Bonne AnnÉe 2012 - Chambre des Métiers et de l`Artisanat de La

Comments

Transcription

Bonne AnnÉe 2012 - Chambre des Métiers et de l`Artisanat de La
e de Métiers
br
am
Ch
a
l
de
n
o
ti
ma
for
n
d'i
e
n
azi
ag
M
et de l'Artisanat de la Réunion
bonne année 2012
n°174
La SIAGI à La Réunion,
un défi et une fierté
pour notre équipe
nov/dec 2011
P4 UN BUDGET PRIMITIF REALISTE POUR 2012 - NOUVEAU SITE DE LA CMA
P5 LA REVOLUTION
DU LOGEMENT ADAPTE
P6 LA MOBILITE, UNE AUTRE VOIE POUR L’APPRENTISSAGE - CANAL PLUS
REUNION RECRUTE 24 APPRENTIS P7 LA SIAGI ENTRE EN FONCTION A LA REUNION P8 JUMELAGE
ENTRE LES CMA DE LA REUNION ET DES COTES D’ARMOR P9 BOUCHERIE CHARCUTERIE TRAITEUR :
EXPOSITION DE MATÉRIEL ET FORMATION P10 L’ECOPTZ, UN ATOUT - L’ADIL ET LES ARTISANS P12
UN GRAND NOM DE L’ART FLORAL À LA REUNION - STAGE DE HAUTE COUTURE
P14 TRANSMISSION
D’ENTREPRISE ET RETRAITES : LA CMA INFORME LES ARTISANS - JOURNÉE PORTES OUVERTES DE
L’URMA
P15 PREMIER SALON CREATEUR PEÎ ET PREMIER SALON ADOC
P16 LES ANNUAIRES DE
LA REPARATION ET DES DÉCHETS DU BTP
P17 FISCAL-SOCIAL
P18 FORMATION.
c
Pour tout renseignement, un numéro unique :
0262 463 463
nar m
le mot
du président
Formation, expertise : donner
le meilleur à l’artisanat réunionnais
2011 a été une année difficile, mais l’artisanat, globalement,
a tenu le choc. La proximité, la confiance, le dialogue
avec la clientèle se sont révélés des atouts précieux pour
nos métiers. Si l’artisanat résiste, c’est aussi parce qu’il
se montre capable de répondre à de nouveaux besoins, à
l'exigence de qualité des consommateurs, à la complexité
de l’environnement des entreprises. Les entreprises
sont mieux gérées et leur niveau de professionnalisme
ne cesse de s'améliorer. C'est pour contribuer à ce
mouvement vers le haut que la CMAR a mis en place des
outils de formation et noué des partenariats qui renforcent
ses capacités d'accompagnement des entreprises.
Réunion Métiers est une publication de
la Chambre de Métiers et de l'Artisanat
de La Réunion
42, rue Jean-Cocteau
97490 Sainte-Clotilde
Tél. 0262 21 04 35
Fax. 0262 21 68 33.
Mail : [email protected]
Site : www.cm-reunion.fr
Directeur de la publication :
Bernard Picardo
Rédacteur en chef :
Klébert Latchoumane
Rédaction et mise en page :
18 Éditions.
Crédit photos :
Service communication de la CDMA
Impression : Graphica - Saint-André
Tirage : 13 566 exemplaires
Dépôt légal n° 5245
ISSN 0989 0300.
Imprimé sur papier écologique issu de
forêts gérés durablement (PEFC/FSC)
n° 174 nov/déc 2011-2012
La rédaction décline toute responsabilité
concernant les informations et les visuels
figurant sur les annonces publicitaires.
Ces actions visent à permettre aux chefs d’entreprises
de consolider leur position sur leurs marchés. Notre
politique pour structurer les filières et les entreprises se
poursuit en 2012. Ce numéro de Réunion Métiers rend
compte de quelques-unes de nos dernières initiatives en
la matière. Ainsi le partenariat avec la CMA du Limousin
et le jumelage avec la CMA des Côtes d’Armor.
Créé par la Chambre du Limousin, le CNISAM, pôle
d’innovation sur la santé et l’autonomie dans l’habitat,
nous apporte son savoir-faire dans l’adaptation des
prestations artisanales aux personnes en situation de
handicap ou à mobilité réduite. La CMA des Côtes
d’Armor est une autre référence nationale dans plusieurs
domaines. Notre partenariat avec les collègues bretons
ne date pas d'aujourd'hui. La CMA des Côtes d'Armor
nous a notamment aidés à mettre sur pied notre centre
de formation aux métiers de l’automobile. C'est à
présent pour développer l’artisanat alimentaire que nous
allons bénéficier de son expertise. Autre initiative de la
CMAR: une convention passée avec le département et
le CNARM pour faciliter la mobilité dans l’apprentissage.
Là encore, le but est de faire bénéficier le tissu artisanal
local de compétences que ces jeunes auront acquises
en métropole. Enfin je veux rappeler le partenariat qui,
depuis cette année, lie notre institution à la Chambre
des Notaires et à l’Ordre des Experts-Comptables. Elle
s’est traduite notamment par deux nouvelles réunions
d’information sur la retraite des artisans et la transmission
d’entreprise. En termes de formation et d’expertise, nous
devons donner le meilleur à nos ressortissants. C’est sur
cet engagement que l’ensemble des élus de la CMAR
et moi-même vous adressons nos meilleurs vœux pour
l’année 2012.
Bernard Picardo
Président de la Chambre de Métiers et de l'Artisanat
Bonne année à tous les Artisans !
Le président Picardo et ses collègues élus
vous présentent leurs meilleurs voeux de réussite pour 2012.
Évènement
Un budget primitif réaliste pour 2012
Apprentissage :
campagne
prolongée jusqu’au
15 décembre
L’assemblée générale de la CMAR du 25 novembre a adopté à l’unanimité
le budget primitif 2012. Un BP en très légère hausse, témoignant d’une
gestion prudente mais qui refuse de céder au pessimisme ambiant.
Les chiffres
Budget primitif 2012
22,46 millions d’euros (+ 1,03 %)
Dont :
• Apprentissage 12,26 millions d’euros
(+ 1,48 %)
• Services administratifs 10,2 millions d’euros
(+ 0,48 %)
Oui à la lucidité, non à la sinistrose : tel a été, en
substance, le message que Bernard Picardo a adressé
aux artisans concernant le climat pesant qu’instaure la
crise financière, alimenté par les médias.
“ Le quotidien des 15 000 artisans constitue un
challenge permanent pour satisfaire aux besoins en
produits et services de leurs clients toujours soucieux
de qualité, pour sauvegarder les emplois de leurs
salariés, pour maintenir son outil de travail et pour
assurer sa propre subsistance. Quel impact peuvent
avoir les tergiversations des places boursières, les
annonces des agences de notation dans cette réalité ? “
a déclaré le président de la CMAR en ouverture de
son discours lors de la dernière assemblée générale.
Un appel à affronter l’adversité avec confiance, et le
président Picardo a cité l’exemple de la chambre elle-
Recruter des apprentis, c’est permettre aux jeunes
de se former et aux entreprises de préparer
leur avenir en améliorant leurs compétences. Il
faut rappeler le taux exceptionnel de réussite
aux examens de la session 2011 : 78,5 %. Si
les résultats de la campagne de recrutement
d’apprentis sont meilleurs cette année qu’en
2010, il restait au 31 octobre dernier 150 places
à pourvoir pour atteindre les objectifs de 2012,
à savoir 1 249 contrats signés. Pour faciliter le
recrutement d’apprentis, les entreprises ont eu
jusqu’au 15 décembre pour signer des contrats.
même, dont la volonté d’aller de l’avant ne se relâche
pas, bien au contraire comme en témoigne l’activité
déployée au second semestre.
Notamment l’effort pour la campagne d’apprentissage,
l’installation de la SIAGI à la Réunion ou les partenariats
avec des CMA de Métropole (voir nos articles). Les
orientations budgétaires en sont un autre exemple
avec un budget primitif pour 2012 réaliste compte
tenu du contexte, en légère progression. Grâce à une
maîtrise des dépenses et à l’optimisation des moyens
mis en œuvre, ce budget permet à la CMAR de
maintenir le cap des grands objectifs de la mandature :
renforcer la proximité, pérenniser les entreprises et les
filières, professionnaliser les acteurs et promouvoir les
entreprises.
www.artisanat974.re
Le nouveau réflexe de proximité
Après un chantier de quatre mois, le nouveau site internet de la Chambre
de Métiers et de l’Artisanat est en ligne depuis le 28 octobre 2011.
Proposé par le réseau des Chambres de Métiers et de l’Artisanat et adopté par bon nombre de CMA, ce site clés en
main a l’avantage de pouvoir être administré en interne. D’où une réactivité supérieure pour actualiser l’information
des artisans sur les services qui leur sont proposés et les actions de la CMA. Tous les services de la CMA ont contribué
à la mise en œuvre de ce site qui inaugure, pour la Chambre, une nouvelle forme de relation de proximité par la
communication électronique. Simple d’utilisation, ce site est en effet celui de l’artisanat réunionnais et cliquer sur
www.artisanat974 doit devenir un réflexe pour tout artisan souhaitant mieux connaître et se rapprocher de la CMA.
4
Actualité
La révolution du logement adapté
Pour fournir aux artisans les meilleurs atouts devant le défi que représente l’adaptation des
logements aux personnes fragilisées, en situation de handicap ou à mobilité réduite, la CMAR
a noué un partenariat avec la CMA du Limousin et le CNISAM, pôle d’innovation national pour
la santé et l’autonomie dans la construction, avec le soutien du Département. Un partenariat
officialisé le 27 octobre par la signature d’une convention au siège du Conseil général.
Michèle Denis-Gray, directrice du CNISAM, Patrick Erudel, conseiller général membre de la commission permanente du
Conseil Général, et Bernard Picardo, Président de la CMAR.
Le logement adapté constitue un volet spécifique du
marché global de la réhabilitation et de l’amélioration de
l’habitat qui s’annonce comme le moteur d’activité de
l’artisanat du BTP dans les années à venir. Par ailleurs,
il pose l’enjeu de la place et des conditions de vie des
La santé et
l’autonomie dans
l’habitat
Le CNISAM a été créé au sein de la Chambre de
Métiers et de l’Artisanat du Limousin.
Si le Limousin est en pointe sur ce terrain, c’est
à l’origine parce que le taux de personnes âgées
dans la population de cette région est la plus
élevée de France. Les artisans ont répondu à
des besoins spécifiques auxquels ils n’étaient
pas forcément préparés. Les problématiques
du vieillissement et du handicap dans la vie
quotidienne sont voisines. Elles ont aussi amené
le CNISAM à développer une expertise sur la
prévention des accidents domestiques.
personnes handicapées et, plus largement, de toutes les
personnes à mobilité réduite, dans la société. D’où son
importance.
L’hémicycle du Conseil Général était rempli le 27 octobre
et le public d’artisans a suivi avec une extrême attention
la conférence donnée par Michèle Denis-Gray, directrice
du CNISAM (Centre national d’innovation, santé,
autonomie et Métiers), ainsi que les films montrant des
exemples pratiques de travaux d’adaptation de logement
et de bâtiment public.
A chaque handicap, une réponse du bâti
Par l’intermédiaire du CIRBAT, la CMAR a frappé à la porte
du CNISAM pour fournir aux artisans un conseil de haut
niveau dans le domaine de l’adaptation des prestations.
Vingt techniciens de la CMAR ont été formés par le
CNISAM pour informer et accompagner les entreprises.
Les chantiers d’adaptation de logement s’écartent en
effet des modèles standards de l’amélioration de l’habitat.
L’ expertise porte sur les travaux d’accessibilité des
bâtiments, de l’habitat et des commerces existants, mais
pas seulement. Elle s’étend plus largement à l’adaptation
et l’innovation dans les services. Confection, soins de
la personne, déplacement, alimentation, ameublement,
électricité et domotique, etc. : une grande partie des
secteurs de l’artisanat sont ou seront concernés, d’une
façon ou d’une autre, par le problème de l’adaptation de
leurs services aux personnes handicapées.
Une priorité du Conseil Général
La Réunion compte 28 510 personnes en situation de handicap, soit 3?4 % de la population(1). Le chiffre
atteint 40 000 personnes, soit 4,5 % de la population, si l’ont tient compte des bénéficiaires de l’allocation
personnalisée à l’autonomie (APA), incluant des personnes âgées. Mis en œuvre par le Conseil Général, le plan
départemental de la famille réunionnaise fait du maintien à domicile de ces personnes une priorité.
(1) Source : Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) de la Réunion.
5
Actualité
La mobilité, une
autre voie pour
l’apprentissage
Ibrahim Dindar, Président du CNARM, Alain Griset, Président de l’APCMA,
Nassimah Dindar, Présidente du Conseil Général et Bernard Picardo,
Président de la CMAR.
La mobilité répond à la difficulté de trouver des
maîtres d’apprentissage sur l’île.
Canal + Réunion
recrute 24 apprentis
La filiale réunionnaise de Canal + a choisi
l’apprentissage pour former de jeunes
collaborateurs aux nouveaux produits audiovisuels
qu’elle commercialise sur l’île.
Une convention de partenariat permettant aux jeunes de l’île de poursuivre
leur formation par l’apprentissage dans le réseau des Chambres de Métiers
de Métropole a été signée le 29 novembre à la Villa du Département entre le
Département, l’Assemblée Permanente des Chambres de Métiers et de l’Artisanat
(APCM), le Comité national d’accueil et d’actions pour les Réunionnais en mobilité
(CNARM) et la CMAR.
“ Je suis sûr que c’est une expérience qui va réussir et qu’elle débouchera sur
des opportunités d’emploi chez nous ou à l’extérieur de l’entreprise. “ La confiance
affichée fin août par le directeur de Canal + Réunion, Rodolphe Pacaux, avait de
quoi de réchauffer le cœur des apprentis. De son côté, après avoir rappelé le taux
d’insertion (78 % des étudiants trouvent un emploi), le président Bernard Picardo
soulignait le caractère inédit de l’événement : “ C’est la première fois que nous
signons autant de contrats d’apprentissage avec une seule entreprise. “
Comme a tenu à le souligner Nassimah Dindar, présidente du Conseil général,
“ le partenariat de ce jour porte sur l’insertion professionnelle de nos jeunes
et leur mobilité et permettra de mieux les sécuriser. “ Pour Bernard Picardo,
“ il va permettre aux jeunes en formation de trouver plus facilement des maîtres
d’apprentissage. Aujourd’hui, cela devient problématique. Est-il nécessaire de
souligner qu’être maître de stage est une responsabilité car il faut former le jeune,
l’accompagner. C’est la raison pour laquelle cette démarche est de plus en plus
ardue. Proposer la mobilité est une voie vers la réussite qui répond à une demande
existante. “
C’est via Pôle Emploi et internet que les 24 jeunes, venant d’horizons divers,
ont tenté leur chance chez Canal +. Ils vont acquérir parallèlement à l’URMA
centre de formation de Sainte-Clotilde un enseignement aux compétences en
électro-domestique et multimédia, c’est-à-dire, en résumant, aux nouveaux
produits de communication issus de la fusion de la télévision, du téléphone et
d’internet. Un créneau sur lequel le groupe Canal + est positionné à travers son
bouquet satellitaire. Les apprentis seront positionnés en grandes surfaces où ils
assureront la réception et l’information des abonnés sur ces nouveaux produits qui
représentent l’avenir de la télévision.
Alain Griset, président de l’APCMA, a rappelé que “ l’artisanat en France aujourd’hui,
c’est 200 000 apprentis. Aussi cela ne nous posera aucun problème d’intégrer
et de former les jeunes Réunionnais.” “ Nous allons recevoir prochainement la
liste des métiers pour lesquels les chambres consulaires garantissent des maîtres
d’apprentissage, puis nous diffuserons l’information et recevrons les jeunes “
a précisé de son côté Ibrahim Dindar, président du CNARM.
Minutieusement préparée par les services de la CMA et le service des ressources
humaines de Canal + Réunion, cette opération est le fruit d’un partenariat avec le
réseau Ducretet, centre de formation par alternance des spécialistes de la vente et
de la maintenance des produits multimédias.
6
La SIAGI entre en fonction
Apportant sa garantie au crédit
bancaire des artisans, la SIAGI est
prête à examiner les demandes
de financement. Un atout
supplémentaire et précieux pour
faciliter l’investissement dans le
contexte actuel.
Imaginée lors des travaux organisés dans la cadre des
Etats Généraux de l’Outre-Mer en 2009, l’extension
de la garantie SIAGI à l’Outre-Mer trouve sa première
concrétisation à la Réunion. L’installation officielle de la
SIAGI à la Réunion s’est faite le 28 octobre en présence
de son directeur général, Michel Cottet, et du président
de l’APCMA, Alain Griset. Crée en 1966 par les Chambres
de Métiers et de l’artisanat, la SIAGI intervient dans les
secteurs de l’artisanat et des activités de proximité en
garantissant les crédits d’investissements octroyés par
les établissements bancaires. Elle constitue un moyen
supplémentaire au service, d’une part des artisans pour
faciliter le financement de leurs investissements, d’autre
part des acteurs du financement des entreprises, banques
et établissements financiers, pour sécuriser leurs prêts.
A la Réunion, la SIAGI va agir en complémentarité avec
le fonds DOM de l’Agence française de développement
(AFD) pour permettre une garantie maximale des prêts
(jusqu’à 70 %).
Actualité
La SIAGI installé au siège de la CMA
La CMA assure la représentation de la SIAGI avec la nomination de deux agents référents formés par la SIAGI (un
pour le Nord, un pour le Sud). Elle apporte à la SIAGI, ainsi qu’à l’AFD, sa connaissance et son expertise du tissu
artisanal local. La CMA donne un avis économique sur chaque projet d’investissement présenté. La SIAGI offre une
gamme complète de concours, de la création au développement des entreprises, sans oublier la transmission. Par
ailleurs, la mise en œuvre de l’EIRL a conduit la SIAGI à accompagner cette nouvelle forme juridique en facilitant son
accès au crédit. Cet engagement s’est concrétisé par la mise en place d’une “ garantie élargie “ en faveur des EIRL
en partenariat avec Oséo.
Comment ça marche ?
Sont éligibles à la SIAGI toutes les entreprises inscrites au répertoire des métiers ou au RM/RC :
• dont le chiffre d’affaires est inférieur à 20 millions d’euros ;
• œuvrant dans l’artisanat de production alimentaire, bâtiment, entreprises du patrimoine vivant, services ;
• quel que soit leur statut juridique ;
• à toutes les étapes de leur existence (création, reprise, transmission, développement).
La SIAGI accorde sa garantie sur des crédits moyen et long terme, crédit bail mobilier et immobilier, d’une
durée de 2 à 15 ans et d’un montant de 10 000 euros à 2 millions d’euros. La quotité de garantie monte jusqu’à
70 % en co-garantie avec l’AFD. La co-garantie avec l’AFD est de loin la formule la plus avantageuse avec une
participation financière correspondant à 1,85 % de l’emprunt. Cependant la SIAGI peut aussi intervenir hors
fonds DOM, mais à des conditions moins avantageuses.
Michel Cottet, Directeur de la SIAGI, Louison Noël,
Administrateur de la SIAGI, David Lorion, Vice-président
de la Région, Bernard Picardo, Thierry Devimeux,
Secrétaire général des affaires économiques de la
préfecture, Alain Griset, Président de l’APCMA, et Marc
Dubernet, Directeur de l’AFD.
Les correspondants SIAGI de la CMA :
Virginie Fontaine : 0262 96 12 40
Jean Siduron : 0262 45 52 52
7
actualité
Jumelage officialisé entre
les CMA des Côtes d’Armor
et de la Réunion
La charte de jumelage signée entre la Chambre de Métiers et de l’Artisanat
des Côtes d’Armor et la Chambre de Métiers de l’Artisanat de La Réunion
vient concrétiser un partenariat de plus de 10 ans entre les deux compagnies
consulaires.
“ Ce jumelage est une régularisation, une officialisation
d’une longue amitié entre nos deux Chambres et c’est
essentiellement sur nos valeurs communes et notre
vision partagée du développement de l’artisanat que
cette relation s’est construite “ a commenté Bernard
Picardo, approuvé par Louison Noël, président de la
CMAR des Côtes d’Armor qui s’est déclaré “ sensible à
l’esprit d’ouverture “ de la Chambre de Métiers et de
l’Artisanat de La Réunion. “ Il est important de pouvoir
partager nos expériences “ a-t-il souligné.
Le partenariat entre les deux chambres consulaires
a démarré avec des échanges entre nos équipes
pédagogiques, relayé ensuite par un appui technique très
fort dans le secteur de l’automobile. L’Institut Supérieur
des Technologies Automobiles de Saint-Brieuc a été une
précieuse source d’inspiration dans la configuration du
Campus professionnel de l’océan Indien installé dans le
Sud de l’île et dédié à la mécanique automobile.
des échanges tout azimut
La Chambre de Métiers et de l’Artisanat des Côtes d’Armor
compte 9 000 ressortissants. Elle a été à la pointe de
nombreuses initiatives dans différents secteurs d’activité :
l’automobile avec Véhipôle, le bâtiment avec Batipôle et,
depuis 2005, l’agroalimentaire avec la mise en place de
la première Cité du goût et des saveurs, que la CMA
de la Réunion a le projet de décliner localement l’année
prochaine. Ce projet innovant consiste à valoriser les
métiers de l’alimentation à travers des cours de cuisine
ouverts au public, dispensés par des professionnels.
Il faut citer également les échanges et l’accueil des
apprentis en mobilité, des transferts méthodologiques,
de savoir-faire et de bonnes pratiques, ainsi que la
participation croisée des artisans réunionnais et bretons
dans des salons et des foires Le rapprochement s’inscrit
également dans la volonté de l’APCMA de jumeler
chaque chambre d’Outre-mer avec une chambre de
Métropole afin de renforcer la coopération et le partage
d’expérience.
La Cité du goût
et des saveurs
Conçu avec l’aide de médecins nutritionnistes
et de sportifs, ce concept vise à valoriser les
professionnels de l’alimentation en initiant le
public à leur savoir-faire. La Cité du goût et des
saveurs a vu le jour en 2005 et, depuis, son succès
ne fait que croître, tant auprès du public qu’auprès
des artisans que le thème “ du bien manger “
mobilise particulièrement. Une soixantaine
d’ateliers culinaires (payants) sont aujourd’hui
proposés aux particuliers par des chefs étoilés.
Des cours de cuisine sont également dispensés
à des populations défavorisées pour enseigner
les bonnes pratiques d’hygiène alimentaire. C’est
ce concept que la CMA de la Réunion souhaite
décliner en l’adaptant.
Bernard Picardo
en compagnie de
Louison Noël, Président
de la CMA des Côtes d’Armor.
8
Les artisans s'informent !
actualité
Boucherie charcuterie traiteur
Exposition de matériels et formations
Le partenariat du Syndicat mixte des bouchers charcutiers traiteurs de la Réunion avec la Confédération
nationale des charcutiers traiteurs a donné lieu à un nouveau rendez-vous au mois d’octobre au Tampon.
Au menu : formation et exposition de matériels dernier cri.
Ce rendez-vous d’octobre était à ne pas manquer pour les chefs d’entreprises
de boucherie charcuterie traiteur soucieux des nouvelles tendances de
consommation qui font évoluer le métier. L’heure est en effet à la diversification
et à l’introduction de nouvelles techniques de travail. Mais quelle diversification
et quelles techniques ? Et avec quels matériels ? Tel était le sujet de la journée
du 10 octobre, salle Paul-Padré au Tampon, où les professionnels étaient
invités à découvrir une présentation de fournitures diverses (four, cutter, bainmarie, petit outillage, emballages) significative des évolutions de la profession.
Disponibles à la Réunion, ces fournitures étaient proposées aux adhérents
du syndicat aux mêmes prix qu’en métropole. Cette journée était organisée
par le SMBCT, avec l’appui de la CMAR, en partenariat avec la CNCT et en
présence de son président, Joël Mauvigney. “ Notre but, au côté du SMBCT, est
d’aider les professionnels réunionnais qui veulent répondre aux demandes de
nouveaux consommateurs. Les nouvelles générations, les femmes qui travaillent,
représentent une clientèle dont les attentes sont différentes. C’est aussi le
moyen de faire face à la concurrence des grandes surfaces. Le consommateur
nous dirige à présent. Nous devons nous adapter “ déclarait Joël Mauvigney.
“ Les professionnels se prennent en charge “ soulignait de son côté Didier
Mazeau, président du SMBCT. “ Le nombre de visiteurs aurait pu être plus
important, mais les professionnels qui se sont rendus sur place venaient de
toute l’île et se sont montrés très motivés, intéressés par la démarche et les
matériels exposés. Pour une première, je suis satisfait. “ Le SMBCT a en effet
le projet de renouveler l’expérience, dans l’Ouest cette-fois, dans le courant du
premier semestre 2012. Par ailleurs, le partenariat du SMBCT avec la CNCT
s’est traduit également sur le plan de la formation professionnelle au mois
d’octobre. Conduite par un Meilleur Ouvrier de France, cette formation était
axée sur les techniques de conservation sous vide. Elle s’est déroulée à SaintDenis sur quatre jours. Il s’agissait de la troisième formation depuis l’adhésion
du SMBCT à la CNCT au mois de mai. Au total, plus de 70 chefs d’entreprises
et employés du secteur ont déjà participé à ces échanges de savoir-faire. Signe
que l’attente est bien réelle. A noter que le service alimentation de l’antenne sud
de la CMAR et l’URMA, Pôle de formation de Sainte-Clotilde tenaient un stand
au Tampon afin de compléter l’information sur les bonnes pratiques d’hygiène et
l’apprentissage dans le secteur de la boucherie charcuterie.
Les Coiffeurs réunionnais
au Mondial Coiffure
version Asie
Deux groupes d’artisans coiffeurs de La Réunion se sont envolés pour visiter
Hong-Kong et assister au salon international de la coiffure et des cosmétiques :
le Cosmoprof Asia 2011 qui se déroulait au « Convention Exhibition Center »
du 9 au 11 novembre.
Plus de 45 000 visiteurs et 35 pays exposants y sont attendus chaque
année. Si a priori ce salon est dédié aux revendeurs de produits et autres
matériels,nos représentants ont pu suivre des shows de coiffure, des
démonstrations de nouvelles techniques de coupe, découvrir les espaces
Esthétique, Spa, Cosmétique, Onglerie et plein d’autres nouveautés, de sorte
d’être à jour « technologiquement ».
9
Organisation professionnelle
Découverte
de l'APCMA
Profitant de leur passage à Paris pour BATIMAT, le
Président Picardo a invité les artisans du batiment,
accompagné du 3eme Vice-Président Jean-François
Maillot à visiter l’Assemblée Permanente des
Chambres de Métiers et de l’Artisanat.
Comment jouer l’atout de l’éco-PTZ
A l’initiative de la CMAR, deux
réunions d’information, le 19 à
Saint-Denis et le 21 octobre à SaintPierre, ont dévoilé les subtilités
de l’éco-prêt à taux zéro (PTZ) aux
artisans du BTP.
L’éco-prêt à taux zéro vise à améliorer la performance
énergétique des logements existants. Il permet aux
particuliers d’engager à leur domicile, à un coût
avantageux, des travaux qui seront source d’économie
d’énergie, de protection de l’environnement et de sécurité
sanitaire. C’est une opportunité d’activités pour l’artisanat
du BTP. La CMAR souhaite que les artisans s’approprient
ce dispositif. L’éco PTZ est en vigueur depuis avril dans
les DOM. Il a besoin de relais d’information. Les artisans
peuvent en faire eux-mêmes la promotion auprès de leur
clientèle. D’où les deux réunions d’information au cours
desquelles des experts de l’agence départementale
d’information sur le logement (ADIL) et de l’agence
régionale de l’énergie de la Réunion (ARER) ont détaillé
le dispositif, expliquant quels étaient les travaux éligibles
et leurs conditions de réalisation. ADIL et ARER se sont
déclarées prêtes à mettre leur expertise de l’écoPTZ au
service des artisans qui en ferait la demande.
L’ADIL, une source d’information
juridique pour les artisans du bâtiment
L’agence départementale pour l‘information sur le logement (ADIL) apporte un conseil juridique gratuit aux
particuliers (propriétaires ou locataires), mais aussi aux professionnels de l’habitat et notamment aux artisans
du bâtiment. Les explications de Pascal Fouque, juriste, chargé de mission à l’ADIL.
L’ADIL est surtout connue pour être un service proche des particuliers.
Qu’apporte-t-elle aux artisans ?
L’ADIL a une mission d’intérêt général. Elle est là pour renseigner tout le monde,
professionnels comme particuliers, sur le droit du logement et le droit immobilier. La
majorité de nos consultations est en direction des particuliers, mais nous recevons
aussi des agents immobiliers, des travailleurs sociaux, des établissements bancaires et
des artisans. L’ADIL est fréquemment consultée par les professionnels qui souhaitent
obtenir des informations sur la législation en matière de logement. L’ADIL noue par
ailleurs depuis plusieurs années des partenariats avec les institutions, dont la Chambre
de Métiers et de l’Artisanat, afin d’informer les professionnels lorsqu’un changement
important survient dans la législation.
10
Dans les rapports entre entreprises et particuliers, comment se situe l’ADIL ?
Notre conseil juridique est strictement neutre. Notre rôle, et notre but, est d’informer
nos interlocuteurs sur leurs droits et leurs devoirs par rapport à la réglementation en
vigueur.
En tant qu’observateur du logement, quelle recommandation pourriez-vous
adresser aux entreprises de construction ?
C’est d’apporter beaucoup de soins à la qualité de rédaction des contrats entre
entreprises et maîtres d’ouvrage. Des contrats trop succincts et, dans le cas de contrat
type, mal remplis, sont source de différences d’interprétation. Lorsqu’un contrat est mal
rédigé, il est mal rédigé pour les deux parties. Il faut voir le contrat comme un intérêt
commun. C’est la vision que nous faisons partager à nos interlocuteurs.
ADIL : renseignement et rendez-vous au 0262 41 14 24.
Plus d’information sur : www.adil974.com
L’AGC REUNION, cabinet comptable sous forme associative,
est inscrite à l’Ordre des Experts Comptables de La Réunion.
Elle a pour mission d’accompagner les chefs d’entreprises dans leur gestion quotidienne,
à partir de la tenue de leur comptabilité.
Après Saint-Denis au Nord, Saint-Pierre au Sud et Saint-Paul à l'Ouest,
l'AGC Réunion ouvre une nouvelle antenne dans l'Est du Département à Saint-André.
Située au 1er étage de l'Immeuble les Salazes au 414 rue Andropolis,
notre antenne est opérationnelle depuis le début du mois de novembre.
Contactez M. Nicolas AUBERT
au 06 62 920 930 pour toute information
ou rendez-vous sur notre site internet
www.agcreunion.fr
L’antenne de Saint-André,
aux couleurs de l’AGCR !
Forte de quatre collaborateurs, notre antenne compte
déjà près de 75 adhérents. Elle est ouverte à tout artisan,
commerçant ou professionnel libéral qui souhaite faire
tenir ses comptes par un professionnel de la comptabilité,
dûment inscrit à l’Ordre des experts comptables.
Avec cette nouvelle antenne, l’AGC REUNION renforce son
caractère associatif par sa proximité avec ses adhérents,
aux quatre coins de l’île.
L’AGC REUNION, créée à l’initiative de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de la Réunion
il y a 25 ans, est ainsi un professionnel aux services de professionnels
AGCR NORD
24 rue Jean Cocteau
207 Résidence Anaxagore
97490 STE-CLOTILDE
Tel. 02.62.206.500
Fax. 02.62.209.171
AGCR SUD
7, Allée de la piscine
Casabona
97410 SAINT PIERRE
Tel. 02.62.595.530
Fax. 0262.356.686
AGCR OUEST
85, Chaussée Royale
97460 SAINT PAUL
Tel. 02.62.328.978
Fax. 02.62.454.218
AGCR EST
414 rue Andropolis
Immeuble les Salazes
97440 SAINT-ANDRÉ
Tel. 02.62.920.930
Fax. 0262.292.835
vie des métiers
Un grand nom de l’art floral
à La Réunion
Réputé au plan national et international, Floriform est le centre de formation de la Fédération nationale
des Fleuristes de France, Son président, Jacques Pastor, et deux formateurs ont animé début octobre
à la Réunion un stage sur les grands décors de fleurs exotiques auquel ont participé une trentaine de
professionnels venus de métropole et de la Réunion.
Reconnu en tant qu’artisan fleuriste pour sa vaste
expérience et en tant que responsable professionnel
pour son engagement en faveur de la formation
continue des fleuristes, Jacques Pastor est établi à
Castries au cœur de l’Hérault. C’est un des grands noms
de l’art floral français. Président de Floriform, le centre
de formation de la Fédération nationale des Fleuristes
de France, c’est à ce titre qu’il connaît la Réunion pour
y être intervenu à la tête d’une équipe de formateurs, il
y a une petite dizaine d’années.
Floriform avait alors permis à un groupe de fleuristes
réunionnaises d’accéder au brevet technique des
métiers (BTM), une des plus hautes qualifications
professionnelles de l’artisanat. Un nouvel élan avait ainsi
été donné à la profession à La Réunion en apportant aux
fleuristes de l’île une expérience technique nouvelle en
matière de composition florale. Floriform a par ailleurs
participé à plusieurs Floralies de l’océan Indien avec des
fleuristes de métropole.
Ce sont trois Réunionnaises ayant concouru à la Coupe
de France des fleuristes en 2010 à Pau, qui sont à
l’origine du retour de Floriform à La Réunion en 2011.
“ Elles nous ont convaincus d’organiser ce stage national,
ici à la Réunion, sur le travail des fleurs exotiques. La
formation a été suivie par 18 fleuristes de métropole et
14 fleuristes de la Réunion “ précise Jacques Pastor
Un stage
de haute
couture
De haut niveau, exigeant, le stage
de haute couture qui s’est tenu du
20 au 23 septembre à l’Urma centre
de Saint-Gilles a passionné ses
participantes, toutes couturières
créatrices de vêtements.
C’est en particulier la pose de perles et de paillettes,
d’éclats percés, de perles facettées, qui a fait
l’originalité de ce stage de broderie conduit par Sophie
Grégoire Lapalus, maître d’art en broderie, brodeuse
d’art chez Lesage et Sylvie Roussel, brodeuse d’art
chez Lesage.
Quatorze professionnelles, venant de toute l’île, ont suivi
ce stage avec passion, dont Danielle Manon, fondatrice
de Danielle Couture Création et membre associée de
la Chambre de Métiers et de l’Artisanat. “ Ce sont des
techniques particulières qui apportent de la valeur
ajoutée à nos vêtements. Nous faisons du prêt-à-porter
sur-mesure et ces techniques nous permettent d’être
plus créatives “ expliquait-elle.
12
qui a amené avec lui deux des formateurs de Floriform.
Le stage avait pour thème les grands décors floraux
(pour mariages, anniversaires, grandes réceptions,
etc.) composés de fleurs tropicales. Très apprécié des
professionnels, il s’est déroulé en deux temps à l’hôtel
Boucan Canot : le montage des structures, puis la mise
en place des fleurs. Une fleur de plus à la boutonnière
des fleuristes locales.
La CMA souhaite conforter son partenariat avec
Floriforme pour continuer de répondre en 2012, aux
besoins de formation de la profession.
Naissance
du Syndicat de
la Couture de
La Réunion
Une demande des professionnelles
Ce stage venait après une série de formations précédentes
à la broderie, au moulage et à la coupe à plat de vêtement.
“ En organisant ces stages, nous avons répondu à une
demande des professionnelles qui souhaitaient s’initier
aux techniques de base de la broderie et des finitions de
haute couture “ déclarait Nathalie Beveragy, formatrice
de l’URMA centre de Saint-Gilles. Atelier de broderie de
réputation mondiale, la Maison Lesage a créé une école
en son sein. “ Je suis devenue professeur à l’école où j’ai
moi-même appris mon métier ” confiait Sylvie Roussel,
pour laquelle ce déplacement à La Réunion constituait
également une première sur le plan pédagogique.
Présidé par Danielle Manon (Danielle Couture
Création), le nouveau syndicat se veut être le
fer de lance d’une profession prometteuse mais
insuffisamment groupée. Promouvoir le métier de
couturière à La Réunion, assurer sa pérennité par
des formations hautes de gamme et ciblées, se
faire entendre des pouvoirs publics et se positionner
sur l’échiquier des Organisations Professionnelles,
assurer la meilleure représentation possible dans
les instances de décisions, ce sont quelques-unes
des pistes de travail de cette nouvelle organisation
dont le bureau se compose comme suit : Présidente :
Danielle Manon, Secrétaire : Dominique Philippe,
Secrétaire Adjointe : Aïdé Imache, Trésorière :
Sophie Payet, Trésorière Adjointe : Odile Boddart.
En création, le Syndicat de la Couture de La Réunion
appelle les couturiers et couturières de l’île à se
mobiliser et les invite à rejoindre les premiers
adhérents.
Votre contact : Danielle Manon au 069266 16 21.
NOUS
LES PROS
ON VEUT UN ASSUREUR
QUI S’ENGAGE
■
■
■
Vous apporter l’expertise d’un conseiller pro
Vous faire gagner du temps
Récompenser votre fidélité
Vous simplifier la vie
Vous écouter pour nous améliorer
Pour en savoir plus
Venez rencontrer votre conseiller MAAF Pro dans l’une de nos agences
• 51 rue Juliette Dodu
• 1 route de Moufia
97400 SAINT-DENIS
97490 SAINTE-CLOTILDE
Tél. 0262 28 29 30 - Fax : 0262 20 25 13 Tél. 0262 28 10 03 - Fax : 0262 28 69 70
• 33 rue Marius et Ary Leblond
• 383 avenue Bourbon
97410 SAINT-PIERRE
97440 SAINT-ANDRÉ
Tél. 0262 59 60 01 - Fax : 0262 25 60 13 Tél. 0262 46 59 96 - Fax : 0262 58 56 83
(mardi et vendredi)
Connectez vous sur
www.maaf-pro.fr
MAAF ASSURANCES SA - RCS NIORT 542 073 580 - 03/11 Crédits photos : Getty Images - Marc Romanelli, Serge Krouglikoff, Caroline Schiff, John Burke - Création :
■


■


Les engagements de MAAF PRO


vie des métiers
La CMA refait le point
sur la transmission d’entreprise
L’audience des rencontres d’information et de débat
sur la thème de transmission et de la reprise des
entreprises artisanales aux meilleures conditions
fiscales a montré, une nouvelle fois, l’importance de
cette préoccupation dans le milieu artisanal.
Deux réunions se sont tenues au mois d’octobre dernier pour faire le point sur
la transmission d’entreprise et la retraite des artisans après la réforme intervenue
cette année. Ces rencontres ont fait salles pleines au Nord comme au Sud. Sur
le thème de la transmission à titre gratuit et onéreux, elles étaient animées par
Me Dev Koytcha à Saint-Denis et Me Jérôme Sidney à Saint-Pierre, de la Chambre
des Notaires. Benjamain Gopal Panon est intervenu pour présenter le Régime social
des Indépendants et expliquer le rôle du RSI dans la retraite des artisans. Thierry
Pierrat, directeur de l’agence réunionnaise de AG2R La Mondiale, est venu quant à lui
exposer les grandes lignes de la réforme de la retraite et ses conséquences concrètes
pour les cotisants.
Par rapport aux deux premières réunions organisées par la CMA sur le même thème
fin 2010, ces rencontres ont pointé les changements entraînés par la réforme des
retraites. Les participants se sont vus remettre un tableau des retraites par âge
leur permettant de calculer le montant de leur retraite en fonction du nombre de
trimestres travaillés et validés.
Les réunions de 2011 ont également intégré dans le débat la transmission d’une
entreprise en EIRL. Le nouveau statut en vigueur depuis le 1er janvier 2011 permet
de séparer les biens de l’entreprise et les biens personnels et donc de protéger le
patrimoine personnel du chef d’entreprise.
14
Les réunions sur la transmission d’entreprise sont
le fruit d’une démarche d’information de proximité
associant la CMA, la Chambre des Notaires de La
Réunion, le RSI et l’AG2R La Mondiale.
vie des métiers
Créateurs Péï : au-delà du bois
Signe des temps, Expo Bois a
laissé la place depuis cette année
à un nouveau salon, Créateurs
Péï. Celui-ci élargit le champ
d’exposition des savoir-faire et
des produits artisanaux au-delà du
bois, à l’équipement de la maison
en général.
L’artisanat du bois n’est plus ce qu’il était. D’où la
nécessité pour le rendez-vous traditionnel des artisans du
bois de s’adapter. Cette première édition de Créateurs Péï
s’est tenue du 1er au 9 octobre au parc-expo de la CIVIS à
la Rivière Saint-Louis. Si les métiers du bois proprement
dit (ébénisterie, artisanat d’art, etc.) restent dominants
dans le salon, ils bénéficient du renfort d’une offre plus
étoffée et diverse : produits de décoration, aménagement
de cuisine, électroménager, bagagerie, bijouterie, etc. Un
espace réservé aux plantes complétait l’ensemble. Les
URMA de Saint-André (pour les constructions à ossature
de bois) de Saint-Gilles (pour les métiers d’art) et de
Saint-Pierre (pour les mobiliers et construction bois)
n’ont bien évidemment pas manqué ce nouveau rendezvous des artisans et du public.
Le Président de la CMAR au salon Créteurs Péï, avec Jean-Noêl Vencatachellum,
artisan, et Max Benard, élu de la mairie de Saint-Louis.
L’artisanat d’art
au premier salon ADOC
Le premier salon Art Design Objet Création (ADOC), dont la CMA était un des principaux partenaires, s'est
tenu du 28 octobre au 1er novembre au parc des exposiitions NORDEV à Saint-Denis. Il a été inauguré en
présence du président de l’Institut national des métiers d’art (INMA), Jean-Michel Delille.
La CMAR s’est voulue partenaire de ce salon appelé à se tenir tous les deux ans, afin
d’offrir une nouvelle occasion d’exposition aux artisans d’art réunionnais. L’artisanat
d’art tient en effet une place privilégiée dans la thématique générale de la décoration
de l’habitat, qui est un des rares secteurs témoignant d’une certaine progression de
son activité dans le contexte économique actuel. “ C’est une opportunité pour les
artisans d’exposer leur savoire-faire, une vitrine de la créativité et de l’innovation des
métiers d’art réunionnais “ a souligné M. Franck Legros, élu de la CMAR. De son côté,
Jean-Michel Delille a livré un plaidoyer pour “ les métiers de l’intelligence et de la
main”. L’IRMA en collaboration avec la CMAR disposait d’un très beau stand, avec des
belles pièces exposées. Ce stand a été visité par Alain Griset, Président de l’APCMA,
qui a également participé à une table ronde avec le Président de l’INMA, la CMA de La
Réunion, et NORDEV.
15
environnement
Entretien, réparation :
frappez aux bonnes portes
L’artisanat très
présent dans
les métiers de
l’environnement
C’est ce que confirme la nouvelle mouture
de l’annuaire de l’environnement de l’agence
de développement de la Réunion (ADR). Bio,
écoproduits, labos de recherche, bruit, air, odeur,
sols et risques, eau, déchets... “ S’adressant aux
donneurs d’ordre (professionnels et collectivités),
l’annuaire de l’environnement dresse une liste
exhaustive des entreprises et des organismes
dont le métier est lié à l’environnement à la
Réunion. Visible uniquement sur le site de l’ADR :
www.adreunion.com, rubrique “ annuaires
professionnels”.
La mise en valeur des métiers de la réparation franchit une nouvelle
étape avec la publication de l’annuaire de la seconde vie des objets,
premier du genre à la Réunion, coproduction de la CIVIS et du service
Environnement de la CMAR. Objectif : donner plus d’activités aux
entreprises et contribuer au développement durable.
La CIVIS fait de la prévention des déchets un thème
prioritaire. La CMA a la volonté de valoriser les métiers
de la réparation, un secteur méconnu de l’artisanat.
Leur partenariat donne naissance aujourd’hui à un
projet original, reconnu au plan national par un prix. Ce
premier annuaire de la seconde vie des objets recense
les artisans réparateurs exerçant sur le territoire des six
communes de la CIVIS : Saint-Pierre, Saint-Louis, EtangSalé, Petite-Ile, Les Avirons et Cilaos. Où faire réparer un
ordinateur, un téléphone, une télévision, un réfrigérateur ?
Où donner une seconde vie à une robe, une paire de
chaussure, un meuble, une horloge, un bijou, un instrument
de musique, un vélo ? En répondant à toutes ces questions,
et à de nombreuses autres, “ l’annuaire de la seconde
vie des objets “ ouvre clairement un nouveau champ à
l’information des consommateurs. Aux artisans réparateurs
s’ajoute la liste des brocantes et autres lieux d’échanges
entre particuliers : où louer, où prêter, où faire un don,
où acheter d’occasion. L’annuaire fournit également des
conseils pratiques pour l’achat des objets neufs. Cet
annuaire s’adresse au grand public. II ne concerne pas
la réparation des matériels professionnels. Cependant on
voit bien l’intérêt que peuvent y trouver les entreprises
artisanales pour prolonger la vie de nombre d’objet de
leur quotidien. Il est téléchargeable sur le site de la CIVIS
et le sera, très prochainement, sur celui de la Chambre
de Métiers et de l’Artisanat. Disponible en version papier
uniquement sur demande en téléphonant au numéro vert
de la CIVIS. D’autres guides du même type sont en projet
avec plusieurs communautés de communes qui sont,
rappelons-le, les institutions responsables de la collecte et
de l’élimination des déchets.
Déchets du BTP :
venez retirer votre guide
Outil indispensable des entreprises du bâtiment, la nouvelle édition
du Mémento pour la gestion des déchets du BTP est disponible gratuitement à l’accueil des antennes de la CMAR.
Pour sa troisième édition le Mémento évolue sur la forme et conformer. Parmi les nouveaux acteurs qui font leur entrée
sur le contenu. Nouveau format, meilleure lisibilité, meilleure dans le guide, il faut signaler les plateformes multidéchets
signalisation des différentes filières de récupération et de qui acceptent plusieurs types de déchets (gravats, plâtre...),
traitement des déchets par région et par types de déchets permettant un gain en déplacements significatif pour les
(inertes ou spéciaux). Une plus large place est accordée entreprises de BTP. A voir aussi le site de la CERBTP :
à la réglementation et aux conseils pratiques pour s’y http://dechets.btp-reunion.net
16
Social fiscal
Zone Franche
d’Activité (ZFA) :
l’avantage fiscal est subordonné
à la réalisation d’actions de formation
Ces dépenses doivent être réalisées avant le 31 décembre
2011 (pour les entreprises dont l’exercice coïncide avec
l’année civile). Le calcul de l’obligation est détaillé dans
l’exemple suivant :
• Pour un bénéfice réalisé en 2010 de 100.000€,
l’abattement obtenu est de 50 000€ (soit 50%). Ce
montant étant supérieur à 500€, l’entreprise doit
s’acquitter de dépenses en matière de formation. Le
montant de son obligation de versement s’élève à 5% de
l’abattement obtenu, soit 2 500€.
• Ces 2 500€ se répartissent en :
- 80% au titre d’actions de formation supplémentaires,
soit ici 2 000€,
- Et 20% au titre du F.E.J, soit 500€
L’AGCR ouvre une Antenne Est
La nouvelle antenne de l’AGCR a été inaugurée le 30
novembre à Saint-André en présence du Président de la
Chambre de Métiers et de l’Artisanat.
Les entreprises relevant de la ZFA peuvent bénéficier
d’un allègement de 50% de la base de calcul de l’impôt
dans la limite de 150 000€ d’abattement. Lorsque
l’abattement ainsi obtenu est supérieur à 500€, les
entreprises doivent réaliser en faveur des salariés ou
des dirigeants en activité à la clôture de l’exercice
comptable, des dépenses en formation professionnelle
supplémentaires par rapport à leur obligation habituelle
en matière de formation continue. Elles doivent
également verser une contribution au Fonds d’appui
aux Expérimentations en faveur des Jeunes (F.E.J).
Au total, ces dépenses s’élèvent à 5% du montant de
l’abattement ZFA obtenu.
A noter que les 80% dédiés à des actions de formation
peuvent être versés à un organisme mutualisateur de la
formation continue. Par ailleurs, le versement au titre
du F.E.J se fait auprès de la Caisse des Dépôts et de
Consignation.
Respectez impérativement la date limite de versement
de votre obligation, faute de quoi l’abattement ZFA
obtenu sur votre bénéfice de l’année dernière (2010) sera
réintégré, c’est à- dire rajouté au bénéfice de cette année
2011. Rapprochez vous de votre expert-comptable pour
remplir les formulaires correspondant à ces obligations de
versement et pour toute autre question relative à la ZFA.
Smic : 0,3 % d'augmentation au 1er Janvier 2012
En application du mécanisme légal de revalorisation, le
SMIC augmentera de nouveau légèrement au 1er janvier
2012. Cumulée avec la revalorisation déjà intervenue au
1er décembre 2011, l’augmentation du Smic sur un an
est donc de 2,4 %. Le Smic avait été automatiquement
revalorisé du montant de l’inflation sur un an (2,1 %) le
1er décembre. Le montant horaire du SMIC était passé de
9 euros à 9,19 euros bruts de l’heure.
SMIC brut au 1er Janvier 2012 : 9,22 euros l’heure,
soit un salaire mensuel de 1 398,36 euros.
Cotisations sociales (13,70 % du SMIC brut ) :
191,57 euros
C.S.G (7,5 %) + C.R.D.S. (0,50 %) soit 8 %
de 98,25 % du SMIC brut : 109,91 euros
Salaire mensuel net au 1er Janvier 2012 : 1096,88 euros
( Calcul rapide : Brut - 21,56 % )
Remarque : le résultat du Smic mensuel brut est légèrement différent si l’on utilise la formule de calcul suivante,
également valable, qui consiste à ne pas arrondir la durée mensuelle du travail : 9,22 x 151,67 = 1398,39 euros.
• Minimum garanti au 1er Janvier 2012 : 3,44 euros.
• Rappel Heures Supplémentaires
Jusqu’à 35 h par semaine
De 36 h à 43 h par semaine
Au-delà de 43 h par semaine
Heure normale
Heure majorée de 25 %
Heure majorée de 50 %
9,22 euros
11,52 euros
13,83 euros
Les huit premières heures supplémentaires (de la 36e à la 43e incluse) sont majorées de 25 % (y compris dans les
entreprises de 20 salariés et moins depuis le 1er octobre 2007). À partir de la 44e heure, les heures supplémentaires sont
majorées de 50 %.
17
Pôles de formation
Intitulé
Modules de formation
Ste-Clotilde
St-Pierre
Niveau II (Bac+3)
Licence Professionnelle Management des Organisations
Niveau II (Bac+3)
Brevet de Maîtrise - BM Module B – Fonction Commerciale
Entrepreneur de la Petite Entreprise
Jan à Déc
06.02 au 28.03
Fév. à Juillet
St-André
St-Gilles
Le Port
Fév. 12 à Juin13
Jan à Déc
06.02 au 28.03
Fév. à Juillet
Niveau IV (Bac)
Stage de Création d’Entreprise Brevet de Gestion d’Entreprise Artisanale – BGEA-2EA
05.03 au 19.06
05.03 au 19.06
05.03 au 19.06
Assistant du Dirigeant d’Entreprise Artisanale – ADEA-BCCEA
Mars 12 à Mars 13 Mars 12 à Mars 13 Mars 12 à Mars 13
Gestion - Comptabilité - Finance...
Comptabilité d’entreprise
26.03 au 31.05
Gestion financière
Gestion des Ressources Humaines
Bâtiment : Devis - Métré
27.02 au 06.04
Menuiserie : Devis avec application informatique
20.03 au 26.04
Marchés publics
Gagnez vos appels d’offres
12 au 16.03
05.03 au 30.06
12.03 au 30.06
28.02 au 01.03
Informatique
EBP Comptabilité
05.03 au 30.06
Windows, Word, Excel & Internet
05.03 au 06.04
05.03 au 30.06
Dessin Assisté par Ordinateur – AUTOCAD
06.03 au 21.04
Photoshop Illustrator In’Design
05.03 au 28.06
Langue
Anglais
13.03 au 26.04
05.03 au 30.06
Normes et réglementation
Hygiène alimentaire
22 et 23.02
06 et 07.02
25 et 26.01
09 et 10.01
21 et 22.03
05 et 06.03
Echafaudage Niveau III
19 au 22.03
13 au 16.02
Travaux en hauteur
1er Semestre
Sauveteur Secouriste du Travail
07 au 08.02
Mars
20 au 21.03
Qualisol
20 au 22.02
13 au 15.03
RTAADOM
27.02
Formations diplomantes
BAC PRO Optique Lunetterie
BTS Opticien Lunettier
CQP Opérateur Service Rapide
Fév. a Nov.
Arts du bois
Marqueterie
Restauration de meubles
Automobile en partenariat avec le GNFA
Electricité Electronique VL Niveau 1
MACON – CARRELEURS : Osez la mosaïque artistique BOIS : CAO Escalier
Chignons
Couture
1er trimestre
1er Semestre
1er Semestre
1er Trimestre
Bâtiment
Coiffure
Fév. 12 à Juin 14
Fév. 12 à Juin 15
10 au 31.03
02.02 au 03.03
1er trimestre
Décoration sur robe
Finition haut de gamme
1er Semestre
1er Semestre
Intitulé
Ste-Clotilde
Esthétique
Extension de cils
Modelage du corps
St-Pierre
St-André
St-Gilles
Le Port
06 au 10.02
09 au 13.01
Electricité
Initiation domotique
Perfectionnement domotique Norme NFC 1500
Habilitation Electrique NCF18-510 Travail en hauteur Calcul des coûts de revient
Electronique
Automatisme de portail
Fleuriste
Décors de prestige
1er Semestre
1er Semestre
1er Semestre
1er Semestre
1er Semestre
1er Semestre
1er Semestre
19 au 28.03
Froid - Climatisation
Réglementation sur l'exploitation des équipements sous pression
Attestation d'aptitude fluides
1er Semestre
Jan. à Déc.
Prothèse dentaire
Prothèse partielle métallique
1er Semestre
Taxi
Renouvellement de la carte professionnelle
20 au 21.02
12 au 16.03
19 au 20.03
Verrerie d'arts
Réalisation d'une collection d'objets divers
Réalisation de bestiaires
12 au 16.03
19 au 23.03
Institut régional des métiers d'arts - IRMA
Encadrement d’art
Verrerie d’art
05.03 au 30.11
05.03 au 28.09
Social
Déclaration annuelle des données sociales
La déclaration annuelle des données sociales (DADS)
peut être souscrite de diverses manières : par
transfert de fichier informatique (DADS-U norme 4DS,
à effectuer sur le site Internet www.net-entreprises.fr)
par saisie en ligne de données, sans envoi de fichier
(DADS-Net sur le site www.e-ventail.fr) ; ou encore en
remplissant un formulaire papier.
Un arrêté vient de fixer le modèle de ce formulaire pour 2011. Toutefois l’usage du
formulaire « papier » devrait être en pratique marginal, en raison de deux contraintes.
L’employeur doit en effet impérativement passer par un procédé informatique (DADS-U ou
DADS-Net) dans deux types de situations :
- lorsqu’il a souscrit, l’année précédente une déclaration comportant au moins
200 salariés ;
- lorsqu’il doit déclarer certaines sommes (ex : participation patronale exonérée de
cotisations au financement de titres-restaurant ou de frais de transport collectif ou
personnel).
Rappelons que, pour la DADS validité 2011 à souscrire pour le 31 janvier 2012, les
employeurs procédant à leur déclaration par transfert de fichier doivent utiliser la norme
informatique DADS-U norme « 4DS » ou « déclaration dématérialisée des données
sociales » (arrêté du 9 juillet 2010, JO 7 août).
Arrêté du 7 novembre 2011, JO du 18 novembre.
Le partenaire financier
des entreprises artisanales.
Pour des informations plus précises sur les conditions
de garantie de prêts bancairesrapprochez-vous de vos correspondants:
Virginie FONTAINE: 0262 96 12 40
Jean SIDIRON: 0262 45 52 52
avec le concours de l'AFD et de la Région Réunion

Similar documents

artisans - Chambre de Métiers et de l`Artisanat 64

artisans - Chambre de Métiers et de l`Artisanat 64 Départ à la retraite et cession de bail avec changement d’activité Dans chaque numéro, nous demanderons à un spécialiste de présenter, à travers un cas concret, une problématique pouvant concerner ...

More information