Pallice
www.seamensclub-larochelle.com
[email protected] - 05.46.42.14.59
équitable.
06 68 55 36 08 - [email protected]
_______
_______
____________
_______
_____________
PLANETE URGENCE
Favoriser les initiatives des citoyens du
Sud, leur transmettre des savoir-faire,
et non se substituer à eux.
06 07 65 40 64 - [email protected]
www.planete-urgence.org
_______
_______
____________
_______
_____________
QOVOP’TROPHY
Rallye solidaire en transatlantique à la voile
pour
étudiants au départ de La Rochelle
facebook.com/qovoptrophy - [email protected]
_______
_______
____________
_______
_____________
SECOURS POPULAIRE
Agir contre la pauvreté et l’exclusion.
Rassembler des personnes de toutes opinions, conditions et origines qui souhaitent faire vivre la solidarité.
05 46 50 52 82 - [email protected]
_______
_______
____________
_______
_____________
MASTER SÉNÉGAL
Institut de gestion La Rochelle.
39, rue de Vaux de Foletier
17024 La Rochelle Cedex 1
[email protected]
05.46.50.76.00 - 06.81.66.15.21
_______
_______
____________
_______
_____________
[email protected] - 06.81.11.47.86
_______
_______
____________
_______
_____________
SOLIDARITÉ LAÏQUE
Droits à l’Education pour tous dans les
meilleures conditions possibles appui au
système éducatif avec l’aide de nos partenaires locaux
délégué départemental : Alain ROBERT
[email protected] .fr
_______
_______
____________
_______
_____________
SOUDEAGAO
Au cœur du projet : travailler, échanger
et construire des tables d’écoliers pour
l’école de Fiya (Mali).
[email protected]
_______
_______
____________
_______
_____________
TERANGA AFRICA
Un pôle d’échanges pour les cultures africaines.
06 10 26 20 53
[email protected]
_______
_______
____________
_______
_____________
TITTIT
Améliorer la qualité de vie familiale et sociale
et
promouvoir l’autonomie d’existence dans
l’Azawagh, autour d’Abalak (Niger)
www.tittit.org - [email protected] - 05.46.27.24.04
_______
_______
____________
_______
_____________
UNICEF (United Nations International Children’s Emergency Fund)
Fonds des Nations Unies pour l’enfance
Association humanitaire intervenant
dans 150 pays dans le cadre de la Convention internationale des Droits de l’Enfant.
05 46 50 68 57 - [email protected]
_______
_______
____________
_______
_____________
VOILES SUR LE NEPAL
Développement de l’éducation dans
l’Himalaya en fonction des besoins et
désirs des habitants.
[email protected]
_______
_______
____________
_______
_____________
WEO (Women’s Experimental Organization)
Donner aux femmes un moyen de
se générer une nouvelle source
de revenus. L’action se mène dans
et hors de nos frontières au travers de l’idée de créer une
marque d’objets qui auront la particularité d’être confectionnés par des femmes des quatre coins du monde.
06 64 86 03 48 - [email protected]
_______
_______
____________
_______
_____________
360° Naturalist
Réaliser des inventaires, développer
des projets, sensibiliser le public
et diffuser la connaissance afin de
contribuer à l’effort international de
connaissances de la biodiversité.
www.360naturalist.org
Collectif Actions
Solidaires
Favoriser les synergies entre les acteurs associatifs de la solidarité internationale et
développer une approche réfléchie et responsable des rapports Nord/Sud.
_______
_______
____________
_______
_____________
SHANE
Association pour le soutien aux peuples
d’Amazonie péruvienne et équatorienne, par
la sauvegarde et la valorisation de leur patrimoine culturel, naturel, environnemental.
[email protected] - http://shanefrance.org
_______
_______
____________
_______
_____________
SINI YELEEN
Projet de pré-collecte et de
sensibilisation à l’éco-citoyenneté dans le vieux quartier
de Bobo-Dioulasso (Dioulasso-Ba) au Burkina Faso
Facebook : association-Sini-Yeleen
06 64 86 03 48
http://actionsolidaires17.wordpress.com
[email protected]
Mise à jour : octobre 2013
ME FATOU
En lien avec l’association guinéenne Tafory, Mé Fatou participe à la formation d’enseignants, d’artistes et d’étudiants
de l’Institut Supérieur des Arts de Guinée, à la construction
et l’équipement d’écoles en brousse, accueille des artistes en résidence et des touristes au centre d’écotourisme
équitable et solidaire de Tafory.
[email protected] - www.nicole-morin.fr
www.spf17.org
19
20
Agenda
SolidaRochelle - n°11 - novembre 2013
Du
6 au
21 novembre
_______
_______
_________________
___________
______________________
14
novembre
_______
_______ ___________
_________________
______________________
Du
21_______
au 27 novembre
_______
_________________
___________
______________________
SEMAINE DE LA FINANCE
SOLIDAIRE
FORUM DE LA MOBILITE
INTERNATIONALE
SEMAINE DU CINEMA
CHINOIS
Informations, programme :
Cité des Métiers - 05 46 55 34 21
Parmi un large éventail de films, le festival
propose d’aller à la rencontre de l’imaginaire
foisonnant de réalisateurs chinois, connus
ou moins connus, et de constater de près
la créativité d’un cinéma qui revient de loin
(…) En effet, en plus de cent ans d’existence, le cinéma chinois a vécu tant de drames
et a risqué tant de fois de disparaître, qu’on
ne peut qu’être admiratifs devant sa vitalité
pendant toutes ces années et celle dont il
fait preuve aujourd’hui plus que jamais ».
Luisa Prudentino, commissaire du Festival.
Entrée libre dans la mesure des places disponibles Informations, programme :
05 46 51 79 16
www.centre-intermondes.com
Venez rencontrer les acteurs de la finance solidaire à La Rochelle et Aytré.
Réunion/débat sur la Finance Solidaire.
Zoom sur des solutions modernes près
de chez vous : 18h30 - 20h
06/11 - Villeneuve-Les-Salines (hall de
l’Agora – place du 14 juillet)
07/11 - Port-Neuf (maison de quartier –
place de l’Ile de France)
08/11 - Mireuil (Le Pertuis – 11 avenue de
Moscou)
12/11 - Tasdon (centre social – 1 allée de
Marie-Claude Mémon)
13/11 - La Rochelle centre-ville (centre
social – 41 rue Thiers)
14/11 - Aytré (centre social – 1 rue Albert
1er)
15/11 - Les Minimes (Co-Working – 15 rue
Alfred Kastler)
21/11 - Saint-Eloi (centre Social – 40 rue
Basse de St-Eloi)
Du 18_______
au 23 novembre
_______
_________________
___________
______________________
SEMAINE DE LA
SOLIDARITE
INTERNATIONALE
helle
La Roc
Du 17_______
au 23 février
2014
_______
_________________
___________
______________________
Découverte de la Finance Solidaire en
jouant
Mardi 5 novembre 2013 de 14h à minuit
à La Grosse Boîte (65 rue Saint-Nicolas
- LA ROCHELLE)
05 46 52 25 70
www.lagrosseboite.fr
Forum de la Finance Solidaire
Vendredi 8 novembre 2013 - 13h/17h
Cité des Métiers - Maison de l’Emploi du
bassin de La Rochelle (88 rue de Bel-air La Rochelle)
Une idée d’entreprise ? Parlons-en !
Les partenaires du Tour de la Finance Solidaire vous reçoivent pour un entretien individuel
15h - 17h : 2 tables rondes
15h : Comment la finance solidaire contribue à l’économie de proximité ?
16h : Finance participative : moyen innovant
de faire financer son projet d’entreprise ?
Renseignements :
[email protected]
FESTIVAL CINESUD
Quoi : spectacle, concert, dégustations,
conférences, films, diner quizz, expositions,
débats.
Où : Office de Tourisme, Résidence Lafayette, Espace Bernard Giraudeau, Maison de
quartier de Port Neuf, Résidence Universitaire Antinéa, Résidence Horizon Habitat
Jeunes, Centre Social Villeneuve-les-Salines, La Sirène, Salle polyvalente Villeneuveles-Salines, Centre Social Tasdon-Bongraine-Les Minimes.
Informations, programme :
www.ville-larochelle.fr - 05 46 51 53 67
Festival du court métrage africain
Au Relais de la Côte de Beauté à Saint Georges
de Didonne.
www.festivalpleinsud.com
Du
7 au
13 avril 2014
_______
_______
_________________
___________
______________________
FESTIVAL PLEIN SUD
Sur le thème du «Sport en Afrique» dans le bourg
de Cozes.
www.festivalpleinsud.com

Similar documents

Télécharger - La Rochelle

Télécharger - La Rochelle de centaines de contacts propres à convenir à tout un chacun, quelles que soient les motivations ou les passions. On y retrouve les grands classiques comme la peinture, la musique, le foot ou la pé...

More information